Un truc me fascine vraiment, comme l’heure que je viens de passer (et c’est assez fréquent).

Je ne suis pas journaliste, et n’ai pas la moindre formation approchante. Mais souvent, je lis un papier qui me semble étrange, je décide de passer du temps à contrôler, et bingo, 3 fois sur 4, je tombe sur des trucs – comment dire ? Ah oui : – énormes…

Donc, hier, je vois ça sur l’Obs :

Bon, le mot magique : AFP, donc l’Obs, n’y est pour rien, et a simplement recopié la dépêche telle quelle – le travail du journaliste du copiste se résumant là à trouver une image, comme on l’a vu plusieurs fois. (oui, un peu “endommagée” la maison, c’est à dire plus qu’abimée mais surtout pas détruite, hein…).

Cela signifie en gros qu’il n’y a plus qu’un seul organe de presse officiel dans le pays – l’AFP – recopié par tous les journaux, ce qui me semble poser un léger souci – mais tout le monde s’en moque.

Bref, c’est l’image qui m’a arrêté, je trouve piquant que l’Obs montre une maison détruite (par l’armée bien entendu, et ce n’est évidemment pas précisé) et semble s’indigner que “des renforts arrivent”…

Ce qui m’a fait sursauter c’est le :

“L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclarée samedi soir “très inquiète” de la présence de convois militaires et de chars dans l’Est rebelle. “Plus de 40 chars et camions” ont été vus circulant sur une voie rapide

Bon, j’aurais pu passer outre, comme je le fais 50 fois par jour, mais là, je décide donc de creuser, un peu interloqué par le fait que :

  • l’OSCE semble accuser clairement les Ukrainiens pro-Donetsk de se défendre ;
  • je me demande pourquoi on parle de “40 chars et camions” – pourquoi pas “82 000 chars, camions, autos, vélos et brouettes” ;
  • et que des chars sur une voie rapide en ville, euh, ça semble un peu bizarre…

Donc on a en 24 heures pour les “40 chars et camions” sur Google :

700 pages de grands médias, je cote : L’Express, I Télé, l’Obs, Sud Ouest, RTL, Les Echos, Libération, La Nouvelle république, France Inter, France 24, France Télévision, L’Yonne, La Croix, Le Berry, LaLibre.be, 20 Minutes, La Voix du Nord, Le Point, Euronews, Le courrier Picard, L’Internaute, Romandie.com, Le Parisien, La voix du Nord, Orange, Boursorama, La Montagne, Notre temps, Corse Matin, TV5 Monde, etc.

(moi, ça me fait flipper, mais passons)

Je retrouve assez facilement la dépêche AFP ici. Je vous la livre, et on la commentera :

Ukraine: d’importants renforts en armes lourdes arrivent à Donetsk

D’importants renforts en armes lourdes sont arrivés dimanche à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine où les bombardements ont connu une intensité inhabituelle dans la nuit sur fond de craintes d’une nouvelle offensive.

Une semaine après les élections séparatistes organisées au grand dam de Kiev et des Occidentaux sur les territoires aux mains des rebelles et qui ont mis en cause les accord de paix conclus en septembre, les hostilités ne connaissent pas de répit dans ce conflit de près de sept mois qui a fait plus de 4.000 morts selon l’ONU.

Des journalistes de l’AFP ont vu en début d’après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d’une vingtaine de camions militaires sans plaque d’immatriculation, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

Un habitant a indiqué à l’AFP avoir vu passer vers 09H00 (06H00 GMT) sept canons automoteurs en direction de la zone de l’aéroport, l’un des principaux points chauds que l’armée ukrainienne et les séparatistes se disputent depuis des mois, et de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk.

Dans la nuit, Donetsk a été secoué par des tirs d’artillerie à proximité du centre et qui se poursuivaient le matin avec moins d’intensité.

– Chars, canons, camions –

L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclarée samedi soir “très inquiète” de la présence de convois militaires et de chars dans l’Est rebelle. “Plus de 40 chars et camions” ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l’OSCE présents en Ukraine pour surveiller l’application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque russe Kamaz, sans plaque d’immatriculation, transportaient des canons de 122 mm et du personnel en uniforme vert foncé sans insigne. Six camions-citernes les accompagnaient.

Les observateurs de l’OSCE ont également vu “un convoi de neuf chars –4 T72 et 5 T64–” se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

“L’OSCE n’a pas indiqué l’appartenance de ces équipements et de troupes, mais les militaires ukrainiens n’ont aucune doute là-dessus”, a déclaré dimanche le porte-parole militaire Andriï Lyssenko dans une claire allusion à la Russie.

Il a dit craindre des “provocations” visant à “créer un prétexte pour l’introduction dans le Donbass de soi-disant forces du maintien de la paix russes”.

Les agences publiques russes ont en revanche indiqué que les équipements appartenaient aux insurgés, en citant des chefs rebelles.

Les autorités ukrainiennes, qui accusent Moscou d’armer les rebelles et d’envoyer des troupes régulières dans l’Est, avaient dénoncé vendredi l’entrée à partir de la Russie de dizaines de chars, de pièces d’artillerie et de troupes.

Ces informations n’ont été confirmées ni par les Etats-Unis ni par l’Otan, l’Alliance parlant cependant d’une “concentration accrue de troupes” russes à la frontière avec l’Ukraine.

– ‘Nouvelle Guerre froide’ –

Déclenchée il y a près d’un an par un mouvement de contestation pro-européenne à Kiev réprimé dans le sang et ayant entraîné la chute du régime prorusse, la crise ukrainienne est à l’origine de la pire dégradation des relations entre Moscou et l’Occident depuis la fin de la Guerre froide.

Depuis l’annexion de la Crimée en mars, la Russie est frappée de lourdes sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu par un missile en juillet, avec 298 personnes à bord, au-dessus du territoire contrôlé par les séparatistes prorusses dans l’Est.

Le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a estimé samedi que le monde était “au bord d’une nouvelle Guerre froide”.

“On voit de nouveaux murs. En Ukraine, c’est un fossé énorme qu’ils (les pays de l’Otan, ndlr) veulent creuser”, a-t-il déclaré en marge du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin.

En visite en Ukraine samedi, le ministre néerlandais des Affaires étrangères Bert Koenders, dont le pays est chargé de l’identification et de l’enquête sur le crash du Boeing malaisien qui effectuait le vol Amsterdam-Kuala Lumpur, a pour sa part dénoncé les élections séparatistes “illégales” et estimé qu’il n’y avait “pas de raisons de lever les sanctions” contre la Russie.

Les pays européens doivent examiner de nouveau leur stratégie face à la Russie le 17 novembre.

nm-neo/phy/ia (Source)

Petit rappel sur les “Valeurs et engagements” de l’AFP

Extrait du site de l’AFP :

L’AFP est l’un des grands médias mondiaux grâce à son réseau, à la compétence de ses journalistes et de ses techniciens mais aussi parce qu’elle a depuis longtemps fait siennes des valeurs fondamentales.

La vérité, l’impartialité et le pluralisme sont ainsi les règles d’or de l’Agence France-Presse.

Ces valeurs sont la garantie d’une information rigoureuse, vérifiée et dégagée de toute influence politique ou commerciale.

La vérité

La vérification rigoureuse des faits et leur explication claire sont les plus sûrs moyens d’approcher de la vérité. Nous veillons également au caractère complet de toute information : l’omission d’un élément significatif risque d’en fausser le sens. Les spéculations et les rumeurs n’ont pas de place dans nos services, à moins qu’elles provoquent des conséquences tangibles réelles.

La correction des erreurs, même découvertes longtemps après leur apparition, est obligatoire. Elle participe du même respect de la vérité.

L’impartialité

L’objectivité est un idéal difficile à atteindre. La seule hiérarchisation des faits, inévitable, peut orienter le jugement du lecteur. Cela ne nous empêche pas d’être aussi rigoureusement neutres que possible. De par son statut, l’AFP est indépendante du gouvernement français et de tout groupe d’intérêts politiques ou économiques. Aucun utilisateur des informations de l’AFP ne doit pouvoir y déceler une opinion sur les faits présentés. Et le journaliste doit avoir la conviction intime de rendre compte de l’événement sans l’altérer.

Le pluralisme

Beaucoup de nouvelles portent sur des conflits et des confrontations d’idées. Notre devoir est de présenter les positions de toutes les parties concernées, sans favoriser quiconque. Si cela s’avère impossible dans l’immédiat, nos tentatives de joindre tous les protagonistes doivent être signalées dans le corps de l’information. Et répétées à la première occasion.

Deux valeurs accessoires revêtent également une grande importance. L’exigence de clarté n’a pas besoin d’être précisée. La rapidité est tout aussi important pour nos clients. Mais elle doit être subordonnée à la vérité, autrement dit à l’exactitude et à la fiabilité de l’information, toujours prioritaires. Nous devons poursuivre les deux objectifs en même temps, être rigoureux et rapides.

Le respect de ces principes dans un monde menacé par l’inflation de nouvelles de provenance et de qualité incertaines constitue un argument de poids auprès de nos abonnés qui paient pour recevoir des informations dignes de foi.

Commentaire pour aider à la formation du stagiaire de l’AFP

Très chers nm-neo/phy/ia (si quelqu’un peut les avoir, je serais preneur des noms, merci).

J’ai bien lu votre dépêche, tout à fait au niveau de votre travail habituel – à savoir bâclé, imprécis, voire (inconsciemment ?) manipulatoire, et en violation flagrante des engagements de l’AFP.

Comme je n’imagine pas que des journalistes chevronnés se cachent derrière nm-neo/phy/ia, j’en déduis que c’est donc un stagiaire tout juste sorti de l’école. (en fait, c’est en général les initiales du rédac en chef, puis du chef de service, puis du desk puis du rédacteur – mais ici, on va garder NéoPhy, car ça sonne tellement bien pour un stagiaire),

Cher Néophy, je me propose donc de commenter ta dépêche pour te montrer les nombreuses erreurs et manquements réalisés. Tu m’excuseras, je ne suis qu’actuaire, sans formation de journaliste, mais bon, cela devrait néanmoins t’aider un peu…

D’importants renforts en armes lourdes sont arrivés dimanche à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine où les bombardements ont connu une intensité inhabituelle dans la nuit sur fond de craintes d’une nouvelle offensive.

  • Il doit rester 500 000 habitants à Donestk. 40 camions, ce n’est pas “d’importants renforts”, ce sont des renforts.
  • Néophy, je te rappelle l’engagement “d’être aussi rigoureusement neutres que possible”. “Séparatiste prorusse”, CE N’EST PAS NEUTRE DU TOUT. Je n’ai pas entendu parler de “séparatistes catalans profrançais” ou je ne sais quoi ce week end. Ces gens sont ukrainiens, d’Ukraine – et oui, russophones.
  • Par curiosité, pour toi, une “offensive” a lieu à partir de combien de bombardements d’intensité inhabituelle ?
  • Et, euh, c’est quoi un bombardement d’une intensité habituelle d’une ville de 500 000 habitants, juste pour savoir ?
  • Tu te rends compte qu’avec ton charabia, on ne sait plus qui attaque et qui se défend ?

Alors comme je suis gentil, je veux bien te rédiger une dépêche bien plus en phase avec les “valeurs et engagements de l’AFP” – tu peux recopier, c’est copyleft…

Des renforts en armes lourdes sont arrivés dimanche à Donetsk, capitale de la République autoproclamée du même nom, dans l’est de l’Ukraine. Cette ville a de nouveau été bombardée dans le nuit par l’armée ukrainienne, cette fois avec une intensité particulièrement forte. Les habitants craignent une nouvelle offensive de l’armée.

Une semaine après les élections séparatistes organisées au grand dam de Kiev et des Occidentaux sur les territoires aux mains des rebelles et qui ont mis en cause les accord de paix conclus en septembre, les hostilités ne connaissent pas de répit dans ce conflit de près de sept mois qui a fait plus de 4.000 morts selon l’ONU.

  • scuse, mais des “élections séparatistes” ce n’est ni très français, ni très juste
  • oulà, “au grand dam” – je salue l’effort pour élever la qualité linguistique. Hélas, évite si tu ne maitrises pas à fond le français et que tu veux juste épater la galerie. “Au grand dam de qqun” signifie uniquement “à son préjudice, à son détriment”, (Larousse est ton ami), et non pas, erreur fréquente, “à son déplaisir”… [Pour ta culture, le dam était le “châtiment des damnés, qui consiste dans la privation éternelle de la vision béatifique de Dieu” – donc non, les Ukrainiens ne nous ont pas damnés…]
  • faut apprendre à mieux écrire aussi, arrête avec tes phrases à rallonge imbitables, merci
  • Tu indiques donc que “les élections […] ont mis en cause les accords de paix”. Je ne sais pas si tu mesures bien l’importance et les conséquences de ce que tu écris.

Je te l’accorde, tu n’es pas le seul à le penser :

Mais par chance, Néophy, tu n’es pas la petit télégraphiste de John Kerry, tu es jour-na-lis-te ! Et par chance à l’AFP, avec l’engagement “d’être aussi rigoureusement neutres que possible”. Et donc, tu aurais dû aller sur le site du Ministère des Affaires Étrangères de Russie, qui contrairement aux déclarations péremptoires non justifiées des Américains, a pris la peine de justifier longuement son point de vue le 29/10 :

In accordance with the Minsk agreements reached in September this year by representatives of the President of Ukraine and the self-defence forces of southeastern Ukraine with the mediation of Russia and the OSCE, these elections can be held between 19 October and 3 November of this year.

The argument that the law on a special self-government procedure for these regions, which Petr Poroshenko signed on 16 October, has set 7 December as the election date contradicts the Minsk agreements. This date, 7 December, was added to the law arbitrarily and unilaterally, without consulting the self-defence forces.

Moreover, this law cannot be applied in practice because it does not identify the area it applies to. The issue of identification has been suspended pending an additional decision by the Verkhovna Rada, which cannot be taken because Kiev has withdrawn its signature from the document that set out the disengagement line between the Ukrainian and the self-defence forces. The situation has been further complicated by the Ukrainian Interior Ministry’s refusal to implement the 16 October law signed by Petr Poroshenko.

Kiev has also violated other provisions of the Minsk agreements. It continues to bomb the regions controlled by the self-defence forces contrary to the ceasefire terms. It has not adopted, contrary to its pledge, acts on amnesty and security guarantees for the representatives of the self-defence forces that attended the Minsk talks. It has not honoured the provisions on the decentralisation of authority and continuation of a nationwide dialogue. The Kiev government is not fulfilling its commitment to improve the humanitarian situation in Donbass and is creating artificial obstacles to the delivery of humanitarian aid from Russia.

The Minsk agreements also stipulate the adoption of an economic revival programme for Donbass. But politicians in Kiev said after the parliamentary election [on 26 October] that this assistance would be provided only to those regions in southeastern Ukraine that accept Kiev’s authority, which directly contradicts the letter and spirit of the Minsk Protocol.

Alors comme je ne sais pas trop qui a raison, (amusant, les fameux accords de Minsk ne semblent être disponibles qu’en russe ! Merci l’OSCE) on va rester neutre, hein !

Allez, je me lance :

Une semaine après les élections organisées sur les territoires indépendantistes, reconnues par Moscou mais pas par Kiev ni par les Occidentaux, les hostilités ne connaissent pas de répit dans ce conflit de près de sept mois qui a fait plus de 4 000 morts selon l’ONU – essentiellement des civils ukrainiens russophones.

Des journalistes de l’AFP ont vu en début d’après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d’une vingtaine de camions militaires sans plaque d’immatriculation, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

Un habitant a indiqué à l’AFP avoir vu passer vers 09H00 (06H00 GMT) sept canons automoteurs en direction de la zone de l’aéroport, l’un des principaux points chauds que l’armée ukrainienne et les séparatistes se disputent depuis des mois, et de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk.

Dans la nuit, Donetsk a été secoué par des tirs d’artillerie à proximité du centre et qui se poursuivaient le matin avec moins d’intensité.

Euh, sérieusement, tu t’y connais sur la législation de l’immatriculation des véhicules militaires en Ukraine toi ?

Précise mieux les choses, en ayant au cœur le souci que le lecteur comprenne bien steplé :

Des journalistes de l’AFP ont vu en début d’après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d’une vingtaine de camions militaires sans plaque d’immatriculation, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

Un habitant a indiqué à l’AFP avoir vu passer vers 09H00 (06H00 GMT) sept canons automoteurs en direction de la zone de l’aéroport, l’un des principaux points chauds que l’armée ukrainienne et les indépendantistes se disputent depuis des mois, et de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk.

Dans la nuit, Donetsk a été secoué par des tirs d’artillerie à proximité du centre, venant probablement de l’armée, et qui se poursuivaient le matin avec moins d’intensité.

– Chars, canons, camions –

L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclarée samedi soir “très inquiète” de la présence de convois militaires et de chars dans l’Est rebelle.Plus de 40 chars et camions” ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l’OSCE présents en Ukraine pour surveiller l’application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque russe Kamaz, sans plaque d’immatriculation, transportaient des canons de 122 mm et du personnel en uniforme vert foncé sans insigne. Six camions-citernes les accompagnaient.

Les observateurs de l’OSCE ont également vu “un convoi de neuf chars — 4 T72 et 5 T64 –” se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

C’est là où on va rire…

Donc l’OSCE est inquiète que des convois militaires se trouvent du coté des pro-Donetsk, et “40 chars et camions” se trouvaient à Makiïvka… + 9 chars à Donetsk ?

OK, allons voir la dépêche de l’OSCE (vous vous dites là, noooon, ce serait trop énorme !!! ?):

Summary

In the city of Donetsk and in Makeevka (25km north-east of Donetsk city), in “DPR”-controlled territory, the SMM (Special Monitoring Mission) observed convoys of heavy weapons and tanks. At the time of reporting, the SMM could hear heavy, outgoing shelling to the north and northwest of the city’s outskirts, which had started at 14:45hrs.

Detail

At 13:55hrs, on the eastern outskirts of Makeevka (25km north-east of Donetsk), within territory under control of the “Donetsk People’s Republic” (“DPR”), the SMM observed a convoy of more than 40 trucks and tankers moving west on highway H-21.

Of these 19 were large trucks – Kamaz type, covered, and without markings or number plates – each towing a 122mm howitzer and containing personnel in dark green uniforms without insignia. Fifteen were Kraz troop carriers. The SMM was on the move and could therefore not ascertain the contents of these. The remaining six were small fuel tankers, fitted with cranes. The SMM observed an unmarked BTR armoured personnel carrier leading the convoy, with a tarpaulin over the gun.

At 15:20hrs, at the intersection of Leninskyi Street and Kuprin Street (7km south-west of Donetsk city centre) the SMM observed a convoy of nine tanks – four T72 and five T64 – moving west, also unmarked.

Ouille ouille ouille – la boulette : “40 trucks and tankers”…

Tankers, comment dire ? WordReference est aussi ton ami ?

Camion-citerne… Ouille ouille ouille – la boulette…

Il y avait donc seulement “40 camions et camions-citernes” à Makeevka, aucune trace de chars…. C’est ballot.

En plus, c’est pas très compliqué… Pour mémoire, un char :

et un camion-citerne :

Mais bon, ils abusent à l’OSCE, de parler de camions-citernes (tankers) et de chars (tanks) dans la même dépêche… Ils ne pensent pas que des stagiaires français vont la lire…

Euhhh, mais d’ailleurs, je pense à un dernier truc. Bon, ok, tu parles anglais comme une vache espagnole. Mais comment se fait-il que dans ton esprit, toi qui as montré toutes tes qualités de copiste (tu peux bosser à l’Obs ou ailleurs) dans la reprise mot pour mot de la dépêche OSCE (qui je rappelle est loin d’être totalement neutre) et de ses insinuations, comment arrives-tu à transformer dans ton esprit “40 camions et chars” en “40 chars et camions” ? Parce que tu comprends bien que le lecteur va surtout entendre “40 chars” ce qui commence à faire vraiment beaucoup…

Allez, cadeau :

Pour fini, il y avait une seconde dépêche OSCE :

Bern, November 8, 2014 – With reference to the latest reporting of the OSCE Special Monitoring Mission regarding shelling and its victims in Donetsk and the appearance of convoys of heavy weapons and tanks in territory controlled by illegally armed groups, Swiss Foreign Minister and OSCE Chairperson-in-Office said he was very concerned about a resurgence of violence in the eastern regions of Ukraine and about activities leading to more fragility instead of further stabilization of the situation.

He urged all sides to act responsibly and to do all in their power to further consolidate the ceasefire. It is decisive that all sides strictly observe the commitments made in the framework of the Minsk protocol and memorandum and stay away from acts which could lead to new escalation, he added. The CiO thanked the SMM for its substantial reports and concluded by calling on all sides to provide conditions that allow for unhindered SMM monitoring, including by means of UAVs, in accordance with both the SMM mandate as approved by 57 OSCE participating States and the Minsk arrangements.

Hmmm, ce n’est donc pas “l’OSCE” qui s’est inquiétée, mais son président, et il s’inquiete du retour de la violence, mais clairement des 2 parties. Néophy, il faudra donc que tu m’expliques ta phrase “L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclarée samedi soir “très inquiète” de la présence de convois militaires et de chars dans l’Est rebelle.” parce que je lis pas ça du tout dans la dépêche, et que ta phrase semble montrer un biais évident, en contradiction avec les valeurs de l’AFP…

Bref, je te conseille :

– Chars, canons, camions –

Le Président de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclaré samedi soir “très inquiet” du retour de la violence dans les régions orientales de l’Ukraine. Rappelons que l’armée ukrainienne a repris ses tirs contre les zones indépendantistes et qu’ont été observés des convois militaires et de chars dans les zones indépendantistes. “Plus de 40 camions” ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l’OSCE présents en Ukraine pour surveiller l’application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque russe Kamaz, sans plaque d’immatriculation, transportaient des canons de 122 mm et du personnel en uniforme vert foncé sans insigne. Six gros camions-citernes les accompagnaient.

Les observateurs de l’OSCE ont également vu “un convoi de neuf chars — 4 T72 et 5 T64 –” se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

Tu enlèves donc les éléments de propagande évidente visant à faire croire qu’il s’agit de matériel et de personnes russes – sauf si tu as des preuves tangibles de ce que tu avances.

Parce que tu vois, tu vas être lu ensuite par des stagiaires-copistes à l’Obs, qui vont écrire ça comme inter-titre :

Alors que 90 % des camions en Russie et en Ukraine sont de marque russe… C’est donc manipulatoire…

 

“L’OSCE n’a pas indiqué l’appartenance de ces équipements et de troupes, mais les militaires ukrainiens n’ont aucune doute là-dessus“, a déclaré dimanche le porte-parole militaire Andriï Lyssenko dans une claire allusion à la Russie.

Il a dit craindre des “provocations” visant à “créer un prétexte pour l’introduction dans le Donbass de soi-disant forces du maintien de la paix russes“.

Les agences publiques russes ont en revanche indiqué que les équipements appartenaient aux insurgés, en citant des chefs rebelles.

Les autorités ukrainiennes, qui accusent Moscou d’armer les rebelles et d’envoyer des troupes régulières dans l’Est, avaient dénoncé vendredi l’entrée à partir de la Russie de dizaines de chars, de pièces d’artillerie et de troupes.

Coco, tu as oublié de dire que Andriï Lyssenko est le porte-parole de l’Ukraine !

À l’évidence, il n’apporte aucune preuve à ses assertions.

Tu donnes la parole à un officiel ukrainien (gouvernement qui a un sale passif de manipulation) mais tu synthétises rapidement la vision russe. Si je compte bien on a 7 points négatifs/d’accusation sur les pro-Donetsk/Russie, contre 1 déclaration neutre de leur part. Tu trouves que c’est équilibré ? Et allez, le retour des chars russes (faut se faire psychanalyser à ce stade). Donc (et c’est plus court) :

L’OSCE n’a pas indiqué l’appartenance de ces équipements et de troupes, Kiev accusant la Russie (ceci n’ayant été confirmé ni par les Etats-Unis ni par l’Otan), et Donetsk indiquant que les équipements appartenaient aux indépendantistes.

Ces informations n’ont été confirmées ni par les Etats-Unis ni par l’Otan, l’Alliance parlant cependant d’une “concentration accrue de troupes” russes à la frontière avec l’Ukraine.

Et allez, le retour des troupes russes en Russie. Cette phrase est de la bouse, donc tu l’enlèves, merci.

– ‘Nouvelle Guerre froide’ –

Déclenchée il y a près d’un an par un mouvement de contestation pro-européenne à Kiev réprimé dans le sang et ayant entraîné la chute du régime prorusse, la crise ukrainienne est à l’origine de la pire dégradation des relations entre Moscou et l’Occident depuis la fin de la Guerre froide.

Mais tu te drogues ou quoi ? L’ancien régime a passé 4 ans à négocier avec l’UE l’accord d’association, c’est même ce qui a mis le feu aux poudres !

Et tu n’as aucune preuve du nombre de morts dues à une “répression réelle du régime”, vu la grosse manipulation de Maïdan… donc :

Déclenchée il y a près d’un an par un mouvement de contestation pro-européenne à Kiev ayant entraîné la chute du précédent président, la crise ukrainienne est à l’origine de la pire dégradation des relations entre Moscou et l’Occident depuis la fin de la Guerre froide.

Depuis l’annexion de la Crimée en mars, la Russie est frappée de lourdes sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu par un missile en juillet, avec 298 personnes à bord, au-dessus du territoire contrôlé par les séparatistes prorusses dans l’Est.

Factuellement juste, mais manipulatoire, donc :

Depuis la sécession de la Crimée en mars puis son intégration à la Russie, cette dernière est frappée par des sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu en juillet, avec 298 personnes à bord, les responsables du crash restant inconnus à ce jour. En réaction, l’Union européenne est également frappée par des sanctions russes.

Le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a estimé samedi que le monde était “au bord d’une nouvelle Guerre froide”.

“On voit de nouveaux murs. En Ukraine, c’est un fossé énorme qu’ils (les pays de l’Otan, ndlr) veulent creuser”, a-t-il déclaré en marge du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin.

En visite en Ukraine samedi, le ministre néerlandais des Affaires étrangères Bert Koenders, dont le pays est chargé de l’identification et de l’enquête sur le crash du Boeing malaisien qui effectuait le vol Amsterdam-Kuala Lumpur, a pour sa part dénoncé les élections séparatistes “illégales” et estimé qu’il n’y avait “pas de raisons de lever les sanctions” contre la Russie.

Les pays européens doivent examiner de nouveau leur stratégie face à la Russie le 17 novembre.

nm-neo/phy/ia

Chapeau à l’AFP ! Merci pour cet exemple de déontologie, et de concours positif à la paix entre les peuples !

P.S. Félicitations aussi à bur-phy-neo/mf qui ont précisé ici :

“Des observateurs de l’OSCE ont indiqué samedi avoir vu arriver à Donetsk d’importants renforts du côté des rebelles, soit plus de 40 chars et une vingtaine de camions, de fabrication russe et sans plaque d’immatriculation, portant des canons de 122 mm.”

P.P.S. Enfin, pensez à contactez l’AFP pour donner votre ressenti aux stagiaires ! C’est ici…. En plus, comme ils disent dans leurs valeurs : “La correction des erreurs, même découvertes longtemps après leur apparition, est obligatoire

P.P.P.S. Voici donc une version de la dépêche bien plus conforme à la charte des valeurs de l’AFP (fais-en bon usage, et je te jure, ça n’a rien de “pro-russe” comme rédaction !):

Des renforts en armes lourdes sont arrivés dimanche à Donetsk, capitale de la République autoproclamée du même nom, dans l’est de l’Ukraine. Cette ville a de nouveau été bombardée dans le nuit par l’armée ukrainienne, cette fois avec une intensité particulièrement forte. Les habitants craignent une nouvelle offensive de l’armée.

Une semaine après les élections organisées sur les territoires indépendantistes, reconnues par Moscou mais pas par Kiev ni par les Occidentaux, les hostilités ne connaissent pas de répit dans ce conflit de près de sept mois qui a fait plus de 4 000 morts selon l’ONU – essentiellement des civils ukrainiens russophones.

Des journalistes de l’AFP ont vu en début d’après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d’une vingtaine de camions militaires, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

Un habitant a indiqué à l’AFP avoir vu passer vers 09H00 (06H00 GMT) sept canons automoteurs en direction de la zone de l’aéroport, l’un des principaux points chauds que l’armée ukrainienne et les indépendantistes se disputent depuis des mois, et de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk.

Dans la nuit, Donetsk a été secoué par des tirs d’artillerie à proximité du centre, venant probablement de l’armée, et qui se poursuivaient le matin avec moins d’intensité.

– Chars, canons, camions –

Le Président de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclaré samedi soir “très inquiet” du retour de la violence dans les régions orientales de l’Ukraine. Rappelons que l’armée ukrainienne a repris ses tirs contre les zones indépendantistes et qu’ont été observés des convois militaires et de chars dans les zones indépendantistes. “Plus de 40 camions” ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l’OSCE présents en Ukraine pour surveiller l’application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque Kamaz, transportaient des canons de 122 mm et du personnel. Six gros camions-citernes les accompagnaient.

Les observateurs de l’OSCE ont également vu “un convoi de neuf chars — 4 T72 et 5 T64 –” se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

L’OSCE n’a pas indiqué l’appartenance de ces équipements et de troupes, Kiev accusant la Russie (ceci n’ayant été confirmé ni par les Etats-Unis ni par l’Otan), et Donetsk indiquant que les équipements appartenaient aux indépendantistes.

Déclenchée il y a près d’un an par un mouvement de contestation pro-européenne à Kiev  ayant entraîné la chute du précédent président, la crise ukrainienne est à l’origine de la pire dégradation des relations entre Moscou et l’Occident depuis la fin de la Guerre froide.

Depuis la sécession de la Crimée en mars puis son intégration à la Russie, cette dernière est frappée par des sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu en juillet, avec 298 personnes à bord, les responsables du crash restant inconnus à ce jour. En réaction, l’Union européenne est également frappée par des sanctions russes.

ob/ob/ob/ob

P.P.P.P.S. Merci d’avoir écrit, l’AFP a renvoyé ce matin des dépêches corrigées (et ) mais vu le délai (mes excuses, je ne peux éplucher en direct toutes les dépêches..), autant dire que cela ne sert rigoureusement à rien et que les centaines de billets erronés le resteront…

N.B. L’AFP a répondu à l’un d’entre vous :

“Cher Monsieur,
En réponse à votre message du 10 novembre : notre dépêche du 09/11, datée de Kiev, était effectivement erronée, en raison d’une regrettable erreur de traduction. Elle a été corrigée le 10/11, en stricte application de nos règles éditoriales. Les dépêches suivantes ont tenu compte de la correction.
Je vous prie de bien vouloir prendre connaissance de la dépêche corrigée ci-dessous :

Ukraine-Russie-crise-combats,LEAD-CORRECTION
CORRIGÉ: Ukraine: l’OSCE “très inquiète” de la présence de chars et de convois militaires dans l’Est rebelle (communiqué)
ATTENTION – CORRECTION: Dans notre dépêche datée du 9 novembre, bien lire que l’OSCE a dit samedi avoir vu “plus de 40 camions et camions-citernes” et non “plus de 40 chars et camions” comme traduit par erreur du communiqué en anglais de l’Organisation. Revoici dépêche corrigée: ///”

(La dépêche corrigée)

Bien à vous,

Pierre Ausseill “

Dont acte…

P.P.P.P.P.S. Impressionnant le Parisien, 4 conneries en 1 paragraphe :

  1. Trop fort, ils ont vu “les convois” venir de Russie (ce que l’OSCE n’a jamais dit)
  2. L’occident a mis en garde la Russie contre les combats en Ukraine, tout va bien
  3. les élections ont sapé le processus de paix, bien sûr… Les élections, c’st la maaaaaal. La reprise des combats n’est évidemment en rien liée aux élections en Ukraine qui ont vu gagner les va-t-en-guerre…
  4. RIP les soldats. Bon, les civils tués (comme vu dans la vidéo précédente), cela ne compte pas… On ne va pas dire que des “civils prorusses” meurent…

SCOOP pour l’AFP : ci-après la vidéo exclusive des chars russes traversant la frontière ukrainienne !!!

187 réponses à [Incroyable incompétence] Quand l’AFP confond 40 camions-citernes avec des chars russes {recommandé}

Commentaires recommandés

DUGUESGLIN Le 10 novembre 2014 à 06h27

Effectivement il y a de quoi être irrité par ces informations maquillées.
Merci Olivier de tout reprendre point par point.
Mais ce bidouillage de l’information a pour but de cacher la vérité, à savoir que la république de Nouvelle Russie n’a pas d’autre choix que celui de se défendre ou de disparaître.
J’en veux énormément à la presse très orientée qui diffuse des informations très déformées.
En effet j’ai cru à l’histoire des 40 chars ce qui m’avait donné beaucoup d’espoir concernant les moyens de défense des populations du Donbass contre la répression du pouvoir de Kiev.
Je suis donc déçu.
J’ai envie de dire à l’AFP que leurs informations mensongères sont cruelles car elle donne de faux espoirs à ceux qui ont compris que les populations de l’est de l’Ukraine sont en danger d’extermination.J’ai envie de porter plainte pour harcèlement mental et pression psychologique mettant ma santé en danger.
Mais les journalistes qui ne font pas leur boulot s’en foutent, le but étant de provoquer une russophobie généralisée pour de basses raisons économico-stratégiques qui détruit l’Europe, avec la complaisance des “européistes” de l’UE, les pires ennemis des peuples européens.

  1. grog Le 10 novembre 2014 à 05h33
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Merci à Olivier pour cet article qui nous permet de voir une fois de plus comment “fonctionnent” ou plutôt dysfonctionnent nos médias.

    A propos de chars, je me permets de remettre le lien vers cette autre soi-disant preuve incroyable de l’OTAN qui montre un convoi de chars banalisés en train de traverser la frontière ukrainienne.

    link to leblogdegrog.blogspot.ru


    • chapaate Le 10 novembre 2014 à 07h58
      Afficher/Masquer

      Désolé Grog.
      Ce n’est pas pour toi mais pour le gars qui aide Olivier.

      tu n’es pas la petit télégraphiste de John Kerry
      tu n’es pas la petite télégraphiste de John Kerry c’est plus français 🙂


      • chapaate Le 10 novembre 2014 à 08h03
        Afficher/Masquer

        J’avais oublié celle là.

        j’en déduis que c’est donc un stagiaire tout juste sortir de l’école.
        j’en déduis que c’est donc un stagiaire tout juste au sortir de l’école.
        ou bien j’en déduis que c’est donc un stagiaire tout juste sorti de l’école.


        • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 15h36
          Afficher/Masquer

          Merci chapaate, mais je dois être idiot, ignorant ou encore stupide – snif 🙁 – mais je ne comprends point, sont-ce des chars ou des camions citernes et autres camions de transport qui sont au sortir ou alors sont déjà sortis de l’école.

          Moi y’en a pas entiendo… mon sortir de l’école est plus qu’éloignezzzz.

          Bon allez, pour la forme je like d’entrée ce post. Et oui, je m’AIME à donf!


  2. tof Le 10 novembre 2014 à 05h49
    Afficher/Masquer

    Mais qu’est ce qu on attend pour envoyer Bruce Willis et ses collègues ,c’est quand même un gars qui a déjà sauvé la planète à plusieurs reprises et ils en parlent même pas dans leur dépêche.ou alors c’est parce qu’il est en rtt.


  3. DUGUESGLIN Le 10 novembre 2014 à 06h27
    Afficher/Masquer

    Effectivement il y a de quoi être irrité par ces informations maquillées.
    Merci Olivier de tout reprendre point par point.
    Mais ce bidouillage de l’information a pour but de cacher la vérité, à savoir que la république de Nouvelle Russie n’a pas d’autre choix que celui de se défendre ou de disparaître.
    J’en veux énormément à la presse très orientée qui diffuse des informations très déformées.
    En effet j’ai cru à l’histoire des 40 chars ce qui m’avait donné beaucoup d’espoir concernant les moyens de défense des populations du Donbass contre la répression du pouvoir de Kiev.
    Je suis donc déçu.
    J’ai envie de dire à l’AFP que leurs informations mensongères sont cruelles car elle donne de faux espoirs à ceux qui ont compris que les populations de l’est de l’Ukraine sont en danger d’extermination.J’ai envie de porter plainte pour harcèlement mental et pression psychologique mettant ma santé en danger.
    Mais les journalistes qui ne font pas leur boulot s’en foutent, le but étant de provoquer une russophobie généralisée pour de basses raisons économico-stratégiques qui détruit l’Europe, avec la complaisance des “européistes” de l’UE, les pires ennemis des peuples européens.


    • David Le 11 novembre 2014 à 02h03
      Afficher/Masquer

      sa doit etre s ‘ est renfort la link to youtube.com


      • David Le 11 novembre 2014 à 02h23
        Afficher/Masquer
        • David Le 11 novembre 2014 à 02h32
          Afficher/Masquer

          -http://www.youtube.com/watch?v=05zJArX3Hp8&feature=player_embedded


  4. raymond Le 10 novembre 2014 à 06h44
    Afficher/Masquer

    tout est pourri;on nous ressert les plats que les armes de destructions massiveset ces pauvres cons de gouvernants européens suivent comme des larbins qu’ils sont,grassement remuneres avec l’argent vole a nos peuples ,J’adire monsieur Poutine pour ces nerfs d’acier de ne ne pas intervenir ,ces salauds de ricains l’espere


    • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 15h54
      Afficher/Masquer

      Depuis quelques mois, je me demande pourquoi Poutine n’a pas porté plainte pour diffamation des medias français sur le dossier ukrainien -MH17 inclus- , mais j’ai la réponse maintenant: pourquoi écraser des fourmis?


  5. BA Le 10 novembre 2014 à 06h53
    Afficher/Masquer

    Je voudrais prendre la défense des grands journalistes de l’AFP.

    Ce sont des grands journalistes, des grands professionnels, objectifs, impartiaux, neutres, et, surtout, pas du tout engagés.

    La seule chose, c’est qu’ils ont confondu un camion citerne et un tank russe.

    Mais ça peut s’expliquer par la très grande ressemblance entre un camion citerne et un tank.

    Voilà.

    C’est pour ça.

    Comparez par vous-mêmes une photo de camion citerne et une photo de tank, et vous verrez la très grande ressemblance entre les deux.

    Un camion citerne :

    link to cinemotions.com

    Un tank :

    link to st.gdefon.com

    Vous voyez bien qu’ils se ressemblent.

    Et ça, ça prouve bien que les journalistes de l’AFP sont des grands journalistes, des grands professionnels, objectifs, impartiaux, neutres, et, surtout, pas du tout engagés.


    • Nihil Le 10 novembre 2014 à 13h35
      Afficher/Masquer

      Think tank, c’est donc un char pensant, ou la pensée (unique) faite char. Parce que si c’était réservoir de pensée, un dé à coudre suffirait.


    • mouais Le 10 novembre 2014 à 15h50
      Afficher/Masquer

      Merci, BA, mais les liens ne fonctionnent pas.


    • nebul_eu Le 10 novembre 2014 à 19h18
      Afficher/Masquer

      Devinette pro russe 🙂 :
      c’est quoi la différence entre un expert de l’afp et un expert du cnrs ?


      • Norbert Le 10 novembre 2014 à 23h04
        Afficher/Masquer

        Heu… tandis que l’un cherche à trouver l’autre cherche à cacher. J’ai bon là ?


        • Christophe Vieren Le 11 novembre 2014 à 15h55
          Afficher/Masquer

          @Nebul_eu et Norbert, et d’autres : je ne sais pas ce que vous entendez par “expert” du CNRS ou de l’AFP. En tout état de cause, je crains que l’amalgame n’est pas meilleur à gauche qu’à l’extrème droite. Si il s’agit de tout chercheur, quand bien même serait-il directeur de recherche, que leur reprochez-vous à TOUS ? Que reprochez vous à Gael Garaud ou Frédéric Lordon par exemple ? Merci d’éviter les amalgames et les “tous pourris” (sauf si il y a un trait d’humour du genre : “des chercheurs qui cherchent on en trouvent mais des chercheurs qui trouvent on en cherche”). Ce n’est pas parce que les experts du CNRS que vous voyez dans les merdias sont mauvais ou plutôt en conflit d’intérêt avec leur fonction de chercheurs dont les revenus ne constituent souvent qu’un appoint qu’il sont tous mauvais. Il en est de même pour les énarques, les polytechniciens, . . . qui remplissent correctement leur mission de servir l’intérêt collectif. Merci


  6. Bruno Le 10 novembre 2014 à 07h27
    Afficher/Masquer

    “Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage”.

    Il n’existera aucune limite (surtout pas déontologique) à la propagande des journalistes sur le sujet ukrainien. On répètera, en boucle, comme en 14, la bouillie prémâchée des maitres que sont les propriétaires de journaux-capitaines d’industrie-vendeurs d’armes-colporteurs de guerres et les story tellers de l’UE et de Washington.

    Encore 10 000 fois, on lira “les rebelles pro-russe”, “le maitre du Kremlin” en attendant “les ruskovs”. On est au niveau des “boches” de l’entre-deux guerres.

    Et peu importe si l’on confond tanker avec tank. C’est presque pareil. Tank, tanker ou « au tank en emporte le vent ». Peu importe non plus de prétendre que les russes envahissent un pays de 600 mille kilomètres carres avec 1000 hommes. Un journaliste ne se dit pas que cela reviendrait à envahir la France en mettant 10 soldats par département. Un journaliste main-stream, ça ne sait pas faire une division. De toute façon ils ne doivent même pas savoir ce qu’est un kilomètre carre.

    On peut aussi qualifier de bombardements massifs 40 obus (de trop) tombes pendant la nuit. Par qui ? Ce n’est pas grave, on vous dit que « ch’est les re-belles pro-ruches». On se moque bien des détails, 1000 hommes, 1 000 000 d’hommes (Blitzkrieg sur la Hollande et la Belgique), 40 obus, 3900 tons de bombes (Dresde, 1945), annexion de la Crimée ou Anschluss sur l’Autriche… si c’est la même chose pour Mme Clinton, alors c’est la même chose pour Libération.

    Enfin bref, le but n’est pas une seule seconde d’informer mais de distiller la propagande.


    • harvest Le 10 novembre 2014 à 14h44
      Afficher/Masquer

      Si, comme l’a récemment dénoncé un célèbre journaliste allemand, tous les médias occidentaux sont gangrénés par des gens achetés par la CIA, comment imaginer que cette CIA ne contrôle pas la “bonne parole” à sa source. Donc l’AFP étant contrôlée par la CIA, comment vouloir un instant qu’elle distille des informations véritables ?
      Rappelons-nous : “Radio Paris ment, Radio Paris est allemand”.


      • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 15h49
        Afficher/Masquer

        Etant donné que le nombre de communicants que l’on pourrait qualifier de journaliste est plus que réduit en france, je doute qu’un de ceux-ci avoue qu’il est ou a été payé par la CIA.

        Pendant qu’on y est, appelons aussi les communicants payés par la russie à se faire connaitre.


  7. Archanonyme Le 10 novembre 2014 à 07h39
    Afficher/Masquer

    A propos de l’AFP c’est dans tout les pays presque la même chose : nous rentrons dans un zone sombre de l’histoire (comment garantir la liberté et l’indépendance de la presse si tout est centraliser est contrôler par 1 seul organisme par pays)

    plus les chose avance, plus j’ai honte du comportement des gens (mais ou en sommes nous arriver).

    pour n’en cité que quelques une :

    link to fr.wikipedia.org (AFP)
    link to fr.wikipedia.org (LPCA)
    link to fr.wikipedia.org (Belga)


  8. pantocrator Le 10 novembre 2014 à 07h52
    Afficher/Masquer

    bonjour !
    Un des problèmes est le suivant : est-ce par manque de budget ou par pure pétoche ? Rarement sont vus des journalistes occidentaux sur le terrain . Certains brodent leur reportage de la terrasse du Hilton ou autre hôtel à Kiev alors que , pendant ce temps , les journalistes russes rampent avec les combattants sur le théâtre des opérations .Il est vrai que là-bas , les balles sifflent .
    Le temps des grands reporters de guerre ( à l’afp ) est fini …vamos a la plaja !


  9. Louis Malle Le 10 novembre 2014 à 07h54
    Afficher/Masquer

    « Bref, c’est l’image qui m’a arrêté, je trouve piquant que l’Obs montre une maison détruite par l’armée »

    Ce n’est pas ce que dit la légende, la maison est simplement détruite lors d’anonymes bombardements. Le lecteur ne doit pas savoir qui l’a détruite. Sans doute les Russes, ces barbares, ces envahisseurs ?


    • Paola44 Le 10 novembre 2014 à 18h28
      Afficher/Masquer

      Ben oui, bien sûr, les séparatistes détruisent leurs propres maisons, et leurs propres familles, normal…


    • Papagateau Le 10 novembre 2014 à 19h42
      Afficher/Masquer

      Non, d’après la légende, la maison n’est même pas détruite, elle est seulement “endommagée”. C’est seulement dommage, il n’y a pas de quoi prendre le temps de chercher à cause de qui.
      S’il y bien une chose à reconnaître, c’est que les journalistes maîtrisent le français/Français. (Avec une majuscule = gens du peuple).


  10. Gibbs Le 10 novembre 2014 à 08h21
    Afficher/Masquer

    Excellent boulot !
    Cela m’a démangé des dizaines de fois … Et tu l’as réalisé.


  11. Fabrice Le 10 novembre 2014 à 08h32
    Afficher/Masquer

    pour ajouter à la traduction je suis passé pour vérifier ce que cela donnerait par google traduction 3s :

    “Dans la ville de Donetsk et à Makeevka (25 km au nord-est de la ville de Donetsk), dans “DPR” territoire contrôlé par le SMM (mission de surveillance spécial) a observé des convois d’armes lourdes et des chars. Au moment de la déclaration, le SMM pouvait entendre lourde, les bombardements sortant au nord et au nord-ouest de la périphérie de la ville, qui avait commencé à 14: 45hrs.

    Détail

    A 13: 55hrs, à la périphérie Est de Makeevka (25 km au nord-est de Donetsk), dans le territoire sous contrôle de la «République Donetsk People” (“RMR”), le SMM a observé un convoi de plus de 40 camions et camions-citernes en mouvement à l’ouest sur l’autoroute H-21.

    Parmi ceux-ci 19 étaient de gros camions – Type Kamaz, couvert, sans marques ou des plaques d’immatriculation – remorquage chacun un obusier de 122 mm et contenant du personnel en uniforme vert foncé sans insignes. Quinze ont été transporteurs de troupes Kraz. Le SMM était en déplacement et ne pouvait donc pas vérifier le contenu de ces derniers. Les six autres étaient des petites citernes de carburant, équipés de grues. Le SMM a observé un banalisée BTR véhicule blindé en tête du convoi, avec une bâche sur le pistolet.

    A 15: 20 heures, à l’intersection de la rue et Leninskyi Kuprin Street (7 km au sud-ouest du centre-ville de Donetsk) le SMM a observé un convoi de neuf chars T72 – quatre et cinq T64 – vers l’ouest, aussi non marquées.”

    bref il faut vivement lui conseiller de passer par les traducteurs automatiques ce serait un bon investissement.


    • Fabrice Le 10 novembre 2014 à 08h50
      Afficher/Masquer

      Question Olivier : que disent les gens de l’OSCE dont les rapports sont quasiment détournés systématiquement par les agences et la presse en générale ?

      Honnêtement cela mériterait une grande mise au point de leur part, non ?


      • erde Le 10 novembre 2014 à 10h54
        Afficher/Masquer

        l’OSCE est loin d’être neutre dans ce conflit…alors il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils relatent en détails la vérité sur le Donbass.

        Les violations permanentes du cessez-le-feu par l’armée ukrainienne et ses bataillons de mercenaires fascistes n’ont pas été reportées par l’osce et les organes de presses occidentaux.
        Idem pour les bombardements des civils sciemment perpétrés par l’artillerie ukrainienne.
        Pire encore, il s’avère que dans les combats lorsque les FAN prennent le dessus , comme par enchantement les gars de l’OSCE se pointent et le combat cesse aussitôt.
        Il est à remarquer que ces “contrôleurs” n’ont jamais fait stopper les bombardements depuis la signature du traité le 5/9. Combien de civils tués depuis 2 mois ?

        J’en déduis donc que cet organisme est parfaitement inutile, pire néfaste pour les peuples du Donbass puisqu’en plus de favoriser implicitement les bombardement de civils, ils fournissent des renseignements aux, services secrets des attaquants.
        ( Rappelez-vous au printemps 2014 les membres de l’osce arrêtés par les milices pour espionnage ) .


        • Günter Schlüter Le 10 novembre 2014 à 14h02
          Afficher/Masquer

          “( Rappelez-vous au printemps 2014 les membres de l’osce arrêtés par les milices pour espionnage ) .”
          Informez-vous mieux au sujet de cette soi-disant prise d’otages sur des soi-disant membres de l’OSCE. Car il s’agissait de militaires allemands et d’autres pays, en civil, et qui prétendaient être en mission pour l’OSCE. Ce que cette organisation a très vite démenti. Cette situation a déclenché de vives réactions dans les blogues allemands et a été suivie de plaintes engagées auprès des “Rundfunkräte” qui selon leurs statuts devraient veiller à ce que le service public allemand respecte les règles de déontologie journaliste (ce qu’il est, à l’instar des médias privés et de la presse écrite, fort loin de respecter).
          Pour ceux qui maîtrisent la langue allemande, je recommande le site link to propagandaschau.wordpress.com qui fait systématiquement ce qu’Olivier a fait avec ce billet: une analyse complète de la propagande dans un reportage télévisé ou de presse écrite.


          • Fangio Le 10 novembre 2014 à 23h22
            Afficher/Masquer

            Merci pour cet excellent lien! (+blogroll)


      • Vinipoukh Le 10 novembre 2014 à 12h26
        Afficher/Masquer

        Fabrice, vous avez parfaitement raison ! Si l’OSCE constate et ne réagit pas, c’est grave, qui ne dit mot consent !!


  12. dupontg Le 10 novembre 2014 à 08h32
    Afficher/Masquer

    Je viens d’ envoyer un email à l’AFP pour les feliciter..
    Au passage je leur ai donné la traduction officielle de tanker..
    Ca ne sert à rien mais ça defoule..


    • Ligerien Le 10 novembre 2014 à 17h11
      Afficher/Masquer

      J’ai envie de jouer aussi. Tu peux me filer leur adresse mail?


  13. Patrick Luder Le 10 novembre 2014 à 08h35
    Afficher/Masquer

    Incompétence = involontaire
    Manipulation = volontaire

    Olivier, à force de manipuler 1er 2e (ou 3e) degré, on n’arrive plus très bien savoir ce qui est du lard ou du cochon (tu risque simplement de mélanger encore plus les idées de ces pauvres stagiaires ;o)


    • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 16h35
      Afficher/Masquer

      Je ne crois pas que les écoles de journalisme forment des incompétents. Par contre, parmi leurs élèves, il y a surement des gens prêts à tout pour prendre leur place dans le grand système de la désinformation médiatique.

      “involontaire”, je n’y crois pas une seconde.


  14. Homère d'Allore Le 10 novembre 2014 à 08h44
    Afficher/Masquer

    Bravo à Olivier Berruyer et son équipe pour ce travail incessant de déconstruction de la propagande dont on nous inonde.
    Ce blog est devenu l’un des meilleurs médias français et je ne cesse de le recommander à mes connaissances.


  15. Judabrutus Le 10 novembre 2014 à 08h45
    Afficher/Masquer

    Pendant toute la période de la guerre froide que ne s’ est-on gausse de ces pauvres soviétiques suspendus à la parole unique de l’Agence Tass ? Aujourd’hui, non seulement l’Afp fait mal son boulot, mais ce sont tous les medias français qui reprennent en boucle cette unique source de désinformation. Je ne crois que bien faire son métier de journaliste s’ apprenne nécessairement dans les écoles de journalisme . Il suffit de faire un petit stage en fac d’histoire, d’abord pour y assimiler quelques connaisances qui apparemment font cruellement défaut, et surtout se roder à la méthode de traitement des documents : critique externe et interne, croisement des sources. Pour le reste, un peu de bon sens, beaucoup de probité devraient améliorer grandement le niveau des productions journalistiques. J’oubliais un détail : comme le fait remarquer un des intervenants, il n’est pas interdit de bouger ses fesses et d’aller voir sur place ce qui se passe. Heureuse époque où les gros titres nationaux se distingauient des feuilles locales par leur capacité à diligenter des correspondants de guerre. Voilà une profession qui s’ est terriblement embourgeoisee !


    • dupontg Le 10 novembre 2014 à 08h48
      Afficher/Masquer

      On a remplacé les journalistes qui raisonnent par des journaleux qui résonnent


      • Olivier Berruyer Le 10 novembre 2014 à 11h43
        Afficher/Masquer

        Comme ils ne sont pas russophiles, ça ne doit pas trop les déranger je pense…


        • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 16h37
          Afficher/Masquer

          russophiles ou russophones?


  16. Kiwixar Le 10 novembre 2014 à 09h01
    Afficher/Masquer

    Je pense qu’il faut arrêter avec l’argument de l’incompétence, autant pour les journalopes que pour les politiciens :
    – la désinformation marche à plein et est relativement efficace sur les sheeples, donc les journalistes ne sont pas inefficaces ni incompétents (exemple le dernier dossier du NouvelDaubs sur JFK, où des “spécialistes médicaux n’excluent pas qu’un spasme puisse projeter la tête vers l’arrière même si la balle entre par l’arrière”)(ou un truc du genre)

    – l’aspirateur à richesse des 99% vers les 1% marche à plein, et les politiciens s’en mettent plein les fouilles sans aller en prison (Cahuzac) ni avoir à démissionner de leur mandat de député (Thevenoud), alors que le reste de la population en prend plein la gueule, c’est donc qu’ils sont quand même sacrément compétents (une fois qu’on a compris leurs objectifs)

    Concernant l’aide russe et les cris d’orfraie de l’Otan, c’est à double tranchant : s’outrer en demandant des sanctions quand l’aide russe n’est pas officielle (voentorg) implique qu’il va falloir passer au stade supérieur si la Russie officialise son aide à la Novorussie en reconnaissant la république et en décidant d’apporter de l’aide militaire officielle (comme l’Otan aide Kiev officiellement). Dans ce cas, l’Otan fait quoi? Il faudra monter d’un cran mais comment?
    C’est bien de bluffer en roulant des mécaniques, mais si l’adversaire “demande à voir”, et bien il vaut mieux avoir un peu mieux qu’une paire de 2. Comme le mérou : 3/4 de gueule, 1/4 de queue.

    « L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. » (lecontrarien.com)


    • Michel Le 10 novembre 2014 à 10h01
      Afficher/Masquer

      Enfin a mon avis le coup du “tanker” c’est clairement de l’incompetence. Le type est mauvais en anglais, c’est tout. On peut savoir parler et lire l’anglais, le travail de traducteur est d’un autre niveau. Ce travail apprend aussi la rigueur et l’importance de bien verifier le sens des mots traduits par rapport a ce qu’a voulu dire la personne. Je travaille avec des traducteurs fr/ru, j’en connais des bons (tres professionnels disons) et des moins bons (qui font ce genre d’erreur).
      J’ai aussi des collegues francais qui font du franglais dans leurs mails professionnels sans prendre le temps de verifier sur wordreference la bonne traduction, c’est plus que courant.
      C’est ce laximse qui donne “tanker” = “tanks” = “chars”.
      Ce qui est inquietant ce sont les innombrables reprises sans aucune verification faites par tous les autres medias: on n’a effectivement plus qu’une source d’information, l’AFP.


      • Kiwixar Le 10 novembre 2014 à 11h35
        Afficher/Masquer

        Mouais, avec des “erreurs” de traduction toujours dans le même sens… un peu comme certains commerçants indélicats qui vous rendent la monnaie avec des erreurs qui sont toujours en leur faveur… Compte-tenu des filtres successifs (CIA > stagiaire > superviseur AFP > journaliste > rédacteur en chef du canard), c’est étonnant qu’il y ait autant d’erreurs et qu’elles soient toujours dans le même sens. Étonnant aussi que certains blogs honnêtes (suivez mon regard) fassent un boulot plus précis et fiable que les “maladresses” de 70,000 journalistes français…


      • Olivier Berruyer Le 10 novembre 2014 à 12h03
        Afficher/Masquer

        “J’ai aussi des collegues francais qui font du franglais dans leurs mails professionnels sans prendre le temps de vérifier”

        On est bien d’accord que c’est le type qui a rédigé une dépêche qui a informé 100 % des médias français ?


        • Michel Le 10 novembre 2014 à 14h07
          Afficher/Masquer

          On est d’accord. Et c’est bien ca qui est triste … mais je disais juste que je n’etais meme pas sur qu’il ait fait expres et qu’il se soit rendu compte que “tanker” != “char”.
          Je ne pense pas qu’ils aient besoin de faire volontairement des erreurs de traduction pour etre partial (bon c’est vrai qu’on l’a deja vu sur les propos de Poutine du russe vers le francais). Mais ils auraient pu citer les journalistes de l’AFP qui eux, ont bien dit avoir vu des tanks ce WE.

          Pour comparaison, puisque dans les medias anglophones l’erreur de traduction ne peut exister, j’ai regarde si l’erreur de traduction existait dans les medias hispanophones (grace a news.google.es), mais je ne m’attendais pas a ces resultats: leur source est l’AFP et non pas le communique de l’OSCE !

          Un site mexicain, qui cite en source l’AFP, parle de “40 tanques y camiones”
          = link to informador.com.mx

          Un site allemand en espagnol, dont l’illustration est une photo de l’AFP parle de “40 camiones y tanques”
          = link to dw.de

          Un site argentin qui prend egalement pour source l’AFP fait aussi l’erreur:
          = link to infobae.com

          Ici (Guatemala, prensalibre.com) on cite encore l’AFP et on parle encore de “40 tanques y camiones”.
          = link to prensalibre.com

          eleconomista.es se fait prendre au piege et cite l’erreur de l’AFP
          = link to ecodiario.eleconomista.es

          Ainsi que nacion.com (Costa Rica) qui cite egalement l’AFP et les “40 tanques y camiones”.
          = link to nacion.com

          Sur El Mundo la traduction est plus juste: “40 vehiculos militares sin placas”
          = link to elmundo.es

          larazon.es cite des “convoyes”:
          = link to larazon.es

          abc.es parle de 21 camions, 16 tanks et 14 canons d’obus observes par des journalistes de l’AFP (a un jour different de l’observation de l’OSCE meme si dans la meme localite):
          = link to abc.es

          Un autre article d’ El Mundo parle en citant l’AFP de 15 camions dont 14 avec canons et de 16 tanks et 2 vehicules blindes vus dans un autre endroit:
          = link to elmundo.es

          Et la depeche AFP du 9 novembre parle de “40 chars et camions” vu par l’OSCE le 8 novembre et d’une vingtaine de camions militaires vu par les journalistes de l’AFP le 9 novembre:
          = link to afp.com

          En fait, il n’y a que Ria Novosti qui traduit bien “40 camiones y cisternas”
          = link to sp.ria.ru


          • Jeanne L. Le 10 novembre 2014 à 14h47
            Afficher/Masquer

            Sur la Repubblica, le quotidien italien il est question d’une dizaine de chars armés et de 40 “mezzi”, véhicules de transport (moyens), remplis d’hommes et de pièces d’artillerie.Ce serait une information donnée par l’OSCE:
            “L’Osce intanto si dice preoccupata dopo l’arrivo nelle regioni ribelli di una decina di carri armati e una colonna di 40 mezzi, carichi di uomini e pezzi di artiglieria. “


          • Papagateau Le 10 novembre 2014 à 19h26
            Afficher/Masquer

            Pour ce qui est de la reprise de la dépêche AFP par la presse espagnole, j’ai trouvé ça sur l’enseignement de français en Espagne : ” il y a un réel problème de réaffectation des enseignants de langue française, car cette discipline n’est quasiment plus demandée ”
            Donc à moins que l’AFP n’ai traduit directement l’annonce en espagnol, ce serait louche.
            Donc 2 options :
            – ” qui paie commande” pour le monde hispanophone aussi.
            – les nouvelles internationales de l’AFP sont traduites par l’AFP elle-même en espagnol, ce qui fait une diffusion de connerie sur 1 milliard d’habitants par un seul mec bien placé, et bien intéressant à contrôler.
            Ça c’est du média de masse !

            Après tout, on doit pouvoir traduire par ordinateur une langue latine en une autre du fait de la même grammaire. Donc ça fait des abonnés en plus.


      • bradest Le 10 novembre 2014 à 13h14
        Afficher/Masquer

        Non, ce n’est pas de l’incompétence, car ils insistent au lieu de corriger. En jetant un œil sur Libé, il y a cet autre article du 10/11 signé AFP :
        link to liberation.fr

        Cette nouvelle dépêche reprend des morceaux de celle du 9/11 citée ici.
        Dans la reprise, où restent bien sûr les 40 chars et camions, les absences de plaques et les uniformes vert foncé (cf. Crimée), la mention du type de chars vus au sud-ouest de Donestk a disparu. Pourtant, il s’agissait selon l’OSCE de cinq T62 (années 60) et 4 T72 (années 70), soit des vieux clous qui de ce fait ne sont probablement pas du matériel venu de l’armée russe.


        • Michel Le 10 novembre 2014 à 14h16
          Afficher/Masquer

          Sur les chars ta conclusion est un peu rapide quand meme, j’avais trouve les infos suivantes:
          – les T64 ne sont plus fabriques et l’armee ukrainienne ainsi que l’armee russe en (ont) dispose donc les independantistes ont tres bien pu en prendre dans les bases ukrainienne, on est d’accord.
          = link to en.wikipedia.org
          – les T72 sont toujours en production et il existe donc des versions modernes. Donc aucune conclusion possible
          = link to en.wikipedia.org


          • bradest Le 10 novembre 2014 à 16h56
            Afficher/Masquer

            Les premiers T72 datent de 1971. L’association opérationnelle en un convoi de très vieux T62 et de T72 dernière génération semble bien improbable…


            • Michel Le 10 novembre 2014 à 18h27
              Afficher/Masquer

              Où as-tu lu que les T64 étaient très vieux ? (OSCE: “SMM observed a convoy of nine tanks – four T72 and five T64”). Si tu lis la page wikipedia des T64 tu te rends compte que les dernières productions datent de 1980 et même qu’il existe des versions récentes (1999) développées par les ukrainiens.

              Et s’il s’agit de prise de guerre, l’association opérationnelle en un convoi de chars hétérogènes, conduit par une armée d’auto-défense, n’est pas improbable.

              Je me demande juste comment tu peux deviner les années de prod de ces chars pour ensuite en conclure qu’ils ne viennent pas de l’armée russe alors même qu’on a pour seule info le type de char aperçu (et encore, si les chars étaient en mouvement les journalistes “experts en armement” n’ont pas eu de difficulté pour reconnaître la version du modèle…)

              La seule chose qu’on peut conclure, ce sont que des chars ont été aperçus. Mais pas qu’ils ne sont pas russes !


            • Papagateau Le 10 novembre 2014 à 20h09
              Afficher/Masquer

              Si je vois un alizé, ou un Fouga-magister qui vole, à priori il n’est pas dans l’armée française.


        • anne jordan Le 10 novembre 2014 à 16h33
          Afficher/Masquer

          fascinant de lire les comm’ à l’article signalé par @bradest !
          9/10 , environ , pourraient être écrits par des lecteurs convaincus des ” CRISES ” !
          les autres , les ” cons vaincus ” par Libé , peu nombreux , traitent les premiers de ” trolls payés par Moscou”
          je me roule par terre…
          moralité : ne pas se décourager ! ceux qui écrivent sont , dans l’ensemble , des lecteurs qui réfléchissent . ceux qui ne réfléchissent pas , n ‘ écrivent pas , ils gobent .


          • Solalbe Le 10 novembre 2014 à 23h38
            Afficher/Masquer

            C’est-à-dire qu’en tant que lecteur assidu de les-crises, il est difficile de ne pas réagir quand, à l’occasion, on va lire un papier sur Libe qui se trouve rempli de propagande.

            On n’a pas tous les jours envie d’aller se fritter là-bas, mais de temps en temps quand même, juste remettre quelques pendules à l’heure…


      • Louis Malle Le 10 novembre 2014 à 15h19
        Afficher/Masquer

        L’incompétence c’est possible. Tous ces gens croient maîtriser l’anglais et font eux-mêmes leurs traductions ou leurs sous-titrages. C’est souvent mauvais, même sur les ondes de France 2 ou de TF1.

        Je ne vous parle pas de la RTBF qui n’envoie plus aucun correspondant à l’étranger et ne prend plus que des images d’agences anglophones (la RTBF double alors en français des francophones qui s’expriment en anglais au micro de télés étrangères).

        Deux maux : plus de correspondants qui vont voir par eux-mêmes (donc dépendance de quelques rares sources, les agences) et la traduction (souvent mauvaise et souvent de qualité inférieure quand on passe par plusieurs étapes russe -> anglais -> français, le pire étant le russe qui parle mal anglais traduit par un journaliste qui parle mal anglais).


      • Wilmotte Karim Le 10 novembre 2014 à 15h58
        Afficher/Masquer

        On peut aussi appeler des traducteurs.
        Quand la source est l’OSCE dans une publication en anglais, ça me semble même assez évident.

        Au minimum pour relire le document final (par rapport à la source en anglais), celui-ci doit être superviser par un traducteur.

        Ça coûte plus cher. On appelle cela le service publique.

        On peut aussi écrire n’importe quelle connerie qu’on vend sur un marché.
        Mais qu’on arrête d’appeler cela de l’information. Lotus, qui vend du papier toilette, ne prétend pas faire de l’information.


      • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 16h45
        Afficher/Masquer

        Mouais, enfin, je n’ai jamais imaginé que “tank” était un mot d’origine française. Par contre, cela fait des années que j’associe au mot “tanker” un cargo chargé de pétrole. J’apprends ici que cela peut aussi être un camion citerne. Pourtant j’adore la langue anglaise et j’ai lu des journaux anglais de a à z pendant 5 ans.

        Il a vécu où le journaliste qui traduit “tanker” immédiatement par char d’assault? En france, dans ce cas il est ignorant -dur dur pour celui qui se lance dans le journalisme-. Dans un pays anglo-saxon? dans ce cas il fait de la propagande.


  17. DLG Le 10 novembre 2014 à 09h12
    Afficher/Masquer

    Dans le domaine Pressetituées & Manipulations toujours (mais sur la catalogne):

    “Les Catalans votent oui en masse, Madrid dénonce un simulacre”

    Mais

    “Ils sont 10,11% à avoir voté oui à la première question et non à la seconde; 4,55% ont opté pour le “non” dans les deux cas.”

    On comprend Madrid…

    link to tempsreel.nouvelobs.com

    (Et oui, encore l’Obs…)


    • Pavlo Le 10 novembre 2014 à 21h55
      Afficher/Masquer

      Pour qui connaît un peu la Catalogne, la victoire de “oui” était plus que previsible.

      Cependant, c’est quand même remarquable de constater que, alors que le vote est dans le flou legal, non reconnu, non vinculant, et avec une propagande espagnol massive à son encontre, il y a quand même plus 1,8 millions qui ont voté pour l”independence (2 millions si on inclue les confederalistes (veulent une nation, mais au sein de l’Espagne).
      C’est un nombre plus élévé que le total des votes independentistes lors des dernières elections “normales” (élections parlementaires).

      Avec une telle légitimité populaire, tôt ou tard la Catalogne se déclarera sujet de droit international.
      Le risque étant que l’Espagne refuse d’accepter la réalité, et recoure à l’armée, tout comme Kiev.
      (ce qui, en passant, a de nombreuses similitudes historiques et politiques).


  18. christian durante Le 10 novembre 2014 à 09h22
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier,
    L’AFP signe ses dépêches uniquement d’initiales.
    Dans l’ordre, d’abord le rédac en chef, puis le chef de service, puis le Desk puis le rédacteur.
    Bravo pour votre lecture critique des malfaisants de notre agence officielle !
    Christian Durante


  19. Norbert Le 10 novembre 2014 à 09h37
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    j’ai essayé de poster un commentaire, certes un peu long, mais il n’apparaît pas, pas même en attente de modération ???


    • Surya Le 10 novembre 2014 à 11h22
      Afficher/Masquer

      Votre message de 9h42 a été considéré comme un spam par le robot, soit il était trop long, ou alors vous avez utilisé des termes interprétés comme des mots clés caractéristiques de spam. C’est très rare mais ça arrive.


      • Norbert Le 10 novembre 2014 à 12h00
        Afficher/Masquer

        Un robot fliqueurs ? Comme un Quakebot ?

        link to potins.net

        Ce rebot qui bientôt écrira les articles à la place des “journalistes” ?

        L’on peu mieux comprendre le pourquoi de la prestitution des journalopes et autres salonards; Finir de payer la maison avant d’être éjecté…

        Qu’il va être joli ce monde virtuel: “les robots parlent aux robots, je répète, les robots parlent aux robots”

        Merci pour l’explication Surya. Et mon com’ ne présentez pas un grand intérêt et l’essentiel semble déjà être dit. Alors…


      • anne jordan Le 10 novembre 2014 à 16h39
        Afficher/Masquer

        waaah ! ” le message de 9h 42 ” a été lu avant celui de 9h 37 ???
        dans ” les crises ” on remonte le temps ou alors , on est tellement réacs qu’on est carrément ” av.J.C.”…


        • Surya Le 10 novembre 2014 à 17h56
          Afficher/Masquer

          C’est de l’informatique… 🙂


    • Surya Le 10 novembre 2014 à 11h23
      Afficher/Masquer

      “« Le divorce entre la vérité d’un coté, le discours et l’action de l’autre, l’instrumentalisation de la communication, n’ont pas seulement augmenté l’efficacité de la propagande, mais ont endommagé la notion de vérité elle-même, et par là-même ont détruit notre sens du rapport au monde », écrit James W. Carey dans son ouvrage La communication comme culture Communication as Culture ).”

      -La vérité d’un côté, le discours et l’action de l’autre,
      -Le divorce, instrumentalisé en propagande communicative,
      -Ont altéré la notion de vérité,
      -Anéanti notre sens du rapport au monde

      -L’être humain est doté de cette faculté d’abstraction qui lui permet de concevoir, et manipuler, des concepts par le raisonnement.
      -Il est aussi doté de cette faculté de transposition d’un enseignement particulier dans d’autres domaines d’applications.

      Transposons donc, si l’on veut, l’extrait cité plus haut aux relations d’un couple lors d’une période de crise.

      A terme, le divorce.
      Mais quel est le cheminement pour y parvenir ? Le rôle de l’avocat, avec ou sans parti prit ? La prise de position, pour/contre, de l’entourage social du couple ? La construction d’une narrative “historique” des faits, à charge/décharge, pour construire une échappatoire ?

      Échappatoire : Moyen adroit et détourné de se tirer d’embarras ; faux-fuyant, porte de sortie.

      “Par là même on détruit notre relation du rapport au monde”

      -par ou ?

      “Par le divorce entre la vérité d’un coté, le discours et l’action de l’autre et l’instrumentalisation de la communication”

      Troublant non, que des deux personnes s’étant unies par la chair et l’esprit, se retrouvent antagonistes et aillent jusqu’à manipuler la vérité jusqu’à ce point de non retour où ils finissent par croire leur propre narrative diamétralement opposé l’une à l’autre.

      Ou se situe la vérité ? Qu’est devenu dans ce cas, le sens du rapport au monde ? Quel mécanisme psychique, intime, imperieux permet de tenir une position aussi destructrice du réel pour anéantir les deux capacités sus évoquées, à savoir la capacité d’abstraction et la faculté de transposer un concept d’un sujet vers un autre ?

      Est-ce l’orgueil ? Est-ce l’amour propre ? Est-ce l’humiliation ? Est-ce le sentiment d’échec ? Genre, pas moi, je suis plus lucide, je sais gérer les crises et les conflits.

      Pour rappel, la notion de contrat lors de l’union d’un couple. Ce n’est pas anodin si on contractualise la promesse que l’on se fait de partager le meilleur et le pire pour les siècles des siècles et toute l’éternité avec Dieu pour sacraliser et ses meilleurs amis pour témoigner du reste.

      L’essentiel de la société du spectacle, dont Olivier vient ici une fois de plus de lever un voile sur la coulisse, est de nous infantiliser, c’est à dire de ne pas nous permettre de relativiser le réel et la façon dont il nous affecte.

      Nous sommes baladés d’un sentiment à l’autre par une actualité dense, prégnante, provocante, enthousiasmante, sans nous laisser le temps du répit nécessaire pour intégrer cela, le relativiser et le passer au crible de l’abstraction et de la transposition de nos experiences passées.


      • Norbert Le 10 novembre 2014 à 13h14
        Afficher/Masquer

        Merci Surya.

        [SECRET D’ÉTAT] LE MYTHE DE LA PRESSE LIBRE, PAR CHRIS HEDGES

        Je laisse chercher ce qui veulent le lire. M’a paru interessant.


  20. reneegate Le 10 novembre 2014 à 09h38
    Afficher/Masquer

    Depuis ce matin le “stagiaire” à l’AFP n’a plus que 2 mots à traduire : short ou long pour le café.
    Une agence de presse indépendante ça oui ce serait super. Si c’est dans les cartons ne m’oubliez pas.


    • Titus Le 10 novembre 2014 à 11h10
      Afficher/Masquer

      “Depuis ce matin le “stagiaire” à l’AFP n’a plus que 2 mots à traduire : short ou long pour le café.” Non non, il a été nommé rédac-chef.


      • Wilmotte Karim Le 10 novembre 2014 à 15h59
        Afficher/Masquer

        En même temps, quand on ne donne pas les moyens à un travailleur, on ne se plaint pas du résultat.

        Surtout quand le résultat final est mauvais… et que c’est exactement le résultat attendu.


  21. benoit Le 10 novembre 2014 à 09h40
    Afficher/Masquer

    Un grand merci, Olivier, pour votre patient travail de reconstitution des faits, à contre-courant de l’AFP et de ses clones, Monde, Libération, Figaro, etc. etc. Le moment est peut être venu de faire entendre votre voix par d’autres canaux, je pensais à une pétition dénonçant, au sujet de l’Ukraine, la désinformation opérée depuis début 2014 par la presse française (même si c’est vrai à l’échelle de tout “l’Occident”, mais les potentiels pétitionnaires se sentiront plus concernés), et la menace qu’elle fait peser sur la paix ?


    • anne jordan Le 10 novembre 2014 à 16h45
      Afficher/Masquer

      @benoit , OUI , mille fois OUI !
      je sais , une pétition , c’est un coup d’épée dans l’eau , une fois sur deux , MAIS…
      1 ça nous permet de ” nous ” compter
      2 ça informe – par nos réseaux – des gens totalement indifférents
      3ça permet de faire de la pub au présent site

      Comme O.B ne va pas le faire lui même , voulez vous vous en charger ?
      je suggère ” change.org ” ou ” mes opinions ” , ou un autre mais surtout pas Avaaz ( accointances avec CIA , Nsa , soros etc ;;; )


      • Flash Le 15 novembre 2014 à 22h54
        Afficher/Masquer

        Il semblerait qu’on puisse émettre les mêmes critiques à l’encontre de Change.org qu’à l’encontre d’ Avaaz.

        Une autre plateforme de pétitions : Wesignit.


        • anne jordan Le 16 novembre 2014 à 16h53
          Afficher/Masquer

          avez vous des infos sur change.org ?
          je suis preneur !
          merci


  22. Luc Le 10 novembre 2014 à 09h54
    Afficher/Masquer

    En cherchant, “Plus de 40 chars et camions” sur google, on obtient un peu plus de 500.000 résultats …
    Cependant, heureux de constater la première place (cocorico) du présent article (après les 2-3 premiers liens d’actualités) devant les copistes des journaux mainstream.

    Bon travail O.B., continuer ainsi, le travail sérieux paye toujours !


  23. papy Le 10 novembre 2014 à 09h55
    Afficher/Masquer

    Ce n’est pas de l’incompétence !
    Les formules sont choisies pour orienter.
    L’information est détournée toujours dans le même sens.

    Regardez la même info traitée par Reuters :
    link to reuters.com

    “Ukraine has accused Russia of sending a column of 32 tanks and truckloads of troops …”

    Ce n’est pas “32 truckloads and tanks”

    et entre chaque phrase du communiqué de l’OSCE les “no doubt” des ukrainiens !

    Nous sommes en pleine propagande et ça ne rassure pas pour l’avenir …


    • Papagateau Le 10 novembre 2014 à 20h28
      Afficher/Masquer

      AFP + Reuter …
      C’est Reuter qui s’informe auprès de l’AFP, ou c’est l’AFP qui s’informe auprès de Reuter ?
      Est-ce qu’on essaie avec l’AP (USA) ?


  24. lon Le 10 novembre 2014 à 10h11
    Afficher/Masquer

    De la chef de la diplomatie européenne, un petit chef-d’oeuvre d’ambiguïté :

    “…Ukraine: l’UE demande à Moscou d’empêcher l’arrivée de renforts…”

    ( Larousse ) Renforts : Accroissement du nombre des personnes ou des moyens matériels d’un groupe, lui permettant une action plus efficace

    Cela dit, une armée à l’offensive et victorieuse n’a pas besoin de renforts, à moins de consolider une position et/ou de préparer la prochaine offensive.
    Renforts est compris en général dans le sens d’un soutien défensif : donc la chef de la diplomatie européenne reconnait implicitement que les séparatistes sont en position défensive et que l’Armée Ukrainienne est l’agresseur .

    Ensuite : l’UE ne demande pas à la Russie d’arrêter l’envoi de renforts, mais de les “empêcher” ….
    Mais qu’est-ce que cela veut dire ?
    Si quelqu’un a une explication cohérente, je suis preneur .


    • dupontg Le 10 novembre 2014 à 10h16
      Afficher/Masquer

      il me semble que les Russes qui aident les independantistes sont des citoyens russes ,un peu militaires volontaires….On demande en gros à la Russie d’empecher ses citoyens de passer la frontiere ukrainienne…


      • gerard Colin Le 10 novembre 2014 à 10h59
        Afficher/Masquer

        Oui, on a bien compris que l’UE demande à la Russie d’étanchéifier ses frontières, alors que l’UE elle-même n’est pas foutue d’empêcher le retour de djihadistes sur ses terres, ni de verrouiller l’immigration illégale à travers la Mediterranée, alors que bon, sécuriser une mer, c’est pas comme si l’avantage était aux passeurs.


        • step Le 10 novembre 2014 à 17h23
          Afficher/Masquer

          je ne vois surtout pas pourquoi la russie accepterai de recevoir des ordres de l’UE.


  25. Theoltd Le 10 novembre 2014 à 10h14
    Afficher/Masquer

    Très bon billet Olivier. Merci pour ce travail. Terrible pour nous de vivre avec cette sensation d’être pris en otage par sa propre presse. Quelle ironie d’avoir ce sentiment de vivre ce que Soljenitsyne vivait en son temps d’une certaine façon….


  26. Ras Le 10 novembre 2014 à 10h35
    Afficher/Masquer

    Ce qui est fascinant dans tous ça, c’est que les journalistes sur place n’ont a priori ni caméra ni appareil photos ! Où sont les images de ce convoie ?


    • dupontg Le 10 novembre 2014 à 11h27
      Afficher/Masquer

      on voit mal la frontiere russe depuis le salon des hotels de Kiev..


    • erde Le 10 novembre 2014 à 11h54
      Afficher/Masquer

      Une vidéo ici :

      link to liveleak.com

      D’autres sont disponibles mais il faut rester méfiants sur leur authenticité.

      Ce qu’il faut savoir c’est que d’énormes stocks d’armes et matériels datant de l’ère soviétique ont été dissimulés dans les mines désaffectées du Donbass et remis en état dans les ateliers des milices.
      Ce qui expliquerait l’absence d’immatriculation comme sur bcp de véhicules de l’armée des FAN


      • erde Le 10 novembre 2014 à 12h02
        Afficher/Masquer

        Après avoir visionné plusieurs vidéos traitant du sujet , j’ai remarqué la propagande flagrante selon les sources.
        Toutes les vidéos émises par les chaines occidentales ( euronews, fr24 etc etc ) pour démontrer l’invasion russe… ont été filmées au printemps et en été ( arbres bien verts) …
        Et comme disait Audiard . Les cons ils osent tout…..


  27. adrien Le 10 novembre 2014 à 10h41
    Afficher/Masquer

    La question ukrainienne prouve, s’il en était besoin, la totale soumission des principaux médias au parti atlantiste et européiste . Aucune voix discordante n’est autorisée, sans être accusée d’être populiste, “rouge-brun”, complotiste, favorisant ” l’Anarchy” (propagande de france 24), ect ..

    C’est pourquoi le rôle de l’AFP soulevé par l’article, est central, puisque les médias (presstitués) copient souvent les dépêches de cette agence, censée avoir une mission d’intérêt général .Quelques pistes ci après pour comprendre comment l’AFP dirigée par Emmanuel Hoog (IEP,/ ENA),
    est affaiblie à dessein, soumise aussi aux diktats de Bruxelles .

    link to acrimed.org
    link to snjcgt.fr


    • sadsam Le 11 novembre 2014 à 11h48
      Afficher/Masquer

      Merci Adrien pour ces informations syndicales qui expliquent que le fameux statut de l’AFP de 1957 qui lui avait assuré son indépendance, ou en tous cas une certaine indépendance, est mis à mal.

      Voici ci-dessous la petite page Wiki sur Jean Marin, résistant dès 1940 et PDG de l’AFP qui avait été le maître d’oeuvre de ce statut :
      link to fr.wikipedia.org

      Je ne sais pas si cela était encore le cas pour Emmanuel Hoog, mais il a été une époque pendant laquelle le statut de l’AFP de 1957 était étudié à l’IEP dans le cadre des cours de droit public. Cela a fait naître des vocations.

      Les stagiaires de l’AFP, leurs chefs aussi peut-être, pourraient lire “AFP. Une histoire de l’Agence France Presse” de Jean Huteau et Bernard Ullman (Robert Laffont. 1992) alors que l’ancienne vénérable maison de la place la Bourse vient de fêter son 70ème anniversaire.


  28. ISTINA Le 10 novembre 2014 à 11h00
    Afficher/Masquer

    Cette vidéo époustouflante de l’OTAN montre clairement des tanks nucléaires
    russes T-34 “banalisés” en train de franchir la frontière pour envahir l’Ukraine.
    *********************************************************************************************

    Réponse:
    Si Il y a la dessus un gros très gros fantaisiste, Je ne pense pas que ce soit moi !
    Les T- 34 Premiers chars Soviétiques lourds(( pas Russes )) totalement dépassés actuellement,
    fabriqués en grands secrets en Sibérie, firent leur apparition au cours de la bataille de
    Moscou fin 1941. {{ Il y a 72 années révolues }} A titre d’informations Camarade de l’A.F.P, souffrez que je vous le précise, ces chars armés d’un canon long de 76 m/m2 propulsés
    les premiers , par un Moteur de 600 Chevaux effectifs, d’Aviation, de marque B.M.V Allemande si je ne m’abuse,
    d’une suspension Nord Américaine dont j’ai oublié le nom; d’un blindage innovant de formes futuristes
    ressemblant un tantinet au Blindé Français des séries Françaises Somua S, de 1939.
    La boite de vitesse elle, de fabrication Soviétique,
    avait fortement tendance à se bloquer; c’est pourquoi les premières séries opérationnelles étaient livrées
    accrochée au blindage, une deuxième boite de vitesse en échange standard.

    Malgré ce petit défaut, grâce à ses chenilles de quelques 76 centimètres
    de large d’où, passe partout , non embourbable contrairement aux chars
    Allemands Chenilles de 33 centimètres,+ le Gaz-oil insensible au froid,+ son blindage aux effets majorés de quelque 20% par l’aérodynamique, permit aux Blindés soviétiques
    d’éradiquer la supériorité Allemande de décembre 1941 jusqu’à la bataille de Kourks. La date ???
    c’était juste avant la révolte du Général Borr à Varsovie là , je cale tout s’embrouille quant aux dates !

    Répondre


  29. sadsam Le 10 novembre 2014 à 11h04
    Afficher/Masquer

    Olivier, merci pour cet exercice.

    L’AFP étant devenue ce qu’elle est, il est toujours possible de lire Reuter. Ainsi cet intéresant commentaire sur les débuts de “lendemain de cuite” à Bruxelles devant les négociations avec l’Ukraine. A noter que cet article était repris en “une” par le media de Kiev en anglais “Kiyv Post”

    link to trust.org


    • sadsam Le 10 novembre 2014 à 11h11
      Afficher/Masquer

      Désolé, il y a eu un pb avec le lien
      link to trust.org


      • anne jordan Le 10 novembre 2014 à 17h06
        Afficher/Masquer

        à lire absolument !( l’article cité par @sadsam , ci dessus )
        je reprends juste une phrase :

        “I think that within six months, the EU will be negotiating again with the Ukrainians and the Russians, with them sitting at the same side of the table … The EU will wake up.”

        (” je pense que dans 6 mois , l’U.E. négociera à nouveau avec les Ukrainiens et les Russes , ces derniers assis du même côté de la table …L’U.E va se réveiller “)
        c’est un fonctionnaire de Bruxelles qui parle .


    • chios Le 10 novembre 2014 à 14h18
      Afficher/Masquer

      Bon article Sadsam, merci.

      Savoureux bavardage à l’issue des tractations sur le gaz…
      Les enfants de choeur de l’EU commencent à avoir des arrières-pensées…Les russes et les ukrainiens ne se serrent pas la main, mais ils se connaissent mieux que vous et moi!
      Ils ont chacun intérêt à ce que le l’EU paie, insistent l’un et l’autre que il y a risque de fermeture des vannes!

      Mais malgré tout, le peuple dans les rues, avec notre drapeau, n’était-ce pas irrésistible.

      Ca me laisse un peu perplexe, faut-il rire ou pleurer?


  30. Eleutheria Le 10 novembre 2014 à 11h05
    Afficher/Masquer

    Très joli travail, Olivier, mais vous faîtes une erreur fondamentale :

    « Mais par chance, Néophy, tu n’es pas le petit télégraphiste de John Kerry, tu es jour-na-lis-te ! »

    Ben si, justement. Et quand on a compris ça, tout le reste devient limpide.

    Au passage, j’aurais aussi corrigé un petit « détail » de la dépêche AFP : le nom de Makiïvka.

    Il s’agit en effet, comme à peu près toutes les villes de la région, d’une création de l’Empire russe sous le nom de Макеевка, dont la transcription en français est généralement Makeïevka ou Makeevka. Le nom de Макіївка (transcrit Makiivka ou Makiïvka) est la version ukrainisée, artificielle. Il n’est pas anodin d’employer ce nom plutôt que celui de Makeïevka, qui est évidemment celui que la population locale, à très grande majorité russophone, utilise quotidiennement.

    C’est une façon de nier l’indépendance de la République de Donetsk, et d’affirmer par cet élément de langage que cette région fait non seulement partie de l’Ukraine mais qu’il faut en plus lui associer la langue ukrainienne, même si la population locale ne l’utilise jamais.


  31. thor Le 10 novembre 2014 à 11h05
    Afficher/Masquer

    bah moi je lis qu’il y a 9 chars, 40 camion citernes (rien a voir avec les 32 char énoncé par kiev il y a 3 jour), plus des canon de 122 mm, 19 camion transports de troupes…. CQFD !


  32. Jean-Paul Malvolti Le 10 novembre 2014 à 11h19
    Afficher/Masquer

    Le 10/11/2014 à 11H08. bof….

    link to lemonde.fr


  33. Louve Bleue Le 10 novembre 2014 à 11h26
    Afficher/Masquer

    Lol ! Et si vous saviez le nombre fabuleux de “chars” qui roulent au Québec, p’tête qu’y a une guerre épouvantable là-bas et on ne nous dit pas tout ? hi hi hi !!!


  34. miclav Le 10 novembre 2014 à 11h41
    Afficher/Masquer

    Moi ça fait un paquet de temps que ça me travaille cette place de l’AFP dans le système médiatique.
    Un point aveugle de la critique des médias. Même chez Acrimed, ou si l’on critique épisodiquement certains traitements de l’agence, on semble ne pas prendre la mesure du problème (ou alors, c’est que ça leur semble trop difficile à traiter…).
    Par ailleurs, les journalistes qui s’amusent du temps de l’ORTF et tentent de valoriser leur travail en comparant 2 époques (un classique) me font de la peine…
    Évidemment que l’ORTF était dangereuse pour l’information, mais elle ne fixait pas forcément la ligne pour tout le monde.
    Évidemment qu’une agence comme l’AFP est dangereuse pour l’information, car qui contrôle (influe sur) cet organe, contrôle (potentiellement au moins) l’Information.
    Je ne dis pas que l’AFP est manipulée comme une marionnette, je dis qu’elle est systémique.


  35. Alae Le 10 novembre 2014 à 11h42
    Afficher/Masquer

    Excellent travail, Olivier, mais juste un bémol sur cette citation censée rester neutre :

    “Depuis la sécession de la Crimée en mars puis son intégration à la Russie, cette dernière est frappée par des sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu en juillet, avec 298 personnes à bord. En réaction, l’Union européenne est également frappée par des sanctions russes”

    Elle implique indirectement que le MH17 a été abattu par les Novorossiens ou les Russes, puisque sinon, le durcissement des sanctions contre la Russie n’a pas de sens. On ne sanctionne pas quelqu’un qui n’a rien fait.

    Donc, à la place, je propose :

    “Depuis la sécession de la Crimée en mars puis son intégration à la Russie, cette dernière est frappée par des sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu en juillet, avec 298 personnes à bord, même si les responsables du crash sont inconnus à ce jour. En réaction, l’Union européenne est également frappée par des sanctions russes”.

    Ce qui reste dans l’exacte vérité, et ma foi, si ça souligne l’absurdité et le parti-pris des sanctions contre la Russie, qu’est-ce qu’on y peut ?


  36. kenny Le 10 novembre 2014 à 11h53
    Afficher/Masquer

    ok, l’article est a chier, pour changer (ironie)
    Mais pour moi la question fondamentale (sage, doigt, lune, tout ca)

    Les russes envoient des armes ou pas?

    Les convois dont on nous parlent depusi ce week end sont ils imaginaires?


    • kenny Le 10 novembre 2014 à 12h24
      Afficher/Masquer

      desole pour les fautes 🙁

      Il me semble que la news (qu’elle soit 0% vraie, 50% ou 100%) marque un risque certain d’acceleration des evenements.
      Personnellement je pense que notre presse va grossir a fond, mais je doute aussi que les russes ne bougent pas le petit doigt.
      Ca me parait probable (pour pas dire logique) qu’ils envoient quelques petits renforts sans immatriculation . En effet le vote de dimanche dernier marque une grosse polarisation pour les 2 camps – a savoir il va falloir statuer maintenant. Independance ou pas – mais le statu quo du “cessez le feu” semble juste impossible


  37. Jean Le 10 novembre 2014 à 12h17
    Afficher/Masquer

    Est ce que les rédacteurs en chef demandent du journalisme d’investigation ?
    Ou simplement de la rédaction en donnant un sujet qui doit être brodé par le “journaliste” pour atteindre le nombre de mots voulu et sa mise en page ?

    Car dans le deuxième cas, on aurait l’impression d’articles écrits par les “journalistes” X, Y, Z… Mais en réalité ce serait juste pour nous donner une impression de “pluralité”, donc de plus de véracité que si tous les articles étaient signé par le seul rédacteur A.
    – Article 1 décidé et orienté par A mais brodé et signé par X.
    – Article 2 décidé et orienté par A mais brodé et signé par Y.
    – Article 3 décidé et orienté par A mais brodé et signé par Z.
    – …

    Serait il acceptable déontologiquement que des rédacteurs en chef de grands médias français soient par exemple militants Pro-Chinois ?
    Si la réponse est NON, alors pourquoi l’accepter lorsqu’ils sont militants Pro-USA ?


    • Papagateau Le 10 novembre 2014 à 21h37
      Afficher/Masquer

      Le rédacteur en chef n’est pas un journaliste mais le censeur du journal.
      Vous aurez beau trouver le mot horrible, si vous regardez bien sa fonction, c’est bien son métier.
      Vous allez dire qu’il ne doit pas avoir de parti pris politique, et qu’il doit faire ses choix en fonction d’autres critères (économique ou mise en page), mais son métier est de choisir ce qui sera écrit et ce qui sera refusé, et partant de là, le salaire du pigiste/stagiaire à perpétuité.
      Pire : quand il n’écrit plus rien, c’est son seul “mérite”.
      Mais censeur est un mot horrible : c’est pour ça que je l’utiliserai.


      • Jean Le 10 novembre 2014 à 23h16
        Afficher/Masquer

        Définition wikipedia : “Le rédacteur en chef anime une équipe de journalistes et veille au respect de la ligne éditoriale… la ligne éditoriale de chaque média respecte la Charte de Munich”.

        Donc censeur oui, mais par rapport à la déontologie journalistique normalement.
        Mais maintenant les rédacteurs en chef ne semblent plus être des guides formateurs, mais des geôliers joailliers sélectionneurs de Topazes.

        Les journalistes des grands médias comme les Topazes sont gardés dans un écrin (bon salaire et avantages fiscaux).
        Comme les Topazes ils peuvent présenter une large variété de couleurs politiques.
        Les plus précieux et convoités, sont de type Topaze Impériale avec la couleur caractéristique orangée des révolutions colorées.
        Comme les Topazes, ils peuvent devenir dériveur moderne et performant, voire même sous-marin de classe de émeraude (résultat d’étoiles jaunes sur fond bleu qui donnent un mélange vert militaire dictatorial).
        Ou alors ce sont les Topazes d’une pièce de théâtre mondiale à la Marcel Pagnol.


  38. boduos Le 10 novembre 2014 à 12h28
    Afficher/Masquer

    Coluche en aurait fait un sketch… mais on n’a plus de Coluche ni de Desproges.tous bien formatés,encadrés sauf Dieudo,…mais attention point Goldwin!
    ” les milieux autorisés…les militaires n’ont aucun doutes la dessus…les experts sont unanimes à penser…ces informations n’ont été confirmées ni par les états unis ni par L’OTAN..”
    La guerre c’est ……et la paix c’est….
    On comprend l’urgence pour l’éducation nationale de fabriquer des ânes mâtines de moutons ,c’est plus faciles à asservir .
    Qui peut mettre en lien le sketch de Coluche sur les”milieux autorisés”?
    Quant aux propagandistes de l’AFP ,la voix de leur maitre depuis déjà longtemps … leur complicité voire leur empressement à pousser à la guerre et à l’oppression devrait nous autoriser dans le prochain conflit à les mettre aux premières loges du spectacle qu’ils auront enfanté,car la confusion rédactionnelle qu’ils pondent est tout à fait construite.


    • Norbert Le 10 novembre 2014 à 13h32
      Afficher/Masquer

      Le jounaliste…

      link to m.youtube.com


      • Perekop Le 10 novembre 2014 à 13h58
        Afficher/Masquer

        Aaah, merci, Norbert ! Merci pour cet éclat de rire salutaire, ça nous change un peu. Le contexte est évidemment différent (comme ça paraît bon enfant, tout ça, par rapport aux saletés actuelles), mais le passage sur les “milieux autorisés” reste délectable.


        • harvest Le 10 novembre 2014 à 15h47
          Afficher/Masquer

          Pas si bon enfant: “A la télé y a trop de monde qui regarde pour qu’on y dise la vérité”;
          Loin d’être dupe, ni complice le Michel; Pour ça qu’ils l’ont liquidé.


          • Norbert Le 10 novembre 2014 à 16h48
            Afficher/Masquer

            Harvest, commencez votre phrase par “loin d’être dupe” et la terminer par “il l’on liquidé” met en evidence sa naïveté, ce qui ne retire rien à ces autres qualités.

            Il aurai dû écouter Brasens…

            link to m.youtube.com


            • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 20h59
              Afficher/Masquer

              Brassens était contre la guerre: mort rapide.


    • Bruno Le 10 novembre 2014 à 14h45
      Afficher/Masquer

      De memoire : “Dans les milieux autorises, on s’autorise a penser qu’un accord secret aurait ete signe entre les deux parties”.

      “Je dis que quand on a rien d’aute a dire, on ferme sa gueule.”


  39. Norbert Le 10 novembre 2014 à 12h53
    Afficher/Masquer

    Question essentielle, à qui profite cette manipulation ?

    Certainement pas à Kiev. Ni à Poutine. Alors… aux usa ?

    Il est déjà établi que les usa ont besoin d’affaiblir l’Europe, ce qu’ils font depuis qu’ils ont conçu, ont imprimé, imposé, exécuté les plans de cette Europe, leur Europe, un peu comme leur p*** à eux.

    En parallèle l’entreprise de démolition des états, un par un, deux ensembles, l’un par l’autre, concurence libre et non faussée, comme un vil combat de rue, sans règle, tous les coups sont admis, même par derrière, à sec.

    C’est pas en Ukraine qu’elle se passe la guerre, mais partout, même ici, sous nos pieds. Un coup de couteau pour une clope. Violée parce que, heu…, chez pô mouah, javais envie… Viré, parce que optimisation roboticale. Cambriolé. Écrasé sur un passage clouté comme un fakir sur sa planche. Meme nabila a pété un plomb.

    Mais on a des exemples. Un president qui nous plombe de 600 milliards, une paille. Un autre qui, bien que casqué, se fait alpaguer la plume presque à la main. En parlant plume, fleur Pelerin ne sait pas ce que c’est, une plume, elle n’a pas de temps à perdre en futilité.

    Le monde ? Un bac à sable dans lequel les enfants n’ont pas le droite de jouer, ou alors pour de faut entre deux reformes scolaires. Oui, ces écoles ou on les abandonne tous les jours pour cause de gagner notre vie, de plus en plus mal, école d’où on les retire chaque jour sans voir qu’ils vont de plus en plus mal…

    Ci après un lien du blog de Françoise Gomarin. Un petit coup de gueule de loin, avec une chanson en video de ziskakan ( jusqu’à quand ?) “Mon pei bato fou”. En bas de page les paroles en créoles et en français.

    link to francoisegomarin.fr


  40. Olposoch Le 10 novembre 2014 à 13h05
    Afficher/Masquer

    Pas d’accord avec le chapeau “incompétence” du titre…

    Déjà à l’époque P. Jorion sur son blog faisait des papiers pour avancer la thèse de cette incompétence car il ne voulait pas y voir de la malice, il a depuis changé son point de vue…

    Il est vrai que tout ou presque s’expliquer avec la théorie de l’incompétence, si on y ajoute la théorie des coïncidences, on couvre à peu près l’ensemble du champ de vision.

    Comme il suffit de pousser les votes à certains endroits pour “swinger” une élection dans les pays au système électoral adapté, il suffit de placer la bonne personne, ou le bon précaire docile à la source (AFP) pour orienter l’ensemble de la presse qui fait l’opinion…


  41. pons Le 10 novembre 2014 à 13h48
    Afficher/Masquer

    olposoch a raison
    Superbe boulot d’Olivier mais le titre est étonnement naif. La guerre de l’AFP(agence française de propagande) contre les prorusses est systématique depuis le début du conflit ce que dénonce ce site d’ailleurs.
    On ne peux plus parler d’incompétence à ce niveau mais d’endoctrinement pur et dur.


  42. Deres Le 10 novembre 2014 à 13h54
    Afficher/Masquer

    J’ajoute que les subtilités techniques militaires entre canon automoteur (SPG : Self propelled Guns), char de combat (MBT : Main Battle Tank) et véhicule blindée de combat d’infanterie (ICV : infantry Combat Vehicle) n’étant pas maîtrisé ni par la plupart des témoins, ni par les journalistes, les 9 “automoteurs” vus et les 7 T72 et T64 sont probablement les mêmes. Un bon journaliste parlerait probablement de blindés dans tous les cas, terme générique fourre-tout.


  43. FDM Le 10 novembre 2014 à 14h12
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    Et aller encore le figaro: link to lefigaro.fr

    ‘Infréquentable pour une partie du monde depuis le conflit ukrainien, Vladimir Poutine suscite l’admiration en République populaire, où tout ce qui l’entoure provoque la curiosité. ‘

    La partie du monde en question, c’est l’Occident déclinant et décadent, mais qu’ils se rassurent ailleurs il est bien populaire, merci pour lui.

    D’ailleurs il fait tjs partie des BRICS (40% de la population mondiale) qui ont comme gros défaut, avouons le, de défendre leurs intérêts (oui je sais c’est injuste).

    On ne peux pas en dire autant de nos dirigeants Européens dans le monde, ou même chez nous (voir les dernières élections Européennes) mais selon Jean Dominique Giuliani, l’Europe soulève l’enthousiasme…

    ‘Le président russe a rencontré le numéro un chinois pour la dixième fois depuis que ce dernier a pris ses fonctions début 2013. Soit bien davantage qu’aucun autre chef d’État.’

    Oui et ? le pacifique représente l’avenir, c’est une force émergente, la nier ou la minimiser serait stupide, au moins il à compris les enjeux… enfin c’est sur que la première visite officiel de Jean-Claude Juncker en Ukraine (link to rtbf.be), c’est tellement plus intelligent, on vas tellement y gagner… merveilleux.

    Un Pays en voie de désintégration, ruiné divisé, et de l’autre.. l’avenir.. quel incompétent ce Poutine..

    ‘Selon le centre de recherche Pew, la République populaire est l’un des rares pays où le soutien à la Russie est monté depuis la confrontation de Moscou avec l’Occident à propos de l’Ukraine, passant de 47 à 66 %.’

    Rappelez moi, Holland fait combien déjà ?

    Un des rare Pays ? je demande à voir ailleurs tout de même, rappelons nous des sondages, ou même au Royaume Unis il était très populaire (link to zebuzzeo.blogspot.be), mais les Britanniques appartiennent sans doute à la cinquième colonne..

    ‘Il défend les intérêts de la Russie. Les Chinois sont attirés par cela.»’

    Pour ma part je rêve d’un dirigeant capable de défendre nos intérêts, quitte à entrer en conflit avec Bruxelles et Washington.. mais c’est tellement populiste, mieux vaut se soumettre c’est sur..

    ‘Peut-être les Chinois sont-ils rassurés de voir que «Xi Dada», le «grand Xi», n’est pas le seul dirigeant d’une grande puissance à inquiéter le monde. Comme Poutine, il est adepte du culte de la personnalité et cultive l’autoritarisme pour gouverner d’une main de fer. Tous deux entretiennent la nostalgie de la «grandeur» passée de leur nation pour fonder le renouveau. Ils sont unis dans le rejet des valeurs occidentales prônant la démocratie, les libertés et les droits de l’homme et s’épaulent face aux critiques d’un monde qui se braque contre les transgressions provoquées par leurs ambitions.’

    C’est une blague ?

    Inquiéter le monde ? mais qui provoque qui ? qui sème le chaos depuis des lustres ?

    Rappelez moi combien de bases militaires Américaines il y a dans le monde ? ensuite comparer avec les Russes et Chinoises ..

    Une main de fer ? mais cela ne nous gène pas pour commercer avec eux.. j’avoue ne pas comprendre la.. il faut savoir, on leurs lèches les bottes oui ou non ?

    La nostalgie de la grandeur passée ? ils pensent vraiment qu’ils sont les seuls ? personne ne regrette le général de Gaulle en France ?

    C’est vrai que la Russie des ’90, bien à genoux devant l’Occident, c’était quand même mieux pour nos élites 😉

    Le rejet des valeurs Occidentales ?

    Dis donc ! ce serait ti pas l’Occident qui à renié ses propre valeurs avant ? et l’Europe sa propre histoire ?

    l’Europe devrait peut être balayer devant sa porte (référendum non pris en compte, cellule de la CIA qui torturais des prisonniers, soutiens aux Nazis etc).

    Les critiques du monde ?, de l’Occident hein ! héhé

    La fin est pas mal, c’est la faute aux Russes, ils ont envahit la Crimée, la Chine menace la paix dans la zone Pacifique etc..

    Hrala vivement les prochaines élections Européennes, j’ai hâte de voir l’enthousiasme dont parlais Jean Dominique Giuliani.

    Bonne lecture.


  44. lairderien Le 10 novembre 2014 à 14h18
    Afficher/Masquer

    La sur Médiapart on atteint le fond avec cette brève reprise également telle quelle.

    Il y avait 34 commentaires défavorables, dont 2 reprenant le démontage par O. B.

    A 14 h00 je constate que les 34 commentaires sont inaccessibles, effacés, inexistant, page blanche, mais le bandeau indique pourtant toujours “34 commentaires” !

    Du jamais vu jusqu’à présent cette censure totale des commentaires.


    • Olposoch Le 10 novembre 2014 à 17h35
      Afficher/Masquer

      Médiapart j’ai adhéré pour l’investigation (malgré le passif Plenel…) (et c’est pas comme si on avait un “éventail riche d’options possibles”…), mais la succession de billets indignes sur l’Ukraine bye-bye…

      Je leur ai demandé d’effacer tout ce qui me concerne sur leur site, pseudo, nom, mail… à plusieurs reprises…
      Message m’affirmant que tout ce qui me concerne a été effacé.
      Problème, quand je vais sur le site, mon compte n’est pas effacé, juste “suspendu” (“je m’en souviendrais”… disait Jean-Marie, ou la stasi sais plus…), + les courriels de pub…

      Menteurs, néoconservateurs (“de gauche jusqu’à Brest”), ils attaquent de manière ciblée certains corrompus, mais de remise en cause du système que nenni… à 100 000 + abonnés, le système commence à rémunérer, on va pas tout gâcher.

      Grande et belle soirée récemment organisée par MDP contre la corruption, avec critique documentée des petites et grandes compromissions des politiques, des financiers, tout ce petit monde solidaire et connivent, unis dans le même crime… Mais des médias il ne fut pas question.

      Alors reste podemos ou le nouveau 7/9 neuf de Mermet (une super mega idée utile, mais commencer la journée avec Mermet… et se mettre dans le bon sens…équilibre fin à trouver)


    • XPT Le 11 novembre 2014 à 15h40
      Afficher/Masquer

      Copie écran de la censure sur Mediapart :

      link to static.mediapart.fr


      • Christophe Vieren Le 11 novembre 2014 à 16h57
        Afficher/Masquer

        Je confirme l’info de XPT. Quoiqu’abonné à Mediapart, je n’ai pu à l’instant accéder aux 34 commentaires. J’ai bien évidemment déposé une réclamation et leur ai suggéré de s’informer auprès de cet article-ci.


    • anne jordan Le 12 novembre 2014 à 20h25
      Afficher/Masquer

      ouais , mais sur le site Médiapart , il y a aussi ceci :
      link to blogs.mediapart.fr

      et le blaireau sauve l’honneur ( du journalisme )


  45. niethil Le 10 novembre 2014 à 14h47
    Afficher/Masquer

    Il reste à modifier le mot “sanction” : ce vocable est inapproprié, puisque la sanction est le privilège de celui qui édicte la norme et en sanctionne donc la transgression. En l’occurrence, l’ONU pourrait imposer des sanctions, mais pas les pays occidentaux. L’expression correcte est “mesure de rétorsion”, ainsi que définie dans la doctrine : “action, militaire ou non, ‘visant à punir les auteurs d’une agression contre nos intérêts’. Elle doit être ‘adaptée aux circonstances et au niveau de violence auquel l’adversaire a eu recours'” (Tactique Théorique, Général Michel Yakovleff).


  46. LeDahu Le 10 novembre 2014 à 15h05
    Afficher/Masquer

    “From AFP: The Portugese Navy escorted a Russian oceanographic ship out of its waters Wednesday in response to the latest in a series of territorial incursions by a Russian vessel or plane.”

    « De l’AFP: la marine Portugese a escorté un navire océanographique russe hors de ses eaux, mercredi, en réponse à la dernière d’une série d’incursions territoriales par un navire russe ou un avion. »

    link to lepontduhadu.blogspot.fr
    (sorry in anglishe)

    Encore un incroyable histoire de bêtise, particulièrement car l’OTAN prend les infos de AFP et les met sur leur blog NATO source.

    J’ai trouvé la maniére de AFP de présenter les infos troublantes, car il lie “territorial incursions”
    avec le concept des eaux internationales y compris un EEZ. Ça donne l’idée que le bateau russe océanographique vient d’être “coller la même étiquette” que les avions militaires et le fictif sous marine de Stockholm.

    Ce n’est pas de tout le cas, mais aussi AFP parle d’un autre navire russe, et aussi des avions russes, qui n’ont jamais quitté l’espace internationale. De la même façon, AFP semble d’impliqué les russes dans l’affaire du sous marine en Suède. Pourtant la Suède n’a jamais dit que c’était un navire russe.

    link to atlanticcouncil.org


    • languedoc 30 Le 10 novembre 2014 à 19h20
      Afficher/Masquer

      Ce sous-marin n’était pas plus russe que martien, il est sorti de l’imagination des Suédois qui voient, comme les pays baltes et la Pologne, des bateaux et des avions russes partout, ça devient une véritable obsession. En se créant des dangers imaginaires, ces pays se donnent l’impression d’exister un peu.


    • lvzor Le 11 novembre 2014 à 19h02
      Afficher/Masquer

      “il lie “territorial incursions” avec le concept des eaux internationales”

      Ben oui, les “eaux internationales” et l'”espace aérien international”, comme leur nom l’indique appartiennent à la “communauté internationale”, c’est-à-dire les 15% de l’humanité que constituent les US et leurs vassaux. C’est pas faute que les médias l’expliquent à longueur de colonnes!


  47. yann Le 10 novembre 2014 à 15h23
    Afficher/Masquer

    Les journalistes n’informent pas de toute manière, et cela n’a jamais été leur métier. Leur but est de faire de l’audience, de faire un coup comme ils disent. L’éthique journalistique est une vaste blague. J’invite les lecteurs à relire Bourdieu sur la question du journalisme. Ils ne sont finalement que la caisse de résonnance de leur milieu social. Les journalistes ne nous renseignent pas sur le réel, mais sur l’image que leur milieu social se fait du réel. En l’état, les élites françaises sont restées bloquées dans les années 90 pour leur vision de la Russie. Pour eux c’est un pays en déclin mené par un fou dangereux. Les journalistes pour plaire à leur public, la classe sociale aisée, vont donc piocher les informations qui caressent leur lecteur dans le sens du poil. Il donne de l’information omnibus comme la décrivait Bourdieu. Une information omnibus, c’est une information qui est “self-evident” comme disent les Anglo-saxons, c’est une “vérité que tout le monde connait” qui n’a pas besoin d’être vérifiée. Un peu comme l’état qui dépense trop pour les libéraux. On ne questionne pas une information omnibus parce que l’on ne cherche pas la vérité, mais l’acquiescement du milieu social visé par cette info. Il n’y a pas besoin de complot pour comprendre la propagande moderne en définitive.


    • Norbert Le 10 novembre 2014 à 17h08
      Afficher/Masquer

      Voui yann, nos élites savent que la russie est arriéré et que les pays qu’ils dirigent, soit l’occident, 15 % de la population mondiale, sont très riches. Les ouvrier y bossent 15 heures par semaine et gagne 15 mille euros par mois. En fait c’est la théorie du 15. Les sanctions, c’est pour obliger Poutine à liberer son peuple ignare, rustre, inculte dont les femmes sont battues et enfermées dans des cuisines quand c’est pas dans des placards. Elles ne savent pas ce qu’est l’école. Elles doivent faire 15 gosses et bien sur les battre pojr leur inculquer les valeurs slaves.

      À moins… à moins que nos élites sachent très bien que Poutine est loin d’être couillion, qu’il nest pas cynique comme eux, qu’il attache une importance à la notion de peuple et de nation et qu’il protège cela. Et bien sur ils ont peur d’avoir des liens économiques et culturel avec une nation instruite qui pourrait instruire le peuple de nos élites, c’est à dire nous.

      Sauf votre respect yann, nos élites oeuvrent à faire de nous des gueux, des idiots, des débiles incultes et individualistes, et ils y parviennent plutôt bien. Cessez de les croire plus cons que nous, c’est l’inverse, et la presse, la télé, la radio les aident pour ce faire.

      Bien à vous.


      • yann Le 10 novembre 2014 à 19h13
        Afficher/Masquer

        Les hommes font l’histoire, mais ils ne reconnaissent pas l’histoire qu’ils font. Les élites sont comme tout le monde, elles ont leurs idées reçues leur façon d’appréhender le réel. Il va falloir cesser un jour cet enfantillage que de croire que le monde se résume a des méchants et des gentils, des victimes et des bourreaux. Les interactions sociales sont infiniment plus complexes que cela, et la corruption beaucoup plus sournoise et invisible. Les hommes sont faibles. Et ils sont bien souvent prisonnier de groupes sociaux, dont ils ne peuvent pas, ou ne veulent pas, sortir par faiblesse le plus souvent. Les complots n’expliquent pas du tout le comportement des élites. Elles ont d’ailleurs passablement scié la branche sur laquelle elles étaient assises ce qui n’est guère rationnel, vous en conviendrez.


  48. romain Le 10 novembre 2014 à 15h23
    Afficher/Masquer

    Une façon d’expliquer pourquoi les ‘journalistes’ font du copier-coller a partir des depeches AFP (cad pourquoi il n’y a plus de journaliste) est de regarder quelles sont les montants des subventions distribuées aux différents medias.
    Il y avait un article très intéressant a ce sujet dans Le Monde Diplomatique (pour moi le seul journal qui vaille encore le coup d’être acheté; il me semble qu’il s’agissait du numero d’Octobre) qui montrait que Le monde Diplo recevait moins de subventions que Tele 7 jours, le journal de Mickey et Closer …. magazines d’actualité comment chacun sait.
    NB: aujourd’hui, la principale source de revenus du monde diplo sont les donations de particuliers (comme les-crises.fr).

    La liste 2013 est ici: link to lemonde.fr
    Ou ici si vous n’aimez pas le site LeMonde: link to culturecommunication.gouv.fr


    • vérité2014 Le 11 novembre 2014 à 01h38
      Afficher/Masquer

      Le pire c’est que la mauvaise influence de l’AFP est mondiale car en plus de la France,les journalistes francophones(Québec,Belgique,Suisse,Luxembourg en partie,Afrique en partie,Syrie/liban très peu..).Les journalistes de ces pays sont à peine moins fainéants que les Français et donc c’est recopiage à gogo de l’AFP c’est tellement plus facile.
      De plus pour notre malheur,l’AFP a des services dans d’autres langues,donc même hors Francophonie ils répandent leurs mensonges volontaires ou pas.
      Ceci dit Reuters et AP sont exactement sur la même ligne euro atlantiste aveugle.

      Un petit exemple pour les Français,voici le fil infos de la Libre Belgique,un jour J à un moment M au hasard:

      link to lalibre.be


  49. Christophe Vieren Le 10 novembre 2014 à 15h44
    Afficher/Masquer

    Tout d’abord une fois de plus bravo pour ce décryptage rigoureux et humoristique.

    N’aurions-nous pas une dépêche d’autres agences occidentales pour comparer ?


    • Olivier Berruyer Le 10 novembre 2014 à 16h00
      Afficher/Masquer

      comme toujours, Reuters, citée plus haut, parle anglais, donc a mieux informé…


    • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 17h11
      Afficher/Masquer

      Je dois avoir un problème, je ne trouve plus comment répondre à l’article (Firefox)…

      Donc je réponds ici…

      Belle preuve que notre principal objectif doit être de rendre les médias indépendants!

      Appel aux courageux qui veulent se lancer dans la politique: je ne voterai que pour ceux qui proposeront des lois allant dans le sens de la liberté des médias.


      • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 17h15
        Afficher/Masquer

        et de leur indépendance, cela va de soit.

        SEULS les lecteurs devraient avoir une influence sur les médias.


        • step Le 10 novembre 2014 à 17h32
          Afficher/Masquer

          même pas ! un lecteur ne veut en général entendre que ce qui le conforte. On est justement dans ce piège là, en Ukraine et ailleurs (“europe,europe,europe”). L’impératif de vendre fait qu’on ne remet jamais en question nos errements. Commercialement trop risqué !!!


          • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 19h48
            Afficher/Masquer

            OK, le lecteur préfère en général lire ce qui le conforte, mais s’il lit c’est qu’il a aussi quelques doutes et qu’il espère qu’on lui propose d’autres façons de voir les choses.

            J’imagine qu’il n’y a pas de rapport entre lecteur et impératif de vendre (deux paragraphes auraient été utiles).

            Plutôt que d’écrire de la merde, on peux aussi plutôt envisager de vendre du PQ non? Quite à faire du fric, autant ne pas risquer que la population vous prenne pour des traitres à la nation. Car aujourd’hui, journaliste = politicien = TRAITRE.


        • Bordron Georges Le 10 novembre 2014 à 18h42
          Afficher/Masquer

          Du logiciel des journalistes et des media

          Oui! L’information et les paroles sont les outils fondamentaux et puissants de la Politique. Et depuis longtemps maintenant, les maîtres de ces outils sont en parfaite collusion avec leaders politiques, au point qu’il apparaît de plus en plus en plus de passerelles entre les deux milieux. Depuis de nombreuses décennies, ils ne pratiquent plus que les trucages et la manipulation, pour conduire les peuples à la politique que ceux-ci ne veulent pas ou, plus souvent, dont ceux-ci ignorent le résultat et la destination finale.
          C’est ce système mensonger qui a permis de faire sombrer la France et d’autres pays d’Europe, dans la situation où ils se trouvent.
          Les journalistes et leurs media ont pleinement adhéré à ce système de la manipulation et du mensonge, ils sont même formatés pour cela dans leurs écoles et dans leurs entreprises. Il ne faut pas être objectif ou impartial, il faut faire illusion d’impartialité.
          Très souvent, un simple auditeur devant sa télévision, un élément du ‘‘vulgum pecus’’, peut aujourd’hui, parfaitement s’en rendre compte, s’il est capable d’être observateur et un peu perspicace.
          Ils doivent parfois, inviter celui qu’ils ne voulaient pas, celui qui n’est pas conforme à la pensée à promouvoir mais qui malgré tout, représente quelque chose d’important dans la société. Alors, les programmes, les images, les autres invités, leurs questions, tout est organisé non pas pour écouter, transmettre et permettre à la personne d’exprimer ses idées, son message, son projet, mais pour démasquer les arrières pensées éventuelles, les faiblesses, les combines que celui-ci pourrait avoir ou vouloir. Ils sont donc systématiquement eux-mêmes dans le logiciel du trucage et du mensonge. Ça marche la plupart du temps car dans ce domaine là, ils sont très forts.
          Mais il arrive aussi qu’un tel interlocuteur possède une argumentation solide, franche et directe, et même de plus, qu’il croit honnêtement être dans un débat purement intellectuel et rationnel. Alors les journalistes ne comprennent plus ce qui leur arrive. Ils cherchent et ne trouvent pas le moyen de démasquer l’arrière pensée qu’ils soupçonnent mais qui n’existe pas. Ils s’énervent, jettent des regards à droite, à gauche, interrompent et enfin, surtout dans le cas des moins intelligents, attaquent directement leur interlocuteur dans sa personne.
          Finalement c’est leur propre masque qui tombe. Alors ils sont vraiment odieux.

          Ceci dit, j’ai particulièrement apprécié la méthode d’Olivier Berruyer pour démonter l’inobjectivité de l’article. A mettre au programme d’enseignement dans nos écoles et nos université, matière: instruction civique.


          • Olivier M Le 10 novembre 2014 à 20h12
            Afficher/Masquer

            Supprimons donc et les écoles de journalisme, et les écoles d’administration, ces écoles qui permettent de créer un esprit de corps, ce faisant mettant l’intérêt de corps avant l’intérêt commun. Il suffit alors qu’un mouton se fasse corrompre pour que le reste suive.

            De Gaulle a eu bien des mérites, mais s’est fourvoyé au plus au point en pensant qu’une école formant les administrateurs était nécessaire. Ce l’était peut-être à son époque, je n’en sais rien, mais j’en doute tout de même venant d’un militaire -donc par nature petit soldat de la nation-. Mais aujourd’hui, c’est contreproductif.

            Formons les gens sur le tas, au moins ils n’auront pas agis en bon petit soldat pendant leurs études, espérant obtenir un bon poste une fois diplômés, et continuant de même une fois en poste.

            PS: je pense que cette petite mise au point est nécessaire: un militaire doit être un “bon petit soldat de la nation”, cela n’a rien de péjoratif à mes yeux, la discipline étant de mise dans les armées. Mais ce genre de comportement est nuisible dans l’administration, tout comme il l’est dans les entreprises, là où la diversité et la liberté de pensée sont des moteurs.


            • Christophe Vieren Le 10 novembre 2014 à 20h44
              Afficher/Masquer

              Supprimons en effet cet enseignement supérieur dual (GE vs Univ), unique au monde.


  50. Jacque TTT Le 10 novembre 2014 à 16h59
    Afficher/Masquer

    Ah!… interessant ! Atlantic Council : l’officine de propagande de l’OTAN

    link to anticons.wordpress.com



Charte de modérations des commentaires