Les Crises Les Crises
15.avril.202015.4.2020 // Les Crises

Coronavirus : la Finlande découvre que ses 2 millions de masques achetés à la Chine sont inadaptés

Merci 2015
J'envoie

Source : Le Parisien, AFP

Les Finlandais attendaient impatiemment leurs masques, mais… Deux millions de protections achetées par le pays à la Chine pour freiner la propagation du coronavirus, ne sont pas adaptées à une utilisation à l’hôpital, a admis mercredi le gouvernement finlandais.

Mardi, le ministre de la Santé Aino-Kaisa Pekonen avait posté sur Twitter une photo de l’arrivée à l’aéroport d’Helsinki de la première cargaison des deux millions de masques chirurgicaux et 230 000 respirateurs arrivant de Chine, précisant que ce matériel serait « vérifié et testé » avant usage.

Le verdict est tombé. Mercredi, des responsables finlandais ont découvert que les masques ne respectaient pas les normes de protection contre le coronavirus requises pour être utilisés dans un environnement médical. « C’est bien sûr un peu décevant », a déclaré la secrétaire permanente du ministère de la Santé Kirsi Varhila en conférence de presse.

Les masques pourront cependant être utilisés par exemple par des soignants qui rendent visite à domicile, a-t-elle néanmoins souligné.

L’Espagne, la Turquie et l’Australie renvoient leurs masques chinois

D’autres pays européens ont eu la même fâcheuse surprise avec du matériel venu de Chine, car le marché chinois est « très chaotique » en raison de la forte demande de masques, selon Tomi Lounema, chargé de la logistique pour lutter contre la pandémie.

« Les prix n’arrêtent pas de monter, il faut acheter rapidement et payer d’avance », a-t-il expliqué, ajoutant que « le risque commercial est très élevé ».

Ces dernières semaines, l’Espagne, les Pays-Bas, la Turquie et l’Australie ont dû renvoyer des masques achetés en Chine.

La France a, de son côté, commandé près de deux milliards de masques à la Chine, et espère ne pas connaître la même déconvenue. Ils seront livrés d’ici la fin juin via un pont aérien.

La Finlande a annoncé mercredi une enveloppe de 600 millions d’euros qui seront consacrés aux équipements de protection, au matériel médical et aux médicaments. Le gouvernement finlandais n’a pas révélé combien il avait payé pour ces équipements non conformes. Le pays comptait mercredi 2487 cas officiellement recensés de Covid-19 et déplorait 40 morts.

Source : Le Parisien, AFP

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Bigtof // 15.04.2020 à 08h42

Oui, enfin, à condition de encore fabriquer QUELQUE chose !
Malheureusement, nos capitalistes ont voulu gagner sur tous les tableaux, ils ont donc tout délocalisé !
Je me rappelle d’un crétin de PdG (Alcatel) qui vantait à la fin des années 80, les entreprises sans usines (conception en France, fabrication en Chine déjà). Déjà à l’époque, beaucoup tiraient la sonnette d’alarme sur les transferts de technologie. Mais ce gros C… a réussi à tout délocaliser. Et tous de faire pareil.
On voit en effet le résultat.
Et incriminer la Chine est vraiment trop facile ! Nous nous sommes mis dans cette situation, et la CEE y a fortement contribué.

56 réactions et commentaires

  • M’enfin // 15.04.2020 à 08h00

    Quel coup / quelle quantité / quel délais pour une réouverture d’usine sur le sol français / européen ? …

      +7

    Alerter
    • Allo // 15.04.2020 à 12h58

      Mais surtout quelle volonté ?
      (Pour le moment il y en a très peu a priori…)

        +5

      Alerter
    • Rémi // 15.04.2020 à 16h33

      J’avais lu six mois, ce qui semblerait très rapide déjà.
      Ouvrir une usine en général c’est deux trois ans plus la montée en puissance.
      j’imagine qu’en reprenant les personnes formées actuellement au chomage cela pourrait revennir après il y a la quesito de l’approvisionnement. Si il n’y a pas de produit spécifique relativement aisé, sinon il faut recréer les sous traitants.

        +0

      Alerter
  • Christian Gedeon // 15.04.2020 à 08h08

    Faut quand même être benêt pour continuer à acheter des masques en Chine en ce moment ou quoi que ce soit d’autre. Il faut acheter national ou de proximite. Suis je bête! Il n’y a pas de national ni de proximité et ça vaut pour des tas de productions au hasard les médicaments les pièces de voiture les préservatifs. Et semblerait il surtout de la matière grise. L’usine du monde vous dit bien le bonjour. Chine 3 reste du monde 0. Quand je pense qu’on a parlé du confinement de la Chine! C’est la province du Hubei qui a été confinée stupid,le reste de la Chine a continué à produire. Ça y est? Vous percutez ou pas? Si si nous nous sommes fait b….r et sans vaseline( fabriquée en Chine).

      +17

    Alerter
    • Gimio // 17.04.2020 à 17h23

      Position tout à fait respectable, mais met face à une alternative délicate : sous payer les salariés Français ou payer les biens 3 fois plus chers qu’actuellement.

        +0

      Alerter
  • catherine // 15.04.2020 à 08h14

    En effet espérons qu’il n’en sera pas de même pour les masques commandés par la France.

    Ça pourrait alors ressembler aux v…..s commandés en pure perte par Bachelot à l’occasion de la fausse épidémie H1N1 et dont on ne sait d’ailleurs pas ce qu’ils sont advenus (pour un milliard d’euros si je me souviens bien ?).

    Mais je doute que nos responsables se soient montrés plus avertis que les pays cités dans l’article comme ayant été floués.

      +5

    Alerter
    • gotoul // 15.04.2020 à 12h30

      Espérons ! Car si ce n’est pas le cas et que les masques ne sont pas suffisamment efficaces, on risque de rester confinés plus longtemps que prévu. Pour le moment les masques qui arrivent de Chine ( ex. à l’aéroport de Nantes ces jours-ci ) n’ont pas été critiqués.

        +1

      Alerter
      • Renard // 15.04.2020 à 15h20

        @gotoul
        Oui, mais quels masques ont été commandés ?
        Masques FFP2, qui protègent leur porteur ?
        Masques de chirurgien, qui protègent un petit peu leur porteur et surtout leur vis-à-vis ?
        Ou bien masques de carnaval qui laissent passer un virus sur deux et ne serviront qu’à justifier notre retour impératif sur notre lieu de travail via les transports en commun ?

          +0

        Alerter
    • Kasper // 15.04.2020 à 14h28

      Tres franchement, 1 milliard d’euros comparé à ce que va couter le confinement non seulement à l’ état mais à tous les commerces, à tous les artisans, à tous les français qui vont perdre leur emploi, le calcul est vite fait: c’est peanuts.

        +8

      Alerter
      • Renard // 15.04.2020 à 15h14

        @Kasper
        Bien dit.
        Je préfère largement une ministre qui en fait trop, qu’une qui réduit la voilure ou une autre qui fait semblant de ne rien voir.
        D’autant plus que l’épidémie avortée de H1N1 va servir d’alibi à tous ceux qui ont laissé nos soignants monter tout nus au casse-pipe et on saboté un système de santé qu’ils jugeaient trop redondant.

          +0

        Alerter
        • Rémi // 15.04.2020 à 16h40

          Je préfererais un ministre qui sache aller au quai d’orsay et leur dire: « Ca se passe comment à l’étranger je veux un situation pour calibrer la réponse en France.
          Pour H5N1 le virus était passé sur la moitièe de l’Asie mais il fallait commander en masse alors que l’on savait déjá que ce n’était pas si dangereux.
          Ici bis repetitas on a pas regardé ce qui se passait en Asie. il y avait des chiffres de disponible, mais la France est un pays exceptionnel qui peut se passer de l’expérience des autres pays. Après tout le CON tribuable est là pour payer, soit en argent soit de sa vie.
          La France tu l’aime ou tu la quitte avait dit son président qui ne savait pas qu’il existe deux France dont une a toujours trahis pour protéger ses priviléges et ne jamais rendre de comptes..

            +7

          Alerter
  • calal // 15.04.2020 à 08h18

    « Les prix n’arrêtent pas de monter, il faut acheter rapidement et payer d’avance », a-t-il expliqué, ajoutant que « le risque commercial est très élevé ».

    Tiens, je croyais a la theorie d’adam smith des avantages comparatifs,theorie developpee dans la « richesse des nations » et qui dit que le commerce international sans entraves enrichissait tout le monde…

    Genre,je fabrique des bombes et toi tu fabriques du cacao et on va commercer de facon equitable…

      +42

    Alerter
    • Bigtof // 15.04.2020 à 08h42

      Oui, enfin, à condition de encore fabriquer QUELQUE chose !
      Malheureusement, nos capitalistes ont voulu gagner sur tous les tableaux, ils ont donc tout délocalisé !
      Je me rappelle d’un crétin de PdG (Alcatel) qui vantait à la fin des années 80, les entreprises sans usines (conception en France, fabrication en Chine déjà). Déjà à l’époque, beaucoup tiraient la sonnette d’alarme sur les transferts de technologie. Mais ce gros C… a réussi à tout délocaliser. Et tous de faire pareil.
      On voit en effet le résultat.
      Et incriminer la Chine est vraiment trop facile ! Nous nous sommes mis dans cette situation, et la CEE y a fortement contribué.

        +49

      Alerter
      • fanfan // 15.04.2020 à 09h25

        … « Le 26 juin 2001, lors d’un colloque à Londres, Serge Tchuruk, P-DG d’Alcatel, déclare : « Nous souhaitons être très bientôt une entreprise sans usines. » Il donne ainsi le coup d’envoi à la cession ou à la fermeture de la majorité des 120 usines de son groupe. Et devient le chantre du « fabless », cette stratégie consistant pour les entreprises à se concentrer sur la conception des produits tout en déléguant leur fabrication à des sous-traitants.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Tchuruk#cite_ref-8
        https://www.latribune.fr/journal/edition-du-2412/enquete/324621/juin2001-alcatel-entreprise-sans-usine.html

          +7

        Alerter
      • RGT // 15.04.2020 à 11h52

        Vous avez tout à fait raison. Ce ne sont pas les chinois qui sont venus dans les pays « développés » pour vendre leurs produits, ce sont bel et bien les « entrepreneurs avisés » qui manu-militari ont délocalisé les productions en Chine en ne pensant qu’à des profits court-termistes.

        Et ils se foutaient totalement du fait qu’en délocalisant ils sciaient la branche sur laquelle ils étaient assis en « vaporisant » l’immense majorité de leurs clients.

        Désormais ils sont tous « à la retraite » sur un beau coussin de pognon qui leur permettra d’avoir une retraite dorée à l’abri du besoin. Après moi le déluge !!!

        Et concernant les produits fabriqués en chine, la « guerre des prix » initiée par les « élites » occidentales a appris aux chinois à favoriser l’aspect et non pas la qualité pour permettre aux intermédiaires occidentaux d’engranger des profits sans limites.

        Déjà, tout à la fin des années 80, je travaillais dans une PME qui faisait de la sous-traitance électronique. Le commercial de l’entreprise avait quitté son poste pour monter sa propre structure et avait profité de son carnet d’adresses de tous les clients de l’entreprise pour les démarcher en leur proposant les mêmes prestations à moitié prix… Fabriquées en Chine bien sûr.
        Moitié prix, ça ne correspondait même pas au prix d’achat des composants ( de qualité) qui étaient assemblés sur les cartes, il était strictement impossible de lutter.

        Seul petit bémol, les clients devaient payer à l’avance des commandes correspondant à la production annuelle… Et les plus gros clients s’étaient précipités sur l’aubaine.
        Une fois les livraisons dans leurs usines, ils se sont aperçus que la qualité était plus que médiocre et qu’aucune carte ne fonctionnait.

        Il se sont précipités pour nous demander de produire en urgence des cartes (à n’importe quel prix) mais il était trop tard et ils ont rejoint notre société dans les dossiers du liquidateur judiciaire.

        Qu’on ne vienne pas nous dire aujourd’hui « qu’on ne savait pas », ça fait déjà plus de 30 ans que le « low cost » chinois fait des ravages.

        Par contre, pour leur marché intérieur, les chinois sont prudents et s’assurent que les produits sont fiables sinon ils risquent quelques « menus problèmes »…

          +21

        Alerter
      • Karine // 15.04.2020 à 13h47

        ah, ce cher Tchuruk.. il a laissé un souvenir impérissable, surtout à ses anciens employés! Notre filiale a eu la chance d’être transférée à un autre groupe juste avant la grande plongée d’Alcatel.
        Un gâchis, qui n’a semblé surprenant qu’aux grands de ce monde.
        Mon grand-père artisan ne comprenait pas cette logique, était-il dépassé ou en avance? 🙂

          +6

        Alerter
        • Rémi // 15.04.2020 à 16h43

          Peut être pourrait-on maintenant le rattrapper et le mettre au pilori place de la concorde comme exemple pour ses congénéres.
          Ajoutons le type du conseil d’administration d’Arcelor qui informat Mittal.
          Et bien évidement le petit père Minc.
          Ca ferait refléchir quelques uns. Si il vous reste une place nous avons récemment décoré jean francois Cyrelli pour avoir dilapidé GDF.
          Je crains que le pays n’y perde pas.

            +4

          Alerter
  • Anonymous_civ_Sergent // 15.04.2020 à 08h38

    On se rend compte que la mondialisation heureuse de Alain Minc est en train de tourner au cauchemard à cause d’un virus mondial…

      +27

    Alerter
  • isary // 15.04.2020 à 08h48

    Quelqu’un a un ou des liens qui permettent de savoir si il y a quelque part des « masques adaptés »

    https://www.programme-tv.net/news/tv/252954-des-masques-il-y-en-a-plein-un-pharmacien-et-un-medecin-lachent-une-bombe-chez-jean-marc-morandini-video/

    Si les « états »(et même ceux du Nord,si rigoureux!!) se font « refiler » des masques inadaptés,mais que les pharmaciens disent avoir des filiéres d’approvisionnement auxquelles ils sont « priés » de ne pas avoir recours,il va falloir nous expliquer pourquoi les pharmaciens auraient par ces biais interdits des masques adaptés,eux…..

    Ou alors,mais je n’ose y croire (et pourtant,tous les jours,remonte le seuil de l’ incroyable..)TOUS les masques sont inadaptés….

    Merci à celui ou celle qui a des pistes….

      +4

    Alerter
    • BOBAM // 15.04.2020 à 09h00

      Isary : Bonjour , je cherche la même chose, pour comprendre commet les masques sont censés filtrer et évaluer l’ efficacité d’ un masque maison ( filtre a café, tissus, quel tissus etc etc ) très peu d’ infos précises, telle que la taille du virus , ici 0.12 microns + explications des technologies de filtres, ( taille des fibres, des mailles etc etc ) car si c’ est pour mettre une passoire a infusion sur le nez, et prendre de la farine dans le nez, a mon avis la farine va passer sans problemes.

      https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/04/13/comment-un-masque-protege-t-il-contre-le-virus-sars-cov-2_6036463_1650684.html

        +0

      Alerter
      • Kasper // 15.04.2020 à 23h36

        La question est moins la taille du virus que la taille des postillons qui le contiennent et le transportent.

          +0

        Alerter
        • BOBAM // 16.04.2020 à 04h12

          merci Kasper, oui bien sur, justement, une étude qui détaille les dimensions des gouttelettes aérosol , toux, éternuement ou même simple respiration, etc, etc, les seules infos que j’ avis pu glaner ( et égarées depuis ) traitant d’ une étude sur la persistance sur les matières, surfaces, etc..mais étude soit disant non pertinente car la génération d’ un aérosol n’ était pas représentative d’ une aérosol humain. et depuis le temps je suis étonné qu’une telle expérience, qui a l’ air assez simple ( reproduction d’un aérosol + observation des surfaces jour après jour ) n’ ai pas été faire plus vite pour déterminer si oui ou non, il y a des risques de transmission par contact, car ce que j’ observe dans les magasins ( tous ) , a part les caddies, c’ est un peu la foire au Covid !

            +0

          Alerter
    • fanfan // 15.04.2020 à 09h30

      Une réponse ici : « L’effondrement. Masques scandales, mensonges, pourquoi l’état n’y arrive pas »
      Comment expliquer l’incapacité de l’état français à fournir des masques?
      Derrière le scandale du mensonge dénoncé par Médiapart, se cache une méconnaissance des grands principes économiques et des raisonnements erronés… et si pour avoir des masques, il suffisait de laisser les gens en commander? Le pragmatisme contre C’est la piste que nous allons suivre cette semaine dans le JT du grenier.
      https://www.youtube.com/watch?v=gjND9r79fcg

        +6

      Alerter
  • xavier37 // 15.04.2020 à 08h54

    Ayant bazardé toutes nos usines et nos savoir faire, on se retrouve « à poil ». Mais ce n’est pas parce les chinois sont les derniers fabricants de masques sur la planète, qu’ils ont des capacités extensibles à l’infini. Une ligne de fabrication, ça se construit, ça se teste, ça se surveille si on veut des produits de qualité qui répondent à une norme. Il faut aussi les bonnes matières premières. Ça prend donc du TEMPS.
    Alors, il faut s’attendre à du grand n’importe quoi vu que tout est fait dans l’urgence et pas toujours par des gens consciencieux comme partout.
    Si ça pouvait servir de LECON… mais c’est une autre histoire.

      +9

    Alerter
    • Olivier // 15.04.2020 à 09h52

      Les pays dits industrialisés (en fait désindustrialisés et financiarisés) ayant chanté pendant des années (et fait la leçon aux autres) se trouvèrent fort dépourvus quand le virus fut venu.

      Lesdits pays tenant dans leur bec les finances, etc.

      Tout cela méritait bien une leçon.

      Merci la Chine!

        +9

      Alerter
    • fanfan // 15.04.2020 à 09h59

      « L’atelier paraît encore artisanal. Bientôt, le site produira 20.000 masques par semaine. Dix sites en Europe ont été choisis pour cette activité nouvelle. À terme, le groupe espère produire 400.000 masques par semaine, en premier lieu pour ses opérateurs… Michelin produit désormais des masques et le gel hydroalcoolique omniprésent sur les sites.
      https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/michelin-des-masques-pour-faire-des-pneus-et-relancer-tous-les-sites-en-france_13777810/#refresh
      Michelin prévoit de fabriquer une nouvelle génération de masques FFP2, en partenariat avec le CEA. ces prototypes à base de caoutchouc sont «en phase d’homologation».
      Par ailleurs, Florent Menegaux a indiqué que le groupe Michelin est en capacité de «fabriquer des pièces pour des respirateurs». Il a indiqué soutenir Air Liquide, le seul fabricant de respirateur en France et assure travailler à «un projet d’assemblage et de fabrication d’un autre type de respirateur».

        +4

      Alerter
    • fanfan // 15.04.2020 à 11h42

      Ce rapport publié en 2019 est le résultat d’une saisie de la Direction Générale de la Santé afin de disposer d’un avis relatif à la stratégie d’utilisation des antiviraux pour faire face à une pandémie…
      PDF : https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/186926/2320488
      Le groupe d’experts, présidé par Jean-Paul Stahl, Professeur des universités – Praticien hospitalier, maladies infectieuses et tropicales, au CHU Grenoble Alpes, écrit en préalable à ce rapport : « Le risque et la gravité d’une pandémie ne peuvent être prévus, ni la date de sa survenue. (…) Le risque doit être considéré comme important, mais sa survenue ne peut être datée. En conséquence un stock peut arriver à péremption sans qu’il y ait eu besoin de l’utiliser. Cela ne remet pas en cause la nécessité d’une préparation au risque. La constitution d’un stock devrait être considérée comme le paiement d’une assurance, que l’on souhaite, malgré la dépense, ne jamais avoir besoin d’utiliser. Sa constitution ne saurait ainsi être assimilée à une dépense indue ».
      …/…

        +11

      Alerter
      • fanfan // 15.04.2020 à 11h43

        (suite)
        Les recommandations des experts en termes de stock de masques sont sans appel :
        • En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population.
        • L’importance du stock est à considérer en fonction des capacités d’approvisionnement garanties par les fabricants.
        • Le stock doit être positionné au plus près des utilisateurs, avec un processus de distribution simple et lisible dans la communauté.
        • Le stock devrait être renouvelé pour éviter d’atteindre la date de péremption des masques. Il convient plutôt de constituer un stock minimal à renouveler, l’objectif étant que ce stock puisse tourner pour être utilisé dans les établissements de santé et médico-sociaux un an avant leur péremption.
        • Certaines associations en charge de patients particulièrement défavorisés devraient être dotées d’un stock de masques à distribuer.

        Ainsi donc, le gouvernement français n’était pas prévenu ?
        Et le rapport de Santé Publique France, en mai 2019, est passé inaperçu ?

          +13

        Alerter
        • Dominique65 // 15.04.2020 à 23h10

          Qu’est-ce qui coûte le plus cher, stocker deux milliards de masques ou quelques machines ( et des matériaux ) qui permettent de subvenir au besoin lorsque celui-ci se fait sentir ?

            +0

          Alerter
    • juju77 // 15.04.2020 à 14h37

      juste entre nous : des machines pour produire des masques sont aussi des machines qui produisent souvent autre chose , on peut les modifier, les adapter, les reconfigurer -ce que font aussi les chinois-.. (ça prend des jours, des semaines ou des mois)
      des machines qui coupent, qui taillent, qui cousent, qui collent, ça existe dans d’autres industries
      bref … je prepare justement quelques questions a ma CCI locale pour comprendre si ils avaient commencer a recenser les capacités de production modifiables pour répondre a l’urgence ET si ils avaient fait le point sur les stocks de matières premières … dans ma zone il y a encore des industries textiles et des fabricants de machines pour ce secteur et pour d’autres ..
      sur le gel hydroalcolique c’est pareil .. beaucoup d’industries ou reconfigurer leurs lignes d’embouteillage pour faire du gel hydro (parfoit ils l’ont fait très bien .. machines déjà aux normes ATEX ..et parfoit ils l’ont fait chez nous et ailleurs de manières plus clownesques avec des machines qui ne sont pas faites du tout pour gérer des produits explosifs et/ou inflammables)
      ce qu’il manque surtout ici chez nous c’est une volonté POLITIQUE de coordonner les acteurs sur le territoire avec une visibilité sur les besoins .. les entreprises ont hurler avant d’avoir fait leur comptes .. et on a donner des dizaines de milliards sans se demander pourquoi, a qui , comment et dans quel but ..

        +5

      Alerter
  • Lole // 15.04.2020 à 09h05

    Ca pourrait faire rie si c’etait « la vérité si je mens ».
    Malheureusement avec les chinois, au niveau business c est toujours la meme.
    Et c’est normal.
    Si on souhaite un monde different, il va peut etre falloir se sortir les doigts…

      +1

    Alerter
    • Bigtof // 15.04.2020 à 09h12

      Ça veut dire quoi « avec les Chinois, c’est toujours la même chose » ?
      Il me semble que c’est un commentaire méprisant, ni plus ni moins et si l’intention n’y est pas (ce qui est sans doute le cas), le sens y est.
      Alors petit rappel : dans les années 50-60-70, l’on entendait la même chose des productions japonaises : copie, mauvaise qualité, voleurs de brevets, etc… Puis ils ont beaucoup appris, ont amélioré, inventé, etc..
      Soyez certain que les Chinois savent travailler, et sans doute très bien, mais comme le dit Xavier37, une surproduction, ça ne s’organise pas si facilement.
      Si les Chinois font mal, nous réussissons à ne même pas arriver à faire !

        +21

      Alerter
      • RGT // 15.04.2020 à 13h09

        Les chinois font ce qu’on leur demande de faire au prix demandé.

        Si on ne « rabote » pas les prix et qu’on leur impose des normes drastiques ils les respectent (contrairement à certains fabricants français impliqués dans la fabrication de pièces ou de béton pour l’EPR…).

        Par contre, comme l’obsession des « élites » occidentales est le prix, je ne vous fais pas de dessin sur les « optimisations » utilisées par les sous-traitants pour arriver à ne pas perdre trop de fric lors de la réalisation des commandes.

        N’oubliez surtout pas que la Chine « subit » une inflation monumentale des salaires (c’est bien pour les chinois, mais aussi pour les salariés occidentaux) et que pour avoir un niveau de qualité équivalent il faut désormais payer plus cher, parfois même plus que si le bien produit l’était en occident (frais de port).

        Alors quand on commande des « trucs » au rabais et dans l’urgence il ne faut pas s’attendre à un résultat irréprochable.

        Petite question sur la « non conformité » : Les masques livrés permettent-ils de réellement protéger contre la transmission du virus ou sont-ils des passoires ?
        C’est bien là le point le plus important.

        Si le problème se situe juste au niveau de la couleur ou du logo, c’est normativement incorrect mais la fonction est respectée. Le produit nécessite seulement une dérogation.

        En parallèle je suppose qu’il doit y avoir une quantité de masques frelatés assez effarante quand on se contente simplement de regarder dans la rue…

          +6

        Alerter
  • Lole // 15.04.2020 à 09h21

    J’ai travaillé suffisamment avec les chinois et leurs produits pour savoir à quel genre de problèmes (ceux dont on parle au dessus) on peut s’attendre, et surtout comment on ne peut pas les résoudre. Désolé.
    Le meilleur c’est qu’on pense l’avoir résolu et que 3 mois après il faut recommencer. C’est usant.

      +6

    Alerter
    • Bigtof // 19.04.2020 à 17h03

      Mais dans ce cas, pourquoi continuiez-vous à faire produire en Chine ?

        +0

      Alerter
  • lairderien // 15.04.2020 à 09h29

    Voila bien un article dans le vent de la propagande en incriminant collectivement un pays, alors que ce n’est pas le pays qui a vendu les masques, mais une ou des entreprises installées dans ce pays.
    Voila comment on parvient à mettre sur le dos de 1.4 milliards de chinois, la faute de quelques opportunistes dont on trouve les mêmes partout, à commencer dans les articles par exemple de 60 millions de consommateurs, qui révèlent les fraudes et mauvaises pratiques de fabricants français bien précis et non de toute la France.
    Non, la faute est bien celle des organismes gouvernementaux incapables de faire le tri entre les fabricants sérieux et les autres, parce que n’ayant rien prévu ils réagissent dans l’urgence en mode panique.

      +24

    Alerter
    • Emile // 15.04.2020 à 09h48

      Il ne s’agit pas de pointer du doigt tous les chinois mais de souligner les énormes lacunes du pays en matière de normes de sécurité et de contrôles. Un grand nombre de produits vendus en Chine sont invendables dans le reste du monde parce qu’ils ne respectent aucun critère qualité et sont purement et simplement dangereux.

      Même quand il y a des règles elles sont ignorées vu que les sanctions sont très rares. Des normes ont par exemple été mises en place sur les émission des véhicules à commencer par les poids lourds. A peu près aucun poids lourd sortant des chaînes n’est conforme mais tout le monde s’en fout. Ca coûtait trop cher alors on n’applique pas. Dans d’autres pays il y aurait eu des condamnation.

      Il y a aussi le phénomène « d’estompage de qualité » bien connu des responsables achat qui travaillent avec la Chine. On passe une première commande, c’est conforme au cahier des charges. Puis au fil du temps, le fournisseur rogne de plus en plus, remplace des matériaux par d’autres moins cher. Il faut absolument tout contrôler et tout le temps. Arnaquer ses partenaires fait partie du jeu. Une boîte qui joue à ça ailleurs 1) se prend des procès 2) est complètement grillée sur le marché.

        +4

      Alerter
      • Bernard Samson // 15.04.2020 à 10h41

        « Il ne s’agit pas de pointer du doigt tous les chinois  »
        Mais bien sûr que si, et ça fait effectivement partie de la propagande (même si l’auteur n’en est pas conscient).
        Ecrire « … masques achetés EN Chine » n’est quand même pas plus compliqué que « … masques achetés A LA Chine ».

          +13

        Alerter
        • jean 2 // 15.04.2020 à 10h51

          bien vu, bien dit, bien dénoncé! merci…

            +4

          Alerter
      • Calal // 15.04.2020 à 11h03

        Nous on a effectivement plein de super normes mais plus d’usines…

          +10

        Alerter
        • Bigtof // 15.04.2020 à 13h59

          C’est même peut-être pour ça qu’on fait autant de normes !!

            +5

          Alerter
      • xavier37 // 15.04.2020 à 11h24

        Quand les « responsables » achats comprendront que même les fournisseurs doivent gagner leur vie…. En chine comme ailleurs. Le monde sera peut être meilleurs.
        Du sourcing, qu’ils appellent ça. Pour les pires d’entre eux, ils épuisent une ressource, puis vont voir plus loin. Dans l’histoire on appelait ca du pillage. Bon, aujourd’hui c’est fait avec des armes électroniques et financières, ca fait plus propre.

          +6

        Alerter
  • Homère d’Allore // 15.04.2020 à 10h03

    230 000 respirateurs ? Soit c’est une faute de frappe, soit une erreur de traduction…

      +2

    Alerter
  • marc // 15.04.2020 à 10h48

    Il ne faut jamais acheter de grosses quantites a distance en Chine, toujours passer par quelqu’un qui verifie sur place, l’usine, les normes, la qualite de la production. (je l’ai fait pendant 15 ans)

      +10

    Alerter
  • Jean-Pierre // 15.04.2020 à 11h16

    https://www.bastamag.net/production-masques-FFP2-strategie-industrielle-usine-Plaintel-plan-social

    Rien que du beau monde dans le cabinet de Marisol…..
    Prévenez le courtier, ça va l’occuper.

      +3

    Alerter
  • jackyjack // 15.04.2020 à 11h26

    bonjour les-crises
    c’est dommage que vos articles ne soient jamais datés
    on ne sait jamais s’ils sont récents ou anciens
    sinon , merci pour le travail

      +5

    Alerter
  • Pastounak // 15.04.2020 à 11h26

    230 000 respirateurs? Voilà de quoi presque faire oublier le problème de masque..

      +1

    Alerter
  • Didier Lamb // 15.04.2020 à 13h55

    Deux millions de masques pour cinq millions de Finlandais ! Ça fait même pas un demi-masque par Finlandais. Qu’est que tu veux faire de la moitié d’un masque ? Tu m’étonnes qu’ils soient « inadaptés ». C’est presque aussi pire que les pantalons à une seule jambe de la blague que raconte Attali.
    M’enfin, consolons-nous en penssnt qu’ils auraient pu en commander 50 millions.

      +0

    Alerter
  • Bigtof // 15.04.2020 à 14h02

    Vu que les masques que l’on a commandé arriveront, selon Le Drian, fin juin, j’imagine qu’ils seront parfaitement aux normes !! (Heureusement que c’est le Covid-19 et pas Ebola, sans quoi, il n’y aurait plus personnes pour décharger les masques à leur arrivée…)

      +2

    Alerter
  • Vincent P. // 15.04.2020 à 14h28

    Peut être apprendra-t-on que les deux milliards de masques commandés par la macronie au nom de la France l’ont été sur Wish ?!
    D’ici que nous recevions 2 milliards de masques miniatures…
    Après tout, Macron aussi ne stipulait pas « photo non conforme ». Il eut pourtant assez de clients pour monter sa boutique éphémère et liquider son stock à quelques badauds naïfs.

    D’ailleurs, si nous recevions des masques non conformes, pensez-vous que le gouvernement le dirait ?

      +3

    Alerter
  • Bientôt 78 ans // 15.04.2020 à 18h30

    L’Empire n’eut jamais dû menacer si crûment la Chine, encore moins lui déclarer arbitrairement cette guerre « hors limites »!

    Précieux rappel: elle n’est ni le Panama… ni la Grenade, non plus que la Chine du temps des guerres de l’opium.

      +5

    Alerter
    • Et moi 70 ans (déjà) // 15.04.2020 à 18h56

      N’oublions jamais le sac du palais d’été objet de la magnifique lettre de Victor Hugo au capitaine Batler  » …les autorités sont parfois des bandits, les peuples jamais…. ». Il est urgent de faire une Europe qui tient autre chose que le cahier des comptes.

        +5

      Alerter
      • Bientôt 78 ans // 15.04.2020 à 21h55

        « Sachez-le, vous qui contemplez ces pierres:
        Personne n’est oublié, rien n’est oublié. »

        (Olga Bergholtz)

          +4

        Alerter
  • Harrybel // 16.04.2020 à 21h52

    L’UE entame son offencif contre la Chine.

      +0

    Alerter
  • Fake News France // 16.04.2020 à 22h04

    Toujours vérifier avant de reprendre les grands médias. Ce ne sont pas 230 000 respirateurs, mais masques respiratoires : https://fakenewsfrance.com/2020/04/16/des-medias-se-trompent-et-ecrivent-que-la-finlande-a-commande-230-000-respirateurs-de-chine-alors-que-ce-sont-des-masques-respiratoires/

      +0

    Alerter
  • Mimi // 17.04.2020 à 09h37

    Qui a fait le cahier des charges ? C est une commande publique donc il y a eu un cahier des charges fait par l Administration du pays. Que dit ce CdC ? Avant d accuser les chinois par sous-entendus que le journaliste fasse une enquête complète et non orientée

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications