Les Crises Les Crises
10.avril.201810.4.2018 // Les Crises

La Ruée vers la guerre en Syrie, par Craig Murray

Merci 105
J'envoie

Je partage avec vous la vision inquiète de Craig Murray (diplomate britannique, ancien ambassadeur du Royaume-Uni auprès de l’Ouzbékistan, historien et activiste en faveur de la défense des Droits de l’Homme), qui a beaucoup œuvré sur l’affaire Skripal.

Je suis pour ma part plus prudent que lui (tout est toujours possible au Moyen-Orient…), mais oui, il est inacceptable, comme pour l’affaire Skripal, de sanctionner unilatéralement des pays tant que les enquêtes n’ont pas eu lieu et que la vérité sur les faits n’a pas été établie. Mais de deux choses l’une : soit on a affaire à une manipulation des rebelles en train de perdre, pour faire bombarder l’armée syrienne ; soit on a un gouvernement syrien délirant qui fait ceci (au moment où il allait gagner) pour envenimer la situation (ok, ça semble ridicule, mais bon, comme c’est une hypothèse complotiste…) ; dans tous les cas, il ne faut donc pas régir par les bombes, puisqu’il s’agit forcément de la volonté du criminel, quel qu’il soit.

Ces tambours de guerre sont vraiment très inquiétants, ce genre d’irresponsables n’ayant d’une part tiré AUCUNE leçon de l’Irak et de la Libye, et d’autre part toujours pas compris que le Monde du “On bombarde sans conséquence – Veni Vidi Vici” avait changé. Ils jouent donc gravement avec le feu :

La France n’a AUCUNE responsabilité, tout comme la Bolivie et le Sri-Lanka : cela relève de l’ONU et de tribunal pénal international.

Conséquence de l’amateurisme de dirigeants qui n’ont toujours pas compris qu’il ne faut jamais tracer publiquement des “lignes rouges” (ça se passe en off), faute de quoi on risque de se retrouver entraîné contre son gré dans ce genre d’aventure (quand ce n’est pas de créer de vocations de provocateurs visant à nous manipuler…)

J’adore quand le Président du pays qui a lancé deux bombes atomiques sur des populations civiles a ce genre d’avis très arrêtés…

Quoiqu’il en soit : “Pas de guerre pour soutenir les djihadistes !”

Olivier Berruyer


Source : Craig Murray, 09/04/2018

Je n’ai jamais exclu la possibilité que la Russie soit responsable de l’attaque de Salisbury, entre autres possibilités. Mais j’écarte la possibilité qu’Assad lâche des armes chimiques sur la Ghouta. Dans cette guerre extraordinaire, où les djihadistes coupeurs de têtes financés par l’Arabie saoudite bénéficient du soutien aérien israélien et des “conseillers” militaires américains et britanniques, chaque fois que l’armée syrienne est sur le point de prendre le contrôle total d’une enclave djihadiste majeure, au dernier moment où la victoire est à leur portée, l’armée syrienne attaquerait des enfants avec des armes chimiques, sans aucune raison militaire. Nous avons été nourris de ce récit encore et encore et encore et encore et encore.

Nous sommes alors confrontés à une offensive de propagande de la part des politiciens néo-conservateurs, des think tanks et des “associations de bienfaisance” qui réclament une grande pluie de bombes et de missiles occidentaux, et nous sommes accusés d’insensibilité à l’égard des enfants qui souffrent si nous nous faisons des objections. Ceci malgré la certitude que les interventions militaires occidentales en Afghanistan, en Irak et en Libye ont eu des conséquences qui restent à ce jour tout à fait désastreuses.

Je crains que l’orchestration massive de la russophobie au cours des deux dernières années vise à préparer l’opinion publique à un conflit militaire plus large centré sur le Moyen-Orient, mais susceptible de s’étendre, et que nous approchons de ce but. La déconnexion de la classe politique et des médias par rapport à la population générale est telle que les leviers de bonne volonté pour empêcher cela sont, comme dans le cas de l’Irak, extrêmement peu nombreux, car les politiciens tremblent face au chauvinisme des médias. C’est une période extrêmement dangereuse.

Source : Craig Murray, 09/04/2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

andrea naz // 10.04.2018 à 18h43

Je ne vois qu’un mouvement populaire -oublier un moment nos problèmes internes-, pour stopper net notre gouvernement dans ses intentions.
Souvenons-nous de le mobilisation en ” Amérique” au moment de la guerre du Vietnam.
L’opinion publique leur importe assez pour qu’ils profèrent sans honte des monceaux de mensonges -certes, ils nous prennent pour des cons à ressortir toujours les mêmes-, dépensent des millions pour l’endormir et la formater, alors, l’opinion publique peut clamer haut et fort qu’elle n’est pas dupe, et le fût-elle, qu’elle est contre cette ingérence.

164 réactions et commentaires

  • andrea naz // 10.04.2018 à 18h43

    Je ne vois qu’un mouvement populaire -oublier un moment nos problèmes internes-, pour stopper net notre gouvernement dans ses intentions.
    Souvenons-nous de le mobilisation en ” Amérique” au moment de la guerre du Vietnam.
    L’opinion publique leur importe assez pour qu’ils profèrent sans honte des monceaux de mensonges -certes, ils nous prennent pour des cons à ressortir toujours les mêmes-, dépensent des millions pour l’endormir et la formater, alors, l’opinion publique peut clamer haut et fort qu’elle n’est pas dupe, et le fût-elle, qu’elle est contre cette ingérence.

     120

    Alerter
    • Christian Gedeon // 10.04.2018 à 19h18

      L’opinion publique? Kesaco? Elle se fout de la Syrie comme de sa première couche culotte,l’opinion publique. Tout comme elle s’est foutue de la Yougoslavie ou de la Lybie. L’opinion publique ne. Se fout pas par contre des ponts de Mai,des droits acquis ou de la dernière émission de Koh Lanta…ce n’est même pas qu’elle soit manipulée. Elle s’en fout.

       86

      Alerter
      • Alfred // 10.04.2018 à 20h55

        Elle ne se fout pas des corps d’enfants désarticulés sur la promenade des anglais , l’opinion publique. Il faudrait juste qu’elle comprenne que si elle ne met pas un point d’arrêt à l’aplatventrisme lèche cul de nos valets de l’OTAN elle revivra les mêmes terreurs.

         84

        Alerter
        • jean-claude BARTHELAY // 11.04.2018 à 07h55

          Et dire que nos aieux sont morts pour que la paix règne un jour sur cette planète
          …….. leurs enfants vont tuer , encore tuer et toujours tuer ….. au nom de quoi ??? .
          Nous sommes des barbares, des terroristes .

           16

          Alerter
        • V_Parlier // 11.04.2018 à 11h02

          Alfred, il n’y a en effet qu’en passant par là qu’on peut sensibiliser une relativement grosse partie de l’opinion. Cependant il restera toujours une partie non négligeable déjà préformée au raisonnement attribuant le terrorisme à la fatalité, comme des accidents routiers.

           6

          Alerter
        • Louis Robert // 11.04.2018 à 17h06

          Elle s’en fout.

          Autrement elle aurait pris à cœur «les corps d’enfants (musulmans) désarticulés », morts par centaines de milliers +++, suite à des crimes de guerre de « L’Occident terroriste » (Chomsky/Vltchek) qui sont à la source même des attentats qui se poursuivent et se poursuivront contre cet Occident impénitent et cultivant sans fin le déni.

           8

          Alerter
    • kinimodo // 10.04.2018 à 21h39

      Un sondage du figaro… Bon, ça vaut ce que vaut un sondage :

      Êtes-vous favorable à une frappe française en Syrie après les soupçons d’attaque chimique ?

      A cet instant, pour 85787 votants, 69 % ont répondu Non, 31 % répondent Oui !

      http://www.lefigaro.fr/international/2018/04/09/01003-20180409QCMWWW00108-tes-vous-favorable-a-une-frappe-francaise-en-syrie-apres-les-soupcons-d-attaque-chimique.php

       33

      Alerter
      • Lorca // 11.04.2018 à 00h41

        Répondre à ce sondage pour occuper les journaleux, c’est admettre l’idée que la Syrie et ses alliés sont coupables. Ce que je réfute totalement, ils nous ont déjà fait le coup !
        L’ignorer est la seule posture à adopter.
        Le déferlement anti alliés de la Syrie est le signe de la non résignation à la défaite en Syrie.
        Pauvre France de mes aïeux !!! Si vous saviez !!!
        Pauvres enfants de France, dans quelle galère les guerriers, ignorants et incompétents veulent vous mener.
        A quand une grande manifestation nationale contre la guerre et les interventions dans les affaires intérieurs des pays ?

         24

        Alerter
        • Haricophile // 11.04.2018 à 02h15

          Pauvres enfants de France, dans quelle galère les guerriers, ignorants et incompétents veulent vous mener.

          Puisqu’on parle de la France, on a un exemple historique “exemplaire” avec la boucherie de 14-18 avec d’ailleurs quelque part une même distribution entre super-riches + industries / généraux incompétents et dépassés / politicards-serpillères / journaleux complaisant et vendant la haine / la chair a canon dont la vie suscite autant de compassion pour ces précédentes catégories que celle d’un soldat dans un RTS.

           20

          Alerter
        • Alfred // 11.04.2018 à 08h26

          “Répondre à ce sondage pour occuper les journaleux, c’est admettre l’idée que la Syrie et ses alliés sont coupables. Ce que je réfute totalement, ils nous ont déjà fait le coup !
          L’ignorer est la seule posture à adopter.”
          C’est pour cela que le notaire vous appelle les sans dents : vous ne savez plus mordre.
          Pour ma part je réponds rarement à ces sondages souvent idiots et à la question très souvent malhonnêtement construite (les présupposés derrière que vous soulevez, etc..).
          Pour autant il faut savoir utiliser tous les outils pour leur taper dans les dents. Quand ils sont assez bêtes pour poser la question il faut y aller. Vous comprenez bien que les journaleux suivent Macron et sont donc favorables à la guerre. Alors faites vous plaisir et répondez non. Ça les ennuie beaucoup plus que le fait que vous les snobiez (il n’y a que vous qui êtes au courant, et vous êtes encore plus seul à savoir pourquoi). De même que pour les élections il n’y pas à “avaliser”, “légitimer” ou autre construction abstraite du genre. Il n’y a qu’un rapport de force truqué qui s’exprime et qui est utiliser par certains pour assoir leur pouvoir. La seule chose à comprendre c’est comment être le plus efficace au cas par cas pour leur résister. C’est parfois les ignorer, parfois non.
          Ici 3 pequins sur 4 ou 5 qui sont contre la guerre c’est toujours ça de flanqué dans les rayons de micron.

           26

          Alerter
          • Madudu // 11.04.2018 à 09h55

            D’autant que la question n’est pas si mal tournée :

            “Êtes-vous favorable à une frappe française en Syrie après les soupçons d’attaque chimique ?”

            Ça rappelle bien les “soupçons” de présence d’armes de destruction massive dans le pays juste à coté.

             17

            Alerter
          • tepavac // 12.04.2018 à 02h40

            Sacré Trump, le Time a ressorti tous ses messages à l”époque d’Obama.
            C’est relayé par Sputnik;
            https://fr.sputniknews.com/international/201804111035904240-trump-syrie-twitter-frappes/
            extrait;
            The President must get Congressional approval before attacking Syria-big mistake if he does not!

            Doit-on s”inquiéter de tout ceci, à quoi bon regarder le mauvais côté des choses. Il est plus probable que, Poutine ayant déclaré le 1er Mars que c’est lui qui avait la plus grande, voilà que les autres rappliquent tous pour comparer leur jouets intelligents.
            Le résultat de ces escarmouches sera inintéressant, va t-on encore assister à la dérive du Donald Coock ou à un échec de la défense Russe ?

            Tout ceci est tellement grotesque, à peine évoqué un quelconque rapprochement entre Poutine, Trump et Macron qu’on a droit à tout ce tapage médiatique.

             1

            Alerter
      • tepavac // 11.04.2018 à 02h16

        Ne riez pas, 406 tomawaks arrivent près des côtes Syriennes sur plusieurs navires de guerres.
        Il ne manquait évidement que les pirates d’outre manche, et les corsaires pour couronner la grande parade des cassos.

        Parce que imaginez bien la scène, un ou plusieurs malfaisants auraient, ce n’est même pas certain, empoisonné les habitants d’un quartier, alors on envoi 406 missiles, plus que contre daesh pendant cinq ans ???

        Mais n’étant pas sûr de ce déploiement de force, ils se font prêter main-forte par les marines de guerre de deux autres acolytes.

        Sans doute ne trouverait-on rien à redire, si ce n’était que l’état-major Russe répond, “qu’il est prêt à les recevoir” !

        C’est peut-être un jeu….

         10

        Alerter
        • martin // 11.04.2018 à 12h02

          A ce propos, ça commence à godiller du côté des “alliés” de Washington:

          1> Theresa May fait savoir que le Royaume-Uni ne participera sans doute pas à une grande opération. Quand on connaît un peu l’état pitoyable de la marine UK, on comprend cette prudence.

          2> Micron fait savoir que la France ne mettra pas en danger les alliés de la Syrie, mais qu’elle se contentera d’y détruire les lieux de production d’armes chimiques. Vu qu’il n’y en a plus (Enquête de l’OIAC), c’est tranquille.

          3> Restent les USA, qui vocifèrent (souvenons-nous du pitoyable Milley en 2016, j’en ris encore), mais qui ne peuvent guère agir sans écoper d’une volée de bois vert.

          Pas facile pour l’oncle Sam. Mais le Dieu qui veille sur la Nation Indispensable fournira sans doute la solution, comme il l’avait soufflée, dit-on, à l’inénarable Bush Junior en son temps.

           5

          Alerter
        • lephil // 11.04.2018 à 15h32

          Juste pour information ces missiles de 50 à 88 Kg équivalent de TNT rasent en superficie l’équivalent d’un terrain de foot soit 7000 m2 donc on peut calculer 406 x 7000 soit 2 842 000 m2 … Les Russes ont du souci à ce faire et nous aussi s’ils mettent leurs menaces à exécution ….

           2

          Alerter
          • martin // 11.04.2018 à 19h51

            C’est certain, mais s’il le font, les plates-formes de tir commencent à être cassées par les russes pendant que même des AGM 86 M, trimballés par des B.52 depuis Diego Garcia ont du souci à se faire avec la bulle russe, et vont être déviés ou détruits pour la plupart, sinon tous.

            On peut rester longtemps debout devant un précipice sans se décider à faire le pas suicidaire (Orlov). C’est tout de même le comportement Us le plus probable, même si on ne peut préjuger de rien..

             5

            Alerter
          • el crater // 11.04.2018 à 21h41

            Soit 2,8 km2…pour un pays qui en compte plus de 17 millions, ça doit pas non plus faire trembler outre mesure.

             2

            Alerter
        • Jean LACOMBE // 11.04.2018 à 23h56

          Ben, faut voir le jeu américain.

          Le premier acteur, celui qui mène le bal avant les autres, c’est le système militaro-industriel. Les USA lancent chaque jour une quarantaine de missiles ou bombes. Derrière, toute une logistique, du matériel très coûteux, du personnel. Or les USA ne produisent que cela sur le plan industriel. Donc ils se concentrent sur ce qu’ils savent encore produire avec profits et des profits chez eux. Ils font la guerre parce que cela fait des emplois et – surtout – des bénéfices énormes pour les firmes de l’armement. 406 tomawaks = 406 millions de $. C’est toujours bon à prendre pour ceux qui les fabriquent. Les cibles, on s’en fout. D’ailleurs, peu importe l’ennemi pourvu qu’il y en ait à bombarder. Si besoin, les USA le fabriquent pour le détruire ensuite.
          Avec la Russie, ils croient jouer sans trop de risques : le budget militaire US, c’est 9 fois celui de la Russie. Sauf que la guerre, on sait quand on la commence seulement.

           1

          Alerter
          • Emmanuel // 12.04.2018 à 07h21

            Vous touchez du doigt sans doute le point sensible. D’un côté, les USA auraient bien besoin de cette guerre comme débouché pour écouler leur arsenal militaire et faire tourner leur industrie, et ils ont un “mobile” pour le faire ; en plus, Trump pourrait y être tenté, vu sa position délicate du point de vue de la politique intérieure déliquescente ; de l’autre, le “retour sur investissement” (je ne parle pas des vies humaines, naturellement) n’est pas du tout acquis, autrement dit la colonne “recette” reste à remplir, à part peut-être, à entrainer les “alliés” dans cette galère, y compris ceux des pétro-dollars. L’expérience Irakienne n’a pas été aussi concluante que ça. Le père Trump et ses acolytes sont certainement devant ce genre de dilemme, sachant qu’il est plutôt formé à faire marcher la calculette…. (désolé pour ce cynisme). (Je rajouterais que je suis persuadé que Trump pense une guerre, comme il penserait une opération immobilière).

             0

            Alerter
    • Tchernine // 11.04.2018 à 06h22

      Malheureusement c’est plus possible, la zombification- (lobotomisation) du citoyen lambda a si bien marché depuis que vous n’aurez que 2000 personnes dans la rue et encore s’il fait beau. De toute façon c’est trop tard, il faut se rendre à l’évidence, il y aura une guerre puisque “l’Axe du bien” en a besoin.

       12

      Alerter
      • Madudu // 11.04.2018 à 09h58

        Que la guerre éclate pour de bon ou non il est toujours temps de résister à son propre niveau.

        Se déclarer défait avant la bataille c’est du défaitisme, et en temps de guerre le défaitisme est un acte grave contre la cause que l’on prétend défendre.

        Ressaisissez-vous.

         9

        Alerter
    • Toff de aix // 11.04.2018 à 10h31

      Alors nous sommes très mal barrés, vu l’apathie et l’individualisme ambiant dans ce pays, autant déjà se préparer à la guerre. La capacité de la majorité des français à se mobiliser pour des causes autres que leur petit nombril étant inversement proportionnelle à leur capacité d’oubli du monde extérieur, les yeux rivés sur leurs écrans et leurs gadgets, qui sont sensés leur faire oublier que la vie ne se passe pas que sur le “ouèbe”..

       10

      Alerter
    • Patrick // 11.04.2018 à 10h45

      L’opinion américaine ne s’est mobilisée contre la guerre du Vietnam que quand les journalistes ont constaté que leurs propres enfants étaient envoyés au casse-pipe.

      Exceptés quelques « Fortunate sons »

      https://youtu.be/40JmEj0_aVM

       7

      Alerter
    • vinel // 11.04.2018 à 23h31

      Ce mister Craig nous délivre une analyse dévoyée à souhait comme s’il voulait nous faire comprendre sa fausseté.
      Comme tout britannique il pense ou veut montrer que son gouvernement est parfait,haut dessus de tout soupçon.
      En effet,il émet deux hypothèses relatives aux objectifs de l’attaque chimique non vérifiée.
      Il n’a pu imaginer que les syriens se battent contre un ennemi,des rebelles extrémistes considérés syriens libres ,en fait, organisations d’extrémistes armés par USA,France,GB et qqs civils opposants à Assad.
      Que par ailleurs son gouvernement comme il a su le faire contre l’Irak ne fait pas d’erreurs.Il a eté trompé… par ses services ou ceux des américains.
      Pour en finir il émet le mème bruit de chiottes terriblement sinistre que son gouvernement tenu en laisse par l’empire!

       1

      Alerter
  • Dion // 10.04.2018 à 18h47

    Entre Skripal et les gaz en Syrie, on assiste à festival de propagande planétaire d’une rare ampleur! [Modéré]

     75

    Alerter
    • Ben // 11.04.2018 à 10h52

      Oui. On a l’impression d’une action concertée et planifiée dont le dernier obstacle s’appelait Donald Trump. Celui-ci ayant cédé, la probabilité d’une guerre contre la Russie est proche de 100%. La France en sera, c’est une certitude, Le Drian étant un vieux politicard russophobie de longue date et Macron un Atlantiste intégral.
      Les vraies raisons de cette déclaration de guerre annoncée ne sont bien sûr pas totalement connues, la folie des hommes se combinant à de crapuleux calculs. Depuis plusieurs années déjà, l’historienne Annie Lacroix-Riz ne manque pas de faire le parallèle entre notre époque et les années qui ont précédé la première guerre mondiale.
      Cette fois-ci, si on y réchappe, ce ne sera sûrement pas grâce à nos gouvernants. La mobilisation des citoyens devra être massive pour s’opposer à ce projet mortel. Sinon, notre civilisation aura vécu.

       10

      Alerter
      • raloul // 11.04.2018 à 13h04

        Bonjour !

        Je pense que vous exagerez largement. La probabilité d’une guerre directe avec la Russie est plutôt proche de 1%. Tout le monde sait que la Russie est une puissance nucléaire qui peut réduire tout pays à presque néant, à tout moment. Personne ne va prendre ce risque, sauf accident très improbable.

        Par contre, la guerre d’usure, la guerre économique et psychologique, etc… nous sommes en plein dedans depuis une décennie, et nous atteignons des sommets.

        Le catastrophisme est une manipulation par la peur qui empêche de raisonner correctement. Toute comparaison avec une période avant «l’équilibre de la terreur» souffre d’un biais énorme qui la fait tomber dans l’absurde.

         4

        Alerter
        • Ben // 11.04.2018 à 14h30

          l’Occident aujourd’hui est en réalité aux abois dans le Grand Jeu de la domination, ce qui ne l’empêche pas de persévérer dans son être impérialiste. C’est ce qui le rend si dangereux. L’OTAN veut une confrontation par procuration où la Russie soit partie prenante. Autrement dit, l’Occident veut que la Russie perde son avantage en Syrie en lui infligeant des pertes matérielles ou même humaines, sans que son adversaire soit assez fou pour répliquer.
          Tous les va-t-en-guerre qui claironne haro sur la Russie se prennent pour des joueurs de poker complètement excités par leur audace. Ils veulent faire acter aux Russes une défaite militaire de portée limitée, de manière à enrayer la stratégie gagnante de la Russie au Moyen-Orient.
          C’est jouable. La Russie peut répliquer de manière mesurée.
          Du moins, il faut l’espérer. On peut aussi espérer que la clique des joueurs de poker se contente de semer la terreur dans les consciences. Mais helas on sait qu’une logique de guerre n’est pas facilement contrôlable.

           4

          Alerter
          • Ben // 11.04.2018 à 16h38

            J’ajouterai que, contrairement à une idée qui est largement répandu, les Russes frapperont. Il faut prendre au sérieux les déclarations de Poutine et Lavrov. Ce ne sont pas des bouffons du genre de Trump ou Johnson. Ils en sont arrivés à mépriser, à juste titre, les Américains et leurs alliés. Ils frapperont et les mettront devant leurs responsabilités. Afin que ces idiots arrêtent de faire n’importe quoi. La situation est réellement très dangereuse. On en est au stade où les deux adversaires majeurs sont déterminés, pour des raisons différentes, à faire usage de leur force militaire.

             7

            Alerter
        • jeanluc // 11.04.2018 à 18h35

          avez-vous lu les twits de Donald Trump en réponse aux officiels russes ? Certes il avait annoncé les mêmes horreurs avec Kim Jong Un pour finalement l’inviter à prendre une bière et des bretzels mais avec Pompeo-Harpel la Tortionnaire et surtout Bolton autour, les fous furieux du Congrès et l’hystérie collective anti-russe de tous les media américains … le climat en 1914 était presque détendu.
          Espérons en effet que l’équilibre de la terreur ramènera les fauteurs de guerre maniaques de Washington à la raison. Sinon il faudra faire comme le président Macron, vous confesser à votre curé, ou aller chercher réconfort chez votre imam, votre rabbin, dans votre monastère bouddhiste, invoquer Diderot si vous êtes athée etc. juste avant la vitrification.

           4

          Alerter
  • WASTERLAIN Serge // 10.04.2018 à 18h51

    Je pense qu’à l’heure d’aujourd’hui il n’y a plus grand monde pour croire que le gouvernement syrien use d’armes chimiques chaque fois qu’il est sur le point de remporter une victoire, d’autant que cet usage pourrait renverser le cours de la bataille, ou, pour le moins, retarder la victoire.
    L’exemple de Douma est en cela très significatif. Alors que l’évacuation des terroristes, suspendue, sur le point de reprendre, puis encore suspendue, devait reprendre/commencer dimanche, une attaque chimique tombant fort à propos pour les terroristes à tout stoppé (excepté la libération des derniers prisonniers paraît-il) et que les terroristes se trouvent ainsi toujours à Douma au lieu d’être non pas à Idlib qui n’en veut pas, mais à Jarablus, où leur accueil sera paraît-il assez ‘’tiède’’.
    Pendant ce temps, ça grenouille à Asaké et à Al tanf où semble-t-il la ‘’coalition internationale’’ est occupée à requinquer une ‘’opposition modérée armée’’ pendant que l’aviation des coalisé interdit à l’armée légale syrienne l’accès aux poches de Daesh… …Il ne manquerait plus qu’ils aient le mauvais goût d’appeler ces terroristes requinqués ‘’armée de la reconquête’’ !

     67

    Alerter
  • pucciarelli // 10.04.2018 à 18h53

    Comme toujours, seule la sanction des armes (conventionnelles seulement?) sera susceptible de calmer les ardeurs des dirigeants occidentaux, dont M. Macron, qui ne sait probablement pas ce qu’il contribue à mettre en branle du haut de sa “grande expérience” et de sa suffisance. Le logos doit se heurter à la réalité. Les Occidentaux imposent le rapport de force, le danger est immense. Ils ne laissent d’autre choix à ceux qu’ils ont désignés comme adversaire que le combat. Du moins du train où vont les choses. De toute évidence, la Russie ne peut plus reculer. Les citoyens se rendent-ils compte de la situation? Avec nos médias embrigadés, cela paraît peu probable.

     46

    Alerter
  • un citoyen // 10.04.2018 à 18h54

    Craig Murray ne devrait pas en effet écarter la thèse de l’emploi des armes chimiques par Assad, bien que beaucoup d’éléments appuient le contraire (mais pfiou… comment faire pour connaître la vérité une bonne fois pour toutes ?)

     2

    Alerter
    • Haricophile // 10.04.2018 à 19h41

      Facile, en science c’est la base de l’épistémologie : On ne peux pas prouver l’inexistence de quelque chose, a celui qui affirme l’existence de quelque chose d’en apporter la démonstration, ou au moins des éléments tangibles. Faire le contraire n’est qu’une escroquerie intellectuelle.

      Inversement, l’existence d’arme chimique et de fabriques d’armes chimiques chez les factions terroristes (appelez les comme vous voulez) ont été documentées donc c’est de l’ordre de la certitude. Et les Russe on déclaré avoir intercepté une preuve de livraison de saloperies chlorées quelques jours AVANT l’attaque, comme ils ne sont pas devins et que je crois moyennement aux coïncidence, je prends ça comme une preuve.

      Quand a la destruction des capacités de production d’armes chimiques Russes, je pense que ça n’a pas du être un gros sacrifice. Je rappelle que Churchil était un grand fan de ses armes, avant de renoncer parce que ce sont de mauvaises armes toujours remplaçable par d’autre moyens plus efficace et qui ne risquent pas de vous péter à la gueule (quoique les missile Patriotes…).

       26

      Alerter
      • un citoyen // 10.04.2018 à 20h46

        Les Russes ont aussi enquêté à l’hôpital de Douma et n’ont pas trouvé de patients présentant les symptômes d’une attaque au chlore ( https://fr.sputniknews.com/international/201804101035881085-syrie-douma-russie-militaires-enquete-video/ ). (*)
        Mais comme ce sont les Russes, cela ne suffira à convaincre l’opinion internationale. Je pense qu’il faut absolument une enquête indépendante et internationale.

        (*) Si cela est avéré, cela voudrait alors dire qu’il n’y aurait pas eu d’attaque au gaz, à moins que les -présumées- victimes aient été soignés ailleurs et si ce ailleurs existe.
        Note : cela contredirait par contre votre source (à moins qu’ils avaient le ‘matos’ à disposition mais qu’ils ne s’en sont pas servis, préférant uniquement la propagande)

         10

        Alerter
        • K // 10.04.2018 à 23h57

          Une autre possibilite : cette attaque aurait vraiment eu lieu (quel que soit l’auteur de ce crime). Mais vu que les seules preuves sont des videos, rien ne nous dit que ces enregistrements ne datent pas d’il y a plusieurs mois voir annees. Et on ne sortirait ces enregistrement que maintenant, car c’est maintenant que la guerre est prevue.

           8

          Alerter
        • Dominique // 11.04.2018 à 14h34

          Il y a deux jours, dans Le Point :
          « Les Casques blancs et l’ONG médicale Syrian American Medical Society (SAMS) ont affirmé dans un communiqué conjoint que 48 personnes avaient péri dans l’attaque aux « gaz toxiques » à Douma. Ils ont également fait état de « plus de 500 cas, la plupart des femmes et des enfants », qui souffrent notamment de « difficultés respiratoires » et dégagent « une odeur semblable à celle du chlore ». L’OSDH a indiqué ne pas être en mesure de confirmer cette attaque. […] « Il y avait de nombreuses personnes en train de suffoquer, certaines sont mortes immédiatement », a indiqué à l’AFP Firas al-Doumi, un secouriste à Douma. »

          La fameuse OSDH ne confirme pas, c’est à souligner.

          Il nous faut donc croire les Casques Blancs, qu’on sait complices des terroristes, une obscure organisation étasunienne (c’est dans le nom) et un “secouriste”, muté en journaliste quelques jours plus tôt, interrogé par l’AFP sur les bombardements. Ce jour là, il scrutait le ciel au lieu de secourir les personnes soumises aux bombardements.

           4

          Alerter
      • Surya // 10.04.2018 à 23h03

        “On ne peux pas prouver l’inexistence de quelque chose”

        heu, vous avez séché les cours de maths au collège ? Raisonnement par l’absurde : on suppose que la chose existe, et on tombe sur une contradiction.

         7

        Alerter
        • tepavac // 11.04.2018 à 02h31

          Oui bah allez au tribunal pour leur expliquer la démonstration, du raisonnement par l’absurde.

           5

          Alerter
          • un citoyen // 11.04.2018 à 07h37

            Si vous banalisez la logique, vous risquez des formes de paralogisme (https://fr.wikipedia.org/wiki/Paralogisme).
            Surya a eu raison d’intervenir.

             1

            Alerter
            • Fougnard // 11.04.2018 à 09h06

              Qui plus est, l’absence de preuves n’est pas la preuve de l’absence !
              (la vache, je voulais absolument la placer celle là)

               5

              Alerter
            • Haricophile // 11.04.2018 à 10h40

              La base de la base de la Justice c’est que pour accuser il faut apporter des preuves ou des éléments de preuves vérifiables. Et c’est pas sans raison, sinon c’est l’arbitraire le plus total, la justice du Loup et de l’Agneau de Lafontaine, la méthode qui est utilisée ici en l’occurrence.

              Par ailleurs quand je parle de ce qui n’existe pas, je m’exprime mal, mais j’attends toujours la démonstration scientifique que Dieu existe pour prendre un sujet bateau. Je ne sais pas s’il existe ou pas, mais scientifiquement il n’existe pas puisqu’on n’a aucun élément de preuve pour dire qu’il existe. Et je ne connais pas non plus de formule mathématique pour le décrire. Bref, j’aurais peut-être dû dire “qui n’est pas défini” ? Ça aurait été plus clair ?

              J’ai fais des math au collège, je m’y suis profondément emmerdé d’un enseignement débile qui n’apprend pas a réfléchir.

              Sauf une année avec un prof qui avait la fâcheuse tendance a balancer les craies et les brosses a tableau noir en bois, il était champion du monde toutes catégories pour la précision du tir, il faut dire. Mais il était sacrément intéressant, et avec lui j’ai vraiment appris les mathématiques en les comprenant, et non pas en bourrant le crâne de formules, mais en expliquant historiquement pourquoi on a trouvé ces concepts et comment on y est parvenu. J’ai compris les mathématiques cette unique année là.

               2

              Alerter
            • un citoyen // 11.04.2018 à 11h36

              Haricophile, rassurez-vous, si j’emploie le terme de paralogisme c’est bien en comprenant que vous ne l’avez pas voulu, et n’importe qui peut se tromper (moi y compris). Il n’y a aucune honte, sauf dans le cas où c’est délibérément intentionnel pour tromper (=> sophisme).
              Et il n’y a aucun mal à vouloir signaler ou corriger une erreur de raisonnement, car sinon on se retrouve avec un texte sous les yeux qui peut nous diriger vers une voie erronée.
              Pour Dieu, je dirais que je n’en sais rien, tout simplement.
              Sinon je suis enseignant en mathématiques, je trouve en effet salutaire d’apprendre aux élèves à raisonner plutôt que de se limiter aux savoirs-faire. Mais je pense que les savoirs-faire sont tout aussi importants (surtout lorsque je vois bon nombre d’élèves ne sachant pas appliquer un pourcentage en fin de 3ème).

               0

              Alerter
        • statistique de langage // 11.04.2018 à 03h10

          Vous confondez deux choses: la logique mathématique ayant parfaitement défini son objet, i.e. ses éléments et les axiomes qui régissent leur relations, peut sans aucune ambiguité démontrer la véracité –ou la fausseté– de certains énoncés (dans le cadre axiomatique donné).

          A l’inverse, les sciences expérimentales et plus généralement toute explication d’un événement ont pour objet la réalité qui, de par son infini complexité, doit être réduite à un modèle pour pouvoir être pensée –la réalité elle-même ne peut être qu’expérimentée.
          Les objets discutés ne sont jamais que des abstractions intellectuelles qui ne retiennent, selon la question traitée, que certaines caractéristiques –elles mêmes idéalisées– de l’objet réel. Ceci étant, la question de la vérité du modèle n’a pas de sens, et n’est donc pas à démontrer. C’est son applicabilité, vis à vis d’un problème prélablement donné, qui compte. Définir la validité d’une théorie c’est définir son domaine d’applicabilité.

           2

          Alerter
          • Fougnard // 11.04.2018 à 09h11

            Vous oubliez le théorème d’incomplétude de Gödel : il affirme que “n’importe quel système logique suffisamment puissant pour décrire l’arithmétique des entiers admet des propositions sur les nombres entiers ne pouvant être ni infirmées ni confirmées à partir des axiomes de la théorie” (wikipedia)

             1

            Alerter
            • statistique de langage // 11.04.2018 à 13h43

              C’était le sens de “certains énoncés”, effectivement pas tous.

               2

              Alerter
          • un citoyen // 11.04.2018 à 10h34

            Ce qui me dérange avec les modèles (bien que je ne récuse pas le principe car il serait difficile de faire autrement), c’est que lorsque l’on passe d’un modèle à un autre, certaines choses qui paraissaient vraies ne le deviennent plus par la suite. Or la vérité est immuable et indépendante, elle ne change pas.
            C’est le cas par exemple de la théorie de Maxwell qui avait suggéré l’existence de l’Ether pour justifier dans quoi baignait les ondes électromagnétiques, mais plus tard il a été démontré que l’Ether n’existait pas.
            Donc oui, la vérité du modèle n’a pas de sens.

            Fougnard : Le fameux théorème d’incomplétude de Gödel, j’en avais entendu beaucoup parlé par des logiciens experts dans le site de futura-sciences (mais c’est d’un niveau trop élevé pour moi :-/)

             0

            Alerter
      • Marie Colin // 11.04.2018 à 18h46

        j’ai une question : est ce que le phosphore blanc fait partie des armes chimiques ?
        Il a été utilisé par les occidentaux en Irak et les Israëliens sur Gaza…

         2

        Alerter
        • Haricophile // 11.04.2018 à 23h56

          Tout ce qui est chimique provient au départ de la France et l’Allemagne, a
          été adopté par les anglosaxons avec une certaine obsession car ce sont des mauvaises armes avec beaucoup plus d’inconvénients que ‘avantages, et les plus massifs utilisateurs ont été les USA avec en premier lieux l’agent Orange qui continue encore 60 ans après à faire des dégâts importants sur les populations (fabriqués par ceux qui aujourd’hui nous expliquent que leurs pesticides sont sans danger pour les abeilles et les gens et que l’UE a autoriser a fusionner dans un quasi-monopole pour notre plus grand bien).

          Bref, ils accusent les autres de leur propre pratiques. Aujourd’hui, tous ceux
          qu’on doit condamner pour l’utilisation ET LA VENTE d’armes chimiques font tous partie de l’OTAN et ses alliés (et j’inclus les fameux islamistes modérément modérés même les jours où ils portent leur casque blanc).

           1

          Alerter
    • fanfan // 10.04.2018 à 19h43
      • kinimodo // 10.04.2018 à 22h00

        Ces photos ne montrent pas des casques blancs et n’ont rien à voir avec cette attaque chimique si elle a eu lieu.
        Il s’agirait de photos liées au tournage d’un film de Najdat Anzour.
        https://www.facebook.com/993146510832449/photos/pcb.998309183649515/998307810316319/?type=3

         8

        Alerter
        • marc // 11.04.2018 à 21h20

          “Il s’agirait de photos liées au tournage d’un film de Najdat Anzour.”

          un film mettant en scene des casques blancs… (facebook propose la traduction)

           1

          Alerter
    • Anatole // 10.04.2018 à 19h50

      On ne peut connaître le modèle, c’est à dire la vérité, mais on peut facilement repérer ses pires contrefaçons, ou plutôt ses simulacres, à ces quelques caractéristiques : martelage ad nauseam d’un message visant à incriminer un “coupable”, unanimité des principaux médias subventionnées, manque flagrant de preuves, grossièreté des analyses et finalement absence de substance de ce qui était présenté comme une information de première main. Du bruit à l’état pur.

       9

      Alerter
  • Kapimo // 10.04.2018 à 18h56

    L’empire US (et les 0,0001% qui le dirigent), ses alliés ou vassaux ne peuvent se permettre d’accepter leur défaite en Syrie, laquelle va signifier la fin de leur suprématie. Donc, si les Russes ne font pas barrage (avec le risque d’un conflit mondial), la Syrie sera détruite dans les 24h00. Nous entrerions alors dans une nouvelle ère, ou le droit international aura totalement disparu.

     25

    Alerter
  • caliban // 10.04.2018 à 19h04

    Ce qui est à l’oeuvre fait vraiment penser à l’année 1914. Il y a une automaticité des alliances et une poudrière prête à exploser.

    L’étincelle pourrait être n’importe quel prétexte, par exemple la perquisition des bureaux de l’avocat de Trump, dont le contenu pourrait :
    • soit conduire à une procédure de destitution
    • soit déclencher une guerre de “diversion” au Moyen-Orient

    Etant ressortissant d’un pays membre de l’OTAN, je n’ai qu’une certitude : ne pas être dans le camp du Droit international mais dans celui des boutefeux.

     33

    Alerter
  • L.Dup // 10.04.2018 à 19h04

    Les “estimations” mesurées d’un “ami” du blog, Bruno Tartrais… Il a lu Sputnik

    “Selon lui, les frappes risquent de viser “des bases et de centres de commandement, en évitant la présence russe et la présence iranienne”, sous peine de risquer une escalade avec Moscou.

    “En cas de menace pour nos soldats, les forces militaires russes prendront des contremesures aussi bien contre les missiles que leurs vecteurs”, a prévenu en mars le chef d’état-major des armées russes, le général Valeri Guerassimov, cité par le site d’informations Sputnik.”

    Peut-être que “prendre toutes ses responsabilités” serait ici de comprendre d’éviter de se frotter à l’ours!

    https://www.romandie.com/news/ZOOM-Les-options-de-la-France-pour-frapper-en-Syrie-avec-qui-quoi-comment/907369.rom

    Il y a un an pratiquement jour pour jour:
    https://fr.sputniknews.com/international/201704131030889576-assad-moscou-attaque/

     6

    Alerter
  • Marie Colin // 10.04.2018 à 19h04

    La question principale, dans ce type “d’information” est : à qui profite le crime ?

    Dans le cas de Salisbury, ça n’est certainement pas aux Russes ; dans cette dernière “providentielle ?” attaque chimique en Syrie, certainement pas au gouvernement syrien !!! Sans oublier qu’on néglige tous ces enfants qui meurent à Gaza…

    Même si ces opérations de désinformation ne datent pas (d’avant) hier (on peut aussi se rappeler les “causes” des bombardements du Nord Vietnam, dans les années 1960 – mais aussi l’invasion de Cuba par les US à la fin du XIXe) ces bruits de bottes font froid dans le dos : inadmissible aventurisme guerrier à l’extérieur, répression de plus en plus brutale de “l’ennemi intérieur” admirablement stigmatisé par lémédia du CAC 40 et autres marchands de canons !

    Oui il serait temps que les citoyens s’en mêlent bruyamment…

     30

    Alerter
  • Arcousan09 // 10.04.2018 à 19h07

    Certainement une guerre qui nous sera présentée comme “juste” et surtout “humanitaire”, comme si d’aller bombarder et tuer était un acte civilisateur …
    Ceux qui seront massacrés le seront avec des armes propres sans produits chimiques mais un peu radio actives quand même …
    Je demande que “ON” m’explique la différence entre être tué par des armes civilisatrices, des armes sales ou chimiques …. puisque de toute façon celui qui est mort est mort … définitivement
    La Syrie “libérée” du joug de son dictateur sanguinaire (c’est la présentation qui nous en est faite) ira rejoindre le nirvana des pays “libérés” à coup de canon: Afghanistan, Iraq, Libye … pays en paix et en régime démocratique où les clans s’étripent joyeusement …. il paraitrait que ce serait civilisateur !!!!

     33

    Alerter
    • Sybillin // 10.04.2018 à 23h41

      Nous sommes sans doute à la veille d un bombardement démocratique dont les US ont le secret. J’aurais vraiment honte d être français si nous participons à cela.

       20

      Alerter
    • 5cents // 11.04.2018 à 06h54

      La différence entre ,es armes propres et sales est le prix par victime.
      Les armes chimiques sont bon marché à produire, ne demande pas un savoir faire important et sont donc à la portée d’états pauvres. Leur efficacité augmente le nombre de victimes et change le rapport de force. Si les opinions publiques occidentales semblent accepter la mort de quelques milliers de soldats professionnels il en serait autrement dans un conflit entrainant une conscription et l’envoit de milliers de jeunes à la boucherie.

       2

      Alerter
  • lon // 10.04.2018 à 19h07

    La presse occidentale et française mainstream ne font pas dans les fake news, non , ils ont juste une certain manière d’habiller les événements , toujours la même depuis la Yougoslavie et le Kosovo . On a eu droit aux ” bains et fleuves de sang ” , maintenant c’est le ” carnage chimique” de l’inénarrable Delattre à l’ONU
    1500 morts palestiniens en moins de 3 semaines pour l’opération israëlienne Plomb Durci en 2008 ( dont combien d’enfants ? ), c’est dur mais c’est la vie
    Pour la Goutha c’est le carnage, le massacre , le bain de sang, les trémolos de Nikky Haley à l’ONU , et les lignes rouges que retenez-moi je vais faire un malheur
    Quelle tristesse . Et la plupart des gens autour de moi sont convaincus que Poutine est un affreux dictateur qui n’attend que de pouvoir envahir l’Europe .

     33

    Alerter
  • martin // 10.04.2018 à 19h13

    Les occidentaux sont pris dans une sorte de stop and go. Certes, il est temps maintenant de frapper les contenders récalcitrants. Les Russes et les iraniens doivent MAINTENANT payer le prix de leur audace, mais d’un autre côté, c’est du Sukhoi du Khalibr et du Mig 31 qui vont riposter, le tout servi par des militaires russes hautement compétents et motivés. Il faut y aller, il est temps de punir, mais les conséquences de l’action sont cette fois absolument insupportables. La Russie et l’Iran main dans la main, ce n’est pas la Lybie ou l’Irak. A peine les tirs de missiles habituels auront-ils commencé que des navires Us seront switchés d’abord, puis coulés. Bref, il FAUT le faire mais c’est IMPOSSIBLE à faire. C’est un moment de tension unique.

     25

    Alerter
  • LG // 10.04.2018 à 19h14

    Et dans cette ruée, Le Monde est premier 🙂
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/04/10/syrie-l-ineluctable-riposte-occidentale_5283307_3232.html

    Un copié/collé des articles de 2003 nous expliquant les ADM de Saddam, et tout cela, sans honte aucune…De la fabrique du consentement en gros sabots.
    A la libération (si nous y parvenons un jour) , il faudra quand même penser à tondre certains journalistes pour leurs actes de collaboration…

     50

    Alerter
    • Dagobert // 11.04.2018 à 01h30

      Tondre ? vous êtes gentil …Bon , j’en rajoute , histoire d’exprimer une “idée construite” …

       4

      Alerter
    • Calliste // 11.04.2018 à 06h24

      Le Monde, propriété d’un pornocrate mis en examen pour proxénétisme.
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Xavier_Niel

       6

      Alerter
      • Haricophile // 11.04.2018 à 11h39

        Un pornocrate ? Parce qu’il fournissait une infra technique aux pornocrates ? Et France Telecom faisait quoi durant ce temps sinon gagner trois fois plus de blé que lui grâce au travail de Niels ? On met Orange au tribunal ? Un tir groupé avec tous les décideurs et politiques de l’époque mouillés jusqu’au cou dans les 3615 et ayant profité directement de cette manne ? Ça va être passionnant je le sens !!!

        J’aurais des tonnes de choses a reprocher a Niels, mais sur le coup de la pornographie je me méfierait : si moralement c’est assez limite, je ne vois pas trop ce que je pourrais lui reprocher sans qu’il y ait de très grosses conséquences négatives sur la liberté d’expression et la liberté tout court, y compris sur la liberté de publier ici sur ce blog, et qui tient beaucoup a la différenciation entre prestataire technique et fournisseur de contenu.

         2

        Alerter
  • Anatole // 10.04.2018 à 19h16

    Dans toutes ces histoires de poison et armes chimiques c’est surtout le pauvre citoyen lambda de l’occident qu’on intoxique, gaze et enfume impunément. Il devrait saisir la cour de justice internationale pour ces crimes contre l’intelligence.
    Mais ce sont les dirigeants atlantistes eux-mêmes et pas leurs citoyens qui sont finalement les plus travaillées au corps par leurs propres procédés d’enfumage, jusqu’à croire qu’ils pourraient franchir impunément une ligne rouge que la Russie leur a pourtant assez clairement signifiée.Et toujours ce besoin d’y aller en groupe, une espèce de meute néo-coloniale où se dilue lucidité, responsabilité et souci de l’avenir.

     20

    Alerter
  • Bellettre // 10.04.2018 à 19h17

    Courrier Internationnal du 10 avril 2018 révèle la demande du Foreign Office à Emmanuel Macron : https://www.courrierinternational.com/article/vu-des-etats-unis-macron-doit-attaquer-la-syrie
    Le pire, c’est que la France fait partie du commandement de l’OTAN est en ce sens ne peut se désengager de ses obligations en cas de conflit. Bizarrement, la pression se renforce. Serait-ce pour agir avant les élections présidentielles prochaines par crainte d’une reprise de notre souveraineté (UPR) ?
    Je redoute la position du président français et suis étonnée de l’empressement et de l’attitude belliqueuse de nos dirigeants. Les médias taisent. C’est honteux. J’espère une issue heureuse pour ceux qui devraient subir à nouveau la guerre. Horrible…

     10

    Alerter
  • METZGER // 10.04.2018 à 19h28

    Le Président Macron a fort à faire sur le front intérieur. Prendra-t-il le risque d’engager notre armée à la suite des USA pour satisfaire la russophobie ambiante, ou y voit-il un moyen d’unité nationale en désignant un vilain, comme la junte Argentine pour la guerre des Malouines ?
    Les motivations des américains paraissent d’ordre psychiatrique, mais leurs engagements militaires sont toujours dictées par des impératifs économiques et énergétiques. Les motifs pour déclencher les conflits sont bidons, voir la vidéo de la “bombe chimique” couchée délicatement sur le lit par un opérateur sans protection cutanée… Ils veulent les ressources russes.
    Même si les propos de Mr Boris Johnson le propulse au panthéon des grands comiques, comme membre des monty python, les Russes sont très inquiets car ils ne savent plus comment faire pour se justifier ou ramener l’Ouest à la raison. Et nous, que pouvons-nous faire ?

     21

    Alerter
    • fanfan // 10.04.2018 à 19h56

      La fabrique de l’ennemi
      Déclaration officielle du ministre des Affaires étrangères britannique Boris Johnson :
      “Poutine va utiliser le Mondial de foot comme Hitler a utilisé les Jeux Olympiques de 1936, c’est-à-dire pour dissimuler le régime brutal, corrompu, dont il est responsable”
      http://nrt24.ru/fr/news/la-nouvelle-campagne-de-russie-les-usa-lue-et-lotan-veulent-la-guerre
      Le Douma “false-gaz attack” est venu opportunément apporter une distraction à la déconfiture du récital Teressa May-Boris Johnson.

       10

      Alerter
      • K // 11.04.2018 à 00h13

        Il faut se rappeler que le coup d’Etat en Ukraine a debute exactement pendant les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi.
        Maintenant la guerre en Syrie s’accelere a 2 mois de la Coupe du monde de foot en Russie.
        Encore une coincidence du calendrier…

         10

        Alerter
  • Haricophile // 10.04.2018 à 19h29

    Vi vi…, en l’occurrence en Angleterre on a quand même plusieurs éléments et témoignages disant que c’était un bidonnage total, vraiment total, absolument total.

    Un coup d’intox pur monté de toute pièce de A à Z au point d’en devenir gênant tellement ça devient ridicule. S’il n’y avait pas le pouvoir médiacratique pour noyer le poisson dans une avalanche de n’importe quoi, tout le monde verrait comme de la barbe sur la joue d’un bébé que c’est une pure agression a sens unique planifiée contre la Russie sans aucun motif défendable.

    Mais ils ont du se dire que «plus c’est énorme, plus ça passe» et «dites du mal il en restera toujours quelque chose»

    De fait, ça parait impensable de des gens “responsables” du gouvernement, dotés normalement d’un cerveau proche du vôtre entre les deux oreilles, puisse monter un coup aussi foireux et minable comme prétexte pour déclarer les hostilités contre un pays. L’inondation de propagande médiacratique fait le reste, la vessie trouée devient le buisson ardent de Moïse.

    En tout cas, j’ai retenu que s’il n’ont pas voulu transmettre aucune informations sur l’analyse du poison c’est tout simplement qu’il n’y avait pas de poison du tout, ni russe, ni anglais, ni US, rien ! sinon à priori une intoxication alimentaire.

     19

    Alerter
  • fanfan // 10.04.2018 à 19h34

    Maria Zakharova à propos des manipulations britanniques dans l’affaire Skripal
    http://nrt24.ru/fr/news/maria-zakharova-revele-les-manipulations-britanniques-dans-laffaire-skripal

    La porte de sortie dans la dignité (rire) pour Donald :
    L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) basée à La Haye aux Pays bas, a annoncé l’envoi d’une équipe à Douma, dernière poche tenue par les rebelles de Jaïch al-Islam pour enquêter sur l’attaque chimique présumée du 7 avril 2018.
    https://francais.rt.com/international/49572-conseil-securite-onu-graves-consequences-frappes-damas-moscou

     6

    Alerter
  • Bellot // 10.04.2018 à 19h43

    Je n’ai plus la tv et la radio est sur le point de subir le même sort…
    La surenchère actuelle me glace de terreur! J’écoute France Culture, Inter, RMC consorts espérant trouver une note, une lecture différente mais partout les mêmes messages professés avec une sorte d’excitation parfois qui fait froid dans le dos. Ces gens, nos compatriotes, n’ont-ils pas eux aussi des enfants, est-ce ce monde là de duperie, de guerre, de chaos qu’ils espèrent véritablement.
    Ca ressemble à une blague, un sombre jeu d’inconscience, de folie collective?
    Je ne sais ce que ressentait l’européen lambda en 1914 avant l’attentat de Sarajevo, pourtant mon épine dorsale, mon intuition sont en alerte comme rarement. J’en discutais ce midi avec des collègues dont la majorité partageait cette angoisse. D’autres ont quitté la discussion, trop politique à leurs goûts, politique tout court en fait. Je ne veux pas les juger, je constate cette situation où le monde qui les entoure, les accueille et les nourrit semble leur être indifférent. C’est très questionnant en vérité.

     34

    Alerter
  • fanfan // 10.04.2018 à 20h12

    En conférence de presse à Paris au côté d’Emmanuel Macron, le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane a déclaré, évoquant d’éventuelles frappes contre l’armée syrienne, que Riyad répondrait présent si nécessaire.
    https://www.youtube.com/watch?v=CFq0bWrj1Zw

     10

    Alerter
    • Les-crises // 10.04.2018 à 20h15

      c’est un CAUCHEMAR, on va encore se retrouvés alliés aux Saoudiens !

       46

      Alerter
      • Alfred // 10.04.2018 à 21h01

        Pour la première fois il est peut être utile de jouer de l’audience de votre blog. Du style. “Pas en notre nom”…
        Quand un militaire français des fs ou un pilote sera tué ou sera otage et que sera donné le coup de clairon de la mobilisation nationale pour cette personne, nous serons foutus. Il n’y aura plus personne pour questionner le bien-fondé de ce sacrifice (meurtre) et on nous fera le chantage à l’Union nationale. Il faut arrêter le désastre avant (c’est moins difficile).
        Collons la honte aux fauteurs de guerre.
        Pas en notre nom.

         21

        Alerter
        • Alfred // 10.04.2018 à 21h08

          Les morts français dans cette affaire ne seront pas morts pour la France. Même pas pour Lafarge. Morts pour des intérêts étrangers.

           16

          Alerter
          • K // 11.04.2018 à 00h27

            Quand on regarde le vote des militaires francais, on observe une surepresentation de vote FN, Debout la France et Les Republicains (LR ligne souverainiste), et une sous-representation du vote La Republique en marche, PS ou Les Republicains (LR ligne mondialiste).

            Autrement dit, les militaires francais semblent encore moins convaincus que l’opinion publique du bien-fonde de l’actuelle politique exterieure de la France.
            J’imagine que les militaires doivent actuellement se sentir bien mal en voyant l’appareil d’Eat et l’appareil mediatique leur preparer une petite guerre dont ils ne veulent surtout pas.

             7

            Alerter
            • Scrib // 11.04.2018 à 10h40

              Dans la grande muette, les informations ne sortent pas, certes, mais circulent en interne.

               0

              Alerter
          • Anatole // 11.04.2018 à 11h19

            On pourrait même ajouter “des intérêts étrangers aux étrangers eux-mêmes” vu que les citoyens américains ont tout à perdre dans l’histoire. On pourrait plutôt parler d’une super-classe internationale va-t’en-guerre, comptant son petit bataillon de franchouillards oligo-crétins dont l’influence dans l’hexagone est inversement proportionnelle au nombre de ses membres.

             3

            Alerter
        • METZGER // 11.04.2018 à 09h34

          D’accord, pas en mon nom !
          Je me lave les mains de ces tueries inutiles, de cette barbarie organisée par les USA !

           1

          Alerter
    • fanfan // 10.04.2018 à 20h25

      A écouter, plus particulièrement concernant la stabilisation de la région (à partir de la 7è minute) le Liban…, l’Iran…, le Yemen… voire à retranscrire.

       1

      Alerter
  • moshedayan // 10.04.2018 à 20h16

    Sur la Syrie : Bernard-Henry Levy vient de qualifier “l’ONU de machine folle”… victime d’un chantage permanent de deux Etats gangsters… la Russie et la Chine au Conseil de Sécurité. Tout est dit : “il vaut mieux se fâcher”. Il en a appelé clairement à l’intervention de la France en Syrie. Craig Murray écrit “Je crains que l’orchestration massive de la russophobie au cours des deux dernières années vise à préparer l’opinion publique à un conflit militaire plus large”

    Pour moi, la conclusion est claire : en Occident, il y a bien toute une classe “intello-politique” qui souhaite la 3e Guerre mondiale, et espère au minima des actes d’agressions militaires contre la Russie -pas seulement en Syrie mais vers Kaliningrad et le Caucase, en élargissant la zone d’actions à l’Azerbaidjan. Récemment le Royaume-Uni a tenu des propos hostiles à l’égard de ce pays pétrolier.
    L’annulation de la visite de Macron en Russie au mois de mai était même dans les propos de BHL et de votre journaliste Fogiel.
    J’en conclus que la guerre contre la Russie devient pour les néocons inévitable et on comprend mieux pourquoi la Chine prépare aussi cet événement.

     27

    Alerter
    • Marie Colin // 11.04.2018 à 00h27

      oui oui… et tous les petits adeptes de la théorie Goebbelsienne (un mensonge répété suffisamment souvent devient une vérité) ont encore de beaux jours devant eux !
      parce qu’à la fin, il ne s’agit que de pétrole, de pipelines, et maintenant de la maîtrise de l’eau : c’est pourquoi les peuples du Moyen Orient sont massacrés, leurs territoires dévastés, par les Occidentaux dont on se demande si on doit se réjouir de faire partie.
      et si les BHL et consorts médiacrates ont des enfants, il est sûr qu’ils ne les aiment pas – à vouloir leur préparer ce monde abominable. Misère !

       2

      Alerter
    • Bouddha Vert // 11.04.2018 à 01h14

      Vu ce qu’il reste d’hydrocarbures et la croissance de la consommation mondiale (100 Millions de barils/Jour, soit 1 milliard de barils tous les 10 jours …) il va bien falloir que quelqu’un, vu ce qu’on découvre, s’occupe du peu qu’il nous reste !

      OB a traité suffisamment de fois de sujets comme le peak oil, les liens entre énergie et création de richesses, le changement climatique et la population mondiale…

      Comme y en aura pas pour tout le monde cela devient binaire.
      Si, on ne choisit pas la décroissance économique, elle s’imposera à nous parce qu’avec notre modèle de société il n’y a plus de résilience organisée, les tentatives individuelles ne sont pas épaulées, le progrès technologique devant se charger de tout.

       0

      Alerter
  • Alain // 10.04.2018 à 20h36

    Petite hypothèse, si Macron voulait jouer les Tatcher et nous rejouer les Malouines, version française histoire d’en appeler au patriotisme et couper les traverses sous les roues des cheminots…petit hic, l’ennemi , c’est pas l’Argentine

     12

    Alerter
    • K // 11.04.2018 à 01h07

      En effet, pour faire passer la pillule de la reforme de la SNCF. Mais force est de constater que la majorite des Francais ne sont pas vraiment contre cette reforme.

      A mon avis, le beliscisme de Macron a plutot pour but de nous faire passer la pillule du cataclysme financier a venir avec l’augmentation des taux d’interets (la BCE change de president en octobre prochain, et le favoris est le tres orthodoxe Jens Weidmann, qui en a plus qu’assez de constater que les taux reels sans risque en Allemagne sont maintenant a -2,0%, voir -2,5% !).

      Lorsque les comptes courants, les livrets et les assurances vie auront ete saisis, les portefeuilles boursiers et immobilliers lamines, la fiscalite aura explose (pour tenter de limiter l’explosion du deficit public) et les prestations sociales et services public coupes en urgence (pour tenter de limiter l’explosion du deficit public), alors a ce moment-la, une petite guerre ne sera pas de trop pour contenir le peuple en colere noire.

       8

      Alerter
  • Les Mouches // 10.04.2018 à 20h36

    On peut tout de même noter aux 4 coins du net, y comprit sur les sites du système, une tendance ultra majoritaire dans les commentaires: les français n’ont nullement envie d’une intervention militaire et ne gobe plus ces histoires chimiques et ce, peu importe la couleur politique.

    Oui l’oligarchie a tendance à passer outre mais tout de même, la mainmise sur les opinions est de plus en plus faible et les récents résultats électoraux en Europe (malheureusement pas chez nous) sont porteurs d’espoir donc pas certain qu’elle s’engage dans un conflit dont le peuple ne veut pas et dont il lui demandera des comptes!

     5

    Alerter
  • Nanker // 10.04.2018 à 21h10

    Courage tout n’est pas perdu, les Syriens ont coupé l’herbe sous le pied des crapules va-t-en-guerre en RECLAMANT une mission d’enquête internationale sur les les lieux de l’attaque chimique de la Ghouta…
    Si les crétins bellicistes veulent passer en force ça risque de se voir. En tous cas voir Macron faire des roucoulades à celui (MBE) qui est indirectement responsable des massacres du 13 novembre 2015 ne manque pas de sel.

    Ces politiques m’étonneront toujours…

     9

    Alerter
    • Alfred // 10.04.2018 à 21h43

      Je ne vois pas pourquoi vous vous étonnez des politiques car vous saviez plus ou moins à quoi vous en tenir. Ce qui est étonnant c’est la bofatitude du Marais zombifié: vos collègues qui ne voient pas le problème avec mbs, votre belle famille qui veut donner sa chance à micron, vos voisins qui ne font aucun lien du tout avec rien. Bref la majorité qui attend peinardement la fin des “avantages” et la guerre (une bonne guerre hein).

       10

      Alerter
    • caliban // 10.04.2018 à 22h14

      “RECLAMANT une mission d’enquête internationale ”

      • Saddam Hussein aussi réclamait le retour des experts de l’ONU pour constater l’absence d’arsenal d’ADM.
      • Poutine et Lavrov réclament aussi une enquête dans l’affaire Skripal

      … nos dirigeants sont désormais dans un processus de guerre, s’affranchissant de toutes les instances internationales, qu’ils espèrent
      • circonscrire au Moyen-Orient
      • être l’issue à leurs tracas intérieurs (Trump, May, Netanyahou et peut-être le bébé Macron s’il saute le pas du “sans-ONU”)

      Ces gens sont prêts à tuer des milliers d’êtres humains pour sauver leur poste. Pour cela ils se racontent quantité d’histoires (intérêt national, démocratie, guerre humanitaire, …) qu’ils croient vraies : la preuve c’est dans la Presse.

       19

      Alerter
      • Nicolas du 13 // 10.04.2018 à 23h32

        ces gens … moi personnellement je les applaudis , je regrette seulement qu’ils n’en font pas assez
        allons mesdames messieurs encore un petit effort …

         0

        Alerter
        • Philou // 11.04.2018 à 03h51

          …qu’ils n’en FASSENT pas assez… le subjonctif est indispensable pour exprimer… l’irréel !

           4

          Alerter
  • red2 // 10.04.2018 à 21h11

    – Mélenchon à fait plus de 7 000 000 de voix en France, 19,6% et sans la dernière semaine de campagne et des médias immondes, personne ne sait ce qui aurait pu se passer…
    – Corbyn a fait 40% aux dernières élections du RU et le Brexit l’a emporté en 2016
    – Sanders aurait pu l’emporter sans les magouilles des Clintons aux USA et reste en tête des enquêtes de popularités
    – En Italie plus de 32% pour le 5 étoiles et 17% pour la ligue il y a moins d’un mois (Si ils se mettent d’accord, l’euro peut sauter d’ailleurs…)
    – Podemos en Espagne à plus de 20% et qui tient les grandes villes avec ses alliés
    – Un Tsipras écrasé mais au pouvoir en Grèce
    – Un gouvernement anti austérité au Portugal dépendant des communistes du bloc de gauche pour sa majorité…
    – La gauche et Obrador ultra favorite aux élections mexicaines de Juin
    – Lula en Prison pour l’empêcher de se présenter au Brésil car à plus de 30% dans les sondages…

    Ils ont peur et plus besoin d’une guerre que jamais…

     30

    Alerter
    • Louis // 10.04.2018 à 21h50

      Pour penser que Mélenchon peut apporter le renouveau à la France faut quand même avoir loupé un épisode.

      Ce mec est resté 32 ans au PS, le pire club de bobos faux culs menteurs de la Vem République. Il est disqualifié de base.

       19

      Alerter
      • Micmac // 11.04.2018 à 00h15

        Le PS n’a pas toujours été le ” pire club de bobos faux culs menteurs de la Vem République”, il l’est devenu. Et c’est quand il l’est devenu que Mélenchon est parti. Vous auriez souhaité qu’il y reste?

        Quand il a compris que la bande à Hollande tenait les manettes et truquait les élections au congrès sans vergogne, et donc que l’aile gauche du PS ne pouvait plus gagner même en devenant majoritaire…C’est d’ailleurs à cette époque que l’hémorragie des militants à commencer, et ce n’est pas un hasard.

        Vous relayez, sous une forme locale, un des aspects de la propagande qui sévit aussi contre Corbyn et Sanders, au passage… Sur le fait que s’ils étaient sincères ils auraient quitté leur parti, respectivement, travailliste et démocrate.

        Donc, de toutes façons, les personnalités de gauche ont toujours tort : d’avoir adhéré à un parti (qui s’est embourgeoisé ensuite), d’y être rester ou d’en être parti.

         10

        Alerter
        • Louis // 11.04.2018 à 01h50

          Ah ouais quand même. Vous datez la décadence du PS aux années 2000 voire début 2010.

          C’est marrant moi je mets ça 30 ans plus tôt.

          Comme quoi la diversité d’opinion …

          Bon je m’arrête là parce que du coup on part vraiment dans le hors sujet par rapport à l’article.

           6

          Alerter
    • caliban // 10.04.2018 à 22h27

      @Louis

      Intéressez-vous au parcours de M. Mélenchon et vous réaliserez sans doute
      • une cohérence d’ensemble (défense des “sans dents”)
      • mais avec de fortes bifurcations idéologiques (UE, nucléaire, règle verte, constituante …)

      Par ailleurs, il est probable que ce n’est pas un “perdreau de l’année” qui fera bouger les choses au sommet, mais quelqu’un du sérail, qui connaît les pratiques et les personnes de ce microcosme.

       20

      Alerter
    • Nasir // 10.04.2018 à 23h34

      Je m’associe à votre commentaire, même si les néo-libéraux se sentent toujours au pouvoir aujourd’hui ils savent qu’un mouvement opposé prend de l’ampleur chaque année, ne serait-ce qu’en constatant l’abstention en progrès à chaque élection.
      Certains souhaitent ardemment une épreuve de force, quelle qu’elle soit ou qu’ils se l’imaginent, car ils savent que ce n’est pas eux qui iront sur les champs de bataille !
      Oui, le plus terrifiant dans tout cela est de savoir que certains VEULENT la guerre, et qu’aujourd’hui ceux-là tiennent de nombreux leviers de pouvoir.

       2

      Alerter
      • Dominique // 11.04.2018 à 15h34

        « même si les néo-libéraux se sentent toujours au pouvoir aujourd’hui ils savent qu’un mouvement opposé prend de l’ampleur chaque année »
        Ce mouvement opposé aux néo-libéraux a porté Macron au pouvoir !

         1

        Alerter
  • SanKuKai // 10.04.2018 à 21h14

    Quand on voit comment la coalition a aidé le peuple Irakien, et le peuple Lybien (pour ne citer qu’eux) si j’étais Syrien vivant en Syrie, je les supplierais de surtout ne pas m’aider.

     22

    Alerter
    • Nicolas du 13 // 10.04.2018 à 23h40

      vous croyez qu’après plus de 7 ans de résistance (héroïque) les syriens vont maintenant lâcher devant les “voyous coalisés” ?
      les syriens et leurs alliés (russes, iraniens, hezbollah etc…), n’attendent que cette occasion pour leur mettre sur la tronche
      les positions des ricains des anglais et des français sont connues , il suffira de quelques missiles pour les anéantir
      moi j’applaudis Maqu’ron et Philippe mais je déplore qu’ils n’en fassent pas assez
      j’aimerai beaucoup que la légion saute sur la Ghouta hahaha !

       1

      Alerter
      • Alfred // 11.04.2018 à 00h24

        Il y en a qui regardent la télé et vous vous jouez aux jeux vidéo.
        Vous manquez singulièrement d’imagination sur la manière dont tout cela va tôt ou tard vous retomber sur la trogne (ou celle de vos enfants).
        Notez: depuis que les yankees ont lâché les chiens sur les soviétiques en Afghanistan vous ne pouvez plus traverser le Sahara ( ni en vieille guimbarde, ni en 4×4 de luxe ni à pied ni en brouette ni en vélo). On dirait que ça n’a rien à voir mais cela a à voir. Et ainsi de suite de décision con en décision con jusqu’a arriver à ces gens qui ont été eparpillés et parqués dans le centre de vacances de votre village où de celui d’à côté (et qui errent à pied ou en vélo) après avoir été poussés sur les routes. Quel futur ont ils choisi? Quel futur avez vous choisi ?

         13

        Alerter
        • Nicolas du 13 // 11.04.2018 à 02h53

          mais cette fois ça ne se passera pas comme avant (Yougoslavie, Irak, Lybie etc. …)
          il va y avoir de mauvaises surprises

           1

          Alerter
          • Alfred // 11.04.2018 à 07h48

            Comme vous j’espère bien que cette fois ça ne se passera pas comme les autres. Mais à la différence de vous j’espère que ça ne se passera pas du tout. On sait comment commeer une guerre, pas comment l’arrêter. Vous dites que cela vous tarde parce qu’au fond vous êtes persuadé que cela ne touchera pas (ou de façon mineure sur des points qui vous impotent peu). Grave erreur. Si vraiment cette fois si cela se passe ET que c’est différent cela veut dire que ce sera différent aussi pour vous…

             10

            Alerter
      • Brigitte // 11.04.2018 à 09h35

        Nicolas du 13, soit vous avez un humour noir trop subtil pour moi et je m’incline devant votre critique au 36ème degré soit je ne comprends pas pourquoi votre commentaire n’a pas été bloqué tellement il est déplacé et contraire à ce qu’il conviendrait de rejeter en bloc, la participation de la France dans cette coalition diabolique, toujours la même….
        La pluralité d’opinion a ses limites. C’est un peu comme si un blog de protection de l’enfance donnait la parole à un pervers sexuel.

         3

        Alerter
        • Marie Colin // 16.04.2018 à 00h31

          Laissez tomber Brigitte, vous êtes trop brillante pour lui : ce type n’a pas d’enfants ou il les maltraite… et il se croit assez futé pour jouer avec le feu qui le carbonisera = juste un minable sans consistance !!!

           0

          Alerter
  • Michel B. // 10.04.2018 à 21h16

    Suis-je le seul à penser qu’il s’agit avant tout d’une affaire intérieure américaine ?

    Il y a près de 25.000 actes d’accusation sous scellés aux USA, on constate aussi que plus de 6.000 personnes ont été arrêtées pour des affaires de trafic humain lors des 12 derniers mois. On pourrait aussi évoquer l’épouvantail nord-coréen qui est en train de faire pschitt. Avec le recul d’ISIS, c’est une menace récurrente de plus agitée par les libéraux qui est en train de s’évanouir.

    L’émergence de Trump et de MbS a complètement changé la donne. Je peux me tromper, mais de mon point de vue la cabale néo-libérale est en panique, et ressemble à une armée en déroute qui veut tout brûler dans sa retraite. Skripal a fait pschitt, mon pronostic sur la Syrie est le même, je perçois Trump dans un énorme bluff.

    Je ne vois pas une nouvelle guerre se déclencher en Syrie, et j’espère que quelques cocus (UK, France, deep state US) paieront le prix de leur folie guerrière.

     11

    Alerter
    • Alfred // 10.04.2018 à 22h30

      Ce que vous dites est intéressant. Pouvez vous développer ce que vous savez des affaires en cours aux us ?

       6

      Alerter
      • Michel B. // 10.04.2018 à 23h30

        Je vous invite à lire en particulier 2 Executive Orders signés par Trump :
        https://www.whitehouse.gov/presidential-actions/executive-order-blocking-property-persons-involved-serious-human-rights-abuse-corruption/
        https://www.whitehouse.gov/presidential-actions/2018-amendments-manual-courts-martial-united-states/

        Le second ordonne la mise en place de tribunaux militaires.

        On sait également que l’Inspecteur Général Horowitz mène depuis l’investiture de Trump un “audit” complet du FBI et du Département de la Justice. On a appris plus récemment qu’un procureur (John Huber) a été désigné (sans doute l’été dernier) pour travailler sur les problématiques de corruption. Sans qu’il ait été médiatisé, sous la houlette de Jeff Sessions (DoJ), il s’est mis en place une espèce de Grand Jury, qui travaille dans l’ombre depuis de longs mois désormais, d’où les actes d’accusation (https://docs.google.com/spreadsheets/d/1kVQwX9l9HJ5F76x05ic_YnU_Z5yiVS96LbzAOP66EzA/edit#gid=1913036486)

         2

        Alerter
        • Lysbeth Levy // 15.04.2018 à 16h57

          Merci de l’information, mais qu’est-ce que cela veut dire ? Trump n’a pas toute la liberté de manoeuvre, je suis curieuse de connaitre les raisons de ces décisions..tribunaux militaires spéciaux ? Une enquête sur les nombreuses dérives de l’ancienne équipe de Bush ? .Bon attendons après ces bombardements contre la Syrie sans réel sens que sauver la face (?) des occidentaux il y a de quoi s’arracher les cheveux ..

           1

          Alerter
          • Michel B. // 15.04.2018 à 18h28

            Ma compréhension est que l’admin Trump vise à démonter en profondeur l’establishment corrompu par le “Deep State”, je ne m’explique pas autrement le nombre d’actes d’accusation sous scellés, qui continue de grossir de jour en jour.
            [modéré]
            J’ignore tout du contenu réel des accusations, mais Trump et Sessions semblent agir avec discrétion et méthode, en laissant le temps à la Justice d’être exécutée proprement, sans brûler les étapes.

             0

            Alerter
          • Michel B. // 15.04.2018 à 18h52

            En complément sur le sens réel des frappes :

            – Un centre de recherche détruit a une très nette coloration “Deep State” (https://twitter.com/Kapitol23/status/985183322103001088)

            – Une explosion retentissante a détruit le principal QG des forces spéciales iraniennes et du Hezbollah, proche d’Alep. (https://twitter.com/ThomasWictor/status/985422000054128641)

            A mon avis l’opération en cours est un nettoyage de la Syrie : destruction des laboratoires de la mort et chacun rentre chez soi.

             0

            Alerter
    • Marie Colin // 16.04.2018 à 00h37

      j’espère que quelques cocus (UK, France, deep state US) paieront le prix de leur folie guerrière.

      euh… moi pas vu que c’est pas a priori les irresponsables criminels qui “paieront le prix” – ou alors, on prévoit d’emblée la “tournée” du sinistre sieur “24 %” au pilori dans toute la France : là, ça aurait de la gueule…et ce serait enfin justice !!!

       0

      Alerter
  • Duracuir // 10.04.2018 à 21h27

    Sous 24H, les USA vont balancer quelques centaines de tomahawks et autres joyeusetés sur la Syrie avec quelques amusettes des larbins habituels comme la France et la GB.
    Si un cheveu d’un soldat Russe est frôlé, ceux ci couleront probablement quelques vaisseaux US et des larbins habituels.
    Si ce scénario se précise, j’ai beau ne pas être cul-béni, je ne peux m’empêcher d’espérer “qu’IL ” veille bien veiller sur nos âmes.

     11

    Alerter
    • fanfan // 10.04.2018 à 22h00

      Hello,

      L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) basée à La Haye aux Pays bas, a annoncé l’envoi d’une équipe à Douma, dernière poche tenue par les rebelles de Jaïch al-Islam pour enquêter sur l’attaque chimique présumée du 7 avril 2018.
      https://francais.rt.com/international/49572-conseil-securite-onu-graves-consequences-frappes-damas-moscou

      = porte de sortie dans la dignité (sans rire) pour Donald

       2

      Alerter
      • Alfred // 10.04.2018 à 22h34

        Effectivement c’est bien possible qu’une porte de sortie ait été ménagée ce coup ci à écrit ces inspecteurs. Après il faut se méfier des yankees. La dernière fois que Bolton était aux affaires il a fait pression sur le chef de l’oiac de l’époque jusqu’à ce que celui ci démissionne… (Il n’était pas assez “compliant”).

         12

        Alerter
  • Stef1304 // 10.04.2018 à 21h44

    L’armée russe est sur place.
    Le gouvernement chinois soutien le gouvernement Assad
    Les iraniens menacent Israël de représailles…
    Par ailleurs, 23 pays ont expulsés 150 diplomates russes.
    Tout ceci ne fait certainement pas plus sens que la guerre en Irak ou en Libye.
    A croire que ceux qui nous gouvernent sont vraiment possédés. Et qu’ils veulent une nouvelle guerre mondiale.

    .

     10

    Alerter
  • Louis // 10.04.2018 à 21h46

    Ça va finir en pétard mouillé.

    La Chine a déjà annoncé son soutient à la Russie sur cette affaire. Trump va envoyer quelques missiles sur un entrepôt syrien, ça fera une douzaine de morts innocents en plus. Il y aura une commission d’enquête sur la soit disant attaque au gaz et l’affaire sera enterrée.

    Aucune raison de s’alarmer. On a vécu pire.

     3

    Alerter
    • Philou // 11.04.2018 à 03h56

      C’est cela, oui… la mobilisation n’est pas la guerre, qu’ils disaient… déjà…

       9

      Alerter
  • delta // 10.04.2018 à 21h49

    A propos d’attaque chimique , tous les jours l’agro-industrie nous empoisonne copieusement , agriculteur en première ligne , tout comme l’industrie allemande de l’automobile , et d’un ordre de grandeur nettement plus important que les carabistouilles en Syrie , mais là bizarrement , on n’envoie pas des navires et avions armés de missiles pour détruire ces usines de la mort ainsi que leurs centres de décision … eux ils ont droit à des bonus !

     11

    Alerter
    • Brigitte // 11.04.2018 à 09h47

      Delta, hélas vous prêchez des convaincus….les maîtres mots sont intérêt économique, géopolitique et alliances stratégiques. L’Arabie Saoudite est un marché juteux pour la France, de l’industrie militaire à l’agro-alimentaire d’ailleurs. Ils nous achètent des armes et des poulets avec le même appétit et nous leur vendons avec la même bonne conscience de rendre service à l’économie et l’agriculture française….

       1

      Alerter
  • Matthieu // 10.04.2018 à 21h54

    Sans doute une des pires interventions de Bernard Guetta sur France Inter hier matin. (et en matière de propagande, il a de l’expérience le monsieur)

    https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-09-avril-2018

    On a un champion de la propagande qui part en roue libre à un des horaires de plus fortes audiences de France Inter (8h20).
    Il fait tout ce qu’il peut pour convaincre les français qu’il est nécessaire de bombarder la Syrie.
    Quel irresponsable! Je préfère son frère, il est moins dangereux.

     15

    Alerter
    • Marie Colin // 16.04.2018 à 00h42

      heu… c’est qui son frère ?
      Bon, Guetta est juste un répugnant malgré (hélas !) beaucoup d’autres.
      Pour ma part, je n’écoute plus F.I. depuis la fin de “là bas…” orchestrée par la mère Terminator.
      Je préfère Les Crises !!! 😉

       0

      Alerter
  • max // 10.04.2018 à 22h13

    C’est permit de tuer que l’OTAN demande a la Russie.
    Du temps de l’URSS, l’OTAN n’aurait pas osé faire cette demande.
    La Russie d’aujourd’hui a force de respecter le droit international en est la.
    Devoir donner l’autorisation à l’OTAN de bombarder la Syrie.
    Une humiliation, une de plus si la Russie laisse faire, une de trop pour l’occident si la Russie riposte fortement.
    La Russie devrait revoir ses rapports avec l’Occident.

     5

    Alerter
  • Pierdec // 10.04.2018 à 22h43

    “Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
    Dit cet animal plein de rage :
    Tu seras châtié de ta témérité.
    – Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
    Ne se mette pas en colère ;
    Mais plutôt qu’elle considère
    Que je me vas désaltérant
    Dans le courant,
    Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
    Et que par conséquent, en aucune façon,
    Je ne puis troubler sa boisson.
    – Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
    Et je sais que de moi tu médis l’an passé.”

    “La raison du plus fort est toujours la meilleure”. Cela ne fait aucun doute.
    Nous l’avons vu en Irak, et ce sera comme cela partout dans le monde, tant que les dépenses militaires américaines à elles seules seront supérieures aux dépenses militaires de l’ensemble des pays du reste du monde.
    La justification n’est pas forcément nécessaire quand il s’agit de la volonté du plus fort.
    Mais le plus fort faibli et devient enragé…

     5

    Alerter
  • Vincent P. // 10.04.2018 à 22h44

    Quel suspens, tout de même !
    Les kilos de riz stockés sont bien où ils sont. Je passe à l’étape suivante :
    enveloppe de cash, passeports et sacs à dos prêts. Si (ou quand) ça pète, ce sera direction l’hémisphère sud, vraisemblablement pour un pays style Bolivie.
    Restera l’espoir de voir l’OTAN et plus largement l’Occis-dans prendre la sévère déculottée qu’ils méritent, et toute l’inconscience et l’aliénation que nombreux ont choisi par paresse leur exploser à la face.
    Accessoirement, si tout cela -pour absolument dramatique que ce soit- permet la fin de l’âge de l’Homo-Consumens-Debilitus, ce sera toujours ça de pris.
    “Seule une crise, réelle ou provoquée, peut induire le changement.” dixit Milton Friedman – Darth Vador, père de l’idéologie morbide et inhumaine qui nous aura conduits là où nous en sommes, sans jamais nous y opposer véritablement.
    A tous ceux qui auront préféré rester clivés pour continuer à “avoir raison”, je dis : bravo et merci !

     4

    Alerter
    • Haricophile // 11.04.2018 à 10h59

      Va falloir prévoir le voilier pour y aller, et habiter sur le port voir dessus. Sinon aura-tu le temps ? Mieux vaut y aller dès maintenant. Pensais tu prendre l’avion en ligne régulière ? Par ailleurs, l’Hémisphère sud est a l’abri de la radioactivité et de l’hiver nucléaire ?

       1

      Alerter
  • Nanker // 10.04.2018 à 23h17

    “= porte de sortie dans la dignité (sans rire) pour Donald”

    je dirais plutôt possibilité pour ces grands joueurs d’échecs que les Russes, dans la partie qui les opposent aux Ricains, de faire une “pat” cad une conclusion en suspens où aucun des deux adversaires n’a gagné… “il est parfois recherché par un camp qui est en grande infériorité matérielle” (Wiki) ce qui définit bien la position russe par rapport au déploiement de machines de mort de l’Oncle Sam.

    J’espère avoir raison… L’animateur du très bon site Startegika51 affirme que l’armada américaine ne sera pas “sur zone” avant le 22 avril, ce qui peut laisser le temps aux esprits lucides de l’emporter sur les Folamours. mais j’avoue qu’en regardant ce soir sur “France 24” les débats en direct du Conseil de sécurité de l’ONU j’étais un peu inquiet.

     1

    Alerter
  • kinimodo // 10.04.2018 à 23h52

    Il ne manquait plus que lui ! …
    François Hollande a assuré mardi que “la seule réaction possible” aux attaques présumées chimiques en Syrie était “une frappe, ou des frappes” contre le régime de Damas.
    http://www.europe1.fr/politique/syrie-la-seule-reaction-possible-est-une-frappe-estime-hollande-3623381

     2

    Alerter
    • Marie Colin // 11.04.2018 à 00h44

      enfin, vous allez pas lui reprocher de se trouver une p’tite occupation ?

       1

      Alerter
      • Alfred // 11.04.2018 à 07h51

        Ce qui est marrant avec ce type c’est qu’il confirme à l’envie le pire qu’on pouvait penser de lui.
        Des fois je n’en reviens toujours pas d’avoir été “présidé” par le vendeur de Hummer et par le notaire.

         1

        Alerter
        • V_Parlier // 11.04.2018 à 11h37

          On voit d’ailleurs bien qu’ensemble ils forment une même paire. Je crois de moins en moins à cette thèse de la trahison de Hollande par Macron (surtout quand c’est Hollande qui le déclare aujourd’hui). Il fallait un Phénix pour que le PS déchu puisse rester au pouvoir en trompant tous les électeurs. (La privatisation des services publics était simplement mise en attente et inévitable du fait des GOPE. Je le rappelle pour ceux qui s’obstinent à croire en une différence “gauche-droite” complètement dépassée).

           3

          Alerter
  • Bamboo // 10.04.2018 à 23h55

    L’inconvénient dans une marche à la guerre c’est qu’on ne distingue clairement ce qui y a mené que postérieurement aux événements. Ainsi les dirigeants US et français ne font actuellement « que » préparer une agression contre la Syrie. Ils n’imaginent pas – et sans doute nous avec eux, même si nous le redoutons – que cela pourrait dériver en un élargissement du conflit pour le moins très aventureux en dehors du fait qu’il y aura sans doute quelques dizaines de milliers de morts supplémentaires en Syrie et avec une éventuelle extension toujours possible quelques centaines de milliers.

    Encore faudrait-il exclure qu’il ne se produise ni dérapage, ni mésinterprétation de mouvements de l’adversaire, car alors la réaction en chaîne pourrait vite devenir incontrôlable.

     3

    Alerter
  • Subotai // 11.04.2018 à 00h04

    “”Conséquence de l’amateurisme de dirigeants qui n’ont toujours pas compris qu’il ne faut jamais tracer publiquement des “lignes rouges” … visant à nous manipuler…)””
    ************
    Je me souviens du livre de Colin Powell sur la 1er Guerre du Golfe à l’époque où il était Chef d’État Major des Armées.
    Il raconte qu’il était en train de se raser un matin quand il a entendu G. Bush Senior alors POTUS répondre en courant durant son jogging du matin à des journalistes qui l’interrogeaient sur la toute récente invasion du Koweit par l’Irak. Il a sursauté en se disant : Est ce qu’il se rend compte que sa réponse implique qu’il va falloir y aller? *
    C’est ainsi que pris au débotté, une réponse malheureuse dans la doxa “bonne conscience occidentale” a entrainé toute une série de catastrophe dont nous subissons en plein aujourd’hui les conséquences.
    *Il faut savoir qu’il n’y avait AUCUN plan de ce genre et aucune préméditation des acteurs. Ce qui explique l’attitude de Hussein, ne comprenant rien à ce qui lui arrivait, et aussi celle de la France. Après il a fallut rationaliser et gérer les conséquences…

     2

    Alerter
    • Marie Colin // 11.04.2018 à 00h49

      Je propose qu’on oblige tous les responsables politiques à porter une barbe entretenue par un barbier, comme ça ils n’auront plus à se raser devant une glace…

       1

      Alerter
    • Kiwixar // 11.04.2018 à 03h32

      De ce que j’ai lu, il y avait la préméditation de détruire l’Irak (et la Syrie, et quelques autres pays gênants de la région) :
      – voir la célèbre interview de Wesley Clark narrant ce que lui avait dit une huile du Pentagone juste après le 11 septembre (2001)
      – l’ambassadrice des US en Irak qui avait dit à Saddam Hussein que les US n’interviendraient pas s’il envahissait le Koweit (évidemment, le visage pâle a la langue fourchue)

      De toute façon, la baisse de la production de pétrole qui va survenir très bientôt et rapidement (falaise de Sénèque, la courbe ne sera pas symétrique avec la croissance de la production pétrolière) implique que de plus en plus de pays vont être jetés dans le chaos par des interventions extérieures, afin de diminuer leur consommation interne, ce qui laissera plus de pétrole pour l’Otanie.

      “Ou vous êtes avec nous (et vous aurez du pétrole), ou vous êtes contre nous (et on vous amène le chaos, ce qui laissera plus de pétrole pour nous).” Les populations occidentales ne se soucieront plus de justificatifs (guerre humanitaire, dégommer un dictateur), ils voudront du pétrole pour maintenir leur mode de vie (non-négociable).

      Les Russes n’ont même pas besoin de fournir un casus belli style endommager l’USS Donald Cook… les Zuniens ou un de leurs “alliés” peuvent très bien s’en charger discrètement.

       5

      Alerter
  • Jean Paul // 11.04.2018 à 00h10

    je pense que Putin est un peu contraint par la proximité de la coupe du monde de football et qu’il est dans l’âme un pratiquant du Judo et des arts martiaux : déséquilibrer l’adversaire au bon moment avec le strict minimum de moyens. .j’espère que les défenses antiaériennes et en guerre électronique russo-syriennes ont été bétonnées comme jamais . je sais que les russes , eux , n’en peuvent plus des masses occidentales zombifiées ,brainwashées, et obnubilées par le maintien outrancier de leur zone de confort orwellienne .
    Mrs Mattis et Macron n’avaient-ils pas dit voici deux mois qu’ il n’y avait jamais eu de preuves d’utilisation de gaz par le régime syrien en 2017 ? ce qui revenait
    à dire qu’on avait frappé la base aérienne de Shayrat sans preuves… comment peut-on être incohérent à ce point ? le problème avec le sang versé plus la paranoia médiatique , c’est que tout devient très rapidement hors de tout contrôle . ça risque bien de partir en sucette…

     5

    Alerter
    • SanKuKai // 11.04.2018 à 09h23

      Macron dit tout et son contraire. Quelquefois dans la même phrase. Car il avait aussi placé sa petite ligne rouge façon Obama en disant qu’une attaque chimique impliquerait une riposte.
      Il ménage la chèvre et le chou dans sa communication mais ce qui compte se sont les actes et sur tous les plans il agit en bon petit young leader.

       5

      Alerter
      • Haricophile // 11.04.2018 à 11h18

        Macron n’est pas un homme politique, il est un lobbyiste, parle et agit comme un lobbyiste. C’est sa vocation et sa profession, il ne faut rien en attendre d’autre.

         9

        Alerter
  • Seraphim // 11.04.2018 à 03h43

    Encore une fois les promoteurs de la vérité des faits d’abord, dont nous sommes, comme base essentielle des décisions et de l’action vont se faire plaisir à aligner les incohérences, les absurdités les injustices de la propagande guerrière. Et être encore et toujours en retard d’un train! Pourquoi donc? Pour ne pas, en allant plus loin, être affublés de l’infâme qualificatif de “complotiste”? La fausseté de toutes les accusations (Skripal, chimique, mais aussi dopage russe etc..) n’a besoin d’aucune contre-démonstration: elle se voit comme le nez au milieu de la figure. En revanche l’organisation de ces fausses nouvelles, leur distribution dans le temps mérite l’examen. C’est le 29 mai 2017 que Macron définit sa ligne rouge chimique. Les faits d’aujourd’hui s’inscrivent dans un calcul et une manipulation ancienne. Le “chimique” c’est l’arme médiatique suprême. D’où Skripal. A la limite le dopage sportif est de la même “famille”.

     2

    Alerter
  • Seraphim // 11.04.2018 à 03h53

    Quand allons-nous réellement analyser et décrypter les sous-jacents de cette propagande? Redorer son “blason” international pour les uns? Ridicule! Mettre la main sur des ressources pétrolières pour les autres? Ridicule aussi, tellement les marchés sont interconnectés : on a vu récemment la Russie livrer du LNG aux….États-Unis! Établir un grand Israël jusqu’a l’Euphrate ? Risible, imagine-t-on Netanyahu gouverner Damas? Donc?
    Comment peut-on indéfiniment critiquer les détails sur lesquels s’appuie la propagande sans s’interroger sur ses intentions?

     1

    Alerter
    • Haricophile // 11.04.2018 à 11h22

      Israel se satisfait très bien du chaos. C’est même leur objectif principal, il ne veulent en aucun cas la “paix arabe” quelque soit “le camp” victorieux. Ils pensent que la désunion et le chaos est leur force et leur survie. Peu importe les conséquences.

       6

      Alerter
  • Nanker // 11.04.2018 à 09h22

    “Il faut se rappeler que le coup d’Etat en Ukraine a debute exactement pendant les Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi”

    Et que l’agression géorgienne contre la Russie a été lancée EXACTEMENT au moment où commençaient les J.O. de Pékin de 2008 (dans la nuit du 7 au 8 août, les jeux commençant le 8).

    Les (mauvais) “génies” de l’axe US/Otan avaient sûrement dû dire au semi-débile Saakachvili : “vas-y vas-y attaque les Popofs, c’est la trêve olympique Poutine n’osera pas riposter!”.
    Mais Vlad a bien riposté… Il est rentré en Géorgie comme dans du beurre, provoquant la fuite éperdue des conseillers militaires américains et israéliens… tiens comme en Syrie dans les zones tenues par les “rebelles”?

     11

    Alerter
    • patrick // 11.04.2018 à 11h18

      Je me demande si dans le cas de la Géorgie les US ne voulaient pas tout simplement tester Poutine :” à ton avis , il va réagir ou pas ?? ”
      Donc ils ont envoyé les Géorgiens au casse-pipe :” ah ben si , il a réagi”

       2

      Alerter
  • Jeanne L // 11.04.2018 à 10h38

    Je suis saisie par le côté factice de tous ces événements en même temps que par les conséquences sanglantes, atroces et matérielles qu’ils portent.
    Les bruits de guerre qui sont des réalités, les forces navales incroyables états-uniennes qui rentrent en Méditerranée, la petite frégate française qui se glisse au milieu, les 90 missiles sur un simple navire en route vers Tartouss, les bases US en Italie, en Espagne, les pays Baltes « européens » (néo-nazis par bien des traits) qui relèvent la hauteur des ponts dans toute l’UE pour que les convois militaires passent, leur réception à l’Elysée tous les trois à la fois ces Baltes (qui ferment les écoles en russe et interdisent de vote cette population russe), Les Allemands derrière Merkel (elle aussi réélue et qui peut se lâcher) qui abandonnent le pipeline du Nord de l’Europe qui devait permettre l’exportation du gaz russe et ne laisse d’autre débouché à la Russie que celui qui passe par …la Syrie.
    La guerre obligée ou l’apathie …
    Tout est bouclé dans un « story telling » comme ils disent, dans « l’imagination de la chose » comme disait Machiavel, dans « l’idéologie » comme disaient nos classiques . mais il faut aller « à la chose même et non à l’imagination de la chose »
    La “chose même” est atroce et les histrions Macron, May et Trump jouent de notre peau

     4

    Alerter
  • patrick // 11.04.2018 à 13h11

    Les chinois viendront-ils prêter main forte aux Russes ?

    l’US Navy a l’air de prendre peur
    https://news.usni.org/2018/04/10/european-navies-grappling-aggressive-russian-chinese-operations-baltic-mediterranean

     2

    Alerter
  • francois Marquet // 11.04.2018 à 13h25

    Pour ceux qui ont des doutes: le dernier tweet de Mr Tweet:
    Donald J. Trump
    @realDonaldTrump
    Russia vows to shoot down any and all missiles fired at Syria. Get ready Russia, because they will be coming, nice and new and “smart!” You shouldn’t be partners with a Gas Killing Animal who kills his people and enjoys it!
    12:57 PM – Apr 11, 2018
    De la folie à l’état pur, espérons que la France se tiendra à l’écart.

     2

    Alerter
    • V_Parlier // 11.04.2018 à 13h42

      Mis à part un désaveu de dernière minute qui s’appuierait sur un spectaculaire “oh, mais vous nous avez menti”, je ne vois pas trop comment Macron fera machine arrière après tous les délires proférés par ses sbires (Delattre, Le Drian, et lui-même en partie).

       4

      Alerter
    • Michel B. // 11.04.2018 à 14h25

      Il faut savoir décoder Trump : combien de fois a-t-il déjà bombardé “Rocket Man” le Coréen par tweet interposé ? Dans quelques semaines, les deux lascars se rencontreront, une première dans l’histoire des deux pays, pour, entre autres, parler dénucléarisation de la péninsule coréenne.

      La doctrine de Trump c’est Strength for Peace, son auteur de chevet c’est Sun Tzu.

      Il est favorable à un monde de paix, multi-polaire, et très opposé à l’idée d’un gouvernement mondial, son véritable adversaire du moment, dont le centre névralgique se trouve à l’intérieur même de son pays.

      Depuis 25 ans les globalistes néo-libéraux agitent des menaces (Irak, Libye, Syrie, Daesh, Corée du Nord) pour justifier leur logique guerrière et prédatrice. En moins de deux ans, et sans faire de véritable guerre made in “CNN embedded”, Trump a déjà repoussé ISIS et la Corée du Nord. Les néo-libéraux sont aux abois et tentent de faire de la Russie le nouvel épouvantail.

       5

      Alerter
  • Pouliquen // 11.04.2018 à 14h53

    Bonjour à tous,

    Peut- être nous, les peuples de notre planète devons nous approcher via internet, les réseaux sociaux et boycotter cette média manestream. La mafia industrielle ineternationale décide pour tout le monde, même jusqu’à nous amener vers la guerre et nous, nous ne pouvons rien faire…
    On doit agir par n’importe quel moyen, bien sûr majoritairement par boycott et manifestation vitrtuel.
    Il y a bcp de lecteurs qui parlent plusieurs langues, on peut faire cela sur toutes les sites, si si on se mobilise tous ensemble.
    Mais on doit absolument dénoncer cette politique et dire “non” à cette tendance désastreuse de nous influencer pour nous emmener vers leur but finale.
    EP

     0

    Alerter
  • serge // 11.04.2018 à 14h55

    Au cas où cetta affaire de rétorsion à gaz létal en Syrie déraperait, au delà de quelques missiles de croisière sur une base pleine de pièces détachées anciennes, notre gouvernement, associé à cette rétorsion par une mâle assurance jupiterienne, a quand même oublié quelques points. Le service national n’existe plus et donc la potentialité de réquisitionner des citoyens formés à de la garderie de sites sensibles, en remplacement de troupes professionnelles mobilisées pour une gué-guerre lointaine, n’existe plus. De plus, vu le nombre de no go zone dans notre beau pays, aucune chance que l’arrière pays reste calme, même si l’opinion générale est au jm’enfoutisme. Et quand on voit que 2500 gendarmes (des militaires donc) ont quelques soucis avec quelques dizaines de zadistes pas spécialement ethno-délinquants, vu les consignes vivresensemblistes qu’ils doivent avoir, il semble que la réquisition de petits jeunes pour renforcer nos troupes (bonjour, c’est un ordre de mobilisation…) risque de mal se passer. On se demande vraiment quelle herbe fume notre gouvernement…

     1

    Alerter
  • francois Marquet // 11.04.2018 à 15h12

    Même Theresa May hésite, http://www.bbc.com/news/uk-politics-43724946. Mais quand on est présidé par un premier de la classe, tout est à craindre. Hollande ne valait pas mieux d’ailleurs, qui voulait aller seul en 2013 combattre le gouvernement syrien. A l’époque le parlement anglais nous avait évité une grosse erreur https://www.theguardian.com/world/2013/aug/29/syria-crisis-iran-says-all-efforts-must-be-made-to-prevent-military-action-live. Nous sauvera-t-il encore cette fois, en renonçant à s’associer aux frappes de Trump et en faisant réfléchir nos va-t-en-guerre? Quand au parlement français, comment dire….

     1

    Alerter
  • bluetonga // 11.04.2018 à 17h18

    L’extrême grossièreté des récentes provocations (Skrypal, dégonflée comme une baudruche, l’attaque au gaz syrienne, prédite un mois à l’avance…) laisse quand même songeur. Soit nos gouvernants croient leurs concitoyens totalement stupides, soit ils les croient totalement impavides et les méprisent au point de se passer d’une quelconque justification pour leurs délires, soit ils sont eux même tellement à l’ouest que c’est devenu la nef des fous. Ou un peu de tout à la fois.

    Il est un fait que l’état profond américain (concept auquel adhère désormais 60% de la population américaine, d’après le Monmouth University Polling Institute) est acculé et ne peut laisser bêtement les ploucs (euro)asiatiques leur bugner leur racket planétaire. Le moment est aux grandes décisions. Les Chinois, les Russes et les Iraniens ne rentreront pas à la niche. Washington va-t-elle se coucher après avoir fait monter les enchères, où allons nous assister au final d’OK Corral? Là, le public risque d’abandonner la télé pour la réalité, et ça ne sera pas nécessairement à l’avantage de nos élites.

     5

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications