Introduction

(Dois-je encore le dire ?) Énorme !

Le Monde a fait donner ses chiens de garde pour démonter les analyses d’Emmanuel Todd sur Charlie.

Il s’agit aujourd’hui de Vincent Tiberj (Sociologue, Centre d’études européennes) et Nonna Mayer (Politiste et directrice de recherche émérite au CNRS – ahhh les chiens de garde du CNRS, terre de résidence de Marie Mendras, autre gloire de la “science” française, comme vu dans ce billet).

Ils viennent donc analyser dans le “journal” un sondage BVA/CNCDH/SIG, portant sur l’analyse des groupes ayant manifesté le 11 janvier.

Le titre résume bien : “Le simplisme d’Emmanuel Todd démonté par la sociologie des « Je suis Charlie »”.

On sent la bonne foi dégoulinante, et la volonté de contribuer à un débat serein, mais passons…

 

Je vais présenter sans commentaire le compte rendu de Slate (dans la mouvance du Monde), et nous analyserons ensuite l’article du Monde.

Je précise que j’ai contacté la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) pour avoir le détail du sondage BVA/CNCDH/SIG (je rappelle que le SIG est le service d’information du gouvernement…).

Cela m’a été refusé, me renvoyant sur les chercheurs (qui n’ont, je sache, pas financé le sondage… Je rappelle qu’en général, sur des sondages publiés, on trouve le détail publié sur le site du sondeur, comme par exemple ici).

“De notre côté, nous ne pouvons que vous communiquer l’analyse faite par les chercheurs, que vous trouverez dans « Les Essentiels » ci-joint. Pour plus d’informations et de détails je vous invite à prendre contact avec Madame Nonna Mayer et Monsieur Vincent Tiberj, chercheurs au Centre d’études européennes de Sciences Po et partenaires de la CNCDH qui ont fait la présentation évoquée dans les articles que vous nous avez communiqué.”

Je reste à votre disposition pour toute demande d’information complémentaire,

Nous nous passerons donc des données de base – les chercheurs ont quand même publié des données détaillées

Mais je tenais à préciser un point fondamental. Todd analyse la manifestation en s’interrogeant sur les différences du taux de manifestants entre les régions.

Il précise clairement, comme par exemple dans cette interview (Source)

“Charlie […] fonctionne sur deux modes, l’un conscient et positif, libéral et égalitaire, républicain, l’autre inconscient et négatif, autoritaire et inégalitaire, qui domine et exclut”, écrit l’historien.

Bien entendu, on peut être en désaccord avec Todd, avec son interprétation des ressorts inconscients, mais une chose est sure : vouloir critiquer son analyse de l’inconscient collectif de la foule avec un SONDAGE, c’est-à-dire avec l’expression parfaite du conscient de la foule, est – comment dire – assez hallucinant…

Mais on verra qu’une telle erreur est assez en phase avec la compétence des deux chiens de garde, qui apparaît dans le corps même du texte – pour peu qu’on sache lire…

Attention, article source 100 % Qualité by Sciences-Po®

Slate : “Le simplisme d’Emmanuel Todd démonté par la sociologie des “Je suis Charlie”

(même Slate est moins “couillu” que Le Monde – ils ont été plus neutres, voyant bien les soucis de l’article…)

Les «Je suis Charlie» qui ont manifesté en janvier sont-ils de vieux catholiques réactionnaires, islamophobes et racistes? C’est, très grossièrement résumé, ce qu’affirme l’ouvrage controversé du démographe Emmanuel Todd, Qui est Charlie? Deux chercheurs, Vincent Tiberj et Nonna Mayer, démontrent précisément l’inverse dans une passionnante tribune publiée sur Le Monde, en analysant les données d’un sondage commandé par la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) et effectué en mars dernier.

Jusque là, de nombreux chercheurs et commentateurs s’étaient élevés contre la méthode de l’essayiste, qui s’est notamment appuyé sur des données cartographiques et a effectué des déductions à partir de l’origine régionale des manifestants. Mais personne n’était allé jusqu’à faire la démonstration inverse en analysant précisément le profil des personnes qui se sont déplacées le 11 janvier.

Selon le sociologue au Centre d’études européennes et la directrice de recherche émérite au CNRS, Emmanuel Todd est tombé dans un écueil, celui qui consiste à «inférer les comportements individuels des comportements observés au niveau d’un collectif»: «Le territoire n’est qu’un élément parmi d’autres du rapport des individus au monde et à la société. Il faut aussi cerner leur profil socioculturel, leurs orientations politiques et leurs motivations», expliquent-ils.

Et c’est ce qu’ils ont fait, en retravaillant sur les données d’un sondage qui posait divers questions aux personnes ayant déclaré être descendues dans la rue.

Les manif’, l’expression d’une France «vieillissante»? «Les diplômés du supérieur se sont mobilisés quatre fois plus que les diplômés du primaire», démontrent les chercheurs, qui ajoutent que «les Français nés après 1976 avaient trois fois plus de chances de se mobiliser que ceux nés dans les années 1940 et avant».

Les classes populaires, absentes des cortèges? «Si les classes populaires se sont moins mobilisées, elles étaient loin d’être “absentes” des défilés. Parmi les manifestants déclarés du sondage CNCDH, le nombre cumulé des ouvriers et employés est équivalent à celui des classes moyennes et supérieures», analysent les chercheurs.

Les immigrés, restés chez eux? «La probabilité d’avoir pris part à la mobilisation est plus forte chez les personnes originaires du Maghreb ou de l’Afrique subsaharienne que chez les personnes sans ascendance étrangère ou dont les parents et grands-parents viennent d’un autre pays européen», ajoutent Vincent Tiberj et Nonna Mayer.

Et ainsi de suite. Les arguments d’Emmanuel Todd sont contredits un à un, par l’analyse de données sociologiques précises. Certes, «les données de sondage ont aussi leurs limites», souligne la tribune. Mais de là à considérer que tous les sondés ont menti, c’est tout de même peu envisageable. Il est plus probable que l’analyse de Todd soit légèrement erronnée…

Source : Aude Lorriaux, Slate, 20/05/15 (on sent bien qu’elle a toutes les prédispositions pour aller loin dans le club des chiens de garde cette jeune journaliste…)

Données extraites d’un sondage BVA/CNCDH/SIG réalisé du 3 au 11 mars 2015 auprès d’un échantillon national représentatif de 1040 personnes. Le chiffre à gauche indique le niveau de mobilisation de chaque catégorie en comparaison de son poids dans la population. Quand il est supérieur à 1, la catégorie s’est plus mobilisée que la moyenne.

Le Monde : “Le sondage qui contredit les analyses d’Emmanuel Todd sur les manifestations du 11 janvier”

(Passons au dur – collector…)

LE MONDE | 19.05.2015 | Par Vincent Tiberj (Sociologue, Centre d’études européennes) et Nonna Mayer (Politiste et directrice de recherche émérite au CNRS)

Dans son essai Qui est Charlie ? Sociologie d’une crise religieuse (Seuil, 252 p., 18 €), Emmanuel Todd qualifie les manifestations des 10 et 11 janvier « d’imposture ». Loin de l’image consensuelle et solidaire donnée par les médias, elles auraient essentiellement mobilisé une France périphérique, vieillissante, blanche, bourgeoise et de culture catholique. Loin de défendre la liberté d’expression contre l’intégrisme religieux, la motivation profonde des marcheurs serait islamophobe, voire à terme potentiellement antisémite.

L’auteur s’appuie essentiellement sur la cartographie des manifestations, sur les écarts de participation d’une ville et d’une région à l’autre, sur les traditions politiques et religieuses. Ces cartes suffisent-elles à déterminer le profil des manifestants, des millions d’hommes et de femmes qui sont descendus dans la rue après les attaques terroristes de janvier ? Peut-on se contenter d’une explication monocausale fondée sur des structures anthropologiques qui remonteraient à la Révolution française ? Rien n’est moins sûr.

Ah, chouette, on va mener une analyse sérieuse alors… Du très lourd en perspective j’imagine dans “le quotidien de référence”…

Il y a plus de cinquante ans, le sociologue américain William I. Robinson, dans un article resté célèbre, mettait en garde contre la « fallace écologique » (ou l’illusion écologique) : inférer les comportements individuels des comportements observés au niveau d’un collectif (ville, département, région). Emmanuel Todd fait la même erreur.

Heureusement qu’on a l’élite de Sciences-Po là pour lui faire mordre la poussière…

Que les régions qui ont compté le plus grand nombre de manifestants soient d’anciens bastions du catholicisme ne permet pas de conclure que les catholiques ont été les plus nombreux à manifester. Pas plus que la surreprésentation locale des cadres supérieurs et des professions intellectuelles ne permet de conclure à leur surreprésentation dans les défilés. Le territoire n’est qu’un élément parmi d’autres du rapport des individus au monde et à la société. Il faut aussi cerner leur profil socioculturel, leurs orientations politiques et leurs motivations.

Données qu’Emmanuel Todd analyse également dans son livre – dont on se demande si les auteurs l’ont vraiment lu…

La propension à protester inégalement répartie

Un sondage réalisé en mars à la demande de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) permet de mesurer l’impact des attentats de janvier sur l’opinion, auprès d’un échantillon national représentatif. Une question portait sur « les manifestations et les marches qui ont fait suite aux attentats ».

Trente pour cent des personnes interrogées disent qu’elles y ont participé, 35 % qu’elles n’ont pas participé mais qu’elles l’auraient souhaité, 33 % qu’elles n’ont ni participé ni souhaité le faire, et 2 % s’abstiennent de répondre.

Allo ?????

30 % des sondés sur l’échantillon représentatif déclarent avoir manifesté ?

Sérieusement ?

Donc sur la population adulte de 50 millions d’habitants, cela ferait 15 millions de manifestants….

Au lieu de 4 au maximum…

Donc 3 sondés sur 4 qui affirment avoir manifesté ont menti – une paille pour nos amis sociologues !

Alors normalement, à ce stade, un scientifique honnête :

  1. conclut à un énorme taux de mensonge des sondés – très intéressant à analyser par ailleurs, car il n’est pas neutre que l’équivalent de 11 millions de citoyens mentent quant à leur participation à une manifestation…
  2. et arrête immédiatement l’étude, puisque, bien évidemment, toute analyse portant sur les manifestants serait totalement faussée.

Mais par chance, on a affaire ici à des chiens de garde, le sketch continue donc…

Autrement dit, une majorité des deux tiers de l’échantillon se prononce clairement en faveur de la mobilisation de janvier, qu’elle y ait ou non pris part.

Donc, on a une information réelle dans ce sondage pourri : les non-Charlie assumés représentent déjà AU MINIMUM un tiers de la population française – soit pas loin de la moitié plus probablement – une paille pour nos amis sociologues qui n’en parlent pas !

Et ses caractéristiques remettent en question les affirmations d’Emmanuel Todd.

Et puis les caractéristiques d’un échantillon avec 75 % de menteurs, c’est du solide !!!

La sociologie des mouvements sociaux, qu’il ignore, a montré depuis longtemps que la propension à protester est inégalement répartie, surtout pour des causes « post-matérialistes » comme la défense de la liberté d’expression et de la tolérance. Le potentiel manifestant est plus fort chez les post-baby-boomers et les baby-boomers, les diplômés, les catégories sociales moyennes et supérieures et les personnes qui se situent à gauche. Les « Je suis Charlie » de janvier ne font pas exception à la règle.

Bah oui, ce n’est pas un scoop total – notons aussi que la Manif pour tous ou les manifestations sur l’école de 1984 montrent la solidité du postulat….

la probabilité d’avoir pris part à la mobilisation est plus forte chez les personnes originaires du Maghreb ou de l’Afrique subsaharienne que chez les personnes sans ascendance étrangère ou dont les parents et grands-parents viennent d’un autre pays européen
Énorme : ça ne les fait même pas sursauter… Des génies je vous dis !

Les diplômés du supérieur se sont mobilisés quatre fois plus que les diplômés du primaire.

Ça tombe bien, c’est exactement ce qui dit Todd : les ouvriers n’ont pas manifesté…

Loin d’être l’expression d’une France vieillissante, les Français nés après 1976 avaient trois fois plus de chances de se mobiliser que ceux nés dans les années 1940 et avant.

Tiens les jeunes manifestent plus que les grabataires – une vraie avancée pour la sociologie (et une publicité pour Lourdes)…

Les cadres supérieurs et les professions intermédiaires avaient deux fois plus de chances de se mobiliser que les ouvriers, mais ce n’est pas nouveau puisque ce différentiel de mobilisation entre professions est constaté dès 1981 dans les enquêtes sur les valeurs des Européens (conduite par l’Association pour la recherche sur les systèmes de valeurs).

Mais si les classes populaires se sont moins mobilisées, elles étaient loin d’être « absentes » des défilés. Parmi les manifestants déclarés du sondage CNCDH, le nombre cumulé des ouvriers et employés est équivalent à celui des classes moyennes et supérieures. Pas plus que n’étaient absents les enfants d’immigrés.

On sent qu’ils se protègent : “il y avait plein d’ouvriers qui ont manifesté, selon les manifestants déclarés du sondage”, qui mentent encore plus qu’un ministre du Budget socialiste…

Au contraire, la probabilité d’avoir pris part à la mobilisation est plus forte chez les personnes originaires du Maghreb ou de l’Afrique subsaharienne que chez les personnes sans ascendance étrangère ou dont les parents et grands-parents viennent d’un autre pays européen. La religion ne joue pas non plus dans le sens attendu. C’est chez les catholiques « zombies », de culture catholique mais détachés de la pratique religieuse, que la probabilité d’avoir manifesté est la plus faible, alors qu’elle atteint son niveau le plus élevé chez les catholiques pratiquants, les sans-religion et les personnes se déclarant musulmanes.

Regardons les données du sondage sur la religion par exemple. Je rappelle que c’est inutile, vu que les gens mentent, mais bon :

Lecture : sur 415 sondés catholiques non pratiquants, 106 (26 %) déclarent avoir manifesté, 148 (36 %) ne pas avoir souhaité le faire.

Les sociologues disent je cite :

  • “C’est chez les catholiques « zombies », de culture catholique mais détachés de la pratique religieuse, que la probabilité d’avoir manifesté est la plus faible,
  • alors qu’elle atteint son niveau le plus élevé chez les catholiques pratiquants, les sans-religion et les personnes se déclarant musulmanes.”

Moi ce que je vois sur les données c’est que :

  • c’est chez les catholiques pratiquants que la probabilité d’avoir manifesté est la plus faible (24,56 %)
  • alors qu’elle atteint son niveau le plus élevé chez les catholiques occasionnels , les sans-religion et les personnes se déclarant musulmanes.

Donc clairement :

  1. les chercheurs ont inversé les données dans leur analyse ! (http://www.champions-du-monde.cnrs.fr” – des génies !)
  2. ils ont interprété les “catholiques zombie de Todd” de “catholiques occasionnels” ou de “catholiques non pratiquants”, alors qu’à la lecture du livre, un enfant de 15 ans comprend qu’il s’agit surtout d’athées
  3. et donc que cette analyse sans aucun fondement valide plutôt la vision de Todd : les sans-religion ont plus manifesté que la moyenne

Ça se voit bien sur le schéma de Slate :

Dernier point, actuaire oblige : on voit que nos sociologues risquent la Cour d’assises des mouches pour viol aggravé, pour des variations de + ou – 4 points par rapport à la moyenne des manifestants (27,19 % soyons-précis-svp) sur des échantillons de 49, 57, et 125 personnes par exemple.

Je rappelle à tout ceux qui ont terminé un cursus du secondaire que la marge d’erreur sur de tels micro-échantillons est de l’ordre de 8 à 15 points :

ce qui veut dire que l’analyse statistique est complètement invalidée, car non fiable l’échantillon étant bien trop faible – indépendamment du fait que vous sondez des menteurs…

Autre exemple, tiré du même tableau : les sans-religions. Ils ressortent donc à 49 sondés sur 695, soit 7 % d’athées en France (soit à peu près le niveau en France au XVIIe siècle… Qualité by Sciences-Po®) – ce qui est délirant, et montre bien que la méthodologie doit être précautionneusement rangée dans les poubelles de l’analyse statistique… Pour information, on est plutôt autour de 40 %… (Sondage SocioVision sur 2099 Français ici et )

Je pense qu’à ce stade on a une idée assez précise des compétences de nos chercheurs qui font honneur à Sciences-Po et au Monde.

J’imagine ainsi que leur travail a été relu par leur pair Mickey Mouse qui en a validé les différents aspects méthodologiques…

Cependant, tout va bien, le co-auteur enseigne les méthodes statistiques à Sciences-Po (on comprend mieux pourquoi ça a l’air si drôle) – la relève est assurée…

Mais il y a mieux ! On continue…

Rejet de l’islamophobie et de l’antisémitisme

Et politiquement, c’est la gauche non socialiste qui s’est le plus mobilisée (52 % de celle-ci dit avoir participé aux manifestations), puis les proches du PS (42 %), quand les proches de l’UMP ont deux fois moins de chances d’être descendus dans la rue.

Hmmm, exactement ce que dit Todd…

Les proches du FN eux sont presque trois fois plus nombreux que les proches de la gauche à rejeter les manifestations de janvier. Quant aux motivations des marcheurs, elles n’ont rien d’islamophobe ou d’intolérant envers les minorités quelles qu’elles soient. C’est l’inverse.

Ceux qui disent avoir participé aux manifestations du 11 janvier sont deux fois moins nombreux que ceux qui n’ont « ni participé ni souhaité le faire » à approuver l’idée que « les enfants d’immigrés nés en France ne sont pas vraiment français » (21 %, contre 42 %).

Je rappelle que c’est un flan total au niveau statistique et méthodologique…

Plus de la moitié des premiers (contre moins d’un tiers des seconds) rejette l’idée que « l’islam est une menace pour l’identité de la France ». Et ils sont nettement plus nombreux à rejeter le stéréotype antisémite qui attribue aux juifs « trop de pouvoir en France » (65 %, contre 51 %).

Les données de sondage ont aussi leurs limites. Les réponses dépendent de la question posée, du contexte de l’interview, du rapport à l’enquêteur. Mais même si les 30 % qui disent avoir manifesté n’étaient pas tous dans la rue le 11 janvier,

Ok, les chercheurs ont donc vu qu’ils sondent des menteurs – où est le problème ???

le fait que deux mois après ils tiennent à dire qu’ils y étaient montre que, à leurs yeux, cela a de l’importance, et qu’ils sont solidaires de cette mobilisation.

Cette phrase montre évidemment qu’on n’a plus affaire à des chercheurs mais à des petits soldats en service commandé (et pas par la science !). Affirmer ceci sans la moindre preuve, alors qu’on comprend évidemment, que dans le contexte totalitaire et suspicieux actuel, un musulman sera fortement tenté de mentir en prétendant être allé manifester à cause de la crainte (vu qu’il existe une réponse “j’aurais bien aimé manifester”), est quand même la grande classe scientifique…

Ils ont en tous cas tout mon soutien pour le prochain prix ig-Nobel

Dernier petit conseil aux deux “chercheurs” (arfffffff) : bon, sur ce coup là, c’est sûr, c’est un peu la honte inter-galactique. Mais ce n’est pas très grave, l’article n’est sorti que dans Le Monde ; on peut donc accepter un niveau torchon. En revanche, si vous comptez le sortir dans un journal sérieux, faites-vous aider par des professionnels, sérieux…

Rien ne permet d’y voir une « imposture », encore moins une machine de guerre contre l’islam et les religions minoritaires.

Et niveau imposture, ils s’y connaissent…

Conseil amical au Monde : les prochains chiens de garde, prenez les compétents au moins… 😉

Vincent Tiberj (Sociologue, Centre d’études européennes)

Nonna Mayer (Politiste et directrice de recherche émérite au CNRS)

“émérite” surtout l’opprobre publique à mon avis, mais bon, je ne suis pas sociologue…

Source : Le Monde, 19/05/15

COL-LEC-TOR je vous disais – voici donc la qualité du travail que publie le “quotidien de référence” du XXIe siècle…

N’hésitez pas à les féliciter pour leur article, leur mail est ici : Vincent Tiberj vincent.tiberj@sciencespo.fr et Nonna Mayer nonna.mayer@sciencespo.fr

Épilogue

Un pensée amicale ici pour Emmanuel Todd, qui fait ainsi office de cobaye pour illustrer les thèses de son grand-père, Paul Nizan (hélas disparu bien trop tôt), auteur du fameux Les chiens de garde en 1932, livre qu’il est du coup urgent de relire…

EDIT : cet article se poursuit dans ce billet qui analyse la tentative avortée de deuxième couche du Cevipof de Sciences Po (là encore, 100 % Qualité by Sciences-Po®) – et j’argumenterai plus sur le fond Charlie et les “catholiques zombies”…

120 réponses à [Quand les chiens de garde Vincent Tiberj et Nonna Mayer attaquent Todd] Scoop, il y avait 15 millions de manifestants le 11 janvier !

Commentaires recommandés

Homère d'Allore Le 22 mai 2015 à 20h11

Sciences Po, c’est vraiment la lie…

Même pas de vrais chiens de garde dont parlait le grand père de Todd, des yorkshires…

Mais leurs maîtres leur donneront un susucre… Même pas des bas morceaux de vraie bidoche.

  1. Homère d'Allore Le 22 mai 2015 à 20h11
    Afficher/Masquer

    Sciences Po, c’est vraiment la lie…

    Même pas de vrais chiens de garde dont parlait le grand père de Todd, des yorkshires…

    Mais leurs maîtres leur donneront un susucre… Même pas des bas morceaux de vraie bidoche.


    • parano Le 22 mai 2015 à 21h33
      Afficher/Masquer

      En effet, la lie…
      Ca fait un moment que chaque fois qu’un individu me semble battre un record d’ignominie manipulatoire, de servilité envers le pire de l’establishment et de l’agenda des puissants, de conformisme, d’ignorance ou idiotie utile…, ben il est passé par science po.
      Cet organisme pépinière/tremplin est passé sous contrôle total des Maîtres du NWO.


      • Asterox Le 23 mai 2015 à 07h12
        Afficher/Masquer

        Ne soyons pas trop catégoriques, des étudiants de Sciences Po ont monté ça : https://cresciencespo.wordpress.com/presentation/qui-sommes-nous-2/

        Il y a donc quand même des gens qui pensent dans ce milieu. J’imagine que c’est la même chose au CNRS.
        ———-

        J’apprécie énormément les analyses d’Emmanuel Todd d’habitude, là j’avoue que sa thèse m’interpelle un peu. Je vais lire son bouquin pour me faire une idée plus précise.

        Néanmoins de ce que j’en ai entendu, je partage son idée de “flash totalitaire”, d’ailleurs bien démontré par ce sondage, les gens se sentent obligés de déclarer avoir manifesté, notamment les musulmans. Le niveau de mensonge du sondage montre bien que “l’esprit du 11 janvier” est une injonction particulièrement forte.

        J’apprécie la tentative de chercher ce qu’il y avait dans l’inconscient collectif des manifestants. Mais contrairement à Todd je pense qu’il y avait plusieurs types de manifestants et donc plusieurs types d’inconscients collectifs qui cohabitaient dans la manif.

        Je pense que c’est un défaut de Todd, il a une certaine tendance à abuser du déterminisme/essentialisme, et si ça peut donner de bonnes visions d’ensemble, un peu de nuance ne fait jamais de mal. Un autre défaut est son obsession envers l’euro (que je partage par ailleurs), qui le pousse vers une forme de manichéisme : t’es pour l’euro ==> t’es un méchant inégalitaire qui veut écraser les pauvres. Vu le niveau hallucinant de désinformation à ce sujet, je pense que la majorité des gens sont pour l’euro parce qu’ils ne comprennent tout simplement pas de quoi il s’agit, et pense que c’est simplement un outil pratique qui permet de pas avoir à changer de monnaie quand on va acheter ses clopes en Espagne… Adopter de manière systématique un prisme d’observation aussi binaire c’est pas très bon pour l’analyse je pense.

        Un autre reproche que je lui ferai est sa vision paternaliste des musulmans. Mais bon, je vais quand même acheter le bouquin qui m’a l’air intéressant.
        ———-

        Concernant les catholiques zombies, je pense qu’il s’agit de catholiques fraîchement déchristianisés, qui ne se déclarent pas forcément athées (ou sans religion). Il y a des gens qui se déclarent catholiques même s’ils ne croient pas, juste parce qu’ils sont culturellement catholiques ou qu’ils ont été baptisés étant jeunes. La catégorie catholiques non pratiquant me semble donc pertinente.
        C’est d’ailleurs mon seul point d’accord avec cet article du Monde, qui illustre, s’il en était encore besoin, qu’il s’est définitivement transformé en Pravda.

        Allez, pour le plaisir : https://www.youtube.com/watch?v=cWZ3bIJn4Sc


        • Parano Le 23 mai 2015 à 11h55
          Afficher/Masquer

          Pour mieux tenir le cap criant de soumission, servilité, avec trahison de l’intérêt national, face à une critique et une fronde de plus en plus difficile à contrer, quoi de mieux qu’une association/commission à soi et que l’on contrôle…

          La mafia n’est pas plus vertueuse du fait de la tenue de réunions et conseils de réflexion sur les affaires…

          On est jamais mieux servi que par soi-même.
          Et ça permet de redorer son image et de faire de la com.

          L’opposition devient parfois trop dangereuse pour être laissée aux seuls opposants…
          Autant occuper le terrain et avoir les cartes dans son propre jeux…


        • Homère d'Allore Le 23 mai 2015 à 13h36
          Afficher/Masquer

          A propos du Monde, il n’est pas inintéressant de suivre le parcours de ce monsieur:

          http://www.frenchamerican.org/young-leaders-directory/profile/444

          On le retrouve ici:

          http://www.lefigaro.fr/medias/2015/03/11/20004-20150311ARTFIG00053-le-monde-lance-le-processus-de-nomination-du-futur-directeur.php

          Je pense qu’il a un bon C.V…

          Allez, Messieurs Niel, Pigasse, Bergé ! Un bon geste pour l’amitié transatlantique…


    • Homère d'Allore Le 08 juin 2015 à 11h34
      Afficher/Masquer

      Toujours à propos de Sciences Po, cet article de la Tribune révèle la promotion canapé de cette école.

      http://www.latribune.fr/opinions/blogs/generation-deuxieme-gauche/richie-de-quoi-etre-scandalise-480496.html


  2. Homère d'Allore Le 22 mai 2015 à 20h26
    Afficher/Masquer

    Un ami, critique intelligent de la méthode d’Emmanuel Todd préfère ce type d’articles:

    http://www.liberation.fr/societe/2015/05/13/attention-aux-manipulations-cartographiques_1308852

    Là, on peut discuter sereinement de la méthode. J’espère que Emmanuel Todd, lecteur régulier du blog, répondra à cette critique d’une géographe.

    Pour celles venant des personnes citées par Olivier Berruyer, ce n’est pas la peine d’y répondre, mieux vaut les enterrer dans la poussière de leur néant…


    • Crapaud Rouge Le 22 mai 2015 à 23h04
      Afficher/Masquer

      mieux vaut les enterrer dans la poussière de leur néant” : oui, mais un enterrement de 1ère classe, comme celui que nous offre Olivier. Le coup des “30 % qui disent avoir manifesté”, c’est à pisser de rire !!! Mais on ne rit qu’après avoir fait (ou lu) ce petit calcul : “sur la population adulte de 50 millions d’habitants, cela ferait 15 millions de manifestants….” On dirait que les sondeurs eux-mêmes ont perdu de vue que leurs sondages sont censés dire la réalité, en l’occurrence que 15 millions de personnes ont effectivement manifesté ! Et tout ça dans un discours qui se prétend plus sérieux que celui qu’il critique ! Qu’une simple règle de trois prouve par A plus B qu’ils ont tout faux, voilà qui mérite un grand coup de chapeau et une petite coupe de champagne ! 🙂


    • Serge Le 23 mai 2015 à 00h29
      Afficher/Masquer

      La critique de cette géographe est en effet ,on ne peut plus pertinente .D’autant plus ,la mobilité nouvelle des jeunes en général .
      Par contre ,je redis ici mon interrogation sur le fait bien réel ,que l’Ouest auparavant massivement catho,voire bigot de chez bigot (comme les bretons finistériens par ex ) ,soit passé aussi facilement du MRP (parti démocate -chrétien centriste ) ,à la gauche PS-EELV.
      “Catho-zombies” donc selon la formule de Todd.
      Et ça,je n’ai pas eu besoin de lui pour m’en apercevoir .Car y étant né,y vivant .Et d’autant plus que dans ma jeunesse, par mon père j’étais nettement dans le camp idéologique opposé : mixte de communisme et d’admiration pour de Gaulle,presque bouffeur de curé ,école publique et école normale d’instituteurs très laïcarde etc …je lisais Ouest-France d’une manière très critique .
      Qu’elle est donc la l’explication ? La permanence ?
      -Sans doute le centrisme (le PS bien est devenu centriste), l’universalisme chrétien dont l’accueil de “l’autre” les a rendus aujourd’hui immigrationnistes ,la défiance bretonne autonomiste vis à vis de l’état français qui les fait européistes des régions …Je cherche des pistes …


    • reneegate Le 23 mai 2015 à 04h39
      Afficher/Masquer

      Bonjour Homère D,
      J’ai toujours interprété l’approche sociologique et démographique de Todd comme une auto légitimation lui permettant d’éviter les questions vicieuses Elkabaschiennes et de disserter sur le fond. C’est aux réactions que l’on juge la bête et elles sont nombreuses,certains se trahissent (les pseudo communistes de cerises) . Cela me fait penser à Varouflakis, la Grèce où un Moscovici, Sapin se montrent tout autant excédés qu’un Schlaube (j’adore ce nom à la consonance si évocatrice) le Lammerding de Merkel.
      Pour ma part c’est du pain béni …..


      • Homère d'Allore Le 23 mai 2015 à 10h22
        Afficher/Masquer

        Bonjour, reenegate.

        Il est possible que Todd utilise “l’argument d’autorité” scientifique pour excéder ses contradicteurs, souvent bien moins à l’aise que lui pour utiliser ce type de concepts.

        Et, en effet, il est plus révélateur d’entendre les cris d’orfraie de Valls et les jappements des yorkshires que de discuter sereinement sur les présupposés du travail de Todd.

        J’aime beaucoup Todd. Sa grille d’analyse historico-demographico-ethnologique me séduit mais je pense qu’elle doit compléter d’autres analyses et non les remplacer (Allez, le marxisme, au hasard !).
        Lors d’un vrai débat avec des gens honnêtes, l’argument d’autorité ne suffit plus. Et je pense que les critiques de cette géographe sont honnêtes.

        Je sais que Todd intervient parfois sous pseudonyme sur le blog, à l’instar de Sapir (dont j’ai repéré le style et donc le pseudo…) et j’espère qu’il nous fera l’honneur de donner quelques éléments de réponse à la géographe de l’article de Libération.

        Je crois aussi que Sapir a eu raison de ne pas intervenir sur le sujet dans son blog “Russeurope” comme il l’avait fait dans la polémique Valls-Onfray.

        Todd est assez grand pour se défendre. Et Sapir doit pouvoir, un jour, j’espère, s’adresser à tous (et donc aussi aux Charlies…) sans avoir ce type de bâton merdeux qui lui serait reproché.


    • azert Le 23 mai 2015 à 07h58
      Afficher/Masquer

      Il est dit que les cadres se sont mobilisés 4 fois plus que les ouvriers.
      ET si je dis que les immigrés ou descendants sont 4 fois plus représentés chez les ouvriers que chez les cadres, vous en déduisez quoi?


  3. purefrancophone Le 22 mai 2015 à 20h39
    Afficher/Masquer

    «les Français nés après 1976 avaient trois fois plus de chances de se mobiliser que ceux nés dans les années 1940 et avant».
    HEU !!! Ils ont donc 75 ans et plus aujourd’hui ceux qui n’ont pas manifestés .Et il y a un problème ? Fallait-il faire un rassemblement de fauteuils roulants , de tapis roulants , des bancs tous les 50 mètres pour satisfaire ? Je suis surprise par cette remarque ; il ne me semble pas “curieux” que les plus de 75 ans manifestent moins que les moins de 40 ans !
    Et les plus de 75 ans , n’ont-ils pas aussi vu qu’il y avait un soucis dans le cortège Présidentiel?

    Article intéressant qui permet de voir certains “intellectuels” mentir et dire n’importe quoi , tout comme des journaux publier ce genre d’étude scabreuse .


  4. Surya Le 22 mai 2015 à 20h39
    Afficher/Masquer

    Espérons que ces 2 guignols retournent rapidement dans les oubliettes d’où ils n’auraient jamais du sortir :p


  5. Astrolabe Le 22 mai 2015 à 21h06
    Afficher/Masquer

    Allez, les chiens (de garde) aboient, la caravane passe ! Le politburo de sciences-po a parlé ! Le Monde-Pravda a amplifié la voix de son maître ! Pauvres chercheurs qui n’arrivent pas à trouver !


  6. ERIC.BRESIL Le 22 mai 2015 à 22h14
    Afficher/Masquer

    C’est bon l’analyse d’un sondage dont la publication est secrète, et faite notamment par une personne “directrice de recherche émérite” et “polististe” ! cela sent bon l’esbroufe commerciale, mais n’est-ce pas dorénavant le rôle de certains chercheurs et de la plupart des journalistes “accrédités” de nous lobotomiser le cerveau afin que surtout, nous ne puissions avoir une pensée éclairée?
    et surtout que nous puissions critiquer et même émettre des avis divergents sur la nouvelle dictature qui nous est imposée…


  7. dupontg Le 22 mai 2015 à 22h23
    Afficher/Masquer

    C’est terrible de constater que 11 millions de personnes (à l’echelle) preferent dire qu’ils y etaient plutot que d’etre suspectés d’anomalie de pensée…
    Si la democraSSie mene à ce genre de liberté sociale,autant s’en passer


    • kasper Le 22 mai 2015 à 22h55
      Afficher/Masquer

      Oui finalement, c’est ca la vraie information du sondage: 20% des gens sont assez intimidés par le climat actuel de terrorisme intellectuel pour mentir, quand bien même on leur propose la catégorie qui leur convient, “n’a pas manifesté mais l’aurait bien fait”.

      Enfin, 20% + ou – 15 points de marge d’erreur…

      Merci pour la table des intervalles de confiance en tout cas, ca peut servir.


    • Kiwixar Le 23 mai 2015 à 06h32
      Afficher/Masquer

      “C’est terrible de constater que 11 millions de personnes (à l’echelle) preferent dire qu’ils y etaient plutot que d’etre suspectés d’anomalie de pensée…”

      Je pense que vous venez de mettre le doigt sur un point clé, absolument abominable. Il y a désormais une telle méfiance envers le gouvernement et ceux qui sont derrière qu’une bonne partie de la population a peur de répondre ce qu’elle pense, lors d’un sondage…

      L’UERSS, la police de la pensée, le Politburo bruxellois, et bientôt près de chez vous : l’internement en hôpital psychiatrique pour les non-alignés, ceux qui refusent de sauter sur une chaise comme des cabris quand on leur dit “l’Europe c’est la paix”, qui refusent les OGMs, qui se méfient des packs de vaccins (hop 6 pour le prix d’1), qui ne sont pas “Charlie”, qui refuseront 1 minute de silence pour les prochains vainqueurs des Darwin Awards.


  8. silent bob Le 22 mai 2015 à 23h16
    Afficher/Masquer

    Vraiment dommage en effet j’adore ce blog et je le suis quotidiennement
    Rare sont les zones numériques ou je me sens si bien que sur les crises et je suis donc rarement face à un questionnement comme le blocage de ces pages.
    Étant infiniment reconnaissant quant au travail fournit par l’auteur je ne me permet pas de le prendre pour un rustre qui refuse le débat et je pense qu’il s’agit d’un problème de contradicteur disons “hargneux” pour être polis.
    Mais comme le dit le seul actuaire que je lis: “les faits sont têtus^^!”


  9. XPT Le 22 mai 2015 à 23h26
    Afficher/Masquer

    Très bon travail, bravo.


  10. rototo Le 23 mai 2015 à 01h58
    Afficher/Masquer

    “vouloir critiquer son analyse de l’inconscient collectif de la foule avec un SONDAGE” n’est pas juste “hallucinant”, c’est surtout d’une betise… INSONDABLE ^^


    • Homère d'Allore Le 23 mai 2015 à 19h59
      Afficher/Masquer

      Pour illustrer le propos d’Alae (avec qui nous avions eu cette discussion tout au début de la parution du bouquin de Todd), je citerais le metteur en scène irlandais Peter Mullan dans son interview des bonus du dvd “Magdeleines Sisters”, excellent film, au demeurant.

      – Etes vous catholique ?
      – Bien sûr, comment ne pas être catholique ? Toute ma famille s’est battue pendant des siècles contre les Anglais ! Et puis, l’Art catholique, c’est quand même la meilleure preuve de l’existence de Dieu ! Avez-vous visité la Scuola Grande di San Rocco à Venise ? Et vu la Chapelle Sixtine ? Écouté le Motet à quarante voix de Tallis ? Et les meilleurs oeuvres de Bach furent ses commandes faites par des princes catholiques !
      Et puis, catholique, c’est veut dire universel. Y a pas la grâce qui sauve les uns et condamne les autres d’avance. A la base, on est égaux.

      Donc, comment ne pas être catholique ?

      -Etes vous croyant ?
      -Non, je suis marxiste.

      Bon, Peter Mullan est un “catholique zombie” respectable. Peut-être dis-je cela parce que je me sens proche de cette conception du monde.

      Mais force est de reconnaître que le “catholicisme zombie” existe et qu’il ne produit pas que des Peter Mullan mais aussi des Manuel Valls ou des Cécile Duflot, comme le dit si bien Alae.


    • Manant Le 23 mai 2015 à 20h44
      Afficher/Masquer

      “Ce que je reproche à Todd c’est de régler son compte à des manifestants en essentialisant un peu trop l’origine de leurs opinions et sous couvert de cartes de nier en fait la complexité”. La complexité est un effet de superstructure, un développement de surface qui peut engendrer les cultures les plus raffinées, mais confrontée à ce qui est ressenti, à tort ou à raison, comme une menace existentielle, c’est le fond, c’est-à-dire l’inconscient collectif, qui a tendance à imposer des pulsions inconscientes, instinctives, lesquelles ne sont pas, bien sûr, identifiées par la conscience claire immergée dans la complexité de surface. À cela s’ajoute le phénomène d’individualisation des sociétés complexes où l’individu pense s’être affranchi du groupe et de la conscience collective, alors que son individu ne peut se réaliser que dans une lutte constante contre l’inconscient collectif qui occupe la plus grande partie de son inconscient, notamment à travers le langage et toute l’expérience historique qu’il charrie.


    • LBSSO Le 24 mai 2015 à 07h20
      Afficher/Masquer

      Olivier,

      en réponse à votre question vous pouvez lire également le commentaire d’Homère d’Allore juste précédemment.


    • Melissa Le 24 mai 2015 à 17h54
      Afficher/Masquer

      Olivier,

      Billets verts à gogo, jouissance sans entraves, trou de mémoire collectif, crise et…, blumo-pétainisation de la classe moyenne 2.0 … Here we are !

      En d’autres temps, mais par le même climat, certains de ceux qui avaient déjà choisi leur camp n’ont pas eu à le regretter…

      Le CNR a engendré une classe moyenne non vaccinée contre la vérole atlantiste… Elle est fin-prête pour se retourner contre sa propre matrice,…au moindre signal… Il suffit d’imprimer les tee-shirt-souvenirs…


  11. reneegate Le 23 mai 2015 à 02h48
    Afficher/Masquer

    Même “cerises” y trouvent à redire mais sans trop oser, ils font appel aux mêmes chiens du monde, je cite: “D’autre part, Todd pointe « l’absence » du monde populaire, des jeunes de banlieues, des ouvriers de province dans les cortèges. Cette affirmation est cependant (fortement) nuancée par les enquêtes réalisées auprès des manifestants, comme en témoignent deux chercheurs dans Le Monde(3)”. finir le boulot. Une sorte de “roulez couvert” pour achever la bête.

    A croire que dans cette société de rêve les “communistes” unitaires n’ont pas d’autres chats à fouetter. Je me désabonne derechef de leur publication mensuelle. Ils sont d’ailleurs “sponsorisés” par Mediapart qui décidément n’a pas son pareil pour pousser au désabonnement.
    Ces révélations, sont des apocalypses, elles font un mal fou dans cette confusion que ne sauraient rêver mieux ceux qui ainsi monopolisent le pouvoir. Honte à eux qui salissent la mémoire de ceux dont ils usurpent les convictions sincères et les combats

    Cerises c’est trop.

    Une réaction de ces imbéciles qui s’attachent à 3 lettres symboliques LEF qui font nation, peuple et république ! http://www.la-lef.fr/toddlordonepidermreaction-tht/
    Un coke-tail détonant en quelque sorte.

    .


    • BEYER Michel Le 23 mai 2015 à 06h19
      Afficher/Masquer

      Le débat autour du livre d’E.Todd est normal. Il soulève un tas de questions. Je pense que l’article d’Alfonsi dans “Cerises” est à étudier, même si je ne partage pas toutes son analyse.


  12. Bebs Le 23 mai 2015 à 03h52
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier,

    Sans vouloir être pointilleux votre argument, que 3/4 des sondés disant avoir été manifestés ont menti, est fallatieux. Vous reportez à très juste titre le pourcentage de sondés disant avoir manifesté à la population totale de la France ce qui représenterait 15 M alors que seulement 4 M de manifestants ont été recensés. La conclusion la plus objective de ceci est que ce sondage est biaisé puisqu’elle n’est pas représentative de la population totale française. Donc oui ce sondage est bien nul et non avenu mais pas à cause du possible mensonge de certains sondés mais de la piètre qualité et représentativité de celui-ci.
    De plus il serait intéressant (pour de futures études sociologiques) de savoir si les gens qui sont plus enclin à répondre aux sondages sont aussi ceux qui sont plus enclin à aller manifester.
    En passant je tenais à vous remercier pour votre travail d’analyse que je suis quotidiennement et qui est en général d’excellente qualité (tout spécialement l’actu ukraine qui est la meilleur information que j’arrive à trouver sur ce sujet).
    Cordialement


    • azert Le 23 mai 2015 à 08h19
      Afficher/Masquer

      Mais bien sur … Tu vas apprendre à des chercheurs à faire leur métier !


    • Yann LARGOEN Le 23 mai 2015 à 10h07
      Afficher/Masquer

      Le Comité des droits de l’homme n’aurait pas du payer ce sondage biaisé et manifestement fantaisiste. Rappelons qu’il manie des fonds publics et qu’en tant qu’ordonnateur de la dépense, il est tenu de s’assurer de la matérialité de la prestation fournie.


    • TC Le 23 mai 2015 à 14h23
      Afficher/Masquer

      Si je puis me permettre, le résultat des élections n’est pas clairement représentatif lorsqu’il y a une forte abstention et c’est devenu chose courante au fil du temps, surtout pour les européennes (pour rappel, 2 électeurs sur 3 ne se sont pas rendus aux dernières élections).

      Ainsi, penser qu’on peut retrouver 25% de personnes pro-FN dans un sondage représentatif est aussi une grossière erreur que de penser que les gens ne mentent pas alors que le résultat des élections dit bien ce qu’il révèle : 25% des votes exprimés.


    • Bebs Le 23 mai 2015 à 19h03
      Afficher/Masquer

      Je suis encore désolé mais vous ne pouvez pas affirmer ceci, vous pouvez en faire l’hypothèse et c’est tout, voire dire que c’est très probable. Il se peut aussi que le sondage a été réalisé de manière frauduleuse, en par exemple interrogeant ou en gardant seulement une majorité des personnes ayant manifesté!! Quant à l’échantillon global que vous sus-mentionnez il est basé sur 600 sondés (on connait très bien la qualité des sondages en général qui se voulant être représentatif se base sur des méthodes statistiques très simplistes)


      • Bebs Le 23 mai 2015 à 21h30
        Afficher/Masquer

        De plus (je suis désolé mais je persiste et signe), en prenant les chiffres du tableau nous pouvons constater que 8% sont catho pratiquants +18% sont catho occasionnels + 60% catho non pratiquants pour un total de 86% de catholiques. les musulmans représentent eux dans ce sondage 7% et les non croyant 7% aussi. Or en regardant ici et là (wikipedia +eurel.info) les statistiques et précédents sondage (dont je me méfie aussi) affirme qu’il y a en France de 50 à 65% de catholiques (pratiquant ou pas), de 2 à 5% de musulmans, 25 à 35% de non-croyants. Alors, soit les gens sont des menteurs compulsifs dans à peu près tous les sondages soit ce sondage n’est pas représentatif de la population française, ce qui nous amène aux questionnement de la méthode utilisée et de sa véracité. Dans un raisonnement scientifique, nous choisirons (méthode de parcimonie) l’hypothèse qui requiert le minimum de causes élémentaires pour expliquer un phénomène.
        Je suis désolé, je ne réfute en rien votre article mais seulement le fait que votre affirmation (sur le mensonge des sondés) n’a pas lieu d’être puisque ce n’est qu’une supposition. Je suis pointilleux sur ce sujet car il y a une grande différence entre affirmer et supposer (le diable réside dans les détails).


  13. BEYER Michel Le 23 mai 2015 à 05h59
    Afficher/Masquer

    Voici une intéressante analyse du livre d’E.Todd dans “Cerises”

    http://www.cerisesenligne.fr/file/archive/cerises-255.pdf


    • ploi Le 25 mai 2015 à 19h00
      Afficher/Masquer

      Article qui cite comme argument l’article discuté dans ce billet.


  14. Kiwixar Le 23 mai 2015 à 06h40
    Afficher/Masquer

    “Vous n’atteindrez jamais votre destination si vous vous arrêtez pour jeter des pierres à tous les chiens qui aboient”. (Churchill)


  15. DUGUESCLIN Le 23 mai 2015 à 06h50
    Afficher/Masquer

    Ce que j’ai compris en parlant avec mon entourage, mais surtout en les laissant parler, que leurs réactions exprimaient clairement leur opposition à la terreur islamiste.
    Pour la plupart la pancarte “je suis Charlie” était la réponse pour condamner l’islamisme,
    sans même ( à part quelques uns) savoir ce qu’est le journal “Charlie”.
    La condamnation de la terreur islamiste s’est confondue avec le droit à la liberté d’expression sous la pancarte “je suis Charlie”, mais sans que les manifestants fassent la différence.
    Depuis, certains, mais pas tous, ont compris qu’ils étaient récupérés, pour leur faire dire autre chose que ce qu’ils voulaient exprimer c’est à dire “non à la terreur islamiste chez nous”.
    Les “experts” et autres “analystes” tardifs et missionnés n’ont pas d’emprise sur ce que j’ai pu ou cru comprendre pendant et après les manifestations.


    • Joséphine Le 23 mai 2015 à 17h25
      Afficher/Masquer

      Mais tout simplement: pourquoi ont ils manifesté sous un slogan si cretin? Je suis désolée mais ca témoigne réellement du peu de recul de ces personnes mais surtout de la domination du marketing et de la pensée slogan. Autant mon élan premier le soir même eut été d’aller rejoindre le rassemblement, même si il s’est avéré que je n’ai pu m’y rendre, autant, pour le 11 janvier, non, les manifestants savaient que cette manifestation était organisee par le gouvernement’ ils savaient que c’était sous “drapeau” Charlie…des tas de discussions, ici même ou sur d’autres blogs en témoignent. Alors maintenant faire le coup de: oui, mais bon, on savait pas que cela serait récupèré, on savait pas vraiment ce qu’était Charlie…ben alors si c’est contre le terrorisme et l’islamisme radical qu’ils ont manifesté, pourquoi pas quand des étudiants Kényans se sont fait massacrer?


      • Lamonette Le 25 mai 2015 à 12h03
        Afficher/Masquer

        Sommes dans une “démocratie” de la sensiblerie…
        Et attention, je suis réellement la première à chouigner un brin car l’émotion me submerge souvent.
        Alors, alors, je me souviens du jour où j’ai entendu de GAULLE lors de MERS EL KEBIR….( INA , j’ai pas l’âge du direct).
        “On ne compose pas avec la douleur” mais réellement il faut s’interdire de ne fonctionner que sur ce plan-ci
        Il faut que les “hommes de cœur aient le courage de voir les choses en face”.

        la” dure résolution”.

        Citations de mémoire.

        Je n’accable nos concitoyens ayant défilé. D’ailleurs, nombre d’entre eux reconnaissent volontiers que l’émotion les a gouvernés.
        Je reproche ce jeu systématique sur le pathos auquel on a droit depuis si longtemps.


  16. arthur78 Le 23 mai 2015 à 07h04
    Afficher/Masquer

    Question toute bête, on a pas le droit de faire des statistiques ethniques en France mais on a le droit de faire des sondages ethniques et en plus par des instituts privés.

    Ce sondage a t’il été validé par le ministère de l’intèrieur ?

    Qui a financé ce sondage ?

    Je regrette qu’on ait pas posé 3 questions supplémentaires :

    1) pensez vous que les Russes mangent les enfants
    2) pensez vous que les Américains seuls peuvent nous sauver
    3) avez vous peur des zombies

    Question plus sèrieuse, il y a plein d’instituts de sondages qui pullulent partout pour dire tout et n’importe quoi, qui les controle ?


    • SophieB Le 23 mai 2015 à 08h05
      Afficher/Masquer

      Un indice sur qui les contrôle. J’ai été “questionnée” il y a quelque mois :
      connaissez-vous Julie Gayet?
      Pensez-vous que François Hollande doit l’épouser?
      Ou se pacser?
      Pensez qu’elle qu’elle ferait une bonne première dame?
      … et beaucoup d’autres questions sur ce sujet, et à aucune question, je ne pouvais choisir la réponse “je n’en ai rien à faire”.
      Je précise que le début du sondage était sur la perception plus ou moins bonne des ministres ou ministrables.


    • Osperato Le 23 mai 2015 à 16h41
      Afficher/Masquer

      Autre question bête: Existe-t-il des instituts de sondage “indépendants” ?
      Qui ne soient pas proches de milieux d’affaires/politiques ?
      (ainsi vérifier la validité des sondages parus dans la Presse)

      M. Paul Bismuth, grand amateur de sondages (Cf. l’Affaire des Sondages de l’Elysée), avait visiblement compris la puissance de cet outil.
      En passant, la vidéo où “Sarkozy veut convoquer et sanctionner ceux qui ne sont pas Charlie” …a disparu! https://www.youtube.com/watch?v=VrlJ60hIxm4
      [Le compte YouTube associé à cette vidéo a été clôturé, car nous avons reçu, à plusieurs reprises, des notifications de tiers pour atteinte aux droits d’auteur].

      Cette “Loi sur le Renseignement” – outre son côté Stasi sans en avoir l’air – permet cela aussi. Des “sondages puissance 1000”. Donner une mine d’informations sur les citoyens…qui permettront d’ajuster les Argumentaires/Tempo des “réformes” pour ceux qui nous dirigent.
      C’est comme s’ouvrir de bon coeur à des pervers narcissiques, psychopathes!


  17. Vassili Arkhipov Le 23 mai 2015 à 07h38
    Afficher/Masquer

    Rien de surprenant quand on se rappelle que Todd il n’y a pas si longtemps avait qualifié le monde de “dangereux et menteur”. Comme chez les mafieux, c’est une vendetta en règle, le sens de l’honneur en moins.

    Sinon c’est très agréable quand m.berruyer prend lui même la.plume, on est assuré de bien se poiler 🙂


  18. nulnestpropheteensonpays Le 23 mai 2015 à 07h55
    Afficher/Masquer

    dans ma région aussi , il y eu la manif des charlies , ma région est petite , et la plupart de ceux qui ont manifestés dans mon coin , étaient des racistes notoire , je dis pas ,ne connaissant pas tous les manifestants de france , que tous les manifestants de france étaient des racistes , mais dans mon coin c’était le cas a 70 % , je n’étais pas charlot , j’allais pas défiler avec ces cloches. Ca ressemblait plus a, vous voyez ces gens ne sont pas comme nous , ce sont des barbares….surtout que dans mon coin les “arabes” ont été discrets sur ce coup là .


    • LBSSO Le 23 mai 2015 à 10h47
      Afficher/Masquer

      Bonjour,

      pour info grâce au commentaire plus bas de “ab”:

      “Enfin la corrélation du taux de manifestants avec le score du Front National aux Européennes de 2014 (source : Observatoire des votes) est inverse et très forte (-0,48). C’est même la plus forte constatée jusqu’à présent. Le vote FN est bien associé à une plus faible participation aux manifestations. Il est aussi significativement corrélé avec la part des ouvriers dans l’aire urbaine (0,34). Mais une autre corrélation inverse, plus faible (-0.28), mais significative existe avec l’abstention au scrutin européen de 2014 (et aussi aux départementales de 2015). L’abstention est elle-même corrélée au vote FN et à la proportion d’ouvriers.”

      https://mondegeonumerique.wordpress.com/2015/05/19/ou-est-charlie-et-si-les-cartes-du-11-janvier-demmanuel-todd-montraient-tout-autre-chose/


      • Andrea Le 23 mai 2015 à 18h45
        Afficher/Masquer

        L’étude ci-dessus, mentionnée plus bas également, vaut la lecture. C’est bien fait et assez intéressant: reprend les données de Todd, plus un grand nombre d’autres villes, puis fait des croisements avec d’autres données démographiques. (Selon moi l’auteur abuse un peu des correlations, mais bon là cela devient technique.) L’auteur souligne plusieurs fois qu’il s’agit de démographie, et pas d’individus / types de personnes.

        Ma conclusion, résumé à outrance: Les lieux avec prépondérance d’habitants que je qualifierais comme intégrés dans, voir, pro- “Système,” ont eu des manif plus grandes (cadres, PS, etc.) et pour les endroits avec un profil plus “outsider”, cad. contestataires sans le dire, indifférents (FN, musulmans, pauvres, etc.) des manif plus petites. Ce qui est exactement ce que l’on attendrait…


  19. Ardèchoix Le 23 mai 2015 à 08h36
    Afficher/Masquer

    Une minorité des manifestants étaient pour la liberté d’expression, sinon comment expliquer que trois mois après, personne ne soit descendu dans la rue pour montrer son désaccord avec la loi sur le renseignement .
    Le président chocolat en tête de gondole pour la liberté d’expression, je dois faire un cauchemar ?


    • Charles Michael Le 23 mai 2015 à 20h16
      Afficher/Masquer

      Rosine,

      j’avais bien fermement décider de ne pas intervenir dans ce enième débat, ma conviction étant faite absolument sur l’imposture Charlie et la manipulation;
      mais votre évidente sincérité et votre désaroi ne me laissent pas indifférent.

      Todd a beaucoup de réluctance a parler d’Israel, c’est un sujet qu’il évite, il s’est déclaré cependant fermement opposé à la politique de Bethanyaou et scandalisé par ses massacres.

      Votre sensation instinctive est tout a fait partagée par beaucoup, moi le premier, valorisez la.

      Bien sur que les gens (les participants à cette manifestation) pouvaient changer d’avis; mais ils ne l’ont pas fait. Et au contraire n’ont pas protesté contre les lois liberticides de Valls, ni contre les abus de répression contre des ivrognes et gamins anti-Charlie.

      Lisez les bouquins de Todd, visionnez ses vidéos de conférences, il y a une grande cohérence dans ses recherches, sa méthode et les conclusions qui en découlent; ces prémonitions (fortement en fait des déductions ) qui ont fait sa réputation. Les Nulos qui voudraient le réduire apportent le témoignage de leurs ignorances et incohérences … idéologiques.

      Enfin sur Todd et Hollande le révolutionnaire, Ah, c’était à la fois un voeux et l’aboutissement d’un raisonnement; l’échec certain de l’obéïsance à la politique d’austérité dictée par Merkel, aménerait Hollande à se rebeller et donc à briser le pacte européen… le défaut de ce raisonnement c’est que Hollande est bien pire, bien plus inféodé que tout ce que ses électeurs (enfin ex-électeurs) pouvaient craindre.

      Salut.


  20. Melissa Le 23 mai 2015 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Tout ce bataclan autour des “Charlie” n’aborde jamais la responsabilité de l’état et particulièrement, celle du ministre de l’Intérieur qui a failli à sa mission de protection de Charlie Hebdo.

    Todd voit les choses à travers sa spécialisation ethno-sociétale et n’aborde pas non-plus le contexte de l’euro-soumission, ni celui de la gôche bien-pensante qui défend sans discernement, pour meubler le vide total de ses politiques, faute d’un programme de gauche, la sulfureuse “liberté d’expression” qui a conduit à ce massacre prévisible.

    Le problème, avec les “spécialistes”, c’est qu’à force de savoir une infinité de choses dans un domaine extrêmement restreint, ils finissent par savoir tout sur rien…

    En attendant, les Todd et autres Lordon vivent très bien de l’intérêt qu’on leur porte et ne semblent pas plus pressés que cela de changer le contexte qui est la base des problèmes dont ils font leur carrière…, comme la sortie de l’Union Européenne, par exemple…

    Qu’ils se disent de droite ou de gauche, tous ces spécialistes habitent la même tour d’ivoire, bien loin des réalités subies par ceux qui triment pour leur payer ce luxe et bien plus loin encore de ceux qui meurent de leur silence.

    A quand une étude sociologique sur les noyés d’Afrique ou sur les suicides de nos agriculteurs ?
    Trop “beurk” ?…,trop sale ?…Trop loin, peut-être…


    • Wilmotte Karim Le 23 mai 2015 à 09h47
      Afficher/Masquer

      “En attendant, les Todd et autres Lordon […] pas plus pressés que cela de changer le contexte qui est la base des problèmes dont ils font leur carrière…, comme la sortie de l’Union Européenne, par exemple…”

      Ils veulent sortir de l’euro et sont pour une démondialisation (qui dans l’UE a pris les traits de… l’UE). Alors, je ne sais pas ce qu’il vous semble mais il me semble que vous ne maitrisez pas bien votre Lordon et Todd!


      • Melissa Le 23 mai 2015 à 10h16
        Afficher/Masquer

        Wilmotte Karim,

        Ok,…vous dites qu’ils veulent sortir de l’euro…, quel est leur programme ? Ne jamais se mouiller, rester au chaud et au sec dans leur tour d’ivoire en planchant sur des problèmes secondaires, pendant que ceux qui proposent une solution générale attendent leur soutient ?

        Vous me donnez l’occasion de souligner l’inutilité croissante de leur intellectualité, dans leur univers restreint…


        • Alae Le 23 mai 2015 à 13h29
          Afficher/Masquer

          “Ok,…vous dites qu’ils veulent sortir de l’euro…, quel est leur programme ?”
          Rendons grâce à Todd, un sociologue, de ne pas aller sur un terrain qu’il ne maîtrise pas, l’économie, et de nous épargner un plan de sortie de l’euro qu’il aurait concocté. Chacun ses spécialités.
          Quant à Lordon, qui est effectivement économiste, il a proposé un plan.
          http://www.politis.fr/Frederic-Lordon-%E2%80%89Euro%E2%80%89-ma,26492.html


          • Melissa Le 23 mai 2015 à 14h24
            Afficher/Masquer

            La même usine à gaz que Mélenchon ?

            Et pourquoi pas le Franc Français et l’indépendance nationale ? De quoi ont-t’il peur ?


            • Wilmotte Karim Le 23 mai 2015 à 17h37
              Afficher/Masquer

              D’une guerre monétaire, des attaques sur le franc?
              Enfin, peur n’est pas le mot. Ils veulent s’en prémunir dans un cadre conservant une fluidité nécessaire pour adapter la monnaie à la situation.


            • Melissa Le 23 mai 2015 à 23h47
              Afficher/Masquer

              “D’une guerre monétaire, des attaques sur le franc?”

              Bien-sûr !… Mais quelque soit la méthode utilisée pour revenir à une souveraineté monétaire, ce sont des risques connus,… et les moyens techniques pour les éviter le sont également !
              C’est même un risque constant de la souveraineté monétaire !…
              Mais on ne se libère jamais sans prendre de risques…

              “Enfin, peur n’est pas le mot. ”
              C’est le mot !… Quand on n’a pas peur, on fait en sorte que se soit la “situation” qui s’adapte à ce qu’on veut.
              Craindre ou vouloir, il faut choisir !…


            • Wilmotte Karim Le 24 mai 2015 à 11h32
              Afficher/Masquer

              “Quand on n’a pas peur, on fait en sorte que se soit la “situation” qui s’adapte à ce qu’on veut.”

              Cqfd, la proposition de Lordon.
              Qu’elle ne vous plaise pas, soit.

              Mais essayez les arguments de raisonnement ou factuel (efficaces, pas efficace, marge de manœuvre réelle, etc) et non les arguments faisant référence aux sentiments (peur).


            • Melissa Le 24 mai 2015 à 15h54
              Afficher/Masquer

              Je n’ai besoin ni de Todd ni de Lordon pour savoir que l’indépendance nationale est une priorité absolue pour retrouver un état de droits tel qu’il a été pensé et inscrit dans le préambule de notre constitution sous la forme de la déclaration des droits de 1789.

              «Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.[…]

              Art. 3. Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

              Art. 16. Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.


    • Homère d'Allore Le 23 mai 2015 à 12h26
      Afficher/Masquer

      @Melissa

      Todd a réclamé la démission de Cazeneuve qui n’avait pas su protéger “le droit au blasphème” qu’il défend.

      C’est plutôt Sapir qui a fait un bonne analyse (tradition familiale oblige, son père a bien travaillé sur le sujet) sur la souffrance au travail et pire sur la souffrance due au chômage.

      http://russeurope.hypotheses.org/3686

      Ce n’est donc pas un sujet trop “beurk”. Et il faut rappeler, comme lui, les conséquences sanitaires et humaines des choix économiques.


      • Melissa Le 23 mai 2015 à 14h37
        Afficher/Masquer

        Sapir n’a rien à voir avec Todd, ni pour son éclectisme, ni pour sa connaissance du terrain dont il parle.
        Il n’était pas question de Sapir, jusque là…!


    • Charles Michael Le 23 mai 2015 à 20h27
      Afficher/Masquer

      Mélissa,

      Calmos,
      pas de procès d’intention mesquins sur Todd et Lordon, très différents d’ailleurs dans leurs propositions.
      Question sortir de l’euro, je vous conseille (amicalement en vrai) de suivre le blog de Jacques Sapir, russeurope, hypothèse.org, économiste, humaniste, fin lettré.

      Ces trois rares médiatisés, médiatisables très différents, sont proches de ce blog. que nous aimons tous.


      • Melissa Le 24 mai 2015 à 00h07
        Afficher/Masquer

        “Ces trois rares médiatisés, médiatisables très différents, sont proches de ce blog. que nous aimons tous.”

        Et alors,…être proche de ce blog, ça veut dire qu’il faut les encenser et en faire ses totems ?
        Faites-en les vôtres si ça vous chante !… Mais on ne sortira pas du bidule en serrant les fesses…


        • Charles Michael Le 24 mai 2015 à 06h37
          Afficher/Masquer

          Melissa,
          je me suis sans doute mal exprimé,
          quand on poursuit un objectif, la discorde entre participants à la marche est contre productive.
          ça ne veut pas dire marcher au pas.

          l’ergotage sans fin, c’est d’ailleurs une maladie très locale, enfin je veux dire française.


          • Melissa Le 24 mai 2015 à 10h36
            Afficher/Masquer

            Ce n’est pas de l’ergotage !…ceux qui ergotent sont ceux qui tergiversent sans fin pour savoir comment sortir de cette situation sans qu’ils y laissent la moindre plume…, ceux qui, depuis 1981 ont profité de la faiblesse des gouvernements pour gonfler l’énorme bulle-caution confortable des intello-improductifs et qui s’érigent aujourd’hui en tête pensante d’une pseudo-gauche bobo paniquée, qui ne sait plus quoi faire pour redorer son blason, en passant sous silence ses propres responsabilités dans la situation de la France.

            Comment attendre la rigueur, la détermination et le courage nécessaire de la part de ceux qui s’arqueboutent sur ces niches douillettes, sachant intimement que tout changement profitable à la France remettrait en question leur statut, leur fortune, leur crédibilité et le caviar des salons parisiens ?

            Je le vois bien, votre “objectif” !…, changer, mais pas trop,…pas trop vite,…et tant pis pour ceux qui s’échinent encore à produire les quelques dernières richesses concrètes sur lesquelles espèrent encore profiter quelques temps, ces illusionnistes attitrés, trop mal habitués à transpirer leur encre plutôt que leur sueur et peu pressés ou même effrayée, à l’idée de rejoindre cette masse laborieuse et silencieuse dont depuis si longtemps ils ne sont plus les porte-voix crédibles…

            Étudier les “Charlie”,…n’est qu’une espèce d’auto-dissection, satisfaite et facile, qui dissimule encore un certain temps la trouille viscérale du changement, aussi profond et radical que nécessaire, qui signera la fin du pire des conservatismes dans lequel a fini par se vautrer cette gauche-vautour, cette gauche-eunuque du système, propre sur elle,…et qui au fond, voudrait tellement le rester…
            Comme on la comprend !…

            C’est très précisément parce que je vois trop bien ce que vous appelez “objectif”, ce mou artistique indéfini dans lequel la “drôche” post-mitterandienne enfouit son inavouable conservatisme et sa trahison, que je ne m’y associe pas, fut-ce et surtout, sur les pages réservées d’un présupposé entre-soi qui vous arrange et que cela dérange.

            Oui, vous vous êtes sans doute mal exprimé, mais c’est votre absence de détermination, la peur du risque et la manque absolu de confiance dans votre propre nation qui vous y condamne.


            • Wilmotte Karim Le 24 mai 2015 à 11h59
              Afficher/Masquer

              Ne confondons pas courage avec témérité.

              Celui qui se lance sans appréhension (et donc sans préparer ses arrières) dans un retour à des monnaies nationales est un irresponsable.


            • Melissa Le 24 mai 2015 à 14h10
              Afficher/Masquer

              C’est la liberté que nous vole l’Union Européenne que je veux retrouver… Tergiverser pour une monnaie ne montre que la mendicité des sentiments de ceux qui trouvent beau-jeu à s’y complaire et qui pour préparer leurs arrières tentent d’inventer une vaseline verbale pour oindre leurs retissante, alors que l’authentique tache déjà leur trousses…

              Je crois qu’on s’est compris : je suis pour une sortie légale de l’UE et pour une France indépendante dotée de l’ensemble de ses souverainetés et vous, pour tergiverser sur celles-ci, montrant à la bienveillante Troïka que vous avez peur d’elle, comme le font les grecs, avec les résultats que l’on voit et une perte de temps qui se traduit par la prolongation de l’agonie d’une masse croissante de modestes, dont vous ne vous soucieriez qu’en en faisant partie…

              N’inventez pas de confusions imaginaires en opposant courage et témérité…Votre attitude me semble déjà suffisamment loin du premier et de la détermination nécessaire au changement, pour ne plus pouvoir justifier vos craintes par un soit-disant sens des responsabilités dont vous vous auréolez et dont je serais dépourvue.

              Restons-en là, me souffle mon cheval…


  21. RGT Le 23 mai 2015 à 08h58
    Afficher/Masquer

    Vincent Tiberj ne serait-il pas le fils naturel de Jean Tiberi (en prenant la précaution de remplacer la dernière lettre de son nom par un “J” qui se prononce “i” dans les langues germaniques et slaves)…

    Si c’est le cas tout s’explique : son père faisait voter les morts et pour prendre sa digne succession il sonde cette même catégorie de personnes pour atteindre ses objectifs… 😉


  22. Jeanne L. Le 23 mai 2015 à 09h29
    Afficher/Masquer

    “Emérite” ne veut pas dire qui a du mérite plus que les autres : cela veut dire qu’elle est à la retraite et qu’elle continue à pouvoir diriger des travaux( entre 62 et 70 ans selon les cas pour la liquidation de la pension), ce n’est pas un titre supplémentaire, ni un grade. Rayée des cadres.


    • Catherine Balogh Le 23 mai 2015 à 09h39
      Afficher/Masquer

      je connais un monsieur qui est au CNRS, il a toujours un bureau mais il ne peut plus travailler et ….on lui interdit de se servir de la photocopieuse.
      Ridicule.
      Tous les gens du CNRS ne sont pas des soudoyés, cependant, une grande partie se croit au-dessus de la moyenne.On leur fait croire qu’ils sont intelligents alors qu’ils ne sont que corruptibles.


  23. arthur78 Le 23 mai 2015 à 09h54
    Afficher/Masquer

    On parle de ce sondage de Mars 2015 dans un pdf en ligne de sciences-po

    http://spire.sciencespo.fr/hdl:/2441/5asjg3vnem9r8qvmeos9hre7h5/resources/cncdh-annee-2014.pdf

    bonne nouvelle : il y a 2014 dans le nom du document , et en tête du document il y a marqué 2014

    Donc on nous dit ensuite que c’est un sondage Flash fait en Mars 2015, qui ne fait que confirmer que depuis juin 2013 tout va bien .

    Bref le sondage a confirmé ce que l’on en attendait !!! à savoir que : l’indicateur longitudinal de tolérance (sic) n’a pas souffert des attentats …

    qu’en est il de l’indicateur vertical d’intolérance , moi personnellement je suis très remonté contre les occupants du 1er étage de la verticale : les gouvernants, du 2eme étage : Dieu, voir du 3eme étage : les extra -terrestres


  24. fatalerror Le 23 mai 2015 à 10h06
    Afficher/Masquer

    @ O.B

    Ils ne seraient même pas éligibles pour le prix igNobel: autant les compétiteurs y sont des fois malgré eux, autant leur travail reste éclairés par une méthodologie toute scientifique, seuls le sujet traité par l’étude est…. comment dire…. ” créatif ” ?

    Là, à moins de présenter l’étude comme :
    ” une étude visant à démontrer jusqu’où l’on peut faire varier de manière raisonnable des données importantes en s’affranchissant des méthodes en vigueur”
    ( raisonnable dans le sens où leurs données orientent vers des résultats significatifs et non complètements écrasants, même si complètements faux ^^ )

    ou

    ” Pourquoi j’ai toujours raison ? fascicule avec quelques exemples concrets de management social”


  25. ab Le 23 mai 2015 à 10h08
    Afficher/Masquer

    Un lien vers une autre analyse du livre de Todd : https://mondegeonumerique.wordpress.com/2015/05/19/ou-est-charlie-et-si-les-cartes-du-11-janvier-demmanuel-todd-montraient-tout-autre-chose/

    Me parait un peu plus sérieux que Le Monde (malgré le peu de connaissances que j’ai en statistiques)


    • Nicolas Le 23 mai 2015 à 11h28
      Afficher/Masquer

      Effectivement c’est beaucoup plus intéressant que l’article du Monde (mais moins comique, on ne peut pas tout avoir).
      Il laisse percevoir que, tout simplement, les régions où les gens se méfient plus du pouvoir UMP / Modem/ PS… sont moins enthousiastes pour les suivre. Pas con.
      Il faudrait peut-être une carte de plus, montrant les régions où les votes extrême-droite + extrême gauche sont traditionnellement les plus élevés (~33% à la présidentielle de 1995, mine de rien). Reste à définir quelles élections utiliser pour faire cette carte. Ça donnerait peut-être une corrélation meilleure que le 0,48 trouvée par Joliveau.


  26. arthur78 Le 23 mai 2015 à 10h33
    Afficher/Masquer

    Sur les commanditaires du sondage , je ne savais pas ce qu’etait le SIG , j’ai donc été voir

    c’est le service d’information du gouvernement
    http://www.siglab.fr/fr/directsig-le-service-dinformation-du-gouvernement-ouvre-ses-portes-aux-internautes

    il publie en effet une analyse très superficiel des attentats de charlie
    http://www.siglab.fr/fr/le-racisme-progresse-t-il-en-france-apres-les-attentats-de-janvier

    il se preoccupe des chances d’Hillary Clinton, pourquoi diable ce service payé par nos sous se préoccupe de ce probleme qui ne concerne pas la france
    http://www.siglab.fr/fr/hillary-clinton-en-route-vers-la-maison-blanche

    Comment réussir sa communication en ligne avec une responsable Monoprix,j’hallucine
    http://www.siglab.fr/fr/institutions-et-grands-groupes-comment-reussir-une-presence-en-ligne

    Accroître la notoriété de la marque ;
    Vendre davantage de produits ;
    Etre à l’écoute de ses clients. Ainsi, toutes les conversations sur les réseaux sociaux de Monoprix sont lues et réparties entre l’ensemble des départements de l’entreprise, qui peuvent décider de la réponse à apporter. Cela permet de réagir en temps réel et ainsi d’éviter les bad buzz.

    Préférez vous les films francais ou americains
    http://www.siglab.fr/fr/les-francais-ont-ils-la-palme-dor-des-amoureux-du-cinema

    A quand le sondage sponsorisé par Monoprix: préférez vous le jambon d’Aoste ou le Cochonnou ?


    • Kiwixar Le 23 mai 2015 à 23h49
      Afficher/Masquer

      “il se preoccupe des chances d’Hillary Clinton, pourquoi diable ce service payé par nos sous se préoccupe de ce probleme qui ne concerne pas la france”

      Qu’on le veuille ou non, ça nous concerne. La politique étrangère US a une influence directe sur ses alliés (vassaux) et le chaos de toute la planète. Si Hillary Clinton est élue (ça m’étonnerait), il nous faut dès maintenant commencer à creuser des abris anti-atomiques un peu partout.
      Par contre, je ne vois pas trop comment faire un sondage pas cher “à la française” permettrait de déterminer qui sera élu aux US, car leur système électoral est particulier : il faut faire des prévisions comté par comté sur quelques Etats-clé, et prendre en compte les bidouilles qui auront lieu dans ces comtés sur le corps électoral. Ca coûterait moins cher de leur fournir gratuitement des machines à voter, en connaissant déjà l’issue des élections.


  27. Rimbelautre Le 23 mai 2015 à 10h50
    Afficher/Masquer

    Superviseur dans l’un des deux instituts français de référence, je voudrais apporter quelques détails méthodologiques.

    Le sondage “réalisé auprès d’un échantillon représentatif de 1040 personnes” est clairement une méthode des quotas, “sexe, âge, professions”, croisée avec une répartition géographique et démographique cohérente ( c’est-à-dire 9 grandes zones géographiques et cinq catégories de taille de communes).

    Il existe plusieurs niveaux de qualité pour ce type de “mesure de l’opinion” et il faut savoir que les médias et les partis politiques s’orientent presque exclusivement (pour ne pas dire à 100%… ) vers les moins chers !

    En effet, ce n’est pas la même chose, d’un point de vue qualitatif, d’avoir les âges et les professions sur cinq ou huit positions, d’avoir des marges de 2, 3, ou 4 % sur le nombre total ou de 20% par tranche…

    “Les moins chers”, c’est une marge d’erreur possible de… 3%. Inutile de de dire qu’il est absurde de prétendre analyser l’opinion publique sur une intention de vote par exemple avec une précision aussi faible.

    Les instituts de sondages produisent ce qu’on leur demande. Si on veut du “cheap”, on aura du “cheap”.

    Il est de la responsablité des commentateurs d’apporter des précisions méthodologiques sur les résultats qu’ils analysent : les journalistes ne le font jamais, les intellectuels mainstream non plus…


    • arthur78 Le 23 mai 2015 à 15h36
      Afficher/Masquer

      Puisque tu es de la partie @Rimbelautre sais tu s’il y a des lois qui encadrent la publication de sondage, il me semble en effet tout a fait anormal que l’on puisse publier un sondage sans préciser :
      – qui est le demandeur
      – qui le forunisseur
      – quelles sont les données brutes
      – quelles sont les conditions du sondage
      – quelle est la méthode utilisée etc etc …

      Le service d’information gouvernementale (SIG) s’interroge par exemple pour savoir pourquoi les instituts de sondages se sont autant plantés sur les elections anglaises récentes

      http://www.siglab.fr/fr/pourquoi-les-sondages-nont-ils-pas-vu-venir-la-reelection-de-david-cameron


  28. adarr Le 23 mai 2015 à 11h27
    Afficher/Masquer

    Il serait temps que ces sociologues prennent le temps d’étudier leur propre cas. Je pense en particulier à l’état critique de la recherche publique en france dû à son principal mode de financement : les appels à projet de l’ANR… Quiconque a eu l’occasion de fréquenter de près ou de loin cette institution verra bien où je veux en venir… Cette agence est devenu l’organe de contrôle des activités de recherche. Tout chercheur nécessitant un minimum de budget doit passer sous ses fourches caudines. Et donc faire profil bas et éviter d’aller à contre courant. La recherche n’est plus indépendante du tout ! Seul le salaire du chercheur titularisé est garanti tout le reste passe par des crédits tiers, venant essentiellement de l’anr. Rajoutons à ça la mascarade, tous les 5 ans, de l’évaluation des labos par l’aeres, 2d organe de contrôle, dont le jury est toujours composé de chercheurs concurrents près à dénoncer la moindre pratique “déviante”… Normal que les chercheurs brossent le système dans le sens du poil.


  29. L. A. Le 23 mai 2015 à 11h36
    Afficher/Masquer

    Petite précision utile à propos de la validité de ce sondage : rappelons-nous que bien des gens auraient pu souhaiter manifester dès le soir ou lendemain des exécutions, alors qu’il se serait agit encore d’un mouvement spontané de réprobation et d’émoi, sans réelle coordination et sans mot d’ordre.
    Rappelons-nous aussi qu’ils ont réprimé cet élan sincère dès qu’ils ont constaté qu’on allait les manipuler, c’est-à-dire dès les annonces, les appels et manœuvres de récupération par les solfériniens au pouvoir (à partir du 9 janvier).
    Il semble donc que l’on peut légitimement avoir de sérieux doutes sur le sens de la catégorie « aurait souhaité manifester », qui peut dès lors représenter des opinions et des comportements diamétralement opposés.
    Ce qui, semble-t-il, fausse singulièrement les résultats et les conclusions qu’on peut tirer de ces statistiques.


  30. Pierre Le 23 mai 2015 à 12h00
    Afficher/Masquer

    C’est à 99 % que j’approuve votre billet (et je ne vis pas dans l’URSS de Brejnev!) Exact le titre sur ces «Chiens de garde», un livre que j’ai lu quand j’étais jeune. Vincent Tiberj, Nonna Meyer, Marie Mendras, et d’autres sont effectivement ces «Chiens de garde» qui officient au sein d’un CNRS qui, à leurs yeux, ressemble ou qu’ils transforment depuis plusieurs années à ou en un Centre National de Recherches sur la Sécurité (nationale ou globale), au service du pouvoir. Ce qui revient à penser que ce CNRS est un pendant mixé entre la NSA et la CIA, avec ses bureaux d’études diverses. Ce qui est le plus scandaleux dans cette affaire, c’est que ce sont les Français, de toutes opinions, qui financent avec leurs impôts ce CNRS dévoyé par certains.
    Ce qui me rassure un peu, c’est l’espoir (positif ou négatif) que les prochains votes des Français démentiront le discours bien convenu de ces «Chiens de garde». Quant aux analyses de Marie Mendras sur toute l’Europe de l’Est, pas seulement l’Ukraine, je précise, la réalité se charge jour après jour de montrer qu’elles méritent une seule note : 5 sur 20. Et les Français continuent à la payer !


  31. Caliban Le 23 mai 2015 à 12h08
    Afficher/Masquer

    Merci pour la démo.

    Maintenant me vient la question à 100 francs.

    Parmi ces deux journaux, quel est le plus caricatural ?
    • Le Monde
    • Charlie Hebdo

    … attention, il y a un piège !


  32. Alae Le 23 mai 2015 à 12h12
    Afficher/Masquer

    “Les cadres supérieurs et les professions intermédiaires avaient deux fois plus de chances de se mobiliser que les ouvriers.”
    Bon à retenir, même si ce n’est pas la première fois que cette donnée a été relevée. Les ouvriers, qu’on nous transforme en Dupont-Lajoie islamophobes, xénophobes et toutcequ’onveutphobes, ne sont pas allés défendre le droit d’insulter les musulmans. En revanche, les CSP+, champions de la pensée “universaliste”, “humaniste”, toutçatoutça, sont bien allés dire “f… you” aux musulmans du monde entier.
    Va falloir redessiner la carte sociologique des fachos ethnocentrés et néocoloniaux.

    “Quant aux motivations des marcheurs, elles n’ont rien d’islamophobe ou d’intolérant envers les minorités quelles qu’elles soient. C’est l’inverse.”
    Ben voyons. Et une phrase assénée en parfaite contradiction avec les faits décrits, une !

    Avec des contradicteurs qui, comme ceux-là, reflètent davantage l’esprit de gramophone d’Orwell que quoi que ce soit d’assimilable à de la réflexion, Todd peut dormir tranquille.


  33. bobleymar Le 23 mai 2015 à 12h42
    Afficher/Masquer

    Je ne sais rien sur l’exactitude de cette étude et à vrai dire je m’en fiche un peu en revanche je sais que Todd est un génie omniscient qui, par sa très fiable technique de superposition de cartes, connait mieux que vous votre propre inconscient et vos motivations secrètes. Il sait, lui, scientifique infaillible et indispensable ce que vous êtes, ce que vous pensez… D’ailleurs il ne faut pas être un « génie » pour voir que ces manifestants étaient des descendants de chouans, de Vendéens puis de boulangistes et d’antidreyfusards et enfin de vichystes et de pétainistes…
    Il sait aussi que l’islam est la religion des opprimés et des plus faibles. Les musulmans sont donc les nouveaux damnés de la terre et des revendications comme porter le voile à l’école, une lutte d’émancipation vis-à-vis de la classe bourgeoise.
    Il faudrait pourtant être logique, si beaucoup de musulmans font bel et bien parti de la frange la plus pauvre de la population, il faut se battre pour qu’ils aient accès à un meilleur salaire, aux droits au logement, à l’éducation, à la santé… bref des mesures de dignité qu’il faudrait mettre en place pour toutes les personnes en situation de grave précarité et non se battre pour des droits communautaristes et religieux totalement déliés de revendications sociales. Battons nous pour les droits des musulmans en tant que « pauvres » ou « opprimés » (comme pour tous les autres pauvres et opprimés d’ailleurs) pas pour les doits des musulmans en tant que musulmans.
    Mais de toute façon ce site est assez burlesque de par ses apartés qui n’ont rien à voir avec le sujet traité et qui ne servent qu’à jeter le discrédit sur les pensées contraires (par exemple vos A/ à H/ à la fin avec lesquelles ont peut être totalement d’accord en étant toutefois en désaccord profond avec vos propos tout au long de l’article).


    • Caliban Le 23 mai 2015 à 16h11
      Afficher/Masquer

      Les sarcasmes en guise de réfutation d’une étude sociologique. Vous êtes un peu léger non ?

      Pour comprendre la sociologie il faut commencer par savoir à quoi elle sert : déconstruire les discours. Nous avons avec “Je suis Charlie” un cas d’école, sur lequel M. Todd s’est penché avec les outils statistiques dont il dispose (et qui par ailleurs n’ont jamais été autant discutés qu’actuellement).

      Prochaine étape dans l’étude de “Je suis Charlie”, la propension des journalistes à cracher sur l’étude de M. Todd. On peut se demander pourquoi certains organes de presse sont aussi caricaturaux lorsqu’ils traitent du livre de M. Todd.

      Simple hypothèse de ma part (mais il faudrait une étude Acrimed sur le sujet) : s’il y a eu 4 millions de personnes dans la rue, c’est le fait des journalistes parisiens. Ils sont partie prenante dans cette supercherie. Commencer à reconnaître qu’il y a des forces non dites dans ce mouvement de foule et dans le flash totalitaire qui s’ensuit, c’est pour les journalistes dominants amorcer une réflexion sur leur responsabilité.

      Demander à des journalistes à penser contre eux-mêmes … c’est mission impossible.


    • Wilmotte Karim Le 23 mai 2015 à 17h52
      Afficher/Masquer

      “[Todd] … connait mieux que vous votre propre inconscient et vos motivations secrètes”

      Ben non, Todd ne s’intéresse pas à votre inconscient et vos motivations secrètes.
      Il s’occupe de celles des grands nombre.

      C’est pour cela que cela se rapproche de la sociologie et non de la psychanalyse.


      • Joséphine Le 24 mai 2015 à 08h17
        Afficher/Masquer

        “Ben non, Todd ne s’intéresse pas à votre inconscient et vos motivations secrètes.
        Il s’occupe de celles des grands nombre.C’est pour cela que cela se rapproche de la sociologie et non de la psychanalyse.” C’est pas tant l’objet qu’il analyse que la méthode qu’il utilise qui fait de lui sociologue et non un psychanalyste. Je ne l’ai pas entendu invoquer Freud, Lacan, le complexe d’Oedipe ou le Noms du Père.Du reste: en vidéo quelque part, Charles Melman expliquant les Charlie et les non Charlie, en étant du coté du Bien, l’homme blanc, plus de 50 ans, cat socio ++++, avec, à ses cotés, on le sent des personnes gênées aux entournures mais qui n’osent pas critiquer le maitre (que j’écoute ou lis régulièrement). Bref.
        Soit dit en passant, l’idée d’un inconscient était en germe avant Freud, et même avant la sociologie (cf Débat arrêts sur image) en philo chez Nietzsche par exemple. On peut même remonter aux grecs mais ça serait anachronique.


  34. Araquirit Le 23 mai 2015 à 12h47
    Afficher/Masquer

    J’ajouterais qu’il manque la catégorie “j’ai participé, mais je ne participerais plus si c’était à refaire” dans le sondage.


  35. Feuille de Mars Le 23 mai 2015 à 12h48
    Afficher/Masquer

    Ceci dit, le titre de l’article contient au moins une vérité : Todd démonté par la sociologie des “je suis charlie”.

    Et c’est vrai, ce n’est pas la vraie sociologie, ce ne sont pas les vraies sciences humaines qui s’en prennent au travaux de Todd, mais bien la sociologie des “je suis charlie”, c’est-à-dire d’un courant de pensée momentané qui ne saurait se revendiquer de crédibilité scientifique.


  36. bobleymar Le 23 mai 2015 à 12h49
    Afficher/Masquer

    Correction : on peut être totalement d’accord.


  37. almuixe Le 23 mai 2015 à 13h06
    Afficher/Masquer

    Ah, et bien cela me rassure. Je n’ai pas été la seule à le remarquer.
    C’était effrayant de constater qu’une telle erreur aurait pu passer dans l’indifférence le plus totale…
    Merci Olivier Berruyer !


  38. Denis Griesmar Le 23 mai 2015 à 13h35
    Afficher/Masquer

    Deux constatations intéressantes : 1) L’intensité de la propagande ambiante en faveur du système, et notamment de l’ “Europe” ; 2) Le fait que, par conséquent, beaucoup de personnes ne se rendent pas compte qu’elles défendent des choses qui renforcent ce système, et vont à l’encontre de ce qu’elles prétendent défendre. Illustration : J’ai vu sur une vidéo (je n’ai pas la télévision) des professeurs du secondaire manifester pour défendre les classes bilangues ET l’euro …
    Comme dit le Canard, le mur du çon est dépassé ! …


  39. Maud Le 23 mai 2015 à 17h26
    Afficher/Masquer

    Encore des critiques qui n’ont pas lu l’ensemble des recherches de Todd. Les structures proposées comme modèles remonteraient à la révolution ? Que non. Todd les fait remonter à une période bien plus ancienne que cela; Le XVI siècle avec une stabilité des populations et des structures agraires déterminées par région (fermage, métayage, ouvrier agricole sur les très grandes propriétés).Donc une fois de plus ces critiques n’ont pas grand intérêt. Quant aux simples enquêtes verbales qui ne tiennent pas compte du comportement croisé avec l’attitude (pour faire simple : ce que l’ont fait et ce que l’ont dit) elle n’ont qu’un intérêt relatif à une période où il y a bien plus performant. Décidément Todd est l’homme à abattre. Faire une étude sur les causes de cet acharnement. Voilà une étude qui serait fort intéressant mais sans doute inutile car nous en sentons bien les raisons profondes..


  40. Charlie Bermude Le 23 mai 2015 à 19h10
    Afficher/Masquer

    Emannuel Todd . C’est pas un con . Il est pas payé par tel ou tel lobbie , sauf informations . Méme s’il se gourre , il a quelques tropismes Anglo saxons , de ce que j’ai pu comprendre pat moi méme
    mais c’est quelqu’un qui pense , un vrai français , quoi . Alors là il dérange , la pensée çà dérange . Surtout quand y a quelques intuitions à la base .
    Les intuitions , le contexte , elles nous disent quoi ? Exactement ce que nous dit Todd avec ses cartes . ILs nous font quoi , Hollande et Valls , et le Ps depuis Mitterrand , ce que nous voyions un consensus mou et deliquescent , caractéristique de l’Eglise depuis qu’il est convenu que le Pape est infaillible , et que les gammes de musiques doivent se limiter au ‘ normal’ , entr’autre .
    Là il pointe où çà fait mal , faut le remercier , si nous ne pouvons plus supporter ces vérités , méme négociables à la marge , il n’y a plus d’espoir .


  41. Charlie Bermude Le 23 mai 2015 à 19h37
    Afficher/Masquer

    J’aurai du étayer , le Pape infaillible , on y a cru tant qu’il était français , c’est dire à Avignon , aprés moins . Faut pas croire bétement que ce sont veillerries historiques sans importance . Exemple :
    les Cisterciens construisaient autour d’un pb central l’eau . Ils se souciaient e la reconquéte de l’Espagne via ST Jacques de Compostelle , certes mais pas seulement .
    Encore récemement on appelait le président de la compagnie des eaux , Dieu . Parce c’est lui qui faisait les Présidents , ministres et autres . Dans la plus parfaite discrétion .
    Nous sommes encore le seul pays au monde à proposer des compagnies ‘ privées ‘ d’eau .
    Le diable est dans les détails , expression non française , mais non dénuée de sens …
    Mitterrand fut caricarturé par une grenouille , parce que rapport avec l’eau ? ou je délire … je ne crois pas .


  42. Andrea Le 23 mai 2015 à 19h47
    Afficher/Masquer

    Tout cela – qui est Charlie, qui pas – etc. cache un peu les soubassements, et même, je dirai, aide à les camoufler.

    En gros, faire réagir (médias, injonctions, encouragements, etc.) selon l’émotion du moment, par rapport à des événements jugés ‘exceptionnels’, ‘bizarres’, ‘hallucinants’, ou même ‘super positifs’ mais ayant lieu dans un paysage national, politique, etc. standard, normal, acceptable, ou simplement de facto présent, que l’on ne peut plus mettre en question.

    Une autorité qui laisse le petit peuple s’émouvoir pour des fillettes étranglées, quelques meurtres spéctaculaires, les amantes du Président, une victoire sportive. (C’est la cohésion Nationale!)

    L’attention est mobilisée, polarisée, la refléxion est bannie, la foule réagit à tout drame ou glorification (et amalgamer les deux c’est le top! Wooh! ) .. Inévitablement, cela mène à des recherches de boucs émissaires, ou plus platement, du coté légsilatif, simplement un durcissement de l’appareil de contrôle (opinions, lois, police, punitions, prison, etc.) et bien sur de monter une ‘communauté’ contre une autre.

    Les Démocates aux US ont été champions en la matière. Il fallait une compensation pour les ‘Noirs’, bourses etc., la reconnaissance plus accrue de droits des femmes, des droits comme le mariage pour les homosexuels, bannir un vocabulaire / des images racistes, discuter inlassablement de l’avortement, des valeurs familiales, intégrer les Hispanophones, etc. etc. Tout le monde connait la litanie. Il s’agit d’imposer un définition fondamentaliste, des caractéristiques profondes de personnes dans leur appartenance groupale, pour affabilir le rôle de l’Etat, détourner l’attention.

    Bill Clinton a signé les lois les plus anti-gauche de tout temps: donner du pouvoir à la finance (annulation de Glass-Steagal), et zapper complètement l’aide sociale. Ben voyons, il était pour une ‘intégration’ de tout le monde! Obama amha est encore pire.

    J’aime bcp Todd. Mais je pense que sa visibilité actuelle est directement liée à son ‘saucissonage’ démographique: il tombe pile dans le discours ambiant du moment, même si on s’oppose à son analyse, cela définit le cadre, les termes, etc. de la discussion. C’est pour cela qu’il est sur les plateaux TV, contesté, etc.


  43. Serge Le 23 mai 2015 à 22h41
    Afficher/Masquer

    Au lieu de lire dans la marc de café en sondant les coeurs et les âmes pour révéler l’inconscient collectif(sic),vous feriez mieux d’examiner pourquoi des gens comme moi qui sont contre l’islamisation de la France comme conséquence de l’immigration massive récente,ne sont pas pour autant “Charlie” .
    L’interprétation de Todd ,qui veut “scientifique”,n’est que l’expression de sa propre idéologie :
    En gros,les “pov” immigrés musulmans seraient par nature des victimes sanctifiées .Il n’auraient pas de libre-arbitre ,pas de stratégie et d’intérêts propres .
    Ils seraient devenus anti-sémites,car opprimés par les méchants souchiens catho-zombies,anti-sémites eux-mêmes !
    Alors que tout le monde sait que cela vient du conflit israelo-palestinien.
    Que les catho-zombies ,en tant qu’adeptes du mondialisme nèo-libéral étatsunien,sont des immigrationnistes zélés ,des fervents du relativisme multi-culturel ,qu’ils permettent la léopardisation musulmane de notre territoire par la construction de mosquées cathédrales ,institutionnalisant de façon ostentatoire et irréversible l’islamisation de la France (2800 en trois décennies).Même si en même temps ,ils peuvent être parfois victimes de leurs contradictions .

    Pourquoi comme des millions de français,je ne suis pas Charlie ,et que je ne suis pas allé manifester ?
    Parce que je ne voulais pas me retrouver aux côté des européistes mondialistes,au côté de l’oligarchie dominante et ses valets comme Hollandouille ,Cameron et Merkel,au côté de Poroschenko ,du qatar ,des émirats …Et de tous les faux-culs qui nazifient toute parole et ve,nlléité de patriotisme identitaire .Je n’avais pas envie non plus ce défiler au nom de “pas d’amalgame,pour le vivre-ensemble” .
    C’est en 2005 que j’attendais une réaction de mes compatriotes face aux émeutiers .
    Notamment suite au meurtre de Jean-Jacques Le Chénadec (61 ans),descendu avec un voisin,éteindre un feu de poubelles,et frappé à mort par une bande de “gentilles victimes” ,
    suite à celui de Jean-Claude Irvoas (56 ans)qui photographiait des lampadaires à Epinay sur Seine,pour le compte de son employeur .
    Complètement oubliés ceux-là ! Normal ,les souchiens étant des oppresseurs,ils ne peuvent pas être des victimes méritant la compassion des collabos …


    • Joséphine Le 24 mai 2015 à 08h37
      Afficher/Masquer

      Todd n’a jamais écrit ce que vous lui prêtez. Il ne va pas sur le terrain du “pourquoi” mais du constat. Vous projetez beaucoup dans ce que vous écrivez.


  44. Kiwixar Le 23 mai 2015 à 23h40
    Afficher/Masquer

    “ils [les agnostiques] sont donc de facto athées”

    Pas d’accord. On a deux mots différents pour deux réalités différentes, c’est la même distinction qu’entre oui / non / je ne sais pas. Wiki / Agnosticisme : “Si le degré de scepticisme varie selon les individus, les agnostiques s’accordent pour dire qu’il n’existe pas de preuve définitive en faveur de l’existence ou de l’inexistence du divin, et affirment l’impossibilité de se prononcer.”

    Je pense que cette attitude de scepticisme est directement corrélée chez de nombreuses personnes à (1) leurs connaissances scientifiques (2) à leur attitude “scientiste” (arrogance que la science humaine est capable de tout découvrir, tout résoudre, nettoyer la planète de la pollution, trouver des nouvelles formes d’énergie quand on en aura besoin etc.).

    “En mathématiques, il ne faut pas chercher à comprendre, il faut s’habituer, c’est tout”. C’est un peu pareil pour la physique et la compréhension de l’univers : on bricole, on a de la physique quantique partout dans nos smartphones, on invente de la matière (noire) quand la théorie ne colle pas, on utilise un bout de théorie pour ceci, un bout de théorie pour cela, on fait tourner des hadrons, on tourne en rond depuis 50 ans avec la théorie des cordes plus sacrée que la langue d’Einstein… et au final, on en revient toujours aux mathématiques pures et aux dimensions, et à la conclusion qu’on ne sait rien de l’origine de l’univers qui n’a aucun sens. Je pense qu’il y a beaucoup plus d’agnostiques que d’athées chez les astrophysiciens.


  45. catherine Balogh Le 24 mai 2015 à 01h40
    Afficher/Masquer

    Bonsoir Serge,

    Votre commentaire m’a interpellé par son contenu émotionnel.
    Je sens un ressentiment toujours présent et ce malgré le temps qui a passé.
    Je peux vous comprendre.
    Cependant, il me semble qu’il faille être prudent et ne pas généraliser.
    Il y a eu aussi un homme de 60 ans, martyrisé par trois gamins et battu à mort, ils n’étaient pas islamistes.
    C’est vrai que la violence est plus présente mais le monde est plus violent aussi.
    Pour ma part, j’ai côtoyé beaucoup de musulmans et je n’ai jamais ressenti un quelconque malaise, une quelconque crainte en leur présence.
    Je ne pense pas qu’en France, il y ait une proportion énorme d’extrémistes religieux musulmans.

    L’attentat du 7 Janvier?

    à qui profite les crimes?


  46. Bouddha vert Le 24 mai 2015 à 01h43
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,

    Pour être vraiment certain, être athée et être agnostique.

    L’atheisme est une croyance: Dieu n’existe pas! C’est une affirmation SANS preuve objective, amen!

    Etre agnostique c’est conserver l’usage de sa raison et constater qu’il n’existe aucune preuve objective quant à l’existence ou pas d’un créateur, sans preuve on devient agnostique, c’est certainement l’attitude la plus raisonnable.

    Chacun ses choix.


    • Nicolas Le 24 mai 2015 à 09h42
      Afficher/Masquer

      “L’atheisme est une croyance”
      Non, c’est justement l’absence de croyance. Dire que l’athéisme est une croyance est aussi logique que de dire que l’abstinence est une pratique sexuelle.
      Vous n’avez pas non plus de preuve objective quant à l’existence ou pas de la Théière Cosmique, dites vous que vous êtes un agnostique de la Théière Cosmique, parce que c’est l’attitude la plus raisonnable ? Etes vous un agnostique de Vishnu, Thor, Ahura Mazda, Baal, Mammon, Isis, Kutkh, Bathala, Zeus, Huitzilopochtli, Hine-nui-te-pō, Inti, Marduk… ou avez-vous éliminé toutes ces divinités, en estimant que pour “conserver l’usage de sa raison” il suffit d’être agnostique de YHWH qui est le seul dieu possible pour les gens raisonnables ?


      • Ramon Le 24 mai 2015 à 22h35
        Afficher/Masquer

        De mon cote je pense comme Bouddha Vert, que l’Athéisme est une croyance! Et une croyance qui n’est pas à l’abri de fanatisme!!!!! C’est ce à quoi j’ai pensé quand on emmenait les enfants n’étant pas d’accord avec les caricatures de Charlie dans les commissariats…. Et en faisant la une des journaux avec cela!…” Retenez- bien l’exemple!” – cela ne m’étonne guerre que les gens n’osent plus exprimer les pensées qui ne vont pas dans le sens d’Ordre Établi!…. On va d’ailleurs pas tarder de le voir si les esprits politiques ne se reprennent pas! Athéisme peut être fanatique! Comme toute religion!!! Alors que l’agnosticisme est un Doute! ( le fanatique affirme – le sage doute ) Une agnostique.


    • Nicolas Le 24 mai 2015 à 09h44
      Afficher/Masquer

      Notez que ça n’a rien à voir avec mon propos qui était de signaler qu’environ 80% des athées (c’est à dire, des personnes qui normalement se disent athées, qui constituent environ 35% de la population française) qui ont répondu à ce sondage ont menti, ce qui est aussi remarquable que l’autre mensonge relevé par Olivier.


  47. otty Le 24 mai 2015 à 12h57
    Afficher/Masquer

    Ce que j’ai compris du bouquin de Todd ;
    – Historiquement il y a 2 France : une égalitaire et libérale et l’autre inégalitaire et autoritaire . Cette différence est observée dans les traditions familiales au moyen-âge. Elle recoupe un découpage géographique
    – La christianisation de la France a “universalisé” sa composante inégalitaire (séduite par son côté autoritaire)
    – Plusieurs siècles plus tard survient la “mort” du catholicisme
    – On assiste alors au retour de la france inégalitaire et autoritaire qui n’est plus “modérée” par le catholicisme
    – Todd appelle “catho zombies” les habitants actuels des régions historiquement inégalitaires et autoritaires à qui il attribue des caractéristiques individuelles inégalitaires et autoritaires.

    Pour que raisonnement tienne il me semble qu’il faut supposer que :
    – les traditions familiales se transmettent par le sang (comme un gène pathologique en sommeil pendant plusieurs générations qui se réveille lorsque les conditions lui permettent de s’exprimer)
    – et qu’il n’y a eu aucun brassage géographique de population pendant les 10 derniers siècles

    J’ai probablement dû mal comprendre


    • Caliban Le 24 mai 2015 à 14h30
      Afficher/Masquer

      A vos deux objections finales, faites appel à votre propre expérience

      – les traditions familiales se transmettent par l’éducation
      – le brassage géographique s’est certainement accru avec l’urbanisation, mais d’une part c’est récent (mi-XX), d’autre part cela n’efface pas de facto des traditions culturelles pluriséculaires

      Pour le reste, je crois que vous avez saisi l’essentiel 🙂


    • Wilmotte Karim Le 24 mai 2015 à 15h29
      Afficher/Masquer

      “- La christianisation de la France a “universalisé” sa composante inégalitaire (séduite par son côté autoritaire)”

      La christianisation (en tout cas à ce stade) n’a rien à voir.
      Les régions libérales égalitaires se sont déchristianisé avant la révolution française. Ce sont ces régions qui vont faire la révolution (comme elles avaient choisi le camps catholique et fait les guerres de religion)

      Les régions de tradition catholique plus récente on reçu une éducation massive (comme le reste du pays, mais celui-ci était déjà incroyant). Le résultat de l’éducation massive, c’est l’incrédulité religieuse, le scepticisme et la non-pratique religieuse. On voit le même phénomène (mais décalé dans le temps) dans les pays dit “musulman”.

      Selon Todd, c’est cet effondrement religieux qui va voir les traditions inégalitaires s’incarner dans de nouvelles conceptions. Ici, une hostilité aux classes inférieures, en particulier les musulmans.

      Pour Todd, le brassage existe mais n’a pas ou peu d’effet sur les valeurs anthropologiques dont il parle (ce n’est que partiellement vrai, la famille souche progresse en Inde). Les individus sont (statistiquement) porteur du fond anthropologique d’où ils vivent. Assez rapidement, les individus et leurs descendances vont acquérir les valeurs de leur région.


  48. Fabre Le 24 mai 2015 à 16h58
    Afficher/Masquer

    En tant qu’actuaire, vous avez des compétences de statisticien pour décrédibiliser le document du Monde, mais avez-vous fait le même travail avec le doc de Todd lui-même ou n’est-ce pas plutôt que ses analyses vous arrangent et que votre esprit critique reste soudain en repos ?
    je croyais que vous souhaitiez faire de votre site un lieu de réflexion et de discussion pour apaiser les esprits et je constate qu’il est devenu au fil des mois un site violemment et unilatéralement anti-atlantiste, pro-Poutine et surtout pro-russe.


  49. Fabre Le 24 mai 2015 à 17h46
    Afficher/Masquer

    j’ai simplement acquis la conviction que vous avez bien plus des… convictions arrêtées que le souci de la vérité, parce que sinon vous n’hésiteriez pas à dénoncer régulièrement les erreurs et malhonnêtetés qui arrivent fatalement aux “pro-russes” alors que vous ne le faites jamais. Votre souci d’objectivité est manifestement unilatéral. Je respecte le fait que vous ayez des convictions que je suis loin de contester, ce n’est pas du tout cela qui me gêne dans votre démarche, car justement je ne suis nullement “pro-USA” ni “anti-russe” et vos arguments “pro-russe” m’intéressent très souvent.
    Ce qui me gêne, c’est que sous prétexte d’apaiser les débats et de paraître vous hisser au-dessus de la mêlée, vous êtes clairement un partisan parmi d’autres.
    Quant à Todd, je crois surtout qu’il agace énormément moins par le contenu de ses idées que par son caractère hargneux et méprisant qui cache son irrationnalité derrière une prétendue science et un nouvel inconscient à sa sauce qui lui permet de lire les cartes comme ça l’enchante puisque vous savez très bien que ce genre de domaine scientifique ne rencontre pas de “pairs”; Y a -t-il des “pairs ” d’un lacanien par exemple, à part un autre lacanien ?…Todd a SES méthodes et comme les lacaniens il ne peut être contesté que par ceux qui les acceptent (ses disciples et copains rares en fait) ou alors par ceux de ses adversaires qui les refusent radicalement comme lui les refuse de son côté et on n’est plus dans de la science de toute façon, mais dans des combats de coq idéologiques voire religieux. On retourne au bon vieux temps d’Althusser and co.

    L’astuce des sciences humaines idéologisées à outrance de type Todd, c’est de faire croire aux littéraires français à coup de formules mathématiques saupoudrées de ci delà qu’on est objectif. Cela donne des apparences de rationalité à du verbiage ou à des opinions assénées du haut d’une chaire “scientifique”.
    Et cela permet de diaboliser qui on veut, de découper la France en bons et méchants comme on l’entend à sa seule sauce. L’important c’est que les medias ignorants gobent la pseudo-science et personne ne verifie l’inverifiable. les éditeurs se jettent sur l’info scandaleuse, ensuite c’est Taddéi qui fait un scoop en invitant quelques provocateurs et le tour est joué.


    • Fabre Le 24 mai 2015 à 19h48
      Afficher/Masquer

      j’ajoute que quelqu’un qui traite ses adversaires de chiens de garde ne peut plus prétendre chercher à apaiser qui que ce soit. Vos informations sont très intéressantes et instructives et je vous en remercie beaucoup, mais vous êtes un homme de parti et même de parti-pris, comme les autres ni plus ni moins qui se fait passer pour un intellectuel soucieux de penser au-dessus des passions ce qui est faux dans votre cas. Il faut dire qu’au fond, quand on s’intéresse à ce point à l’argent, il est difficile de rester pondéré. L’argent pèse toujours d’un côté ou de l’autre.
      A présent, je continuerai à vous lire avec beaucoup d’intérêt.
      Mille mercis de m’avoir informé sur les aspects idiots des discours pro-Charlie et des manipulations atlantistes, j’y suis sensible et vous m’avez alerté judicieusement.
      Vous êtes hélas vous aussi partisan, agressif et méprisant, mais je vous souhaite de chercher un peu plus à apaiser vos propos comme vous le prétendiez au départ et vous serez parfait.


  50. franbel Le 24 mai 2015 à 21h21
    Afficher/Masquer

    je suis affligé par le manque de sérieux de votre post. vous que je considèrais comme exigeant dans l’administration des éléments factuels. se réfugier derrière l’argument selon lequel les sondés mentent!!! et faire des régles de trois pour prétendre que les auteurs que vous critiquez auraient annoncé 15 millions de manifestants. c’est de la polémique assez peu conforme à ce que je connais de vos prestations.
    ce qui me navre c’est que ces déclarations à l’argumentation extrêmement fragile décrédibilisent votre blog, qui sur la plupart des sujets est à mon avis exemplaire: crise financière, manipulations de l’information sur l’ukraine..
    si je peux faire un voeu: revenons à l’analyse de la crise financière, à la ténacité du gouvernement grec dans les négociations en cours
    cordialement


    • ploi Le 25 mai 2015 à 00h20
      Afficher/Masquer

      C’est du second degré ?

      Parce que ça va être difficile de faire plus factuel que d’appeler un “menteur” quelqu’un qui déclare avoir fait quelque chose qu’il n’a pas fait…

      “prétendre que les auteurs que vous critiquez auraient annoncé 15 millions de manifestants”

      Si vous faites référence au titre, c’est du second degré. Souligné par le mot “Scoop”.

      Si vous faites référence au texte, c’est faux.


      • Bebs Le 25 mai 2015 à 02h05
        Afficher/Masquer

        Le problème, c’est qu’il n’y a aucune preuve que les gens interrogés mentent. Il fait une affirmation sur l’hypothèse que le sondage est représentatif de la population française dans son ensemble, puique ce sondage se base sur une méthode d’échantillonnage globale. Hors la méthode d’échantillonage globale se base sur des hypothèses stastistiques que malheureusement très peu de chercheur spécialement en sociologie, psychologie ou “sicences politiques” ne connaissent. Ils utilisent des outils développés par des statisticiens en oubliant que ces outils se basent eux-mêmes sur des hypothèses qui doivent être vérifiés avant de pouvoir les appliquer (et qui peuvent devenir très complexe justement dans ces domaines). De plus comme je le faisais remarquer auparavant, dans une méthode scientifique nous appliquons le principe de parcimonie (c’est à dire choisir le minimum de causes pour expliquer un phénomène). Et ici la seule affirmation que nous pouvons faire et que ce sondage n’est pas représentatif de la population totale française, peut-être dû à une mauvaise méthode (1 cause). Puisque, les sondés mentent sur leur participation à la manifestation (ce qui est probable vu la culpabilité que les médias et politiques font porter aux non-charlie), mais ils mentent aussi sur leur appartenance religieuse (puisque celle-ci n’est pas représentative de l’ensemble de la population des français), ce qui est plus louche (cela nous fait 2 causes). Voilà j’espère que c’est clair, on peut seulement supposer que les gens ont menti et en effet rien ne nous permet de l’affirmer. (PS: il se peut que certaines personnes ne répondent jamais aux sondages, car c’est aussi quelque chose à prendre en compte pour une étude sociologique c’est de savoir si ces personnes représentent une certaine catégorie de la population française comme par exemple ce sont les mêmes qui ne manifestent jamais, si nous supposons qu’ils peuvent représenter en gros 50% de la population alors ce sondage ne représente plus que 25 M de la population française alors les 25% de sondés disant avoir manifesté ne représentent plus que 6 M; c’est très approximatif et simpliste comme approche mais cela reste une hypothèse)


        • ploi Le 25 mai 2015 à 18h38
          Afficher/Masquer

          @Bebs

          Alors je suis d’accord avec vous. J’avais pas compris de cette manière le message de franbel.

          En effet, l’hypothèse implicite que fait Olivier pour conclure au mensonge d’une partie des sondés est “si ce sondage a été réalisé correctement”.
          Ce que les titres des auteurs de l’étude peuvent laisser penser. (D’un autre côté, dans le billet associé à celui-là (http://www.les-crises.fr/quand-le-cevipof-loupe-la-deuxieme-couche/), Luc Rouban, lui aussi directeur de recherches au CNRS (http://www.cevipof.com/fr/l-equipe/les-chercheurs/chercheurs/bdd/equipe/24), fait une erreur dans le calcul d’un pourcentage…)

          Donc en ce qui concerne Vincent Tiberj et Nonna Mayer, le travail d’Olivier permet de conclure ou à leur incompétence ou à leur malhonnêteté. A eux de choisir.



Charte de modérations des commentaires