Comme convenu, vous pouvez aujourd’hui commenter ici la série sur le Pentagone.

Merci à tous.

124 réponses à Commentaires de la série “Pentagone”

  1. David D Le 06 octobre 2017 à 00h51
    Afficher/Masquer

    L’essentiel de la difficulté pour un pilote d’avion, c’est le décollage et l’atterrissage. Les difficultés du pilotage pour le reste, ça n’a pas le même ordre de grandeur, sauf quand l’engin est abîmé.
    On ne voit évidemment pas quel prodige d’adresse serait nécessaire pour cibler un gratte-ciel, ça ne demande pas plus de réflexion que pour un jeu vidéo. Pour le Pentagone, le bâtiment est assez large, on règle une descente en piqué, et on n’a pas tous les problèmes de l’atterrissage, il s’agit juste de viser dans le bâtiment, pas de s’inquiéter de la délicatesse du contact avec le sol.
    Enfin, l’avion sur le Pentagone, plein de gens l’ont vu, c’est d’ailleurs en cela que Meyssan est ridicule. Les gens ont-ils témoigné d’une courbe compliquée, d’embardées pour réajuster la position, etc. ? L’avion venait d’assez loin et il n’a pas été dans l’urgence de choisir une cible, elle était pré-établie. Donc, ces histoires de pilotage difficile, “sprotch”.


    • Cedric Le 14 octobre 2017 à 00h29
      Afficher/Masquer

      Vous êtes pilote? Vous connaissez l’effet de sol?
      Beaucoup de pilotes ont dit qu’ils auraient eu du mal à effectuer ces manœuvres. Ne faites pas comme si piloter un avion de ligne était facile…


  2. philouie Le 06 octobre 2017 à 05h35
    Afficher/Masquer

    Bonjour à tous.
    La remarque que je veux faire au sujet du pentagone est la suivante : les coupes montrent que l’avion n’a pas pu se glisser sous la dalle du premier étage mais qu’il a percuté cette dalle au niveau de la cabine.
    On nous a présenté une animation montrant la pénétration de l’avion dans le bâtiment. Une analyse aux éléments finis par un institut à la pointe de la technologie, de l’argument d’autorité en barre qui démontrerait ce qui s’est passé. Mais voila que lorsqu’on analyse ce que l’on nous montre, on s’aperçoit que ces instruits ont oublié les points les plus résistants que rencontrent l’avion, à savoir la dalle sur RDC et la façade blindée de 60 cm.
    Non. là l’avion traverse la façade comme si elle n’existait pas et ignore le plancher qui devrait pourtant avoir un gros effet sur l’avion.
    Comment est-ce possible ? Si ce n’est de vouloir tromper la crédulité des gens ?
    A ce sujet, l’avant dernier article s’ouvre sur une illustration tout autant fallacieuse puisque celle-ci nous explique que l’avion à heurter la façade perpendiculairement, ce qui expliquerait sa pénétration, alors qu’il frappe suivant un angle de 45°, ce qui n’est plus tout à fait la même chose.


    • Gglosmahnificos Le 06 octobre 2017 à 07h31
      Afficher/Masquer

      Un hommage respectueux au travail d’Olivier Berruyer pour apporter aux béotiens lambda toutes la lumière sur cette épouvantable affaire.
      Il n’en demeure pas moins qu’à ce jour, le plus fascinant de tout ça reste quand même le nombre et l’acharnement de ceux que vous nommez ” thruter”….. Quelque part ( avec tout le respect due aux victimes) ça en deviendrais presque comique…. À rapprocher du sublimistique ” Monsieur De Source Sûre ” régulièrement interviewer par Jacques Martin â la glorieuse époque du petit rapporteur…..


      • Wakizashi Le 06 octobre 2017 à 08h38
        Afficher/Masquer

        Personnellement ce qui me fascine le plus, c’est la croyance qui se prend pour de la connaissance, au point de qualifier ceux qui doutent de béotiens…

        Cette totale absence de doute, cette foi inébranlable (d’un côté comme de l’autre d’ailleurs), me fait penser à la foi religieuse.


        • Okkoh Le 06 octobre 2017 à 09h28
          Afficher/Masquer

          L’absence de doutes, non. L’absence de scénario alternatif crédible, oui


          • Wakizashi Le 06 octobre 2017 à 09h43
            Afficher/Masquer

            Il n’est pas nécessaire d’avoir un scénario alternatif clé en main pour avoir des doutes sur le scénario officiel.


          • Loxosceles Le 06 octobre 2017 à 09h47
            Afficher/Masquer

            Cet argument du scénario alternatif crédible est toujours aussi biaisé. A partir du moment où des preuves ont été retirées avant même le début de l’enquête, et que des membres de la commission d’enquête eux-mêmes protestent contre les obstructions à l’enquête et autres vices de forme, qui rendent à la fois nécessaire et presque impossible une nouvelle enquête, la question principale à se poser n’est pas celle d’un scénario crédible mais pourquoi on nous impose comme avérée une enquête qui n’est basée que sur une partie des éléments, tout en négligeant ceux qui manquent.

            L’autre argument massue étant celui de l’attitude hypercritique, quand bien même, en réalité, on dénie pratiquement tout droit à la critique. Avec ce critère de base, tout esprit critique normal sera qualifié d’hypercritique. Il y a bien trop de distorsions rhétoriques qui sont faites ici.


          • tepavac Le 08 octobre 2017 à 11h33
            Afficher/Masquer

            @ OKKOH
            J’avoue ne pas bien comprendre votre raisonnement, en quoi une demande d’enquête judiciaire, vous nuit-elle ?


            • Okkoh Le 09 octobre 2017 à 12h33
              Afficher/Masquer

              ? Je n’ai fait que répondre à Wakizashi pour qui croire en la version officielle est digne d’une religion parce que selon lui, ceux qui y croient n’ont pas de doutes.
              Je lui faisais remarquer que ça n’était pas le cas, mais que personne n’arrivait à échafauder de scénario complet, crédible, alternatif. Finalement, les zones “d’ombre” restent très discutables et on peu trouver des réponses satisfaisantes, rationnelles, sans théorie du complot (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a pas, d’où encore une fois les doutes qui subsistent).

              Rien à voir avec une position personnelle concernant une enquête judiciaire…


        • Gglosmahnificos Le 07 octobre 2017 à 07h15
          Afficher/Masquer

          Désolé vous avez raison, le mot béotien â deux signification:
          “tels que épais, lourd, stupide, ignorant, grossier, etc. − Fam. Personne qui ne possède pas des connaissances suffisamment précises, dans un domaine particulier. Être un Béotien en la matière.”
          Je m’en suis toujours tenue â la seconde, et dans ce cas précis je me considère comme faisant partie du lot….
          Moi, bêtement, j’ai toujours pensé que le 11-09, 4 avions avaient été détournés par des terroristes pour s’écraser sur les cibles que l’on sait… Et voilà un putain d’énorme travail ( aucune ironie hein! Putain= petit sifflement d’admiration )pour faire la démonstration ….. Que c’est ça !!!!
          Et â lire la suite des commentaire, je persiste: l’attitude des “thruter” est fascinante….
          Comme si la suite de l’histoire ( avec l’usage qu’à fait l’administration Bush de cette émotion -irak-patriotAct) n’était pas suffisamment épatante …..


          • Les-crises Le 07 octobre 2017 à 10h31
            Afficher/Masquer

            “Comme si la suite de l’histoire ( avec l’usage qu’à fait l’administration Bush de cette émotion -irak-patriotAct) n’était pas suffisamment épatante …..”

            Bien sûr, leurs mensonges pour cacher leurs erreurs, et la complicité de la presse, est scandaleuse…


        • Tietie007 Le 08 octobre 2017 à 14h20
          Afficher/Masquer

          Pourtant, il y a des explications très rationnelles pour expliquer l’effondrement des 3 Tours, sans avoir recours à des explosifs mystérieux …


      • bluetonga Le 07 octobre 2017 à 10h45
        Afficher/Masquer

        Question de truther : “dites les gars, vous êtes sûrs qu’il existe le père Noël, parce que moi je l’ai jamais vu, et personne ne l’a jamais vu”.

        Réponse du mec raisonnable : “ben évidemment qu’il existe, tu n’as pas vu tous les cadeaux?”.

        Et le truther : “Y’en a qui disent que ces les parents qui les déposent”.

        Le mec raisonnable : “la bonne blague, ce sont nos parents, pourquoi est-ce qu’ils nous mentiraient?”.

        Quand j’avais 7 ans, c’était un débat sérieux. A 8 ans, j’étais un truther.


        • Les-crises Le 07 octobre 2017 à 10h49
          Afficher/Masquer

          Question de truther : “Comment vous savez que ce sont bien vos parents ?”


          • bluetonga Le 07 octobre 2017 à 13h23
            Afficher/Masquer

            C’est sûr que tant que je ne les ai pas pris la main dans le sac ou qu’ils n’ont pas avoué, ils conservent le bénéfice du doute. D’un autre côté, soyons réalistes : tous les enfants savent que les adultes mentent, ils espèrent juste qu’ils ne leur mentent pas à eux – surtout s’il s’agit de leurs parents.

            Non le vrai problème, c’est l’histoire d’un type en surpoids manifeste, harnaché à la diable, plus une hotte, qui passe par la cheminée après avoir atterri sur le toit avec son traîneau tiré par les rennes, c’est du lourd.

            J’ai le plus grand respect pour votre travail, votre implication et votre intégrité, Olivier, et vos positions sont saines et respectables. Mais le 11 septembre, c’est comme un objet impossible :

            http://www.moillusions.com/magnificent-cg-impossible-objects/

            chaque partie prise séparément tient la route, toutes ensembles, ça ne tient plus.


            • tepavac Le 12 octobre 2017 à 00h57
              Afficher/Masquer

              ” Mais le 11 septembre, c’est comme un objet impossible : ”

              oui, enfin, dix billets qui “traitent des Béotiens”, pas du 11 septembre!
              Et sur un ton de cavalerie…..

              Bon je suis d’accord, les rumeurs, les ragots, les on-dits, les sources autorisées, les sources protégées et toutes les erreurs, manifestes ou volontaires, sont un fléau.
              Mais dépenser autant d’énergie et de temps, avec qui plus est un mélange “curieux” entre un drame évoluant dans plusieurs dimensions et d’un autre fait qui relève, lui, de l’écume et si peu de la vague. C’est peut-être bien de le relever, mais dix billets, combien d’heures de travail???
              J’ose espérer qu’Olivier y trouve ce dont il recherchait à nous enseigner.

              D’un autre côté je suis mitigé, la lecture des coms est quand même révélatrice d’un manque criant d’information du public, sur le vaste sujet du WTC.
              En résumé, un titre qui ne correspond pas à l’objet traité et dont le contenu est un épiphénomène. Et une approche qui laisse perplexe.


    • Wakizashi Le 06 octobre 2017 à 08h27
      Afficher/Masquer

      “A ce sujet, l’avant dernier article s’ouvre sur une illustration tout autant fallacieuse puisque celle-ci nous explique que l’avion à heurter la façade perpendiculairement, ce qui expliquerait sa pénétration, alors qu’il frappe suivant un angle de 45°, ce qui n’est plus tout à fait la même chose.”

      Cette contradiction m’a interrogée aussi. D’un côté on a le témoignage “savant” d’un pilote qui explique que la fin de la trajectoire n’était pas en rase-motte du fait de cet angle de 45° (et il insiste lourdement là-dessus) ; et d’un autre côté on a toute une série de schémas et de doctes “explications” racontant que l’avion a heurté des lampadaires, ce qui semble impossible avec un angle de 45°.

      Quant à la prétendue “facilité” de toucher une cible dont la hauteur relative à quelques centaines de mètres de distance doit être d’à peine un centimètre, surtout à plus de 300 nœuds, no comment…


      • Okkoh Le 06 octobre 2017 à 09h26
        Afficher/Masquer

        L’angle de 45° n’était-il pas sur le plan X,Y ?


      • Okkoh Le 06 octobre 2017 à 09h46
        Afficher/Masquer

        En tout cas si les docs sont valables, ici on voit que le pitch a pas dépassé les 5°
        http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-275.jpg

        Et ici :
        http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-277.jpg
        on voit que l’accélération à la toute fin a été verticale, donc si je dis pas de bêtises c’est dû au fait qu’il a redressé dans les dernières secondes pour stopper la descente…


        • Wakizashi Le 06 octobre 2017 à 10h29
          Afficher/Masquer

          “donc si je dis pas de bêtises c’est dû au fait qu’il a redressé dans les dernières secondes pour stopper la descente…”

          Dans ce cas je ne m’explique pas les lampadaires cassés.


          • okkoh Le 06 octobre 2017 à 11h20
            Afficher/Masquer

            1) La vitesse de l’avion est de 248m/s avant l’impact. Sur 2 secondes, 500m environ ont été parcourus.
            2) il y a manifestement moins de 300m entre les premiers lampadaires touchés et le pentagone. Donc il y a eu 1.2s entre les lampadaires et l’impact.
            http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-270.jpg
            3) Il semblerait que le “redressement” a été effectué moins 2.2 secondes avant impact (lorsque g>1 j’imagine).

            Ça reste donc plausible.

            Enfin vous disiez tout à l’heure :
            “Quant à la prétendue “facilité” de toucher une cible dont la hauteur relative à quelques centaines de mètres de distance doit être d’à peine un centimètre, surtout à plus de 300 nœuds, no comment”

            Ok on est d’accord c’est pas facile. Mais finalement, cette manœuvre est-elle franchement différente d’un atterrissage sur une piste ?


            • Wakizashi Le 06 octobre 2017 à 15h13
              Afficher/Masquer

              “1) La vitesse de l’avion est de 248m/s avant l’impact. Sur 2 secondes, 500m environ ont été parcourus.”

              Avec un taux de descente de 20m/s.
              https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-422.jpg

              Ça fait quelle hauteur un lampadaire, 5m, 8m ? L’avion a donc été à hauteur de lampadaire moins de 0.5s avant l’impact, et encore je ne compte pas la hauteur de celui-ci (miraculeusement basse d’ailleurs, presque pile au pied du mur), donc sur pas plus que 100m de longueur…

              “3) Il semblerait que le “redressement” a été effectué moins 2.2 secondes avant impact (lorsque g>1 j’imagine).”

              Le redressement de quoi ? Vous êtes sûr de ne pas confondre assiette et trajectoire ?


            • Wakizashi Le 06 octobre 2017 à 15h29
              Afficher/Masquer

              “Ok on est d’accord c’est pas facile. Mais finalement, cette manœuvre est-elle franchement différente d’un atterrissage sur une piste ?”

              Etant donné la vitesse et le taux de descente (45° au lieu de 3° pour les atterrissages normaux, rien que ça), ça me semble évident. D’ailleurs il me semble que les pilotes qui témoignent en faveur de la version Bush en disant qu’il n’y a là rien de difficile n’ont jamais essayé de percuter un mur de 10m de haut à plus de 800km/h.

              D’autre part pour l’atterrissage, sans même parler de la vitesse et du taux de descente beaucoup plus faibles, les pilotes sont aussi assisté par un système de guidage radio (l’ILS).


            • Wakizashi Le 06 octobre 2017 à 15h42
              Afficher/Masquer

              Correction : en approche finale la pente était de 4°, pas 45°.


        • tepavac Le 12 octobre 2017 à 02h06
          Afficher/Masquer

          Pourriez-vous, s’il vous plait, développer, afin que chacun puisse comprendre, les mots;
          pitch, roll et wheel.
          est-ce aller d’avant en arrière, d’un coté à l’autre ou encore de simplement tourner ?

          En passant, c’est pas très clair sur les billets, “quels sont les instants où aéronef encaisse les 2G et pourquoi ?

          merci


      • Max Le 08 octobre 2017 à 20h38
        Afficher/Masquer

        @Olivier je pense qu’il serait intéressant d’écrire un billet sur la démarche scientifique. Il semble que peu la connaissent.

        En un mot: ces billets prennent un angle d’attaque scientifique (même si ça n’est pas de la science). C’est une façon (pas la seule) d’aborder les faits (c’est même la façon privilégiée pour “produire” les faits – en général on dit “établir les faits”). Si vous n’adhérez pas à la méthode, passez votre chemin.


    • Mr K. Le 06 octobre 2017 à 10h19
      Afficher/Masquer

      Dans l’étude menée par l’université de Purdue sensée expliquer les dégâts relevés sur le Pentagone, dont l’animation vidéo a fait le tour du monde, les réacteurs (moteurs) de l’avion n’ont pas été pris en compte.

      C’est une erreur incompréhensible.

      D’autant plus incompréhensible que ces mêmes moteurs ont été intégrés dans l’étude informatique des chocs des avions sur les tours jumelles, où ils ont un effet très important pour les dégâts sur le bâtiment.

      La première chose que l’on fait dans ce genre d’étude est la simplification de la réalité qu’il est bien entendu impossible de retranscrire parfaitement informatiquement.

      On va donc modéliser l’avion (le bâtiment aussi), c’est à dire ne retenir que les éléments principaux agissant lors d’un choc. On fait donc l’hypothèse de départ que les effets mécaniques du reste sont négligeables devant ceux beaucoup plus important résultant des éléments retenus.

      Avec une erreur aussi énorme dans les hypothèse de départ (non intégration des moteurs) se pose sans aucun doute la question de la validité de l’ensemble de l’étude faite par l’Université de Purdue.

      Alors si on y rajoute en plus une modélisation du bâtiment fausse…


  3. aladin0248 Le 06 octobre 2017 à 07h16
    Afficher/Masquer

    Série Pentagone. Très bon travail. Profondément sceptique depuis 16 ans (je l’ai été dès le 13 septembre 2001), j’avoue que la présentation d’Olivier m’a convaincu sur les points présentés : Ce sont bien les avions de lignes détournés qui sont la cause première des feux et de la destruction visible des cibles. Sur les points de détail : je n’ai toujours pas lu la cause de la persistance de matière en fusion pendant deux mois au pied des WTC1 et 2. Ensuite, si j’ai bien compris, les coups de fil depuis les avions ont utilisé un système interne, et non pas des mobiles. Ai-je bien compris ? Il reste à éclairer les grosses zones d’ombre du vol 93 et le cas du WTC7.


    • Eg.O.bsolète Le 06 octobre 2017 à 10h35
      Afficher/Masquer

      Bien d’accord. La série du Pentagone est une réussite. Pour ma part je suis passé de la sidération le jour des attentats, au doute quelques années plus tard. A lépoque des attentats je me souviens m’intéroger sur la non présence de débris au Pentagone et à Shanksville, mais sans plus. La série du Pentagone hôte chez moi les doutes que je pouvais avoir au sujet des débris, et également au sujet du pilotage et du vol. Et ça fait du bien. J’attends avec impatience la série sur le WTC7 car c’est seulement quand on m’a parlé de cette tour bien des années après les attentats que j’ai commencé à sérieusement douter. Ce qui m’a le choqué au sujet du WTC7 est justement que l’on ne m’en avait pas parlé à l’époque. Mais enfin ! Alors quand j’ai apris ce qu’abritait ce building, mon sang n’a fait qu’un tour avant que je me fasse une idée bien arrêtée sur la version officielle. Et qu’un imeuble d’une telle masse puisse être puvérisé en quelques secondes parce que sa base a été fragilisée, cela défie mes “certitudes” en matière de physique. C’est peut être parce que c’est inquiétant d’imaginer qu’une telle structure puisse être à ce point fragile que je doute.


    • Raphaël Le 06 octobre 2017 à 16h14
      Afficher/Masquer

      C’est quoi le problème de la matière en fusion ? Un incendie n’a pas le droit de couver sous des milliers de tonnes de décombres pendant deux mois ? Il n’y avait peut-être pas assez de matière inflammable ?


      • aladin0248 Le 07 octobre 2017 à 08h52
        Afficher/Masquer

        Un trou plutôt rempli par du béton pilé et de la ferraille, peu d’oxygène (pas très ventilé tout de même), arrosé pendant des jours et des jours par des milliers de litres d’eau. Je ne m’explique pas trop. Mais ça n’a sans doute pas d’importance.


      • Coacolo Le 07 octobre 2017 à 12h13
        Afficher/Masquer

        Pour un feu il faut de l’oxygène et quelle est la matière inflammable qui existe encore deux mois plus tard ? ça fait un peu long il me semble.


  4. warf69 Le 06 octobre 2017 à 08h05
    Afficher/Masquer

    En grand amateur de vos billets très détaillés et sourcés, je suis malheuresement obligé de vous dire, Olivier, que malgré votre analyse très detaillée du 11 Septembre des évènements du pentagone, vous faîtes fausse route. Et le fait unique et simple que je vous citerai est le suivant:
    De l’avis des ingénieurs de Boeing et des pilotes de ligne, les avions de ligne de type B757-200 ont une vitesse maximale possible à une altitude basse jusqu’à laquelle l’avion est contrôlable. A la vitesse de 847km/h au ras du sol dans les derniers mètres (lampadaires), l’avion n’aurait pas pu être contrôlable tellement les tremblements de celui -ci à cette vitesse et cette hauteur auraient été extrêmes. À partir de là, toutes les analyses de percution dans l’immeuble etc. ne servent à rien.
    Je ne suis pas un adepte des théories fumeuses mais sur le 11/09 il y a quand même d’énormes points d’interrogation. [Modéré]


    • olive Le 06 octobre 2017 à 09h44
      Afficher/Masquer

      De 2 choses l’une : soit vous n’avez pas lu la série, soit vous n’avez rien compris.
      Car ces problèmes sont clairement expliqués.
      Dans les 2 cas, on ne peut rien pour vous…


      • warf69 Le 06 octobre 2017 à 14h29
        Afficher/Masquer

        Si j’ai lu attentivement votre billet justement, les lampadaires ont été sectionnés suffisamment loin du pentagone 100 m en amont en environ pour les premiers. Ce qui veut dire que l’avion était 100 m avant l’impact suffisamment bas pour renverser ses lampadaires, n’est-ce pas?
        A quelle vitesse était t’il dans les 5 secondes avant l’impact (source votre graphique d’approche de 77, billet 9/10) ? probablement non loin de ses 847km/h finaux. Hors, je le répète à cette vitesse et cette altitude basse , l’avion est incontrôlable et tremble de manière extrême. Il aurait du percuté alors le sol avant d’atteindre le batiment, du fait de ces tremblements forts. Ensuite sur votre graphique d’approche du vol 77 9/10, c’est seulement 1 seconde avant l’impact que l’avion est environ à 20 m du sol… impossible de percuter alors des lampadaires 100 m en amont à cette hauteur … la physique reste la physique.


        • Trad Le 06 octobre 2017 à 16h26
          Afficher/Masquer

          800km/h =222m/s… comme vous dites la physique reste la physique.


          • Les-crises Le 06 octobre 2017 à 17h10
            Afficher/Masquer

            en effet, lol. Merci


            • Geof' Le 07 octobre 2017 à 10h18
              Afficher/Masquer

              Olivier,

              warf69, reprend l’argument des perturbations au sol pour un gros avion : les moteurs à réaction créent des courants d’air qui rebondissent sur le sol et frappent les ailes par en dessous – phénomène de résonance (comme en électronique)

              mais de toute façon, le vrai problème, c’est……..le statut des preuves que tu utilises : elles ne sont pas “intègres” (jargon de professionnels).

              et ça, tu devrais l’écrire en rouge !!! c’est “eux” qui fournissent les données…

              Geoffrey, neo-communiste wallon


            • Les-crises Le 07 octobre 2017 à 10h33
              Afficher/Masquer

              Alors c’est sûr qu’avec ce genre de raisonnement, on ne peut plus être sûr de rien…

              Par curiosité, dans ta vision, tu n’as jamais peur “qu’ils” viennent t’assassiner pour te faire taire ? (parce que s’ils sont capables de tuer 3 000 innocents pour presque tien…)


            • RV Le 07 octobre 2017 à 22h58
              Afficher/Masquer

              http://www.les-crises.fr/911-1-pentagone-9/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29
              En fait, l’avion n’a pu se mettre en descente qu’après avoir repéré visuellement la cible, vers laquelle il a plongé et accéléré lors d’une descente constante d’environ 4 500 pieds/minute sur les 20 dernières secondes. Il n’a été à moins de 10 mètres du sol que dans la toute dernière seconde du vol, juste avant l’impact. Ce n’était donc pas du rase-motte
              illustration : http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-422.jpg


            • RV Le 07 octobre 2017 à 22h59
              Afficher/Masquer

              illustration : http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-299.jpg
              commentaire en bleu : La descente du vol AA77 sur le Pentagone a été très régulière. Il n’y a pas eu de rase-motte. (graphique construit d’après les données de la boîte noire fournies par le NTSB)

              par contre sur celle-ci : http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-270.jpg
              le commentaire est : On note aussi que les dernières secondes, l’avion descendait en permanence, de plus de 4° ; il descendait donc autour de 20 mètres par seconde, avant de faire un arrondi à la toute fin.


            • RV Le 07 octobre 2017 à 23h00
              Afficher/Masquer

              mon commentaire : rase motte sur plus de 379 “m”

              d’où vient cette illustration ? les distances sont exprimées en “m”
              le lien vers le document (Rapport source des graphiques) http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/rapport-77-n2.pdf
              ouvre un fichier de 16 pages qui reste sur la page 1 vierge
              son téléchargement abouti à un document pdf qui provoque un message d’erreur à l’ouverture
              je réessayerai de le télécharger à un autre moment

              Mon commentaire : cette dernière illustration est en contradiction avec les deux autres


            • RV Le 08 octobre 2017 à 11h16
              Afficher/Masquer

              aujourd’hui le lien ouvre bien le document “rapport-77-n2.pdf”
              mais je ne vois nulle part l’illustration
              http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-270.jpg
              elle doit donc provenir d’un autre document ou bien elle a été créée pour la démonstration.


            • warf69 Le 13 octobre 2017 à 13h00
              Afficher/Masquer

              Merci je sais faire une conversion d’unités.
              Cela n’explique pas comment à 20 m du sol une seconde avant l’impact, donc 222m en amont du mur d’après la vitesse/s, il a pu percuté des lampadaires disons de 5-7 m de haut 100 m avant ce mur.
              Cela implique une manoeuvre irréalisable agissant sur le manche faire descendre boeing instantanément (0.5s) d’environ 12-15m de haut pour percuter les lampadaires ? Cela devient d’autant plus impossible que, selon votre graphique https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-277.jpg, L’avion réaccélère VERTICALEMENT de 1g à 2g dans les deux dernières secondes…. . Néanmoins, le pentagone est un détail comparé aux questions soulevés par le “trou” où aurait disparu le vol 93, entièrement…


            • fabrice rhodes Le 13 octobre 2017 à 19h13
              Afficher/Masquer

              Il faut continuer à se demander si l”administration bush n’a pas relâché intentionnellement sa vigilance. Le problème de fond est là, et tout ce qui gravite autour, nous éloigne de cette question primordiale. Les agences de renseignement ont-elles été entendues ? Les enquêtes rendues, ont-elles été lues et remontées comme il se doit ?
              Si il est possible que l’administration ai eu besoin d’un second Pearl Harbor pour déclencher sa doctrine au moyen orient, comment en établir la preuve formelle ? Les états unis ont menti au monde entier pour envahir l’Irak, il ne faudra jamais l’oublier ! De là découle le doute sur le 11 septembre, non pas que ce sont bien des attentats avec des avions, mais qu’il était possible pour l’administration bush de laisser filer… De ne pas anticiper.

              La stratégie payante était de freiner les enquêtes, de ne pas voir, d’être occupé ailleurs malgré les signaux d’alarmes des services de renseignements étrangers.
              C’est cette explication qui me parait le plus plausible. Dans l’histoire américaine, le complexe militaro industriels et les néo faucons ont souvent préparé et parfois exécuté des plans tordues, notamment pour déclencher une guerre (golfe du Tonkin, Peazrl Harbor). Si nous considérons qu’un état ne peux pas sacrifier 3000 personnes de son pays pour asseoir sa domination, alors nous ne savons rien et Machiavel n’existe pas. Je crois qu’un état comme les états unis, avec l’administration qu’il y a vait sous bush, que le sacrifice pour dominer est une hypothèse probable.


          • Jean-Jacques Amyla Le 06 octobre 2017 à 23h29
            Afficher/Masquer

            En basse altitude un avion de ligne est limité à 660 km/h sauf à casser le moteur.

            https://youtu.be/P4ku4wamB78


            • Lambert85 Le 07 octobre 2017 à 08h27
              Afficher/Masquer

              Je pense que les pirates se foutaient du risque de casse. Surtout que cette vitesse n’a été atteinte que dans les derniers mètres.


            • Yann Leloup Le 07 octobre 2017 à 22h29
              Afficher/Masquer

              En quoi répondre : “Par curiosité, dans ta vision, tu n’as jamais peur “qu’ils” viennent t’assassiner pour te faire taire ? (parce que s’ils sont capables de tuer 3 000 innocents pour presque tien…)” est-ce une réponse adéquate à une autre sinon poser une résolution totalement fantaisiste pour ridiculiser une assertion sans y répondre ?


        • tepavac Le 12 octobre 2017 à 02h55
          Afficher/Masquer

          suite à Warf69
          un peu de correction;
          Suivant les chiffres des billets, qui reprennent les données du rapport de la commission;

          L’avion a descendu les 500 derniers m en 20 secondes; 25m seconde
          Sa vitesse au moment de l’impact était de 248m seconde
          le lampadaire le plus proche du pentagone est approximativement à 167m
          le second à 295m
          Au premier lampadaire l’avion était à 16m80~
          Au second, à 29m70~
          les hauteurs des lampadaires par rapport au pentagone sont inconnues, pas précisées.

          difficile dans ce cas d’argumenter et de se perdre en conjecture.


      • Yann Leloup Le 06 octobre 2017 à 20h29
        Afficher/Masquer

        Tout ceci n’est pas un argument valide comme si on vous demandait d’approuver bêtement. Le doute est plus probant concernant la VO : beaucoup de zones restent obscures, voire improbables. Notamment concernant la chape de plomb au niveau médiatique. Traiter les gens de conspirateurs n’arrange rien si on ne fait pas la distinction entre conspiration probable et paranormale. Y compris sur cette série où par rapport à l’ancienne, des soi-disant preuves affirmées, ont été enlevées comme cette photo où l’on voit l’avion approcher en gros plan par rapport à la vidéo. Or l’avoir laissé passer la première fois (en ayant refait le test on n’obtient pas le même résultat) quand on affirme une enquête dite sérieuse laisse beaucoup plus de doutes.


    • tachyon Le 06 octobre 2017 à 09h57
      Afficher/Masquer

      @warf69
      Votre conclusion “….Où alors je ne peux plus rien pour vous….” est réversible … et les personnes raisonnables peuvent vous dire :
      NOUS NE POUVONS PLUS RIEN POUR VOUS….
      Et pour reprendre la conclusion d’OB : “….:Après, on a certes le droit de ne toujours pas être convaincu, mais à ce stade il faut reconnaître qu’on ne le sera tout simplement jamais…”


  5. Toff de Aix Le 06 octobre 2017 à 09h02
    Afficher/Masquer

    Pour ma part je n’ai jamais adhéré aux theories absolument délirantes sur le pentagone, entre le missile et le drone, ou les martiens que sais-je on aura tout vu !

    Donc ce billet est vraiment bienvenu : il bat en brèche les derniers arguments qui me semblaient étayer une possible conspiration (notamment l’aspect pilotage, qui n’a jamais été autant creusé et à donné lieu à énormément de manipulations).

    Je tiens ici à vous remercier Olivier, ainsi que toute votre équipe, car le travail abattu ici est fondamental : un vrai travail de journalisme d’investigation, qui n’a hélas jamais été fait depuis le 11/9,ce qui a permis toutes les dérives. Sur le pentagone vous m’avez définitivement convaincu… Si vous faites le même genre de billet que celui-ci sur le wtc7, et/ou sur les mouvements de fonds suspects du 10 septembre (je sais j’en demande beaucoup, mais je vous le redis je suis prêt à aider !), alors je pense que les derniers “pro conspiration” présents sur le site changeront définitivement d’avis 😉


    • raloul Le 06 octobre 2017 à 10h49
      Afficher/Masquer

      Bonjour!

      Même si vous défendez la «version officielle», vous êtes de facto «pro-conspiration», puisque la vo raconte la conspiration de 19 terroristes moyennement qualifiés, moyennement organisés, qui parviennent à commettre les plus grands attentats de la période moderne au coeur même de la plus grande puissance militaire actuelle, et de loin.

      Donc cessez d’utiliser le terme «conspiration», «conspirationnisme», c’est stupide et ridicule, et je reste poli.

      Et n’ayez pas la fatuité de prétendre détenir un monopole de la raison… restons libres de faire confiance à l’administration Bush pour nous dire la vérité, ou pas…

      Enfin, j’ai eu l’occasion de discuter longuement avec un gradé de l’armée de l’air suisse, pilote de chasse puis 20 ans de carrière dans l’aviation civile, sûrement un «comico», selon les critères retenus sur ce blog… Il m’a assuré et expliqué à quel point ces manœuvres sont complexes, voire impossibles. Je suis prêt à croire les éléments du dossier présentés sur ce blog, mais ma question est la suivante: pourquoi un tel expert m’aurait-il raconté des bobards, alors qu’il n’y a aucun intérêt? Quelqu’un parmi les défenseurs de la vo a-t-il une idée???


        • Okkoh Le 06 octobre 2017 à 11h51
          Afficher/Masquer

          Pour compléter mon propos et être constructif : votre pilote connaissait-il son sujet ? avait-il un minimum d’éléments valables sur le déroulement des attentats pour se prononcer ?


          • raloul Le 06 octobre 2017 à 14h18
            Afficher/Masquer

            Bonjour!

            Non bien sûr, il n’y connaissait rien, il a piloté des f-18, de nombreux types de boeing et airbus par hasard pendant 40 ans, il ne s’était pas intéressé au sujet du 11 septembre et m’en parlait juste pour se donner un genre, trait de caractère typique des militaires…

            Ça va, moi aussi je sais être «constructif»… j’ai posé une simple question, mais bon c’est bien plus facile d’adopter la tactique «shoot the messenger», je l’avais tristement constaté avec m. Hugo Bachmann dans le dossier des tours jumelles, chapitre «comicos», publié sur ce blog.


      • Lambert85 Le 06 octobre 2017 à 14h03
        Afficher/Masquer

        Soit vous lui avez présenté les choses de manières biaisées, soit il n’y connait rien. Si vous lui dites que “le pilote ne savait même pas piloter un Cessna” comme le prétendent les conspiros, forcément qu’il n’y croit pas. Si vous lui dites qu’il avait fait plusieurs formations comme pilote professionnel, il y croira.


      • Les-crises Le 06 octobre 2017 à 15h56
        Afficher/Masquer

        “pourquoi un tel expert m’aurait-il raconté des bobards,”

        Ce ne sont pas des bobards, il y croit.

        Après, a t il la moindre expérience dans le fait de crasher un avion à 800 km/h ? (qu’une centaine de personnes a vu, hein…). Ce genre de témoignage ne vaut pas grand chose en réalité.


    • Wakizashi Le 06 octobre 2017 à 12h29
      Afficher/Masquer

      “Vous êtes bien optimiste : j’ai rarement constaté que la raison était le moyen de convaincre un croyant…”

      Les seuls croyants ici sont ceux qui adhèrent à une version, qu’elle soit officielle ou alternative. Les non-croyants n’adhèrent à aucune version ; ils sont sceptiques, ils doutent.

      Le reste n’est que confusion entre croyance et connaissance.


  6. Okkoh Le 06 octobre 2017 à 09h03
    Afficher/Masquer

    Très bon travail, complet et de longue haleine. Idem pour les WTC. Bravo !


  7. François Marquet Le 06 octobre 2017 à 09h12
    Afficher/Masquer

    Cher Olivier, vous avez fait un bon travail sur le Pentagone, ré-établi quelques faits.
    Pour autant, on peut se se toujours se demander qui est derrière ces événements.
    Certains n’ont pas peur de douter, voici pourquoi:
    archives NSA: http://nsarchive2.gwu.edu/news/20010430/northwoods.pdf,
    je recommande la page 13 , paragraphe 8b du PDF
    D’après cette enquête du FBI: https://archive.org/details/DancingIsraelisFBIReport, il y avait pré-connaissance des attentats par certains, on aimerait en savoir plus et avoir la liste complète!
    Et puis, il suffit de regarder la colonne de droite, tout en bas, de votre blog, dans “Citations portant nos valeurs”, pour légitimer ceux qui doutent.
    J’en rajoute une: “Croire à l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole” Simone Weil


    • Narm Le 06 octobre 2017 à 23h04
      Afficher/Masquer

      la page 13 n’existe pas
      complot
      le doc s’arrête à 12 ;).
      .
      .
      .
      .
      c’est sur la 10. C’est parcequ’ils sont capables de tout que le doute est présent


      • François Marquet Le 07 octobre 2017 à 09h48
        Afficher/Masquer

        J’ai indiqué la page 13 du PDF, qui est la page 10 du document
        Mais je pense que vous avez trouvé ce qu’il fallait y lire, d’autant que le reste également est assez créatif !


  8. Toff de Aix Le 06 octobre 2017 à 09h48
    Afficher/Masquer

    Petite erreur factuelle repérée sur le dernier billet : le témoignage du mari de la journaliste présente à bord de l’avion détourné, qui dit que “6 pirates de l’air sont présents à bord” or il me semble bien qu’ils n’étaient que 5 ? Je ne remets rien en cause, je pense juste qu’il s’agit d’une erreur de cette pauvre femme, dûe au stress de ce qui était en train de lui arriver…


  9. affreuxjojo Le 06 octobre 2017 à 11h07
    Afficher/Masquer

    Bravo pour le boulot Olivier; ça a enlevé les doutes que je pouvais avoir sur le déroulement des attentats..mais ça ne m’empêche de penser que certains étaient au courant des projets d’attentats, et qu’ils n’ont rien empêché parce que cela servait leurs projets à eux. La politique est souvent (toujours) une affaire d’opportunisme..(oui, je sais, je reste un peu conspi sur les bords)


  10. David D Le 06 octobre 2017 à 11h52
    Afficher/Masquer

    Le problème, c’est que beaucoup de gens ont viscéralement envie que l’attentat soit un “inside job”. Plusieurs facteurs dans le temps ont contribué à favoriser un engouement pour ce sujet. Un aspect amusant, c’est que plusieurs lecteurs vont admettre les explications et donc qu’il y a bien eu des avions et qu’ils ont bien occasionné tels dégâts à chaque fois, mais une valeur refuge, une ultime dérobade, fera dire que, de toute façon, si les théories du complot avaient tout faux sur les événements, leur conclusion peut être soustraite comme juste : ce serait un complot, parce qu’en dernier ressort, les terroristes croyaient agir contre les Etats-Unis sans savoir que les commanditaires étaient des paravents. Il y a vraiment une attitude jusqu’au-boutiste qui va se maintenir.


  11. Incognitototo Le 06 octobre 2017 à 13h58
    Afficher/Masquer

    Dans cette affaire de crash au Pentagone (mais aussi pour les Tours), on a présenté les témoignages comme des preuves irréfutables… Cependant, aucun biais rationnel n’a été soulevé sur ces témoignages. Et il y en a un, très grave : on n’a tenu aucun compte de tous ceux qui n’ont rien vu, alors qu’ils sont bien plus nombreux et à même de contredire la VO ; puisque pas vu, pas vrai… C’est donc bien un complot et c’est vraiment malhonnête.

    Au cas où, je précise quand même que je déconne. 🙂


  12. Thierry Thomas Le 06 octobre 2017 à 17h00
    Afficher/Masquer

    Je ne peux que surenchérir aux félicitations. Vous avez répondu à toutes les interrogations qu’on pouvait avoir sur le Pentagone. Et je ne peux que répéter, comme d’autres ci-dessus, que nous attendons avec impatience le sujet du WTC7.


    • Les-crises Le 06 octobre 2017 à 17h12
      Afficher/Masquer

      ça viendra. Mais si vous avez compris les tours jumelles, vous avez à peu près compris le WTC7.


  13. PhilLeLibre Le 06 octobre 2017 à 19h28
    Afficher/Masquer

    Ayant travaillé à l’INSERM-CNRS au plus haut niveau (j’ai à mon actif des publications parmi les plus prestigieuses revues scientifiques internationales), j’ai VU DE MES PROPRES YEUX des scientifiques de peu d’éthique qui voyaient des résultats probants là où il n’y avait rien à voir, par malhonnêteté scientifique. Je me permets de vous affirmer qu’une étude scientifique, si elle n’est pas INDEPENDANTE et validée par PLUSIEURS vérifications, elle ne VAUT RIEN. Ces études scientifiques biaisées, partiales, et souvent uniques, et non indépendantes, seulement destinées à influencer l’opinion, au mépris de la vie et de la souffrance humaine, pour de seuls intérêts financiers, ce sont des crimes contre l’humanité. Cela vaut pour tant pour les scientifiques « indépendants » du NIST, que pour les scientifiques œuvrant pour les cigarettiers, pour les multinationales pharmaceutiques, de l’agro-industrie, etc.


    • François Marquet Le 07 octobre 2017 à 10h31
      Afficher/Masquer

      Pleinement d’accord, merci de votre témoignage. Le vrai scientifique publie ses protocoles et ses résultats, demande à ses collègues de reproduire ses expériences pour validation et contre validation.
      exemple ici https://www.youtube.com/watch?v=Emsp6gQ0MCc
      Dans le cas des simulations du NIST on attend toujours.


  14. Fritz Le 06 octobre 2017 à 21h39
    Afficher/Masquer

    Merci à M. Berruyer pour ce travail de fond. Le schéma du 11/09 qui en ressort semble “trivial”, pour quiconque n’a pas vu des avions percuter des bâtiments, mais aucune alternative crédible n’a été présentée par ceux qui contestent tel ou tel détail.

    Si les tours jumelles avaient été piégées, comment expliquer cette coïncidence incroyable avec deux avions détournés qui viennent les percuter ? Et si aucun avion n’a percuté le Pentagone, où serait parti le vol AA 77 ?

    Quant au WTC 7, qui n’a été percuté par aucun avion, j’attends… Je me souviens distinctement de l’annonce de son effondrement sur mon petit poste de radio, le mardi 11 vers 23 h 30 (heure française), mais il est vrai qu’on a très vite oublié ce bâtiment dans les médias grand public.

    Laissons les victimes reposer en paix.


  15. SCC Le 06 octobre 2017 à 22h14
    Afficher/Masquer

    Moi j’aimerais qu’on me dise, si ce n’est pas un B757 qui a tapé le Pentagone, que sont devenus les 200 passagers et membres d’équipage.
    Il n’y a pas 10 possibilités: ou bien ils n’ont jamais existé, ce qui doit être facile à démontrer; ou bien ils existent bien et on les a priés de disparaître dans une île paradisiaque et de ne plus jamais se manifester (avec toute leur famille bien sûr); ou bien on les a tous supprimés et enterrés dans une forêt perdue. Il aura également fallu inventer ou faire disparaître un B-757, avoir soudoyé les autorités aériennes pour faire apparaître et suivre au radar un faux 757. Je passe les complicités qu’il aura fallu avoir au sein de tous les intervenants sans que personne 16 ans après lâche le morceau.
    Moi je veux bien être critique. Il faudrait également faire preuve de la même qualité envers les “autres” possibilités.


    • Julien Le 10 octobre 2017 à 04h00
      Afficher/Masquer

      Pareil ! C’est la seule et unique question que je pose quand on me dit qu’aucun avion n’a touché le Pentagone…

      Dans ce cas, que sont devenus tous ces gens ?

      Là en général le débat s’arrête ! 🙂


  16. SCC Le 06 octobre 2017 à 22h16
    Afficher/Masquer

    Et bien sûr,il aura fallu disséminer dans et hors du Pentagone des milliers de débris pour simuler le 757, au nez et à la barbe de tout le monde.
    C’est risible.
    Ce n’est pas sérieux.
    C’est désespérant.


  17. Narm Le 06 octobre 2017 à 23h29
    Afficher/Masquer

    Merci Olivier pour ce boulot de dingue de tout remettre bout à bout

    ce qui me gêne dans ce pentagone c’est bien le manque de vidéo. Il est vrai qu’un avion à cette vitesse et au nombre d’image par seconde….


  18. porcinet Le 07 octobre 2017 à 01h51
    Afficher/Masquer

    Combien d’allumettes le pont de Tancarville ? 128 600 mais là n’est pas le problème, le problème, monsieur rochan, c’est la portance.


  19. Coacolo Le 07 octobre 2017 à 13h55
    Afficher/Masquer

    Test d’un avion de chasse à 800 km/h s’écrasant sur un mur en béton
    https://www.youtube.com/watch?v=yR2hkPEVsCc
    Il faut rappeler qu’un avion c’est plein de vide c’est creux et que la carlingue est la plus légère possible pour que l’avion puisse voler on ne peut mieux


    • Okkoh Le 09 octobre 2017 à 13h32
      Afficher/Masquer

      Les murs du pentagones étaient-ils aussi solides que sur la vidéo (pour mémoire, 15cm de calcaire d’indiana, 20cm de briques, 25cm de béton) ? Le poids de l’avion de chasse était-il identique à celui d’un boeing ?

      Si c’est non, concluez sur la pertinence de votre comparaison.


    • riton Le 10 octobre 2017 à 15h23
      Afficher/Masquer

      “Il faut rappeler qu’un avion c’est plein de vide c’est creux”

      Pour un avion de ligne oui, mais ce n’est pas le cas des avions de chasse où la moindre place est exploitée au maximum pour l’avionique, l’armement (munitions des éventuels canons), carburant …


  20. Pierre FAURE Le 07 octobre 2017 à 20h49
    Afficher/Masquer

    Bonjour et bon sang, Mr Berruyer, quelle déception. [Modéré] Vous auriez du ne pas faire que du ‘La-VO-est trop vraie’ sur un si gros dossier et laisser des doutes sur les points les plus ‘lourds’, mais non, l’état US qui ment, manipule, soudoie, magouille à tous les niveaux militaires, politiques et économiques, là miracle! Sur le 11/9 il n’a dit que la vérité, ses rapports sont justes, ses analyses claires, ses conclusions limpides. [Modéré]


    • Les-crises Le 07 octobre 2017 à 22h37
      Afficher/Masquer

      Je n’ai jamais dit que Bush and Co n’ont jamais menti, le contraire est évident. Après, le débat est ce sur quoi ils ont menti (en fait, pour moi, ils ont voulu cacher leurs grossières erreurs et immence incompétence). Après, il arrive aussi, surtout sur des faits évidents, que le gouvernement dise la vérité…

      Mais je suis d’accord avec vous sur la “VO” (notez, qu’à ce jour, personen ne s’amuse à détailler une autre version des évènements ; elle n’est donc pas “officielle”, elle est “unique”), je n’ai jamais dit que je n’écrirai rien d’autre sur le 11 Septembre – bien au contraire.

      Il y aura donc quelques billets, j’espère d’ici la fin de l’année, sur les autres sujets : WTC7, mais surtout, 28 pages, mensonges du gouvernement, etc. J’en profiterai pour vous donner ma vision, le pourquoi j’ai parlé de ce sujet, etc.

      Ces 2 séries, Tours et Pentagone, sont au fond sans grand intérêt, et il est bien triste de devoir passer tant de temps sur ces sujets “techniques/factuels”, alors que d’autres sont plus intéressants. (attitude et mensonges du gouvernement par exemple)

      P.S. la série Pentagone est sortie l’été 2016. Vous aurez noté que, évidemment, cela n’empêche en rien les attaques des médias mainstream. Mais s’ils étaient honnêtes intellectuellement, ça se saurait.


      • Pierre FAURE Le 08 octobre 2017 à 00h38
        Afficher/Masquer

        Merci de votre réponse mais je tiens à souligner que dans les passages modérés de mon post, j’insiste sur votre ton condescendant et moqueur envers les sceptiques sur la VO du 11/9. Vous avez vous même souffert des attaques d’une partie des mainstreams, évitez d’utiliser leurs procédés. Et certes la VO est unique, bien que sur de nombreux points précis des versions alternatives existent (pat exemple les témoignages de pompiers sur les WTC donnent une image bien différentes des causes d’effondrement), mais elle est surtout présentée comme officielle, et pour bonne partie du public l’officiel vaut ‘imprimatur’.


      • Narm Le 14 octobre 2017 à 02h48
        Afficher/Masquer

        j’avais loupé ce post
        dommage pour le WTC7
        j’attendais.
        Le seul que j’attendais vraiment avec intérrêt


  21. Jean-Jacques Amyla Le 07 octobre 2017 à 23h38
    Afficher/Masquer

    Bonsoir,

    Je regardais l’image qui introduit le post “les passagers” et qui situe tous les débris et les corps à l’intérieur du bâtiment. Tout ceci n’est pas possible physiquement, un avion, soit une carcasse en aluminium remplie de vide, sur un mur en béton se fracasse et quasiment tout est projeté à l’extérieur, exception faite des moteurs :
    https://youtu.be/yR2hkPEVsCc

    C’est la loi de Newton qui doit jouer. Et donc pour obtenir la destruction de ce mur tel qu’il apparaît, il faut au moins une bombe, un avion même à 800 km h n’y suffit pas, sachant d’ailleurs qu’à basse altitude un avion de ligne ne peut aller au-dessus de 600 km/h sauf à casser les moteurs. C’est le même problème d’ailleurs pour les tours, un avion s’écrase sur les tours et tout tombe à l’extérieur, il ne peut pas rentrer dedans comme dans du beurre, l’acier plus le béton avec les cotes du WTC contre l’alu avec l’épaisseur qu’on lui donne pour la légèreté de l’avion – loi de Newton -, c’est l’acier qui gagne…


    • Jean-Jacques Amyla Le 07 octobre 2017 à 23h53
      Afficher/Masquer

      Et je comparais l’image de cet avion de chasse projeté contre le béton avec les deux trois images que le FBI a bien voulu laisser voir des caméras de surveillance…
      Cela ne correspond pas du tout, dans l’un on a l’impression d’une gerbe avec tous les débris qui fusent vers l’arrière et dans l’autre l’éclair d’une bombe qui se serait trouvée à l’intérieur. Si c’était moi, j’aurais trouvé plus facile de déposer une bombe à l’intérieur du Pentagone plutôt que d’essayer de convaincre des pilotes expérimentés de se flinguer après un piratage et un atterrissage catastrophe digne de Skorzeny et dans quel but finalement ? Démontrer que le salafisme est plus fort que le protestantisme ? … Il y a quelque chose qui est cousu de fil blanc là-dedans.


    • Lambert85 Le 08 octobre 2017 à 09h42
      Afficher/Masquer

      Ah les truthers et leur dernier graal, la 3e loi de Newton ! Cela prouve leur incompétence scientifique.
      P.S. Si un avion n’était composé que d’aluminium, personne n’oserait en prendre un !


      • Pierre FAURE Le 08 octobre 2017 à 15h51
        Afficher/Masquer

        Ah les suppôts de la VO et leur argumentaire de chez Hardware. Cela prouve leur naïveté et leur esprit de majordome.
        PS : si un avion n’était composé que de titane comme les moteurs, personne ne discuterait le joli trou rond dans le Pentagone avant que le toit ne s’effondre 2 h plus tard


        • Lambert85 Le 08 octobre 2017 à 19h00
          Afficher/Masquer

          Quel joli trou rond ? Cela prouve que vous n’avez même pas pris la peine de regarder toutes les photos qu’Olivier a compilé sur ce site. Vous devriez avoir honte de vous.


          • Pierre FAURE Le 08 octobre 2017 à 20h57
            Afficher/Masquer

            Ah oui les photos ‘reconstituées’ apparues 4 ou 5 ans après le 11/9 qui montrent le trou à la Tex Avery ou meme les extrémités des ailes ont transpercé les murs renforcés de Kevlar du Pentagone. Après que les suppôts de la VO aient expliqué pendant ces 3-4 ans que les ailes s’étaient repliées pour entrer avec la carlingue dans le Pentagone. Oui oui, bien sûr. La preuve à la Quirant…
            Vous devriez avoir honte. Vous voyez moi aussi je sais faire…


          • Laurent Le 08 octobre 2017 à 21h46
            Afficher/Masquer

            @Lambert85
            Pierre FAURE doit sûrement évoquer ce “trou rond” :
            http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-279.jpg


    • PierreH Le 09 octobre 2017 à 09h46
      Afficher/Masquer

      Raisonnements simplistes pour se convaincre qu’on ne peut qu’avoir raison, en comparant un peu tout et n’importe quoi… N’importe quoi avec une vitesse suffisante et donc une énergie cinétique importante peut vous déglinguer la tronche, même si vous êtes en acier, tout dépend du poids et de la vitesse (l’acier n’est pas indestructible). Il ne vous aura sûrement pas échappé qu’un gros avion de ligne est plus lourd qu’un chasseur et que les moteurs par exemple ne sont pas faits en papier d’alu…
      Très honnêtement si c’était aussi simple d’invalider tout ça, ne pensez-vous qu’un bon nombre de physiciens et d’ingénieurs auraient violemment protesté (je ne parle pas des quelques-uns cités par reopen 911 mais d’une majorité dans la communauté scientifique). Je sais qu’on aime bien leur cracher dessus ici mais il ne faut pas trop les prendre pour des billes ou des vendus finis, c’est un peu ridicule…


    • Okkoh Le 09 octobre 2017 à 13h33
      Afficher/Masquer

      Effectivement, la 3ème loi de Newton.

      Les murs du pentagones étaient-ils aussi solides que sur la vidéo (pour mémoire, 15cm de calcaire d’indiana, 20cm de briques, 25cm de béton) ? Le poids de l’avion de chasse était-il identique à celui d’un boeing ?

      Si c’est non, concluez sur la pertinence de votre comparaison.


  22. Scorpionbleu Le 08 octobre 2017 à 08h53
    Afficher/Masquer

    Avec tous les problèmes actuels en France, en Allemagne, en Europe et ceux concernant l’Ukraine, la Grèce, la Syrie, l’Arabie Saoudite, les Us, la Russie…en Chine etc Pourquoi cette enquête non scientifique d’un événement qui s’est produit il y a douze ans et qui restera toujours troublée par les éléments disparus?
    Restent que de nombreux scientifiques discrets s’interrogent encore…


  23. Briska Le 08 octobre 2017 à 20h11
    Afficher/Masquer

    Merci pour le gros travail.
    J’aimerais faire deux remarques :
    – il n’y pas d’enquête judiciaire, c’est une commission d’enquête, je me trompe? Elle est donc politique et j’aimerais bien faire une liste des événements de par le monde et à travers l’histoire qui ont été traités de cette manière.
    – Il ne faut pas traiter les opinions divergentes avec sarcasme ou mépris. Le mieux, le top même, serait d’ouvrir les colonnes à la controverse d’un truther (je ne connaissais pas le mot! ), un bon, compétent. C’est dans cette ouverture que les crises, et d’autres sites se sont toujours distingués du nos amis du Decodex.


    • François Marquet Le 09 octobre 2017 à 10h52
      Afficher/Masquer

      Vous avez raison, pas d’enquête criminelle, ni de procureur spécial aux US. Au Japon, le député Yukihisa Fujita avait interrogé son gouvernement sur l’absence d’enquête criminelle Japonaise malgré la mort de 24 japonais le 9/11
      https://www.youtube.com/watch?v=mOF_pXW84io


  24. Narm Le 09 octobre 2017 à 08h37
    Afficher/Masquer

    bonjour;
    alors je ne suis ni thru… ni truc.
    la photo fournie indique la position des ailes particulièrement de la gauche :
    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/05/hole01.jpg
    alors comment se fait-il qu’il y ait des dégat dans son prolongement à l’intérieur ? Là:
    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-66.jpg

    toujours sur la première, pourquoi la voiture semble être intacte ? 38m de large à 45° ça donne un impact de 45 à 60m , non ? A-t-on tenté de mesurer l’avion avec la vidéo du parking ?

    aurait-on la vue ci dessous mais sans les parties floues bleutées ?
    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-31.jpg

    ce qui m’a toujours et m’intrigue encore, c’est le trou de sortie.
    et quelqu’un s’est-il penché sur la partie incendié à gauche de l’image vue large ?
    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-30.jpg
    http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-23.jpg


    • Lambert85 Le 09 octobre 2017 à 12h39
      Afficher/Masquer

      Si vous regardez bien la photo, on voit bien que la facade est défoncée sur plusieurs mètres à gauche du trou provoqué par la carlingue. Seul un gros avion aurait pu défoncer la facade ainsi. Celui que tous les témoins ont décrit.
      La voiture n’est pas intacte et l’aile a dû la survoller vu les dégats à la facade devant elle. Il faut tenir compte de l’angle de la prise de vue et l’effet de perspective.
      Il y avait des incendies violents à l’intérieur du pentagone, donc aussi des flammes qui sont sorties à différents endroits dans l’AE drive.


      • Narm Le 11 octobre 2017 à 13h55
        Afficher/Masquer

        oui, pour les ailes, on nous montre très bien la marque sur le mur, mais comme on le voit bien, rien n’a traversé ce mur à cet endroit, donc, comment detruie les pilones dans ce prolongement ? ça ne donne pas de crédibilité au plan des pilones détruits.

        cette photos est vraiment interessante
        quand a-t-elle été prise ?
        d’autant plus qu’il y a encore des vitres sous l’impact. c’est une blague


        • Lambert85 Le 11 octobre 2017 à 19h35
          Afficher/Masquer

          Si vous ne voulez pas voir que le mur est détruit sur plusieurs mètres à gauche du trou principal, on ne peut rien pour vous. Les fenêtres plus loin sont intactes car il s’agit de fenêtres spéciales anti-blast.


          • Narm Le 13 octobre 2017 à 13h41
            Afficher/Masquer

            merci pour la réponse
            je veux bien voir tout ce que vous voulez.

            Zoomez sur la photo fournie. il y a marqué impact de l’aile gauche.

            http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/05/hole01.jpg

            le mur est entier, il y a les traces, oui. Mais Rien ne l’a traversé à cet endroit


            • Lambert85 Le 13 octobre 2017 à 18h31
              Afficher/Masquer

              Entre cette partie abimée et le trou central, derrière la voiture blanche c’est quoi ces restes de fers à béton qui pendouillent ? Un mur intact ? Mmmmh ?


            • Narm Le 14 octobre 2017 à 03h35
              Afficher/Masquer

              colonne 5 à 8 sur la vue précédente, à peine égratignés, careau entier

              largeur de l’avion 38m de l’impact en biais, au moins 20% en plus

              https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2016/06/pentagone-13.png


          • Cedric Le 14 octobre 2017 à 00h53
            Afficher/Masquer

            Elle est pas un peu basse l’aile? À peine un étage… Et où est le réacteur?


            • Lambert85 Le 14 octobre 2017 à 12h55
              Afficher/Masquer

              Dans le trou visible derrière la voiture.
              Narm, non en venant en biais, l’aile gauche a moins impacte la façade.


  25. fabdeldongo Le 09 octobre 2017 à 14h00
    Afficher/Masquer

    Juste une dernière chose : en relisant vos articles sur le pentagone, j’ai été surpris de lire ceci : ” En fait, l’avion n’a pu se mettre en descente qu’après avoir repéré visuellement la cible, vers laquelle il a plongé et accéléré lors d’une descente constante d’environ 4 500 pieds/minute sur les 20 dernières secondes. Il n’a été à moins de 10 mètres du sol que dans la toute dernière seconde du vol, juste avant l’impact Ce n’était donc pas du rase-motte ” (propos d’un expert cités par l’article). . Pour moi, c’est plus que cohérent, mais dans ce cas là, comment se fait-il que des lampadaires aient été fauchés bien en amont ? Ici, il me semble qu’il y a un problème. Soit l’avion pouvait voler plusieurs secondes à grandes vitesse au dessus du sol sans se crasher, soit il n’a été qu’à dix mètres à la toute dernière seconde !!!


    • scc Le 09 octobre 2017 à 17h15
      Afficher/Masquer

      800 km/h = 222 m/s
      La dernière seconde, il a volé 222 mètres…
      “Bien en amont”, c’est combien de mètres?
      Et ensuite, si c’est pas 1 seconde mais 2, cela change quoi? Le fait important c’est que l’avion n’a pas volé en rase-motte sur une distance considérable, ce que les “truther” ont déclaré impossible pour des pilotes aussi mauvais qu’ils le laissent entendre.


      • fabdeldongo Le 09 octobre 2017 à 18h00
        Afficher/Masquer

        Ok, donc l’avion à pu voler 5 secondes sans se crasher à 10 mètres du sol. C’est cohérent. Maintenant, quelqu’un peut il éclairer mes lanternes. Est-il facile de programmer l’avion en pilote automatique et de reprendre la main dès que on coupe le dispositif ? Quelle serait l’hypothèse la plus probable quant au comportement du pilote de l’avion, il a coupé le pilote automatique et entamé une manœuvre qui s’il est n’est pas exceptionnelle, d’après ce que j’ai lu, fait perdre un temps précieux et n’est pas des plus simple. N’aurait-il pas été plus simple de laisser le pilote automatique et de couper au dessus du pentagone pour envoyer en piqué l’avion ? Je souligne que par ces questions, je n’insinue rien, je cherche une explication plausible:)) Merci.


    • Lambert85 Le 09 octobre 2017 à 17h15
      Afficher/Masquer

      L’autoroute est en surplomb du pentagone. Faut aller sur place pour bien s’en rendre compte.


      • fabdeldongo Le 09 octobre 2017 à 17h22
        Afficher/Masquer

        Cela ne répond pas à mon interrogation:)) cet avion pouvait-il, oui ou non, voler à plus ou moins 10 mètres du sol sans perte de contrôle à partir du parcours de ces lampadaires ?


        • Trad Le 09 octobre 2017 à 20h48
          Afficher/Masquer

          Les lampadaires étant situé à environ 70m du pentagone, (info trouvé sur le net donc a vérifier), il suffit que l’avion est volé 0,4 sec à moins de 10m du sol pour avoir couper les lampadaires.


        • Trad Le 09 octobre 2017 à 21h01
          Afficher/Masquer

          D’ailleurs l’avion n’a été à moins de 10m du sol que pendant la dernière seconde du vol.

          Je ne pense pas par ailleurs que viser le pentagone en piquée soit plus facile, vu la vitesse et le phénomène d’impesanteur.
          Mais pour une vraie réponse il vous faut un specialiste, ou au moins un amateur très éclairé dans le pilotage d’avion de ligne, ce que je ne suis pas.


          • tepavac Le 12 octobre 2017 à 04h29
            Afficher/Masquer

            l’avion descendait de 25 mètres par seconde,
            est-ce si difficile à retenir, qu’a la dernière seconde l’avion était à 25 mètres de hauteur?
            et à 248 mètres de distance ?


  26. SCC Le 09 octobre 2017 à 19h24
    Afficher/Masquer

    Ceci rend très bien ce qu’il s’est (probablement) produit pendant les dernières secondes:
    https://www.youtube.com/watch?v=26H-WzIe858
    En passant, la vidéo (comme celles postées par Olivier) tue l’argument de l’impossibilité de voler en rase-motte à cause de l’effet de sol (et pourtant même des pilotes l’ont mentionné…).
    D’après ce que j’ai lu sur le sujet, il est beaucoup plus difficile de contrôler un avion en piqué prononcé, les corrections à apporter en cas d’écart sont beaucoup sont plus compliquées à apporter et demandent des compétences: le risque de louper la cible est donc plus grand; les pirates ont choisi la solution la plus “simple” pour eux. La trajectoire de l’avion montre que malgré tout, l’approche ne s’est pas faite de manière “onctueuse”.


    • fabrice rhodes Le 13 octobre 2017 à 19h44
      Afficher/Masquer

      Tout est possible, probable. Là ou je trouve mon compte sur les crises.fr, notamment sur le 11 septembre, c’est que nos posts à tous indiquent des faits sociologiques indéniables. C’est d’une telle richesse mais aussi d’une telle frustration. Je remercie chaleureusement Olivier d’avoir permis cette rencontre avec ses lecteurs, dont je fais partie.
      Nous nous sommes tous transformés en expert, nous avons beaucoup lu, pour certains redécouvert des principes de physique, d’architecture, etc… C’est assez prodigieux. Mais pourquoi sommes nous si investis par ce sujet ? Je crois que nous devons tous nous poser la question sincèrement. Autrement dit répondre personnellement à cette question mériterait une thématique à elle seule. Qu’est-ce qui fait, que nous, pour la plupart français, soyons si investis par la question du 11 septembre ? Souhaitons nous vraiment la vérité ? Je ne le pense pas. Il s’agit d’autre chose, de l’ordre de la méfiance et même de la désobéissance civile. Je remarque que beaucoup ont des notions d’histoire très avancés (c’est ma passion), alors la méfiance est une sorte de vigilance intellectuelle, incluant tous les débordements de raisonnements.


  27. scc Le 10 octobre 2017 à 10h16
    Afficher/Masquer

    Parce que ce n’est pas plus facile justement: pour se crasher sur le toit il faut descendre en piqué prononcé et la maîtrise d’un piqué demande plus de compétence si on veut viser un endroit précis.
    Pour la vidéo, je ne connaîs pas la vitesse, mais vu l’incidence faible, l’avion n’est pas à vitesse d’approche ou d’aterrissage. Après, 600 km/h ou 800 km/h, c’est pas cela qui fait la différence sur la performance (mais bien sur l’impact).


  28. rouille Le 13 octobre 2017 à 19h05
    Afficher/Masquer

    Quelque soit le travail accompli par Olivier Berruyer et les documents analysés et compulsés, personne, je dis bien personne ne me fera avaler que le bâtiment militaire stratégique le plus surveillé et le plus défendu au monde puisse avoir été attaqué par une bande de clochards pilotant un avion civil. Cette mascarade délirante tient plus de la sardine qui bouche le port de Marseille que du terrorisme.


    • fabrice rhodes Le 13 octobre 2017 à 19h16
      Afficher/Masquer

      Et bien peut être que ce jour là, il était impératif de ne pas réagir… Peut être que cet événement était attendu, pas forcément le jour dit… Peut être que l’administration Bush ont manqué intentionnellement de vigilance. Toute l’affaire se résume là, avec aussi une criante incompétence de la sécurité intérieure du territoire.


  29. Cedric Le 14 octobre 2017 à 00h38
    Afficher/Masquer

    Je suis désolé mais un truc me gène. Vous dites qu’on a retrouvé des documents, permis de conduire etc… Et ensuite on nous dit que des réacteurs de Boeing en titane ont été vaporisés. Ça ne choque personne?


  30. Coacolo Le 14 octobre 2017 à 12h26
    Afficher/Masquer

    Que pensez vous de cette vidéo qui compare les films des deux caméras ou l’on voit le soi disant avion percuter le mur : https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=gG2zzGB3hgo


    • Narm Le 14 octobre 2017 à 23h18
      Afficher/Masquer

      Bof
      ça ne veut pas dire grand chose.
      les caméras ne sont pas synchronisée donc les images ne sont pas prises en même temps


  31. mumen Le 14 octobre 2017 à 15h52
    Afficher/Masquer

    Olivier, je vous dois un grand merci pour ce travail et celui sur les twin towers. J’ai vraiment été un truther global jusque là. Je ne le suis plus… ou du moins ai-je pu faire un sacré ménage de tout ce qui m’encombrait la réflexion… Ca laisse un grand vide et finalement exactement les mêmes soupçons. Il faudrait que l’on soit en mesure de résumer ce qui reste. Il faudrait peut être pour ça que ceux qui s’opposent viscéralement à cette lecture des faits parviennent à comprendre que rien ne change avec elle : la thèse de la destruction contrôlée des tours, nettement simplifiée, tient toujours…


Charte de modérations des commentaires