Les Crises Les Crises
19.mars.202019.3.2020 // Les Crises

Coronavirus, le récit choc d’un infirmier : « On dirait que les poumons s’éteignent »

Merci 509
J'envoie

Source : ANSA,, 16-03-2020

« La nuit est le pire moment parce que la fatigue pèse »

Un patient et un personnel soignant

Services épuisants, patients de tous âges et pas exclusivement des personnes âgées dont l’état empire soudainement « sans raison apparente », à cause d’un virus qui semble ne suivre aucun « schéma précis » : c’est ce récit qui désormais est devenu le quotidien d’un soignant du San Gerardo de Monza à l’époque du coronavirus qui a également le pouvoir de séparer les familles.

« Ce serait beau d’avoir la possibilité de mettre en contact les patients en réanimation et leurs proches, mais malheureusement ce n’est pas possible », a-t-il expliqué. Les patients sont à l’isolement et « quand sans aucune raison logique les poumons arrêtent subitement de fonctionner, comme s’ils s’éteignaient, parfois sans que l’on puisse inverser la situation, il n’y a pas de temps pour penser aux appels téléphoniques ». Il n’y a pas de tablettes. Et les masques manquent également. « Disons qu’il n’y en a pas toujours, leur nombre diminue », a poursuivi l’infirmier, « et depuis qu’il a été décidé de suspendre les tests pour les personnels soignants, beaucoup d’entre nous vivent seuls, après avoir envoyé les familles à la maison des amis et proches, pour ne pas les mettre en danger, et c’est très dur. »

Pour les infirmiers, comme l’a raconté le professionnel de Monza, « la sécurité n’est pas garantie parce que la protection réduirait drastiquement les effectifs, mais si nous ne faisons pas ce sacrifice, même s’il est difficile à accepter, qui le fera ? » Le décret du Président du Conseil des Ministres, impose de rester à la maison mais « évidemment beaucoup ne le comprennent pas encore, et la nôtre est une prière, après l’aimable demande, peut-être trop aimable, de l’État », a poursuivi le professionnel « si les indications sont respectées peut-être que dans un délai de 20, 30 jours on verra une amélioration ». Ce soir, pour lui comme pour ses collègues, s’ouvre une autre nuit longue : « le pire moment, parce nous sommes peu nombreux, la fatigue pèse et il y a tant de silence ».

REPRODUCTION RÉSERVÉE © Copyright ANSA

Source : ANSA,, 16-03-2020

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Bellot // 19.03.2020 à 07h29

Je pense à vous, votre dévouement, les douleurs que vous devez percevoir chaque jour sans pouvoir toujours y répondre, aux risques que vous prenez à chaque jour travailler dans un environnement où le risque de transmission est si important.

Fraternellement

73 réactions et commentaires

  • Bellot // 19.03.2020 à 07h29

    Je pense à vous, votre dévouement, les douleurs que vous devez percevoir chaque jour sans pouvoir toujours y répondre, aux risques que vous prenez à chaque jour travailler dans un environnement où le risque de transmission est si important.

    Fraternellement

      +36

    Alerter
  • Berrio // 19.03.2020 à 07h37

    Oublions le nombre d’hôpitaux fermés, de lits supprimés, d’emplois non renouvelés et attendons le salut de ceux qui ont organisé ce fiasco. C’est pour ça que tous les partis politiques vont adopter un liberticide état d’urgence. Sans emploi supplémentaire. Sans lit supplémentaire. Sans hôpital supplémentaire…. soyons solidaires avec Buzyn-Macron. Tous derrière, tous derrière…

      +41

    Alerter
    • Artiste // 19.03.2020 à 11h49

      L’amélioration des traitements et des techniques médicales et chirurgicales nécessitait
      la fermeture de lits.La grande erreur des énarques a été le numerus closus puis le passage des études à onze ans pour former des généralistes accompagné de la suppression des CES pour devenir spécialiste.Seul les besoins des services hospitaliers formaient des spécialistes. Nous voyons aujourd’hui et plus demain le résultat en médecine de ville.Et pour les hôpitaux secondaires l’embauche d’étrangers aux formations inconnues et à la maîtrise de la langue aléatoire.Je vous les déconseille fortement.Ce pays est foutu.

        +9

      Alerter
    • Vie infirmière // 24.03.2020 à 16h52

      Buzyn / macro au placard avant qu’ils ne tuent plu de gens!

        +0

      Alerter
  • Gilles // 19.03.2020 à 08h07

    Aucune anticipation, incompétence, fiasco ? scénario digne des « Pieds Nickelés » (pour ceux qui ont connu), désinformation ou malinformation en continu entretenue par les médias.
    Mais enfin….. on nous dira que la responsabilité incombe au comité Théodule appelé «conseil scientifique».
    Ainsi, Sa Suffisante Majesté Macronavirus était informé depuis le 11 janvier(Buzin). Invoquer l’unité sacrée, l’effort national, appeler au collectif, à l’esprit de concorde et de solidarité etc… c’est…… comment dire : « un peu osé » non ?
    Je pense à ces quelques phrases, entre autres, prononcées par SSM Macronavirus:
    – « je ne céderai rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes »
    – « Une gare, c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et ceux qui ne sont rien. »
    -« Il y a dans cette société (Doux) une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »
    – « Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants »
    – « Il n’y a pas de culture française »
    – « La politique c’est mystique »
    Et puis après avoir donné l’autorisation d’éborgner, d’arracher des mains, de casser des mâchoires à ces « gaulois réfractaires », un bon petit coup de 49-3, une bonne «mascarade» électorale… et hop, c’est parti, il nous faut l’UNION SACREE.
    Un scandale majeur de cette crise : Le manque d’équipements :
    Il faudrait au minimum 3 masques par jour pour le personnel soignant (1 000000 personnes)
    1M*3*30 = 90M de masques/mois. Et je ne parle pas des gants, des sur-blouses, des lunettes, etc… (par curiosité, comparez avec l’équipement des personnels chinois).
    Et il faudrait compter en plus les auxiliaires de vie à domicile, les livreurs, les commerçants et leurs salariés au contact de la clientèle (alimentation) ….
    Aucun stock ! rien, nada… une aberration ! (même des stagiaires infirmiers sont contaminés, faute d’équipement adéquat)

    Et enfin les médias (ou qui se prétendent tels), Pourriez-vous trouver des gens compétents qui pourraient nous expliquer pourquoi?:

    – L’Italie (60 M hab) sera ce soir ou demain au niveau de la Chine (1300 M hab) pour ce qui concerne le nombre de décès. (Nous suivons la même ligne et peut-être nos résultats seront encore plus mauvais.)
    – L’Allemagne avec 12327 cas et seulement 28 décès ?
    – La Russie avec 147 cas et 0 décès ? (+ de 4000 kms de frontières avec la chine)
    – La Corée du sud dénombre 8565 cas et 91 décès. 2° pays touché: Comment font-ils ?
    – Le Japon :924 cas et 32 décès ??
    – Et le Champion de l’Europe : Le Portugal ? 2 décès ? alors que l’Espagne en compte déjà 638.

    Quand les nécessaires et terribles confinements prendront fin, Il faudra bien que soient tirés les enseignements et surtout, ne rien oublier. Bon courage à tous.

      +125

    Alerter
    • Sasa // 19.03.2020 à 08h53

      Ma fille infirmière a l hôpital travaille la nuit. Après des vols de masques et de gel dans son service.,sa cadre à fermé à clefs ce qui leur reste et l équipe de nuit s est retrouvé sans gel ni masque….
      J ai vu un reportage aux infos sur le dépouillement des votes ou un homme arrosé la table de gel… J avais les larmes aux yeux quel gaspillage… Quand des femmes et des hommes vont à la guerre sans armes que Dieu soit avec eux et les protege

        +36

      Alerter
      • Catalina // 19.03.2020 à 09h56

        je travaille moi aussi auprès de patients à risque, rassurez-vous, un lavage des mains avec savon est tout aussi efficace que le gel hydro qui si on s’en sert trop vous brûle la peau, ensuite, oui, nous n’avons pas de masques… on préconise de rester à un mètre du patient mais nous, on leur donne les douches donc un mètre….bref !!! nous avons des salaires de merde pendant que des branleurs du gouvernement se gavent de notre argent et ne sont pas « eux » indispensables, bien au contraire, ils sont le problème !

          +92

        Alerter
        • Lancelot // 19.03.2020 à 12h39

          Soutien a nos Forces de Santé.macron et ses Députés et ministres sont responsables de cet état.Agnes byzun médecin en a rajouté une couche.

            +16

          Alerter
        • Père Siffleur // 19.03.2020 à 16h18

          Tout à fait d’accord au sujet du gel hydro alcoolique.Le bon vieux savon de Marseille qu’il soit blanc ou celui de couleur ambré et même le savon d’Alep font très bien l’affaire.Ne pas négliger le nettoyage des ongles.

            +5

          Alerter
          • Haricophile // 20.03.2020 à 00h26

            Sauf que le gel hydroalcoolique a justement été créé parce que passer 3mn pour se laver les mains au savon 20 fois ou plus par jour c’est compliqué… le vrai atout de ce gel, c’est le facteur temps !

              +4

            Alerter
            • Catalina // 20.03.2020 à 09h12

              On ne passe pas 3 minutes et même si on les passait je ne vois pas le problème, le gel hydro bousille la peau si on s’en sert trop, si on devait utiliser que ça, les soignants seraient bientôt dans l’incapacité de travailler ! ensuite, je ne comprends pas ce que vous dites, comment ça c’est compliqué de se laver les mains plusieurs fois par jour ? vous travaillez dans le secteur ? et d’ailleurs, même chez vous, vous devriez le faire lors de chaque retour à domicile, pour moi, cela fait partie de mon travail et ne pose aucun problème ni à mes collègues

                +5

              Alerter
        • Idomar Yasagof // 20.03.2020 à 20h05

          Oui le savon est efficace, mais la mise en oeuvre est dix fois plus longue qu’un gel.
          Alors pour ces gens qui se lavent les mains avant d’entrée dans une chambre, à l’intérieur puis avant de sortir avant de recommencer le confort et l’efficacité ne sont pas les mêmes.

            +0

          Alerter
          • Vamau // 21.03.2020 à 10h28

            .. sauf que pour que le gel soit efficace, les mains se doivent d’être propres car sinon le gel devient inefficace: et la recommandation évidente pour nous soignants, c’est qu’au bout de 3-4 fois, il est indispensable de se laver les mains. De plus, le gel EST irritant à force d’en mettre : ca crée des microfissures sur vos mains qui sont de véritables portes d’entrée permanentes pour les germes et ce, lavage de main ou pas !!!

              +1

            Alerter
    • Macarel // 19.03.2020 à 12h00

      Tirer tous les enseignements ? Vous pouvez déjà le faire : virer du pouvoir, tous les arrivistes, incompétents, cyniques, corrompus, idéologues bornés, ou autres malfaisants qui ont conduit à ce qui pourrait bien être un Waterloo sanitaire.
      Retrouver les marges de souveraineté, qui nous permettrons de nous réarmer sur tous les plans pour faire face à l’adversité. Ce qui ne peut passer que par une sortie de l’UE, l’euro et l’OTAN.

        +46

      Alerter
    • jp // 19.03.2020 à 13h11

      pour la Russie : elle a fermé ses frontières avec la Chine fin janvier.

      https://inforussie.com/2020/01/30/coronavirus-la-russie-annonce-la-fermeture-de-ses-frontieres-avec-la-chine/

        +11

      Alerter
  • douarn // 19.03.2020 à 08h09

    « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » (Bossuet)
    C’est vraiment tout ce qu’inspire ce dernier discours macronnien transpirant de sueur froide.
    Piètre consolation, la maladie remet tout le monde à égalité. Pendant que dieu se rit, à la cohorte de ceux qui « ne sont rien » (personnels de soin, électriciens, producteurs d’eau potable, agriculteurs, pharmaciens, …) s’ajoute celle de ceux qui « réussissent ». C’est une piètre consolation de voir le paradigme « übermensch » déconstruit sans que ni argent ni pouvoir ne puisse se dresser en rempart au virus.

      +24

    Alerter
    • Catalina // 19.03.2020 à 08h49

      pas du tout à égalité, bien au contraire, les tests sont utilisés pour « l’élite » au moindre froissement de sourcils et aucun test n’est proposé à la populace, donc non, comme d’habitude, les mêmes profiteront de tout et les mêmes n’auront rien, je parie que ce régime a tous les respirateurs nécessaires pour continuer à proliférer dans sa crétinerie incommensurable, en plus, ils ne sont pas dans la fourchette de l’âge + maladies associés= mort, alors, ils s’en foutent,

        +51

      Alerter
    • macronavirus_désinfectons // 19.03.2020 à 09h04

      « Piètre consolation, la maladie remet tout le monde à égalité. … » NON
      Mieux soigné, mieux protégé, les membres des gangs (LREM notamment) à partir d’un certain niveau risquent bien moins que « le peuple », « que ceux qui se lévent tôt pour aller bosser » et « ceux dont les fins de mois sonnent clair ».

        +44

      Alerter
      • Le Minotaure // 20.03.2020 à 00h46

        La maladie ne met pas tout le monde a égalité quand personnels soignants, caissières, postiers, livreurs déliveroo, ouvriers… doivent aller au turbin, souvent sans protection, quand d’autres télétravaillent en confinement. Et la pénurie des appareils respiratoires entraînant la priorisation des malades, les capitalistes et leurs valets ne connaissent pas.

          +8

        Alerter
  • Loic // 19.03.2020 à 08h31

    La peur, le stress, l’hysterie collective et la colere rentree provoquent des troubles qui peuvent etre severes et generent des comportement individuels et collectifs dangereux. De plus ils affaiblissent l’immunite et la resistance aux maladies infectieuses!!!
    CESSEZ DONC ces ARTICLES ANXIOGENES qui font du mal.

    consacrons nous aux actions positives et utiles :
    – detendons nous, sourions, respirons profondement!
    – prenons soin de notre sante activement (alimentation, immunite, sport, pleine conscience, hygiene),
    – faisons du bien a nos proches
    – profitons du temps de confinement pour apprendre, jouer, decouvrir, organiser de futurs projets….
    – Prenons le temps de pensez a nous meme a notre vie, profitons de l’instant present…le seul dont nous sommes sur…

      +16

    Alerter
    • Berrio // 19.03.2020 à 08h56

      Désolé mais je ne peux sourire ni avoir l’égoïsme béat de ne penser qu’à moi-même.
      Ma compagne est infirmière dans un institut éducatif pour enfants polyhandicapés (ça pèse 20 kg à 17 ans avec le poids des tubes et des machins qui leur pendouillent du corps). Institut fermé puisque les écoles sont fermées. Ça va faire quelle surcharge pour les services de santé quand il faudra que le SAMU vienne les prendre en charge (si les parents arrivent à joindre le 15). Des morts ? Hors statistiques Covid.
      Ma compagne me raconte les difficultés du personnel soignant dans la mise en place de l’école à la maison (ce sont les conjoints ou conjointes Non soignants qui les gardent . Je pourrai Les aider en tant qu’enseignant à la retraite mais comme je n’ai pas le droit de me déplacer ni de me réunir pour organiser une aide…
      Souriez, pensez à vous, épanouissez vous. Vous avez raison

        +24

      Alerter
      • Loic // 19.03.2020 à 09h57

        Je crains que vous n ayiez pas compris que ce stress/peur du virus qu’on vous a sournoisement inocule et l absurdite de la quarantaine generalisee sont les causes de drames a venir plus grands que le virus…c est pourquoi il faut combattre la maladie avec serenite et intelligence et non avec des emotions, des articles anxiogenes et des peurs.

        lisez le temoignage de Julien plus loin et vous comprendrez – extrait : « des situations difficiles, horribles j’en ai connu et les seuls qui s’en sortait bien étaient ceux qui n’avait pas peur et qui savait mettre de côté leur angoisses. Or la concernant le journalisme français depuis des semaines on provoque l’inverse chez les gens. »

        Et si vous n arrivez pas a sortir de cette anxiete, interessez vous a l a meditation, aux exercices de pleine conscience et vous verrez pourquoi sourir est important.

        courage a tous!

          +11

        Alerter
        • catherine // 19.03.2020 à 18h32

          catherine // 19.03.2020 à 08h59
          D’accord avec vous à 100 % et merci de me donner l’occasion de le dire et merci au site de vous mettre en commentaire recommandé ( ce qui n’est plus le cas).
          Mais la morbidité imputable au stress dans l’épisode que nous vivons sera difficile à évaluer. Et pourtant ce sera un facteur aggravant auquel le confinement participera de facto.
          « Toute ma vie, j’ai nié l’existence d’un lien possible entre le stress, le chagrin et le déclenchement d’un cancer. Savez-vous pourquoi ? Mon statut de médecin m’obligeait à ne confirmer que le scientifiquement prouvé ». Selon le cancérologue David Khayat, les émotions négatives favorisent la survenue de cancers »
          « Le professeur David Khayat est sans aucun doute le cancérologue le plus médiatique de France. Adoré par Jacques Chirac, choisi par Johnny Hallyday, il fut jusqu’à 2017 patron du service d’oncologie médicale de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, mais aussi enseignant à l’Université Pierre-et-Marie-Curie. Auteur à succès, ses livres sur le pourquoi et le comment du cancer font mouche, chaque fois. Aujourd’hui, il diffuse son savoir avec bonhomie et pédagogie… »
          De plus les travaux d’un grand médecin auquel ne peut pas faire allusion directement le Pr Khayat mais qu’il a connu, ont démontré que la peur de la mort (pour ce qui concerne la situation actuelle) pour soi ou pour les autres touchait le tissu pulmonaire alvéolaire.
          Les pneumopathies ont de beaux jours devant elles !
          A noter que le Pr Raoult à mis en garde dès le début contre la nocivité de la peur et des comportement qu’elle induit.

            +6

          Alerter
          • Owen // 20.03.2020 à 03h24

            Je ne suis pas médecin. Je n’ai jamais eu de doute sur le lien entre le stress et le cancer, ou toute autre pathologie ( qui veut dire « étude des maladies » comme « étude des passions » d’ailleurs, étymologique). Cela a toujours été une évidence pour moi. Même si ce n’est pas une loi générale: la résistance métabolique au stress étant hautement variable selon les individus.

            Nous sommes coincés entre l’explosivité de l’épidémie et l’incurie du gouvernement.

            D’un côté les projections statistiques sur la létalité du coronavirus restent contestables: elles sont tributaires du relèvé des malades, pratiqué de façon très inégale d’un pays à l’autre. Et de l’autre côté, on minimise le nombre de morts, comme ceux de l’Ehpad de Thise à qui on a refusé les diagnostics.
            Pour autant, on sait que les hôpitaux sont très vite saturés et que la mortalité échappe alors, à ce jour, à toute capacité médicale.

            L’épidémie met à jour une réalité cachée jusqu’ici par les medias: le sous équipement hospitalier relativement aux besoins de la population.
            L’exécutif est resté la tète dans le sable pendant plus de deux mois, au point de refuser, pour toutes sortes de raisons idéologiques, de suivre et comparer les différentes stratégies adopées par pays déjà contaminés.
            Les signaux d’alertes inquiétants s’étant accumulés, Macron, à poil, a réagi de façon la plus brutale qui soit: confiner tous les habitants du pays.

            Le stress du confinement, on l’a.
            Dans une guerre (une vraie, armée et métallique), on ne réduit pas le stress en « rassurant », mais en donnant à chacun les capacités à comprendre ce qu’il se passe et à agir, dans l’immédiat comme pour long terme. Y compris avec la circulation et la confrontation des hypothèses, puisqu’on agit avec l’inconnu de l’épidémie et l’incertain des réponses refusées ou essayées.

            Et c’est ce qu’il se passe sur ce blog.
            Les articles et les commentaires ont agi sur moi et maintenant je renseigne mieux mon entourage qui a des connaissances limitées aux consignes d’usage. Par exemple: « il est inutile de porter un masque quand on n’est pas malade »: vous devez bien la vivre, cette dissonance, tous les jours avec vos patients.

              +2

            Alerter
    • Françoise // 19.03.2020 à 13h35

      Toujours là pour nous exposer les joies égocentriques du new-âge.
      Un prof medit pleine conscience me dit lundi : si ce n’est pas interdit c’est que c’est autorisé ! Je lui loue une pièce et Mr voulait continuer ses séances (lucratives). Il est venue en groupe lundi soir chez moi pendant l’allocution de Macron. Quel manque de conscience !!!!
      Alors la pleine conscience, vous la gardez pour vous au lieu de faire du prosélytisme sur ce site. Si les articles ne vous plaisent pas vous allez ailleurs.

        +5

      Alerter
    • Haricophile // 20.03.2020 à 00h28

      «C’est le stress qui rend malade, un Japonais souriant ne craint pas la radioactivité»

        +2

      Alerter
  • cherchieur // 19.03.2020 à 08h43

    Très decu de l’orientation du blog sur cette crise, avec trois articles alarmistes par jour, des attaques sur la communauté scientifiques, et sur le gouvernement qui malgré ses nombreux défauts à bien des égards, à été plus que clair avec la population. Rien par contre sur nos concitoyens justement, qui continuent de se balader dans la rue inconsciemment et qui narguent la police. 4000 contraventions depuis le début de la semaine.

      +6

    Alerter
    • macronavirus_désinfectons // 19.03.2020 à 09h06

      « gouvernement qui malgré ses nombreux défauts à bien des égards, à été plus que clair avec la population.  » en janvier et début février que faisaient-ils? difficile de croire qu’ils ne sont pas mieux informés que nous.

        +33

      Alerter
    • Goubliboulga // 19.03.2020 à 09h40

      « plus que clair avec la population »: avec un président se rendant au théâtre le 7 mars « pour inciter les Français à sortir », une première dame qui se balade encore en public le 14 mars et l’organisation d’un vote national le 15 mars? Vos propos ne peuvent que relever de l’ironie lorsqu’on examine les faits.

        +59

      Alerter
    • tepavac // 19.03.2020 à 12h34

      Depuis quelques jours plusieurs adhérents se plaignent de la multiplication d’articles anxiogènes sur le blog.
      Je tien à rappeler en tant que membre que le site s’appelle « les Crises » et qu’il traite précisément de situations pathologiques de notre monde, et ce dans différents domaine.
      Le site ne fait qu’exposer des cas bien concrets, qui sont le plus souvent passé sous silence par les grands médias et dont nos gouvernements ou nos instances responsables ne traitent pas le sujet avec les considérations dont nous avons le droit d’attendre.

      Cela dit, une fois le sujet exposé, c’est à nous individuellement et collectivement, d’apporter soit des informations soit des solutions. Certains peuvent même profiter de cet espace pour émettre leur opinions, leur sentiments, cela en soulage certains et permet à d’autres de leur tenir des propos d’encouragements.

      Concernant les peurs, l’angoisse et le stress soit disant véhiculés par le site. Hé bien la pandémie actuelle permet justement de mettre en lumière qui ou quoi est le générateur de cette situation psychologique.
      Entre les belles paroles distillées ici et là, nous remarquons surtout dans la réalité que nos instances dirigeantes n’ont aucun contrôle sur l’évolution de l’épidémie, les articles ici donnent la parole à ceux qui sont directement en contact avec le virus, médecins, personnels soignants, virologues, chercheurs, épidémiologistes, actuaires, tous dénoncent les difficultées auxquelles ils doivent faire face à cause des incohérences dans les prises de décisions gouvernementale.
      L’accumulation de ces erreurs de stratégie, pour autant qu’elles existent, plongent l’ensemble des membres du tissu sociale dans un état de confusion et à force, dans la panique.

      Enfin, ceux qui ont étudier les œuvres du Professeur Henry LABORIT sont les bienvenus pour expliquer à ceux qui ne peuvent gérer le stress de la situation, comment ils peuvent dépasser cette angoisse.

      https://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_03/a_03_p/a_03_p_que/a_03_p_que.html

      Bien cordialement

        +15

      Alerter
    • Cyd // 20.03.2020 à 17h12

      Macron de part sa fonction est dans tous les cas responsable

      C’est ca d’être Le chef, assumer la situation quelque soit sa responsabilité personnelle

        +1

      Alerter
  • René Fabri // 19.03.2020 à 09h02

    Courage à ce personnel médical.

    « un virus qui semble ne suivre aucun « schéma précis » »
    Pourtant, des statistiques commencent à émerger :

    – Les victimes sont très âgées : 81 ans en moyenne à Wuhan, et 79,5 ans en Italie (source AFP, https://www.7sur7.be/monde/l-age-moyen-des-decedes-du-virus-en-italie-est-de-79-5-ans~af43edca/ ).
    – Les victimes ont déjà d’autres pathologies sévères, tels que des cancers pour près d’un quart de celles de Wuhan.
    – Les personnes en fort surpoids sont aussi surreprésentées parmi les victimes.
    – Les anti-inflammatoires aggravent les problèmes au lieu de les réduire, mais ils sont encore assez souvent administrés.
    – En Allemagne, le nombre de décès est beaucoup moins élevé qu’en France, alors que le nombre de contaminations est assez proche.

    Par ailleurs, le nombre de décès dû à la crise économique va sûrement être plus important que celui des victimes du virus.

      +13

    Alerter
    • red2 // 19.03.2020 à 11h22

      Le nombre de mort du à la crise economique ca depend surtout du comment on gere la crise. L’espérance de vie à Cuba est aussi elevée qu’au USA pourtant ils sont 8 fois moins riches…

        +16

      Alerter
      • Haricophile // 20.03.2020 à 00h33

        En plus ce petit pays pauvre à la médecine totalement égalitaire et prise en charge par l’État est de très très loin le premier exportateur de médecins humanitaires par tête d’habitant. J’ai vu passer un article sur l’utilisation des interférons pour traiter les cas… assez loin de la difficultée à se procurer de simples masques chez nous…

          +1

        Alerter
    • Le Minotaure // 20.03.2020 à 00h54

      Le nombre de tests en Allemagne est beaucoup plus important qu’en France. Le nombre de contaminés peut donc difficilement être comparé. De même que le tx de léthalité.

        +0

      Alerter
  • Pepin Lecourt // 19.03.2020 à 09h02

    Soignants envoyés au casse-pipe souvent sans protection ou si peu !

    Un Tchernobyl sanitaire qui rappelle ces ouvriers soviétiques largués en catastrophe dans la fournaise sans protection contre l’irradiation et qui l’ont payé de leur vie.

      +14

    Alerter
    • douarn // 19.03.2020 à 09h17

      Avec ce bémol, Pepin Lecourt, qu’à Tchernobyl il ne pouvait y avoir aucune protection efficace contre les rayonnements mais qu’il fallait de toute façon intervenir pour éviter ce qui aurait pu être une catastrophe encore plus grande.
      Dans le cas présent, l’attrition exercée sur les services de santé depuis plusieures années n’a pas permis de prévoir de protections efficaces.

        +21

      Alerter
      • Haricophile // 20.03.2020 à 00h36

        douarn tu as raison, Pepin Lecourt aurait bien mieux fait de penser à Fukushima, dans ce domaine les «responsables» Japonais sont bien plus proche des nôtres !

          +2

        Alerter
  • Julien // 19.03.2020 à 09h04

    Oui on appelle cela la fibrose. Cela arrive avec ce virus, comme cela arrive avec d’autres pathologies. C’est très difficile de voir quelqu’un en détresse respiratoire pour être passé par le smur lors de mon parcours, je sais de quoi je parle. Maintenant, et comme d’habitude je ne changerai pas mon fusil d’épaule, il est totalement contre productif, inutile et dangereux de relayer en permanence la peur et l’angoisse (propre a chacun, qui selon les personnes est plus ou moins forte, selon leur vécu, leur psychisme etc ) des situations difficiles, horribles j’en ai connu et les seuls qui s’en sortait bien étaient ceux qui n’avait pas peur et qui savait mettre de côté leur angoisses. Or la concernant le journalisme français depuis des semaines on provoque l’inverse chez les gens. Hier, une collègue repars lors de ma prise de service, « oh ça va pas, j’ai des bouffées de chaleur, j’ai du mal à respirer je vais chez le médecin » ok vas y, résultat, crise d’angoisse, une autre la veille idem !! Vous comprenez ce que je veux dire c’est pareil dans le reste de la population. Les médias sont en train de rendre les gens fous, super angoissés, dans mon établissement la peur se lit sur les visages (pas tous heureusement) parce qu’ils sont absorbés par les « news » quotidiennes . Donc oui, le corona tue en réanimation comme la grippe, oui c’est triste mais non ce n’est pas fin du monde, non nous n’allons pas tous y passer on va même s’immuniser pour beaucoup d’entre nous. Et non les morts ne se compterons pas en millions comme j’ai pu le lire ici. stop à l’anxiété journalistique.

      +19

    Alerter
    • Pepin Lecourt // 19.03.2020 à 09h22

      Il faut naviguer entre les anxieux et les inconscients qui prennent tous les risques, pas seulement pour eux mais surtout pour les autres et auxquels il faut les bombarder d’infos pour espérer qu’ils comprennent enfin !

        +11

      Alerter
      • Catalina // 19.03.2020 à 09h34

        rien n’y fera tant que nous n’aurons pas de tests !!!! et la grande question est : pourquoi ce régime ne met pas en place les tests ? a t-il besoin de la terreur pour rester en place ? en dictature, tout ce qui peut être utilisé pour terrifier l’est, je dis ça….., en plus, ça arrange bien ce régime, et m^me bcp de pays que les manifestations mondiales contre le vol par les 0,1% soient confinées ! une psy-ops ?

          +10

        Alerter
        • Scytales // 19.03.2020 à 10h56

          Les questions à se poser sont : comment dépiste-t-on le coronavirus ? Les moyens techniques pour ce dépistage sont-ils disponibles en quantités suffisantes ? Combien de temps faut-il pour les produire ? Combien de temps faut-il pour obtenir les résultats ?

          Bref, il convient de se poser des questions techniques et les réponses qui y seront apportées seront autant de réponses à la question que vous posez : pourquoi ne teste-t-on pas ?

          Le Média (M. Denis Robert) a mis en ligne un remontage d’une vidéo-conférence entre médecins hospitaliers : https://www.youtube.com/watch?v=WTJmjc0W1es

          Version longue (plus technique) de l’original : https://www.youtube.com/watch?v=ORIWS9BS9R8

          À un moment donné, on croit comprendre d’un propos du premier intervenant que le dispositif de dépistage est pour le moment relativement lourd à mettre en œuvre.

          Il faut rechercher et obtenir des informations plutôt que céder à des fantasmes.

            +2

          Alerter
          • Scytales // 19.03.2020 à 11h54

            Au sujet des contraintes matérielles posées par les dispositifs de dépistage, allez à 1:02:51 dans la seconde vidéo (version longue) vers laquelle j’ai donné un lien ci-dessus.

            On y apprend (au 11 mars 2020), à la faveur d’une question sur la procédure lorsqu’un personnel soignant présente des signes cliniques d’infection au coronavirus :
            – que l’hôpital Bichat (AP-HP, donc Paris) dispose de 200 tests ;
            – qu’il faut faire un prélèvement sur le patient ;
            – qu’il y a quatre « runs » (test ? sur un patient ? sur plusieurs ?) par jour qui prennent chacun 5 heures ;
            – qu’une machine rapide est en cours d’essai et qu’elle permet d’obtenir un résultat en 1 h 1/4, mais qu’elle ne peut fonctionner que patient par patient (c’est-à-dire qu’elle est immobilisée pendant 1 h 1/4 le temps d’obtenir le résultat).

              +3

            Alerter
          • tepavac // 19.03.2020 à 11h56

            Il existe plusieurs fabricant en la matière, mais il faut payer…

            Je n’en met que deux;

            L’un ne peux finaliser le rest sans les appareils de diagnostic du fabricant suisse de médicaments.
            https://www.abcbourse.com/forums/msg740932_novacyt-le-test-du-coronavirus-peut-etre-commande.aspx

            Le second, Français est « géré » d’une façon des plus curieuses qui soit, notez;
            « “Pour être clair, ce n’est uniquement en cas de suspicion de forme sévère du virus, ou bien pour préciser un diagnostic qui émet des doutes au médecin que la personne sera passera le test”,
            Seulement,
            . “Si vous téléphonez au 15 parce que vous présentez des symptômes comme un peu de fièvre et de la toux, mais que vous vous portez quand même bien, les interlocuteurs au bout du fil vous diront de rester chez vous”,
            Seulement
            « quand sans aucune raison logique les poumons arrêtent subitement de fonctionner, comme s’ils s’éteignaient, parfois sans que l’on puisse inverser la situation »

            https://www.capital.fr/economie-politique/coronavirus-comment-faire-un-test-de-depistage-1364726

            Bref, l’angoisse et la peur se propage parce que les informations sur le sujet démontrent chaque jour, qu’il n’y à aucune maîtrise de la situation, qu’à n’importe quelle instant, n’importe qui peut succomber au virus et entrer dans une phase irréversible ou fatale.
            Dans ces conditions la panique est créée par le défaut de réponses .

              +10

            Alerter
            • Catalina // 19.03.2020 à 12h10

              mais non pas n’importe qui, des personnes vieillissantes surtout qui ont plusieurs maladies déjà, des personnes fragilisées par des maladies, cancer, diabète, surpoids… les mêmes que pour une grippe affirmée comme « normale » et les immuno déprimés.

                +1

              Alerter
      • Julien // 19.03.2020 à 10h10

        Non justement bombarder d’infos le peuple est contre productif. du moins c’est mon avis !

          +2

        Alerter
        • Alfred // 19.03.2020 à 11h13

          Pour ce qui me concerne je suis bien plus relax depuis qu’enfin la population de ma ville a pris conscience de la situation et adopte enfin une attitude positive. Ce matin au marché (il faut bien se nourrir de frais pour être en forme) il y avait plus d’un mètre entre chacun dans les files, les commerçants avaient cordonné leurs étals et organisé leur activité en fonction de la situation. Les gens dans leur grande majorité faisaient attention les uns aux autres et je n’ai vu ni angoisse particulière, ni colère ni énervement. Les quelques rebelles et/ou inconscients étaient simplement remis à distance par leur voisin immédiat poliment et sans éclat de voix. Ce qui facilite sans doutes les choses est une certaine homogénéité de la population.
          Cette prise de conscience ne serait jamais arrivée sans des articles comme ceux des crises ni un discours enfin clair sur le confinement.
          Merci Julien d’arrêter de projeter vos propres peurs. Les gens sont dans l’immense majorité assez grands pour gérer leurs propres émotions (qui êtes vous pour décider de ce qui les stresse ou non puisque chacun est différent). C’est l’inconscience de mes prochains qui me stressait bien davantage que la maladie. Me voici enfin rassuré (Alors que matériellement la situation devient plus difficile et que cela va empirer, dans notre cadre étroit professionnel et familial).
          Jusqu’à présent il manquait à la population une prise de conscience ce qui empêchait toute adaptation des comportements. C’est chose faite et la vie continue.
          (Par contre j’ai de la peine pour les soignants des grandes agglomérations dont une partie de la population reste dans le je m’en foutisme criminel (criminel je persiste aussi)).

            +15

          Alerter
          • Suzanne // 19.03.2020 à 12h21

            Oui, même expérience pour moi, un calme très surprenant de mes voisins, et des tas de gens qui s’organisent, proposent d’aller faire des courses pour des personnes âgées etc. Moi aussi, de la peine profonde et de l’impuissance pour les soignants.
            Et un grand merci à Olivier : j’étais sur le qui-vive depuis le début janvier avec cette histoire, mais c’est vraiment l’article d’Olivier sur le boycott des élections qui m’a fait prendre conscience de la nécessité d’agir tout de suite. Avec des collègues, nous avons ainsi prévenu dans la foulée que nous n’irions pas à tels cours et telles réunions qui étaient prévues et qui touchaient beaucoup de monde, demandé leur suppression et que nous n’irions pas voter. C’étaient des décisions difficiles au moment même (alors que maintenant ça paraît une évidence) ! Après des réactions surprises, les gens nous ont suivis. Olivier a peut-être sauvé des gens dans mon coin.

              +7

            Alerter
            • Catalina // 19.03.2020 à 12h44

              euh, je ne veux pas défavoriser Olivier mais ça m’étonnerait bcp que vos voisins lisent les crises….
              .

                +1

              Alerter
            • Suzanne // 19.03.2020 à 13h43

              Hello chère Catalina, j’ai dû mal m’exprimer. Non, mes voisins ne lisent pas les Crises, mais ils sont calmes et serviables quand même (quartier populaire, je précise). Je parlais là de plusieurs réseaux autres qu’on a prévenus après l’article d’Olivier et qui nous ont suivis.

                +3

              Alerter
          • Marie Pan-Pan // 19.03.2020 à 13h32

            Alfred, Suzanne,
            Idem. Agréablement surprise par chez moi aussi. Aprés la panique de lundi et mardi derniers, les gens s’organisent, les nouvelles habitudes se prennent. Des initiatives ici ou là pour aider,pour palier,pour temporiser. Malgré l’inquiétude les gens se parlent bien d’avantage, d’un balcon ou d’une fenêtre à l’autre, au téléphone.
            Reste à gérer « l’insouciance » des parisiens arrivés en catastrophe et par train bondé dans notre petite ville de province,convaincus de l’effet anti-viral et immunisant des longues promenades de bord de mer. Ils se regroupent sur les digues et jetées, à pieds, à vélo, en famille.
            Je ne dis pas que tous nos locaux sont plus sages, mais c’est comme un peu assister au remake de 1940, ces citadins affolés déboulant à la « campagne ».
            Oui Alfred, pour ma part beaucoup moins de stress, une attente acceptée, des réflexes en conscience et toujours une gratitude quotidienne pour ceux qui luttent et assurent une fragile continuité (soignants,flics,commerçants encore ouverts…) et sur qui retombe le poids de l’irresponsabilité criminelle de nos dirigeants.
            Oui Olivier, merci pour votre travail.

              +7

            Alerter
      • Berrio // 19.03.2020 à 10h30

        Les informations sont à prendre chez le Pr Raoul à Marseille ou le Pr Revest à Rennes. Les infos c’est Ali Baddou ou Castaner. Les premières me permettent d’apprécier la réalité et les risques de la situation. Les secondes me font paniquer et, comme chacun sait, la peur est mauvaise conseillère

          +4

        Alerter
    • Suzanne // 19.03.2020 à 09h51

      Si ce site ne vous convient pas, et vous paraît 1) trop anxiogène et 2) susceptible de ressembler aux medias mainstream, pas de problème, lisez d’autres sites ou n’en lisez pas du tout.
      Par contre, arrêtez votre travail de sape. Contrairement à ce que vous dites constamment, on trouve ici de vraies informations, précieuses et sourcées.
      Une façon polie de vous dire d’aller faire votre trollage ailleurs. Merci beaucoup.

        +10

      Alerter
      • Julien // 19.03.2020 à 10h28

        Si mes interventions ne vous plaisent pas, ne les lisez pas et n’y répondez pas. ce n’est pas Parceque vous n’êtes pas d’accord avec moi que c’est un troll. c’est un peu comme le mec qui essaie de penser par lui même qu’on traite de complotiste. L’argument facile des gens sans arguments.

          +6

        Alerter
        • Julien // 19.03.2020 à 10h43

          J’ajouterai :
          Didier Raoult : « Je ne me laisse pas embarquer dans la terreur. Je ne sais pas deviner l’avenir et n’ai pas l’habitude de croire les plus excités qui se sont toujours trompés dans leurs modélisations. J’analyse au jour le jour, et l’évolution, aujourd’hui, c’est quelques 6 000 morts dans le monde, dont environ 3 500 en Chine où l’épidémie se termine, et 127 en France. Je m’étonne qu’on parle de cause très significative de mortalité, et même de crise sanitaire du siècle, alors qu’en 2017 la grippe et les autres infections respiratoires ont tué entre 14 000 et 20 000 personnes en France. Peut-être que les statistiques seront très différentes à la fin de l’épidémie, mais aujourd’hui je ne vois pas de problème majeur en termes de mortalité.

          En scientifique, je m’intéresse à ce qui se fait dans le monde pour analyser les solutions associées aux meilleurs résultats. La plupart des pays n’avait pas pris le type de décision annoncée par la France, sauf l’Italie avec un succès pas vraiment remarquable. L’Allemagne n’a pas fait ce choix, la Corée du Sud non plus, bien qu’elle ait été frappée de plein fouet. En Chine, il n’y a que la région de Wuhan qui ait été mise en quarantaine, là où il y a eu 2 500 morts, alors que le virus a été partout ailleurs. Mais la mortalité ne s’est pas étendue. On prend des mesures qui n’ont rien à voir avec celles de pays qui ont contrôlé l’épidémie. Peut-être est-ce un trait de génie, ou pas. Il importe surtout de ramener les choses à leur proportion, car l’interprétation que l’on en donne fini par biaiser complètement la vision »

            +9

          Alerter
          • tepavac // 19.03.2020 à 13h04

            Vous faites bien de le préciser,
            « « Je ne me laisse pas embarquer dans la terreur. Je ne sais pas deviner l’avenir et n’ai pas l’habitude de croire les plus excités qui se sont toujours trompés dans leurs modélisations »

            Mais ce que dit le Pr Raoult est justement ce qui s’est produit, un manque totale de prévention et un basculement totale du jour au lendemain dans l’expertise de la menace.

            Par ailleurs vous oubliez de préciser que la mobilisation des soins hospitalier entre les effets de la grippe et le coronavirus sont disproportionnés, c’est cela le facteur aggravant de cette épidémie. Nous sommes engorgés faute d’avoir pris immédiatement les bonnes décisions.
            Maintenant nous en sommes à un confinement généralisé qui paralyse toute la société, avec toutes les conséquences économiques que cela génère et dont le site devra encore traiter les retombées sociales.
            Il est bon de critiquer, cela apporte parfois de bonnes solutions, aussi apporter des réponses à un défaut est plus appréciables. Le concours de chacun est profitable à tous, mais faire l’autruche sous prétexte que nous serions pas assez fort pour surmonter le stress ne sert à rien.

              +4

            Alerter
  • gotoul // 19.03.2020 à 09h33
  • bouine // 19.03.2020 à 09h43

    Et quand je pense à ces milliers de parisien qui, le 16 mars 2020, tels des migrants, sont partis répandre le virus dans les régions moins infectées ou pas du tout ! Il y a comme un parfum de bétise façon :  » fais ce que je te dis et pas ce que je fais !  » Ah là là ! pauvre France…

      +7

    Alerter
    • tepavac // 19.03.2020 à 13h15

      C’est la nature humaine Bouine, la peur comme l’amour sont les deux plus puissants moteurs de notre évolution et de notre pérennité.
      Succomber à l’un comme à l’autre a toujours été source de bien des drames ou de félicité.
      Mais en général, l’un comme l’autre s’ils ne sont pas maîtrisés, sont les causes de notre infortune.
      Nul n’est à l’abri, c’est aux plus aptes de soutenir les plus fragiles, de ne pas les rejeter et encore moins de les railler.

        +1

      Alerter
      • vert-de-taire // 19.03.2020 à 13h59

        C’est dire que notre civilisation (je parle en gros de l’occident) est calamiteuse : incapable de fabriquer des gens se servant de la raison raisonnante régulant les pulsions compulsives.
        On réagit encore comme des bactéries
        malgré instruction publique (et outils moyens personnel compétence richesse santé …) pour tous depuis plus de 100 ans !
        On a vraiment un problème de civilisation, donc de régime (politique économique) dictant les rapports sociaux.

          +2

        Alerter
  • Bientôt 78 ans // 19.03.2020 à 15h36

    Répétons: progressant rapidement dans la déshumanisation, nous atteignons maintenant collectivement ce point de non-retour, celui où nous nous «adaptons» massivement à l’horreur.

    « Rentrez chez vous et restez-y! ».

    Le prix de cette adaptation apparaît au tableau des pertes d’humanité.

    Sinistre époque livrée au mensonge et au cynisme le plus abject. Ce silence envahissant qui nous submerge est nihilisme devenu palpable…

      +4

    Alerter
  • Santerre // 19.03.2020 à 16h43

    J’aimerai qu’on parle d’un autre héroïsme. Celui du petit personnel de la grande distribution( pas les empafés cravatés planqués à l’étage dans leur bureau. Non, les petits salariés et surtout les caissieres qui, sans aucun masque, ni lunettes, permettent des dizaines de millions de Français de manger. Malgré l’illégalité TOTALE et LEGALE de laisser ces petites mains travailler sans protection, elles le font et n’exercent pas leur droit de retrait par pur civisme. Combien d’entre-eux mourront ou pire feront mourir leur proche de par l’impéritie et l’inhumanité de leurs dirigeants et de NOS dirigeants.
    J’accuse le gouvernement de donner des dizaines de milliers de masques pour des prisonniers déjà confinés par peur des mutinerie et d’abandonner les salariés des commerce de première nécessité.
    Bandes de crétins gouvernementaux, quand les premières caissières vont commencer à tomber vous imaginez que leurs collègues ne feront pas valoir leur droit de retrait et vous imaginez une France confinée aux commerces alimentaires fermés.
    J’accuse les directions des groupes Casino et Carrefour, au moins à Nimes, encore constaté ce matin même de FAUTE INEXCUSABLE en mettant sciemment en danger leur personnel en ne respectant pas leur obligation de fournir des protections adéquates. Au Super U tous les salariés avaient des masques au moins.
    Ce sont des criminels.

      +5

    Alerter
  • tepavac // 19.03.2020 à 17h10

    Au 14 février, Le Covid-19 a contaminé plus de 66.000 personnes en Chine, dont au moins 1716 médecins et infirmiers au contact des malades. Et ceci parce qu’ils n’avaient pas pris les précautions qui s’imposaient, quarantaine et protection adaptée au phénomène. Six en sont décédés à cette date.
    Nous n’avons pas les chiffres après le 14 février.
    Depuis des traitements ont été prescrit et beaucoup de personnes ont été sauvés, mais c’est encore aléatoire.

    Pourtant

    La pandémie de coronavirus a tué 475 personnes en Italie dans les dernières 24 heures,
    Les services sanitaires italiens ont enregistré 4.207 nouveaux cas dans les dernières 24 heures, un chiffre là encore jamais atteint auparavant.

    En réanimation, le coronavirus a déjà plus tué que la grippe

    Selon le dernier point de l’agence Santé publique France, la grippe saisonnière a été la cause directe de 856 cas graves admis en réanimation en métropole depuis le 4 novembre 2019. Parmi ces malades, 88 sont décédés dont 11 enfants de moins de 15 ans

    https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/en-direct-le-18-mars-2020-coronavirus-le-point-sur-la-situation-en-france-et-dans-le-monde-1186388

    Vous semblez pensez que la vie de quelques milliers de personnes ce n’est rien, c’est votre droit.
    https://www.letemps.ch/monde/wuhan-virus-decime-soignants

      +1

    Alerter
    • Haricophile // 20.03.2020 à 00h46

      Merci pour ce petit rappel. Dans notre société hypercompétitive, il y en a qui se sont très bien habitués à l’idée de la sélection des «plus forts» dont ils croient à raison ou pas faire partie. Normal que pour eux l’empathie ou la solidarité soient des mots assez abstraits.

        +0

      Alerter
  • SR // 19.03.2020 à 17h43

    Sans défendre le gouvernement en place, le travail de démolission de l’hôpital public au profit du privé avait commencé bien avant eux.
    Et puis honte à tous ceux qui critiquent en permanence les fonctionnaires …. ils sont nombreux à travailler hors de chez eux actuellement .
    Bonne soirée

      +0

    Alerter
    • Haricophile // 20.03.2020 à 00h49

      Tu as raison, Macron-le-liquidateur n’est que le parachèvement de leur travail de sappe pour la démolition finale de tout ce qui est social ou soilidaire dans notre pays dans le sillage des USA dont on est devenu vassaux.

        +1

      Alerter
  • serge // 19.03.2020 à 17h45

    Bon, on va pouvoir rapprocher cela du sang contaminé, de l’amiante, de la silicose, des pesticides, etc… quant au laxisme voire le cynisme de nos dirigeants. Pas de prévention (à part les powerpoint(c) habituels), pas de stock, pas de financement,des étude biaisées… et derrière, l’appel à la « générosité » de tous, surtout des premières lignes, pendant que l’on se casse ailleurs pour éviter l’opprobe ou l’infection. En attendant qu’une information plus anxiogène fasse passer le sujet en dernière page. Tout ceci est pitoyable.

      +2

    Alerter
    • Haricophile // 20.03.2020 à 00h52

      Pour le sang contaminé, la première cause de l’inaction était une guerre de succession à un poste extrèmement rémunérateur, le seul accessible et aussi rémunérateur à un très mauvais médecin incompétent, donc très convoité.

        +0

      Alerter
  • Subotai // 19.03.2020 à 18h59

    Qu’on prenne acte des témoignages, qu’on relève les failles et les incohérences, soit.
    Mais je vous en prie, promouvez plutôt les quelques points suivants.
    1) on ne change pas de cheval au milieu du gué – On ne change pas de commandement pendant la tempête.
    2) Dans la bataille, il vaut mieux un mauvais plan que pas de plant du tout – Il vaut mieux un mauvais chef que pas de chef du tout.
    3) Critiquer les erreurs du « passé » et du « présent », durant la bataille, est néfaste (psychologiquement), pour soi, pour ses proches et pour l’ensemble du groupe social auquel on appartient.
    4) On participe, chacun à son échelle et suivant ses moyens et ses capacités, à la cohésion du groupe.
    5) On n’oublie rien, mais on réglera les comptes plus tard.

    Tout ça parce que l’expérience m’a montré que les plus virulents contre le « commandement » pendant les combats sont les plus rapides à leur pardonner leur erreurs quand les combats sont terminés. Ils ferment leur gueule et rentrent dans le rang.
    Maintenant c’est vous qui voyez…
    PS:
    Il est probable que beaucoup refusent le fait ou ne comprennent pas que le monde d’Avant est mort, mais que les conséquence ne font QUE commencer. Aussi continuer à penser sur le mode du monde d’Avant n’a pas de sens.
    Mais je suis prêt à argumenter.
    N’oubliez pas, nous avons encore de l’eau courante, de l’électricité et des communications… pour l’instant.

      +2

    Alerter
  • Sophie // 20.03.2020 à 05h36

    On a ce que l on a semé,on veut plus de service public ,ne plus payer d impot, des hôpitaux beaux en vitrines avec Rien dedans!!!ni matos ni personnel….vive la France……😡😕🥶

      +0

    Alerter
    • Catalina // 20.03.2020 à 09h17

      parlez pour vous, je n’ai entendu personne demander ce que vous écrivez, sur les rond-points, les gens n’ont jamais dit qu’ils ne voulaient pas payer d’impots, bien au contraire, mais ils aimeraient que payer des impôts = avoir des services publics, vous savez ceux que la macronavirussie détruit systématiquement

        +1

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications