Les Crises Les Crises
11.avril.201811.4.2018 // Les Crises

[Vidéo] Ambassade de Russie, Espions, Guerre Froide sans filtre, par Thinkerview

Recommander 2
J'envoie

Source : Thinkerview, Youtube, 09-04-2018

Interview d’Artem Studennikov, Ministre Conseiller de l’Ambassade de Russie, en direct à 19h, le 09/04/2018.

Source : Thinkerview, Youtube, 09-04-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 11.04.2018 à 12h26

J’ai trouvé cette entrevue très intéressante.

Cet homme est un vrai “pro” de la diplomatie, très mesuré et dans la lignée d’une politique de relations internationales apaisées dictées par l’état qu’il représente.

De plus, il parle un français tout à fait honorable (avec parfois quelques petites hésitations, mais vraiment mineures et qui n’entachent pas la clarté de ses propos).

Décidément, le ministère des affaires étrangères russe nous gâte en envoyant des diplomates d’une telle qualité.
Je me souviens bien d’Alexandre Orlov dont il me semble un digne successeur.

Il défend les intérêts de son pays (ce qui est normal), mais il le fait dans le plus grand respect des autres, sans vouloir imposer ses vues, ce qui nous change de nombreux autres “diplomates” qui ne pensent qu’à “montrer leurs muscles”.

Ce qui m’a beaucoup plu est sa remarque à la fin de l’entrevue concernant une rencontre avec d’autres représentants d’états étrangers (USA, Suède) : “Je ne demande qu’une seule chose, c’est que cette conversation ait lieu en français”…

Une belle marque de respect pour les auditeurs.

16 réactions et commentaires

  • Caracole // 11.04.2018 à 09h03

    L’affaire de l’Astroturfing… C’est quand même marrant qu’on arrive a parler de ce truc qui serait si impactant dans les élections américaines, mais jamais, comme l’a remarqué Emmanuel Todd, de la baisse de l’espérance de vie de l’américain blanc moyen (première fois de l’histoire que cela arrive hors guerre…). Mais c’est vrai, quelques trolls sur internet vont plus vous façonner que votre niveau de vie qui baisse d’année en année. Cette blague.

     20

    Alerter
  • Madudu // 11.04.2018 à 10h15

    Où l’on voit ce à quoi ressemble un officiel honnête autorisé à l’honnêteté dans une entrevue libre.

    Au point où nous en sommes ce genre d’exercice est fondamental, il faut absolument le regarder : ne serait-ce que pour se convaincre que c’est possible.

    Plus tard nous exigerons peut-être que ça soit la norme.

     23

    Alerter
  • Marco // 11.04.2018 à 12h22

    Très bien comme souvent par Thinkerview, questions, sujets divers et varies couvrant l’essentiel.
    Il me semble avoir vu une precedente interview du même diplomate par Thinkerview.
    J’attend avec impatience une interview avec un diplomate US sur la chaine.
    Bon, l’Astroturfing, je ne connaissais même pas le terme (J’en imagine le sens, techniques déjà eprouvees depuis Bernays et empruntant un nouveau media? ), peut-être Thinkerview pourrait nous expliquer cela et nous donner, si possible, quelques exemples par qui et a quelles occasions cela aurait été employé.
    Merci a Thinkerview.

     2

    Alerter
    • wesson // 11.04.2018 à 18h40

      Thinkerview as à plusieurs reprise proposé le même type d’interview aux diplomates US (entre autre), et ça as toujours été refusé, ou alors adossé à des conditions inacceptables (questions envoyées à l’avance, pas plus de 10 minutes d’itw, …)

      Ils en parlent même dans cette itw

       7

      Alerter
      • Marco // 11.04.2018 à 20h51

        oui, oui, j’avais capte, mais pas inutile de le rappeler. J’espere que Thinkerview pourra decrocher ca. Pour la Suede, disons que c’est accessoire, pour moi.

         1

        Alerter
  • RGT // 11.04.2018 à 12h26

    J’ai trouvé cette entrevue très intéressante.

    Cet homme est un vrai “pro” de la diplomatie, très mesuré et dans la lignée d’une politique de relations internationales apaisées dictées par l’état qu’il représente.

    De plus, il parle un français tout à fait honorable (avec parfois quelques petites hésitations, mais vraiment mineures et qui n’entachent pas la clarté de ses propos).

    Décidément, le ministère des affaires étrangères russe nous gâte en envoyant des diplomates d’une telle qualité.
    Je me souviens bien d’Alexandre Orlov dont il me semble un digne successeur.

    Il défend les intérêts de son pays (ce qui est normal), mais il le fait dans le plus grand respect des autres, sans vouloir imposer ses vues, ce qui nous change de nombreux autres “diplomates” qui ne pensent qu’à “montrer leurs muscles”.

    Ce qui m’a beaucoup plu est sa remarque à la fin de l’entrevue concernant une rencontre avec d’autres représentants d’états étrangers (USA, Suède) : “Je ne demande qu’une seule chose, c’est que cette conversation ait lieu en français”…

    Une belle marque de respect pour les auditeurs.

     30

    Alerter
    • Madudu // 11.04.2018 à 16h32

      “Je ne demande qu’une seule chose, c’est que cette conversation ait lieu en français”

      C’est du populisme comme je l’aime ça ! ^^

      Étant donné son excellent français c’est peut-être aussi un moyen pour lui d’exiger un terrain sur lequel il risque fort d’être plus à l’aise que ses contradicteurs.

       4

      Alerter
      • AlbertNobbs // 11.04.2018 à 20h54

        Si des diplomates venant de plusieurs pays se réunissaient pour débattre sans traducteur, dans quelle langue pensez-vous qu’ils converseraient “naturellement” ?

         2

        Alerter
    • un citoyen // 11.04.2018 à 21h42

      Et je rajoute : sa prudence, sa modestie et aussi le mot pour la fin (croiser les points de vue et ne pas se focaliser sur une seule info).

       2

      Alerter
  • Michel Bergès // 11.04.2018 à 12h29

    Remarquable intervention de ce diplomate, à tous les niveaux, avec des temps de réponse et de bonnes questions, en toute liberté – ce qui nous change des TV “à la français”, toujours pressées.
    Hypothèse, l’affaire du poison, semble un montage mené par le SI, peut-être sur ordres de la CIA. Étrangement, au-delà du “Brexit” , il a rapproché “automatiquement” les locomotives de l’UE (Macron/Merkel), de l’Angleterre (May)…
    Cela, après le discours du Président Poutine à la douma, précisant des données concernant les nouvelles armes antimissiles, mais aussi avant les élections russes, comme pour les dé-légitimer. Sans parler du retournement en Syrie, après les reculades d’Obama et les rodomontades de Trump. Macron, après Hollande, ne faisant que du suivisme limité.

     10

    Alerter
  • Michel Bergès // 11.04.2018 à 13h00

    J’ajouterai, à mon précédent commentaire, ceci.
    Il ne faut point analyser le dénigrement de la Russie, si prolixe pour tenter “d’amuser” l’opinion publique façon James Bond, de la part du SIS britannique, comme une simple bataille d’opinion.
    Les limites de la communication “euro-atlantiste” vers le “grand public” ne relèvent que de la “littérature d’espionnage de gare”.
    Une suggestion : en termes multipolaire et réaliste, il faut savoir reconnaître, avec objectivité, l’importance de l'”OCS” – Organisation de coopération de Shanghaï, dans laquelle avec la Chine à ses côtés, la Russie joue un rôle primordial. Quel journaliste français en a parlé pour analyser les problèmes actuels sous-
    jacents, cette organisation étant aussi légitime que l’OTAN et l’UE ?

     11

    Alerter
  • METZGER // 11.04.2018 à 14h11

    Le langage clair d’un honnête homme. Le bon sens sans langue de bois. On a pas l’habitude. Souvent, il dit :”je ne sais pas, je ne connais pas…” Rafraichissant. Ou alors il est très fort pour noyer le poisson. L’aveu de bon sens est touchant : ” notre plus grand ennemi; c’est le retard.” Et les Français pourraient y aider considérablement, si on ne se faisait pas gonfler par la bêtise sidérale des Aphatie et assimilés. L’astrosurfing comme le novitchok, sont 100% des créations de captain américa. Un homme normal doté d’un cerveau ordinaire est capable de comprendre : ” si vous avez la moindre preuve, montrez-la” … Tout le reste est logique, simple, compréhensible. J’aimerais avoir ce type à ma table. Hollande aussi, mais juste pour l’entarter. Thinkerview : des questions percutantes mais le temps de répondre et l’écoute sans couper la parole : si seulement Léa Salamé pouvait s’en inspirer.

     20

    Alerter
    • fx // 11.04.2018 à 17h32

      complètement d’accord avec vous (et merci de m’inviter aussi à votre table pour moi aussi gâcher un peu de tarte à la crème)

      d’accord sauf sur les coupures de paroles voire parfois l’écoute, qui n’est pas le fort de Thinkerview, qui se fait fort de passer du coq à l’âne en coupant la parole ostensiblement à ses invités (pas trop avec celui-là mais qd même). C’est son style, pq pas, mais merci à thinkerview pour la qualité des intervenants depuis qqles semaines (B. Friot, A. Juillet etc.) on ne voit pas les 2h passer et on (moi en tout cas) en sort + intelligent

       7

      Alerter
  • Claude // 11.04.2018 à 19h15

    merci à lescrises et à Thinkerview pour cette interview de haut niveau

    qu’on aurait aimé lors du France 2 au 20h …

    mais bon … on sait pour quelles raisons nous jetons tous nos TV … nous faut-il une raison supplémentaire …

     6

    Alerter
  • alain // 11.04.2018 à 20h10

    Olivier, pensez aussi à mettre en avant l’interview d’Alain Juillet sur le même thinkerview, 2h20 qui ne dépareillera pas le site des Crises

     5

    Alerter
  • Dmitry // 13.04.2018 à 00h24

    Quant à l’affaire Skripal, Artem Studennikov se met aussi en position de défense. Alors que les accusations contre la Russie sont vides et nulle part étayées. Je trouve que les médias russes se sont trop engagés là-dessus afin de se disculper. La meilleure réponse à cette hystérie serait un silence absolu, me parait-il.

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications