Les Crises Les Crises
2.avril.20212.4.2021 // Les Crises

Volcans, séismes : quel avenir pour le continent asiatique ? – ARTE

Merci 16
Je commente
J'envoie

Source : Arte

Les continents naissent, grandissent et disparaissent… Cette série documentaire propose une traversée des temps géologiques à la découverte de la « valse tectonique ». Dans ce volet : l’Asie d’aujourd’hui. L’activité tectonique au sud du continent asiatique frappe jusqu’au Népal et au plateau tibétain.

L’Asie est un continent sous haute surveillance. Les équipes de scientifiques se relayent en permanence à son chevet. L’activité tectonique du sud du continent frappe jusqu’au Népal et au plateau tibétain. La Chine est touchée et se trouve exposée, comme le Japon, à des séismes quotidiens. Le volcanisme de toute la région représente à la fois un danger et une ressource, exploitée au péril de nombreuses vies.

Source : Arte – 09-02-2021

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

LibEgaFra // 02.04.2021 à 08h20

C’est très gentil de s’inquiéter pour l’Asie, mais ces mouvements tectoniques se déroulent à une autre échelle que celle de la vie des espèces animales et je vois une sorte d’hypocrisie à en faire tout un plat quand deux ou trois menaces sont bien plus immédiates: surpopulation, ressources, guerre.

La tectonique des plaques n’est pas folle, notre misérable espèce, si. (Misérable dans le sens complètement stupide.)

7 réactions et commentaires

  • EugenieGrandet // 02.04.2021 à 08h03

    L’avenir pour la prochaine décennie n’est pas facile.
    Alors pour le prochain million d’années !?
    Et pendant que ca bougera la-bas (tectonique des plaques – > séismes, tsunamis, éruptions volcaniques ) ça bougera par ici aussi (l Afrique continuera de percuter l’Europe, etc…)

  • LibEgaFra // 02.04.2021 à 08h20

    C’est très gentil de s’inquiéter pour l’Asie, mais ces mouvements tectoniques se déroulent à une autre échelle que celle de la vie des espèces animales et je vois une sorte d’hypocrisie à en faire tout un plat quand deux ou trois menaces sont bien plus immédiates: surpopulation, ressources, guerre.

    La tectonique des plaques n’est pas folle, notre misérable espèce, si. (Misérable dans le sens complètement stupide.)

    • LibEgaFra // 02.04.2021 à 08h23

      On nous dit que le soleil se transformera en géante route dans quelques 4 milliards d’années. Ouhlala, et si c’était moins?! Rien qu’à cette idée, je vais me faire des cheveux gris!

  • LibEgaFra // 02.04.2021 à 08h30

    « Des collisions inouïes ont créé nos continents. »

    Ai-je bien entendu? Au bout de seulement 15 secondes, une contre-vérité!

    Ben non, les continents actuels sont le résultat non de « collisions », mais de séparations commencées il y a 200 millions d’années à partir d’un continent unique.

    • eugenieGrandet // 02.04.2021 à 18h05

      vous pouvez remonter plus en arrière encore.

      Les reconstitutions des plaques montrent qu’elles « flottent » jusqu’à il y a au moins de 750 M d’années, Ensuite (je veux auparavant), on n’a plus beaucoup d’informations.

  • RGT // 02.04.2021 à 09h58

    N’oublions jamais que toutes ces « catastrophes naturelles » ne le sont que pour les humains, et à faible niveau.

    Et que si ces catastrophes, volcanisme, tectonique des plaques, chute de météorites, pandémies et autres « joyeusetés » ayant entraîné des extinctions massives (l’extinction crétacé tertiaire qui a causé la fin de certains dinosaures – les oiseaux étant les descendants des dinosaures – n’étant qu’un simple pétard mouillé comparé à d’autres) nous ne serions pas là pour en constater les effets.

    La planète Terre, malgré tous ces « désastres » est en fait pour l’instant la seule CONNUE qui abrite la vie, et ce n’est pas pour des prunes.

    Pour que la vie apparaisse puis se développe et suive un chemin particulier il est nécessaire que l’environnement dans lequel elle se développe possède certaines caractéristiques et évolue (parfois brutalement) pour permettre à la vie d’évoluer aussi.

    Certes, au niveau individuel ces catastrophes sont terribles mais si elles n’avaient pas eu lieu la terre serait peut-être totalement inhabitable comme l’est actuellement la planète Mars qui AURAIT connu à ses débuts une apparition de vie plus précoce que la Terre mais qui n’a pas pu lui permettre de continuer car les conditions initiales n’ont pas évolué dans le bon sens (perte de magnétisme, pas de tectonique, etc, etc…

    N’oublions jamais que si la Lune n’existait pas suite à la pire catastrophe que cette planète ait connu (théorie validée par de très nombreux indices) la vie ne serait sans doute pas apparue car la Lune stabilise la rotation de la Terre…

    J’avoue que l’influence des humains sur l’écosystème et largement plus nocive que toutes les catastrophes naturelles réunies car cette influence ne fait pas partie des « catastrophes normales » auxquelles les êtres vivants ont été jusqu’à présent confrontés et auxquelles les êtres vivants peuvent habituellement résister.

    Vivre tue.

    • LibEgaFra // 02.04.2021 à 10h10

      « Vivre tue. »

      La vie est une maladie sexuellement transmissible, mortelle dans 100% des cas.

  • Afficher tous les commentaires

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charte de modérations des commentaires

Et recevez nos publications