Les Crises Les Crises
2.décembre.20182.12.2018 // Les Crises

Armée française : Quelle stratégie ? Général Vincent Desportes, par Thinkerview

Merci 38
J'envoie

Source : Youtube, Thinkerview, 22-11-2018

Interview de Vincent Desportes, en direct le 22/11/2018 à 18h30.

Source : Youtube, Thinkerview, 22-11-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

douarn // 02.12.2018 à 10h00

Bonjour
OK pour l’OTAN, mais je suis plus que dubitatif sur certaines affirmations de M. Desportes?
75 ans de paix en Europe? la yougoslavie c’était de la balade?
“Les USA qui viennent nous “sauver” en 1944″ c’est vrai mais c’est au moment où les soviétiques (et pas les russes) commencent à refouler l’armée allemande. D’ailleurs il réduit les soviétiques aux seuls russes, est ce à dessein?
“L’armée allemande en pleine décrépitude”, c’est oublier que l’histoire illustre l’efficacité allemande dans ce domaine avant la WWII. C’est ridicule d’opposer la meilleure santé de l’armée française. J’ai l’impression que nos responsables militaires font toujours les mêmes erreurs. Qui ne tire jamais d’enseignement de ses expériences est condamné à faire encore et toujours les mêmes erreurs.
La Chine n’est pas une menace militaire potentielle…. euh comment dire… M. Desportes a suffisamment d’informations sur les capacités de guerre électronique, technologies furtives, missiles supersonique, …, pour s’exprimer de la sorte?
M Desportes prolonge les évolutions passées pour en tirer des tendances à moyen terme indépendamment des fondamentaux physiques, économiques, etc. Je crains que l’avenir ne soit pas à l’image des schémas développé dans cet interview. Je trouve que l’interviewer ne le contredit pas assez comme on peut le voir dans d’autre interview de thinkerview.

Bref j’ai arrêté à la moitié de la video…

27 réactions et commentaires

  • isidor ducasse // 02.12.2018 à 09h03

    @ M.Berruyer,

    Bonjour, comment peut-on podcaster l’audio de cette entrevue,

    Merci

      +0

    Alerter
  • Nerouiev // 02.12.2018 à 09h32

    Concernant l’OTAN, il conforte ce que nous savions plus ou moins mais vu par un militaire. Quant à la Syrie, quel affreux Jojo, dommage, il n’a pas été poussé dans ses retranchement dans l’interview et qu’aurait-il répondu aux déclarations de Roland Dumas ?
    pour rappel :
    https://www.youtube.com/watch?v=DpYX3QywnDM

      +8

    Alerter
  • douarn // 02.12.2018 à 10h00

    Bonjour
    OK pour l’OTAN, mais je suis plus que dubitatif sur certaines affirmations de M. Desportes?
    75 ans de paix en Europe? la yougoslavie c’était de la balade?
    “Les USA qui viennent nous “sauver” en 1944″ c’est vrai mais c’est au moment où les soviétiques (et pas les russes) commencent à refouler l’armée allemande. D’ailleurs il réduit les soviétiques aux seuls russes, est ce à dessein?
    “L’armée allemande en pleine décrépitude”, c’est oublier que l’histoire illustre l’efficacité allemande dans ce domaine avant la WWII. C’est ridicule d’opposer la meilleure santé de l’armée française. J’ai l’impression que nos responsables militaires font toujours les mêmes erreurs. Qui ne tire jamais d’enseignement de ses expériences est condamné à faire encore et toujours les mêmes erreurs.
    La Chine n’est pas une menace militaire potentielle…. euh comment dire… M. Desportes a suffisamment d’informations sur les capacités de guerre électronique, technologies furtives, missiles supersonique, …, pour s’exprimer de la sorte?
    M Desportes prolonge les évolutions passées pour en tirer des tendances à moyen terme indépendamment des fondamentaux physiques, économiques, etc. Je crains que l’avenir ne soit pas à l’image des schémas développé dans cet interview. Je trouve que l’interviewer ne le contredit pas assez comme on peut le voir dans d’autre interview de thinkerview.

    Bref j’ai arrêté à la moitié de la video…

      +21

    Alerter
    • moshedayan // 02.12.2018 à 10h33

      @douarn, vous avez raison, le peuple allemand sous la direction de son grand patronat a une capacité remarquable depuis le XIXe de se mettre au pas pour monter rapidement en puissance ses forces armées (c’est ce qui se passa de 1933 à 1939 après l’arrivée de Hitler; sans oublier que les élites et officiers allemands s’étaient entendus avant même pour maintenir un haut niveau minimum de savoir-faire ( par des accords secrets aussi avec des pays tiers Italie fasciste ou URSS avec les bases d’essais de Kazan (chars) et Lipetsk (avions), achats de technologies aux Etats-Unis…). La France ne fera pas le poids, est-ce cela qui expliquerait la volonté de vos dirigeants d’une intégration totale germano-française ?

        +5

      Alerter
      • Fritz // 02.12.2018 à 12h08

        Intégrer la France à l’Europe allemande, pour se trouver du côté du manche : tel est le pari de certaines zélites françaises, aujourd’hui comme en 1940-44.

        Comme disait un Européen convaincu : « nous intégrer, notre honneur et nos intérêts vitaux étant respectés, dans une Europe nouvelle et pacifiée… » (entre 1′ et 1’07”) :
        https://www.youtube.com/watch?v=sHAwGQoAN3A

          +11

        Alerter
        • christian gedeon // 03.12.2018 à 18h42

          Alors là…vous racontez n’importe quoi. je vais prendre la défense,toujours délicate et sujette à anathèmes et condamnations sans retour,des politiques français de cette triste période,et dire une vérité non contestable. La première est que jusqu’au déclenchement de l’opération Barbarossa,les premiers collaborateurs n’ont pas été “les vichystes ” très très loin s’en faut,mais les communistes,que çà plaise ou pas! Et ensuite le gouvernement vischyste aété plus que divisé,mettant tous les freins possibles au STO, ce qui lui a d’ailleurs été reproché par une partie de la population,celle qui avait des prisonniers de guerre en Allemagne. Marchais était il collabo? Non certes. Il est quand même allé bosser chez Messerschmidt.la flotte de Toulon a t elle été livrée à l’allemand? Non,elle a été sabordée.(on eut préféré qu’elle appareillât vers l’Algérie…française).Si les zélites françaises avaient toutes été,et même en majorité pro Reich,c’eut été une catastrophe. Et cette catastrophe n’est pas arrivée. savez vous seulement qu’une des plus importantes motivations de la création de la LVF,puis la brigade Frankreich puis de Karl der Grosse a été justement d’envoyer le plus loin possible ceux qui sympathisaient le plus activement avec l’idéologie européo(j’insiste sur ce terme) hitlérienne? Vu de nos jours,c’est tellement simple…savez vous aussi que tous les députés(moins un je crois) ont voté les pleins pouvoirs à Pétain?

            +2

          Alerter
      • Sandrine // 02.12.2018 à 12h53

        Ce qui a fait la force militaire de l’Allemagne, c’est d’avoir eu une armée populaire hyper hiérarchisée et disciplinée à une époque où démographiquement elle était en situation dominante en Europe .
        Mais depuis une dizaine d’années l’Allemagne a rompu avec sa tradition d’armée de conscription (qui était sa «marque de fabrique » depuis sa naissance à la fin du XIXe siècle) pour se ranger du côté du modèle anglo-saxon de l’armée de métier.
        Autres temps, autres mœurs. Cessons de voir le présent avec les lunettes du passé.

          +2

        Alerter
        • douarn // 02.12.2018 à 13h03

          Bonjour Sandrine
          Ce n’est pas parce qu’une société mute (sociologiquement, démographiquement, …), que les ressorts de son intime fonctionnement deviennent inopérants. J’aimerais pouvoir vous inciter à lire le dernier bouquin de Todd qui m’a convaincu sur ce point : Où en sommes-nous ? Une esquisse de l’histoire humaine paru aux editions du seuil.

            +4

          Alerter
          • Sandrine // 02.12.2018 à 14h13

            Une armée de conscription et une armée de métier, ce n’est pas du tout la même chose.
            D’autre part, la façon de faire la guerre a beaucoup changé depuis les deux guerres mondiales. La « mobilisation totale » dont parlait Jünger à propos de la 1ère guerre mondiale avait tout à voir avec la façon dont on organise la production dans une fabrique (et d’ailleurs le parallèle vient a l’esprit de Jünger lui-même). Pour ce type d’organisation et de mobilisation, les Allemands sont certainement très forts (en partie pour des raisons anthropologiques en effet)
            La guerre du XXIe siècle est très différente; la place de la guérilla et du renseignement y est essentielle. Il ne s’agit plus uniquement de consommation de soldats (et de travailleurs dans les usines d’armévent) pour surpasser l’adversaire de manière « massive ».

              +3

            Alerter
            • moshedayan // 02.12.2018 à 16h45

              Vous avez parfaitement raison, sur la “nouvelle guerre” , mais les Allemands, comme d’autres, ont la capacité justement de s’adapter rapidement aux “guérillas” et au Renseignement, je voudrais vous rappeler qu’ils ont commencé à s’entraîner sur ces 2 points en Slovénie, Croatie, Bosnie et Kosovo – trop contents de pouvoir dépecer la Yougoslavie qui leur avait tant donné du souci de 1941 à 1944 – j’ai une vision anti-allemande sur ces années 90 je l’avoue, mais nombre d’anciens officiers français ont observé le jeu de l’OTAN et des Allemands dans cette guerre de Yougoslavie. (voire dans tous les Balkans)

                +8

              Alerter
    • jdautz // 02.12.2018 à 13h54

      La chine n’est pas actuellement et quelque soit son équipement une menace MILITAIRE sauf si on décide de lui déclarer la guerre… CQFD

      Après le terme de menace est a définir, militairement comme la Russie elle cherche avant tout la stabilité c’est a dire la paix. Sur le plan économique c’est une autre affaire.

        +4

      Alerter
      • L’aieul // 02.12.2018 à 18h10

        C’est faux.
        Y a une rengaine régulière des thinks tanks qui continue sur le modèle des années 90 à prétendre que la Chine n’a pas de capacités de projections.
        Là où dans la vraie vie en 2018 la Chine à non seulement une des plus grosse flotte de transport la planète (COSCO qui est d’État je le rappelle, tous ces immenses cargos, pétroliers et Ro-Ro ils sont à l’État Chinois hein) mais sans aucun problème la deuxième flotte militaire de la planète, qui loin, loin, loin devant toute les flottes de l’OTAN -USN mise ensemble cote a cote.
        Pire c’est la VITESSE à la quelle cette flotte militaire déjà conséquente s’agrandit, leur second porte-avion est pas encore accepté en service que le troisième est déjà en construction (et le quatrième… et le cinquième). Et les chantiers de construction navales chinois ils sont aux 3/8 et sont sur un rythme de production similaire à celui de la 2nd guerre mondiale.
        On est clairement dans un “effort de guerre” en la matière de la part de l’État Chinois.
        Dire qu’on peut attendre et voir venir parce qu’ils n’ont pas encore la capacité militaire de l’USN (IE la domination navale totale planétaire! Ben oui, c’est ça la capacité de la flotte américaine quand même…) avec une USN qui elle met au rebut plus de navires qu’elle n’en produit… en particulier à cause des fiasco à répétition de ses “nouveaux combattant” de surface qui fait que le seul vrai bateau de guerre en production restent leur destroyers de la guerre froide au design parfaitement obsolète et très coûteux c’est AU MEILLEUR DES CAS admettre qu’il faudra partager les mers du globe d’ici dix ans avec la Chine et l’influence qui va avec.
        Pour vous donnez une idée de la vitesse à laquelle les nouveaux vaisseaux sont introduit dans les flottes chinoises le deuxième Type 901, équivalent chinois des Supply américain (immense vaisseau de logistique conçu pour ravitailler une flotte entière. C’est des trucs aussi gros que le CdG hein, moins compliqué mais quand même), ils ont commencé les travaux dessus à l’été… 2017, même pas 1 an et demi après le bateau il a fini ses essais et il prend son service.
        Et c’est pareil pour tout, ils construisent leur vaisseaux capitaux 3 par 3!
        Au printemps 2017 la Chine avait 0 croiseur. Aujourd’hui ils en ont 4 et y en a encore au moins deux en construction!
        C’est pas de la construction de temps de paix ça les enfants, hein c’est le rythme de construction de l’USN… pendant la guerre froide.
        Alors c’est évident qu’ils ont moins de vaisseau de haute mer que les américains + alliés, mais à ce rythme: pas pour longtemps.

          +11

        Alerter
  • WorldCitizen // 02.12.2018 à 10h34

    Le Général Vincent Desportes tient des propos intéressants mais sur la Syrie il évite soigneusement de parler des intérêts pétroliers en jeu. Sa formation de diplomate peut-être ?

      +7

    Alerter
  • Mr K. // 02.12.2018 à 12h12

    Première partie passionnante, où se développe à l’échelle du continent et pour la France une pensée remarquablement bien structurée et élaborée.

    En particulier, le Général Vincent Desportes nous brosse un tableau géostratégique globalement très convaincant.
    Notamment sur l’utilisation de l’Otan par les USA pour maintenir et élargir leur contrôle sur les pays d’Europe.

    Périmètre accru de l’Otan vers l’Est suivi inévitablement par une intégration de ces pays à l’Union Européenne.
    Avec la menace à sa porte ressentie très légitimement par la Russie (systèmes anti-missiles balistiques installés en Pologne et Roumanie par exemple).

    [Rôle de l’Otan en Europe résumé par certains stratèges : “Keep USA in, Germany down, and Russia out” (Y maintenir l’influence des USA, contrôler l’Allemagne, et garder la Russie hors du jeu).]

    Dans la deuxième partie, à partir de la Libye dont Vincent Desportes évite soigneusement de dire que ce désastre s’est produit sous Obama et Hillary Clinton, on sent nettement s’exprimer le politiquement correct, ou, le diplomate prendre le dessus si l’on préfère.

    On peut se demander si le Général Vincent Desportes lorsqu’il parle d’une armée européenne composée des armées de chaque nation européenne (nations de l’UE plutôt), ne défend pas en fait ainsi la reconstruction d’une armée indépendante française dont il sait en son for intérieur qu’elle n’intègrera jamais une structure supranationale “armée européenne” impossible à former.
    Citons en substance le Général Vincent Desportes : si “les pays n’ont que des intérêts, forcément divergents” et qu’une armée “ce sont des citoyens prêts à mourir pour leur pays (et pour ses intérêts, donc)”, alors la constitution d’une vraie “armée européenne” n’est-elle pas impossible?

    Ainsi, le Général Vincent Desportes œuvrerait pour une armée française indépendante à long terme, tout en composant avec des contraintes politiques contradictoires fortes, de moyen et court terme.

    En tout cas on peut l’espérer.

      +3

    Alerter
  • corto // 02.12.2018 à 12h29

    Le jour où les officiels français commenceront à accepter les faits contradictoires qui montrent de façon irréfutable que non seulement le gouvernement syrien n’avait aucun intérêt à gazer, mais en plus que les indices pointent systématiquement vers les rebelles, ces piailleurs qui cherchent toujours à faire réagir l’OTAN pour raser la Syrie et y installer leur charia… on aura fait un grand pas. Je leur conseille de commencer par relire le Rapport POSTOL-BROWN.

      +5

    Alerter
    • Jean // 02.12.2018 à 18h26

      Les officiels français savent mieux que nous ce qui se passe réellement en Syrie mais ils doivent obéir aux injonctions de l’OTAN qui a planifié de détruire cette république pacifique pour en faire un foyer d’insurrection islamiste. C’est criminel et en opposition avec les intérêts purement économiques et diplomatiques de la France aussi l’Histoire estimera peut-être que cette collaboration s’apparente à de la trahison. Décidément, et depuis plus d’un siècle, l’armée française aura eut beaucoup à souffrir de la corruption et de l’incompétence de ses zelites. Il n’y a plus qu’à espérer que la résistance s’organise en interne car nous, le peuple, nous en aurons besoin.

        +1

      Alerter
      • Ovuef2r // 02.12.2018 à 21h08

        Permettez moi de douter. Les officiels comme vous dites, les hommes de pouvoir en général, n’aiment pas les voix dissidentes à leur vision des choses. Et ne veulent rien savoir qui devrait leur faire changer d’idée. Il n’est qu’à regarder comment est traitée par eux ce mouvement des « gilets jaunes ».

          +1

        Alerter
  • Franck B. // 02.12.2018 à 13h22

    Au milieu d’un bon nombre d’angles morts c’est sans doute la meilleure description de l’OTAN et de l’urgence de s’en dissocier que j’ai entendue. Sans oublier ce rappel fondamental (surtout de la part d’un général) que la Russie devrait être aujourd’hui et dans le futur un allié de la France bien plus logique que les USA.

      +9

    Alerter
  • wuwei // 02.12.2018 à 14h39

    Même si ce n’est pas tout à fait le sujet l’article d’Olivier Delorme « Affirmer que l’Europe c’est la paix est une fadaise doublée d’une mystification » permet d’argumenter, face aux délires eurolâtres, que l’idée même d’une armée européenne est une saloperie de plus destinée à nous enfermer dans le carcan de l’U..E.

    https://comptoir.org/2018/11/27/olivier-delorme-affirmer-que-leurope-cest-la-paix-est-une-fadaise-doublee-dune-mystification/

      +3

    Alerter
  • calal // 02.12.2018 à 14h59

    oui des propos intéressants mais beaucoup a discuter egalement.
    Quand il dit ” la france est incapable d’envoyer une brigade en Syrie parce qu’ on a pas assez paye d’impots” a 59″…

      +0

    Alerter
  • Leïla // 02.12.2018 à 19h08

    Un pays qui ne se défend pas…de qui parle-t-il ?
    La France ne fait qu’attaquer à tout va et s’impose en Afrique de l’oust.
    Qui nous tire dessus ?…dans combien de pays intervenons nous sans permission ? C cela qui nous conduit à la guerre…la cupidité de nos zélites qui se gardent bien d’informer le peuple ! Mourir pour Bolloré…merde !
    Hallucinant de désinformation ! 30 millions de morts russes, des sénégalais, des marocains…les américains ???

      +1

    Alerter
  • moshedayan // 02.12.2018 à 21h59

    Aucune réelle originalité dans les avis de cet officier français, avec des efforts de réalisme, justes limités à des faits passés, c’est facile.
    Mais quand il projette l’avenir : il soutient l’Armée européenne de votre président Macron, qui lui a désigné la Russie comme l’ennemie future de l’Europe germano-française à Verdun, alors qu’il parlait un peu avant de la prise en compte de l’Eurasie.
    Une contradiction ? Eh bien, je dirais Non !
    Cet officier français partage cette vision erronée qu’il faut dialoguer avec la Russie par la force, en lui imposant ses vues, et si ça ne donne rien : alors on lui tapera dessus. C’est ce projet qui explique : l’effondrement de la Yougoslavie et l’intégration de pays au plus près des frontières de la Russie. Cela ne mérite qu’une réponse : l’écroulement du projet germano-français.

      +2

    Alerter
    • moshedayan // 02.12.2018 à 22h21

      J’ajoute que j’ai vécu en URSS et quand cet officier dit le communisme c’est la souffrance, quelle simplification ! De toute façon, la catastrophe écologique s’approche et mettra tout le monde d’accord !

        +0

      Alerter
    • Leïla // 04.12.2018 à 22h35

      [modéré]
      En vrai, nous sommes dépendants à donf.
      Ou est le pétrole de Total, l’uranium d’Areva, le Coltan des PC et mobiles…certainement pas en France !!! Faut croire qu’on le vole !
      Good luck pour qui a prévu de vivre sa retraite en France car le retour de manivelle risque d’être violent !!!

        +0

      Alerter
  • Glbert Gracile // 04.12.2018 à 23h56

    ce général est à l’image de toute une certaine bourgeoisie française… c’est plutôt flippant… 2 ou 3 bonnes réflexions, quelques mots de bon sens, perdus dans un vaste océan d’aveuglement, de conformisme étriqué et de pusilanimité… D’une manière générale, les généraux français actuels me font plutôt peur : Soubelet, Desportes, de Villiers, Piquemal, etc. etc. ont tous des têtes de bureaucrates sans envergure… mais c’est pas des Bigeard ou des Massu !!!! on en pensait ce qu’on voulait, mais au moins on savait sur quel pied danser… Franchement, si c’est ça les militaires d’aujourd’hui !

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications