Les Crises Les Crises
11.avril.201811.4.2018 // Les Crises

Pourquoi la France ne doit pas s’associer aux frappes en Syrie, par Caroline Galactéros

Recommander 4
J'envoie

Source : Le Figaro, Caroline Galactéros, 10-04-2018

FIGAROVOX/TRIBUNE – Alors que la France s’apprête vraisemblablement à frapper la Syrie, en représailles aux attques chimiques supposées, Caroline Galactéros plaide pour un sursaut d’indépendance nationale. Selon elle, la France ne doit pas s’aventurer dans une nouvelle coalition.

Docteur en sciences politique et colonel au sein de la réserve opérationnelle des Armées, Caroline Galactéros dirige le cabinet d’intelligence stratégique Planeting. Auteur du blog Bouger Les Lignes, elle a notamment publié Guerre, Technologie et société (éd. Nuvis, 2014).

La messe semble dite et une atmosphère de veillée d’armes plane sur Paris, tandis que le jeune prince d’Arabie Saoudite quitte la capitale et que notre président est en étroit dialogue avec son homologue américain. La France pourrait, en coordination avec Washington, frapper de manière imminente les forces du régime syrien en représailles d’une nouvelle attaque chimique imputée de manière «très probable» mais en amont de toute enquête, aux forces de l’abominable tyran Assad soutenu par les non moins affreux régimes russe et iranien.

Il faudrait agir vite, se montrer ferme, intraitable, juste! Il s’agirait là d’un «devoir moral»! On a bien entendu et lu. Le discours moralisateur sur la sauvegarde des civils innocents, pourtant inaudible après sept ans de guerre et de déstabilisation de la Syrie, est toujours le même. C’est là le comble du cynisme en relations internationales, que nous pratiquons pourtant sans états d’âme depuis des décennies. Pendant ce temps, la guerre silencieuse du Yémen continue. Ces civils-là n’existent pas, ne comptent pas.

Mais certaines images de guerre et de civils otages d’une sauvagerie généralisée irritent plus que d’autres nos consciences lasses d’Européens déshabitués de la violence et gonflés d’une prétention à connaître, dire et faire le Bien. Soit.

Mais agir contre qui? Qui faut-il punir? Le régime de «l’animal Assad», comme l’a appelé Trump? L’Iran? La Russie? Vraiment? Et si ce trio noir que l’on désigne exclusivement depuis des mois à la vindicte populaire internationale n’était qu’un leurre, proposé à notre indignation sélective pour ne pas réfléchir à nos propres incohérences?

Quel serait l’intérêt de la Russie de laisser perpétrer une telle attaque ?

Personne ne se demande pourquoi cette nouvelle attaque chimique arrive maintenant, au moment même où la Ghouta orientale repasse sous contrôle gouvernemental syrien et parachève sa reconquête territoriale, face à des groupuscules rebelles rivaux globalement en déroute et plus que jamais prêts à se vendre au plus offrant pour survivre et espérer compter? Personne ne s’autorise à douter un instant, quand le ministre russe des affaires étrangères rapporte que les observateurs du Croissant rouge syrien envoyés sur place n’ont rien vu ressemblant à une attaque? Serguei Lavrov ment-il carrément au Conseil de Sécurité des Nations unies ou bien faut-il penser que Moscou ne contrôle pas tout ce qui se fait au plan militaire sur le théâtre? Ou que des éléments de l’armée syrienne elle-même agiraient en électrons libres ou auraient été «retournés»? À qui profite le crime? C’est cette vieille question, mais toujours pertinente, qui paraît désormais indécente.

Quel serait pourtant l’intérêt de la Russie de laisser perpétrer une telle attaque, alors que, ne nous en déplaise, bien davantage que notre «Coalition internationale», elle cherche la paix, l’organise pragmatiquement, et est la seule depuis sept ans à engranger quelques résultats qui évidemment contreviennent à nos intérêts et à ceux de nos alliés régionaux?

On semble aussi avoir totalement oublié une donnée fondamentale du conflit: les malheureux civils de la Ghouta, comme ceux des ultimes portions du territoire syrien encore aux mains des «rebelles» djihadistes ou de Daech, sont des boucliers humains, peut-être même, en l’espèce, sacrifiés par ces mêmes apprentis démocrates suppôts d’al-Qaïda et consorts pour entraîner l’Occident dans une guerre ouverte avec Moscou et Téhéran.

Car si l’on quitte le microscope pour la longue-vue, il est permis de décrire à partir de cette dernière séquence syrienne un contexte stratégique global infiniment préoccupant pour l’Europe, et singulièrement pour la France, qui risque de prendre les avant-postes d’une guerre qui n’est pas la sienne, dont elle fera les frais et qui neutralisera durablement l’ambition présidentielle affirmée de prendre le leadership politique et moral de l’Union européenne. Nos amis allemands ou italiens sont d’ailleurs moins cynico-idéalistes, mais plus prosaïques que nous. Ils avancent prudemment, vont et viennent entre Beyrouth et Damas pour pousser leurs pions en cette phase douloureuse et recueilleront les fruits de notre marginalisation radicale quand la reconstruction syrienne arrivera.

La guerre en Syrie a été gagnée militairement par l’armée gouvernementale. Militairement, mais pas politiquement.

La ficelle est si grosse et la pelote si bien déroulée depuis des mois qu’on ne la voit plus en effet. On punit la Russie. On la punit d’être la Russie, déjà, et d’avoir réussi son retour sur la scène mondiale. On la punit de vouloir la paix en Syrie et de chercher à la mettre en musique politiquement à Astana ou à Sotchi. On la punit d’avoir sauvé Damas et son régime diabolisé du dépècement qu’on leur promettait et qui s’est fracassé sur la résilience populaire et gouvernementale syrienne et a déjoué partiellement au moins la confessionnalisation des affrontements politiques et sociaux que l’Occident encourage, sans en comprendre le danger insigne pour ses propres sociétés, et notamment en Europe.

La guerre en Syrie a été gagnée militairement par l’armée gouvernementale. Militairement, mais pas politiquement. Cette victoire sur le terrain au prix d’une guerre brutale (comme toutes les guerres, même celles menées depuis les airs et qui n’ont de chirurgicales que le nom), nous est proprement insupportable car cela nous force à faire la paix, ce que nul ne veut mis à part… Moscou. Ah, Moscou! L’impudent Vladimir Poutine trop bien réélu qui nous nargue avec sa coupe du monde, où des millions de gens vont découvrir un visage de la Russie qui ne les terrifiera pas.

Et puis derrière Moscou, on vise évidemment Téhéran, dont l’allié israélien, en pleine idylle officielle avec le centre mondial du salafisme – l’Arabie saoudite – qui a toutefois opportunément décidé de faire peau neuve, ne peut tolérer l’émergence régionale, tant le niveau sociétal, culturel, technologique et commercial de ce pays lui fait de l’ombre bien au-delà de la seule crainte d’un (dés)équilibre stratégique modifié par sa nucléarisation ultime.

Bref, nous sommes en train de tomber dans un vaste piège qui se joue sur plusieurs fronts, et de nous ruer, en croyant ainsi exister, sur le premier os qu’on nous jette. De ce point de vue, l’affaire Skripal pourrait bien n’avoir été que le hors-d’œuvre de la séquence actuelle. Elle a posé le premier étage d’une repolarisation politique et sécuritaire de l’Europe autour de Londres, et surtout sous la bannière de l’OTAN. Car c’est là l’ultime manœuvre: remettre au garde-à-vous les Européens qui, depuis l’arrivée de Donald Trump et le Brexit, s’étaient pris à rêver d’une autonomie européenne en matière de politique et de défense… Péril suprême pour le leadership américain sur le Vieux Continent, heureusement contrebalancé par les rodomontades de quelques nouveaux européens qui refusent leur arasement identitaire et mettent à mal tout projet d’affranchissement sécuritaire collectif. Le Secrétaire américain à la défense, le général Mattis, a d’ailleurs été très clair: les Européens doivent en effet consacrer 2 % de leur PIB à la défense, mais pour acheter des armes américaines et demeurer dans l’orbite otanienne évidemment, l’Alliance constituant le cadre naturel et nécessaire de la défense de l’Europe. Fermez le ban!

Nous sommes en train de tomber dans un vaste piège qui se joue sur plusieurs fronts.

Nous sommes donc en train d’être clairement repris en main par l’OTAN, mais […]

Suite à lire sur : Le Figaro, Caroline Galactéros, 10-04-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

DUGUESCLIN // 11.04.2018 à 07h05

Le Royaume Uni a quitté l’Union Européenne, au grand dam de nos technocrates, qui accusent les anglais de tous les maux, lui prédisent le pire, et au moment opportun se mettent à son service au premier claquement de doigt.
L’UE serait donc dirigée par un pays qui n’en fait pas parti?
Fallait-il encore une preuve supplémentaire de ce que représente cet européisme qui ne défend pas l’Europe mais des forces impérialistes étrangères anti-européennes?
Vouloir pousser des européens à la guerre contre d’autres européens est leur stratégie historique habituelle pour nous affaiblir et nous dominer.
En aucun cas ces impérialistes ne veulent qu’un pays européen échappe à leur domination qui puisse entrainer toute l’Europe derrière elle et qui pourrait les réduire à un rôle secondaire.
Allez-y petits français, allez casser du russe et faites vous casser avec eux. C’est le sort qu’ils nous ont toujours réservé. Ils ne nous aiment que quand nous combattons pour eux.

178 réactions et commentaires

  • caliban // 11.04.2018 à 06h19

    “Pourquoi la France ne doit pas s’associer aux frappes en Syrie” ?

    Ben tout simplement parce que :
    • la France est membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et en tant que tel, garante du Droit international
    • la France est une puissance moyenne et n’a aucun intérêt à promouvoir la logique de la Loi du plus fort
    • la France a suffisamment souffert du terrorisme sur son sol et qu’il serait temps de régler diplomatiquement les questions du Moyen Orient

    Si la France s’associe à la campagne militaire qui se prépare, elle abandonne sa diplomatie traditionnelle qui est de se soumettre aux résolutions de l’ONU. Cela crée un précédent dangereux (déjà entamé avec la guerre contre la Libye) et ne laisserait que 2 membres permanents respectueux du Droit international au Conseil de Sécurité (la Russie et la Chine).

    Ce serait un comble que la défense du Droit international devienne une position minoritaire dans cette instance. La participation de la France à cette aventure porterait probablement pour longtemps atteinte à l’ONU (et accessoirement à la souveraineté de la France).

    C’est tragique pour l’ONU, même si l’outil est loin d’être parfait, c’est le seul à disposition.

     130

    Alerter
    • ceusette // 11.04.2018 à 09h20

      Nous ne sommes pas une puissance moyenne. Le terme ne veut rien dire. “Moyenne” par rapport à quoi? D’accord, nous ne sommes pas les États-Unis, mais j’en ai assez de ce “déclinisme” qui n’a pour résultat que de détruire notre pays. Les Islandais forment un tout petit pays, et pourtant, ils ont dit non aux banques et à l’UE. Et c’est à cause de cela qu’on nous oblige à participer au projet “européen” et aux différentes coalitions de ce type. Non, la France ne doit pas participer aux frappes en Syrie, tout simplement parce qu’elle n’y a aucun intérêt. Ensuite, il ne faudra pas se plaindre du terrorisme (Daesh n’en demande pas tant), ni du déficit.

       39

      Alerter
      • Arno // 11.04.2018 à 17h58

        la France est devenue un Etat de moyenne impuissance ! l’expression est de Pierre Conesa … nos dirigeants sont de bien tristes suiveurs des USA et de l’Arabie Saoudite. Ils trahissent nos intérêts fondamentaux et s’allient avec ceux là-même qui veulent nous réduire à une province européenne ….

         28

        Alerter
    • caliban // 11.04.2018 à 09h41

      @ceusette

      Une puissance moyenne est un Etat qui a la faculté de dire non à d’autres Etats.
      On ne parle pas là d’économie mais d’indépendance.

      La souveraineté des Islandais est issue de son peuple, cas exceptionnel, et si cela vous sied, on peut alors parler de grand peuple. Bien que cet essentialisme me paraisse toujours très grossièrement décrire le réel.

       39

      Alerter
    • ARDUS // 11.04.2018 à 10h15

      Il y a une autre raison pour que la France s’abstienne de frapper, c’est qu’elle n’a pas les moyens militaires de contourner les S400 russes qui défendent la Syrie.

       34

      Alerter
      • step // 11.04.2018 à 10h37

        vous êtes d’un prosaïsme ! J’ai des nouvelles armes, en tête, peu couteuses pour régler ce genre de problème technique.
        1) vous fabriquez une catapulte géante.
        2) vous y glissez une charge active, en fonction de la taille de l’objectif et de son blindage supposé: Une caroline fourrest pour des cibles moyennes, du BHL pour des grosses.
        3) vous balancez sur la cible, l’avantage est que ces charges sont peu chères et fournies gracieusement par différentes écoles de formatage intellectuelles financées par soro… un tiers privé.
        4) Si la charge arrive à atteindre un rouage quelconque de l’état, voir une proximité avec les centres de décision, on obtient assez rapidement la désorganisation de toute stratégie et plus généralement de toute réflexion.
        5) Une fois l’ennemi tétanisé devant un tel étalage de … puissance, vous aurez les mains libres pour en faire ce que vous voulez.

        Et contre cela, les S400 ne peuvent rien.

         45

        Alerter
        • lephil // 11.04.2018 à 18h24

          11 avril 2018 – Tout le monde sent bien que nous traversons un moment délicat. Nous en avons traversé déjà beaucoup, de ces moments-là, mais chaque fois le “délicat” est “de plus en plus délicat”, sans qu’il y ait tactiquement sinon stratégiquement un enjeu décisivement majeur, – nous voulons dire, plus “majeur” que dans le “moment délicat” d’avant ; sans qu’il y ait plus de forces en déploiement menaçant ; sans qu’un acte plus irrémédiable que celui d’auparavant ait été commis, – ou pour être plus précis, sans qu’un “simulacre plus irrémédiable” ait été “monté”. C’est qu’il s’agit de communication, d’exacerbation de la psychologie, de paroxysme du simulacre, d’usure de la patience dans l’art de supporter l’infamie, le montage, la démence maquillée en hystérie. C’est tout nous, quoi, au bloc-BAO de l’Asile du Monde.
          suite :
          http://www.dedefensa.org/article/sur-pied-de-guerre

           5

          Alerter
        • Miss Marple // 12.04.2018 à 07h24

          Excellent Stép ! Quand est ce qu’ on commence ?!…😊

           1

          Alerter
        • yoregolf // 15.04.2018 à 15h08

          Excellent ! un peu d’humour dans un monde de brutes ne fait pas de mal !
          Ceci étant dit, je crois que la France essaye de se repositionner au moyen orient où elle a perdu tout crédit. Je ne peux pas croire que Macron ait rejoint le club fermé des psychopathes Donald Trump et Teresa May (plutôt hystérique) qui essayent de sauver l’hégémonie du dollar face au Yuan et à l’Euro. Je ne vois pas l’intérêt de la France dans cette aventure très dangereuse pour la paix mondiale !

           0

          Alerter
      • Dominique // 11.04.2018 à 11h07

        Un reportage passé dernièrement sur France 5 consacré à la guerre contre la Libye expliquait que la France avait fanfaronné avec l’aval des USA sur ses soi-disant frappes. Elles avaient en réalité été menées par l’Empire. En tout en pour tout, la France a détruit quatre chars, présentés comme « des colonnes de blindés ».

         19

        Alerter
        • Nanita // 11.04.2018 à 21h26

          Ce qui intéressait la France de ce temps-là c’était assassiner Kadhafi !

           16

          Alerter
    • caliban // 11.04.2018 à 11h06

      @Ardus

      Ce n’est pas une raison valable à mon avis : écouler les stocks de missile n’a jamais dérangé qui que ce soit, surtout pas un politicien qui souhaite jouer les cadors. Et tant mieux s’ils explose en plein vol, ses missiles et lui.

       10

      Alerter
    • vinel // 11.04.2018 à 16h51

      Mais la France ,qui est ce ?Macron bien sur!
      Il n’est pas invraisemblable de penser qu’un président utilisant toute la puissance que lui donne la constitution nous entraine dans des actions militaires”personnelles”
      Jupiter tel que nommé par le ressenti nous conduit à des positions extremes ,expression d’un égo ,de l’inexpérience en matière de diplomatie internationale.
      Je pense comme d’autres ,que l’action individuelle dans la cadre de l’OTAN ne peut exister dans l’intérêt de notre pays.
      Les milliards que nécessitera cette envolée presque “lyrique” dans le concert américain ne permettra pas un rôle de soliste mais d’exécutant sur lequel l’échec et les canards de la symphonie se reporteront!
      Nous n’avons rien à faire dans ce merdier,l’OTAN également,les USA oui!
      Alors ,monsieur le président ,pensez d’abord à la France et aux millions de personnes déplacées et tuées parce qu’un Etat situe à 9000 km veut s’accaparer des Etats d’une région petroliere pour nous dominer et nous imposer sa politique économique.

       9

      Alerter
    • Luc // 11.04.2018 à 19h48

      La France n’a plus d’autre choix que d’obéir aux USA, car les USA peuvent quand il le veulent détruire nos centrales nucléaires en quelques semaines sans même bouger le petit doigt et mettre en cale sèche notre porte avions et sous marin et ceci d’une manière parfaitement légale sans que l’on ne puisse rien faire.
      ça a été rendu possible par un ministre des finances qui a vassalisé la France sous Hollande, je crois que ce ministre est devenu président depuis.
      Si Général Electrique a pour consigne de ne plus maintenir les turbine de nos réacteurs nucléaires, on va être dans le noir avec certainement des zones irradiées en masse

       15

      Alerter
    • Tam // 11.04.2018 à 22h00

      Je pense que la France doit jouer un rôle d’équilibre entre l’est et l’Ouest en faisant le poids avec l’union européenne car sans l’appartenance à l’OTAN elle est tout à fait capable de d’imposer un équilibre !!!!!

       5

      Alerter
    • UlraLucide // 12.04.2018 à 11h35

      Suivre aujourd’hui comme un toutou les USA dans leurs pires délires guerriers en Syrie serait confirmer le crime Sarkollande contre la Lybie et renier le refus français de participer à la guerre scélérate menée contre l’Irak.
      Si on cède maintenant, on devra céder pour les suivre en Ukraine, et alors jusqu’à quel niveau de crime international devra ensuite descendre la France pour ne pas déplaire à l’Empire?
      La Hongrie et la Roumanie ont suivi Adolf dans ses délires meurtriers. Elles l’ont chèrement payé pendant des décennies.
      Les “élites” françaises souhaitent-elles le même destin?

       1

      Alerter
  • Vjan // 11.04.2018 à 06h41

    Voici les deux dernières phrases de l’article de Caroline Galactéros, je les recopie ici car elles me paraissent importantes :
    “La France n’a pas le droit et aucun intérêt à être malhonnête dans son interprétation des faits. Elle a tout à gagner à la lucidité et elle doit d’urgence montrer au monde comme aux peuples et pouvoirs du Moyen-Orient qu’on ne l’égare ni ne la soumet si facilement.”

    La France, si facilement égarée et soumise. Que c’est juste. Et que c’est triste.

     131

    Alerter
    • V_Parlier // 11.04.2018 à 10h43

      Et il n’y a même plus besoin de l’UE pour la soumettre! Ca se fait maintenant directement avec les grands maîtres anglo-saxons. Même l’UE s’est fait griller!
      Je suis étonné que C. Galactéros ait encore droit de cité, c’est à croire que même les journalistes ont peur maintenant (elle était sur LCI hier soir, et plutôt en force, au moins à l’équilibre avec le camp d’en face).

       21

      Alerter
      • Dominique // 11.04.2018 à 11h17

        « Je suis étonné que C. Galactéros ait encore droit de cité »
        Paradoxalement, seul le Figaro permet ce genre de propos. C’est renversant de voir les soi-disant journaux de gauche être devenus à ce point va-t-en-guerre. Et si on écoute France Inter, on a la très désagréable impression d’écouter Fox news au moment de la préparation de la Guerre du Golfe, en à peine plus subtil. Le pire, c’est qu’on paye une redevance pour cela.
        PS : Lors de la campagne présidentielle, lorsque Fillon, refusait à contre-courant la diabolisation de la Russie, François de Rugy, candidat écologiste à la primaire de la gauche, horrifié, lui intimait l’ordre de « faire la transparence totale sur ses relations avec Moscou ». Renversant !

         65

        Alerter
        • patrickv // 11.04.2018 à 13h46

          pire, BFM/tv fait de la pub, régulièrement, pour l’Arabie Saoudite, pays où il fait bon vivre !!!

           12

          Alerter
          • V_Parlier // 11.04.2018 à 16h10

            D’ailleurs on ne cache même plus que MBS et macron travaillent ensemble contre la Syrie, c’est acté.

             14

            Alerter
        • rosecestlamort // 11.04.2018 à 17h57

          Le Figaro, La Croix et L’Humanité pour être un peu plus factuel. Les 3 canards sur des bords politiques/cuturels TRES différents mais qui ont au moins en commun de ne pas avoir totalement déshonoré la profession de journaliste sur la Syrie

           13

          Alerter
          • jeanluc // 11.04.2018 à 19h27

            c’est exact, les trois ont pris leurs distances avec l’hystérie américaine bien orchestrée. Voir le président français se faire le tout petit télégraphiste de Donald Trump, quelle pitié ! Il est vrai qu’avec Le Drian comme ministre héritier de toutes les bêtises de la diplomatie “hollandienne” comme conseiller et ce bon “démocrate” Netanyahu pour lui indiquer l’impasse menant à la catastrophe, en ajoutant un zeste d’ardeur juvénile “il leur faut une bonne guerre mondiale pour oublier ma politique ultra-libérale des GOPÉ”, notre Emmanuel et leur Donald vont peut-être nous entraîner dans un conflit nucléaire … pour “sauver” les milices islamistes en Syrie.

             8

            Alerter
        • christophe // 11.04.2018 à 22h50

          en effet, je confirme, hier sur france culture, une radio offrant pourtant des émissions formidables, les infos sur ce dossier étaient complètement biaisées, binaires, les bons et les méchants. Est-ce qu’ils prennent conscience de leurs responsabilités, des enjeux ? Je pensais que c’était un mauvais rêve mais non.

           5

          Alerter
      • Christian Gedeon // 11.04.2018 à 13h00

        Ne vous étonnez pas,surtout sur Le Figaro. Pourquoi? Parce que figurez vous que le lectorat du Figaro est pour l’essentiel anti interventionniste en Syrie,comme il l’a ete pour l’Irak,et comme il a ete pro Donbass et en son temps pro serbe. Parceque figurez vous que les gens de la vraie droite,comme votre serviteur,sont anti interventionnistes et souverainistes par nature,quasi génétiquement . Parce qu’être de droite,c’est ça…tous ceux qui se disent de droite et restent pro UE ou pour les organisations supranationales sont des liberaux. Et etre libéral,c’est l’antithèse d’être de droite…le Figaro doit garder un lectorat,le sien qui a été extrêmement contrarié par la ligne de politique étrangère de son journal. Alors…Galacteros.

         23

        Alerter
        • Vincent // 14.04.2018 à 13h17

          Mr Gedeon,
          Peut être prenez-vous nos dirigeants actuels pour des libéraux? Ils n’en sont pas.
          Etre interventionniste n’est pas compatible avec le fait d’être libéral.
          Relisez Bastiat. Et méditez sur Confucius qui disait “lorsque les mots perdent leur sens, les hommes perdent leurs libertés”

           0

          Alerter
      • Vltava // 11.04.2018 à 23h38

        Il y avait aussi Jacques Myard sur LCI en même temps.Au moins deux de sensés.
        Il y avait un anti-Assad (primaire) qui a osé même déclarer,que la Russie et l’Iran occupaient la Syrie.Celui-là même qui disait aussi,il ne faut pas mentir;il ne faut pas manipuler l’opinion publique.Hier donc une véritable propagande de guerre de deux d’entre eux..Hallucinant,effrayant!

         9

        Alerter
  • Barbe // 11.04.2018 à 07h01

    Bush était aussi dans une école le 11 septembre 2001.

     3

    Alerter
    • P’tetbenkwui // 12.04.2018 à 00h17

      Oui … un bien étrange Mister Bush assis au fond de la classe, tenant entre ses mains un livre d’enfant positionné à l’envers.
      Pas vraiment intéressé Dark Machin.

       1

      Alerter
  • DUGUESCLIN // 11.04.2018 à 07h05

    Le Royaume Uni a quitté l’Union Européenne, au grand dam de nos technocrates, qui accusent les anglais de tous les maux, lui prédisent le pire, et au moment opportun se mettent à son service au premier claquement de doigt.
    L’UE serait donc dirigée par un pays qui n’en fait pas parti?
    Fallait-il encore une preuve supplémentaire de ce que représente cet européisme qui ne défend pas l’Europe mais des forces impérialistes étrangères anti-européennes?
    Vouloir pousser des européens à la guerre contre d’autres européens est leur stratégie historique habituelle pour nous affaiblir et nous dominer.
    En aucun cas ces impérialistes ne veulent qu’un pays européen échappe à leur domination qui puisse entrainer toute l’Europe derrière elle et qui pourrait les réduire à un rôle secondaire.
    Allez-y petits français, allez casser du russe et faites vous casser avec eux. C’est le sort qu’ils nous ont toujours réservé. Ils ne nous aiment que quand nous combattons pour eux.

     135

    Alerter
    • martin // 11.04.2018 à 08h52

      “allez casser du russe et faites vous casser avec eux” Duguesclin

      c’est bien le problème. Nos dirigeant exposent des marins et des aviateurs français sans consultation de l’assemblée. C’est grave. Pour ce qui est de casser du russe, je n’y crois guère. Il est certain que les bases iraniennes accueillent en ce moment des matériels russes destinés à contrôler le golfe persique tout en appuyant le dsipositif syrien. Rappelons-nous les mots de Guerassimov: “«En cas de menace contre la vie de nos militaires, les Forces armées russes prendront des mesures de riposte contre les missiles ainsi que contre les porteurs de ceux-ci», Cette fois, la Russie n’autorisera aucune frappe. Elle arrêtera les missiles de croisière et détruira les plates-formes qui les lancent.” Ce ne sont pas des paroles en l’air. Vraiment, les dirigeants occidentaux jouent avec le feu.

       72

      Alerter
      • ceusette // 11.04.2018 à 09h33

        M’enfin, il faut quand même remarquer que nous ne sommes plus en Ve république, mais plutôt sous une forme de régime tsariste d’avant guerre: le tsar, pardon, le président de la République, “propose” un oukase qui doit être enregistré par la douma, pardon, je me trompe encore!, devant l’assemblée nationale.

         27

        Alerter
        • V_Parlier // 11.04.2018 à 10h47

          Et encore, la comparaison est trop gentille. Le dernier tsar s’est stupidement engagé dans la 1ere GM à cause d’une alliance avec… la France!

           15

          Alerter
          • lvzor // 11.04.2018 à 17h28

            La comparaison est même plus que trop gentille : comparer avec le tsar un satrape de deuxième ordre est quasiment de l’ordre de la flatterie! 😀

            “Le satrape a pour rôle principal de faire régner l’ordre dans sa province, et d’agrandir le territoire de l’Empire.”

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Satrape

             15

            Alerter
    • Le Wallon // 11.04.2018 à 09h29

      Je suis entièrement d’accord avec vous Monsieur. Le public français -et plus généralement continental- devrait lire “Maudits Français” (aux éditions Saint-Simon, de John J. Miller et Mark Molesky, ISBN 2-915134-20-0). L’Amérique y révèle sa haine de tout ce qui est français et, de manière plus générale, de tout ce que représente l’Europe continentale.

       24

      Alerter
      • V_Parlier // 11.04.2018 à 10h51

        Notre jeune lécheur au pouvoir le leur rend pourtant bien en dévotion plus que zélée!

         20

        Alerter
  • Georges Clounaud // 11.04.2018 à 07h11

    Merci madame Galactéros pour votre lucidité qui détonne dans cette ambiance de folie furieuse qui agite “nos” politiques et “nos” médias totalement lobOTANisés.
    Tribune à enregistrer et à diffuser d’urgence avant qu’elle ne soit retirée du site du Figaro. Faisons tout ce qui est possible pour stopper ces irresponsables bellicistes !

     82

    Alerter
    • Tonton Poupou // 11.04.2018 à 11h33

      “Faisons tout ce qui est possible pour stopper ces irresponsables bellicistes !”
      Alors qu’attend t-on pour organiser des manifestations citoyennes anti-guerre et arrêter de blablater au café du commerce et des sports réunis, pour brasser de l’air entre le café et le calva ????…… Puis de nous débarrasser définitivement des “ces irresponsables bellicistes” qui nous entrainent – nous le peuple français – dans leur aventurisme guerrier. “Ces irresponsables bellicistes” ne vont tout de même pas nous refaire le coup de la guerre d’Irak ni celui de la guerre en Libye !!!!!!!
      CA SUFFIT COMME CA !

       33

      Alerter
      • jp // 11.04.2018 à 18h10

        manifester contre la guerre ne sert à rien. Par ex, en 2003, il y a eu des grandes manifestations dans le monde contre la guerre en Irak,
        voir la liste sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifestations_mondiales_contre_la_guerre_d%27Irak

        Résultat …

         2

        Alerter
        • Tonton Poupou // 12.04.2018 à 00h11

          En 2003 la France n’était pas impliquée dans la guerre d’Irak. Aujourd’hui la France est impliquée – et depuis longtemps – dans la guerre en Syrie.
          Et de toutes les façons je n’ai pas de respect et je n’ai que du mépris pour ceux qui pensent ou qui disent qu’il ne faut rien faire parce que ça ne sert à rien.
          Et quand je parle de manifestations je ne parle pas d’une promenade digestive avec le landau des gosses entre République et Nation via Bastille et puis rentrer tranquillement regarder le journal à la télé pour savoir combien on était. Non ! Moi ma manif elle est pas familiale et elle est pas gentille ! Et elle ne se déroule pas à des kilomètres des lieux du pouvoir.

           5

          Alerter
  • isary // 11.04.2018 à 07h14

    Mme Galacteros était hier sur le plateau de LCI,j’ai bu du petit lait en l’ écoutant,

    Sera t-elle réinvitée?

    Quelle “note” va t-elle obtenir au décodex?

     72

    Alerter
    • Posta // 11.04.2018 à 09h56

      J’ai vu ce pseudo-débat! Elle a essayé de défendre cette idée, mais le “brave” Pujadas ne lui a quasiment jamais laissé la parole, ni à Myard, laissant l’invité arabe (dont je n’ai pas le nom) distiller sa propagande appuyé en cela par le pauvre Guetta, au niveau d’analyse et de prudence très proche de zéro!! Et j’avais même l’impression que les micros de Galacteros et Myard étaient moins amplifiés! Un effet de ma parano lié à ce grand moment de masochisme (regarder du Pujadas)? Et le Pujadas parlant avec désinvolture de cette intervention “nécessaire”, que l’attaque chimique dûe au “régime” soit avérée ou non! Des crétins dangereux, parlant de cette future avec envie! Des irresponsables qui devraient rendre des comptes…

       55

      Alerter
      • V_Parlier // 11.04.2018 à 10h54

        Je ne l’aurais pas résumé si durement. En revanche je suis persuadé que certaines réponses de C.Galactéros aux affirmations péremptoires du propagandiste pro-rebelles ont été coupées. Devenant de plus en plus attentif à cette pratique, je l’ai remarqué au moins deux fois (transition accompagnant un changement de plan mais avec fondu audio rapide pas si discret).

         21

        Alerter
      • lvzor // 11.04.2018 à 17h32

        “le pauvre Guetta, au niveau d’analyse et de prudence très proche de zéro!!”

        Guetta se rapproche de zéro? Il est en grand progrès!

         12

        Alerter
    • Samos // 11.04.2018 à 11h43

      Moi,aussi j’ai pris au vol l’émission de Poujadas sur LCI où etait présente Madame Galacteros .
      Bernard Guetta très va t’en guerre ,comme d’habitude voulait une intervention musclée de la France.
      s’en suit une virulente réplique de Jacques Myard qui traita Guetta IRRESPONSABLE ,terme quil répéta a plusieurs reprises à juste titre ce qui calma Guetta pour un moment.
      Vincent Hervouet, tres renseigné, comme d’habitude parla da la situation en Syrie et de l’aveuglement de la France dans ce conflit.Il donna un renseignement très important sur le Daech
      en disant que Daech nest pas anéanti, que c’est une entité MUTANTE et qu’il est entrain de se refaire.Cette information passa sans aucun commentaire.
      Importante information, car plus tard dans la soirée, jai voulu voir toute l’émission, cette information FÛT COUPÉE ,AINSI QUE L’ÉCHANGE Myard -Guetta.
      Qui a censuré Poujadas ou la chaine ? MAIS LA CENSURE. Y EST.
      FÛT COUPÉE ,

       23

      Alerter
    • jmk011 // 11.04.2018 à 11h55

      @isari :D’accord avec vous ainsi qu’à Posta et Parlier.
      Cela dit, il faut reconnaître que Pujadas invite des personnes qui n’ont pas le discours habituel que l’on pouvait entendre au même moment sur la 5 dans la bouche des invités de Mme Roux comme d’elle-même. Certes Pujadas a été plus complaisant avec le pauvre Guetta et l’invité franco syrien (ou franco libanais, je n’ai pas bien compris), mais il a eu le mérite de laisser (un peu) parler Mme Galactéros et M. Myard, tout aussi remarquable dans son analyse. Même V.Hervouet a semblé moins belliqueux et plus sérieux que les 2 premières personnes citées.

       5

      Alerter
      • Abracadabrantesque // 11.04.2018 à 19h47

        Vincent Hervouet est un des rares journalistes à faire relativement correctement son travail.

         5

        Alerter
  • Theoltd // 11.04.2018 à 07h17

    Très bon article, qui présente en peu de mots la réalité sur le terrain.
    Mais on peut résumer encore davantage: On est mal barrés!

     29

    Alerter
  • WASTERLAIN Serge // 11.04.2018 à 07h28

    Hélas, la participation de la France aux prochains actes de guerre contre la Syrie est actée.
    Le feuilleton des résolutions non adoptées au dernier conseil de sécurité de l’ONU est là pour les justifier, si tant est que nous estimons avoir besoin d’une justification.
    Ce cirque est surtout destiné aux citoyens lambdas pour lui faire avaler ce bombardement chimique fait par le boucher de Bagdad qui, c’est bien connu, quand il ne sait quoi faire en se levant le matin, s’amuse à gazer son peuple ! ! !
    Entendu ce matin sur BFM chez Bourdin qui se comporte de plus en plus comme une diva :
    Les russes ont refusé une résolution de l’ONU organisant une enquête indépendante, lui préférant une enquête de l’OIAC qui n’a pas pour mission de déterminer la partie qui a fait usage du gaz ; avec comme ponctuation un ‘’Bon je veux bien moi, mais bon…’’, car non seulement l’attaque hier encore hypothétique est maintenant certaine, mais on en connaît l’auteur…

     19

    Alerter
    • LG // 11.04.2018 à 07h47

      Pas si sûr que Macron y aille finalement….
      Même si c’est un président détestable , il a pu au moins donner l’impression , en début de mandat, qu’il souhaitait calmer le jeu sur le plan international….et notamment avec les Russes.
      Je crois surtout qu’il s’est fait naïvement piéger dans son discours sur la “ligne rouge” il y a quelques semaines.
      Depuis la fameuse attaque de samedi, Il semble donc acculé… mais on sent bien, ce matin, qu’il cherche malgré tout à temporiser (sinon la frappe aurait déjà eu lieu cette nuit), or temporiser c’est éventuellement prendre le temps d’enquêter, de réfléchir et sortir de l’hystérie…. Bref, c’est bon pour la paix…:-)

       9

      Alerter
      • basile // 11.04.2018 à 08h43

        Apathie sur France Info : la Russie est le problème depuis le début.
        Tout est dit : 100% de haine

        Trump a dû faire un virage à 180 °, malgré ses souhaits, poussé par les faucons
        On a les mêmes en France. Macron, quoi qu’on pense de sa politique, n’est pas bête, mais saura-t-il résister à nos fauteurs de guerre, les BHL, Apathie, qui en réalité ne visent que la Russie au travers de la Syrie dont ils n’ont rien à faire ?

         39

        Alerter
        • Kiwixar // 11.04.2018 à 08h52

          Dans les années 30, on entendait beaucoup de “Le juif est le problème depuis le début”. L’antirussisme est le “racisme acceptable” ou la “xénophobie admise” chez ces gens qui auraient adoré Vichy et qui aujourd’hui adorent Bruxelles et l’Occupation du pays par des puissances étrangères.

          Il y a une différence quand même : les juifs des années 30 n’avaient pas les capacités de se défendre avec des armes conventionnelles, nucléaires tactiques ou stratégiques… les Russes oui, et Poutine a indiqué qu’un monde sans la Russie était hors de question. Les antirussistes devraient réflechir un peu avant de servir de chair à canon aux Yankees.

           74

          Alerter
          • vert-de-taire // 11.04.2018 à 10h55

            C’est plus simple.
            Le bon peuple vote encore un peu et parfois se révolte. Les pouvoirs sont donc obligés de le ménager, de le calmer, de le tromper.

            Il est donc très facile de trouver une victime émissaire au bon peuple. Cette victime sert donc e pouvoir, tous les pouvoirs par anesthésie et/ou récupération des forces populaires.
            Ce mécanisme primaire est un outil de tous les jours.
            On le trouve partout, la Russie, les radicaux ‘extrémistes’ (gauche, droite, islam, autrefois anarchistes, communistes, ..), les fonctionnaires (forcément paresseux et chers), les chômeurs (forcément paresseux et chers), …

            De l’autre coté, il faut bien favoriser les pourvoyeurs du pouvoir, les ultra-riches. Ceux-là exigent 1) la docilité du travail (pour la fabrication de richesses), donc du peuple. 2) Ils aiment les guerres ! Cela donne toujours aux plus grandes entreprises (prédatrices de l’économie) beaucoup de profits ..

             4

            Alerter
            • Fritz // 11.04.2018 à 17h24

              @basile : pour mémoire, Apathie s’était prononcé POUR la guerre d’Irak. Il suffit de retrouver sa chronique sur France Inter au matin du 12 septembre 2002, alors que Bébé Bush (comme on dit Bébé Doc) venait de déclencher la crise qui allait conduire à l’agression six mois plus tard.

              Ce type est abject. Un criminel de studio.

               12

              Alerter
          • patrick // 11.04.2018 à 11h47

            autre phrase importante de Poutine :” quand la bagarre devient inévitable, il faut frapper le premier “

             12

            Alerter
        • lvzor // 11.04.2018 à 17h40

          “Macron, quoi qu’on pense de sa politique, n’est pas bête…”

          Est-ce bien sûr? Il n’a fait jusqu’ici que mimer consciencieusement les attitudes que les demeurés prennent pour l’intelligence. Je croirais davantage à l’intelligence de ceux que les membres du fan-club de micron, avec la morgue qui les caractérise, prennent ordinairement pour des cons.

           5

          Alerter
      • Alfred // 11.04.2018 à 08h57

        Désolé de vous le dire comme cela mais votre commentaire me semble empreint de naïveté (ce qui est l’intelligence du cœur).
        1-Emmanuel “en même temps” Macron à pour savoir faire essentiel de donner à picorer à chacun un tout petit peu de ce qu’il lui plaît afin de le laisser se bercer d’illusions. Vous y êtes en plein.
        2- si l’attaque n’a pas eu lieu la nuit dernière c’est parceque dans la vraie vie c’est pas comme à la télé (pointez les missiles intergalactiques ..feu!).
        L’attaque se met en place mais n’est pas prête encore: tout le monde n’est pas encore sur zone. Une flopée d’avions de renseignement sont arrivés eux. Les russes de leur côté brouillent les drones et font des vols à basse altitude au dessus de lataquié histoire de montrer leurs missiles anti navires sous les ailes. Quand à Micron il ne décide rien. Il suit. Les yankees ont besoin de monde pour ne pas paraître seuls.

         25

        Alerter
        • LG // 11.04.2018 à 14h51

          J’ai effectivement la faiblesse de penser que “Micron” est moins pire que Hollande sur le plan international.
          Nous verrons bien.La réponse d’ici quelques jours….

           1

          Alerter
          • Jeanne L // 11.04.2018 à 20h20

            Il y en aura certainement qui ne verront rien du tout :ils seront morts !

             4

            Alerter
          • Owen // 12.04.2018 à 00h15

            Macron n’est pas buté comme Hollande. Il sait essayer pour voir. Mais ce qu’il découvre, est qu’il a des petits bras. Ce qui n’est pas bon quand on se met en avant.

            Il n’a pas su imposer ses volontés en Iran. Il a invité Erdogan qui ensuite l’a insulté comme ça le chante. Maduro l’a envoyé paître.
            Il a été premier à soutenir T May pour l’affaire Skripal (après un rapide volte-face qui a surpris tout le monde). Pour l’instant, May n’y va pas en Syrie.

            Résultat des courses: Macron est tout seul, bien naïf, avec l’agité mondial pour aller se battre au Moyen Orient.

            Les chefs d’états compris maintenant: c’est un tocard.

             3

            Alerter
      • martin // 11.04.2018 à 09h12

        Pour ce qui est de réfléchir, j’aime bien me souvenir du fait que la surface d’une bulle radar de batterie S400 se promène plus de 50 Km au dessus de la Station Spatiale Internationale (ISS).

        A mon avis, les planificateurs militaires de l’Otan ont cela en tête lorsqu’ils proposent des “options” aux dirigeants occidentaux. Personnellement, je ne vois aucune solution à leur problème. M’est avis qu’eux non plus.

        Décidément, on est loin des conditions qui prévalaient lors des attaques contre l’Irak ou la Libye. Si je n’étais pas un peu raisonnable, j’en viendrais presque à souhaiter que l’Otan se lâche, et reçoive en retour une bonne fessée, une bonne fois pour toutes.

         35

        Alerter
      • Dominique // 11.04.2018 à 11h44

        « il a pu au moins donner l’impression […] qu’il souhaitait calmer le jeu sur le plan international »
        Macron sait donner beaucoup d’impressions contradictoires. On a cependant quelques certitudes, comme le fait qu’il a été « young leader » de la « French American Foundation ». On sait pour qui il roule.

         10

        Alerter
      • fanfan // 11.04.2018 à 15h13

        Côté français, est évoqué l’envoi d’avions Rafale armés de missiles de croisière Scalp, dont la portée des missiles, supérieure à 250 kilomètres, permet des frappes sans que les avions n’aient à survoler la Syrie, dont le ciel est protégé par les défenses antiaériennes russes. Les appareils pourraient décoller de Jordanie ou des Émirats arabes unis, pays qui accueillent chacun une base française. Mais Paris pourrait également décider de faire décoller ses avions Rafale depuis le territoire national, de la base militaire de Saint-Dizier…
        https://francais.rt.com/international/49635-mouvements-militaire-mise-garde-easa-imminence-frappes-a%C3%A9riennes-syrie-precise

         2

        Alerter
        • Alfred // 11.04.2018 à 21h49

          Elle est bien bonne celle là. Il ne vous est pas venu à l’esprit qu’ils pourraient être abattus hors de la Syrie ? Les missiles syriens qui ont abbatiale un F16 israélien l’ont accroché en Syrie ou au Liban (je ne sait plus) mais il s’est abattu en Israël (de même que d’autres missiles anti aériens tirés depuis la Syrie). Je pense que depuis la mer c’est plouf le rafale. Depuis la Jordanie ils ont plus de chances.

           0

          Alerter
        • aleksandar // 11.04.2018 à 22h15

          Portée des missiles des S400 : 400 km
          Vitesse mach 6.2 ( 3 fois la vitesse du rafale )
          Même a 250 km des cotes syriennes, les pilotes de Rafales vont avoir chaud aux fesses.
          Macron joue a des jeu de c…….

           4

          Alerter
      • fanfan // 11.04.2018 à 15h38

        Participant à l’opération Chammal, la frégate Aquitaine navigue avec le destroyer américain USS Donald Cook et trois autres navires de ce type.
        https://fr.sputniknews.com/international/201804101035889335-chasseurs-russes-fregate-francaise/

         1

        Alerter
        • Fritz // 11.04.2018 à 17h28

          Mon frère était pilote de chasse et formateur à Saint-Dizier.
          J’ai honte d’être français.

           12

          Alerter
          • Dieselito // 12.04.2018 à 21h24

            La question que doivent se poser nos militaires, pousses-cailloux ou galonnés, participant à toute action de la “coalition internationale” est la légalité de leur suivisme des ordres qui sont de fait contraires aux textes qui régissent leur fonctions:

            Code de la défense
            Partie législative
            PARTIE 4 : LE PERSONNEL MILITAIRE
            LIVRE Ier : STATUT GÉNÉRAL DES MILITAIRES
            TITRE II : DROITS ET OBLIGATIONS
            Chapitre II : Obligations et responsabilités[Texte Intégral]
            Article L4122-1

            Les militaires doivent obéissance aux ordres de leurs supérieurs et sont responsables de l’exécution des missions qui leur sont confiées.

            Toutefois, il ne peut leur être ordonné et ils ne peuvent accomplir des actes qui sont contraires aux lois, aux coutumes de la guerre et aux conventions internationales.

            La responsabilité propre des subordonnés ne dégage leurs supérieurs d’aucune de leurs responsabilités.

            http://www.codes-et-lois.fr/code-de-la-defense/toc-personnel-militaire-statut-general-militaires-droits-obliga-8818abe-texte-integral

             1

            Alerter
          • Dieselito // 12.04.2018 à 21h26

            Décret n° 2005-796 du 15 juillet 2005 relatif à la discipline générale militaire
            Chapitre II : Devoirs et responsabilités du militaire

            Article 6

            Devoirs et responsabilités du chef.
            Dans l’exercice de l’autorité, le militaire :
            – prend des décisions et les exprime par des ordres ;
            – assume la responsabilité entière des ordres donnés et de leur exécution, cette responsabilité ne pouvant être dégagée par la responsabilité propre des subordonnés ;
            – a le droit et le devoir d’exiger l’obéissance des subordonnés ; il ne peut ordonner d’accomplir des actes contraires aux lois, aux règles du droit international applicable dans les conflits armés et aux conventions internationales en vigueur pour la France ;
            – respecte les droits des subordonnés ;
            – informe les subordonnés dans la mesure où les circonstances et la conservation du secret le permettent ;
            – récompense les mérites ou sanctionne les fautes dans le cadre des attributions attachées à sa fonction ;
            – porte attention aux préoccupations personnelles des subordonnés et à leurs conditions matérielles de vie ; il veille à leurs intérêts et, quand il est nécessaire, en saisit l’autorité compétente ;
            – veille à la formation et à la préparation de ses subordonnés dans le cadre des activités de service.

            https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000630665&categorieLien=id

             0

            Alerter
  • celton // 11.04.2018 à 07h41

    Belle analyse, du moins sur cette page. Je suis allé lire le reste de l’article sur le Figaro et il se termine avec l’espoir que la France éternelle ouvrira enfin les yeux et qu’alors “le monde reconnaitra la France”. Ce blabla nuit à totu le reste car ce n’est pas ce qui va se passer. Le pantin élyséen suivra les anglo-américains comme le gentil toutou qu’il est. La Syrie sera bombardée, les Russes vont se crisper d’avantage (que peuvent-ils faire d’autre ?); Les occidentaux boycotteront la coupe du monde de football, Le but est d’humilier la Russie par tosu les moyens.
    On se désole vraiment d’avoir élu un type aussi nul que ça, prêt à vendre la France pour un plat de lentilles américaines.

     50

    Alerter
    • Kiwixar // 11.04.2018 à 09h04

      “On se désole vraiment d’avoir élu un type aussi nul que ça”

      Faire une erreur (Narkozy), c’est un hasard. En faire une deuxième (Mollande), c’est une coïncidence. En faire une troisième (Micron), c’est un complot…

       88

      Alerter
      • V_Parlier // 11.04.2018 à 16h19

        Exactement. Et un parti construit en quelques mois avec tout l’appui médiatique nécessaire et qui remporte les élections, on n’avait jamais vu ça. Plus c’est gros et plus ça passe pour donner l’illusion que nous ne sommes pas gouvernés par un parti unique. Un parti unique qui avait les ramifications appropriées dans les partis officiels alors qu’il était encore dans l’ombre, jusqu’à ce qu’il se présente au grand jour sous l’étiquette “en marche” avec un représentant “jeune et réformateur”…

         11

        Alerter
  • Christophe Foulon // 11.04.2018 à 07h41

    Ca fait du bien à lire, mais malheureusement Col réserviste ça n’a pas de badge pour approcher les décideurs. Et depuis que mini-mac s’est payé le CEMA, vieux soldat aguerri aux combats de plein champs ou d’arrière cours, les conseils qui l’entourent me paraissent peu persuasifs et pas trop capable ‘d’intuiter’ sur les conséquences d’un engagement ferme de nos forces sous commandement US dans ce ‘merdier’ Syrien dont la réalité quotidienne a été détourner pour en faire un ‘Alice au pays de l’enfer’.

    Dans la fable, la cigale finit bien démuni…

     7

    Alerter
    • Perret // 11.04.2018 à 08h54

      L’ex-CEMA est parti parce qu’il voulait rapidement faire de l’argent avec ses copains américains de Boston Consulting Group (il est vrai que la famille Villiers fait parti des Cincinnati : ça crée des liens !).
      Comme d’habitude, aucune “commission de déontologie” pour s’opposer à cette forme si contemporaine de prévarication.
      http://prochetmoyen-orient.ch/category/humeurs/

       18

      Alerter
  • Dizalch // 11.04.2018 à 07h42

    Quelle Lucidité, quelle finesse d’analyse, sur tant de niveaux qui se jouent effectivement. On ne peut pas décemment croire que nos dirigeants les ignorent, c’est donc qu’ils en font fie… et qu’ils sont donc coupables de ne pas permettre de débat publique sur le sujet, et d’être des va-t-en guerre “aux ordres” (OTAN, US). Le Gal CDG doit se retourner dans sa tombe en voyant ce qu’est devenue la France et ses dirigeants…

    Madame Galactéros mériterait d’être Ministre de la Défence, ou des Affaires étrangères… mais cela n’arrivera jamais car les chiens de garde ne veulent entendre que “leur” “vérité”…

     34

    Alerter
  • vlois // 11.04.2018 à 08h16

    Heureusement que la Syrie n’a pas moyen de riposter en déplaçant le théatre de guerre sur les sols français, américains et anglais. Mais je crains le pire.
    Alors que je vote depuis 25 ans toujours dans le camps des perdants, je suis encore dégoûté par les choix de mes congénères qui vote à la légère, alors que les implications sont graves.

     30

    Alerter
    • Fritz // 11.04.2018 à 18h06

      Heureusement ? Je dirais plutôt : “Dommage”. Dommage que la Syrie ne puisse rendre à la France prostituée, otanisée, la monnaie de sa pièce.

      Mais si les criminels grotesques de l’Occident veulent le grand feu d’artifice, ils l’auront au-delà de leurs espérances.

       6

      Alerter
      • vlois // 11.04.2018 à 19h10

        Je veux ainsi dire que nous sommes malgre nous entrainer par le troupeau. Et comme cela ne suffisait pas nous passons pour des salauds, des moutons noirs. Milgram et Asch grandeur nature.

         2

        Alerter
  • Robert Pierre. // 11.04.2018 à 08h23

    On comprend mieux si on garde en tête que Macron et consort sont Young Leaders de la French American Foundation…On pourrait dire formés, formatés, à collaborer avec les USA…

     50

    Alerter
    • Aladin0248 // 11.04.2018 à 08h30

      Macron est intelligent, mais c’est un vassal. Tout est dit !

       16

      Alerter
      • Marie // 11.04.2018 à 08h43

        L’intelligence d’un Macron? Je ne me prononcerai pas. Vassal, certes. Si tous ces pronostics d’attaque de la Syrie s’avèrent opérationnels, quel gâchis (pour les Syriens) mais aussi quel manque de “logique” médiatique pour Macron. Il y a deux jours il était dans la cour des Evêques, prônant la bonne parole, l’engagement de ceux qui ont la “foi”…Aujourd’hui il serait prêt à guerroyer avec les Ricains, contre (ou pour?) les Chrétiens d’Orient qui soutiennent comme l’on sait Bachar? Qui n’est pas sérieux??

         28

        Alerter
        • Alfred // 11.04.2018 à 11h22

          Il faudrait comprendre que Macron suit une logique malgré tout. Celle des communiquants qui s’adressent à un public segmenté “façon marketing”.
          Il n’y a rien à écouter ni rien à retenir de ce qu’il dit. C’est juste destiné à une petite portion du public à un instant donné. Deux heures après il dira l’inverse à un autre public. Aucun problème. C’est très logique puisque les gens ont tendance à retenir ce qui leur plaît et que vous même croyamez qu’il pense ce qu’il dit ou que sa parole à de la valeur.
          Soyez logique vous même et arrêtez donc de l’écouter. Seuls les actes comptent avec ces gens là (et ils parlent très bien par eux même).

           24

          Alerter
        • V_Parlier // 11.04.2018 à 16h23

          Il faut savoir que même le pape oeuvre contre les chrétiens d’Orient, donc il y a une certaine cohérence avec sa visite (opération racolage) chez les évêques.

           13

          Alerter
  • Aladin0248 // 11.04.2018 à 08h27

    Oui, on est mal barré ! Imputer a priori l’attaque au gaz à Assad et au laissé-faire russe laisse supposer que celui-ci et Poutine sont des imbéciles .. Mais il suffit d’avoir écouté une fois l’un et l’autre pour savoir que ce sont des dirigeants fins, intelligents, avisés et prudents. Bien entendu, la demande d’enquête russe à l’ONU a été repoussée par les alliés des USA et celle des USA de même par la Russie. Tout a donc été fait pour qu’il n’y ait pas d’enquête indépendante pour permettre une attaque américaine. Souvenez vous ce qui s’est passé pour l’Irak : les américains avaient exigé et obtenu que les informations de l’enquête indépendante menée sous contrôle de l’ONU passent d’abord par eux avant d’être diffusées ! Le point clé est : combien de temps les russes resteront-ils sans rien faire ? S’il ne réagissent pas, ce sera pris pour une marque de lâcheté et de couardise et les américains iront encore plus loin, mais s’ils le font, alors, … le pire est possible. Mais il y aura bien un moment où il faudra arrêter le monstre impérial.

     37

    Alerter
    • ANNA // 11.04.2018 à 12h25

      Les militaires russes étaient dans le même secteur. Ils étaient en train de négocier avec des “rebelles” de Douma leurs départs pour Idlib. Vous voyez Assad bombarder ces quartiers avec les armes chimiques avec le risque de toucher les militaires russes ?
      Par ailleurs les russes ont annoncé il y a trois semaines qui les fausses vidéos sont déjà tournés par les fameux “casques blancs”

       26

      Alerter
  • Bordron Georges // 11.04.2018 à 08h34

    ‘‘Ne tombons pas dans le piège’’. Qui tombe dans le piège? Pas moi, pas nous les impuissants.
    Mais parlons quand même à la deuxième personne du pluriel :
    Le piège, nous avons contribué à sa fabrication
    – en Syrie avec notre président employé de banque,
    – précédemment avec notre président clown,
    – en Libye avec notre président agité,
    – en Serbie avec notre président imposteur.
    Depuis la chute du «mur» et même bien avant. Dans ce genre de piège on ne tombe pas on le tisse autour de soi par lâcheté, comme la servitude.

     67

    Alerter
  • max // 11.04.2018 à 08h54

    L’occident s’affranchissant du droit si ce n’est celui du plus fou.
    Faire la guerre sans risque et donc sans conséquences négatives (pour eux) c’est le pari des pays de l’OTAN et qui pensent en imposer cette règle a la Russie en cas d’engagement militaire.
    C’est-à-dire une intervention locale et chirurgicale en Syrie, ou la Russie risque d’être perdante.
    La solution la plus efficace pour la Russie n’est pas un affrontement force contre force mais de détruire les installations sans lesquels cette domination ne peut plus se faire.

     11

    Alerter
  • Verif // 11.04.2018 à 08h55

    Macron a déjà retourné sa veste une fois sur Skripal…Il n’a pas l’air bien solide, le garçon.
    On dirait que cette opération vise à détruire l’aviation syrienne. Peut-être pour éviter les futures attaques contre la nouvelle base américaine à l’est de l’Euphrate…On aimerait avoir des données plus précises. On en est un peu réduit aux supputations…

     13

    Alerter
  • Zevengeur // 11.04.2018 à 08h57

    Macron démontre pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris son immaturité, son absence de vision et sa soumission aux anglo saxons.
    Il ne vaut pas mieux que son prédécesseur pour vouloir bombarder sans raison autre que de la politique intérieure afin de détourner l’attention des mouvements sociaux en cours.
    Sans parler des conséquences futures de ces actes…

     46

    Alerter
    • V_Parlier // 11.04.2018 à 16h27

      Immaturité? Si ça tombe tout était prévu et il sait parfaitement quel jeu malsain il joue.

       6

      Alerter
      • Chris // 11.04.2018 à 17h44

        En effet, il joue selon sa nature profonde : dominé et fourbe pour garder la face.

         7

        Alerter
  • –gilles– // 11.04.2018 à 08h59

    Macron a déjà agi sans consulter les français car si l’on en croit le site DEBKAfile lié aux milieux militaires et du renseignement israélien, toujours très bien informé, le gouvernement français, sans débat à l’Assemblée Nationale et encore moins dans le pays, vient d’envoyer des soldats français en Syrie à Manbij :

    https://www.debka.com/french-troops-deploy-to-manbij-join-trumps-stop-turkey-line-in-syria/

    Ceci vraisemblablement pour soutenir les troupes américaines dans leur combat contre les troupes turques :

    http://www.opex360.com/2018/04/03/syrie-kurdes-larmee-americaine-aurait-envoye-renforts-a-manbij/

    À quand une présentation objective des faits dans les médias français afin que le peuple français puisse débattre et se prononcer sur l’envoi des soldats ?

     13

    Alerter
  • un citoyen // 11.04.2018 à 09h02

    L’Arabie Saoudite avait donné un avertissement à E.Macron si ce dernier essayait de commercer avec l’Iran : C’est avec eux ou nous, pas les deux.
    E.Macron a donc eu le choix entre l’Iran et l’Arabie Saoudite et on comprend alors son choix, compte-tenu du conflit Est/Ouest.
    Mais il aurait aussi pu décider de ne s’allier ni à l’un et ni à l’autre, de rester neutre. Peut-être pense t-il dominer la situation par ses propres vues (une Syrie non disloquée? La protection des Kurdes au Nord ?), mais je crains qu’il se mette le doigt dans l’oeil compte-tenu des motivations de l’Arabie Saoudite et de ses alliés.
    Je suis pour la neutralité et non pour cette entreprise qui risque de mener à des conséquences fâcheuses.
    Pas en notre nom (i.e. suggestion d’Alfred dans un autre post)

     12

    Alerter
    • Michel B. // 12.04.2018 à 00h42

      Je partage votre point de vue, Macron avance sérieusement coaché par MbS et Trump. Ce qui me frappe depuis un moment : la distance qui s’installe entre Paris et Berlin (palpable sur Skripal avec la décision de Merkel invitant les Russes à remplacer leurs diplomates le lendemain des annonces coordonnées d’expulsion).

      N’oublions pas non plus qui ont été les principaux sponsors étrangers de Macron en 2015 et 2016 : les USA (Soros, Goldman Sachs, Rothschild) et l’Arabie Saoudite (Al Waleed). Mais depuis les 2 pays ont depuis changé de leadership et de stratégie internationale, problème … La partition sur le pupitre de Macron le jour de l’audition n’est pas du tout celle qu’il a préparé et répété. En plus, le soliste est débutant.

       3

      Alerter
  • Kiwixar // 11.04.2018 à 09h10

    La Nouvelle-Zélande va peut-être se faire un bon business en exportant des peaux de mouton pour les quelques survivants de l’hémisphère nord. Au niveau mode, ça ira bien avec leurs bâtons et leurs cailloux : “Je ne sais pas comment la Troisième Guerre Mondiale sera menée, mais je sais comment le sera la quatrième: avec des bâtons et des pierres.”

     19

    Alerter
  • max // 11.04.2018 à 09h25

    Si, les alliés des USA ne sont pas également frappé, les USA n’ont aucune raison d’arrêter, une solution, pour la Russie, est de réagir sur des alliés des USA, ou il y a beaucoup de choses à casser.

     7

    Alerter
  • Arcousan09 // 11.04.2018 à 09h56

    Les politiques ne sont pas interpelés par le fait d’aider les Kurdes, alors que nous sommes membres de OTAN, contre les turcs … membres de OTAN

    Aller “punir” la Syrie pour un acte qui relève de la manipulation pure et simple est une aberration de plus … Bachar AURAIT, je dis bien aurait utilisé du chlore ce qui aurait fait des victimes et nous allons aller punir en faisant encore plus de victimes …..

    La morale est sauve parce que nos bombes sont propres intelligentes et libératrices …. ceux qui seront tués femmes, enfants, civils le seront pour la “bonne cause”
    Un modèle de schizophrénie en phase décompensée ….

     20

    Alerter
  • Alfred // 11.04.2018 à 10h17

    À noter: les occidentaux ont refusé DEUX résolutions à l’ONU pour résoudre le conflit (une portée par la Russie et une portée par….la Suède) et la Russie une.
    https://mobile.twitter.com/BhadraPunchline/status/983920693908787200
    C’est marrant mais je crois que Bourdin ans co ont tendance à en oublier une..

     18

    Alerter
  • Ardéchoix // 11.04.2018 à 10h35

    Une photo qui résume le discours de mon bon président. Ce n’est pas une entrée en guerre, c’est un geste commercial .
    http://www.leparisien.fr/politique/eventuelles-frappes-en-syrie-macron-annonce-une-decision-dans-les-prochains-jours-10-04-2018-7657425.php
    “En aucun cas les décisions que nous prendrions n’auraient vocation à toucher des alliés du régime” juste viser les stocks d’armes chimiques ? cool.
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-mirage-2000-perd-une-bombe-d-exercice-en-vol-deux-blesses-dans-le-loiret-10-04-2018-7657320.php

     6

    Alerter
    • Gleux // 11.04.2018 à 21h18

      Et ou il va-t-il trouver les coordonnées des stocks d’armes chimiques du régime (pour reprendre ses tèrmes), il va les demander à l’OIAC, qui a détruit tous les stocks, sauf 2, qui étaient en territoire d’Al quaida ?

       5

      Alerter
  • Toff de aix // 11.04.2018 à 10h41

    Sur la carte nous sommes positionnés bien au milieu entre la Russie et les États-Unis. Mais ça, macron le caniche de l’impérialisme US fait mine de ne pas le voir.

    Une telle inconscience a de quoi rendre malade.

    Il faut dire aussi qu’une bonne guerre, une bonne union sacrée comme en 14, ça l’arrangerait bien à notre bon petit toutou ultraliberal, surtout au moment où ça commence à remuer fort dans le pays, au moment où son trône Jupiterien se révèle n’être qu’un strapontin particulièrement instable, en voie de precarisation avancée.

    Varennes étant toujours possible, il lui faut trouver un énième prétexte de “guerre humanitaire” (on attend l’ intervention de BHL d’un instant à l’autre) histoire d’envoyer les toujours plus nombreux contestataires dans les tranchées, quelque part en Syrie ou en Russie.

    Désolé, ça sera sans moi.

     23

    Alerter
    • Ardéchoix // 11.04.2018 à 11h10

      Toff de aix
      En 14 un colonel français un peu anxieux et bien caché dans son bunker lors des bombardements, demandait au soldat en faction devant la porte ” où ça tombe ? ” et le planton de lui répondre inlassablement ” parterre mon colonel ” .
      Alors je me joins à vous Toff , ça sera sans moi aussi.
      Tiré (de mémoire) du livre “Nous autres à Vauquois”

       15

      Alerter
      • Toff de aix // 11.04.2018 à 12h41

        Merci pour l’anecdote, en ces temps de folie guerrière, la connerie des uns fait le bonheur(humoristique) des autres 😉

         6

        Alerter
    • patrick // 11.04.2018 à 11h52

      non, nous ne sommes pas au milieu.
      La meilleure trajectoire pour les missiles passe par le pôle Nord.

       3

      Alerter
      • Toff de aix // 11.04.2018 à 12h33

        Peut-être bien, mais avant les missiles (qui de toutes façons signifieraient la fin pour toutes et tous), il y a les opérations conventionnelles, et avec les innombrables bases us et otaniennes entourant la fédération de Russie, vous croyez qu’il se passera quoi, en cas de dérapage ?

         4

        Alerter
        • patrick // 11.04.2018 à 13h49

          Les Russes sont tellement agressifs qu’ils ont mis leur pays au milieu des bases de l’OTAN 🙂
          Bon , les pays dans lesquelles sont ces bases risquent de faire les frais des dommages collatéraux et de la contre attaque immédiate en cas d’agression.
          Les forces conventionnelles Russes ne sont pas vraiment prévues pour être projeter à plus de 1000 km, donc on a une chance d’échapper à la contre-offensive.

           4

          Alerter
        • patrickv // 11.04.2018 à 14h23

          les US veulent une guerre avec la Russie !
          et quoi de mieux, pour eux, que sur le sol Européen ?
          pas de dégats sur leur territoire, du travail de reconstruction après, avec de “bonnes affaires” pour eux.
          oubliant que “géographiquement”, la Russie fait partie de l’Europe.
          regardez le nombre de bases militaires US entourant la Russie, et recherchez les bases militaires Russes entourant les USA !!!
          édifiant, non ?

           14

          Alerter
  • kinimodo // 11.04.2018 à 10h52

    Enfin une voix sensée avec cet article de Caroline Galactéros.
    Elle est bien seule malheureusement !
    D’autant plus que cette fois ci les russes répondront aux attaques non seulement en détruisant tout missile envoyé mais aussi en frappant en retour les sites de lancements.
    Une déclaration qui va en ce sens:
    extrait
    L’ambassadeur de Russie au Liban Alexandre Zassipkine a mis en garde les États-Unis contre le recours à la force en Syrie.
    «La Russie va exécuter la déclaration de son Président, relative à toute agression américaine contre la Syrie, en abattant des missiles américains et attaquant les sites de lancement», a déclaré le diplomate à la chaîne al-Manar.
    https://fr.sputniknews.com/international/201804111035892735-missile-americain-syrie-russie/

     9

    Alerter
    • patrickv // 11.04.2018 à 14h28

      “Enfin une voix sensée avec cet article de Caroline Galactéros”
      elle n’est pas la seule !
      Seul contre tous : un journaliste américain dénonce la propagande sur l’attaque chimique en Syrie
      https://francais.rt.com/international/49642-seul-contre-tous-journaliste-americain-denonce-propagande-attaque-chimique-syrie

       4

      Alerter
    • Ben // 11.04.2018 à 15h11

      Si les Russes se contentent de détruire les missiles, ils feront la preuve de leur capacité technologique et de leur maîtrise politique. En revanche, s’ils considèrent qu’ils doivent également frapper les sites de lancement pour être crédibles et par mesure de protection, on entrera dans une logique de guerre. Je veux croire à la première option, mais elle ne correspond pas aux déclarations des Russes. Quoiqu’il arrive, l’Occident agira agressivement, il faut donc compter sur l’intelligence de la diplomatie Russe.

       2

      Alerter
  • MC // 11.04.2018 à 11h10

    MME Galacteros vous semblez oublier que Téhéran est le principale fauteur de trouble au moyen orient. Vous omettez de dire que l’Iran a développé un arc chiite avec une main mise totale sur 4 pays: la syrie via son armée, l’Irak, le liban avec le hezbollah, et le Yemen via le soutien des rebelles. Sans parler de son soutien au Hamas à Gaza.
    Ce pays menace aussi régulièrement et publiquement Israel de destruction depuis fort longtemps et ne respecte en rien l’accord sur son programme balistique. Il organise chaque année un concours de caricature sur la Shoa.
    Ca fait beaucoup pour ne pas le signaler tout de même…

     1

    Alerter
    • Kiwixar // 11.04.2018 à 12h15

      Vous utilisez des critères intéressants (main-mise sur des pays, soutien à une organisation rebelle/terroriste, menace publique envers un autre pays, programme balistique, concours de caricatures) pour classer les fauteurs de trouble au Moyen Orient, critères qui vous permettent d’obtenir l’Iran n°1. Pour obtenir des vainqueurs différents (US, Israel, France, Royaume-Uni, Russie), on pourrait ajouter d’autres critères aux vôtres :
      – action militaire dans un pays à la demande du gouvernement légitime (Russie / Afghanistan et Syrie)
      – action militaire dans un pays sans la demande du gouvernement légitime (occidentaux en Syrie)
      – action militaire dans un pays sans l’aval de l’Onu (USA / Irak, occidentaux en Libye)
      – armes nucléaires, utilisation d’armes nucléaires
      – soutien au wahabisme
      – utilisation d’uranium appauvri, bombes au phosphore
      – utilisation d’armes économiques indifférenciées (embargos, sanctions)
      – historique colonialiste
      – ou aussi : destruction répétée et obstinée du dernier hôpital de la ville (Russie)

       12

      Alerter
    • Toff de aix // 11.04.2018 à 12h38

      Vous êtes mal informé : Téhéran n’a jamais” menacé Israël de destruction “, vous reprenez la rhétorique neocons otanienne sans même vérifier. Amadinejahd n’a jamais dit ça.
      Tenez, instruisez vous en lisant jusqu’au bout au lieu de répandre des fake news :

      https://www.legrandsoir.info/attention-il-fait-onfray.html

      Le principal danger dans la région, c’est bien les mercenaires salafistes soutenus par l’Arabie saoudite et ses alliés, usa et Israël en tête.. Il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir.

       13

      Alerter
    • Owen // 11.04.2018 à 12h43

      Oui, bon… C’est du pipi de chat à côté de “l’arc” états-uniens avec 700 à 800 bases militaires dans le monde (on n’arrive même plus à compter). Et ce qui a formé le chaos irakien, dont ils se relèvent on ne sait comment, ce sont les Etats-Unis, pas l’Iran, qui a été agressée par l’Irak de jadis… et alors alliée de qui vous savez.

      Oui, il y a eu le djihad, à partir de la révolution islamique de 1979 et les attentats sanglants durant les années 1980, aux revendications encore nationalistes. Pas au delà. Ce qui n’empêche pas de surveiller l’Iran, bien sûr.
      Mais depuis les talibans contre l’URSS, le terrorisme d’origine idéologique et financière wahhabite est autrement plus dévastateur, en passant par le Caucase durant les années de plomb d’Elstine, puis Al Qaïda (combien d’iraniens parmi les terroristes du 11 septembre 2001? Et de Saoudiens ?), puis les Aqmi du Maghreb et Afrique, les islamistes du Sud-Est asiatique et enfin Daesh qui n’a rien de chiite ni d’iranien.

      Ce qui fracture le M.O. et au delà, c’est l’axe Ryad, Tel Aviv, Washington: ils se soutiennent pour accumuler la puissance entre eux satisfaire des intérêts très différents de chacun.

       12

      Alerter
    • yack2 // 11.04.2018 à 12h44

      ben voyons…..Les palestiniens se suicident par dizaines et s’estropient par centaines tous les vendredi sur la frontière de Gaza????

       10

      Alerter
    • HerrHesser // 11.04.2018 à 12h49

      Le Hamas est soutenu par les FM… certainement pas par l’Iran.

      Apprenez que les excavatrices servant à creuser les tunnels dans la Ghouta orientale ont été généreusement offertes aux « rebelles-modérément-modérés » par le Hamas. Leur provenance était facilement traçable : C’est Assad Père qui les avait fournies aux Palestiniens en signe de solidarité… et qui reviennent dans son pays pour contribuer à y semer la mort.

       4

      Alerter
      • John V. Doe // 11.04.2018 à 20h55

        @HerrHesser

        Belles accusations mais des sources, svp !

         2

        Alerter
  • joebardoc // 11.04.2018 à 12h12

    Les questions que je souhaiterais entendre posées dimanche soir:
    Combien de morts y compris civiles par nos bombardements ?
    Quelles réponses de la Syrie à nos bombardements ?
    Est on prêt à accepter des pertes civiles sur notre sol pour assurer le passage du gaz Quatari ?
    (les syriens n’ayant probablement pas la capacité de frapper notre territoire directement, ils pourraient tout de même commanditer quelques actes sur notre sol).
    Combien d’écoles pourraient être l’objet d’attentas à la bombe ?
    Combien de nouveaux jihadistes dans nos banlieues pourraient naitre après ces “frappes” ?

    Bref, comme je l’avais dit en 2011 lors de notre attaque en Libye, il ne faudra pas s’étonner si dans quelques mois ou années des citoyens français payent le prix de la politique agressive de notre gouvernement. “Not in my name”

     13

    Alerter
    • lvzor // 11.04.2018 à 18h06

      “Quelles réponses de la Syrie à nos bombardements ? (…)
      Combien de nouveaux jihadistes dans nos banlieues pourraient naitre après ces “frappes” ?”

      Vous vous méprenez : bombarder la Syrie, c’est aider les djihadistes, donc prévenir les attentats, n’est-il pas?

       3

      Alerter
      • joebardoc // 12.04.2018 à 06h37

        Et bien cela a été dit très clairement par les otages du bataclan qui ont pu entendre les “terroristes”. les preneurs d’otages ont clairement exprimé le fait que leurs motivations tenaient surtout de l’engagement des troupes françaises au moyen orient et non pas par soutien à un quelconque parti d’islam politique qui n’existe pas. Chaque bombe qui tombe et tue un “terroriste” en Syrie en fait naitre 100 potentiels sur notre territoire. Cela a bien évidemment été mis de coté lors des nombreuses analyses les semaines suivantes. Et franchement, si j’étais un ressortissant libyen ou syrien et que mon pays était bombardé par une puissance étrangère, je chercherais à me venger de toutes les manières possibles. Et le terrorisme est l’arme des pauvres. cqfd

         1

        Alerter
  • Danielle VQ // 11.04.2018 à 12h17

    Trump, lors d’une réunion à la Maison Blanche, a discuté le fait que la première frappe contre la Syrie devait être plus forte que celle réalisée le 7 avril 2017 et étudient la possibilité de mener des frappes sur plusieurs cibles à la fois et de ne pas frapper seulement une journée mais plusieurs. Trump cependant ne souhaite pas renforcer la participation des USA dans le conflit syrien. De son côté le NYT souligne le fait qu’il faut éviter qu’un pilote américain ou français ne soient éliminé par la défense syrienne, pour ne pas envenimer le conflit!. Le pentagone penche donc pour une solution semblable à celle de l’année dernière (des tomawaks tirés de la base aérienne Chayrat). Parallèlement Thérésa May aurait, lors d’un entretien avec Trump, demandé à avoir plus de preuves avant de frapper.

     2

    Alerter
  • Macarel // 11.04.2018 à 14h04

    Les fous qui nous gouvernent prennent le risque de déclencher une conflagration mondiale :

    https://www.zerohedge.com/news/2018-04-11/trump-warns-russia-missiles-are-coming-syria-after-moscow-vows-shoot-them-down

    tweet de Trump :

    Russia vows to shoot down any and all missiles fired at Syria. Get ready Russia, because they will be coming, nice and new and “smart!” You shouldn’t be partners with a Gas Killing Animal who kills his people and enjoys it!
    — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) April 11, 2018

    En réponse au tweet de l’ambassadeur de Russie au liban :

    #Russian ambassdor in beirut : “If there is a strike by the Americans on #Syria , then… the missiles will be downed and even the sources from which the missiles were fired,” Zasypkin told Hezbollah’s al-Manar TV, speaking in Arabic. pic.twitter.com/iMGKMLxWp4
    — Nasser Atta (@nasseratta5) April 11, 2018

    Macron et son gouvernement nous entraînent dans ce merdier sans états d’âme !

    Syrie : Philippe promet une «réaction» française qui «dira des choses de ce que nous sommes»
    https://francais.rt.com/international/49602-syrie-edouard-philippe-promet-reaction-francaise

     7

    Alerter
    • Scytales // 11.04.2018 à 22h06

      Le tweet n’émane pas de l’ambassadeur de Russie au Liban mais de quelqu’un qui rapporte un propos attribué à cet ambassadeur.

      Je demande à entendre les propos originels de l’ambassadeur dans une bonne traduction avant de m’exciter.

      Le site Les Crises a relayé un entretien à Thinkerview d’Artem Studennikov, diplomate de l’ambassade de Russie en France, qui a très clairement tenu un propos qui correspond certainement mieux à la réalité : en substance, les soldats russes présents en Syrie ont l’autorisation d’intercepter non seulement les munitions (missiles…) qui pourraient les mettre en danger, mais aussi les vecteurs de ces munitions (avions, navires…) et les autres puissances qui opèrent en Syrie en sont informées. Le point important est qu’il s’agit d’une autorisation aux soldats russes de s’autodéfendre, pas d’une menace générale de s’en prendre à tout belligérant qui bombarderait quelque chose en Syrie.

       5

      Alerter
  • Macarel // 11.04.2018 à 14h07

    La France de Macron est “En Marche” vers la guerre. La situation est très dangereuse non du fait des russes ou des iraniens, mais du fait de pouvoirs occidentaux américains, anglais et français en très grande difficulté sur le plan intérieur, tant sur les plans social, qu’économique.

    Pour eux la guerre est un exutoire à leurs problèmes intérieurs, c’est cela qui rend cette escalade (pour l’instant verbale) très préoccupante.

     17

    Alerter
    • Gwen // 11.04.2018 à 14h48

      Il y a fort fort longtemps, quelques cités ioniennes avaient essayées de détourner leurs citoyens des questions sociales concernant une idéologie prônant l’égalité devant la loi ou quelque chose appelé “isonomie”. Alors elles ont déclarées la guerre à un empire voisin, la Perse. Les populations ont fait bloc derrière leurs dirigeants. Puis quelques années après, ces mêmes cités se sont retrouvées abandonnées par leurs “alliés” et sont tombées une à une sous le joug des perses.

      Le problème aujourd’hui, c’est que l’on peut douter qu’en cas de guerre sérieuse, la population fasse bloc derrière ses “dirigeants”….

      Ils seraient bien inspirés de relire, ne serait ce qu’en surface, l’histoire, ceux qui prétendent nous gouverner.

       6

      Alerter
    • Owen // 11.04.2018 à 15h27

      A Londres:
      ” Theresa May a déclaré hier au Président Donald Trump que le Royaume-Uni avait besoin de plus de preuves de l’attaque chimique présumée qui aurait été effectuée par le régime de Bachar el-Assad avant de rejoindre une action militaire contre la Syrie”, selon The Times.
      Bah, oui, elle a un truc qui tourne pas rond avec les produits chimiques…

      On sait qu’il lui faut l’aval du Parlement au Royaume Uni, alors qu’en France, on ne s’encombre pas de ce genre de détail.

      Bon, Trump, Macron et May sont en train de jouer à vas-y-tu-si-j’y-vais, on sait que la décision de commencer la guerre qui pourrait être la dernière de la planète n’obéit plus à aucune vraisemblance.

       9

      Alerter
      • Titus // 11.04.2018 à 18h49

        Flûte, les modérés voulaient bien envoyer à May quelques cochons d’Inde et chats gazés comme preuve, mais les casques blancs les ont déjà incinérés.
        C’est ballot.

         4

        Alerter
  • Louis Robert // 11.04.2018 à 14h13

    Caroline Galactéros… parmi les rares citoyens français à tenter de sauver la lucidité… et donc l’honneur.

     5

    Alerter
  • schuss // 11.04.2018 à 14h13

    l’oligarchie se contre fiche de savoir si une guerre est fondee pour le Bien en syrie. Elle veut la guerre pour protéger ses interets qui ne sont pas celui des peuples. donc ils fabriquent ” les preuves” dont ils ont besoin pour justifier l’argent public investit dans les armements necessaires a la guerre. ils s’enrichisseront sur la misere des peuples. rien a change. A eux le Champagne a nous les crises . ouvrir les yeux et dire non.

     4

    Alerter
    • vlois // 11.04.2018 à 17h24

      Le pire est que quand bien même les preuves existeraient, ils les occultent si elles ne vont pas dans leurs sens. Ennemi du Peuple, de la vérité, des psychopathes. Qui voudrait confier ses enfants à ces gens-là ?

       5

      Alerter
  • fanfan // 11.04.2018 à 16h04

    Seul contre tous : un journaliste américain, Tucker Carlson, de Fox News dénonce la propagande :
    «Tout les génies qui nous disent que [Bachar] el-Assad a tué ces enfants, en sont-ils vraiment sûrs ? Evidemment ils n’en n’ont aucune idée. Ils inventent. Ils n’ont aucune idée de ce qu’il s’est vraiment passé», a-t-il attaqué en ouverture de son émission le 9 avril, en référence aux incessants et unanimes appels des médias à intervenir en Syrie à la suite d’une supposée attaque chimique dans la Ghouta orientale, attribuée sans s’embarrasser d’une enquête au gouvernement syrien.sur l’attaque chimique en Syrie…
    https://video.foxnews.com/v/5767243543001/?#sp=show-clips

     8

    Alerter
  • fanfan // 11.04.2018 à 16h06

    Un projet de loi publié dans la base de documents du Congrès américain témoigne que les États-Unis envisagent de prendre de nouvelles sanctions antirusses.
    Ce nouveau train de sanctions prévoirait l’interdiction totale de toute opération financière liée à la dette souveraine de la Russie. En outre, les restrictions pourraient concerner les transactions avec les obligations émises par la Banque centrale de Russie, le Fonds pour le bien-être national et le Trésor fédéral.
    Des sanctions pourraient également frapper plusieurs banques russes, plus particulièrement la Sberbank, VTB, Gazprombank, la Banque de Moscou, Rosselkhozbank, Promsviazbank et Vnechekonombank.
    Les restrictions devront entrer en vigueur au plus tard 60 jours après leur adoption.
    Selon le document, la raison principale du renforcement de la pression économique est la soi-disant «implication» de la Russie dans l’affaire Skripal.
    https://fr.sputniknews.com/international/201804111035895026-sanctions-us-dette-russie/

     5

    Alerter
  • fanfan // 11.04.2018 à 16h11

    Tweets de Donald :
    – “Russia vows to shoot down any and all missiles fired at Syria. Get ready Russia, because they will be coming, nice and new and “smart!” You shouldn’t be partners with a Gas Killing Animal who kills his people and enjoys it! — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) April 11, 2018
    https://twitter.com/realDonaldTrump/status/984022625440747520?ref_src=twsrc%5Etfw

    Une minute plus tard :
    – “Our relationship with Russia is worse now than it has ever been, and that includes the Cold War. There is no reason for this. Russia needs us to help with their economy, something that would be very easy to do, and we need all nations to work together. Stop the arms race? — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) April 11, 2018
    https://twitter.com/realDonaldTrump/status/984032798821568513?ref_src=twsrc%5Etfw

     1

    Alerter
    • kasper // 11.04.2018 à 16h31

      Et dire que ca aurait pu etre encore pire avec la Hillary…

       7

      Alerter
  • fanfan // 11.04.2018 à 16h22

    Les «missiles intelligents» américains dont parle le Président Trump peuvent détruire les preuves d’emploi d’armes chimiques en Syrie, a déclaré mercredi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.
    «Les inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), ont-ils été avertis que les missiles intelligents étaient sur le point de détruire toutes les preuves d’utilisation d’armes chimiques au sol? Ou bien la mission est de vite brouiller les pistes par les frappes de missiles intelligents pour que les inspecteurs internationaux n’aient rien à chercher?», a indiqué Mme Zakharova sur Facebook.
    https://fr.sputniknews.com/international/201804111035896365-russie-syrie-missiles-intelligents-armes-chimiques/

     5

    Alerter
  • fanfan // 11.04.2018 à 16h56

    Commentaire de Pendule de Newton 11/04/2018 14:10 :
    1) Si vous avez l’habitude de la gestion des relations géopolitiques de Trump vous savez que du tweet à son action équivalente sur le terrain il y a un gouffre (Corée du Nord)
    2) Si vous prêtez attention à toutes les mises en garde russes, il y a toujours une petite esquisse de porte ouverte à des alternatives pour les USA de faire des tirs d’artifice (sans avoir de pertes et de dégâts réels : Ne pas mettre en danger la vie des russes sur le terrain => possibilité de frapper une zone vide
    3) Si attaque , il y a :
    -Celle qui se limite à frapper en démonstration
    -Celle qui vise Damas et là c’est aux russes de décider leur règle d’engagement
    -Celle qui vise l’Iran et selon l’ampleur le choix des russes est déterminant

    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2018/04/false-flag-iii-le-retour.html

     4

    Alerter
  • Macarel // 11.04.2018 à 16h58

    Tweet de Mélenchon à destination de Macron.

    “Le tweet de Trump montre que l’intervention de l’#Otan en #Syrie est une gigantesque provocation à la guerre généralisée. Monsieur #Macron, ne vous laissez pas entraîner !”

    https://twitter.com/jlmelenchon

     13

    Alerter
  • Blandon // 11.04.2018 à 17h08

    Tout ça pour savoir qui maîtrisera le gazoduc vers l’Europe .. et qui fournira le gaz .. l’Iran ou bien le Qatar..
    Et pendant qu’on y est, les plus pauvres fourniront la matière première (pour certains, c’est déjà le cas) et les oligarques tiendront la caisse

     2

    Alerter
  • Denis // 11.04.2018 à 17h46

    La France est pilotée par un président et un gouvernement!
    Il paraît qu’ils agissent dans l’intérêt du peuple:démocratie!

    À moins que leurs donneurs d’ordre ne soient ailleurs!!!

    Quant à attaquer la Russie: certains prennent leur rêve
    suprémaciste pour une réalité.
    L’histoire devrait leur apprendre la modestie:ceux qui ont
    attaqué la Russie ont mal fini.

    Mais on en n’est pas là: juste des paroles! Il est plus facile
    de papoter dans le poste que d’avoir les moyens de ses dires.

    La Russie n’est pas Notre Dame des Landes.(Résultats discutables)

    Bonjour chez vous

     2

    Alerter
  • Patatra // 11.04.2018 à 18h27

    Macron n’a aucun “bénéfice” a tirer de cette hasardeuse et criminelle entreprise.
    Il a tout à perdre tant sur le plan extérieur qu’intérieur.
    Il n’est pas certain que l’union sacrée se fasse derrière nos va-t-en-guerre aux petits pieds.
    Malgré le bourrage de mou ambiant, l’ensemble de la population française ne s’attend pas vraiment aux conséquences de ces frappes,
    c’est-à-dire une guerre encore plus dévastatrice sur notre sol.
    Le réveil va être brutal et une partie de nos compatriotes ne se contenteront plus de peluches, de coeurs en papier et de bougies pour chasser ce cauchemar.

     9

    Alerter
  • fanfan // 11.04.2018 à 18h53

    L’article de Dedefensa, “Sur pied de guerre”, répond à l’inéluctabilité de la situation qui ne dépend plus de la maîtrise d’une stratégie graduée dont Poutine est orfèvre mais qui dépasse la volonté des acteurs comme le mentionne l’article. Face à la surdité du bloc BAO, la question pour les Russes est de n’avoir le choix qu’entre la guerre ou la soumission (la mort).

    « Le nouveau cabinet sera un “cabinet de guerre”. En russe, une Stavka. Pour les étrangers, le nouveau cabinet de guerre de Poutine ressemblera à la Stavka mise en place par Joseph Staline après le lancement de l’invasion allemande du 21 juin 1941. »
    …/…

     8

    Alerter
    • fanfan // 11.04.2018 à 18h54

      « Puisque l’État de Droit a été détruit à Salisbury, à Londres et à La Haye, et que la loi de la fraude a été instituée à Washington, cela ne laisse que la loi de la force pour évoluer dans le monde. La Stavka s’est réunie à Moscou ce Vendredi Saint [Pâques orthodoxe] et elle est prête. Le ministère des affaires étrangères a parlé dimanche des “plus graves conséquences”. Cela signifie que si un soldat américain titre sur un soldat russe, alors nous sommes en guerre. Pas une guerre de l’information, pas une cyberguerre, pas une guerre économique, pas une “guerre par procuration“, mais une guerre mondiale. »

      http://www.dedefensa.org/article/sur-pied-de-guerre

       7

      Alerter
  • Duracuir // 11.04.2018 à 18h54

    Bon… 24H sans frappe. ça doit discutailler sec entre “alliés”. Visiblement May regimbe. Peur d’un procès pour guerre scélérate? Macron ne semble pas si franc du collier que ça “ok pour les frappe, mais uniquement sur des installations de fabrication et de stockage des armes chimiques”. Lesquelles? Les fabriques de chlore qui ne sont pas dans l’arsenal chimique interdit? Bombarder les usines et les stockes d’eau de Javel?
    Et l’ineffable Trump qui joue toujours à celui qui pi… le plus loin.
    Ces gens là se rendent-ils compte que c’est de guerre qu’il s’agit? de guerre mondiale? de guerre nucléaire?
    Au fou.

     8

    Alerter
    • Fritz // 11.04.2018 à 19h12

      La trouille de May est intéressante à observer… Trois scénarios :

      1) Les Russes ne ripostent pas à une agression occidentale en Syrie. Ils se dégonflent, perdent leur crédibilité. Le monde est plongé dans la m**** pour l’éternité.

      2) Les Russes restent fermes, la tension monte aux extrêmes, et les Grands Dirigeants Démocrates de la Communauté Internationale font dans leur froc. L’imposture occidentale éclate, ne reste plus qu’à tirer la chasse d’eau.

      3) Ces criminels attaquent la Syrie, et la Russie tant qu’on y est… C’est le spectacle “Son et Lumière” pour tout l’hémisphère nord.

       6

      Alerter
  • max // 11.04.2018 à 19h50

    Il y a un autre acteur qu’il ne faut pas oublier, c’est la Chine qui a une base en Syrie.
    Pour la Chine
    La Russie doit tenir tienne, c’est une priorité absolue, ils l’avaient déjà sauvé financièrement dans un passé récent et l’expertise militaire chinoise en matière électronique et de Drones (EA-03), égale celle des USA.
    Sur la réaction russe a une frappe des trois pays de l’OTAN sur la Syrie.
    La Russie n’a pas intérêt, de riposter (sauf sur des missiles) dans la mesure où ses installations militaires ne sont pas touchés.
    Par contre frapper militairement du tac au tac un allié des USA, par exemple l’Arabie Saoudite qui massacre au Yémen avec le soutien des USA et de la France, c’est possible et les dégâts seraient bien évidement plus fort en Arabie Saoudite qu’en Syrie.
    Si cette option était choisie, la Russie aura intérêt à frapper les installations sensibles des Saouds et les mettre hors d’état de nuire pour longtemps.

     4

    Alerter
    • Alfred // 12.04.2018 à 00h04

      Pour le coup je trouve que la Chine laisse sérieusement à désirer. Elle semble beaucoup moins fiable que la Russie. Où du moins ses messages sont si subtils qu’ils le sont presque trop. Certes les militaires se congratulent et on montre qu’on est “ensembles” avec les russes. Mais au moment de voter au conseil de sécurité c’est l’abstention. C’est tout être plus malin puisque un seul vote négatif suffit. Mais ça ne fait renvoie pas l’image d’une opposition homogène.
      (Pour la base chinoise en Syrie vous etes sur?)

       1

      Alerter
      • max // 12.04.2018 à 04h05

        Sur la base chinoise en Syrie, une presse alternative en parlait il y a plusieurs mois et donc je pensais qu’elle était en construction.
        Depuis rien.
        Donc vous avez raison, elle n’est pas (encore) construite.
        Merci pour ce rappel a la vérification des infos..

         1

        Alerter
  • fanfan // 11.04.2018 à 20h34

    Le général Mattis, Secrétaire d’Etat à la Défense, cherche des preuves :
    REUTERS APRIL 11, 2018, 11:55
    “We’re still assessing the intelligence — ourselves and our allies. We’re still working on this.”
    https://www.nytimes.com/reuters/2018/04/11/world/middleeast/11reuters-mideast-crisis-syria-mattis.html

     2

    Alerter
  • antoniob // 11.04.2018 à 21h02

    Les Etats-Unis doivent faire l’expérience de ce qu’ils font subir aux autres. Tant qu’il n’y aura pas de guerre sur leur sol et que leur population subiront les niveaux de désolation et mort que subissent les irakiens ou les syriens, ceci ne cessera pas.
    Et pour ce qui est des armes de destruction massive, pour rappel le seul pays qui les a utilisé délibéremment sur des populations civiles, en éradiquant une ville, est les Etats-Unis, sur Nagasaki.

     8

    Alerter
  • KafK // 11.04.2018 à 22h26

    PIERRE LE CORF : “Ouvrez les yeux sur la réalité en Syrie!” (1 mars 2018) :
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=959&v=KOT89OBBaiM
    Dans les semaine qui viennent, tout d’un coup il va y avoir une attaque chimique (15’45)

    Quand les “REBELLES” apprennent aux enfants à simuler une FAUSSE ATTAQUE CHIMIQUE (2013) :
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=180&v=l8pxl0vryM4

    Edifiant cette mise en scène !

     7

    Alerter
    • Louis // 11.04.2018 à 22h28

      Évidemment ça laisse songeur.

      Manipulations?

      Mais non voyons !

       3

      Alerter
  • christophe // 11.04.2018 à 22h51

    en effet, je confirme, hier sur france culture, une radio offrant pourtant des émissions formidables, les infos sur ce dossier étaient complètement biaisées, binaires, les bons et les méchants. Est-ce qu’ils prennent conscience de leurs responsabilités, des enjeux ? Je pensais que c’était un mauvais rêve mais non.

     7

    Alerter
    • jeanluc // 12.04.2018 à 18h27

      France “culture” marche avec France Désinfo, la plus lamentable officine de fake news officielles qu’on ait inventé depuis Goebbels et la Pravda du temps de Staline. C’est en effet un “mauvais rêve” mais pas de l’information. Bon … RTL, Europe 1 ça ne vaut pas mieux. Le bon vieux “bourrage de crâne” de 1914-1918 qui a fait élire notre président Macron-va-t-en-guerre qui déclare avoir “des preuves” sans les montrer.

       0

      Alerter
      • Mésange // 13.04.2018 à 17h50

        Bonjour à toutes et à tous

        Je n’ai pas tout lu tous les commentaires, cependant beaucoup critique ceux qui veulent le conflit. Les paroles cela est très bien, puisque je suis contre ce conflit qui risque nous amener vers quelque chose qui pourrait s’appeler “guerre mondiale”. Il serait quand même important de réflèchir pour combattre cette guerre et créer une force de paix en France. le peuple est souverain.

         0

        Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications