Les Crises Les Crises
20.octobre.201920.10.2019 // Les Crises

Revue de presse du 20/10/2019

Merci 76
J'envoie

DÉMOCRATIE

2022 : le scénario d’un candidat loufoque inquiète le pouvoir [Partiel]

"Les membres de La République en marche craignent l’arrivée d’un candidat sans programme, à l’image de Coluche en 1981, pour la prochaine élection présidentielle." [A tout prendre, ça se tente...]

Source : Le Figaro

ENVIRONNEMENT

Les médias mentent et les enfants sont instrumentalisés : à propos d’un soi-disant recours en justice

"« Climat : Greta Thunberg et 15 autres jeunes intentent une action juridique contre cinq pays » (Le Monde) ; « Greta Thunberg : la militante écologiste porte plainte contre la France » (Franceinfo) ; « Greta Thunberg attaque la France en justice » (L’OBS) ; etc. Ces derniers jours, comme à leur habitude, la plupart des médias de masse ont fait ce qu’ils savent faire le mieux. Raconter n’importe quoi, n’importe comment. Le premier problème avec cette histoire de « plainte », « d’action en justice », c’est qu’il ne s’agit pas du tout de cela. Ainsi que l’avocat Arnaud Gossement l’explique : « En réalité, Greta Thunberg a saisi un groupe d’experts pour dénoncer les politiques publiques de ces cinq États. Aucun juge n’est saisi, aucune procédure juridictionnelle n’est engagée, aucune décision de justice ne sera rendue, aucune sanction ne sera prononcée."

Source : LE PARTAGE

FRANCE

Info LCI : la pollution de Lubrizol n’est pas plus dangereuse qu’une exposition au soleil

"Après l’avoir snobée jeudi dernier, TF1 et LCI se préoccupent enfin de la santé des habitants touchés par la pollution de l’usine Lubrizol. Précisément, de leur santé mentale. Car, selon le spécialiste météo, le nuage de pollution s’est dissipé sitôt passé les grilles de l’usine. D’autres experts soutiennent que la “pédagogie” suffira à guérir de maux fantasmés. Rassurant, non ?"

Source : TELERAMA

Le CNES cède le contrôle majoritaire de sa filiale Collecte Localisation Satellites.

"Spécialisée dans la fourniture de solutions d’observations de la terre depuis 1986, cette filiale du CNES, de l’IFREMER et d’Ardian se privatise sans certitude sur le repreneur. Avec, 750 employés, l’entreprise compte 26 sites à travers le monde et une activité en 6 volets : Gestion de pêches durables, Surveillance environnementale, Sécurité maritime, Gestion de flottes, Energie & mines, Espace & systèmes au sol. Le tout pesant 128 millions d’euros de CA pour l’année fiscale 2018. Une jolie pépite, qui s’achemine peut-être vers la privatisation avec la cession des parts du CNES - qui dispose aujourd’hui de 54% du capital et souhaite passer sous le tiers (étrangers)."

Source : Portail de l’IE

Le C.N.R - Les jours heureux et le programme merveilleux

" Voici l'histoire du Conseil National de la Résistance, une série de grandes mesures politiques et sociales qui influent encore sur nos vies. Elles furent rédigées par un groupe d'hommes, clandestinement, en pleine occupation allemande. Invité Antoine Bozio Directeur de l’Institut des politiques publiques (IPP)."

Source : France Inter

Privatisation de la FDJ : la souscription sera lancée le 7 novembre

"La mise en Bourse du groupe Française des jeux (FdJ), dont la part de l'Etat à son capital doit être ramenée de 72 % à 20 % environ, se précise, le lancement de la souscription étant désormais fixé au 7 novembre. « Les Français et les investisseurs pourront souscrire à des actions FdJ entre le 7 et le 20 novembre », a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, dans le « Journal du dimanche », avant d'ajouter : « Je souhaite que cette privatisation soit un succès populaire et que le plus grand nombre y participe. » Un credo que le ministre martèle depuis l'inscription du projet de privatisation de l'opérateur public de jeux de loterie et de paris sportifs dans la loi dite Pacte."

Source : Les Echos

GÉOPOLITIQUE

Retour à Damas

"Au poste frontière de Masna, la vie va comme elle va, renouant avec les joyeuses cohues d’avant-guerre. Depuis mars 2011 jusqu’à aujourd’hui, la route reliant Beyrouth à Damas est toujours restée ouverte et sécurisée, comme une espèce de cordon ombilical rattachant de manière indéfectible la Syrie et le Liban. Les dernières opérations menées par l’armée gouvernementale syrienne et son allié russe contre l’ultime bastion jihadiste de la poche d’Idlib (à l’ouest d’Alep) occupent les conversations. Comme lors de la libération d’Alep en décembre 2016, presses occidentales et israéliennes se multiplient pour dénoncer des bombardements ciblés d’hôpitaux par les aviations syrienne et russe."

Source : PROCHE & MOYEN ORIENT

LIBERTÉS

Les attaques contre les objets connectés explosent en 2019

"Dans sa dernière étude, Kaspersky révèle que les attaques contre les objets connectés (TV, enceintes, voitures, montres, bagues, ...) ont été multipliées par 9 entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019, passant de 12 millions d'attaques à... 105 millions ! Le plus souvent, c'est à cause d'une faille non corrigée, ou d'un mot de passe simple. De son côté, Hewlett-Packard (HP) a voulu évaluer le niveau de sécurité des appareils les plus répandus tels que les téléviseurs, l'électroménager ou les accessoires domotiques. Bilan : 70 % d'entre eux présenteraient de nombreuses vulnérabilités (en moyenne 25 failles de sécurité par appareil) pouvant être facilement exploitées par des pirates."

Source : Futura Sciences

Martin Drago : « La reconnaissance faciale est l’outil final de surveillance de masse »

"En novembre, la France veut lancer son dispositif ALICEM de reconnaissance faciale pour accéder eux services publics en ligne. Pour la Quadrature du net, mais aussi la CNIL, ce dispositif n’est pas compatible avec le règlement général sur les données personnelles. Nos libertés sont-elles en danger ? Martin Drago, juriste et membre de la Quadrature du Net, est l’invité de #LaMidinale. « La reconnaissance faciale, telle qu’elle est voulue, c’est l’outil final de reconnaissance et de surveillance de masse dans la rue. » « Contrairement l’ADN ou les empreintes, on sait quand on vous les prend. S’agissant du visage, on ne sait pas quand une caméra va vous repérer ou vous identifier. » « C’est un dispositif qui peut être partout dans la rue et c’est une possibilité notamment dans le cadre des Jeux Olympiques de 2024 que le gouvernement voudrait mettre en place. » « Ce dispositif a un effet énorme sur les libertés d’aller et venir, sur notre vie privée et aussi sur notre liberté d’expression et de manifester..."

Source : Regards

Apple envoie les données des utilisateurs d’iPhone au Chinois Tencent

"Depuis de nombreuses années, Apple exploite la technologie de navigation sécurisée de Google pour son propre navigateur Safari. Cette technologie a pour but de protéger les utilisateurs contre les sites web de phishing, en avertissant les utilisateurs s’ils tentent de visiter un site repéré comme frauduleux ou malveillant par Google. Pour ce faire, il est nécessaire que certaines données des utilisateurs de Safari soient transmises à Google. C’est le cas de l’adresse IP de l’utilisateur et de l’adresse URL du site sur lequel il cherche à se rendre. Cependant, avec iOS 13, Apple exploite désormais aussi la technologie de navigation privée d’une autre entreprise : le géant chinois Tencent."

Source : Le big data

RÉFLEXION

Le monde va beaucoup mieux qu’on ne le croit ? Je n’en crois rien

"Ce billet ne prétend pas porter un regard critique sur le champ de la « psychologie positive ». Je suis d’ailleurs convaincu que ce champ de recherche est digne d’intérêt, par exemple quand il met en évidence la capacité de coopération au sein des groupes humains, à rebours des idées sur la concurrence comme inéluctable « loi de la jungle » de nos sociétés. À trop se focaliser sur « la banalité du mal », une tendance des grands médias en quête de sensationnel, on en oublierait la banalité du bien. Ma critique ne porte que sur certains usages « grand public » de ces travaux, dont le meilleur exemple est le livre de Jacques Lecomte « Le monde va beaucoup mieux que vous ne le croyez », paru en 2017."

Source : DEBOUT ! : BLOG JEAN GADREY

Comportement correct exigé

"Un article de novembre 2018, en lien avec le prix « Nobel » d’économie obtenu cette année par Esther Duflo, Abhijit Banerjee et Michael Kremer pour leurs travaux concernant la lutte contre la pauvreté. Leur postulat est que la pauvreté peut être combattue en changeant les comportements individuels. Il n’y a aucune volonté de changement du système économique. Dans leur travaux l’action de l’Etat est réduite à portion congrue. L’idée est que la pauvreté ne se résout pas par l’amélioration du « pouvoir d'achat » mais par des choix individuels. Cet article montre les limites d’une telle démarche. « L’économie comportementale (ou nudge) est à la mode. Comment expliquer son succès ? Peut-on attendre qu’elle révolutionne aussi bien la recherche en économie que les politiques publiques ? Ses premiers usages par les gouvernements tendent à tempérer l’optimisme »."

Source : La vie des idées

De l’imprimerie à l’internet, la contre-histoire des médias de Félix Tréguer

"Dans son ouvrage L’utopie déchue, Une contre-histoire d’Internet (XVe-XXIe siècle) – Fayard, 2019, le sociologue Félix Tréguer retrace l’histoire longue des moyens de communication, que la censure d’Etat rattrape inlassablement. De l’imprimerie à l’informatique, le même schéma semble se répéter. Ce constat amer interroge au plus près l’efficacité des nouvelles formes de résistance ainsi que la sensibilité des citoyens aux questions de liberté. Tréguer, chercheur et membre de la Quadrature du Net, nous rappelle la nécessité de cultiver une technocritique vive et de lutter coûte que coûte contre nos mémoires trop courtes. Nous avons échangé quelques mots."

Source : Mais où va le web ?

SOCIETÉ

“Do you speak bullshit english ?” – Comment l’anglais d’entreprise renforce la classe dominante

"« De toute façon, on a la même target », me dit le DRH. La porte de l’ascenseur de cette tour austère de la Défense se referme sur nous. « Pas vraiment », ai-je envie de lui répondre. Je défends les salariés, il gère une “masse salariale”. Nous n’avons donc pas la même « target », si je comprends bien ce qu’il veut dire par là car, pour moi, « target »(“cible” en français) est un mot anglais utilisé pour désigner la personne avec qui l’on espère finir la soirée. Là où l’anglais des cours de lycée permet d’euphémiser des termes liés aux relations humaines et notamment amoureuses – un crush, une target, un date – celui des entreprises françaises contemporaines accompagne et encourage les évolutions managériales qui ont considérablement affaibli le camp des salariés au cours des trente dernières années, notamment parce qu’il adoucit et masque les rapports de domination. Le « team building » sert à souder les équipes, les « cost killers » à tuer l’emploi."

Source : Frustration

ÉCONOMIE

Le FMI met le feu aux poudres

"Les « révoltes FMI », conséquences de mesures antisociales imposées par l’institution basée à Washington en contrepartie de prêts à rembourser avec intérêts, n’ont pas disparu. L’organisation internationale poursuit son travail de gendarme économique, quel qu’en soit le prix à payer par les populations concernées, afin qu’aucun de ses 189 États membres ne s’écarte du chemin néolibéral qui leur est tracé. L’Équateur et l’Argentine où ont émergé les slogans « que se vayan todos », (qu’ils s’en aillent tous) à l’égard de la classe politique sur fond d’accords avec le FMI, en illustrent l’actualité. L’Équateur vit un puissant soulèvement insurrectionnel. Depuis le 3 octobre, la colère se déchaîne dans les rues du pays en réponse à l’annonce d’un ensemble de mesures économiques antisociales concocté en échange d’un prêt de 4,2 milliards de dollars du FMI. Une grève générale des transports est convoquée le 3 octobre, pour contester les mesures économiques du gouvernement de Lenín Moreno, élu en 2017 comme successeur de Rafael Correa."

Source : CADTM

Commentaire recommandé

monsipoli // 20.10.2019 à 08h57

CNR

Denis Kessler, ex-membre du Medef et du Conseil économique et social, dans la revue Challenges le 4 octobre 2007.
Quelques extraits :
« Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. »
« Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme… »
« A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! ».

Notre politique socio-économique actuelle ne déroule-t-elle pas en tous points ce qui était prévu (Hollande compris, vive le Socialisme), sans plus aucun complexe, il y a plus de dix ans (et sûrement de bien plus longue date) ?…
Et dire qu’à la moindre critique nous sommes taxés d’archaïques et de complotistes !

40 réactions et commentaires

  • calal // 20.10.2019 à 07h40

    Les attaques contre les objets connectés explosent en 2019
    Apple envoie les données des utilisateurs d’iPhone au Chinois Tencent
    De l’imprimerie à l’internet, la contre-histoire des médias de Félix Tréguer
    Comportement correct exigé

    Une part importante de la liberte des marches permet aux consommateurs de refuser d’acheter,d’utiliser les objets ou services proposés.Et c’est la reponse individuelle la plus simple,rapide et efficace a mettre en place.
    Comme dirait le canard enchaine,” la liberte ne s’use que si l’on ne s’en sert pas”.

      +21

    Alerter
    • Bigtof // 20.10.2019 à 08h15

      Et c’est aussi la moins chère et la moins polluante !

        +6

      Alerter
      • marc // 20.10.2019 à 13h25

        mais la moins à la mode!

        l’idée qui domine globalement est que les inconvénients sont minimes face aux avantages… c’est l’inexorable poursuite du confort moderne depuis le boom de l’électro ménager venant des usa dans les années 50

          +3

        Alerter
    • marc // 20.10.2019 à 13h29

      sans oublier l’irak! et sa répression particulière : au moins 73 morts…
      https://www.20minutes.fr/monde/2620919-20191005-contestation-irak-73-morts-plus-3000-blesses-depuis-mardi

      et hong kong est à mettre à part, l’influence occidentale est unique en comparaison avec les autres évênements cités

        +4

      Alerter
      • alexg81 // 21.10.2019 à 09h03

        Faux et archi faux !

        La main de l’Oncle Sam via la gauche radicale (Soros), voire la droite radicale (Bannon), est visible dans toutes ses révoltes populaires. Cette poussée populiste fait partie de leur agenda. Et ne pas oublier les deux mères de toutes ces révoltes : les manifs anti-austérité en Grèce et les GJ, qui n’ont abouti qu’à des affrontements en bataille rangée entre policiers et antifas ou altermondialistes

          +3

        Alerter
  • monsipoli // 20.10.2019 à 08h57

    CNR

    Denis Kessler, ex-membre du Medef et du Conseil économique et social, dans la revue Challenges le 4 octobre 2007.
    Quelques extraits :
    « Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. »
    « Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme… »
    « A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! ».

    Notre politique socio-économique actuelle ne déroule-t-elle pas en tous points ce qui était prévu (Hollande compris, vive le Socialisme), sans plus aucun complexe, il y a plus de dix ans (et sûrement de bien plus longue date) ?…
    Et dire qu’à la moindre critique nous sommes taxés d’archaïques et de complotistes !

      +69

    Alerter
    • Michel Le Rouméliote // 20.10.2019 à 17h15

      Ben oui, puisque tous nos dirigeants suivent fanatiquement les “recommandations” du Conseil européen, lesquelles n’étant que le copié-collé des “avis” de la Commission et des ordres de l’eurogroupe. Et ils ne peuvent pas faire autrement puisqu’ils nous ont imposé l’€.
      La preuve ici : https://www.consilium.europa.eu/fr/press/press-releases/2019/07/09/economic-employment-and-fiscal-policies-2019-country-specific-recommendations/
      Vous pouvez comparer les 28 pays de l’UE. On est tous logé à la même enseigne.
      PS : c’est en français, sauf… pour la Grèce ! Étonnant, non ? Et ça a été publié après les élections européennes, au lieu de l’être au mois de mai comme toutes les années…

        +8

      Alerter
    • patoche // 20.10.2019 à 21h00

      Denis Kessler fut mao comme tant d’autres néocons.
      Difficile d’en trouver une trace. Rien sur son wiki…
      Voici un extrait qui l’évoque pourtant découvert sur cette page: https://preo.u-bourgogne.fr/dissidences/index.php?id=578

      «… un texte publié en France par les PUF à l’époque de la maolâtrie grandissante des années 70, époque où même Serge July, Benny Lévy alias Pierre Victor, Alain Geismar et Denis Kessler étaient « maos » comme on disait. Rappelons que depuis ils ont été respectivement Directeur de Presse, Rabbin intégriste, Inspecteur général de l’Education nationale et numéro deux du Medef. »

        +12

      Alerter
      • knock // 20.10.2019 à 23h30

        précision pour patoche : les références sur Wikipédia concernant les débuts politiques gauchistes actifs de Denis Kessler ont existé … puis une épuration passa et sa biographie devint présentable et exemplaire ….. 😉 Je n’ ai pas fait à l’ époque de capture d’ écran …

          +7

        Alerter
  • Eric83 // 20.10.2019 à 09h09

    Aux US, le “Russiagate” mené notamment par la Clinton Team – DNC/IS/MEDIAS – contre Trump est apparue pour ce qu’elle était lors de l’audition de Mueller : une fable destinée à destituer Trump.

    En cette fin d’année 2019, la bande-annonce du “Russiagate” deuxième saison est sortie. A l’origine de cette nouvelle fable, nous retrouvons la Clinton Team mais c’est la candidate démocrate Tulsi Gabbard qui tient maintenant le rôle de traître à la solde de la Russie !

    https://www.zerohedge.com/political/twitter-war-breaks-out-between-russian-asset-tulsi-gabbard-and-warmongering-queen-hillary
    https://www.zerohedge.com/political/i-stand-against-everything-she-represents-gabbard-hammers-tired-sick-fragile-hillary

    Le “traitement” de l’information par le Huffpsot en France, comme toujours très impartial et factuel : ( ironie )
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/hillary-clinton-accuse-tulsi-gabbard-detre-appuyee-par-la-russie_fr_5da9f4d5e4b0422422c455aa

      +8

    Alerter
  • douarn // 20.10.2019 à 09h22

    “do you speak bullshit english”
    où le globish devient un élément de la novlangue orwellien.

    If it’s bullshit, say it in english (si c’est de la merd.. dites le en anglais)

      +12

    Alerter
    • Patrick // 20.10.2019 à 13h58

      Parmi les classiques qui me viennent à l’esprit :
      • open space
      • gouvernance
      • team building
      • corporate
      • compliance
      • asap
      • benchmarking
      • … sans oublier les “slides”

      Il ne faut pas voir cette invasion de l’anglais dans les entreprises seulement un recul “culturel” de la langue française. C’est la propagation des techniques managériales venues d’outre-atlantique, basées sur le management par objectif.

      Alain Supiot a fait le tour de la question dans ses conférences sur la “gouvernance par les nombres” et le “New public management”
      https://youtu.be/VW0eQzrgiMY?t=4347

        +13

      Alerter
      • s // 20.10.2019 à 23h36

        Et “activiste”, calque de l’anglais “activist” qui signifie simplement “militant” mais qui a, en français, une connotation péjorative.

          +3

        Alerter
      • Emmanuel // 21.10.2019 à 07h17

        …. vous oubliez le top : agile. Soyez agile en tout (agile, in English). Ou encore, nudge (influence, of french); un autre : résilience (alors là, c’est marrant, car le sens anglais est résistant, mais en français, ça se comprend plutôt comme la capacité à rebondir d’une crise, à se sortir d’un traumatisme et à se reconstruire, comme l’expliquerait très bien Boris Cyrulnik….évidement, il y a d’autres mots comme management, et on aura aussi dead line, ou encore planning, ASAP, etc…J’ai vu qu’open space est cité, mais il y encore mieux : flex desk. Evidement il y a reporting. Et là je vous parle de quelqu’un qui ne travaille ni dans le secteur informatique, ni dans le secteur du marketing ou de la finance, où la connaissance fluency in English est devenue obligatoire …

          +3

        Alerter
      • Patrick // 21.10.2019 à 13h41

        Merci Emmanuel pour votre contribution.

        On récapipète depuis le bédut :
        • agile
        • asap
        • benchmarking
        • compliance
        • corporate
        • deadline
        • flex desk
        • gouvernance
        • management
        • open space
        • planning
        • reporting
        • slides
        • team building

        … to be continued 🙂

          +2

        Alerter
        • douarn // 21.10.2019 à 16h03

          to be continued … Il me semble qu’il y en a beaucoup trop pour les passer tous en revue actuellement, en tout cas il y a certainement plus de termes anglo-saxons d’usage courant que de sloggans allemands pendant l’occupation. ersatz (remplacer)? vasistas?

            +0

          Alerter
        • Patrick // 21.10.2019 à 21h20

          @douarn

          Guillaume Meurisse en fait régulièrement son petit lait, https://www.youtube.com/watch?v=qe97eJtY000&t=10s … et c’est vrai que la liste s’allonge régulièrement.

          Au passage, sa manière de se moquer des gogos (terme bien français, https://fr.wikipedia.org/wiki/Gogo) est très drôle 🙂

            +0

          Alerter
  • xavier37 // 20.10.2019 à 09h45

    “Le CNES cède le contrôle majoritaire de sa filiale Collecte Localisation Satellites.”

    Une entreprise et un savoir faire développé sur crédits publics avec les programmes SPOT (satellites d’observation). Une pépite que l’on jette en pâture aux marchés intergalactiques.
    Qui aura le contrôle ? Qui récupérera le savoir faire? USA ou Chine? Quid de la souveraineté de la France ou de l’Europe en ces matières?
    Nous le saurons quand l’entreprise aura été rebaptisée “Satellite Survey Corp” ou “Satellite Survey china”.
    C’est ça la start up nation? Non, vaut mieux soutenir des inventeurs de gadgets jetables avec une pile, un microcontrôleur et 2 diodes qui clignotent quand le chat à soif…

      +24

    Alerter
    • Michel Le Rouméliote // 20.10.2019 à 17h18

      La souveraineté européenne n’existe pas. C’est un leurre pour enlever la souveraineté à chaque nation emprisonnée dans l’UE et la diluer dans le no man’s land européen pour le plus grand profit des États-Unis.

        +22

      Alerter
  • charles // 20.10.2019 à 10h41

    > https://laviedesidees.fr/Comportement-correct-exige.html

    le jour où je rencontre un politicien dépité et déprimé de ce que son action n’apporte pas les résultats escomptés, je le prendrais en considération.

    Jusque là, nous n’avons à faire qu’à des artistes qui attrapent au vol idées et courant de pensée pour épater la galerie de ses capacités innovantes et progressistes dans un but électoraliste pour satisfaire panse, libido et besoins de reconnaissance.

    Le drame ce sont tous ces gens “éduqués” qui tombent dans le panneau et s’évertue à marcher de concerts. Par ailleurs, ne s’appellent ils pas “La république En Marche” ? .. Ces gens éduqués au prix de l’impôt des autres ont tout de même de drôle de manières de se comporter…. enfin bref, dans un relativisme le plus total, la décrépitude des sociétés est une banalité qui n’étonne que ceux qui n’y croient pas.

      +11

    Alerter
  • charles // 20.10.2019 à 10h47

    tout autre sujet non abordé ce jour,

    http://www.leparisien.fr/politique/le-chili-plonge-dans-l-etat-d-urgence-a-cause-du-prix-du-ticket-de-metro-19-10-2019-8176077.php
    Le président Sebastián Piñera a qualifié les manifestants de délinquants. « Ce désir de tout casser n’est pas une protestation, c’est criminel », a-t-il déclaré dans une interview à la radio.

    ça me rappel un type qui parlait de foule haineuse, tout se recoupe.

      +22

    Alerter
    • Myrkur34 // 22.10.2019 à 08h49

      Surtout que le gars est milliardaire (2.5 milliards de dollars). Le Chili c’est le pays où c’est porte ouverte pour l’extraction du lithium des salars d’Atacama avec une énorme consommation d’eau et où le particulier du coin paye rubis sur l’ongle pour ne pas crever de soif.

      Autre parole de ce président:” Nous avons affaire à un ennemi extrêmement puissant.”
      Bientôt cela va être “L’homme au couteau entre les dents”

        +2

      Alerter
    • Fritz // 20.10.2019 à 13h19

      En 2017, un candidat loufoque a bien été élu.
      Il croyait que la Guyane est une île

        +27

      Alerter
    • Eric83 // 20.10.2019 à 16h47

      [modéré]
      L’analyse du duel Clinton-Gabbard vue par le site Dedefensa :
      https://www.dedefensa.org/article/hillaryvs-tulsi-duel-du-siecle

      La primaire US des “démocrates” pour 2020 : long fleuve très mouvementé.

        +4

      Alerter
    • s // 20.10.2019 à 23h46

      Elle nous manquait tant notre douce Hillary …
      Cela dit, les 3 principaux candidats déjà à l’investiture démocrate, Biden -déjà plus ou moins désigné-, Warren et Sanders ayant respectivement 79, 71 et 78 ans, est-il impossible qu’elle revienne sur le devant de la scène ?

        +4

      Alerter
  • Jean // 20.10.2019 à 11h10

    Sur “Comportement correct exigé” :

    “L’économie comportementale est un sujet politique important, tant ses conclusions et ses techniques sont aujourd’hui mobilisées dans les politiques publiques, dans le monde entier comme en France (le comité scientifique réuni par le ministre de l’Éducation en 2017 témoigne de l’importance accordée à ces savoirs). Non seulement elles entretiennent des affinités électives avec les modes de gouvernement à distance qui s’imposent sans cesse davantage, mais leur alliance récente avec les big data et l’intelligence artificielle multiplie encore leurs promesses, sans que soient jamais discutées les visions du social ou les valeurs démocratiques qu’elles incorporent.”

    Ce que promet l’alliance récente du big data et de l’intelligence artificielle c’est l’automatisation de la manipulation personnalisée. Les réseaux sociaux vont remplacer la TV comme “opium du peuple”, à cette différence près qu’ils permettront de faire de la manipulation sur mesure grâce à la connaissance intime de leur cible et l’utilisation des biais cognitifs.

      +11

    Alerter
  • Brigitte // 20.10.2019 à 13h24

    Bonne revue de presse.
    LREM a peur d’un candidat loufoque en 2022. Ils pensent donc avoir déjà gagné les municipales. Malgré tout ce qui va mal en France, ils sont sereins. Croient-ils nous refaire le coup des législatives?
    La machine médiatique est déjà lancée, c’est évident, et avance masquée cette fois-ci. Tous les sujets qui fâchent sont soigneusement occultés. Et puis, méfiez-vous des élus sans étiquette…faux dissidents ou vrais faux culs qui vont à la gamelle. J’espère qu’ils vont s’en prendre une bonne…
    Lubrizol, c’est vrai que ça ressemble à une marque de produit solaire….et hop, un scandale de plus évité.
    Et pendant ce temps, la grande braderie continue, industrielle, culturelle et linguistique.
    Ah le globiche. Hier matin, au bureau de poste de mon village, faisant la queue bien sur faute de personnel, j’ai pu observer la nouvelle affiche de la banque postale: “Ma french bank”. Là encore, l’art du camouflage…le globiche est partout. A l’école, les élèves fêtent le “merry christmas”, dans la rue on a des “shop” des “drive” , à la télé on est en “live”, dans les université on a des “open factory” des “fab lab”, à la maison on revient de son “job” et on allume la “box”, et on chante même “happy birthday” dans les EPHAD…c’est gravissime!
    Français, peuple d’imbéciles heureux? même pas heureux!

      +26

    Alerter
  • Jean // 20.10.2019 à 14h08

    Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires

    https://www.acrimed.org/Droit-d-informer-Nous-ne-devons-pas-nous-habituer

      +9

    Alerter
    • vert-de-taire // 25.10.2019 à 12h15

      À Londres Paris et ailleurs,
      le pouvoir capitaliste PANIQUE !

      Sa légitimité étant effondrée, il ne lui reste QUE la répression
      pour ne pas se faire balayer.

      En attendant la prochaine catastrophe économique.

        +1

      Alerter
  • Yoann // 21.10.2019 à 12h26

    J’ai toujours trouvé ces histoires de candidature loufoques stupide. Déjà pour les électeurs. Si le vote servait à quelque chose il serait interdit.. propos intéressant mais faux : sinon il n’y aurait pas de machine politique et médiatique pour gagner les élections.

    Cependant il reste la question du rapport de force dans la société, les entreprises et les institutions. Trump est soutenu par son partir, le chef de l’Ukraine par la bourgeoisie… Nul doute qu’un candidat loufoques sans soutien ne fera quant a lui que du bruit…

      +1

    Alerter
  • Narm // 21.10.2019 à 14h39

    “”Les membres de La République en marche craignent l’arrivée d’un candidat sans programme, à l’image de (Coluche en 1981) macron en 2017”

      +2

    Alerter
    • Patrick // 22.10.2019 à 11h58

      on pourrait d’ailleurs se poser la question de la pertinence d’un président de la république.
      Il serait peut-être temps de simplifier grandement notre classe politique et notre administration pour laisser un maximum de liberté aux citoyens et un minimum de liberté aux élus ( gestion du quotidien avec limitation des dépenses ).

        +3

      Alerter
    • Matt // 22.10.2019 à 22h00

      En quoi l’administration constitue-t-elle une entrave à la liberté des citoyens ?

      Dans le fond, vous avez peut-être raison : moins de policiers et moins de militaires, plus de prof et plus d’infirmières 🙂

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications