Les Crises Les Crises
28.avril.201828.4.2018 // Les Crises

[Vidéo] Irak 2003 : Guerre, mensonges et vidéo, par LCP

Merci 82
J'envoie

Source : LCP, François Bringer, 18/03/2013

Dix ans après le déclenchement du conflit, François Bringer, journaliste spécialiste des États-Unis, explore la machine de guerre montée par les hauts responsables de l’administration américaine pour légitimer
à la fois juridiquement, politiquement et moralement l’intervention en Irak…

Ce documentaire retrace le cheminement de la stratégie néoconservatrice de l’administration Bush, avec ses retombées économiques et politiques, pour déclencher ce qui ressemble à une guerre d’agression.

Une coproduction LCP-Assemblée nationale / Point du jour

Source : LCP, François Bringer, 18/03/2013


Droit de suite : Irak : la guerre vaut bien un mensonge ?

Source : LCP, 02-11-2015

Débat après le documentaire : “Guerre, mensonges et vidéos”, avec en invités :

Jean-Michel Boucheron, Ancien député et conseiller affaires stratégiques et défense du Président de l’Assemblée nationale

Renaud Muselier, Député européen LR et ancien secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères (2002-2005)

Thomas Rabino, Historien

Rachel Marsden, Fondatrice de “Rachel Marsden associates”

Source : LCP, 02-11-2015

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Jteroxgnab // 28.04.2018 à 11h47

Aucun des intervenants n’a mentionné l’aspect médiatique et le danger qu’il représente pour la démocratie.

Colin Powell était un “héros de guerre”, oui, parce que ce sont les grands médias qui ont voulu lui donner une telle image.

Ceux qui ont lu le dossier de Robert Parry sur Colin Powell savent que c’est avant tout un arriviste, quelqu’un qui s’est bien gardé de dénoncer les massacres de civils au Vietnam pour protéger sa carrière.

C’est aussi lui qui a donné l’idée à Bush Sr. de donner un ultimatum intenable à Saddam, ce qui a permis la première du Golfe et de débarrasser l’Amérique du “syndrome du Vietnam”, avec lequel il aurait été beaucoup plus difficile de lancer les guerres au Moyen-Orient.

Pas de rappel non plus que les gens qui n’allaient pas dans le sens de l’administration Bush ont été punis (affaire Valerie Plame), que les journalistes qui doutaient ont été virés (Phil Donahue), tandis que les propagandistes ont été récompensés.

Ces mêmes grands médias aujourd’hui portent aux nues Robert Mueller et James Comey, alors qu’ils ont colporté sciemment les mensonges de l’administration Bush, et qu’ils ont joué un rôle majeur dans le développement du programme illégal de surveillance de masse.

C’est enrageant de voir aussi un tel manque d’auto-critique. Les Français s’imaginent que puisque notre gouvernement et les médias disaient la vérité en 2003, ils disent probablement la vérité également aujourd’hui.

Combien de temps encore faudra-t-il attendre avant que LCP ne fasse des documentaires sur nos mensonges en Libye ? En Ukraine, avec Laurent Fabius et son “Svoboda n’est pas un mouvement d’extrême-droite” ? En Syrie, avec notre soutien aux rebelles “modérés” ?

20 réactions et commentaires

  • hansolo // 28.04.2018 à 06h56

    Merci pour cette mise en avant!
    Incroyablement actuel !

      +6

    Alerter
    • Tozak // 29.04.2018 à 06h19

      Non, pas actuel ! Une lucidité journalistique qui a quinze ans de retard ça ne vaut RIEN ! ça ne change RIEN ! ça ne coûte RIEN !
      C’est dans le vif de la manipulation, sous la pression de la tourmente émotionnelle provoquée, sous les coups des mensonges provocateurs, en plein “délire merdiatique” que l’on reconnait les rares journalistes qui arrivent à rester debout ! Ceux qui se couchent pendant ces tempêtes -où la vérité et la lucidité sont les premières victimes- et qui se réveillent 15 ans plus tard pour faire bonne figure, vous êtes co-responsables de ces guerres immondes !

        +9

      Alerter
  • Christian Gedeon // 28.04.2018 à 07h18

    Comme des arracheurs de dents,avéc des millions morts à la clé. Et figurez vous qu’ils sont libres comme l’air,eux et leurs nombreux supporters médiatiques et intellectuels. La preuve par neuf qu’on peut faire gober n’importe quoi,et sans conséquences quand le mensonge est dévoilé. Un clou chasse l’autre ” avéc l’information en con tenu” ,non ce n’est pas une erreur de frappe.

      +18

    Alerter
  • Cruzz T. Batt // 28.04.2018 à 10h40

    La stratégie US de “regime change” décryptée ici est désormais indicible, dès lors qu’on remplace “Irak” par “Syrie” et “Saddam” par “Bachar”.

    Le verrouillage néoconservateur a produit ses effets, seulement trois ans après la diffusion de ces documentaire et débat.

    Hallucinant.

      +7

    Alerter
  • Jteroxgnab // 28.04.2018 à 11h47

    Aucun des intervenants n’a mentionné l’aspect médiatique et le danger qu’il représente pour la démocratie.

    Colin Powell était un “héros de guerre”, oui, parce que ce sont les grands médias qui ont voulu lui donner une telle image.

    Ceux qui ont lu le dossier de Robert Parry sur Colin Powell savent que c’est avant tout un arriviste, quelqu’un qui s’est bien gardé de dénoncer les massacres de civils au Vietnam pour protéger sa carrière.

    C’est aussi lui qui a donné l’idée à Bush Sr. de donner un ultimatum intenable à Saddam, ce qui a permis la première du Golfe et de débarrasser l’Amérique du “syndrome du Vietnam”, avec lequel il aurait été beaucoup plus difficile de lancer les guerres au Moyen-Orient.

    Pas de rappel non plus que les gens qui n’allaient pas dans le sens de l’administration Bush ont été punis (affaire Valerie Plame), que les journalistes qui doutaient ont été virés (Phil Donahue), tandis que les propagandistes ont été récompensés.

    Ces mêmes grands médias aujourd’hui portent aux nues Robert Mueller et James Comey, alors qu’ils ont colporté sciemment les mensonges de l’administration Bush, et qu’ils ont joué un rôle majeur dans le développement du programme illégal de surveillance de masse.

    C’est enrageant de voir aussi un tel manque d’auto-critique. Les Français s’imaginent que puisque notre gouvernement et les médias disaient la vérité en 2003, ils disent probablement la vérité également aujourd’hui.

    Combien de temps encore faudra-t-il attendre avant que LCP ne fasse des documentaires sur nos mensonges en Libye ? En Ukraine, avec Laurent Fabius et son “Svoboda n’est pas un mouvement d’extrême-droite” ? En Syrie, avec notre soutien aux rebelles “modérés” ?

      +33

    Alerter
    • Haricophile // 28.04.2018 à 13h52

      L’ultimatum intenable est une longue pratique dans la « diplomatie » des USA ( Hitler était un amateur en la matière finalement, en plus c’était très revanchard a propos d’autres conditions inacceptables de la part de la France… je m’égare).

      Bref, un magnifique exemple est l’ultimatum inacceptable posé aux Japonais afin d’ouvrir a l’humanité la prodigieuse ère atomique si nécessaire au progrès… un génocide pour inaugurer une ère de progrès scientifique et technique, quoi de plus fort comme symbole ?

        +6

      Alerter
  • Pegaz // 28.04.2018 à 12h02

    Rachel Marsden est passée à ” l’ennemi ” 😉
    Chroniqueuse à Sputnik

      +4

    Alerter
  • Louis Robert // 28.04.2018 à 12h19

    Je ne supporte plus.

    De les voir tous croyant avoir la main sur le cœur, alors qu’ils n’en ont plus depuis si longtemps, me fait vomir.

      +12

    Alerter
  • redge // 28.04.2018 à 12h44

    Pour les néoconservateurs rien n’a changer! Sauf que la monde a changer.. Surtout depuis leurs dernières interventions militaires en Syrie, où il faut le reconnaître, ils n’ont présenté que des photos de 2 bâtiments détruits pour une centaine de missiles “ayant tous atteints leur objectifs”. La DCA adverse n’étant pas intervenue, on ne peut que reconnaître la qualité du secteur du BTP syriens….

      +7

    Alerter
  • petitjean // 28.04.2018 à 12h50

    Tout cela est possible, et ça n’a pas été dit (curieux oubli ! ) , parce que les oligarques mondialistes (pléonasme) utilisent les médias (ils en sont propriétaires) comme outil de propagande. (sachant que les états européens sont les vassaux des USA)
    Kosovo, Afghanistan, Libye, Ukraine, Irak Syrie, etc……….même combat
    Les USA, suivis de leurs vassaux, sont en guerre depuis leur naissance……………………

      +11

    Alerter
  • Bordron Georges // 28.04.2018 à 14h22

    Quinze ans avant d’avoir ce genre d’émission à la télé!
    Combien de tempes faudra -t-il pour avoir la même chose sur la Syrie: les manipulations, les trucages, les faux témoins, le rôle de grands journaux, les pressions exercées sur les chefs de certains pays, les menaces, l’utilisation de la justice des nations ou internationale, le contrôle de l’ONU; et la révélation de la faiblesse désastreuse de la France en opposition avec celle de 2002.

      +12

    Alerter
    • Narm // 28.04.2018 à 23h05

      Les yeux dans les yeux

      l’exceptionnel, c’était le pseudo témoignage de la propre fille de l’ambassadeur du Koweit au Etats Unis au congré US ……..
      pourriture à l’état pure

        +5

      Alerter
  • amer // 28.04.2018 à 17h25

    Je vous recommande plutôt le film-documentaire de Michael Moore :

    Farenheit 911

    https://vimeo.com/16049739

    Cette fois n’enlèvez pas lien svp la modération.

      +2

    Alerter
  • Nyx // 28.04.2018 à 18h03

    Renaud Muselier qui a été marqué par la seconde guerre mondiale a eu des rétissances à voter comme les allemands et les russes … Pour la PAIX. Pour lui, toujours, Collin Powell qui tiens sont discours ubuesque doit le faire car c’est un militaire !! Je suis le seul à trouver son raisonnement débile?
    Dans le même genre il faudrait lui rappeler que la France napoléonienne, la Mongolie des Huns, l’Italie de l’empire romain ont commis des invasions et donc, nous nous devons d’être opposés à toutes leurs prises de positions par principe? Les militaires, par souci du respect des ordres, peuvent concentrer et exterminer des populations à partir du moment où ont leur en donne l’ordre?

      +1

    Alerter
    • Narm // 28.04.2018 à 23h15

      un militaire s’applique à obeir. Il a une subordination dans l’âme.
      Il execute. ( tous les sens du terme )
      jusqu’au miracle, le jour où le char s’arrêta (place Tiannanmen)

        +2

      Alerter
  • Pegaz // 28.04.2018 à 21h28

    Si l’influence de ces groupes de réflexions et laboratoires d’idées sur les politiques n’est plus a démontrer, tout comme les présidents et leur staff ils peuvent disparaître, muter ou être muté. Le PNAC ayant rempli sa mission (1997-2006) qu’en est-il de ses successeurs ? L’auteur principal du rapport, Thomas Donnelly a intégré le Marilyn Ware Center for Security Studies en tant que co-directeur, entité créée en 2012 au sein de l’American Enterprise Institute (1943).
    Leurs derniers articles donnent un avant goût de la politique du gouvernement Trump, remanié au gré de diverses pressions exercées !
    http://www.aei.org/feature/marilyn-ware-center-for-security-studies/

      +0

    Alerter
  • Pegaz // 28.04.2018 à 22h41

    Un autre de ces laboratoires aux influence bien plus conséquentes et dangereuses, le Foundation for Defense of Democracies (2001), ont créé leur propre média, Long War Journal (utilisé comme une source par les organisations de médias ou cité dans les publications de presse). Leur panel d’experts ont pignon sur médias et leurs nombreux sponsors ne sont pas avares.
    https://en.wikipedia.org/wiki/Foundation_for_Defense_of_Democracies#Funding

    avec cet article du 5 avril le décor est posé
    http://www.defenddemocracy.org/media-hit/pasi-eronen-pushing-back-on-putin-gaining-leverage-with-cheaper-oil-and-gas/

      +0

    Alerter
  • Brigitte // 29.04.2018 à 09h23

    Je comprends parfois que la majorité silencieuse préfère regarder ailleurs plutôt que de voir le spectacle nauséabond du monde réel, un vrai film d’horreur. Mais le plus effrayant c’est de voir comment un petit groupe de gens, pas forcément plus intelligents que les autres d’ailleurs, arrive à entrainer les autres malgré eux. Cette machine à formater et à faire plier les esprits, qu’est le pouvoir, faisant miroiter à chacun un grand destin, en réalité une miette du festin, fonctionne à plein régime outre atlantique, régime dit démocratique…hahaha!
    L’empire du pire, comme ce nom leur va bien, n’avait pas réussi alors à faire plier la France. C’est fait. Leur revanche est prise.
    Une petite pensée pour Bruno Lemaire, qui dans le documentaire est dans le camp du bien et qui a basculé dans le camp opposé….paix à son âme.

      +4

    Alerter
  • Pegaz // 29.04.2018 à 13h20

    Ce documentaire devrait être de notoriété publique, tout l’art de la manipulation à tous les degrés et étages de la société. A faire circuler sans modération, de par sa production il ne peut souffrir d’aucune suspicion obscur. A peine effleurer en son début, au travers du rapport des néoconservateur (traduction française existante), le rôle et l’influence des groupes de réflexions et laboratoires d’idées (think thanks) sur les politiques. Les présidents passent les gouvernements muent, mais certaines idéologies subsistent au travers de ces laboratoires.

      +2

    Alerter
    • Pegaz // 29.04.2018 à 14h02

      Le PNAC (1997-2006), ayant rempli ses missions (lettre à Clinton et leur rapport « Reconstruire les défenses de l’Amérique »), qui a pris cette relève belliciste pour que la situation mondiale dégénère à ce point ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Project_for_the_New_American_Century#Membres
      Est-ce au travers du Marilyn Ware Center for Security Studies (2012) ou l’on retrouve Thomas Donnelly et Gary Schmitt (auteurs du rapport), en tant que co-directeur ?
      Ou de la Foundation for Defense of Democracies (2001) ?
      Leurs articles respectifs ne laissent que peu d’espoir à une diplomatie pacificatrice

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications