Les Crises Les Crises
28.février.201828.2.2018 // Les Crises

Vente de Rafale bloquée : la France subit (encore une fois) la loi américaine

Recommander 0
J'envoie

Source : Les échos, Hervé Guyader, 23-02-2018

LE CERCLE/POINT DE VUE – Washington s’appuie sur une réglementation locale sur la vente d’armes pour freiner la vente de Rafale supplémentaires à l’Egypte.

Le succès commercial du Rafale en Egypte, en 2015, présageait un avenir (enfin) souriant pour l’avion de combat français de Dassault. C’était sans compter sur la réaction américaine. Les négociations pour la vente de Rafale supplémentaires entre la France et l’Egypte sont freinées par Washington, indiquait «La Tribune», la semaine dernière. Les Etats-Unis refusent en effet l’exportation d’un composant américain.

La pièce en question ? Une petite puce électronique «made in USA» présentes dans les missiles de croisière Scalp, eux-mêmes fabriqués par l’entreprise européenne MBDA, filiale commune d’Aribus, de BAE Systems et de Leonardo. Washington, s’appuie sur une réglementation américaine – la norme Itar (International traffic in arms regulations) sur les ventes d’armes – pour bloquer l’exportation et, in fine, la vente des Rafale.

Guerre économique

Cette affaire est une nouvelle illustration de l’extraterritorialité des lois américaines qui ont déjà fait ployer quelques-uns des plus grands groupes européens. Souci, le nouveau locataire de la Maison-Blanche semble plus difficile encore à amadouer que son prédécesseur Barack Obama.

La politique juridique extérieure américaine se fait plus menaçante. Certains observateurs y voient l’incarnation d’un des piliers de la guerre économique dont Donald Trump ne fait aucun mystère. La norme Itar n’est en rien utilisée ici pour prévenir ou sanctionner une quelconque fraude, mais pour protéger un intérêt américain. Le caractère légal de l’opération est parfaitement respecté.

Pour en sortir, soit MBDA change les composants incriminés au profit de produits 100 % européens, soit un accord est trouvé entre autorités françaises et américaines comme ce fut le cas pour la vente de deux satellites aux Émirats Arabes Unis en 2014. François Hollande, l’ancien président français, avait dû aller rencontrer son homologue pour débloquer la crise. La prochaine visite d’Emmanuel Macron aux États-Unis, en avril prochain, pourrait voir ce dossier ajouté à l’ordre du jour.

Une extraterritorialité des lois redoutable

La question de l’extraterritorialité des lois américaines reste entière puisqu’à chaque manifestation, elle oblige le président français à devoir entamer des discussions qui confinent plus ou moins à devoir courber l’échine. Il faut reconnaître à cette mécanique une efficacité absolue puisqu’elle revient, sous le prétexte d’une régulation économique visant à prévenir les fraudes, à arbitrer le droit du commerce international avec comme seul prisme l’intérêt américain.

Car le juge ne sera jamais saisi, aucune incrimination pénale ne sera jamais utilisée ! En l’occurrence, il n’y a pas le plus petit tracas juridique, mais seulement la présence d’un composant américain qui justifie qu’ils donnent leur avis.

L’efficience est telle qu’elle ne repose sur aucun principe, sur aucune règle juridique. Les États-Unis […]

Hervé Guyader est président du Comité français pour le droit du commerce international

Suite à lire sur : Les échos, Hervé Guyader, 23-02-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DUGUESCLIN // 28.02.2018 à 06h14

Preuve supplémentaire qui montre que la France n’a pas la maîtrise de son économie.
Les adeptes de la “mondialisation” ou de la “globalisation” comprendront-ils, enfin, qu’elles passent par les décisions et lois américaines et financiers qui dirigent le monde?
La Russie l’a compris, ce qui explique la propagande anti-russe. Nous sommes en retard par rapport à elle.
Sans souveraineté les échanges internationaux deviennent bidons et nous réduisent à l’état de simple filiale.

91 réactions et commentaires

  • DUGUESCLIN // 28.02.2018 à 06h14

    Preuve supplémentaire qui montre que la France n’a pas la maîtrise de son économie.
    Les adeptes de la “mondialisation” ou de la “globalisation” comprendront-ils, enfin, qu’elles passent par les décisions et lois américaines et financiers qui dirigent le monde?
    La Russie l’a compris, ce qui explique la propagande anti-russe. Nous sommes en retard par rapport à elle.
    Sans souveraineté les échanges internationaux deviennent bidons et nous réduisent à l’état de simple filiale.

     215

    Alerter
    • Vrai Historien // 28.02.2018 à 13h43

      C’est surtout que ce sont les USA et les Saoudiens qui financent l’armement de l’Egypte. Alors c’est assez logique qu’ils refusent de payer pour les autres ces pilleurs compulsifs…

       5

      Alerter
      • Ovuef2r // 01.03.2018 à 07h09

        Et quand l’Europe finance la Pologne qui s’empresse d’acheter des F16 personne ne moufte..

         27

        Alerter
        • ceusette // 01.03.2018 à 09h47

          C’est bien là où le bât blesse. Pourtant, il y avait une large offre européenne: le Rafale, l’Eurofighter et le Grippen…

           4

          Alerter
  • gary weber // 28.02.2018 à 06h46

    Pas besoin de composants 100% européen, il faut des composants non américains…

     38

    Alerter
    • V_Parlier // 28.02.2018 à 09h26

      Il aurait fallu anticiper ça depuis longtemps. Maintenant, hélas, c’est plutôt cuit.

       25

      Alerter
      • Madudu // 28.02.2018 à 10h30

        Il n’est pas trop tard pour bien faire, ce n’est pas parce qu’on aurait du y penser plus tôt qu’il n’est plus temps d’y penser et de rectifier ce qui demande à l’être.

        À en croire de tels discours la Russie ne se serait jamais relevée, pourtant elle s’est relevée en revenant de très loin. De bien plus loin que le point où nous sommes aujourd’hui.

        Et quand bien même la France serait dans le même état que la Syrie, cela vaudrait encore le coût de se battre et de se relever. Le défaitisme est un facteur de défaite bien plus puissant que toute la déloyauté états-unienne , qui pourtant n’a pas d’égal.

         84

        Alerter
        • V_Parlier // 28.02.2018 à 12h13

          Il a fallu 15 ans à la Russie pour se relever, et ce n’est pas encore tout à fait fini. Donc oui on peut le faire, mais ce ne sera effectif (au prix de longs efforts) que dans 15 ans. Avec le court-termisme qui règne chez tous les décisionnaires effectifs ou potentiels, je suis très pessimiste. D’autant plus qu’à force de perdre volontairement des compétences nous devenons mauvais.

           23

          Alerter
          • Fritz // 28.02.2018 à 12h28

            Tiens, c’est une idée : je vais proposer à l’Éduc’Nat’ un nouveau parcours de compétences, « Redevenir un pays souverain ».

            Et je vais me faire virer aussi sec.

             49

            Alerter
            • V_Parlier // 28.02.2018 à 14h12

              Déjà, rien qu’en proposant l’enseignement de connaissances quelles qu’elles soient, vous serez déjà viré. 😀 Et je pense que le maintien d’entreprises (réellement) stratégiques sous contrôle d’état correspond plus à une solution que se reposer une fois de plus sur l’EN.

               4

              Alerter
            • Fritz // 28.02.2018 à 14h17

              J’enseigne des connaissances, pas des “compétences” au sens pédago, et je n’ai pas (encore) été viré. Certes, cela déplaît à mes inspecteurs, mais les élèves semblent ravis.

               16

              Alerter
            • V_Parlier // 28.02.2018 à 14h32

              Quand le terme est utilisé dans la “R&D”, le mot compétence tel que je l’employais englobe à la fois les connaissances théoriques acquises et tout ce qui a été apporté par l’expérience après des années de pratique professionnelle. Ceux qui avaient une expérience complète sont pour la plupart en retraite aujourd’hui. Mais à part ça nous sommes d’accord, il me semble.

               4

              Alerter
            • Boularas Pierre // 02.03.2018 à 17h10

              Vous avez totalement raison
              Mais j’apprécie énormément votre humour.
              Qui n’est rien d’autre que le reflet de l’intelligence sur les autres personnes..
              Bonne chance

               0

              Alerter
          • ceusette // 01.03.2018 à 09h48

            Encore faut-il vraiment vouloir se relever… C’est ce qui m’inquiète le plus au fond…

             4

            Alerter
    • Guillaume // 28.02.2018 à 21h21

      Mais ce sera malheureusement interdit par l’Otan au nom du dogme de l’interopérabilité inter-armées des systèmes d’armement.
      En gros ils imposent que les armes des pays membres soient utilisables par tous, et comme les US utilisent du matériel américain…

      Quand est ce qu’on en sort?

       22

      Alerter
  • Fritz // 28.02.2018 à 06h49

    Pas d’économie sans souveraineté : c’est logique finalement, au vu de l’étymologie. Oikonomia signifie “la loi de la maison”, il faut être maître chez soi (= souverain) pour gérer sa maison. Or, nous avons donné à des pouvoirs étrangers les clés de la maison France, depuis les Traités de Maastricht et Lisbonne, et depuis le retour de la France dans l’OTAN.

    Mais rassurez-vous, si on ne peut palus vendre des Rafale à l’Égypte, on peut s’adresser à deux grandes démocraties du Moyen-Orient, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. C’est ce que laisse entendre le silence de Florence Parly après la question de Baptiste des Monstiers.
    https://francais.rt.com/international/48356-yemen-gene-parly-livraison-arme-france-arabie-saoudite

    « Compte tenu de la crise qui se déroule actuellement au Yémen, est-ce que la France peut continuer à livrer des armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats ? »

     78

    Alerter
    • Stanislas Robert // 28.02.2018 à 07h53

      Deux grandes démocraties du moyen orient ????
      Vous auriez dû ajouter , à ces 2 pays : Israël

      Il n’y a aucun doute à cela , vous vous mêlez les pinceaux .
      Faut-il appeler un toubib ?

       7

      Alerter
    • Bordron Georges // 28.02.2018 à 09h00

      «La prochaine visite d’Emmanuel Macron aux États-Unis, en avril prochain, pourrait voir ce dossier ajouté à l’ordre du jour. »
      Ça sera comme pour les autres cas. Macron leur fidèle valet, pourra bien ramper sous la table, il n’obtiendra rien de sérieux. Par contre, il avilira un peu plus ce misérable pays.

       32

      Alerter
      • Malbrough // 28.02.2018 à 10h08

        Ah , mes pas du tout …!
        Notre bien aimé monarque , va réfléchir, créer une commission , pousser en avant ses ministres , avant de ….
        ne rien modifier à son programme de mondialisation sous égide US .

         21

        Alerter
        • Malbrough // 28.02.2018 à 10h12

          oups !
          mais pas du tout …!

          NB : d’accord avec Fritz
          “Pas d’économie sans souveraineté : c’est logique finalement, au vu de l’étymologie. Oikonomia signifie “la loi de la maison”, il faut être maître chez soi (= souverain) pour gérer sa maison. Or, nous avons donné à des pouvoirs étrangers les clés de la maison France, depuis les Traités de Maastricht et Lisbonne, et depuis le retour de la France dans l’OTAN.

          Mais rassurez-vous, si on ne peut palus vendre des Rafale à l’Égypte, on peut s’adresser à deux grandes démocraties du Moyen-Orient, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.

           6

          Alerter
  • basile // 28.02.2018 à 06h50

    information sortie il y a 5 jours, et toujours rien chez les autres, qu’ils soient mainstream ou référence (j’ai cherché). Par contre on nous explique tous les jours ce que c’est que le froid ressenti, des fois qu’on ne le saurait pas, des fois qu’on n’aurait pas compris la veille, ou l’avant veille.

     76

    Alerter
    • Alfred // 28.02.2018 à 07h22

      C’est parceque l’hégémonie américaine c’est un marronnier. Les gens ont compris la dernière fois qu’on leur a expliqué que la France n’avait plus de souveraineté… Ou bien?…

       8

      Alerter
      • V_Parlier // 28.02.2018 à 09h32

        A chaque fois que le mainstream sous-entend l’existence de l’hégémonie américaine, c’est au sujet de broutilles à l’importance secondaire: le cinéma, la musique, les hamburgers… bref, ça montre qu’on “s’occupe” de l’hégémonie américaine mais que ce n’est pas si grave que ça. (Il faut dire qu’on oblige pas les gens à consommer tout ça, donc CQFD, on a fait le tour).

         11

        Alerter
        • Philippe // 28.02.2018 à 12h11

          Secondaire est discutable. Ferrat chantait “n’allez pas croire qu’ils s’en tamponnent de nous changer en colonies”. Dans le plan Marshall après la guerre il y avait des obligations compensatoires dont acheter américain des biens culturels (cinéma !)

           10

          Alerter
    • Fritz // 28.02.2018 à 07h40

      Pour ce qui est du silence gêné de Florence Parly, il y a quand même cette vidéo de TF1, après les pubs : https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/guerre-yemen-florence-parly-genee-questions-vente-d-armes-a-l-arabie-saoudite.html

      Mais bon, elle n’a pas fait le “beuze”. On se demande bien pourquoi

       16

      Alerter
      • basile // 28.02.2018 à 08h38

        pourquoi étaler au grand public les petites brouilles commerciales entre amis ? Un journal a bien été condamné récemment par la justice pour avoir révélé des tractations qui n’ont pas d’intérêt à être connues du grand public (cantonné sûrement au rôle de consommateur).

        inutile donc d’en parler, car ce ne sont que petits différents naturels entre amis qui vont vite se régler. Inutile d’en faire du buzz et d’alarmer inutilement les Françaises-zé-les-Français.

        C’est bien une culture du silence des démocraties. Un peu comme un évêque qui cache les viols, car « il va régler le problème en interne ».

         27

        Alerter
        • Fritz // 28.02.2018 à 09h18

          Le violeur : l’oncle Sam
          L’évêque : les médias, guidés par l’Index papal ou Décodex
          Les violés : nous tous, la France et les Français

           52

          Alerter
  • Bigtof // 28.02.2018 à 07h40

    L’extra territorialité des lois US est ce qui, in fine, va condamner l’hégémonie étasunienne. Elle est la raison pour laquelle Russes, Chinois, et bien d’autres, mettent en place des moyens de paiement hors dollar, passant par des flux informatiques hors Swift, par exemple.
    Les Allemands sont en train de s’émanciper. La France, elle, continue d’être trahie par ses dirigeants…

     82

    Alerter
  • Charles-de // 28.02.2018 à 07h43

    Et où est passé l’arrêt Fruehauf de la Cour de Cassation ?

     4

    Alerter
  • olivier gaudin // 28.02.2018 à 07h54

    Les personnes de MBDA sont vraiment des idiots.
    Ça me sidère autant d’incompétence.

     7

    Alerter
    • Ruoma // 28.02.2018 à 16h50

      Comme très souvent, vous méprisez les victimes, et oubliez le coupable.
      C’est commode, mais ni courageux, ni lucide.

       3

      Alerter
  • samirsvet // 28.02.2018 à 08h11

    Washington, bloque la vente davions Françaises Rafale à l’Egypte, Ce n’est pas étonnant, la décision souveraine des alliés des Usa est sous embargo, aucune décision sans l’aval de l’oncle Sam, grosso modo se sont des pays colonisés politiquement, économiquement et militairement. C’est au peuple Français de bouger et demander des comptes à Macron et à tous ses élus ; chose qui m’étonne, d’un peuple ” chacun pour soi, dieu pour tous “.

     34

    Alerter
  • Adéchoix // 28.02.2018 à 08h19

    Et pour le payement des porte-hélicoptères (destinés à la russie) par l’Égypte tout c’est bien passé ? Pauvre France 😈

     29

    Alerter
    • JNX75 // 28.02.2018 à 08h57

      Quentendez vous pas là ? Il y a eu un probleme sur le reglement?

       2

      Alerter
      • Philvar // 28.02.2018 à 12h41

        Pas du tout du tout : ce sont les français qui ont payé ! Pas de problème ! Circulez ! Y’a rien à voir !

         13

        Alerter
  • aladin0248 // 28.02.2018 à 08h58

    Jour après jour, l’actualité apporte de nouvelles illustrations que nous n’avons plus d’État souverain. Il faut cependant bien convenir que nos “élites” politiques, économiques et médiatiques ne voient pas réellement d’importance majeure à cette impuissance, parce que ce n’est plus une élite nationale. Une puce dans un avion, ça se remplace, non ? Tout l’avion dépend d’un composant secondaire ? Et puisqu’on n’est plus capable de le fabriquer, demandons le aux chinois ou au russes ! Bref, ce n’est pas le problème. Toutes ces arguties masquent un méli-mélo de conflits d’intérêts. L’État américain n’a jamais été l’ami du peuple français, ni l’ami d’aucun peuple, pas plus que celui du peuple américain d’ailleurs depuis longtemps. Nous sommes une nation occupée… Nous n’existons plus. Peut-être renaîtrons nous un jour. La Pologne a bien subi une longue éclipse. Je dis ça pour me rassurer.

     48

    Alerter
    • Philvar // 28.02.2018 à 12h43

      La Pologne, avec les sous de l’Europe s’est équipée d’avions US démodés et inadaptés à l’Europe.

       16

      Alerter
      • V_Parlier // 28.02.2018 à 14h16

        Et avec les USA ils s’entendent comme larrons en foire!

         7

        Alerter
    • Guillaume // 28.02.2018 à 21h32

      Cf mon commentaire plus haut, appartenant à l’OTAN la France n’a pas le droit d’acheter du matériel hors Otan pour ses équipements militaires.
      C’est une règle, elle peut donc être bafouée par des dirigeants n’hésitant pas à faire valoir l’intérêt national sur l’appartenance à l’Otan (cf Erdogan achetant des S400 à la Russie si mes souvenirs sont bons)
      Mais réveillez vous, c’est Macron qui a été adoubé, pas question qu’il fache le vieux Sam 😯

       5

      Alerter
      • maxou // 02.03.2018 à 14h44

        “Mais réveillez vous, c’est Macron qui a été adoubé, pas question qu’il fache le vieux Sam 😯”

        => Macron, Fillion, Hamon, Le Pen ou Melanchon, même combat !

        Vive la dictature ! … la république pardon 🙂

         3

        Alerter
  • Nanker // 28.02.2018 à 09h12

    Dans le même genre on a droit à une tragi-comédie en deux actes qui en dit long sur les rapports de domesticité entre les USA et l’UE :

    1er acte : Trump exhorte les pays européens à hausser leur budget militaire à hauteur de 2% du PIB pour faire face à la “menace” russe.
    2ème acte : lorsque les lobbyistes ricains de l’armement se rendent compte que ces mêmes pays européens pourraient acheter français italien ou allemand et pas de la quincaillerie kakie US c’est Washington qui se met à menacer l’Europe… “attention il faut acheter américain nous sommes vos amis!”

    Z’avez entendu parler de ça dans nos médias?

     43

    Alerter
  • Francesc Pougault // 28.02.2018 à 09h26

    le “rafale” est une arme; toutes les armes sont destinées à tuer; du propulseur préhistorique à la bombe atomique, l’usage des armes a tué de plus en plus de civils; contrairement à la formule rabachée des partisans du massacre de femmes, enfants, vieillards, hommes “si tu veux la paix prépare la guerre”, la course aux armements et leur commerce n’a jamais empêché les guerres mondiales ou locales. Les salariés et patrons de l’armement vivent de la mort des autres. Il est donc réjouissant que une industrie mortifère comme celle du “rafale” périclite; ça n’est parce que les autres produisent la mort que notre producion de mort serait légitime. Il est vrai que il semble plus difficile d’organiser la résistance passive et non violente; l’appât du gain et la paresse ont encore de l’avenir.

     18

    Alerter
    • RV // 28.02.2018 à 15h49

      Ah ! quand même !
      merci pour ce point de vue que je partage.

      Vivement un plan de transition écosocialiste qui permette à toutes ces boites à la pointe de la technologie de s’exprimer sur des sujets d’intérêt public.

       4

      Alerter
  • WASTERLAIN Serge // 28.02.2018 à 09h31

    Je laisse un commentaire pour avoir le suivi des commentaires. Impossible de le faire autrement…

     3

    Alerter
  • christian gedeon // 28.02.2018 à 09h37

    La solution? Fabriquer un équivalent en France de ce foutu composant.

     7

    Alerter
    • V_Parlier // 28.02.2018 à 14h25

      Il est possible que même les américains ne sachent plus le fabriquer entièrement par eux-mêmes, bien qui leur appartienne. Alors depuis le temps que nous avons bradé notre industrie électronique (qui était certes à secouer un peu, mais pas à tuer) et que l’activité qui nous reste dans le domaine de la micro-électronique repose sous la sous-traitance aux quatre coins de la Terre (si toutefois STM peut être encore considéré français), de l’eau à coulé sous les ponts et il y a du pain sur la planche pour remonter la pente!

       6

      Alerter
      • vert-de-taire // 03.03.2018 à 18h21

        STM pas bien français ..
        et avec bcp trop d’incertitudes. Une épée de Damoclès.
        c’est étonnant comme cette industrie stratégique (l’électronique qui conditionne toute l’informatique) est complètement laissée aux aléas de l’industrie mondialisée..

        tient ça fait penser au pétrole … l’acier ..

         1

        Alerter
  • SanKuKai // 28.02.2018 à 09h44

    Avec des amis pareils, pas besoin d’ennemis. À part ça, on nous bassine avec la “liberté”, le libre échange, la théorie de Ricardo, sa concurrence parfaite et idyllique. Or, dans nos médias c’est un gros mot, mais cette histoire de puce, ne serait-ce pas une forme de “protectionnisme”?

     16

    Alerter
  • Homère d’Allore // 28.02.2018 à 09h58

    On peut aussi s’interroger sur la compétence de MBDA qui connaissait très bien la certification ITAR et qui ne l’a pas respectée.

    Incompétence ou sabotage…

     19

    Alerter
    • V_Parlier // 28.02.2018 à 14h35

      Je ne serais pas étonné que cela leur ait été directement imposé.

       2

      Alerter
    • Nico // 28.02.2018 à 22h54

      Je ne pence pas que MBDA n’est pas respecté les normes ITAR.
      C’est un prétexte du gouvernement américain pour ralentir la vente des avions.

       1

      Alerter
  • moshedayan // 28.02.2018 à 10h04

    Duguesclin, vous avez raison, en ajoutant ces précisions : la Russie était prête à collaborer économiquement, technologiquement avec les Etats-Unis, sous Eltsine et au début de la présidence de Poutine, c’est seulement à partir de 2004 avec la 1re révolution “Orange” en Ukraine que le Kremlin a timidement d’abord mis fin à ses illusions. Ce fut le début des difficultés dans les échanges entre l’aéronautique russe et la firme Boeing par exemple. Le Kremlin a compris que sur le fond les Américains ne faisaient aucun réel transfert de technologies ( d’où les difficultés du Sukhoï Superjet 100 avec les sanctions…).
    Quant à la France, elle se soumet depuis 1944 aux Etats-Unis pour quémander : aide militaire pour l’Indochine,…, l’ouverture de marchés aux Etats-Unis… De Gaulle a signifié en 1966 le départ des bases américaines en France …et après il y eut 1968… De puissants relais américanophiles agissent.

     34

    Alerter
    • Sandrine // 28.02.2018 à 11h47

      “De puissants relais américanophiles agissent”
      Au début du XXe siecle, de puissants relais germanophiles agissaient; bien vite remplacés par les puissants relais américanophiles.
      Qu’est-ce qui pousse les élites économiques françaises (car ce sont elles qui orientent les élites politiques et une partie des élites intellectuelles) à se jeter dans les bras de puissances étrangères?
      Marx faisait remarquer que si la petite bourgeoisie mise généralement sur le nationalisme pour défendre ses intérêts, ce n’est pas le cas de la grande industrie ni de la finance, qui sont “internationalistes” par essence. Pourtant, cette remarque n’épuise pas le sujet : l’Etat profond américain est nationaliste (suprématiste même); la grande industrie allemande aussi – malgré la castration partielle de l’après 45. Pourquoi pas les Français?

       14

      Alerter
    • Sandrine // 28.02.2018 à 15h33

      « La France se soumet depuis 44 aux Usa »; on peut remarquer qu’elle s’etait soumise aux Allemands dans la période précédente.
      Mais qui est cette France qui se soumet si promptement? Et pourquoi ?

       9

      Alerter
      • Le Rouméliote // 28.02.2018 à 17h20

        C’est le choc de la guerre de 14-18 avec Aristide Briand et ses amis pacifistes et européistes. À partir du moment où ils ont cru (sincèrement) et fait croire que la nation était à l’origine de la guerre, ils n’ont eu qu’une idée : dissoudre la nation dans un espace plus vaste. D’abord au sein de la SDN et comme ça ne marchait pas, dans la chimère des “États-Unis d’Europe”. Ce qu’avaient compris les collaborationnistes à la Déat et leurs survivants après guerre, aidés des idiots utiles issus de la résistance intérieure, comme Frenay, le tout sous la houlette de Jean Monnet.

         11

        Alerter
        • moshedayan // 28.02.2018 à 18h03

          Vous avez raison, et “en même temps” (pardon pour ce mot !) certaines élites françaises misent sur le dépassement démographique face à l’Allemagne par exemple -la dépasser par le nombre de sa population – idée qui circule très fort chez Mélenchon.
          Dangereuse conception, selon moi, parce qu’aujourd’hui elle passe par l’immigration en Europe, et le patronat allemand a toujours su bien faire -avec les Slaves, les Turcs,… et les migrants du Proche-Orient. Elle est source de conflits et cette idée vieille est contraire à l’urgence de développements écologiques équilibrés entre le Nord et le Sud.

           5

          Alerter
          • Romuald // 02.03.2018 à 09h07

            “la dépasser par le nombre de sa population – idée qui circule très fort chez Mélenchon” Source ???

            C’est fou ce que l’on peut projeter sur la FI…! Donc, par nature je dirais presque par essence, la FI est internationaliste et préfère la cooépation à la compétition ! Comment pouvez-vous en déduire cette volonté de puissance que vous prêtez à la FI ?

             0

            Alerter
      • Brigitte // 28.02.2018 à 21h40

        Vous soulevez une question intéressante Sandrine. Je ne sais pas si cette duplicité est une spécialité française mais cela mériterait d’en faire l’analyse. Essayons d’y réfléchir.
        je n’ai pas de réponse prête à apporter.

         1

        Alerter
        • Brigitte // 01.03.2018 à 08h30

          Un mythe fondateur de la nation française fait défaut. “nos ancêtres les gaulois” est une formule récente et mal venue puisque la Gaule a été le premier exemple de désunion nationale. D’ailleurs, le succès d’Astérix vient plutôt de la métaphore du romain= français jacobin, parisien…
          Les rois de France (et de Navarre..) défendaient une souveraineté qui n’avait rien de nationale (dernier exemple de Louis XVI).
          La nation est née avec la révolution mais vu les déboires qui ont suivis, le mythe est resté inachevé…
          Un autre mythe, bien ancré celui-là, est l’universalisme français, jusqu’à faire notre les idéaux d’indépendance des autres, celui de l’Amérique. La Fayette, Bartholdi en sont les exemples les plus risibles.
          ça continue aujourd’hui, chez nos élites mais pas que. Comme signe de réussite, il faut avoir un rejeton installé à NY ou LA…ou à défaut Londres.
          “L’esprit d’ouverture” de France Culture en est le dernier avatar, sous le règne de Macron 1er, le nouveau monarque universaliste.

           3

          Alerter
    • Francesc Pougault // 28.02.2018 à 17h17

      en 68, les prolos se sont tapé plusieurs semaines de grève, ont eu des morts et des matraqués paŕ la flicaille de l’idolâtré grand charlot qui avait fui chez les germains. nous n’en avions rien à carrer des amerlos et le colombeyen avait bien laissé la plus grande france dans l’alliance atlantique

       3

      Alerter
      • Le Rouméliote // 28.02.2018 à 17h25

        En 68, il y a eu en tout et pour tout 2 morts : une crise cardiaque et un accident à Lyon avec un camion qui a écrasé une personne en reculant. Vous confondez avec Pierre Overney en 1970 et ce n’était plus de Gaulle. Souvenez-vous plutôt du préfet de police de Paris…

         9

        Alerter
        • Francesc Pougault // 28.02.2018 à 21h00

          gilles tautin n’a pas été noyé par les crs du grand charles;Overney n’a pas été truicidé par les sbires du gaulliste Pasqua; ne comptons pas les victimes des CDR etdesSAC. Le crucifore lorrain était un grand serviteur de la classe ouvrière et un pourfendeur du capitalisme

           2

          Alerter
          • Le Rouméliote // 01.03.2018 à 12h12

            Ma mémoire m’a fait défaut : mai 68 a provoqué la mort de 6 personnes. 4 manifestants ou grévistes, dont un par balles à Sochaux et 2 policiers, dont celui écrasé à Lyon. Pierre Overney a été abattu par Tramoni en 1972 (2 ans après la mort de de Gaulle). Maurice Grimaud avait écrit dans sa lettre aux policiers : « Je veux leur parler d’un sujet que nous n’avons pas le droit de passer sous silence : c’est celui des excès dans l’emploi de la force », et sa fille était sur les barricades ! 0 mort à Paris. C’est de Gaulle qui avait nommé Grimaud en remplacement de Papon nommé par Félix Gaillard en mars 1958.

             2

            Alerter
  • Louis Robert // 28.02.2018 à 10h23

    Appartenir à l’Empire (Karl Rove: « Nous sommes un Empire… ») a un prix, bien affiché à l’entrée pourtant:

    « AMERICA FIRST! » … « FULL SPECTRUM DOMINANCE! »

    Il est recommandé de toujours bien maîtriser la langue de ses maîtres…

    … et de bien connaître ses classiques.

    Dante: « Vous qui entrez ici… » – « Lasciate ogne speranza, voi ch’intrate » .

     12

    Alerter
    • Ardechois // 28.02.2018 à 11h45

      La servitude ,volontaire ,l’Europe rampante grâce à des complicités: Hollande ,Sarko ,Macron et Cie

       12

      Alerter
      • Philvar // 28.02.2018 à 12h52

        Même De Gaulle, allié de l’Angleterre, a dû rendre les armes sous la menace USA (+ Russe d’ailleurs) lors de son intervention sur le canal de Suez. Menace atomique sur nos pays ! Pas moins !

         5

        Alerter
        • Fritz // 28.02.2018 à 12h57

          Euh… En 1956, pendant la crise de Suez, c’est Guy Mollet qui présidait le gouvernement français. Charles de Gaulle était à Colombey, en pleine traversée du désert, même s’il a effectué une tournée outre-mer en septembre, pour visiter les territoires ralliés à la France Libre.

           17

          Alerter
        • Ardechois // 01.03.2018 à 10h06

          De Gaulle ou G Mollet(1956)??????De Gaulle n’est revenu au pouvoir qu’en 1958.

           1

          Alerter
  • Ardechois // 28.02.2018 à 11h03

    Ne pas être surpris par ce blocage:le libéralisme ne fonctionne toujours que dans un seul sens ;liberté du commerce tant qu’elle ne me gêne pas..Et comme nos responsables politiques ont démissionné de toute responsabilité les US dictent leur loi ,parfois par Allemagne interposée SNCF,EDF, airbus ,Alsthom tout y passera par l’intermédiaire de privatisations et ensuite participations!!!(vive l’Europe et la mondialisation..).

     16

    Alerter
  • Le Rouméliote // 28.02.2018 à 11h27

    Et pourquoi la Très Sainte Commission Européenne ne réplique-t-elle pas par l’exterritorialité de la législation européenne ? C’est pas à l’ordre du jour ? Ah, bon…

     10

    Alerter
    • tepavac // 28.02.2018 à 21h03

      1- il est bien dommage et dommageable que le billet se soit arrêté au cas du rafale, déjà que nos médias le passe sous silence, il y a un nombre de plus en plus conséquent d’industrie passant sous l’emprise des désidératas de l’Empire, et silence on tue….

      2- Aujourd’hui, c’est l’Union Européenne qui prononce les embargos au nom de la France, par le biais de la Direction Générale du Trésor à la Commission Européenne. On dénombre 21 pays touchés par des mesures restrictives aux échanges commerciaux, que doivent prendre en compte les entreprises françaises et de l’UE…. Et puis, je vois mal comment nous serions en attente d’une quelconque aide par une administration créée, subventionnée et dirigée par ceux là même qui nous torpillent et …méprisent

       6

      Alerter
  • Gérard2 // 28.02.2018 à 11h46

    On peut lire l’information différemment : sur l’exportation de Rafale PLUS missiles de croisière, une puce dans le missile de croisière pose problème.
    C’est la preuve que le Rafale a été conçu pour être employé (et vendu, mais ça fait partie de l’emploi) aussi souverainement que possible.

    Si seul un composant fait obstacle, il devrait y avoir moyen de le développer et produire chez nous. Il ne faut pas se plaindre non plus que les armements made in France, avant même de prendre en compte la distorsion liée aux taux de change surévalués considérant les performances de notre économie et notre balance commerciale, coûtent plus cher. C’est le prix de la liberté.

     4

    Alerter
  • occitan // 28.02.2018 à 11h48

    M’enfin ! On se dispute à propos de la vente d’un engin destiné à semer la mort ! Triste espèce humaine.

     4

    Alerter
  • Gérard2 // 28.02.2018 à 11h52

    (suite) Il conviendrait d’ailleurs de l’assumer plus nettement en honorant les commandes prévues (336 rafale initialement pour la France – or on s’arrêtera sans doute à 180 livraison au final) plutôt que de compter aussi explicitement sur les exportations pour prendre le relais (évidemment on peut objecter que l’un n’exclurait pas l’autre)

    Enfin on peut se pincer le nez en vendant des armes aux pétromonarchies et autres régimes autoritaires moyen orientaux (l’Egypte étant financée par les saoudiens). Ce n’est pas très glorieux, mais les Américains en vendent dix fois plus, et les anglais et allemands le double (comme on n’a d’yeux que pour le Rafale on ne voit pas passer toutes les ventes d’Eurofighter, de chars Leopard, de F-15, F-16, F-18, F-35 etc).

     6

    Alerter
  • Gérard2 // 28.02.2018 à 11h52

    (suite)
    Prélever des munitions sur les stocks français pour aider les saoudiens à bombarder Sanaa, c’est plus dégueu.
    Ratisser les Balkans en quête d’AK47 et RPG, livrer aux saoudiens pour qu’ils les envoient aux rebelles (=islamistes) syriens des dizaines de milliers de missiles antichar, c’est autre chose aussi.

    Enfin, concernant l’Egypte, on peut aussi se demander s’il est raisonnable de disséminer des missiles de croisière. Mais j’imagine que c’est l’argument de vente: acheter français c’est acheter de la souveraineté d’emploi sans restriction d’usage, quand les armes US ne pourront être employées que dans le cadre d’une coalition (anti iranienne par exemple).

     8

    Alerter
  • peyo // 28.02.2018 à 11h53

    Indépendances monétaire, technologique, économique sont les seules solutions, l’empire veille à censurer les néocolonies pour son seul bénéfice, même une puce les démange. Ils préfèrent les cadeaux comme les turbines Alstom données par le sauveur naufrageur Macron, le silence se fait.

     7

    Alerter
  • Idomar Yasagof // 28.02.2018 à 11h54

    Et que vont-ils trouver comme texte pour bloquer ou “négocier” le remplacement / réparation de nos turbines de centrale. Merci Macron d’avoir vendu Alstom aux us.

     5

    Alerter
  • Arcousan09 // 28.02.2018 à 12h05

    Le caniche n’obéit pas aux injonctions de Oncle Sam !!!!! Unbelievable !!!!!!!!!!!!!
    Cela mérite une sanction exemplaire … une bonne fessée …
    Non mais !!!!

     5

    Alerter
  • RV // 28.02.2018 à 15h57

    Et qu’attend le concert de Nations pour ne pas reconnaitre cette réglementation américaine ?
    Que ne saisit-il l’OMC ?

    bon, si on ne peut plus plaisanter . . .

     4

    Alerter
    • tepavac // 28.02.2018 à 20h38

      Ce ne sont que des habillages destinés aux public pour cacher toutes les sa….ies précitées dans les coms. Arnaques(le dollar), racket(sanction) , meurtre de masse(intervention démocratique)…..

       2

      Alerter
  • Ruoma // 28.02.2018 à 17h01

    Eh ben, ils sont nombreux les commentateurs de cet article à déplorer la situation, tout en continuant à se gargariser de l’Europe, l’UE, “l’union” €uropéenne, sans voir qu’avec l’OTAN, ce sont précisément les deux instruments US de domination et d’asservissement des pays membres.

    Autrement dit, si l’on prétend restaurer la souveraineté de l’État et l’indépendance de notre pays, il n’y a pas d’autre possibilité que de SORTIR de l’UE et de l’OTAN.
    1°) ça porte un nom, ça s’appelle le #Frexit,
    2°) il n’y a qu’une unique possibilité légale : activer l’article 50 du TUE et l’article 13 du TAN.
    3°) il n’y a, depuis 10 ans, qu’un seul homme politique qui se soit déclaré explicitement pour cette solution.
    Tous les autres sont (au choix) des bonimenteurs, arnaqueurs, enfumeurs, mystificateurs, manipulateurs, idéologues crédules.

     16

    Alerter
  • olivier gaudin // 28.02.2018 à 17h25

    Franchement, Je ne vois pas ce que viens faire l’extra-territorialité des USA dans cet article.
    Cela n’a rien à voir avec le problème de vente de puces. Il a simplement une interdiction de vente de matériel sensible. Parce que c’est l’Égypte ? Sans doute. Pour freiner la vente de Rafale alors que le Canada va lancer son appel d’offre afin de remplacer ses F18, certainement. Surtout le contrat Belge en cours pour lequel la France a préféré sortir de l’appel d’offre et faire une proposition de gouvernement à gouvernement avec retour sur investissement pour les belges, ce que ne proposent pratiquement pas les autres concurrents.
    Pour notre affaire de puce il faut principalement y voir un MBDA naïf qui aurait dû se pencher plus sur cette problématique, Comme l’avait fait Dassault au moment du contrat brésilien, les USA avaient déjà essayé de faire capoter l’affaire, avec les mêmes moyens, me sans y parvenir.
    Rappelons-nous que l’Allemagne avait fait la même chose quand nous voulions vendre un véhicule à un pays du moyen-orient.

     2

    Alerter
  • olivier gaudin // 28.02.2018 à 17h28

    Franchement, Je ne vois pas ce que viens faire l’extra-territorialité des USA dans cet article.
    Cela n’a rien à voir avec le problème de vente de puces. Il a simplement une interdiction de vente de matériel sensible. Parce que c’est l’Égypte ? Sans doute. Pour freiner la vente de Rafale alors que le Canada va lancer son appel d’offre afin de remplacer ses F18, certainement. Surtout le contrat Belge en cours pour lequel la France a préféré sortir de l’appel d’offre et faire une proposition de gouvernement à gouvernement avec retour sur investissement pour les belges, ce que ne proposent pratiquement pas les autres concurrents.
    Pour notre affaire de puce il faut principalement y voir un MBDA naïf qui aurait dû se pencher plus sur cette problématique, Comme l’avait fait Dassault au moment du contrat brésilien, les USA avaient déjà essayé de faire capoter l’affaire, avec les même arguments, sans y parvenir.
    Rappelons-nous que l’Allemagne avait fait la même chose lors de la vente de véhicules à un pays du Moyen-Orient.

     2

    Alerter
    • xc // 28.02.2018 à 19h23

      En somme, la situation est la même que si des étrangers faisaient une transaction nécessitant la sortie de notre territoire d’une œuvre d’art faisant partie de notre patrimoine interdit de sortie. Nous bloquerions cette œuvre, mais personne ne parlerait d'”extraterritorialité des lois françaises”.
      Mais parler d'”extraterritorialité des lois américaines” permet de fustiger ces méchants Américains.

       1

      Alerter
      • lvzor // 05.03.2018 à 08h37

        “…la situation est la même que si des étrangers faisaient une transaction nécessitant la sortie de notre territoire d’une œuvre d’art…”

        En somme, vous actez le fait que la France fait partie du territoire US …
        Pas mal dans le genre carpette.

         0

        Alerter
  • Forestier // 28.02.2018 à 20h39

    « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »
    François Mitterrand.

    on ne peut pas dire qu’on ne savait pas.

     8

    Alerter
    • lvzor // 05.03.2018 à 08h40

      La crapule vichyste savait, et ça ne l’a pas empêché de collaborer…

       0

      Alerter
  • Pat21 // 28.02.2018 à 21h34

    Qu’espérait le minable macrouille de la part des USA et du Président Trump, après ses nombreuses insultes et critiques.
    Si guerre il y a, elle politique et économique, le prétentieux caporal de l’UE se prend une nouvelle claque due à son incompétence. En avril il aura la possibilité de s’aplatir devant un grand chef.

     4

    Alerter
  • ceusette // 01.03.2018 à 09h56

    Dans le même temps, il fallait s’y attendre… Depuis son revirement en faveur des E-U et d’Israël, l’Égypte est devenue la chasse gardée pour les ventes d’armes américaines. C’était même trop beau de pouvoir vendre des Rafales à ce pays! Il fallait bien faire passer la pilule de la non vente des Mistrals… Une fois l’affaire un peu oubliée, on revient aux choses sérieuses et on trouve un prétexte pour faire capoter l’affaire. Rien de plus classique… Mais je ne sais pas si ce jeu ne se retournera pas contre eux: pour ne plus connaître ce genre de mésaventure, on n’achètera plus de composants américains, et ce ne sera pas forcément bon pour l’économie américaine…

     0

    Alerter
  • Sergio // 01.03.2018 à 10h24

    Qu’est ce qui à rendu légales hors des États Unis, les lois américaines? Et pourquoi serait-ce à sens unique? La lâcheté du reste du monde.

     6

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications