Les Crises Les Crises

Commentaire recommandé

bili // 18.02.2018 à 17h51

je pense qu’il feint le naïf… pour garder sa place ou sinon le pauvre n ‘est pas conscient des choses.
à la 45 min il dit : “je suis anti complotiste .. je crois au hasard , je crois à la liberté je ne crois pas à l’hyperpuissance…”
Faudra qu’il aille expliqué ça à toute les démocraties socialiste renversé avec l ‘aide de la CIA en Amérique du sud durant tout le 20 eme siècle…

38 réactions et commentaires

  • catherine // 18.02.2018 à 12h23

    Il n’a pas ici le temps neutre (et donc louable) qu’on lui connaissait dans ses émissions.
    Il se montre un homme indépendant, rebelle, avec une lucidité de regard sur la société beaucoup plus avancée et construite qu’il ne pourrait y paraître.

    J’ai particulièrement apprécié ses conseils pour la jeunesse :

    « servez-vous de votre intelligence, ne misait pas tout sur l’intelligence des autres ne faites pas une confiance aveugle en des gens assis sur un canapé devant des caméras comme ça, et qui vous refont le monde et qui ont l’air de savoir de quoi il parle ; ils ne le savent pas forcément et leurs intentions ne sont pas toujours très bonnes ne sont pas toujours aussi pures qu’ils voudraient nous le faire croire »
    « ne soyez pas maccarthyste ”
    « je ne sais pas comment ils vont faire » cette dernière réflexion faite sur un ton grave et perplexe, portant sur la question de savoir comment les jeunes vont pouvoir s’informer, cette question lancinante qui pourrait faire l’objet ici d’un débat.
    En attendant on peut déjà lire sur les crises…

      +23

    Alerter
  • Manuel // 18.02.2018 à 12h43

    1h08min07s Taddéï : ” On sait bien que Snowden, Assange en étant des ennemis de l’Etat, ce ne sont pas seulement des ennemis de l’Etat américain, ce sont aussi des ennemis de l’Etat quel qu’il soit, y compris de l’Etat français. On ne peut pas s’attendre de l’Etat français tout à coup trouve que, oui ce serait de l’opportunisme, donc, comme Poutine accueillant Snowden. Vous voyez ? C’est de l’opportunisme… Les ennemis de mes ennemis sont mes amis.”

    Mouai. Très grand malaise dans l’interview.

    Je pense qu’à ce niveau, on ne réfléchit pas en ami/ennemi, mais en intérêt convergent ou intérêt divergent.

    Le gouvernement Français a surtout eu peur des représailles américaines.
    Mais surtout le gouvernement Français ne veut pas reconnaître le statut de lanceur d’alerte pour continuer à faire leurs magouilles.

    Cf Antoine Deltour : http://www.liberation.fr/france/2018/01/11/le-lanceur-d-alerte-antoine-deltour-obtient-gain-de-cause-en-cassation_1621729
    Enfin une victoire !!

      +9

    Alerter
  • Manuel // 18.02.2018 à 12h46

    1h08min07s Taddéï : ” On sait bien que Snowden, Assange en étant des ennemis de l’Etat, ce ne sont pas seulement des ennemis de l’Etat américain, ce sont aussi des ennemis de l’Etat quel qu’il soit, y compris de l’Etat français. On ne peut pas s’attendre que les Français tout à coup trouve que, oui ce serait de l’opportunisme, donc, comme Poutine accueillant Snowden. Vous voyez ? C’est de l’opportunisme… Les ennemis de mes ennemis sont mes amis.”

    Mouai. Très grand malaise sur le plateau.

    Je pense qu’à ce niveau, on ne réfléchit pas en ami/ennemi, mais en intérêt convergent ou intérêt divergent.

    Le gouvernement Français a très peur des représailles américaines.
    Mais surtout le gouvernement Français ne veut pas reconnaître le statut de lanceur d’alerte pour continuer à faire leurs magouilles.

    Cf Antoine Deltour : http://www.liberation.fr/france/2018/01/11/le-lanceur-d-alerte-antoine-deltour-obtient-gain-de-cause-en-cassation_1621729
    Enfin une victoire !!

      +26

    Alerter
  • aladin0248 // 18.02.2018 à 17h19

    26min37 “Regardez la presse américaine. Elle appartient à des milliardaires et a toujours fait du bon travail…”. Ouais ouais ouais … Ben oui, elle a toujours été alignée sur la politique hégémonique impériale sauf peut-être à l’époque de Vietnam. Quand même !

      +25

    Alerter
  • condamy // 18.02.2018 à 17h43

    Déçu par, de sa part , une volonté de confort personnel avant tout chose, un observateur qui se veut neutre mais tellement neutre qu’il en devient sans goût et sans substance .

      +23

    Alerter
    • catherine // 18.02.2018 à 23h17

      Neutre c’est déjà pas mal dans le cadre du métier qu’il fait.

      Et cela lui a valu pas mal de déboire, preuve que l’on apprécie pas que la neutralité prévale pas dans le monde l’information et il aura au moins servi à le révéler au grand jour.

      Chacun a son rôle à jouer dans ce monde, aucun n’est petit.

        +13

      Alerter
    • Vladimir // 20.02.2018 à 20h09

      Un journaliste et surement un observateur DOIT etre neutre ( les faits sont les faits et rien d’autre ) , sinon il n’est pas honnete , rien a voir avec le “confort” ,mais tout avec la déontologie !
      Et pour le reste son émission était LA SEULE que je regardais ,elle était PASSIONNANTE,alors le traiter de sans gout et sans substance , certains ne sont JAMAIS contents ,mais que feraient ils a sa place ?

        +4

      Alerter
  • bili // 18.02.2018 à 17h51

    je pense qu’il feint le naïf… pour garder sa place ou sinon le pauvre n ‘est pas conscient des choses.
    à la 45 min il dit : “je suis anti complotiste .. je crois au hasard , je crois à la liberté je ne crois pas à l’hyperpuissance…”
    Faudra qu’il aille expliqué ça à toute les démocraties socialiste renversé avec l ‘aide de la CIA en Amérique du sud durant tout le 20 eme siècle…

      +27

    Alerter
  • Cris Bdx // 18.02.2018 à 19h49

    Ah ! Catherine, heureusement qu’il y a votre écrit. Tant les commentaires qui le suivent (à cette heure 19h40- le 18) sont affligeants. Descartes revient, ils sont devenus fous, sinon le manichéisme va l’emporter, pour le plus grand malheur de la pensée française et du combat politique.

      +4

    Alerter
  • Valmeysien de Bouvines // 19.02.2018 à 05h22

    L’esprit de finesse de Frédéric Taddeï va toujours faire grincer des dents ceux persuadés de participer à une bataille cosmique entre le Bien et le Mal (grand capital, patriarcat, franc-maçonnerie, complot juif, les “croisés” de l’Occident, etc…) afin qu’advienne une harmonie ultime qui, lorsque l’on rentre dans le détail, a tout d’un cauchemar totalitaire.

    Certaines évidences sont pourtant là : augmentation de l’espérance de vie, baisse de la violence (criminalité et guerres), meilleur accès à la connaissance etc…
    Manifestement nos “bourreaux”, nos “maîtres” s’y prennent comme des manches pour nous opprimer.

    Cherchons à améliorer le monde et à prévenir qu’il se dégrade ; repérons les ERREURS de nos dirigeants (et ils en font) mais sans rejeter les fondamentaux de nos sociétés car ces fondamentaux sont excellents ; et ne supposons pas une malveillance généralisée car en plus d’être faux, cela ne sert à rien sur le plan rhétorique, et c’est malsain sur le plan psychologique.

      +5

    Alerter
    • Pinouille // 19.02.2018 à 09h12

      J’implore ceux qui, comme vous ou Catherine ou Cris Bdx, défendent cette position de participer davantage à la vie de ce blog.
      Car des fois, je dois admettre me sentir un peu seul et perdre l’envie…

        +2

      Alerter
      • Valmeysien de Bouvines // 20.02.2018 à 05h25

        Pinouille,

        Ce n’est pas vraiment une position, c’est plutôt un état d’esprit.

        A la limite pourrait-on dire que j’ai une position anti-idéaliste, ou anti-esprit de géomètre et encore je n’en suis pas certain pour deux raisons :

        – formuler une proposition politique sans avoir en tête une vision “idéale” de l’organisation de la Cité, ni sans désigner un “méchant”, un bouc émissaire, est peut-être impossible.

        – je constate que les idéalistes, ou les esprits de géomètres (contre l’esprit de finesse pour reprendre la dichotomie de Pascal) sont très motivés. Ceux n’étant pas persuadés de livrer une bataille contre des méchants pour une noble et grande cause ont parfois tendance à tomber dans la nonchalance comme Taddeï qui nous explique que s’il avait l’argent de Lagardère il irait boire des cocktails à Saint-Barthe. Pourquoi pas mais du coup il prend la direction du banc de touche de l’histoire et je n’ai pas envie de le suivre.

        Mais ok je ferai un effort pour participer davantage.

          +1

        Alerter
    • Eric // 20.02.2018 à 19h11

      « Certaines évidences sont pourtant là : augmentation de l’espérance de vie, baisse de la violence (criminalité et guerres), meilleur accès à la connaissance etc… »
      C’est une blague ?! Espérance de vie en bonne santé ? Pays mis successivement et de manière quasi ininterrompue à feu et à sang par nos «démocraties avancées » ? Niveau d’éducation en chute libre ? Passons.
      « Manifestement nos “bourreaux”, nos “maîtres” s’y prennent comme des manches pour nous opprimer. »
      Il faut plutôt dire qu’un discours tel que le vôtre ne risque pas d’être opprimé, tout simplement parce qu’il n’en donne strictement aucun motif, bien au contraire même. C’est aussi simple que ça. La blague.

        +4

      Alerter
      • Valmeysien de Bouvines // 20.02.2018 à 19h50

        Eric,

        Espérance de vie : https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/graphiques-cartes/graphiques-interpretes/esperance-vie-france/

        Nombre de morts dans les guerres : https://www.herodote.net/Un_monde_moins_violent_que_jamais_-article-1193.php

        Vous contestez quoi exactement ? Ces données que je fournis là sont fausses ?

        Je précise que la situation se dégrade sur plusieurs fronts depuis les années 2000. Mais sur le temps long les évidences sont bien là.

        Je ne sais pas exactement comment vous vous y prenez pour tenter d’opérer un jugement général sur la période mais en ce qui me concerne je la compare aux époques précédentes.

        Il semblerait que votre méthode consiste à la comparer à un idéal formé théoriquement où les guerres ne semblent pas exister (puisque vous évoquez les guerres).
        Evidemment dans ce cas notre période est pourrie, et l’humanité entière est pourrie, toujours et partout. Vous trouvez ça constructif de partir de là ?

          +1

        Alerter
        • Eric // 20.02.2018 à 21h22

          Ben çà c’est du lourd, de la source parfaitement fiable, exhaustive et approfondie. L’affaire est vite pliée avec vous. Vos commentaires sont d’une naïveté confondante. Mais tout cela est sans doute constructif comme vous dites et pas du tout de l’ordre du déni.
          « Il semblerait que votre méthode consiste à la comparer à un idéal formé théoriquement »
          Et bien il vous semble mal mais il vous suffit de raconter n’importe quoi apparemment ! Or j’en suis encore désolé mais c’est vous qui semblez planer à quinze milles. Ainsi :
          « … où les guerres ne semblent pas exister (puisque vous évoquez les guerres). »
          Euh ! Petit souci dans la mesure où je suggère précisément le contraire ! ça a l’air d’être votre truc l’inversion accusatoire. Si vous n’avez rien d’autre en rayon, ce serait mieux de ne pas insister.
          Pour finir sur une note d’humour car il le faut bien : j’ai adoré dans cet article survolé – c’est le genre de propagande dont je vous avouerai que je la vomis systématiquement depuis si longtemps que je ne la goûte désormais plus que du bout des lèvres et encore, tant je me demande ce qui l’emporte du cynisme ou de la bêtise, même si j’ai ma petite idée – le « selon les statistiques du département d’état américain » !!! Comme dirait Luchini, c’est énorme ! 🙂

            +0

          Alerter
          • Valmeysien de Bouvines // 20.02.2018 à 22h35

            Eric,

            Je ne comprends pas le sens général de votre propos.
            On va préciser.

            Prenons la période des deux derniers siècles. Est-ce que, dans la tendance générale, ces choses ont augmenté ou diminué :
            – l’espérance de vie ?
            – le nombre de morts dans les guerres ?
            – la violence criminelle ?
            – l’accès à la connaissance ?
            etc…

            Sur le plan de l’existence matérielle, il n’y a pas photo. Je vous mets au défi de me trouver un seul lieu et une seule période de l’histoire où la vie était meilleure que dans un pays développé dans la période contemporaine.

            Je nuance mon propos sur deux points : d’abord l’existence matérielle n’est pas l’unique référent pour l’épanouissement humain ; et ensuite que des fluctuations existent, notamment une dégradation depuis les années 2000.

            Soyez précis svp et dites-moi quels sont les points que vous contestez ?

            PS : vos insinuations sur ma bêtise ou ma naïveté sont injustifiées, inopérantes s’il s’agit de me vexer, et rhétoriquement contre-productives.

              +0

            Alerter
            • Eric // 20.02.2018 à 23h57

              Vous ne m’avez peut-être pas compris, c’est possible. J’ai passé l’âge de « relever les défis » !!! Je n’ai pas parlé de bêtise vous concernant (l’emploi de ce qualificatif concernait la nature de l’article de belle propagande que vous aviez mis en lien) mais de naïveté. Je n’ai pas pour habitude de me contenter d’insinuer. Nous ne tomberons pas d’accord d’une part et surtout il y aurait trop de vastes et complexes sujets à aborder (éducation, santé, guerre, excusez du peu !). Je note juste l’absurdité qu’il y a à affirmer des choses sur la qualité de vie (dont la définition même est plus que problématique) concernant des périodes passées. S’il n’y avait que ça. Je ne sais pas ce que vous lisez mais si j’avais un conseil à donner, je vous dirais de trouver autre chose que des sources du département d’état américain … pour dénombrer les victimes de guerre dont ce pays est presque toujours à l’initiative. C’est une sinistre farce.
              Et je me décide enfin à tenir parole en allant voir ailleurs. Bonne continuation et bonnes lectures.

                +3

              Alerter
            • nobodo // 21.02.2018 à 11h23

              si j’extrapole au maximum pour caricaturer et que tous les mongoles comprennent, oui, en 2018 eau chaude au robinet et internet pour le divertissement on vit mieux qu’à la préhistoire habillé en peau de zob de léopard le gourdin de bois mal dégrossi comme arme et outil de base…

              le problème avec les gens qui veulent avoir raison en faisant des comparaisons et se basent dessus c’est qu’ils n’ont pas la moindre idée de la notion d’équité.

              on ne peut comparer 2018, qu’à partir d’un seuil technologique identique, soit 2007. pour le smartphone.

              vous n’avez que 10 ans de flèche pour comparer le niveau de vie. au dela, vous vous mentez pour faire parler les chiffres en votre faveur. je vous laisse faire les recherches, mais ca va pas vous plaire, surtout pour le niveau de vie et la longévité.

                +0

              Alerter
            • Eric // 21.02.2018 à 13h05

              Le terme de mongole pour désigner Valmeysien de Bouvines, ou quiconque d’ailleurs, est parfaitement excessif et inapproprié. D’autant que tout le monde a bien compris le « hiatus » sans vos « explications ».

                +0

              Alerter
            • Valmeysien de Bouvines // 24.02.2018 à 22h48

              Nobodo,

              Le mongol vous signale qu’il a lui même indiqué qu’il y avait un dégradation depuis les années sur plusieurs fronts en France.

              Votre réponse est hors-sujet.
              Si vous avez un désaccord veuillez indiquer précisément le point que vous contestez plutôt que de partir sur trente sujets en même temps qui n’ont rien à voir avec mon commentaire.

                +0

              Alerter
        • bhhell // 22.02.2018 à 21h56

          Votre “instantané” lénifiant ne vaut que sur la base d’un présupposé développement infini des ressources naturelles. C’est le pari de la société industrielle et il est perdu.
          Deux générations ont suffi à les cramer et les conséquences ne se feront pas attendre.
          Le pic du pétrole bon marché est derrière nous : le rendement est passé de 100 à 14 pour un baril. Et la civilisation industrielle, ce n’est que le pétrole, rien d’autre. Si on ajoute la 6e extinction de masse en cours et le réchauffement climatique, mon intuition me dit que vos statistiques vont rapidement connaitre de prompts soubresauts.
          Quant à la” bonne volonté de nos élites”, c’est le cliché typique de droite: négation de l’exploitation, de la violence sociale (invisible), du conflit, maintien du statu quo (les fondamentaux,” accumulation et destruction”, sont excellents).
          Non, vraiment, votre anti-idéalisme vous honore

            +0

          Alerter
          • Valmeysien de Bouvines // 24.02.2018 à 23h05

            bhhell,

            Je ne conteste pas la possibilité que mes statistiques connaissent de prompts soubresauts, et je n’ai jamais dit que l’avenir serait radieux, je ne lis pas dans les mares de cafés.

            Pour ce qui est de la consommation des ressources j’aimerais beaucoup savoir quelle est la conclusion opérationnelle de la dénonciation de la société industrielle. Faut-il revenir à un une société pré-industrielle, ou bien post-industrielle ? Ou bien allez-vous me dire comme tant d’autres qu’il faut “inventer un nouveau modèle” sans jamais préciser dans le détail ce que cela implique. Je vous écoute.

            En attendant peut-être faut-il plutôt regarder du côté des techniques que ce soit les éoliennes, les panneaux solaires, l’énergie nucléaire ou que sais-je encore de nouvelles INDUSTRIES qui permettraient d’éviter ou d’atténuer les travers que vous évoquez. Mais s’il s’agit de dénoncer “la société industrielle” je ne vois pas du tout où cela nous mène.

              +0

            Alerter
          • Valmeysien de Bouvines // 24.02.2018 à 23h12

            bbehll,

            Par ailleurs je n’ai jamais parlé de la “bonne volonté” de nos élites.
            Je n’attends pas des dirigeants qu’ils aient des bonnes intentions. Ce que je constate c’est que nos institutions et nos lois ont, manifestement, apporté une amélioration sur le plan matériel. Je n’ai jamais dit que la cause était la bienveillance des élites.

            Par contre je constate que beaucoup, comme vous, sont prompt à dénoncer la “malveillance” de nos élites, comme s’il était un jour possible, avec le pouvoir du peuple ou bien d’une nouvelle élite, de remplacer le pouvoir malfaisant par quelque chose de bienveillant, de pur et de vertueux.

            Par définition le pouvoir attire d’abord ceux qui désirent le pouvoir. Le but est de canaliser leur volonté de puissance de telle sorte qu’elle converge vers l’intérêt général. Attendre la venue d’une Avant-Garde révolutionnaire vertueuse et désintéressée est naïf et, si je reprenais votre phrasé, le cliché typique d’une gauche puérile.

              +0

            Alerter
  • TeoNeo // 19.02.2018 à 12h34

    @Valmeysien de Bouvine. Certes on peut rappeler que nous ne sommes pas les plus à plaindre. Nous avons herité de précieux acquis de luttes passées, mais il est important de rester vigilant si nous voulons les conserver.
    On beneficie d’une expression relativement libre grace à un heritage et pas forcement par la bienveillance de nos politiciens qui ne sont là que depuis moins de 10 ans et qui doivent faire avec “l’infrastructure” existante.
    Je prefere encore avoir du dechet parmi les lanceurs d’alertes plutôt que d’avoir un secteur de information de plus en plus concentré avec tout le potentiel d’appauvrissement de l’info.
    Serait on au courant de la forte presence de neo-nazis parmi les emeutiers de Kiev avec les seules infos du Figaro et du Monde ? Comment le decodex du Monde aurait traité un blog qui aurait denoncé le pillage de la société française Gemplus par la CIA ?
    Rester vigilant et lancer des alertes n’a pas grand chose avoir avec une attaque sur les fondamentaux de nos sociétés je pense même que c’est le contraire.

      +5

    Alerter
    • Valmeysien de Bouvines // 20.02.2018 à 04h42

      TeoNeo,

      Si on parle uniquement de la situation matérielle dans un pays développé comme la France, le segment de phrase “nous ne sommes pas les plus à plaindre” est un gros euphémisme si on compare les époques entre elles.

      La situation se dégrade en France depuis les années 2000 environ, il faut comprendre pourquoi, en parler, trouver des solutions etc…

      Je ne vois pas où est le désaccord ici.

      J’ajouterais qu’attendre des politiciens qu’ils soient bienveillants n’est pas opérant. Ce que j’attends de nos institutions et de nos lois, c’est, entre autre, qu’elles canalisent la volonté de puissance de nos dirigeants dans le sens de l’intérêt général.

      Je me méfie de la pensée politique qui attend de nos lois qu’elles transforment l’homme en un être bienveillant. Les Savonarole de ce monde ont une pile de cadavres à leur actif que tous les escrocs, les malins, les égoïstes placés à la tête de quelque Cité ou Empire que ce soit n’ont jamais réussi à égaler.

        +1

      Alerter
  • condamy // 19.02.2018 à 13h18

    Eh oui,la neutralité a bien des avantages : pensez donc a la position suisse pendant la seconde guerre mondiale et à tous les avantages qu’elle a pu en retirer !!

      +4

    Alerter
    • catherine // 19.02.2018 à 14h28

      Des français entre autres ont pu retirer des avantages de la neutralite Suisse.

      C’est pas mal de pouvoir trouver un endroit où se réfugier de la dinguerie humaine.

        +3

      Alerter
      • condamy // 19.02.2018 à 20h40

        Oui ceux qui possédait l’argent nécessaire pour y rester ou y entrer;n’oubliez pas le douanier suisse puni et licencié par son autorité pour avoir laisser pénétrer un réfugié démuni ,il a tété réhabilité bien après la guerre .

          +2

        Alerter
  • Scorpion bleu // 19.02.2018 à 13h23

    “Les limites du débat”. Oui en effet.

    L’émission du dandy intelligent et cultivé Frédéric Taddei “Ce soir ou jamais” fut à bien d’égards intéressante et courageuse durant dix années.

    L’émission a d’évidence dérangé le pouvoir en place, bien que Taddei s’en défende dans cet interview et elle a été arrêtée. Le voilà directeur de la rédaction de LUI et journaliste à Europe 1. Pourquoi pas ?

    Si sa mise à distance des événements, des situations, de la réalité est souvent juste et séduisante, reste que sur bien des points son apparente nonchalance et son désir à tout prix de neutralité devient désagréable et frise le cynisme.
    Qu’il continue à nous parler d’arts plastiques, de littérature et de musique…

    Quant au social et au politique, il vieillit et a choisi son camp, ses intérêts.

      +9

    Alerter
    • Ananymous // 19.02.2018 à 21h08

      Bien dit.
      Comme je le disais plus haut.
      Il vient faire un interview pour parler de sa personne.
      Donc de ses convictions.

      Il montre cynisme et instinct de survie.

      A titre personnel, j aurai préféré qu’ il s abstienne et garder l image, même idéalisée, de lui dans son émission fétiche.

      Et pas cet acte de semi soumission, d un “animateur” usé et en fin de parcours…

        +4

      Alerter
  • christian gedeon // 19.02.2018 à 18h02

    Pauvre Taddei, que j’admire. Ses censeurs sont sans pitié…nous vivons une époque grinçante.

      +1

    Alerter
  • jef // 19.02.2018 à 23h31

    J’ai suivi les débats de Taddeï jusqu’en 2012 et puis il s’est produit un changement très net dans l’organisation de cette émission. La qualité des débats et des intervenants ont baissé d’un cran à partir du moment où l’émission a basculé de France 3 vers France 2. Notamment lors des débats portant sur l’économie ou les questions de société, il était assez courant d’y entendre des personnes telles que Paul Jorion, Sapir, Todd ou Lordon…. Après 2012 bizarrement ils ne sont plus jamais apparus dans l’émission qui du même coup s’est assagie sans vraiment de débat. Décevant mais était ce la condition pour rester dans la grille des programmes?

      +5

    Alerter
  • mouton // 20.02.2018 à 01h17

    acheter les médias pour le prestige …il est plus intelligent que cela !

      +1

    Alerter
  • Olposoch // 20.02.2018 à 10h54

    “la vie est belle pour ceux qui n’en ont pas peur”…
    Sur qu’un “animateur” télé qui fait un taf intérressant rémunérateur et hautement gratifiant, faut pas compter sur lui pour penser une quelconque forme de remise en question des systèmes, le “tout est possible” et le “je crois au hasard” permet de ne pas se poser la question de la responsabilité et des responsables… n’accuse personne, pense rien, ne veut se fâcher avec personne…on comprend qu’il n’aille pas voter, tout va bien pour lui, la seule vie qui lui ferait envie au-dessus serait celle de l’oisiveté d’un milliardaire à St Barth’…
    Et ce genre d’opportunisme teinté de cynisme est ce qui se fait de plus hétérodoxe dans ces médias?

      +3

    Alerter
    • Olposoch // 20.02.2018 à 11h31

      Plutot que de perdre plus d’1 heure avec le Nagui du débat télévisé, je conseillerais l’interview aussi sur thinkerview de JP Canet et D Koubbi…

        +1

      Alerter
      • Olposoch // 20.02.2018 à 11h52

        le lien:

        https://thinkerview.com/journalistes-liberte-dexpression-danger/

        …ou l’on comprend que la vie n’est pas belle pour tous les journalistes, que tout n’est pas possible, que le hasard n’est en rien une explication au truc…

          +2

        Alerter
        • Olposoch // 20.02.2018 à 12h00

          …dernier truc, si Taddei critique les débats organisés entre les “complotistes” et ceux qui ” n’y comprennent rien”, il aurait été intéressant, vu qu’il se situe au desuus de ces deux options, de savoir ce que lui comprend, quelles conclusions sa culture et son professionalisme l’ont amené à croire… le tout sans remettre en question son job chez Lagardère le vendeur d’armes aux salafistes…

            +3

          Alerter
  • Barbier // 26.02.2018 à 17h53

    Le plus important avec “Ce soir ou jamais”, c’est que l’on avait une émission de débats à 22h30 avec des invités venant de différents horizons ou n’apparaissant nullement ailleurs donc avec un discours changeant de la doxa habituelle. Et oui la confrontation intellectuelle, c’est mieux que dire celui-là ou celle-ci c’est un méchant, un comploteur, un agent de l’étranger, la cinquième colonne ou un ex-cagoulard reconverti dans les affaires.
    Et puis quelqu’un disant que Manuel Valls n’était pas sa tasse de thé ne peut pas être foncièrement mauvais, juste lucide. :o)

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications