Les Crises Les Crises
19.mars.202019.3.2020 // Les Crises

Comment la Chine a laissé échapper le coronavirus

Merci 487
J'envoie

Source : Le Temps, Julie Zaugg, 17-03-2020

Une équipe médicale à Wuhan le 3 mars. — © AFP

L’homme, un commerçant de 65 ans travaillant dans le marché couvert de Huanan, est arrivé à l’hôpital central de Wuhan le 16 décembre. Ses deux poumons étaient infectés et il avait de la fièvre, mais les antibiotiques qu’on lui avait donnés ne produisaient pas d’effet, raconte Ai Fen, la directrice du département des urgences dans une interview parue la semaine dernière en chinois et depuis censurée.

Onze jours plus tard, elle a vu arriver un autre patient présentant des symptômes similaires, puis cinq autres le lendemain. Ces mystérieuses pneumonies avaient toutes un lien avec le marché de Huanan, situé à moins de deux kilomètres de l’hôpital. Au même moment, les autres centres médicaux de Wuhan subissaient un assaut similaire.

Le patient zéro

Mais le tout premier cas, celui d’un résident du Hubei âgé de 55 ans, est apparu le 17 novembre, soit un mois plus tôt que ce qui avait jusqu’ici été annoncé. De nouvelles données compilées dans un rapport interne du gouvernement chinois, publiées vendredi dernier par le quotidien hongkongais South China Morning Post, le prouvent.

Le 20 décembre, il y avait 60 cas. Durant les deux dernières semaines de l’année, leur nombre s’est mis à grimper de façon exponentielle, pour atteindre 266 cas au 31 décembre 2019. Perplexe, Ai Fen a envoyé un échantillon pris sur un patient à un laboratoire à Pékin. Elle a reçu les résultats le 30 décembre: ils indiquaient une infection avec un coronavirus affilié au SARS. Désormais alarmée, elle a posté une photo du rapport médical dans un groupe privé sur le réseau social WeChat, qui a été partagée par plusieurs de ses collègues, dont l’ophtalmologue Li Wenliang, par la suite décédé de la maladie.

Elle a également dit aux membres de son département de revêtir des masques et alerté ses supérieurs, qui l’ont convoquée trois jours plus tard afin de la réprimander pour avoir «fait circuler des rumeurs». A Wuhan, d’autres médecins commençaient à sonner l’alarme. Mais rien n’y a fait. La province s’apprêtait à tenir sa séance parlementaire annuelle et à fêter le Nouvel An chinois: nul incident ne devait perturber ces événements.

Diagnostics modifiés

Le 3 janvier, la commission de la santé de Wuhan a publié une directive interdisant au personnel médical de diffuser des informations sur le nouveau virus pour éviter de provoquer une panique. Certains hôpitaux ont aussi discrètement modifié le diagnostic des premiers patients, le faisant passer d’une pneumonie virale à une simple «infection».

La réunion du congrès provincial s’est tenue comme prévu du 6 au 17 janvier et, le 18 janvier, un banquet géant du Nouvel An chinois a réuni des dizaines de milliers de familles à Wuhan.

En coulisses, la riposte s’organisait pourtant. Le marché de Huanan a été fermé le 1er janvier, le génome du nouveau virus a été décodé le lendemain, le Centre chinois pour le contrôle des maladies a activé son plan d’urgence le 6 janvier et le président Xi Jinping a personnellement pris la tête de la riposte le 7 janvier. Mais rien de tout cela n’a été annoncé publiquement.

Officiellement, la Chine affirmait toujours mi-janvier n’avoir qu’une soixantaine de cas. Elle a attendu jusqu’au 9 janvier pour annoncer l’émergence d’un nouveau coronavirus et jusqu’au 12 janvier pour partager son génome avec le reste du monde.

«Réponses préparées à l’avance»

Yuen Kwok-yung, un virologue hongkongais, s’est rendu à Wuhan le 17 janvier pour enquêter sur le virus. «Tous les endroits que nous visitions semblaient être en représentation, a-t-il récemment raconté au journal Caixin. A chaque fois que nous posions une question, les réponses paraissaient récitées et préparées à l’avance.» Les officiels locaux répétaient en boucle qu’ils n’avaient reçu des kits de test que la veille et ne pouvaient donc pas se prononcer sur le nombre réel de cas, relate-t-il.

Durant cette phase critique pour contenir le virus, les autorités chinoises ont également continué à nier l’existence d’une propagation entre humains. Les indices avaient pourtant commencé à s’accumuler. Le 8 décembre, un homme affecté par la nouvelle pneumonie a affirmé qu’il ne s’était jamais rendu au marché de Huanan. Début janvier, un patient a infecté 14 membres du personnel soignant lors d’une opération du cerveau à Wuhan. Et le 12 janvier, Yuen Kwok-yung a découvert une famille de six à l’hôpital de Shenzhen qui avaient tous contracté le Covid-19, alors que seul l’un d’eux s’était rendu à Wuhan.

Ce n’est que le 20 janvier que la Chine a finalement reconnu l’existence d’une transmission entre humains. La veille, le bilan était subitement monté à 136 cas. Le 23 janvier, la ville de Wuhan et une bonne partie de la province du Hubei étaient placées en quarantaine. Si les autorités avaient agi plus vite, «le nombre de malades aurait pu être massivement réduit», a récemment estimé le chef de la task force chinoise contre le coronavirus, Zhong Nanshan.

Source : Le Temps, Julie Zaugg, 17-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

90 réactions et commentaires

  • Linder // 19.03.2020 à 07h26

    Selon l’article :
    le 31 décembre 2019 : 266 cas
    la veille du 20, donc le 19 janvier 2020 : 136 cas

    Pour bien mesurer l’épidémie, il faudrait savoir ce qui est compté exactement et comment …

      +27

    Alerter
  • rara63 // 19.03.2020 à 07h58

    Bon, c’est bien de critiquer les Chinois…
    Je crains que nous occidentaux soyons bien mal placés pour cela concernant le covid-19.

    L’italie fera moins bien. sur
    l’espagne fera moins bien, sur
    ect…

      +74

    Alerter
    • Christian Gedeon // 19.03.2020 à 08h18

      L’article n’est pas critique ,ne mettez pas de la polémique politique partout. Il est factuel. Et ça se répète partout. Les chinois ne sont ni pires ni meilleurs que « les autres ». Et un mort qu’il soit chinois ou italien est un mort .

        +41

      Alerter
      • Briska // 19.03.2020 à 10h00

        Nous n’avons pas dû lire le même article. Les procédés d’écriture sont douteux, la journaliste tord la chronologie pour pouvoir y associer son parti pris. Ça respire le supremacisme à plein nez.
        C’est quand même dingue de juger moralement et avec aplomb les réactions d’un pays et ses politiques publiques, alors qu’elles ont été nettement plus efficaces que les notres avec moins de matériau informatif.

          +49

        Alerter
        • JEAN DUCHENE // 19.03.2020 à 10h45

          Les faits sont les faits. Le gouvernement chinois ment comme tous les gouvernements. Cela n’excuse pas le comportement des occidentaux et c’est du ressort des citoyens chinois. Pour cela, eux comme nous ont besoin de la vérité.

            +12

          Alerter
          • Briska // 19.03.2020 à 11h39

            Quels faits? Associés à quels mensonges?
            On parle du délai de réaction ? Mais les mesures prises ont été plus rapides que ce que nous faisons ici.
            On parle du silence des autorités? Mais elles ont communiqué au plus vite à l’OMS toutes les infos qu’elles avaient en temps réel. Une mission de l’OMS était sur place.
            On parle du flottement initial? Mais dans la gestion d’un pays de presque deux milliards d’habitants, on réunit d’abord les éléments, les analyses, les témoignages, on établit ensuite le périmètre puis une stratégie selon les moyens disponibles, avant de mettre en œuvre quoi que ce soit. Le témoignage alarmiste d’un anonyme ophtalmologiste sur les réseaux sociaux, l’exemple d’une famille entière contaminée, ce sont des miettes d’information dans cette machinerie, juste utiles à donner à posteriori un levier de bonne conscience aux « yavé ka, falé kon ».
            Je trouve dingue de juger à l’emporte pièce la réaction chinoise alors que nous sommes en dessous de tout, c’est dire le degré de schizophrénie latente chez nous, ou d’arrogance d’ailleurs, c’est selon.

              +65

            Alerter
          • ektin // 19.03.2020 à 16h18

            Le gouvernement chinois ment ? Sans doute, mais certainement bien moins que le notre.
            Les chinois ne sont ni pires ni meilleurs que les autres ? Faux, on peut assurément affirmer qu’ils sont meilleurs : un exemple, la mortalité rapportée à la population: 3000 sur 1,2 milliards, soit 1 pour 400.000 chez eux, et 243 pour 67 millions, soit 1 pour 268.000 chez nous, pas significatif n’est ce pas, sauf que chez eux le rapport est définitif, alors que chez nous il continue de monter exponentiellement.

              +20

            Alerter
            • Le Minotaure // 20.03.2020 à 01h00

              Comment pouvez vous à la fois admettre que le gouvernement chinois ment (comme d’autres certes) pour embrayer sur des comparaisons de chiffres probablement truqués ? On ne sait pas le nombre de cas réels en Chine.

              Et je ne vois pas en quoi la critique du gouvernement chinois implique de croire à une quelconque supériorité occidentale ou française. Attaquer le gouvernement chinois, ce n’est pas défendre la gestion catastrophique des gouvernements français ou italiens.

                +6

              Alerter
            • John // 21.03.2020 à 09h35

              Ils sont meilleurs de loin, c’est certain.
              On en parle du retex chez nous? Après voir eu le temps de voir ce qu’il se passait en Chine?
              Le virus est apparu la-bas, je n’ose même pas imaginer le retard pris et les erreurs commises en France par les autorités si il était apparu chez nous.

              L’Europe ce Vieux Monde, arrogant, qui n’a pas pris conscience encore que nous sommes déjà dépassé par l’Asie dans de nombreux domaines.

                +3

              Alerter
          • Bigtof // 20.03.2020 à 09h23

            Il y a une ÉNORME différence : les chinois ont été confrontés à quelque chose de nouveau. Il a fallu qu’ils isolent les causes de la maladie, qu’ils cherchent, puis trouvent le virus !
            Chez nous, ensuite, tous les gouvernements savaient à quoi s’attendre !

              +10

            Alerter
            • Brian64 // 21.03.2020 à 01h30

              Le virus était nouveau et nous n’avons pas cette excuse. Par contre les populations des pays d’Asie de l’Est étaient préparés à se battre contre une épidémie parce qu’ils y sont régulièrement confrontés, au moins plus que nous, avec,le,SRAS au début des années 2000.
              Maintenant ce qui se passe en France est honteux.

                +3

              Alerter
        • François Legault // 19.03.2020 à 13h55

          Lorsque l’on n’apprend pas les leçons de l’histoire, elle bégaie. Cela me rappel la crise du sang contaminé.

            +7

          Alerter
      • Fifi // 21.03.2020 à 03h21

        Sauf que le virus est chinois et le hic est le PCC refuse de donner des informations à son sujet 🤔

          +1

        Alerter
        • Serge Bellemain // 21.03.2020 à 10h17

          « le virus est chinois »….ha! Ha! Ha! mort de rire! et en plus ce salopard il a pas de papiers et voyage sans visa! Merci pour résumer en quelques mots bien « sentis » ce que pensent et diffusent les adeptes du « péril jaune ».

            +2

          Alerter
    • LBSSO // 19.03.2020 à 08h27

      Le sens de la publication de cet article, en donnant une version différente de celle du gouvernement chinois (« réactif », « ferme » , « coopératif ») est aussi de montrer que la guerre de l’information (du « storytelling ») a commencé .

        +41

      Alerter
      • Larousse // 19.03.2020 à 13h58

        Vous avez raison sur le sens de la publication. Il faut toujours être prudent. Quoique pour ma part, j’ai vu souvent que le Temps est un journal sérieux. Il reste la question du retard ou pas à l’alerte de la Chine. Les choses n’en resteront pas là, c’est certain. Si des leçons doivent être tirer… elle porte sur la mondialisation et la Chine « usine du monde » non ???

          +3

        Alerter
        • Francil // 20.03.2020 à 08h12

          Pour moi, ‘Le Temps’ est un fidèle toutou de L’OTAN. Je me sais biaisé car je déteste ces bandits, mais je ne peux pas m’empêcher de rager quand je lis leurs articles si souvent orientés dans ma Suisse pourtant ‘neutre’.

          Je regrette que notre situation singulière au sein de l’Europe francophone ne s’est pas traduite par une position indépendante de nos médias romands qui pour l’essentiel bêlent avec les vôtres. Ils auraient pu apporter une pluralité bienvenue, il n’en est rien.

          C’est une vraie opportunité gâchée.

            +5

          Alerter
        • Chris // 20.03.2020 à 13h18

          Le Temps (Droite) est généralement un outil d’information correct, mais cet article semble résulté d’une intervention de la StratCom (Strategic Communications), un des services de la communication de l’Union Européenne maquée à l’OTAN (*), avec laquelle la Suisse est en négociation pour un traité-cadre qui ressemble comme deux gouttes d’eau au deal défendu par la Remain Theresa May qui a fini pas se faire démissionner de la vie politique britannique.
          (*) Ne pas oublier que la Suisse a adhéré en 1996 au PpP (Partenariat pour la Paix : ça ne s’invente pas, n’est-ce pas Orwell ?), une sous-officine de l’OTAN mise sur pied pour accueillir les futurs membres ex-soviétiques et phériphériques dans les années 90. Initialement, aux fins de donner un coup de main pour mater (maintenir la paix) les républiques Yougoslaves : ce qu’elle fit en envoyant quelques troupes.

            +3

          Alerter
          • Chris // 20.03.2020 à 13h35

            A propos de la négociation de ce « deal » CH/EU, un référendum mené par l’UDC (parti décrit comme d’extrême droite, mais majoritaire en Suisse ! lequel re-demande de revenir au statut d’une immigration choisie. Un premier référendum en 2014 allant dans le même sens n’ayant pas été correctement appliqué !), vient d’être reporté sin dié, pour cause de Coronavirus.
            En réalité, il s’agit d’une manoeuvre politicienne (2), car le CF sait pertinemment bien que si le peuple suisse va voter maintenant, il votera massivement contre les portes ouvertes actuelles (Schengen), lesquelles ont favorisé la propagation du virus… et surtout la ruée de migrants en provenance de Turquie.
            (2) 90% des Suisses votent par correspondance. Le système est parfaitement rôdé.

              +1

            Alerter
    • naïf // 19.03.2020 à 10h10

      Globalement je crois qu’il a été dit partout que, scientifiquement, les chinois avaient été bons. Même s’il y a eu un « cafouillage » au tout début.
      Ils ont aussi réussi à contenir leur épidémie. Je ne sais pas ce qui ce serait passé si, l’un de nous, italien, français, espagnol, allemand avait été à l’origine de l’épidémie. J’ai un gros doute, là on pouvait (on aurait pu) s’appuyer sur le suivi chinois.
      Même remarque pour la corée: ils ont été bons.

        +43

      Alerter
      • Bats0 // 19.03.2020 à 11h27

        Les chinois ont effectivement été bons, et surtout hyper disciplinés (enfin il me semble) ; alors que chez nous il y a des « petits malins » qui volent les masques et gels hydroalcooliques dans les hôpitaux, et même cassent les voitures du personnel médical afin d’y voler le matériel d’hygiène : http://www.leparisien.fr/societe/arretez-de-forcer-nos-voitures-la-detresse-d-une-infirmiere-liberale-face-au-vol-de-masques-18-03-2020-8282616.php
        Je pense que pour l’instant ce sont les coréens qui ont été les plus réactifs, et peut-être les plus lucides.
        Enfin on verra bien une fois la pandémie maîtrisée à l’échelle mondiale, même si je pense que les chiffres publiés seront faussés, et quelque soit le pays désigné…

          +12

        Alerter
        • scorpionbleu // 20.03.2020 à 11h33

          Voir les marchés de Belleville et de Barbès bondés de gens !
          voir photos de mardi 18 (msn) et du 18 ou 19 Le Figaro.
          Les policiers patrouillent dans des quartiers vides ou les plages.
          Irresponsabilités totales.

            +0

          Alerter
    • catherine // 19.03.2020 à 10h46

      Moi j’ai été sidérée de voir hier soir le Président du Conseil Scientifique qui répondait aux question en bavant (sic et sans jamais s’essuyer) mais plus grave en bottant systématiquement en touche et répondant toujours à côté aux questions très pertinentes des téléspectateurs.

      Tout simplement parce qu’ils ne comprennent rien et que leur statut de scientifique/nommé politique ne leur permet (en dehors de commenter doctement le confinement) de n’apporter aucun éclairage tangible, de ne montrer aucun argument scientifique et de ne servir en définitive qu’à ouvrir un parapluie en mauvais état.

        +25

      Alerter
      • Moussars // 19.03.2020 à 21h34

        Tout à fait. Il n’a répondu à aucune question !
        Et il n’y a aucun avis de synthèse de rendu car les « experts » nommés par l’état n’étaient pas sur la même ligne. Énième mensonge de Macron, Philippe et de la porte-parole du gouvernement.

          +4

        Alerter
    • Eric83 // 19.03.2020 à 12h36

      « Effectivement Agnès Buzyn a alerté très tôt le gouvernement »
      « Collectivement, les médias et les représentants de partis politiques ne croyaient pas forcément à la catastrophe qui arrivait. »

      Pour ne pas croire à la catastrophe qui arrivait – si aucune mesure pour limiter la contagion n’était prise comme cela a été le cas – il fallait vraiment vivre dans une tour d’ivoire, être déconnecté de la réalité et avoir totalement perdu toute once du bon sens le plus élémentaire !

      L’aveu que gouvernement savait est donc tout à fait officiel ! Nos gouvernants prouvent ainsi et sans ambiguïté qu’ils sont de véritables dangers pour le peuple français.

      Devant cette évidence, la com consiste maintenant à faire porter le chapeau collectivement et en premier lieu aux médias et aux représentants de partis politiques !?

      La manipulation du peuple continue de plus belle mais courbera-t-il l’échine une fois de plus lorsque l’épidémie aura été vaincue ?

      La porte-parole du gouvernement
      @SibethNdiaye
      réagit aux récents propos d’Agnès Buzyn

      https://twitter.com/cavousf5/status/1239980380385615872

        +19

      Alerter
    • Macarel // 19.03.2020 à 13h24

      Faudra qu’on m’explique le fait que l’Italie est en passe d’avoir plus de victimes que la Chine,
      alors que la Chine a plus de 20 fois plus d’habitants.
      Soit les chiffres chinois sont faux ou les chinois très forts, soit l’appartenance à l’UE a précipité le naufrage du système sanitaire italien et/ou les européens sont à la ramasse ?

      Soit…

      L’Allemagne quant à elle teste beaucoup plus que les autres et affiche un nombre de victimes réduit ~20, et compte 20000 lits (France 5000).

      L’UE a principalement profité à l’Allemagne.

      https://www.lejdd.fr/International/coronavirus-lallemagne-a-plus-de-cas-que-la-france-mais-10-fois-moins-de-morts-on-vous-explique-pourquoi-3956002

        +16

      Alerter
      • Linder // 19.03.2020 à 15h04

        La Chine, nombre de morts :
        3 130 morts le 19 mars dans la province de Hubei
        119 dans le reste de la Chine

        (source : https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6 )

        La Chine semble avoir réussi à isoler la maladie dans une province, dont le nombre d’habitant est de 60 millions. La maladie a fait moins de dégâts dans le reste de la Chine (plus d’un milliard de personne) . N’importe quelle autre province de Chine s’en sort mieux que la Suisse (33 morts le 19 mars)

          +8

        Alerter
      • Chris // 19.03.2020 à 16h00

        L’Italie compte plus de décès (de vieilles personnes) à cause de son déclin démographique :
        https://www.lesechos.fr/2017/03/linexorable-declin-demographique-de-litalie-168454
        Un tiers des Italiens ont plus de 60 ans !

          +2

        Alerter
      • tepavac // 19.03.2020 à 16h07

        La curiosité saute aux yeux.
        les chiffres sur les cinq principaux pays touchés par l’épidémie frappent par le fort décalage entre le nombre d’infecté et les décès consécutifs et les autres modèles.
        infectés décédés %
        Italie 35.713 2.978 8%
        Iran 18.407 1.284 7%
        Espagne 15.014 640 4.3%
        Angleterre 2.644 103 4%
        Chine 81.154 3.130 3.8%
        France 9.058 243 2.7%
        Amérique 9.415 150 1.6%
        Corée du sud 8.565 91 1%
        Suisse 3.067 33 1%
        Allemagne 13.093 31 0.23%
        Tchéquie 572 0 0%

        Bref, connaitre la cause de ces disparité serait sans doute d’un grand secours. Est-ce génétique, évolution du virus ou immunité des populations. Est-ce prophylactique???
        Nous pouvons juste constater le phénomène et espérer que les chercheurs trouveront les réponses à ce fléau, qui déconcerte par bien des points et plonge les esprits dans bien de conjectures.
        En définitive, ce qu’il faut retenir, c’est qu’il en est que plus dangereux par son imprévisibilité.

          +0

        Alerter
        • tepavac // 19.03.2020 à 16h10

          bon bah le tableau que j’avais fait, ne correspond pas a ce que nous voyons. Désolé. Pas besoin de préciser que je suis nul en informatique. merci

            +0

          Alerter
        • MrTh // 19.03.2020 à 18h04

          Les chiffres que vous donnez et que tout le.monde reprend comme des moutons sont incomparables d’un pays a l autre. Nous n avons pas les même méthodologies de testing et de comptage que la Chine, la Corée ou les US. D’ailleurs je pense que ces derniers vont à la CATASTROPHE ! J’ai conseillé à tous mes amis d’université aux US de bien se préparer.

            +1

          Alerter
          • tepavac // 19.03.2020 à 19h57

            Vous avez raison concernant l’approche statistique, cela n’explique pas cependant cet énorme décalage dans les cas de létalité. 40 fois plus important suivant le lieu géographique et même zéro pour 574 contaminés en Tchéquie!!!

            On peut évidemment soupçonner les états de mentir, mais bon il est plus vraisemblable que le virus trouve des terrains plus propice génétiquement, ce qui d’ailleurs n’a rien de particulier.
            Le triste épisode de l’invasion Européenne aux Amériques en rappel la dramatique conséquence.

              +1

            Alerter
            • Anouchka // 20.03.2020 à 03h13

              J’ai entendu un médecin expliquer que les morts se rencontrent surtout à une certaine latitude dans l’hémisphère nord et sud (la même en Australie par exemple que dans l’hémisphère nord). Il semblerait donc qu’il y ait un facteur climatique important (comme très souvent du reste dans les épidémies qui sont liées à un écosystème). C’est ce qui expliquerait que pour l’instant, le virus ne “prenne” heureusement pas trop dans les zones tropicales.

                +2

              Alerter
      • Joséphine // 20.03.2020 à 15h33

        j’ai lu que l’Allemagne ne faisait pas de tests post mortem. Est ce confirmé? Pour la question des bises, je me suis dit la même chose. En France aussi, j’ai vu au travail des différences de comportement selon l’origine des personnes. Plus difficile pour les méditerranéens de respecter les consignes.

          +1

        Alerter
    • Rémi // 19.03.2020 à 13h37

      Ne vous inquiétez pas c’est partie remise nous saurons leurr renvoyer d’une manière ou d’une autre et comme leur population a été protégée cela se retournera contre eux.
      Ils auraient du savoir que laisser fuir un tel dossier aux dirigeants occidentaux était la garantie d’une catastrophe mondiale tellement ceux-ci sont doués.

        +0

      Alerter
    • Séraphim // 19.03.2020 à 16h43

      Et c’est de plus d’une grave mauvaise foi. Les masques sont inutiles si on se promène dans la nature, pour sûr, ou en vélo ou jogging. En revanche, sitôt que l’on croise quelqu’un à 2m, cela sert. C’est ce que nous faisons en Chine depuis le début de cette épidémie, et c’est ce qui marche. Comment peut-on claironner « Eternuez dans vos coudes » d’un côté et « les masques ne servent à rien de l’autre »?? Quant au baratin sur oui mais je touche le masque avec les mains etc. je me crois protégé à tort, tout cela est vain. Car ce qui compte c’est la quantité de virus absorbée, et non pas hop, je touche un virus, je l’attrape. Si les masques réduisent de 90% la quantité, c’est déjà ça et c’est même suffisant. Un masque unique chauffé à l’air du sèche cheveux est parfaitement réutilisable. Cette mauvaise foi me révulse, pour un objet facile à fabriquer; les Chinois ont converti toutes sortes d’usines et en ont fabriqué des milliards, oui des milliards en un rien de temps.

        +32

      Alerter
      • Kay // 25.03.2020 à 11h31

        Oui Séraphim.

        Voyez cet argument de notre gouvernement :
        « Les français ne savent pas porter les masques. Ceux-ci peuvent finalement être PLUS DANGEREUX que de ne pas en porter. Car les mecs vont croire qu’ils sont protégés, vont toucher leur masques et se toucher la tronche. Boom contaminé ! Ne portez pas de masques ! »

        Moi aussi je peux faire pareil, voyez :
        « Les français ne savent pas se laver les mains. (Il faut en fait se laver les avants bras aussi et nettoyer les pouces dans le creux de la paume, les ongles, etc.) Par conséquent, il est PLUS DANGEREUX de se laver les mains car les mecs vont croire qu’ils ont les mains propres, vont se toucher la tronche et boom contaminé ! Ne vous lavez pas les mains ! »
        Ah ouais tiens, moi aussi je peux faire la même « logique » à deux balles.

        Ce n’est pas parce qu’une méthode de protection n’est pas efficace à 100% qu’il faut dire que c’est de la merde et que c’est « totalement inutile ».
        C’est l’ensemble de ces petites mesure non-efficaces, qui font que la propagation du virus sera plus lente.

        Je donne ma façon de penser avec des chiffres bidons :
        Porter un masque, aller -2% de contamination, laver les main ? -5%, écart de 1m ? -8%.
        Petit a petit on arrive a 10% en moins de contamination.
        Payer par QRCode sans contact avec wechat ? -10%
        Spray les rues, les bus avec des bactéricides, livrer les gens chez eux, etc.

        Ah, les « démocraties » disent que tout cela est « inutile », cela est purement pour rassurer la population.
        Du « marketing » chinois, bien évidement.

        Franchement. Où est l’épicentre de l’épidémie maintenant?
        Bande de clowns.

          +0

        Alerter
    • guiba // 21.03.2020 à 09h17

      La différence est que nous pourrons, retrospectivement, faire le procès de ceux qui n’ont pas fait ce qu’ils auraient du faire. La Chine, en revanche, va déployer une formidable machine à réécrire l’histoire contre laquelle les occidentaux semblent bien démunis. Le régime actuel chinois est une monstruosité que nous avons contribué à créer par notre passivité.

        +1

      Alerter
    • Nejus // 22.03.2020 à 01h06

      Les masques de l’armée sont pour l’armée, c’est l’ordre avant tout ?
      La sécurité du gouvernement avant tout ?
      La sécurité de Macron avant tout ?
      Le maintien du système en place avant tout ?

        +0

      Alerter
    • Kay // 25.03.2020 à 11h14

      Rappelez vous aussi, qu’au début des conférences de presses, quand le manque de masques FP2 ne pouvait plus être nié qu’on nous a alors dit quelque chose qui ressemblait a :
      « Entre un masque chirurgical et un masque FP2 il n’y a en fait pas de différence, les professionnels de santé peuvent donc sans problème porter des masque chirurgicaux. Ça protège pareil, des études l’on montré. Si en plus les patients en portent, on est au même niveau de protection ».

      Vous vous rappelez? Moi j’m’en rappelle.
      Puisque le les FP2 protègent les pros, et que finalement un FP2 n’est pas mieux qu’un masque chirurgical… donc, un masque chirurgical protège contre le virus comme un FP2.
      Simple. Logique.
      A = B, B = C donc A = C.

      Et quand bien même on nous dira « C’est plus compliqué, il faut AUSSI que le patient porte un masque pour avoir la même efficacité, vous n’avez PAS ÉCOUTÉ »
      Ah ouais ? Si si j’ai bien compris.

      Donc quelle différence entre un médecin qui porte un masque et son patient qui porte un masque, et moi portant un masque dans le métro avec les autres gens portant donc AUSSI des masques ?
      Si tout le monde portait des masques alors… ? Hein ? On serait donc dans la même situation qu’entre un médecin et son patient.
      Bonus : on ne sait pas qui est malade. Donc, tout le monde devrait porter un masque car on ne sait même pas si on est porteur.

      Ces mensonges. De notre gouvernement devront être punis.
      Porter un masque, même en étant sain est TOUJOURS plus protecteur que de ne pas en porter. Et les « scientifiques » qui donnent conseils a notre cher gouvernement ? Virés. Ça dégage.

        +0

      Alerter
  • exercices // 19.03.2020 à 08h10

    pour les apprentis statisticiens en confinement exo 1 considérant que la province de Hubei a à peu près la population de l’Italie, en estimant que le 1er cas est détecté le 15 novembre vous utiliserez la courbe actuelle de l’épidémie telle que décrite par l’Italie et vous estimerez dans ce cadre le nombre de cas et de décès potentiellement survenus en Chine au 23 janvier date du lock down en Chine. exo2 en reprenant les cartes initiales des provinces les plus touchées vous estimerez ces nombres pour l’ensemble de la Chine.

      +6

    Alerter
  • Dbon // 19.03.2020 à 08h20

    Bof à part une propagande antichinoise je ne vois rien d’utile,.

      +34

    Alerter
    • Dbon // 20.03.2020 à 08h49

      C’est quoi ce relativisme à la noix?
      La seule chose qui compte c’est que la Chine a réussi à vaincre le virus. Et il faut en prendre de la Graine.
      Chez nous à défaut de mesures efficaces depuis plusieures semaines, une seule solution c’est le confinement drastique, à la chinoise.
      Mais je doute que cela marche aussi bien, car il n’ya aucune protection de la population et des soignants.
      Concernant ce corps médical, cela me fait penser aux « Netoyeurs » de la centrale de Chernobyl, tous morts.

        +1

      Alerter
      • scorpionbleu // 20.03.2020 à 11h57

        « Une chose est sûre en effet, c’est que rien ne sera plus comme avant, et pour une bonne raison : la République populaire de Chine a manifestement vaincu l’épidémie du Covid-19 en deux mois. Les oiseaux de mauvais augure diront que c’est faux, que les chiffres sont truqués, que l’épidémie peut rebondir. Mais les experts internationaux affirment le contraire, et les faits parlent d’eux-mêmes » Bruno Guigues

          +4

        Alerter
  • jjcoldman // 19.03.2020 à 08h27

    Et le patient 0 français ou italien, le connait-on ?.
    Nos autorités connaissent le danger depuis le 9 janvier, annonce chinoise : c’est cohérent avec ce que dit Mme Buzyn qui évoque le 11 janvier pour son alerte à M. Macron.
    Et depuis le 20 janvier, la gravité de la situation.
    Notre gouvernement a fait quoi au juste dès lors.
    Ah si, un plan com’ pour imputer le désastre au manque de sens civique des citoyens français.

      +39

    Alerter
    • Dominique // 19.03.2020 à 09h33

      vous oubliez l’essentiel de la (ir)responsabilité :
      la décision de la macronie (essentiellement le trio macron, philippe, buzin) de mettre des affichettes dans les aéroports, plutôt que de placer en quarantaine comme le faisait déjà, par exemple, Israël pour protéger sa population.

      Toute la France est en quarantaine désormais (c’est mieux ?) et c’était prévisible puisqu’ils avaient l’expérience chinoise.

      On est en droit de s’interroger : dans quel but ont-ils géré aussi mal le mal ?
      Pour « réduire les coûts » ?
      Pour « faire des économies » ?
      Pour une hécatombe des hommes de plus 60A dont la retraite (par répartition) représente à un coût insupportable à la finance ?

      Ont-il mis ces affichettes dans les aéroports, pour se protéger juridiquement d’un procès « sang contaminé »?
      quand il n’était plus possible de cacher le danger à la population
      car ils rapatriaient les français de Wuhan par avion militaire,

      militaires envoyés sans protection dont l’un d’eux fut le patient 0 qui contamina tout un département …
      Nouvelle preuve que les fonctionnaires, qu’on constate désormais indispensables à une nation, sont méprisés par tout ce que représente la macronie ?

        +38

      Alerter
    • Bats0 // 19.03.2020 à 10h20

      Le virus est-il incontrôlable ? – 05/03
      https://www.dailymotion.com/video/x7shvmw
      le 25 Février 14 cas contaminés
      Le 04 Mars 285 cas contaminés
      Même le journaliste qui insiste « elle est exponentielle »
      « Non, non, et ça c’est que la France a été je crois assez réactive, assez efficace »

        +3

      Alerter
  • LibEgaFra // 19.03.2020 à 08h31

    Considérant que le premier patient diagnostiqué l’a été le 17 novembre,
    considérant que des personnes contaminées peuvent être asymptomatiques,
    considérant la longue durée d’incubation (au moins 5 jours),
    considérant la confusion possible avec la grippe,
    nous nous rapprochons dangereusement du mois d’octobre 2019…

    Bon, je sors.

      +7

    Alerter
    • Fritz // 19.03.2020 à 08h48

      Vous faites bien de parler de « premier patient ». Quand cet article sinophobe parle de « patient zéro », il cède à une mode absurde et exaspérante. Dirait-on que Jules Verne a écrit son « roman zéro » avec « Cinq semaines en ballon » ?

      Rappelons à l’auteur de cet article que Hong Kong n’a été séparé de la Chine que par l’impérialisme britannique (guerre de l’opium).

        +12

      Alerter
      • LibEgaFra // 19.03.2020 à 09h31

        J’espère que plus d’un lecteur aura saisi l’allusion au mois d’octobre…

        Si jamais, le 18 octobre s’est tenue à NY un exercice de simulation d’une pandémie, juste pour voir ce qu’il faudrait améliorer.

        « The Johns Hopkins Center for Health Security in partnership with the World Economic Forum and the Bill and Melinda Gates Foundation hosted Event 201, a high-level pandemic exercise on October 18, 2019, in New York, NY. The exercise illustrated areas where public/private partnerships will be necessary during the response to a severe pandemic in order to diminish large-scale economic and societal consequences. »

        Le centre John Hopkins pour la sécurité sanitaire en partenariat avec le forum économique mondial et la fondation bill gates a hébergé l’événement 201, un exercice pandémique de haut niveau le 18 octobre 2019 à NY. L’exercice a montré les zones où un partenariat public/privé sera nécessaire pendant la réponse à une pandémie sévère afin de diminuer les conséquences économiques et sociales à large échelle.

          +15

        Alerter
      • LBSSO // 19.03.2020 à 10h19

        « Zéro,zéro est-ce que j’ai une tête de zéro ? »

        L’expression « patient zero/0″ vient d’une erreur de lecture. Une des premières victimes Nord-américaines du VIH avait était qualifiée de  » patient O » pour « Outside of California » je crois.
        La confusion est alors devenu virale…
        Le succès de cette expression reflète davantage une technicisation de notre langage appliquée abusivement au domaine de la vie .

        @LibEgaFra ,vous ne pouvez sortir vous êtes confiné.
        🙂

          +4

        Alerter
        • LBSSO // 19.03.2020 à 12h50

          Le virus de l’orthographe ne m’a pas atteint…
          Mes excuses.

            +1

          Alerter
  • gotoul // 19.03.2020 à 08h43

    Très intéressant. Merci.
    Peut-être que les médecins chinois et pourquoi pas ceux du monde entier seront plus vigilants la prochaine fois. Prochaine fois qui arrivera tôt ou tard vu l’engrenage dans lequel les sociétés sont « piégées » ( déforestations, réchauffement climatique , etc… )

      +4

    Alerter
    • Catalina // 19.03.2020 à 10h42

      mondialisation marchande surtout, vous savez celle qui ne connait pas de frontière

        +2

      Alerter
  • Cédric A // 19.03.2020 à 08h58

    bonjour
    et que pensez de tout ça. Propagande anti-US ou vérité ou semi vérité ?
    http://www.entelekheia.fr/2020/03/14/covid-19-le-virus-est-il-vraiment-originaire-de-chine/
    Mais est-ce bien important de pointé du doigt un tel ou un autre ? AU moins les chinois ont réagi, n’en déplaise, la Corée du sud a réagi, le Japon a réagi etc… L’UE comme d’hab on dort tranquille sur nos deux oreilles nous prenant encore pour les rois du monde… On comptera les morts à la fin.

      +16

    Alerter
  • RGT // 19.03.2020 à 08h59

    Quand on se retrouve pour la première fois confronté à une telle pandémie on ne sait pas trop comment elle va évoluer.

    Sachant que de plus la Chine est la cible d’attaques diverses de la part du « camp du bien » les autorités n’ont pas réagi avec une grande célérité pour éviter d’être encore accusées des pires maux de la terre si cette pandémie s’était avérée mineure.

    Par contre, sachant que lorsque les chinois se sont aperçus que la situation devenait vraiment critique ils ont réagi en prenant des mesures fortes dans ce pays dans lequel la population, contrairement à ce que l’on pense, est culturellement très individualiste et ne pense qu’à son propre business personnel.

    Bilan : Certes de nombreuses personnes ont été affectées mais la réaction des autorités a été efficace dès que la dangerosité de ce virus a été avérée et elles ont immédiatement informé le reste de la planète des risques encourus.

    Par contre, bien qu’ayant été mis au courant les autorités des « pays développés » ne se sont surtout pas excitées pour limiter les dégâts et ont mis plus de deux mois à réagir alors que les risques étaient connus et que les premiers cas avérés commençaient à « fleurir » sur tous leurs territoires.

    Qui est le plus à blâmer selon vous ?

    Sans parler de la quantité incommensurable de personnes qui râlent quand on se contente seulement de leur demander de rester à distance de sécurité pour limiter la propagation.

    Leur réponse est systématiquement « Je ne suis pas malade ».

    Comme nos « dirigeants ».
    Il a fallu que certains soient infectés pour qu’ils commencent à se bouger.

      +36

    Alerter
  • Denis Monod-Broca // 19.03.2020 à 08h59

    Ils ont dissimulé mais ils ont réagi. Pris par surprise, ils ont agi rapidement et fortement.
    Nous n’avons été pris par surprise, or nous n’avons pas fait mieux qu’eux. Nous avons même agi moins rapidement qu’eux.
    Péché d’orgueil, aveuglement idéologique !

      +33

    Alerter
  • Julien // 19.03.2020 à 09h10

    Sans vouloir déranger, de nombreuses infos et divers témoignages montrent que non ce virus n’est pas issu de chine ne serait-ce que par sa « composition » … faites des recherches. L’histoire du pangolin ou du poisson infecté c’est pour les bobos crédules. Ce virus n’est pas « naturel » il est une création de l’homme et certains vont le démontrer dans peu de temps et toute la propagande mensongère anti chinoise autour de cette affaire s’écroulera comme d’habitude. Souvenez vous toujours des gros événements aux retentissements internationaux, ils sont toujours démontés quelques mois après par divers sources et témoignages… donc j’ai hâte d’être dans quelques mois pour que la vérité éclate. « Le mensonge prend l’ascenseur, la vérité les escaliers »

      +7

    Alerter
    • Suzanne // 19.03.2020 à 09h31

      Faux selon une étude de Nature parue le 17 mars :
      « Thus, the high-affinity binding of the SARS-CoV-2 spike protein to human ACE2 is most likely the result of natural selection on a human or human-like ACE2 that permits another optimal binding solution to arise. This is strong evidence that SARS-CoV-2 is not the product of purposeful manipulation. »

      « La liaison à haute affinité de la « spike protein » de l’ACE2 humain est certainement le résultat d’une sélection naturelle sur ACE2 humain ou semblable qui fait qu’une autre solution optimale de liaison se produit. Cela est une preuve robuste que SARS-CoV-2 n’est pas le produit d’une manipulation intentionnelle. »

      Source :
      https://www.nature.com/articles/s41591-020-0820-9?fbclid=IwAR1qpAi-2-iNRtZ7ySfDTHp8Iy1yqEAU0lIBzURBoh_VTk0H_Jlxhn-hhrM#Sec8

        +4

      Alerter
  • Briska // 19.03.2020 à 09h18

    Une écriture pas très honnête, suggestions, sous entendus, omissions et bla bla.
    L’OMS prévenue le 31.12 a plutôt loué la célérité chinoise. Le 23 suivant, la même organisation ne considérait pas le risque à une échelle mondiale, alors tenter de lui ( à la Chine, hein!, l’OMS, elle oserait pas, c’est pas bon pour sa carrière) imputer les conséquences de la diffusion, c’est limite odieux.
    On mesure le mépris occidental dans la plume. Mais la journaliste devrait se méfier, les comptes sont loin d’être tirés, et c’est plutôt l’humilité et l’entraide qui sont aujourd’hui de mise.
    Une petite dernière pour la route, ma préférée c’est celle là :
    « En coulisses ….. Le marché de Huanan a été fermé …. activé son plan d’urgence…. le président Xi Jinping a personnellement….Mais rien de tout cela n’a été annoncé publiquement. »
    Nouveau concept, des politiques publiques furtives?

      +19

    Alerter
  • Patrice Cardot // 19.03.2020 à 09h36

    Manifestement, cette auteure de l’article ne disposait pas de toutes les informations transmises par les services chinois concernés au reste du monde dans le cadre du réseau international dédié à l’information sanitaire … Car les virologues et épidémiologistes concernés ont toujours salué la très grande transparence des autorités chinoises dans ce domaine ! D’autre par, le premier patient identifié n’est pas pour autant le patient ‘O’, en raison du caractère hautement asymptomatique de ce virus …

      +16

    Alerter
  • Brigitte // 19.03.2020 à 09h37

    Je viens de lire que la progression est passée à 100% par jour au lieu de 25% ! En Chine et en Italie, le confinement a donné des résultats significatifs après 2 semaines (infléchissement continu de la courbe des infections).
    Nouveaux pronostics : 9135 cas déclarés aujourd’hui donc 73 080 cas dans 3 jours et 1500 morts (taux 2%), la moitié ayant de moins de 60 ans….
    Le temps que la progression journalière ralentisse de moitié et même retombe au taux chinois de 15%, ce que l’on peut espérer de mieux, il faudra 21 jours (3 semaines) et on risque d’en être à plus de 20 000 morts!
    Ce scénario n’est pas si farfelu que ça, même si ce nombre de morts n’a jamais été obtenu en Chine ni en Italie pour l’instant, ce pays n’a toujours pas atteint son pic.
    Mais peut-on vraiment comparer avec la Chine? Je pense que l’Italie est plus proche de notre réalité. Les chiffres en Italie aujourd’hui: 35 713 cas déclarés et 2978 morts. 475 en 24h. Une progression journalière encore de 20% après 2 semaines de confinement total…

      +9

    Alerter
  • François Marquet // 19.03.2020 à 09h39

    Il me semble que pour les chinois « découvreurs » du nouveau coronavirus, il était plus difficile d’évaluer la gravité de la situation que pour les européens qui pouvaient se référer au développement de l’épidémie en Chine et en Corée du Sud.
    En matière de dissimulation à la population, mention spéciale à la France. « Le virus ne circule pas en France, c’est une grippe etc.. » Et quand il s’est agi de protéger la population par des mesures coûteuses et impopulaires (fermer les écoles, repousser les élections, confinement) notre gouvernement à été particulièrement tardif. Enfin, sur la stratégie de lutte, il n’a pas été tenu compte des réussites chinoises et coréennes (on teste, on traite les cas positifs, on évalue la chloroquine) ni des constatations scientifiques chinoises (le portage viral est de 20 jours) Par suffisance occidentale? Racisme anti-chinois? Heureusement, il y a des gens comme le Pr Didier Raoult qui rament à contre courant.

      +25

    Alerter
  • danielle // 19.03.2020 à 09h56

    est-ce que vous avez remarqué la provenance de votre « information »: de hong kong qui fait état d’un rapport interne que des vertueux amis de l’occident se seraient procuré, c’est rare de vous voir relayer la propagande de la CIA et autres…

      +14

    Alerter
  • Macarel // 19.03.2020 à 11h27

    Les chinois doivent balayer devant chez eux, nous devons balayer devant chez nous.

    Quels sont les dégâts faits par l’idéologie néolibérale de l’UE

    – la libre circulation du capital a conduit à la désindustrialisation du pays, ce qui conduit à ne plus avoir
    d’autonomie aujourd’hui en terme de production de masques, et de divers autres matériels et fournitures médicales (dont des médicaments fabriqués en Chine ou en Inde), qui sont nécessaires à une lutte efficace contre la pandémie actuelle. Jusqu’à fermer la dernière usine de production d’oxygène médical d’Europe qui fonctionne près de Clermont-Ferrand.

    https://twitter.com/FlorentNARANJO/status/1240167757401948160

    Mais comme dirait l’idéologue cynique de l’Elysée : « Nous ne sommes pas au Vénézuela, l’Etat ne doit pas s’immiscer dans les transactions privées ».

    – la libre circulation des personnes dans l’espace Schengen a permis au personnes infectées de propager sans
    problème le virus d’un pays à l’autre, depuis l’Italie en particulier (l’on pense à la tenue de ce fameux match de foot
    Juve-OL à Lyon, alors que l’épidémie avait déjà bien démarrée en Italie du Nord. A contribué aussi à la propagation, le manque de contrôle sérieux aux frontières, que sont les aéroports.

    – Quant à la libre circulation des marchandises, lorsque l’atelier du monde (la Chine) est en panne, cela crée des ruptures d’approvisionnement chez nous.

    « Last but not least », le dogme de la « concurrence libre et non faussée » a conduit a l’affaiblissement de tous nos services publics, dont le système de santé.

    Les « Ouistes » de 2005 où êtes vous ?

      +17

    Alerter
  • Philnomade // 19.03.2020 à 11h34

    En prenant le 60 cas du 20 décembre en considérant que c’est obligatoirement des cas clinique vu qu’ils ne seront que c’est un coronavirus le 30/12, on sait que c’est 20% des cas à hospitalisé . 60*5=300 cas au 20 décembre. En considérant que le nombre de cas double tout les 3 Jours ça fait quand même environ 40 millions de personnes contaminées vers le 15 janvier a 1% de mortalité ça fait 400.000 morts ?

      +2

    Alerter
  • Macarel // 19.03.2020 à 11h49

    Les doctrinaires de l’idéologie néolibérale (ou ordolibérale dans sa version germanique), sont en train de nous conduire à un Waterloo sanitaire :

    https://twitter.com/DrSabrinaaurora/status/1240343026515488768

    Comme, je viens de l’entendre sur une chaîne de grande écoute, lorsque cette crise sera passée (à quel coût en vies humaines et en dégâts économiques et sociaux ?), apparaîtront des « gilets jaunes puissance 10 », et le gouvernement devra prévoir plus d’un hélicoptère pour s’exfiltrer de la foule en colère ! Dans ce domaine je pense qu’il vont anticiper, pour la protection des populations ils en sont incapables, mais là ils ont déjà stocké les hélicoptères.

      +6

    Alerter
    • ektin // 19.03.2020 à 16h35

      Et les flics auront compris cette fois qu’ils sont aussi traités comme les gueux, sans masques et sans protections aucunes. Laisseront-ils enfin passer les GJ vers l’Élysée ?

        +3

      Alerter
  • Patapon // 19.03.2020 à 12h18

    Je ne sais pas si je suis à jour, mais j’aimerais creuser ceci : Chronique du Grand Jeu – Pétrole et poussée chinoise : ça se précise et Consortium News – La Chine enfermée dans une guerre hybride avec les États-Unis.
    On retrouve le journaliste Pepe Escobar et l’épidémie exportée par les US, sur fond de guerre de l’information. Je soupçonne l’article du Temps d’être bien profilé pour cette guerre de l’information.

      +7

    Alerter
    • Bientôt 78 ans // 19.03.2020 à 12h58

      Un état de guerre hors limites (« Unrestricted Warfare », Qiao Liang et Wang Xiangsui) existe désormais entre l’Empire et la Chine.

      « La guerre n’est plus « l’usage de la force armée pour obliger un ennemi à se plier à sa propre volonté », mais l’utilisation de « tous les moyens, dont la force armée ou non armée, militaire ou non militaire et des moyens létaux ou non létaux pour obliger l’ennemi à se soumettre à ses propres intérêts »… Le nouvel art de la guerre deviendra celui de la combinaison de tous les moyens, militaires et non-militaires, pour arriver à ses fins. »

      Cet état de fait, imposé au monde entier par l’Empire, exige que l’on se donne enfin la peine de l’approfondir dans toutes ses conséquences. Tenter d’en faire l’économie risque de nous enfermer dans une incompréhension opaque du monde qui nous entoure, des crises sans précédents, mondiales, planétaires, qui ont débuté, ainsi que de l’effondrement qui, en ce moment même, s’accélère à en donner partout au monde le vertige. Un monde ancien se meurt… Un nouveau monde est né.
      _______
      « « La guerre hors limites », auteurs Qiao Liang et Wang Xiangsui »
      https://lepcf.fr/La-guerre-hors-limites-Qiao-Liang

        +5

      Alerter
  • D.R. // 19.03.2020 à 12h46

    Oui, l’article est clairement anti-chinois ! Il laisse entendre que les autorités chinoises ont fait n’importe quoi au début de l’épidémie. Or, il semble bien que se soit vrai ! Quand l’info de l’épidémie arrive à Pékin, la direction s’aperçoit que les choses sont graves. Les autorités de Wuhan sont limogées (je ne sait pas comment on dit limoger en chinois)
    Et le gouvernement prend immédiatement les mesures fortes que l’on connait.
    La faute sanitaire a donc été sanctionné !
    Et les mesures fortes ont rapidement montrées leurs efficacité. La raison est que les chinois, globalement, on confiance dans leur gouvernement et nous non ! Mais on a de bonnes raisons pour ça !
    Imaginons qu’à Dunkerque un touriste anglais (pourquoi pas ?) refile une saleté de virus à un marin, qui ensuite va boire une bière et infecte dix personnes. Cinq ou six malades se présentent le lendemain à l’hôpital. Un journaliste fait alors un papier et parle d’épidémie. Que fait la Mairie de Dunkerque ? Elle prend immédiatement des mesures sanitaires ou elle publie un démentie ? Au bout de combien de jours après le premier décès à Lille le ministre de la Santé reçoit l’info, et que fait-il ? (on sait : il que c’est juste une grosse grippe). Et les autorités de Dunkerque a quel moment sont-elles sanctionné ?
    Par exemple pour avoir laissé faire le Carnaval ?

      +6

    Alerter
  • Coolbabycool // 19.03.2020 à 13h02

    Je comprends qu’un gouvernement cache une réalité dont la mesure exacte n’a pas encore été prise pour éviter une panique qui, en l’occurence, aurait, je le présume, aidé à la diffusion du virus. Les gouvernements sont faillibles, habités par le doute,… humains. C’est avec beaucoup de recul et d’enquêtes que l’on pourra s’autoriser un jugement.
    Serait-il opportun de répéter aujourd’hui en boucle qu’on va, peut-être, être plusieurs centaines milliers de personnes à mourir ?…

      +1

    Alerter
    • Brigitte // 19.03.2020 à 15h32

      Oui il faut dire la vérité pour que le gens comprennent la nécessité du confinement. Nous n’avons plus le choix. Pendant la dernière guerre, les gens étaient confinés pour ne pas mourrir sous les bombes ou fusillés par les allemands. Ils le savaient. Ils ne paniquaient pas pour autant. La panique s’installe quand les gens ne savent pas exactement ce qui les attend.
      La vérité renvoie à la gravité et à l’humilité.

        +4

      Alerter
      • ektin // 19.03.2020 à 16h46

        Totalement d’accord, la panique est là, elle est la fille de la défiance générale envers les « dirigeants ». Ceux-ci ont menti sur toute la ligne au sujet de la gravité de l’épidémie, et cela a eu deux résultats opposés tout aussi détestables:
        Des gens un peu au courant s’en sont rendus compte rapidement et ont paniqué, et d’autres, qu’on appellera les gobeurs, s’en sont allés répéter à tue-tête « ce n’est qu’une grippette » en contaminant tout le monde.

          +4

        Alerter
  • Chris // 19.03.2020 à 16h17

    Tout comme Cédric A. je recommande la lecture de ces article :
    http://www.entelekheia.fr/2020/03/14/covid-19-le-virus-est-il-vraiment-originaire-de-chine/
    « dans une démarche inédite dans la diplomatie chinoise habituellement toute en retenue, le même Lijian Zhao a publiquement accusé les USA de mensonge sur l’origine du coronavirus. Dans la vidéo commentée par Zhao ci-dessous, le directeur du Center for Disease Control (CDC) des USA, Robert Redfield, admet publiquement que des morts américains attribués à la grippe, cette saison, ont pu décéder du Covid-19.
    Les autorités médicales chinoises – et les « agences de renseignement » – ont ensuite mené une recherche rapide et de grande envergure sur l’origine du virus, en recueillant près de 100 échantillons du génome provenant de 12 pays différents sur 4 continents, et identifiant toutes les variantes et mutations. Au cours de ces recherches, ils ont déterminé que l’épidémie avait commencé beaucoup plus tôt, probablement en novembre, peu après les Jeux militaires de Wuhan.
    Ils sont ensuite arrivés indépendamment aux mêmes conclusions que les chercheurs japonais, à savoir que le virus n’a pas commencé en Chine, mais y a été introduit de l’extérieur.

    Guerre hybride ou accident ?

    Vu la bande de psychopathes qui gouvernent notre monde, je pencherais pour guerre hybride. Sauf que le diable s’est échappé de sa boite…

      +6

    Alerter
  • serge // 19.03.2020 à 17h30

    Bon, on est en plein dans la guerre psychologique. Les US disent que le virus est chinois voire virus de Wuhan, les chinois mettent le patient zéro sur le compte de militaires américains venus pour les championnats inter armées l’an passé. Ce qui ne change à peu près rien sur le fait que tous les pays de la mondialisation sont complètement aux fraises en terme d’alerte, blocage et prise en charge. Toujours une histoire de doigt de lune et d’imbécile…

      +2

    Alerter
  • Berrio // 19.03.2020 à 17h59

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/coronavirus-hopital-militaire-campagne-annonce-emmanuel-macron-s-installe-mulhouse-1801414.html
    Donc, les donneurs de leçons aux Chinois ont besoin de 11 jours pour installer un hôpital de campagne de 30 lits.
    Décision du 16 mars, belle anticipation.
    Quelle vitesse d’exécution.
    Quelle débauche de moyens.

    Je me permets de renvoyer à cet interview d’Emmanuel Todd
    https://www.les-crises.fr/emmanuel-todd-le-risque-majeur-pour-la-france-nest-pas-la-revolution-mais-le-coup-detat/

      +3

    Alerter
  • Catalina // 19.03.2020 à 23h10

    https://lepcf.fr/L-ambassade-de-Chine-en-France-repond-a-la-presse-francaise
    L’ambassade de Chine en France répond à la presse française
    « Ceux qui, sans rougir, se prennent pour la « communauté internationale » (dont ils se gargarisent constamment), s’imaginent que leur attitude discriminatoire vis-à-vis de la Chine est synonyme d’isolement par la communauté internationale. Schématiquement, l’Occident développé représente environ une vingtaine de pays, avec une population d’à peine un milliard d’habitants. Mais curieusement, il a échappé à nos détracteurs que les dirigeants de plus de 170 pays et de plus de 40 organisations internationales avaient adressé des messages de sympathie et de soutien à la Chine. »

      +6

    Alerter
  • Bientôt 78 ans // 20.03.2020 à 00h00

    À l’intention des sinophobes bavards.

    *
    Au « 20 heures » ce soir le 19 mars, dans une France au système de santé en crise suraiguë (À VOIR ET ÉCOUTER PLUSIEURS FOIS EN BOUCLE)…

    FRANCE: un hôpital militaire de campagne dans dix jours (?): TOTAL, TRENTE lits.

    CHINE: un hôpital complet en dix jours: TOTAL, MILLE lits.

    Et tout ce qui manque aux travailleurs de la santé en France, devant leur permettre de tenir, voire de survivre.

    **

    LA PAILLE ET LA POUTRE, « mes chers compatriotes ».

    La lune! Non, pas le doigt.

      +3

    Alerter
  • Xuan // 20.03.2020 à 00h13

    J’ai vu dans la presse chinoise une référence à ce banquet, sans précision de date, qui aurait rassemblé 40 000 personnes. C’est une des raisons du limogeage du maire, largement critiqué sur les réseaux sociaux.
    Il n’est pas seul, à Huanggang 337 fonctionnaires ont été sanctionnés pour relâchement dans leur devoir envers l’épidémie, dont 6 démis de leur fonction. En effet Global Times signale le 2 février que 600 à 700 000 personnes sont rentrées de Wuhan à Huanggang avant le verrouillage de Wuhan, et prévoit « une augmentation significative des cas confirmés d’infection à nouveau coronavirus demain et après demain dans la ville ».
    On comprend qu’une « alerte » courant sur les réseaux sociaux aboutit au même résultat que l’émigration des parisiens et des lyonnais dans leur maison de campagne, ce qui n’ôte rien à la réalité du déni par les autorités locales.

      +2

    Alerter
  • Xuan // 20.03.2020 à 00h14

    Le tout premier cas daterait du 1er décembre 2019. Il n’est décelé que le 8 décembre et présente les mêmes symptômes qu’une grippe banale. La dernière semaine de décembre 2019, d’autres patients commencent à être admis, eux aussi avec des symptômes grippaux. Le 27 décembre 2019, l’hôpital avertit le CDC du district. Les autorités locales et provinciales sont averties le 28 décembre. Dès le 29 décembre, une enquête est lancée pour connaître la nature de l’épidémie. Les personnes ayant pu être en contact avec les patients sont mises en quarantaine. Il n’y a à ce moment que 7 cas recensés de pneumonie, et il n’y a pas encore de cas avérés de transmissions humain à humain. Le 30 décembre, les autorités nationales sont averties.

      +1

    Alerter
  • Xuan // 20.03.2020 à 00h15

    C’est à ce même moment que le Dr. Li publie son message sur un groupe de discussion. Il n’est pas seul à prévenir les autorités. Il n’est ni un « lanceur d’alerte » ni un « opposant ». Membre du PCC lui-même, il est atterré de voir que son message se répand sur les réseaux sociaux comme une traînée de poudre.
    Son décès est annoncé par Global Times en ces termes : »le médecin chinois Li Wenliang, l’un des huit « dénonciateurs » qui a tenté d’avertir d’autres médecins de l’épidémie de coronavirus mais a été réprimandé par la police locale, est décédé vendredi des suites d’un coronavirus, à l’hôpital où il a été soigné ».
    Le 31 décembre, l’OMS est avertie et la télévision publique chinoise informe de l’enquête en cours. Le 1er janvier 2020, le marché à la source de l’épidémie est fermé et les enquêteurs lancent des analyses sur les animaux vendus. Le premier décès lié à l’épidémie n’est enregistré qu’au 10 janvier 2020. Ce n’est qu’une fois que la transmission entre humain du virus est confirmée que la mise en quarantaine des villes s’organise.

      +1

    Alerter
  • Bertrand // 20.03.2020 à 03h14

    Bonjour,
    Je voudrais vous relater le parcours du combattant vécu aujourd’hui, 19 mars, sur Toulouse, pour obtenir un test PCR COVID-19.
    Présentant depuis un mois tous les symptômes (fièvre, toux, fatigue, difficultés respiratoires), je me suis décidé à voir un médecin. Après m’avoir examiné, celui-ci m’a fourni une ordonnance pour faire le test. Commencent alors les difficultés : aucun laboratoire privé n’a voulu faire le test en question, au prétexte qu’ils en manquent et que c’est strictement réservé au personnel soignant qui fait face à des personnes vulnérables (ie : Ehpad), ou bien des personnes en réanimation. J’ai expliqué que, justement, je m’occupe de ma grand-mère, très âgée, et que je suis toujours très inquiet sur le risque de l’infecter compte tenu de mes symptômes. Rien n’y a fait.

    Je note donc que :
    1. Au 19 mars, la France dispose probablement d’un nombre très insuffisant de tests PCR
    2. Donc les tests confirmés sont probablement très en dessous de la réalité des personnes contaminées.

    On va probablement nous dire prochainement que la courbe « s’adoucit » dans les prochains jours, résultat du confinement. C’est sûr que si on fait moins de tests, on va moins trouver de cas…

    A noter que mon amie, infirmière en soins palliatifs, a les mêmes symptômes que moi. Elle va demander demain à faire le test, je vous tiens au courant.
    Cordialement,
    Bertrand

      +9

    Alerter
    • Bertrand // 20.03.2020 à 22h08

      Comme convenu la suite de l’histoire. Mon amie infirmière, réquisitionnée pour la semaine prochaine, a vu son médecin ce matin. Il a fait faire une prise de sang pour chercher des « marqueurs infectieux ». Comme il n’y avait pas de marqueurs, son médecin en a conclu qu’elle n’était pas contaminée et qu’il n’y avait pas besoin de faire le test PCR.

      Question : qu’en est-il des personnes contaminées asymptomatiques (estimés à la moitié des porteurs du virus) ? Ont-elles des marqueurs infectieux si elles n’ont pas de symptômes ? Si une simple prise de sang standard suffisait à lever le doute, pourquoi ne le fait-on pas systématiquement ?

      Bref, je ne suis pas vraiment convaincu par l’explication, et je constate que les soignants s’occupant de personnes vulnérables (Ehpad) ne sont pas testés.

        +0

      Alerter
  • Perret // 20.03.2020 à 10h46

    Soit les chiffres chinois sont vrais et tout cela est une gigantesque mascarade, soit ils sont faux et il est important de pouvoir en estimer le nombre réel. L’Italie, 1/20e de la Chine, a plus de morts bien avant d’avoir atteint le pic. Est-ce cohérent ?

      +0

    Alerter
    • Chris // 20.03.2020 à 14h12

      Si l’on tient compte de la pyramide des âges, oui c’est cohérent.
      L’Italie est en déclin démographique accéléré : 1 Italien sur 3 a plus de 60 ans.

        +0

      Alerter
  • A.F // 21.03.2020 à 03h17

    Cet article est une foutaise totale.
    Inutile de propager cette fable autour du marché aux poissons de Wuhan…
    On sait que c’est faux.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications