Eh oui, il y avait des dirigeants dans les années 1970…

Source : La Pluma, Salim Lamrani, 07-11-2015

Dans une récente interview, l’ancien président français a fait part de son analyse au sujet du conflit entre la Russie et l’Ukraine [1].

Valéry Giscard d’Estaing. Crédits Photo: François BOUCHON/Le Figaro

1. L’annexion de la Crimée par la Russie constitue un acte de justice historique. Elle est « conforme à l’Histoire ».

2. La Crimée « a toujours été peuplée que par des Russes » depuis sa conquête au XVIIIe siècle, qui s’est faite au détriment « d’un souverain local qui dépendait du pouvoir turc ».

3. Pendant la Guerre froide, Nikita Khrouchtchev a voulu « accroitre le poids de l’URSS au sein des Nations unies ». Il a donc créé l’Ukraine et la Biélorussie afin d’avoir « deux voix de plus » dans le concert des nations et a rattaché la Crimée à la nouvelle Ukraine.

4. « A l’époque, déjà, je pensais que cette dépendance artificielle ne durerait pas ». L’annexion était donc prévisible.

5. « Le retour de la Crimée à la Russie a été largement approuvé par la population ».

6. « La méthode de Vladimir Poutine aurait pu être différente. Mais, aujourd’hui, la question de la Crimée doit être laissée de côté ».

7. « La Crimée […] a vocation à rester russe ».

8. L’Ukraine a longtemps été russe et Kiev fut la capitale de la Russie. « Lorsque, ministre des Finances, je suis allé en Union soviétique à la demande du général de Gaulle, j’ai été reçu par Khrouchtchev à Kiev ».

9. « Quel rôle la CIA a-t-elle joué dans la révolution du Maïdan ? »

10. « Quel est le sens de la politique systématiquement anti-russe menée par Barack Obama ? »

11. « La transition ukrainienne a un aspect peu démocratique. Ce sont des clans dirigés par des oligarques qui mènent le jeu ».

12. Les Etats-Unis « ont probablement soutenu et encouragé le mouvement insurrectionnel ».

13. La politique de sanctions contre la Russie viole le droit international.

14. « Qui peut s’arroger le droit, en effet, de dresser une liste de citoyens à qui l’on applique des sanctions personnelles sans même les interroger, sans qu’ils aient la possibilité de se défendre et même d’avoir des avocats ? »

15. Les sanctions contre la Russie portent atteinte aux intérêts de l’Europe et de l’Occident.

16. « Il serait irresponsable de souhaiter que l’économie russe s’effondre ».

17. « Pour l’Europe, les Russes sont des partenaires et des voisins ».

18. « L’Ukraine telle qu’elle est n’est pas en état de fonctionner démocratiquement ».

19. La solution à la crise ukrainienne doit passer par la création d’une confédération multiethnique « sur le modèle suisse des cantons, avec une partie russophone, une partie polonaise et une partie centrale. Un système à la fois fédéral et confédéral, sponsorisé par les Européens et soutenu par les Nations unies ».

20. Il est impossible que l’Ukraine entre dans le système européen.

21. « Les aspirations européennes de Kiev étaient un songe ».

22. « En tant qu’ancienne partie de la Russie, l’Ukraine ne peut pas être dans l’Union européenne ».

23. La place de l’Ukraine« est entre deux espaces, la Russie et l’Union européenne, avec lesquels elle doit entretenir des rapports normaux ».

24. Il est hors de question que l’Ukraine adhère à l’OTAN et la France a raison de s’y opposer.

25. L’Ukraine risque la faillite financière et sollicitera l’aide du FMI car l’Europe ne pourra pas lui apporter son concours.

Salim Lamrani

 Nota:

[1] Isabelle Lasserre, « Entretien avec Valéry Giscard d’Estaing », Politique internationale, juin 2015. http://www.politiqueinternationale.com/revue/article.php?id_revue=146&id=1346&content=synopsis

 Source : La Pluma, Salim Lamrani, 07-11-2015

36 réponses à 25 vérités de Valéry Giscard d’Estaing sur la crise russo-ukrainienne

Commentaires recommandés

belamicci Le 20 janvier 2016 à 03h03

De toute évidence l’insurrection ukrainienne s’est faite sous la houlette des Etats-Unis par CiA interposée afin de déstabiliser puis balayer le régime pro russe en place.Et quoi de plus naturel qu’ une partie de la population se soit rebellée étant historiquement pro russe et M le président Giscard d’Estaing a bien raison de rappeler que cet Etat faisait partie de la Russie, Crimée évidemment comprise.

Le jeu dangereux joué par les Américains est clair :faire en sorte que ce pays doit être défendu contre “l’hégémonie” russe ce qui est faux compte tenu de l’histoire de cette région .Comme toujours les Etats-Unis trouvent le bon prétexte afin de créer un conflit,cette fois à la frontière même de la Russie ce qui est plus qu’une provocation.

Non satisfaits d’armer le pouvoir illégal en place imposé par la force ,les Américains cherchent à assurer la défense de l’Ukraine par l’OTAN à défaut de son admission à l’Union Européenne que n’acceptera jamais la Russie.Pour ce faire le plan des Etats Unis est donc celui de l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN.

Quel est l’Etat dans le monde qui accepterait que son principal et lointain rival pour ne pas dire ennemi trouve la bonne occasion pour s’installer jusqu’aux portes mêmes de ses frontières ?
Les exemples ne manquent pas concernant ces ingérences inadmissibles depuis la fin de la seconde guerre mondiale .

Qui ne se souvient des 1500 anti castristes entrainés par la CIA débarqués à Giron dans la Baie des cochons à Cuba,opération préparée de longue date par les Yankees et qui pourtant avait lamentablement échoué le 15 avril 1961 en raison du refus du président Kennedy de fournir à la CIA la couverture aérienne nécessaire en raison de ses hésitations et des menaces de Kroutchev de s’attaquer à Berlin Ouest .

Pour revenir à l’Ukraine l’UE devenue le vassal des USA condamne “l’annexion” de la Crimée par la Russie malgré un référendum sans équivoque en plus de l’appartenance historique de ce territoire par la Russie .Les 27 poussés comme toujours par les Américains finissent par menacer puis par imposer des sanctions contre la Russie soit contre leurs propres intérêts .

L’exemple de la France qui a refusé de livrer les 2 Mistral commandés par Moscou en est un bel
exemple .
Les Etats-UNis sont les premiers fauteurs de troubles de la planète ,même l’Europe sous leur giron par le biais de l’OTAN n’échappe pas aux conséquences néfastes dues à cette alliance atlantiste de plus en plus néfaste .
Elle ne peut ni choisir sa politique ,ni ses partenaires commerciaux,ni crééer son propre système de défense commune ni de décider de son destin..

Des enquêtes sérieuses montrent que même ce flux migratoire, jamais égalé vers l’Europe en raison du chaos voulu par les USA au Moyen Orient, est le résultat d’un plan bien mûri afin de déstabiliser l’UE .Alors on peut dire sans trop de risque de se tromper que les fauteurs de troubles de la planète qui piétinent le droit international sont aussi les premiers fossoyeurs de l’Europe !

  1. Guillaume Besset Le 20 janvier 2016 à 01h06
    Afficher/Masquer

    Le point 19 est pour moi particulièrement important à faire connaître.


  2. EchoGMT7 Le 20 janvier 2016 à 01h10
    Afficher/Masquer

    La vieillesse n’est pas toujours un naufrage.
    Elle nous libère de l’autocensure du politiquement correct.
    Mais tous n’en profiteront pas, trop corrompus qu’ils sont.

    Je suis Giscard ! Moins le traité constitutionnel européen… quand-même.


    • Citoyen d'Aubrac Le 20 janvier 2016 à 15h34
      Afficher/Masquer

      Moins cette stupidité, ” la France ne pèse qu’1 % de la population mondiale”, propos pervers et faussement réaliste, destiné à justifier le fédéralisme européen, et qui a surtout jeté le trouble et le doute dans les têtes déjà décervelées des français des années 70…


      • SEBLEB Le 21 janvier 2016 à 09h46
        Afficher/Masquer

        Tout dépend de ce que l’on appelle poids.
        70 millions divisés par 7000 millions (7 milliards) font bien 0,01 soit 1 %.

        Appelez vous a pondérer notre poids quantitatif par quelque qualité mesurable faisant qu’un français pèserait plus qu’un Mauritanien ?


        • Citoyen d'Aubrac Le 21 janvier 2016 à 21h34
          Afficher/Masquer

          Citez moi les Nobels de ce (beau) pays). Et ce qui va avec.

          Le poids dont on parle, monsieur, ce n’est pas la masse, c’est la densité.


  3. belamicci Le 20 janvier 2016 à 03h03
    Afficher/Masquer

    De toute évidence l’insurrection ukrainienne s’est faite sous la houlette des Etats-Unis par CiA interposée afin de déstabiliser puis balayer le régime pro russe en place.Et quoi de plus naturel qu’ une partie de la population se soit rebellée étant historiquement pro russe et M le président Giscard d’Estaing a bien raison de rappeler que cet Etat faisait partie de la Russie, Crimée évidemment comprise.

    Le jeu dangereux joué par les Américains est clair :faire en sorte que ce pays doit être défendu contre “l’hégémonie” russe ce qui est faux compte tenu de l’histoire de cette région .Comme toujours les Etats-Unis trouvent le bon prétexte afin de créer un conflit,cette fois à la frontière même de la Russie ce qui est plus qu’une provocation.

    Non satisfaits d’armer le pouvoir illégal en place imposé par la force ,les Américains cherchent à assurer la défense de l’Ukraine par l’OTAN à défaut de son admission à l’Union Européenne que n’acceptera jamais la Russie.Pour ce faire le plan des Etats Unis est donc celui de l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN.

    Quel est l’Etat dans le monde qui accepterait que son principal et lointain rival pour ne pas dire ennemi trouve la bonne occasion pour s’installer jusqu’aux portes mêmes de ses frontières ?
    Les exemples ne manquent pas concernant ces ingérences inadmissibles depuis la fin de la seconde guerre mondiale .

    Qui ne se souvient des 1500 anti castristes entrainés par la CIA débarqués à Giron dans la Baie des cochons à Cuba,opération préparée de longue date par les Yankees et qui pourtant avait lamentablement échoué le 15 avril 1961 en raison du refus du président Kennedy de fournir à la CIA la couverture aérienne nécessaire en raison de ses hésitations et des menaces de Kroutchev de s’attaquer à Berlin Ouest .

    Pour revenir à l’Ukraine l’UE devenue le vassal des USA condamne “l’annexion” de la Crimée par la Russie malgré un référendum sans équivoque en plus de l’appartenance historique de ce territoire par la Russie .Les 27 poussés comme toujours par les Américains finissent par menacer puis par imposer des sanctions contre la Russie soit contre leurs propres intérêts .

    L’exemple de la France qui a refusé de livrer les 2 Mistral commandés par Moscou en est un bel
    exemple .
    Les Etats-UNis sont les premiers fauteurs de troubles de la planète ,même l’Europe sous leur giron par le biais de l’OTAN n’échappe pas aux conséquences néfastes dues à cette alliance atlantiste de plus en plus néfaste .
    Elle ne peut ni choisir sa politique ,ni ses partenaires commerciaux,ni crééer son propre système de défense commune ni de décider de son destin..

    Des enquêtes sérieuses montrent que même ce flux migratoire, jamais égalé vers l’Europe en raison du chaos voulu par les USA au Moyen Orient, est le résultat d’un plan bien mûri afin de déstabiliser l’UE .Alors on peut dire sans trop de risque de se tromper que les fauteurs de troubles de la planète qui piétinent le droit international sont aussi les premiers fossoyeurs de l’Europe !


    • caliban Le 20 janvier 2016 à 18h38
      Afficher/Masquer

      “un plan bien mûri afin de déstabiliser l’UE”

      Vous voulez dire “un plan bien mûri” pour ne pas être en mesure de chipoter à propos du Tafta ?


      • belamicci Le 20 janvier 2016 à 20h48
        Afficher/Masquer

        je n’ai pas compris votre réponse cher ami.Néanmoins les preuves existent que les Etats-Unis par leurs actions contribuent à déstabiliser l’UE.Comment appréciez vous l’aide consentie par la première puissance à Al Qaida puis aujourd’hui à l’Etat islamique dont les djihadistes sont équipés et formés par les agents de la CIA? De plus cette même puissance qui devrait être un modèle pour la planète protège la Turquie et les pays du Golfe dont l’Arabie saoudite ,des pays qui tous jouent double jeu.La Turquie n’est rien d’autre que la base arrière de l’EI pendant que l’Arabie finance et soutient idéologiquement ces barbares sanguinaires .Encore un exemple de déstabilisation: qui a fait pression sur Bruxelles pour faire adhérer les dix républiques de l’ex URSS?Qui fait pression encore aujourd’hui sur les Européens pour entamer des négociations en vue de l’adhésion de la Turquie alliée traditionnelle des USA?C’est encore les Américains et je ne pense pas que vous l’ignorez.Un dernier mot .Le chaos grâce au précieux concours de l’Etat islamique créé par les USA(se reférer à la déclaration du général français Desportes devant le Sénat) qui sévit dans tout le Moyen-Orient et voulu par les Etats-Unis a eu pour conséquence un flux migratoire en direction de l’Europe à l’ampleur jamais égalée.Cela n’est pas un facteur de déstabilisation ? l’UE a été au bord de l’éclatement plus divisée que jamais ,les frontières verrouillées ,Shengen balayé .Pendant ce temps les institutions de Bruxelles s’étaient distinguées par un mutisme complet sans précédent .Le monde venait de prendre conscience que cette Union n’était pas si solide que çà .Elle est depuis bien fragilisée et la question de l’adhésion de la Turquie finira par l’achever sauf un sursaut de ses dirigeants afin d’empêcher que cela se produise et pour ce faire rien de mieux que de repenser l’Europe ,une Europe nouvelle libre de disposer d’elle-même ,indépendante de l’influence pesante et agressive des Américains !


      • belamicci Le 20 janvier 2016 à 21h07
        Afficher/Masquer

        Si vous voulez parlez du libre écange transatlantique ,je vous promets que cela se fera au détriment encore des pays de l’UE un piège de plus .Les industries américaines notamment alimentaires déverseront sur le vieux continent toute leur saloperie et les règlementations en vigueur de ce côté ci de l’Atlantique finiront par céder devant les pressions US .Les conséquences seront aussi catastrophiques pour les productions européennes (l’ex de l’agriculture qui ne s’en est jamais remise en France).L’Otan et ce libre échange dont ne voulait pas et combien il avait raison, au départ le visionnaire De Gaulle


    • belamicci Le 20 janvier 2016 à 20h22
      Afficher/Masquer

      je vous remercie .Depuis que la France a réintégré l’OTAN sous Sarkozy elle se lance dans des guerres qui ne relèvent pas du tout de sa traditionnelle politique extérieure qui était appréciée dans le monde par l’ensemble des peuples épris de paix et de justice.Cette démarche était conforme à l’image qu’on se fait du pays des droits de l’Homme .Sarkozy a préféré à l’indépendance de la France prendre la place de “caniche” des USA laissée vide par Tony Blair.


      • tzyack Le 21 janvier 2016 à 18h36
        Afficher/Masquer

        Tout s’explique quand on sait que le jeune Sarko avait pour beau-père un ex-directeur de la CIA !


    • Alain Cavaillé Le 21 janvier 2016 à 14h53
      Afficher/Masquer

      Absolument d’accord. Rien à ajouter, merci !


  4. belamicci Le 20 janvier 2016 à 03h11
    Afficher/Masquer

    correction en raison d’une répétition

    dans l’avant dernier paragraphe de mon commentaire ci-dessus il fallait lire :

    -Les Etats-UNis sont les premiers fauteurs de troubles de la planète ,même l’Europe sous leur giron par le biais de l’OTAN n’échappe pas aux conséquences néfastes dues à cette alliance atlantiste-fin de phrase

    prière m’en excuser.merci


  5. Well Le 20 janvier 2016 à 05h08
    Afficher/Masquer

    « Il est toujours joli, le temps passé »
    « Un’ fois qu’ils ont cassé leur pipe »
    « On pardonne à tous ceux qui nous ont offensés »
    « Les morts sont tous des braves types »

    Bon, il n’est pas encore mort.
    Mais ça lui est facile de dire ça maintenant qu’il n’est pas aux manettes, comme Gerhard Schröder côté allemand. Qu’aurait-il (qu’auraient-ils) fait dans le cas contraire ? Englué comme tous dans des alliances prioritaires avec le grand allié? J’aurais demandé à voir.

    C’est la mode de regretter les anciens, on remonte même à De Gaulle. Or, je n’ai pas de souvenir extraordinaire de leur passage à tous, depuis De Gaulle à tous ceux qui lui ont succédé. En fait, je n’ai jamais vu mon poulain au pouvoir.


    • belamicci Le 20 janvier 2016 à 08h59
      Afficher/Masquer

      bonjour .Bien vu .En effet quand on n’est plus au pouvoir on peut toujours causer et dire ce qu’on n’a pas été capable de faire par manque de vision ou souvent par manque de courage politique!


  6. XYZT Le 20 janvier 2016 à 05h23
    Afficher/Masquer

    Le point 3 des vérités de M. VGE est une erreur historique :
    La Biélorussie et l’Ukraine font partie des nations membres fondateurs du système des Nations unies

    link to un.org

    L’intention prêtée à Khrouchtchev fut celle de Staline (un Géorgien, pas un Ukrainien!)http://www.un.org/fr/members/growth.shtml


    • JMD Le 20 janvier 2016 à 19h47
      Afficher/Masquer

      (et pourquoi la Crimée pourrait avoir été russe depuis 1991…)
      link to les-crises.fr

      Voir le paragraphe la communauté internationale reconnaît la souveraineté de l’Ukraine depuis 1945
      “Le référendum de 1991 a réglé juridiquement la question de la Crimée: la Crimée est légalement sortie d’Ukraine ce jour là . La similitude des chiffres en 1991 et 2014 est d’ailleurs frappante.”


  7. Nerouiev Le 20 janvier 2016 à 05h47
    Afficher/Masquer

    Les 25 vérités de VGE, extrêmement bien vues et bien pensées, ressemblent à une sorte d’acte de contrition à un âge avancé. En effet, c’est lui qui, très pro atlantiste, était à l’origine de la création des Young Leaders, finalement mis en place par Mitterrand en 1981, et qui génèrent en France une armée de politiciens dominants entièrement tournés vers Washington.


    • Chevrier Michèle Le 20 janvier 2016 à 07h00
      Afficher/Masquer

      C’est Giscard qui a commencé, Mitterrand a accentué, ils sont responsable.


  8. Kiwixar Le 20 janvier 2016 à 06h52
    Afficher/Masquer

    Je me suis arrêté au titre. Je n’aime pas qu’on me présente l’opinion de quelqu’un comme ses “vérités”, même si je suis sans doute d’accord avec VGE sur l’Ukraine. Des questions (9 et 10)(bon, je ne me suis pas complètement arrêté au titre) ne peuvent être des “vérités”.

    Mal nommer les choses c’est ajouter aux malheurs du monde, et le XXIe siècle démarre sur des chapeaux de roues pour être le “siècle du mensonge”… enfin, les premières décennies du moins, parce que pour les 8 dernières, la réalité (économique, écologique, migratoire, limites des ressources, famines) se confrontera au déni des populations.


  9. franek Le 20 janvier 2016 à 08h47
    Afficher/Masquer

    CRAINS L’UKRAINE

    Voilà un autre problème
    Celui-ci s’appelle Ukraine
    Vaste vase à fèces
    Dont l’odeur de fesses
    Nous prend la tête et le nez
    Que l’on a toujours bouché.
    Ah, qu’ils sont beaux ces bobos
    Démocrates moins que gogos!!
    Le feu était orange hier,
    Le rouge de l’est bien fier
    Vient s’y mettre au vert,
    L’affrontement s’est ouvert
    Sur quelques rides des cocus
    Des espoirs toujours déçus.
    De l’autodétermination
    D’un peuple sans aucune raison,
    Inculte à la démocratie
    Nourri au lait gazeux de la Russie,
    Cherchant maintenant le pain
    Des frères européens.
    L’oncle Sam met de l’eau
    Dans le gaz soignant son ego
    Et sa haine des ex communistes
    Pour prouver au monde qu’il existe!!
    Bien sûr l’Europe désunie
    Fait le jeu des États-Unis
    Et récolte tous les ennuis
    Faut payer pour des faux amis.
    L’UE devient un bloc d’argile
    A recueillir les plus fragiles
    D’un monde chassant le fric
    Même problème que l’Afrique.
    Laissons les peuples disposer d”eux mêmes
    Comme ça on prouve qu’on les aime!!!
    On a l’air fin d’être le souteneur
    De tous ces fous dictateurs
    Mais en fait on fait la pute
    Mettant le ballon dans son but!!

    11-02-2015 (Chroniques amères)


  10. Charlie Bermude Le 20 janvier 2016 à 08h58
    Afficher/Masquer

    Que du bon sens ces 25 réponses . Pourtant dans le contexte actuel çà fait l’effet d’un point de vue de Martien .
    A contrario celà met en valeur , le travail de décervelage en cours , la mauvaise foi et les intentions malignes de nos autorités et le prix de la note finale qui sera à notre charge .
    D’une certaine maniére la dette colossale qui siffle sur nos tétes donne la mesure du mensonge .


  11. Guillaume Le 20 janvier 2016 à 09h59
    Afficher/Masquer

    Même si ses paroles semblent justes, je ne peux oublier qu’il est l’un des instruments de notre misère:
    Pour rappel:
    Loi de janvier 1973 sur la Banque de France link to fr.wikipedia.org


    • Spectre Le 20 janvier 2016 à 12h46
      Afficher/Masquer

      La réalité est beaucoup plus compliquée que cela… link to fr.scribd.com


      • Bozi lamouche Le 20 janvier 2016 à 13h28
        Afficher/Masquer

        beaucoup de bla-bla dans cet article…la réalité est que les dettes souveraines sont le fruit de l’obligation qu’ont les états à se financer sur les marchés…non ?


        • tzyack Le 21 janvier 2016 à 18h43
          Afficher/Masquer

          Quelles dettes ????
          « Une journée maussade dans un petit bourg humide au fin fond de la Grèce.
          Il tombe une pluie battante et les rues sont désertes. Les temps sont durs, le pays est très endetté, tout le monde vit à crédit.
          Arrive un riche touriste allemand. Il arrête sa belle grosse voiture devant le seul hôtel de la ville et il entre.
          Il pose un billet de 200 Euro sur le comptoir et demande à voir les chambres disponibles afin d’en choisir une pour la nuit. Pour 200 Euro, le propriétaire de l’établissement lui donne toutes les clés et lui dit de choisir celle qui lui plaira.
          Dès que le touriste a disparu dans l’escalier, l’hôtelier prend le billet de 200 Euro, file chez le boucher et règle la dette qu’il a envers celui-ci.
          Le boucher se rend immédiatement chez l’éleveur de porcs à qui il doit 200 Euro et rembourse sa dette.
          L’éleveur, à son tour, s’empresse de régler sa facture à la coopérative agricole où il se ravitaille en aliments pour le bétail.
          Le directeur de la coopérative se précipite avec le billet au pub pour régler son ardoise.
          Le barman glisse le billet à la prostituée qui lui fournit des services à crédit depuis un moment.
          La fille, qui occupe à crédit les chambres de l’hôtel avec ses clients, court acquitter sa facture chez notre hôtelier qui pose le billet sur le comptoir, là où le touriste l’avait posé auparavant.
          Le touriste allemand redescend l’escalier, annonce qu’il ne trouve pas les chambres à son goût, ramasse son billet de banque et s’en va !
          Dans cette histoire, personne n’a rien produit, personne n’a rien gagné, mais plus personne n’est endetté. Ainsi va l’économie ! »


    • tzyack Le 21 janvier 2016 à 18h42
      Afficher/Masquer

      N’oubliez pas que Pompidou fut fondé de pouvoir des Rothchild


  12. MicMax Le 20 janvier 2016 à 10h34
    Afficher/Masquer

    Les “vérités” numéros 19 et 20 de Giscard d’Estaing sont contradictoires. Comment veut-il que “les Européens” (qui au juste?) sponsorisent cette confédération multi-éthnique en Ukraine si, selon lui-même, “iI est impossible que l’Ukraine entre dans le système européen.” !!! que veut-il dire ? que les États européens “colonisent” l’Ukraine tout en la gardant à distance – au moins officiellement – de leurs institutions ? et dans quel but ? depuis quand un État-colonisateur est un État-samaritain ?


  13. JacquesJacques Le 20 janvier 2016 à 11h29
    Afficher/Masquer

    L’intelligence et le réalisme ne seraient-ils venus que tardivement à notre ancien chef d’Etat ? Il a grandement participé par son absence de stature à notre décadence. Avec d’autres ! Cet homme mesure-t-il son absence de conscience passée ?


  14. yann Le 20 janvier 2016 à 13h50
    Afficher/Masquer

    VGE restera dans l’histoire comme le plus grand fossoyeur de la nation française. Je ne citerai pas toutes ses erreurs à lui et à Raymond Barre l’importateur du néolibéralisme en France. Je n’ai aucun respect pour lui, il ferait bien mieux de rester silencieux et d’arrêter d’enquiquiner les jeunes générations auxquelles il a tant contribué à obscurcir l’avenir.
    Il avait hérité d’une nation forte et indépendante, il en a fait une colonie germano-américaine peuplée de chômeurs sans avenir.


    • belamicci Le 20 janvier 2016 à 14h47
      Afficher/Masquer

      Pour mémoire la majorité des Français était révoltée contre le président et son premier ministre car en politique intérieure c’était le complet échec.On pouvait lire sur la chaussée partout à la peinture
      “ni Giscard ni plan Barre ,une seule solution,la révolution”


  15. Catherine Le 20 janvier 2016 à 14h40
    Afficher/Masquer

    Ils sont nombreux les anciens (ir)responsables qui critiquent ce qu’ils ont pratiqué quand ils avaient le pouvoir.

    Ce qui prouve bien qu’ils n’ont pas eu l’audace de renoncer à être des poissons morts qui se laissent entrainer par le courant pour la seule raison qu’ils couraient après cette puissance illusoire.

    A un âge avancé et sortis du système politique, ils sont plus “vrais”.

    Tant mieux et il ne faut pas hésiter à mettre en avant ces avis qui ont tout de même leur valeur.

    Souvenons nous des propos de M Rocard, ancien ministre des finances et premier ministre :

    link to youtube.com


  16. Fool Prophet Le 20 janvier 2016 à 21h50
    Afficher/Masquer

    Et alors, on lui fait quoi parce qu’il a contribué il y a QUARANTE ANS au bazar ?
    A un moment où il était pour le moins difficile d’avoir une image précise du résultat auquel on en est arrivé là.

    Parce qu’il y a contribué alors, il n’a pas le droit à une certaine forme de repentance et à une tentative de rédemption en profitant du prestige de sa fonction passée pour donner un avis qui tranche singulièrement avec la doxa actuelle ?

    Ces avis, les siens, ceux de Schroder ou des deux Helmut, parce qu’ils sont précisément issus du sérail et donc du mainstream ne sont que plus fortes confirmations de tout ce que l’effort de réinformation de sites tels que les crises ou d’autres apportent depuis des années.

    Il faut savoir jeter au pot ses anciennes animosités sans doute justifiées et se projeter dans l’avenir en se servant de toutes ces contributions qui permettent d’esquisser avec une certaine force ce qui a mal tourné depuis.
    Très franchement, dans mon entourage professionnel, ces témoignages multiples de “mondialistes repentis” me sont toujours très utiles pour aider à retourner peu à peu les gens sur leurs croyances passées…
    Après, une fois qu’ils ont commencé à être un petit peu travaillés au corps… on peut passer à Berruyer ;^)


  17. vinel Le 20 janvier 2016 à 23h45
    Afficher/Masquer

    Pour ce qui concerne mon analyse globale,je rejoints de nombreux commentaires et V Giscard d’Estaing:
    les USA créent des troubles et guerres loin de leur territoire.
    Ils se comportent comme les propriétaires de la planète.
    Tout ce qu’il ne peuvent posséder totalement,les néocons créent des sanctions pour affaiblir et s’implanter.
    En ce moment toute la presse néolibérale tape sur Poutine et la Russie.
    Pas d’illusion.Le mot d’ordre a été donné.
    Quant à nous européens,pensons à TAFTA qui se discute en secret et qui va nous submerger et nous faire régresser de 50 ans au profit des multinationales et de la finance.
    Le moment est venu de penser vraiment à nous européens , de nous unir en dehors des élites actuelles . Notre avenir est très sombre!


  18. arkantz Le 21 janvier 2016 à 08h42
    Afficher/Masquer

    Mettant de côté le jugement à propos de VGE, notons la logique de son appréciation de la situation de l’Ukraine.


  19. Roiwik Le 25 janvier 2016 à 18h36
    Afficher/Masquer

    il faut rappeler que les USA ont été le premier pays a pratiqué le génocide de peuple américain indien pour leur piqué leur terrain et leurs ressources et les rayer de la carte ! L’expansionnisme US a continué et continue depuis plusieurs siècles à travers le monde pour piquer leur ressource , a provoqué des guerres pour diviser et régner ,c’est vraiment une honte à notre époque !….. le grand Charles ne les aimait pas il avait mille fois raison !


Charte de modérations des commentaires