13 voyages chez un pays croupion qui soutient le terrorisme, pour quelques milliards – le prix de notre âme…

Source : Le Point, AFP, 29/03/2016

L’armée qatarie a passé commande de 24 Rafale en 2015 pour 6,3 milliards d’euros et plusieurs gros contrats pourraient être signés prochainement.

3444591lpw-3445436-article-jeanyves-le-drian-jpg_3462111_660x281

Ce mardi, le ministre français de la Défense a défendu les couleurs de l’industrie française de l’armement, sur les rangs pour de juteux contrats au Qatar dans la foulée du succès de l’avion de combat Rafale. “Le Qatar est un partenaire stratégique de la France. Il ne faut pas mégoter sur les mots”, a déclaré Jean-Yves Le Drian en marge du salon de l’industrie militaire navale DIMDEX à Doha, faisant référence à la proximité de vues entre les deux pays sur la situation régionale et aux liens de défense bilatéraux.

Signe le plus concret de ce partenariat, l’armée qatarie a passé commande de 24 Rafale en 2015 pour 6,3 milliards d’euros. “Ce succès, je l’espère, en appellera d’autres”, a déclaré le ministre devant les industriels français présents au Doha International Maritime Defense Exhibition (Dimdex). Le groupe de construction navale militaire DCNS est candidat pour la vente de trois frégates antimissiles au Qatar – un marché de trois à quatre milliards d’euros – et le constructeur Nexter pour celle de 300 véhicules de combat de type VBCI (deux milliards). “Peut-être que le chiffre 13 est un chiffre de chance”, a lancé le ministre, qui effectuait son 13e déplacement à Doha depuis sa prise de fonctions en mai 2012.

Le Qatar, soutien actif des Frères musulmans

Au Dimdex, Jean-Yves Le Drian a fait le tour de plusieurs stands tricolores avec le jeune émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, visiblement très à l’aise en français. “Je connais”, a souri l’émir devant le stand de Dassault, constructeur du Rafale. Les deux hommes ont aussi échangé quelques mots sur le match de football qui opposera le PSG, financé par le Qatar, à Lorient, ville natale du ministre français en Bretagne, en demi-finale de la Coupe de France en avril. Jean-Yves Le Drian a aussi eu l’occasion de vanter les mérites du “made in France” lors d’un entretien avec le ministre d’État qatari à la Défense, Khaled ben Mohamed al-Attiya. À l’appui du savoir-faire français, la frégate L’Aconit, déployée dans la région, avait fait escale au Dimdex, au côté de sept autres bâtiments étrangers (britannique, italien, indien…)

Le Qatar, soutien actif des Frères musulmans et de groupes armés radicaux en Syrie, est un allié jugé parfois encombrant pour Paris, même s’il rejette, comme l’Arabie saoudite, tout lien politique ou financier avec le groupe État islamique. “Nous parlons très franchement (..) Nous avons une relation saine“, a riposté Jean-Yves Le Drian aux critiques politiques en France sur la proximité entre les deux pays. DCNS est en concurrence avec une offre de l’Italien Fincantieri. Doha, qui veut acquérir ces bâtiments avant le Mondial de football de 2022, devrait annoncer d’ici l’été sur quel constructeur se porte son choix, la première livraison devant intervenir dès 2021.

Le prix du baril, trouble-fête

Le Qatar a par ailleurs entrepris la modernisation de son armée de terre avec, outre 60 chars Leopard-2 allemands commandés en 2013, un appel d’offres pour 300 véhicules de combat. En 2014, Doha a également signé une lettre d’intention pour l’achat de 22 hélicoptères européens NH90. Ce contrat de près de deux milliards d’euros est “prêt, mais pas encore signé”, relève-t-on à Paris. Les appareils doivent être fabriqués en France et en Italie. L’effondrement des prix des hydrocarbures a bousculé le calendrier d’acquisitions du Qatar, en difficulté budgétaire comme d’autres pays du Golfe et qui du coup a fait des frégates sa priorité. Doha s’inquiète du potentiel militaire de l’Iran chiite, puissance régionale rivale des monarchies sunnites du Golfe, et cherche à se doter de capacités antimissiles pour protéger notamment sa plateforme gazière offshore. Le Qatar constitue un enjeu important à l’export pour DCNS en 2016, avec l’Égypte et l’Australie.

Le Caire pourrait commander deux corvettes Gowind supplémentaires au constructeur français – outre les quatre déjà négociées – et deux bateaux plus petits pour un total de 500 millions d’euros, selon plusieurs sources françaises. DCNS est également sur les rangs pour le “contrat du siècle”, la vente de 12 sous-marins à l’Australie pour plus de 20 milliards d’euros. Sur ce créneau, la partie s’annonce toutefois très serrée face à l’allemand ThyssenKrupp et à un consortium japonais. Si le Qatar passe commande, les trois frégates seront construites à Lorient, une bouffée d’air pour le site industriel et la ville natale de Jean-Yves Le Drian, également président de la région Bretagne.

Source : Le Point, AFP, 29/03/2016

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici, ; nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

20 réponses à 13e voyage de Le Drian au Qatar : “Le Qatar est un partenaire stratégique de la France”

Commentaires recommandés

Spectre Le 03 avril 2016 à 02h10

Le cumulard Le Drian, qui s’est tranquillement assis sur l’article 4 de la Charte de déontologie qu’il avait pourtant signée, pourra profiter de son séjour au soleil pour s’inspirer de la législation sociale locale : http://www.lemonde.fr/football/article/2016/03/31/mondial-au-qatar-amnesty-denonce-les-conditions-de-vie-desastreuses-des-ouvriers-immigres_4892724_1616938.html La loi Travail reste un peu molle, il y a de toute évidence matière à puiser dans le meilleur du savoir-faire qatari pour doper la compétitivité de nos entreprises.

On pourrait par exemple demander son avis à un autre grand amoureux du Qatar, M. de Juniac (PDG d’Air France) : « Comme le disait mon homologue de Qatar Airways, hier, à propos de la grève, “Monsieur de Juniac, chez nous, ce ne serait pas possible, on les aurait tous envoyés en prison”. » http://www.francetvinfo.fr/france/travail-des-enfants-35-heures-droit-de-greve-l-intervention-cash-du-pdg-d-air-france_852497.html

Anecdote amusante : le Qatar, qui n’est pas un pays francophone, est pourtant… membre de la Francophonie. http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/10/13/francophonie-l-entree-du-qatar-comme-membre-associe-fait-polemique_1775174_3218.html Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour que le pognon wahhabite continue à pleuvoir !

  1. Spectre Le 03 avril 2016 à 02h10
    Afficher/Masquer

    Le cumulard Le Drian, qui s’est tranquillement assis sur l’article 4 de la Charte de déontologie qu’il avait pourtant signée, pourra profiter de son séjour au soleil pour s’inspirer de la législation sociale locale : http://www.lemonde.fr/football/article/2016/03/31/mondial-au-qatar-amnesty-denonce-les-conditions-de-vie-desastreuses-des-ouvriers-immigres_4892724_1616938.html La loi Travail reste un peu molle, il y a de toute évidence matière à puiser dans le meilleur du savoir-faire qatari pour doper la compétitivité de nos entreprises.

    On pourrait par exemple demander son avis à un autre grand amoureux du Qatar, M. de Juniac (PDG d’Air France) : « Comme le disait mon homologue de Qatar Airways, hier, à propos de la grève, “Monsieur de Juniac, chez nous, ce ne serait pas possible, on les aurait tous envoyés en prison”. » http://www.francetvinfo.fr/france/travail-des-enfants-35-heures-droit-de-greve-l-intervention-cash-du-pdg-d-air-france_852497.html

    Anecdote amusante : le Qatar, qui n’est pas un pays francophone, est pourtant… membre de la Francophonie. http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/10/13/francophonie-l-entree-du-qatar-comme-membre-associe-fait-polemique_1775174_3218.html Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour que le pognon wahhabite continue à pleuvoir !


    • Olivier Le 03 avril 2016 à 18h20
      Afficher/Masquer

      C’est même très grave parce que, s’il s’avère que le Qatar a financé daesh (ou comment il s appelle) et que, comme dit notre Cher premier ministre “nous sommes en guerre”, et que dans cette guerre nous n avons que des victimes civiles, cela pourrait passer pour de la trahison puisqu’il fait le jeu d’une puissance étrangère..


  2. Silk Le 03 avril 2016 à 02h19
    Afficher/Masquer

    Ben évidement : le prix du pétrole chute, le Qatar a des problèmes de budget et “du coup” priorite les armes, c’est tout à fait logique.
    Quant à la peur de l’Iran et la nécessité qu’il y aurait à s’armer, l’Iran sous surveillance ne va pas se lancer dans une guerre mais ça permet au lobby de l’armement de justifier encore un surarmement au Moyen-Orient.
    Les vues communes sur la régions sont évoquées mais pas explicitées, quel dommage. C’est comme les Freres musulmans : c’est l’objet d’un intertitre mais rien n’est précisé.


  3. DUGUESCLIN Le 03 avril 2016 à 05h19
    Afficher/Masquer

    Nos dirigeants ont besoin de limiter les dégâts causés par leur politique désastreuse, quitte à vendre leur âme au diable. C’est un cercle vicieux. La soumission a un coût qui engendre encore plus de soumission qui augmente le coût.
    Avec eux l’argent n’a pas d’odeur.
    C’est la dignité et l’indépendance des français qu’ils mettent en cause en s’accrochant à une idéologie de “nouvel ordre mondial à la Soros”, qui passe par la déconstruction morale et sociale. L’ultra libéralisme et l’ultra libertinisme sont désormais les deux mamelles de la France et l’argent du diable est bienvenu.


    • Totoleon Le 03 avril 2016 à 06h16
      Afficher/Masquer

      Peut-on expliciter l’expression “nouvel ordre mondial à la Soros” par “soumission de la totalité du monde (hommes et territoires ) à la finance internationale ( Capital au dessus de Tout)?


      • UltraLucide Le 04 avril 2016 à 16h01
        Afficher/Masquer

        Quand on observe les agissements de ce monsieur via ses fondations comme Open Foundation, qui viseraient à promouvoir une société ouverte et prospère, on doute un peu:
        Voir les résultats en Ukraine : Soutien aux milices et partis nazis (des vrais!)
        Voir dans le reste de l’Europe au plan des migrations illégales massives: Soutien aux mouvements xénophiles no-borders et autres antifas qui encouragent une invasion anarchique.
        Voir aussi au plan sociétal : Soutien aux mouvements féministes et homophiles ultra-gauchistes genre Femens, ainsi qu’à des actions ouvertement christianophobes et islamophiles, dont le résultat est une grave fracturation des sociétés européennes.

        Merci à Open Destruction du bon docteur George Sorrows pour cette transformation de l’Europe.


  4. Nerouev Le 03 avril 2016 à 06h00
    Afficher/Masquer

    Si la France avait su garder sa dignité par ce qu’elle représentait aux yeux du monde elle aurait conservé tout autant ses entrées et ses ventes aux pays de l’OPEP. Le comportement “lèche-cul” n’est jamais apprécié à long terme et s’ouvre obligatoirement à de possibles contradictions un jour ou l’autre. Que dire par exemple si un rapprochement se faisait entre la Russie et l’OPEP ?


    • sergeat Le 03 avril 2016 à 09h02
      Afficher/Masquer

      Vous parler des ventes à l’OPEP,je suis d’accord mais “notre”gouvernement aurait mieux fait de se battre contre les amendes illégales US:plus de 10 milliards d’Euros en 2015(BNP,Alstom,Véolia,….),de ne pas renier sa parole pour les Mistrals à la Russie:1 milliard d’Euros,de ne pas vendre nos intérêts stratégiques à l’étranger….(fabrication des turbines de notre marine nationale aux US,fabrication de nos vecteurs de la dissuasion nucléaires M51 à l’Allemagne,….)


    • DUGUESCLIN Le 03 avril 2016 à 15h44
      Afficher/Masquer

      La Russie a une position différente. Elle ne prétend pas exporter la “démocratie à l’occidentale” et faire des embargos (arbitraires) contre des états au nom des droits de l’homme.et en même temps soutenir ceux qui ne les respectent pas, ce qui est plus que contradictoire. La Russie n’a pas ce travers du double langage.


  5. FifiBrind_acier Le 03 avril 2016 à 06h25
    Afficher/Masquer

    “Nous avons une relation saine“, a riposté Jean-Yves Le Drian aux critiques politiques en France ”

    Il doit vouloir dire “réciproque”….
    “Je te vends des armes, tu achètes le patrimoine français”
    Liste des achats du Qatar en France
    http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3545


    • Sami Le 03 avril 2016 à 15h54
      Afficher/Masquer

      Ca importe peu. En cas de “problème”, les biens sont “gelés”. L’Occident finit toujours par avoir le dernier mot. Les pays Arabo Musulmans boiront le calice de la décadence jusqu’à la lie.


  6. luci2 Le 03 avril 2016 à 06h37
    Afficher/Masquer

    nouvel ordre mondial…???
    Voici une esquisse de l’état des lieux,d’un certain point de vue :

    G Soros n’a fait,plus Jeune,qu’une bouchée de la livre Sterling,pour souligner aux incrédules sceptiques que “Le Chef” était l’argent ,par kilotonnes,qu’il détient.
    La soumission n’est jamais qu’une adhésion forcée au “système” installé avec détermination depuis les années “80”…la démocratie étant enterrée.
    La corruption ,excellemment décrite par Antoine Peillon,n’est pas ,pour nous,gueux sans dents,autre qu’une obligée ‘”adhésion” de force aux dérives éthiques en cours.


  7. adrien Le 03 avril 2016 à 10h51
    Afficher/Masquer

    La vente de matériels militaires aux pétromonarchies du Golfe et à l’Égypte est une récompense pour la diplomatie française, très engagée contre l’Iran et la Syrie “d’Assad-doit-partir”. Et pourquoi pas, en retour, une petite légion d’honneur aussi …


  8. Renaud Le 03 avril 2016 à 15h59
    Afficher/Masquer

    Aperçus des investissements du Qatar en France.
    Bien sûr, le Qatar n’est pas le seul, il y a à la fin du diorama une carte des investissements comparables, pour ne citer que ceux-là : anglais, allemands, néerlandais, belges, italiens, espagnols en France, il y a aussi les États-Unis non cités, et ceux de la Chine qui pèsent de plus en plus lourds.

    http://fr.slideshare.net/joyeuxnain98/a-quand-lelyse


  9. Nicole Le 03 avril 2016 à 22h17
    Afficher/Masquer

    Donc si je comprends bien le Qatar qui finance avec l’Arabie Saoudite, le terrorisme international et Daesh est un partenaire stratégique de la France ? Le Qatar qui fait partie de la coalition avec l’Arabie Saoudite et qui bombarde depuis une année le Yemen et assassine la population rebelle Yeménite est un ami de la France et des Français ?

    Donc si je comprends bien aussi, puisque j’ai le malheur d’être une française intranquille et qui sait encore un peu réfléchir…. à en croire M.Le Drian et M.Valls, les assassins de Charlie, de l’épicerie Cacher et ceux des agents de la paix et du public du Bataclan le 13 Novembre 2015 seraient finalement des sous-traitants et serviteurs patentés des intérêts stratégiques de la France ? On y perd son latin, n’est-ce pas ? Cela ne serait pas si grave si le sang des victimes ne se mélangeait pas avec le cynisme de nos gouvernants.

    M.De Viliers n’est pas politiquement ma tasse de thé, mais visiblement il a raison. Dans son dernier livre, il décrit une caste de “droite & de gauche” pro-atlantiste et pro-arabie saoudite et pro-Qatar. Nos républicains en peaux de lapin aiment particulièrement les dictateurs et les dictatures pétro-monarchiques. Monsieur De Viliers soupçonne une vaste corruption de nos élites politiques de ” droite ou de gauche”. A suivre, donc… mais depuis quand les citoyennes et les citoyens libres de la République Française sont -ils les amis des Monarchies absolutistes et des dictatures pétromonarchiques, EUX ? …


  10. Nicole Le 03 avril 2016 à 22h19
    Afficher/Masquer

    Vivement la transition écologique de notre économie et le développement de la voiture électrique, ça permettra de ne plus compter les cadavres de nos concitoyens sur notre sol, ni de ramper aux pieds des tueurs et de leurs commanditaires princiers aux relents de pétrole noir et rouge sang.

    Le 13° voyage au Qatar de M.Le Drian est à croire un cas d’école. Quand on sait comment la Syrie a été volontairement déstabilisée par les USA, l’Arabie Saoudite, le Qatar, la Jordanie et Israël, on imagine que le bougre était très occupé en effet ces derniers temps. Le théâtre des opérations de la déstabilisation Syrienne n’attendait pas. M.Fabius notre ancien “MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGES” faisait lui aussi du “bon boulot” ; il n’avait pas le temps de s’occuper des françaises et des français. Il était trop occupé sans doute par les monstres islamo-fascistes qu’il armait via l’argent des contribuables pour ménager notre économie de ventes d’armes auprès des cours princières et ensanglantées du Moyen-orient.

    Il y a dû y avoir pourtant, un couac quelque part, car les tueurs sont entrés dans Paris – Un problème ? Quel type de problème ? Un problème de rétrocommissions comme pour l’affaire dite de ” Karachi ” ?


  11. Nicole Le 03 avril 2016 à 22h19
    Afficher/Masquer

    Pour lecture :

    Journal ” Atlantico ” : “Financement du terrorisme : ce qu’il est possible de dire du rôle de l’Arabie Saoudite et du Qatar ” : http://www.atlantico.fr/decryptage/financement-terrorisme-que-sait-on-vraiment-role-arabie-saoudite-et-qatar-et-pourquoi-russie-peut-changer-donne-roland-lombardi-2453266.html

    Phillippe De Viliers :
    ” La classe politique française est en grande partie achetée par le Qatar et l’Arabie Saoudite ”
    http://www.lepoint.fr/politique/de-villiers-la-classe-politique-est-achetee-par-le-qatar-et-l-arabie-saoudite-01-10-2015-1969715_20.php

    (No comment)


    • gbernadou Le 04 avril 2016 à 00h15
      Afficher/Masquer

      Oui Nicole, c est un bon resume.
      Rajouter a cela que le gisement de gaz sur lequel se trouve qatar et iran est le plus gros du monde
      Le projet de pipeline Nabuco entre Total et Qatar, de 450 millions de m3 jour est bloque a cause de Assad qui lui prefere le projet de pipe line iranien .
      Depuis que Assad l a annonce en 2009, il est devenu le boucher de son peuple et est la cause des pires maux de la terre…
      Le qatar finance donc daesh, cree pour la cause avec la benediction francaise qui est le partenaire le plus en pointe pour degager Assad.
      C est quand meme simple a comprendre…


    • UltraLucide Le 04 avril 2016 à 16h22
      Afficher/Masquer

      La France qui a été violemment désindustrialisée depuis vingt ans au profit des USA, de l’Allemagne et de la Chine, ne conserve plus que quelques pôles d’excellence et de puissance.
      Au premier rang, les industries militaires, ultime vestige Gaullien, depuis la chute programmée du pôle de l’énergie (Voir l’agonie d’Alstom, Areva et bientôt EDF et Engie en tant que leaders industriels).
      Le pôle industries militaires a régressé (plus d’armes légères, turbines navales contrôlées par les USA) mais il existe encore, et continue de vendre surtout des missiles, des bindés, des hélicos et des Rafale. Sans cette industrie, notre pays devient instantanément un nain économique.
      Cette industrie, bridée par les USA, vend peu à l’Europe (territoire OTAN), peu à l’Amérique du Sud (doctrine Monroe), et n’a pas le droit de vendre à “l’Axe du mal” (Russie, Chine, Iran). Qui reste-t-il comme clients?
      Les pays arabo-musulmans, ceux qui n’ont pas été détruits par les USA (Irak, Syrie, Lybie), et ceux dont ils ne nous ont pas évincé (Maroc). Il ne reste que les monarchies du Golfe. On nous a ouvert les portes de l’Arabie et nous vendons au Qatar depuis plus de vingt ans. Nous ne sommes plus une nation indépendante mais il nous faut vendre du militaire pour subsister!
      Nous sommes bien coinçés.


Charte de modérations des commentaires