Les Crises Les Crises
20.novembre.201820.11.2018 // Les Crises

Diesel : les constructeurs nous enfument-ils ? – Cash Investigation

Merci 155
J'envoie

En hommage à la probité et à l’éthique des dirigeants des constructeurs automobiles – premiers de cordées qui ont hélas tendance à vouloir piquer la corde…

Source : France Télévision, Cash Investigation, 04-10-2018

Dans ce nouveau numéro, Elise Lucet reprend son enquête sur le diesel. En 2013, PSA lui affirmait que ce type de carburant était « propre ». Mais aujourd’hui, le groupe est soupçonné de fraude sur 2 millions de véhicules et risque jusqu’à 5 milliards d’euros d’amende. Le journaliste Jules Giraudat se rend aux Etats-Unis à la rencontre des ingénieurs à l’origine du « dieselgate », un scandale qui avait fait tremblé l’industrie automobile jusqu’aux fleurons de l’Hexagone. Les investigations révèlent notamment que Renault, le numéro 1 français, aurait calibré le système de dépollution de ses autos tandis que pour la première fois en France, des victimes de la pollution se retournent contre l’Etat.

Présenté par Elise Lucet

Source : France Télévision, Cash Investigation, 04-10-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Arkhenes // 20.11.2018 à 09h30

L’Ecole de Guerre Economique a publié un rapport très intéressant sur les ressorts de l’affaire Volkswagen et du Dieselgate. La démonstration, très pointue, montre qu’il s’agit d’une manoeuvre de realeconomie américaine visant à affailblir le marché du diesel sur lequel les constructeurs américains sont incapables de rivaliser avec les constructeurs européens. Je vous invite à découvrir ce rapport ici: https://www.lege.fr/download/laffaire_volkswagen_GE2016.pdf
Comme sur tous les sujets, les Européens jouent Erasme quand les Américains font du Machiavel. Je trouve dommage que Les-Crises accorde du crédit à ces experts biaisés.

46 réactions et commentaires

  • Arkhenes // 20.11.2018 à 09h30

    L’Ecole de Guerre Economique a publié un rapport très intéressant sur les ressorts de l’affaire Volkswagen et du Dieselgate. La démonstration, très pointue, montre qu’il s’agit d’une manoeuvre de realeconomie américaine visant à affailblir le marché du diesel sur lequel les constructeurs américains sont incapables de rivaliser avec les constructeurs européens. Je vous invite à découvrir ce rapport ici: https://www.lege.fr/download/laffaire_volkswagen_GE2016.pdf
    Comme sur tous les sujets, les Européens jouent Erasme quand les Américains font du Machiavel. Je trouve dommage que Les-Crises accorde du crédit à ces experts biaisés.

      +62

    Alerter
    • Ricard’eau // 20.11.2018 à 12h48

      Hum laisse moi te dire que Les constructeurs européens ce sont mis au diesel tout en sachant que c’était très polluant :

      – à cause des excès de stocks qu’ils avaient de gasoil suite a la construction des centrales nucléaires
      – pour contrer les constructeurs Japonais qui fesaient les mieux moteur essence au monde ; rubustes , fiables , qui prennent des tours … Avec les quels ils n’arrivent pas a rivaliser

      Ils ont toujours su que c’était une bêtise le moteur de voiture carburant au diesel et que ça coûterait une fortune a dépolluer,..
      Ils on commencé par un catalyseur, après il est venu le fap, après ils ont rajouté un nox trap, maintenant ça suffit plus et ils ont rajouté un catalyseur SCR en plus avec un réservoir supplémentaire pour l’AD blue…. Et il paraît que le AD bleu injecté dans les gaz de échappement pour neutraliser les NOX produit pas mal d’autres polluants et que ça ne vas pas tenir longtemps

      Alors je ne dais pas si le diesel gâté a été un coup monte de la part des USA, mais j’ai toujours su que le diesel c’était un connerie

      D’ailleurs il y à eu des rapports demandés par l’État a propos des carburants les moins polluants , et les conclusions sont : Le GAZ ( GPL) Mais le GAZ ( GPL ) ils n’en veulent pas entendre parler

        +14

      Alerter
      • Bouddha Vert // 20.11.2018 à 19h44

        Le gasoil est le résultat du passage du brut dans une raffinerie, rien à voir avec le nucléaire!

        Quand tu as du brut, tu as du gasoil, après libre à toi de l’oxyder dans une voiture ou une centrale électrique.

          +8

        Alerter
        • Ricard’eau // 20.11.2018 à 20h54

          Le gasoil:
          Il était destiné au chauffage et aux moteurs avec une petite plage de régime plus faciles à dépolluer ( poids lourds et engins agricoles )

            +2

          Alerter
        • Ricard’eau // 20.11.2018 à 21h05

          Sauf qu’a vouloir faire des moteurs avec ce carburant pour msr tout le monde alors que ça coûterait bcp trop cher de dépolluer et donc non rentable , ils ont fait du n’importe quoi

          Les systèmes de dépollution ont été pensés pour passer les normes et sont sous-dimensionnés de 70/80% en plus de tout ça le système d’injection étant assez fragile partie de la dépollution est désactivé par grand froid/ très chaud
          Ce n’est que une question de fric, dépolluer en moteur diesel correctement coûte très cher..
          Rien à voir avec une chaudière qui brûlé à un régime fixe et un mélange carburant/air fixe … Pareille pour les centrales électriques…
          Un moteur diesel de voiture à des centaines de réglages différents selon la charge/régime/température

            +5

          Alerter
    • Chris // 20.11.2018 à 13h10

      “Je trouve dommage que Les-Crises accorde du crédit à ces experts biaisés”.
      Non, ce n’est pas dommage puisque des contributeurs, tels que vous, apportez votre pierre à l’édifice informationnel.
      J’ai toujours trouvé suspect que Volkswagen soit soudainement pris dans la tourmente US, mais n’avais pas réfléchi plus loin n’étant pas spécialement branchée “automobile”, même si je roule Diesel depuis toujours.
      En tout cas, une étude très pertinente, en regard du timing des attaques : gros comme une maison ! Le dilettantisme des tests n’est pas mal non plus.
      Les méthodes récurrentes des malfaiteurs en bandes organisées… que ce soit la finance foireuse (Fed, produits dérivés, manipulations des cours, Wall Street/City), l’industrie (obsolescence, rapports bidons…), l’agriculture (hormones de croissance, OGM, pesticides…) et le commerce en général (sanctions, normes, extraterritorialité…) : un monde démentiellement biaisé et toxique dans lequel l’humanité s’enfonce et fait naufrage.

        +30

      Alerter
      • Araok // 21.11.2018 à 12h43

        Ben oui.
        L’éthique des affaires est un oxymore…

          +4

        Alerter
    • FoX // 20.11.2018 à 13h34

      Je suis entièrement d’accord avec Arkhenes. Que les Crises ne propage pas la propagande mainstream mais aille au delà des apparences et des amalgames. Mettons un peu de science dans tout cela et de géopolitique au lieu de relayer des pseudo documentaires de “Clash-Investigation”.

        +10

      Alerter
      • Villegagnons // 20.11.2018 à 13h54

        C’est clair, ou alors les vidéos doivent être accompagnées de 2 thèses opposées pour introduire une réflexion sensée.
        Sinon soit cela finit en pugilat avec 200 likes pour le bon suiveur idéologique ou aucune thèse opposée ne peut faire valoir ses droits donnant à ce site l’impression d’une grossière propagande de masse.

          +13

        Alerter
    • pipiou83 // 20.11.2018 à 16h14

      Merci beaucoup Arkhenes pour ce lien très instructif.

        +5

      Alerter
      • Villegagnons // 20.11.2018 à 18h08

        Sauf erreur de ma part, cette note de synthèse ne prouve pas l’intention américaine. Elle prête une intention à son adversaire en s’appuyant sur un possible chiffré. Mais elle n’explique jamais que ce possible a été réalisé par l’intention de l’adversaire. Une école de guerre n’apprend pas à produire des documents scientifiques mais à détruire la thèse adverse par tous les moyens. Qu’ils nous montrent un document qui prouve cette intention. Si on leur demande ils ne pourront la fournir. C’est tout simplement pour l’instant un procès d’intention. Par ailleurs, Volkswagen a eu 2 ans pour se mettre en conformité, ce qu’ils n’ont jamais fait car ses ingénieurs pensaient que c’était impossible.

          +5

        Alerter
        • Arkhenes // 21.11.2018 à 10h30

          Effectivement, les étudiants de l’EGE n’ont pas vocation à apporter de preuves légales d’intention de nuire. Ils ne travaillent pas non plus à l’Autorité de la concurrence. Cependant, en l’absence de toute voix discordante sur le sujet -et même sur des sites généralement bien informés- je trouve leur étude très salutaire.
          Villegagnons, si vous ne deviez retenir qu’une chose (et celle-là, ils l’ont prouvée), retenez que l’association qui a fait éclater l’affaire est sponsorisée par le groupe Ford -un fait qu’ils se sont empressés d’occulter après le début du scandale. Ensuite, vous prenez ce fait avéré et vous en faites ce que vous voulez avec votre esprit critique et votre connaissance de l’historique des “expertises” et des “preuves” américaines.

            +7

          Alerter
    • Maxhno // 20.11.2018 à 16h54

      Pour une fois que l’on peu dire merci aux des Etats-unis, sauf que le diesel étant de toute façon produit au moment du raffinage il sera de toute façon utilisé d’une façon ou d’une autre, surement en Afrique dans nos voitures d’occasion ou dans les camions qui sortes des mines les métaux rares nécessaire a notre transition nucléaire.

        +5

      Alerter
  • Ceusette // 20.11.2018 à 10h31

    L’acharnement contre le diesel est tel qu’il finit par en devenir suspect… Comme si les moteurs à essence étaient inoffensifs!… Les États-Unis sont quand même des champions mondiaux en matière de pollution, sans pour autant rouler au diesel. Et de toute façon, en tant que producteur de pétrole majeur (apparemment, ils sont passés de la troisième place à la première en quelques années), ils n’ont aucunement besoin de faire des économies de carburant et donc du diesel. Sur le fond, on sait très bien que TOUS les constructeurs automobiles trichent, et je pense qu’on néglige les pollutions liées au moteur classiques. Ce n’est pas une découverte! Quand on voit que dans certains classements, on voyait de puissantes voitures consommer moins qu’une voiture de base, il y avait quand même à réfléchir. A moins que la première préoccupation de ces “saletés de pauvres” soit de détruire l’environnement alors que celle de ces vertueux de riches est de sauver la planète en roulant avec de puissantes voitures allemandes? Bon, en l’occurrence, ils vont devoir rouler en Mustang ou en Corvette ou autre “muscle cars” pour mieux respecter l’environnement…

      +23

    Alerter
    • Kiwixar // 20.11.2018 à 19h36

      “On sait très bien que TOUS les constructeurs automobiles trichent”

      On le sait maintenant mais on ne le savait pas il y a quelques années. Ca aurait été une thèse “complotiste”. Le capitalisme est devenu tellement virulent que le mensonge et la triche sont devenus la norme. Même les stats et chiffres des gouvernements sont bidonnés. Alors il y a les infos fausses pour les gueux, et les vrais infos pour les initiés.

        +7

      Alerter
      • Alfred // 20.11.2018 à 21h15

        Selon les légendes anciennes c’est ainsi que meurent les royaumes (Lorsque tout le monde est amené mentir). Ainsi le royaume d’URSS (celui où il y a des ours et des missiles) a prétend on un peu souffert du bidonnage des chiffres: au point de s’écrouler et d’avoir eu un ivrogne à sa tete (le seul homme qui ait mis une main au fesses de la reine d’Angleterre). Ici non plus les oracles n’ont pas l’air de voir un futur très brillant au capitalisme de la gonflette. D’ailleurs nous en sommes déjà au stade de l’ivrogne au sommet de la pyramide. (Notre kapo lui s’exécute sans états d’âme).

          +5

        Alerter
  • Kokoba // 20.11.2018 à 10h35

    Il ne faut pas se faire d’illusion. Il ne s’agit pas d’incompétence de la part des politiques Européens.
    Il s’agit de corruption.
    Un petit compte dans un paradis fiscal ou plus simplement un joli poste chez GoldmanSach pour madame et hop, le tour est joué.

    L’Union Européenne est le paradis des lobbies et de la corruption.
    Un pouvoir distant, décentralisé, sans controle démocratique ni médiatique.
    Qu’est ce que vous pouvez espérer ?

      +40

    Alerter
  • Le Rouméliote // 20.11.2018 à 11h46

    La pollution par le Diesel est connue depuis au moins 50 ans si ce n’est plus. Il suffisait de voir dans les années 1950/60 les superbes panaches noirs derrière les camions ! Avec l’invention des moteurs à injection directe dans les années 1990, puis des pots catalytiques, les macro-particules qui se collaient en haut des bronches et qu’on expectorait en toussant un bon coup, ont été remplacées par des micro-particules qui se collent au fond des bronchioles et qui y restent. Cela fait plus de 25 ans que c’est connu ! Comme d’hab, Élise Lucet enfonce des portes ouvertes. Pourquoi ne pas chercher du côté de l’incompétence des politiques qui ont sciemment favorisé le diesel pour ne pas avoir d’ennuis avec les camionneurs d’abord, puis pour satisfaire à la lubie des émissions de CO2, car le diesel consomme moins que l’essence, et qui ont maintenu les carburants propres comme le GPL ou le GNV en position marginale ? Le tout avec la complaisance des verts, n’est-ce pas Madame Voynet ?
    Si les constructeurs automobiles trichent, c’est parce que les normes imposées par l’UE sur le modèle californien (!) sont techniquement impossibles à satisfaire.

      +25

    Alerter
    • pipiou83 // 20.11.2018 à 15h49

      Bonjour Rouméliote,

      Pourriez-vous indiquer le lien sur les normes UE calquées sur le modèle californien ?
      C’est très intéressant comme information et j’aimerais pouvoir la sourcer pour en parler autour de moi.

      Merci d’avance.

        +4

      Alerter
      • Le Rouméliote // 20.11.2018 à 17h11

        Ouille ! Va falloir que je me replonge dans ma collection de revues automobiles. C’était un article de L’Automobile, il y a bien près de 20 ans au moment des normes euro 3 ou 4. Bon, je vais fouiller…

          +2

        Alerter
  • Charles-de // 20.11.2018 à 12h26

    Mesurer l’émission de gaz EN LABORATOIRE et pas sur LES ROUTES, ça me rappelle la mesure des temps de passage des bus en plein mois d’août et sans prendre de passagers ! Ou les futurs comédiens qui voulaient passer leurs auditions SANS PUBLIC !

      +4

    Alerter
  • jules vallés // 20.11.2018 à 12h34

    Le plus intéressant dans ce reportage, nonobstant la confirmation du caractère amoral intrinsèque au libéralisme (chacun défend son intérêt bien compris)… c’est le défilé de tous ces faux-culs à gros salaires et grands privilèges, dont le seul souci c’est de fuir toute responsabilité, par n’importe quels moyens, quitte à faire changer les lois à Bruxelles…loin des citoyens-victimes!
    Le pompon étant Ségolène Royal dont le principal souci n’est pas l’impact sanitaire et les centaines de vies
    brisées, mais de se dégager de toute responsabilité, en disant: ce n’est pas moi..c’est l’autre , niveau cour de récré !!! Lamentable, et l’on confie notre avenir à ces enf…és! Nous ne sommes (collectivement) pas très malins ,non plus..

      +8

    Alerter
  • Charles-de // 20.11.2018 à 12h43

    Dormez tranquilles, braves gens ! Puisqu’on vous dit qu’IL N’Y A PAS DE PROBLèME ! Et surtout, n’écoutez pas ceux qui veulent vous réveiller.

      +2

    Alerter
  • Louis St.O // 20.11.2018 à 13h05

    Le gouvernement et Macron veulent taxer le diesel parce que polluant, pourquoi pas. Mais je n’ai pas vu de demande de la part de ce même gouvernement d’arrêter la fabrication des moteurs diesel ni leurs importations. Si on arrête de vendre des moteurs diesel, dans 5 ans plus de 80% de ces voitures auront disparu. CQFD

      +11

    Alerter
  • Sodan // 20.11.2018 à 14h52

    Non en calculant la différence de consommation des vehicules essence par rapport au diesel, on voit très bien que le diesel ne polue pas plus que l’essence. Encore un coup des lobby qui paye les politicien pour qu’il fovorise un marché. Les particules fines émisent sont légèrement inférieur de l’essence au diesel mais vu la consommation d’un moteur essence, y a pas photo, rouler au diesel est moins polluant. En attendant les moteurs hydrogène et je ne parle pas des piles à combustible dont le platine est la base des électrodes (très dégradant pour les sols à cause des carrières) mais bien un moteur thermique hydrogène comme on le faisait dans les usines au début du 20 ème siècle, roulait au diesel chère citoyen… Les constructeurs ne devrait plus fabriquer des moteurs au delà de 70 chevaux, déjà ça serait une belle avancée niveau consommation de carburant et par conséquent niveau pollution !

      +8

    Alerter
    • Alfred // 20.11.2018 à 15h54

      Exact pour les moteurs de moins de 70 chevaux. Sur le même thème regardez la largeur des roues des voitures éléctique: elles ont les roues étroites comme celles d’une deux chevaux; résistance au roulement oblige. Faut bien que toutes ces batteries avancent un peu loin.. Avec les hydrocarbures pas de problèmes. on nous vends la vitesse élevée, la tenue de route et la sécurité, et plein de gadgets pesants: les pneus sont de plus en plus larges et les voitures ont doublé de poids et de volume dans une même gamme..
      Je rève d’une voiture simple comme la deudeuche (500kg à vide, 5L/100) avec un moteur contemporain (voir de monter une tout petit moteur moderne sur une deudeuche mais c’est “évidement” légalement impossible): La consommation serait ridicule, de l’ordre de 2,5 L au cents.. Le constructeur qui ferait cela ferait un carton (comme les primeres twingo ou dacia) mais je suppose que ça ne maximiserait pas le profit…
      (il y a eu la lupo 3L (850kg et 4L/100 environ) mais elle était hors de prix).

        +16

      Alerter
      • jdautz // 23.11.2018 à 14h56

        Il me semble qu’au US une communauté de “do-it-yourself” a construit en quelques mois une voiture look sport décapotable (essence) qui consomme 2l au 100. Chez nous avec notre réglementation européenne et française sur les véhicules, je suppute qu’elle ne pourrait certainement pas rouler pour raison réglementaire.

          +0

        Alerter
  • moshedayan // 20.11.2018 à 18h10

    Entre Arkhenes et Le Rouméliote, je choisis Le Rouméliote.
    De la famille en France, dont une médecine, celle-ci quand elle avait une trentaine d’années début 90 nous disait, ayant lu des revues spécialisées de médecins, que le diesel était un poison redoutable pour les poumons dont on verrait les conséquences plus tard, un scandale qui tôt ou tard paraîtrait. Et rien n’a changé quant à l’appréciation médicale, donc les Français vos gouvernants vous ont mis dans un mauvais choix, c’est tout.
    En Europe de l’Est, on a toujours préféré l’essence et on n’est pas pénalisé par une pollution supplémentaire (le matin en France, quand il fait frais ça pue plus, je ne dis pas qu’il n’y a pas de pollution à Bratislava, mais l’odeur est moins présente, entendons-nous bien). Quant aux moteurs essence, leur fiabilité est même meilleure que des casses turbo-hdi (plus fréquentes qu’on ne le croit…).
    Tous les ingénieurs honnêtes sont d’accord : le diesel c’est bon pour les camions et les gros moteurs 2.4 ou 3.0 de berlines avec une montée en chaleur du moteur rapide et pour des trajets longs.
    Il faut s’y faire.
    Mais j’ajouterai que vos gouvernants vous mentent encore car en France on parle d’alternatives. Or jamais tout le parc de voitures individuelles sera “électrique” ou “hybride” (autre fumisterie entre parenthèses). L’avenir est à l’essence 100 octane, à des bicarburations (avec des moteurs 4 cylindres, 2 cylindres injectés en ville au GNV ou à l’ethanol (à voir car pas si bon pour les moteurs) et essence seulement avec les 4 cylindres sur route. Enfin, il y a le moteur essence et à air (hypercompressé et donc explosif).
    Au fait pourquoi vos médias pleurent “à chaud de larmes” l’arrestation de Carlos Ghosn, celui qui a cassé des emplois en France, au Japon et a voulu constamment de vampiriser l’usine Vaz- Lada pour y monter que des Dacia et des Nissans , au point que les Russes se sont fâchés et l’ont averti qu’il était hors de question de brader une “marque nationale”. Son arrestation pourrait signifier une “libération” et une autre alliance de Vaz avec Fiat ou un Coréen comme Hyundai?

      +8

    Alerter
  • Xav´ // 20.11.2018 à 20h37

    En 1918, Charles Kettering, dans un article du Scientific American, déclara «Il est aujourd’hui définitivement établi que l’alcool peut être mélangé à l’essence afin de produire du carburant convenable». Mais à l´époque, la guerre fait rage entre ceux qui veulent mettre du pétrole dans les voitures et ceux qui veulent mettre de l´éthanol. Les majors décideront donc de mettre du plomb dans l´essence (un additif est nécessaire pour un bon fonctionnement d´un moteur à essence), tout en sachant le désastre écologique qui s´ensuivra, et cela jusqu´à son interdiction (en Europe).

    Il m`avait semblé avoir vu une occurence plus tôt dans le siècle sur la nocivité du diesel mais je ne l´ai pas retrouvé. Nous nous contenterons donc de ce rapport de 1983 (avant donc la grande ruée vers le diesel) enterré.
    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/histoires-d-info/le-diesel-cancerigene-un-rapport-de-1983-soigneusement-enterre_1789065.html
    Le diesel n´aurait jamais dû être autorisé.

    Quant à savoir si le “meilleur” moteur est essence/gpl/diesel/éthanol…, je pense que la question serait plus de savoir si nous pouvons nous permettre la voiture individuelle. La fin du pétrole arrive, la fin des ressources aussi (miam tous ces beaux écrans LCD pour juste une pub sur la pompe à essence…), comme arrive la destruction du vivant, écrasé par notre mode de vie.

    “Mais comment veux tu faire sans voiture de nos jours ?…” Bonne question, effectivement.
    Mais je préfère celle là : “comment feront nos enfants ?”, obligés de gérer les saloperies de leurs parents, mais cela sans les ressources que ces si gentils parents auront dilapidé pour satisfaire à leur petit confort égoïste en ne renonçant surtout à rien.

    Je me mets dans le tas de ces gentils parents, je participe/contribue à ce mode de vie mortifère. Par contre, voilà trois ans que je n`ai plus de voiture, et même si ce n´est pas toujours facile, bah j´arrive à m´en sortir quand même, je fais ma vie en fonction de ce choix. Donc, si, c´est possible de se passer de voiture.
    Mais en fait, se passer de voiture sera la seule solution possible pour l´avenir, et plus tôt cela sera fait, moins cela coûtera à nos descendants…

      +9

    Alerter
  • Villegagnons // 20.11.2018 à 21h40

    Donc en guise de guerre économique contre les USA (Le rapport donné ici par ege), c’est en fait la guerre économique contre les constructeurs japonais qui a propulsé le diesel sur le marché français.
    Les constructeurs français ont donc sciemment mené une guerre contre la santé des français et son environnement pour gagner des parts de marché…
    Et ensuite l’école de guerre économique française ose produire ce brûlot contre les américains !

      +5

    Alerter
  • Malbrough // 21.11.2018 à 05h29

    Personnellement je pense que ce “dieselgate” n’est qu’une affaire d’opportunisme économique , de gros sous et de guerre commerciale .
    Suffit d’examiner le montant des amendes infligées par les US à WW. par exemple .
    Parce que tous les véhicules polluent quels que soient les carburants .
    Comme si les mastodontes essence qui ont été fabriqués aux US depuis les années 50 ? étaient inoffensifs . Et encore je ne parle pas du militaire ….
    D’autre part , les motorisations diesel ont fait d’énormes progrès .
    Alors il y a l’offensive US qui est purement protectionniste .
    Et qui rapporte des sous .
    Et en UE , l’Allemagne , suivie de la France comme d’hab , a pris ce prétexte pour envoyer à la casse des centaines de milliers de véhicules .Mais l’Allemand de base a des moyens que le Français n’a plus .
    De plus il y a des dizaines d’années que les raffineurs réclamaient un rééquilibrage des productions Essence/Gaz oil pour augmenter leurs profits et faciliter les transports …
    Quand la majorité des véhicules occidentaux fonctionnera à l’essence ,ce sera tellement facile d’imposer les tarifs en agissant entre autre sur les “pénuries” .
    Les moteurs camions aujourd’hui en UE fonctionnent tous au GO , d’où la difficulté à trop taxer ce carburant .
    Mais ne me faites pas rire : il serait parfaitement envisageable de faire des petits moteurs diesel propres pour équiper des voituress de taille modeste .

      +3

    Alerter
  • tchoo // 21.11.2018 à 05h57

    Il faut environ une vingtaine de km à un moteur diesel pour arriver à la température optimum de fonctionnement.
    L’erreur majeure à été de multiplier les petites voitures citadines équipées de petits moteurs diesel.
    Évitons aussi de répéter que les macroniens taxent le gas œil pour des questions écologiques alors que C’est uniquement fait pour compenser les cadeaux fiscaux fait ailleurs. Ne nous laissons pas berner par les habillages de mots

      +9

    Alerter
    • Malbrough // 21.11.2018 à 06h29

      Et pour un tracteur , il faut combien de km ?
      D’accord avec la seconde partie de votre commentaire .

        +2

      Alerter
      • Yanou // 22.11.2018 à 16h49

        Un tracteur fonctionne en heures, pas en kms.
        Et il en fait des heures !

          +1

        Alerter
  • CALINE // 21.11.2018 à 06h03

    Voici un texte TRÈS intéressant que je vous engage à lire – et à diffuser largement auprès des bobos, écolos, réchauffistes et autre intégristes de votre entourage :

    “Je crois qu’il est grand temps d’apporter quelques petites précisions. Je lis votre rubrique depuis plusieurs années maintenant, et j’apprécie toujours autant votre vision des choses que je partage globalement.
    Cependant, écrire qu’il faudrait laisser le temps aux gens de migrer des voitures à moteur diesel aux voitures à moteur essence démontre que vous n’avez, comme la plupart de nos concitoyen d’ailleurs, aucune idée de comment sont obtenus les différents produits pétroliers.
    Un écologiste forcené (un yaka comme on en connaît tous) me disait récemment que la solution était simple: YAKAPLU fabriquer du gazole. Lui aussi croyait qu’on “fabriquait” du gazole à la demande.

    Je m’en vais donc éclairer votre lanterne et vous expliquer comment on obtient les différents produits issus de la distillation du pétrole. Eh oui, une raffinerie n’est ni plus ni moins qu’une distillerie et on distille le pétrole comme la lavande pour la parfumerie ou le raisin pour la gnôle.

    Pour faire simple et en schématisant beaucoup (car en vérité c’est un tout petit peu plus complexe) :

    1) On verse du pétrole brut dans une immense cuve et on allume le feu dessous, très doucement au début: 20°c.
    2) La cuve commence alors à “dégazer” et on récupère les gaz: propane, butane, GPL.
    3) On augmente le feu vers 150 à 200°c, sortent les vapeurs qui, une fois condensées donnent les essences de pétroles. D’abord les naphtes, pour la pétrochimie, puis l’essence pour nos voitures.
    4) On augmente encore la température jusque vers 300°c. Montent alors les huiles: le kérosène pour les avions, le fameux gazole pour nos moteurs diésel, et le fioul domestique.
    et ainsi de suite.
    Il ne reste à la fin plus que les résidus: Les bitumes avec lesquels nous faisons nos routes.
    Rien ne se perd dans le pétrole.

    CONCLUSION: On ne fabrique pas du gazole à la demande. Qu’on le veuille ou pas, qu’on le consomme ou pas, il sort des cuves au cours du process. Et ce gazole représente 21% de la masse du pétrole brut, ce qui est loin d’être négligeable. (45% pour l’essence).

    La question c’est: Qu’est-ce qu’on en fait si on ne le consomme plus?

    Vers la fin des années soixante, seuls les camions, des bateaux pas trop gros et quelques rares voitures étaient équipés de moteurs diesel. On ne consommait pas tout le gazole issu des raffineries. Le surplus était rejeté à la mer.
    Les compagnies pétrolières, devant ce manque à gagner, se sont alors tournées vers les constructeurs automobiles pour leur demander de développer les moteurs diesel, et c’est ce qu’on fait les constructeurs.

    Avec de nouveaux alliages acceptant des hautes température de fonctionnement, des taux de compression plus élevés et l’intégration de système de suralimentation (les turbos) ils ont obtenus des moteurs diesel aussi performants que les moteurs à essence, plus fiables, avec une meilleure longévité et qui consommaient moins. Le succès des moteurs diesel, aidé par une fiscalité moins âpres sur le gas-oil, a donc été fulgurant.
    Je me souviens qu’à l’époque, des panneaux publicitaires de 4m sur 3, faisaient l’apologie du moteur diesel, et la presse vantait dans tous les articles « l’écologie » du moteur diésel, affirmant qu’il polluait moins que le moteur à essence.

    Le problème aujourd’hui, c’est qu’on a inversé la tendance, et qu’il existe, surtout en France, un gros déséquilibre de la demande entre l’essence et le gazole. Il faut donc impérativement, pour les pétroliers revenir à l’équilibre, et contrairement ce que croient les gens, il n’est pas question d’éradiquer les moteurs diesel, au risque de retourner aux années soixante.

    Comment résoudre ce dilemme?

    Sachant qu’entre deux moteurs, les gens choisiront toujours le plus performant, il faut donc faire une campagne de dénigrement du moteur préféré des usagers. On mobilise donc les politiques et la presse, on prend une poignée de fous furieux intégristes écologistes à qui on bourre le crâne, et c’est parti pour façonner l’opinion publique, et fabriquer le consentement.

    Et vous verrez que quand on sera revenu à l’équilibre (2 véhicules essence pour 1 véhicule diesel) comme par magie, on retrouvera des vertus au gazole. D’autant que le gros problème du diesel c’est le rejet des particules, et qu’il a été résolu par l’adjonction de filtres à particules qui piègent 99% des émissions.

      +20

    Alerter
    • Theoltd // 21.11.2018 à 08h59

      Ce que vous dites est intéressant et vrai il me semble, sauf qu’en fonction de l’origine du brut, les proportions des différents sous produits du pétrole changent. Et si dans les années 2000 on obtenait nos 21 % de gasoil a partir d’un baril, ce n’est plus le cas aujourd’hui. De sorte que, la qualité du petrole déclinant, il est peu probable que le diesel revienne a la mode. On le gardera pour les usages pour lesquels il est le plus indispensable.
      Et quand la production de petrole baissera, alors ce seront tous les sous produits qui seront affectes. De nos pull over techniques, a nos bouteilles de plastique. Chaud devant!

        +2

      Alerter
    • Vauchot // 28.11.2018 à 07h54

      Que cela fait du bien d’entendre des propos censés ! Les décideurs politiques devraient de temps en temps revenir aux fondamentaux et laisser de côté leur carrière très rémunératrice.

        +0

      Alerter
  • Theoltd // 21.11.2018 à 08h33

    Avec le pétrole de schiste US on obtient très peu de gasoil. Donc, le gasoil qui était plus rentable energetiquement au début des anses 2000 et qu’on nous a propagandé sans relâche, est maintenant honni car il faut l’economiser pour les transports lourds et le fret maritime. On est juste en manque de diesel sans compter que la dépendance au gasoil augmente la dépendance vis a vis de la Russie et du moyen orient ou la situation se complique. Il faut donc se débarrasser du diesel. Quitte a se chauffer au bois ou aux vieux livres. #linfolavelecerveau

      +5

    Alerter
  • MrJoe // 21.11.2018 à 11h06

    Je veux pas faire mon rabat-joie, mais il est vraiment pénible d’entendre et de lire carburant diesel, du diesel, marche au diesel, le diesel pollue etc.

    Le moteur est un Diesel, cad un moteur à auto-allumage, très puissant et pas plus polluant que son homologue à bougies.
    Le carburant utilisé est du gazole, qui n’est pas plus polluant qu’un autre carburant. Du ptx, c’est du gazole, totalement dés-aromatisé et purifié.

    Le problème vient du fait que le carburant vendu et utilisé est sale, non purifié, non dés-aromatisé et bourré d’additifs.
    De l’huile purifiée de colza fonctionne aussi bien, avec presque pas de pollution.

    Un moteur Diesel est fait pour fonctionner avec un corp gras, point. Le fait qu’on y mette du gazole dedans n’en fait pas un moteur polluant mais un moteur qui pollue parce-qu’on y fout de la merde dedans.

      +3

    Alerter
    • Alfred // 21.11.2018 à 11h29

      Ce n’est pas faux mais ce n’est pas tout à fait vrai. Le problème du moteur à auto-allumage vient aussi du fait qu’il nécessite une certaine “stabilité” de conditions (couple demandé, température, etc ) pour un fonctionnement optimum. Ricard’eau en parle très bien.
      Le moteur diesel c’est parfait pour un porte container (ça ronronne uniformément pendant 150 heures d’affilée), déjà moins pour un tracteur (quelques heures d’affilée avec des variations de couple). Pour une HDi qui va tourner entre une grosse vingtaine de minute en moyenne le matin et le soir avec des variations continuelles de sollicitations on peut comprendre que c’est pas tout à fait pareil non?
      Je suis étonné que personne ne fasse le lien entre la volonté d’éradiquer les chaudières au fioul chez les particuliers et les taxes sur le diesel… La seule raison de cette décision grotesque (on va chauffer les fermes avec des radiateurs electriques?) est évidement de se prémunir contre les petits malins et de faire rentrer le POGNON.

        +5

      Alerter
  • Theoltd // 21.11.2018 à 12h15

    Tout a fait ! En limitant le chauffage au fioul et en augmentant les taxes sur le gazole, on limite sa consommation, et donc on evite les tensions sur les approvisionnement et les prix, étant donne que le gazole devient de plus en plus difficile a obtenir a partir d’un baril de pétrole de schistes US.
    On se defait également un peu de l’étreinte des producteurs arabes et Russes, qui eux produisent des pétroles conventionnels, donc riches en diesel.
    Toutes ces mesures, alliées aux blocages des raffineries, portent leurs fruits, puisque depuis nos recentes discussions. le baril a perdu plus de 7 pour cents sur les marches.

      +3

    Alerter
    • Lhermite // 21.11.2018 à 17h51

      Les petits malins dont parle Alfred sont,je crois,ceux qui se chauffent au fioul domestique,et qui,de ce fait,disposent chez eux d’une grande réserve de ce précieux liquide qui permet également de faire fonctionner un moteur Diesel.

        +1

      Alerter
  • Fyd // 21.11.2018 à 15h31

    C’est bien beau ce reportage mai il aurait été intelligent de comparer les Diesel avec les Essence, et les autres marques automobiles.

      +0

    Alerter
  • Rackam // 22.11.2018 à 08h24

    Ce qui arrive au diesel (en dehors de ce qui concerne la santé) était prévisible depuis la fin des années 90.
    Nos chers constructeurs français, notamment le groupe PSA Citroën étaient quelques peu en berne et avec l’aide et l’encouragement de l’état la machine de guerre commerciale C’est mise en route avec à longueur de journée de la publicité pour dénigrer l’essence au profit du diesel.
    Et c’est ainsi qu’en l’espace de 10 ans nos chers français se sont retrouvés à brader leur essence pour du diesel dont par exemple au profit de speudo citadines japonaises dites ” made in france” don’t il fallait faire au minimum 28 000km par an pour atteindre le seuil d’ amortissement… Mais ça on évitait de le dire…

    Maintenant que tout le monde a son diesel il faut bien trouver un moyen pour relancer l’économie automobile….

    Surtout quand en 2017 le Japon qui interdisait la vente du diesel au public tout en bridant les essences à 290cv depuis le début des années 1990 autorise la vente de véhicules diesel au particulier car les niveaux ne sont maintenant guères plus dangereux pour l’homme ou la planète que l’essence….

    Admirer la courbe de vente des prix du baril de pétrole depuis ces 10 dernières années pour se rendre compte que les prix du carburant pratiqués sont d’une bien belle escroquerie au profit de l’état.
    Et celui qui bosse et paie ses impôts sans rien dire doit continuer à payer pour l’état et les autres avec le droit de se la fermer…
    Combien coûtera le carburant quand il reviendra à 110 dollars comme en 2014 ?

    Alors que le coût de production du pétrole liquide comme on le trouve en Afrique de l’ouest et qui est déjà presque utilisable pour le diesel est de 6 à 8 dollars le baril…

    On se moque vraiment de nous…

      +1

    Alerter
    • Alfred // 22.11.2018 à 10h18

      Certes on se moque de nous mais le problème n’est pas le prix “trop élevés” des hydrocarbures (qui ne sont PAS ASSEZ chers) mais la destruction de tout ce qui fait la vie économique et sociale hors des villes. Cette desertification a été rendue possible par les hydrocarbures pas chers. Nous subissons maintenant les débuts d’un effet accordéon.
      On peut ce chauffer avec presque n’importe quoi. Il est impossible de faire voler un avion avec autre chose qu’un hydrocarbure (les avions electriques c’est pour faire joujou (à part à la rigueur si ce sont des avions à effet de sol type ekranoplanes)). Les hydrocarbures pas assez chers tuent des peuples entiers (économiquement). Vous remarquerez que je n’ai parlé ni des guerres ni d’environnement. Non pas parceque ce n’est pas important mais parce que déjà d’un point de vue physique et économique il y un énorme problème.

        +1

      Alerter
  • Serge Meyer // 25.11.2018 à 19h26

    Pour notre réflexion à tous une vidéo de deux minutes…..
    https://www.facebook.com/francois.laudet.1/videos/10214372645608105/
    ….et aussi des camions à en oublier le ferroutage…..Mais au fait qui à décider de fermer nos usines locales?….à nous apporter des biens venus de loin?…et….et…….et

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications