Interview réalisée par Emmanuel Lévy pour Marianne

Nos banques ont-elles tiré toutes les leçons de la crise de 2008 ? D’ailleurs une banque juste, ça existe vraiment ? Pourquoi nos hauts fonctionnaires vont-ils “pantoufler” dans la finance ? Et réformer l’euro, est-ce seulement possible ? Gaël Giraud, jésuite et économiste, répond à toutes ces questions et livre ses pistes pour en finir avec la finance folle. Un entretien vidéo d’utilité publique.

Source : Marianne

57 réponses à [Vidéo] La dérégulation financière est notre veau d’or, par Gael Giraud

Commentaires recommandés

Flury Le 08 novembre 2014 à 16h23

La démonstration brillante que des choses compliquées peuvent être dites avec simplicité, à condition d’avoir du talent, ce dont GG ne manque pas, et que la complexité volontairement entretenue par l’industrie bancaire n’est que tromperie et manipulation et masque un vide idéologique abyssal.

  1. Nerouiev Le 08 novembre 2014 à 16h12
    Afficher/Masquer

    J’ai bu du petit lait en l’écoutant.
    Plein de solutions existent mais qui profiteraient cent fois moins (1000/ 10) moins à ceux qui sont chargés de les mettre en place. C’est le discours qu’il faudra bien écouter pour les prochaines présidentielles mais il ne sera dans les réelles intentions d’aucun de Juppé à Sarko en passant par Marine et les autres.


    • Christophe Vieren Le 09 novembre 2014 à 15h35
      Afficher/Masquer

      Quels autres ? Ne serait-ce pas un procés d’intention ? Nous serions définitivement condamné ? Pourquoi ? La loi qui consacrait la séparation des activités bancaires existait bien en France ? qui l’a voté ? Le parlement élu non ? Pourquoi demain de telles lois ne seraient-ils plus possible ?


      • 1Direct Le 09 novembre 2014 à 17h33
        Afficher/Masquer

        Pourquoi? Bonne question.
        Simplement parce qu’il faudrait commençait par le début.
        En premier lieu il faudra trouver une majorité de parlementaire pour voter ce retour. Et ce sera, à mon avis l’étape la plus difficile.
        Puis, éventuellement, annuler le(s) traités et autres qui interdise de le faire.
        Ensuite que nos politiques réussissent (Pour une fois … Oh exploit !) à aller contre les lobbies et les pressions qu’exerceront l’U.E. .

        Dur dur !!
        On y est pas.
        Mais ton optimisme, que j’aimerais partager, fait plaisir.


        • Christophe Vieren Le 10 novembre 2014 à 20h05
          Afficher/Masquer

          Tout d’abord, l’ Assemblée nationale reste souveraine . . . le cas échéant pour voter la sortie de l’UE si effectivement les traités européens ne permettent pas de séparer les activités bancaires (ce qui n’est pas le cas).
          Mais pourquoi les lobbies d’aujourd’hiu aurait-ils plus les moyens d’acheter les politiques qu’il y a quelques décennies lorsque fût votée cette fameuse loi.
          Je repose mes question auxquelles tu ne réponds pas : Pourquoi demain de telles lois ne seraient-ils plus possible ? Pourquoi des partis à gauche de la gauche ne voteraient pas de telles lois ?


          • Kheta Le 11 novembre 2014 à 13h45
            Afficher/Masquer

            Ces lois ont été votées au sortir de la 2ème guerre mondiale. Quand le PCF représentait 25% des voix et était armé. Quand le patronat, qui avait massivement collaboré, n’avait plus grande influence. Quand les banques avaient été nationalisées. Quand l’âge moyen de la population était bien plus bas qu’aujourd’hui. Quand les élites françaises étaient étatistes.

            Dans une société de vieux et de rentiers, le discours de la vraie gauche est inaudible.


            • 1Direct Le 11 novembre 2014 à 14h29
              Afficher/Masquer

              @Christophe Vieren et @Kheta

              M. (ou Mme) Kheta.
              Merci pour ta réponse. Je ne pouvais mieux faire. 🙂

              @Christophe
              Pour tenter de résumer Kheta à l’époque, les structures sociales et politiques et les surtout les hommes ne sont pas les mêmes.
              Pour ceux (les politiques), nombreux (hélas!), qui sont encore là ils ont … changé (c’est à la mode; ils changent tous et souvent 😉 ).
              Ils sont devenus soit impuissants soit égocentriques au niveau personnel et/ou “catégoriel” (notez les guillemets).

              Quand à ta question sur les votes des partis à gauche de la gauche, même si tu avais raison, ce dont je doute fortement, leurs votes ne suffiraient pas pour obtenir la sorti de l’U.E. . Sorti dont ils ne veulent pas.
              Pour aller dans ton sens, de facto, pour réaliser la séparation entre ces 2 secteurs bancaires, à ma connaissance, il n’y a pas d’autre solution que de sortir de l’U.E. (Une sortie de faite si la décision était tout de même votée par le gouvernement français).

              Pour “l’anecdote”.
              Voici ce que rapporte Médiapart:
              Une fois de plus, le projet de taxation sur les transactions financières n’a pas abouti lors de la réunion des ministres des finances le 7 novembre. Le gouvernement français en porte la responsabilité. Contre l’avis de nombre de pays européens, Paris fait tout pour préserver les intérêts des banques, en réduisant cette taxe à une mesure symbolique …

              Eh bien ….!!!!
              La France freine des 2 pieds, quasiment un véto !! ( A priori elle est la seule
              Juste pour vous montrer que votre optimisme, hélas, se heurte à la réalité d’aujourd’hui.
              Pour plagier Kheta, hier c’était hier, aujourd’hui c’est maintenant …
              Et demain?
              Demain n’est pas prêt de ressembler à hier ça c’est sûr.
              Mais on peut tenter de rêver avec toi.
              Rêver à minima à un retour à un meilleur équilibre.

              Cordialement à tous les deux.


            • 1Direct Le 11 novembre 2014 à 14h34
              Afficher/Masquer

              P.S.:
              L’article de Médiapart date du 08/11/2014.


            • 1Direct Le 11 novembre 2014 à 15h28
              Afficher/Masquer

              Pour ceux qui ne sont pas abonnés à Médiapart voici un lien qui vous permettra de lire l’article et qui j’en suis sûr éclairera notre ami Christophe :

              http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/categorie-12085367.html

              P.S.:
              J’avoue que c’est hallucinant, même choquant, limite écœurant, que d’avoir en pleine figure la preuve de ce que l’on sait, de ce dont on se doute. La connivence, le pantouflage!


            • 1Direct Le 11 novembre 2014 à 15h35
              Afficher/Masquer

              Un extrait … le pompon … :
              … Bercy serait prêt à accorder la déductibilité fiscale sur les sommes versées par les banques françaises à ce fonds européen de sauvetage. Interrogé à ce sujet, Michel Sapin a reconnu qu’en effet, ses services travaillaient sur un tel projet.

              Ils sont tellement gonflés qu’ils n’essaient même plus de nier. Fort! C’est trés fort !!


  2. Flury Le 08 novembre 2014 à 16h23
    Afficher/Masquer

    La démonstration brillante que des choses compliquées peuvent être dites avec simplicité, à condition d’avoir du talent, ce dont GG ne manque pas, et que la complexité volontairement entretenue par l’industrie bancaire n’est que tromperie et manipulation et masque un vide idéologique abyssal.


  3. lorsi Le 08 novembre 2014 à 16h52
    Afficher/Masquer

    les medias vont le boycotter


    • Christophe Vieren Le 09 novembre 2014 à 15h41
      Afficher/Masquer

      Erreur d’orthographe : les meRdias, pas les medias 😉


  4. Yves.jm Le 08 novembre 2014 à 17h30
    Afficher/Masquer

    Excellent !
    Sur la monnaie commune, l’énorme divergence des intérêts particuliers entre l’Allemagne et les autres participants pourrait même conduire à deux €, du nord et du sud, avec deux banques centrales. Et pour l’€ du sud, contrôle des changes, le nord faisant ce qu’il veut.


  5. 1Direct Le 08 novembre 2014 à 17h34
    Afficher/Masquer

    Merci pour m’avoir fait connaitre cet interview de Gael Giraud.
    Je dois avouer que je ne le connaissait pas. Donc encore merci pour cela aussi.
    Son approche “non conventionnelle”, hors des discours convenus, est “rafraichissant”.
    Bien que, pour être honnête, le temps va être long avant que les propagandes à destination des béotiens comme moi et le bourrage de crane de nos étudiants en économies ne changent.
    Pourtant, et c’est désolant, n’importe qui ayant un minimum de bon sens (et qui n’y trouve pas son intérêt) ou, à minima, qui écoute les différentes actualités se rend compte que le système actu est bancale et que les “remèdes” ne fonctionnent pas pire, ils aggravent l’état des patients.

    Espérons que je serai encore pour le voir un tel changement.
    J’aimerai avoir la satisfaction de voir les têtes des responsables (et coupables) s’allonger … si possible lors des sentences prononcées par les tribunaux vu le mal qu’ils ont fait e qu’ils font aux populations.
    Mais croire en un tribunal condamnant ces “entre-soi”, quelques soit les preuves, ce n’est plus “de la bonne”, ni même de l’utopie, ça frôle la psychiatrie 🙂

    Enfin, grâce à toi Olivier, je dormirai moins ignorant et surtout avec plus d’espoir en sachant que des gens sont encore capable de penser et de dire à haute voix autre chose que de la langue de bois.

    Cordialement


  6. reneegate Le 08 novembre 2014 à 18h04
    Afficher/Masquer

    Comme Giraud l’aborde rapidement, mais Peter Koenig en parle aussi dernièrement, chaque pays européen via sa baque nationale à le droit de libeller sa dette dans sa propre monnaie mais aussi de créer de nouvelles dettes en euros ou dans sa propre monnaie donc. Ce qui revient à dire que les états pourraient créer des euros mais aussi leurs propres monnaies.
    Je suis donc très surpris de ne pas entendre politiques ou économistes évoquer cet outil.
    Peut être Olivier pourrait il nous éclairer là dessus?
    http://en.ria.ru/burning_point/20141107/195266378/EU-Intends-to-Break-The-Vicious-Link-Between-the-Sovereigns-and.html

    Quant à Giraud son discours est rassurant mais son historique omet étrangement le poids politique et financier (cohercitif?) des US, passant par l’achat et la compromission de nombreux politiques (shumann,delors, …), une main mise Hollywoodienne des médias et le cinéma, et la propagande anti communiste.


    • Manu38 Le 09 novembre 2014 à 14h20
      Afficher/Masquer

      C’est ce que disent Jacques Généreux et Jean-Luc Melenchon dans le livre “nous on peut” qui date déjà de 2 ou 3 ans.


    • Claude Le 09 novembre 2014 à 16h34
      Afficher/Masquer

      “Je suis donc très surpris de ne pas entendre politiques ou économistes évoquer cet outil.”
      Jacques Sapir développe particulièrement bien cet aspect des choses.
      Par exemple: http://russeurope.hypotheses.org/3006
      Mais pas seulement…


      • reneegate Le 09 novembre 2014 à 23h17
        Afficher/Masquer

        merci je suis allez voir et cela répond exactement à mes questions (je l’ai d’ailleurs publié derechef)


  7. le Prolo du Biolo Le 08 novembre 2014 à 18h48
    Afficher/Masquer

    Ebauche de banque alternative :

    http://www.lanef.com/quisommesnous/introduction.php


    • Richard Le 08 novembre 2014 à 19h27
      Afficher/Masquer

      Les banques ont pris le contrôle du siège parisien de l’UMP début 2013. Elles sont quatre dont le Crédit Coopératif (La NEF) à se partager le prêt accordé à l’UMP pour un montant de 55 millions d’euros. Pour la NEF c’est à hauteur de 5 millions d’euros.
      Une banque reste une banque.
      http://www.reporterre.net/spip.php?article5811
      http://rue89.nouvelobs.com/2013/01/14/lump-bientot-la-rue-les-banques-lorgnent-sur-son-siege-238505


      • Nicolas Le 08 novembre 2014 à 22h32
        Afficher/Masquer

        Il y a une convention entre la Nef et le crédit coopératif, elle s’appuie sur son réseau bancaire en attendant de devenir une banque. On ne peut pas mettre la Nef dans le même sac que le crédit coop. Chaque année, la Nef publie l’ensemble des prêts qu’elle a accordé


      • Christophe Vieren Le 09 novembre 2014 à 15h50
        Afficher/Masquer

        Tout à fait, Nicolas : à compter de janvier 2015, la NeF deviendra une véritable BANQUE (probablement comme Triodos, la banque belge citée par GG dans son ITW) après plusieurs décennies de combat pour disposer de ce statut. Dés janvier donc vous pourrez y avoir un compte en banque de manière totalement dissociée du CC, lui même adossé à la BPCE.


        • Richard Le 09 novembre 2014 à 17h04
          Afficher/Masquer

          Est-ce une bonne nouvelle? Mais comment se fait-il que depuis toujours j’ai sur mon chéquier et écrit en gros : ‘La NEF’ et en plus petit ‘Crédit Coopératif’?


          • Christophe Vieren Le 10 novembre 2014 à 20h08
            Afficher/Masquer

            Parce que , comme je l’écris juste au dessus, la NeF n’est pas encore une véritable de banque et est encore obligé de passer par le CC. Patience encore quelque mois. On ne devient pas une banque en 5 minutes surtout lorsqu’en face on a 4 gros monstres qui ne voient pas la concurrence d’un bon oeil.


  8. coinfinger Le 08 novembre 2014 à 19h02
    Afficher/Masquer

    Voilà , un discours trés savant , plein d’enseignements , extrémement intéressant quant à la controverse ici renouvelée entre l’Eglise et le prét à taux d’intéret ( réel ) , le foncier et les banques , en terme beaucoup plus bas . On a là un excellent Jésuite et économiste , mais on comprend que le Pape ait pris ses distances , question finances , pour des raisons plus pragmatiques avec les Jésuites .
    Un brin d’explication : Il est possible que le Temps abstrait , c’est à dire l’Eternité existe au delà du bas Monde . Mais l’on a pas d’autre moyen de le mesurer que par du temps physique , la rotation de la Terre étant devenue insuffisante , on a recours aux pulsations de l’atome de Césium , mais jusqu’à preuve du contraire ( voir le théoréme de Godel , ou la mesure de Lebesgue) , rien ne dit que ses pulsations soit égales . C’est question de foi .
    Rassurons nous et redescendons l’échelle des abstractions . Sur terre , socialement , la mesure du temps reste le temps de travail . C’est une mesure bien plus imparfaite dans sa précision que les battements du Césium mais appropriée car sociale . La robotisation est impressionante , et il y a peu de chance de voir émerger la maitrise de la fusion nucléaire . Pour autant peut on anticiper et considérer raisonnablement le travail comme négligeable , malgré les succés en matiére de regression démographique , et espérer en une rente fonciére absolue , croissante .
    Je suis de mauvaise foi , comme les banques et pense que… non .
    Un jour ou l’autre , mais ce n’est pas si imprécis , c’est le moment où il y aura régression démographique absolue , la monnaie ( actuelle ) , s’écroulera , et la rente absolue avec .
    Plus concrétement , les banques , ne pourront plus maintenir le prix du foncier à bout de bras , et l’Eglise aura recours à la Sidonie . Exemple : pourquoi la FED a t elle remonté ses taux en 2005 , provoquant à terme la crise du foncier en 2008 , alors que le ciel était bleu azur aux US ?
    Parce qu’en Chine les prix du nécessaire ( l’alimentaire ) flambaient malgré Wall mart . Et pourquoi , parce que la population active en Chine pour la premiére fois diminuait , en absolu .
    Peut on substituer l’Inde , l’Indochine ( au sens large) ou pire l’Afrique . Non , avant lontemps , pas assez d’infrastructure , main d’oeuvre insuffisamment formée , pouvoir politique défaillant .
    Les banques en sont donc réduites à de la fuite en avant , mais elles elles le savent .


  9. Michel Ickx Le 08 novembre 2014 à 19h03
    Afficher/Masquer

    Un site très intéressant mais en Anglais. Un travail de longue haleine sur la récupération de la création monétaire par les trésors publics. Il semblerait qu’un haut dirigeant de la Banque d’Angleterre ait montré son intérêt pour cette question essentielle. L’equipe de Postive Money écrit à tous les membres du Parlement pour vérifier leur connaissances sur la monnaie et constate leur ignorance absolue. Elle cherche à les éduquer en la matière.

    http://www.positivemoney.org/

    Jedois rechercher un mail récent sur ce point.


  10. coinfinger Le 08 novembre 2014 à 19h12
    Afficher/Masquer

    Y a aussi le gaz de schiste , question foi , mais là c’est Protestant , le foncier autour des puits descent vers le zéro absolu .


    • Franck Le 08 novembre 2014 à 19h25
      Afficher/Masquer

      Allez aux USA, là ou ils font en ce moment l’extraction du gaz de schiste. Et revenez quand vous aurez bien compris que cela ne dure pas 2 ans pour chaque site, mais que la pollution chimique, elle y restera pour des décennies, si elle ne tue pas complètement la nature aux alentours avant…


  11. Franck Le 08 novembre 2014 à 19h22
    Afficher/Masquer

    N’attendons pas. On fait tout ce qu’il a dit, car c’est du simple bon sens…


  12. Michel Ickx Le 08 novembre 2014 à 19h37
    Afficher/Masquer

    J’ai retrouvé ceci:
    4) More from the Blog

    It’s official! Economics students are being misinformed, says Bank of England

    C’est officiel les étudiants en économie reçoivent une fausse information

    Positive Money’s Chief Economist leaves as Bank of England now knows where money comes from

    L’économiste principal de Positive Money se retire maintenant que la Banque d’Angleterre sait maintenant d’où vient la monnaie

    The Bank of England dismisses the ‘money multiplier’ theory

    La Banque d’Angleterre abandonne la théorie quantitative de la monnaie (Effet mutiplicateur du crédit)

    Building a movement for change (A Report of Positive Money’s 2014 Conference)

    Construire un mouvement pour le changement (Un rapport sur la Conférence “Positive Money 2014)

    Will Green Party in Ireland pass full reserve banking motion?

    Le parti des Vers en Irlande présentera-t-il une motion sur la réserve bancaire à 100%?

    Adair Turner on the Politics of Finance on BBC Radio 4

    Adair Turner sur les politiques de financement sur BBC 4


  13. Michel Ickx Le 08 novembre 2014 à 19h50
    Afficher/Masquer

    Un débat au parlement britanique sur la politique monétaire le 20 novembre prochain. Le Collectif Positive Money recueille des opinions.
    http://www.positivemoney.org/get-involved/email-your-mp/

    On ne doit pas s’attendre à changements brusques, mais on aborde enfin des sujets tabous au sommet de la pyramide.


  14. skio Le 08 novembre 2014 à 21h21
    Afficher/Masquer

    l’euro n’a jamais été une monnaie unique :Le discours de gael giraud certes brillant , mais en conclusion son orientation européiste ,
    En bon jésuite de l’ église catholique , est évidente , il oublie’ de signaler qu’il n’y a aucunes
    Possibilités de changer l’europe sans changer les traités à l’unanimité , cad accord des 28
    Pays.
    Il oublie aussi de signaler qu’après 1945 deux puissances se sont très activées pour la construction
    Européenne : LE VATICAN , et les USA . Allant dans le même sens jusqu’à ce que la notion d’europe chrétienne soit abandonnée officiellement par BRUXELLES.
    De même qu’il oublie de signaler pour la dérégulation l’action de j;delors et la directive de son chef de cabinet PASCAL LAMY 88/361/EEC disant:
    « la complète libéralisation des capitaux entre les états de l’union et AVEC LES PAYS TIERS. « 
    Les pays tiers signifient , la mort des états et de » leurs économies nationales.

    Quand à l’hebdo Marianne elle n’a jamais intervieuwée un des grands spécialistes de la question,

    FRANCOIS ASSELINEAU , et ne lui a accordé aucune tribune , a croire que les actionnaires de
    Marianne servent de soutien à l’oligarchie néolibérale qui se donne bonne conscience en sortant

    Des interview qui restent malgrés tout dans le cadre de l’oligarchie néolibérale.

    De la fumée pour voiler la réalité!!!

    L’euro n’est pas une monnaie unique mais une monnaie commune depuis toujours

    L’euro monnaie monnaie unique ? Monnaie commune ?
    http://www.youtube.com/watch?v=7nHnHtC362s

    L’europe vaticane / l’europe amériCAINE
    http://www.youtube.com/watch?v=IpeD3qJsgDw


    • olivier69 Le 09 novembre 2014 à 04h13
      Afficher/Masquer

      Bonsoir Skio,
      Vous cherchez la perfection ou la division ? C’est à se demander…
      Si il y a des commentaires à ajouter, nous sommes justement ici pour le faire avec l’art et la manière. Mais en aucun cas, nous devons détourner sa démarche d’informations pour des considérations personnelles. C’est donc une critique sur la quantité du contenu lui même ? Certes, vous jugez la qualité d’après une notion quantitative de l’information, mais n’êtes-vous pas un tantinet excessif à la vue de la portée de son message ?
      Cdlt
      ps : Vous nous donnez l’impression de viser une cible en particulier par interpolation.


      • TC Le 09 novembre 2014 à 17h50
        Afficher/Masquer

        @ Olivier69 : Skio exprime simplement une réalité, beaucoup d’intellectuels, d’universitaires, d’économistes et journalistes qui se disent de gauche, feignent de ne pas comprendre (je ne peux croire moi aussi qu’ils ne soient pas suffisamment intelligents pour ça !) que « changer l’Europe » est impossible puisque cela nécessite que les 28 pays se remettent autour d’une table et là, chacun d’eux n’hésiterait pas à donner SA vision de l’Union Européenne.

        Dans une interview datée d’avant les élections présidentielles de 2007, Hubert Védrine (qui n’est pas un nain en diplomatie) le reconnaissait volontiers : « …Renégocier est impossible. Je ne peux imaginer que les vingt-cinq gouvernements prennent le risque de relancer un processus aussi aléatoire. C’est là où les partisans du «non» se trompaient complètement : si une renégociation très improbable devait avoir lieu, elle ne porterait pas sur les questions sociales au sens français du terme ! Tout le monde alors remettrait ses exigences sur la table et, si jamais il devait y avoir des négociations sociales, nous serions minoritaires. »

        Non seulement, tous ces pseudo-gens de gauche qui ont voix au chapitre dans les médias mentent effrontément en faisant miroiter aux électeurs de gauche qu’il est possible de changer l’UE mais de surcroît, ils se gardent bien d’expliquer le fait que l’UE est orientée selon le modèle libéral anglo-saxon et pas un autre, puisque la construction européenne n’a pas germée dans l’esprit de quelques Français idéalistes – comme on voudrait nous le faire croire – mais plutôt dans celui de dirigeants américains particulièrement intéressés. De Gaulle ne s’y était d’ailleurs pas trompé et on comprend à qui il faisait allusion quand il disait dans son discours du 15 mai 1962 : “Dans cette Europe intégrée, il n’y aurait plus d’Europe et le fédérateur serait extérieur…”

        On se demande bien qui cherche à diviser : ceux qui exposent les réalités pour tenter d’éclairer les gens ou ceux qui les cachent pour les manipuler !


      • skio Le 10 novembre 2014 à 21h02
        Afficher/Masquer

        J’avais omis de préciser que gael Giraud avait aussi de oublié que la France se fait voler 7MDS € /AN

        Par la commission de Bruxelles ,et qu’ en sortant de l’UE , nous les récupérerions ,

        Ce qui serait une aubaine pour le bâtiment et autres ….

        http://www.youtube.com/watch?v=KP1DfDnVKQQ&list=UUf9dEiQAcHb25GTgFX-cfQg

        Nous ne sommes pas à l’université et il n’ya pas de promo ,

        Et je ne suis pas certain que vous ayez visionné les vidéos que je vs ais proposées .

        cdlt


        • olivier69 Le 11 novembre 2014 à 22h14
          Afficher/Masquer

          Bonsoir skio,
          Avez-vous compris mon message ? Relisez le…..
          Premièrement, vous attaquez l’homme. Ce qui ne vous rend pas davantage crédible. Deuxièmement, je connais les vidéo de mr Asselineau que je respecte. Et troisièmement, je vous redis que le vatican (même si il y a des choses à dire) n’est pas la cause. Ce qui vous a échappé (les majuscules de votre post sont explicites)…..
          Conclusion : Je vous propose de regarder l’histoire économique dans son ensemble ainsi que l’histoire des US afin que vous puissiez faire le lien entre la laïcité et vos dénonciations. Vous reprochez donc à mr Graud, une conduite que vous appliquez vous-même ?
          Cdlt


          • skio Le 12 novembre 2014 à 17h24
            Afficher/Masquer

            Bonsoir olivier 69
            Avez-vous bien compris le mien ?

            Il ne s’agit ni d’une attaque personnelle vis-à-vis de l’orateur , qui par ailleurs est brillant ,

            Ni contre le vatican , qui n’est plus l’un des soutiens essentiels jusqu’à peu de la construction

            De bruxelles.

            Ia cause manipulatrice , elle a été exposée maintes fois et nous la connaissons , nous connaissons aussi

            Ses complicités , celles qui apparaissent très peu .

            Dans ces enjeux géostratégique il n’est pas question de laiques où de religieux,

            Si ce n’est quand un étât , qui est religieux , demande à ses membres et représentants , de soutenir

            Son action diplomatique, ce qui est tout a fait concevable .

            Mais , cette action menée de pair avec d’autres états , plus puissants que lui , se trouve contraire

            Aux intérêts vitaux de mon pays qui est la France , afin de l’inclure dans le glacis géostratégique,

            Américain , appelé union européenne .

            D’où divergence de fond avec l’orateur qui pense réformer l‘UE, alors que j’en demande la sortie,

            Mais aussi de l’euro et de l’otan .

            Mes analyses économiques , géostratégiques, sociales mondiales m’ont amenées à ces conclusions , M. FRANCOIS .ASSELINEAU ,Aussi , donc je suis en accord avec son discours,et ses analyses,

            Mais tout a fait à l’opposé de la personne que vous défendez et qui a fait cet exposé .

            Ce n’est pas une question de personne ,de laicité où de montrer du doigt un étât religieux mais une question de choix de civilisation ,
            Sortir de l’union européenne , de l’euro , et de l’otan. Retrouver notre souveraineté et notre dignité
            De grand pays libre.

            cdlt


            • olivier69 Le 12 novembre 2014 à 19h00
              Afficher/Masquer

              Bonsoir skio,
              Merci pour la clarté, Cette fois-ci, je ne peux qu’approuver votre post qui est relativement plus modéré et très sensé.. Mr Asselineau se bat pour rétablir les vérités et éveiller les français (responsabiliser). Il est respectable (je suis ses interventions)…..
              Cdlt
              ps : aidons notre pays, il nous le rendra…. 🙂


    • olivier69 Le 10 novembre 2014 à 14h14
      Afficher/Masquer

      Bonjour skio et TC,
      C’est plus facile que de contester les laïcs (paganisme), les origines du mondialiste, et autres petites combines dans l’ombre….Alors, ce sont des personnalités du Vatican qui se retrouvent à des postes clés notamment dans la finance et la politique ? Par ailleurs, lorsque l’on définit comme vous le faites « américaine » ou « vaticane », il faut lire quoi et comment : un peuple, et des fidèles ? 🙂
      Ah et bé, on ne dénonce plus ? Une crainte, un objectif ? On stigmatise alors à l ’emporte pièce….

      Pourquoi vous ne lui demandez pas non plus en direct, de dénoncer les accords de 1913 concernant la FED (et les origines sociologiques de ses représentants) , ou encore le statut particulier des US depuis leur fausse « indépendance », et puis également Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, ? Ou encore les dessous de la révolution française (financées peut-être aussi par l’église vaticane ou les ricains ?) ?…….

      Donc, la promo d’Asselineau est malheureusement entachée par votre méthode très personnelle (cela explique peut-être aussi une partie de son 0%). Je ne suis pas certain qu’au final, cela lui rend réellement service.
      Cdlt


  15. niethil Le 08 novembre 2014 à 22h39
    Afficher/Masquer

    Je confirme la très bonne qualité de l’Imposture Économique de Steve Keen. Même si le bouquin peut nécessiter plusieurs relectures pour ceux qui n’ont pas un bagage mathématique (malgré de gros efforts qui rendent l’ensemble tout de même relativement accessible), il s’agit d’un très bon exposé de la montagne d’incohérence et d’illogisme qu’est la TEG.


  16. yoananda Le 08 novembre 2014 à 23h05
    Afficher/Masquer

    La course à la dérégulation est l’exact, EXACT, symétrique de la course au protectionnisme d’il y a 100 ans …
    Et donc… l’aboutissement sera exactement le même !!!


  17. LAD Le 09 novembre 2014 à 02h15
    Afficher/Masquer

    Bonne analyse. C’est rassurant de voir qu’il y en a des bons au CNRS. Et contrairement à ce qu’il dit, la prise de conscience de la situation économique (appel a un Glass Steagall etc …) est beaucoup plus importante mais pas du tout relayer et date de plus de + de 10 ans.


  18. vérité2014 Le 09 novembre 2014 à 03h02
    Afficher/Masquer
  19. Bob Le 09 novembre 2014 à 07h22
    Afficher/Masquer

    Contrairement à ce que dit Gael Giraud, la sortie de l’euro ne ruinerait pas les banques. En effet, selon Sapir, les 3/4 des dettes des banques sont en droit français. Et si elles ont 1/4 de dettes qui poseraient problème, elles détiennent également des créances en euros qui compenseraient. Le coût final serait donc marginal.


  20. RGT Le 09 novembre 2014 à 10h12
    Afficher/Masquer

    J’ai écouté avec attention Gaël Giraud et il cite de nombreux économistes qui tirent la sonnette d’alarme. C’est bien.

    Par contre, il ne cite que des économistes anglo-saxons et ne cite aucun des économistes français qui nous alertent sur ce sujet, Jacques Sapir entre autres.

    L’impression que je ressens à l’issue de cette interview est assez mitigée : Il dénonce la finance (anglo-saxone) mais ne se réfère qu’à des économistes issus de ce système…

    Je pense (ça ne regarde que moi) qu’il devrait aussi analyser les théories de certaines personnes compétentes d’origines culturelles plus variées.


    • reneegate Le 09 novembre 2014 à 11h53
      Afficher/Masquer

      Vous avez parfaitement raison, j’ai aussi remarqué qu’il s’évertuait à ne pas citer Frédéric Lordon qui est un de ceux qui ont proposé et approfondi la solution de l’Euro monnaie commune. Son historiographie est très souple aussi vis à vis des interventions américaines après la WWII


      • Christophe Vieren Le 09 novembre 2014 à 16h33
        Afficher/Masquer

        Il me semble que l’interviewer cite Lordon et que Giraud répond “il a raison”.


  21. reneegate Le 09 novembre 2014 à 12h35
    Afficher/Masquer

    Voilà la liste des politiques “européens” financés par les US que Guiraud “semble” ne pas connaitre :
    https://www.youtube.com/watch?v=1Atyvt9TlcQ#t=306


    • 1direct Le 09 novembre 2014 à 16h09
      Afficher/Masquer

      Bonjour à tous,
      je me souviens d’avoir vu une vidéo d’un économiste (désolé trou de mémoire! Il faudrait que je la retrouve.) comme quoi l’intérêt des USA étaient/est que l’Union Européenne se fasse. Qu’elle (l’U.E) se fasse à leur idée.
      L’idée principale est que plus il y aura d’adhérent plus cela devra ingérable (surtout avec un vote à l’unanimité) et donc plus les USA pourront continuer à imposer une économie à leur vision, à leur avantage (et pas que l’économie). L’intervenant utilisait la métaphore des copropriétés.
      A 28 adhérents je crois que nous pouvons dire que l’objectif est atteint.
      D’ailleurs dans ce sens, dans l’émission ” L’Angle éco” sur France 2, l’un des intervenants disait qu’il faut (pour ceux qui veulent continuer l’U.E. 😉 ) réduire le nombre des pays ou, en gros, faire “2 U.E.” (Sud et Nord pour faire simple).
      En simplifiant les USA ont réussi.
      L’U.E. est ingérable en l’état.
      “Heureusement” (sic) que, avec la complicité des USA, l’Allemagne s’est imposé, directement ou indirectement, comme la chef de l’U.E. . La décisionnaire qui met tout le monde au pas.


      • 1direct Le 09 novembre 2014 à 16h16
        Afficher/Masquer

        D’ailleurs il a même était dit que les USA l’on en parti fait car sinon, vu les évolutions des économies, dés les années 80 le PIB de l’Europe et ses productions aurait dépassé celui des USA. Ce à quoi les USA ce refusait.
        Vrai ou faux? Je ne sais pas.


        • 1direct Le 09 novembre 2014 à 16h27
          Afficher/Masquer

          Autre aspect auquel les USA ne s’attendaient pas est que l’Allemagne, devenu ce qu’elle est, se permet (l’effronté 🙂 ) de lui tenir tête voire d’ignorer ses “propositions” et “avis” lorsque les intérêts de l’Allemagne sont en jeux.
          Dommage qu’elle (l’Allemagne) soit si “souple” lorsqu’il s’agit des intérêt de la majorité des autres pays de l’U.E. .
          Cela dit, personnellement, autant je comprends que l’Allemagne (comme la G.B.) défende/préserve ses intérêts autant je trouve inacceptable que les gouvernants français n’en fassent pas autant pour notre pays.
          Il est vrai que les “biens-pensants” s’offusqueraient, s’insurgeraient …
          ( Je n’irai pas plus loin car je deviendrai … “désagréable” … et me ferai … “modérer”)


  22. Air One Le 09 novembre 2014 à 12h54
    Afficher/Masquer

    Entretien pas inintéressant mais un passage m’a fait sursauter quand Gaël Giraud explique que les régulateurs européens sont moins efficaces et vigilants qu’aux USA où deux banques ont été sanctionnées pour des activités frauduleuses.
    Primo, ces banques ont accepté de payer une amende pour éviter le procès, autant dire que si elles ont accepté le deal, c’est qu’elles sont sûrement gagnantes quant au ratio gains/perte.
    Deuxio, les deux banques citées sont – comme par hasard – deux établissements européens et OB lui-même dans une émission sur BFM avait donné sa position en expliquant que ces sanctions étaient une mauvaise farce purement politique !
    Il suffit de voir comment l’administration OBAMA a été noyautée par la finance pour comprendre que le changement c’est pas maintenant, ni plus tard.


    • reneegate Le 09 novembre 2014 à 14h07
      Afficher/Masquer

      oui ces interventions ambiguës (comme indiqué dans de nombreux commentaires) sont finalement dangereuses, car elles colportent d’autres présupposés derrière ceux qu’elles dénoncent et qui ne sont pas moindre. Ici c’est une dédiabolisation des US systématique chez Guirot. Pas étonnant qu’il peine à citer F. Lordon et c’est d’ailleurs tout à l’honneur de ce dernier.


  23. ril Le 09 novembre 2014 à 14h53
    Afficher/Masquer

    On s’attend par exemple qu’ils aient intégré le rôle de la monnaie. Or, quasiment toutes les démonstrations économiques partent de l’hypothèse absurde que l’argent est simplement un « voile » qui obscurcit plus ou moins l’échange des marchandises physiques entre l’acheteur et le vendeur. Ils oublient donc les banques, la dette et la monnaie ! Pas mal, non ? Les conséquences de cet oubli sont redoutables.
    C’est la principale raison pour laquelle la très grande majorité, voire la quasi-unanimité, des économistes n’ont pas vu arriver la crise de 2008.

    http://www.marianne.net/L-imposture-economique-ca-continue%C2%A0_a242530.html


  24. Guadet Le 10 novembre 2014 à 00h03
    Afficher/Masquer

    Ce que dit M. Giraud me semble bien sauf une chose : il croit à une croissance verte, ce qui a été dénoncé par les vrais écologistes et les objecteurs de croissance.
    Les travaux d’isolation qu’il promeut n’ont pas de bons résultats écologiques. La consommation d’énergie baisse peu, les gens préférant profiter de la hausse de température, alors que l’impact écologique de ces travaux est très important. Rappelons que l’industrie du bâtiment est la plus polluante en France.


    • olivier69 Le 10 novembre 2014 à 12h29
      Afficher/Masquer

      Mr Guadet,
      Premièrement, il parle d’investissements publiques et non privés.
      Mais sous quels critères le bâtiment plus qu’une autre industrie ? Encore une info diffusée par le “mainstream”….Que tout ne soit pas roses, oui, mais si vous écoutez les écolo (qui n’en sont pas), demain, vous trouverez le gaz de schistes et les OGM plus sains aussi !
      L’isolation d’une maison, pas rentable ? Pourquoi pas dormir dehors lorsque j’entends ce type d’informations…..Ce n’est qu’un moyen d’enfumage supplémentaire pour détourner notre attention sur les vrais problèmes des autres industries. Où trouvez-vous pratiquement le plus de PME face aux autres marchés conquis par les multinationales ?
      Parce que comparativement les industries du pétrole saines (cf plastiques) ? L’agriculture saine ? Le transport sain ? La chimie saine ? Savez-vous d’où vient par exemple le mercure qui se trouve dans nos eaux du robinet ?
      Toutes les externalités ne sont pas prises en compte dans la plupart des analyses pour des raisons financières alors la valeur de la comparaison et le “rappelons” ?
      Cdlt


Charte de modérations des commentaires