Les Crises Les Crises
10.novembre.201410.11.2014 // Les Crises

[Incroyable incompétence] Quand l’AFP confond 40 camions-citernes avec des chars russes {recommandé}

Merci 3
J'envoie

Un truc me fascine vraiment, comme l’heure que je viens de passer (et c’est assez fréquent).

Je ne suis pas journaliste, et n’ai pas la moindre formation approchante. Mais souvent, je lis un papier qui me semble étrange, je décide de passer du temps à contrôler, et bingo, 3 fois sur 4, je tombe sur des trucs – comment dire ? Ah oui : – énormes…

Donc, hier, je vois ça sur l’Obs :

Bon, le mot magique : AFP, donc l’Obs, n’y est pour rien, et a simplement recopié la dépêche telle quelle – le travail du journaliste du copiste se résumant là à trouver une image, comme on l’a vu plusieurs fois. (oui, un peu “endommagée” la maison, c’est à dire plus qu’abimée mais surtout pas détruite, hein…).

Cela signifie en gros qu’il n’y a plus qu’un seul organe de presse officiel dans le pays – l’AFP – recopié par tous les journaux, ce qui me semble poser un léger souci – mais tout le monde s’en moque.

Bref, c’est l’image qui m’a arrêté, je trouve piquant que l’Obs montre une maison détruite (par l’armée bien entendu, et ce n’est évidemment pas précisé) et semble s’indigner que “des renforts arrivent”…

Ce qui m’a fait sursauter c’est le :

“L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclarée samedi soir “très inquiète” de la présence de convois militaires et de chars dans l’Est rebelle. “Plus de 40 chars et camions” ont été vus circulant sur une voie rapide

Bon, j’aurais pu passer outre, comme je le fais 50 fois par jour, mais là, je décide donc de creuser, un peu interloqué par le fait que :

  • l’OSCE semble accuser clairement les Ukrainiens pro-Donetsk de se défendre ;
  • je me demande pourquoi on parle de “40 chars et camions” – pourquoi pas “82 000 chars, camions, autos, vélos et brouettes” ;
  • et que des chars sur une voie rapide en ville, euh, ça semble un peu bizarre…

Donc on a en 24 heures pour les “40 chars et camions” sur Google :

700 pages de grands médias, je cote : L’Express, I Télé, l’Obs, Sud Ouest, RTL, Les Echos, Libération, La Nouvelle république, France Inter, France 24, France Télévision, L’Yonne, La Croix, Le Berry, LaLibre.be, 20 Minutes, La Voix du Nord, Le Point, Euronews, Le courrier Picard, L’Internaute, Romandie.com, Le Parisien, La voix du Nord, Orange, Boursorama, La Montagne, Notre temps, Corse Matin, TV5 Monde, etc.

(moi, ça me fait flipper, mais passons)

Je retrouve assez facilement la dépêche AFP ici. Je vous la livre, et on la commentera :

Ukraine: d’importants renforts en armes lourdes arrivent à Donetsk

D’importants renforts en armes lourdes sont arrivés dimanche à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine où les bombardements ont connu une intensité inhabituelle dans la nuit sur fond de craintes d’une nouvelle offensive.

Une semaine après les élections séparatistes organisées au grand dam de Kiev et des Occidentaux sur les territoires aux mains des rebelles et qui ont mis en cause les accord de paix conclus en septembre, les hostilités ne connaissent pas de répit dans ce conflit de près de sept mois qui a fait plus de 4.000 morts selon l’ONU.

Des journalistes de l’AFP ont vu en début d’après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d’une vingtaine de camions militaires sans plaque d’immatriculation, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

Un habitant a indiqué à l’AFP avoir vu passer vers 09H00 (06H00 GMT) sept canons automoteurs en direction de la zone de l’aéroport, l’un des principaux points chauds que l’armée ukrainienne et les séparatistes se disputent depuis des mois, et de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk.

Dans la nuit, Donetsk a été secoué par des tirs d’artillerie à proximité du centre et qui se poursuivaient le matin avec moins d’intensité.

– Chars, canons, camions –

L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclarée samedi soir “très inquiète” de la présence de convois militaires et de chars dans l’Est rebelle. “Plus de 40 chars et camions” ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l’OSCE présents en Ukraine pour surveiller l’application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque russe Kamaz, sans plaque d’immatriculation, transportaient des canons de 122 mm et du personnel en uniforme vert foncé sans insigne. Six camions-citernes les accompagnaient.

Les observateurs de l’OSCE ont également vu “un convoi de neuf chars –4 T72 et 5 T64–” se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

“L’OSCE n’a pas indiqué l’appartenance de ces équipements et de troupes, mais les militaires ukrainiens n’ont aucune doute là-dessus”, a déclaré dimanche le porte-parole militaire Andriï Lyssenko dans une claire allusion à la Russie.

Il a dit craindre des “provocations” visant à “créer un prétexte pour l’introduction dans le Donbass de soi-disant forces du maintien de la paix russes”.

Les agences publiques russes ont en revanche indiqué que les équipements appartenaient aux insurgés, en citant des chefs rebelles.

Les autorités ukrainiennes, qui accusent Moscou d’armer les rebelles et d’envoyer des troupes régulières dans l’Est, avaient dénoncé vendredi l’entrée à partir de la Russie de dizaines de chars, de pièces d’artillerie et de troupes.

Ces informations n’ont été confirmées ni par les Etats-Unis ni par l’Otan, l’Alliance parlant cependant d’une “concentration accrue de troupes” russes à la frontière avec l’Ukraine.

– ‘Nouvelle Guerre froide’ –

Déclenchée il y a près d’un an par un mouvement de contestation pro-européenne à Kiev réprimé dans le sang et ayant entraîné la chute du régime prorusse, la crise ukrainienne est à l’origine de la pire dégradation des relations entre Moscou et l’Occident depuis la fin de la Guerre froide.

Depuis l’annexion de la Crimée en mars, la Russie est frappée de lourdes sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu par un missile en juillet, avec 298 personnes à bord, au-dessus du territoire contrôlé par les séparatistes prorusses dans l’Est.

Le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a estimé samedi que le monde était “au bord d’une nouvelle Guerre froide”.

“On voit de nouveaux murs. En Ukraine, c’est un fossé énorme qu’ils (les pays de l’Otan, ndlr) veulent creuser”, a-t-il déclaré en marge du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin.

En visite en Ukraine samedi, le ministre néerlandais des Affaires étrangères Bert Koenders, dont le pays est chargé de l’identification et de l’enquête sur le crash du Boeing malaisien qui effectuait le vol Amsterdam-Kuala Lumpur, a pour sa part dénoncé les élections séparatistes “illégales” et estimé qu’il n’y avait “pas de raisons de lever les sanctions” contre la Russie.

Les pays européens doivent examiner de nouveau leur stratégie face à la Russie le 17 novembre.

nm-neo/phy/ia (Source)

Petit rappel sur les “Valeurs et engagements” de l’AFP

Extrait du site de l’AFP :

L’AFP est l’un des grands médias mondiaux grâce à son réseau, à la compétence de ses journalistes et de ses techniciens mais aussi parce qu’elle a depuis longtemps fait siennes des valeurs fondamentales.

La vérité, l’impartialité et le pluralisme sont ainsi les règles d’or de l’Agence France-Presse.

Ces valeurs sont la garantie d’une information rigoureuse, vérifiée et dégagée de toute influence politique ou commerciale.

La vérité

La vérification rigoureuse des faits et leur explication claire sont les plus sûrs moyens d’approcher de la vérité. Nous veillons également au caractère complet de toute information : l’omission d’un élément significatif risque d’en fausser le sens. Les spéculations et les rumeurs n’ont pas de place dans nos services, à moins qu’elles provoquent des conséquences tangibles réelles.

La correction des erreurs, même découvertes longtemps après leur apparition, est obligatoire. Elle participe du même respect de la vérité.

L’impartialité

L’objectivité est un idéal difficile à atteindre. La seule hiérarchisation des faits, inévitable, peut orienter le jugement du lecteur. Cela ne nous empêche pas d’être aussi rigoureusement neutres que possible. De par son statut, l’AFP est indépendante du gouvernement français et de tout groupe d’intérêts politiques ou économiques. Aucun utilisateur des informations de l’AFP ne doit pouvoir y déceler une opinion sur les faits présentés. Et le journaliste doit avoir la conviction intime de rendre compte de l’événement sans l’altérer.

Le pluralisme

Beaucoup de nouvelles portent sur des conflits et des confrontations d’idées. Notre devoir est de présenter les positions de toutes les parties concernées, sans favoriser quiconque. Si cela s’avère impossible dans l’immédiat, nos tentatives de joindre tous les protagonistes doivent être signalées dans le corps de l’information. Et répétées à la première occasion.

Deux valeurs accessoires revêtent également une grande importance. L’exigence de clarté n’a pas besoin d’être précisée. La rapidité est tout aussi important pour nos clients. Mais elle doit être subordonnée à la vérité, autrement dit à l’exactitude et à la fiabilité de l’information, toujours prioritaires. Nous devons poursuivre les deux objectifs en même temps, être rigoureux et rapides.

Le respect de ces principes dans un monde menacé par l’inflation de nouvelles de provenance et de qualité incertaines constitue un argument de poids auprès de nos abonnés qui paient pour recevoir des informations dignes de foi.

Commentaire pour aider à la formation du stagiaire de l’AFP

Très chers nm-neo/phy/ia (si quelqu’un peut les avoir, je serais preneur des noms, merci).

J’ai bien lu votre dépêche, tout à fait au niveau de votre travail habituel – à savoir bâclé, imprécis, voire (inconsciemment ?) manipulatoire, et en violation flagrante des engagements de l’AFP.

Comme je n’imagine pas que des journalistes chevronnés se cachent derrière nm-neo/phy/ia, j’en déduis que c’est donc un stagiaire tout juste sorti de l’école. (en fait, c’est en général les initiales du rédac en chef, puis du chef de service, puis du desk puis du rédacteur – mais ici, on va garder NéoPhy, car ça sonne tellement bien pour un stagiaire),

Cher Néophy, je me propose donc de commenter ta dépêche pour te montrer les nombreuses erreurs et manquements réalisés. Tu m’excuseras, je ne suis qu’actuaire, sans formation de journaliste, mais bon, cela devrait néanmoins t’aider un peu…

D’importants renforts en armes lourdes sont arrivés dimanche à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine où les bombardements ont connu une intensité inhabituelle dans la nuit sur fond de craintes d’une nouvelle offensive.

  • Il doit rester 500 000 habitants à Donestk. 40 camions, ce n’est pas “d’importants renforts”, ce sont des renforts.
  • Néophy, je te rappelle l’engagement “d’être aussi rigoureusement neutres que possible”. “Séparatiste prorusse”, CE N’EST PAS NEUTRE DU TOUT. Je n’ai pas entendu parler de “séparatistes catalans profrançais” ou je ne sais quoi ce week end. Ces gens sont ukrainiens, d’Ukraine – et oui, russophones.
  • Par curiosité, pour toi, une “offensive” a lieu à partir de combien de bombardements d’intensité inhabituelle ?
  • Et, euh, c’est quoi un bombardement d’une intensité habituelle d’une ville de 500 000 habitants, juste pour savoir ?
  • Tu te rends compte qu’avec ton charabia, on ne sait plus qui attaque et qui se défend ?

Alors comme je suis gentil, je veux bien te rédiger une dépêche bien plus en phase avec les “valeurs et engagements de l’AFP” – tu peux recopier, c’est copyleft…

Des renforts en armes lourdes sont arrivés dimanche à Donetsk, capitale de la République autoproclamée du même nom, dans l’est de l’Ukraine. Cette ville a de nouveau été bombardée dans le nuit par l’armée ukrainienne, cette fois avec une intensité particulièrement forte. Les habitants craignent une nouvelle offensive de l’armée.

Une semaine après les élections séparatistes organisées au grand dam de Kiev et des Occidentaux sur les territoires aux mains des rebelles et qui ont mis en cause les accord de paix conclus en septembre, les hostilités ne connaissent pas de répit dans ce conflit de près de sept mois qui a fait plus de 4.000 morts selon l’ONU.

  • scuse, mais des “élections séparatistes” ce n’est ni très français, ni très juste
  • oulà, “au grand dam” – je salue l’effort pour élever la qualité linguistique. Hélas, évite si tu ne maitrises pas à fond le français et que tu veux juste épater la galerie. “Au grand dam de qqun” signifie uniquement “à son préjudice, à son détriment”, (Larousse est ton ami), et non pas, erreur fréquente, “à son déplaisir”… [Pour ta culture, le dam était le “châtiment des damnés, qui consiste dans la privation éternelle de la vision béatifique de Dieu” – donc non, les Ukrainiens ne nous ont pas damnés…]
  • faut apprendre à mieux écrire aussi, arrête avec tes phrases à rallonge imbitables, merci
  • Tu indiques donc que “les élections […] ont mis en cause les accords de paix”. Je ne sais pas si tu mesures bien l’importance et les conséquences de ce que tu écris.

Je te l’accorde, tu n’es pas le seul à le penser :

Mais par chance, Néophy, tu n’es pas la petit télégraphiste de John Kerry, tu es jour-na-lis-te ! Et par chance à l’AFP, avec l’engagement “d’être aussi rigoureusement neutres que possible”. Et donc, tu aurais dû aller sur le site du Ministère des Affaires Étrangères de Russie, qui contrairement aux déclarations péremptoires non justifiées des Américains, a pris la peine de justifier longuement son point de vue le 29/10 :

In accordance with the Minsk agreements reached in September this year by representatives of the President of Ukraine and the self-defence forces of southeastern Ukraine with the mediation of Russia and the OSCE, these elections can be held between 19 October and 3 November of this year.

The argument that the law on a special self-government procedure for these regions, which Petr Poroshenko signed on 16 October, has set 7 December as the election date contradicts the Minsk agreements. This date, 7 December, was added to the law arbitrarily and unilaterally, without consulting the self-defence forces.

Moreover, this law cannot be applied in practice because it does not identify the area it applies to. The issue of identification has been suspended pending an additional decision by the Verkhovna Rada, which cannot be taken because Kiev has withdrawn its signature from the document that set out the disengagement line between the Ukrainian and the self-defence forces. The situation has been further complicated by the Ukrainian Interior Ministry’s refusal to implement the 16 October law signed by Petr Poroshenko.

Kiev has also violated other provisions of the Minsk agreements. It continues to bomb the regions controlled by the self-defence forces contrary to the ceasefire terms. It has not adopted, contrary to its pledge, acts on amnesty and security guarantees for the representatives of the self-defence forces that attended the Minsk talks. It has not honoured the provisions on the decentralisation of authority and continuation of a nationwide dialogue. The Kiev government is not fulfilling its commitment to improve the humanitarian situation in Donbass and is creating artificial obstacles to the delivery of humanitarian aid from Russia.

The Minsk agreements also stipulate the adoption of an economic revival programme for Donbass. But politicians in Kiev said after the parliamentary election [on 26 October] that this assistance would be provided only to those regions in southeastern Ukraine that accept Kiev’s authority, which directly contradicts the letter and spirit of the Minsk Protocol.

Alors comme je ne sais pas trop qui a raison, (amusant, les fameux accords de Minsk ne semblent être disponibles qu’en russe ! Merci l’OSCE) on va rester neutre, hein !

Allez, je me lance :

Une semaine après les élections organisées sur les territoires indépendantistes, reconnues par Moscou mais pas par Kiev ni par les Occidentaux, les hostilités ne connaissent pas de répit dans ce conflit de près de sept mois qui a fait plus de 4 000 morts selon l’ONU – essentiellement des civils ukrainiens russophones.

Des journalistes de l’AFP ont vu en début d’après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d’une vingtaine de camions militaires sans plaque d’immatriculation, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

Un habitant a indiqué à l’AFP avoir vu passer vers 09H00 (06H00 GMT) sept canons automoteurs en direction de la zone de l’aéroport, l’un des principaux points chauds que l’armée ukrainienne et les séparatistes se disputent depuis des mois, et de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk.

Dans la nuit, Donetsk a été secoué par des tirs d’artillerie à proximité du centre et qui se poursuivaient le matin avec moins d’intensité.

Euh, sérieusement, tu t’y connais sur la législation de l’immatriculation des véhicules militaires en Ukraine toi ?

Précise mieux les choses, en ayant au cœur le souci que le lecteur comprenne bien steplé :

Des journalistes de l’AFP ont vu en début d’après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d’une vingtaine de camions militaires sans plaque d’immatriculation, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

Un habitant a indiqué à l’AFP avoir vu passer vers 09H00 (06H00 GMT) sept canons automoteurs en direction de la zone de l’aéroport, l’un des principaux points chauds que l’armée ukrainienne et les indépendantistes se disputent depuis des mois, et de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk.

Dans la nuit, Donetsk a été secoué par des tirs d’artillerie à proximité du centre, venant probablement de l’armée, et qui se poursuivaient le matin avec moins d’intensité.

– Chars, canons, camions –

L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclarée samedi soir “très inquiète” de la présence de convois militaires et de chars dans l’Est rebelle.Plus de 40 chars et camions” ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l’OSCE présents en Ukraine pour surveiller l’application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque russe Kamaz, sans plaque d’immatriculation, transportaient des canons de 122 mm et du personnel en uniforme vert foncé sans insigne. Six camions-citernes les accompagnaient.

Les observateurs de l’OSCE ont également vu “un convoi de neuf chars — 4 T72 et 5 T64 –” se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

C’est là où on va rire…

Donc l’OSCE est inquiète que des convois militaires se trouvent du coté des pro-Donetsk, et “40 chars et camions” se trouvaient à Makiïvka… + 9 chars à Donetsk ?

OK, allons voir la dépêche de l’OSCE (vous vous dites là, noooon, ce serait trop énorme !!! ?):

Summary

In the city of Donetsk and in Makeevka (25km north-east of Donetsk city), in “DPR”-controlled territory, the SMM (Special Monitoring Mission) observed convoys of heavy weapons and tanks. At the time of reporting, the SMM could hear heavy, outgoing shelling to the north and northwest of the city’s outskirts, which had started at 14:45hrs.

Detail

At 13:55hrs, on the eastern outskirts of Makeevka (25km north-east of Donetsk), within territory under control of the “Donetsk People’s Republic” (“DPR”), the SMM observed a convoy of more than 40 trucks and tankers moving west on highway H-21.

Of these 19 were large trucks – Kamaz type, covered, and without markings or number plates – each towing a 122mm howitzer and containing personnel in dark green uniforms without insignia. Fifteen were Kraz troop carriers. The SMM was on the move and could therefore not ascertain the contents of these. The remaining six were small fuel tankers, fitted with cranes. The SMM observed an unmarked BTR armoured personnel carrier leading the convoy, with a tarpaulin over the gun.

At 15:20hrs, at the intersection of Leninskyi Street and Kuprin Street (7km south-west of Donetsk city centre) the SMM observed a convoy of nine tanks – four T72 and five T64 – moving west, also unmarked.

Ouille ouille ouille – la boulette : “40 trucks and tankers”…

Tankers, comment dire ? WordReference est aussi ton ami ?

Camion-citerne… Ouille ouille ouille – la boulette…

Il y avait donc seulement “40 camions et camions-citernes” à Makeevka, aucune trace de chars…. C’est ballot.

En plus, c’est pas très compliqué… Pour mémoire, un char :

et un camion-citerne :

Mais bon, ils abusent à l’OSCE, de parler de camions-citernes (tankers) et de chars (tanks) dans la même dépêche… Ils ne pensent pas que des stagiaires français vont la lire…

Euhhh, mais d’ailleurs, je pense à un dernier truc. Bon, ok, tu parles anglais comme une vache espagnole. Mais comment se fait-il que dans ton esprit, toi qui as montré toutes tes qualités de copiste (tu peux bosser à l’Obs ou ailleurs) dans la reprise mot pour mot de la dépêche OSCE (qui je rappelle est loin d’être totalement neutre) et de ses insinuations, comment arrives-tu à transformer dans ton esprit “40 camions et chars” en “40 chars et camions” ? Parce que tu comprends bien que le lecteur va surtout entendre “40 chars” ce qui commence à faire vraiment beaucoup…

Allez, cadeau :

Pour fini, il y avait une seconde dépêche OSCE :

Bern, November 8, 2014 – With reference to the latest reporting of the OSCE Special Monitoring Mission regarding shelling and its victims in Donetsk and the appearance of convoys of heavy weapons and tanks in territory controlled by illegally armed groups, Swiss Foreign Minister and OSCE Chairperson-in-Office said he was very concerned about a resurgence of violence in the eastern regions of Ukraine and about activities leading to more fragility instead of further stabilization of the situation.

He urged all sides to act responsibly and to do all in their power to further consolidate the ceasefire. It is decisive that all sides strictly observe the commitments made in the framework of the Minsk protocol and memorandum and stay away from acts which could lead to new escalation, he added. The CiO thanked the SMM for its substantial reports and concluded by calling on all sides to provide conditions that allow for unhindered SMM monitoring, including by means of UAVs, in accordance with both the SMM mandate as approved by 57 OSCE participating States and the Minsk arrangements.

Hmmm, ce n’est donc pas “l’OSCE” qui s’est inquiétée, mais son président, et il s’inquiete du retour de la violence, mais clairement des 2 parties. Néophy, il faudra donc que tu m’expliques ta phrase “L’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclarée samedi soir “très inquiète” de la présence de convois militaires et de chars dans l’Est rebelle.” parce que je lis pas ça du tout dans la dépêche, et que ta phrase semble montrer un biais évident, en contradiction avec les valeurs de l’AFP…

Bref, je te conseille :

– Chars, canons, camions –

Le Président de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclaré samedi soir “très inquiet” du retour de la violence dans les régions orientales de l’Ukraine. Rappelons que l’armée ukrainienne a repris ses tirs contre les zones indépendantistes et qu’ont été observés des convois militaires et de chars dans les zones indépendantistes. “Plus de 40 camions” ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l’OSCE présents en Ukraine pour surveiller l’application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque russe Kamaz, sans plaque d’immatriculation, transportaient des canons de 122 mm et du personnel en uniforme vert foncé sans insigne. Six gros camions-citernes les accompagnaient.

Les observateurs de l’OSCE ont également vu “un convoi de neuf chars — 4 T72 et 5 T64 –” se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

Tu enlèves donc les éléments de propagande évidente visant à faire croire qu’il s’agit de matériel et de personnes russes – sauf si tu as des preuves tangibles de ce que tu avances.

Parce que tu vois, tu vas être lu ensuite par des stagiaires-copistes à l’Obs, qui vont écrire ça comme inter-titre :

Alors que 90 % des camions en Russie et en Ukraine sont de marque russe… C’est donc manipulatoire…

 

“L’OSCE n’a pas indiqué l’appartenance de ces équipements et de troupes, mais les militaires ukrainiens n’ont aucune doute là-dessus“, a déclaré dimanche le porte-parole militaire Andriï Lyssenko dans une claire allusion à la Russie.

Il a dit craindre des “provocations” visant à “créer un prétexte pour l’introduction dans le Donbass de soi-disant forces du maintien de la paix russes“.

Les agences publiques russes ont en revanche indiqué que les équipements appartenaient aux insurgés, en citant des chefs rebelles.

Les autorités ukrainiennes, qui accusent Moscou d’armer les rebelles et d’envoyer des troupes régulières dans l’Est, avaient dénoncé vendredi l’entrée à partir de la Russie de dizaines de chars, de pièces d’artillerie et de troupes.

Coco, tu as oublié de dire que Andriï Lyssenko est le porte-parole de l’Ukraine !

À l’évidence, il n’apporte aucune preuve à ses assertions.

Tu donnes la parole à un officiel ukrainien (gouvernement qui a un sale passif de manipulation) mais tu synthétises rapidement la vision russe. Si je compte bien on a 7 points négatifs/d’accusation sur les pro-Donetsk/Russie, contre 1 déclaration neutre de leur part. Tu trouves que c’est équilibré ? Et allez, le retour des chars russes (faut se faire psychanalyser à ce stade). Donc (et c’est plus court) :

L’OSCE n’a pas indiqué l’appartenance de ces équipements et de troupes, Kiev accusant la Russie (ceci n’ayant été confirmé ni par les Etats-Unis ni par l’Otan), et Donetsk indiquant que les équipements appartenaient aux indépendantistes.

Ces informations n’ont été confirmées ni par les Etats-Unis ni par l’Otan, l’Alliance parlant cependant d’une “concentration accrue de troupes” russes à la frontière avec l’Ukraine.

Et allez, le retour des troupes russes en Russie. Cette phrase est de la bouse, donc tu l’enlèves, merci.

– ‘Nouvelle Guerre froide’ –

Déclenchée il y a près d’un an par un mouvement de contestation pro-européenne à Kiev réprimé dans le sang et ayant entraîné la chute du régime prorusse, la crise ukrainienne est à l’origine de la pire dégradation des relations entre Moscou et l’Occident depuis la fin de la Guerre froide.

Mais tu te drogues ou quoi ? L’ancien régime a passé 4 ans à négocier avec l’UE l’accord d’association, c’est même ce qui a mis le feu aux poudres !

Et tu n’as aucune preuve du nombre de morts dues à une “répression réelle du régime”, vu la grosse manipulation de Maïdan… donc :

Déclenchée il y a près d’un an par un mouvement de contestation pro-européenne à Kiev ayant entraîné la chute du précédent président, la crise ukrainienne est à l’origine de la pire dégradation des relations entre Moscou et l’Occident depuis la fin de la Guerre froide.

Depuis l’annexion de la Crimée en mars, la Russie est frappée de lourdes sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu par un missile en juillet, avec 298 personnes à bord, au-dessus du territoire contrôlé par les séparatistes prorusses dans l’Est.

Factuellement juste, mais manipulatoire, donc :

Depuis la sécession de la Crimée en mars puis son intégration à la Russie, cette dernière est frappée par des sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu en juillet, avec 298 personnes à bord, les responsables du crash restant inconnus à ce jour. En réaction, l’Union européenne est également frappée par des sanctions russes.

Le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a estimé samedi que le monde était “au bord d’une nouvelle Guerre froide”.

“On voit de nouveaux murs. En Ukraine, c’est un fossé énorme qu’ils (les pays de l’Otan, ndlr) veulent creuser”, a-t-il déclaré en marge du 25e anniversaire de la chute du Mur de Berlin.

En visite en Ukraine samedi, le ministre néerlandais des Affaires étrangères Bert Koenders, dont le pays est chargé de l’identification et de l’enquête sur le crash du Boeing malaisien qui effectuait le vol Amsterdam-Kuala Lumpur, a pour sa part dénoncé les élections séparatistes “illégales” et estimé qu’il n’y avait “pas de raisons de lever les sanctions” contre la Russie.

Les pays européens doivent examiner de nouveau leur stratégie face à la Russie le 17 novembre.

nm-neo/phy/ia

Chapeau à l’AFP ! Merci pour cet exemple de déontologie, et de concours positif à la paix entre les peuples !

P.S. Félicitations aussi à bur-phy-neo/mf qui ont précisé ici :

“Des observateurs de l’OSCE ont indiqué samedi avoir vu arriver à Donetsk d’importants renforts du côté des rebelles, soit plus de 40 chars et une vingtaine de camions, de fabrication russe et sans plaque d’immatriculation, portant des canons de 122 mm.”

P.P.S. Enfin, pensez à contactez l’AFP pour donner votre ressenti aux stagiaires ! C’est ici…. En plus, comme ils disent dans leurs valeurs : “La correction des erreurs, même découvertes longtemps après leur apparition, est obligatoire

P.P.P.S. Voici donc une version de la dépêche bien plus conforme à la charte des valeurs de l’AFP (fais-en bon usage, et je te jure, ça n’a rien de “pro-russe” comme rédaction !):

Des renforts en armes lourdes sont arrivés dimanche à Donetsk, capitale de la République autoproclamée du même nom, dans l’est de l’Ukraine. Cette ville a de nouveau été bombardée dans le nuit par l’armée ukrainienne, cette fois avec une intensité particulièrement forte. Les habitants craignent une nouvelle offensive de l’armée.

Une semaine après les élections organisées sur les territoires indépendantistes, reconnues par Moscou mais pas par Kiev ni par les Occidentaux, les hostilités ne connaissent pas de répit dans ce conflit de près de sept mois qui a fait plus de 4 000 morts selon l’ONU – essentiellement des civils ukrainiens russophones.

Des journalistes de l’AFP ont vu en début d’après-midi un convoi se dirigeant vers Donetsk et composé d’une vingtaine de camions militaires, dont 14 tirant des canons à Makiïvka.

Un habitant a indiqué à l’AFP avoir vu passer vers 09H00 (06H00 GMT) sept canons automoteurs en direction de la zone de l’aéroport, l’un des principaux points chauds que l’armée ukrainienne et les indépendantistes se disputent depuis des mois, et de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk.

Dans la nuit, Donetsk a été secoué par des tirs d’artillerie à proximité du centre, venant probablement de l’armée, et qui se poursuivaient le matin avec moins d’intensité.

– Chars, canons, camions –

Le Président de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s’est déclaré samedi soir “très inquiet” du retour de la violence dans les régions orientales de l’Ukraine. Rappelons que l’armée ukrainienne a repris ses tirs contre les zones indépendantistes et qu’ont été observés des convois militaires et de chars dans les zones indépendantistes. “Plus de 40 camions” ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l’OSCE présents en Ukraine pour surveiller l’application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque Kamaz, transportaient des canons de 122 mm et du personnel. Six gros camions-citernes les accompagnaient.

Les observateurs de l’OSCE ont également vu “un convoi de neuf chars — 4 T72 et 5 T64 –” se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

L’OSCE n’a pas indiqué l’appartenance de ces équipements et de troupes, Kiev accusant la Russie (ceci n’ayant été confirmé ni par les Etats-Unis ni par l’Otan), et Donetsk indiquant que les équipements appartenaient aux indépendantistes.

Déclenchée il y a près d’un an par un mouvement de contestation pro-européenne à Kiev ayant entraîné la chute du précédent président, la crise ukrainienne est à l’origine de la pire dégradation des relations entre Moscou et l’Occident depuis la fin de la Guerre froide.

Depuis la sécession de la Crimée en mars puis son intégration à la Russie, cette dernière est frappée par des sanctions économiques durcies après le crash du vol MH17 abattu en juillet, avec 298 personnes à bord, les responsables du crash restant inconnus à ce jour. En réaction, l’Union européenne est également frappée par des sanctions russes.

ob/ob/ob/ob

P.P.P.P.S. Merci d’avoir écrit, l’AFP a renvoyé ce matin des dépêches corrigées (et ) mais vu le délai (mes excuses, je ne peux éplucher en direct toutes les dépêches..), autant dire que cela ne sert rigoureusement à rien et que les centaines de billets erronés le resteront…

N.B. L’AFP a répondu à l’un d’entre vous :

“Cher Monsieur,
En réponse à votre message du 10 novembre : notre dépêche du 09/11, datée de Kiev, était effectivement erronée, en raison d’une regrettable erreur de traduction. Elle a été corrigée le 10/11, en stricte application de nos règles éditoriales. Les dépêches suivantes ont tenu compte de la correction.
Je vous prie de bien vouloir prendre connaissance de la dépêche corrigée ci-dessous :

Ukraine-Russie-crise-combats,LEAD-CORRECTION
CORRIGÉ: Ukraine: l’OSCE “très inquiète” de la présence de chars et de convois militaires dans l’Est rebelle (communiqué)
ATTENTION – CORRECTION: Dans notre dépêche datée du 9 novembre, bien lire que l’OSCE a dit samedi avoir vu “plus de 40 camions et camions-citernes” et non “plus de 40 chars et camions” comme traduit par erreur du communiqué en anglais de l’Organisation. Revoici dépêche corrigée: ///”

(La dépêche corrigée)

Bien à vous,

Pierre Ausseill “

Dont acte…

P.P.P.P.P.S. Impressionnant le Parisien, 4 conneries en 1 paragraphe :

  1. Trop fort, ils ont vu “les convois” venir de Russie (ce que l’OSCE n’a jamais dit)
  2. L’occident a mis en garde la Russie contre les combats en Ukraine, tout va bien
  3. les élections ont sapé le processus de paix, bien sûr… Les élections, c’st la maaaaaal. La reprise des combats n’est évidemment en rien liée aux élections en Ukraine qui ont vu gagner les va-t-en-guerre…
  4. RIP les soldats. Bon, les civils tués (comme vu dans la vidéo précédente), cela ne compte pas… On ne va pas dire que des “civils prorusses” meurent…

SCOOP pour l’AFP : ci-après la vidéo exclusive des chars russes traversant la frontière ukrainienne !!!

Commentaire recommandé

DUGUESGLIN // 10.11.2014 à 06h27

Effectivement il y a de quoi être irrité par ces informations maquillées.
Merci Olivier de tout reprendre point par point.
Mais ce bidouillage de l’information a pour but de cacher la vérité, à savoir que la république de Nouvelle Russie n’a pas d’autre choix que celui de se défendre ou de disparaître.
J’en veux énormément à la presse très orientée qui diffuse des informations très déformées.
En effet j’ai cru à l’histoire des 40 chars ce qui m’avait donné beaucoup d’espoir concernant les moyens de défense des populations du Donbass contre la répression du pouvoir de Kiev.
Je suis donc déçu.
J’ai envie de dire à l’AFP que leurs informations mensongères sont cruelles car elle donne de faux espoirs à ceux qui ont compris que les populations de l’est de l’Ukraine sont en danger d’extermination.J’ai envie de porter plainte pour harcèlement mental et pression psychologique mettant ma santé en danger.
Mais les journalistes qui ne font pas leur boulot s’en foutent, le but étant de provoquer une russophobie généralisée pour de basses raisons économico-stratégiques qui détruit l’Europe, avec la complaisance des “européistes” de l’UE, les pires ennemis des peuples européens.

183 réactions et commentaires - Page 2

  • Jacque TTT // 10.11.2014 à 16h59

    Ah!… interessant ! Atlantic Council : l’officine de propagande de l’OTAN

    http://anticons.wordpress.com/2014/11/10/atlantic-council-lofficine-de-propagande-de-lotan/

      +2

    Alerter
  • dupontg // 10.11.2014 à 17h28

    Finalement c’est relativement logique que les camions de novorossia n’aient pas de plaques ukrainiennes….rien n’est encore prevu pour les immatriculations des vehicules recuperes sur le terrain..

      +0

    Alerter
  • Varenyky // 10.11.2014 à 17h42

    J’ai toujours pensé que les patrons de presse français était des sadiques qui envoyaient leurs journalistes les plus russophobes et frileux à Moscou. Quand on lit les papiers du correspondant du Figaro ou de la correspondante du Monde je suis a chaque fois étonné de la description de sa souffrance quotidienne.
    Il y a quelques semaines ces deux là nous rapportaient le désespoir de la population russe qui ne trouvait plus d’huitres sur les étals. Quand on connait l’aversion des Russes à manger de telles nourritures on ne peut qu’en rire.
    Je pense qu’il faudra qu’un jour la presse mainstream développe le drone journaliste, pour pouvoir tout connaitre d’un pays sans jamais y être allé, en fait il n’y aura pas vraiment beaucoup de différence.

      +3

    Alerter
  • robin // 10.11.2014 à 17h52

    Salut tout le monde! Après les chars et camions citernes ce soir ce sont les photos et vidéos du lanceur de missile buk qui font la une de nos journaux. Je ne veux pas faire mon buté, c’est possible si’ils aient enfin commencé à.faire un vrai travail de joirnaliste, mais je dois dire que ça a un goût de deja vu avec les vidéos bidons juste après le crash qui ressortaient en fait des images de Géorgie et de Tchétchénie. Je voudrais savoir si quelqu’un a des éléments la dessus, merci

      +0

    Alerter
  • lon // 10.11.2014 à 18h00

    Il suffit d’avoir suivi la couverture médiatique AFP et mainstream à l’international depuis l’aventure yougoslave, qui a vraiment marqué une rupture avec les politiques antérieures, pour se rendre compte que les médias français et européens sont tout simplement ” aux ordres” , de qui je ne sais pas .
    Quand une profession entière reprend les même analyses d’une situation , quand c’est l’unanimisme qui règne jusqu’au mensonge, il n’est pas besoin d’être adepte de la théorie des complots pour sentir un gros rat comme disent nos amis ricains.

    La seule et unique exception fut la couverture tv de l’affaire irakienne en 2003, avec des moments d’anthologie comme ce reportage de France 2 montrant les GIs montant la garde devant le “ministère du pétrole” ( sic ) alors que Baghdad n’était plus qu’un bordel monstrueux . Tout ça grâce à Chirac , que les canards de gôche atlantistes Libération et Le Monde s’empressèrent de descendre en flammes à la moindre occasion par la suite, ainsi que De Villepin pour bonne mesure .
    A propos de cet unanimisme médiatique qui devrait éveiller une certaine méfiance chez toute personne normalement constituée, j’en suis arrivé à la conclusion qu’il participe bien d’une volonté originale d’instiller, au niveau du public, la peur de toute opinion différente et la peur bien humaine de se retrouver un peu seul au milieu du troupeau .

      +0

    Alerter
  • Bertrand // 10.11.2014 à 18h10

    Magnifique debunkage. Tout cela serait franchement risible si ce n’était pas en réalité, tragique. Merci, Olivier.
    Un point sur la situation dans le Donbass : http://gaideclin.blogspot.fr/2014/11/ukrainenovorossia-sitrep-du-10112014.html

      +0

    Alerter
  • Patrice // 10.11.2014 à 18h48

    J’aime bien celui-là http://www.kyivpost.com/content/ukraine-abroad/radio-free-europeradio-liberty-large-military-convoys-seen-in-eastern-ukraine-371134.html
    La légende de la photo d’illustration est “une colonne de tanks ” ….

      +0

    Alerter
  • Kerlirzin // 10.11.2014 à 18h52

    Je ne sais pas si quelqu’un l’a déjà relevé et révélé: ce matin, C.Fourest récidive et s’enfonce:
    http://www.franceculture.fr/emission-le-monde-selon-caroline-fourest-les-reseaux-de-vladimir-poutine-2014-11-10

      +0

    Alerter
    • languedoc 30 // 11.11.2014 à 13h45

      Une pauvre idiote qui rabâche et rabâche sans fin les mêmes inepties, sur un ton suffisant qui me donne envie de donner des gifles.

        +0

      Alerter
  • vérité2014 // 10.11.2014 à 19h20

    Le groupe multimédia Sputnik, une grande marque médiatique avec des centres multimédias modernes dans des dizaines de pays, commence à fonctionner le 10 novembre sur le marché mondial des communications de masse.

    Chaque bureau de Sputnik dans les capitales les plus importantes du monde entretient un site et diffuse par l’intermédiaire de radios locales. Dès 2015, la radiodiffusion de Sputnik dans 30 langues du monde dépassera 800 heures par jour dans 130 villes du monde. Le contenu exclusif de Sputnik est destiné à des milliards d’auditeurs qui sont las de propagande obsessionnelle d’un monde unipolaire et qui ont besoin d’avis alternatifs. Le site principal est http://www.sputniknews.com.
    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_11_10/Sputnik-une-radiodiffusion-sur-le-monde-entier-2119/

    http://sputniknews.com/

    Ca a de la gueule…version FR à venir j’imagine?

      +1

    Alerter
  • Marc // 10.11.2014 à 20h16

    L’arroseur arrosé

    Bonjour à tous.

    Bravo à toute l’équipe pour ce travail.

    Je me permets quand même deux petits commentaires dont j’espère qu’ils ne constituent pas une redite, vu le nombre de commentaires, même si j’ai essayé de les parcourir tous.

    1° dans la dépêche de l’AFP, l’élément de phrase “(…) après le crash du vol MH17 abattu par un missile en juillet, avec 298 personnes à bord, au-dessus du territoire contrôlé par les séparatistes prorusses dans l’Est.” contient une manipulation qui n’a pas été relevée. En effet, si le Boeing s’est bien écrasé sur le territoire contrôlé par les indépendantistes, il ne me semble nullement acquis qu’il ait été atteint par le missile au dessus de ce territoire ni que le missile ait été tiré de depuis celui-ci, ce que la formulation proposée sous entend.

    2° (et qui justifie mon titre) revenons un peu sur la confusion entre un réservoir et un char d’assaut.
    Le terme tank, d’origine anglaise, a été utilisé à partir de la fin de l’année 1915 pour préserver le secret de fabrication d’une nouvelle arme: le char d’assaut justement. La coque de l’engin était alors décrite comme une citerne à eau, un “tank”. Le terme s’est ensuite généralisé à tout le véhicule.
    Cent ans plus tard l’astuce marche encore puisque l’on confond toujours un char de combat et un camion citerne. A moins que (astuce suprême) l’armée russe ait jugé opportun de revenir aux origines en camouflant ses chars en camions citernes (peut être ont-ils plus d’humour que l’on ne croit).
    Quoi qu’il en soit le double sens du mot tank explique sans doute l’erreur d’un lecteur peu instruit, peu attentif et peu rigoureux mais tout heureux de lire ce qu’il avait envie de lire (parce que le mot tanker lui ne prête pas à confusion).

    Marc

      +1

    Alerter
    • vérité2014 // 10.11.2014 à 23h21

      Pour rajouter à la confusion(rires)..au Québec voiture(auto) se dit ‘un char’…

        +0

      Alerter
  • Serge // 10.11.2014 à 20h51

    Je n’ai pas pas tout lu,mais Jacques Frère ironisait hier sur le site que vous savez,en soulignant que Makeevka est à environ 250 km du territoire russe .Que donc ,s’il en provenait,l’OSCE n’aurait pas manqué de le remarquer …

      +0

    Alerter
  • Patrice // 10.11.2014 à 20h59

    Au cas où, les vrais communiqué de l’OSCE sont sur le site de l’OSCE. Dans la page “newsroom”, avec en particulier les rapports de la Special Monitoring Mission (Donetsk, Louhansk …) et ceux de la mission d’observation sur deux postes-frontière.
    Par exemple http://www.osce.org/cio/126484

    Bern, November 8, 2014 – With reference to the latest reporting of the OSCE Special Monitoring Mission regarding shelling and its victims in Donetsk and the appearance of convoys of heavy weapons and tanks in territory controlled by illegally armed groups, Swiss Foreign Minister and OSCE Chairperson-in-Office said he was very concerned about a resurgence of violence in the eastern regions of Ukraine and about activities leading to more fragility instead of further stabilization of the situation.

    Par exemple http://www.osce.org/ukraine-smm/126485

    East of Donetsk city, in territory controlled by the so-called “Donetsk People’s Republic”, the SMM observed two convoys of 17 trucks each. They included artillery and multiple-launch rocket systems. The convoys were moving west. This was the second day in a row that the SMM observed convoys in the eastern outskirts and territories of Donetsk city. (See SMM Spot Report 8 November.)

    Detail

    At 11:20hrs, in the area of Sverdlove (15km east of Donetsk city), the SMM observed a convoy of 17 unmarked, green ZiL (Moscow Likhachov Plant) trucks, moving west. Five of them were towing Grad multiple-launch rocket systems. Two were loaded with ammunition crates. The SMM did not see any individuals or persons in uniform travelling on these trucks.

    At 11:35hrs, on the H-21 road near Zuhres (41km east of Donetsk city), the SMM observed another convoy, this one consisting of 17 unmarked, green KamAZ (Kama Automobile Plant) trucks, also moving west. Twelve of these were towing 122mm Howitzers. The SMM did not see any individuals or persons in uniform travelling on these trucks.

      +0

    Alerter
  • Patrice // 10.11.2014 à 21h11

    Dans les rapports de l’OSCE, on voit (le 5 novembre) passer un convoi de camion russes. Il est inspecté par les gardes-frontière russes, et ukrainiens. Puis deux autres convois que seuls les russes dédouanent. Les ukrainiens regardent et prennent des photos….
    http://www.osce.org/om/126412
    Dans ce m^eme rapport, on voit passer les volontaires qui vont se battre. Ou en reviennent. En faisant le total sur les deux postes frontière, Environ 400, soit 200 dans chaque sens.

    During the reporting period, the OTs observed 417 men and women in military-style dress crossing the border in both directions. This number is lower than in the previous week (569). These border crossings were made predominantly at Donetsk BCP in both directions. Several Cossacks were also observed by the OTs. The Cossacks are identified by the specific papakha (astrakhan hat) they wear as well as by Cossack insignias. The observers did not see any of them carrying weapons.

    On voit meme des ambulances avec des blessés.
    Dans un des rapports d’aout, les observateurs ont parlé à des personnes habillés en “military-style”, qui ont exxpliqué qu’ils allaient se battre en Ukraine; qu’ils n’avaient pas le droit de passer avec des armes; qu’il y avait un point de regroupement à 2km après la frontière où on les équipait/orientait etc.

      +1

    Alerter
  • vérité2014 // 10.11.2014 à 21h14
  • Kiwixar // 10.11.2014 à 22h06

    Des centaines de commentaires à propos des journalistes français sous l’Occupation (étrangère, financière, internationaliste, bruxelloise) actuelle, et personne n’a encore lâché le mot “kollabos” alors que de nombreuses personnes ici le pensent tout bas en attendant qu’ils viennent nous chercher.

    Alors je me dévoue.

      +5

    Alerter
  • franbel // 10.11.2014 à 22h10

    j’ai envoyé la version revue et corrigée par OB à l’adresse de l’AFP qui est fournie…pas encore de réponse de leur part bien que j’aie fourni mon mel.

      +0

    Alerter
  • Xavier // 10.11.2014 à 22h34

    Bonjour,

    Voilà plusieurs mois que je lis les analyses d’Olivier sur ce blog, qui représente très bien ma façon de voir les événements Ukrainiens. Merci donc à son auteur!

    Je tenais à partager une analyse faite par Arnaud Dotézac qui est parue dans la revue Market. Monsieur Dotézac est avocat de formation et actuellement directeur de la rédaction du magazine Market, édité à Genève et spécialiste de géopolitique.

    Dotézac analyse les sanctions suisses à l’encontre de la Russie, mais revient également sur le référendum ayant eu lieu en Crimée (mais surtout sur la situation de la Crimée depuis 1954).

    A lire ici: https://worldpeacethreatened.wordpress.com/

      +0

    Alerter
  • Chaton Furieux // 10.11.2014 à 23h04

    Je vous livre le commentaire qui m’a été refusé sur Le Figaro s’agissant de l’article http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/10/01003-20141110ARTFIG00332-une-escalade-militaire-se-profile-en-ukraine.php

    “Si je lis bien, la plupart des 4000 morts sont des civils habitants en zones pro-russes… C’est Kiev les gentils ?

    sur Une escalade militaire se profile en Ukraine
    21:54, le 10/11/2014 Répondre Refusé”

    Ces gens là ne supportent pas la vérité !

      +1

    Alerter
    • Christophe Vieren // 11.11.2014 à 16h19

      Je confirme la censure au Figaro existe : j’avais il a quelque mois commenté un article de N. Polony avec courtoisie. Elle faisait l’apologie de notre politique familiale et vouait au gémonie la politique familiale de l’Allemagne. Je me contentais de rappeler que l’accroissement démographique de l’Humanité était la somme de l’accroissement démographique de chaque pays – et donc de la France. Et rappelant que l’empreinte écologique de l’Humanité dépassait largement une planète, alors que plus d’1 milliard d’ếtres humains souffrent de la faim, 35.000 de moins de 5 ans décèdent chaque jour, …. Le tout rédigé courtoisement, avec certes peut-être un peu d’ironie. Je l’ai renvoyé plusieurs fois à plusieurs jours d’intervalle, il n’est jamais passé !!!

        +0

      Alerter
    • Christophe Vieren // 11.11.2014 à 16h22

      J’oubliais : Le Figaro, c’est bien la Socpresse, et la Socpresse, c’est bien Dassault et Dassault, il vit bien de la guerre, non ? Tu voudrais quand même pas qu’il tente d’apaiser les tensions occidento-russe, non ?

        +1

      Alerter
  • vérité2014 // 10.11.2014 à 23h18

    The US slams the movement of large military convoys in the Donetsk region and ‘Russia’s increased militarization of the Donbas region’, but does not have any proof that the heavy artillery and tanks belong to Russia.

    http://www.sputniknews.com/politics/20141111/1014594906.html

    Amis ‘journalistes’ de l’Agence France Kiev(ex AFP),une suggestion pour vos favoris:sputnik (rires)

      +0

    Alerter
  • Grancha // 10.11.2014 à 23h39

    Bonjour.
    Désolé pour les fautes.

    A propos des 40 véhicules sans plaques d’immatriculations, il m’est revenue une anecdote. En 1988,pendant mon service militaire, nous avons remplacé un régiment blindé a Berlin.Dans nos missions la surveillance du Mur, durant laquelle devions caché les symboles et les plaques d’immatriculation pour ne pas permettre au soldat d’Allemagne de l’est d’identifié notre régiment.En Ukraine, les véhicules étant un renfort, et venant d’un autre front, il parait logique de supprimer tous signe pouvant indiqué le lieu qui a était affaiblie.

    “Par La Voix de la Russie | Un convoi de matériel militaire, observé par l’OSCE près de Donetsk, appartient à la République populaire auto-proclamée de Donetsk (RPD), a déclaré le commandant adjoint de l’armée de la RPD, Edouard Bassourine.

    « Cette colonne appartient à la milice. Nous entendons des tirs d’artillerie dans la ville, et à cet égard, il est nécessaire de déployer une partie des forces de la milice, de changer les positions. La colonne a été déplacée pour des raisons tactiques », a ajouté Bassourine.
    Selon Bassourine, des renforts sont arrivés à Donetsk d’autres régions de la RPD. « La ligne de front est très grande, les unités sont dispersées dans les zones différentes. Cette colonne est arrivée de l’une d’elles », a assuré Bassourine.”

      +0

    Alerter
  • seb // 11.11.2014 à 00h22

    Les dépêches AFP ne sont plus vraiment “copiées”. Ils ont un système informatique qui délivre les “dépêches” aux quatre coins de la planète, à tous les journaux, automatiquement. Cela ressemble à un broker de salle de marché, avec des dépêches en lieu et place des cotations. C’est très sophistiqué.

    Cela explique pourquoi tout arrive d’un coup simultanément sur google news.

      +0

    Alerter
  • Tarlouf // 11.11.2014 à 00h59

    Cet après midi sur RFI ils parlaient encore du mouvement de ces camions pour décrire la situation actuelle. Donc pour se dispenser de dire que les gouvernementaux ont lancé une offensive vendredi, on nous parle de camions qui roulent indéfiniment sur les routes ukrainiennes pendant des jours.
    Consternant. Seuls ce blog et Twitter peuvent m’aider á m’informer sur cette affaire. Les sites de presse subventionnée sont inutiles.

      +1

    Alerter
  • Nicole // 11.11.2014 à 01h29

    Quand j’ai lu ces articles je me suis dit moi aussi que quelque chose n’allait pas .
    Mais , grâce à vous, ma vie a changé ! Maintenant je me dis : “Olivier va nous expliquer tout ça” et j’attends avec confiance au lieu de rager toute seule dans mon coin parce que je ne trouve pas les bonnes sources .
    Votre billet est génial , et en plus il est plein d’humour et on arrive à sourire sur un sujet où il y a surtout à pleurer autrement , et ça redonne la pêche pour partir diffuser les “bonnes” informations. Et pour faire circuler les billets du blog, et encourager les gens à s’inscrire pour vous soutenir.
    Merci du fond du coeur.

      +1

    Alerter
  • FL // 11.11.2014 à 08h46

    Quand la quasi totalité des médias profère et écrit la même désinformation il ne faut pas se demander si l’on se dirige vers une dictature mais constater que l’on est dans une dictature.
    Nous vivons ce moment ou la société est soumise à une propagande unique qui remplace toutes idéologie, toutes croyance et pour finir toutes pensées critiques. Ce phénomène est voulu (samais aussi provoqué par cela même qui devraient nous en défendre

      +1

    Alerter
  • FL // 11.11.2014 à 09h04

    Nous vivons une dictature qui ne dit pas son nom. Elle n’est pas en armes dans nos rues, ni ne vient dans nos maisons chercher au petit matin les fauteurs de vérité. Cela ne lui est pas nécessaire. Les médias, dans leur majorité, volontairement ou non, consciemment ou non, se chargent de vider nos esprits de toutes pensées critiques.
    C’est compter sans internet.
    Il y a fort à parier que dans les temps proches à venir, c’est bien là sur internet qu’aura lieu la grande bataille de l’information…
    Ils n’interdirons pas, il dirigerons, ils le font déjà, la masse des utilisateurs vers des système twiter, Facebook etc.

      +1

    Alerter
  • FL // 11.11.2014 à 09h33

    Nous vivons une dictature qui ne dit pas son nom. Elle n’est pas en armes dans nos rues, ni ne vient dans nos maisons chercher au petit matin les fauteurs de vérité. Cela ne lui est pas nécessaire. Les médias, dans leur majorité et par leur masse prodigieuses, volontairement ou non, consciemment ou non, se chargent de vider nos esprits de toutes pensées critiques.
    Sur internet aussi ils mènent combat.
    Sans interdire quoique ce soit, ils dirigent les utilisateurs que nous sommes sur des Twiter, des Face book, etc. noyant sous un déluge de stimuli divers et varié (tout comme un blindage pour un char) les informations critiques et poussant en avant par milles procédés leurs mensonges avérés (comme autant d’obus sur notre droit à la vérité).
    Mais nous constatons en lisant ce qui précède que des articles bien fait et bien ciblés par des résistants résolus, comme OB, peuvent contrer leurs offensives.
    La guérilla a bien des atouts…diffusons autant qu’on peut !

      +0

    Alerter
  • FL // 11.11.2014 à 09h39

    Nous vivons une dictature qui ne dit pas son nom. Elle n’est pas en armes dans nos rues, ni ne vient dans nos maisons chercher au petit matin les fauteurs de vérité. Cela ne lui est pas nécessaire. Les médias, dans leur majorité et par leur masse prodigieuses, volontairement ou non, consciemment ou non, se chargent de vider nos esprits de toutes pensées critiques.
    Sur internet aussi ils mènent combat.
    Sans interdire quoique ce soit, ils dirigent les utilisateurs que nous sommes sur des Twiter, des Face book, etc. noyant sous un déluge de stimuli divers et varié (tout comme un blindage pour un char) les informations critiques et poussant en avant par milles procédés leurs mensonges avérés (comme autant d’obus sur notre droit à la vérité).
    Mais nous constatons en lisant ce post que des articles bien faits et bien ciblés par des résistants résolus, comme OB, peuvent contrer leurs offensives.
    La guérilla a bien des atouts donc diffusons ce travail d’OB…

    A n’en pas douter internet sera le prochain champs de bataille…

      +0

    Alerter
    • Christophe Vieren // 11.11.2014 à 17h01

      Je crois en effet très utile de montrer aux medias, alter en particulier, que nous disposons de meilleures sources d’informations qu’eux grâce à ce site et qui en outre est gratuit. (Faudra d’ailleurs que je pense à renouveler mon modeste don à Diacrisis). Quant au Figaro & consorts, c’est peut-être peine perdue puisqu’ils censureront car on ne mord pas la main qui vous nourrit.

        +0

      Alerter
  • 75cl // 11.11.2014 à 12h17

    vous vous souvenez de ça?

    https://www.youtube.com/watch?v=JgVKjBjyw6I

      +1

    Alerter
    • Louis Robert // 11.11.2014 à 20h30

      Merci.

      Ce document, je le conserverai précieusement et j’en ferai abondamment usage en temps opportun.

        +0

      Alerter
  • asblarc // 11.11.2014 à 12h57

    Si après cette article on ne veut toujours pas comprendre ! Merci pour le travail !

      +0

    Alerter
  • Xavier // 11.11.2014 à 17h59

    Je reposte mon commentaire de hier soir qui n’a apparemment pas passé la modération…

    Voici donc une analyse faite par Arnaud Dotezac, avocat spécialisé en droit international. Il y parle des sanctions prises par la Suisse à l’encontre de la Russie, mais également le situation de la Crimée depuis 1954.

    C’est ici: https://worldpeacethreatened.wordpress.com/2014/10/15/lineptie-des-sanctions-economiques/

      +1

    Alerter
    • anne jordan // 11.11.2014 à 22h59

      @Xavier
      “« une nation qui est boycottée est une nation sur le point de capituler. Appliquez ce remède économique, pacifique, silencieux et meurtrier et il ne sera pas nécessaire de recourir à la force ».
      Le Président Wilson ne pensait pas à Israel!!!

        +0

      Alerter
  • Louis Robert // 11.11.2014 à 20h45

    Huxley: “People love their servitude.” (Les gens aiment leur servitude.)

    +

    Orwell: “… it was all right, everything was all right, the struggle was finished. He had won the victory over himself. He loved Big Brother.” (…c’était bien, tout allait bien, la lutte avait pris fin. Il s’était vaincu lui-même. Il aimait Big Brother.”)

      +0

    Alerter
  • Louis Robert // 11.11.2014 à 22h06

    J’ai écrit très brièvement à l’AFP, en termes clairs… et bien sentis.

    Leur réaction ne me surprend guère: elle s’apparente à celle des plus grandes multinationales dans le monde qui, quand elles règlent un litige hors cour, versent au dossier du règlement une clause type qui énonce explicitement que ledit règlement n’est aucunement (et ne doit pas être interprété comme étant), de sa part, un aveu de responsabilité ou de culpabilité en la matière. Autrement dit, la chère n’est, en l’occurrence, responsable de rien!

    L’AFP aura jugé qu’il n’en fallait pas autant ici. Elle s’est donc limitée au minimum: poser un geste insignifiant et sans lendemain… à peine mieux que rien. Je m’abstiendrai d’écrire ici en quels termes vulgaires nous serait parvenu le message de l’AFP, s’il nous avait été transmis tel qu’articulé par les intéressés dans leurs bureaux, derrière des portes closes. Je l’ai entendu assez souvent en pareil lieu pour affirmer que ce message ressemblait comme un frère et comme chacun sait, à “Allez vous f…. f…..!”

      +0

    Alerter
  • marc // 11.11.2014 à 23h20

    Pour info,
    j’ ai adressé un mail de réclamation à l AFP, me plaignant que la “boulette” de l AFP avait été intégralement reprise par la presse brésilienne. Le correspondant AFP de Rio m’ a aimablement répondu:
    “Cher Monsieur,
    En réponse à votre message du 10 novembre : notre dépêche du 09/11, datée de Kiev, était effectivement erronée, en raison d’une regrettable erreur de traduction. Elle a été corrigée le 10/11, en stricte application de nos règles éditoriales. Les dépêches suivantes ont tenu compte de la correction.
    Je vous prie de bien vouloir prendre connaissance de la dépêche corrigée ci-dessous :

    Ukraine-Russie-crise-combats,LEAD-CORRECTION
    CORRIGÉ: Ukraine: l’OSCE “très inquiète” de la présence de chars et de convois militaires dans l’Est rebelle (communiqué)
    ATTENTION – CORRECTION: Dans notre dépêche datée du 9 novembre, bien lire que l’OSCE a dit samedi avoir vu “plus de 40 camions et camions-citernes” et non “plus de 40 chars et camions” comme traduit par erreur du communiqué en anglais de l’Organisation. Revoici dépêche corrigée: ///”

    (La dépêche corrigée que vous connaissez)

    Bien à vous,

    Pierre Ausseill “

      +0

    Alerter
    • Louis Robert // 12.11.2014 à 19h31

      Ce sont de soi-disant “regrettables erreurs de traduction” (… et d’autres incidents “anodins” du genre…) qui sont souvent à l’origine de ces guerres qui font des millions d’innocentes victimes, surtout civiles. Cela est d’autant plus vrai en ces temps orwelliens si menaçants que nous traversons, alors que l’Empire et ses complices n’ont plus en tête que la guerre, un peu partout de par le monde. Contemplant les massacres auxquels de telles “regrettables erreurs” nous ont menés dans le sud et dans l’est de l’Ukraine, ces derniers mois, nous pouvons parler de bien davantage que d'”incompétence”; il s’agit ici de responsabilité littéralement criminelle.

      Chomsky, “US and its NATO intervention force may spark nuclear war” (Les États-Unis et les forces d’intervention de l’OTAN peuvent déclencher une guerre nucléaire”): “Playing a low-risk nuclear disaster game repeatedly, you’re going to lose.” (À jouer sans cesse au jeu du désastre nucléaire à faible risque, vous allez perdre)

      http://rt.com/news/203055-us-russia-war-chomsky/

        +0

      Alerter
      • anne jordan // 12.11.2014 à 20h46

        Le bellicisme des médias , juste avant 1914 , est fort bien souligné dans ” Les Somnambules ” , livre référence de Christopher Clark .
        p.231 , La presse et l’opinion publique :
        ” la plupart des conflits que le monde a connu au cours de la dernière décennie n’ont pas été causés par l’ambition des princes ou les conspirations des ministres , mais par les passions de l’opinion publique , qui , par l’entremise de la presse et du Parlement , ont emporté les gouvernements ” ( chancelier Von Bülow )
        p 235:
        “En France , les relations entre diplomates et journalistes sont tout particulièrement intimes.” ( sic ! )
        p.236
        “Le Quai d’Orsay , tout comme son homologue allemand , rémunère des journalistes sur fonds secrets et cultive des liens étroits avec Le Temps et l’agence Havas… ”
        p.238:
        ” Je voudrais bien que les Français dont la profession est de créer ou de représenter l’opinion voulussent bien observer la même discipline (…) et qu’on ne s’amusât pas à jouer avec le feu en parlant de guerre inévitable. Il n’y a rien d’inévitable en ce monde. ”
        Jules Cambon , ambassadeur .

        rien de nouveau sous le soleil ?
        SI! la vulgarité de l’expression et la nullité des décideurs , car il y avait , tout de même quelques “têtes politiques ” , ce qui n’empêcha pas le désastre …

          +0

        Alerter
  • Gilles Bernadou // 12.11.2014 à 14h08

    Un grand merci à Olivier pour ce travail superbe!
    Alerte, Alerte!
    Voici l’article qui vient de sortir sur France 2:
    http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/l-ukraine-se-prepare-au-combat-face-aux-rebelles-et-aux-russes_742721.html
    Exactement la même histoire; c’en est incroyable tellement le mensonge est gros: ils essayent de faire avaler ça à la population à toute force.
    Il faut que le plus possible d’entre nous débusquent ces m… médiatiques en diffusant le plus largement possible la supercherie!
    J’ai déjà laissé un commentaire; le plus il y en aura, au mieux ce sera.
    Il faut leur faire ravaler leurs mensonges!

      +0

    Alerter
  • Armiansk // 13.11.2014 à 18h05

    Troncature de sources toujours :
    le représentant de l’Ukraine près l’OSCE (le Figaro) devient l’OSCE (L’Obs) ou un représentant de l’OSCE (le Monde). Il faudrait un fil pour rapporter les déformations des faits par les médias.

      +0

    Alerter
    • Auster Paul // 16.11.2014 à 16h32

      Tout à fait d’accord car à ce niveau de déformation des faits, on se croirait en pleine censure et intox officielle !

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications