Les Crises Les Crises
30.novembre.201830.11.2018 // Les Crises

Interdit d’interdire : Loi anti fake news : le débat

Merci 43
J'envoie

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 28-11-2018

Frédéric Taddeï reçoit Jérémie Assous, avocat, Christophe Deloire, ancien directeur du CFJ et secrétaire général de Reporters sans frontières, François-Bernard Huyghe, directeur de recherche à l’IRIS, David Lacombled, président de La villa numeris, ainsi que Cédric Mathiot, créateur de Check News de Libération

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 28-11-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 30.11.2018 à 08h11

Je finirai de regarder cette vidéo qui me semble intéressante ce soir car je dois aller bosser.

Un vrai débat entre les “chiens de garde” et les “défenseurs des libertés”.

Imaginez un seul instant un tel débat dans “c dans l’air”… Impossible, les “défenseurs des libertés” n’arrêtent pas de diffuser des “fèques niouzes” qui décrédibilisent les “experts compétents” invités par cette émission.

Au fait, pourquoi ces “experts” sont-ils compétents ?
Simplement parce qu’ils sont toujours les invités de ces émissions, ce qui prouve leur grande compétence sur les sujets qu’ils évoquent.

Merci à la “Chaîne de Poutine” de nous offrir des débats réellement contradictoires. Au moins nous pouvons nous forger une opinion en ayant des informations diversifiées et sans œillères.

Zut, le prêtre de la bien-pensance me susurre à l’oreille que RT, c’est la voix de Satan en personne destinée à nous écarter du “droit chemin vers le Paradis”.

12 réactions et commentaires

  • RGT // 30.11.2018 à 08h11

    Je finirai de regarder cette vidéo qui me semble intéressante ce soir car je dois aller bosser.

    Un vrai débat entre les “chiens de garde” et les “défenseurs des libertés”.

    Imaginez un seul instant un tel débat dans “c dans l’air”… Impossible, les “défenseurs des libertés” n’arrêtent pas de diffuser des “fèques niouzes” qui décrédibilisent les “experts compétents” invités par cette émission.

    Au fait, pourquoi ces “experts” sont-ils compétents ?
    Simplement parce qu’ils sont toujours les invités de ces émissions, ce qui prouve leur grande compétence sur les sujets qu’ils évoquent.

    Merci à la “Chaîne de Poutine” de nous offrir des débats réellement contradictoires. Au moins nous pouvons nous forger une opinion en ayant des informations diversifiées et sans œillères.

    Zut, le prêtre de la bien-pensance me susurre à l’oreille que RT, c’est la voix de Satan en personne destinée à nous écarter du “droit chemin vers le Paradis”.

      +44

    Alerter
  • zx8118 // 30.11.2018 à 08h57

    Une fake news qui en dit long sur ceux qui défendent cette loi :
    https://francais.rt.com/france/55915-rapporteur-lrem-loi-anti-fake-relaye-fake-news-salut-nazi-gilets-jaunes
    Pour avoir la moindre crédibilité une loi doit d’abord être respectée par le pouvoir qui la promulgue sinon ce n’est qu’une fumisterie.
    Une fake news est une nouvelle qui ne correspond pas à la réalité et non une qui ne ne relève pas de sa propre idéologie.

      +9

    Alerter
    • Deepnofin // 30.11.2018 à 15h33

      Au moins, cette fake news a été retirée aussitôt que l’auteure s’est rendu compte de sa gaffe… Ce qui la rend déjà plus respectueuse de la Charte de Munich que bon nombre de “grands” médias…

        +2

      Alerter
  • ellilou // 30.11.2018 à 10h27

    Un moment d’anthologie: quand Jérémie Assous cite le nom honni de Julian Assange….et là le margoulin insipide et pleutre de Reporters sans Frontières (mais surtout sans cran) se liquéfie. Rien que pour sa tête à ce moment là: merci Interdit d’Interdire!

      +40

    Alerter
    • Jean // 30.11.2018 à 17h33

      Effectivement et ce débat permet de prendre conscience, pour ceux qui l’ignorent encore, que RSF défend moins les journalistes qu’une idéologie. L’avocat de RT fait d’ailleurs remarquer que la loi introduit une différence de traitement entre les journalistes travaillant pour RT et ceux travaillant pour BFMTV par exemple, ce qui ne semble pas déranger Christophe Deloire. Il faut garder cela à l’esprit lorsqu’on consulte le classement par pays, publier par RSF, sur la liberté de la presse dans le monde.

        +27

      Alerter
  • AGORA VOYAGEUR // 30.11.2018 à 12h31

    Les pires “Fake News” sont les bruits sans autre fondement que “la répétition de mensonges” par les naïfs qui regardent trop les télés, écoutent en boucle les radios et les résultats sportifs…lisent les journaux… tous, appartenant aux quelques milliardaires qui les possèdent tous. – Combien de fois avez-vous lu ou entendu dans les médias d’autres qualificatifs que “l’assassin Poutine… “Bachar, l’empoisonneur de son peuple”… pour désigner les dirigeants, parmi les plus intelligents du monde, – pacifiques, aimés de leur peuple, et “démocrates”sincères !

    Les gros voyous menteurs&dictateurs tiennent de vilains discours et ce sont ces “fauteurs de guerres civiles qui font des promesses en sachant qu’ils n’ont aucune intention, ni même possibilité de les tenir… Et cela; dans le seul but de s’enrichir “toujours plus”, toujours plus vite !
    A se demander ce que l’E.N.A. leur apprend aujourd’hui ??

      +16

    Alerter
  • RGT // 30.11.2018 à 19h57

    A se demander ce que l’E.N.A. leur apprend aujourd’hui ??

    L’ENA leur apprend à bien gérer leur carrière en restant dans les “clous” afin de leur garantir des revenus qui les mettent à l’abri du besoin pour toute leur existence.

    Et éventuellement quelques coups tordus à l’encontre des “gueux” qu’ils pourront rejeter d’un geste négligent de la main en invoquant un argument d’autorité lié à leurs diplômes.

    Comprenez-vous pourquoi les décisions ministérielles sont toujours de la même veine et se foutent royalement de ceux sur lesquels elle s’appliquent ?
    Les énarques s’en foutent, ils ne sont pas concernés mais par contre en récoltent les fruits.

    Avec les oligarques et les ploutocrates nous avons là une belle tripotée de parasites opportunistes.

    Cet avis ne concerne que moi et n’est pas le reflet de l’opinion des responsables de ce site.

      +8

    Alerter
  • Louis Robert // 30.11.2018 à 21h47

    Toute ma vie les pires « fake news » dont je fus la cible, sinon la victime, furent le fait des pouvoirs occidentaux, de leurs agences de presse et de leurs médias, relatives aux hostilités en Corée, durant la guerre civile espagnole ainsi que la seconde guerre mondiale en Europe et en Asie, en lien avec les conflits israélo-palestiniens, les interventions interminables de l’Empire dans le Sud-Est asiatique (notamment au Vietnam), la guerre entre l’Iran et l’Irak, ainsi que les guerres de l’Empire en Yougoslavie, en Afghanistan, en Iraq, en Libye, en Ukraine, en Syrie, plus récemment au Yémen, et j’en passe: en Afrique et partout en Amérique latine, etc. …

    Ces « fake news », la plupart des classiques parfaitement connues de tous, servirent le plus souvent de prétextes criminels à des opérations militaires qui se sont soldées par des dizaines de millions de victimes civiles et militaires. En rétrospective, petit à petit, elles me firent perdre toute confiance en nos institutions et tout respect pour ce pouvoir criminel. Les révélations qui suivirent sur la surveillance illicite, illégale, anticonstitutionnelle qu’exerce en permanence le pouvoir dit si dérisoirement« démocratique » sur nous tous, citoyens, m’apparurent le coup de grâce porté aux régimes qui nous trompent et nous oppressent.

    J’estime donc que ce Pouvoir qui désormais se tourne vers les médias étrangers au prétexte de contrer, par de nouvelles lois liberticides, les « fake news », comme si elles en étaient les sources par excellence, agit avec une hypocrisie insoutenable.

    Nos régimes et leurs complices devraient plutôt s’attaquer et mettre fin à leurs pratiques iniques si anciennes. Enfin, assurément, nos sociétés s’en porteraient mieux, et nous de même, citoyens!

      +19

    Alerter
  • Jean // 01.12.2018 à 02h44

    Aux USA aussi l’étau se resserre :

    New York Times: Notre crime a été de dire la vérité

    “Un nouvel argument a été introduit dans les pages éditoriales du New York Times et du Washington Post: que les médias américains, en rapportant des informations vraies sur la candidate Hillary Clinton lors de l’élection présidentielle de 2016, faisaient de la «propagande russe».
    Au cours des deux dernières années, les grandes entreprises technologiques américaines, sous prétexte de lutter contre l’«ingérence russe» dans la politique américaine, ont créé un régime de censure sur Internet, dont les points de vue de gauche, antiguerre, et socialiste sont systématiquement supprimés ou secrètement interdits.
    Aujourd’hui, les principaux architectes de ce régime de censure exigent son extension aux journaux grand public qui ne sont pas visés par la répression de la Silicon Valley.“

      +8

    Alerter
  • Berns // 05.12.2018 à 12h17

    merci
    vous venez de m’apprendre que Taddeï était sur RT
    finalement, un des derniers endroits où il puisse laisser des gens s’exprimer. je vais m’empresser de regarder ses débats

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications