(version anglaise du billet précédent)

In 1945, most French people thought that the Soviet Union deserved the most credit for Nazi Germany’s defeat in World War II — even though the Soviets didn’t play much of a role in France’s liberation, relative to the US and Britain. By 1995 and 2004, however, the French had changed their minds, and were crediting the US as the biggest contributor to victory in Europe (survey data from the French Institute of Public Opinion) :

(Russian version)

 

Assessing the “biggest contributor to victory” in a rigorous way is exceptionally difficult. They tend to devolve into comparisons of counterfactuals, and the truth is that nobody has any strong idea how the war would have turned out absent US involvement, or if the German-Soviet non-aggression pact had held, etc. But the case is pretty strong that the Soviet Union’s successful resistance of Nazi invasion and subsequent reclamation of Eastern Europe was the most important of many crucial factors in defeating Germany. As historian Richard Overy explains in his book Why the Allies Won:

If the defeat of the German army was the central strategic task, the main theatre for it was the conflict on the eastern front. The German army was first weakened there, and then driven back, before the main weight of Allied ground and air forces was brought to bear in 1944. Over four hundred German and Soviet divisions fought along a front of more than 1,000 miles. Soviet forces destroyed or disabled an estimated 607 Axis divisions between 1941 and 1945. The scale and geographical extent of the eastern front dwarfed all earlier warfare. Losses on both sides far exceeded losses anywhere else in the military contest. The war in the east was fought with a ferocity almost unknown on the western fronts. The battles at Stalingrad and Kursk, which broke the back of the German army, drew from the soldiers of both sides the last ounces of physical and moral energy.

Of course, aerial warfare was also crucial, and there the US and UK played a larger role. And both countries supported the Soviet Union’s ground fight through the Lend-Lease program. Britain’s fight in Africa also deserves some credit; while the losses incurred by Germans there were nowhere near as large as those suffered on the Eastern Front, the second battle in El Alamein, Egypt was hugely important in preventing the Nazis from seizing much of the Middle East. That the Soviet contribution was the most important by no means suggests that the American and British contributions were insignificant or inessential.

Another possible way to compare would be to look at how many German soldiers were killed by the Soviets as opposed to the US or UK. But that’s a bit of a difficult comparison to make. As Michael Charles explains, the Soviets killed more Germans than the US or UK, but the US and UK captured more, so some of the Soviets’ edge is probably attributable to the Red Army just being more brutal than the American or British Armies. Then again, a lot of those captured troops came at the end of the war, when it was more or less random which army German units wound up surrendering to, and didn’t really reflect the relative effectiveness of the Allied armies. Overall, Charles’ analysis suggests that the Soviets took more German troops out of commission than the other Allies did, but the numbers are necessarily rough.

If you’re looking at the human toll of the war, the Soviets clearly incurred the heaviest losses. Tony Judt’s Postwar cites estimates suggesting there were 8.6 million Soviet military deaths and over 16 million civilian deaths in World War II. The US lost 418,500 military and civilians in all theaters of the war — still a staggering figure, but not on the same scale as Soviet losses. Of course, it’s possible — and highly preferable! — to contribute significantly to the war effort without losing many lives in the process, so casualty figures aren’t necessarily a good measure of countries’ relative contributions. But it’s worth reflecting on just how massive the sacrifice the Soviet people made was.

, vox.com

P.S. : German divisions :
_____East front___West front___Other
1942 : 179(79%)     38(17%)       9(4%)
1943 : 187(73%)     50(20%)    19(7%)
1944 : 165(60%)     86(31%)    23(9%)

49 réponses à The successful 70-year campaign to convince people the USA and not the USSR beat Hitler

Commentaires recommandés

grog Le 09 mai 2015 à 00h57

Bonjour,

Merci pour la version en anglais de cet article qui montre la formidable désinformation à l’oeuvre dans nos contrées.

Je vis en Russie, et là-bas, les 20 millions de morts de la Grande Guerre Patriotique ne sont pas oubliés.

Le patriotisme n’est pas honteux en Russie. Il se manifeste d’une manière surprenante par la façon dont les Russes décorent leurs voitures…

“Merci grand-père et grand-mère pour la grande gloire” peut-on lire sur les stickers collés sur les pare-brises. Mais ce n’est là qu’un exemple. Pour en savoir plus, c’est par ici :

http://leblogdegrog.blogspot.fr/2015/05/le-9-mai-en-russie-la-fete-de-la.html

  1. grog Le 09 mai 2015 à 00h57
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Merci pour la version en anglais de cet article qui montre la formidable désinformation à l’oeuvre dans nos contrées.

    Je vis en Russie, et là-bas, les 20 millions de morts de la Grande Guerre Patriotique ne sont pas oubliés.

    Le patriotisme n’est pas honteux en Russie. Il se manifeste d’une manière surprenante par la façon dont les Russes décorent leurs voitures…

    “Merci grand-père et grand-mère pour la grande gloire” peut-on lire sur les stickers collés sur les pare-brises. Mais ce n’est là qu’un exemple. Pour en savoir plus, c’est par ici :

    http://leblogdegrog.blogspot.fr/2015/05/le-9-mai-en-russie-la-fete-de-la.html


    • Boublik Le 09 mai 2015 à 22h52
      Afficher/Masquer

      Super votre blog !


  2. jave Le 09 mai 2015 à 01h26
    Afficher/Masquer

    Bravo !
    Il manque les chiffres de morts sur le front de l’est. C’est l’argument massue pour convaincre les sceptiques.
    ++


    • VladimirK Le 09 mai 2015 à 01h49
      Afficher/Masquer

      Voici un site très complet avec des statistiques sur la seconde guerre mondiale

      http://www.world-war-2.info/statistics/


      • ulule Le 09 mai 2015 à 18h46
        Afficher/Masquer

        @ jave and VladimirK
        World War II, DEATH in Europe by EASTERN FRONT* : USSR, Poland, Yugoslavia, Romania, Czechoslovakia
        Source: http://www.world-war-2.info/statistics/ Note: *Bulgaria not include (?)

        Military: 16,7 Millions = 91% of TOTAL MILITARY LOSSES

        Civils: 27,4 Millions = 95% of TOTAL CIVILIAN LOSSES

        Total: 44 Millions (military 38% ; civils : 62%) = 93% of TOTAL LOSSES


  3. gamel Le 09 mai 2015 à 02h33
    Afficher/Masquer

    Reprocher aux gens de ne pas s’intéresser à l’histoire j’ai toujours trouvé ça un peu arrogant et élitiste. Chacun ses centres d’intérêt.

    Mais vrai problème n’est pas tant la propagande US (hollywood, steven spielberg, soldat ryan, etc) qui défend sa vision de l’histoire, mais l’absence de propagande russe. Comment ça se fait que les russes sont infoutus de sortir un vrai film sur stalingrad? Des bons films sur le front de l’est j’en connais quelques uns : cross of iron (1978), américain, qui se place du point de vue de soldats allemands lors de la retraite; enemy at the gates (2001) de JJ Annaud, pas mal du tout mais les russes n’ont pas vraiment apprécié l’image de brutalité et d’inhumanité de l’armée rouge.
    Et c’est tout. Alors que des films sur le front de l’ouest je pourrais en citer au moins 5-10.


    • VladimirK Le 09 mai 2015 à 02h44
      Afficher/Masquer

      Les russes ont sortis leurs films, mais personne ne les diffuse en France.

      Puisque cela semble vous intéresse tant que cela, vous pouvez toujours acheter le DVD

      http://video.fnac.com/a7319602/Stalingrad-DVD-Mariya-Smolnikova-DVD-Zone-2

      Donc comme vous dites, les russes sont “foutus” de sortir des films, et les français “infoutus” de les diffuser.


      • VincentL Le 09 mai 2015 à 10h21
        Afficher/Masquer

        Vous savez, je voulais aller voir Citizenfour.
        J’en parle parce que cela illustre ce que vous dites.
        Je ne l’ai vu que dans un seul petit cinema, je l’attendais dans un des grands … je ne l’ai pas vu passer.
        C’est moi qui ai été distrait ?
        Et bien pour y répondre je suis allé voir sur allociné, et j’y fait des captures d’écran.

        Citizenfour
        Date de sortie 4 mars 2015
        Presse 3,9 / 5 19 critiques
        Spectateurs 4,2 / 5 pour 478 notes dont 39 critiques

        – Entre amis
        Date de sortie 22 avril 2015
        2,2 / 5 4 critiques
        Spectateurs 2,3 / 5 pour 473 notes dont 94 critiques
        => Pour un peu ce film aurait plus de notes du public alors qu’il est sorti 1 mois 1/2 plus tard soit il y a 3 semaines

        – Pyramide (Grégory Levasseur)
        Date de sortie 6 mai 2015
        Presse 2,9 / 5 11 critiques
        Spectateurs 1,7 / 5 pour 598 notes dont 109 critiques
        => notes catastrophiques mais plus de notes du public alors qu’il est sorti 2 mois plus tard (il y a moins d’une semaines …)

        Citizenfour avait 4 récompenses, les autres 0.
        Même des films beaucoup moins bon voir catastrophiques ont plus de notes (donc ont été plus vu).

        Pour comparaison, Avengers : L’ère d’Ultron a 6 703 notes alors qu’il est sorti il y a seulement quelques jours.
        En fait cela se vérifie sur tous les films quelle que soit leur qualité, le réalisateur, le contenu, tout cela. Pour peu qu’il soit sorti 3 semaines avant, il a plus de notes.

        Conclusion Citizenfour n’a pas été diffusé au même niveau, voir pas diffusé du tout. J’espère au moins que j’arriverais à l’avoir en DvD,


        • sg Le 09 mai 2015 à 11h39
          Afficher/Masquer

          À ce sujet, il est toujours bon de rappeler l’accord Blum-Byrnes, qui peut expliquer ce changement d’opinion vis-à-vis du plus grand contributeur à gagner la guerre et est peut-être toujours d’actualité sous une forme ou une autre:

          http://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Blum-Byrnes


        • VladimirK Le 09 mai 2015 à 15h25
          Afficher/Masquer

          Moi aussi je voulais voir Citizen 4, car on m’en a dit énormément de bien.

          Mais je suis au Québec, et le rouleau compresseur américain y est encore plus fort (il y a beaucoup moins de salles de cinéma).

          Donc heureusement qu’il y a la VOD, les DVDs, et souvent des vendeurs dans les magasins qui sont passionnés (spéciale dédicace à un vendeur de la Fnac des Ternes qui m’a fait découvrir un tas de films indépendants exceptionnels)


        • Christopher Coman Le 12 mai 2015 à 02h55
          Afficher/Masquer

          Even though overall the information is bad, showing that the US’s propaganda and lies having infiltrated France extremely invasively, there has been a slight trend towards the truth between the 2004 and 2015 polls which is encouraging. I contribute this solely to the Internet which makes information accessible and through the truth soldiers, so to speak, spreading the word.


      • gamel Le 09 mai 2015 à 20h52
        Afficher/Masquer

        Merci pour l’info. Si quelqu’un l’a vu, il est bien ce stalingrad russe?


        • Boublik Le 09 mai 2015 à 23h02
          Afficher/Masquer

          Bondarchuk a trop voulu faire son film “à la Hollywood” avec des tonnes d’effets spéciaux, des scènes d’explosions au ralenti, etc.
          Je n’ai rien contre ça mais malheureusement le scénario ne suit pas, il a mit tout son budget dans les effets spéciaux et écrit un scénario faiblard.


    • Alain C Le 09 mai 2015 à 08h35
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      J’en déduis que le seul moyen de les intéresser à l’histoire, de leur faire comprendre d’où ils viennent, où ils sont et où ils vont est de leur montrer des films, voire des bandes dessinées.

      Peut-être faudrait-il faire une application iPhone….

      Triste époque


      • gamel Le 10 mai 2015 à 03h36
        Afficher/Masquer

        C’était pourtant comme ça que ça fonctionnait dans les cités grecques antiques. On montrait des pièces de théâtre aux jeunes avant les débats philosophiques, c’est beaucoup plus stimulant. Au lycée j’ai eu le droit à mon extrait du stalingrad de JJ Annaud en cours d’histoire qui restitue très bien l’ambiance. Pour mettre dans le bain c’est excellent.


    • Pavlo Le 09 mai 2015 à 11h30
      Afficher/Masquer

      Il y a PLEIN de films russes/soviétiques sur la guerre.
      Très interessant aussi d’ailleurs de voir le traitement différent qui est fait par rapport aux films hollywoodiens (la notion de ce qui consittue un “héros” par exemple).

      En vrac:
      * la forteresse de Brest
      * l’enfance d’Ivan
      * nous venons du futur
      * ici les matins sont calmes
      * la suite monumentale “Libération”
      etc.

      Je ne connais que deux avec voix en français, la forteresse de Brest et le dernier ou avant-dernier de la série Libération.

      Mais il est fort à parier que tu ne les trouveras pas ni à la télé, ni au cinéma, ni dans les videoclubs ou médiathèques en France.
      Heureusement il y a internet 🙂
      J’ai trouvé cette page qui reference des liens vers plusieurs films (même hors genre de guerre).
      Souvent il faut prendre les sous-titres, par fois en anglais si on n’en trouve pas en français.

      Visionner ces films est, en plus du fait que certains sont très bons, un excercise de santé mentale; ça permets de se desintoxiquer l’esprit, en s’ouvrant à une autre vision. Ca aide à s’extraire du cadre rigide et totalitaire de la pensée unique occidentale.

      Bon visionnage
      (ah, oui, j’oubliais, le lien 🙂 http://www.forum-unite-communiste.org/forum_posts.asp?TID=580


      • Pavlo Le 09 mai 2015 à 11h34
        Afficher/Masquer

        (j’ai pas eu le temps de completer… les liens vers des versions téléchargeables sont à partir de la 2e page du forum)


        • ulule Le 09 mai 2015 à 20h36
          Afficher/Masquer

          page 2, Envoyé : 26 Jul 2011 à 17:42 – Les films de guerre soviétiques
          “Il existe pourtant de bon films soviétiques (…) mais l’auteur déclare que c’est parce que ces films sont idéologiquement dangereux pour le capitalisme qu’on ne les montre pas en occident.
          Certains films ont été sous titrés en espagnol sur Youtube : http://www.youtube.com/user/BitvaZaMoskvu
          Et c’est vraiment de la qualité, ce sont des fresques monumentales !
          La Bataille de Moscou (Bitva za Moskvu) 5 heures en quatre parties, 1985)
          Osvobozhdenie (libération) Durée 6 heures en six parties, 1971
          Goryachiy Sneg (Neige ardente) Durée 2 heures


      • VladimirK Le 09 mai 2015 à 15h26
        Afficher/Masquer

        Nous venons du futur est vraiment exceptionnel. Au début je pensais que ce serait idiot, mais cela s’est avéré être un très bon film.

        On peut trouver bon nombre de ces films sur zone téléchargements, mais chut, je n’ai rien dit.


    • VladimirK Le 09 mai 2015 à 16h52
      Afficher/Masquer

      Même Hollywood à une époque était plus neutre.

      Je me souviens de la série Papa-Schultz / Stalag 13 (bon d’accord, ce n’est pas forcément le meilleur exemple) – même là, si les soviétiques n’étaient pas nécessairement des plus présents, ils l’étaient implicitement via les suggestions constantes du front de l’Est.


  4. Le Minotaure Le 09 mai 2015 à 05h20
    Afficher/Masquer

    Pour nuancer les choses, bien que je sois également attristé par la sous-estimation généralisée du rôle de l’URSS dans la seconde guerre mondiale, il faut prendre en compte l’importance du lend-lease dans la seconde guerre mondiale.

    Les Etats-Unis se sont “arrangés” pour laisser à d’autres le prix du sang, mais leur rôle industriel dans la victoire de 1945 est colossal, au delà des campagnes d’Afrique du Nord et d’Italie, puis du 6 juin 1944.

    Il ne faut pas oublier que le succès écrasant de l’armée rouge à Bagration est certes due à ses qualités propres, mais également à sa motorisation massive par les Etats-Unis (plus de 400 000 jeeps et camions livrés tout au long de la guerre). On peut également parler des millions de tonnes de nourriture qui ont permis à une population acculée à la famine de survivre aux terribles années de guerre, des rails et locomotives qui ont permis de rétablir un système ferroviaire au bord de l’effondrement, les livraisons de poudre et d’explosif qui ont conditionnées les préparations d’artillerie massives de l’armée soviétique à partir de 1943 etc.

    Ne pas oublier non plus que si le gros de l’armée de terre allemande était présente à l’est, c’est en revanche l’inverse pour la Luftwaffe qui est accaparée par les alliés.

    Bref si il est exact que l’armée soviétique a remporté les victoires les plus importantes, et au prix fort, il est également probable qu’elle ne serait jamais venue à bout de l’armée allemande seule, en tout cas pas dans les conditions de mai 1945.


    • Demis Le 09 mai 2015 à 08h35
      Afficher/Masquer

      On est là aussi dans les séquelles du story telling américain qui voudrait laisser croire que sans la fourniture de matériel par les américains (programme lend/lease de 41 à 45) les russes n’auraient pas pu dominer l’armée allemande.

      Or, de 1941 à 1945, les aides américaines se sont élevées à 50,1 milliards de dollars américain. Les principaux bénéficiaires du prêt-bail étaient le Royaume-Uni (31,4 milliards de dollars) et l’Union soviétique (11,3 milliards de dollars). La France libre du général de Gaulle basée à Londres et surtout l’armée d’Afrique du général Henri Giraud basé à Alger (Algérie française) ont également profité de ce programme d’assistance logistique (3,2 milliards de dollars).

      Certes les camions fournis procurèrent un soutien logistique non négligeable mais quand est-il au juste de la production respective d’armes utilisées par l’armée soviétique:

      Origine américaine Fabrication russe
      Avions 14 795 112 100
      Chars d’assaut 7 056 102 800
      Pièces d’artillerie 8 218 360 000
      Mitrailleuses 131 633 1 516 000

      L’apport n’est certes pas négligeable, mais de là à dire qu’il fût décisif, n’est pas indiscutable.


      • Le Minotaure Le 09 mai 2015 à 14h34
        Afficher/Masquer

        Bonjour Demis,

        Vous vous concentrez sur les livraisons d’armement, qui ne sont pas négligeables, mais qui ne sont pas non plus l’essentiel.

        Le caractère fondamental de l’aide américaine à l’URSS pendant la guerre est une aide en ressources diverses. Pour donner une idée de l’ampleur des aides, celles-ci représentent 18 millions de tonnes de livraisons, réparties ainsi pour les principaux postes :

        * Nourriture : 24,7%
        * Métaux : 19,7%
        * Produits pétroliers : 14,8% >> 1,4 millions de tonnes de pétrole, plus 1,3 millions de tonne de super octane, nécessaires pour augmenter la performance des avions et que les soviétiques sont incapables de produire à cette époque.
        * tracteurs, chars et véhicules : 12,7%

        Vous donnez les chiffres comparés des livraisons américaines et de la production soviétique d’avions, de chars, de pièces d’artillerie et de mitrailleuses. Mais on peut donner d’autres chiffres :

        Origine américaine / Fabrication soviétique 1940-1945 (et non “russe”)
        Automobiles : 43 728 / 10 500
        Camions : 375 900 / 337 000 (à noter que 70% des tracteurs soviétiques sont construits en 1940)
        Tracteurs : 11 968 / 45 601 (à noter que 70% des tracteurs soviétiques sont construits en 1940)

        Passe ensuite le domaine ferroviaire : les EU livrent pendant la guerre 1900 locomotives à vapeur, 66 locomotives diesel électrique, 9920 wagons plate-formes, 120 wagons citernes et 1000 wagons à bascule, à quoi il faut ajouter 685 740 tonnes de rails et une quantités considérable de moyens matériels spécifiques (axes et roues de wagons, engins de construction de voies ferrées). Bref l’essentiel de la reconstruction du réseau ferré soviétique, nécessaire à l’effort de guerre et à la réussite des grandes offensives qui se succèdent à partir de la fin 1943, sont dues à l’aide américaine.

        Les EU livrent également pendant la guerre 5 millions de tonnes de nourriture, et assez de tissus/laines/boutons pour confectionner 34,5 millions d’uniformes et 20 millions de vêtements chauds, ainsi que 14,5 millions de paires de bottes. Quand on connaît l’Etat de délabrement de la société soviétique après les défaites de 1941 (il y a là dessus des pages éloquentes dans le “Stalingrad” de Jean Lopez), on se rend compte à quel point ces livraisons ont aidé à prévenir l’effondrement de l’effort de guerre de l’URSS.

        Sur les métaux : 2,6 millions de tonnes d’acier spéciaux, 261 109 t d’aluminium (l’équivalent de la production soviétique de 1941-1945), 391 711 tonnes de cuivre (75% de la production soviétique), 781 663 tonnes de métaux stratégiques non ferreux (magnésium, nickel, zinc…)

        Sur les explosifs, les livraisons représente 317 000 tonnes, soit environ 50% de la production soviétique pendant la guerre.

        Je passe sur toute une série d’autres livraisons : navires, moyens de transmission, outils industriels, matériels médicaux, usines “clé en main”.

        La victoire de l’URSS doit beaucoup à l’engagement total, rarement vu dans l’histoire humaine, de sa population dans l’effort de guerre. C’est vrai pour ses soldats comme pour les ouvrier(e)s et paysan(ne)s qui ont assuré un effort industriel gigantesque dans une situation extrêmement difficile. On ne peut pas négliger non plus les progrès du commandement soviétique pendant la guerre, la grande intelligence de leurs ingénieurs qui ont fait mieux que les allemands avec des ressources moindres. Clairement les soviétiques doivent d’abord à eux même les grandes victoires défensives (Moscou, Léningrad, Stalingrad, Koursk, campagne du Caucase) qui ont brisé les rêves de conquête d’Hitler.

        Mais il ne faut pas tordre le bâton dans l’autre sens. Sans l’aide américaine, les risques d’un effondrement total de l’économie soviétique sur la période 1942-1944 auraient été extrêmement élevés. Il est tout simplement IMPOSSIBLE de comprendre les grandes offensives soviétiques de 1943-1945 (batailles de Smolensk et du Dniepr, Bagration, puis la série d’offensives à travers l’Europe centrale jusqu’à Berlin) sans tenir de l’apport fondamental du lend-lease. Sans lend-lease, pas de préparation géantes d’artillerie qui permettent à l’armée rouge de “casser” la Wermarcht. Sans lend-lease pas de camions et de jeep en nombre suffisants pour parcourir les 600km de Bagration en 2 mois, pas de système ferroviaire capable d’acheminer armes, nourritures et vêtements aux soldats. Sans compter le fait, comme je l’ai dit, que l’essentiel de l’armée de l’air allemande était occupée à l’Ouest par les alliés.


        • Demis Le 09 mai 2015 à 19h55
          Afficher/Masquer

          Cher Minotaure, Il n’est pas dans mon intention de “tordre le bâton dans l’autre sens”. Je comprends totalement vos arguments que je les trouve objectivement tout à fait recevables. Seulement, il me semble qu’il est en définitive impossible de dire à coup sûr et surtout dans quelle mesure, l’apport logistique lié au lend lease, aura finalement permis d’éviter un risque d’effondrement de l’économie soviétique, sachant la façon invraisemblable dont elle aura réussi par ailleurs à se réorganiser en temps record pour produire la quantité astronomique d’armements qui permettront au final, assorti d’une hécatombe de vies humaines, de procéder à la destruction quasi totale de la Werhmacht. C’est un peu je dirais un débat stérile de logisticiens. Avec des “si” ont mettrait Paris en bouteille.

          Seulement voilà, quelle que soit l’équation matérielle, ce sera en derniers recours la mobilisation inimaginable du peuple russe, qu’elle fût d’ailleurs investie dans la production industrielle ou dans le sacrifice au combat, qui aura permis de briser les reins de la machine de guerre et de domination nazie.

          Le vrai sujet aujourd’hui, et sur quoi O.Berruyer voulait probablement nous donner à réfléchir, est je pense l’indécence ignoble (et je pèse mes mots) en quoi consiste cette “fine bouche” de certains leaders européens occidentaux actuels, engageant aussi leurs populations lobotomisées par la propagande américano-otanesque, délivrée depuis des décennies, pour occulter et minimiser le fait que nous devons bel et bien notre liberté actuelle à une dictature soviétique!

          C’est cet engagement total de millions d’hommes et de femmes slaves, qui vivant pourtant dans un régime dictatorial assez similaire sous certains aspects à celui de leur ennemi mortel, qui en sacrifiant leurs vies au front permis aux européens de l’ouest de jouir aujourd’hui de leur petit confort consumériste, libéral et libertaire et qui se permettent maintenant de décréter la fréquentation de Vladimir Poutine et du peuple russe indigne de leur présence lors des commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale en Europe.

          En tant que Français, je présente mes hommages respectueux aux descendants de tous ces peuples de l’ancienne union soviétique, qui ont versé tant de sang pour nous libérer du nazisme, et j’indique que je désapprouve absolument la conduite des nos dirigeants actuels.


        • ulule Le 09 mai 2015 à 23h23
          Afficher/Masquer

          Vos sources s’il vous plait ?


          • Ramon Le 11 mai 2015 à 16h28
            Afficher/Masquer

            si vous ne faite confiance qu’aux sources universitaires que ment américaines vous risquez pas ouvrir votre esprit! Quand on fait de la vrai recherche on épluche toute les sources , à vous après de tirer conclusion! Le problème que l’homme moderne ne veut plus réfléchir, ni chercher, mais uniquement ” consommer d’après ce qu’on lui signale par la PUB et en Histoire ou Info par les Journalistes et Historiens qui ne porte aucune responsabilité de résultat! Les peuples eux savent pourtant bien mieux, et c’est à eux qu’il vaudra mieux s’adresser!


        • ulule Le 10 mai 2015 à 09h35
          Afficher/Masquer

          Qui avait financé l´appareil militaire et l´appareil de propagande du parti nazi? Comment fut-il possible pour Hitler de mettre sur pied, en quelques années seulement, un grand appareil de propagande et un parti couvrant tout le pays et de rafler le pouvoir en Allemagne? Qui était derrière lui? Qui a financé Hitler ?
          http://mariosousa.se/QuiavaitpayeetarmeHitler.html

          “Comment le grand-père de Bush a aidé Hitler à accéder au pouvoir.” par Ben Aris in Berlin and Duncan Campbell in Washington, 25 Sept 2004
          URL: http://questionscritiques.free.fr/Bush/Prescott_Bush_Hitler.htm
          Source: http://www.theguardian.com/world/2004/sep/25/usa.secondworldwar

          Wall Street et l’ascension de Hitler (2012 en français) d’Antony C. Sutton (Éditeur: Le Retour aux Sources)

          « La contribution du capitalisme nord-américain aux préparatifs de guerre allemands a été phénoménale et, sans elle, l’Allemagne n’aurait jamais eu la capacité militaire qui conduisit au massacre de millions de personnes innocentes … »

          « Non seulement ces banquiers et hommes d’affaires nord-américains avaient conscience de la nature du nazisme, mais il assistèrent le nazisme à chaque fois qu’ils y avaient intérêt – en sachant parfaitement que la conséquence probable serait une guerre impliquant l’Europe et les États-Unis. »


          • ajave Le 11 mai 2015 à 19h10
            Afficher/Masquer

            merci, l’article du Guardian est superbe. C’est quand même autre chose que la presse française.
            ++


      • VladimirK Le 09 mai 2015 à 15h30
        Afficher/Masquer

        Je vous recommande l’excellent reportage de la BBC PQ 17, an Arctic convoy disaster du non moins excellent Jeremy Clarkson (le même qui a fait Top Gear)

        https://www.youtube.com/watch?v=MxFvoNM7z0I

        La fin est très touchante.


      • ulule Le 10 mai 2015 à 10h04
        Afficher/Masquer

        Les américains ont commencé à envoyer de l’aide en août 41 mais, dans le même temps, ils continuaient à financer la machine de guerre Allemande (Ford, et autres “grands capitalistes” plus ou moins “favorables” à Hitler et Mussolini).

        Après la déclaration de guerre de l’Allemagne aux USA, et à partir du “sursaut” des soviétiques en 1942, l’attitude américaine changea.

        Le tout premier convoi d’aide “substantielle” était le convoi “Dervish”, qui arriva le 31 Août 1941 à Arkhangelsk, apportant en fait principalement de l’aide anglaise initialement destinée au Moyen-Orient (filtres anti-sables par exemple), et aussi de l’aide américaine initialement destinée au Royaume-Uni dont : plus de 2 douzaines de chasseurs P-40C Tomahawk, des bombes, 3.800 grenades magnétiques et des produits semi-finis (10.000 tonnes de caoutchouc, de la feuille d’acier etc …) que Churchill revendait ainsi aux soviétiques => paiement en Or.

        L’aide américaine suivra ensuite avec les convois arctiques

        Voir aussi “Le Choix de la défaite” par Annie Lacroix-Riz, dans le N°65 d’HISTOMAG’44 – Mai Juin 2010 – téléchargeable gratuitement ici :
        http://www.39-45.org/portailv2/download/file-1+histomag-44-n-65-mai-juin-2010.php


    • Alain C Le 09 mai 2015 à 08h40
      Afficher/Masquer

      “Les Etats-Unis se sont “arrangés” pour laisser à d’autres le prix du sang, ”

      un peu comme en Ukraine, donc….

      mais pas que


  5. Vassili Arkhipov Le 09 mai 2015 à 06h40
    Afficher/Masquer

    Et ça continue! L’autre jour Arte diffuse un doc: la chute du troisième reich. Où commence le doc? Dans le mille, le débarquement ! Haha ils font même plus semblant.
    Pour répondre à minotaure, ce sont des querelles de chiffres qui ne sont pas terminables sur internet, mais les états unis ont surtout énormément aidé le royaume uni, ont tuoujours trainé des pieds pour aider Staline. Bien qu’ils aient quand même bien aidé, la supériorité mécanique des rouges était surtout due à leur production:les graphiques montrent bien que là où les allemand fasaient 100 panzers, les russes faisaient 300 t34. Ils ont déplacé toutes leurs usines occidentales pour continuer et augmenter la production derrière la ligne de front. Tous les historiens un peu honnêtes sont conscients que après stalingrad et koursk, le reich était devenu David et l’urss goliath. C’est d’ailleurs pour ça que les américains (d’abord reticents) ont debarqué en Europe: s’ils ne le faisaient pas, ils savaient que les russes auraient pris le contrôle de tout l’ancien reich.


  6. Cyril_S Le 09 mai 2015 à 11h28
    Afficher/Masquer

    On remarque tout de même une légère diminution de 4% du camp US pour l’année 2015 en France. Je ne pense pas qu’on puisse réellement extrapoler cette donnée, mais j’aime à penser qu’un rejet de l’empire US et une défiance vis-à-vis des médias dominants commencent à germer dans l’esprit des gens… cela reste marginal, mais la graine est plantée !


  7. Joukov Le 09 mai 2015 à 13h11
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Pour avoir une version plus nuancée de l’histoire, France 2 a programmé une belle soirée. LA CHUTE DU REICH en prime reprend tous les codes des docs d’histoire colorisés, c’est grand public et très bien pour que les gens s’y intéressent. Puis il y a eu une trilogie STALINGRAD qui donne largement la parole au peuple soviétique. C’est visible sur leur site de rattrapage PLUZZ.
    http://pluzz.francetv.fr/videos/infrarouge.html
    ça vaut le coup !


  8. Nerouiev Le 09 mai 2015 à 15h16
    Afficher/Masquer

    Aujourd’hui 9 Mai, c’est vraiment une très très grande journée souvenir dans toute la Russie. Les morts ne sont pas morts pour rien, personne ne les oublie. Les commentaires au téléphone sont un ravissement de tous, des plus âgés aux plus jeunes. On sent vraiment un pays uni et fort. Il ne voit rien notre bêta de Hollande ?


  9. mianne Le 09 mai 2015 à 18h48
    Afficher/Masquer

    Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur la guerre des Russes contre Hitler .
    http://www.historiographie.info/articles.html


  10. Zarathousthra Le 09 mai 2015 à 20h46
    Afficher/Masquer

    Ce midi j’ai appris, en écoutant ma radio préférée Rance Info, que Poutine avait organisé un défilé militaire monstre pour étaler sa puissance. Par hasard ça tombait le jour de la commémoration d’une grande victoire russe mais je ne me rappel plus très bien quoi, ça n’avait pas l’air très important de toute façon. Comme on pouvait s’y attendre bien peu de chefs d’état ont répondu à cette ridicule invitation du “maître du Kremlin”, seulement la Chine, l’Inde et quelques autres pays encore plus insignifiants. Finalement il n’y a que les représentants de la moitié de l’humanité, quel fiasco pour Poutine !


    • ulule Le 10 mai 2015 à 10h21
      Afficher/Masquer

      Indignation et questionnements car enfin :
      “Soit nous sommes dans un conflit ouvert avec la Russie, mais alors il faut nous expliquer pourquoi, et ce que l’on reproche à ce pays et à ses dirigeants quand on s’acoquine avec des dictatures féroces et rétrogrades comme l’Arabie Saoudite ou le Qatar. Soit, les points qui nous séparent de la Russie ne sont pas de l’ordre du conflit. Ils ne peuvent alors servir de prétexte à faire cet affront au peuple Russe et à son Président, Vladimir Poutine.

      “Fautes” 9 mai 2015 – Par Jacques Sapir. URL: http://russeurope.hypotheses.org/3795

      “Hontes” 8 mai 2015 – Par Jacques Sapir. URL: http://russeurope.hypotheses.org/3793

      “Quelle Allemagne fut vaincue?” 8 mai 2015 – Par Jacques Sapir. URL:
      http://russeurope.hypotheses.org/3791

      “9 mai 1945” Par Jacques Sapir. URL : http://russeurope.hypotheses.org/3778


    • Citoyen Le 10 mai 2015 à 13h08
      Afficher/Masquer

      Jeu de Fléchettes
      D’autant plus étonnant cet étalage de puissance poutinesque qu’il ne s’agit q u e de célébrer un championnat local de jeu de fléchettes (paraît-il qui eu lieu à… Stalingrad? c’est quoi ce nom?) ou quelques vedettes locales sont mises en exergue.

      Franchement, ils exagèrent et c’est clair, ils nous veulent du mal et nous faire peur.

      Fin de la séquence sarcastique.


      • Zarathousthra Le 10 mai 2015 à 17h08
        Afficher/Masquer

        Ne rigolez pas, mon résumé est très peu exagéré.


  11. VladimirK Le 09 mai 2015 à 23h41
    Afficher/Masquer

    Dans un tout autre genre, il y a un film épouvanta-comique norvégien, Dead Snow 2.

    Ça a beau être un film de zombies, ils rend hommage (bon d’une façon assez surprenante quand même) aux soldats de l’armée rouge tombés en Norvège, pour libérer la Norvège.


  12. VladimirK Le 10 mai 2015 à 01h41
    Afficher/Masquer

    Et bien moi, il a fallu attendre 36 ans pour que je découvre les pertes chinoises de la seconde guerre mondiale.


  13. Chris Le 10 mai 2015 à 16h50
    Afficher/Masquer

    Hier, je me suis fais un plaisir : envoyer une lettre de félicitation et remerciements à l’Ambassadeur russe à Berne à l’occasion du 70e anniversaire du 9 mai 1945.


  14. loutrerhin Le 11 mai 2015 à 12h36
    Afficher/Masquer

    Ici en allemagne, presque personne – née avant le chut du mur – doute que l’armée rouge ait libérée l’allemagne avant tous les autres.

    Mais avaient les americains fait LA difference?

    Oui et non. Surement, en etablant le front ouest/sud ils ont monté la pression. Egalement ils ont bombardée les usines d’armement dans le centre de l’allemagne. Mais vu qu’ils ne sont pas entré en guerre avant qu’le progres de troupes allemand s’arrete aux portes de moscou, on pourrait dire qu’ils ont bien attendue le moment quand les forces allemande commencait a s’afaiblir – a ce point la russie avaient deja sacrifié de millions, et j’assume qu’ils l’auraient eté capable de le finir leur meme.

    Puis, sur le front de l’ouest la grande partie de troupes allemandes etait inexperimentées. Le mur atlantique – ca va tenir, pas besoin d’y envoyer les commandos d’élite.

    Je me souviens d’avoir entendue une prise de son, de – si je me souviens bien – Himmler. Il discute avec ses officier la situation dans l’est.

    c’etait a peu pres: “Les russes sont capable de recruter 1.000.000 jeunes par an et si ils abaissent de deux ans l’age de rentree a l’arme ils auraient 2 Million de soldats de plus uniquement.”

    La, il est le sacrifice et je doute que les Nazi ont jamais fait ce compte pour les etats unies/ la france / l’anglaisterre. On fait ce typ de comptes quand on est sur que l’offensive va durer plusieurs années.

    En voyagent en france (ou j’avais toujours le bienvenue!!!) j’ai apris beacoup sur la resistance, pareille en norvege, plus tard au pologne et l’italie. Pour mois leur contributions (a l’ombre) valent presque plus que celles des soldats reguliér. Au front on se prend une balles et c’est fini. Mais risquer de se faire capturer comme resistant? Quelles braves gens!

    Alors, j’espere l’amitié européen va tenir pour toujours. Et que les politiciens européens arrete leur propre politique de merde vers la russie. Il faut pas etre d’accord avec Poutine, mais parlant d’une “vaste agression de la parte de la russie” (Sigmar Gabriel vice chancelier) au centenaire du 14-18, ou de ne pas inviter Poutine de venir en normandie, ca va absolument pas. Franchement, allez vous faire …

    /ironie
    Je recommende a la pologne d’etablir un couloir de l’ouest/a l’est et d’y mettre de panneaux disant “Highway to hell – une voi rapide pour dictateurs et d’autres imbeciles à complex d’inferiorite”. Pourqoui est-ce qu’on veu toujours conquerir la russie? Napoleon, Wilhelm II, Hitler – il faudrait qu’on sache aujourd’hui qu’il y fasse froid en hiver.
    /ironie off

    Alors, je vous laisse. Merci encore pour l’abbé Pièrre, Jean moulin et tous les autres hommes sinceres et braves. Et merci encore plus pour participier si nombreux aux echanges amicaux franco allemand. Je suis sur et certain que c’est la meilleur facons d’eviter des guerres futures. Malheureusement il n’y a presque plus ces types d’echange avec la russie. Voyez: l’allemagne s’est jamais reunie. Cetait la RFA qui a “annecté” la RDA. Les liens politique vers les etats unies ont ete garder, les liens vers la russie on ete couper.


  15. Nicolas Le 11 mai 2015 à 19h48
    Afficher/Masquer

    Sinon, perso, je suis plutôt content d’avoir été coté zone d’influence américaine plutôt que soviétique après la fin de la guerre. Mais c’est moi.

    Peut être que si l’ére stalinienne n’avait pas débuté sur un pacte avec les forces de l’axe dans le but de démanteler la pologne et ne s’était pas terminé par un totalitarisme idéologique, mortifère, responsable de plusieurs dizaines de millions de morts, Stalingrad et Joukov auraient dans le cœur de tous la place qu’ils méritent du point de vue de la lutte contre le nazisme.


    • Carabistouille Le 11 mai 2015 à 19h58
      Afficher/Masquer

      Certes, mais c’est aussi parce qu’il y avait quelques centaines de millions qui en chiaient du coté Est du Rideau sous la férule soviétique, que c’était beaucoup plus sympa d’être à l’Ouest. Ne vous y trompez pas, si les gros riches d’occident ne s’étaient pas chiés dessus de trouille en pensant à l’affreux rouge au couteau entre les dents, jamais ils n”auraient laissé les politiciens bâtir un “paradis capitaliste” beaucoup plus attractif que le “paradis des Soviets”. D’ailleurs, dés l’agonie de l’URSS actée, les ploutocrates ont sifflé la fin de la récré et sont passés aux choses sérieuses avec la révolution conservatrice Pinochet-Reagan-Tatcher-Mitterand-Blair-Schroder


  16. Vassili Arkhipov Le 12 mai 2015 à 07h29
    Afficher/Masquer

    On ne peut qu’être d’accord. Mais résumer l’urss à Staline n’est pas très honnete. Il y a eu d’autres tyrans, d’autres plus coulants, et là vie des gens n’a pas toujours été celle de traqués pour le goulag. c’est djfficile à comprendre mais ceux qui étaient vivants en rda sont aujourd’hui en majorité d’avis que leur vie était mieux en rda. Le contraire de votre avis en somme (et du mien, je ne prétends pas que j’aurais été ravis de vivre sous écoute de là stasi)


  17. Waldyr Kopezky Le 14 mai 2015 à 00h51
    Afficher/Masquer

    Sorry, for my comment will be in English. I don’t write in French.
    Astonishingly, I’m Brazilian (my name obscures my origin). I’m just here to make a point and correct an omission: Brazil sent troops to World War II, about 25,000 soldiers under Allied command in Italy. I believe this number, apparently modest, must be worthy of recognition. Here, we’re extremely proud of our participation in WW II battlefields.
    Perhaps these “historic oblivion” occured by the same reasons of the brutal historic distortion against the decisive importance of USSR in victory over Nazis: the US propaganda. Best regards.


  18. Qwak Le 15 mai 2015 à 13h25
    Afficher/Masquer

    Well, I hope English comment is fine under an article in English.

    The size of contribution is not the same thing as the losses. If the question were „who did most of the fighting“ or similar one, then of course, USSR is the obvious answer if you measure it by number of soliders deployed or killed. The UK, Poland and France is the answer if you take the length of the involvement in war as your criteria

    However, if the question is about „the biggest contribution“, then it is probably really the US. Without the US supplying both the UK and the USSR well before it actually entered the war, neither of these countries would have been able to continue fighting. L&L-supplied equipment played critical role in Soviet army during the first two years and was still widely used even in 1945, when the Soviet industry was running at full power.

    The shift in opinion is not that surprising. In May 1945, everyone in Europe knew the picture of Soviet soliders with flag at the top of Reichstag, but only a few knew about the L&L program and its scope.


Charte de modérations des commentaires