Les Crises Les Crises
2.août.20212.8.2021 // Les Crises

« Terroristes politiques » : Un document militaire américain place socialistes et néo-nazis dans la même catégorie

Merci 28
J'envoie

Le nouveau guide de formation à la lutte antiterroriste de la Marine affirme que les socialistes sont des « terroristes politiques », tout comme les néo-nazis.

Source : Scheerpost, Kenny Stancil
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Drapeau de la Marine américaine. (Thad Zajdowicz / Flickr)(CC BY 2.0)

Un nouveau document d’entraînement de l’armée américaine obtenu en exclusivité par The Intercept place les socialistes dans la même « catégorie idéologique terroriste » que les néo-nazis, aggravant les craintes progressistes de longue date qu’une répression fédérale du « terrorisme intérieur » soit tout aussi susceptible d’être utilisée pour cibler les gauchistes qui veulent une société vraiment démocratique que pour contrecarrer les extrémistes d’extrême droite qui favorisent l’autoritarisme raciste.

Le journaliste Ken Klippenstein, qui a reçu le matériel de formation antiterroriste qui a fait l’objet d’une fuite, a rapporté mardi que le nouveau guide de la Marine comprend la question suivante : « Les anarchistes, les socialistes et les néo-nazis représentent quelle catégorie idéologique terroriste ? »

La réponse correcte est « terroristes politiques » selon Klippenstein, qui a été informé de la question par une source militaire anonyme connaissant bien la formation.

Klippenstein a noté que le document, intitulé Introduction au terrorisme/opérations terroristes, fait « partie d’un manuel de formation plus long récemment diffusé par le Naval Education Training and Command’s Navy Tactical Training Center en collaboration avec le Center for Security Forces ». La source militaire lui a dit que « la formation est conçue pour les maîtres d’armes, la police interne de la Marine. »

Selon Klippenstein, le responsable militaire, qui n’est pas autorisé à s’exprimer publiquement, a décrit la formation comme étant « inefficace. »

Alors que les socialistes – dont le sénateur Bernie Sanders (I-Vt.), qui a recueilli près de 23 millions de voix lors des primaires présidentielles du Parti démocrate en 2016 et 2020, combinées – veulent généralement étendre la démocratie au-delà de la sphère politique, dans le domaine économique qui façonne le plus profondément la vie des travailleurs, les néo-nazis cherchent à exterminer les personnes de couleur, les personnes handicapées et d’autres individus jugés « indésirables. »

Et pourtant, selon le manuel de formation à la lutte contre le terrorisme de la Marine, les socialistes qui aspirent à une société plus égalitaire qui profiterait à la grande majorité de la population mondiale sont assimilés à des néo-nazis qui prônent une dictature génocidaire dirigée par des eugénistes.

« Medicare for All est maintenant officiellement un complot terroriste », a plaisanté un utilisateur de Twitter. Le Debt Collective, quant à lui, a attiré l’attention sur des socialistes célèbres, vénérés par de nombreuses personnes à travers la nation et le monde, que l’armée américaine diaboliserait désormais comme des terroristes, en supposant qu’ils n’aient pas déjà été la cible de tels abus sous le maccarthysme.

La tentative apparente de l’armée de dépeindre les champions de politiques telles que Medicare for All, le Green New Deal et d’autres initiatives visant à créer une société plus juste et plus durable comme équivalents à des réactionnaires bien armés qui cherchent à renverser le gouvernement fédéral va à l’encontre des propres preuves de l’État de sécurité nationale concernant les sources clés de la violence politique.

Comme l’a écrit Klippenstein :

Le FBI et le ministère de la Sécurité intérieure ont tous deux identifié les suprémacistes blancs comme la menace terroriste la plus meurtrière pour les États-Unis. En octobre 2020, le département de la Sécurité intérieure a publié son premier rapport annuel « Homeland Threat Assessment » [Analyse des menaces intérieures, NdT], affirmant que les suprémacistes blancs étaient « exceptionnellement meurtriers » et « resteront la menace la plus persistante et la plus meurtrière pour la patrie. » En septembre, le directeur du FBI, Christopher Wray, a déclaré, lors d’un témoignage devant la commission judiciaire du Sénat, que les suprémacistes blancs « ont été responsables des attaques les plus meurtrières au cours de la dernière décennie » et qu’ils constituent « la plus grande partie de notre portefeuille de terrorisme intérieur. »

Pendant ce temps, affirme Klippenstein, les entreprises de médias ont largement négligé la façon dont les efforts du gouvernement pour neutraliser le « terrorisme intérieur » ouvrent la porte à des violations généralisées des droits constitutionnels des gauchistes – avec des appels légitimes à la redistribution vers le bas de la richesse et du pouvoir, à la fin des brutalités policières et des meurtres, et à un plus grand développement des énergies renouvelables, qui risquent davantage d’être supprimés au nom de l’anti-extrémisme.

« Alors que la droite a fait part de ses inquiétudes quant au fait d’être injustement ciblée pour ses opinions politiques, écrit Klippenstein, la couverture médiatique de l’accent mis par l’administration Biden sur l’extrémisme intérieur a accordé beaucoup moins d’attention à ce que cela pourrait signifier pour les mouvements de gauche, notamment Black Lives Matter, antifa (abréviation de antifascistes) et le mouvement environnemental. »

Faisant référence à la récente série de The Intercept, « The Threat Within » [La menace intérieure, NdT], Klippenstein a souligné que « le traitement de l’extrémisme intérieur par le ministère de la Justice peut souvent être arbitraire et disproportionné par rapport à la menace que ses cibles peuvent représenter. »

Selon Klippenstein, les législateurs libéraux ont également minimisé les risques d’une nouvelle guerre contre le terrorisme intérieur. Bien que l’ancien député Cedric Richmond (D-La), aujourd’hui conseiller principal du président Joe Biden, ait critiqué le directeur du FBI au sujet du programme « Iron Fist » de l’agence ciblant les soi-disant « Black Identity Extremists » [Les extrémistes identitaires noirs, NdT] en 2019, de telles préoccupations – courantes sous l’administration Trump – « se sont atténuées sous l’administration Biden, malgré une intensification de l’attention portée aux extrémistes nationaux qui pourraient inclure des groupes de gauche, comme le suggère le document de la Marine. »

Un haut fonctionnaire du ministère de la Défense familier avec le développement de l’initiative militaire de lutte contre le terrorisme intérieur a admis qu’il a été « exceptionnellement difficile » de définir « l’extrémisme » d’une manière qui ne porte pas atteinte aux libertés civiles inscrites dans la Déclaration des droits, a rapporté Klippenstein. Il a noté qu’un « projet de document interne du Pentagone proposant un langage pour définir l’extrémisme, examiné par The Intercept, fait trois pages, le langage torturé reflétant les tentatives de ne pas violer les droits du Premier amendement, selon le haut fonctionnaire du ministère de la Défense. »

En réponse au reportage de Klippenstein, le syndicaliste et journaliste Joe Emersberger a fait valoir que « la campagne terroriste des États-Unis contre le socialisme à l’étranger a toujours coexisté avec une campagne (comparativement) beaucoup moins meurtrière dans le pays. » Le nouveau document de formation à la lutte antiterroriste de la Marine est « inquiétant », a-t-il ajouté.

Source : Scheerpost, Kenny Stancil, 23-06-2021
Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 02.08.2021 à 07h52

« Le nouveau document de formation à la lutte antiterroriste de la Marine est « inquiétant », a-t-il ajouté. »

Ce qui est surtout inquiétant, c’est que le yankeeland est un État terroriste, agressif et génocidaire. .

14 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 02.08.2021 à 07h52

    « Le nouveau document de formation à la lutte antiterroriste de la Marine est « inquiétant », a-t-il ajouté. »

    Ce qui est surtout inquiétant, c’est que le yankeeland est un État terroriste, agressif et génocidaire. .

      +31

    Alerter
    • emmanueL // 02.08.2021 à 09h10

      En poussant un peu, on pourrait dire que, certes, les régimes soviétiques ont maltraité leurs propres populations, mais celui des USA continue de martyriser celles de nombreux pays dans une impunité totale.

        +26

      Alerter
      • Jean-Do // 02.08.2021 à 09h23

        … en plus de la leur, au moins depuis la Guerre de Sécession. Les crimes contre les citoyens, contre la loi et la constitution commis par les forces de police et l’armée sont innombrables et vont de l’espionnage sans mandat au crimes de masse en passant par l’empoisonnement sciemment organisé contre les populations pauvres.

        Ce pays est d’une telle violence à l’égard des peuples où qu’ils soient sur la planète qu’il doit y avoir quelque chose de faussé dans leur imaginaire national : fondation sur base religieuse, glorification des guerres-massacres raciaux, institutionnalisation du racisme, guerres de conquêtes à l’égard du Mexique (p.e. Texas et Californie). Peut-être l’un d’entre eux ou peut-être tous ensemble ?

          +14

        Alerter
  • Auguste Vannier // 02.08.2021 à 09h12

    Pour en arriver à ce genre d’ineptie, il faut que la corruption de la psychologie des « élites » US soit considérable.
    Le plus inquiétant c’est que pour les dirigeants de notre propre pays, le rêve américain ne soit pas encore devenu un cauchemar…
    Tout cela serait risible s’il ne s’agissait pas d’une puissance capable d’anéantir la planète, avec ses armes de destruction massive et ses machines économiques prédatrices.

      +17

    Alerter
    • Jean-Do // 02.08.2021 à 09h34

      Ne rêvez pas, le département de la Marine au sein des forces armées de beaucoup de pays est trop souvent le siège des pires dérives politiques. C’est à l’école de la Marine qu’avait lieu les séances de torture au Chili et d’autres pays latino-américains supervisés par les USA. En Angleterre, ils ont été les pires réactionnaires de l’armée, après les commandos, comme partout.

      Une explication : un gradé de la police militaire post-franquiste (1977) me disait que c’était à la Marine qu’ils envoyaient les putschistes potentiels en se disant que les cuirassés auraient du mal à arriver jusqu’à Madrid. D’ailleurs, les Basques étaient envoyés dans les divisions blindées sur base du même genre de raisonnement : « d’ici que les indépendantistes se procurent des chars, hein ».

        +3

      Alerter
      • Pong // 05.08.2021 à 12h01

        Argentine aussi avec L’ESMA.
        Je ne m’étais jamais fait la réflexion mais l’argument se tient. Mais en remontant plus loin, c’est notre Marine qui s’est refusée à l’occupant allemand en 40. On n’appliquait peut-être pas encore ces critères.

          +0

        Alerter
  • roseceslamort // 02.08.2021 à 09h17

    j’ai bien peu de doute que l’armee US deborde pas d’amour pour les socialistes ^^, mais pour le coup y’a strictement rien de nouveau dans ce document et il s’agit pas de cibler « LES socialistes », ça a été démonté y’a plus d’un mois cet article completement bidon de the intercept (qui ne sait plus quoi faire pour se faire remarquer depuis que greenwald est parti et son audience avec)… En plus quand tu vois comment on traite en France la supposée « ultra »-gauche, on devrait commencer à se laver le cul je pense avant de voir la paille dans l’oeil du voisin

    https://www.inquiremore.com/p/the-intercept-publishes-bogus-exclusive

    « what the material is actually conveying (which can be confirmed in Chapter 2 of the document) is that those who commit terror in the name of any political ideology — be it anarchism, neo-nazism, or socialism — simply fall under the category of “political terrorists.” In other words, there is no assertion that socialism or socialists (or anarchy or anarchists) are themselves targets of anti-terror operations, but rather that those who commit acts of terror in the name of those ideologies are considered terrorists (and specifically, political terrorists). »

      +9

    Alerter
    • LibEgaFra // 02.08.2021 à 16h54

      « those who commit terror in the name of any political ideology — be it anarchism, neo-nazism, or socialism — »

      C’est curieux, mais dans cette liste il n’y a ni capitalisme, ni impérialisme…

      Et l’hypocrisie est poussée à son maximum quand le yankeeland soutient et armes les néo-nazis ukrainiens dont les bataillons se livrent au terrorisme.

      Et bien sûr ils traitent les résistants comme des terroristes (cf. France occupée par es nazis).

        +7

      Alerter
    • Pong // 05.08.2021 à 13h55

      Merci de la précision. Ce n’est pas un non sujet mais c’est clairement un non-fait. Ca me fait un peu mal de le dire mais le démenti est factuellement implacable. Ca m’évitera au moins de raconter n’importe quoi.

        +0

      Alerter
  • calal // 02.08.2021 à 09h17

    Nous sommes bien dans la fabrication de l’ennemi,sauf que cet ennemi devient interieur. Nos dominants apprenti-dictateur vont purger les societes occidentales de ceux qui ont la force morale de leur resister,puis quand cela sera fait, ils partiront a la guerre contre les russes,les iraniens et les chinois. Et ils n’y aura plus personne pour leur dire que c’est une erreur.
    Ils sont en train de preparer les assassinats des eventuels Jaures,pour pouvoir partir a la guerre tranquille apres…

      +16

    Alerter
  • Savonarole // 02.08.2021 à 13h52

    Pour ma part , j’y vois juste une grosse marque de l’intolérance absolue des résidus de puritains pas finis que sont les « représentants de la caste » chez le ricains. Rendez vous compte, ils ont déjà été forcés à vivre avec des noirs, des hispaniques, des catholiques, des libéraux, des homos et ça se passe déjà pas toujours bien … faudrait pas non plus y rajouter les socialistes.
    Au final ils veulent quoi ? Utiliser les lois du 911 pour envoyer Bernie à Gitmo ? Non ? Alors bullshit, tribune d’opinion , influencage , propagande ou pédagogie , choisissez le mot qui vous préférez : c’est juste un con qui voudrait qu’on pense tous pareil et de préférence comme lui … et on s’en branle : les avis c’est comme les trous du cul : tout le monde en a un.

      +1

    Alerter
  • Louis // 03.08.2021 à 08h29

    Dans la culture américaine le mot socialisme est interdit par contre il est possible de citer comme le précise Annie Lacroix-Riz la proximité entre la haute bourgeoisie financière et industrielle avec les partis nazi, fasciste, et même vichyste..

      +3

    Alerter
  • Christian Gedeon // 05.08.2021 à 06h44

    Comique de la part de l’auteur de classer antifa dans les mouvements démocratiques et socialistes. Ça n’a pas besoin de commentaires supplémentaires. Les supremacistes sont de dangereux cretins à deux neurones. Le Green new deal dont le top du top. Des illuminés. Dangereux et totalement intolérants. Style armée des douze singes et plus si affinités. Cet article est une suite de on dit. Aucune source crédible. Pas un texte. Surprenant pour un « manuel » qui doit quand même être diffusé à des milliers d’exemplaires. Mais bon on est au pays où des «  Dizaines des femmes » se rappellent toutes le même jour que Cuomo les a harcelées sexuellement. Donc tout est possible. Je vais me retrouver en prison Parceque je me rappelle avoir dit à quelques femmes que je les trouvais plus jolies en jupe qu’en pantalon. Elles me préféraient sans moustache. C’est du harcèlement aussi pour moi? Je porte plainte!

      +0

    Alerter
  • Elodie // 09.08.2021 à 11h56

    Tous les deux sont menacentes pour lá liberté des citoyens et employent la violente comme moyen de pression sur la population respectueuse de la loi. Donc, c’est bien qu’ils soyent mis á la mēme enseigne!

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications