Les Crises Les Crises
8.avril.20188.4.2018 // Les Crises

[Vidéo] Natacha Polony : Journalistes et médias sous contrôles ? Par Thinkerview

Recommander 1
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube, 05-03-2018

Interview de Natacha Polony en direct à12h, le 05/03/2018

Source : Thinkerview, Youtube, 05-03-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

emile piquard // 08.04.2018 à 13h15

“gagner BIEN sa vie”, qu’est-ce que ça veut dire ? Pourriez vous s’il vous plait analyser cette expression ? Je ne la comprend pas bien. Je suis enseignant, si je gagnais 30 000 euros par moi pour faire mon boulot d’enseignant alors que mes collègues n’en gagnaient que 2000 en moyenne, et que des gens qui travaillent vivent sous le seuil de pauvreté, n’y aurait-il pas quelque chose à discuter ? Il y a la question de l’égalité au sein d’un corps, mais aussi celle de la rémunération d’un corps entier. Je trouve indécent que les notaires gagnent en moyenne autour de 19000 euros par mois, et qu’ils protestent à la moindre petite réforme les concernant. Ou que les médecins, dont le salaire moyen tourne autour 8000 euros par mois ne revendiquent rien d’autre qu’une augmentation de leurs honoraires quand le service hospitalier se meure.

128 réactions et commentaires

  • jean-pierre // 08.04.2018 à 08h31

    Bonjour,
    pourquoi accorder tant d’important à Natacha Polony? Même le Média se sent obligé de lui donner la parole. Sur Thinkersview elle a un discours critique, ailleurs (voir liens) elle a un discours de droite.

    http://www.acrimed.org/Un-trio-d-inseparables-Alain-Finkielkraut-Alain-Minc-et-Natacha-Polony

     8

    Alerter
    • Homère d’Allore // 08.04.2018 à 09h54

      Critiquer quelqu’un parce que cette personne accepte le débat avec autrui et associer ensuite sa pensée avec celle de l’adversaire du débat est une pratique répandue pour disqualifier facilement..

      Quand Polony débat avec Minc, même de façon récurrente, cela ne signifie pas qu’elle soit d’accord avec lui.

      Dommage qu’Acrimed se mette aussi à pratiquer cette “culpabilité par association”. Ce n’était pas la peine qu’ils virent Ornella Guyet, dont ce fut la spécialité.

       50

      Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 11h50

        Acrimed dénonce une opposition de façade entre ses personnages, qui occulte leur proximité idéologique réelle, enracinée dans leur proximité sociologique, économique, et en même culturelle (l’élite télévisuelle). C’est un simulacre de débat.

         7

        Alerter
        • bhhell // 08.04.2018 à 17h43

          Le souverainisme est une pensée de droite par excellence. Le ni droite ni gauche est la négation de l’antagonisme capital/travail. Un fantasme d’unité pour masquer les rapports réels d’exploitation. Pour donner le change, le souverainiste nous propose des thèmes annexes: le péril islamique, le déclin des valeurs, la domination américaine (qui n’est qu’une domination seconde). Mais le tout présenté sous un vernis de critique économique, pour aguicher le chaland.

           1

          Alerter
          • Fritz // 08.04.2018 à 18h52

            Et l’européisme est une pensée de gôôche par excellence.
            Voyez Delors, Barroso, Moscovici… et les directives cool et sympa qui nous viennent de Bruxelles.

             25

            Alerter
            • bhhell // 08.04.2018 à 20h23

              Que nous ayons des partis de droite qui ont pris l’étiquette de “gôôche” n’enlève rien à la nature du souverainisme. De toute façon, cette longue mascarade de fausses alternances est tombée avec l’explosions du PS et l’élection de Macron. Toutes les droites peuvent désormais fusionner. Je ne conteste pas la légitimité de la souveraineté, seulement son instrumentalisation

               4

              Alerter
          • Vltava // 08.04.2018 à 19h06

            Le souverainiste de gauche existe aussi.
            On peut être européen sans être fédéraliste.
            Rappelez-vous du referendum de 2005.

             8

            Alerter
          • Omnia Vanitas // 08.04.2018 à 19h52

            Le souverainisme n’est ni de droite ni de gauche. Il se situe au-dessus de ces considérations politiques car il les englobe pour des fins supérieures : celle de l’existence de la Nation puis par corolaire la survie de son peuple et de son identité. Le limiter à une argutie idéologique, c’est ne pas comprendre qu’il y a une échelle de « valeurs » et un ordre hiérarchique naturel que le monde moderne a une fâcheuse tendance à inverser. Il ne masque pas les antagonismes des ordres inférieurs car leur expression n’est possible que dans ce cadre justement ce qu’empêche par définition le Mondialisme qui lui ne laisse et ne laissera pas la place aux contradictions internes pour mettre en cause sa raison d’être : Le libéralisme comme moyen pour porter le Capitalisme comme unique horizon existentiel de l’humanité permettant ainsi de fermer définitivement les portes du pénitencier progressiste.

             18

            Alerter
            • tepavac // 09.04.2018 à 07h14

              En passant et en dehors des affects personnels, très bonne analyse de N. Polony sur une tentative de détournement de l’opinion publique, dont le sujet est la responsabilité politique! à partir de 18min
              En effet, il n’a échappé à personne de l’escalade des tensions dans les relations mondiales. Pas plus que les tensions sociales au niveau des états, or dans chacune de ces situations, nos responsables politiques, pour échapper à leur responsabilité contractuelle et par la colère des populations, se défaussent en pointant du doigt; “c’est pas moi, c’est la Russie”
              C’est petit, peu digne et montre bien l’irresponsabilité des dirigeants.
              Aussi cela nous pousse à nous demander, ce que nous même pouvons apporter à titre individuel sur cette situation ?
              C’est le but du blog, partager, débattre sur les crises !
              Pas de parler de potins.

              Il est curieux que dans un tel débat, certains nous parlent du “messager” ?
              Si cela était le but du billet, O.B. ne se serait pas employé à nous présenter cet entretien public, n’est-ce pas.

               2

              Alerter
          • Ivan // 08.04.2018 à 20h56

            Le souverainisme n’est ni de droite ni de gauche, c’est simplement du bon sens. Sans souveraineté nationale, il n’y a pas de démocratie, c’est la condition première (mais pas suffisante). L’UE nous le montre pourtant tous les jours…

             22

            Alerter
          • vinel // 08.04.2018 à 22h19

            la domination de l’empire n’est pas a mon sens une domination seconde mais majeure.
            De cette domination découle notre politique nationale tant par les effets directs sur notre économie que par l’action de l’UE au plan juridique que monétaire.
            Ce n’est pas le sujet de l’article mais la position précédente se doit d’être relevée.

             4

            Alerter
          • Alexxx // 09.04.2018 à 19h40

            La souveraineté nationale specule que le pouvoir souverain revient au peuple, je ne vois pas en quoi c’est spécialement de droite. Et je ne vois pas le lien avec les musulmans. Vous confondez.

             4

            Alerter
          • Néophyte Atterre // 11.04.2018 à 14h01

            Si le souveraineté est de droite, si le retours à la nation est de droite alors les gens de Gauches qui ont voulu le retour à la nation, à la souveraineté pour en suite faire la sécurité sociale ainsi que ceux qui se sont battus pour obliger la redistribution de la richesse créé sont aussi de droite

            Ambroise Croiza doit, à mon avis ce retourner dans sa tombe ainsi que ceux qui, par des mouvements de grêve dans une France souveraine avec frontières se sont battu pour obliger la redistribution de la richesse créé

            Fréréric Lordon : Sortie de l’Euro et la Souveraineté populaire Frédéric Lordon
            https://youtu.be/epJp0agCdBc

            Franck Lepage – La guerre des mots – L’Union Européenne
            https://youtu.be/-vhsg3-Y-K0

            Philippe Seguin – Discours de Philippe Seguin 1992
            https://youtu.be/_oN-DxnGPZQ

            Philippe Seguin – National et Nationalisme
            https://youtu.be/4E9ONxwZHiw

             0

            Alerter
    • emile piquard // 08.04.2018 à 11h44

      Merci pour votre lien, qui change un peu mon opinion sur N Polony : oui, elle est pire que je ne le pensais ! L’article Acrimed renvoie à un billet de Polony dans Causeur, qui révélait de quel bois elle se chauffe, en déclarant sa flamme à Finkielkraut :
      “En lisant Alain Finkielkraut, la jeune professeur que j’étais en 1999 a pu mettre des mots sur ses intuitions, nommer le mal qui rongeait une société française dont je découvrais la part sacrifiée.
      Et la “journaliste”, de s’interroger :
      “Par quelle étrange maladie de notre époque contemporaine Alain Finkielkraut est-il devenu, pour certains esprits experts en démonologie de bazar, l’autre nom du Malin ? Par quelle perversion de toutes les catégories a-t-on pu oublier qu’il est l’un de ceux qui, depuis maintenant quelques décennies, défend le plus ardemment la littérature, cet objet fragile, cette idée évanescente et complexe qui disparaît parfois et renaît où l’on ne l’attend pas ?”
      L’article d’acrimed concult très justement en citant Bourdieu :
      “« Quand vous voyez, à la télévision, Alain Minc et Attali, Alain Minc et Sorman, Ferry et Finkielkraut, Julliard et Imbert…, ce sont des compères ». Liste ouverte, à laquelle on peut ajouter Alain Minc et Natacha Polony, Alain Minc et Alain Finkielkraut, Alain Finkielkraut et Natacha Polony.”

