Les Crises Les Crises
25.janvier.201525.1.2015 // Les Crises

Bondy Blog Café – Spécial Charlie Hebdo

Merci 0
J'envoie

Belle émission. Je trouve qu’il y a beaucoup de finesse souvent chez ces jeunes – plus que dans la plupart des médiocraties…

Suite aux attentats le Bondy Blog Café a tenu à faire une émission spéciale Charlie Hebdo, dans laquelle Edwy Plenel, co-fondateur et président de Médiapart, Nacer Kettane, président de radio Beur Fm et Plantu, dessinateur de presse et caricaturiste, ont été invité à répondre aux réactions et questions des blogueurs.

Commentaire recommandé

Alban // 25.01.2015 à 13h50

Bonjour Olivier,
je suis ce blog depuis bientôt 1ans et demi. Je suis très content de la structuration logique de vos interventions, du ton de vos commentaires dans les articles de reprises, de votre humanisme que vous voulez authentique, des contributions de lecteurs (sauf les trolls qu’on reconnaît en un clin d’oeil). Je visite ce site régulièrement depuis un an et pourtant c’est ici mon premier commentaire. Pourquoi? La suite vous dira le reste. Mais en tout cas, je vous remercie d’avoir publier cette vidéo. Cela permet de connaître l’angle de vue du Bondy Blog.

Je viens en banlieue parisienne depuis 10 maintenant. J’habite pas loin de Bondy justement. Je me sens concerner par l’instruction et le chômage des jeunes.

Dans l’émission que je viens de regarder en entier, je suis rester sur ma faim car même si les blogueurs du Bondy savent mieux parler que le jeune de banlieu moyen, je n’ai pas senti de la maturité dans les questions qu’ils posent. Plus que ça, j’ai senti du paternalisme à plusieurs reprises ( voir l’intervention de M. Leclerc à la fin). En quoi est-ce que c’est gênant? Parce que ça empêche de mettre cartes sur tables.

Deuxième chose, les apprentis journalistes que sont ces jeunes ne font que répéter le même schéma que leurs ainés dans les rédactions de grandes chaînes de télé. Jolies phrases pour meubler le propos mais les vraies questions ne viennent pas. Une question essentielle que j’attendais : C’est quoi la république? C’est quoi le terrorisme?

Parce que pour moi, la république est schizophrène envers ces jeunes.

On devrait être contre le terrorisme avec autant de cohérence comme quand on est humaniste. C’est à dire que partout le même discours et la même position. De la même façon, qu’on dise jesuischarlie pour l’assassinat de 7 personnes, de la même façon il faudrait se dire jesuisirakien, jesuischretienmahonite, jesuismusulman, jesuisenfantpalestien….

J’espère que vous aurez compris mon commentaire.

Merci.

17 réactions et commentaires

  • madeleine // 25.01.2015 à 07h29

    l’espoir viendra de ces jeunes et de la pédagogie que vive la raison !

      +6

    Alerter
  • purefrancophone // 25.01.2015 à 08h57

    Excellente émission .
    Plantu: “Parler c’est aussi savoir écouter ce que dit l’autre et lui laisser finir sa phrase” ! Très juste
    Il y a une longue liste d’interviewer (je ne dis pas journalistes ) qui se comportent en procureur ; c’est insupportable .
    Parler des chaines infos et des réseaux sociaux comme ils le font , ils ont compris beaucoup de choses .C’est rassurant
    Ils sont très bons dans leur analyse des évènements .
    Oui ,ces jeunes respirent l’espoir !!!

      +5

    Alerter
  • Dany // 25.01.2015 à 09h10

    Merci pour cette excellente émission.

    J’ai été très impressionnée par la maturité et le justesse d’analyse de ces jeunes.

      +3

    Alerter
  • Patrick Luder // 25.01.2015 à 09h38

    Bravo les jeunes, l’avenir vous appartiens … prenez-en possession et gérez-le tant que votre esprit reste “jeune”, vous ne pouvez que faire mieux que vos prédécesseurs ;o)

      +2

    Alerter
    • brin2cosettes // 25.01.2015 à 11h39

      bien sur l’avenir appartienT (en théorie) aux jeunes mais est-ce vraiment le cas…je les voie plus comme tributaires du (ou des) passé(s) des anciennes générations et de leurs ainés. En effet, c’est aussi le passé qui détermine ce que sera le futur et en définira les limites (notamment des libertés). Comment faire mieux avec moins de liberté ? bon courage les jeunes…

        +1

      Alerter
    • boduos // 25.01.2015 à 21h24

      ces jeunes me comblent et sont beaucoup plus avisés que je l’imaginais.
      Plantu survit au monde grâce à ses œillères de dessinateur ,Plenel a toujours l’indignation un peu sélective,ce qui me fais supposer que le logiciel est orienté.
      Nasser de beur FM a mille fois raison de s’interroger sur l’espérance,le rêve,le cap qu’on pourrait mettre en perspective a la jeunesse( autre chose que le coupé z4 du dealer).
      là,c’est la vraie question mais il risque d’être déçu,Nasser : un cap,une espérance suppose une logique ,une discipline,des règles du jeu pour l’atteindre et ça ,c’est contraire au zapping,au bougisme , au provisoire installé au cœur du “système”, contraire a l’obsolescence programmée appliquée aux objets et tout autant aux valeurs,aux idées….
      battez vous les jeunes!

        +0

      Alerter
  • yolive // 25.01.2015 à 09h46

    On devrait ressortir ” De l’horrible danger de la lecture” de Voltaire et le remettre au goût du jour.

      +0

    Alerter
  • Rose du sud // 25.01.2015 à 10h43

    Utopie?
    Puissent ces jeunes réaliser malgré le toujours PUNIR de nos gouvernants, la “cité” harmonieuse de Charles Péguy qui souhaitait à la fin du 19ème siècle que dans une cité, il n’y ait plus d’exclus par la misère.
    Il disait aussi que la Fraternité est le plus beau des sentiments et qu’il a toujours existé en cas de malheurs. Il est nettement supérieur à cette solidarité mise à toutes les sauces et qui n’est qu’une solidarité pour son propre camp.
    Vive la Fraternité entre tous les humains, que représente la jeunesse qui rêve d’Espoir.!
    Cette jeunesse là je la soutiens! Celle qui met son ENERGIE dans le positif et non dans le négatif comme ceux qui ne vivent plus que dans le désespoir.

      +5

    Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 25.01.2015 à 12h11

    E comme espoir , non les jeunes l’espoir c’est de la merde c’est l’arme absolue du puissant , du gourou, de n’importe quel salopard qui veux vous maniputer . les pauvres malheureux qui ont commis ces actes avaient l’espoir du paradis …ils auraient pu se servir de leurs armes pour taper place vendome ou banque de france et se la couler douce sur une plage a coté de rockefeller ou valls , mais en l’argent ils ne croyaient plus et comment peut on y croire en voyant ce qu’ils font au nom de l’argent…malheureusement ils croyaient en l’homme et sa capacité a analyser , là où ils se sont plantés c’est dans l’énoncé

      +1

    Alerter
  • Alban // 25.01.2015 à 13h50

    Bonjour Olivier,
    je suis ce blog depuis bientôt 1ans et demi. Je suis très content de la structuration logique de vos interventions, du ton de vos commentaires dans les articles de reprises, de votre humanisme que vous voulez authentique, des contributions de lecteurs (sauf les trolls qu’on reconnaît en un clin d’oeil). Je visite ce site régulièrement depuis un an et pourtant c’est ici mon premier commentaire. Pourquoi? La suite vous dira le reste. Mais en tout cas, je vous remercie d’avoir publier cette vidéo. Cela permet de connaître l’angle de vue du Bondy Blog.

    Je viens en banlieue parisienne depuis 10 maintenant. J’habite pas loin de Bondy justement. Je me sens concerner par l’instruction et le chômage des jeunes.

    Dans l’émission que je viens de regarder en entier, je suis rester sur ma faim car même si les blogueurs du Bondy savent mieux parler que le jeune de banlieu moyen, je n’ai pas senti de la maturité dans les questions qu’ils posent. Plus que ça, j’ai senti du paternalisme à plusieurs reprises ( voir l’intervention de M. Leclerc à la fin). En quoi est-ce que c’est gênant? Parce que ça empêche de mettre cartes sur tables.

    Deuxième chose, les apprentis journalistes que sont ces jeunes ne font que répéter le même schéma que leurs ainés dans les rédactions de grandes chaînes de télé. Jolies phrases pour meubler le propos mais les vraies questions ne viennent pas. Une question essentielle que j’attendais : C’est quoi la république? C’est quoi le terrorisme?

    Parce que pour moi, la république est schizophrène envers ces jeunes.

    On devrait être contre le terrorisme avec autant de cohérence comme quand on est humaniste. C’est à dire que partout le même discours et la même position. De la même façon, qu’on dise jesuischarlie pour l’assassinat de 7 personnes, de la même façon il faudrait se dire jesuisirakien, jesuischretienmahonite, jesuismusulman, jesuisenfantpalestien….

    J’espère que vous aurez compris mon commentaire.

    Merci.

      +6

    Alerter
  • pascale // 25.01.2015 à 20h15

    “Les jeunes des quartiers ne se reconnaissent pas dans la République”
    “La Répubique ne les considère pas”
    “La République ne fat rien pour eux””
    Ils croient qu’ils sont les seuls?
    Nombrilisme et misérabilisme sont les deux moteurs de la dissoution de la France.

      +1

    Alerter
    • boduos // 25.01.2015 à 21h35

      @pascale
      pas que les jeunes des quartiers,je dirais même davantage les jeunes de la ruralité sont encore plus marginalisés par l’économie .
      nombrilisme ….peut être pas tant que cela mais une France à deux et bientôt trois vitesses ,qui peut le nier?

        +2

      Alerter
  • boduos // 25.01.2015 à 21h29

    Mbe@
    tu as du zappé quelque chose ou une remarque trop pertinente a ton gout dans la bouche d’un jeune de banlieue ne passe pas mais je t’en prie,développe plus précisément ..

      +0

    Alerter
  • theuric // 25.01.2015 à 22h44

    Quels sont, à de rares exceptions près, ces discutions de bancs d’école?
    Ça fait plus de trente ans que nous entendons les mêmes.
    Je vous avoue que moi-même les aie tenu, ce qui me fais entendre un drôle d’écho de mes propos passés.

      +1

    Alerter
  • Jean // 26.01.2015 à 13h29

    Autant j’ai apprécié les paroles des jeunes, mais les confronter à des spécialistes des grands médias, ça devient vite de la langue de bois, sans débat réel.

    Exemple Plantu à la trente-troisième minute.

      +2

    Alerter
  • mistermask // 28.01.2015 à 13h54

    J’aime les notions évoquées et mises en valeur.

    j’aime plus encore la réflexion.

    je déteste la niaiserie larmoyante prémachée…

    Par pitié qu’on arrête de victimiser la banlieue. Je suis né en banlieue, fils d’ouvrier “banlieuzard”, j’ai fréquenté et je fréquente toujours des habitants de cités depuis tout petit, j’ai fait mes classes en lycée ZEP.
    En banlieue c’est bourré d’écoles, d’éducateurs, de structures d’accueil et de flics.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications