Les Crises Les Crises
15.janvier.202315.1.2023 // Les Crises

Revue de presse du 15/01/2022

Merci 83
J'envoie

Bonne lecture pour cette revue de presse.

CRISE DE L’EMPLOI

Les immigrés occupent bien d'abord les emplois les plus durs ou sous tension

"Dans le cadre du projet de loi immigration, le gouvernement envisage la création d’un titre de séjour « métiers en tension » afin notamment d’aider les employeurs à recruter dans les secteurs en pénurie de main-d’œuvre. Il est vrai qu’après s’être réduites en 2020, les tensions sur le marché du travail sont vivement remontées en 2021 pour atteindre leurs plus hauts niveaux depuis 2011 et un nouveau pic aura été franchi en 2022. Deux grandes branches d’activité se retrouvent plus particulièrement ultra-tendues : l’industrie et plus encore le BTP, avec un manque qui se concentre essentiellement au niveau des ouvriers qualifiés et des techniciens pour ces deux filières. Dans le tertiaire les infirmiers, les aides-soignantes, les aides à domicile, les employés de l’hôtellerie-restauration ou les routiers font également partie des professions les plus tendues. Avec cette interrogation : l’immigration peut-elle répondre à cette demande ?"

Source : Xerfi Canal

CRISE ÉCONOMIQUE

Le Portugal est au bord du "capitaclysme"

"Il y a la carte postale et l’envers du décor. D’un côté, un pays vu de l’étranger comme le nouvel Eldorado. De l’autre, une population qui, avec de petits revenus, ne s’en sort plus face à une inflation galopante et à un marché du logement de plus en plus inaccessible. Selon les dernières données publiées, près d’un Portugais sur cinq vivrait sous le seuil de pauvreté, dont nombre de personnes âgées, qui doivent survivre avec un minimum vieillesse de 268 euros. L’Instituto Nacional de Estatistica (INE) a calculé qu’en 1974, au sortir des années noires du salazarisme, celui-ci était de 260 euros…"

Source : LVSL

DÉMOCRATIE

1 668 journalistes tués en 20 ans, soit 80 par an en moyenne (2003-2022)

"Alors que le nombre de journalistes* tués dans l’exercice de leur métier est de nouveau à la hausse en 2022, Reporters sans frontières (RSF) dévoile les chiffres des journalistes décédés ces vingt dernières années. Deux décennies particulièrement meurtrières pour celles et ceux qui sont au service du droit d’informer."

Source : RSF

ENVIRONNEMENT

A El Hierro, les énergies renouvelables font leurs preuves

"Les îles peuvent-elles être des laboratoires pour la transition énergétique ? L’expérience d’El Hierro peut-elle être un exemple ? À El Hierro, les « 100 % d'énergies renouvelables », c'est un objectif pour mettre la barre très haut. Une meilleure utilisation des énergies renouvelables figure au menu de la COP 21. Localement, des expériences ont déjà eu lieu, avec de bons succès. Territoires isolés, les îles sont de bons terrains pour trouver des alternatives au fioul, arrivant par bateau et donc au prix de revient élevé. Alain Gioda, historien du climat à l'UMR Hydrosciences de Montpellier à l'IRD (Institut de recherche et développement), nous parle de l'île El Hierro, dans les Canaries, qui travaille depuis des décennies à une autonomie en énergie."

Source : Futura Sciences

100% énergies renouvelables : l’échec abyssal des Canaries (qui avaient pourtant tout pour réussir sur le papier)

"Une île des Canaries a tenté un projet 100% renouvelable. Conçu dans les années 2010-2015, il a pour but de donner à une île une production électrique entièrement décarbonée. L'étude de Benjamin Jargstorf et Roger Andrews se basent sur les rapports de performances trimestriels de l’exploitant. Ils montrent que la STEP (stockage de l'excès de production électrique par pompage d'eau dans un réservoir) n’a pas tenu son rôle d’amortisseur et que c’est l'usine diesel qui a dû jouer ce rôle. Pourtant, les éoliennes choisies, coûteuses, devaient normalement permettre de lisser autant que possible, les à-coups. L'investissement (82 millions €) dans ce projet est important. L’essentiel du surcoût vient de la STEP, mais celle-ci n’a produit que 4% de l’électricité et le backup n’a été assuré quasiment que par le diesel."

Source : Atlantico

EVASION FISCALE

Patrick Drahi menacé par un redressement fiscal record en Suisse

"Selon le site « Heidi.news », le fisc genevois réclame 7,4 milliards de francs suisses à l’homme d’affaires pour des arriérés d’impôts."

Source : Le Monde

FRANCE

Nucléaire, eau, climat : bilan de canicule

"Durant cet été 2022 caniculaire, les centrales nucléaires ont-elles nui à la vie de nos cours d’eau ? La question est logique, au vu des températures et des débits estivaux. Même si les épisodes caniculaires ont été bien plus courts qu’en 2003, leur répétition a soumis les éco-systèmes à rude épreuve."

Source : Le Monde

Quand la technologie nucléaire française mérite d’être saluée

"Même si les pertes de compétences et de savoir-faire de la filière nucléaire française sont indéniables et illustrées par les errements du chantier de l’EPR de Flamanville, elle a encore de beaux restes. Pour preuve, Orano vient de terminer en moins de quatre ans le démantèlement de la cuve du réacteur à eau bouillante de la centrale de Vermont Yankee aux États-Unis. Une prouesse technique à saluer pour terminer l’année 2022 sur une bonne note."

Source : Transitions Energies

37,5 millions d'euros de frais d'opérations pour la société commerciale de la LFP

"Dans le cadre de la création de la société commerciale de la Ligue, dont il détiendra 13 % grâce à un apport de 1,5 milliard d'euros, le fonds d'investissement CVC Capital Partners a versé 37,5 millions pour rémunérer les banques, le cabinet d'avocats et douze salariés de la LFP."

Source : L'équipe

GÉOPOLITIQUE

Coupe du monde au Qatar : l'onde de choc

"Pour les non-amateurs d’exploits footballistiques, la coupe du monde à Doha s’annonçait ennuyeuse avec une litanie de polémiques attendues telle que : le choix de ce pays pour organiser l’événement planétaire, la démocratie, les droits de l’homme, le boycott, etc. Mais rien ne s’est déroulé comme prévu, la narrative occidentale a été renvoyée aux oubliettes, la réalité du monde arabe s’est échappée des tribunes et ce sont les supporters qui ont dicté le récit, piégeant tout le monde, occidentaux comme dirigeants des Etats arabes. Le fleuve est sorti de son lit, si les premières conséquences se font déjà sentir, qui peut prédire jusqu’où s’étendra l’onde de choc ?"

Source : Iveris

LIBERTÉS

Ilia Iachine : « Vous faites la guerre non seulement aux Ukrainiens, mais aussi à vos propres compatriotes »

"Le 9 décembre, la cour de Moscou a condamné Ilia Iachine, ancien député municipal et opposant au Kremlin, à huit ans et demi de colonie pénitentiaire pour avoir diffusé de « fausses informations » au sujet de l’armée russe « par haine politique ». C’est en raison d’une vidéo diffusée en direct sur sa chaîne YouTube en mai, dans laquelle Iachine dénonçait le meurtre de civils à Boutcha, que des poursuites contre lui ont été engagées. Dans sa dernière déclaration au tribunal, le 7 décembre, Iachine s’est adressé à Poutine."

Source : Desk-Russie

RÉFLEXION

Pourquoi arrêter l’avion ne devrait plus être un débat

"Avant toute chose, citons François-Marie Bréon, physicien-climatologue et auteur du cinquième rapport du GIEC, en audience à l’Assemblée nationale en juillet 2019 : « Je pense que l’immense majorité des gens ne se rend pas compte de ce que veut dire aller à la neutralité carbone, voire diminuer par 4 nos émissions. (…) Il est évident que dans une France qui aura divisé ses émissions de gaz à effet de serre par 4, il n’y aura plus d’avion – on ne peut pas y arriver si on conserve le transport aérien. De nombreuses questions de ce type se posent. Le fait qu’il y ait encore ce genre de débats montre bien que l’on n’a pas réalisé ce que veut dire diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre. »"

Source : Bon pote

Cette année encore, le “bourgeois gaze” a envahi nos écrans

"C’est désormais une tradition annuelle (initiée l’année dernière…) : passer en revue les films “bourgeois gaze” de l’année passée, c’est-à-dire montrer comment un certain cinéma nous impose les lunettes déformantes de son milieu, celui de la bourgeoisie. Le monde du cinéma continue en toute quiétude à s’autoriser le nombrilisme social et l’auto-contemplation, avec la complaisance de la critique. Et lorsqu’il ne parle pas de son milieu social mais de celui des autres, les dégâts ne sont pas moins grands…"

Source : Frustration Magazine

VUES D’AILLEURS

Un ver marin qui pourrait révolutionner le monde des greffes d'organes

"Arenicola marina est un ver marin qui pourrait faciliter les greffes d’organes et améliorer les performances de certains athlètes. Comment un ver qui sommeillait dans le sable depuis 400 millions d’années a-t-il pu attirer l’attention du biologiste français Franck Zal ? Tout a commencé sur une petite plage de Bretagne, à Saint-Jean-du-Doigt. Ce qui m’a intéressé, c’est d’essayer de comprendre l’adaptation des espèces dans leur milieu naturel. Et je me suis intéressé à un ver marin. Je me suis demandé comment il arrive à respirer dans l’eau et dans l’air, nous explique avec un certain enthousiasme le chercheur français."

Source : Cyclisme-dopage

ÉTATS-UNIS

Deux pays gelés

"Même si près d’une semaine après l’élection, certains résultats ne sont toujours pas connus, il est clair que le parti républicain a réalisé une contre-performance lors des scrutins de mi-mandat."

Source : Le Monde Diplomatique

Commentaire recommandé

Linder // 15.01.2023 à 10h21

Ilia Iachine est condamné, je le regrette mais c’est un agent de propagande de guerre américain. La propagande de guerre russe est combattue par l’occident, la propagande de guerre occidentale est combattue par la Russie, mais avec nettement moins de moyens et d’efficacités. Ilia Iachine a été membre, avec Gary Kasparov, de Solidarnost et du Free Russia Forum, deux officines américaines. Ilia Iachine passe sous silence les responsabilités américaines, et les crimes ukrainiens de 2014 à 2022. Il a choisi son camp. Je pense néanmoins qu’il sera mieux traité que Julian Assange.

40 réactions et commentaires

  • Myrkur34 // 15.01.2023 à 07h50

    Bonjour,

    Je joins 2 liens pour l’instruction et le débat sur la réforme des retraites et sur la nécessaire réforme du marché européen de l’électricité.
    La première Ruffin dévoilant les différentes épines du pot aux roses..
    https://www.youtube.com/watch?v=C-9h-mQ4E6I

    La seconde Gay expliquant les tenants et vrais aboutissants de cette fixation « curieuse » du prix de l’électricité..
    https://www.youtube.com/watch?v=fP6-ZrHjPIw

      +8

    Alerter
  • Nico // 15.01.2023 à 08h04

    Un article de Jacques-Marie Bourget sur ce rapport de RSF, histoire de ne pas tout prendre argent comptant
    https://www.legrandsoir.info/la-derniere-ignominie-de-reporter-sans-frontieres.html

      +14

    Alerter
  • Dominique65 // 15.01.2023 à 09h59

    Ne mettons pas sur le dos des Allemands l’échec français. Les Allemand jouent leur jeu, c’est normal. Tous les pays (ou presque le font. Le problème, c’est que les gouvernements français depuis 20 – 30 ans jouent aussi le jeu des Allemands. Et pas uniquement sur l’énergie. Macron était prêt à laisser le statu de membre permanent au dans le conseil de sécurité de l’ONU à l’UE, donc de fait à l’Allemagne. La France continue à imaginer des plans de construction commune de matériel militaire avec les Allemands alors qu’on sait qu’au mieux ces programmes serviront à l’Allemagne à s’approprier notre technologie, et seront pour la plupart torpillées afin d’affaiblir l’économie française. Vous et moi, simples citoyens le savons. Mais pas le gouvernement ?!

      +19

    Alerter
    • Jean // 17.01.2023 à 08h23

      @Dominique65,

      Il y a ceux qui profitent de la situation actuelle et ceux qui en sont les victimes. Les victimes sont-elles responsables de ne pas avoir été en mesure de se prémunir du danger ? Probablement dans une certaine mesure mais leurs responsabilités reste négligeable si on la compare à celle de l’auteur du crime. Il faut en finir avec ce masochisme et cette culpabilité bien française. Nous avons été trahis par ceux qui, sous couvert de rechercher l’intérêt de tous, n’ont jamais pensé qu’à leur seul profit, fut-ce au détriment de la cohésion de l’ensemble. C’est cette duplicité, notamment allemande, qui aura réduit à néant le projet européen. Car dans ce jeu de dupes les pays du nord de l’Europe ont trompés ceux du sud avant d’être eux-même victimes de leur ami américain. L’apparence de la civilité ne résiste pas à l’application des principes de la loi de jungle. Les russes et les chinois l’ont compris sans trop de dommages, alors qu’il nous faudra subir les conséquences désastreuses de cette naïveté pour finalement parvenir à cette prise de conscience.

        +2

      Alerter
      • Bouddha Vert // 19.01.2023 à 22h36

        Je ne suis pas certains qu’une claque ou une grosse « branlée » favorise une quelconque prise de conscience, surtout lorsque l’on ne sait pas pourquoi on l’a prise.
        Et, il me semble que au milieu de toutes les causes que vous évoquez, manque le phénomène de déplétion sur les ressources naturelles qui, tous les politiques sont désormais en train d’intégrer ce processus à effet cliquet, va structurellement interdire la prolongation de la croissance économique mondiale.
        Nous sortons d’un monde qui depuis 250 ans n’a cessé d’offrir, chaque année, plus de biens, de services qui nous ont fait croître de 650 millions de personnes à 8 Milliards.
        Le processus est connu mais ce qui l’est moins c’est de regarder l’ensemble des activités primaires sous-jacentes, qui, en volumes et masses, chaque année se sont montrées plus voraces, c’est ce qui a permis la création de toujours plus de richesses, tant que ces cadeaux que la nature restent abondants!
        Être généreux en période d’abondance n’est déjà pas tous les jours simple, inutile d’imaginer avec les changements qui vont s’imposer à un corps social de plus en plus citadin, effectuant des métiers de service la difficulté à trouver une transition.
        C’est exactement ce qu’il se passe, chaque « région » va légitimement préserver ce qu’il lui reste, les consommations de masse vont ralentir et beaucoup disparaître… Les intérêts vont changer de places et d’intensité.
        Plus le constat sera partagé et plus les « signataires » seront libres d’inventer, de prolonger de nouvelles règles pour un monde plus lent.

          +0

        Alerter
  • Samba // 15.01.2023 à 10h00

    Les deux articles sur l’énergie à El Hierro aux Canaries, apparemment contradictoires, posent le problème du « juste prix » à payer par le consommateur. Cela fait trop longtemps que subventions et financements directs par les Etats faussent les apparences et baissent artificiellement les prix, notamment de l’essentiel, l’alimentaire. A refuser d’intégrer les coûts réels, entre autres, du nucléaire, des transports, des dégâts environnementaux… on travestit les éléments de réflexion des citoyens et on retarde une transition indispensable, de plus en plus urgente. On favorise la violence sociale en pénalisant d’abord les plus défavorisés et en préparant les armes à leur opposer.
    Vive la sobriété volontaire pour ceux qui peuvent choisir et la satisfaction des besoins de base pour tous, notamment en limitant les revenus des plus néfastes pour l’humanité.

      +9

    Alerter
    • Jean // 17.01.2023 à 08h57

      @Samba,

      Comme on peut toujours refuser de se saouler, on peut toujours choisir la sobriété volontaire, même si celle-ci ne se traduit pas forcément par le même niveau de consommation en fonction des circonstances. Mais, effectivement, ceux qui prennent davantage que leur juste part en condamnent d’autres à avoir moins que ce qui leur est du.
      Si, lors d’un gouter d’anniversaire, l’un des convives s’octroyait arbitrairement la moitié du gâteaux, il s’attirerait immanquablement l’opprobre des personnes attablés ; alors que, lors d’un festin économique, la même attitude ne se traduit que par un surcroit de respectabilité. C’est cette perception, qui est le fruit d’un long travail médiatique, qu’il faudrait modifier pour pouvoir espérer vivre en paix. Car la nature humaine est ainsi faites qu’il ne peut pas y avoir de paix durable sous le règne de l’injustice.

        +3

      Alerter
  • Dominique65 // 15.01.2023 à 10h11

    Les deux articles sur la décarbonation de l’électricité dans l’île des Canaries est intéressante. Après les annonces glorieuses de 2015, la réalité de 2022 montre que les investissements n’ont en fait été utiles qu’aux industriels qui ont œuvré sur le projet.
    Autre chose intéressante : Dans le titre de l’article d’Atlantico, il est question de 100% d’énergie renouvelable et dans celui de Futura Science, il est question plus modestement de transition énergétique. Mais les deux articles ne souligne pas qu’il s’agit de renouvelable uniquement que pour fabriquer de l’électricité, et qu’il n’a donc jamais été question de l’énergie en général.

      +4

    Alerter
    • douarn // 15.01.2023 à 14h50

      Bonjour Dominique65 et Samba

      Il ne fait pas de doute que les 2 articles ont été juxtaposés à dessein.

      C’est la grande tromperie actuelle, les médias, nos élus, les industriels qui y ont intérêts parlent de transition énergétique alors qu’il n’est question QUE d’électricité intermittente d’origine éolienne/solaire/biomasse. L’électricité (toute source confondue: éoliennes, barrages, centrales nucléaires, etc.) ne compte que pour 23% de la consommation d’énergie finale (2018) dans l’UE. Les filières électrogènes renouvelables intermittentes n’ont compté que pour 2,5% de la consommation d’énergie PRIMAIRE (pétrole, gaz, charbon, uranium, etc.) dans l’UE. 2,5%! Pas grand chose en somme !
      https://www.connaissancedesenergies.org/tribune-actualite-energies/energies-renouvelables-dans-lue-de-la-perception-aux-realites

      Vive la sobriété? Ce serait effectivement souhaitable pour des raisons de préservation des ressources, de bien être humain et environnementale, mais ce serait probablement récessif. Nos dettes publiques et privées livrent les souverainetés des pays endettés aux volontés de la sphère financière. Si la finance ne le veut pas, il n’y aura jamais de sobriété autre que subie, par la force des choses. Mais qu’importe, les lois économiques devront à un moment se plier aux lois physiques, de gré ou de force, probablement à notre détriment.

        +8

      Alerter
      • Bouddha Vert // 19.01.2023 à 23h17

        D’après les géologues la sobriété n’est pas un choix mais un fait à venir de par l’inéluctable raréfaction de tous les stocks (hydrocarbures et minerais).
        Globalement le monde devient économiquement récessif puisque les activités primaires n’offrent plus les croissances d’antan et lorsqu’elles sont maintenues en volume, c’est avec toujours plus d’énergie à la clé, car physiquement les ressources sont toujours plus difficiles d’accès (baisse structurelle de la richesse des minerais en tous genre, exploitation d’hydrocarbures désormais immatures ou trop vieux, un off-shore qui devient désormais ultra-deep…on fait avec ce qu’il reste).
        En 2023, la sobriété est civilisationnellement, à moins d’esclavager le reste de la planète, la seule issue possible.
        Reste, comme d’habitude, les affaires politiques, donc NOUS, qui prolongerons nos démocraties…

          +0

        Alerter
    • Patrick // 15.01.2023 à 20h46

      Électricité vs Énergie !!
      Eh oui , globalement 80% de l’énergie utilisée vient des combustibles fossiles. Et avec les énergies renouvelables on arrive péniblement à produire une petite partie de notre électricité, soit quelques % de 20% de l’énergie nécessaire pour faire fonctionner les sociétés humaines.
      Mais ça, nos chers politiciens et médias se gardent bien de le dire.

        +2

      Alerter
  • Linder // 15.01.2023 à 10h21

    Ilia Iachine est condamné, je le regrette mais c’est un agent de propagande de guerre américain. La propagande de guerre russe est combattue par l’occident, la propagande de guerre occidentale est combattue par la Russie, mais avec nettement moins de moyens et d’efficacités. Ilia Iachine a été membre, avec Gary Kasparov, de Solidarnost et du Free Russia Forum, deux officines américaines. Ilia Iachine passe sous silence les responsabilités américaines, et les crimes ukrainiens de 2014 à 2022. Il a choisi son camp. Je pense néanmoins qu’il sera mieux traité que Julian Assange.

      +42

    Alerter
    • antoniob // 16.01.2023 à 12h06

      Oui et le site en question (Russie-desk.eu…) qui publie celà est dirigé par Nicolas Tenzer… C’est dire.
      C’est un de site de propagande pare-feu dont le démontage des articles pourrait être en soi un exercise intéressant.
      La quantité de petits mains telles Tenzer, qui sont Fellow de plusieurs think thanks et « centres » et « fondations » c’est aussi une masse d’argent pour entretenir toute cette propagande somme toute dérisoire car sans prise aucune sur la société russe et biélorusse.

        +4

      Alerter
  • Jean // 15.01.2023 à 11h37

    Sur « Cette année encore, le “bourgeois gaze” a envahi nos écrans » :

    Entre la lutte des classes et le wokisme il faut choisir car ils s’excluent l’un l’autre. Aussi l’idéologie wok qui cherche à faire passer certains bourreaux pour des victimes rempli son rôle : faire diversion. Théophraste R sur le site http://www.legrandsoir.info cite pour l’illustrer Henri Krazucki ancien secrétaire général de la CGT :

    « Rien ne fait plus de mal aux travailleurs que la collaboration de classes. Elle les désarme dans la défense de leurs intérêts et provoque la division. La lutte de classes, au contraire, est la base de l’unité, son motif le plus puissant. C’est pour la mener avec succès en rassemblant l’ensemble des travailleurs que fut fondée la CGT. Or la lutte de classes n’est pas une invention, c’est un fait. Il ne suffit pas de la nier pour qu’elle cesse : renoncer à la mener équivaut pour la classe ouvrière à se livrer pieds et poings liés à l’exploitation et à l’écrasement. »

    Une société humaine c’est avant tout la cristallisation de rapports de classes et lorsque l’équilibre qui assure la cohésion de l’ensemble est rompu c’est l’ensemble du corps social qui est en danger. Ceux qui en profitent peuvent-ils réaliser qu’ils ont trop tirés sur la corde avant qu’elle ne se rompe ? Personnellement j’en doute, aussi les véritables responsables du chaos ce sont ceux qui le rendent, par leur aveuglement et leur avidité, aussi nécessaire qu’inévitable.

      +13

    Alerter
  • Jean // 15.01.2023 à 11h54

    Palmarès des bourgeois bien portants qui veulent nous faire travailler plus longtemps :

    « La bataille des retraites a commencé. Pour la classe dominante, cette réforme est LE combat de l’époque. Celui qui satisfait à la fois le MEDEF, la droite, la Commission européenne et l’égo de Macron. Repousser l’âge de départ à la retraite, c’est dégager des marges de manœuvre budgétaire pour pouvoir continuer à baisser les impôts des entreprises et continuer à leur verser des milliards : 157 en 2021, c’était 108 milliards en 2017. Or, cette réforme ne bénéficie pas de bons arguments financiers – le régime de retraite actuel n’étant pas à l’agonie – et elle est ultra impopulaire. C’est pourquoi, depuis une semaine, divers représentants de la petite et grande bourgeoisie se succèdent dans les médias pour dire aux caissières, infirmières, carreleurs, magasiniers, profs, cadres, qu’ils doivent travailler plus longtemps et que c’est une super nouvelle. Notre palmarès :  »

    Source : https://www.frustrationmagazine.fr/palmares-bourgeois-retraite/

      +8

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 16.01.2023 à 14h21

      Décidément, ce n’est que lorsqu’un consensus émergera sur la nécessité de l’autonomie de chaque individu pour réussir à exercer son droit de faire ses propres choix(exercer sa liberté) que nous pourrons nous dire enfin « civilisé-e-s » (capables de vivre ensemble).
      Afin que « le travail » soit aboli en tant que servitude/torture/obligation/condition sine qua non pour rester en vie, et se transforme en activités choisies et épanouissantes, autant pour l’individu que pour le groupe(la société).
      Comme dans beaucoup d’autres domaines, l’âge n’a rien à voir avec les capacités… ou, en tout cas, celles-ci s’adaptent au fur et à mesure que le corps faiblit.
      N’oublions pas que l’être humain est « industrieux », habile, curieux, imaginatif, inventif, actif, désireux de se servir de ses mains et de ses jambes dans des réalisations utiles à soi-même et aux autres et dans des coopérations fructueuses… sauf dans certains cas rares de tempéraments essentiellement « contemplatifs » qui ont tout autant le droit de vivre!
      Alors que les nouveaux outils numériques permettent d’évaluer les besoins et les possibilités de la vie en société pour répartir les tâches en satisfaisant les aspirations particulières de chacun-e à exercer ses « talents », on constate qu’ils sont appropriés par les irréductibles dominant-e-s priviligié-e-s afin de perpétuer les inégalités qui leur sont favorables…et ne les rendent même pas heureux-ses!

        +0

      Alerter
      • Jean // 17.01.2023 à 07h29

        Grd-mère Michelle,

        Les occidentaux du milliard d’or veulent oublier que leur niveau de vie n’est rendu possible que garce à l’esclavage d’une partie de l’humanité. Il n’y aurait pas de technologie high-tech abordable sans les petites mains qui extraient les métaux dont elle dépend, pas de babioles ni de vêtements low cost sans les travailleurs esclaves des ateliers chinois et des entrepôts Amazon. Cette amnésie sélective du consommateur compulsif ne fait pas seulement de lui le complice de cette exploitation, elle le rend aussi responsable de la détérioration des éco-systèmes. Mais la réalité finit toujours par s’imposer et nous nous approchons du dénouement de ce conte de fée qui sera pour nous la fin d’un rêve qui se nourrit du cauchemar de tant d’êtres humains. La fin de l’opulence matérialiste sera pour nous l’occasion de retrouver notre humanité. Beaucoup découvriront alors, en y étant contraints et forcés, que le bonheur n’est pas dans l’avoir mais dans l’être. En dépit des conséquences négatives à court terme ce sera finalement un mal pour un bien. L’avenir serra low cost et low tech et il n’y aura pas d’alternative à une consommation raisonnable produite localement.

          +1

        Alerter
        • Grd-mère Michelle // 18.01.2023 à 17h04

          « En dépit des conséquences négatives à court terme, ce sera finalement un mal pour un bien. »
          Vous semblez bien peu soucieux des conséquences négatives, qui, me semble-t-il, peuvent conduire au pire… plutôt qu’à un « bien » selon vos désirs…
          De sorte que vous vous abstenez de réfléchir/d’imaginer/vous intéresser/prendre part à des solutions « low cost » et « low tech » à court terme de consommation raisonnable produite localement… que des millions de gens s’emploient actuellement à promouvoir et mettre en œuvre, humblement et opiniâtrement… partout dans le monde…
          Fatalité? Passivité? Paresse? Ou adhésion inconsciente aux ordres subliminaux de nos « dirigeant-e-s » mal-intentionné-e-s et manipulé-e-s par le « Grand Marché »?
          C’est fort dommage-able, Jean, étant donné votre analyse correcte de la situation!

            +2

          Alerter
        • Cévéyanh // 21.01.2023 à 10h16

          A Jean,
          Vous avez écrit : « La fin de l’opulence matérialiste sera pour nous l’occasion de retrouver notre humanité. »

          « L’HUMANITE », un mot que nous apprenons à croire qu’elle ne peut être que bienveillante. Encore un autre récit ? L’INhumain, c’est l’animalité ? Pourtant, nous faisons partie des animaux. Est-ce pour nous défausser, pour rejeter la faute ? L’humain peut être autant gentil, empathique, gaiété que méchanceté, égoiste, insensible, cruel… L’histoire nous montre que pour des causes (attaquer un humain, défendre un humain…), un humain peut tuer. Si c’est une cause « juste », c’est-il humain et si ce ne l’est pas c’est-il INhumain ?

          Le documentaire de France 2 « Le jeu de la mort » a réalisé, en 2009, sous forme de jeu, l’expérience de Milgram (étude capacité et dans quelle condition de l’obéissance) : https://odysee.com/lejeudelamort:6
          https://theconversation.com/soumission-a-lautorite-lobeissance-nest-pas-ce-que-stanley-milgram-croyait-164341

          Ne devrions-nous pas accepter que cette part « noire » fait partie de nous et peut devenir une partie importante (si nous n’y faisons pas attention) pour chacun et chacune d’entre nous ? Que tout humain peut se détourner de sa meilleur partie de l’humanité, en ne surmontant pas/en succombant à certaines de ses émotions ou à la déresponsabilisation/non réflexion de ses actes ? Ce n’est-il pas cette partie-là à faire « grandir » /(re)trouver avant de ne plus pouvoir (le vouloir ?) ?

            +0

          Alerter
  • Jean // 15.01.2023 à 11h57

    L’armée américaine «prépare le terrain» pour la guerre avec la Chine :

     » Dans une interview d’une franchise remarquable accordée lundi au Financial Times, le plus haut général des Marines américains au Japon a déclaré que les succès remportés par les États-Unis et l’OTAN contre la Russie en Ukraine étaient le fruit d’une planification et de préparatifs préalables – afin de «préparer le terrain» pour la guerre, dans le jargon militaire. C’est exactement ce que fait le Pentagone au Japon et en Asie, a-t-il expliqué, pour se préparer à un conflit avec la Chine au sujet de Taïwan. »

    Source : https://www.wsws.org/fr/articles/2023/01/11/chin-j11.html

      +3

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 18.01.2023 à 18h01

      Oui, dans une dépêche de « l’agence Belga » publiée dans le journal « Le Soir » de mercredi dernier, il est écrit:
      « Les dirigeants de l’Otan et de l’Union européenne ont signé mardi(10/1/2023) à Bruxelles une déclaration conjointe, la troisième du genre depuis 2016, dans laquelle ils s’engagent à renforcer leur coopération, à l’heure de la guerre russe en Ukraine et des menaces <> comme la Chine.
      Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a signé ce document avec le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, au quartier général de l’Alliance atlantique, à Evere(Bxl).

      <>, a-t-il (J.Stoltenberg) commenté, en citant la Chine. Ce pays est, pour la première fois, mentionné explicitement dans la déclaration conjointe.(BELGA) »

      À la lecture de cette dépêche, on peut se demander si le Parlement européen (seule institution « démocratique » de l’UE) a été consulté sur le sujet, et donc s’il ne faudrait pas également considérer et désigner l’UE comme une « actrice autoritaire »…?!
      Afin de réveiller l’esprit citoyen de ses habitant-e-s…

        +0

      Alerter
      • Grd-mère Michelle // 18.01.2023 à 18h25

        Correction: …à l’heure de la guerre russe en Ukraine et des menaces « d’acteurs autoritaires » comme la Chine.

        « Dans un monde où la concurrence stratégique s’accroît, les acteurs autoritaires remettent en cause nos intérêts, nos valeurs et principes démocratiques, non seulement par des moyens militaires, mais aussi politiques, économiques et technologiques », a-t-il (J.Stoltenberg) commenté, en citant la Chine.

          +0

        Alerter
    • vert-de-taire // 19.01.2023 à 21h18

      à propos du Japon et de la guerre avec la Chine,
      cela fait des années que les gouv (tous de droite sauf accident très temporaire) japonais tentent en vain d’obtenir des japonais le droit de disposer de bombes atomiques. Le grand Satan etats-unien fait des efforts méritoires pour cela — mais ça rate.
      Les brulures et les cancers passent mal.

      Pour attaquer faire peur … à la Chine, la proximité de Japon est optimale pour les mafieux.

      Une longue préparation qui se voit.

      COmme par exemple les déplacements des usines … de la Chine vers ..
      au hasard vers l’Inde
      où le Modi ne refuse rien aux mafieux.

        +0

      Alerter
  • Patrique // 15.01.2023 à 12h00

    Les « Républicains » (sic) ont fait plus de voix que les « Démocrates » (resic) donc ils ont perdu les élections (51% vs 48%). C’est beau la dialectique.
    De toute façon ces deux partis sont les deux faces d’une même pièce d’une république bananière à bi-partisme unique où la démocratie n’existe pas.

      +12

    Alerter
  • Danton // 15.01.2023 à 15h27

    Merci les Crises de regarder ce qu’est Desk-Russie( je me demande ce que vous penseriez d’un organe de communication qui d’appelerait Soyouz-USA , ou Pravda-Francia) , ce qu’il revendique lui même être et qui compose son conseil d’administration).
    C’est assez incongru de trouver dans une revue de presse un organisme de communication à vocation ouvertement militante.
    Merci donc, la prochaine fois de nous donner des « infos » de l’occident vu par « Colonel Cassad » ou Stratpol ».
    Chiche?

      +13

    Alerter
  • Myrkur34 // 15.01.2023 à 18h44

    Une pépite dénichée sur bfm business…Les réserves des différents régimes de retraites, c’est 150 milliards au bas mot !

    https://www.youtube.com/watch?v=ylLmXRz5eTM

      +4

    Alerter
  • Benoid Machin // 15.01.2023 à 19h14

    Ce ne sont pas les industriels Allemands seulement qui ont saboté la production française d’électricité pensée et réalisée pour alimenter toute l’activité économique du pays et fournir à ses habitants de l’énergie abordable et constante mais aussi les dogmes des « écolos » ( libertaires anti nation convertis au néo libéralisme ) et à la religion de l’ordo libéralisme de l ‘ UE qui doit absolument créer de la concurrence quand il n y en aurait pas. L’ UE intègre la Pologne dont l’ancien ministre Mr Sikorsky et représentant devant Bruxelles a tweeté: «  Thank you usa «  après les explosions qui ont détruit Northstream et donc à terme l’industrie allemande, le même « responsable » dans l’ UE a aussi exigé que l’on «  donne des armes nucléaires à l ‘Ukraine « Avec de tels dirigeants politiques est-il encore raisonnable de s’emmerder à réduire nos émissions de CO2 ? ( moins de 1% des émissions globales …) Un ange hypersonique passe

      +10

    Alerter
  • JnnT // 16.01.2023 à 18h29

    La « transition énergétique », l’expression elle-même est trompeuse. On parlerait à plus juste titre de « changement de civilisation ». Or personne ne peut croire que cela se fait rapidement et sans casse.

    Mais la doxa écologique – reprise par les divers médias et les politiques dans leurs slogans – présente la chose comme un succession de petites « BA pour la planète », gratifiantes pour les bobos, et qui suffiront.

    Stupidité soutenable jusqu’à l’arrêt de presque toutes nos activités quotidiennes dans un contexte de grande violence.

      +1

    Alerter
  • Jean // 16.01.2023 à 20h44

    Le marketing de la folie :

    https://odysee.com/@d%C3%A9fenseur:9/Le-marketing-de-la-folie—(Sommes-nous-tous-fous):5

    Big Pharma, leur profit vaut plus que nos vies.

      +0

    Alerter
    • Jean // 17.01.2023 à 00h14

      Je conseil ce reportage à ceux qui veulent comprendre pourquoi les américains sombrent dans une folie meurtrière qui finira par tous nous menacer.

        +0

      Alerter
  • basile // 17.01.2023 à 11h25

    – journalistes tués dans l’exercice de leur métier
    – au service du droit d’informer.

    Ils nous servent souvent ces arguments, en les diffusant sur leur propre outil de travail, seule profession disposant de cet avantage massue pour faire pleurer la France entière. Aucune autre profession n’a cette possibilité. C’est comme si les ouvriers qui meurent au Qatar gravaient dans le béton du stade, « on meure en faisant notre métier ».
    Comme si les percepteurs utilisaient leurs feuilles d’impôts pour nous dire combien leur métier est difficile.
    Comme si le boulanger écrivait sur ses baguettes, l’électricité est chère.

    Pour en revenir à « leur métier ». Pas sûr que tous les gouvernements étrangers les voient arriver avec sourire. C’est que les espions aussi, font leur métier difficile pour informer !

    être informé ! C’est bien un besoin qui a été inculqué. On dirait maintenant, « construit », et brillamment !
    Je suis informé, donc je vis.

      +0

    Alerter
    • vert-de-taire // 19.01.2023 à 21h29

      Attention

      Pour choisir, si on peut et veut choisir, il faut des critères, de l’information.
      Pour élire si on peut et veut élire, il faut des critères, de l’information.
      Pour décider, si on peut et veut décider, il faut des critères, de l’information.

      C’est en dictature que tout se simplifie,
      le choix est réduit :
      il suffit d’obéir ou de crever.

      tu marches ou tu crèves

      il y a 2 sortes de personnes
      ceux qui ont un pisolet chargé et ceux qui ont une pelle
      toi tu creuses.

        +0

      Alerter
  • Jeremia // 18.01.2023 à 12h40
  • yannos // 19.01.2023 à 12h04

    Cet article sur le transport aérien est intéressant.
    Le problème est qu’il va à l’encontre de l’intérêt des « nomades digitaux », autrement dit de ceux qui dirigent le monde.
    Tant que ceux qui dirigent pourront s’estimer « hors sol » ou « anywhere « , ils n’auront aucun intérêt à ménager l’environnement (écologie, social, économie…) local. Ils se sentiront toujours en capacité de se délocaliser selon leurs intérêts personnels.
    L’avion est devenu un outil de domination et d’exploitation et j’y vois un signe lorsque macron, le protecteur des riches et des exploiteurs, a décidé de soutenir le transport aérien plutôt que le commerce de proximité lors de la crise du covid.
    Je pense que ce n’est pas non plus un hasard quand Léa Salamé qui est dans le même camp que macron, défend le transport aérien en prenant l’exemple du travailleurs immigré qui en a besoin pour garder un lien avec sa famille.
    Il est urgent de fermer les aéroports et de faire le deuil de l’avion même si ça signifie la fin d’un rêve pour les plus riches et les plus favorisés.
    Même si dans le court terme cela augmentera le chômage.

      +0

    Alerter
    • Julie // 21.01.2023 à 15h19

      Et quand on continue à transporter les travaileurs low-costs d’Europe de l’Est vers les abattoirs d’Europe de l’Ouest? ou les serres et les champs espagnols? en pleine pandémie (je parle de l’été 2020 et de la relance de l’épidémie qui s’était tassée dans le pays où les vagues avaient été les plus importantes).
      Il faut commencer par faire cesser la production d’armement et la migration forcée des travailleurs pauvres plutôt que de culpabiliser les pauvres… Les gens que je connais qui ont décidé de ne plus prendre l’avion sont des gens qui ont un job fixe, hérité d’un peu d’argent familial qui leur a permis d’avoir un logement, et par ailleurs ils consomment beaucoup. Chacun peut réaliser par lui-même son bilan « consumériste » (et la pollution qui y est attachée)… sauf les ultra-riches.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications