Les Crises Les Crises
27.janvier.202027.1.2020 // Les Crises

Sur LCI, Daniel Cohn-Bendit invente des agressions physiques – Par Mathias Reymond

Merci 1637
J'envoie

Source : ACRIMED, Mathias Reymond, 20-01-2020

Depuis deux mois, les commentateurs médiatiques combattent, avec un acharnement sans limite, le mouvement social contre la réforme des retraites. Quitte à diffuser des fake-news ? Quitte à diffuser des fake-news.

C’est dans l’air du temps : le commentateur prime sur le reporter, l’opinion sur le fait et l’information instantanée a pris le dessus sur l’analyse. Une vidéo (non certifiée), une anecdote (non confirmée) ou une déclaration (non vérifiée) peuvent rapidement occuper les médias une demi-journée – faisant ainsi le « buzz » – avant de s’effondrer, au soleil couchant. La vraie nouvelle du matin se révèle souvent fausse le soir, comme le confirme le désormais célèbre dicton de Christophe Barbier : « La vérité de 6h50 n’est pas celle de midi ».

Un exemple parmi d’autres.

Le 19 janvier 2020, dans l’émission « Le duel » diffusée sur LCI, Daniel Cohn-Bendit et Luc Ferry s’ébrouent avec tendresse. D’accord sur (presque) tout, ils n’hésitent pas à tomber dans la surenchère pour contester les mobilisations sociales, minimiser les violences policières et encourager Emmanuel Macron dans ses réformes. Et ce que LCI fait chaque semaine, en érigeant deux commentateurs/hommes politiques au rang d’éditorialistes.

Dans l’une de ses saillies, celui qui était aux côtés de ceux qui jetaient des pavés sur les CRS en 1968 s’emporte :

Clermont-Ferrand. Les vœux du candidat de La République en marche. Ils font les vœux et lancent leur campagne électorale. Une cinquantaine ou une quarantaine de militants : LFI, la CGT… et la candidate LFI attaquent le siège, cassent les vitres, commencent à cogner ceux qui sont dedans, c’est ça le problème.

Pourtant, l’histoire ne s’est pas passée comme cela. Il aurait fallu que Cohn-Bendit prenne un peu de temps pour lire la presse locale (La Montagne) présente au moment des faits :

Ce samedi, à Clermont-Ferrand, une soixantaine de manifestants […] ont tenté de s’inviter à la cérémonie des vœux du candidat « La République en Marche » (LREM) aux prochaines élections municipales clermontoises, Eric Faidy. Mais ils n’ont pu pénétrer dans son local de campagne, situé 2 place Gaillard, dont l’accès était barré par un cordon d’une douzaine de policiers. […]

Les manifestants ont déployé plusieurs banderoles devant la permanence de campagne d’Eric Faidy, avant de tenter, vers 11 h 30, de pénétrer de force dans le local. Les policiers se sont aussitôt interposés. Après quelques minutes de tension et de brèves bousculades, le calme est rapidement revenu. […]

Quelques œufs ont ensuite été lancés en direction de la permanence, tandis que les participants à la cérémonie des vœux d’Eric Faidy qui quittaient les lieux étaient systématiquement hués par les manifestants.

Il n’y a pas eu d’« attaque ». Pas de « vitres cassées ». Et encore moins de personnes qui ont été « cognées ».

Puis le 19 janvier au soir, quelques heures après l’intervention de Cohn-Bendit, le site de La Montagne réagit : « Force est de constater que nous sommes loin des agressions physiques imputées aux militants LFI et de la CGT par Daniel Cohn-Bendit. Le 16 janvier, lors d’une manifestation contre la réforme des retraites, les vitres de la permanence du candidat avait [sic] également été recouvertes de nombreux autocollants syndicaux, mais une nouvelle fois, aucune vitre n’avait été brisée. »

Le lendemain matin, l’ex-député européen reprend la parole à ce sujet dans l’émission « Audrey and Co. » également sur LCI. Certainement à la demande de la chaîne, il va faire un rectificatif – comme l’a demandé la candidate LFI, Marianne Maximi, directement mise en cause par Daniel Cohn-Bendit (« LFI, la CGT… et la candidate LFI attaquent le siège »)… En fait non. Il récidive avec un deuxième coup de matraque :

Prenez l’exemple à Clermont-Ferrand : le groupe La République en marche veut faire ses vœux et lance la campagne municipale. Il y a une quarantaine de personnes : dont certains Insoumis, CGT, cheminots, je sais pas, Gilets jaunes et tout ça… qui cassent, qui rentrent, qui veulent les empêcher de faire leurs vœux.

« Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose » doit penser Daniel Cohn-Bendit, mais cette histoire n’est pas anecdotique. On se rappelle les emballements médiatiques autour de « l’intrusion » de gilets jaunes dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière ou du délire journalistique au moment de la prétendue arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès. Chaque jour compte désormais son lot de fausses nouvelles. Fake-news et idées reçues seraient-elles les deux mamelles des médias modernes ?

Mathias Reymond

Source : ACRIMED, Mathias Reymond, 20-01-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Fabrice // 27.01.2020 à 06h32

Quand on voit un soit disant rouge virer pire “réac” que ceux qu’il disait combattre prouve que depuis 68 nous sommes gouvernés par des opportunistes qui désormais montrent leur vrai visage, jacquart le disait le système choisit les plus dangereux pour notre société https://www.les-crises.fr/albert-jacquard-on-est-en-train-de-selectionner-les-gens-les-plus-dangereux/

28 réactions et commentaires

  • Fabrice // 27.01.2020 à 06h32

    Quand on voit un soit disant rouge virer pire “réac” que ceux qu’il disait combattre prouve que depuis 68 nous sommes gouvernés par des opportunistes qui désormais montrent leur vrai visage, jacquart le disait le système choisit les plus dangereux pour notre société https://www.les-crises.fr/albert-jacquard-on-est-en-train-de-selectionner-les-gens-les-plus-dangereux/

      +92

    Alerter
    • Urko // 27.01.2020 à 07h26

      Beaucoup de révolutionnaires ayant encouragé à lutter contre les puissants du jour aspiraient surtout à devenir les puissants du lendemain et rien d’autre. Il s’agit d’un classique. Cohn Bendit n’a jamais “viré réac”, il a seulement gagné : le camp des individualistes centrés sur la satisfaction de leurs désirs (bourgeois ?) et ne voulant rendre compte de rien à la société tient désormais le haut du pavé. Il semble donc que Dany fasse ce qu’il a toujours fait, avec le même culot : défendre ce camp, que ce dernier essaie d’accéder au pouvoir, comme en 68, ou qu’il y ait réussi, comme depuis 83.

        +50

      Alerter
      • Fritz // 27.01.2020 à 07h30

        Soixante-huitards accomplis,
        Qui ont peur des pavés maintenant…
        https://www.youtube.com/watch?v=cBiHJxGxz1g (à 1’30 : c’était prémonitoire)

          +27

        Alerter
        • Myrkur34 // 27.01.2020 à 10h39

          Cool, à quand une diffusion dans l’émission Ripolin”C’est à vous” ?? :o)

            +3

          Alerter
        • jacques // 27.01.2020 à 13h38

          Prémonitoire en 1967 de Jean Ferrat https://youtu.be/xAASrWEO2Ec

            +3

          Alerter
          • Serge Bellemain // 27.01.2020 à 18h17

            Vous m’avez devancé….en 1968 j’avais 14 ans, un âge où l’enfant n’est plus mais l’adulte n’est pas encore…en classe de 4ème du collège un élève agitait frénétiquement en cours un “petit livre rouge”, mes amis avaient hissé le drapeau rouge sur le toit de leur usine, et à la télévision des experts es-révolutions donnaient la leçon aux dirigeants ouvriers, tandis que De Gaulle était en Allemagne pour, éventuellement?, décider de faire appel à l’armée! La lutte de classe n’est pas un jeu de cour de récréation d’école primaire et le lancer de cocktails molotov n’a jamais mis fin au capitalisme, nul part.

              +2

            Alerter
      • RINGOLEVIO // 27.01.2020 à 10h18

        comment un pédophile doublé d’un indic des RG en 68, arrive a se faire payer chez Bouygues, ce type est tenu par les burnes pour sa pédophilie, n’a jamais été anar refusant après 68 les invitations fdes anars, même dénoncé comme agent du MOSSAD, bref! une belle ordure!

          +55

        Alerter
        • Qwert // 28.01.2020 à 05h26

          Perso, je le trie dans le même sac que BHL.

            +8

          Alerter
    • Philippe T. // 27.01.2020 à 12h44

      Bonjour,
      Cohn Bendit n’a en aucun cas “viré réac”, ce qui signifierai qu’il voudrait en revenir à un passé idéalisé.
      Tout au contraire, comme bien des soixante huitards opportunistes et peu scrupuleux, il reste “progressiste”, dans le sens où il a su se couler dans le courant libéral-libertaire “de progrès” post 68.
      Et ça lui a si bien réussi qu’il est encore invité par les médias, comme si il incarnait encore l’avenir du monde, alors qu’il n’en illustre que la moisissure.

        +26

      Alerter
  • Kaeligael // 27.01.2020 à 07h38

    Comme dans “La ferme des animaux” d’Orwell…

      +10

    Alerter
  • sergeat // 27.01.2020 à 07h43

    Pourquoi sommes nous étonnés d’un si petit mensonge,venant en plus d’un opportuniste que les médias ont fabriqué ?(j’ai oublié qu’il est copain de Macron).
    Intéressons nous aux très gros mensonges.

      +15

    Alerter
  • konrad // 27.01.2020 à 08h08

    A voir le parcourt de ce type, je dis bravo l’artiste !
    Exercer le plus vieux métier du monde avec autant de brio ce n’est plus du talent mais un don.

      +38

    Alerter
  • Rafa // 27.01.2020 à 08h33

    Petite anecdote sur le Sieur Cohn-Bendit.
    La scène se passe il y a une vingtaine d’années dans un hôtel de Metz au moment du petit déjeuner. Il est 8 heures du matin quand je l’aperçois assis à quelques tables de moi. Deux jeunes femmes l’accompagnent et lui lisent à tour de rôle la presse du matin. Je trouve la scène cocasse et observe Cohn-Bendit du coin de l’œil. Au bout d’un moment je sens la tension monter. Il s’agite quand soudain passe la personne chargée de l’approvisionnement du buffet. “Pardon Madame, pourrais-je avoir un café SVP ?” “Vous faites comme tout le monde M. Cohn-Bendit. Vous vous levez et vous allez vous servir !” Silence amusé dans la salle… Que fit Cohn-Bendit ? Il donna un coup de coude à l’une de ces charmantes escortes qui se leva et alla lui chercher son café.

      +50

    Alerter
    • Ives // 27.01.2020 à 10h20

      je trouve que c’est le genre d’anecdotes qui permettent de se faire une idée des personnes. Autant je trouve débile de se moquer d’un politique qui ne connait pas le prix d’un ticket de métro, d’une chocolatine ou autre, car après tout est-ce que les politiques sont sensés consommer tout ce que consomme l’ensemble des français, autant je trouve qu’un politique doit faire comme tout le monde : se lever pour prendre son café si celui-ci n’est pas servi, payer son taxi ou son métro s’il prend un taxi ou le métro, … Puis s’appliquer à lui-même, ce qu’il veut appliquer aux autres.

        +17

      Alerter
      • Jeremia // 27.01.2020 à 15h34

        Je me dois de rectifier une autre fake news: si vous faites allusion à Copé, il ne s’agissait pas d’une chocolatine mais d’un pain au chocolat 🙂

          +13

        Alerter
        • Ives // 27.01.2020 à 15h51

          tout à fait juste, mais quand j’avais vu l’info sur ma télé occitane, c’était sous-titré “chocolatine”. Et c’est encore une fake news, tous les occitans ne disent pas chocolatine!!!

            +5

          Alerter
      • Narm // 28.01.2020 à 16h31

        mais ils vivent loinnn de nous. ce midi pascal pro sur RTL habitué des réponses ;” ah bon, mais vous m’apprenez quelque chose” pour de choses courantes parle d’une :
        “une peugeot clio ou une 306” …..
        en bref, une confusion ? mais si on parle de 306 alors qu’on en est aujourd’hui aux 308

        déconnecté

          +0

        Alerter
  • Ch // 27.01.2020 à 09h57

    Je crois qu’il faut porter plainte pour diffamation et divulgation de fausses nouvelles avec demande de publication de la décision de justice en début de l’émission où l’escroquerie intellectuelle a été commise à chaque intervention du commettant pendant une durée à déterminer. Plutôt qu’une amende cela sera peut être plus efficace (l’une n’empêchant pas l’autre)

      +11

    Alerter
  • Julien // 27.01.2020 à 11h24

    Une chose que je ne comprends toujours pas, loin de moi de faire un appel à la violence, mais comment ces pauvres gens que sont ces pseudos hommes politiques, peuvent ils vivre tranquille sans que personne ne viennent leur coller un coup de pompe dans l’arrière train ? J’arrive pas à comprendre Parceque chez moi, ces gens provoquent une sorte d’animosité rarement ressentie. Jamais je n’aurai pu croire que je serai à ce point « anti » au sujet de la politique etc … je trouve que l’on arrive à un point de mensonges et de manipulations tellement énorme que je ne comprends pas pourquoi cela ne péte pas plus que ça! Les français sont ils vraiment endormis ?? … il y a 1 siècle pour 10 fois moins que ça on allait vous chercher pour vous coller sur la potence !!

      +20

    Alerter
    • Cornelius // 27.01.2020 à 11h51

      Plusieurs raisons possibles à la passivité que vous décrivez :
      – beaucoup de Français ne disposent pas du même niveau d’information que les lecteurs et commentateurs du site
      – un sentiment d’impuissance face au “Système” (comment s’y prendre, par quel bout le prendre)
      – le besoin de faire bouillir la marmite et donc d’accepter l’inacceptable
      – l’impact des images des manifestations des gilets jaunes (se faire éborgner ou perdre une main, ça ne donne pas envie !)

        +15

      Alerter
  • yack2 // 27.01.2020 à 12h05

    Ce con de bandit confirme la sociologie des groupes…qui se ressemble s’assemble. Le coeur du groupe macroniste, macron 1er est le roi des manipulateurs, du mensonge, de l’embrouille. Il n’y a donc aucune surprise à voir dans son entourage proche ce type de zozos . Comme le basket de haut niveau rassemble des joueurs de 2m, ici il faut des mètres et des mètres d’ignominies pour être dans l’équipe……Ne serait-il pas temps de se poser la question de la formation de nos élites?…..Macron n’a jamais était élu chef de classe….dans les miennes, il aurait eu plus de chance d’être un martyre…et pourtant il est….parait-il Président….Comme un problème, mais pas une surprise.

      +20

    Alerter
  • SanKuKaï // 27.01.2020 à 13h51

    Il y plus de 400 gilets jaunes qui ont pris de la prison ferme. Pour jets de bouteilles, pavés, posts Facebook, ou brûlé un peage.
    Pour ses agissements en 68, Cohn-Bendit a fait combien d’années de prison pour rebellion, Incitation à rébellion, outrage à agent, organisation de manifestation illégale, etc.?
    Sans même parler de ces mensonges, de ses mœurs douteuses et des condamnations auquel il a échappé dans sa vie; Au vue des ses positions actuelles, Je pense que cette personne ferait mieux de ne pas la ramener et de se faire tout petit.

      +26

    Alerter
    • Cornelius // 27.01.2020 à 16h39

      A une certaine époque, il était de bon ton au sein d’une certaine gauche d’encenser la pédophilie. Le quotidien “Libération,” entre autres organes de presse, était très friand de tribunes et de pétitions allant dans ce sens.

      ==> “Le Grand Bazar”

        +11

      Alerter
  • fox23 // 27.01.2020 à 15h57

    Le plus ennuyeux est que depuis plus de 30 ans, toutes les antennes sont ouvertes à un pédophile affirmé alors que par ailleurs cette frange de la population est pénalement poursuivie.
    Là aussi, 2 poids 2 mesures ?

      +16

    Alerter
  • riton // 27.01.2020 à 16h24

    Cohn-Bendit et Romain Goupil, les Laurel et Hardy de la macronie …

      +22

    Alerter
  • F.V.M. // 27.01.2020 à 19h11

    Bonsoir
    D.C.B.D. dérape,ment, éructe, etc… Ce sont les journaliste eux-même qui devraient se plaindre des écarts de ce type, ils fait un mal terrible, c’est à la profession de l’info de nettoyer ses écuries, quand à l’autre R.G.(le bien nommé) son pote ventriloque macronnien, même tabac. Alors un conseil, quand vous voyez leurs tronches, coupez !!!

      +13

    Alerter
  • JB // 01.02.2020 à 12h58

    Bonjour,
    LCI, le Marakech du rire peut aller se rhabiller.
    LCI où se cotoient vieux grabataires incontinents et CONS-SENTANTS (la p.sse), une pensée particulière pour les techniciens de plateau pendant la météo ou un spot publicitaire.
    LCI, ce nouvel E.H.P.A.D de luxe à journalistes que je continuerai à regarder et comme le disait Marcel Béliveau,
    “Juste Pour Rire”

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications