Les Crises Les Crises
8.décembre.20198.12.2019 // Les Crises

Russie : Le blocage arbitraire de l’agence de presse Fergana est une attaque cynique contre la liberté des médias – Par Amnesty International

Merci 21
J'envoie

Source : Amnesty International, 02-10-2019

Le site web de l’agence de presse russe Fergana a été bloqué mardi soir par l’autorité russe de régulation des médias,Roskomnadzor. En réaction à cette information, Natalia Zviagina, directrice du programme Russie d’Amnesty International a déclaré :

« Le blocage du site de l’agence de presse Fergana est une autre attaque arbitraire et cynique contre la liberté d’expression en Russie. Les autorités russes ont modifié la loi en 2012 pour permettre le blocage arbitraire des médias en ligne. Dans le cas présent, ils sont allés bien au-delà de leurs propres règles abusives en bloquant Fergana sans fournir aucune justification.

« Les autorités ont peut-être cru qu’elles pouvaient faire taire Fergana sans que personne ne s’en aperçoive, mais elles ont tort. Les médias indépendants tels que Fergana sont rares en Russie mais, au grand dam des autorités, ils ont une audience fidèle en Russie et au-delà. La lâche décision de bloquer Fergana doit être annulée immédiatement. » [Roskomnadzor (russe : Роскомнадзор) est un service exécutif fédéral russe chargé de la supervision dans le domaine des médias, y compris les médias électroniques, les médias de masse, la technologie de l’information et les télécommunications ; de vérifier la conformité avec les lois protégeant le respect des données personnelles et de l’organisation du service de radio-fréquences. Il dépend du ministère des télécommunications et communications de masse de la Fédération de Russie, NdT]

Contexte général

Selon la loi fédérale sur l’information, Roskomnadzor a le pouvoir de bloquer l’accès aux sites Internet, mais la même loi stipule que la procédure de blocage doit être précédée d’un avertissement au fournisseur et que le propriétaire du site doit disposer d’un délai suffisant pour réagir quant à la violation signalée. Un site ne peut être bloqué que lorsqu’un fournisseur ou un propriétaire de site refuse ou omet de supprimer ou de restreindre l’accès au contenu identifié comme illicite.

Le comité de rédaction de Fergana n’a reçu aucun avertissement et affirme n’avoir reçu aucune indication sur les informations publiées sur son site qui ont été considérées par les autorités comme enfreignant la loi.

C’est dans la soirée du 1er octobre que Roskomnadzor a ajouté le site de l’agence de presse Fergana, Fergana.agency, au registre des sites bloqués. Les fournisseurs d’accès Internet ont immédiatement commencé à limiter l’accès au site, le rendant inaccessible en Russie dès le matin du 2 octobre.

L’agence de presse Fergana a été créée en 1998 et est l’un des principaux médias indépendants couvrant les événements en Asie centrale. Bien que le site ait été bloqué à plusieurs reprises dans les cinq États d’Asie centrale par le passé, il est actuellement librement accessible dans toute la région, sauf au Turkménistan.

Source : Amnesty International, 02-10-2019

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

yack2 // 08.12.2019 à 09h26

Bon bon,…. l’agence machin -chose est bloquée en Russie, c’est pas bien! Par contre Telesur et RT bloqués en Bolivie, les journalistes et représentants des droits de l’homme pourchassés…AI est-il sur le pont ?….Oui? Non?,…..parce que ,se passe rien en Bolivie…. ? Une fois cela dit, il serait intéressant de faire une petite recherche sur le monde des ONG parce qu’il semble que dans ce domaine on ne soit pas loin de la pure propagande….Manipulations des faits, omissions honteuses etc etc etc…Un peu comme le monde des médias qui puise allégrement leur infos chez ces mêmes Ong…Oh merde! Ne serait-ce pas les mêmes qui financent!!!?????

35 réactions et commentaires

  • Owen // 08.12.2019 à 06h14

    Soit.

    L’agence Fergana, cékicékoi ?

    Amnesty International n’a pas tenté de joindre les autorités russes pour comprendre et partager la raison de la coupure ?
    Je n’ai pas la connexion Internet comme je veux et j’ai simplement trouvé cette information qui n’indique pas de conflit entre la politique des autorités russes et la ligne éditoriale de l’agence Fergana:
    https://www.presstv.com/Detail/2017/11/16/542455/Daech-soutenu-par-OTAN-et-USA

    Je veux bien apprendre que la Russie censure des médias, c’est possible, je n’en sais rien. Mais « l’arbitraire, le cynisme et la lâcheté » des autorités russes, ce ne sont pas des explications, c’est simplement l’ONG qui a envie de se faire du bien.

    J’avais écrit tout récemment que les informations d’Amnesty International sont plus fiables que celles de France 24.
    On dirait que cet article est envoyé juste exprès pour détruire mon propos.

      +33

    Alerter
    • Louis // 08.12.2019 à 09h08

      @Owen « On dirait que cet article est envoyé juste exprès pour détruire mon propos. » Pourquoi le prenez-vous ainsi? C’est certainement une coïncidence. « Les Crises » fait très souvent des appels à l’entraide auprès de ses lecteurs, pour des traductions collaboratives, il s’écoule donc un temps relativement long entre l’arrivée à la rédaction d’un article en langue étrangère envoyé par un « veilleur médiatique » et sa sortie « produit fini » après traduction par plusieurs volontaires, relectures multiples etc…
      Je crois que vous vous trompez complètement.
      Cela dit, un article de AI a de grandes chances d’être de meilleure facture qu’un truc venant de France 24, mais les arrière-pensées et les intentions de l’ONG sont plus que douteuses, quand il s’agit de la Russie.

        +4

      Alerter
      • Owen // 08.12.2019 à 11h41

        C’était un raccourci ironique: cet article ne m’était évidemment pas destiné.

        Je ne mesure pas tout le travail que fait OB avec ce site, je serai bien incapable d’en faire autant.
        Pour la qualité du site, il est bon d’alerter quand un article est au minimum de piètre qualité, simplificateur, gratuitement hostile, au pire mensonger.

        Et je le regrette pour Amnesty International. J’ai connu des personnes qui ont écrit à la main au moins des dizaines de lettres pour appeler à gracier des condamnés à mort ou libérer des prisonniers politiques.
        Quand une ONG profite de la bonne volonté à des fin de récupération idéologique, c’est pour les gens de bonne volonté que j’ai de l’indulgence, par pour l’ONG.
        Dénigrer un pays inutilement, quand on a une notoriété mondiale, c’est de la propagande de guerre.

          +16

        Alerter
    • LibEgaFra // 08.12.2019 à 11h56

      « L’agence Fergana, cékicékoi ? »

      Une agence qui régate essentiellement, voire uniquement en Asie centrale:

      https://en.fergana.news/

      Il semble qu’il soit reproché à l’agence des informations sur des suicides.

      On sait qu’il y a ou avait un tabou médiatique sur les suicides, tabou qui a éclaté chez nous avec les suicides « professionnels »: la poste, l’office national des forêts, et maintenant les forces du (dés)ordre.

        +4

      Alerter
      • V_Parlier // 08.12.2019 à 21h26

        Bof… Aujourd’hui Fergana (que je ne connaissais même pas) est largement dépassée, question provocation et propagation de thèmes à division, par un présentateur à grande écoute sur une chaîne d’Etat (russe!) qui vire dans la propagande néo-hindouiste en faisant de la retape pour le remboursement des mères porteuses et trucs de ce genre, en prenant comme référence l’Angleterre! Jusqu’ici ses émissions à prédominance géopolitique étaient intéressantes, mais là je sens un tournant inquiétant représentatif d’une infiltration idéologique douteuse (tout à fait inhabituelle) qui, telle que je la vois personnellement, n’augure rien de bon. Donc la censure en Russie, bof… soit c’est un jeu bien calculé, soit c’est très mou du genou.

          +0

        Alerter
  • Louis // 08.12.2019 à 08h34

    Bizarre, cet article. En cherchant à en savoir plus, je viens de découvrir que l’agence Fergana, qui ne couvre pas que la Russie, mais aussi toutes les ex-républiques soviétiques d’Asie, a été bloquée au Kirghizistan bien avant octobre 2019, très précisément en juin 2011, et ce, à la suite du conflit qui avait secoué le pays en 2010. Cela n’avait donc aucune relation avec la Russie, a priori, le Kirghizistan étant à l’époque tourné vers l’Occident et abritant une base aérienne de l’OTAN.
    Le site de Fergana a été ensuite débloqué en 2013, pour être à nouveau bloqué en juin 2017, comme l’indique cet article: https://kaktus.media/doc/358634_sayt_fergana.ry_zablokirovali_na_territorii_kyrgyzstana.html.
    Alors? Nouvelle attaque de propagande par AI?

      +15

    Alerter
  • Louis // 08.12.2019 à 09h00

    Autre découverte, postérieure à mon premier commentaire: ça tangue visiblement assez fort chez Fergana, en Asie Centrale, cette fois-ci en Ouzbékistan. En 2016, une pétition avait circulé sur les RS dans ce pays, demandant la fermeture de l’agence à la suite de la diffusion par elle d’informations mensongères au sujet de la mort du président ouzbèke Islam Karimov ( https://podrobno.uz/cat/obchestvo/v-seti-poyavilas-petitsiya-s-trebovaniem-zakryt-sayt-fergana-ru/) .
    L’affaire est certainement plus compliquée que l’ONG ne nous le donne à comprendre. Cela manque cruellement d’informations vérifiables, chez AI, et c’est peut-être bien intentionnel: nous avons bien eu récemment un regain de dénigrement de la Russie dans nos médias à nous, avec cet article du Monde qui déclarait la Haute-Savoie base arrière pour espions Russes. (https://www.lemonde.fr/international/article/2019/12/04/la-haute-savoie-camp-de-base-d-espions-russes_6021648_3210.html). J’habite non loin de Chamonix, c’est vrai qu’il y vient beaucoup de Russes, mais ils y viennent avec femme et enfants, pour le ski en hiver et la montagne en été. A Megève aussi, pour les gros porte-monnaie. Même que certaines monitrices de Chamonix et des Houches apprennent le russe pour mieux accueillir ces clients-là. J’en connais deux. Chamonix et Les Houches sont intimement liées avec Sotchi par un partenariat .

      +15

    Alerter
    • moshedayan // 08.12.2019 à 17h00

      J’ai fait un avis réservé sur cette information, remarquant le manque d’explications sur les motifs et critiquant cette absence d’éclaircissements par le site, en y ajoutant deux interrogations sur l’orientation rédactionnelle… mon commentaire n’apparaît pas …à suivre

        +5

      Alerter
  • fox23 // 08.12.2019 à 09h02

    Une ONG dont l’objectivité est loin d’être démontrée « tapant »trop souvent du même côté et souvent en mentant passant à une cadence accélérée sur Les Crises, ça semble pour le moins curieux.
    Le blog n’a donc pas d’articles des mêmes parlant des problèmes, par contre là de vie ou de mort, dans les trop nombreux pays où les Étasuniens font régner leur loi ?

      +23

    Alerter
  • yack2 // 08.12.2019 à 09h26

    Bon bon,…. l’agence machin -chose est bloquée en Russie, c’est pas bien! Par contre Telesur et RT bloqués en Bolivie, les journalistes et représentants des droits de l’homme pourchassés…AI est-il sur le pont ?….Oui? Non?,…..parce que ,se passe rien en Bolivie…. ? Une fois cela dit, il serait intéressant de faire une petite recherche sur le monde des ONG parce qu’il semble que dans ce domaine on ne soit pas loin de la pure propagande….Manipulations des faits, omissions honteuses etc etc etc…Un peu comme le monde des médias qui puise allégrement leur infos chez ces mêmes Ong…Oh merde! Ne serait-ce pas les mêmes qui financent!!!?????

      +45

    Alerter
  • Fritz // 08.12.2019 à 09h50

    J’ai du mal à retrouver le communiqué d’Amnesty International dénonçant l’interdiction de PressTV dans les pays de l’Union européenne, en 2012…

      +28

    Alerter
  • timi // 08.12.2019 à 10h21

    déblocage en octobre après que cette agence ait accepté de supprimer la page incriminée sur le suicide d’un retraité ouzbek, paraît il.

      +4

    Alerter
  • Patrick // 08.12.2019 à 10h56

    Comme toujours … un billet donne des faits, les commentateurs les diluent pour les conformer à des pré-supposés [modéré]

    Typiquement cela donne :
    • je tire sur le messager (Amnesty International)
    • je fais une recherche sur l’agence de presse Fergana pour vérifier un pré-supposé
    • mais aucune sur Roskomnadzor pour comprendre son fonctionnement

    Personnellement j’apprends que :
    • la Russie dispose au niveau fédéral d’une instance de contrôle des médias
    • le gouvernement peut couper les accès à un site internet par simple décision d’un procureur, sans se justifier
    • les fournisseurs d’accès suivent docilement une « black list » officielle pour bloquer les accès

    Ce fait de censure peut être rapproché
    • à la décision (novembre 2017, https://en.wikipedia.org/wiki/Internet_censorship_in_Russia#Internet_blacklist) d’interdire les outils d’anonymisation web en Russie
    • et à la société de contrôle théorisée par Foucault et romancée par Alain Damasio récemment dans Les furtifs (https://www.youtube.com/watch?v=0G_Im5z5_l0)

    Il est bien possible que ce mode de contrôle du web en Russie soit précurseur…

      +5

    Alerter
    • catherine // 08.12.2019 à 13h34

      C’est pas la peine de se voiler la face, la Russie agit comme elle l’entend, au travers de ses dirigeants qui obtiennent un avis favorable très majoritaire dans la population, en tant que nation ciblée par les forces malfaisantes, déstabilisantes, manipulatrices, mensongères, simplement intéressées pour elles mêmes et leurs profits et dont le mode opératoire est toujours le même, AI y participant..
      Cela ne me choque pas qu’un gouvernement qui est largement soutenu par sa population très bien informée par ailleurs (ne vous y trompez pas), agisse dans l’intérêt de celle-ci et en conformité avec les valeurs qu’elle veut protéger.

        +20

      Alerter
  • ScorpionBleu // 08.12.2019 à 10h59

    Comment croire les yeux fermés les déclarations d’Amnesty International ?
    Il y a eu beaucoup d’alertes sur l’action de propagande de cette ONG depuis des années.

    Que se passe-t-il dans le blog Les Crises ?

      +12

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 08.12.2019 à 15h15

      La publication de cet article d’AI nous permet de débattre de la fiabilité de cette ONG.
      Les doutes exprimés ici la convaincront peut-être d’entamer enfin une action en faveur de la libération de J.Assange(arbitrairement détenu par les autorités du RU, en régime de haute sécurité, en cellule 23h/24, à l’isolement, sans aucune possibilité de préparer sa défense, avec des heures de visites très réduites, et probablement un traitement médical diminuant ses facultés intellectuelles, vu son état lors de sa dernière apparition publique) avant sa comparution en février devant un tribunal qui évaluera la pertinence de son extradition aux USA.
      (En espérant qu’il ne « se suicidera » pas en prison d’ici là!)
      La défense de la liberté d’expression et du droit à l’information de tou-te-s, caractérisée par le cas WikiLeaks, devrait être LA priorité de cette ONG censée (selon ses statuts) défendre les victimes de TOUTES les politiques qui bâillonnent leurs opposant-e-s.
      SINON… ses membres de bonne volonté qui lui font encore confiance comprendront leur erreur…

        +11

      Alerter
  • Gilles // 08.12.2019 à 11h01

    Difficile de cerner l’évènement:
    d’une part une note précisant que le site était de nouveau accessible à compter du 8 octobre 2019 aurait été bienvenue.
    Il aurait fallu donner la raison invoquée: apparemment, un article a été publié en ligne, mais je n’arrive pas à trouver lequel.

    « 09 oct. 2019 : Le blocage du site web de Fergana a été suspendu le 8 octobre 2019. Le
    site a été rendu accessible après qu’une partie d’un article en ligne a été édité. »

    source (page 116): https://www.coe.int/fr/web/media-freedom/all-alerts%3Fp_p_id%3Dsojdashboard_WAR_coesojportlet%26p_p_lifecycle%3D2%26p_p_state%3Dnormal%26p_p_mode%3Dview%26p_p_cacheability%3DcacheLevelPage%26p_p_col_id%3Dcolumn-4%26p_p_col_count%3D1%26_sojdashboard_WAR_coesojportlet_orderByType%3Dasc%26_sojdashboard_WAR_coesojportlet_cmd%3Dget_pdf_dashboard.

      +2

    Alerter
  • HerrHesser // 08.12.2019 à 12h45

    Amnesty International (AI) est l’une des nombreuses occurrences occidentales servant d’agence de propagande, tranquillement dissimulée derrière une vocation affichée — et totalement trompeuse — de défense des droits de l’Homme.

    Cette ONG (remplacez le N par la haine, vous aurez un bon résumé de la feuille de route du machin), choisit ses combats… et ceux-ci sont systématiquement en ligne avec ceux du Département d’État US. Aucune surprise, donc, à retrouver en poste chez Amnesty des gens comme Suzanne Nossel (2012-2013)… directement issue du-dit Département d’Etat !

    Un œil jeté au financement de l’organisation balaie sa narration flatteuse d’un revers de main. Au début de la décennie, Amnesty révélait encore benoîtement être sponsorisée par le National Endowment for Democracy (NED), organe publique US dont la vocation, de l’aveu-même de l’un de ses géniteurs, est de faire ouvertement ce que la CIA faisant auparavant sous couverture…

    Elle est également grassement rétribuée par l’Open Society de Soros dont on ne compte plus les opérations de déstabilisation des gouvernements dit illibéraux (comprendre non vassalisé par la junte Otanesque).

    AI se défend, malgré l’évidence des faits, de tout financement d’Etats. il est toutefois acquis qu’elle reçoit des subsides des USA, de la GB et de l’UE.

    Bref, comptez sur elle pour dénoncer la Russie, la Chine, l’Iran ou la Syrie, ces vilains États très très méchants ! Mais n’espérez qu’au mieux une critique pudique et très mesurée des actions de l’OTAN en Libye, en Syrie ou ailleurs…

      +28

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 09.12.2019 à 08h57

      Hum… si je ne me trompe, Amnesty est née au RU et chacune de ses antennes à l’international possède une certaine autonomie, du moins dans la récolte de fonds et l’organisation de ses « ressources humaines ».

      En tout cas, comme la plupart des ONG et autres asbl en tout genre, il est certain (vérifié en Belgique) qu’elle se préoccupe plus de sa pérennité et du beefsteack de ses salarié-e-s que de ses généreux objectifs affirmés.
      C’est bien là le drame: que les meilleures initiatives sur le fond soient perverties par des nécessités de forme. Car, tôt ou tard, « la nécessité fait loi (du Marché) ».
      Ce qu’on appelle: « Perdre sa vie (et son âme) à la gagner »!

      Par ex, c’est quoi ces journaux en ligne (comme Mediapart) qui ne dispensent l’intégralité de leurs infos qu’à leurs abonné-e-s?
      Ma petite entreprise… connait pas la crise…

        +1

      Alerter
  • océan de sagesse // 08.12.2019 à 13h21

    C’est dingue ca !
    Alors que Russia Today et Sputnik ne sont toujours pas reconnus en Macronie , mais que fait Amnesty ???

      +18

    Alerter
  • yack2 // 08.12.2019 à 15h18

    https://www.investigaction.net/fr/18000-executions-au-venezuela-le-journal-le-monde-a-menti/ https://www.les-crises.fr/droits-de-lhomme-au-venezuela-aux-sources-de-la-desinformation-par-maurice-lemoine/
    Voici deux travaux de journalistes, ils sont comme tous 2 objets à questionnements…..Mais lèvent des lièvres au sujet des Ong…..et de leurs légères contradictions…..Pour le moins…. Si à l’aune de ces 2 exemples vous avez des sources fiables contradictoires sur le fonds de ces travaux….Je suis preneur. En attendant que nombre d’entre nous aient des doutes sur la véracité de leurs allégations….à qui la faute? Chat calciné craint……D’autre part, la mise en doute de la validité des dires de AI ne donne en rien quitus à la Russie ou qui que ce soient d’autres….Mettre en évidence la perversité de structures par leurs financements, biais idéologiques est le minimum de défense intellectuelles ; le drame est que nous ne puissions nous fier à qui que ce soit et surtout pas à ce que l’on nous montre comme une évidence.

      +5

    Alerter
  • petitjean // 08.12.2019 à 15h58

    Amnesty International , dont on connait la ligne politique, devrait s’intéresser d’abord aux médias des USA. En effet, ces médias américains n’en finissent pas de lyncher le président Trump élu. Ces médias américains sont d’ailleurs devenus une référence mondiale dans le domaine des fakes news. Mensonges, fausses preuves, faux témoins, trucages et manipulations,sont devenus leur domaine d’expertise
    Alors , qui est derrière, qui finance, Amnesty International ?…………………….

      +11

    Alerter
    • Alligator427 // 08.12.2019 à 17h05

      « dont on connait la ligne politique,  »
      > ah ? comment définiriez-vous la ligne politique d’Amnesty International ?
      > avez-vous des illustrations précises ?

      « lyncher le président Trump élu »
      > passons sur le pléonasme
      > il semblerait que vous preniez à la lettre les propos de M. Trump
      > peut-on en déduire « votre ligne politique » à vous ?

      « Alors , qui est derrière, qui finance, Amnesty International ? »
      > au lieu de pose des questions faussement innocentes et vaguement complotistes, allez sur leur site pour avoir du factuel
      > si toutefois les faits vous intéressent 🙂

        +2

      Alerter
      • petitjean // 09.12.2019 à 10h56

        @Alligator427
        L’ancien secrétaire d’État Colin Powell, dans un discours adressé aux ONG au début de l’Operation Enduring Freedom(l’invasion de l’Afghanistan), en octobre 2001, déclarait :
        «Les ONG sont un démultiplicateur de force pour nous, une partie tellement importante de notre équipe combattante.»
        « Amnesty International est la première façade mais derrière nous retrouvons Amnesty International Charity Limited qui est une association enregistrée comme charitable et c’est par celle-ci que passe les financements d’États et de groupes corporatistes. Georges Soros, milliardaire notamment accusé de délit d’initiés en France par la Société Générale est à la tête de la fondation Open Society Institute, qui promeut la démocratie, est l’un des plus gros donateurs d’Amnesty International Charity Limited.
        Il a déjà investi plus de 100 millions de dollars au sein de l’ONG. Il y a deux ans, un autre « scandale » financier éclaboussait l’ONG. L’ancienne directrice d’Amnesty, Irene Khan, s’est vue octroyer une indemnité de départ de plus de 600 000€, étrange venant de cette femme qui avait activement lutté contre la pauvreté dans le monde (3)
        Amnesty international se prévaut de l’acte Transparency International, ce dernier est un indice de perception de la corruption. Mais il n’y a aucun détail des dons.
        Comment ne pas voir un conflit d’intérêts lorsque Suzanne Nossel, Directrice d’Amnesty International USA de 2012 à 2013 a été l’assistante personnelle d’Hillary Clinton aux affaires étrangères américaines ?……..

          +3

        Alerter
    • Patrick // 08.12.2019 à 22h13

      Selon cette source, Amnesty International est un peu opaque sur son financement : http://www.wikistrike.com/2017/10/qui-est-derriere-amnesty-international.html

      Cette source date de 2017, c’est assez récent. Mais je n’ai pas la capacité de juger de sa fiabilité.

      Ce que l’on peut dire avec assurance c’est que, malgré les apparences, il y a du progrès. Dans les années 70, c’était clairement une officine israélienne (https://arretsurinfo.ch/comment-israel-avait-domestique-amnesty-international-au-service-de-sa-propagande/). La source est cette fois-ci incontestable.

      Une petite enquête du site Les Crises sur le sujet ? Ou alors il serait prudent d’y aller avec des pincettes si vous diffusez des informations issues de cette ONG.

      Elle a pignon sur rue et bon écho dans la presse : c’est un peu comme les détenteurs de la Légion d’honneur, cela devrait éveiller quelques soupçons sur son honorabilité.

      Ceci étant dit, tout n’est pas à jeter, il y a certainement en son sein des bénévoles qui œuvrent sincèrement pour la paix.

        +0

      Alerter
  • clauzip12 // 08.12.2019 à 19h50

    Ayant une petite idée,très certainement en dessous la vérité dont le Russie est en permanence, par toutes les voies hertziennes,filaires,aériennes et maritimes,j’oublie la presse et l’humain par les quelles elle est en permanence agressée tant par les USA que par les pays de l’OTAN et de l’UE qu’il n’y a pas douceur a prodiguer à une ONG établie AUX USA.
    Pour mémoire les USA ont un budget de plus de 60 milliards de dollars pour ce qui est l’aide aux ONG,le renseignement civil.
    Le renseignement militaire est en plus.
    Il est vérifié en permanence que l’action de certaines ONG ont les yeux de chimene pour des révolution telles que celle de la Bolivie,Vénézuela…
    Pour rappel,le représentant Suisse d’Amnesty international s’est opposé à un débat en SUISSE sur les casques dits blancs exercent en Syrie.On connais la finalité réelle de ces secouristes,ils ont un sang sur les mains.
    Quand un pays n’est pas entre les mains de l’empire,c’est une dictature.En réalité il surveille de très prés ses frontières et toutes communication venant de l’occident.Il est en état de siège permanent ce qui limite certaines activités.
    Les pays de l’UE n’ont aucune raison d’avoir une telle attitude ils sont déjà digérés et sans plus de souveraineté.
    Néanmoins,un totalitarisme économique s’y exerce.
    Quant au totalitarime politique déguisé en démocratie,tout en même temps, il nous est procuré par l’archevêque du Vatican.

      +4

    Alerter
  • Casimir Ioulianov // 09.12.2019 à 15h39

    Pendant ce temps les déconex et autre nous disent de surtout pas aller voir RT et Sputnik , de pas croire les images de l’ANNA , les crises etc … paille, poutre toussa …
    Ha mais on bloque pas, on met juste une grosse étiquette « c’est du bullshit » dessus.
    Meh.
    Anesthesie internationale (c’est hardcore ^^)

      +2

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications