Les Crises Les Crises
25.janvier.201525.1.2015 // Les Crises

[Reprise] Les régimes islamiques de la planète ne menacent l’Occident que depuis que l’Occident les menace, par Michel Onfray

Merci 0
J'envoie

Papier intéressant – sauf pour le titre, avec lequel je suis en désaccord…

Mercredi 7 janvier 2015 : Notre 11 Septembre Par Michel Onfray

– Il est 11h50 ce mercredi 7 janvier 2015 quand arrive sur l’écran de mon portable cette information qu’une fusillade a lieu dans les locaux de Charlie-Hebdo. Je n’en sais pas plus, mais que des tirs nourris aient lieu dans la rédaction d’un journal est de toute façon une catastrophe annoncée.

Au fur et à mesure, j’apprends avec consternation l’étendue des dégâts ! Cabu, Charb, Wolinski, Tignous, Bernard Maris… On annonce dix morts, deux policiers, des blessés en nombre, « une boucherie » est-il dit… A 12h50, j’ai tweeté « Mercredi 7 janvier 2015 : notre 11 septembre », car je crois en effet qu’il y aura un avant et un après. Les choses ne font que commencer.

Charlie-Hebdo est, avec Siné-Hebdo ou le Canard Enchainé, l’honneur de la presse : car un journal satirique, et il m’arrive d’en faire régulièrement les frais, n’épargne rien ni personne, et c’est tant mieux. Ce sont des supports libres parce qu’ils vivent de la fidélité de leurs lecteurs. Sans publicité, ils n’ont aucun riche annonceur à ménager, aucun actionnaire à flatter, aucun propriétaire milliardaire à satisfaire. Ils ne roulent pour aucun parti, aucune école, aucune chapelle : au sens étymologique, ils sont libertaires.

Sur les religions en général, et l’islam en particulier, cette presse dit tout haut avec humour, ironie ou cynisme, ce que beaucoup pensent tout bas. La satire leur permet de dire ce que le politiquement correct de notre époque interdit de faire savoir. En ouvrant les pages du journal, on pouvait se lâcher et rire d’autant plus joyeusement que, sur les questions de religion, dans le restant de la presse, on peut crucifier le chrétien, c’est même plutôt bien porté, mais il faut épargner les rabbins et les imams. A Charlie, la soutane, la kippa et la burka sont également moquées – faudra-t-il écrire étaient ?

Rivé devant ma télévision, sidéré, je prends des notes. J’assiste à un raccourci de ce qui fait notre époque : avant 13.00, un journaliste égyptien parle à i-télé, il précise avec fermeté qu’on va encore mettre tout cela sur le dos des musulmans ! Même à cette heure, l’attentat ayant lieu à Charlie, le journal qui a publié les « caricatures » de Mahomet et qui est menacé pour cela depuis des années, je vois mal comment on pourrait incriminer Raël ou les Véganes ! Mais, déjà pointe l’insulte islamophobe contre quiconque va affirmer que le réel a eu lieu !

Les éléments de langage probablement fournis par les communicants de l’Elysée invitent à dépolitiser les attentats qui ont eu lieu avant Noël : des fous, des déséquilibrés, des dépressifs fortement alcoolisés au moment des faits. Même s’ils crient « Allah Akbar » avant d’égorger un policier, ça n’a rien à voir avec l’islam. Les familles des tueurs en rajoutent en protestant de la gentillesse de leur fiston criminel et l’on passe en boucle leur témoignage. Qui dit vrai ? Ainsi, pour prendre un exemple, Rue 89 parle de « l’attaque présentée (sic) comme terroriste (re-sic) » à Joué-lès-Tours… Dormez bonnes gens. Circulez, il n’y a rien à voir…

I-télé, 13h20. Une journaliste nous dit que François Hollande a précipitamment quitté l’Elysée et qu’on l’a vu « dévaler les escaliers en compagnie de son conseiller en communication » ! Je me frotte les yeux. Non pas le ministre de l’intérieur, ou le chef d’Etat major des Armées, non, mais Gaspar Gantzer – son conseiller en communication ! Hollande arrive sur place, il enfile des perles de rhétorique. Il repart. Dans la voiture, probable débriefing avec le conseiller en communication.

La dépêche de l’AFP tombe : l’un des tueurs a crié « Nous avons vengé le Prophète ». Plus tard, une vidéo passe en boucle et on entend très bien cette phrase. Le journaliste égyptien n’est plus là pour nous dire que ça n’a rien à voir avec l’islam, mais c’est ce que diront nombre d’autres personnes qui se succèdent à l’écran.

C’est d’ailleurs très exactement le propos de l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi. Pas un journaliste pour lui rappeler qu’en septembre 2012, lors de la parution des caricatures dansCharlie, ce fameux imam tout terrain et judicieusement judéo-compatible, avait trouvé l’attitude du journal « irresponsable »… Le même Hassen Chalghoumi se fend d’un : « Nous sommes les premières (sic) victimes » sur LCI à 14h17. En effet, les musulmans sont les premières victimes et passent avant Cabu, avant Charb, avant Wolinski, avant Tignous, avant Bernard Maris, avant les deux policiers, avant les blessés en nombre… Avant leurs familles, avant leurs enfants, avant leurs amis.

La litanie du ça n’a rien à voir avec l’islam continue. Droite et gauche confondues. Avec quoi alors ? Il n’est pas même possible de dire que ça a à voir avec un dévoiement de l’islam, avec une défiguration de l’islam, avec une fausse et mauvaise lecture de l’Islam ? Non : rien à voir on vous dit. C’est comme l’Etat islamique qui n’a tellement rien à voir avec l’Islam qu’il faut dire Daesh, parole de Fabius. Dès lors, l’Etat Islamique ne massacre pas puisque, comme la théorie du genre, ça n’existe pas ! Daesh on vous dit. Mais que veut dire Daesh ? C’est l’acronyme d’Etat islamique en arabe. Abracadabra…

La classe politique continue son show. Sarkozy intervient. Drapeau français, drapeau européen, fond bleu, nul sigle UMP : il se croit toujours président de la république ! Il invite à « éviter les amalgames » mais il ne dit pas avec quoi ! Malin…

14h21 sur LCI, Mélenchon intervient : « Le nom des meurtriers est connu : lâches, assassins » ! Tudieu, quel talent pour éviter… les amalgames ! Sarkozy verbigère : les criminels seront poursuivis, châtiés avec une extrême sévérité, il parle de fermeté absolue, de barbarie terroriste, de violence aveugle, il invite à ne pas céder. Les éléments de langage de tout politique qui n’a rien à dire et donne dans le compassionnel – c’est bon pour la cote dirait le conseiller en communication. Et puis, toujours la côte de popularité, on invite à l’unité nationale ! Bayrou, Julien Dray, etc, tous entonnent le même psaume.

LCI, 15h05, Emmanuelle Cosse secrétaire d’Europe Ecologie les Verts invite à … éviter l’amalgame. Mais on ne sait toujours pas avec quoi. Elle déplore l’absence de débats et déplore plus encore ceux qui veulent un débat pour savoir ce qu’il en est de l’amalgame ! ça sent le coup de pied de l’âne à Zemmour ou Finkielkraut ! Le Parti Socialiste dispose d’une riposte à la mesure de la boucherie : « une marche des républicains » ! En effet, c’est une réponse politique à la hauteur des évènements. Gageons que le président de la République, qui doit parler à 20.00, volera dans la même stratosphère politique.

Un bandeau défile en bas de mon écran : Marine Le Pen dénonce « un attentat terroriste commis par des fondamentalistes islamistes ». Pourquoi une fois de plus le personnel politique, suicidaire, lui laisse-t-il le monopole des mots justes sur des situations que tout le monde comprend ? C’est en effet « un attentat terroriste » et il a été effectivement perpétré « par des fondamentalistes islamistes ». Quiconque le dira désormais va passer pour un lepéniste ! Le musulman qui n’est pas fondamentaliste se trouve ainsi épargné, et c’est très bien ; on dit donc en quoi ça a à voir avec l’islam parce que ça en est la version radicale et armée, brutale et littérale ; on laisse entendre qu’il faut lutter contre cette formule-là et rassembler tous ceux qui sont contre, y compris les musulmans ; et on dit d’un attentat terroriste que c’est un attentat terroriste. Le succès de Marine Le Pen vient beaucoup du fait que, mises à part ses solutions dont je ne parle pas ici, elle est en matière de constats l’une des rares à dire que le réel a bien eu lieu. Hélas, j’aimerais que cette clarté sémantique soit aussi, et surtout, la richesse de la gauche.

Les commentaires tournent en boucle. Mêmes images, mêmes mots, mêmes derviches tourneurs. Pas d’amalgames, ça n’a rien à voir avec l’islam, actes barbares… Des manifestations s’annoncent dans toute la France. Je suis sollicité par des journalistes français, télés et radios, je suis en province, pas question d’aller à Paris. Entretiens avec deux journalistes italien, demande de Skype avec le Danemark, calage d’un direct avec la Suisse pour une heure de direct le lendemain matin à 7.00. La France regarde le monde : est-ce que Hollande va annoncer quelque chose qui soit à la hauteur ?

Les rues sont remplies. Besancenot est à la télévision. « Pas d’amalgames ou de récupération politicienne » dit-il. Mais aussi : « Rien à voir avec une quelconque idée religieuse ». Comme les autres hommes politiques. Les foules se constituent.

Sous mes fenêtres, à Caen, un immense ruban silencieux, immense, immense. Une foule considérable et silencieuse. Je suis au téléphone avec une journaliste de la Reppublica. Je regrette. J’aurais voulu être en bas, avec eux, dans la foule, anonyme, silencieuse et digne. Mais je m’imagine plus utile à répondre autant que faire se peut aux sollicitations qui ne cessent d’arriver par téléphone.

Je rêve un peu : j’imagine que Hollande va trouver dans cette épreuve terrible pour le pays matière à renverser son quinquennat en prenant des décisions majeures. Il en a le devoir, il en aurait le droit, il lui en faudrait l’audace, le courage. Il joue ce soir son nom dans l’Histoire.

20h00. Il annonce : journée de deuil national et drapeaux en berne, réunions avec les deux représentants des deux assemblées et les chefs de parti, minute de silence dans les administrations et une phrase que personne ne sculptera dans le marbre : « Rassemblons nous ! »…

Je pense au cadavre de Cabu, au cadavre de Charb, au cadavre de Wolinski, au cadavre de Tignous, au cadavre de Bernard Maris… A leurs cadavres ! A celui du policier abattu d’une balle dans la tête. A celui qui assurait la garde rapprochée de Charb. A celui de l’hôtesse d’accueil. Aux blessés entre la vie et la mort à l’hôpital. Je ne parviens pas à y croire.

Il y aura un avant et un après mercredi 7 janvier 2015. D’abord parce que ceux qui ont tué sont aguerris : l’opération commando a été redoutablement exécutée. Repérage, arrivée, méthode, interrogation sur les identités des journalistes, abattage, carnage, repli, couverture de l’un par l’autre, tir sur des policiers, l’un d’entre eux est à terre, les tueurs s’approchent, l’un tire une balle dans la tête, l’autre couvre le tireur, retour à la voiture, tranquillement, l’un d’entre eux prend une basket tombée à terre et la remet dans le véhicule, ils repartent, même pas sur les chapeaux de roue. Le policier de la BAC est mort ; il gagnait moins de 2000 euros ; il s’appelait Ahmed – lui aurait pu dire pourquoi ça n’a rien à voir. Cabu et les autres gisent dans leur sang. « On a vengé le prophète » dit l’un d’entre eux… Il ajoute : « On a tué Charlie ». Puis ils se perdent dans la nature…

Ces hommes sont des soldats, des guerriers : le déroulement de l’opération, sa préparation et son exécution, la façon de tenir leurs armes, l’harnachement de combat avec cagoule et magasin de munitions sur le thorax, le carton du tir groupé effectué avec une kalachnikov sur le pare-brise de la voiture de police, les changements de voitures, la disparition dans la mégapole, tout cela montre des gens qui ont appris le métier de la guerre.

Dès lors, ils continueront. Il n’est pas dans le genre de ces individus de prendre des vacances et de se fondre dans l’anonymat. Ils veulent tuer plus encore et mourir au combat, puisqu’ils pensent qu’ainsi, djihad oblige et paradis aidant, ils retrouveront le Prophète dans la foulée. Rien à voir avec l’islam, bien sûr.

Peut-on penser un peu l’événement et se défaire un tant soit peu de l’émotion, du pathos, du compassionnel qui ne mange pas de paix et dans lequel communient les tenants de l’unité nationale ? Il ne suffit pas de crier à la barbarie des tireurs du commando et d’affirmer que ces barbares attaquent notre civilisation pour se croire quittes !

Le matin même, aux informations de 7.00, j’apprenais que la France avait dépêché un sous marin nucléaire sur les côtes est de la Méditerranée, non loin de la Syrie. Nous sommes en guerre. Et cette guerre a été déclarée après le 11 septembre par le clan des Bush. Hormis l’épisode à saluer de Chirac refusant d’y aller, de Mitterrand à Hollande en passant par Sarkozy, nous avons bombardé des pays musulmans qui ne nous menaçaient pas directement : Irak, Afghanistan, Lybie, Mali, aujourd’hui l’Etat Islamique, et ce en faisant un nombre considérable de victimes musulmanes depuis des années. Voit-on où je veux en venir ?

Précisons. A qui peut-on faire croire qu’hier le régime des Talibans en Afghanistan, celui de Saddam Hussein en Irak ou de Kadhafi en Lybie, aujourd’hui celui des salafistes au Mali ou du califat de l’Etat Islamique menaçaient réellement la France avant que nous ne prenions l’initiative de les attaquer ? Que maintenant, depuis que nous avons pris l’initiative de les bombarder, ils ripostent, c’est, si l’on me permet cette mauvaise formule, de bonne guerre !

Mais l’on confond la cause et la conséquence : les régimes islamiques de la planète ne menacent concrètement l’Occident que depuis que l’Occident les menace. Et nous ne les menaçons que depuis que ces régimes aux sous-sols intéressants pour le consumérisme occidental ou aux territoires stratégiquement utiles pour le contrôle de la planète, manifestent leur volonté d’être souverains chez eux. Ils veulent vendre leur pétrole ou les produits de leurs sous-sols à leur prix et autoriser leurs bases à leurs seuls amis, ce qui est parfaitement légitime, le principe de la souveraineté des pays ne souffrant aucune exception.

Si les droits de l’homme étaient la véritable raison des attaques françaises aux côtés, comme par hasard, des Etats-Unis, pourquoi n’attaquerions nous pas les pays qui violent les droits de l’homme et le droit international ? Pourquoi ne pas bombarder la Chine ? Cuba ? L’Arabie Saoudite ? L’Iran ? Le Pakistan ? Le Qatar ? Ou même les Etats-Unis qui exécutent à tour de bras ? Il suffit de lire le rapport d’Amnesty International pour choisir ses cibles, elles ne manquent pas…

Les politiques qui n’ont d’idées qu’en fonction de leurs élections ou de leurs réélections n’ont pas pensé la guerre. Ils regardent les crédits de la défense et ils coupent pour faire des économies, mais ils n’ont aucune théorie en rapport avec le nouvel état des lieux. La géostratégie est le cadet de leur souci.

L’existence de l’URSS légitimait, disons-le ainsi, l’armement nucléaire pour l’équilibre des terreurs. L’ouvrage incontournable en matière de polémologie, De la guerre de Clausewitz, a théorisé les conflits qui relevaient de ce qu’il appelait la Grande Guerre : celle qui oppose deux Etats, deux nations, deux peuples. Il a également parlé, mais beaucoup moins, de la Petite Guerre : celle qu’on peut aussi appeler la guérilla.

Ce qui a eu lieu ce mercredi 7 janvier illustre parfaitement que notre Etat s’évertue à penser contre vents de guérilla et marées terroristes en terme de Grande Guerre : voilà pourquoi le chef de l’Etat, qui est aussi chef des armées, entre l’annonce du film à venir de Trierweiller et le prochain dîner avec Julie Gayet à soustraire au regard des paparazzis, lui qui est chef des Armées a décidé d’envoyer porte-avions et sous-marins en direction de la Syrie. Pour quoi faire dans un conflit fait de combats dans les rues ?

Pendant ce temps, emblématiques de la Petite Guerre, trois hommes peuvent, avec chacun une kalachnikov et un lot de trois voitures volées, décapiter un journal, mettre la France genoux, montrer notre pays saigné à la planète entière, décimer le génie du dessin satirique français et n’obtenir pour toute réponse du chef de l’Etat qu’un : « Rassemblons nous ! ». Je vois bien ce que nos dessinateurs assassinés auraient fait de cette palinodie d’Etat.

Juste après avoir appris cette information du sous-marin envoyé par Hollande dans les eaux non loin d’Israël ou du Liban, France-Inter invitait ce mercredi matin dans sa Matinale Michel Houellebecq pour Soumission. Plus personne n’ignore désormais que ce roman se déroule dans une France islamisée après un second mandat de Hollande. Le politiquement correct lui reprochait depuis plusieurs jours d’annoncer une guerre civile et une humoriste, c’est du moins ce que l’on dit d’elle, une certaine Nicole, a même ricoché plusieurs fois avant de dire que la guerre civile annoncée pour dans quinze ans, si elle devait arriver un jour, serait un pur produit de son roman ! Paf, trois heures plus tard, le roman futuriste de Houellebecq racontait notre présent. Mais c’est lui qui était responsable, bien sûr, de ce qui advenait.

Ce mercredi 7 janvier est un jour qui inaugure une ère nouvelle, hélas ! Quand les trois tueurs tomberont, soit dans leur sang, soit dans un panier à salade, trois autres se lèveront. Et quand ces trois là tomberont, trois autres à nouveau, etc. Ne nous est-il pas dit que plus de mille soldats revenus du front de l’Etat Islamique sont en état de marche guerrière sur le sol national ? On fait quoi maintenant ? Rappelez vous l’excellent film de Mathieu Kassowitz, La Haine : « Jusqu’ici, tout va bien ». Jusqu’au 7 janvier 2015, c’était vrai… Aujourd’hui, plus très sûr…

© Michel Onfray janvier 2015

 

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

FifiBrind_acier // 25.01.2015 à 07h56

Onfray me semble en pleine contradiction.
Mais la confusion des esprits n’est-elle pas la condition première du chaos recherché?
Il me semble qu’ Onfray est tombé en plein dans le bouillon et la marmite qu’on nous a proposé.

Il parle des régimes islamiques qui possèdent du gaz et du pétrole et qui veulent rester souverains.
Et de l’Occident, qui s’est lancé dans des guerres coloniales contre ces pays pour leur piquer leurs ressources énergétiques. Jusque là, rien à dire.

Associer les terroristes à ces pays souverains, devient un terrain glissant, puisqu’ils sont revendiqués par Al Quaïda et le Daesh, et pas du tout par les Etats souverains en question, qui auraient pourtant bien des raisons de s’énerver.

Ensuite, il centre tout sur les religions et sur l’ Islam, pain béni pour tous ceux qui justement veulent qu’on en reste à la surface des choses, et qu’on prenne les guerres de religions
pour les véritables raisons. Quand on instrumentalise les religions, le plus souvent, c’est qu’on veut camoufler des objectifs nettement moins avouables.

Et même sur l’ Islam, il ne pose pas les bonnes questions:
– D’où vient le wahhabisme, cet Islam archaïque? Des Saoudiens et du Qatar.

– Qui investi lourdement en France? Les Saoudiens et le Qatar.

– Qui sont les alliés de l’OTAN dans la Coalition? Les Saoudiens et le Qatar. Plus quelques autres, la Jordanie, la Turquie etc

-Que bombarde exactement la Coalition? On nous dit que c’est Daesh, alors que depuis le début des interventions, Daesh a étendu son territoire de 3 ou 4 fois.
Ou les armées les plus puissantes du monde sont nulles, ou elles bombardent autre chose…

Les colonnes de 4X4 Toyota se baladent à découvert en plein désert,et personne ne les voit? Étrange non? Il semble que les satellites occidentaux soient parfois atteints d’ Alzheimer.
Au dessus de l’ Ukraine, ils n’ont pas vu le crash du Boeing malaisien non plus…

– Puisque cet Islam est hautement toxique, pourquoi nos gouvernements ont -ils laissé l’ Arabie Saoudite financer mosquées et imams? C’était faire entrer le loup dans la bergerie.

– Pourquoi les principales victimes de ces fous furieux sont-ils à 80% des musulmans, et pas occidentaux, comme la logique de son discours le voudrait?

– Qui finance ces 100 000 djihadistes? Rapporté au budget de la Défense en France, il faut sortir au moins 10 ou 15 milliards de dollars par an. D’où sort cet argent?

Bref, j’aime beaucoup Onfray quand il fait de la philo.
En géopolitique, c’est pas vers lui que je chercherai des éclaircissements…

88 réactions et commentaires

  • Omar // 25.01.2015 à 02h09

    “A Charlie, la soutane, la kippa et la burka sont également moquées”

    Juste faux… Mais chez Onfray le contraire eut été étonnant…

    Cordialement.

      +38

    Alerter
    • Chaban // 25.01.2015 à 02h49

      Au moins 90% de leurs dessins sont anti-catholiques.

      La petite douzaine de caricatures de Mahomet… à côté des centaines et des centaines de dessins d’une violence inouïe contre les catholiques depuis des décennies… franchement…

        +32

      Alerter
      • Eric // 26.01.2015 à 11h21

        En effet Chaban, mais il se trouve que l’Occident n’a de cesse de faire la guerre à des pays musulmans depuis un moment déjà. Et ça, ça change tout, en termes de perception mais pas seulement. Comparaisons n’est pas raison.

          +0

        Alerter
    • Serge // 25.01.2015 à 03h23

      Oui certes ,il est athée militant ,il est Charlie et tout et tout …Mais il y a par ailleurs dans son texte,deux ou trois “trucs” qui ne sont pas faux non plus .

        +2

      Alerter
      • kèsse // 25.01.2015 à 12h35

        Oui, faut s’organiser mentalement pour être d’accord avec Onfray … pas facile … Le problème c’est que sa verve miteuse de populiste autorise le discours de certains … et perso, j’en ai marre de voir que des gens qui ne réfléchissent que sous le coup de l’émotion, càd pas du tout, se croit autoriser à contester l’analyse sociologique de la cause de la radicalisation en France …
        Ce n’est pas être gaucho-bien pensants de dire qu’il y a des ghettos en France qui favorise l’exclusion, la frustration, la marginalisation et en bout de course éventuellement la radicalisation communautaire …Comme par hasard, les débiles à kalash ne viennent pas du 16 ème … Et pourtant, il y en a des musulmans dans le 16 ème …
        Le principal problème dans notre société c’est la répartition: celle de l’argent, du pouvoir et de la culture …
        Alors Onfray et ses analyses à la truelle, même quand il dit en bout de course que ce n’est pas malin de faire la guerre … je garde le mec en travers de la gorge! Mais pour rejoindre votre point de vue … Oui, être d’accord avec le gus … dans un débat public et polissé … C’est sans doute nécéssaire …

          +11

        Alerter
    • Old Ohm // 25.01.2015 à 03h59

      En effet, Onfray met sur le même plan : une tenue de clercs, un accessoire destiné aux fidèles et un accoutrement ultra-minoritaire (à moins qu’il confonde avec un simple voile ou tchador). Il témoigne encore de ses religieuses méconnaissances, bien qu’ayant étudié à Giel «fournaise vicieuse» comme il dit. Les cours d’humilité il a pas apprécié, le Michel.
      “La Haine” est sortie il y 20 ans, il découvre en 2015. Il fait une allusion pauvre et facile à la tragique introduction du film, alors que l’album musical s’en inspirant contient des textes intéressants à analyser: “25ème image” d’IAM, “Comme dans un film” de MC Solaar ou “Le vague à l’arme” de FFF,…
      Tout à l’avenant. Son imposture couplée à son opportunisme m’insupporte; même s’il tient des semblants de discours cohérents de temps à autre.

      Que Onfray l’ouvre, avec plus de véhémence et rigueur, sur l’Ukraine, la Syrie,…ce n’est qu’un vœu pieux.
      Accessoirement, qu’il dégage de la Normandie: terre des merdeux sujets du Duc des bigots.
      (Et qu’il n’oublie pas “FOG” en partant).

        +11

      Alerter
    • toutouadi // 25.01.2015 à 06h53

      Il voulait dire “… sont également mosquée ” 🙂

      Je suis un esprit simple et un rien ne me fait rire, tout comme de voir Philippe Vall à canal + défenseur de la libre expression après avoir charreté un maximum de chroniqueurs de France Inter ou de voir certains blogueurs déceler des zobs partout !

        +18

      Alerter
    • Pierrot carré // 25.01.2015 à 14h34

      Qui a déjà menacer le” Canard” journal irreverencieux s’ il en est? Surprenant non?

        +1

      Alerter
    • Chris // 25.01.2015 à 15h17

      J’ai cliqué : OK
      Perso, j’arrête là.

        +0

      Alerter
    • pascale // 25.01.2015 à 18h18

      Onfray est AVANT TOUT un voltairien, un anti-clérical, un christianophobe ou plus exactment un cathophobe. Mais je parie les oeuvres complètes de Claudel qu’il fera son retour à la Foi comme Houellebecq , d’ailleurs.

        +1

      Alerter
    • Pascal // 25.01.2015 à 22h27

      J’ajoute que le fait que quelqu’un qui s’auto-définisse “penseur” et “grand intellectuel” réagisse à chaud et sans aucun recul me laisse … très perplexe.

        +1

      Alerter
    • Fred // 26.01.2015 à 13h01

      Voici un article qui me semble répondre de façon utile au débat sur la publication de caricatures et aux positions généralement défendues par l’auteur de ce blog:

      http://www.liberation.fr/debats/2015/01/26/didier-fassin-ou-l-ethique-de-la-soumission_1188912

        +0

      Alerter
  • Louis Robert // 25.01.2015 à 03h35

    Pour ma part, je ne suis d’accord que pour le titre (en notre temps, cela est tout à fait vrai):

    ” Nous sommes en guerre. Et cette guerre a été déclarée après le 11 septembre par le clan des Bush… nous avons bombardé des pays musulmans qui ne nous menaçaient pas directement : Irak, Afghanistan, Lybie, Mali, aujourd’hui l’État Islamique, et ce en faisant un nombre considérable de victimes musulmanes depuis des années… Que maintenant, depuis que nous avons pris l’initiative de les bombarder, ils ripostent, c’est, si l’on me permet cette mauvaise formule, de bonne guerre ! Mais l’on confond la cause et la conséquence : les régimes islamiques de la planète ne menacent concrètement l’Occident que depuis que l’Occident les menace.”

    Vrai:

    1. “une catastrophe annoncée”; (sans qu’on ait voulu y prêter attention…)
    2. “Si les droits de l’homme étaient la véritable raison des attaques françaises aux côtés, comme par hasard, des États-Unis, pourquoi n’attaquerions nous pas les pays qui violent les droits de l’homme et le droit international ?” (pas bête ça!).
    3. “Les politiques n’ont d’idées qu’en fonction de leurs élections ou de leurs réélections… La géostratégie est le cadet de leur souci”; (comme chacun sait).

    Faux:

    1. “notre 11 septembre”; (un lieu commun dépourvu de signification).
    2. “il y aura un avant et un après”; (il n’y aura que la continuité).
    3. “les choses ne font que commencer”; (non, globalement, elles se poursuivent).
    4. “à Charlie, soutane, kippa et burka sont également moquées”; (non, et bien montré par Glenn Greenwald).
    5. “une France islamisée après un second mandat de Hollande… annoncer une guerre civile…Paf, trois heures plus tard, le roman futuriste de Houellebecq racontait notre présent”; (la réalité présente est tout sauf un roman).
    6. “ce mercredi 7 janvier est un jour qui inaugure une ère nouvelle”; (l’ère ancienne s’intensifie).
    7. “«… jusqu’ici, tout va bien ». Jusqu’au 7 janvier 2015, c’était vrai…” (vraiment? Non mais…).

    À revoir et à vérifier sans égard pour les tabous:

    1. “policier abattu d’une balle dans la tête”; (des images troublantes à examiner de très près).
    2. “trois hommes peuvent, avec chacun une kalachnikov et un lot de trois voitures volées… mettre la France genoux, montrer notre pays saigné à la planète entière…”; (à étudier et, vraisemblablement, à réinterpréter).

      +21

    Alerter
    • François // 25.01.2015 à 14h26

      La France n’est pas à genoux!!
      Sauf peut-être devant les banquiers à qui elle “doit” des sous…

        +3

      Alerter
      • Louis Robert // 25.01.2015 à 18h03

        Elle fut et demeure dans “une drôle de position”… Quel déploiement, quel spectacle, devant si peu de moyens matériels et humains qu’on dit l’avoir menacée!!! C’est le moins que l’on puisse dire…

        Cela dit, j’en conviens (comme je l’ai laissé entendre), le discours qui accompagne le tout doit être revu et modifié et il le sera, dès que les citoyens auront repris leurs esprits et se seront mis à réfléchir… Du moins espérons-le!

          +2

        Alerter
        • mianne // 25.01.2015 à 19h16

          ” Quel déploiement, quel spectacle, devant si peu de moyens matériels et humains…”

          Si peu de moyens matériels et humains ?
          Entendez-vous par là, Louis Robert, que les gigantesques dépenses militaires d’un pays qui, par des frappes aériennes, massacre sans état d’âme à l’étranger des milliers de civils innocents ne servent à rien face à l’impact mondial provoqué par quelques guerilleros imprévisibles, sans davantage d’états d’âme, tueurs d’une vingtaine de personnes innocentes , par des méthodes très peu coûteuses ?
          Cela fait froid dans le dos.
          Absurdité des guerres . Finalement cet argent public des dépenses militaires serait mieux utilisé pour loger les SDF , nourrir les pauvres , instruire tous les jeunes et créer des emplois utiles .

          Je me souviens qu’il y a quatre décennies, la police et l’armée japonaises furent tenues en échec pendant des mois par un groupe d’ étudiants bricoleurs qui, par des outils rudimentaires imprévisibles et sans cesse modifiés, empêchaient au jour le jour l’extension d’un aéroport, jusqu’à ce que l’on finisse par s’apercevoir que cette extension, facteur d’expropriations était, comme l’affirmaient les étudiants, totalement inutile et obsolète, plus adaptée du tout à l’économie locale.

            +1

          Alerter
  • coinfinger // 25.01.2015 à 04h40

    Il est tellement à coté de la question que çà interroge . Pas un instant, il ne soupçonne les terroristes d’étre une ingérence dans les pays Islamiques .
    On trouve dans ce texte tous les poncifs médiatiques : les terroristes sont des fondamentalistes musulmans , ils expriment le fond de l’Islam . Leur arrivée au pouvoir est légitime , puisque survenue suite à une révolution , sans doute . Ils réalisent l’indépendance de leurs peuples .
    On se demande quelles pourraient étre les mesures intérieures à prendre puisque c’est un pb extérieur celui de notre ingérence .
    Méme pas le soupçon que ce terrorisme et ce fondamentalisme pourraient étre de pures créations de nos services secrets , en particulier US , financés par leurs protégés les oligarques Arabes .
    Si l’anarchisme , c’est çà et Charlie Hebdo , merci bien !

      +18

    Alerter
    • Gaïa // 25.01.2015 à 08h44

      Oui en effet, un bon bavardage intellectuel très tendance et parisien mais il ne dit rien de l’essentiel et il y a beaucoup de confusion à commencer par le titre qui invite à une guerre de civilisations alors qu’il s’agit de guerres impérialistes orchestrées par les États-Unis. Le vieux vocabulaire marxiste mis au placard commence à resurgir malgré un boycott général pour une vision confortable. Et oui, faut bien chercher d’autres mots quand toute notre élite bafouille…

        +9

      Alerter
      • François // 25.01.2015 à 14h00

        Les Etats-Unis, ne sont que des pions. Le joueur n’est pas dans le jeu.

          +2

        Alerter
    • François // 25.01.2015 à 14h16

      Onfray n’est qu’un diseur de bonne aventure, mis en avant pour noyer le discours des opposants, dont il reprend les thèmes en les schématisant, ce qui conduit à les diluer et les dévitaliser. Il est sans doute sincère, ce qui le rend encore plus efficient. Cette tactique est un poncif de la gouvernance mondiale furtive.

        +4

      Alerter
    • mianne // 25.01.2015 à 19h25

      Coinfinger, quelques étrangetés, dans les vidéos qu’on nous présente, poussent à s’interroger.

        +0

      Alerter
  • grub // 25.01.2015 à 05h44

    Je suis d’accord avec Olivier sur le titre, deux que dans la même phrase c’est lourd.

      +0

    Alerter
    • François // 25.01.2015 à 14h17

      Euh… Qu’est-ce qui est lourd?

        +0

      Alerter
  • ISTINA // 25.01.2015 à 07h17

    Quant à moi, mon opinion n’intéressera pas grand monde,
    A , près de 93 Printemps c’est certain; je ne peux être que gâteux !
    Mais, critiquer le texte d’Onfray, ne peut satisfaire que les Pseudos CHARLIE.
    du moins, je le présume.
    Les manifestations spontanées si elles le furent, furent les réactions naturelles aux multiples
    assassinats techniquement parfaits! de Citoyens exaspérés et non de défenseurs de la
    prétendue Liberté d’expression, dont ils vouaient la veille Eric Zemmour ce pelé ce tondu
    d’héritier du lointain SEM {{ consulter l’ancien Testament ou à défaut la Thorah !!!}};
    qu’ils vouaient la veille Eric ZEMMOUR aux gémonies prétendant le priver de sa Liberté
    d’expression. Que c’est compliqué la Politique Politicienne ???????

    Si vous avez suivi pieusement la télévision permanente , vous avez du l’observer ou le remarquer,
    après questionnaire des identités, les personnes présentes sur les lieux; malgré les
    Kalaschnikov, il les exécuta l’une après l’autre au coup, par coup et non, par tirs en
    rafales qui est le Must avec les Kalaschnikov les 12 présents à la réunion matinale de Charlie Hebdo où d’ignobles racistes anti Français, puisqu’ils l’étaient déjà et ce, sans
    examen préalable comme tout un chacun, puisqu’ils n’avaient rien à faire avec l’Islam, après avoir massacré 17 personnes, s’envoyèrent en l’air, rejoindre les 72 Vierges dotées de recyclages perpétuels qui, frémissantes les attendaient impatientes qu’elles étaient, de les voir apparaitre dans les cieux !
    Petite et timide réflexion, exécutés l’un après l’autre, au coup par coup, si les assistants à la réunion, avaient été armés, munis d’un Permis de détention d’armes, je le présume
    à défaut de le supposer, il eut été fort possible que les deux massacreurs fussent massacrés au préalable ? Puisque je n’y comprends rien à ces choses là, il sera très
    facile de démontrer mon ignorance crasse ! Car, je me dois de l’avouer, je n’ai pas été
    Résistant naguère ! ???????

      +3

    Alerter
  • mistermask // 25.01.2015 à 07h27

    blabla et blablabla… et pendant ce temps, Michel Onfray nous pond un dictionnaire des termes d’actualité et une reflexion philosophique profonde qui nous illumine de ses réponses…
    ZZzzzzZZzzzZzzzz

      +4

    Alerter
  • FifiBrind_acier // 25.01.2015 à 07h56

    Onfray me semble en pleine contradiction.
    Mais la confusion des esprits n’est-elle pas la condition première du chaos recherché?
    Il me semble qu’ Onfray est tombé en plein dans le bouillon et la marmite qu’on nous a proposé.

    Il parle des régimes islamiques qui possèdent du gaz et du pétrole et qui veulent rester souverains.
    Et de l’Occident, qui s’est lancé dans des guerres coloniales contre ces pays pour leur piquer leurs ressources énergétiques. Jusque là, rien à dire.

    Associer les terroristes à ces pays souverains, devient un terrain glissant, puisqu’ils sont revendiqués par Al Quaïda et le Daesh, et pas du tout par les Etats souverains en question, qui auraient pourtant bien des raisons de s’énerver.

    Ensuite, il centre tout sur les religions et sur l’ Islam, pain béni pour tous ceux qui justement veulent qu’on en reste à la surface des choses, et qu’on prenne les guerres de religions
    pour les véritables raisons. Quand on instrumentalise les religions, le plus souvent, c’est qu’on veut camoufler des objectifs nettement moins avouables.

    Et même sur l’ Islam, il ne pose pas les bonnes questions:
    – D’où vient le wahhabisme, cet Islam archaïque? Des Saoudiens et du Qatar.

    – Qui investi lourdement en France? Les Saoudiens et le Qatar.

    – Qui sont les alliés de l’OTAN dans la Coalition? Les Saoudiens et le Qatar. Plus quelques autres, la Jordanie, la Turquie etc

    -Que bombarde exactement la Coalition? On nous dit que c’est Daesh, alors que depuis le début des interventions, Daesh a étendu son territoire de 3 ou 4 fois.
    Ou les armées les plus puissantes du monde sont nulles, ou elles bombardent autre chose…

    Les colonnes de 4X4 Toyota se baladent à découvert en plein désert,et personne ne les voit? Étrange non? Il semble que les satellites occidentaux soient parfois atteints d’ Alzheimer.
    Au dessus de l’ Ukraine, ils n’ont pas vu le crash du Boeing malaisien non plus…

    – Puisque cet Islam est hautement toxique, pourquoi nos gouvernements ont -ils laissé l’ Arabie Saoudite financer mosquées et imams? C’était faire entrer le loup dans la bergerie.

    – Pourquoi les principales victimes de ces fous furieux sont-ils à 80% des musulmans, et pas occidentaux, comme la logique de son discours le voudrait?

    – Qui finance ces 100 000 djihadistes? Rapporté au budget de la Défense en France, il faut sortir au moins 10 ou 15 milliards de dollars par an. D’où sort cet argent?

    Bref, j’aime beaucoup Onfray quand il fait de la philo.
    En géopolitique, c’est pas vers lui que je chercherai des éclaircissements…

      +49

    Alerter
    • Timothée // 25.01.2015 à 08h41

      Dans le mille.

      A part que dans la phrase “Quand on instrumentalise les religions, le plus souvent, c’est qu’on veut camoufler des objectifs nettement moins avouables.” j’aurais remplacé “le plus souvent” par “à chaque fois”.
      Je n’ai aucun exemple historique pour contredire le “à chaque fois”.

        +20

      Alerter
    • KOMETA // 25.01.2015 à 19h47

      “Les colonnes de 4X4 Toyota se baladent à découvert en plein désert,et personne ne les voit? Étrange non? Il semble que les satellites occidentaux soient parfois atteints d’ Alzheimer.
      Au dessus de l’ Ukraine, ils n’ont pas vu le crash du Boeing malaisien non plus…”

      La zone ‘solide’ (habitable) de la terre couvre 148,300,000 kilomètres carrés. Les caméras des drones offrent une des meilleures résolutions vidéo et ce en évoluant à aproximativement 3 km de la surface. À cette distance un drone couvre une surface d’environ 250X250 mètres soit 0.0625 kiliomètre carré.

      La surveillance de la terre entière nécessiterait donc 2,372,800,000 drones et autant d’opérateurs au sol. Sans parler des 10 préposés supplémentaires nécessaires pour ‘gérer’, entretenir, etc. Soit en tout près de 25 milliards de personnes pour tenir en l’air l’ensemble des drones 24 sur 24, 7 sur 7 – payés 20$ de l’heure -> Aprox 500 milliards $ par jour. Une bagatelle!!!

      On pourrait refaire le calcul avec des satellites (basse altitude, de type LEO, pour la résolution vidéo). Le résultat serait tout aussi extravagant. On est très fort, mais tout de même. Savez, l’anticipation ne s’implante pas encore dans une machine!

      Oui mais… déployés convenablement… Montrez-moi comment, juste pour voir!

      Pour ‘pogner’ une colonnes de 4X4 Toyota dans le désert, rien de mieux que le bon vieux systèmes ‘D’ -> la dénonciation par un mouchard. En chair et en os, ils sont moins dispendieux!

      Lorsqu’un sat rapporte une ‘bonne’ image d’un objet mobile et imprévisible, c’est souvent qu’au préalable on l’a positionné au bon endroit au bon moment. Allez à la pêche, au hasard, avec un sat… pas certain!

        +2

      Alerter
      • Spiridon // 26.01.2015 à 05h39

        Euh, qui propose de surveiller l’antarctique et la forêt amazonienne, ainsi que la totalité de l’océan pacifique, atlantique etc.., la Sibérie, le désert de Gobi, l’Alaska..?
        Il y a UNE seule route entre le Kurdistan et Bagdad, effectivement emprunté au printemps par l’IS et ses 4×4. Non seulement on pouvait les voir parfaitement avec quelques drônes (10 à tout casser) et sans aucune espèce d’ambiguité, mais en plus on les a vus en direct sur CNN, par vues d’avion, sûrement américains! Mais Monsieur le chef d’état major a répondu, à une question des journaliste de la même CNN, après visionage des dites images: “nous manquons d’éléments de renseignement au sol”.
        Ca les aurait pourtant moins embarrassé que le même “manque de renseignement au sol” qui leur a permis de bombarder moults mariages et enterrements….en Afghanistan, Pakistan, Irak…

          +4

        Alerter
  • Ded // 25.01.2015 à 08h05

    Comme d’habitude, Michel Onfray à un regard clairvoyant sur la situation.
    C’est pertinent, précis, logique et inattaquable !

    Je recommande la lecture de son livre “traité d’athéologie.
    Le regard éclairé d’un athée sur le mensonge, les méfaits des religions.

    Nous payons le prix de deux millénaires d’obscurantisme.

      +6

    Alerter
    • Mélissa // 25.01.2015 à 14h07

      @Ded,

      Quelques lumières ont tout de même permis que cela dure “deux millénaires” !…

      Les cinquante dernières années de consumérisme forcé ont repoussé certains questionnement et endormi la vigilance citoyenne.

      Entre les acquis du CNR et 2015,il y a eu la grande bouffe,puis la grande sieste,…et aujourd’hui on commence à se réveiller…

      On s’est endormi souverain,on se réveille esclave,…on a rien vu…,on dormait !…

        +6

      Alerter
  • madeleine // 25.01.2015 à 08h08

    bof, il aime s’écouter parler et il défend sa thèse –
    Qui est que l’Islam est une abomination. Et par ricochet que les musulmans sont intrinsèquement des terroristes en puissance.

    Vouloir mettre les gens dans une case est toujours dangereux

      +6

    Alerter
  • pucciarelli // 25.01.2015 à 08h17

    M. Onfray a tout dit. Ne pas faire ce type de constat, c’est ignorer la réalité. Comment notre pays a-t-il pu laisser se développer une telle fracture culturelle et sociale alors que les avertissements se multipliaient (lire le rapport Obin inspecteur général de l’Education Nationale paru en 2007 par exemple)? Quand cessera-t-on de croire ou de faire croire que l’Education Nationale peut aplanir tous les angles? Un acte de terrorisme commis pas des Musulmans extrémistes français, voilà qui à coup sûr ouvre une nouvelle ère. Les pourfendeurs de l’islamophobie vont avoir fort à faire pour nous expliquer que les victimes sont les coupables. On aimerait plus souvent les entendre condamner l’aventurisme militaire de nos gouvernants. Mais faisons leur confiance, ils vont essayer.

      +5

    Alerter
    • josephine // 25.01.2015 à 12h07

      “M. Onfray a tout dit.” Vous avez raison c’est ce qui le caractérise. Y a bien un moment donné où il tombe juste. Il a l’art de se contredire sans en avoir l’air. du flou intellectuel sous une forme pseudo provoc/radicale. Oui, genre radical chic et choc. Je me rappellerai toujours la campagne présidentielle de 2007 où il a fait l’éloge de Royal, puis l’a descendue en flèche avec des propos violents/aigres, misogynes, puis a pris position pour Bové, au final pour défendre NPA, ou vice-versa…bref, à la fin de la campagne, on savait plus dans quel sens il tournait. Son dernier truc, c’est de récupérer les analyse de Michéa sur l’école. J’aime bien aussi sa façon de défendre le capitalisme et critiquer le libéralisme. J’ai pas encore tout à fait compris quelles définitions il donnait à ses deux “ismes.”

        +6

      Alerter
  • Marianne // 25.01.2015 à 09h10

    Bonjour,

    Je cite : “nous avons bombardé des pays musulmans qui ne nous menaçaient pas directement : Irak, Afghanistan, Lybie, Mali, aujourd’hui l’Etat Islamique, et ce en faisant un nombre considérable de victimes musulmanes depuis des années. Voit-on où je veux en venir ?”

    Non, justement, je ne vois pas : Irak, Afghanistan, Lybie, Mali, sont des états souverains avant que les puissances occidentales ou régionales interviennent. Je ne parviens pas à mettre l’EI sur le même plan, puisque d’ici, et compte tenu de l’imbroglio des réseaux de financement, armements, soutien logistique, des forces djihadistes qui paraissent être la base de l’existence de cet EI, le statut de cette puissance est pratiquement indécidable. A titre de comparaison littéraire, ça ressemble assez à l’imbroglio de la répartition des pouvoirs dans la maison des Saoud en Arabie Saoudite selon le tableau qu’en fait Pepe Escobar deux jours avant la mort du roi Abdallah.

    Si nous appliquons les principes que nous appliquons à la guerre en Ukraine à la guerre en Syrie, c’est-à-dire essayer de comprendre qui joue quoi dans ce “jeu” monstrueux qui fait des milliers/ millions de morts arabes, nous sommes en droit de prendre nos distances à l’égard de la désignation dans le discours occidental courant des forces qui ont mélé et mêlent toujours des factions nombreuses et difficiles à identifier clairement par l’appellation de “rebelles syriens”.

    Il me semble me souvenir que la difficulté des puissances occidentales dans la guerre faite à Bashar El Assad désigné comme l’Ennemi a justement été la difficulté à constituer une “rebellion” syrienne” capable de présenter un front uni sur des bases internationalement acceptables (du point de vue – un minimum – du droit international )

    Du coté des pistes dans cet imbroglio, nous avons pu voir apparaitre les noms de la Turquie ( soutien logistique et chemins d’entrée en Syrie ), de l’Arabie Saoudite et du Qatar ( en matière de financement ) et je ne parle même pas des Etats-Unis qui annonçaient récemment tout à fait officiellement un plan de formation de 5000 combattants censés devoir se trouver – si j’ai bien compris – du coté des “rebelles syriens modérés”. Euh…. vous êtes sûrs qu’ils sont “modérés” ceux-là ? Et qu’ils vont le rester ? Sur le terrain, ça a l’air nettement moins clair…

    Bref, l’EI… je suis bien en peine de lui donner un statut quelconque, comparable à ce que nous avons déjà connu.

    Giulletto Chiesa parle, à la télévision italienne, d’une armée de 50 000 hommes et fait remarquer l’énorme source de financement nécessaire à l’établissement d’une telle puissance. Je n’ai évidemment pas vérifié son chiffre, mais compte tenu de la façon dont, du jour au lendemain – l’émergence de cette force a été quasi éclair, au moment où la guerre en Syrie marquait manifestement le pas, et j’ai bien du mal, excusez-moi, à exclure totalement un lien entre les deux évènements -, et d’autre part, de la façon dont cette puissance s’est imposée sur le terrain là encore extrêmement rapidement, contrôlant des territoires importants, j’ai tendance à penser qu’effectivement, ça ne se fait pas avec quelques milliers de personnes et trois francs six sous.

    Giuletto Chiesa met directement en cause l’Arabie Saoudite. A la suite de la mort du roi Abdallah, nous commencions à voir pointer dans les médias quelques papiers mettant en lumière le fonctionnement de cette dictature – quel autre mot ? – je ne serais pas étonnée plus que ça que les dernières polémiques franco-françaises en vogue fassent passer ce début de questionnement général sur l’Arabie Saoudite et son rôle dans les poubelles de “l’Information”.

    Et pour boucler, donc, cette mise sur le même plan pays constitués / EI-sur-des-territoires-souverains, me parait contribuer sérieusement à barrer le chemin intellectuel de l’analyse complexe et douloureuse – parce que vraiment difficile – de “qui fait quoi” dans l’imbroglio.

    Par ailleurs, j’ai en plus qu’assez de voir désigner des pays arabes dont certains parvenaient encore à faire coexister des populations de croyances diverses dans la paix comme des “pays musulmans”. Difficile de ne pas reprocher à Michel Onfray de participer à un “bourrage de crâne” destiné à nous interdire une analyse politique pour nous obliger à passer par une catégorisation religieuse. De là à la théorie du “choc des civilisations” chère aux néocons et reprise par des responsables du Front National en France, j’ai du mal à voir plus qu’une feuille de papier à cigarette, en tout cas un glissement extrêmement facile.

    En conclusion, je porterais volontiers au crédit de Michel Onfray ( évidemment, selon mon classement personnel ) des éléments d’analyse auxquels je souscris ( droits de l’homme/prétexte, contre-productivité de la démarche guerrière), mais j’en suis empêchée par plusieurs éléments de discours mettant de la confusion là où nous avons justement besoin de précision, de discernement, de clarté.

      +12

    Alerter
  • yolive // 25.01.2015 à 09h21

    citation: Précisons. A qui peut-on faire croire qu’hier le régime des Talibans en Afghanistan, celui de Saddam Hussein en Irak ou de Kadhafi en Lybie, aujourd’hui celui des salafistes au Mali ou du califat de l’Etat Islamique menaçaient réellement la France avant que nous ne prenions l’initiative de les attaquer ? Que maintenant, depuis que nous avons pris l’initiative de les bombarder, ils ripostent, c’est, si l’on me permet cette mauvaise formule, de bonne guerre ! /citation

    Autant je comprend l’idée de fond, autant il est grave à coté de la plaque dans ses exemples. (A part les Talibans à la rigueur et encore).

    Sa marotte anticléricale (que je partage) lui fait perdre de vue que les terroristes politiques (groupe charles martel, Brigades rouges etc) ne nous attaquaient pas parce qu’on les bombardait. Il est un peu trop dans l’instant, Onfray.

      +0

    Alerter
  • Patrick Luder // 25.01.2015 à 09h30

    OK, portons d’abord une autocritique sur nos interventions armées.

    http://www.defense.gouv.fr/das/relations-internationales/l-otan/les-missions-de-l-otan/les-missions-de-l-alliance => les trois missions de l’Otan :
    – défense collective (protection des membres de l’OTAN).
    – gestion des crises (après décision entre les alliés)
    – sécurité coopérative (désarmement etc.)
    A mes yeux, aucune des ces missions donnent le droit d’attaques aériennes telles qu’elles sont perpétrées actuellement par la coalition. Les raids aériens ne donnent aucun résultat sur le terrain, et ne font qu’amplifier le mouvement Daesh.

    Pour essayer de comprendre au peut lire :

    http://www.linternaute.com/actualite/monde/les-dix-secrets-de-l-etat-islamique/quels-sont-ses-objectifs-et-sa-strategie.shtml établir un Etat dirigé par un leader religieux tout en établissant une société “purifiée” des influences modernistes et occidentales … c’est quoi les influences modernistes et occidentales ??? … Je ne dis pas qu’il faut soutenir Daesh, => mais il faut aussi chercher à comprendre ce qui pousse ces gens à la révolte.

    Un excellent résumé général de la situation (Irak-Syrie) se trouve ici http://www.humanite.fr/quelles-sont-les-solutions-alternatives-lintervention-militaire-contre-daesh-553158

      +1

    Alerter
  • Alain V // 25.01.2015 à 10h02

    Apparemment, ce billet a été écrit le jour même de l’attentat, alors que l’on ne connaissait pas encore les auteurs, et M. Onfray avait déjà tout compris : un 11 septembre à la Française, une guerre de civilisations !
    Il ne viendrait pas à l’idée de ce philosophe de voir que si François Hollande était accompagné de son conseiller de communication, c’est qu’il avait compris que ce n’était pas la guerre, mais qu’il pourrait y avoir une bonne récupération de cette affaire.
    Avec un peu de patience et d’analyse, il aurait vu que ces “guerriers” ne sont que des jeunes désoeuvrés qui se prennent pour Zorro et oublient leur carte d’identité dans une voiture utilisée pour leur fuite. Mais il est plus rassurant de chercher des causes géostratégiques que des causes sociales.

      +7

    Alerter
    • Louis Robert // 25.01.2015 à 13h11

      Il peut y avoir là à la fois des causes géopolitiques et des causes sociales, non? Et des causes psychologiques, et des causes politiciennes en plus? Et si cela formait un tout? Que dire en outre des causes “historiques” que l’on connaît, que l’on tait, que l’on cache savamment?

        +1

      Alerter
  • cording // 25.01.2015 à 10h09

    L’Occident est un terme générique qui recouvre tant de choses qu’il vaut mieux éviter de l’employer! Cela dit nous autres européens n’avons de responsabilité dans l’émergence de l’Etat Islamique que pour ceux qui ont approuvé l’agression US de l’Irak de Saddam Hussein en 2003 dont il est une des conséquences.
    Au-delà des évènements en cours on peut constater que le monde arabo-musulman est en convulsion du fait de l’échec ou du renversement irresponsable des régimes laïcs et depuis au moins 30 ans avec la Révolution islamique d’Iran pour trouver des solutions face au choc de la modernité que nous incarnons et qui à la fois le séduit et le révulse. C’est, à l’échelle du temps, la tentative désespérée pour trouver dans le passé des solutions aux problèmes du présent. Un des spécialistes français de ce monde a bien décrit l’échec de l’Islam politique qu’incarnent tous “les islamistes”. En Iran malgré le “régime des mollahs” la religion chiite est discréditée et la population est largement agnostique. C’est ce qui attend les musulmans sunnites une fois que leur “guerre de religion” sera terminée, ils seront modernisés le problème est que cela risque de prendre 30 ans, plus au moins selon si le pays a une identité politique forte ou est de constitution fragile. Dans la première catégorie on peut mettre la Maroc, la Tunisie et l’Egypte, dans le second : la Libye, la Syrie et l’Irak.

      +3

    Alerter
  • papy // 25.01.2015 à 10h23
    • Louis Robert // 25.01.2015 à 13h29

      Désormais, comme dans l’Empire depuis assez longtemps, c’est Kafka. Il faudra l’enseigner, à partir du Procès… œuvre prémonitoire.

        +1

      Alerter
    • Timothée // 25.01.2015 à 13h36

      On manque de poètes, je pense…

        +2

      Alerter
  • bleu ciel // 25.01.2015 à 10h41

    Le discours politiquement correct de nos gouvernants (et d’une majorite des medias dominants) nous explique depuis plusieurs décennies les uniques bienfaits de l’immigration (si vous ne pouvez pas contrôler des événements, essayez de donner l’impression de les organiser!), passe sous silence le développement de zones communautaires et de non droit ou se développent les connivences entre délinquance “ordinaire” et extrémisme religieux. Le mm discours justifie des interventions guerrieres qui ne sont le plus souvent que de pitoyables tentatives de diversion destinées a distraire les populations de la dégradation de leurs conditions de vie. Quelle peut être leur réaction devant de tels événements? Celle que décrit Michel Onfray et qui s’apparente a la perplexité de la poule devant un couteau : comment décrire ou expliquer des événements a partir d’éléments de langage qui s’appliquaient a deconstruire la réalite? En “bottant en touche”, en
    refusant l’amalgame, en en appelant a l’unité nationale, au sursaut republicain…etc
    Deux semaines plus tard, l’analyse de Michel Onfray n’a pas ” pris une ride”. Bien plus, elle est confortee par la suite des evenements (détournement de la “manif”, minute de silence, convocation de l’éducation nationale…)

      +2

    Alerter
    • Charles // 25.01.2015 à 13h29

      Le discours politiquement correct ?

      Le bruit et l’odeur de Chirac, l’adoption progressive des thèses de Le Pen par l’UMP et le PS, les discours de Dakar et de Grenoble de Sarkozy mâtinés de karcher, etc. Ca fait plus de 20 ans qu’il y a des attaques contre les immigrés dans les médias, attaques qui se sont intensifiées au point d’être d’une violence parfois inouïe aujourd’hui, mais vous dites qu’on nage dans le politiquement correct ? Hé bé, qu’est-ce que ça serait si ce dernier n’existait pas ? Le gazage direct pour les étrangers qui ne sont pas français depuis 5 générations ? Ah non, on veut juste les foutre à la mer, comme Zemmour, qui n’assume même pas ce qu’il dit publiquement dans les journaux étrangers.

      Vous et Onfray d’un côté, moi de l’autre, on ne doit pas voir les mêmes infos ni regarder les mêmes médias.

      Cette affaire Charlie Hebdo, ça n’est pas notre 11 septembre, c’est notre AFFAIRE DREYFUS, celle qui va partager durablement et sans espoir de réconciliation deux France. C’est une guerre civile qu’elle promet, pas une chasse au terrorisme. Après tout, celui-ci est bien commode pour que nos hommes politiques totalement déconsidérés retrouvent un peu de crédit… en forçant les gens à se taire avec force lois. La censure a déjà commencé, tout le monde a pris acte qu’il fallait marcher au pas : quand on envoie des jeunes de 14 ans en taule, c’est un avertissement clair.

        +10

      Alerter
      • bleu ciel // 26.01.2015 à 09h19

        Devoir déterrer le “bruit et l’odeur”, parler de gazage des populations ou de l’affaire Dreyfus illustre suffisamment l’inanite de votre argumentation pour qu’il ne soit pas utile d’en rajouter. Excessif… Vous connaissez la suite.
        Amusant malgré tout de constater que vous vous refugiez dans l’indignation tonitruante et la généralité (les immigrés, les étrangers…) alors que le sujet est ici malgré tout un attentat sanglant perpétré par des islamistes intégristes qui ont grandi dans nos banlieues. Pour paraphraser, la réalité est dure, mais c’est la réalité!

          +1

        Alerter
  • Alae // 25.01.2015 à 10h46

    Des choses très justes (avant 2001 et la “War on terror”, nous n’avions pas ou très peu de problèmes de terrorisme), des approximations hasardeuses (tous les “régimes” dans le même sac. Saddam ou les Talibans, c’est kif-kif), des envolées sur “la liberté” du Canard enchaîné ou des magazines satiriques (c’est Onfray, on ne se refait pas).
    Comme toujours avec lui, il y a prendre et à laisser.

    J’aime bien le titre sauf qu’à “islamiques”, je substituerais “musulmans”. Les gouvernements Kadhafi ou Saddam n’avaient rien d’islamiques, celui d’Assad aujourd’hui non plus, etc.

      +4

    Alerter
    • Alain V // 25.01.2015 à 11h42

      Pas ou très peu de problèmes de terrorisme ? Il y a eu l’attentat de la Rue des Rosiers, Action Directe, l’assassinat de Dulcie September, deux vagues d’attentats en 1986 et 1995, la tuerie de flics par Audry Maupin, un nombre incalculable de plasticage par le FLNC, trois militantes kurdes assasinées. Et si on remonte plus loin, on se souviendra des attentats anarchistes de la fin du XIX ème siècle (suivis des “lois scélérates”) et des attentats de l’OAS.

        +2

      Alerter
      • Alae // 25.01.2015 à 19h50

        @Pardon, Alain V, vous avez raison.Je voulais dire qu’au niveau mondial, nous n’avions certainement pas les mêmes problèmes de terrorisme.
        En tous cas, je ne me souviens pas qu’avant 2001, nous ayons dû enlever jusqu’à nos chaussures dans les aéroports, ou mettre jusqu’aux limes à ongles en carton dans les valises envoyées en soute.

        C’est moi, ou il y a eu une grimpée en flèche du terrorisme mondial depuis Bush et la War on Terror ? Ou c’est juste pour nous faire peur ?

          +2

        Alerter
        • Marianne // 25.01.2015 à 20h17

          montée en flèche du terrorisme ou montée en flèche des mesures de contrôle dans les aéroports ? En repartant de 2001 s’entend…

            +0

          Alerter
    • Louis Robert // 25.01.2015 à 13h48

      En France tout particulièrement, je crois que l’on devrait revenir à l’utilisation du mot Arabe et donner parfois la perspective du Monde Arabe sur l’Occident, tout comme celle de l’Occident sur le Monde Arabe…, textes récents à l’appui, pour notre édification …

        +1

      Alerter
  • Grognard // 25.01.2015 à 10h55

    Ni des soldats et encore moins des guerriers.
    Juste des petites merdes qui ont appris 2 ou 3 trucs de base et qui se sont pris pour des super héros parce qu’on leur a mis une arme entre les mains.

      +0

    Alerter
  • Scrofulator Bubonique // 25.01.2015 à 10h56

    De deux choses l’une, ou l’analyse d’Onfray est faussaire et va dans le sens du vent de la pensée unique ou Onfray est un bien piètre analyste, car aujourd’hui au temps de la globalisation, faire une analyse fragmentée comme celle là est un contre sens historique.
    Séparer le terrorisme de la globalisation oligarchique est dans l’ordre du discours télévisuel pour faire peur dans les chaumières.
    Or, il se passe autre chose de plus effrayant aujourd’hui. Il s’agit de cette fusion idéologique orwelienne et totalitaire entre l’oligarchie globalitaire et le terrorisme. Cela commence à se voir, à se faire sentir et plus cet abcès va gonfler et devenir difficile à dissimuler par tous les commentateurs-doxographes systémiques, plus nous verrons d’Onfray et autres élus du discours public se prononcer d’une manière ambigüe et perverse sur le sujet du terrorisme et plus nous aurons, nous, citoyens d’inquiétudes à avoir quant à notre sécurité et à nos libertés.
    Nous ne pouvons aujourd’hui comprendre les enjeux mondiaux sans mettre dans la même logique terrorisme, oligarchie et domination mondiale car là, les intérêts dominants convergent.

      +12

    Alerter
  • leonard // 25.01.2015 à 10h57

    A lire vos réactions, je tombe de haut: certains lecteurs ne sont pas à la hauteur de la lecture…
    Ces barbares ne se réclamaient pas d’un radicalisme chrétien (sud du Nigéria), ni du fondamentalisme Tamoul (prenez une carte), ni d’un rigorisme extrême oriental (relire Mishima).
    Ils louaient Allah, exécutaient une fatwa,obéissaient à des ordres musulmans. Si ce n’est pas révélateur au moins c’est cohérent.
    La croissance exponentielle des techniques, la libre circulation des hommes et des idées n’a pas encore effacé les six siècles qui sépare le Golgotha et Médine.
    Les complotistes ont beau jeu de crier à l’intox tant les Médias ne rendent qu’une image de la surface du monde, un cliché instantané valable une demi seconde mais mémorisé par des millions d’âmes mal éduquées, incapables en tous cas de combattre la persistance rétinienne. La est la faute des nations.
    Une autre piste peut être…Peut on faire un parallèle entre les barbaries primaires des terroristes et les tueries qui émaillent l’histoire moderne des Etats-Unis via la circulation des armes. Existe-il un explication psychiatrique à cette violence? Peut on trouver des similitudes entre les individus recrutés par des sectes et ces humains qui partent pour la grande aventure (des aventuriers?) vers l’Orient lointain, géographie et histoire mêlés ?
    Ces fous religieux, quel que soit leurs religion ou leur secte, ne sont pas simplement fous?

      +4

    Alerter
    • FifiBrind_acier // 25.01.2015 à 11h25

      leonard,
      Hollande a livré des armes aux rebelles syriens, c’est dans un article du Monde.
      Les USA vont envoyer 1000 militaires pour entraîner ces mêmes rebelles syriens.
      Evidemment contre Assad.
      http://www.defense.gov/news/newsarticle.aspx?id=123989

      S’ils sont fous, pourquoi on les arme et on les entraîne?
      Alors que les mêmes parlent de “guerre contre le terrorisme”?

      Je préfère encore l’analyse de Michel Collon à celle de Michel Onfray:
      “L’islamisme réactionnaire contre le nationalisme arabe”.

      http://www.michelcollon.info/Charlie-Hebdo-chercher-a.html?lang=fr

        +12

      Alerter
      • leonard // 25.01.2015 à 12h08

        La folie n’est pas si simple à détecter et il y a tant de possibilité de règlements intermédiaires entre ses symptômes et la normalité…
        Normalité: convention sociétale ou moyenne statistique?
        Les humains ont besoin de structurer leur esprit pour comprendre le monde qui les entoure.La théorie du complot comme l’invention de(s) Dieu(x) procèdent du même chemin de la pensée.

          +0

        Alerter
    • Scrofulator Bubonique // 25.01.2015 à 11h51

      Leonard, vous avez cette approche, la même qu’Onfray et une multitude de personnes qui séparent le terrorisme de l’oligarchie globalitaire. Cela n’aide pas à comprendre ce qu’il se passe.
      Or, l’enjeu pour nous, citoyens est de comprendre ce qu’il se passe et de bien le comprendre.
      L’oligarchie s’emploie à ce que nous ne comprenions point, à l’aide d’amalgames, de contre vérités, d’approximations, etc… que terrorisme, oligarchie, pouvoir mondial sont une même chose.

        +4

      Alerter
      • leonard // 25.01.2015 à 12h14

        Je ne crois pas à cette version de l’oligarchie
        . Big Brother porte de nombreux déguisements dans le défilé, il n’est pas unique,
        C’est plus facile pour l’esprit d’avoir un seul ennemi mais ce n’est qu’ un artifice simplificateur.
        La main invisible n’a pas qu’un doigt.

          +0

        Alerter
  • madeleine // 25.01.2015 à 11h46

    peut être une comparaison à faire avec les jeunes Américains aliénés “justiciers” qui fusillent leurs semblables genre Colombine, Virginia Tech, Newtown, Aurora etc ?

    bien que ce qui me semble lier Mehra et consorts c’est le manque de repères et la délinquance, la prison, la haine des pays Occidentaux qui bombardent les pays du Moyen Orient

      +3

    Alerter
  • williamoff // 25.01.2015 à 11h47

    Que d’erreurs, que de raccourcis ! Comment un “philosophe” peut-il faire abstraction des travaux de Deleuze en abordant le thème du terrorisme ? Son interprétation des évènements est même grossière car il ne semble donc pas connaître l’intérêt qu’ont les Etats dans la récupération de la violence terroriste pour y substituer une autre violence légale rassurante et poursuivre ainsi une politique en apparence rationnel pour le bien de tous (poursuite de l’impérialisme, contrôle des populations, accentuation de l’exploitation capitalistique,…).

    D’autre part L’amalgame qu’il fait entre régimes laïcs et régimes islamiques et inouï. Car il occulte l’élément historique qui fait que les premiers précèdent les seconds. L’Occident ne s’oppose pas aux régimes islamiques, bien au contraire, elle a renversé (depuis l’iranien Mossadegh en1953,…), combattu souvent les armes à la mains ( depuis l’égyptien Nasser en 1956..), déstabilisé (depuis l’Afghanistan en 1978,…) et diabolisé (tous ceux qui lui déplaise…) systématiquement, en bref tous les états laïcs, pourtant moins brutaux et dictatoriaux que les régimes féodaux qu’elle soutien et instrumentalise.

    Mr Onfray semble vouloir justifié après coup, les interventions de l’OTAN, et plus généralement le point de vue des Etats-Unis. Il dit que l’armement nucléaire était justifié par l’URSS, n’est-ce pas plutôt, que l’arme nucléaire se justifie toujours à cause des…Etats-Unis, premier à la posséder et à s’en être effectivement servie. C’est d’ailleurs par rapport aux Etats-Unis, et pour garantir notre indépendance, que le choix s’est fait en France de posséder la bombe nucléaire N’avons nous pas au même moment expulsé de notre territoire le QG et les bases de l’OTAN…? Au détour comme ça en passant on lit “Cuba” sur une liste de pays à éventuellement bombarder au nom des droits de l’homme, pays qui ne condamne jamais personne à la peine de mort, et qui dénonce l’usage de torture !!

    Il écrit “Rien à voir avec l’islam, bien sûr” bien sur, bien sur…pourtant “islam” signifie la “soumission” et il s’avère que le coran est truffé de versets guerriers, et violents. Les islamistes ne sont pas des imbéciles, ils trouvent vraiment la justification de leurs actes dans le livre. Les Takfiristes jettent même l’anathème sur tout les musulmans pour “incroyances” car ils ne se “soumettent” pas au texte: c’est le cas d’Al Nosra, ce groupe qui d’après Mr Fabius “faisait du bon boulot en Syrie” et que nous armions encore il y a juste 13 mois en arrière ! Est-il sérieux ou est-ce de l’ironie lorsqu’il dit: “…Houellebecq racontait notre présent. Mais c’est lui qui était responsable, bien sûr, de ce qui advenait”. Bien sur, bien sur…

    Ce que Mr Onfray décrit comme l’incohérence, des Etats, des médias, … n’est que le reflet de son propre aveuglement. Ou bien… Ou bien pour qui roule t-il alors ? Et qui tente-t-il de rouler ?

      +11

    Alerter
  • Makhnov // 25.01.2015 à 12h07

    Au dernière nouvelle on fait la guerre au régime laïque arabe et on se pavane devant les dictature religieuse.

    Quand vous voyez tous nos beau dirigeants accourir à la mort du roi d’arabie saoudite. Le beau régime ou on coupes des têtes si tu fumes des joints, si t’es homo, si tu fait de la sorcellerie ( la dernière série de tête coupés à été pour des fumeur de joints et des pratiquants de sorcellerie). Le régime propagateur du salafisme ( cette douce religion pleine d’amour et de bien vivre ensemble ) dans le monde arabe pour faire chier les frères musulmans.

    Tous nos dirigeant viennent baiser les pieds du nouveau monarque. La prime a lagarde avec son émouvant hommage au combat acharné de l’ancien roi pour le droit des femmes ( j’ai verser une larme ).

    Elles est ou la guerre en ce moment? En syrie, régime dictatoriale mais laïque.

    On soutien qui dans cette guerre?

      +11

    Alerter
    • bidou // 25.01.2015 à 14h40

      Des “régimes laïques arabes” ?

      Non mais sérieusement …

        +0

      Alerter
    • FifiBrind_acier // 25.01.2015 à 18h11

      Macknov
      “On soutient qui dans cette guerre” en Syrie?
      En voilà des questions impertinentes ! C’est la Guerre au terrorisme, voilà la version officielle.

      Najat Valaud Belkamcem, a dit qu’il faut pas poser de questions sur les versions officielles, sinon elle va vous envoyer “en redressement ” chez la Miss St Cric.

        +4

      Alerter
  • Charles // 25.01.2015 à 13h35

    “Mais je m’imagine plus utile à répondre autant que faire se peut aux sollicitations qui ne cessent d’arriver par téléphone.”

    Ah ? En quoi ? C’est pas l’analyse foudroyante qu’on a lue plus haut qui peut le justifier, en tout cas. D’autant que le grand homme se dit “sidéré” : tout le contraire de ce qu’il faudrait pour produire une analyse pertinente. Là, à cet instant, il n’est en rien un spécialiste, juste un simple citoyen, qui répond avec ses tripes et sans aucune distance.

    Franchement, mettre sur le même plan Charlie Hebdo et Siné en termes de liberté d’expression, quand on connaît l’histoire… Rien que ça, c’est du lourd.

      +5

    Alerter
  • Fool Prophet // 25.01.2015 à 13h41

    Sur le même sujet… l’inénarrable George Galloway qui n’hésite pas à se faire quelques journalistes arabes plus proches et la Saoudie et des Djihadistes que de la Palestine et les droits de l’Homme.

    https://www.youtube.com/watch?v=vbd5S6hDSKY

    Courageux et touchant dans le mille !

      +2

    Alerter
    • EVELYNE31 // 25.01.2015 à 15h00

      Très intéressante vidéo.
      L’on peut transférer ces propos sur la situation USA-UE et le Donbass, région pourtant européenne.
      Qui aujourd’hui apporte de l’aide et de la nourriture à la population du Donbass ? la Russie.
      A ma connaissance, aucun autre peuple européen n’a fait de convoi humanitaire.
      Donbass, Palestine, les damnés d’aujourd’hui. Bien sûr, il est hors question de parler de génocide…

        +3

      Alerter
  • François // 25.01.2015 à 13h48

    Le pouvoir effectif doit rester invisible.
    Si voter servait à quelque chose, ça fait longtemps que ça serait interdit (Michel Colucci)

      +3

    Alerter
  • francisco // 25.01.2015 à 13h50

    Bonjour
    très intéressant ce texte et surtout, les réactions qu’il provoque sur ce blog de haute qualité!
    Mais toujours le même défaut (le mauvais thermomètre si vous préférez) en action! Pas vraiment celui d’Onfray (qui admet comme principe la fameuse phrase de M. Audiard “les poissons volants, ça existe, mais ce n’est pas la majorité de l’espèce”).

    Pour faire plus simple qui, parmi les intervenants, a une formation en Sciences? ( = qui sait que l’oeil ne dirige pas la main car la main voit!)
    Tant que les intervenants ne voudront pas accepter que le matriciel (début du 20ème siècle) qui formate notre cerveau d’humain, ne marche pas en binaire (= blanc – noir, 0 et 1 en informatique, gentil – méchant, …)… ils continueront à “fragmenter” (prenant ici ou là, une phrase ou un mot ou un livre, de l’autre en face) la pensée des ceux qui s’expriment! Ils ne feront que tenter de dire (souvent avec talent) … leur supériorité,voire leur racisme personnel (non mesurable en binaire, car historique ou lié à leur structure familiale). Mais il n’y a rien à redire à cette attitude, puisque depuis Carl Von Linne, il se trouve que nous ne réagissons involontairement que comme des simples mammifères (rats, chiens, …) …Sauf que depuis, la neurophysiologie du cerveau, nous a montré que c’est plutôt volontaire … !!!
    Christian

      +0

    Alerter
  • François // 25.01.2015 à 13h55

    Un contre exemple n’est pas un argument.

      +5

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 25.01.2015 à 14h42

    A Charlie, la soutane, la kippa et la burka sont également moquées – faudra-t-il écrire étaient ?” : et le costard-cravate, personne pour le moquer ? Sincèrement, je pense que prendre les religions pour cible est un “combat” d’arrière-garde, elles servent encore de cache-sexe aux véritables motifs des conflits mais ne jouent plus aucun rôle important. Et puis, il y a autant, sinon plus, de stupidités dans notre modernité que dans leur “archaïsme”.

      +6

    Alerter
  • RGT // 25.01.2015 à 14h45

    Concernant les causes réelles des “troubles” qui secouent actuellement les pays musulmans (l’ingérance occidentale sous fausse banière pour aller piller les ressources de ces pays) je suis tout à fait d’accord avec Michel Onfray.

    Accepteriez-vous que la France subisse le diktat de pays musulmans ou asiatiques ?

    NON (pourtant nous acceptons le diktat d’autres pays occidentaux – les USA en particulier, mais c’est différent car ils “nous sont culturellement proches”).

    Si les roles étaient inversés, ne croyez-vous pas que de nombreux français iraient commettre des attentats “terroristes” contre ces pays ?

    Le terreau de ce mouvement a bien été répandu par nos “chers élites” qui ont massacré ces populations pour des motifs NÉO-COLONIAUX, avec l’argent de nos impôts, et pour permettre à quelques oligarques d’augmenter encore leur fortune (ce qui leur permet d’avoir encore plus d’influence sur les “élus”, d’où un cercle vicieux infernal).

    Ensuite, une fois les populations locales bien remontées il est facile de “canaliser” leur colère via quelques “leaders”, “guides spirituels” ou autres bien utiles pour faire peur aux populations des “pays agresseurs”.

    Et forcer ainsi les populations desdits “pays agresseurs” par le biais d’émotions judicieusement instrumentalisées d’approuver leur soumission sans faille à cette oligarchie.

    Tout ce cirque n’est qu’une histoire de pognon et de pillage organisé de ressources au profit des 1%…

    Ne vous en faites pas, si demain on découvre une quelconque richesse dans votre jardin vous serez exterminés comme le furent les amérindiens, comme le sont actuellement les africains et les habitants des pays musulmans…

    La cupidité est bien le principal moteur du “progrès”, surtout si ce progrès est monnayable.

    Et cette cupidité est bien la principale différence entre l’homme et l’animal.

    L’homme est malheureusement l’espèce animale la plus nuisible que cette planète n’ait jamais porté.

    Ce constat n’est pas valable pour tous les êtres humains, mais pour le 1% qui décide de tout et qui a largement plus de puissance que les 99% restants.

    On est bien mal barrés.
    Ainsi que toutes les autres espèces vivantes qui n’ont strictement rien demandé.

      +6

    Alerter
  • Yogi // 25.01.2015 à 16h05

    Le titre est faux en effet. En 1786, alors que l’Amérique ne représentait en rien une menace pour les états Islamiques, voilà ce que leurs ambassadeurs déclaraient très sereinement
    http://books.google.fr/books?id=MLzgFIxx1QQC&pg=PA342&dq=%22The+Ambassador+answered%22&redir_esc=y#v=onepage&q=%22The%20Ambassador%20answered%22&f=false

      +2

    Alerter
  • Eric // 25.01.2015 à 16h52

    C’est vrai que je ne peux pas non plus m’empêcher de voir dans les événements qui viennent d’avoir lieu, et dans bien d’autres également, l’accomplissement de quelque chose de l’ordre d’une perversion proprement satanique. Je dois être un satané complotiste. Mais Valls et consorts vont m’aider, je le sais 🙂

      +5

    Alerter
    • Marianne // 25.01.2015 à 19h16

      Mdr, moi aussi, je me sens de plus en plus complotiste XD.

        +1

      Alerter
      • Eric // 25.01.2015 à 21h28

        On n’a plus qu’à sortir dehors avec des feuilles A4 avec écrit dessus sur fond noir ” Je suis complotiste … mais je vais bien, et d’ailleurs je vous emmerde ” 🙂

          +1

        Alerter
  • Theoltd // 25.01.2015 à 17h11

    Les terroristes, en plus d’être extrêmement méchants, sont aussi d’une bêtise sans fond.

    Chacun de leur attentat leur a valu des milliers voire meme des centaines de milliers de morts civils, sans compter que toute la planète les execre profondément.

    Ils n’hésitent pas a revendiquer leurs faits et envoient des videos qui nous sont adroitement montrées, de sorte que nous les haissons tous en coeur encore plus.

    Ils décapitent a tout va des journalistes et des humanitaires, ce qui est très moche et en plus, ils choisissent toutes les nationalités de l’Otan, ce qui finit par leur mettre a dos presque la terre entiere.

    Bref, ils obtiennent exactement le contraire de ce qu’ils souhaiteraient sans doute obtenir, c est a dire un peu de soutient des populations, comme le voudraient toutes les personnes un tout petit peu intelligentes.
    Si j’étais un brin a la foi Kon et Plotiste, je me mettrai a penser qu’ils le font exprès, pour s’en prendre plein la Gu…. Heureusement, je suis épargné par de telles pensées, et je pense juste qu’ils sont betes et méchants, et qu’il faut envoyer les rafales en Syrie, en Irak, voire meme dans le 93, ce qui économisera du kerosene. Quant au Charle de Gaulle, il a été mal conçu, car il risque de s’échouer avant d’avoir remonté la Seine. (Heureusement, on a encore les Mistrals.)

      +1

    Alerter
    • FifiBrind_acier // 25.01.2015 à 18h32

      Theold,
      Pour l’instant, on ne peut pas dire exactement qui tire les ficelles des 3 terroristes.
      Soit ils ont agi de leur propre initiative, soit ils sont téléguidés.
      Ceux qui ont des certitudes me semblent bien aventureux.

      Téléguidés, dans ce cas, il s’agit de terrorisme sous fausse bannière, qui est un terrorisme d’ Etat, destiné à faire porter la responsabilité sur un groupe qui n’est en rien responsable.
      Mais qui va servir de bouc émissaire, voire au déclenchement d’une guerre civile…

      Pour comprendre comment fonctionne le terrorisme d’ Etat, la lecture du livre de Danièle Ganser
      ” Les armées secrètes de l’ OTAN- Gladio et Stay Behind- le terrorisme pendant la guerre froide”
      Là nous ne sommes plus dans les hypothèses, mais dans des enquêtes judiciaires.
      Dont voici un extrait:
      http://www.editionsdemilune.com/media/extraits/otan/OTAN-Chapitre1.pdf

        +3

      Alerter
  • pascale // 25.01.2015 à 18h20

    Onfray a déclaré chez Ruquier que ” l’Iran s’est réjoui de l’attentat” alors que l’Iran l’a officiellement condamné (comme le Hamas d’ailleurs). Honte sur les clercs qui trahissent la vérité.

      +7

    Alerter
    • FifiBrind_acier // 25.01.2015 à 18h45

      Pascale,
      Je crois que sur ce coup, Onfray aurait mieux fait de se taire et de ne pas réagir à chaud.
      Et surtout, la philo ne me semble pas d’une grande utilité dans le décryptage des enjeux de géopolitique ou de géostratégie actuels.

      Si Hillary Clinton reconnaît que ce sont les USA qui ont créé Al Qaïda en Afghanistan contre les Russes, il semble bien qu’un virage dans l’usage de ces mercenaires ait eu lieu, en passant de l’ Afghanistan où ils tuaient des Russes, au Moyen Orient, où ils tuent principalement des musulmans, et tous les autres qui leur tombent sous la main.

      Pour provoquer la terreur et faire fuir les gens de chez eux, sans doute pour mieux les piller, puisqu’ils revendent tout, le pétrole, les femmes, les stocks de céréales, les meubles et les antiquités. Sans parler des otages qui leur rapporte des millions de dollars.

      A la télé libanaise, un ancien cadre d’ Al Qaïda et un temps d’ EIIL, explique ce virage, il dit qu’il s’agit de gens sous culturés en matière religieuse, à qui on fait avaler n’importe quoi, et que le but c’est de détruire tout sentiment national arabe.
      A écouter avec les précautions d’usage, la guerre est aussi celle de la com’.
      https://www.youtube.com/watch?v=lXpFfrtuvgo

        +4

      Alerter
  • pascale // 25.01.2015 à 18h26

    Dans les années 80… Oui, les années Prof. Choron.

      +1

    Alerter
  • Carabistouille // 25.01.2015 à 19h06

    Faut m’expliquer comment il aurait pu dans les années 80 en ayant fermé en 82…

      +0

    Alerter
  • mianne // 25.01.2015 à 19h28

    Dans les années 80, il n’existait pas cette loi qui interdit de se moquer d’une religion précise et pas des autres. Elles étaient toutes placées sur un pied d’égalité. Toutes les communautés avaient les mêmes droits.

      +3

    Alerter
  • Marianne // 25.01.2015 à 20h26

    Dites les gens, puisque nous en sommes à examiner d’un peu près les responsabilités de ceux qui se réclament plus ou moins d’une religieux ou d’une autre, et si nous nous intéressions de plus près au rôle du Vatican ? Premier propriétaire foncier de la planète, disparition éclair de pape décidé à mettre un peu d’ordre dans les comptes, compromissions de dignitaires dans des affaires dignes de la plus crapuleuse des mafias, soupçons – et je suis gentille, je ne suis pas allée voir de plus près – organisation de blanchiment d’argent sale… Puisque nous sommes tous décidés à faire la clarté dans les responsabilités actuelles, allons-y tous azimuts, n’est-ce pas ? Par là-dessus, ça nous sortirait la tête du chaudron moyen-oriental :))
    A force d’avoir le sentiment qu’on y peut rien, on ne s’intéresse même pas au sujet, mais, peut-être je me trompe, j’ai comme l’impression que c’est tout à fait pertinent…

      +1

    Alerter
  • yt75 // 25.01.2015 à 22h13

    Ne pas oublier que l’histoire du pétrole est très ancienne, et que pendant longtemps, dire que l’occident s’est livré à une pillage en règle est tout à fait légitime (et quelqu’un comme Ben Laden en était bien conscient, voir ce qu’il en dit dans une interview de 98 je crois).
    Ou par exemple voir le ton employé lorsque Mossadegh a voulu nationaliser le période Iranien (au début des années 50), juste après 4:40 ci dessous :
    https://www.youtube.com/watch?x-yt-ts=1421914688&x-yt-cl=84503534&v=fQJ-0jAr3LQ#t=291

    A propos le projet de faire des articles (sur le blog d’Olivier) sur le pic pétrolier est toujours d’actualité ?

      +1

    Alerter
  • rakosky // 26.01.2015 à 01h27

    Rarement lu tant de sottises en aussi peu de lignes,Onfray jette le masque et derrière l ‘humaniste mondain nous laisse voir le fieffé réactionnaire.
    Curieuse conception des peuples réduits à des communautés,l’Islam comme seule composante de l’identité des peuples
    Curieuse l’omission de la responsabilité de nos gouvernements dans la propagation de l’Islam radical.
    Qui menace le Pacte social et Républicain?
    Qui menace la République aujourd’hui,qui porte en Afrique et au Moyen Orient la mort et la destruction ?Nos gouvernements ou bien la population immigrée d origine musulmane ?
    Qui en détruisant la Lybie et l Irak a jeté dans le désespoir et l exil des millions d hommes transformés en parias et en vagabonds?
    M Onfray ,comme le dit Shlomo Sand,il n y a aucun courage à imputer aux faibles les crimes des puissants.

      +6

    Alerter
  • Neg8 // 26.01.2015 à 10h14

    “Sans publicité, ils n’ont aucun riche annonceur à ménager, aucun actionnaire à flatter, aucun propriétaire milliardaire à satisfaire. Ils ne roulent pour aucun parti, aucune école, aucune chapelle : au sens étymologique, ils sont libertaires.”

    Ca c’était avant et est ajd’hui un mythe dans le chef de CH!

    Voyez plutôt : “Clearstream et Charlie Hebdo : même avocat, même combat ?” -> article paru en 2008 sur Agoravox en lien avec l’avocat Malka -> http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/clearstream-et-charlie-hebdo-meme-41635

    Et Clearstream n’est pas une petite banque locale ou régionale!!

    N’est-ce pas justement la b.a.-ba de toute démarche philosophique que de démythifier les choses?
    C’est d’une naïveté déconcertante!

      +2

    Alerter
  • 1001nuits // 29.01.2015 à 01h16

    Michel Onfray représente (par son traité d’athéisme), le symbole de l’Occident agresseur et purement islamophobe.
    A une époque où Houellebecq comprend le phénomène musulman (contrairement à tout ce que les médias disent), si quelqu’un est illégitime pour parler de l’islam en France et de l’agression de l’Occident, c’est bien Onfray.
    1001

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications