Les Crises Les Crises
7.janvier.20157.1.2015 // Les Crises

[Hommage] A Bernard Maris, par Jacques Sapir

Merci 0
J'envoie

Je sors ce papier en hommage à Bernard Maris avec une pensée à tous les morts de ce jour.

Quel gâchis pour une stupide histoire de caricatures dont je vois mal ce qu’elles ont apporté à la « liberté d’expression » (voir ici, ici ou ici), alors que je vois bien ce qu’elles ont coûté – en merveilleux talents sacrifiés et en futures régressions sur nos libertés publiques -, à cause de crétins meurtriers évidement indéfendables… Je précise que j’étais déjà contre à l’époque, pour les raisons évoquées par Chappatte (ou résumées ici):

Fanatisme d’une époque de plus en plus trouble…

Déception aussi à propos des commentaires sur les sites web (merci de modérer les vôtres : pas d’insultes, pas de xénophobie, pas de complotisme délirant svp, on les supprimera sinon…) – comme s’il y avait des moyens d’empêcher 3 fous déterminer de tuer des gens avec une arme à feu, si ce n’est d’attaquer les problèmes à la racine, avec plus d’humanisme, de solidarité et de fraternité…

Et je ne parle même pas des recup’ du style :

(ah, les rois de la paix au Moyen-Orient… Quelques bombardements en plus peut-être ?)

ou des 30 minutes de publicité pour le terrorisme ce soir au 20 h, car de quoi rêvent les barbares sinon d’avoir 30 minutes dans les JT français pour y instiller la peur ?

Si nous ne gardons pas les pieds sur terre en ces moments, si on se laisse terroriser, si on sacrifie nos libertés fondamentales, on donnera raison à ces fous, qui continueront de plus belle…

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes  » [Bossuet]

Les gens exigent la liberté d’expression pour compenser la liberté de pensée qu’ils préfèrent éviter.” [Sören Kierkegaard]

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » [Benjamin Franklin]

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. » [Martin Luther-King]

P.S. merci d’indiquer en commentaire les billets d’autres sites que vous jugerez intéressants (si possible avec une phrase de présentation/résumé)

Le dernier dessin de Charb


L’attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, et provoqué la mort de deux policiers, nous remplit d’horreur et de dégoût. Certains de ces journalistes étaient connus de tous. La mort de Cabu laisse le Grand Duduche (et la fille du proviseur…) orphelin ; celle de Wolinski signe la fin des années de « l’après-1968 ». L’invention de Cactus-Man (l’homme aux épine rétractiles…), mais aussi de Paulette et de bien d’autres personnages me reste en mémoire. Tout ceci est désormais comme carbonisé devant la sauvagerie de sang froid du fanatisme militant. En vérité je ne puis écrire que pour un, l’économiste Bernard Maris, que je connaissais bien et qui écrivait sous le pseudonyme d’« Oncle Bernard » des billets hilarants et décapants.

Bernard Maris avait 68 ans. Il était le fils de Républicains espagnols émigrés en France et un produit typique de cet « élitisme républicain » que certaines bonnes âmes tournent aujourd’hui en dérision. Après de brillantes études d’économie, et une thèse en 1975, il avait suivi le cursus honorum qui devait le mener au poste de professeur. Il avait alors enchaîné les postes, récolté le prix de « meilleur économiste » pour 1995 décerné par Le Nouvel Économiste, et publié des livres importants comme Ah Dieu ! Que la guerre économique est jolie ! (en 1998), ou Lettre ouverte aux gourous de l’économie qui nous prennent pour des imbéciles (en 1999). Il fut l’auteur du remarquable Antimanuel d’économie (publié chez Bréal en 2 volumes) et d’un ouvrage collectif important témoignant de son intérêt pour les sciences sociales, Gouverner par la peur, en 2007. On pouvait le suivre à la télévision ou sur France-Inter. Mais, Bernard Maris était aussi bien d’autres choses.

Il a été un grand directeur de collection chez Albin Michel. Je peux témoigner de l’effort qu’il a fourni pour que mon ouvrage Les trous noirs de la science économique se révèle comestible pour un lecteur français. Le livre correspondait au cours que je donnais à l’époque à la Vyshaya Shkola Ekonomiki (Haut Collège d’Économie), et il y fut d’ailleurs publié. Bernard me poussa à le réécrire totalement pour en faire mieux ressortir ce qu’il en présentait d’essentiel alors que d’autres éditeurs me soutenaient qu’un ouvrage de théorie et de méthodologie économique n’aurait pas de lecteurs en France. Son analyse fut la bonne et je considère qu’il est en bonne partie responsable de ce succès. Les relations que nous avions nouées à cette occasion ne se sont jamais distendues. Je peux témoigner de son attitude, à la fois ouverte, chaleureuse, mais aussi exigeante envers ses auteurs, et j’avoue être fier d’avoir été publié par un homme tel que lui. Nous avons discuté ensemble des journées entières et, de ces discussions, a surgi un autre livre Les économistes contre la démocratie qui fut publié en 2002. J’ai pu alors mesurer tout son écœurement devant le comportement de certains économistes à gages, dont la seule fonction est de fournir des justifications à qui les payent. Le projet d’un troisième livre, rédigé avec un de mes anciens étudiants russes sur la « transition » en Russie ne se fit pas. Mais il nous donna le plaisir de nous rencontrer à de multiples reprises dans les locaux de Charlie Hebdo, ces mêmes locaux où s’est déroulé l’attaque criminelle qui lui a coûté la vie ainsi qu’à neuf de ses confrères.

Bernard Maris, et ceci est moins connu, était aussi un romancier. Il publia Pertinentes questions morales et sexuelles dans le Dakota du Nord en 1995, où il laissait libre cours à sa passion pour l’anthropologie et surtout L’Enfant qui voulait être muet en 2003. Il fut aussi essayiste avec L’Homme dans la guerre. Maurice Genevoix face à Ernst Jünger, publié chez Grasset en 2013 et surtout Houellebecq économiste, publié chez Flammarion en 2014. Il fit aussi des excursions dans le cinéma, collaborant avec Jean-Luc Godard en particulier. L’étendue de ses connaissances, non seulement en économie mais aussi en histoire et, on l’a déjà dit, dans les diverses sciences sociales frappait tous ceux qui le lisaient. Bernard avait fait sienne la démarche d’Adam Smith qui considérait que l’économie était une science morale et impliquait des liens étroits avec les autres disciplines des sciences sociales. Rien ne lui était plus étranger que le fumeux concept d’« économie pure » mis à la mode par Léon Walras et dont s’inspire tout une tradition d’économistes qui brillent autant par la formalisation de leurs raisonnement que par l’irréalisme de leurs déductions. Il attendait avec impatience la constitution d’une section d’économie politique, séparée de l’économie qui était en passe de devenir la chasse gardée de prétendus mathématiciens.

Son engagement politique l’avait conduit des socialistes vers EELV, et à chacune de nos récentes rencontres, il ne cessait de fulminer contre le gouvernement et le président. Nommé en 2011 au Conseil Général de la Banque de France, alors qu’il avait déjà largement exprimé ses doutes quant à la survie de la zone Euro, il devait franchir le pas au début de 2014 et expliquer pour quelles raisons il était désormais favorable à unedissolution de la zone Euro et à un retour aux monnaies nationales. On s’en doute, nous avions parlé à maintes reprises de ce sujet et j’avais vu ses positions s’infléchir avec le temps parce qu’il comprenait dans quelle impasse l’Euro était en train d’enfermer tant la France que l’Europe. Je suis persuadé que ses positions quant à la crise grecque à venir auraient été importantes.

Bernard Maris était un homme délicieux, très digne dans le deuil intime qui l’avait frappé il y a deux ans, et un de ces collègues qui vous laissent à penser que vous avez eu raison de choisir l’économie. Son influence sur les jeunes générations d’étudiants aura été considérable. Il fut et reste un modèle d’économiste citoyen, comme Keynes qui était sa boussole et sa grande référence.

Il est mort à son bureau, tué par le fanatisme imbécile qu’il avait en horreur.

Il est mort, tué pas ce fanatisme qu’il méprisait et qu’il dénonçait régulièrement.

Il est mort à son poste de combat.

Respect, oncle Bernard !

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Tycer // 07.01.2015 à 20h41

Pour ma part, je suis effondré et atterré.
Triste pour les victimes, les familles et pour tous les français.

Par contre, je ressens également cela pour les 5000 victimes Ukrainiennes.
Pour les dizaines de milliers de morts en Libye.
Pour les centaine de milliers de morts en Syrie.
Pour les millions de victimes Irakienne.

Il faut que les peuples occidentaux réagissent et se battent contre tous les terrorismes.
Même les leurs.

335 réactions et commentaires - Page 2

  • john // 08.01.2015 à 00h41

    « alors que je vois bien ce qu’elles ont coûté – en merveilleux talents sacrifiés et en futures régressions sur nos libertés publiques ».

    Car ces fous n’auraient pas trouvé une autre cible si Charlie Hebdo n’avait pas existé?

      +2

    Alerter
    • Macarel // 08.01.2015 à 10h30

      « La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres »

        +2

      Alerter
  • Cédric // 08.01.2015 à 00h42

    je ne lisais pas Charlie Hebdo hors journées de scandales, je suis de la génération qui a connu Cabu à Récré A2 … quel choc ce midi …

      +2

    Alerter
  • dupontg // 08.01.2015 à 00h45

    kalachnikov c’est une arme russe ça…
    Poutine est surement dans le coup

      +5

    Alerter
  • FRANCAIS // 08.01.2015 à 00h50

    C’est facile de dire que cette tuerie a été l’oeuvre de 3 fous!!
    A chaque fois que des imbéciles se lancent dans de tels actes, on se voil » la face en disant qu’ils sont fous?
    Ont t’ils sejournés les 3 en hopital psychatriques, consomment t’ils des psychotropes…

    La réalité, c’est que 2 personnes ont été envoyés en Syrie par le gouvernement francais pour faire du « bon boulot » en Syrie (cf. Fabius qui est etrangement muet).
    Ces 2 personnes, une fois armés et formés, continuent leur bon boulot en france!

    Quand des massacres de chretiens ont lieu en syrie, on nous dit que c’est bien, mais quand on a les mêmes actes en France, on dit que c’est mal. Il serait temps de cesser ce double discours et d’arreter de former des terroristes francais en syrie.

      +7

    Alerter
  • stephp // 08.01.2015 à 00h54

    Condoléances aux proches des victimes de cette horrible crime.

    Rien, aucun acte, aucune parole, aucun dessin ne peux justifier en aucune manière cette barbarie. Ce drame est immense et même si je n’étais pas lecteur de CH, même si les gens de ce magazine ont pu faire des erreurs (qui n’en fait pas ?), j’éprouve un grand chagrin en pensant à toutes ces personnes froidement exécutés, les journalistes, caricaturistes, les policiers et aussi M. Marris dont la pensée était si éclairante.

    Mais déjà se profile la répugnante et cynique récupération politique de ce drame, déjà je vois les Hollande, Valls, Sarko, Le Pen,… essayer d’en tirer profit, de se (re)faire une popularité sur le dos de ces malheureuses victimes.

    Peut-être, probablement, un équivalent du Patriot Act va être proposé, qui sera voté comme un seul homme par une assemblée nationale tétanisée, sans avoir pu étudier sereinement les conséquences des lois qui seront ainsi votée. Et ainsi les libertés, et en particulier la liberté d’expression, vont continuer à maigrir comme peau de chagrin. Nos concitoyens de confession musulmane seront les premiers à en subir les conséquences.

    Mais hélas ce type de drame risque bien de se reproduire, car les milliers d’apprentis djihadistes qui ont si facilement pu rejoindre le Moyen Orient, qui ont été grossir les rangs du califat islamiste, (espérait-on secrètement en haut lieu qu’il permettraient de contribuer à abattre le régime syrien ?), rentreront en France, le cerveau dézingué par les atrocités qu’ils auront vu ou commises là-bas. C’est aussi cette négligence criminelle que des gens innocents ont injustement payée de leur vies aujourd’hui, et que d’autres risques de payer à leur tour.

    Les responsables américains, avec leurs larmes de crocodile, eux qui sont immensément responsable dans le chaos qu’il ont créé là-bas, en Afghanistan, en Irak, en Libye, mais aussi en Syrie en soufflant sur le feu plutôt qu’en aidant à la recherche d’une solution pacifique, ont aussi leur part de responsabilité dans ce drame.

    Triste jour 🙁

      +5

    Alerter
  • dupontg // 08.01.2015 à 01h00

    dans beaucoup de pays que nous « liberons »,une journée avec 12 morts par balles est une journée considérée comme tranquille….

      +5

    Alerter
  • R.-M. Mukarutabana // 08.01.2015 à 01h35

    Ce qui surprend, dans les réactions ci-dessus et ailleurs, c’est la méconnaissance de la mentalité musulmane. Je ne crois pas que beaucoup de Musulmans regrettent que les injures du genre dont il est question soient enfin vengées. Le fait d’habiter en Occident n’y change rien, car meme chez les plus tolérants, les injures répétées Charlie Hebdo, utilisant tout expres les représentations les plus avilissantes pour un musulman, avaient franchi la ligne rouge: les Wahabi ne sont pas les seuls à penser que les auteurs de ces actes màritaient la mort.
    Il me semble que si l’on ne s’efforce pas de voir ces actes sous cet angle-là, quelque choquant que cela puisse etre pour un Occidental, on ne pourra pas gérer correctement cette crise – car c’en est une, elle dépasse le seul cadre d’un meurtre horrible. Les choses risquent de s’envenimer, jusqu’à dàboucher sur une situation incontrolable, dans laquelle l’on va acculer les musulmans au point qu’ils se mettent tous à considérer ces tueurs comme des héros, qui auront lavé l’affront fait à l’Islam. On aura alors facilité la tache aux Américains, qui ne se priveront pas de cette aubaine pour faire monter les tensions afin de rabattre le caquet à ce Hollande, qui ose déserter a la veille de la victoire, vu qu’Obama croit que Poutine est à deux doigts du « point de rupture »…

      +10

    Alerter
    • dupontg // 08.01.2015 à 01h41

      oui pour avoir cotoyé des algeriens dans leur pays en 1994,
      j’ai en effet constaté que la religion est pour eux quelque chose d’omni present au cours de la journée..
      rien à voir avec une semi occupation dominicale de façade comme ici.
      ne pas oublier non plus qu’il s’agit d’un pouvoir politique fort.
      On ne peut pas rire de tout et c’est variable selon les pays et cultures

        +4

      Alerter
    • Spipou // 08.01.2015 à 02h36

      R.-M. Mukarutabana, j’approuve totalement la première partie de votre commentaire, mais je ne comprends rien à la seconde. Qu’est-ce que les américains viennent faire là-dedans ?

        +0

      Alerter
      • R.-M. Mukarutabana // 08.01.2015 à 03h14

        Excusez-moi. J’explique:
        Si le disscours des autorités et des medias derive et se fait anti-Islam, plutot que de se limiter a condamner ces meurtres, alors certains – les USA, par exemple – peuvent en profiter pour jeter de l’huile sur le feu, pousser a des actes terroristes proprement dits, voire organiser des attentats. C’est facile a faire, une fois les émotions surchauffées, d’un coté, par la peur du terrorisme « islamique », de l’autre, par la peur de la la haine des « Francais de souche », voir la crainte de voir certains passer a l’acte…
        Ces tueries me semblent etre des exécutions pour motif de vengeance, et non des actes terroristes au sens strict. Par exemple, ils n’ont pas tiré sur la femme qui leur a ouvert (avait-elle son enfant avec elle?) Ils n’ont pas lancé de grenades pour tout faire sauter: c’était donc des exécutions ciblées, qui seraient poursuivies comme telles.
        Le discours officiel devrait faire cette différence, et ne pas parler de terrorisme, et engager la presse a éviter de parler de terrorisme islamique, ce qui laisserait entendre qu’on s’attend a d’autres actes du genre, commis contre n’importe qui, n’importe ou, sans autre motif que la haine des valeurs occidentales…
        Est-ce un peu plus clair?

          +8

        Alerter
        • Spipou // 08.01.2015 à 05h07

          Attendez, ils ont bien massacré des infidèles, précisément ciblés parce qu’ils avaient insulté leur prophète, en criant « Dieu est grand » ? L’islam n’aurait donc rien à voir là-dedans ? Le policier qui passait en VTT dans la rue, et qui se prénommait Ahmed, était ciblé lui aussi ? Ca n’est pas fait pour remplir terreur ceux qui voudraient faire pareil ? Mettre une prime de plusieurs millions de dollars sur la tête d’un écrivain qui aurait insulté le prophète Mahomet, ce ne serait pas non plus du terrorisme ? Puisque je suis sur ce terrain-là, la Terreur n’était pas la Terreur ? Les mots ne veulent plus dire ce qu’ils veulent dire ? En fait, grâce à votre explication, j’ai compris : ces hommes n’étaient pas des terroristes, mais des professeurs de sémantique.

          Merci de m’avoir ouvert les yeux !

            +1

          Alerter
          • R.-M. Mukarutabana // 08.01.2015 à 10h35

            Ce que l’on devrait éviter, c’est ce à quoi pousse une certaine Amérique, justement:
            Michael Scheuer, haut responsable de la CIA a la retraite, chasseur d’Osama bin Laden au Telegraph (08 Jan 2015):
            “Hollande, […] veut occulter le fait que nous sommes en guerre avec ces gens, et nous faire croire qu’ils ne font que réagir a ce que nous faisons et non a ce que nous sommes. (“Hollande, like Cameron, like Obama, like Bush, wants to keep a lid on the fact that we’re at war with these people and they’re responding to what we do and not who we are.”)
            http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/11331997/Ex-CIA-bin-Laden-hunter-Paris-gunmen-have-probably-planned-a-second-act.html
            “Ces gens” = le monde musulman; “nous” = le monde occidental: deux mondes en guerre, avec la France comme nouveau champ de bataille.

              +4

            Alerter
          • Renaud 2 // 08.01.2015 à 12h29

            Spipou, je pense que ce que je veux dire Mukarutabana, c’est que le danger de la couverture médiatique actuelle, est de pousser à diviser la population, comme cela a pu être le cas dans le passé avec les attentats d’Action Directe, la RAF, etc, il suffit de remplacer le danger anarcho-communiste par le danger islamique. Malheureusement, ce genre de situation arrange certains…

              +4

            Alerter
        • Spipou // 08.01.2015 à 05h15

          A moins que l’enquête ne révèle que ce ne sont pas des musulmans qui ont fait ça, mais pour le moment, tous les premiers indices sont assez parlants.

          Tout ce que je veux bien admettre, c’est le bénéfice du doute tant que la preuve n’a pas été établie.

          Mais sinon, je peux vous prendre l’exemple de l’Inde, où une journée avec seulement 12 victimes de terroristes musulmans, c’est une journée sans terrorisme.

            +0

          Alerter
  • grub // 08.01.2015 à 01h51

    Chui triste pour Cabu, j’ai l’impression d’avoir grandi avec lui depuis RécréA2.

    Quand on s’intéresse à l’histoire moderne, on peut dire qu’au moins 80% des attentats sont des actes d’états, le plus souvent nationaux. Donc j’ai un peu de mal à écouter la logorrhée de nos politiques.
    Top de l’indécence à Meyer Habib.
    Deux Remarques :
    – J’espère qu’on aura des dessins bien inconvenants pour cette tragédie, parce qu’on ne s’en prive pas quand il s’agit de drames orientaux et ce serait aussi un bel hommage aux victimes.
    – Quand on voit le nombre de pseudo intellectuels anti islam qui font la une je ne vois pas l’intérêt de cibler des gars comme Cabu et Wolinski. L’excuse de la connerie me semble toujours un peu faible.

    De vrais intellectuels exécutés
    Des mesures liberticides supplémentaires qui vont sûrement tomber

    Bienvenue en dictature

      +3

    Alerter
  • achriline // 08.01.2015 à 02h11

    Je vois beaucoup de réactions émotionnelles de la part de gens faisant pourtant habituellement preuve de réflexion sur ce site. Alors imaginez ce que cela va donner chez les adeptes des merdias.
    Le rassemblement de 100000 (?) personnes quelques heures seulement après cet événement en donne déjà une idée.
    La précipitation à désigner les coupables est aussi très suspecte.
    Il est urgent d’attendre … attendre les résultats de l’enquête qui va suivre, en espérant qu’elle soit faite sérieusement et que nous ne soyons pas désinformés.
    Comme l’ont déjà dit d’autres intervenants et qu’il ne faut jamais oublier : à qui profite le crime ?

      +3

    Alerter
  • lesurvivant // 08.01.2015 à 02h14

    Dans la vidéo, le policier dit : pas à genoux chef.
    Il sublie donc le terroriste de ne pas l’abattre alors qu’il est couché en mal en point.

      +0

    Alerter
  • Eric // 08.01.2015 à 02h15

    J’aimerais citer le billet de blog d’Odieux Connard (surtout connu pour ses critiques cinématographiques mais pas que) :
    « Il faut rire du guerrier qui pense trouver la gloire en s’attaquant à des gens désarmés. Rire de celui qui pense inspirer la crainte en abattant courageusement un homme à terre. Oui, de tout cela, il faudra rire.

    Et ce ne sera pas marque d’irrespect pour les morts, mais bien le contraire. »
    L’intégralité de son bref billet est disponible ici : http://unodieuxconnard.com/2015/01/07/la-peur-et-le-rire/

      +2

    Alerter
  • Vodolei // 08.01.2015 à 02h47

    Moi aussi je n’avais pas apprécié les caricatures car ma conception de la laïcité passe d’abord par le respect de l’autre ,il est vrai que Charlie hebdo n’avait fait que les publier ,c’était simplement inutile
    Mais qu’elle tristesse que ce crime odieux et quelles en seront les conséquence ?de quelles sortes de récupérations devons nous nous attendre

    Olivier merci pour ce site pour votre courage de ne pas penser comme tout le monde

      +3

    Alerter
    • dupontg // 08.01.2015 à 03h35

      sans doute un crime…mais si il est « odieux »,
      quel qualificatif trouver pour le massacre d’une noce ,jour de fete par excellence,en Afghanistan par des avions americains?
      ça ne sera officiellement qu’une erreur malheureuse vite classée sans suite..
      sans doute peut on considerer que ces gens là ne ressentent rien comme nous …

        +3

      Alerter
      • Macarel // 08.01.2015 à 10h14

        En novlangue, l’on appelle cela un « dégât collatéral ».

          +1

        Alerter
      • Deres // 08.01.2015 à 11h00

        Quand on disait pas d’amalgame je ne m’attendais pas à ce que ce soit pour protéger les américains et les israéliens !!! Comparer des situations de guerre à des massacres contre des dessinateurs dans un pays en paix, je trouve cela très très odieux. Vu comme cela tout est acceptable car il y a déjà eu des mort quelque part à une époque sur la planète …

          +2

        Alerter
  • Ded // 08.01.2015 à 07h33

    Les religions tuent, toutes !
    Je recommande vivement la lecture du livre de Michel ONFRAY : Traité d’athéologie

      +3

    Alerter
    • dupontg // 08.01.2015 à 08h26

      les religions ne sont que des vecteurs de manipulation…
      ce sont ceux qui s’en servent qui tuent

        +5

      Alerter
  • Patrick Luder // 08.01.2015 à 07h55

    Quand la liberté d’expression caricature un excès (c’est son but),
    elle bafoue le droit de la majorité silencieuse.

    Quand la liberté d’expression dénonce un acte isolé,
    elle cloue au pilori toute une communauté innocente.

    Au nom de la liberté d’expression, on attise haine et xénophobie,
    au lieu de chercher à accepter et intégrer.

    Il faut reconnaître que la division et la culpabilité
    est plus vendeur que l’amour et le pardon …

      +7

    Alerter
  • Jourdon // 08.01.2015 à 08h18

    J’ai eu l’occasion vers 1995 de rencontrer le Professeur François MORIN de l’Université de TOULOUSE afin de lui parler de mon projet de Thèse sur l’euro. C’était l’un des premiers contacts que j’eus en France avec l’Université.
    Il me conseilla de rencontrer son Collègue le Professeur Bernard MARIS car il pensait qu’il serait pour moi un bon Directeur de Thèse.
    Le hasard et la nécessité fut que je quittais TOULOUSE l’année suivante. De fait, je commençais ma Thèse six ans après, à MONTPELLIER. ( le Professeur MARIS avait lui aussi quitté TOULOUSE pour rejoindre PARIS à l’Institut des Etudes Européennes )
    Par conséquent, je n’eus pas le Professeur MARIS comme encadrant de ma Dissertation de Troisième Cycle:…
    Depuis, j’ai lu un livre de Bernard MARIS « Dieu que la guerre économique est jolie! »: il m’avait un peu révolté. Cette somme extraordinaire d’érudition au service d’une démonstration dont on a du mal vraiment à suivre le fil… Je pense que le Professeur MARIS était un vrai républicain et un produit de l’élitisme républicain dans ce qu’il a de meilleur, mais aussi, parfois, d’abscons: démonstrations confuses au nom de motivations en réalité politiques…
    Je regrette aujourd’hui que son décès me prive définitivement de la possibilité de pouvoir débattre un jour avec lui de ces sujets devant dix millions de téléspectateurs et lui dire en face ce type de choses…
    Respect pour un grand toulousain, et pour un grand intellectuel, mais pas pour « l’économiste ».

    Par ailleurs, en ce qui me concerne, je ne suis pas Charlie. Je n’approuve pas les provocations quand elles sont gratuites et utilisent le moyen contestable du blasphème qui à mon sens n’ont pas à voir avec la liberté d’expression que je chéris.
    Attention de ne pas exporter les conflits intellectuels hérités de notre histoire nationale vers de tous autres horizons:…!

      +3

    Alerter
  • JOURDAIN // 08.01.2015 à 08h38

    Personne ne mérite d’être assassiné pour des idées. Du mois en théorie.. apparemment.

      +4

    Alerter
  • Julie // 08.01.2015 à 09h16

    Pourquoi est-ce que Le Monde ne mentionne pas la revendication de l’armée islamique, hier, dans une interview d’un de ses représentants en Syrie? Il dit que « ce sont nos lions, nous avons vengé le prophète » et que d’autres attaques suivront.
    http://www.reuters.com/article/2015/01/07/us-france-shooting-islamicstate-idUSKBN0KG1QS20150107
    Jusqu’à peu il suffisait d’une connexion internet pour pouvoir se présenter comme membre d’un parti politique influent dans ce pays, alors dans ce cas-là pourquoi taire la revendication? On a vu la même chose se produire lors du meurtre d’un soldat anglais en pleine rue de Londres: le passage par les mains des djihadistes salafistes libanais et la revendication d’avoir fait ca pour venger les martys en Syrie a été laissée de côté au maximum par les médias. Quand va-t-on cesser de flatter les Salafistes et les Wahhabites, leurs inspirateurs spirituels pour des seules raisons de profit?

    Les détails sont asse surprenants aussi: l’un des deux assassins qui oublie sa carte d’identité dans la voiture, et le 3ème homme, un parent, mentionné dès hier après-midi mais qui n’apparaît pas dans le récit de l’attaque que donne Le Monde sauf pour dire qu’il s’est rendu dans la nuit car il était aussi recherché. Ca laisse pantois.

      +4

    Alerter
  • lemoine001 // 08.01.2015 à 09h47

    Un crime odieux a été commis contre des hommes libres mais aussi contre la république et les libertés publiques (ou du moins ce qu’il en reste dans notre pays). Seulement, pour désigner les coupables il faut être prudent. Car il est très surprenant que des individus qui vont commettre un attentat, et empruntent vraisemblablement une voiture volée, aient pris la « précaution » d’emporter leurs papiers et puissent être assez ballots pour les oublier dans la voiture. Des « professionnels » qui plus est selon certaines voix. Un autre quelque part (à Charleville-Mezière), qui serait SDF, se rend à la police pour se déclarer innocent !
    Il faut peut-être laisser le temps de l’enquête et attendre ses résultats (si jamais elle aboutit). En attendant je pense qu’il faut s’occuper prioritairement d’éviter les conséquences néfastes pour l’unité populaire de tout cela, tout en veillant à ne pas se laisser entrainer dans des unités de façade sans contenu et manipulées. Il faut « marcher sur des œufs » et être plus que jamais dialecticien.

      +4

    Alerter
    • Macarel // 08.01.2015 à 10h09

      Vous savez, l’on a bien retrouvé le passeport intact de Mohammed Atta dans les ruines fumantes du WTC…

        +5

      Alerter
    • Deres // 08.01.2015 à 10h46

      Les terroristes prennent leurs papiers comme tout le monde pour ne pas aller au poste en cas de contrôle d’identité avant leur acte.

      Après leur fuite a été pour le moins chaotique. Ils ont été confrontés à trois patrouilles de police menant à 3 fusillades successivement pour quitter les lieux via une rue en sens interdit. Leur précipitation les a menés à un premier accrochage puis une sortie de route avec abandon du véhicule dans la panique en laissant des affaires dont les chargeurs de leurs armes. Leur fuite ne s’est probablement pas du tout produite comme prévu en particulier au niveau de l’itinéraire.

        +2

      Alerter
      • lemoine001 // 08.01.2015 à 15h27

        Je viens d’entendre sur France Info qu’on avait trouvé dans la voiture des tuerus des drapeaux islamistes et des cocktails Molotov. Un tel équipement est pour le moins inadapté quand on par commettre un attentat avec des armes de guerre. Et puis quand on se balade avec des Kalachnikov avoir ses papiers ne sert pas à grand chose dans les explications à fournir à la police.
        Autre chose importante à mon avis : j’ai entendu ce midi sur RFI l’interview d’un membre des services secrets. Ce monsieur posait une question « la démocratie est-elle compatible avec la guerre ? » Il n’y répondait pas mais a brodé longuement sur le thème « la France est en guerre ». Le même thème a été repris par tous les intervenants. Axel Poniatovsky (député UMP) s’est distingué en prédisant que nous aurons dans l’avenir « plus de police et plus d’armée ».
        Beaucoup dénoncent le risque de fascisation. Mais de nos jours on ne renverse plus la république, on la protège. Et on la protège si bien qu’on l’étouffe. J’ai peur que ce soit cela qui est en jeu (indépendamment de la vérité sur ce qui s’est passé hier).

          +5

        Alerter
      • nono // 08.01.2015 à 16h21

        « Les terroristes prennent leurs papiers comme tout le monde pour ne pas aller au poste en cas de contrôle d’identité avant leur acte. »
        Deres, vous n’êtes pas chercheur au CNeres par hasard…?

          +3

        Alerter
  • Macarel // 08.01.2015 à 10h05

    Concernant B.Maris, j’appréciais ses chroniques sur France Inter, et j’ai toujours quelques bons livres de lui sur l’économie, ou la politique, comme l’un des derniers, toujours d’actualité :

    « Plaidoyer (impossible) pour les socialistes », Albin Michel, 2012

    « Des comme lui », il en faudrait plus !

      +3

    Alerter
  • Nerouiev // 08.01.2015 à 10h10

    Je les adorais ces humoristes, ils vont beaucoup me manquer comme Coluche me manque encore.
    Je reste étonné qu’on connaisse l’identité des tueurs de longue date, comme Merah et que cela n’empêche jamais les crimes. Quelle est notre protection s’il faut attendre le fait accompli. Quelle utilité le fichage internet pour nous protéger réellement. Attraper les assassins après-coup ce n’est que la moitié du chemin, ça ne nous protège pas.

      +4

    Alerter
  • Dany 2 // 08.01.2015 à 10h32

    Une vidéo sur le Net parle de livres approuvés par les religieux, disponibles à la fnac, qui expliquent que toute caricature du Prophète mérite la mort. « Ces crétins » se sentent donc légitimes et la conclusion de cette vidéo est celle d Olivier: traiter le mal à la racine…Certes ,comme toutes les religions, des courants s’opposent par des interprétations sans fin…Reste le texte incontestable qu’est le Coran qui appelle lui aussi à la mort tout chrétien qui prétendrait que le prophète Jésus, par ailleurs qualifié de grand prophète, est fils de Dieu…Ça fait du monde…
    Considérant que le Nouveau Testamant est un message d’amour qui prône de tendre la joue gauche après la baffe sur la droite, et voir quels massacres en ont résultés en son nom…Peut-ön encore s’étonner au sujet des religions
    du Livre ?

      +3

    Alerter
  • sergeat // 08.01.2015 à 10h33

    Je voudrai poser une question:Pourquoi le gouvernement parle d attentat teroriste,les medias d attentat ou de tuerie pour moi c est un assassinat?

      +4

    Alerter
    • hellebora // 08.01.2015 à 18h40

      A sergeat : Exactement. Lire la déclaration du Diplo :

      L’assassinat collectif perpétré mercredi 7 janvier 2015 au siège de « Charlie Hebdo » avait pour objectif de tuer des journalistes et des dessinateurs en raison de leurs opinions. Il endeuille les défenseurs de la liberté d’expression et saisit d’effroi l’ensemble de la société française. L’équipe du « Monde diplomatique » présente aux familles des victimes ainsi qu’à leurs amis ses condoléances, et les assure de sa solidarité.

      Le massacre qui vient d’être commis contribue à une stratégie de la tension et de la peur dont les éléments sont, hélas, connus : fanatismes pseudo religieux, appels à un « choc des civilisations », grignotage des libertés publiques au prétexte, illusoire, de garantir la sécurité de tous et de remporter la « guerre contre le terrorisme ».

      Une bataille cruciale est engagée. Elle a pour enjeu la définition même des lignes de fractures françaises. Des incendiaires voudraient enraciner en Europe un clivage opposant entre elles des fractions de la population définies en fonction de leur origine, de leur culture, de leur religion. Nous ferons tout au contraire pour qu’un même côté de la barricade rassemble tous les partisans d’une société émancipée, solidaire et joyeuse, pour laquelle se battaient aussi les journalistes et dessinateurs de « Charlie Hebdo ».

        +2

      Alerter
  • Renaud 2 // 08.01.2015 à 10h34

    La carte d’identité retrouvée sur les lieux du crime, ça ne vous rappelle pas quelque chose ?

      +1

    Alerter
    • dupontg // 08.01.2015 à 13h29

      le passeport du 11 septembre …un vrai miracle

        +2

      Alerter
  • Deres // 08.01.2015 à 10h39

    On manque d’informations pour le moment, mais la protection policière dont bénéficiait Charlie Hebdo me semble très relative …

    On a l’impression que le seul policier directement sur place (qui a payé cela de sa vie instantanément) était le garde du corps de Stéphane Charbonnier, le rédacteur en chef. Pour les autres, la protection semblait être uniquement un digicode vite passé sous les menaces ou le passage du facteur suivant les sources. Et l’intervention rapide de policiers sans équipements adaptés (armes de service, voitures classiques ou VTT), certes courageux mais qui ont immédiatement été dominés dans les fusillades, l’un payant aussi rapidement ces erreurs de sa vie.

    Cela me semblerait mériter quand même une enquête parlementaire … C’est un peu facile de ne pas envisager le fait que des terroristes en France puisse avoir des armes automatiques et sachent s’en servir alors que toutes les informations disent le contraire. D’autant plus qu’il y a eu de nombreux signes avant-coureurs le mois dernier. Mais a force de tout minimiser pour ne pas faire d' »amalgame » (priorité numéro un du pays semble-t-il) et de tout mettre sur le dos des « déséquilibrés », on se fait choper comme des débutants.

      +6

    Alerter
  • Fox 23 // 08.01.2015 à 10h48

    Bonjour,
    Après le choc d’hier, un peu de réflexion ? D’abord, effectivement, merci Olivier Berruyer de cette fenêtre ouverte permettant un peu d’air frais.
    Un peu en diagonale, certes, je viens de lire ces multiples interventions sur ce drame. Une constante ou au moins une large majorité m’inquiète. Le message officiel est passé. Trois dingues, sous prétexte de dessins satirique (spécialité française de longue date), ont assassiné 12 personnes. Point barre.
    Elles viennent d’où ces certitudes ? Les seules choses sures sont qu’ils étaient trois et qu’ils ont tué. Étaient-ils pour leur propre compte ou sur « commande » et dans l’a

      +2

    Alerter
  • Deres // 08.01.2015 à 10h53

    Tuer des gens non armés ou sous armés (pistolet de service contre armes de guerre automatique), ce n’est pas de la guerre mais de l’assassinat. Ce sont donc bien des assassins pas des guerriers. Etre payer en repos éternel imaginaire ou en argent, c’est la même chose, c’est toujours commettre un acte odieux contre une récompense personnelle, cela n’a rien de glorieux. La beauté du sacrifice du soldat vient du fait qu’il accepte des sacrifices pour la communauté sans en attendre rien en retour pour lui même. Il donne sa vie pour les autres, pas pour lui même.

    Les membres de Charlie hebdo ont toujours pris des risques personnels sans en toucher des dividendes particuliers : eux sont bien des héros.

      +4

    Alerter
    • dupontg // 08.01.2015 à 13h27

      Pour ce qui est d’attaquer des gens sous armés on n’est pas non plus les derniers.
      bombardements de l’Irak et de la Libye…….en restant totalement hors de portée ..
      Pas grave si les quelques imprecisions de tirs tuent des milliers d’innocents..

        +3

      Alerter
  • Jeanne L. // 08.01.2015 à 12h12

    Les deux articles principaux de la loi de 1905 disent d’abord » que la République ne RECONNAIT ni ne subventionne aucun culte », ensuite que la République GARANTIT le libre exercice des cultes.
    Ni plus, ni moins.
    Et à mon avis c’est assez, pour distinguer la Laïcité de la « tolérance » .
    Si la République ne reconnait aucune religion cela veut dire que l’on ne va pas chercher à savoir si telle obédience est une religion ou une secte, qu’on ne va pas s’interroger sur le fait de dire que Jésus vivait avec Marie -Madeleine ou couchait avec Saint-Jean est un blasphème, et si représenter la figure du prophète en est un, non la République ne se mêle pas de cela, que les autorités religieuses considèrent comme un blasphème ces paroles ou ces actes cela les regarde en tant qu’autorités « privées » et pas comme puissances publiques.
    Je n’ai pas le vocabulaire juridique mais je fais la différence entre des institutions ,certes « collectives », mais à statut particulier (comme les diverses religions) et les institutions « publiques » issues de l’expression de la Volonté Générale comme les appareils de l’Etat.
    Que Charlie Hebdo ait choqué ,en vrac, les cathos (les talas comme on disait dans ma jeunesse de « va TA LA messe ») les musulmans, les féministes, les flics et les militaires bien sûr, mais la démocratie ce n’est pas « ne pas choquer » l’autre c’est au contraire le débat. A Athènes on parlait du caractère agonistique (de combat) de la démocratie, on débat et on se castagne EN PAROLE dans une démocratie, on donne sa voix.
    Si ce sont les armes qui parlent: alors c’est la guerre civile (la Stasis).
    Il n’y a pas à se poser la question Charlie hebdo choquait-il ? oui, Les musulmans (entre autres) pouvaient-ils s’en offusquer dans leur sensibilité? oui.
    Mais seule la laïcité comme séparation de l’ordre du public comme « Bien public » des affaires religieuses comme particularité, spécificité d’un groupe d’hommes même nombreux peut permettre de vivre ensemble et permet de faire République (chose commune).

      +4

    Alerter
    • Jacques // 08.01.2015 à 12h55

      merci de cette mise au point! ça fait du bien après certains commentaires sur ce blog (qu’est-ce que ça doit être ailleurs, où l’on est moins civilisé??)

        +1

      Alerter
  • R.-M. Mukarutabana // 08.01.2015 à 12h15

    Ne pas « emboucher les trompettes du différencialisme, du non-amalgame »…
    C’est bien ce que recommende la CIA:
    “Hollande, like Cameron, like Obama, like Bush, wants to keep a lid on the fact that we’re at war with these people and they’re responding to what we do and not who we are.”
    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/11331997/Ex-CIA-bin-Laden-hunter-Paris-gunmen-have-probably-planned-a-second-act.html
    Mais comment gerer cette situation, puisque « ces gens » sont des Francais habitant en France?

      +1

    Alerter
    • Spipou // 09.01.2015 à 13h25

      Bonne question ! Parce qu’il semble que même si « nous » ne considérons pas être en guerre, il y ait un certain nombre de gens qui, « eux », se considèrent en guerre contre « nous ». Ca ne date pas d’hier, mais ça semble se confirmer ; ils ne s’en cachent même pas, d’ailleurs, on trouve plein de vidéos sur internet où « eux » le disent publiquement sans aucun complexe.

      Il va falloir un certain talent pour lutter contre la réalité, voire se réhabituer à ce concept de « eux » et « nous ». Bon courage à vous, et à moi.

        +0

      Alerter
  • Alain // 08.01.2015 à 12h42

    Tout d’abord respect aux victimes.

    Il faut malheureusement constater qu’une fois de plus l’occident montre son racisme inavoué avec tous les dirigeants condamnant l’attentat et manifestant leur compassion alors qu’on ne les entend pas au sujet des attentats quotidiens qui ensanglantent le Moyen Orient. Et encore plus silencieux sur les victimes collatérales des frappes occidentales

    Comment les masses non-occidentales ne pourraient elles pas considérer que l’occident les considèrent comme quantité négligeable et sans valeur !

      +3

    Alerter
  • Julie // 08.01.2015 à 12h47

    Scoop: le monde n a plus d abonnement à Reuters

    LeMonde.fr:
    @Thomas Pour l’instant il n’y a pas eu de revendication par une organisation. Nous n’en savons pas plus.
    jeudi 8 janvier 2015 12h37

      +0

    Alerter
  • Julie // 08.01.2015 à 13h37

    Le coup de la carte d’identité laissée dans la voiture ressemble carrément à une signature. On va bientôt avoir une vidéo de l’arrivée triomphale des deux gars au Pakistan ou en Irak où ils se sont envolés avec les nouveaux papiers qu’ils avaient très certainement en poche.

      +2

    Alerter
    • Homère d’Allore // 08.01.2015 à 14h07

      Si c’est une signature, alors pourquoi des cagoules ?

        +4

      Alerter
      • Caramba! // 09.01.2015 à 10h47

        Homère, D’Allore,

        Ben pour manipuler, si ça se trouve, aucun des assassins n’était musulman…..on ne voit pas leurs visages…….en laissant cette carte d’identité, on désigne un coupable….

          +0

        Alerter
        • Homère d’Allore // 09.01.2015 à 11h27

          J’avoue que ça m’a traversé l’esprit. Et que c’était le sens de cette interrogation. Maintenant, les récents développements ont l’air de préciser les choses.

            +1

          Alerter
  • Chris // 08.01.2015 à 13h55

    Pendant que l’UE/OTAN nous concoctent des attentats et des manifs anti-musulmanes, ils signent en douce des TAFTA/TTIP pour mener les peuples à la guerre et préparer le « après », s’ils ne sont pas emportés eux-mêmes par la tornade.
    US Reset pour la troisième fois en un siècle ? !
    En tout cas, les néocons (pourtant si vrais) soufflent à tout va sur les braises. Les peuples vont-ils résister à toutes ces manipulations ?

      +6

    Alerter
  • kinimodo // 08.01.2015 à 14h16

    Passé le temps de la compassion et de l’émotion, il faudra sans doute se poser les bonnes questions suite à cet horrible attentat.
    une intervention de Michel Onfray aux infos de 13 h00 à France Inter ce jour que j’ai apprécié.
    A réécouter dès qu’elle sera dispo sur le site…

      +1

    Alerter
  • David // 08.01.2015 à 14h27

    Islamistes , djhiadistes, fou d’allah etc…. les barbares etc…. voilà les grand mots de nos politiciens aujourd’hui .
    Oui des fous d’Allah que la France ET L’OTAN ONT SOUTENUE EN IRAK ET EN SYRIE
    Seulement comme ils tuaient en dehors de nos frontières et bien ça ne posait pas de problèmes , mais maintenant qu’ils agissent sur le sol Français et bien c’est la Cata .
    De qui ont se moque sérieux ?
    Que la France revoit entièrement sa politique étrangère et après ont pourra se lamenter .
    Tant que la France n’adoptera pas une politique étrangère cohérente et bien elle récoltera ce qu’elle a semé .
    Normal , ont soutiens des néo nazis en ukraine et des fou d’Allah au moyen orient et après ça fait semblant de pleurer .

    Pitoyable !!!!!!
    Au passage depuis plus de 5 ans de guerre en Syrie combien de femmes , d’enfants , de personnes agées et des hommes ont été massacré par ses groupes de fanatiques ?

    Leurs vies n’en valent pas autant que les nôtres ?
    Dommages que les gens ne soient pas descendu dans les rues de PARIS et des autres grandes ville de France pour dire STOP ça suffit ! Ont demande au gouvernement de stopper leur politique mal saine en soutenant ses groupuscules assassins a travers le monde afin de servir leur intérêts pour ne pas dire les intérêts des USA .

    Non ! on descend juste lorsque ses groupes agissent a l’intérieur de nos frontières .
    Ok pas de problème , mais bon après il ne faut pas s’étonner que des choses pareil arrive .

      +4

    Alerter
  • coinfinger // 08.01.2015 à 15h41

    Alors , voilà des professionnels qui oublient leur carte d’identité dans la voiture .
    Je ne suis pas professionnel , de ce genre de truc , mais çà je ne crois pas que je l’aurai fait .
    J’aurais , vérifié plutot deux fois qu’une avant de partir .
    Quelque chose me dit qu’on nous méne en bateau , là , une fois de plus .

      +1

    Alerter
    • V_Parlier // 08.01.2015 à 16h37

      Ils peuvent très bien avoir piqué la carte d’identité de quelqu’un d’autre pour la « perdre » volontairement et faire perdre du temps précieux aux enquêteurs, le temps de fuir. Ca ne prouve rien en matière d’éventuel complot subtil. Je connais d’ailleurs quelqu’un qui a vécu cette « pratique » lors d’un cambriolage (cartes d’dentités « perdues » dans son appartement pour incriminer le « pote » avec qui le cambrioleur s’est fâché. Une version simplifiée du célèbre « Omar m’a tuer »).

        +3

      Alerter
    • Vincent // 08.01.2015 à 17h58

      Si ils ont l’air d’être professionnels dans le maniement des armes, ils n’ont rien de supers agents. Lire cet article du Monde qui relate leur attaque : http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/08/vous-allez-payer-car-vous-avez-insulte-le-prophete_4551820_3224.html : ils se sont trompé d’adresse, puis d’étage…
      C’est vrai que c’est très « amateur », comme l’est le fait de ne pas avoir pris le temps de mettre le feu dans les différents voitures de leur périple (truc de base pour ne pas laisser d’ADN, pratiqué par n’importe quel braqueur).
      Ou encore de faire tomber une chaussure de la voiture lorsqu’ils s’en vont achever le policier sur le trottoir…

        +1

      Alerter
      • Vincent // 09.01.2015 à 11h04

        Moi non plus je ne fais pas très confiance au Monde pour m’informer sur des sujets complexes, particulièrement lorsqu’il y a des enjeux difficiles à appréhender ou allant directement à l’encontre des intérêts des puissants.
        Je suis bien conscient de la désinformation et de l’auto-censure dans les grands médias.
        Néanmoins, dans cet article, il s’agit de descriptions très factuelles suivant des témoignages de témoins directs. Difficile de mentir dans ce genre d’article.

          +1

        Alerter
  • Mistral // 08.01.2015 à 16h50

    Salut éternel aux Anars généreux, talentueux et courageux de Charlie Hebdo, morts pour la défense de la satire, pour la liberté de penser, de critiquer, de caricaturer.
    Pour la Liberté tout simplement.

    La lutte continue, pour s’élever plus que jamais contre l’obscurantisme, sous toutes ses formes.
    La lutte continue, contre tous les dogmes religieux, économiques et politiques qui alimentent et font prospérer l’ignorance, la misère et la violence.

    La douleur profonde de ce drame ne doit pas faire oublier les autres luttes dans lesquelles étaient aussi engagés les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré et l’économiste Bernard Maris, assassinés froidement ce mercredi 7 janvier 2015.
    Combat notamment contre une mondialisation néolibérale qui prône l’avidité, la cupidité, l’égoïsme et profite en réalité à une poignée d’individus, plongeant les sociétés et les peuples dans l’individualisme, la précarité, la pauvreté, la violence.
    Combat aussi contre les impérialismes qui sèment la guerre, l’humiliation, la torture impunie, la mort et le désir morbide de vengeance.

      +4

    Alerter
  • Vincent // 08.01.2015 à 17h09

    Je n’ai jamais aimé Charlie Hebdo.
    Je sais ce n’est pas forcément le jour pour le dire, mais je le dis par honnêteté vis à vis de ceux qui vont lire mon commentaire.
    Pour moi c’est un condensé de caricatures moches, insultantes, facilement grossières, faites pour blesser et pour lesquelles il n’y a aucun moyen de répondre. Même si avec ça il y a parfois quelques critiques intéressantes malgré tout ; tout ça côtoyant également pas mal de dessins bien vus.
    Au niveau politique je les trouvais indigents dans les quelques numéros que j’ai parcouru. Je ne suis pas le seul dans ce cas http://www.legrandsoir.info/recherche.html?cx=partner-pub-4397068416067908%3A6ww16eql74y&cof=FORID%3A9&ie=utf-8&sitesearch=legrandsoir.info&q=+charlie

    Cependant, ces assassinats horribles, injustifiable, me révoltent. Je suis particulièrement triste que des gens meurent pour la bêtise des uns et la barbarie des autres.
    Ils me révoltent mais ne me surprennent pas.

    Quand Charlie insulte il le fait en sachant que ses victimes ne peuvent que subir l’insulte.
    Sur le plan de l’humour par le dessin, l’insulté pourrait essayé de les tourner en dérision chez lui ou dans son pauvre blog inconnu. Mais a-t-il l’audience ? Le droit de réponse ?
    Sur le plan judiciaire, comme ça a été rapporté plus haut, Charlie gagne à chaque fois les procès pour insulte et injure.

    Du coup vu que certains à Charlie osent tout (d’ailleurs c’est à ça qu’on les reconnait) ils insultent également des personnes dangereuses qui ont les moyens de se faire justice à leur sauce. Ce n’est pas la même chose de dessiner un pape sodomisant des enfants ou ridiculiser de manière salace Jésus ou sa mère (pas très dangereux) que de faire le buzz pour la publications de caricatures de Mahomet (et insultes à sa religion et ses adeptes). Comment s’en étonner ?

    Enfin je suis triste parce que le but recherché par ces terroristes est bien entendu d’impressionner, de faire peur (la base) mais surtout d’augmenter la défiance vis à vis des musulmans de France.
    Ainsi ils ont de plus en plus de chance de recruter de nouveaux « combattants » dans la formidable réserve de chômeurs, petits délinquants ou même de cadre lambda victime de discrimination au travail.

    Je suis particulièrement touché par la mort d’Oncle Bernard.
    Aujourd’hui je n’arrive pas à bosser…

      +2

    Alerter
    • Caramba! // 09.01.2015 à 10h58

      Pour ma part, j’ai toujours pensé que Charlie était aussi un exutoire pour les plus extrémistes racistes de France.Je ne l’ai pas acheté, je n’ai jamais apprécié que l’on insulte les gens pour leurs croyances même si je pense que ces croyances ne reposent sur rien:personne n’a jamais vu dieu…..
      Malgré tout, se faire dézinguer parce que l’on dessine?
      Je suis triste pour les proches de ces gens assassinés.
      Cependant, ils ne pouvaient ignorer que leurs provocations touchaient même les plus mesurés des musulmans religieux.

        +1

      Alerter
  • -Marc- // 08.01.2015 à 17h52

    La mort des ces journalistes ne m’émeut pas en fait, suis-je normal?

    Je dois vous dire que ma capacité à faire preuve d’empathie est largement mise à contribution ces derniers temps, entre les civils de l’est ukrainiens, les yazidis d’Irak, les chrétiens de la partie Syrienne contrôlée par l’Etat Islamique, les civils innocents qui paient en ce moment même les pots cassés des aberrantes politiques d’un occident devenu fou (Libye, Afghanistan, Syrie etc.), si bien que la disparitions de journalistes vulgaires, souvent obscènes, toujours provocateurs, me laisse de marbre.

    Je prie ceux que cela choquera de ne pas m’en tenir trop rigueur.

      +5

    Alerter
  • Lamonette // 09.01.2015 à 11h31

    Je crois que nous avons tous intérêt à ré examiner notre rapport à la violence.
    Et peut-être même à ce qui fait lien dans une nation.
    Et peut-être surtout sous quelles conditions l’individu est prêt à abandonner son autonomie à l’Etat.
    Je m’explique, je découvre que la partie de la fratrie, qu’on nous offre en pâture en ce moment, avec le reste de cette dernière d’ailleurs, était en foyer dans la Corrèze ( image d’Epinal de lieu calme et serein…).
    Ils sont français autant que moi et ils ont assassiné des dessinateurs ( pour faire vite).
    A priori, échec scolaire et une piètre perspective d’insertion dans la vie courante.
    J’ai entendu, consternée, que le plus jeune, dont décidemment personne ne s’explique le comportement actuel imputé, voulait devenir star du foot.
    Je le dis sans méchanceté mais c’est à la fois si désolant et si courant….La notoriété, le fric.
    Allez, j’enfonce une porte ouverte: à vivre dans un monde sans idéaux, la cata est proche.
    Qui doit porter ces idéaux? Je n’y peux rien, pour moi encore, c’est l’Etat.Ou alors, je reprends mes billes et joue la partie selon mes règles…
    Qu’a t il fait pour cela depuis plus de 20 ans? Rien. Brandir de vrais concepts pour en dénaturer le fondement à coup d’anathèmes stériles et pire encore en déléguer l’application aux chefs d’établissements scolaires par exemple.
    Qu’a-t-il fait pour préserver un tissu économique en France ? Rien non plus.
    Qu’a-t-il fait en matière de politique familiale pour éviter ces gosses abandonnés dans des foyers, dans des familles d’accueil ( et certaines sont pourtant exemplaire). Rien.
    Le paravent pour cette démission: le droit à.
    J’en ai raz la casquette du droit à, de la liberté de .
    Je suis moi aussi basse de plafond: toute liberté, religieuse ou d’expression, connaît des limites, celle des autres.
    Non, je ne fais pas confiance à la justice de mon pays pour les faire respecter. Et oui, le fait que Charlie ait gagné tous ses procès ne constitue en rien une preuve que tout va bien. Et merde alors ( clin d’œil à Homère d’Allore), foutre des caricatures de MAHOMET en position scabreuse avec des trucs dans le fion me paraît inutilement blessant , contrairement au dessin de CABU sur les cons.
    Quant à l’islam, c’est aussi une religion politique et c’est d’ailleurs assez cohérent lorsque l’on a des convictions de souhaiter qu’elles gouvernent la cité, si tant est d’ailleurs que le concept de cité soit ici transposable.
    Alors, les bons musulmans versus les mauvais….il faudrait réellement arrêter.
    Qu’avons-nous à considérer alors? La violence comme réaction….mais pas tant seulement aux caricatures mais à des choses bcp plus nombreuses: se draper dans des grands principes, pour les fouler au pied immédiatement dans le reste du monde, ne même plus avoir un discours clair en interne non plus, privilégier un statu quo inique , en espérant que cela tiendra encore quelques temps …
    Peut-être que c’est cette peur panique qui submerge nos concitoyens. Je suis très mal à l’aise devant cette démonstration de bons sentiments geignards, …et pourtant je chougne aussi et j’ai peur tout autant.

    Peut-être qu’il faut se préparer à payer la petite note de toutes ces conneries….et très certainement, je tenterai de privilégier le dialogue mais encore faut-il, pour dialoguer, que qqu’un écoute encore….
    Je vois Remy Fraisse et des manifestants qui balancent des cocktails Molotov aux forces de l’ordre, je vois Charlie…
    Oui, notre réflexion sur la violence n’en est qu’à ses débuts….

      +0

    Alerter
  • Lamonette // 09.01.2015 à 12h41

    Punaise qui est donc chargé de la modération auj?

    D’abord, que vous en soyez remercié car cela me gonfle trop de me proposer pour ce rôle…

    En revanche, les messages haineux passent et d’autres, d’OK, le mien, qui par suffisance d’auteur, se voulait réellement subversif, il disparaît même…
    Et j’habite Antony…

      +0

    Alerter
    • Lamonette // 09.01.2015 à 13h19

      Quand j’ai vu, au retour de la danse classique de mon dernier gniard, se profiler cette histoire, soit mercredi, je devinais aussi l’encombrement du serveur.

      Une fois encore, un grand merci pour cela aussi.

      Après, c’est du conjoncturel: le truc tient ou non.

      Et même moi, après un raptus de mercredi soir, j’ai fermé ma G gueule jeudi.

      Alors soyons précis, le machin ripe et c’est normal.

      Pas de pb , Monsieur BERRUYER, simplement, annoncez la couleur.

      Oui, vous ne pouvez pas financer ce qu’implique cette immense avalanche. Oui, je suis d’OK. Oui, je suis OK pour tenter de vous donner plus d’air…

        +0

      Alerter
  • Lefèvre // 09.01.2015 à 14h10

    Je veux rendre hommage à Bernard Maris, car il avait un discours très discordant vis à vis du tout marché, tout conso, tout marchand. Il osait être un « hérétique »envers les dogmes libéraux ou ultre-libéraux comme on voudra. Le tapage médiatique décérébré bat son plein, pour éviter de se poser les vraies questions. Qu’est ce qui fait que des jeunes trouvent un exutoire dans le « djihad » ? Ne serait-ce pas par hasard que le système capitaliste n’offre plus aucun horizon, que celui dont parle notre ministre Macron d’avoir envie de devenir milliardaire ou encore d’avoir une rolex avant ses 50 ans ?On se rend bien compte que ceci est une impasse dont on ne risque pas de sortir de sitôt.
    Ne restera-t-il très bientôt qu’une poignée de riches retranchés sur une île et se protégeant de la rage des misérables par des bateaux chargés d’armes en tous genres, avec renfort de caméras de surveillance et autres objets « connectés » on se demande à quoi ?
    La concentration extrême de la richesse est le résultat naturel du système économique dans lequel on vit, il n’y a pas d’issue…
    Merci Bernard Maris pour votre bon sens, et votre réalisme, il n’y a pas grand chose à regretter de quitter une planète ravagée par la bêtise, l’égoïsme, la cupidité !

      +0

    Alerter
  • Homère d’Allore // 09.01.2015 à 15h12

    Perso, j’ai décidé d’arrêter de poster des commentaires.
    Je reprendrai quand on y verra plus clair. Aujourd’hui, je suis Cours de Vincennes pour raisons professionnelles et l’ambiance est lourde.

      +2

    Alerter
  • LBSSO // 13.01.2015 à 11h27

    HOMMAGE A BERNARD MARIS (tiré se son livre » L’homme dans la guerre »)

    Bernard Maris rappelle les passages où Maurice Genevoix décrits les morts des tranchés à la fois beaux d’une si belle jeunesse et salis par la boue et leur propre sang. Oncle Bernard écrit :

    -« Dirons nous que Genevoix a envie de laver ces hommes, comme on lave des hommes après les cadavres dans le respect du trépas ? Oui .Il a envie de laver leur visage et d’en restituer la beauté au monde des vivants » p.76
    Comment ne pas penser à ceux qui arrivèrent dans la rue ,puis dans le rez de chaussée et pénétrèrent dans la salle de rédaction après les exécutions….?

    -« Comment saisir l’instant où la mort emporte l’homme?  » il poursuit en citant Genevoix : »une minute suffit à lui ravager le visage. La chair de ses joues a molli instantanément. » p.71
    Que cette minute Bernard a du vous paraître longue …

    LISEZ Bernard Maris ,en particulier, ceux qui veulent comprendre que la science économique et une science HUMAINE

    PS: au modérateur. J ai écrit ce poste car beaucoup de commentaires suite à l’article de J Sapir ne rendent pas hommage (directement) à sa mémoire. Je l’écris tardivement et j ai peur qu’il ne soit pas lu et que beaucoup ne découvrent donc pas toute l’épaisseur de cet homme. Aussi ,peut -être ,je le copierai dans un post d’Olivier plus récent si cela s’y prête et si je ne vous surcharge .Merci pour cet homme, »L’homme dans la guerre » face à la mort.

      +0

    Alerter
  • Carabistouille // 31.01.2015 à 18h07

    ANNICK DUBOIS

    Je me permets de vous conseiller de lire la Pensée de Pascal intitulée, Justice et Force.

    Elle finit par  » et n’ayant pu faire que ce qui fut juste fut fort, on fit que ce qui fut fort fut juste ».

    Et la loi peut être très dure. C’est par exemple un certains Mitterand qui avait signé les lois d’exception en Algérie avec autorisation par l’armée hors processus judiciaire et torture en sus. Voilà, la loi, on lui fait faire ce qu’on veut.

      +0

    Alerter
  • Solo Quino // 17.05.2015 à 21h07

    Ses interventions me stimulaient sur France-inter, je l’ai toujours trouvé incisif et humaniste et très pertinent contre les arguments d’économie libérale qui semblent gérer le monde. Vrais tristesse et regrets.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications