C’est bien de le dire…

Source : à lire sur Le Monde, Christophe Ayad, 10.05.2016

Propos recueillis par Christophe Ayad

Le ministre des affaires étrangères Adel bin Ahmed Al-Jubeir parle à la presse après une réunion sur la Syrie au ministère des affaires étrangères à Paris. PHILIPPE LOPEZ / AFP

Le ministre des affaires étrangères Adel bin Ahmed Al-Jubeir parle à la presse après une réunion sur la Syrie au ministère des affaires étrangères à Paris. PHILIPPE LOPEZ / AFP

Venu participer, lundi 9 mai, à Paris, à la réunion des « affinitaires », qui regroupe les pays les plus proches de l’opposition syrienne, Adel Al-Jubeir, le ministre saoudien des affaires étrangères a répondu aux questions du Monde sur la crise syrienne, sur le différend avec l’Iran et sur les relations avec Washington et Paris.

[…]

Quel rôle jouent les Américains en Syrie ? Leur soutien à l’opposition ne semble pas très ferme. On les sent prêts à transiger sur le départ de Bachar Al-Assad…

Les Etats-Unis soutiennent l’opposition syrienne politiquement et militairement. La position américaine, présentée par le secrétaire d’Etat [John Kerry], est que Bachar doit partir. La question est « comment » et « quand » ? L’avantage d’une réunion [des « affinitaires »] est d’éviter les malentendus. Par exemple, je ne pense pas que les Américains aient donné leur feu vert à un cessez-le-feu excluant Alep, comme il a été dit.

Je juge les Américains à leurs actes, et ce que je vois est qu’ils continuent de livrer des armes à l’opposition syrienne.

Les Etats-Unis ont essayé de se coordonner avec Moscou pour déterminer les positions de la rébellion modérée, afin d’éviter les frappes aériennes russes. Cela n’a pas marché, les Russes ont continué de viser les modérés en prétendant viser les groupes terroristes, comme Daech [acronyme arabe du groupe Etat islamique] et le Front Al-Nosra. Il a pu y avoir des incompréhensions, des problèmes de communication, mais je ne crois pas que les Américains diffèrent tant que ça du reste du groupe [des « affinitaires »]. Je juge les Américains à leurs actes, et ce que je vois est qu’ils continuent de livrer des armes à l’opposition syrienne.

[…]

Y a-t-il un espoir de vous voir renouer les relations diplomatiques rompues avec l’Iran en janvier ?

Il suffit que l’Iran cesse de s’ingérer dans nos affaires, de tuer nos diplomates, de détruire nos ambassades, d’introduire des explosifs dans notre pays ou chez nos voisins. L’Iran doit arrêter d’exporter le sectarisme, d’envoyer ses troupes dans des pays où elles n’ont rien à faire, de former des milices comme le Hezbollah au Liban, et les houthistes au Yémen. […]

On reproche aussi à l’Arabie saoudite d’exporter un islam radical sous la forme de l’idéologie wahhabite.

Les gens disent que le wahhabisme et le terrorisme sont les deux faces d’une même médaille. C’est un cliché et c’est faux. Al-Qaida et Daech attaquent l’Arabie saoudite, ce sont nos ennemis. Nous avons mis en place des programmes de déradicalisation, nous avons passé au crible nos livres, nos mosquées, nos hommes de religion et nos fondations religieuses. L’année dernière, nous avons arrêté 700 personnes pour appartenance à Daech. Nos forces de sécurité meurent dans ces opérations. Penser que nous finançons et promouvons l’idéologie des gens qui veulent nous détruire est absurde.

C’est un peu plus compliqué que ça, hein..

Comment se fait-il que la relation franco-saoudienne n’ait jamais été aussi forte que sous François Hollande, un président socialiste ?

En 1990, François Mitterrand, un socialiste, a envoyé des troupes pour aider à libérer le Koweït. En 2003, Jacques Chirac, un conservateur modéré, a dit non aux Américains sur la guerre en Irak, comme nous. Le président de la France, quel qu’il soit, est important pour nous. La France a eu un rôle spécial au Levant et en Afrique du Nord. Nous avons avec elle des relations très fortes, commerciales, militaires, de sécurité, économiques. Ses positions, sur tous les sujets, Israël et la Palestine, le Liban, la Syrie, l’Iran, l’Irak, le Yémen, sont presque complètement alignées sur les nôtres.

Christophe Ayad

Source : à lire sur Le Monde, Christophe Ayad, 10.05.2016

arabie-2

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

23 réponses à Arabie saoudite : « les positions de la France sont presque complètement alignées sur les nôtres »

Commentaires recommandés

atomik_49 Le 20 mai 2016 à 01h00

Ce que j’apprécie dans le langage diplomatique, c’est qu’il est très adaptable à chaque situation particulière … en remplaçant seulement quelques mots par ci par là. Exemple :

La déclaration d’Adel bin Ahmed Al-Jubeir sur l’Iran :

“Il suffit que l’Iran cesse de s’ingérer dans nos affaires, de tuer nos diplomates, de détruire nos ambassades, d’introduire des explosifs dans notre pays ou chez nos voisins. L’Iran doit arrêter d’exporter le sectarisme, d’envoyer ses troupes dans des pays où elles n’ont rien à faire, de former des milices comme le Hezbollah au Liban, et les houthistes au Yémen. […]”

Peut très bien être reprise par Assad en parlant des USA :

“Il suffit que les USA cessent de s’ingérer dans nos affaires, de tuer nos civils et nos soldats, de détruire nos hôpitaux, d’introduire des armes dans notre pays ou chez nos opposants. Les USA doivent arrêter d’exporter leur « démocratie » de pacotille, d’envoyer ses troupes dans des pays où elles n’ont rien à faire, de former des terroristes comme daesh dans tout le Moyen Orient et des fascistes en Ukraine. […]”

Étonnant, non ?

  1. vincent Le 20 mai 2016 à 00h51
    Afficher/Masquer

    Il demande à l’Iran d’arrêter ce que font les Saoudiens en permanence. C’est lol

    Bon sinon doit on le juger de bonne foi? L’AS n’a rien à voir avec Daech et Al Quaeda? Ils aimaient bien Al Qaeda pourtant lorsqu’il s’agissait de combattre les méchant athée , dixit le prince Bandar.

    Ah oui c’est vrai que le régime syriens est laïc cela ne doit pas plaire à ces religieux.

    Quelqu’un a pu vérifier l’état du wahabism aujourd’hui? C’est devenu une religion soft d’amour et d’eau fraiche qui ne promeut pas la guerre et la destruction au nom de dieu?

    Voila moi je veux bien accorder crédit aux propos de ce monsieur, puisque j’ai apporté crédit à la Russie à Assad et Kadhafi, on va voir si ces propos sont concret.

    Je suis toujours inquiet de la situation syrienne, j’aimerai qu’une fois pour toute cette dite opposition soit mit hors course et que le pays se reconstruise sur les bases de sa constitution de 2012


  2. atomik_49 Le 20 mai 2016 à 01h00
    Afficher/Masquer

    Ce que j’apprécie dans le langage diplomatique, c’est qu’il est très adaptable à chaque situation particulière … en remplaçant seulement quelques mots par ci par là. Exemple :

    La déclaration d’Adel bin Ahmed Al-Jubeir sur l’Iran :

    “Il suffit que l’Iran cesse de s’ingérer dans nos affaires, de tuer nos diplomates, de détruire nos ambassades, d’introduire des explosifs dans notre pays ou chez nos voisins. L’Iran doit arrêter d’exporter le sectarisme, d’envoyer ses troupes dans des pays où elles n’ont rien à faire, de former des milices comme le Hezbollah au Liban, et les houthistes au Yémen. […]”

    Peut très bien être reprise par Assad en parlant des USA :

    “Il suffit que les USA cessent de s’ingérer dans nos affaires, de tuer nos civils et nos soldats, de détruire nos hôpitaux, d’introduire des armes dans notre pays ou chez nos opposants. Les USA doivent arrêter d’exporter leur « démocratie » de pacotille, d’envoyer ses troupes dans des pays où elles n’ont rien à faire, de former des terroristes comme daesh dans tout le Moyen Orient et des fascistes en Ukraine. […]”

    Étonnant, non ?


  3. bluerider Le 20 mai 2016 à 02h21
    Afficher/Masquer

    Ce qui me sidérera toujours, c’est la faculté sans borne de nos journalistes à décrire des situations apocalyptiques dans le camp que nos politiques et financiers désigne comme le mal absolu, tandis qu’ils oublient que nous baignons dans des malversations bien plus énormes que celles qu’on reproche à ces pays récalcitrants…
    .
    On a reproché à Mme Assad de venir à Paris et Londres faire ses emplettes pendant que le peuple souffre, mais on oublie que le Qatar achète la moitié de notre pays, joyaux de la couronne en tête. .
    .
    On a reproché à Kadhafi de vouloir massacrer les habitants de Benghazi, alors que nous avons fait entre 25000 (selon Abdeljalil) et 85000 (selon Takkiedine et les chancelleries) morts en Libye.
    .
    On a reproché à Ahmadinejad, entre 2004 et 2013 (date d’un article rectificatif dans LE POINT) d’avoir eu l’intention de “rayer Israél de la Carte” (en fait il affirmait que la forme actuelle d’Israél n’était qu’un épisode sans avenir de l’histoire de cette terre), alors que depuis, les pays OTAN et du GOLFE ont rayé de la carte POUR DE VRAI au moins La Libye, la Syrie, l’Afghanistan, et l’Irak.


  4. caliban Le 20 mai 2016 à 02h40
    Afficher/Masquer

    Les gens disent que le wahhabisme et le terrorisme sont les deux faces d’une même médaille. C’est un cliché et c’est faux.

    Je croyais que les comiques étaient interdis en Arabie Saoudite ? Comme quoi, entre deux lapidations, le pays s’ouvre à la modernité.


    • fouineur Le 20 mai 2016 à 12h57
      Afficher/Masquer

      Tant qu’ils font du business avec nous ils font partie du Camp du Bien (interdit de rire).


  5. Simon Le 20 mai 2016 à 06h40
    Afficher/Masquer

    Il y a surement une personne d’une communauté tierce, qui pourrait mettre un terme à cette querelle shiite-sunnite, faisant reculer les ambitions désastreuses en Syrie.


  6. DUGUESCLIN Le 20 mai 2016 à 06h53
    Afficher/Masquer

    Ce prince juge les américains sur leurs actes. Alors qu’il nous accorde de juger les saoudiens sur leurs actes.


  7. Fabrice Le 20 mai 2016 à 07h21
    Afficher/Masquer

    C’est drôle un riche bédouin né sur sa montagne de petrodolards qui explique la democratie…réduction du droit au seul interet commercial. C’est vrai qu’il y a des têtes qui dépassent trop du cou.


  8. Homère d'Allore Le 20 mai 2016 à 08h04
    Afficher/Masquer

    L’année dernière, le challenge du meilleur concessionnaire Toyota était remporté par Mossoul, Irak !

    Cette année, the winner is… Syrte, Libye !

    http://www.lefigaro.fr/international/2016/05/19/01003-20160519ARTFIG00236-un-rapport-detaille-l-enfer-des-libyens-de-syrte-sous-la-ferule-de-l-etat-islamique.php


  9. RMM Le 20 mai 2016 à 09h07
    Afficher/Masquer

    Voilà du parler vrai: “Ses positions [de la France], sur tous les sujets, … sont presque complètement alignées sur les nôtres.”
    Non pas,”nous avons les memes positions” mais “la France s’aligne sur nous.”
    D’ailleurs, vous avez bien vu qu’il nous a suffi de demander la légion d’honneur pour notre prince heritier pour l’obtenir immédiatement…
    Apparemment, cela ne choque plus personne en France – ou si peu…


  10. Nicolas D. Le 20 mai 2016 à 09h31
    Afficher/Masquer

    Une vraie info en forme de confirmation : les Etats-Unis continuent à livrer des armes aux rebelles syriens.

    Et une évidence 🙂 : la France et l’Arabie Saoudite sont sur la même ligne sur presque tout. On aimerait que les responsables français le disent aussi clairement.


    • vincent Le 20 mai 2016 à 11h17
      Afficher/Masquer

      Manuel valls l’a dit sur BFM TV, on vend des armes aux saoudiens pour préserver nos emplois.


  11. georges glise Le 20 mai 2016 à 09h41
    Afficher/Masquer

    qui se ressemble s’assemble, les propos de jubeir montrent que la ligne fabius reste la ligne de conduite du gouvernement français: soutien inconditionnel à l’opposition pseudo-démocratique contre bachar, soutien inconditionnel aux monarchies wahhabites du golfe pour leur vendre des armes et des avions, soutien de fait à al nosra!


  12. Charlie Bermude Le 20 mai 2016 à 14h43
    Afficher/Masquer

    Ah ! ben oui c’est aligné ! Nos politiques vont là où va l’argent , pour toucher leurs misérables commissions . Toutefois , c’est pas déséspéré , au rythme où Saoudiens , Quataris et alii corrompent les autres , seront ruinés dans trois ans selon les estimations du FMI , tout au moins leur emprise politique sur leurs propres peuples . çà commense déjà à se faire sentir par leurs mesures d’austérité . Bon débarras . Bon débarras aussi des Occidentaux et Terroristes qu’ils ont corrompus . C’est la bonne nouvelle .


  13. theuric Le 20 mai 2016 à 15h48
    Afficher/Masquer

    Bof, l’Arabie-Séoudite est en train de tuer l’Islam Sunnite avec son intransigeance pour les autres et sa très, très, très large mansuétude pour ses dirigeants, leurs familles et leurs affidés.
    Et en plus ce pays s’amuse à couver des serpents qui viennent déjà leur chatouiller les doigts de pieds.
    Pris entre le désir de modernité, celui de revenir à la pureté originelle de l’Islam et des puits de pétrole dont on commence à voir le fond, ma foi, il ne fera bientôt pas bon d’y vivre.


    • Furax Le 20 mai 2016 à 16h44
      Afficher/Masquer

      Tendanciellement, ce n’est pas vraiment l’impression que j’ai en prenant les transports en commun, en faisant mes courses en grande surface, ou en me balladant dans certains centre-villes.

      Et contrairement à ce que vous inférez, les choses ne vont sûrement pas s’arranger le jour où le pétrole se tarira ou sera délaissé pour d’autres sources d’énergie. Ce jour-là, le retour du rigorisme religieux sera encore plus marqué parce qu’il ne leur restera plus que cela.


      • theuric Le 20 mai 2016 à 21h57
        Afficher/Masquer

        C’était ce qui se disait au sujet du communisme dans les années 70, même si souvent il prenait la forme d’un gauchisme sous de nombreuses formes, surtout chez les jeunes.
        Or, nous savons maintenant de ce qu’il en était.
        C’était son affaiblissement, dès cette époque, qui le fit enfler de la sorte, par quel mécanisme, la question reste à poser.
        Toujours est-il qu’il y a des similitudes troublantes, au-delà des considérations religieuses, entre le communisme de cette période et l’Islam Sunnite d’aujourd’hui, comme, par exemple, le fait que ce dernier soit considéré par certains comme étant le dernier rempart pour luter contre le capitalisme.
        Il est à remarquer que l’extrême droite française d’aujourd’hui montre les mêmes signes.
        Certes, le vide métaphysique actuel peut aussi expliquer beaucoup de choses, mais cela est à rapprocher du vide politique d’un parti communiste d’il y a une quarantaine d’années qui n’arrivait plus à trouver de réponse adéquates aux faits qui se révélaient de plus en plus du passé de l’U.R.S.S..


      • Pierre Le 20 mai 2016 à 21h58
        Afficher/Masquer

        Sans compter que l’épuisement du pétrole et de gaz naturel ne sont pas pas pour tout de suite non plus…voir par exemple Leviathan en méditerranée. Par contre, l’influence du wahhabisme (AS) ou des frères musulmans (Quatar) dépend financièrement directement des réserves de l’AS et du Quatar. Même si le cours du baril reaugmente (rien de surprenant), leurs réserves restent limitées (à moins de souscrire à l’hypothèse de création abiotique du pétrole, qui n’a pas franchement la cote depuis ces 60 dernières années…)


      • theuric Le 20 mai 2016 à 22h02
        Afficher/Masquer

        D’ailleurs, comparez simplement notre situation actuelle de celle qui prévalait il y a quinze ou simplement dix ans et vous verrez que notre monde ne ressemble absolument plus à ce qu’il fut et tel que nous pouvions nous le représenter de notre perception de notre présupposé futur.


  14. Nondidjou Le 20 mai 2016 à 19h04
    Afficher/Masquer

    Il a dit ‘presque’. La France peut encore progresser vers le wahhabisme 🙂


    • Pierre Le 20 mai 2016 à 22h03
      Afficher/Masquer

      Rien n’est moins sûr. Je me permet de rappeler que la majorité des musulmans français sont maghrébins et non arabes. Les salafistes n’ont jusqu’à présent réussi à enrôler que des voyous “ratés”, me semble-t-il.


  15. Zevengeur Le 20 mai 2016 à 20h31
    Afficher/Masquer

    Pendant ce temps, les Français se préparent pour l’Euro de foot, c’est un sujet autrement plus important !


    • Pierre Le 20 mai 2016 à 23h23
      Afficher/Masquer

      Ne soyez pas si négatif (ve). C’est ce qui va me faire bouffer le prochain mois ! PS: je suis intermittent du spectacle, ce qui vous donne une bonne indication sur ce qu’est le sport “télévisuel” d’aujourd’hui 😉


Charte de modérations des commentaires