       7

      Alerter
      • Vincent // 08.04.2018 à 18h26

        elle est de gauche facon 3eme republique. biensur, ca n’a plus rien a voir avec ce que l’on peut connaitre de nos jours dans la marmite des gens se definissant comme de “gauche”.
        et l’ostracisme par association, je deteste ca.
        Qu’un Minc merite de finir dans les poubelles de l’histoire, tres bien. mais un finkielkraut a au moins le merite de penser en dehors des clous, et polony pareil. je les respecte pour ca.

        et j’irai plus loin en disant que tout finkielkraut qu’il est, il est probablement plus “de gauche” qu’un gattignon qui vient de demissionner apres avoir installé une madrassa islamiste au milieu de sa ville. et pourtant, y’a pas plus “antigauche” que ca…

         10

        Alerter
      • jp // 09.04.2018 à 00h00

        pour vous donner raison, un livre sort où N. Polony figure en bonne place :

        “Le cauchemar continue
        Présentation du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2
        Natacha Polony, Eric Zemmour, Jacques Julliard, Brice Couturier, Elisabeth Lévy, Franz-Olivier Giesbert, Valérie Toranian, Arnaud Leparmentier, Jean Quatremer, mais aussi le dessinateur Plantu : tels sont les nouveaux héros du livre de Sébastien Fontenelle, Mona Chollet, Olivier Cyran et Laurence De Cock, Les éditocrates 2. Le cauchemar continue, qui parait aujourd’hui aux éditions La Découverte. Parce que, plus que jamais, il nous parait utile, et même vital, de rire des cuistres et de mettre à nu les fabricants de consensus réactionnaire, sécuritaire et raciste, nous ne pouvons qu’en recommander la lecture.”
        vu sur http://lmsi.net/Le-cauchemar-continue

         1

        Alerter
    • Alain // 08.04.2018 à 12h16

      Si ne pas être de droite est critère pour avoir droit à la parole et être de gauche pour l’interdire aux autres….

       25

      Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 15h18

        Votre commentaire répond au mien, mais je ne vois pas le rapport avec mon propos, si vous voulez me l’expliquer… Car je n’ai dis ni ne pense ce que vous semblez déplorer dans mon propos…

         3

        Alerter
    • lefredle // 08.04.2018 à 13h23

      Je ne suis pas de droite. Je pense qu’il est nécessaire de préciser ce point avant tout.
      Toutefois, j’apprécie beaucoup Mme. Polony.

      Réécoutez ce qu’elle dit à propos du decodex:
      La politique / les idéologies peuvent diverger mais tout éclairage différent de notre point de vue idéologique mérite d’être écouté.

      Cette dame ne cesse d’encourager un développement du libre arbitre et une réflexion personnelle: je ne vois pas en quoi ceci contredit la ligne de ce site que nous aimons tous (on y poste des commentaires…donc…)

      Même si on n’est pas d’accord avec certaines de ses prises de position, Mme. Polony est une des meilleures journalistes de notre pays (pas trop difficile en même temps)

       32

      Alerter
    • Fabrice // 08.04.2018 à 13h24

      Je pense Jean-Pierre que vous êtes dans cette dualité qui a prouvé qu’il n’y avait pas de réelle différence en France entre Droite et Gauche, qu’est-ce qui défini un discours de droite ou de gauche, je parie que vous serez d’accord avec Uzul :

      https://youtu.be/sVJpvO-ywjE

      qui est le stéréotype de l’image d’Epinale, je suis proche de l’intervention de :

      https://youtu.be/O9j68RDjtHo

      Ces caricatures se voulant humanistes entre droite et gauche n’a servi qu’à nous diviser et nous caractériser personnellement.J’ai plus fois dans la “décence commune” d’Orwell, qui pourtant conspuait la dictature de “gôoooche” mais en condamnant aussi la société britannique qui était bien de drooaate.

      Tant que nous réaliserons pas que seul importe le dialogue même avec ceux qui ne partagent pas notre modèle de pensée, de vie, nous resterons esclave de minorités qui savent très bien nous diviser.

      J’approuve Chouard quand il parle aux monarchistes, à l’extrême droite. La Gôoche bien pensante (souvent liée à ce pan de la société boboisante de BHL) le condamnant (enfermée dans son carcan idéologique) car Chouard ne se limite pas dans des oeillères, mais aussi participe à des ponts qui font bouger la société pour un dialogue qui nous libère de nos peurs des autres.

      Pour terminer je dirais que l’humanisme n’est ni de droite, de gauche, du dessus ou du dessous, il est simplement.

       34

      Alerter
      • Jac // 09.04.2018 à 07h56

        “Tant que nous réaliserons pas que seul importe le dialogue même avec ceux qui ne partagent pas notre modèle de pensée, de vie, nous resterons esclave de minorités qui savent très bien nous diviser.”

        Je pense même qu’il n’y a de dialogue intéressant qu’avec ceux qui ne pensent pas comme nous. Ce sont les seuls dialogues qui peuvent nous permettre d’être auto critique soit pour développer notre pensée sans paresse intellectuelle si la pensée du contradicteur ne nous convainc pas, soit la corriger si a contrario elle nous convainc. Une pensée obtuse est une pensée aliénante.

         1

        Alerter
    • LS // 08.04.2018 à 13h41

      Ah ?

      Indépendamment du cas Polony, on ne peut être critique en étant de (quelle ?) droite ?

       2

      Alerter
    • Pepin Lecourt // 08.04.2018 à 16h10

      Lecteur habitué des écrits et déclarations de Polony, souverainiste revendiquée, la mettre sur le même plan que Minc et Finkielkraut qui me paraissent aux antippodes me paraît tiré par les cheveux.

      Ensuite elle serait de droite, et alors, encore faudrait-il savoir de quoi on parle, car selon ma vision de ce qui serait de gauche elle le serait infiniment plus que n’importe quel socialiste qui pour moi sont carrément de droite et même plus en tant qu’ardents défenseurs de l’ultralibéralisme, du mondialisme économique.

       25

      Alerter
    • MrJoe // 08.04.2018 à 17h02

      Belle mentalité.

      Elle est de droite, donc faut pas l’inviter sur un média de “gôche”. [modéré]

      Elle accepte de discuter de tout, quelque soit l’interlocuteur, et qu’on l’aime ou pas, je dis respect. Elle est pas figée dans sa boite avec des ouillères.
      Elle cause et dialogue, et beaucoup devraient en prendre de la draine.

      Elle est bobo, et?
      Elle est de droite, et?
      Elle dit aussi des conneries, comme nous tous, et?

      N’écouter que des gens de son bord ne rend pas plus malin.

      Par contre écouter aussi les autres, oui, et ça permet de se situer.

       20

      Alerter
    • christian gedeon // 09.04.2018 à 10h39

      Mais mon cher ,le nombre de réactions concernant Mme Polony répond je crois,à votre question.Elle déchaîne les passions,et notamment celles de M. Piquard,passablement excité contre Mme Polony. la vérité est qu’on reproche à une femme de droite assumée,et souverainiste d’être ce qu’elle est;Et on lui reproche aussi son discours économique,évidemment bien plus à “gauche “(sic!) quie nombre des européo-internationalistes qui la critiquent avec tant de virulence. Les attaques concernant ses revenus sont carrément hilarantes de mauvaise foi.

       2

      Alerter
    • Max // 11.04.2018 à 15h21

      Un article bien pauvre en arguments… qui ne fait que de l’anathème, évitant le fond. Quelles idées de Natascha Polony posent problème? Aucun mot là-dessus. Acrimed ne fait qu’entretenir la mollesse de l’esprit critique, conséquence et cause de la collusion en curcuit fermé qu’il prétend dénoncer, en jetant l’opprobre plutôt que d’aller au feu des idées (où on risque de se brûler les ailes, mais on risque également d’édifier les gens !).

      D’ailleurs on peut dire la même chose de Finkielkraut.

      Peut-être n’en sont-ils pas au même point du raisonnement, ont exploré des pistes différentes (littéraires, etc.). Est-ce que ça veut dire qu’il faut les siffler en les accusant de mentir (de taire les débats de fond dans une apparence de débat, ce qui est équivalent), sans autre preuve qu’une “collusion” elle-même non etayée?

       0

      Alerter
  • Pierre // 08.04.2018 à 08h42

    La question est de savoir quel rôle joue dans l’économie de Natacha Polony la transformation de l’alcool du vin en sympathique habitude culturelle traditionnelle…

    Comme si les amateurs de bières ne buvaient que pour se saouler… les barbares!

     2

    Alerter
  • Marie // 08.04.2018 à 09h07

    La “sympathique habitude culturelle” (qu’au passage je partage et défend) s’explique par son mariage avec un grand cuisinier et épicurien; ou bien plus simplement par son éducation.Et qu’est-ce qu’un discours de droite ou de gauche ou critique ? L’expression est proprement ringarde.

     4

    Alerter
    • pierre // 08.04.2018 à 09h39

      N’empêche que pinard ou “cru bourgeois”, ce ne sera jamais du p’tit lait.

      … de même qu’un “alcoolique mondain” ne sera jamais qu’un pochard.

      Je n’y peux rien si Polony met l’accent sur le côté économique de l’information et en appelle à l’esprit critique du consommateur… de presse.

       2

      Alerter
      • Marie // 08.04.2018 à 10h53

        Libre à vous d’aimer le “petit lait”. J’en profite pour chaudement recommander d’aller sur la Toile, taper “Péricaud Lagasse” (époux de N.P.) et se faire sa propre idée sur sa façon de défendre les (petits) agriculteurs et la bonne bouffe, naturelle et sans label bio Ces “pourvoyeurs” de vie, tout comme les viticulteurs.

         7

        Alerter
        • emile piquard // 08.04.2018 à 11h07

          Ce type à déclaré voter Nicolas Dupont-Aignant en 2012, mais c’est vrai qu’il se fend d’un petit billet critique de temps en temps, sur… le Figaro, et qu’il “milite” contre la mal-bouffe avec des personnes aussi combatives et indépendantes que Ségolène Royale, Stéphane Le Foll,, Christiane Lambert, présidente par intérim de la FNSEA, Michel Onfray, Élisabeth de Fontenay, Jack Lang, Jean-Pierre Coffe, … On ne l’a pas entendu dernièrement quand les paysans se sont opposés à la réforme européennes des zone agricole défavorisées…

           3

          Alerter
        • Pierre // 08.04.2018 à 11h33

          Rassurez-vous j’aime aussi la bibine, mais seulement quand elle contient de l’alcool – pour la “convivialité”.

          Le problème avec les bourges c’est qu’ils ont toujours quelque chose à nous vendre…

          Sous prétexte de nous baratiner sur les grands principes de la presse, elle trouve le moyen de nous fourguer son message de lobbyiste.

           3

          Alerter
  • emile piquard // 08.04.2018 à 10h40

    Cette bobo que je considère comme xhenophobe m’agace, et je rejoint le premier commentaire ci-dessus. Et je ne voit rien de ringard dans les expression “de droite”, “de gauche”, “critique”, “conservateur”, etc. Ces expressions, sont vague, certes, et demandent à être qualifiée. Mais dans un contexte conversationnel ordinaire, elle suffisent généralement, tout comme en biologie la catégorie de “Reptile” n’a plus aucune pertinence phylogénétique mais suffit au besoin de la conversation ordinaire. En outre, “ringard” suggère dépassé : si ces expression sont dépassées dans la start-up nation, alors je me fait un plaisir d’être ringard !

     4

    Alerter
    • Homère d’Allore // 08.04.2018 à 11h55

      “Cette bobo que je considère comme xénophobe”…

      Grave accusation. Pouvez vous apporter des élements de preuves ? (sur le coté xénophobe, pas le coté bobo, bien sûr…)

       13

      Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 12h44

        Attention : pour ma part, le racisme et la xhenophobie ne sont pas rares mais communs, et nous y sommes tous sujet à des degrés divers, souvent de façon inconsciente, comme le montre les études édifiantes du Projet Implicite : https://implicit.harvard.edu/implicit/france/
        Nous sommes tous xénophobes à des degrés divers, et je pense que N Polony y est à un degré relativement avancé, conscient mais subtile et rafiné, elle qui surf sur l’islamophobie ambiante…

         5

        Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 12h48

        Pour préciser la concernant : je la considère xénophobe un peu de la même façon que Charlie Hebdo l’est. Elle ne manque pas une occsasion de stigmatiser les français Musulmans, qui n’ont d’unité que par le rejet massif qu’ils subissent, et qui ne peut manquer de conduire à une escalade de haine. Elle est islamophobe au sens où E Todd le diagnostique pour la masse des classes moyenne éduquée dans Qui est Charlie ?

         7

        Alerter
        • Homère d’Allore // 08.04.2018 à 13h19

          Je ne crois pas qu’elle stigmatise les français musulmans mais qu’elle dénonce les groupes se réclamant de l’islam politique, genre Frères Musulmans, ce qui est très différent.

          De même, et vous en conviendrez sans doute plus facilement, sa position sur Nétanyahou ou le CRIF n’en fait pas une antisémite.

           16

          Alerter
          • emile piquard // 08.04.2018 à 15h32

            [modéré] quand elle exhorte ses “compatriotes musulmans” à prendre partie pour se distinguer des violences faites au nom de l’Islam (on comprend presque en creu : s’ils ne s’en distinguent pas, c’est qu’ils s’y associent d’une façon ou d’une autre) : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/01/09/31003-20150109ARTFIG00278-natacha-polony-lettre-a-un-jeune-compatriote-musulman.php Qui pense que ce “jeune compatriote musulman ” à qui elle s’adresse lira sa tribune dans… Le Figaro. Elle a peut être la naïveté de le penser, ou pas. En tout cas son lecteur effectif sera… le lecteur du Figaro (dont le jeune compatriote musulman n’est pas le prototype, vous en conviendrez).
            Mais vous avez raison, elle n’est pas antisémite, pas plus que moi, que les crime de l’Etat d’Israël indignent, qui exècre l’imposture du CRIF, semeur de haine qui parle au nom d’une communauté qu’il ne représente pas, et qu’il dessert en étant parmi les principaux facteur d’antisémitisme en France, moi qui déplore enfin une montée de l’islamophobie, dont Todd explique bien qu’elle a pour conséquence mécanique une montée de l’anti-sémitisme…

             8

            Alerter
        • LS // 08.04.2018 à 13h48

          La stigmatisation de l’islam (en tant qu’idéologie politique, certes) n’a rien à voir avec une stigmatisation des français musulmans. Cessez de faire des amalgames.

           8

          Alerter
          • emile piquard // 08.04.2018 à 15h34

            Amalgame ? Vous parlez d’Islam “en tant qu’Idéologie politique” ? Je ne comprend pas. L’Islam est une religion non ? Et en France seuls quelques exceptionnels cinglés en font une idéologie politique violente.

             7

            Alerter
            • Orau // 08.04.2018 à 20h30

              Non l’Islam n’est pas qu’une religion, c’est aussi un code civil et juridique qui régit le quotidien des musulmans.

               8

              Alerter
            • step // 09.04.2018 à 00h36

              “L’Islam est une religion non ? ” Malheureusement pour les musulmans. Non. Et celui qui se lancerait dans un débat savant sur le sujet avec un érudit prônant la vision d’un islam code civil et juridique se ferait dégommer.

              Il faut cependant relativiser, la religion chrétienne a aussi largement subie la tentation de s’établir comme code juridique extraterritorial via l’inquisition en particulier. Un certain nombre de châtiments de comportements “déviants” ont été listés dans des livres valant “ensemble de jurisprudences de l’église”. Du sort assez général des femmes via le malleus malleficarum, de l’homosexualité au travers de la pragmatique de 1497…
              En 1864 Pie IX a largement condamné la société modernes, en vrac science, liberté d’expression, pensée politique, droits de l’homme.

              Il faudra le concile de Vatican II pour que l’église expurge les passages violents, recontextualise la bible dans le cadre des sociétés sécularisées libérales. Cette crise de conscience interne a bien duré un siècle et c’est JP2 qui a clôt la séquence par un mea culpa en 2000.

              C’est ce travail de réinterprétation qui n’est pas fait et d’ailleurs pas faisable dans l’islam, vu qu’il n’y a pas d’autorité susceptible de le faire.
              Après heureusement pour nous (et eux), beaucoup de musulmans ont fait leur vatican II personnel.

               3

              Alerter
          • marc // 08.04.2018 à 20h46

            “La stigmatisation de l’islam (en tant qu’idéologie politique, certes) n’a rien à voir avec une stigmatisation des français musulmans…”

            réfléchissez… si dans un discours, l’islam est stigmatisé (= condamné avec force, dénoncé comme infâme etc)… alors logiquement, il est sous entendu que ceux qui le pratiquent, sont soit stupides, soit ignorants.

             2

            Alerter
        • Pepin Lecourt // 08.04.2018 à 16h15

          Je suis perplexe d’entendre des gens, en général de gauche, dont la catholicophobie est constitutionnelle de leur pensée, dénoncer l’islamophobie et la présenter comme xénophobe.

           17

          Alerter
        • Surya // 08.04.2018 à 23h31

          Le monde réel est très stigmatisant. Surtout dans les pays musulmans, vous savez, ces pays qui ne connaissent rien à l’islam et dans lesquels il fait si bon vivre.

           1

          Alerter
  • emile piquard // 08.04.2018 à 10h53

    Plus sérieusement. C’est vrai que je ne me réjouit pas de retrouver Polony partout, du Figaro au Mediatv.fr, et maintenant ici, elle qui donne son avis sur tout sans jamais rien dire de précis ou de profond, qui surfe sur l’actualité, et qui gagnait pour ça autour de … 27400 euros par mois ! Pourquoi thinkerview ne l’interroge-t-ils pas à ce sujet ? Quel est le salaire moyen des invités de Thinkerview ? Quelle est la ligne de Thinkerview ? A mon avis, la ligne qui s’en dégage est technocratique, anti-démocratique, dans le ni droite ni gauche très tendance des oligarques : le présentateur anonyme ne manque pas une occasion de rappeler comme les gens sont trop cons pour comprendre le monde, incapable de se gourverner eux-mêmes contrairement à lui, ses copains hackers, et les grands esprits qu’ils invitent pour papoter… Cédric Villany, à l’aise, y a déclaré dans sa candeur imbécile et en substance que : “Dieu merci les GAFAMs nous veulent du bien”…

     10

    Alerter
    • Ben // 08.04.2018 à 12h08

      L’interlocuteur invisible de Thinkerview est insupportable. Piètre interviewer, arrogant et prétentieux. Je n’ai pas écouté cet entretien avec Polony, dont le point de vue m’indiffère, mais j’en ai écouté quelques autres, notamment celui avec Aude Lancelin qui se moque de sa connerie, avec tact et fermeté.

       8

      Alerter
      • Suzanne // 08.04.2018 à 17h11

        Oui, d’accord !! L’interview de Lancelin est fondamentale. Bizarrement, je n’aime pas cette femme, du tout, et pourtant son interview sur Thinkerview a changé profondément mes courants de pensée, merci infiniment à elle.

        Mais pour les salaires et traitements sur Thinkerview, c ‘est très très étrange. on ne sait pas où se situer.
        Par exemple : Chouard fait son interview, l’intervieweur lui demande comment il gagne, Chouard répond 3000 euros par mois net (traitement normal pour un prof normal en fin de carrière) et là, c’est très intéressant !! L’intervieweur et Chouard ont à cela deux réactions complètement opposées :
        Chouard s’excuse presque de gagner autant. L’intervieweur considère que c’est un scandale qu’il gagne si peu.

        Qu’est-ce qu’ils croient, les gens des media? Que tout le monde gagne 20 000 euros par mois?
        Même eux, s’ils allaient faire des petits tours dans la rue, un peu, hmmm? Pour ouarre…

         6

        Alerter
    • Quentin // 08.04.2018 à 19h43

      @Emile Piquard : vous avez regardé l’interview jusqu’au bout avant d’écrire tous ces commentaires haineux ?

      Non parce que l’interviewer lui parle de son salaire et elle s’en explique.

      Après s’il faut gagner moins de 1500 € pour avoir de la crédibilité il ne restera plus grand monde

       7

      Alerter
      • un citoyen // 08.04.2018 à 20h51

        Exact, et ses explications sont vers 1h42 environ.

         3

        Alerter
        • Zaratoustra // 10.04.2018 à 12h23

          Oui, sauf qu’elle prend son temps pour justifier son salaire et train de vie( un peu gênant) ecolo et patriote .Alors qu’elle aurait pu développer le sujet: comment se fait il que Bio comme elle dit « est extrêmement chère » alors que 50 ans a l’arriere Tout le monde mangeait Bio et ce n’etait pas inaccessible au point de vue des prix? Quelle est la cause? Nous parler de l’indistrie alimentaire et autant que journaliste que fait elle pour faire réfléchir les citoyens, si personnellement elle ne veut pas s’attaquer au problème qui guette la majorité ( pas le même salaire) – la mort par malbouff!

           2

          Alerter
          • un citoyen // 10.04.2018 à 16h12

            Je vois que vous êtes très critique.
            Pour le bio, oui elle aurait pu développer, mais est-ce une obligation de tout développer alors que le tour de la plupart des sujets a pris un temps énorme ?

             0

            Alerter
            • Zaratoustra // 11.04.2018 à 09h10

              Su encore il n’y avait que bio. Regardez mes interventions plus bas, bien que écrit vite et les point d’interogation de trop. Dans la masse de ses opinions exposées dans interview, elle pointe la colère des citoyens vers les médias et journaux classiques. Ce qui les fait tourner vers les médias alternatifs. Elle explique que cela se produit par la perte de la compétence. Plus loin elle fait une réponse très juste à la question : faut il avoir le fact chequing des journalistes? Cela ne servira à rien, puis qu’il a rarement juste de l’info sans apport de clé de lecture. C’est à dire les journalistes développent le fait d’un événement sous prisme de leur savoir et opinion. L’objectivite n’existant pas si ce n’est dans le pluralisme. Ma question: Ou parle-t-elle de ceux qui décident de mettre du pluralisme dans médias et journaux ? C’est à elle d’etre critique là-dessus ( c’est son boulot) Mais le fait qu’elle a éviter d’en parler( 1h 25 quand même) en dit long. A propos des médias alternatifs elle déplore l’abcence de l’espace de débattre parmi les citoyens. Pars que avec les Media et Journaux – cette espace existe? Si débat il y a : ils se font au sein de la famille, travail, universite. Qu’est ce qui change? Réseaux sociaux – voila aussi un outil d’echange d’opinion. Oui ,vue la foudroyante remise en question des citoyens vis à vis du milieu médias -politique, il est normal de se retrouver dans des bulles communautaires de pensée ( car chacun prendra son temps à adhérer à tel ou tel quand il fera le tour de la question) Il n’y a que dans les médias ou c’est la même pensée.

               1

              Alerter
      • Philippe, le belge // 10.04.2018 à 09h01

        oui, probablement à peine un peu moins de la population française…

         0

        Alerter
        • Philippe, le belge // 10.04.2018 à 09h10

          oui, probablement à peine un peu moins de la moitié de la population française…
          (cher modérateur, merci d’effacer mon commentaire précédent, il y manque une partie de la phrase)

           1

          Alerter
  • hyac // 08.04.2018 à 10h56

    Madame Polony est brillante, vive et évidemment intelligente. J’ai un très grand plaisir à l’entendre et je ne comprends pas ces critiques verbeuses et quelque peu aigries.

     32

    Alerter
  • emile piquard // 08.04.2018 à 11h14

    Critique verbeuse ? Elle gagne 27800 euros par mois, pour moi c’est scandaleux, tout comme son ubiquité médiatique est scandaleuse, quand on connais la rémunération et la visibilité de VRAIS journalistes, reporters, etc, qui ne parlent pas de tout mais connaissent bien certaines choses, et qui ne sont visibles nulle part ! Polony n’est bonne qu’à soigner la mauvaise conscience de ceux dont Todd dit qu’ils se croient encore de gauche alors qu’ils sont passé à droite. Mais je suis peut être un peu ringard, comme Todd…

     9

    Alerter
    • Homère d’Allore // 08.04.2018 à 12h02

      “Elle gagne 27800 euros par mois”

      Si elle paye ses impôts sans montage luxembourgeois, où est le problème ? Ce n’est pas de l’argent public, contrairement à Mme Parly qui en gagnait 10 000 de plus à la SNCF.

      D’ailleurs, votre information est fausse. Ce n’est pas “Elle gagne” mais “Elle gagnait” et cette rémunération ne l’a pas achetée d’où le procès aux prud’hommes en cours.

       26

      Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 12h54

        C’est un problème pour moi qui défend l’idée dune certaine échelle des salaires, au moins au sein même d’une profession, journaliste en l’occurrence. Qui irait sérieusement soutenir que Polony est un journaliste si prestigieuse qu’elle mérite tant de pognon ? Non c’est une polémiste bourgeois télévisuelle, ceci explique cela. Ce n’est pas moi qui vais défendre Mme Parly, ou Pénicaud, etc… Je n’ai aucune haine pour elle, seulement je m’agace de la voir partout, cette bourgeoise bobo réac…

         10

        Alerter
        • Homère d’Allore // 08.04.2018 à 13h12

          “Qui irait soutenir que X ou Y mérite tant de pognon…”
          Personnellement, que les gens X ou Y “gagnent autant de pognon” ne me dérange pas si et seulement si :

          – ce n’est pas de l’argent public.
          – cet argent gagné est soumis à l’impôt sur le revenu progressif.

          De plus, il s’agit d’un salaire, pas d’un revenu du capital obtenu en dormant.

          Quitte à vous indigner sur les sommes que gagnent X ou Y, gardez donc votre fiel destiné à “l’échelle des revenus” pour Bernard Arnault qui, l’année dernière, a empoché près de 3 millions d’euros PAR HEURE.

          https://www.marianne.net/economie/en-2017-bernard-arnault-gagne-presque-3-millions-d-euros-par-heure

          Et, dans ce cas là, on peut être certain que la majeure partie ne sera pas imposée, car protégée par de multiples montages fiscaux ad-hoc (holdings, fiduciaires…)

          Or, pendant que vous bavez sur les 27800 euros/mois que gagnaient Polony, Arnault vous méprise l’un comme l’autre…

           24

          Alerter
          • emile piquard // 08.04.2018 à 15h13

            De ce point de vue, je ne peut qu’être d’accord avec vous. B Arnault, 800eur/sec l’année dernière, fraudeur fiscal, maître en délocalisation, est un être simplement abject, et loin de moi l’idée de mettre ma critique de N Polony sur le même plan. Mais si l’on a pas le droit de critiquer quelqu’un d’autre que B Arnault. Je n’ai aucun fiel pour N Polony, veuillez donc excuser mon propos s’il vous est apparu injurieux. Je désapprouve souvent ces opinions, je persiste à penser que ces prises de positions sont souvent purement opportunistes, qu’elle fait parti de la bourgeoisie médiatique, et plus globalement je regrette l’aura dont elle bénéficie. Voila tout…

             8

            Alerter
            • JBB // 08.04.2018 à 22h02

              Le groupe de B Arnault emploie plus de 100000 personnes. En rajoutant les sous-traitants et en comptant 2 personnes sur un salaire, c’est probablement près d’un demi million de personne qui en vivent, dont une grosse partie de Français. Tout ça avec l’argent des riches ( la clientèle du luxe) et sans contraindre personne. Et vous vous faites quoi?

               4

              Alerter
            • vinel // 08.04.2018 à 22h38

              Peu m’importe ce que gagne un tel ou une telle.
              Le point de vue et la manière dont ils le défendent m’importent plus.
              En l’occurrence Polony est à mon point de vue intéressante.
              Elle répond avec clarté,concision et sans agressivité mais sans platitude.

               4

              Alerter
            • step // 09.04.2018 à 00h43

              @JBB : cela ne l’exonère pas pour autant de payer ses impôts dans le pays ou il réside et où il bénéficie de services payés par la communauté.

              Le nombre d’emploi auquel il peut “nuire” n’est qu’une amorce de tentative de chantage (à l’emploi). A ma connaissance , le chantage c’est jusqu’à 5 ans de prison et privation de droits civiques+ amendes. Et puisque le terme est largement utilisé de nos jours, prise d’otage, c’est encore plus cher.

               1

              Alerter
          • Philippe, le belge // 10.04.2018 à 09h42

            Les gens comme vous m’énervent! Comment ne pas voir de problème quand des gens gagnent autant d’argent, public ou pas!

            A ma connaissance, la richesse de l’humanité vient de deux choses!
            1/ de l’exploitation des matières premières de la terre (souvent au détriment des cohabitants des hommes mais c’est un autre débat)
            2/ de la transformation de ces matières premières par l’ensemble des travailleurs, en ce compris cadres et dirigeants d’entreprise mais ce, uniquement dans leur travail exécutif effectif!

            De nulle part ailleurs!

            La suite, c’est une répartition plus ou moins équilibrée de la richesse créée entre les différents individus. Quand un individu gagne plus, un ou plusieurs individus gagnent moins! Quand un individu gagne beaucoup plus, un ou plusieurs individus gagnent ((beaucoup) moins!
            Si un petit patron “exploite” quelques employés, voire s’auto exploite, pour s’offrir une voiture allemande, il ôte un peu “le pain de la bouche” à d’autres travailleurs. Et il devra d’autant plus “exploiter” pour obtenir son jouet qu’un B. Arnault lui ôtera “le pain de la bouche” en exploitant lui-même tous les salariés de ses sociétés!

            Gagner 2, 4 voire éventuellement 8x plus que le salaire minimum, à condition de vivre soi-même une vie totalement malsaine, à la limite! Plus, c’est d’office du vol!

            Et je ne parle même pas encore ici des revenus du capital, sommet du vol organisé!

             1

            Alerter
        • calal // 08.04.2018 à 15h17

          Un tel salaire peut s’expliquer aisement par un contexte de fin d’epoque d’inflation monetaire mene par les banques…Attention a l’atterrissage cependant…Enfin pour l’instant il semble qu’il y ait toujours des pilotes dans l’avion… quelque part heureusement tant mieux…

           1

          Alerter
  • Herve CRUCHANT // 08.04.2018 à 11h20

    Depuis longtemps (càd une cinquantaine d’années au moins), les infos délivrées au public n’ont jamais été en conformité avec l’avis et les analyses des spécialistes de la matière concernée. En médecine -ma famille proche était équipée d’un toubib comme en éducation nationale et populaire (id) ou en sciences fondamentales (id) en défense nationale et en technologies de pointe (comme la conquète spatiale). Sans négliger la politique non politicienne.
    Force est de constater que ‘les médias’ ont manœuvré le public au lieu de les informer. Cela serait sans grande importance si le propos était uniquement tendancieux. On lit aussi bien le Figaro que l’Huma tout en étant aptes à analyser les propos. Mais on ne tolère plus que tel ou tel papier fasse passer des idées -fabriquées de toutes pièces, parfois)- pour kidnaper les idées des lecteurs et les substituer à leurs buts. Donc nous prendre pour des stupides. Nous étant générique. Incluant les spécialistes. Mme Polony expose ses opinions. Certaines des nôtres les recoupent. Mais certainement pas toutes.

     3

    Alerter
    • emile piquard // 08.04.2018 à 11h26

      Si Natacha Polony n’avait pas une telle audience, si elle ne se faisait pas tant de pognon, je ne serais pas agacé qu’elle expose ses opinions. On peut bien vouloir contrebalancer cette tendance qui existe d’en faire un fleuron de l’esprit critique…

       5

      Alerter
      • red2 // 08.04.2018 à 20h33

        Et vous en pensez quoi de ses opinions ? Parce que ne parler que d’argent est un peu court…

         2

        Alerter
  • emile piquard // 08.04.2018 à 11h21

    En revanche nous sommes d’accord sur deux points : Polony est vive et intelligente (en un sens du mot bien sûr), loin s’en faut qu’elle soit brillante sur un sujet ou un autre. A la rigueur elle brille par son art d’occuper l’espace médiatique, encore une fois, du Figaro au Mediatv.fr en passant par ici (!!!) et de gagner du pognon… A ce compte, les Bolloré, Bernard Arnaud, Xavier Niels et consorts eux aussi sont “vifs, brillants et intelligents” comme vous dites, ce qui n’en fait pas moins des crapules parasitaires (qualificatif que je n’appliquerais quand même pas à N Polony bien sûr)…

     5

    Alerter
    • grorges // 08.04.2018 à 12h19

      Vraiment pas en phase, elle a le courage d’exprimer ses opinions et s’est faite virer pour ça… peu de jjournalistes ont cette éthique. Quant à vos accusations de xénophobie, cessez de brandir ce qualificatif dès que vous voulez couper court à tout débat contradictoire sur le clientélisme envers une certaine religion, en contradiction totale avec nos principes séculaires de laïcité.

       19

      Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 12h59

        Je ne vois pas en quoi dire que je considère Polony comme xhenophone coupe court à quelque discussion que ce soit ? J’ai expliqué plus haut en gros pourquoi je pense cela. Et pardonnez moi de pas voir de courage chez cette adulatrice occasionnelle de Finkielkraut, qui a sans doute suffisamment d’argent de coté pour ne jamais craindre de devoir pointer à pôle emploi, mais plutôt de l’opportunisme. Désolé de m’attrister que ce genre de personnage soit érigé en pourfendeuse de l’ordre établi…

         6

        Alerter
        • METZGER // 08.04.2018 à 16h20

          cher emile piquard,
          cela pique les yeux votre h supplémentaire de xénophobe. Mme Polony a bâti sa réputation, ou plutôt trouvé son créneau médiatique comme “renvoyeuse” de balles chez Ruquier avec des opposants de gauche bobo/caviar sympathiques et disserts mais d’une nullité intellectuelle abyssale. Et comme au pays des aveugles, elle a fait son trou. Mais de là à considérer ses enfilages de perles comme de la pensée…. Soyons indulgent : ses opinions sont souvent des resucées, ce qui parfois, lui permet d’avoir raison.

           4

          Alerter
  • Toutatis // 08.04.2018 à 11h48

    Son article du Figaro (“Sous les pavés, le naufrage”) résume clairement et parfaitement l’actuelle agitation étudiante.
    Cela se lit en quelques minutes (pas besoin d’y passer deux heures).

     4

    Alerter
  • Alain // 08.04.2018 à 12h41

    donc haro sur ceux qui ne sont pas de gauche (et pensent mal),
    qui gagnent bien leur vie,
    n’admirent pas Todd
    et ont le grand tort impardonnable de “”marcher sur les plates-bandes de madame Lancelin ( qui effectivement manie la moquerie avec plus d’aisance que le tact et la fermeté, et qui n’est pas… une bobo, de plus trééééés mal payée).

     5

    Alerter
  • emile piquard // 08.04.2018 à 13h06

    Je ne dis pas haro, ni rien de tout cela, et je n’admire pas Todd, ni Aude Lancelin, même s’il est vrai que je me reconnais d’avantage d’affinité d’opinion avec ces deux là. Mais Todd m’agace souvent, assez prétentieux et pas toujours de très bonne fois. Il m’apporte des clés de lecture du monde que je trouve intéressante, tout simplement. Et oui, même je ne rejoint pas les affinités intellectuelles de Mme Lancelin avec des Rancière et Badiou, je dois avouer que j’ai du respect pour son parcours professionnel. Je ne peux pas en dire autant de Polony, voilà tout. Et non, être de gauche, ce n’est pas bien penser selon moi, je ne sais ce que j’ai pu dire qui le suggère…

     4

    Alerter
    • Homère d’Allore // 08.04.2018 à 13h39

      A propos d’Aude Lancelin, on peut se réjouir que vous ne soyez pas conseiller prud’hommal car vous considereriez sans nul doute que les 460 000 euros qu’elle réclame sont exagérés…

      http://www.liberation.fr/futurs/2017/10/18/devant-les-prud-hommes-l-obs-et-aude-lancelin-au-point-de-non-retour_1603845

       4

      Alerter
      • Ben // 08.04.2018 à 16h49

        C’est un petit chouïa moins que ce que réclamait l’illustre lauréate raciste du “Y’a Bon Awards”: Polony réclamait 500 000 euros à Europe 1. Dans ce milieu, il doit y avoir une grille de référence, j’imagine.

         2

        Alerter
        • Surya // 08.04.2018 à 23h33

          Les DI doivent être justifiés à l’€ près dans les demandes.

           0

          Alerter
  • emile piquard // 08.04.2018 à 13h15

    “gagner BIEN sa vie”, qu’est-ce que ça veut dire ? Pourriez vous s’il vous plait analyser cette expression ? Je ne la comprend pas bien. Je suis enseignant, si je gagnais 30 000 euros par moi pour faire mon boulot d’enseignant alors que mes collègues n’en gagnaient que 2000 en moyenne, et que des gens qui travaillent vivent sous le seuil de pauvreté, n’y aurait-il pas quelque chose à discuter ? Il y a la question de l’égalité au sein d’un corps, mais aussi celle de la rémunération d’un corps entier. Je trouve indécent que les notaires gagnent en moyenne autour de 19000 euros par mois, et qu’ils protestent à la moindre petite réforme les concernant. Ou que les médecins, dont le salaire moyen tourne autour 8000 euros par mois ne revendiquent rien d’autre qu’une augmentation de leurs honoraires quand le service hospitalier se meure.

     58

    Alerter
    • grorges // 08.04.2018 à 14h03

      Parlons en de l’enseignement, quand je vois l’endoctrinement dont sont victimes nos gamins… un vrai lavage de cerveau sur les tous petits, et de moins en moins de matières fondamentales… vous faites bien de le souligner, on est complètement dans le sujet de la liberté d’expression,stratégie à long terme de pensée unique s’il en est d’appliquer les programmes gouvernementaux… qu’en pensez vous?

       11

      Alerter
      • basile // 08.04.2018 à 14h25

        L’endoctrinement dans l’éducation. Vous avez raison, j’ai vécu.

        Quelques mois avant les élections présidentielles de 2007, je trouve dans mon casier un mot de l’administration : veuillez emmener votre classe tel jour dans telle salle, pour une sensibilisation au racisme. Sachant que les élèves en banlieue sont effectivement racistes entre eux, arabes contre noirs, j’ai cru à quelque leçon de morale à leur endroit, et n’ai pas vu venir le but de l’affaire.

        En fait, le délégué SOS racisme a fait une propagande anti droite (les élèves étaient majeurs, donc concernés par les élections) et anti blanc, bourgeois favorisé, privilégié, qui trouve mieux du travail, mieux à se loger, surtout, je cite « quand on s’appelle Weber, nom d’origine alsacienne, ce qui sonne mieux que Mamadou. » (sic)

        Belle incitation au vivre ensemble, destinée à monter les uns contre les autres, à enflammer les banlieues.

        je ne sais pas si SOS racisme a toujours ses entrées dans les lycées, mais ce qui est sûr, c’est que France Info, avec sa douteuse émission France Info Junior, lui, les a dans les collèges

         17

        Alerter
        • emile piquard // 08.04.2018 à 20h44

          Je suis prof de philo, et certains de mes cours ressemble au contenu que vous semblez déplorer. Je ne peut qu’abonder dans le sens d’SOS racisme en l’occurrence. Il n’est pas normal de voir un problème de racisme “dans les banlieues”, “entre les noirs et les arabes” d’après ce que vous dites, et d’ignorer le racisme structurelle de notre société, bien plus violent par son échelle, son ampleur, ses conséquences. Car ce n’est pas un fantasme, les études sociologiques, statistiques, pour peu qu’on s’y penche, sont sans appel. Un exemple : les Français d’origine tunisienne ont le même niveau d’étude moyen que les français “de souche” comme on dit. ils devraient donc se trouver a égalité sur le marché de l’emploi. Et pourtant, les Français d’origine tunisienne affiche un taux de chômage de 20 %. Comment expliquez vous cela : ou bien vous allez rejeter les donnée comme fausses, auquel cas je dois vous les mettre devant les yeux. Ou bien vous allez dire : “c’est vrai et c’est très bien comme ça. Les français de souche doivent avoir la priorité sur les français d’origine étrangère. Ou bien vous allez changer d’avis et reconnaitre qu’il existe un racisme structurel sur le marché de l’emploi, et plus largement dans la société française. Un racisme inconscient, imperceptible au cas par cas, mais terriblement efficace à grande échelle. Quelle option choisissez vous parmi ces trois là, à moins que vous n’en voyez une autre ?

           4

          Alerter
          • olivier // 09.04.2018 à 00h25

            Oh il y en a plein.

            On pourrais comparer les « diplômes », les filières, en rapport avec le marché de l’emploi. Info (Ined) : si 27% de Français sont diplômés de l’Enseignement supérieur, seul 21% des Tunisiens en France le sont. Une licence d’un immigré équivaut à un bac Français (PIACC-OCDE). On note même aux USA des différences importantes entre groupes ethniques ayant un niveau de diplôme identique (tous nés au USA). Il est donc trompeur de ne regarder que le diplôme.

            Pourquoi vos disparités ne concerne pas les asiatiques ? Autres info : les fils et filles de l’immigration du Sud-Est asiatique sont en sur-réussite scolaire (Insee).

            Il y aurait il d’autres facteurs ? On peut aussi évoquer leur sur-représentation dans le milieu carcéral Français (ministère de la justice)…

            La cerise enfin. Si vous avez raison, pourquoi le CV anonyme “pénalise” les personnes issues de l’immigration ? oups ?
            Que nous dis le « philosophe » avec les chiffres ? Ou sont les votres ?

             8

            Alerter
    • basile // 08.04.2018 à 14h05

      @emile piquard : 14 interventions à cette heure, ce n’est plus une opinion, c’est du matraquage suspect.

      « ne jamais craindre de devoir pointer à pôle emploi ».

      vous oubliez qu’elle s’est fait virer d’Europe 1. Encore heureux qu’elle ait trouvé où parler, ça ne durera peut-être pas.

      Vous oubliez Zemmour, viré, tandis que son acolyte mielleux est maintenant seul à faire sa propagande, sans aucune contradiction.

       19

      Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 15h45

        C’est vrai que j’ai un peu exagéré l’espace pris ici, et je vous pris de m’en excuser. J’étais curieux de savoir ce que pensais les présents intervenant de N Polony. Pardon pour ma longueur, je ne veux faire aucun matraquage, mais je n’ai pas de compte tweeter notamment car il me semble qu’il faut du temps ou des lignes pour exposer des idées. Pour l’heure, je m’en tiens là.

         5

        Alerter
        • Ben // 08.04.2018 à 16h33

          Vous ne devriez pas vous excuser. Vous avez parfaitement le droit de commenter autant que vous voulez. Il est un fait avéré Mme Polony est une “people” médiatique qui occupe un créneau rentable, qu’elle fait fructifier son capital intellectuel de manière très avisée et qu’elle n’est ni plus ni moins respectable qu’un type comme Zemmour. Si on aime ce son de cloche, on adhère. Si on n’aime pas, on s’en détourne. Dans les 2 cas, il vaut mieux savoir de manière rationnelle à qui on a affaire. Personnellement, Polony, Zemmour, Finkielkraut, et un paquet d’autres people de ce calibre me font rire ou me désolent, selon mon humeur du jour.

           9

          Alerter
        • un citoyen // 09.04.2018 à 09h05

          Emile Piquard : Excusez-moi, le problème n’est pas que vous avez beaucoup écrit, la liberté d’expression étant sans limite à tous, ce qui me gêne c’est que vous n’avez pas ou peu écouté l’interview. Comme d’autres l’ont déjà mentionné, Natacha Polony s’est expliquée sincèrement dans cette interview sur les gains qu’elle a obtenu pendant une brève période.
          Le fait de débattre sur ce point rend la discussion stérile, car c’est un ressenti développé à partir d’un parti-pris, alors qu’il y a de nombreux points essentiels qu’elle a soulevé et qui mériteraient d’être analysés. Ne trouvez-vous pas qu’il y a suffisamment de zizanie comme ça et qu’il y a mieux à s’occuper ?
          Sans vouloir non plus vous prendre de haut, là n’est pas mon intention.

           5

          Alerter
    • METZGER // 08.04.2018 à 16h30

      Pour savoir si l’on gagne bien sa vie, cher emile piquard, il faut mettre la rémunération en face de la responsabilité et des risques : à cet égard, la sécurité des transaction que permet en France le travail notarié, ou la vie remis entre les mains d’un médecin ne laissent pas sembler leurs rémunérations exagérées. Il faut avoir fait des transactions ou s’être fait soigner dans certains pays étrangers ( y compris aux USA ) pour le comprendre. Donc aucune indécence à cela. Nous partageons par contre une même admiration pour Aude Lancelin qui sait exprimer correctement un langage de vérité, qui est adepte du bon choix des mots et dont les arguments sont assez percutants pour une promotion au placard… Ce que ne risquera probablement pas Mme Polony…

       1

      Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 18h05

        ce sont les revendications des médecins qui sont indécentes dans le contexte du délabrement du service public médical que l’on connait. Les nouveaux tarifs des consultations, complexe (obésité précoce, demande de contraception, = 46 eur) et très complexe (annonce de maladie mortelle, neurodégénérative, … = 60 eur) me donne de l’urticaire. Les médecins découvrent qu’ils doivent parfois annoncer à des gens qu’ils vont mourir, et y consente, à condition de recevoir plus d’argent. Quant au désert médicaux, Macron à trouvé la solution : 60000 euros de prime d’installation en zone rurale, sans doute parce que les médecins ont globalement des origines sociale qui ne leur permettent pas de s’instaler confortablement en début de carrière, ou parce qu’il deviennent riches… mais pas assez vite. J’ai entendu un médecin à France info applaudir la mesure ett le “bon sens” du gouvernement, qui n’utilise pas “la contrainte” (entendons : l’idée d’obliger les médecins, ou plus modestement, les jeunes médecins à exercer à la campagne. Je suis enseignant et c’est toutes notre vie que nous devons quadriller le territoire avec un système obligatoire de mutation. c’est ça la république, je l’approuve malgré les désagréments, car il y a des compensations et que l’obligation tient compte des situation particulière de chaque agent).

         3

        Alerter
      • emile piquard // 08.04.2018 à 18h09

        Quant aux notaire, alors quoi ? Ils gagneraient 70000 euros par mois que ça vous iraient aussi bien ? Il faut bien aborder la question de la limite (nécessairement vague) d’une rémunération raisonnable, insuffisante, ou excessive ?! non ? 16000 euros par mois, cela ne vous choque pas, et pourtant, beaucoup ne me croient même pas quand je leur donne ce chiffre, qui leur parait insensé. Par quelle soustraction historique à l’idéal républicain les notaires ont-ils pu acquérir un tel pouvoir sur les transactions ? Ils devraient être fonctionnaire à mon avis, et les médecins aussi, et je ne suis pourtant pas communiste ! N’oublions pas que pour appartenir aux 1% des plus riches en France, il “suffit” de gagner plus de 8500 euros par mois en gros, que cela concerne environ 60 000, dont les médecins et les notaires, entre autres, même si les 0.1 ou même les 0.01 sont bien pires…

         6

        Alerter
        • HerrHesser // 09.04.2018 à 07h38

          Certains notaires parisiens gagnent largement plus de 70k€/mois…

          Ce sont les officiers ministériels les mieux payés de France !

          A la campagne, un notaire peut par contre plafonner à 2000 €/mois. Voire moins, selon les prix de marché.

          Et pourtant, le service rendu à la population est le même… On voit donc bien que c’est le mode de rémunération qui est en cause.

           2

          Alerter
    • Willy // 09.04.2018 à 01h35

      Un médecin fait bac +7 minimum! et tout au long de sa vie il se forme encore. Ses horaires sont souvent indecents. Et vous voudriez qu’il gagne le smic? A force de vouloir l’égalité vous ne faites que de l’égalitarisme! Votre propos est aberrant et honteux. Le service hospitalier se mourra moins quand on commencera à ne plus soigner gratuitement la terre entiere [modéré]

       5

      Alerter
      • Ives // 09.04.2018 à 05h08

        1 : les médecins ne sont pas les seuls à faire bac + 7 (disons plutôt 8 même) et il y a pas mal de bacs + 8 qui aimeraient gagner çà (moi le premier)
        2 : je ne sais pas où vous habitez. Personnellement en ville, j’ai du mal à :
        – trouver mon médecin après 18h (et avant 8)
        – le trouver le mercredi, le samedi et le dimanche
        Donc ça fait 4 jours, pendant 10h = 40h.
        J’aimerais bien aussi faire un horaire aussi indécent

        Je pense surtout que nous vivons dans une société où l’argent a été institué comme valeur numéro 1 et que nous essayons par tous les moyens de justifier le fait d’en gagner plus que notre voisin.

         4

        Alerter
      • Philippe, le belge // 10.04.2018 à 09h51

        et pendant qu’il fait bac+7, il ne travaille pas à l’usine…
        Et combien de bac+4, +5 ou autres gagnant à peine plus que le smig…

         0

        Alerter
      • emile piquard // 10.04.2018 à 14h10

        Ne carricaturez pas mes propos SVP. Je n’ai dit ni ne pense que les Médecins devraient gagner le smic, évidemment. A vrai dire, personne ne devrait gagner le smic actuel ! Votre formule “à force de vouloir l’égalité”, est aberrante. Je ne veux pas d’égalité absolue, mais une égalité de droit et des salaire en fonction de la qualification. Et plus largement, de l’équité. Les rapports sur les inégalités sont sans appel, la situation est dramatique, tout cela pour une prétendue liberté, celle de la finance on a bien compris. C’est quand même fou que la question de la juste rémunération des 1% les plus riche, dont font globalement parti les médecins et les notaires, entre autre, ne puisse pas être abordée. N’allez pas me dire qu’aujourd’hui c’est l’égalitarisme qui pose problème…

         2

        Alerter
    • plebs // 10.04.2018 à 11h04

      @emile piquard

      Pourriez-vous sourcer vos chiffres ?

      Une chose est certaine, concernant les médecins, non seulement vous mélangez tout (salaires .. honoraires), mais vous êtes très mal informé !

      Voici deux grilles de salaires en cours aujourd’hui chez les médecins “salariés” comme vous dites :
      (nous sommes assez loin des âneries que vous avancez n’est ce pas ?)

      https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-hospitaliere-praticien-attache/6/6204.htm
      https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-hospitaliere-praticien-hospitalier-medecin-chirurgien-psychiatre-specialiste-biologiste-ph/6/6195.htm

       1

      Alerter
      • emile piquard // 10.04.2018 à 14h24

        Merci de me traiter d’âne, ça fait toujours plaisir. Si pouviez éviter de m’insulter, et si nous pouvions échanger des arguments, ça serait mieux pour tout le monde. Je n’ai pas confondu salaire et honoraires : je disais simplement qu’il est selon moi honteux pour les médecins de ne rien revendiquer d’autre qu’une augmentation de leurs honoraires, ces nouveaux tarifs de consultation aberrant, etc, alors que le service public médical se meure. Ils ont montré lors des derniers scandales sanitaires (Médiator, Dépakine, Levotirox, …) qu’ils sont organiquement liés aux industries pharmaceutiques, qu’ils soutiennent massivement (les témoignage de la lanceuse d’alerte Irène Fahcon sont très éloquent à cet égard. Les Médecins ne travailleraient pas autant si leur ordre ne militait pas pour raréfier leur nombre avec le numérus clausus. Les grilles tarifaires que vous présentez ne disent rien des revenus réels des praticiens. En outre, les revenus d’une personne englobent l’ensemble de ses rentrée d’argent. Voyez cet article du Monde de 2011, journal qui est loin d’être l’ennemi des riche ou des médecins, et qui donne les revennus déclarés des Médecins (INSEE) : http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/02/12/combien-gagnent-les-medecins-en-france_4575552_3224.html

         1

        Alerter
      • emile piquard // 10.04.2018 à 14h37

        Je vous contredit en vous apportant les sources que vous réclamez, et sans vous traiter d’âne, mais vous confondiez la grille tarifaire des Médecins et leur revenu. je note qu’il suffit de taper “médecin + revennu” sur Google pour trouver cet article du Monde et donc ces chiffres de l’INSEE. Et pourtant, vous êtes allé chercher ces grilles tarifaires pour appuyer votre opinion préconçue, sans vous demander si ces grilles témoignent des revenus des médecins…
        cf. Article du Monde ci-dessus cité sur la base des chiffres de l’INSEE 2011 – Revennu des médecins ayant une activité libérale en 2011 :
        “En 2011, le revenu d’activité d’un médecin s’est ainsi élevé en moyenne à 106 140 euros, ce qui correspond à un revenu moyen net de 8 845 euros par mois”. Et ce qui place bel et bien les médecin parmis les 1% les plus riches, comme je le disais plus haut. Est-ce suffisamment sourcé et chiffré à votre gout ?
        Je note aussi, mais c’est peut être ce que vous appeliez ma passion morbide pour l’égalité, une différence de 25 % (à la louche et de tête) entre les revenu des médecins femmes et ceux des hommes.
        Bref, trêve d’insultes et d’invectives, ne me faites pas perdre mon temps avec ça, mais argumentez plutôt, nous en sortirons tous gagnants ! Je préfère ne pas me tromper, comme tous le monde, et je préfère changer d’avis quand c’est la cas, ce qui m’arrive souvent. Mais là non, désolé…

         1

        Alerter
        • emile piquard // 10.04.2018 à 14h44

          outre ceux qui insultent et invectivent, il y a aussi ceux qui préfèrent badiner sur l’orthographe d’un commentaire lorsqu’il ne savent pas quoi répondre aux arguments. De grâce, ne perdons pas trop de temps sur la forme, et allons au fond des choses…

           1

          Alerter
        • emile piquard // 10.04.2018 à 15h24

          J’ajoute: l’INSEE dit aussi que le revenu des “pauvres” Jeunes médecins généralistes est de “seulement” 69 900 euros, soit 5825 euros/mois. Et la mesure du gouvernement pour les insiter à s’installer dans les déserts médicaux est … des leur donner une prime de 50000 euros à l’installation dans ces zones. Les mêmes qui nous bassines avec la dette publique ! https://www.francetvinfo.fr/sante/deserts-medicaux/deserts-medicaux-le-gouvernement-annonce-ses-mesures_2419315.html On aurait pu les obliger, comme d’autres agents publics, dont je suis, à quadriller le territoire… Mais non attention : leur statut est et doit rester (apparemment) purement libéral. Merci Macron !

           1

          Alerter
    • grorges // 12.04.2018 à 22h37

      Incroyable quand même que le message le plus plébiscité soit complètement hors sujet… ce blog mérite mieux qu’une jalousie sur les salaires dans l’audiovisuel…

       1

      Alerter
  • Sybillin // 08.04.2018 à 15h21

    C’est drôle( ou affligeant?) ce fiel et cette aigreur à l’encontre de N. Polony!
    Ce qui me séduit dans son discours c’ est sa façon conceptuelle de la démocratie, à savoir permettre à tout citoyen de choisir “son destin” ou plutôt ses gouvernants en tout liberté, c est à dire délivré de l oppression médiatique, propagande and co, et d’avoir suffisamment d’esprit critique et de culture pour analyser ce qu’on lui donne en pâture. C est pour cela d’ailleurs qu’elle insiste beaucoup sur l’éducation et la lecture en particulier.
    De droite ou de gauche je m’en fous complètement…car le bon sens n’est l’apanage ni de l’un ni de l’autre! Grande disette…
    N. Polony s’exprime avec beaucoup de bon sens et de clarté et cela ne fait pas de mal. Au contraire.

     18

    Alerter
    • emile piquard // 10.04.2018 à 14h48

      Moquerie, affliction, “fiel”, “aigreur”, etc… encore de l’invective, des procès ad hominem, sans fond argumentatif. Pour moi, dire de quelqu’un qu’il est arachnophobe, ce n’est pas une insulte, et donc islamophobe non plus. On peut ne pas être d’accord sur le fait, mais restons courtois dans nos désaccord SVP…

       2

      Alerter
  • Cruzz T. Batt // 08.04.2018 à 16h17

    [modéré]
    Ce qui déplaît à certains, chez Polony, c’est qu’elle subsiste (encore un peu) dans le paysage médiatique alors que nombre de ses confrères et consœurs hétérodoxes ont été dégagés. Car il est difficile pour les MSM de la prendre en défaut, même selon leur fallacieuse hiérarchie des normes du politiquement correct et du fact-checking. Essayer de la discréditer en “débattant” avec elle, revient souvent à mettre en lumière la médiocrité du contradicteur qu’on lui envoie. Donc on l’éloigne autant que faire se peut mais on peut difficilement la black-lister.

     15

    Alerter
    • emile piquard // 08.04.2018 à 18h14

      Votre diagnostic laisse à désirer : à vous lire, Polony serait encore là, contrairement à d’autre hétérodoxes, parce qu’ils auraient moins de répartie qu’elle ? Permettez qu’on en doute et qu’on trouve l’idée qu’elle est bien moins hétérodoxe qu’elle s’en donne l’allure, tout en chantant les louange de Finkielkraut, il est bon de le rappeler ! Hétérodoxe ?!

       5

      Alerter
      • Cruzz T. Batt // 08.04.2018 à 19h54

        Lire ses bouquins ou regarder sa web-TV ne vous convaincra sans doute pas. Cela vous éviterait sans doute d’affirmer qu’elle n’a aucun argument.

        Je suis loin d’être toujours d’accord avec Natacha Polony, surtout lorsque, toute à son travail d’équilibriste consistant à ne pas franchir les multiples Rubicon coulant sur les terres de la bien-pensance, elle s’aventure à paraphraser les MSM. A ce titre, sa petite phrase sur Assad est une connerie.

        Cela ne remet cependant pas en cause une somme importante de son travail de réflexion. Notamment en ce qui concerne la souveraineté nationale, l’éducation, la décroissance, la démocratie, etc.

        Ne vous en déplaise — j’en remets une couche, les grands ciseaux ayant sévi sur mon précédent message —, il suffit de se fader les deux Thinkerviews de Lancelin et de Polony pour comprendre où se trouve la substantifique moëlle (oui, ça pique)… ce qui ne m’empêche pas d’apprécier les deux, pour différentes raisons.

         5

        Alerter
  • andrea naz // 08.04.2018 à 16h43

    Jusqu’à 1h 2mn 50, elle est audible, dans le “bon sens”, se gardant de passion et de convictions, mais bien.
    Puis… Bachar el Assad… une ordure qui massacre son peuple aussi ne faut-il pas prendre nos rêves pour des réalités, on ne pourra pas le déloger.
    j’ai supprimé mon abonnement à Politis, en 2013, pour moins que ça!!

     6

    Alerter
    • Cruzz T. Batt // 08.04.2018 à 20h11

      Assad père & fils ainsi que le parti Baas sont, pour autant, loin d’être des modèles de vertu.

      Notre stratégie (celle de l’occident) de “regime change” est une ignominie sans nom, cela va sans dire. Mais les victimes sont les peuples des pays concernés, pas ses dirigeants.

      L’ennemi de mon ennemi n’est pas forcément mon ami. Attention, donc, à ne pas tomber dans un angélisme inversé.

       0

      Alerter
      • andrea naz // 09.04.2018 à 00h17

        Vous avez probablement une idée de ce qu’est la vertu, quand les Frères musulmans, pour Hafaz, ou les ” djihadistes” terroristes pour Bachar, entament une guerre civile dans votre pays, sur ce qui convient de faire.
        Quand on parle de guerres, on ne fait pas d’angélisme et il n’est pas angélique de ma part de savoir que la répression fut terrible, avec nombre de morts ” innocents”, pour ne pas dire ” dégâts collatéraux” comme on dit chez nous, mais cela ne s’appelle pas “massacrer” son peuple. Cela s’appelle le défendre. Du reste, ce peuple est bien placé pour le savoir qui soutient cette ” ordure”.

         7

        Alerter
        • HerrHesser // 09.04.2018 à 07h25

          Tout à fait d’accord avec ce que vous écrivez là.

          Mais cela n’enlève rien au message de Cruze.

           3

          Alerter
    • Zaratoustra // 09.04.2018 à 23h17

      Je dirais même plutôt, elle commence à s’embrouiller dans les 54m. « La responsabilité dans la destabilisation de Lybie est une responsabilité terrible » c’est un peu court pour une Démocrate qui connaît le droit international qu’elle ne suggère même pas d’apliquer pour «  servir de leçon » ! Puis «  Mais je crois que beaucoup des français ont applaudi à cet intervention » Qu’en sait elle? Il y avait un référendum? Et si les français , à supposer, étaient pour la plupart d’accord, quel était leur réel savoir de la situation sur place, leur seul savoir se limitant à l’information venants des journalistes et «  spécialistes » dont le nombre se limite à 3-4 en France. ( Combien y a t il des spécialistes en cancérologie ou droit de travail- pour comparer?) La responsabilité des journalistes donc n’est pas à envisager!

       2

      Alerter
      • Zaratoustra // 09.04.2018 à 23h32

        Suite: pourtant plus tôt elle dit «  Il faut arrêter de voir le monde ou les gens en « ben » et « mal ». Et toute suite après «  Bashar est une ordure » Personellement je ne permettrais pas d’appeler un homme par ce qualificatif si je ne l’ai jamais rencontré ni avais une longue discussion sur ce qui motive ses acts. Natasha manque aussi une fondamentale connaissance du Monde qui est multipolaire non pas seulement ethniquement et culturellement mais aussi au niveau de l’espace temps. Il y avait un temps l’oligarchie française massacrait le peuple français: qui les nomme « ordure » De tout manière « ce n’est pas un argument de laisser entendre que vous êtes illégitime » sa propre phrase vers la fin de l’interview! Puis penser les gens en «  bien et mal » c’etait une autre personne?

         2

        Alerter
        • Zaratoustra // 09.04.2018 à 23h58

          J’aimerai aussi dire à Natasha qu’on ne fait pas la guerre pour « avancer une cause » mais pour défendre son territoire ou occuper l’espace d’une autre nation: ce qui n’est pas le cas de Bashar. Je ne défend pas sa politique juste il faut avoir plus d’arguments Natasha!
          Plus loin elle développe la question migratoire où elle suggère «  on doit réfléchir comment faire pour apporter la stabilité dans les pays de passage migratoire?, comment ne pas cautionner les pouvoirs qui écrasent leur peuple? »….. Mais bien sûr il fallait pas intervenir en Lybie ( je suppose en Irak elle est d’accord aussi) mais il faut réfléchir comment ne pas cautionner les gens «  Mal » tout et son contraire! Pars que si on est intervenu s’est justement pour montrer au monde qu’on ne cautionne pas!!!! Comment apporter de la stabilité ? Pars que ce n’est pas intervenir dans les affaires intérieures ? Décidément Natasha apporte beaucoup, ou voudrais toujours malgré tout gérer o’Afrique et Moyen Orient.

           2

          Alerter
  • Genevieve B 30 // 08.04.2018 à 16h59

    Quelle démonstration d’intelligence et d’ouverture ! En lisant les commentaires, j’ai cru remarquer que certains sont tombés dans les pièges qu’elle dénonce!
    Exemple : les mots que l’on emploie : islamophobie, gauche/droite… Sans parler de la “jalousie”sur le salaire ( cf les cheminots ces “privilégiés” !?!?)

    A propos du vin, j’aimerais que nos politiques mettent autant d’énergie à nous mettre en garde et à lutter contre le glyphosate et ses cousins…

     5

    Alerter
    • emile piquard // 08.04.2018 à 18h20

      En ce qui me concerne, l’islamophobie est une réalité, à des degrés divers selon l’endroit et le moment. Je me pense de gauche. Et je ne vais pas renoncer à penser les choses ainsi par ce que Madame Polony m’y encourage. Quels sont ses arguments s’il vous plait ? Au moins J Sapir en présente, même s’ils ne me convainquent pas…

       2

      Alerter
      • grorges // 08.04.2018 à 22h31

        Dans une étude menée par l’Institut Montaigne, en 2016, en France, on apprenait que près du tiers des musulmans (28 %) privilégiaient l’application de la charia aux lois de la République.

        Est ce être islamophobe que de déplorer que la République soit déjà bafouée dans de nombreuses zones de non droit? Comment pensez vous que la situation va évoluer dans les 10 ans à venir?

        [modéré] travaillant dans l’industrie informatique, je n’ai pas vu de discrimination, pourtant.

         7

        Alerter
        • Surya // 09.04.2018 à 10h22

          et 50% dans la tranche 15-25 ans.

          Il n’y a pas de “zone de non droit” en France. Il y a des zones sur lesquelles un autre droit que le droit français s’applique.

           4

          Alerter
        • emile piquard // 09.04.2018 à 22h19

          Je ne pense que du mal de l’insitut Montaigne, atiseur de haine. Voyez cet article, relayé ici même sur les-crises.fr, qui rappel :
          https://www.les-crises.fr/les-think-tanks-sinstallent-au-coeur-de-letat-par-dostena-anguelova-et-roland-gori/
          “Le programme présidentiel avait en effet pour « grand ordonnateur » Jean Pisani-Ferry – fondateur et ancien directeur du très influent think tank européen Bruegel. Claude Bébéar, le fondateur d’un think tank libéral de droite – l’institut Montaigne – rend public pour la première fois son choix de vote dans Les Échos : Emmanuel Macron est la solution pour la France ! Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne, travaille également sur le programme du futur président, notamment dans le domaine de l’éducation, d’où est issu le ministre Jean-Michel Blanquer, vieux compagnon de route de l’Institut Montaigne.”

           2

          Alerter
        • emile piquard // 09.04.2018 à 22h24

          Etre islamophobe, c’est simplement déplacer la colère légitime face aux pouvoirs financiers qui tue la République en haine contre les musulmans. Ca pourrait être une autre catégorie populaire stigmatisée. La République a mis du temps à intégrer les régions catholiques de France, ce fut dur, et elle dû faire des concessions (école privées religieuses, concordat, etc…). Les tensions restent, mais on vit ensemble.

           2

          Alerter
          • grorges // 10.04.2018 à 23h24

            Lire Alexandre Del Valle, qui donne une vision géostratégique éclairée sur les rapports de force dans ces régions du globe, et rétablit quelques vérités historiques volontairement cachées par nos maîtres européens.

             2

            Alerter
            • Néophyte Atterre // 11.04.2018 à 13h44

              L’islamophobie est une haine vis à vis de gens pour le seul fait qu’il sont de religion musulmanes que

              – On rend coupable de tous les maux de la terre
              – Faire des généralités sur quelques personnes qui ne respectent pas les lois jetant l’opprobre sur ceux qui respectent les lois françaises

              Ce n’est pas une opinion, c’est un délit

               0

              Alerter
            • olivier // 11.04.2018 à 22h29

              @ Néophyte Atterre

              Pourrions nous avoir vos lumières sur l’arrêt de la cour européenne des droits de l’homme (2001) qui statue sur l’ncompatibilité de la Charia avec les principes fondamentaux de la démocratie. Votre éclairage sur la Charia sera grandement appréciée, n’en doutez pas.

              Question subsidiaire, concernant la liberté d’expression : pensez-vous que Salman Rushdie, Taslima Nasreen, Charb et tant d’autres en passant par les chretiens d’orient, apprécient votre raisonnement à sa juste valeur ?

               3

              Alerter
  • Bachaud // 08.04.2018 à 17h57

    NATACHA POLONY est une ” ennemie du peuple” : C’est à dire qu’elle ne fait pas ce qui est en son pouvoir pour que les citoyens puissent enfin reprendre la parole pour DECIDER de ce qui les regarde par référendum d’initiative citoyenne. Cela malgré les demandes réitérées que le CLIC lui a faites et les communiqués qu’elles reçoivent comme pas mal de ses confrères;.
    Elle fait des propositions de réformes,
    mais ne demande pas l’outil qui LUI permettrait de les soumettre directement aux citoyens SI le Gouvernement refusait de les prendre en compte..

     3

    Alerter
    • Bernard // 09.04.2018 à 11h38

      Natacha Polony, comme beaucoup de ses confrères dépendants, ne sera jamais inquiétée par la dernière loi “anti fake news” du gouvernement. Depuis le temps, elle connait très bien les limites des sujets importants pour le peuple mais interdits aux journalistes qui ne veulent pas être au chômage.
      Sa médiocrité et son insipidité seront vite oubliée par l’histoire de part son manque de courage. Seules les sentinelles du peuple resteront dans le cœur des gens.

      J’en profite pour témoigner ma sympathie pour O.Berruyer qui, sur le sujet Ukrainien au moins, aura fait le travail avec la récompense associée du système: la mise à l’index par le Decodex.

       5

      Alerter
      • Zaratoustra // 10.04.2018 à 00h18

        Je crois que vous avez un peu raison! Il n’y a que ceux qui n’ont rien à perdre qui peuvent faire preuve de courage! intelligente, Natasha utilise le verbe à merveille, nous fait une remarquable démonstration de l’éloquence. Elle le fait mieux que la plupart des ceux qui pensent comme elle mais n’arrivent pas aussi bien le formuler, il n’empeche que la Nation est forte des gens qui ont bon sens même si ils n’arrive pas à argumenter! C’est pour cela que les référendums est une bon chose. Mais de la ou elle se trouve, elle ne fait que du narcissisme. Elle a la possibilité de balancer les infos, aller au cœur de bataille mais elle ne le fait pas. Courage et envie de se mettre en danger lui manquent… pars qu’elle aime bien sa vie, elle veux la vivre comme la plupart des gens ( avec un peu plus des moyens:) S’est son choix je ne la blâme pas. Mais elle ne restera jamais « Grande Journaliste » début XXI cité dans l’histoire.

         3

        Alerter
  • un citoyen // 08.04.2018 à 21h20

    Un interview long mais qui vaut le détour, l’occasion de faire le tour des avis de Natacha Polony sur la plupart des sujets. Sans dire que je sois d’accord sur tout, j’ai trouvé qu’elle a très bien développé le fond de ses pensées, en mettant l’accent sur des principes essentiels, notamment sur le comment penser, dans la jungle médiatique à laquelle nous sommes confrontés.
    Deux remarques :
    – l’objectivité n’existe pas : ce que l’on peut comprendre du fait que l’on vit dans un milieu humain et que nous soyons aussi humains. Pourtant, l’objectivité absolue existe dans les sciences, et les sciences sont étudiées par les humains. Du coup, impossible ou pas impossible, là est la question que je me pose.
    – on ne fait pas de prévention sur le cannabis à l’école : Il y en a un peu, comme une -très instructive- de la gendarmerie qui avait expliqué à l’une de mes classes au collège comment il était concocté (caca de chameau, pneus brûlés, … pour rembourrer et faire des économies …).

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications