Les Crises Les Crises
15.avril.202015.4.2020 // Les Crises

TEDx avec Gaël Giraud – Quelle sortie de crise ?

Merci 146
J'envoie

Source : Facebook, Gaël Giraud – 09-04-2020

L’intervention de Gaël Giraud débute à 10’00 :

Gaël Giraud est économiste, directeur de recherche au CNRS, professeur à l’École Nationale des Ponts et Chaussées, auteur et jésuite. Spécialiste des interactions entre économie et écologie, il occupait les fonctions de chef économiste de l’Agence Française de Développement (AFD) jusqu’en juillet 2019. Il est président d’honneur de l’Institut Rousseau. En juin 2018, il était intervenu à TEDxTours sur le thème : “Apprenons à partager les ressources pour sauver le vivant”

La crise économique actuelle liée au COVID-19 est inédite. C’est à la fois une crise de l’offre et une crise de la demande :
– Comment en sortir avec le moins de dégâts possibles ?
– Quelles idéologies sont remises en cause par la crise actuelle ?
– En lien avec l’écologie, quelles sont les pistes d’actions économiques à prioriser post-pandémie ?

Source : Facebook, Gaël Giraud

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

fanfan // 15.04.2020 à 20h19

Jean-Marc Jancovici :
« Via le site du Guardian, on apprend que Blackrock, le plus gros gestionnaire d’actifs au monde, vient de remporter un contrat auprès de la Commission Européenne pour (en anglais) :
— integrating environmental, social and governance (ESG) risks into EU banks’ risks management processes;
— integrating ESG risks into EU prudential supervision;
— integrating ESG objectives into EU banks’ business strategies and investment policies.
(https://lnkd.in/gdxFDJa)

Si ce n’est pas un poisson d’avril (la notification est publiée le 1er avril !), on en reste assis. La Commission décide ainsi :
– de confier à un américain le soin de suggérer des règles prudentielles pour l’Europe,
– de confier à un gestionnaire d’actifs le soin de suggérer les règles pour qu’il fasse son métier en intégrant la « durabilité », créant une superbe situation de conflit d’intérêt.

Je serais mauvaise langue, je dirais que la Commission s’est débrouillée pour trouver de quoi conforter son propre discours de croissance perpétuelle devenue verte sans effort. Et c’est hélas le plus probable…
https://www.linkedin.com/posts/jean-marc-jancovici_blackrock-to-advise-eu-on-environmental-rules-activity-6655460403423903744-zUcF

50 réactions et commentaires

  • jackyjack // 15.04.2020 à 13h24

    bonjour les-crises
    c’est dommage que vos articles ne soient jamais datés
    on ne sait jamais s’ils sont récents ou anciens
    sinon , merci pour le travail

      +5

    Alerter
    • rolland // 15.04.2020 à 13h43

      Mais ils le sont, juste en dessus du titre..

        +10

      Alerter
    • Fabrice // 15.04.2020 à 13h45

      l’important c’est le contenu ou la date ? si c’est pertinent quel intérêt de se focaliser sur une date alors là ça m’épate.

        +7

      Alerter
  • anatole27 // 15.04.2020 à 15h16

    Question plus générale, je n’ai jamais compris pourquoi les chrétiens ne faisaient pas alliance avec les Communistes dans cette lutte contre la globalisation … Ce qui a permis aux globalistes marchands de nous mettre dans la Bérésina ou nous nous trouvons aujourd’hui

    Je sais qu’ il y a de grosses questions d’EGO et de PRINCIPES des deux cotés …
    Mais enfin en 40-45 les Américains ont su faire alliance avec les RUSSES …

      +2

    Alerter
    • Alfred // 15.04.2020 à 15h26

      Bonne question (quoi qu’il n’y ait plus beaucoup de chrétiens ni de communistes). Les chrétiens ont bien eu quelques prêtres ouvriers et la doctrine sociale de l’église. Les communistes par contre ont été plus rares à s’intéresser positivement aux chrétiens il me semble. Cela a sans doute à voir avec quelques cadres francs maçons chez les faux communistes (Jean Luc pourquoi tu tousses?). Pour eux bouffer du curé est plus important que tout. Plus important que de bouffer de l’imam c’est certain (l’imam cet opprimé) mais plus important que de s’allier contre le grand capital aussi. La notion d’ennemi principal et d’ennemi secondaire est étrangère à ces communistes là. Ou alors la hierarchie des ennemis n’est pas celle du sens commun ni du peuple. Y a qu’à voir les risettes avé macron d’un coté et les leviers de boucliers pavloviennes de l’autre.

        +11

      Alerter
      • BONOBO // 16.04.2020 à 16h40

        Q10Il n y a plus beaucoup de chrétiens… Et de communistes ?…….
        Et tous les assoiffés ?.. Les buveurs d eau de source.. De préférence marque Cristaline…
        Ils sont chrétiens et communistes à la fois..
        Mon argument tombe a l eau?….. Non
        Cristaline….. Christ…. Staline…..

          +0

        Alerter
    • Anouchka // 15.04.2020 à 17h34

      Heu… Les communistes pensent que la religion est l’opium du peuple… et les chrétiens disent qu’en théorie quand on te frappe sur une joue, il faut tendre l’autre car de toute façon le paradis n’est pas pour cette terre…
      Vous ne devez pas connaître beaucoup de cathos pratiquants pour ne pas savoir à quel point l’anti-communisme est indéracinable chez la plupart d’entre eux.

        +9

      Alerter
      • Foxtf // 16.04.2020 à 08h26

        Anatole a dit « chretien », pas « catholique ».
        Ne pas confondre le message du Christ et ses églises qui sont des constructions politiques…

          +4

        Alerter
    • calal // 15.04.2020 à 18h55

      a priori je pense qu’il faut regarder du cote de la rivalite eglise catholique (en tant qu’institution) eglise orthodoxe.

        +3

      Alerter
    • Damien // 16.04.2020 à 04h46

      « Le communisme est intrinsèquement pervers » Pie XI, Divini Redemptoris.
      Le communisme nie toute transcendance. Il est l’antithèse du Catholicisme plaçant (en théorie) l’homme sans Dieu au centre de tout.

        +0

      Alerter
  • RGT // 15.04.2020 à 15h26

    Je ne vois qu’une grande zone vide au dessous du titre, la vidéo ne serait-elle pas réservée aux fèce-bouqueux ou n’aurait-elle pas été supprimée après la parution de l’article ?

    Dommage car même si Gaël Giraud est très « partisan » (prêtre jésuite revendiqué – il a le courage d’affirmer clairement ses positions ce qui est à son honneur) ses analyses économiques, sociales et écologiques sont d’une grande pertinence.

      +3

    Alerter
    • anatole27 // 15.04.2020 à 15h48

      Bonjour RGT il suffit de cliquer sur la Ligne SOURCE en bleu
      c’est très intéressant

        +1

      Alerter
    • tepavac // 15.04.2020 à 17h15

      https://www.youtube.com/watch?v=KEPGH_CgDmE

      Si comme moi vous avez stop fefece, alors oui, vous devez passer par yt

      Très agréable à l’écoute, le bon sens bien terre à terre avec l’amour du prochain en plus, ça change des acrimonies.
      En entrée, « l’EPRUS » dont le site avait déjà fait la promotion et l’historique. Évidement sans outils de détection et de réaction, difficile pour un état de réagir sans les ordres du politique.
      Beaucoup d’infos pertinentes, notamment sur sur la pauvreté de la recherche et en résumé, l’asphyxie générale démontrée par Gaël Giraud ressemble étrangement aux pathologies du coronavirus.
      Après l’EPRUS, le cryo-microscope pour la recherche fondamentale sur les micro-organismes qui était demandé depuis 2006 par le lab de recherche universitaire.
      https://twitter.com/HuetSylvestre/status/1248629231204085760

      Bref rien à dire juste à écouter pour apprendre.

        +4

      Alerter
      • fanfan // 15.04.2020 à 20h19

        Jean-Marc Jancovici :
        « Via le site du Guardian, on apprend que Blackrock, le plus gros gestionnaire d’actifs au monde, vient de remporter un contrat auprès de la Commission Européenne pour (en anglais) :
        — integrating environmental, social and governance (ESG) risks into EU banks’ risks management processes;
        — integrating ESG risks into EU prudential supervision;
        — integrating ESG objectives into EU banks’ business strategies and investment policies.
        (https://lnkd.in/gdxFDJa)

        Si ce n’est pas un poisson d’avril (la notification est publiée le 1er avril !), on en reste assis. La Commission décide ainsi :
        – de confier à un américain le soin de suggérer des règles prudentielles pour l’Europe,
        – de confier à un gestionnaire d’actifs le soin de suggérer les règles pour qu’il fasse son métier en intégrant la « durabilité », créant une superbe situation de conflit d’intérêt.

        Je serais mauvaise langue, je dirais que la Commission s’est débrouillée pour trouver de quoi conforter son propre discours de croissance perpétuelle devenue verte sans effort. Et c’est hélas le plus probable…
        https://www.linkedin.com/posts/jean-marc-jancovici_blackrock-to-advise-eu-on-environmental-rules-activity-6655460403423903744-zUcF

          +20

        Alerter
        • Rafa // 16.04.2020 à 15h49

          Des poules ont commandé à un renard une étude sur l’amélioration de la sécurité des poulaillers.

            +2

          Alerter
          • christian BERNARD // 18.04.2020 à 19h27

            sauf que ce ne sont pas des poules qui ont passé cette commande, mais des renards déjà introduits dans le poulailler déguisés en poules.

              +0

            Alerter
        • lon // 16.04.2020 à 17h09

          Si j’ai bien lu, environ 280K pour l’étude, une misère , vont mettre quelques stagiaires sous-payés , le reste sera pour les frais de représentation ….

            +1

          Alerter
      • fanfan // 15.04.2020 à 21h06

        « Pour lui, on n’est pas dans un scénario de « courbe en V » (reprise rapide en peu de mois), et la gravité de la crise économique à venir dépend à la fois de questions sanitaires mondiales (vivre avec l’épidémie un an ou plus dans le monde ?) et de l’éventualité, selon lui probable, que le plongeon boursier observé depuis février (environ 30 % de pertes) soit suivi d’un vrai krach financier (faillites de banques et organismes financiers) non moins sérieux que celui de 2008. Dans ce cas, le virus de la finance folle viendrait amplifier les dommages infligés à l’économie réelle par le coronavirus, ou plutôt par la gestion politique fautive de la pandémie dans plusieurs pays, dont le nôtre.
        https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2020/04/09/combien-de-temps-ca-va-durer-deux-mois-deux-ans

          +3

        Alerter
  • Simon // 15.04.2020 à 15h40

    « les Chinois ont minimisé leurs chiffres, on parle de 2 millions de morts du covid19 ».

    Soit Gaël Giraud s’est planté et il voulait dire 2 millions de contaminés, soit il relaie une grosse fake news sans même s’en rendre compte…
    L’action du gouvernement chinois est critiquable, mais pas la peine de relayer n’importe quoi pour argumenter son point de vue…

      +12

    Alerter
    • Macarel // 15.04.2020 à 16h36

      Il dit 750000 morts dans la seule province de Hubei, et 2 millions dans toute la Chine !

      J’ai bien réécouté !

        +0

      Alerter
      • Simon // 15.04.2020 à 16h48

        Les sources fiables que j’ai lues à ce sujet parlent de 35 000 morts (x 10 par rapport à la version officielle du gouvernement chinois).
        Cela paraît beaucoup plus probable en comparaison avec les données des autres pays.

        Penser que le gouvernement chinois a caché 2 millions de morts à la communauté internationale (et au peuple chinois lui-même) est tellement ridicule, que je ne comprends pas comment Giraud peut soutenir ça sérieusement (alors qu’il passe pour quelqu’un de réfléchi).

          +12

        Alerter
        • Macarel // 15.04.2020 à 17h25

          Je pense que ces chiffres sont en rapport avec le nombre de résiliations de téléphones mobiles.

          https://fr.theepochtimes.com/21-millions-dutilisateurs-de-telephones-portables-en-moins-en-chine-pourrait-suggerer-un-nombre-eleve-de-deces-dus-au-virus-du-pcc-1303947.html

          La propagande chinoise a sûrement minimisé le nombre réel de victimes, mais à ce point cela semble effectivement difficile à croire. De l’autre côté, un journal comme The Epoch Times est un organe de propagande sino-américain proche de la secte Falun Gong, et soutien de Trump, qui parle du « virus chinois ».

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Epoch_Times

          Dans le contexte de tension entre Chine et USA pour la domination du monde, c’est propagande, contre propagande.

          Gaël Giraud a dû se mélanger les pinceaux dans les chiffres, il faudrait qu’il corrige lui-même… Plus embêtant s’il a colporté une information pas vraiment étayée.

            +6

          Alerter
          • Anouchka // 15.04.2020 à 17h38

            J’ai quand même un peu l’impression que pour lui la Chine c’est le diable.
            En ce sens il est tout à fait en phase avec les chancelleries occidentales.
            Encore un O’ Brien!
            Zut, il avait l’air pourtant sympa.

              +6

            Alerter
            • calal // 15.04.2020 à 19h03

              le clerge de l’eglise catholique a la reputation d’echanger son influence sur ses ouailles contre des avantages accordes par l’etat. Donc le clerge ira en regle generale dans la direction des dominants occidentaux.

                +3

              Alerter
          • Simon // 15.04.2020 à 18h00

            Merci pour ces éléments !

            Gaël Giraud cite des opposants au régime – je ne sais pas si eux se basent sur les données des résiliations de lignes mobiles (d’ailleurs ces données sont-elles fiables et a-t-on des éléments de comparaison, d’autres facteurs d’explications ?).

            Selon les données OMS, le nombre officiel de décès serait de moins de 130 000 au niveau mondial. Évidement il est sous évalué, mais comment penser que la Chine à elle seule comptabiliserait 2 millions de morts ? Ce serait complétement incohérent avec les données des autres pays.

            Bref, on peut en effet estimer que Giraud s’était donné pour objectif de fustiger le gouvernement chinois – dont il ne veut pas qu’il prenne la place d’hégémon aux USA à la faveur de la pandémie -, et que ce n’était là qu’un argument de persuasion…

              +5

            Alerter
        • marc // 16.04.2020 à 04h13

          Giraud raconte n’importe quoi, je l’ai déjà dit:

          21 janvier 2020, je suis a l’hôpital a Guangzhou, 2eme province la plus touchée par le virus, pour faire depister mon fils.
          Tout le monde porte un masque a cette date: https://i.ibb.co/mShGt4B/IMG-20200121-102827.jpg
          Si vous portez un masque vous transmettez moins le virus.

            +6

          Alerter
      • tachyon // 15.04.2020 à 17h56

        1,4 milliard de Chinois avec un taux de mortalité annuel de 8 pour mille ça nous fait :
        1 400 000 000 par 8 et divisé par 1000 morts par an (environ 11,2 millions)
        Pour 2,5 mois (75 jours) : 11,2 * 75 / 365. Soit environ 2,3 millions
        CQFD : il est mort en Chine environ 2 millions de personnes en février-mars (2020, 2019,2018….)

        En France, à 1600 morts par jour ça fait, pour la période 20/02 au 15/04 :
        1600 * 55 . Soit 88 000 morts.
        Question : Est-ce que les 15000 morts de la COVID sont DANS les 88000 ou EN PLUS ?

          +9

        Alerter
        • Simon // 15.04.2020 à 18h20

          Donc pour la Chine, si on en croit les affirmations de Gaël Giraud, il y aurait eu plus de 4 millions de décès sur la période ? Le double, soit de quoi submerger entièrement les capacités chinoises : hôpitaux, morgues, cimetières… Ça se serait vu, non ?

          Pour la France, si vous avez pris le taux de mortalité moyen hors événement type Covid, les 15 000 décès sont à ajouter. L’INSEE a commencé à publier des données à ce sujet.

            +1

          Alerter
    • Christian // 15.04.2020 à 18h01

      Comme source, Il parle de sites internet dissidents, il serait intéressant de savoir lesquels et s’ils sont toujours en ligne.

        +2

      Alerter
  • BayBee // 15.04.2020 à 15h47

    Tout à fait raccord avec Gaël ; c’est exactement ce que je pense … et que pas mal de monde pense (d’après les commentaires sur ce site et mon entourage).
    Tout est dit, bonne synthétisation.

      +1

    Alerter
  • Christian // 15.04.2020 à 17h35

    Gaël Giraud : président! 🙂

    Il parle clairement, précisément et avec justesse, que demander de plus? Et cela sans téléprompteur.

      +0

    Alerter
  • Ernesto // 15.04.2020 à 17h45

    Le grand poète Aragon a exalté dans la résistance l’alliance de « ceux qui croyaient au ciel et ceux qui n’y croyaient pas ». A la libération Maurice Thorez a relancé la politique de « la main tendue envers les croyants ». Face à l’oppression et l’exploitation, tous les humains quelles que soient leurs convictions profondes vivent la même souffrance.La patrie, et au-delà l’humanité toute entière, a besoin de tous ses enfants pour construire l’avenir et les jours heureux.

      +2

    Alerter
  • tchoo // 15.04.2020 à 17h45

    Bon si la Chine a connue 2 000 000 de morts avec la gestion de la pandémie qu’on luiconnait, combien cela va faire aux USA?

      +2

    Alerter
    • Simon // 15.04.2020 à 18h02

      Les sources fiables que j’ai lues à ce sujet parlent de 35 000 morts (x 10 par rapport à la version officielle du gouvernement chinois).
      Cela paraît beaucoup plus probable en comparaison avec les données des autres pays.

      Penser que le gouvernement chinois a caché 2 millions de morts à la communauté internationale (et au peuple chinois lui-même) est tellement ridicule, que je ne comprends pas comment Giraud peut soutenir ça sérieusement (alors qu’il passe pour quelqu’un de réfléchi).

        +5

      Alerter
      • Christian // 15.04.2020 à 20h24

        « Cela paraît beaucoup plus probable en comparaison avec les données des autres pays. »

        Tout dépend quels pays vous prenez comme référence, les tigres asiatiques ou les occidentaux?

        Si on prend la France comme référence de comparaison, on est à 17 500 morts (et le compteur tourne toujours), la Chine est 21 fois plus peuplée que la France, cela donnerait
        370 000 morts.

        Donc, si le chiffre de 35 000 morts est fiable, cela voudrait dire que le Chine a fait au minima (370/35) = 10 fois mieux que nous

        PS quelles sont ces sources fiables dont vous parlez

          +1

        Alerter
      • fanfan // 15.04.2020 à 20h29

        Lire ci-dessus @tachyon // 15.04.2020 à 17h56
        « 1,4 milliard de Chinois avec un taux de mortalité annuel de 8 pour mille ça nous fait :
        1 400 000 000 par 8 et divisé par 1000 morts par an (environ 11,2 millions)
        Pour 2,5 mois (75 jours) : 11,2 * 75 / 365. Soit environ 2,3 millions
        CQFD : il est mort en Chine environ 2 millions de personnes en février-mars (2020, 2019,2018….)

          +1

        Alerter
  • pseudo // 15.04.2020 à 20h10

    de manière intéressante, la corée du sud vient de tenir des élections. Il semble que les partis au pouvoir, ou les émergents qui ont su gérer la crise sanitaire avec succès, selon les sud coréens, ont obtenu de bons, voir meilleurs, score.

    https://www.youtube.com/watch?v=EC2ZW4RdYJI

    On verra si les cas explosent d’ici à deux trois semaines. Mais politiquement parlant la narrative est intéressante.

    Tout autre sujet, ou pas. Un ver pour désarmer le COVID19 ?! | IDRISS ABERKANE
    https://www.youtube.com/watch?v=cN21cEogAig

    Des éclaircissements fort intéressant sur cet essai clinique abandonné précipitamment qui utilisait un ver marin pour oxygéné les malades. Quoi qu’il en soit la solution est élégante et mérite de s’y intéresser.

      +0

    Alerter
  • fanfan // 15.04.2020 à 20h41

    Ce rapport publié en 2019 est le résultat d’une saisie de la Direction Générale de la Santé afin de disposer d’un avis relatif à la stratégie d’utilisation des antiviraux pour faire face à une pandémie…
    PDF : https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/186926/2320488

    Le groupe d’experts, présidé par Jean-Paul Stahl, Professeur des universités – Praticien hospitalier, maladies infectieuses et tropicales, au CHU Grenoble Alpes, écrit en préalable à ce rapport :
    « Le risque et la gravité d’une pandémie ne peuvent être prévus, ni la date de sa survenue. (…) Le risque doit être considéré comme important, mais sa survenue ne peut être datée. En conséquence un stock peut arriver à péremption sans qu’il y ait eu besoin de l’utiliser. Cela ne remet pas en cause la nécessité d’une préparation au risque. La constitution d’un stock devrait être considérée comme le paiement d’une assurance, que l’on souhaite, malgré la dépense, ne jamais avoir besoin d’utiliser. Sa constitution ne saurait ainsi être assimilée à une dépense indue ».

    Cafouillages ? Le rapport de Santé Publique France, en mai 2019, serait passé inaperçu ?

      +2

    Alerter
  • Ernesto // 15.04.2020 à 23h36

    Gaël Giraud a les idées claires ce qui lui permet de les énoncer (sans prompteur en effet) avec une remarquable efficacité. Je partage pour l’essentiel son analyse, notamment les causes endogènes de la crise: ce n’est pas le coranovirus qui a déclenché la crise économique, c’est le mode de production et de développement capitaliste dans sa configuration néolibérale, globalisée et financiarisée qui est à l’origine de la pandémie mondiale. Ce constat est essentiel à comprendre pour envisager la suite et empêcher que tout recommence comme avant.
    Je m’étonne que beaucoup de commentaires ne retiennent de ce long entretien que le passage consacré au prétendu mensonge de la Chine sur son nombre réel de morts. A ce propos je ne dispose personnellement d’aucun élément tangible pour affirmer ou infirmer une telle hypothèse, sinon observer une vieille tendance héritée de la guerre froide à suspecter toute information en provenance du monde communiste et même ex communiste.
    Je préfère y voir l’indication que sur tout le reste (qui constitue l’essentiel du propos), il y a un large accord de tous les commentateurs.

      +1

    Alerter
  • Mona Redmoor // 16.04.2020 à 13h30

    J’interviens ici avec beaucoup de circonspection – pas sûr de bien comprendre ce qu’est TEDx!? Un thinktank d’un certain Wurman! Son slogan n’est justement qu’un slogan et peut désigner tout et n’importe quoi.
    M.Giraud avec l’aura dont il jouit, devrait être prudent quand il évacue bien vite la nature financière de l’épisode actuel – le Covid est révélateur, et catalyseur, et ne doit pas être le bouc émissaire facile, ce qui soulagerait les gouvernants et les banques qu’ils protègent.
    Les chiffres de la « réelle » mortalité en Chine due au virus sont énormes et « quelques sources de dissidents au régime » qui les annonceraient c’est un peu léger pour s’en convaincre!
    Les distinctions entre protectionnisme et mondialisme (biens, idées, personnes) relèvent de gradients, de nuances. Entre la société béante d’aujourd’hui et le repli identitaire (natio-populiste qui est surtout agité pour éviter de remettre en question la mondialisation béante) il y a … un monde, avec des nations souveraines, des autonomies fondamentales (énergie, alimentaire, aquifère, santé), des migrations régulées, de l’économie de proximité, associée à un communalisme, le circuit court et une révision technologique vers le s-low-tech et le ré-enchantement des métiers.

      +1

    Alerter
  • Mona Redmoor // 16.04.2020 à 13h44

    En tant qu’architecte engagé depuis 30 ans dans l’architecture retrouvée (donc nécessairement bio, verte blablabla – le génie paysan et le vernaculaire n’ont pas besoin de ces étiquettes et autres labels), je me permets de retoquer M.Giraud qui nous donne une vision technocrate de « ce qu’il faut faire « : isolation thermique de tous les bâtiments, petites villes circulaires etc – de l’utopie hors-sol, et déshumaine .2 car les solutions systèmes ont cette dimension. chaque bâti, chaque logement, chaque lieu, chaque habitant et ainsi à toutes les échelles requièrent du cas par cas; j’ai créé un « éco-village », je m’occupe de nombreuses copropriétés anciennes avec l’ANAH dans la boucle, je crois savoir ce qu’il en est. Une idée que je partage, que cela parte d’en bas, oui MAIS on est dans un système où il n’y a pas de remontées, sinon pour neutraliser ce qui vient d’en bas.

      +1

    Alerter
    • Véro // 16.04.2020 à 21h09

      Pourquoi parlez-vous d’utopie pour ce qui concerne la rénovation thermique. Je comprends bien qu’il s’agit de procéder au cas par cas mais je serais curieuse d’avoir un peu plus d’explications. Merci.

        +0

      Alerter
      • Mona Redmoor // 16.04.2020 à 21h38

        Véro. Dans le métier on le sait – les Rt sont truquées par les lobbies; tout le monde triche et finalement ceux qui veulent faire un boulot éthique aussi en retour. Les RT le thermique selon l’UE relayé par .gouv servent les grands groupes; sur le terrain c’est une usine à gaz; aubaines pour les nantis, obligations ruineuses pour les démunis. Les dossiers ANAH sont kafkaïens. On va de plus belle dans le chiffre, le calcul, le numérique on dépossède jusqu’aux architectes de leur métier; évidemment ça évince les petits artisans avant tout. L’écologie est le nouveau Cheval de Troie de l’ultralibéralisme. Et la suprême hypocrisie est que l’on continue à construire mal (en neuf!).

          +2

        Alerter
        • Véro // 16.04.2020 à 23h15

          Là-dessus, je vous suis complètement. Rien que pour obtenir les subventions, crédits d’impôts ou réductions de tva, c’est compliqué et c’est seulement dans certains cas, il y a le programme isolation à 1 euro aussi, le tout donne une vague impression de non-justice sociale doublée de risques d’abus. C’est un peu au petit bonheur la chance pour avoir des aides.

            +0

          Alerter
  • Véro // 16.04.2020 à 14h10

    Pour compléter les commentaires, ce paradoxe s’explique aussi par l’histoire.
    En France, les premiers évêques sont des nobles et en règle générale les fonctions ecclésiastiques ont été plutôt exercées par les membres des classes dirigeantes. Le lien entre Eglise catholique et « élites » est resté très fort.

      +0

    Alerter
    • Véro // 16.04.2020 à 16h52

      commentaire qui répondait à Anatole27, tout en haut, parce que sinon ça tombe comme un cheveu dans la soupe.

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications