Ce qui est formidable, c’est qu’ils sont capables de transformer l’or en plomb.

Vous leur donnez un divertissement sympathique entre européens, ils vous salissent tout pour des raisons politiques, continuant à semer l’humiliation et la haine.

Si le règlement prévoit que les chansons ne doivent pas être politiques, c’est pour une bonne raison – mais ce n’est pas grave, on n’aura de nouveau pas respecté la règle au détriment des Russes, classique.

Je signale aussi au passage que le règlement indique aussi que la chanson ne doit pas avoir été chantée avant le 1er septembre de l’année précédente. Or elle a été chantée en public le 18 mai 2015

En tous cas, je propose désormais une belle compétition pour 2017 :

  • Israël, avec “1944”, où la chanteuse parlera de sa famille exterminée par les Allemands durant la Shoah
  • Royaume-Uni, avec “1940”, où la chanteuse parlera de sa famille exterminée par les Allemands durant le bombardement de Coventry
  • Allemagne, avec “1945”, où la chanteuse parlera de sa famille exterminée par les Anglais durant le bombardement de Dresde
  • Pologne, avec “1943”, où la chanteuse parlera de sa famille exterminée par les nationalistes Ukrainiens en Volhynie
  • Russie, avec “2014”, où la chanteuse parlera de son frère communiste brulé à Odessa
  • Maroc, avec “1945” bis, où la chanteuse maroco-algérienne parlera de sa famille exterminée par les Français à Sétif

Vivement !

Le plus drôle avec ces commentaires, c’est qu’en 1944, la Crimée était russe, et n’avait jamais eu de lien politique avec l’Ukraine… Mais c’est comme les nationalistes de la région de Lviv qui pleurent sur la famine en Ukraine, alors que leurs ancêtres étaient en Pologne à l’époque… L’ultra-nationalisme, sévère perversion mentale…

Enfin, pour les Tatars de Crimée, que dire… ? Je n’ai pas beaucoup creusé, mais :

1/ “Le président russe Vladimir Poutine a signé un décret le lundi 21 avril 2014 concernant la réhabilitation des Tatars de Crimée, en tant que peuple réprimé sous Joseph Staline. Ce décret, inclut des mesures pour le développement des autonomies culturelles nationales, pour l’accès à l’apprentissage des langues des peuples opprimés, pour le développement de leur artisanat et d’entreprises locales, et pour leur développement socio-économique5, ce qui fit dire au président turc Recep Tayyip Erdoğan que la situation des Tatars s’était améliorée depuis le rattachement de la Crimée à la Russie.” (Wikipédia)

2/ Un sondage de février 2015 demandait un an après ce que les habitants de Crimée voteraient à un nouveau référendum :

vciom-poll-crimean-tatars-referendum-2014

Il y a bien moins de Tatars russophobes en un an (et en 2008, seuls 14 % voulaient quitter l’Ukraine). Un autre d’Open Democracy indiquait à la même époque :

poll-crimean-tatars-support-joining-russia

Notons que les Russes, évidemment, essaient d’en gagner les coeurs : on voit ici qu’ils leurs construisent une nouvelle mosquée qu’ils attendaient en vain depuis 15 ans en Ukraine, et que là les Russes ont apporté le gaz et des routes goudronnées à ce village de Tatars, et que l’école est réparée – en 23 ans d’Ukraine ils n’ont reçu que des promesses… Eh, faites-en une chanson les amis… !

On voit cependant que les Tatars sont donc moins bien russophiles que… ben les Russes.

Mais, à l’intérieur de cette minorité, il y a 2 fois plus de pro-Russie que de pro-Ukraine.

Donc, comme cela concerne la Crimée, et que je suis démocrate, je préfère écouter les habitants que les “plumes” de nos médias, et vais donc m’occuper d’autre chose…

(c’est un peu pénible, j’ai l’impression de toujours défendre les Russes, alors que je n’ai jamais dit que tout était rose là-bas…)

“Qu’importent les faits” [Devise du journalisme du XXIe siècle]

=======================================

Libération : « Ce n’est pas la chanteuse ukrainienne Jamala et sa chanson 1944 qui ont remporté l’Eurovision 2016, c’est la politique qui a battu l’art. »

Source : à lire en intégralité sur Libération, AFP, 15-05-2016

La chanteuse Jamala a remporté l'Eurovision 2016 pour l'Ukraine. Photo AFP

La chanteuse Jamala a remporté l’Eurovision 2016 pour l’Ukraine. Photo AFP

La chanteuse Jamala, Tatare de Crimée, remporte le concours avec une chanson sur la déportation de son peuple par Staline. La France est 6e.

L’Ukraine a remporté le concours Eurovision de la chanson dans la nuit de samedi à dimanche à Stockholm, devant l’Australie, préférée par les jurys professionnels, et devant le favori des parieurs, la Russie.

Le pays, meurtri par un conflit dans l’Est et l’annexion de la péninsule de Crimée par son voisin russe en 2014, aura fait de cette émission une véritable tribune politique avec le choix de Jamala.

La chanteuse de 32 ans, Tatare de Crimée, a évoqué dans «1944» la déportation de son peuple par Staline. Elle s’est inspirée des récits de son arrière-grand-mère, qui a vécu cet épisode tragique de l’histoire soviétique.

«Je voudrais vraiment chanter une chanson sur la paix et l’amour. Mais c’est ce que je souhaite à tout le monde: la paix et l’amour», a-t-elle déclaré à la remise du trophée.

«Oui !!!» a tweeté de son côté le président ukrainien Petro Porochenko.«Une prestation et une victoire incroyables! Toute l’Ukraine vous adresse un grand merci, Jamala».

Les jurys professionnels avaient d’abord plébiscité l’Australienne Dami Im, née en Corée du Sud il y a 27 ans, et très belle voix.

Mais les téléspectateurs ont offert un final haletant en donnant le plus de points à deux pays rivaux sur la scène diplomatique.

L’Ukraine a d’abord porté son total à 534 points, davantage que les 511 de l’Australie. Ne restait plus qu’à voir si la Russie en avait réuni suffisamment pour la dépasser. Mais Sergueï Lazarev a échoué, avec 491 points. […]

«Si Dieu le veut, un jour, qui sera merveilleux, nous nous retrouverons tous en Crimée, libérée de l’envahisseur russe», a de son côté écrit sur Facebook Refat Tchoubarov, le dirigeant de l’assemblée des Tatars de Crimée en saluant la victoire de l’Ukraine.

Cette victoire a été sans surprise mal accueilli côté russe, où plusieurs voix se sont élevées dimanche pour dénoncer une victoire «politique» aux dépens de leur candidat. «Ce n’est pas la chanteuse ukrainienne Jamala et sa chanson «1944» qui ont remporté l’Eurovision 2016, c’est la politique qui a battu l’art», a déclaré aux agences russes le sénateur Frantz Klintsevitch, qui a appelé au boycott par la Russie du prochain concours Eurovision, qui sera organisé en Ukraine. […]

Source : à lire en intégralité sur Libération, AFP, 15-05-2016

=======================================

Djamala, la chanteuse qui renvoie chez eux les Petits hommes verts de Poutine

Source : Blog Comité Ukraine Libération, Renaud Rebardy, 16-05-2016

OB : on n’est jamais déçu là…

La victoire d’une chanteuse Tatare de Crimée au concours de l’Eurovision, samedi 14 mai, met à mal le discours de la Russie qui présente la Crimée comme une terre historiquement russe. C’est en ça que Djamala dérange. Au moment où quelques élus français bataillent pour la levée des sanctions contre la Russie, souvenons-nous des Tatars.

Par Renaud Rebardy, journaliste,

Une Tatare de Crimée, Djamala, a donc remporté le concours de l’Eurovision sous le drapeau de l’Ukraine. Ce faisant, elle a porté un triple message. Elle a mis à mal le discours de la Russie qui ne cesse de répéter que la Crimée est historiquement une terre russe.

Djamala, représentant l’Ukraine avec sa chanson «1944», a remporté l’Eurovision 2016. Jonathan Nackstrand / AFP

Djamala, représentant l’Ukraine avec sa chanson «1944», a remporté l’Eurovision 2016. Jonathan Nackstrand / AFP

Non : 200 millions de téléspectateurs ont pu le voir. La Crimée est avant tout une terre peuplée depuis toujours par les Tatars. C’est là que fut établi en 1 441 le Khanat de Crimée, avec sa capitale, Bakhtchissaraï.

C’est vrai, avant les Russes, il y avait les Tatars, qui ont débarqués de Mongolie, lors des grandes invasions. C’est pour cela qu’ils étaient “craints et haïs pour leurs incursions fréquentes et dévastatrices en Ukraine, Russie et Moldavie. En 1571, les Tatars de Crimée prirent et brûlèrent Moscou.” (Source)

Le souci est que Staline a déporté la plupart des Tatars hors de Crimée en effet…

1/ Bon, avant les Tatars, il y avait les Goths, qui ont donc encore plus de légitimité j’imagine…

2/ ça veut donc dire pour eux que la Crimée n’est pas Russe, mais alors, elle est encore moins Ukrainienne. Vive la Crimée indépendante ?

3/ j’imagine aussi qu’ils considèrent que l’Ouest de la Pologne est Allemand alors ?

4/ du coup, je me demande quand même si les grands singes n’auraient pas plus de Droits que les Humains quand même…

Mais depuis 250 ans, le moment où les Russes ont débarqué en Crimée, il est le lieu d’une confrontation, souvent dramatique, entre les militaires russes et la population Tatare.

Mais jamais entre des soldats hein… C’est juste des militaires russes contre des civils.

La conquête de la Crimée par l’empire russe, à la fin du 18e siècle, s’est faite d’abord au détriment des Tatars. Cela s’est reproduit en 1944, lorsque Staline a organisé la déportation collective de ce peuple, une décision sur laquelle l’Union soviétique n’est pas revenue, malgré la déstalinisation. Et cela se reproduit aujourd’hui, alors que les Tatars sont les premiers à souffrir de l’annexion.

C’est ce récit historique, celui d’une longue souffrance des Tatars, qui se trouve inscrit en filigrane dans la chanson de Djamala. Et c’est ce récit qui se révèle extrêmement embarrassant pour la Russie.

Je ne vois pas trop en quoi. Ce sont des décision criminelles de dictatures communistes de l’URSS, d’abord Géorgien (Staline) puis… ah, Ukrainien (Khrouchtchev !). Je vois mal en quoi l’Ukraine serait moins coupable que la Russie, c’était un seul pays…

Elle ne s’y est d’ailleurs pas trompée. La délégation russe a tenté de faire interdire Djamala de participation à l’Eurovision, soulignant que sa chanson est «politique», ce qui est interdit par le concours. Cela n’a pas marché. Et on connaît la suite.

Ils osent tout. Ils abusent les Russes de faire interdire une chanson politique alors que c’est interdit…

Djamala a reçu la note maximum, les fameux «12 points», attribuée par les Jurys de Pologne, San-Marin, Lettonie, Géorgie, Moldavie, Israël, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Slovénie, Macédoine, Danemark. Elle a aussi reçu la note maximum, lors du vote du public, en Pologne, San-Marin, Italie, Hongrie, République Tchèque, Finlande… Tout cela dessine un vaste élan, en Europe, qui a exprimé une solidarité avec l’Ukraine en général et les Tatars de Crimée en particulier. C’est le deuxième message que véhicule cette victoire.

Elle a aussi reçu une très bonne note du public russe, mais chut…

Au moment où l’Union européenne s’apprête à renouveler ses sanctions contre la Russie, il serait bon de l’entendre. Quelques députés, en France, tentent en effet aujourd’hui de mener campagne pour une levée des sanctions. La décision doit intervenir au niveau européen d’ici juillet prochain. Ces sanctions ont été adoptées par l’Union européenne car la Russie a annexé la Crimée, au mépris du droit international.

Quand on vous dit “Droit international” sans préciser, c’est généralement bison pour mémoire. Demandez toujours qu’on vous cite les fameuses sources.

Je rappelle que la Russie a dit la même chose dur le Droit international au moment de l’indépendance du Kosovo, mais les juges de La Haye ont jugé légal la scission, comme on l’a vu sur ce blog. CQFD

Et de ce point de vue, rien n’a changé. Au contraîre, de nombreux leaders Tatars sont arrêtés. La chaîne de télévision Tatare a été interdite, leur assemblée également.

Lever les sanctions, quelques semaines après la victoire de Jamala, ce serait une façon de faire passer nos petits calculs cyniques avant les valeurs qui sont communes à tous les participants de l’Eurovision. Ce serait aller contre cet élan de solidarité qui s’est exprimé à Stokholm et parmi les votants.

Comme faire interdire le parti communiste et élire Président du parlement le fondateur du parti néo-nazi ukrainien en 1991…

Par ailleurs, quand je pense que les spectateurs pensaient voter pour une chanson…

Ah, au fait, je rappelle que la Russie a remporté le vote du public haut la main – un détail, chut -, c’est le vote du jury de “professionnels” qui a fait basculer le résultat.

On devrait pareil pour le Brexit : 50 % des voix au peuple, 50 % aux “experts”…

eurovision

Parfois, les chansons font l’histoire, plus que les petits hommes verts armés, ceux qui sont venus installer l’ordre russe en Crimée en mars 2014. C’est le troisième message porté par la victoire de la chanteuse Tatare.

Recevant son prix, émue, elle a lancé au public quelques phrases où il était question de «paix», d’«Europe», et d’avenir… Des mots qui retrouvaient ici tout leur sens, après le sinistre discours de Vladimir Poutine du 18 mars 2014, avalisant l’annexion de la Crimée, et où il était question de revanchisme, de la «gloire» de l’armée russe et de la protection des populations russophones.

Populations russophones largement majoritaires, mais chut…

Djamala y a répondu par de la musique et une démonstration de tolérance, puisqu’elle chante en anglais et en Tatare pour l’Ukraine. On peut faire un parallèle. En ces temps où l’on prépare une autre compétition européenne, de football celle-là, le joueur Matthias Sindelar fait aujourd’hui l’objet d’un hommage de l’écrivain Olivier Guez. On redécouvre cet attaquant autrichien qui fut exceptionnel. Il s’est fait connaître par sa vivacité, mais surtout pour avoir marqué contre l’Allemagne le jour où devait être célébré l’Anschluss, l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie le 12 mars 1938.

Par la suite, il a toujours refusé de porter le maillot du IIIe Reich. La victoire de Djamala est comme un lointain écho du but de Sindelar.

Concours EuroGodwin : Comité Ukraine, 12 points ! 🙂

Source : Libération, Renaud Rebardy, 16-05-2016

=======================================

Quand les spectateurs français de l’Eurovision se paient la tête de Poutine sur Twitter

Source : Metro news, 15-05-2016

OB : Évidemment, on ne parlera pas des tweets (sic. la nouvelle source des journalistes) qui dénoncent que l’Eurovision ait viré en tribune politique…

REVUE DE TWEETS – Samedi 14 mai, France 2 diffusait l’Eurovision en direct de Stockholm. La victoire de l’Ukrainienne Jamala, avec sa chanson “1944” qui dit clairement ce qu’elle pense de l’invasion russe sur son pays, a réjoui les défenseurs de la démocratie. Et fait grogner les autres qui craignent l’incident diplomatique… pour de rire.

Jamala a apporté la victoire à l'Ukraine, et la migraine à la Russie.

Jamala a apporté la victoire à l’Ukraine, et la migraine à la Russie.

Ringard, l’Eurovision ? Au contraire, plus hype tu meurs. Le plus vieux concours européen de la chanson, énorme machine d’audience regardée par 5 millions de téléspectateurs français, juste devant “The Voice”, a pris un sérieux coup de jeune depuis la victoire de l’Autrichienne Conchita Wurst en 2014. Celle de l’Ukraine Jamala, samedi 14 mai à Stockholm, enfonce le clou : l’Eurovision est un show où la qualité artistique n’est plus une option, et où l’on peut gagner en osant un message politique, même contre la toute-puissante Russie.

Des commentaires à ne pas forcément prendre au sérieux

Si les Twittos ont été partagés devant la pertinence des commentaires de Marianne James et Stéphane Bern, qui présentaient l’événement en direct sur France 2, ils se sont beaucoup amusés de la tête qu’a dû tirer Vladimir Poutine en voyant son grand favori, Sergey Lazarev, s’effondrer devant les votes pour l’Ukraine. Dangereux pour la paix entre les peuples, l’Eurovision ? Allons allons, tout ceci n’est que de la chanson.
Source : Metro news, 15-05-2016
=======================================
Pas mal, niveau “je sème la haine”, bien essayé !
Je me demande ce qui passe par la tête d’un “journaliste” quand il écrit ça – sans doute l’idée qu’il se transforme en Jean Moulin je pense…
Source Georges Bourquard, le Dauphiné , :

Eurovision, Poutine n’oublie pas les paroles

La chansonnette, c’est pas son truc à Vladimir. Son répertoire, ce sont plutôt les chants militaires.

Le type vit dans le pays qui a détruit la Libye, on est d’accord ?

Les musiques qui marchent au pas, comme disait Brassens, lui vont comme un gant : elles couvrent le vacarme de ses chars massés à la frontière de l’Ukraine ou occupés à mettre en coupe réglée la Crimée.

140316-crimée-vote-rattachement-russie

1085746

Alors le palmarès du concours Eurovision ne lui a pas arraché un sourire à Poutine, déjà qu’il est par nature peu rompu à l’exercice. La victoire de la chanteuse ukrainienne est même vécue par Moscou comme une provocation. Ils voient le mal partout, ces Russes.

À Stockholm, Jamala a interprété une chanson qui évoque la tragédie des Tatars, ce peuple de Crimée déporté et éliminé par Staline. Avec un petit père des peuples de cet acabit, plutôt être orphelin.

L’auditoire aura vite fait le raccourci avec la Crimée d’aujourd’hui, annexée par Moscou, et l’Ukraine menacée de l’être. Poutine pensait avoir la paix avec les diplomates sourcilleux, voilà que les saltimbanques lui cherchent des noises. Et le plus dur est à venir : l’an prochain l’Eurovision aura lieu à Kiev, chez le frère ennemi. Moscou serait bien capable de prétexter l’extinction de voix pour passer son tour.

Si seulement un gagnant moins encombrant avait emporté la mise en Suède. Par exemple la France, à qui Amir a redonné des couleurs. Ou l’Australie, cet invité du bout du monde qui redessine l’Europe de l’Eurovision, de l’Océanie à l’Oural. L’ennui, c’est que Poutine y aurait vu un encouragement à bousculer les frontières.

Georges Bourquard

=======================================
Mais la palme revient à cet édito de Jeanne Emmanuelle Hutin, dans Ouest-France, plus grand quotidien français (c’est la fille du proprio, tendance catho très durs souvent dénoncés pour leurs propos) – que je suis obligée de citer in extenso (seul le fluo gras est de moi) :

Eurovision. Jamala, voix des Tatars de Crimée

« Merci Europe ! », lançait Jamala, sous un tonnerre d’applaudissements.

La chanteuse ukrainienne a bouleversé des millions de téléspectateurs, au point de déjouer les pronostics en remportant le concours de l’Eurovision : « Si vous chantez la vérité, cela peut vraiment toucher les gens », déclarait-elle.

Sa chanson 1944 est un vibrant hommage à la tragédie de son peuple, les Tatars de Crimée. Le 18 mai 1944, ce petit peuple musulman d’origine turque fut, en quelques jours, entièrement déporté sur ordre de Staline.

Parmi ces 250 000 à 300 000 Ta-tars, se trouvaient l’arrière-grand-mère de Jamala et ses enfants, « enfermés dans des wagons de marchandises, comme des bêtes, sans eau, sans nourriture et expédiés vers l’Asie centrale ». Beaucoup sont morts en route, dont l’un des enfants. « 1944 a changé leur vie à tout jamais. C’est une chanson pour mon arrière-grand-mère, Nazalkhan, et les milliers de Tatars de Crimée qui n’ont jamais pu retourner en Crimée. »

Cette déportation causa la mort de plus de cent mille Tatars. Ce crime est qualifié de génocide par le Parlement ukrainien. Les survivants ne purent rentrer en Crimée avant les années 1980. Nombre de leurs terres et de leurs biens ne leur sont toujours pas restitués.

Jamala est née au Kirghizistan avant que sa famille ne rentre en Crimée. Mais depuis l’annexion illégale de la Crimée par la Russie, en 2014, environ 20 000 Tatars ont fui. Jamala aussi. Elle vit en Ukraine.

Aujourd’hui, les Tatars sont à nouveau persécutés : enlèvements, arrestations, tortures, exécutions, transfert en Russie d’opposants politiques, interdiction de l’Assemblée des Tatars de Crimée (Majilis), attribution forcée de la nationalité russe, entrave à la liberté des médias, surveillance des réseaux sociaux… Qu’en sera-t-il en ces jours de commémoration ? Ce retour aux vieilles méthodes du KGB, ex-services secrets soviétiques, inquiète.

Rôôôô, dommage, elle a oublié de parler des chambres à gaz russes assassinant les enfants tatars…
La voix de la Liberté
Magnifique, on dirait du Reagan parlant des futurs membres d’al-Qaïda…

Le Parlement européen s’est emparé de la question. Le 12 mai, il a demandé « que les organes internationaux de défense des droits de l’homme aient un accès permanent et sans entrave à la Crimée, afin qu’ils puissent y contrôler la situation en matière de droits de l’homme ». Il condamne aussi l’interdiction du Majilis, les entraves à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique.

Pour le député européen Petras Austrevicus, le sort de la liberté se joue en Crimée : «Les Tatars sont amoureux de la liberté. Mais la Russie veut contrôler et non coopérer. Après les Tatars, qui seront les suivants ? Quand je vois des hommes politiques français aller en Crimée soutenir la politique russe, j’ai honte. »

La victoire de Jamala démontre que la cause de la liberté trouve un écho. Et que les politiciens qui passent sous silence le drame de ce peuple font fausse route. La Russie a très mal pris la victoire de Jamala et la propagande se déchaîne. Mais rien ne peut arrêter le chemin de la vérité. Ce n’est pas sur la négation des crimes passés que peut se construire la paix en Europe.

La voix de Jamala fait aussi écho à celle des peuples martyrs de Syrie, du Yémen et d’ailleurs quand elle chante : « Où est votre coeur ? L’humanité pleure, vous pensez être des dieux. Mais tout le monde meurt. N’engloutissez pas mon âme, nos âmes.[…] Nous pourrions construire un avenir où les peuples sont libres pour vivre et aimer le plus heureux des temps. » À l’espérance de Jamala se joint celle de la jeunesse du monde. Ne la décevons pas

Source : Ouest-France

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

76 réponses à RIP Eurovision (1956-2016)

Commentaires recommandés

caliban Le 19 mai 2016 à 02h49

Il y a des journaux à grand tirage que je n’utiliserais même pas pour allumer ma cheminée de peur de polluer la planète. Mais ce qui me chagrine le plus c’est que ces plumitifs incultes soient payés avec nos impôts.

Cela s’appelle le “Fonds Stratégique pour le Developpement de la Presse et l’Aide à la Diffusion”. Me demande quelle est la stratégie dans tout ça, en tout cas c’est pas gratuit.
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/05/06/aides-a-la-presse-qui-touche-le-plus_4411883_4355770.html#partie1

  1. Ailleret Le 19 mai 2016 à 02h03
    Afficher/Masquer

    Ouah ! Génial ! Jamala a niqué Poutine ! Vivement l’euroguerre fraîche et joyeuse !

    C’était une analyse de West France, le journal toujours plus à l’ouest. Quand l’intégrisme rejoint l’atlantisme…


    • tocquelin Le 19 mai 2016 à 06h53
      Afficher/Masquer

      ce journal West france avec ses satellites est en situation de monopole dans une partie de l’ouest de la France ,ce qui explique aussi le vote bien pensant de ces régions
      la diversité des sources d’info en France est une illusion


    • bozi lamouche Le 19 mai 2016 à 13h37
      Afficher/Masquer

      ouaip en plus son prix a une forme bizarre …. surement une nouvelle spécialité régionale-ouest-ukrainienne ( modélisé par yats, popularisé par poro ) …


  2. caliban Le 19 mai 2016 à 02h49
    Afficher/Masquer

    Il y a des journaux à grand tirage que je n’utiliserais même pas pour allumer ma cheminée de peur de polluer la planète. Mais ce qui me chagrine le plus c’est que ces plumitifs incultes soient payés avec nos impôts.

    Cela s’appelle le “Fonds Stratégique pour le Developpement de la Presse et l’Aide à la Diffusion”. Me demande quelle est la stratégie dans tout ça, en tout cas c’est pas gratuit.
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/05/06/aides-a-la-presse-qui-touche-le-plus_4411883_4355770.html#partie1


    • Nicolas Le 19 mai 2016 à 09h22
      Afficher/Masquer

      Le total des aides à la presse, c’est 1,1 milliard d’euros
      http://www.spiil.org/20150602/spiil-publie-un-panorama-complet-aides-presse


      • jim Le 19 mai 2016 à 10h20
        Afficher/Masquer

        QUESTION :

        quelqu’un sait il si ce système des aides à la presse, et leur montant élevé, est une exception française ou une pratique courante dans les autres pays occidentaux?


      • Grognard Le 19 mai 2016 à 18h43
        Afficher/Masquer

        Si l’on affectait cet argent + le coût de l’eurovision nous aurions de quoi
        équiper le ministère de la justice qui manque cruellement de
        photocopieuses d’une part et d’équiper et sécuriser convenablement un
        local pour les archives de ce ministère.


  3. thmos Le 19 mai 2016 à 03h11
    Afficher/Masquer

    Remercions le candidat pour la France qui est aussi israélien et qui aurait pu chanter bien des choses embarrassantes… Mais la grande musique l’a emporté sur toutes ces considérations bi nationales. Ouf ! Belles manifestations de solidarité otanesque anti sale popof aussi à France deux à l’occasion des championnats d’Europe de natation par les commentateurs. La préparation à la guerre chez les autres ça ose tout


    • triari Le 19 mai 2016 à 04h10
      Afficher/Masquer

      Ha ! C’est vrai qu’une petite chansonnette que seul un bi-national pourrait chanter, genre : “De la jungle de Calais à Gaza” sur le martyr actuel que subissent bien des musulmans, que ce soit en France ou au moyen-orient … ça n’aurait pas été mal, mais comprenez : l’eurovision interdit les textes politiques, sauf si c’est contre les russes et les chinois, bien-sûr.


  4. Un passant Le 19 mai 2016 à 04h44
    Afficher/Masquer

    Puis la Crimée, c’est là qu’a été baptisé Vladimir le Soleil rouge, premier souverain chrétien de la Rus’ de Kiev, à Chersonèse plus précisément, soit bien avant les invasions mongoles et donc les Tatars. La Rus’ de Kiev est bien l’ancêtre de la civilisation russe actuelle. Donc M. Rebardy, visiblement aussi bon en Histoire qu’en journalisme (l’objectivité, toussa toussa) peut aller se rhabiller. On ajoutera aussi que la Crimée est devenue russe par un référendum dont le “oui” a été largement plébiscité, donc «l’envahisseur», ha ha…

    Ça fait de toutes façons longtemps que l’Eurovision est morte, devenue un festival anglophone où de pseudos-starlettes chantent de l’eurodance sans âme avec des costumes kitsch au possible. Et comme la Nature a horreur du vide, le politique a comblé le néant artistique. Il suffit de voir comment la candidate russe a été huée l’année dernière pour comprendre à quel point ce concours, et l’UE qu’il célèbre de façon tacite, sont pourris.


  5. Gérard Lambert Le 19 mai 2016 à 06h33
    Afficher/Masquer

    jury populaire > Russie
    jury professionnel > Ukraine

    cherchez l’erreur


  6. tocquelin Le 19 mai 2016 à 06h58
    Afficher/Masquer

    le monde change:l’Australie fait partie de l’europe maintenant ;il y a quelques années une sous ministre avait placé le Japon dans l’hémisphère sud


  7. St3ph4n3 L. Le 19 mai 2016 à 07h31
    Afficher/Masquer

    “énorme machine d’audience regardée par 5 millions de téléspectateurs français” ? Ce qui veut dire que les 60 millions restants (environ 92%) avaient trouvé autre chose – et probablement mieux – à faire de leur soirée ?

    Plus sérieusement : un jour, on rira de tout ce verbiage sur la liberté. Au niveau individuel, c’est le rêve de quelques uns de sortir de la masse sociale. Au niveau des pays, c’est le rêve d’être exceptionnel. Actuellement, ça prend deux formes : respectivement fantasme de fortune et paradis fiscaux. Par nature, ces rêves ne sont possibles que pour quelques uns. Au reste, on vend des illusions : gagner l’eurovision ou l’euromillion ; avoir de la croissance éternelle.

    Chantez vite ce soir, Djamala ; vous déchanterez demain !


  8. David Le 19 mai 2016 à 08h20
    Afficher/Masquer

    La rumeur indiquerait que les parents de jamala vivent en Crimée et n’ont aucune intention d’aller habiter en Ukraine. Ce serait intéressant à vérifier.


    • vincent Le 19 mai 2016 à 09h12
      Afficher/Masquer

      J’imagine bien la scène.

      “Maman on va en Ukraine!”
      “Jamala mais tu as perdu la tête pourquoi? On a tout ici, des écoles consacré à notre langue, une mosqué, une citoyenneté, et tu veux que l’on renonce à tout cela pour rejoindre un pays dirigé par des nazis?”
      “Bah j’ai dit à l’eurovision que les russes étaient méchant, du coup si je reste, les gens ne vont pas comprendre”
      “Tu assumes tes propos ma fille, je t’ai déjà dit pourtant que dire des mensonge c’était pas bien, mais ton père et moi on reste ici”

      Cher ami Russe pour Jamala et sa crédibilité, s’il vous plait, soyez vraiment des méchants pas gentils!

      Bien sûr les russes gagnent le coeur du peuple, mais en attendant cela reste des avancés sur le plan humain, et comme dit plus bas, on ne peut pas en dire autant des indiens et des bretons. Notez que sur le Tibet on a eu le droit au même discours de l’oppression chinoise, alors qu’il y a école, centre de restauration de document ancien et de monument etc…


    • Olivier Berruyer Le 19 mai 2016 à 09h28
      Afficher/Masquer

      C’est vrai…


    • Andrae Le 19 mai 2016 à 12h15
      Afficher/Masquer

      Jamala est née au Khirgistan (Soviet.) Elle habite à Kiev. Sa langue maternelle est le Russe, elle a appris l’Ukrainien adolescente. Elle ne parle pas le Tatar Criméen. Ses parents (père Tatar, mère Arménienne) vivent en Crimée, cad. en Russie et y sont très contents. Ils refusent absolument de déménager à Kiev. Jamala dit que c’est parce qu’ils sont trop attachés à leur maison et ils culitvent leur jardin. Ils n’ont pas peur de mourir! dit-elle. (Sous-entendu pas de cause naturelle.) Un blogeur russe affirme que ses parents ont voté pour la réunification avec la Russie. (?) En tout cas, ils recoivent les ‘aides’ pour les Tatars, qui sont assez considérables.

      de wiki et p. ex. (anglais)

      http://www.fort-russ.com/2016/05/jamalas-ukrainian-parents-prosper-in.html


      • bozi lamouche Le 19 mai 2016 à 14h35
        Afficher/Masquer

        fiché ?? …enfin rendons à Jamala ce qui est à Jamala… et aux néo-cons la haine et le chaos ukrainien…je doute que, malgré tout son talent, elle n’ait une quelconque responsabilité dans les évènement de kiev…


  9. Ardèchoix Le 19 mai 2016 à 08h21
    Afficher/Masquer

    Euro vision , tout est dans le nom.
    Au royaume des aveugles les borgnes sont rois. Pour les journalistes c’est pareil.


  10. Scalpel Le 19 mai 2016 à 08h23
    Afficher/Masquer

    Un jour la postérité reconnaîtra à Sainte Jeanne Emmanuelle ses performances de propagandiste. Elle sera enseignée dans les écoles comme le plus achevé des contre-exemples, la plus caricaturale honte du métier de journaliste. Il faut avoir lu ses éditos du début, truffés de répétitions et d’une sidérante vacuité.
    Honte à ce torchon eurolâtre, honte à cette Europe américaine.

    http://www.acrimed.org/Ouest-France-et-l-Institut-de-l-entreprise-en-toute-independance
    http://www.acrimed.org/Ouest-France-quand-la-famille-Hutin-defend-sa-conception-de-la-famille
    http://yagg.com/2013/01/12/lettre-ouverte-a-jeanne-emmanuelle-hutin-de-ouest-france/
    https://www.cairn.info/revue-lignes-2013-3-page-127.htm
    http://gponthieu.blog.lemonde.fr/2005/12/28/2005_12_chrstianisme_mo/

    Sainte Jeanne Emmanuelle dont la mère, Sainte Jeanne-Françoise Hutin, est l’indéboulonnable secrétaire générale de la Fédération française des Maisons de la Sainte Europe. Ouest-Eclair à cédé sa place à Ouest-France à la libération, empêtré qu’il fut dans la plus nauséeuse collaboration. Bis repetita.


  11. Nicolas Le 19 mai 2016 à 08h30
    Afficher/Masquer

    Pour la situation des Tatars de Crimée, peuple opprimé par les méchants russes 72 ans après avoir été déporté (pour fait de collaboration avec l’armée allemande) par un géorgien à l’époque où la Crimée était russe (quel rapport avec l’Ukraine ???), il manque ici le fait qu’ils ont droit à une réduction de 50% sur l’eau /gaz / électricité, à un séjour gratuit annuel en sanatorium, et à un complément à leur retraite. Que ces ~240000 personnes ont eu droit à une nouvelle chaîne de télé dans leur langue, que 15 écoles enseignent entièrement dans leur langues, que 29 classes dans d’autres écoles se font dans leur langues, qui est également enseignée comme matière optionnelle dans d’autres écoles de Crimée.
    La comparaison avec la situation de l’enseignement du breton, alsacien, auvergnat, gallois, navajo, cherokee, chippewa, sioux etc… fait apparaître une grosse poutre dans l’œil des droidelomistes occidentaux outragés par les oppresseurs russes. Il n’a a pas 100 ans les enfants étaient sévèrement punis s’ils parlaient l’une de ses langues. Pour les enfants amérindiens, la punition consistait à manger du savon pour laver leur âme de leur saleté indigène. D’où la disparition quasi-totale de ces langues (le navajo se maintient à peu près – ils ont un territoire autonome grand comme la République d’Irlande, ça aide) . Il n’y a pas eu cette répression en Russie, ce qui explique qu’autant de langues se soient maintenues.


  12. vincent Le 19 mai 2016 à 09h06
    Afficher/Masquer

    Eh bien moi je suis fier de ces quelques députés français qui tentent de faire ouvrir les yeux sur les réalités concernant la Russie.

    Je n’aime pas l’eurovision par défaut, j’ai toujours trouvé que c’était bien piètre, d’ailleurs les élus ne deviennent jamais des stars européennes. Puis celui de l’année dernière…

    Oui les mongols étaient pas des tendres, on devrait peut être rappeler à Jamala comment ses ancêtre détruisaient et pillaient, et commettaient des exaction en masse. Pour autant la culture Mongols est vraiment passionnante et ce pays a un charme particulier.

    Le discours est tellement nais que j’ai l’impression d’être dans une série B où l’alliance de l’espoir d’Ottmar se bat contre les hordes maudites des ténèbres; Dommage qu’elle soit instrumentalisée, j’aurai tant aimer qu’elle dénonce l’Ukraine et son gouvernement, ainsi que les marginalisation Tatar sous le gouvernement de Kiev. Ah mais je paris qu’on aurait trouver quelconque versement louche de la part de la Russie pour acheter la chanteuse.


    • Perekop Le 19 mai 2016 à 13h17
      Afficher/Masquer

      J’ajoute que si Catherine II s’est résignée à “envahir la Crimée”, après avoir longtemps tenté d’arbitrer les guerres entre khans tatars de Crimée, c’est parce qu’elle en avait marre que le Trésor russe doive dépenser des sommes folles pour racheter les Russes réduits en esclavage et vendus par les Tatars en question.


  13. Lt Anderson Le 19 mai 2016 à 09h10
    Afficher/Masquer

    “Bilan de ces 42 ans de construction européenne ininterrompue : un échec total.”

    Tout ce qui permet à la bourgeoisie de faire du profit et encore plus de profit ne peut être considéré comme un échec par celle-ci.

    Pour mémoire :

    “Le Capital a horreur de l’absence de profit. Quand il flaire un bénéfice raisonnable, le Capital devient hardi. A 20%, il devient enthousiaste. A 50%, il est téméraire ; à 100%, il foule aux pieds toutes les lois humaines et à 300%, il ne recule devant aucun crime.”
    Karl Marx, Le Capital, chapitre 22


  14. Georusse Le 19 mai 2016 à 09h43
    Afficher/Masquer

    Est-ce que l’Australie – à l’eurovision, quand même ! – chantait une chanson pour la cause des aborigènes, massacrés et éradiquée chez eux?

    L’année prochaine, ce sont les États-Unis d’Amérique qui nous proposent une chanson louant les peuples amérindiens, victime du génocide des colons, ancêtres des américains actuels ?


  15. Nicolas D. Le 19 mai 2016 à 10h01
    Afficher/Masquer

    J’étais en Crimée l’été dernier. Il est difficile d’apporter un témoignage à partir de vacances. Mais on a été en territoire tatar, vers Bakhtchisaraï. C’est une région qui vit de l’agriculture et du tourisme surtout. Or, le tourisme a chuté avec le retour à la Russie. Surtout parce que les Russes connaissent moins le coin que les Ukrainiens. Mais ça semble surtout être une question de temps que le tourisme russe se redéploye.
    Et qu’on arrête les sanctions débiles afin que d’autres Européens aillent profiter de la région, très calme au demeurant.


    • Inna Le 20 mai 2016 à 10h54
      Afficher/Masquer

      L’année dernier dans la Crimée il y avait tant de touristes de la Russie que c’a ete difficile trouver les hôtels ou les appartements privés.
      Mais il y avait des régions dans la Crimée, où les touristes russes qui se sont habitué ces dernières années le confort européen ne voulaient pas aller catégoriquement.


  16. Roman Garev Le 19 mai 2016 à 10h09
    Afficher/Masquer

    L’équipe ukrainienne de Jamala a doublement violé les règles de l’Eurovision. En outre du contenu politique interdit, la chanson n’était point neuve.
    Selon le règlement de l’Eurovision, il est interdit de présenter au concours une chanson interprétée avant le 1er septembre de l’an précédent. Or, Jamala a chanté cette chanson “1944” il y a un an, le 18 mai 2015. Les vidéos sur Youtube (supprimées après, mais rien ne disparaît de l’Internet) le témoignent : http://www.kp.ru/daily/26531.4/3547731/


  17. Arcousan09 Le 19 mai 2016 à 10h09
    Afficher/Masquer

    S’agit-il de distraction ou de politique ????
    En tout cas je me désintéresse de ce genre de manifestation qui mélange de manière éhontée les genres.

    Si “ON” veut obtenir une belle guerre mondiale, la troisième, il n’y a qu’à continuer sur cette ligne …

    L’ostracisation de la Russie pour complaire aux faucons délirants U.S., çà suffit


  18. Le Rouméliote Le 19 mai 2016 à 10h22
    Afficher/Masquer

    Pour l’eurovison 2017, cher Olivier, je propose d’ajouter :
    – Grèce, 2010 où le chanteur expliquera comment les banques massacrent le peuple aussi bien que les tanks,
    – Arménie, 1915, la chanteuse parlera du génocide,
    – Bosnie-Herzégovine, 1995 quand la chanteuse nous fera pleurer sur Srebrenica;
    – Serbie, 1999 avec un chanteur évoquant les bombardements de l’OTAN et les trafics d’organes albanais,
    – Croatie, 1991 quand la chanteuse nous racontera l’épuration ethnique,
    – Espagne, 1936, la chanteuse flamenco exercera ses trilles sur la guerre civile, car les Espagnols sont trop fiers pour se faire massacrer par quelqu’un d’autre,
    – Pays-Bas, 1945, la chanteuse nous rappellera les inondations et la famine,
    Ça serait plus joli, non ?


  19. Theoltd Le 19 mai 2016 à 10h28
    Afficher/Masquer

    Vu que l’ hystérie Russophobe grandit chaque jour dans les médias, il est peut être opportun d’anticiper des événements dramatiques cet été pendant les JO, non? C’est devenu une habitude en quelque sorte…..


  20. serguei Le 19 mai 2016 à 10h31
    Afficher/Masquer

    Il est à noté que la chanson n’est pas toute neuve. Avant elle portait le titre en tatare “La Crimée est à nous!” Pour qu’elle puisse passer à l’Eurovision le titre de la chanson a été changé. Et qui a vendu la mèche? Porochenko en personne: https://www.youtube.com/watch?v=sm3lPLSpysY


  21. Deres Le 19 mai 2016 à 10h41
    Afficher/Masquer

    Et on ne parle même pas de la présentatrice française parlant une douzaine de de fois de Poutine pendant l’émission, généralement de façon injurieuse. Un magnifique exemple de la voix de son maître et de la pensée unique. Ces gens n’ont en fait pas vraiment de pensée politique, ils ne font que répéter des messages qu’on leur a appris en bon petit toutou.


  22. Fabien Le 19 mai 2016 à 10h41
    Afficher/Masquer

    Dans la série “non respect du règlement”, on peut aussi noter que l’attribution des points n’est pas faite comme il est prévu.

    En effet, chaque pays a fourni deux séries de points, une provenant du jury, et l’autre du télévote.

    Or le règlement ( http://www.eurovision.tv/upload/press-downloads/2016/2015-10-28_2016_ESC_rules_PUBLIC_EN.pdf ) prévoit à son § 1.1.3 qu’une seule série de points soit attribuée après combinaison du classement du jury et de celui résultant du télévote.

    Je ne sais pas comment, d’ailleurs, on procède pour réaliser cette combinaison, le règlement reste muet sur le sujet.


  23. balthazar Le 19 mai 2016 à 11h31
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous,
    je n’ai pas regardé l’Eurovision (cela fait un moment que je ne le fais plus) mais j’ai quand même eu l’occasion d’apprendre que l’Ukraine avait gagné le concours (oh quelle surprise !).
    Grâce à vous, je sais comment cela s’est fait et je peux faire suivre cet article à mes proches qui continuent à se laver la cervelle tous les jours.
    Peut être ouvriront ils les yeux ?
    Mais j’en doute, tant je vois les ravages faits par les mass merdias dans la population (et encore, je côtoie des gens cultivés)…


    • Olivier Berruyer Le 19 mai 2016 à 15h53
      Afficher/Masquer

      (et encore, je côtoie des gens cultivés)…

      => Ah ben, c’est le pire, justement… Ils n’ont pas l’habitude de se méfier…


      • vlois Le 20 mai 2016 à 08h47
        Afficher/Masquer

        C’est ce que disait Jean Yanne. Ils sont plus facile à manipuler, la docilité ca paie.


  24. P. Peterovich Le 19 mai 2016 à 11h49
    Afficher/Masquer

    Mazette, 2016, c’est vraiment optimiste comme date de décès. Le concours eurovision est mort depuis bien plus longtemps. Personnellement, je situerais la date quelque part au début des années 90. Il a péri emporté par une révolution technologique et culturelle qui veut faire du monde un marché unique standardisé anglophone…


  25. christian gedeon Le 19 mai 2016 à 12h06
    Afficher/Masquer

    Ce qui est assez étonnant,c’est que nul n’évoque l’histoire quelque peu sanglante des tatars de Crimée,les nouveaux bisounours…sans remonter au XVII et XVIII éme siècles qui ont vu ces Tatars massacrer brûler et détruire sans modération,esclavagistes en diable,spécialistes des raffinements de cruauté,et fournisseurs en chef des sultans ottomans en belles russes bien blanches et bien blondes,et de petits garçons destinés à être eunuques après service.Plus près de nous,le comportement des tatars pendant la seconde guerre mondiale et leur accueil très sympathique au conquérants nazis est soigneusement passé sous silence. Staline,géorgien,qui était surtout anti russe,a toujours essayé de modérer ses emportements contre les minorités. Il s’est en quelque sorte “contenté ” de déporter les tatars au lieu de les massacrer comme les centaines de milliers d’ukrainiens qui ont voté croix gammée. C’est pas beau? ben non,c’est pas beau en fait. Mais c’est la vérité.


  26. Louis JULIA Le 19 mai 2016 à 12h07
    Afficher/Masquer

    Olivier, tu as oublié une autre chanson, imaginée par un internaute : Elle sera intitulée “Donnez-nous des sous!” https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13239016_1092533870787870_5220779318979461907_n.jpg?oh=1e5c33dc144bdae430f080f5f10822fe&oe=57D2B4B6

    Quant au post d’un internaute à propos du journal Ouest France, je rassure cet internaute: à l’est, nous sommes tout aussi à l’ouest avec ce billet publié dans le “Dauphiné libéré”, que les Hauts-Savoyards surnomment “Le Daubé”: http://www.ledauphine.com/politique/2016/05/15/eurovision-poutine-n-oublie-pas-les-paroles


    • Ailleret Le 19 mai 2016 à 19h00
      Afficher/Masquer

      Un de mes collègues, qui avait consulté la presse des années 1940-44, m’assure que les lecteurs du Petit Dauphinois l’avaient surnommé « Le Petit Berlinois ».


    • Le Rouméliote Le 20 mai 2016 à 16h53
      Afficher/Masquer

      Eh, oh ! Il n’y a pas que les Haut-Savoyards qui le surnomment le ” daubé”, il y a les Dauphinois, aussi ! A commencer par les Grenoblois !


  27. Grim Le 19 mai 2016 à 12h14
    Afficher/Masquer

    Personne pour parler du martyr infligé aux populations d’Europe du sud par une bande de technocrates ?

    Il y aurait de quoi en faire une chanson pourtant…

    Enfin bon, voyons le bon côté des choses, les néo-cons ont plus que l’eurovision pour justifier les sanctions contre la Russie…


  28. Jules Vallés Le 19 mai 2016 à 12h37
    Afficher/Masquer

    “Eurovision. Jamala, voix des Tatars de Crimée”

    La voix des Tatars…. en tatar (à peine), en russe? en ukrainien?

    Non non ,la voix et la voie impériale… en ANGLAIS

    Vivement l’indépendance de la Crimée qu’elle puisse adhérer au Commonwealth ou à l’OTAN
    ou au TAFTA ou à tout … ou devenir le 51ème état!


    • Roman Garev Le 19 mai 2016 à 15h45
      Afficher/Masquer

      Votre plaisanterie est très proche de la vérité, car en 2014, après le coup d’État réussi par leurs soins à Kiev, les Étasuniens se voyaient déjà propriétaires de la base navale à Sébastopol, toute une forteresse contre la Russie coupée de ce fait de la mer Noire… jusqu’à ce que ce vilain Poutine et ses “gens polis” ne les ont devancés en les laissant Gros-Jean comme devant. D’où leur rage impuissante et leurs hurlements de “ne jamais reconnaître la Crimée russe”.
      Quant à l’indépendance de la Crimée, elle avait déjà été proclamée, juste avant sa demande d’association avec la Russie.


  29. Lea_ Le 19 mai 2016 à 13h18
    Afficher/Masquer

    Mais qui peut encore être étonné de cette victoire de la chanteuse ukrainienne ?? N’avions-nous pas un(e) certain(e) Conchita Wurst en 2014 qui s’est vu(e) ouvrir les portes du Parlement européen ou chanter devant le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon ?
    Depuis déjà un certain temps tout devient politisé et idéologisé à outrance. Comme nous ne croyons pas trop nos politiciens et nos médias, ils essaient de nous passer leurs “croyances” par le biais des événements sportifs et festifs en nous faisant croire que c’est NOTRE, du peuple, choix. Même le concours de Miss France subissait cette “loi”; ils élisaient parfois un boudin (la dame au chapeau l’a avoué) au grand dam des Miss beaucoup plus jolies et intelligentes ce qui mettaient en colère des mecs et esthètes.
    Je plains juste les journalistes qui sont obligés à “argumenter” ces fumisteries.

    AU FAIT, CHERS JOURNALISTES, ENQUETEZ DONC SUR L’ANNEXION DE MAYOTTE PAR LA FRANCE.


  30. Owen Le 19 mai 2016 à 13h18
    Afficher/Masquer

    On a célébré cette année une chanson qui raconte l’âme du peuple tatar et son drame.

    Pour l’Eurovision 2017, je propose pour la France une interprétation du Chant des partisans, avec un jeune premier à moustaches. Ca peut être très scénique.
    http://facedl.com/fvideo=aiuuiuanaxika

    Et BHL comme animateur, on profitera de son lyrisme…

    Et je suggère pour l’Italie une revisite de Bella Ciao
    https://www.youtube.com/watch?v=OyMA84-mowI

    Je devine une audience record, une explosion de votes du public, une belle fête.


  31. theuric Le 19 mai 2016 à 13h29
    Afficher/Masquer

    Bof, vu ce qu’est devenu l’eurovision, du vide environné de paillettes, hormis pour quelques chanteurs…
    Bien que c’est vrai, cette année il y avait tout de même du mieux par rapport aux précédentes.
    Il est intéressant de constater combien un empire finissant peut détruire autour de lui, dut-il s’appeler U.S.A. ou Tartempion.


  32. Max Le 19 mai 2016 à 13h42
    Afficher/Masquer

    Il est vrai que les Tatars ont souffert sous Staline, qui les déporta massivement de Crimée et beaucoup moururent pendant cette déportation.
    Les représentants des tatars n’avaient rien fait de particulier, ils avaient simplement comme beaucoup de musulmans combattu au coté des Nazis, Staline appliqua une punition collective.
    Cela dit l’OTAN/UE ne se gêna pas pour soutenir les putschistes de Kiev quand ceux-ci expulsèrent 2 millions d’habitants du sud-est de l’Ukraine, il y a de cela deux ans et heureusement qu’ils trouvèrent asile en Russie.
    Toujours sur le même sujet depuis le referendum sur la Crimée, le régime de Kiev menace de vider la Crimée de ses habitants pour avoir mal voté lors de ce referendum.
    Pour revenir aux tatars, envahisseurs de la Crimée, pendant plus de trois siècles, les tatars pratiquèrent l’esclavage capturant des polonais, des russes, des ukrainiens pour les revendre sur les marchés aux esclaves d’Afrique.
    Les Tatars ont souffert pendant deux générations, les peuples Slaves eux ont souffert 14 générations d’esclavages à cause des tatars qui étaient le bras armé de la Turquie.


    • vincent Le 20 mai 2016 à 16h53
      Afficher/Masquer

      Après bon, le régime des servages russes était aussi de l’esclavage, sauf que cela s’appelait le servage. Je ne suis pas d’accord pour qu’on diabolise à l’inverse les tatars. En leur temps l’esclavage noir en europe pour l’amérique était aussi une pratique “normal” Ce qui serait plus intéressant à comparer c’est de voir les conditions de ces esclavages entre orient occident, s’il y avait des différences notables en terme de condition et de droit (je dis cela, parce que sous les perses les esclave objet avait tout de même des droits, et les chatiments corporel étaient interdit)

      L’esclavage continue d’exister de nos jours, et le trafique d’être humain se porte bien. Ok les Tatars se sont mal comporté durant la seconde guerre mondiale, et cette nomination est clairement pour favoriser les clivage. Mais ne tombons pas dans l’effet contraire à savoir les diaboliser, les crapule y en a eu dans tous les peuple


  33. STAN Le 19 mai 2016 à 13h46
    Afficher/Masquer

    Mais c’est ce qu’ils réclament et surtout les Sudètes :
    3/ j’imagine aussi qu’ils considèrent que l’Ouest de la Pologne est Allemand alors ?


  34. Dark Le 19 mai 2016 à 13h47
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    ayant vu cet article sur Libé, je vous le fait suivre car j’ai été choqué par le commentaire sur RT:
    http://www.liberation.fr/france/2016/05/18/une-nouvelle-video-de-la-voiture-de-police-incendiee-a-paris_1453333

    “Une autre vidéo filmée par la branche française de Russia Today (rappelons qu’il s’agit d’un porte-voix du Kremlin proche de l’extrême droite) montre les faits vus de l’autre côté du véhicule.”


  35. Jaicruvoir Le 19 mai 2016 à 14h48
    Afficher/Masquer

    Les Russes devraient faire comme les Turcs ne pas y aller à l’Eurovision.


  36. Asian Le 19 mai 2016 à 15h03
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour ce billet ( je suis un peu surprise de parler de l’Eurovision sur ce blog)! En tant que Russe, je peux dire que j’aime l’Eurovision, Jamala et Serguei Lazarev (représentant la Russie à ce concours). Quelques points intéressants: Jamala tout comme Serguei sont tous deux le fruit du concours de chant de Yourmala (Lettonie), qui se tient depuis quelques années à Sotchi compte tenu des relations dégradées avec la Lettonie. Ce festival musical “Nouvelle vague”(Novaya Volna) est très populaire en Russie, une sorte d’eurovision pour les ex-républiques de l’URSS. Il est né bien avant tous ces The Voice ou StarAcademy américains. Jamala tout comme Serguei en sont sortis hyper populaires, et je crois qu’ils l’ont gagné tous les deux à quelques années d’intervalle. Donc, ils se connaissent très bien, se côtoient et un point interessant: Serguey s’est prononcé ouvertement contre le rattachement de la Crimée à la Russie. Par conséquent, les Russes ont mal digéré la troisième place de Serguey à l’eurovision non pas à cause de Jamala, mais à cause du jugement injuste et politisé du jury (je signale que lors du vote populaire, la Russie a donné 10 points à l’Ukraine et l’Ukraine a accordé 12 points à la Russie). Par ailleurs Maria Zakharova, la porte parole du ministère des affaires étrangères russes a déjà proposé un refrain qui ferait gagner la Russie à tous les coups en 2017: ” Assad, Assad, ce méchant et sanglant Assad” ?. Mais il est probable que la Russie envoie l’année prochaine son célèbre choeur de l’Armée Rouge.


  37. Roman Garev Le 19 mai 2016 à 15h17
    Afficher/Masquer

    Pour rire un peu, l’analyse ethnolinguistique de la situation :
    Le GÉORGIEN Méladzé (citoyen RUSSE), a envoyé en EUROPE l’ARMÉNIENNE Jamala (dont les parents vivent en CRIMÉE RUSSE) se produire au nom de l’UKRAINE avec la chanson ANTI-RUSSE en ANGLAIS sur les TATARS CRIMÉENS déportés au KAZAKHSTAN par le GÉORGIEN SOVIÉTIQUE Staline.
    Le cercle se referme sur les GÉORGIENS russes. Une apothéose, auraient dit les GRECS anciens.


  38. Marco Le 19 mai 2016 à 15h23
    Afficher/Masquer

    Cette propagande participe a la reecriture de l’histoire. comme le fait ce petit fonctionnaire de 1984 charge d’adapter les ecrits passes a la situation politique du present.
    On peut se demander quand, pas si mais quand, on osera ecrire que l’URSS a provoque la seconde guerre mondiale et a envahi la brave Allemagne nazi qui ne revait que d’une Europe unie et de peuples libres (?)
    La volonte premiere dans la diabolisation de la Russie (Irasn, Coree du Nord, …), n’est pas simplement d’inventer le diable mais de faire accepter le quotidien du peuple comme plus doux.
    Michea ecrit: ” Une société qui se présente comme “la moins mauvaise possible” tend logiquement à fonder l’essentiel de sa propagande sur l’idée qu’elle est là pour nous protéger de maux infiniment pires. ”

    Regis Debray: “Qui est l’ennemi ? est la question du jour. Elle en implique une autre, plus en amont : qu’est-ce au fond qu’un ennemi ? Les invariants de l’Histoire, depuis le néolithique, répondent : une entité indispensable et salutaire. Un mal si nécessaire, comme l’est le “barbare” à toute “civilisation”, qu’un familier des longues durées ne peut qu’y voir un bien structurant et revitalisant. Une communauté de destin ne se forge qu’en se trouvant un ennemi commun.”


    • Roman Garev Le 19 mai 2016 à 16h13
      Afficher/Masquer

      Quand osera-t-on ? C’est déjà fait, n’importe quel Polonais, ou Balte, ou Tchèque vous le confirmera. Il sera même étonné de votre question.


      • STAN Le 19 mai 2016 à 16h33
        Afficher/Masquer
      • Marco Le 19 mai 2016 à 21h36
        Afficher/Masquer

        Oui, Roman, vous avez raison, sans parler des banderistes ukrainiens.
        Je m’interrogeais pour mon pays la France, et quand, par exemple, on pourrait rebaptiser la place de la Bataille-de-Stalingrad a Paris (Je vois bien: place de l’Union Européenne). Cela viendra, j’en suis convaincu. La destruction des symboles se passe deja dans les pays que vous citez. C’est la contribution a la reecriture de l’histoire.


  39. Phil_A Le 19 mai 2016 à 17h33
    Afficher/Masquer

    Quand l’Otan s’interesse a la musique:

    https://pbs.twimg.com/media/Ciq88EAWsAIfR-_.jpg


    • Fabien Le 19 mai 2016 à 22h54
      Afficher/Masquer

      Ah mais en plus c’est vrai ! Je pensais que c’était un fake mais non, l’OTAN a fait sa promo sur sa page youtube ! ( https://twitter.com/NATO/status/732585655054766081 )

      C’est vraiment ridicule. C’est tellement grossier comme propagande.


      • vincent Le 20 mai 2016 à 18h03
        Afficher/Masquer

        L’Otan me fait penser à l’armée de la fédération de l’excellent film Starship Trooper.

        https://www.youtube.com/watch?v=ijvTiDnWJLE

        Contre les méchants aliens pas gentils, démarrez très tôt le massacre!

        Je précise que c’est un film ultra satirique sur l’armée américaine, et la conception politique du monde occidental


    • JC Le 23 mai 2016 à 00h46
      Afficher/Masquer

      Asselineau a relevé une information qui nous échappait : l’Eurovision a été pensée, inventée, par l’OTAN. J’en reste bouche bée à chaque fois, y’a toujours le mythe de la pureté originelle qui s’est fait salir ensuite par de vils corrompus etc., mais non, il y a bien des gens intelligents et discrets qui pensent à long terme, aucun hasard.

      Le post en question avec les archives déclassifiées en lien : https://fr-fr.facebook.com/upr.francoisasselineau/posts/10154249487172612:0


  40. Andrae Le 19 mai 2016 à 18h15
    Afficher/Masquer

    D’une certaine facon, il faut considérer toutes ces manigances autour de l’Eurovision comme un aveu de faiblesse terrible. La Russie ne peut pas, ne *doit* pas, gagner, on fera tout pour stopper cela, heh, nous on tient à notre poste, nos contacts, notre rôle comme laquais, les pailettes super cool, etc.…et en avant la musique shmaltz, les stars, etc.

    C’est ériger un concours média-basique dans le haut rang des relations internationales.

    Bon, ce n’est pas neuf, bien sur, mais cela a un coté totalement petit et ridicule. C’est de la propagande encouragée par les organisateurs (ils doivent gagner du blé et sont facilement corruptibles) et il est clair qu’une grande partie du public ne marche pas dans l’affaire (voir posts précédents.) Attaquer la Russie en l’empechant de gagner ce concours est une pique pathétique, un effort de si bas étage qu’il non seulemnt ne veut rien dire mais démontre la faiblesse et le ridicule des adversaires.


  41. Piotr Le 19 mai 2016 à 19h51
    Afficher/Masquer

    Ça suffit !
    Voilà une information : tous les Tatars en Russie n’ont pas fait l’objet de répressions sous Staline. Un ami russe m’avait dit ceci il y a plus de dix ans (avant cet « Euromaïdan » !) : « …Il n’est rien arrivé aux Tatars de la Volga d’Astrakhan… ceux de Crimée ont été déportés parce que beaucoup des chefs de clans (de famille) ont ouvertement collaboré avec les occupants nazis… Les autres Tatars de Russie ont courageusement combattu dans l’Armée rouge ». Et on peut préciser tous les Tatars du Tatarstan et d’ailleurs. Je considére très mal cette chanteuse qui s’est faite « instrument de propagande » propagande honteuse et falsification de l’Histoire.Ce fut une petite minorité ceux qui furent fidèles à l’URSS – Poutine tente d’héroiser ces « exceptions » qu’il en soit ainsi ! Et comme maintenant le montre un reportage de Graham Phillips, un responsable tatar de Crimée a dit ceci : « … nous ne voulons plus être considérés comme une 5e colonne… ». Ce propos en dit suffisamment. La Tchécoslovaquie a « volontairement » cédé en 1945 une partie des Carpates à cette Ukraine, la région d’Oujgorod. Si certains Français considérent la Crimée comme tatare – j’en ris – alors faudra-t-il que la Slovaquie réunifiée à la Tchéquie – ce que je souhaite – réclame une restitution territoriale ? La Crimée est russe -les Tatars ont été une minorité ethnique (dominante politiquement à un moment –c’est tout). C’est votre UE et « Euromaïdan » qui ont été les principaux instigateurs de la révision des frontières en Europe : Yougoslavie, Tchécoslovaquie, Kosovo…


  42. Merle Le 19 mai 2016 à 23h58
    Afficher/Masquer

    Assez choqué par la confusion entre Russie et Staline. Un peu comme si on reprochait à l’Allemagne Hitler. Il y a pas un moment où on peut accepter qu’un gouvernement ou un dictateur ne soit pas représentatif d’un pays, parfois millénaire?

    J’imagine la Pologne envoyer à l’Eurovision une chanteuse rappelant les génocides à l’actif de l’Allemagne.


  43. Roman Garev Le 20 mai 2016 à 16h07
    Afficher/Masquer

    La phrase du jour :
    Malgré le résultat 4:1 fixé dans le match Russie-Allemagne, le jury professionnel de l’Union Européenne par la plupart de ses voix a adjugé la victoire dans ce match à l’équipe de l’Ukraine.


    • Interimlover Le 24 mai 2016 à 15h23
      Afficher/Masquer

      Vous ne croyez pas si bien dire, l’UEFA par exemple fut longuement, et semble d’ailleurs rester, des plus russophobes…

      J’ajoute que la revue de presse est cruelle jusqu’à la dernière goutte (ainsi la légende de Sindelaar fut-elle, ab ovo, des plus instrumentalisantes)…


  44. Luc* Le 21 mai 2016 à 10h40
    Afficher/Masquer

    J’apprécie ce site pour plusieurs raisons, notamment et surtout pour la dénonciation d’un journalisme politisé et l’exigence d’un journalisme pluraliste à défaut d’un journalisme politiquement neutre qu’il exprime.
    Et si je remercie O.B. pour ce recueil d’articles permettant de manifester et dénoncer la politisation de l’Eurovision et de son traitement médiatique, dénonciation qui n’a rien d’originale en soi dans la mesure où même l’AFP via Libération est gênée par cette politisation,

    [Modéré : votre critique est juste, j’ai retouché l’article.

    Le passage ne visait pas les cathos, il indiquait juste que la dame n’était pas tendance socialiste bobo comme on pourrait le croire

    Sur le fond, vous avez raison, mais je vous rappelle aussi qu’ii s’agit ici d’un simple blog sans prétention, et nullement un journal 🙂 ]


  45. TeoNeo Le 22 mai 2016 à 19h03
    Afficher/Masquer

    Ceux qui ne cessent de fustiger le régime autoritaire de Poutine devraient s’étonner que quelqu’un comme Lazarev ai pu se présenter.

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/05/13/eurovision-2016-russie-serguei-lazarev_n_9947278.html


  46. Marcel Le 23 mai 2016 à 06h30
    Afficher/Masquer

    Pour regarder la matrice, un article particulièrement intéressant avec les liens sur l’OTAN:

    https://www.upr.fr/actualite/festival-de-l-eurovision-creation-de-lotan

    Eurovision = outil de propagande !


Charte de modérations des commentaires