Les Crises Les Crises
30.mars.202030.3.2020 // Les Crises

Coronavirus: le lourd tribut payé par les élus locaux

Merci 205
J'envoie

Source : Le Figaro, Christine Ducros, 29-03-2020

Comme Patrick Devedjian, d’autres élus -maires ou conseillers municipaux pour la plupart- sont décédés du Covid 19. Certains gèrent leur commune depuis leur chambre d’hôpital.

La mort brutale ce dimanche de Patrick Devedjian a bouleversé la classe politique. Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine, ancien ministre, il était le plus connu d’une liste -déjà longue- d’élus locaux qui sont malades ou ont succombé eux aussi au coronavirus.

Dimanche est décédé Daniel Davisse, Vice président communiste du Conseil départemental du Val-de-Marne, maire honoraire de Choisy-le-Roy qui, selon le maire actuel, Didier Guillaume, a «œuvré pendant 18 ans» et a «laissé une trace indélébile dans la ville».

La veille, Jean-Charles Nègre, Vice-président communiste du département de Seine-Saint-Denis qui avait été élu conseiller au premier tour des municipales à Montreuil, était lui aussi victime du Covid 19. Patrick Bessac, maire de la commune, disait sa vive émotion à ses administrés: «c’était un ami, un repère, un phare dans la tempête, réconfortant et prévenant». Il venait d’être réélu dès le premier tour.

Jacques Lajeanne, maire d’une commune de 130 habitants située non loin du Morvan, 82 ans, ou François Lantz, 74 ans, maire du village de Saint-Nabor dans le Bas-Rhin, ont eux aussi trouvé la mort après avoir contracté le virus.

Candidats en campagne, ils ont serré des mains

Du jamais vu. Dans le seul département de la Seine-Saint-Denis, trois maires sont hospitalisés: François Asensi, maire de Tremblay-en-France, Stéphane Blanchet, élu de Sevran, et Hervé Chevreau, maire d’Épinay-sur-Seine.

À Drancy, deux conseillers municipaux, Paule Beaujour, 81 ans, et Brahim Fellah, 53 ans, sont décédés. Tous deux de santé fragile, ils s’étaient très investis dans la campagne. Déstabilisée et inquiète, Aude Lagarde, la maire, dont le directeur de cabinet et une bonne partie du personnel sont aussi contaminés, songe à la cérémonie de recueillement œcuménique qu’elle organisera après «car l’une était catholique et l’autre musulman». Les dons affluent en mairie pour leur rendre hommage.

La liste est longue aussi de ceux qui gèrent leur commune depuis un lit d’hôpital comme Patrick Devedjian qui manageait encore son département jusqu’en fin de semaine dernière.

Régis Pinot, le père du cycliste Thibaut Pinot, élu de Mélisey, en Haute-Saône, évoque dans l’Est Républicain, «des problèmes respiratoires forts» et confie combien «il est stressant» d’être dépisté positif. Tandis qu’à Muzillac, dans le Morbihan, Jo Brohan, le maire sortant, qui ne se représentait pas, a été hospitalisé d’urgence.

«Des élus à portée d’engueulade»

Meilleure nouvelle, en revanche, à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) où le maire, Laurent Vastel, a écrit à ses administrés pour dire qu’il allait mieux. Même si les médecins demeurent vigilants sur son état de santé. Son premier adjoint est lui aussi hospitalisé. Plusieurs autres élus de la majorité et de l’opposition sont aussi touchés. A Saint-Fons dans le Rhône, une candidate aux municipales, Chafia Zehmoul veut attaquer l’Etat «pour mise en danger de la vie d’autrui» devant la Cour de justice de la République après la contamination de 5 de ses colistiers qui sont hospitalisés.

Mais pourquoi ces élus paient-ils un si lourd tribut au coronavirus? Candidats en campagne, ils ont multiplié les contacts ces dernières semaines, les serrements de mains, les accolades, les meetings, ils se sont mal ou pas protégés. Ils ont surtout organisé le premier tour des municipales sans avoir toujours eu les moyens d’avoir des masques ou du gel hydroalcoolique pour protéger tout le monde. Certains n’avaient pas encore forcément conscience de la gravité de la situation. Des assesseurs qui se sont succédé toute la journée dans les bureaux de vote ou certains des électeurs ayant participé au dépouillement ont également confié avoir été touchés.

Et, depuis le début du confinement, il y a près de 15 jours, ces élus de proximité sont bien les seuls que les citoyens peuvent interpeller, à qui ils peuvent demander de l’aide, se raccrocher, espérer, demander l’impossible et dire leurs angoisses. Ils tentent de gérer l’isolement des anciens, faire respecter les gestes barrière sur les marchés jusqu’à la fermeture de ceux-ci, veiller à la sécurité…

Gestionnaires de crise à l’échelon local, ils sont comme aime le rappeler Gérard Larcher, le président du Sénat, «à portée d’engueulade» et ne peuvent pas rester chez eux. Car en période de confinement, les coups de sang, les rencontres tumultueuses et les engueulades ne manquent pas. Sur le front au quotidien de la vie compliquée des Français confinés, ils rencontrent beaucoup de monde et subissent de plein fouet la circulation morbide et erratique du virus. Comme les soignants, les caissières, les policiers, iIs ont parfois aussi pu en être eux-mêmes vecteur de propagation.

Source : Le Figaro, Christine Ducros, 29-03-2020

 


 

Choisy-le-Roi : figure du PCF, l’ancien maire Daniel Davisse emporté par le coronavirus

Source : Le Parisien, Marion Kremp, 29-03-2020

S’il en avait eu le temps, l’humaniste et internationaliste qu’il était aurait souhaité que se poursuive « le combat de l’idéal communiste pour une vie plus belle pour tous ».

S’il en avait eu le temps, il nous aurait demandé à tous de ne jamais laisser s’éteindre la mémoire des déportés, de tous les martyrs, des résistants et des génocides. Pour que jamais « la bête immonde ne ressorte du ventre encore fécond qui l’a porté ».

La mémoire comme condition pour que « le printemps refleurisse ». Un engagement, un espoir et une foi en l’homme que ses enfants endeuillés nous rappellent aujourd’hui.

Chef de cabinet du ministre des Transports sous Mitterrand

Daniel Davisse est mort ce dimanche matin à l’hôpital Henri-Mondor à Créteil. Balayé en quatre jours par le Coronavirus. Il avait 82 ans. L’ancien maire de Choisy-le-Roi de 1996 à 2014 s’était effondré devant une pharmacie jeudi dernier avant d’être hospitalisé. Ce samedi soir, il avait dit « à demain » à son épouse Annick. Il allait être arrière-grand père pour la septième fois.

Figure du parti communiste français, cadre de la section de Vitry puis de Thiais avant d’être hissé chef de cabinet du ministre des Transports Charles Fiterman sous Mitterrand de 1981 à 1984, Daniel Davisse s’était installé à Choisy-le-Roi en 1994 où il était déjà conseillé municipal depuis 1983. Il avait également été vice-président aux transports du conseil général du Val-de-Marne de 2004 à 2011.

Émus, sous le choc de la triste nouvelle apprise quelques heures plus tôt, ses camarades de lutte, ses amis ont tous les mêmes mots pour honorer et le militant et l’homme. À commencer par le maire PCF de Choisy, Didier Guillaume, celui dont Daniel Davisse avait fait son dauphin après 18 ans à la tête de la ville. Celui auquel il soufflait encore ses conseils, prenant le pouls de la cité en vieux sage au sens politique toujours aussi aiguisé.

«Il a laissé l’emprunte d’un maire bâtisseur pour une ville ouverte vers l’extérieur»

« Nous étions proches, nous étions des amis, des camarades politiques. Il m’accompagnait dans une juste distance, nous nous faisions régulièrement des déjeuners confidence. Il était un peu paternel, avec le recul nécessaire parce que très respectueux de la responsabilité de maire. Je lui dois beaucoup, il m’a fait grandir, ça marque une vie », confie Didier Guillaume.

Il y a deux jours, il échangeait encore avec celui qui était devenu maire honoraire sur la nécessité de l’ouverture du centre ambulatoire pour le Covid-19.

Source : Le Figaro, Christine Ducros, 29-03-2020

 


 

Montreuil : figure du PCF, Jean-Charles Nègre, atteint par le Covid-19, disparaît à 71 ans

Source : Le Parisien, Nathalie Revenu, 28-03-2020

L’élu montreuillois Jean-Charles Nègre est décédé vendredi, à l’age de 71 ans. Il rejoint la liste des élus du département décédés du coronavirus. «Il a été terrassé par ce foutu Covid-19 », annonce Alexis Corbière. Le député LFI lui rend hommage par un tweet alors qu’il vient d’apprendre la nouvelle.

Un hommage qui traverse toute la classe politique francilienne, de Stéphane Troussel (président PS du Département) à Patrick Ollier (président LR de la Métropole du Grand Paris) ou Anne Hidalgo (maire PS de Paris).

Un homme «au cœur énorme»

Patrice Bessac, maire PCF de Montreuil, très affecté par le décès de son ami a déclaré :« Son engagement au service des autres, du combat communiste et du PCF, son esprit de lutte et de générosité ne nous quitte pas ». Il venait d’être réélu dès le premier tour des municipales sur la liste conduite par Patrice Bessac.

Cette figure charismatique du communisme avait déjà un riche passé politique derrière lui. Niçois d’origine, il avait rallié l’exécutif du PCF dans les années 70 et avait cotoyé tous les secrétaires nationaux, à commencer par Georges Marchais. Il était d’ailleurs toujours membre du comité exécutif national .

Elu conseiller municipal en 1989

L’actuel chef de file du parti, Fabien Roussel, a loué un homme « au cœur énorme, généreux ». « Toujours disponible, il mettait ses connaissances au service de tous, aussi à l’aise dans les relations diplomatiques que dans les campagnes électorales.»

Il s’investira localement en Seine-Saint-Denis. A partir de 1989, il sera conseiller municipal puis conseiller général de Montreuil-Est en 2001 avant de devenir vice-président du département en 2004.

Source : Le Parisien, Nathalie Revenu, 28-03-2020

Autres élus touchés par le covid-19 :

  • Jacques Lajeanne, maire d’une commune de 130 habitants située non loin du Morvan, 82 ans
  • François Lantz, 74 ans, maire du village de Saint-Nabor dans le Bas-Rhin
  • François Asensi, maire de Tremblay-en-France
  • Stéphane Blanchet, élu de Sevran
  • Hervé Chevreau, maire d’Épinay-sur-Seine
  • À Drancy, deux conseillers municipaux, Paule Beaujour, 81 ans, Brahim Fellah, 53 ans, sont décédés
  • Déstabilisée et inquiète, Aude Lagarde, la maire, dont le directeur de cabinet et une bonne partie du personnel sont aussi contaminés
  • Régis Pinot, le père du cycliste Thibaut Pinot, élu de Mélisey, en Haute-Saône, évoque dans l’Est Républicain
  • Muzillac, dans le Morbihan, Jo Brohan, le maire sortant, qui ne se représentait pas, a été hospitalisé d’urgence
  • Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) où le maire, Laurent Vastel, a écrit à ses administrés pour dire qu’il allait mieux.

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Rots // 30.03.2020 à 17h16

Merci au blog et à OB pour son alerte du 13 mars.
Honte au conseil scientifique qui a laissé tenir ces élections.

39 réactions et commentaires

  • Rots // 30.03.2020 à 17h16

    Merci au blog et à OB pour son alerte du 13 mars.
    Honte au conseil scientifique qui a laissé tenir ces élections.

      +32

    Alerter
    • sergeat // 30.03.2020 à 17h38

      Si vous lisez le rapport du « conseil scientifique »:il ne préconise pas la tenue des élections mais dit que c’est une décision politique(bien que je doute de ces experts du conseil)
      Il est évident que l’équipe des macronistes essai de se disculper,comme pour les élections où ils disent qu’ils ont consulté l’opposition(réfuté par LFI,RN…)

        +20

      Alerter
      • Rots // 30.03.2020 à 17h59

        Voici le rapport :

        https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_14_mars_2020.pdf

         » D’un point de vue de santé publique, il avait considéré que si les pouvoirs publics décidaient de maintenir le premier tour des élections, elles devraient être organisées dans des conditions d’hygiène renforcées (notamment respect des distances entre votants, désinfection des surfaces, mise à disposition de gels hydro-alcooliques, étalement des votes sur la journée, absence de meeting post-électoraux, etc…). Dans ces conditions, il n’identifiait pas d’argument scientifique permettant d’associer une annulation du premier tour des élections à la réduction de la progression prévisible de l’épidémie, ni à une réduction du risque infectieux auquel sont exposées les personnes,.. »

        On a vu le résultat.

          +5

        Alerter
        • Eric83 // 30.03.2020 à 19h40

          Le conseil scientifique – que je ne défends absolument pas – n’est pas responsable de la décision politique.

          Combien de citoyens, par le plus élémentaire bon sens, sans être énarque – surtout sans être énarque ! – et sans avoir consulté un quelconque conseil scientifique savaient que maintenir la tenue des élections allait occasionner des infections… et in fine des morts.

          Seuls Macron et son gouvernement sont responsables.

            +29

          Alerter
          • eric // 30.03.2020 à 22h25

            Je suis farouchement anti-macron mais dire que la conseil scientifique n’a rien à se reprocher et que seul macron est fautif, faut arrêter.

            Le conseil scientifique ce sont des scientifiques. Ils sont experts bordel, ils ne regardent pas comme nous Tf1 ou le blog de untel ou untel pour prendre des décisions. Les experts sont censés regarder ce qu’il se passe dans les autres pays, dialoguer avec leurs homologues.

            Je ne pouvais pas savoir à l’époque que c’était si grave vu les infos que nous avions en tant que citoyen. D’ailleurs je suis allé voter. Je n’ai touché personne, j’étais à 2m des gens, sauf pour voter à 1m et personne ne m’a postillonné dessus et je n’ai rien eu.

            Aujourd’hui je n’irais pas bien évidemment au regard des problèmes pulmonaires que nous pouvons avoir.

            Donc macron il déconne grave c’est CLAIR, mais il se base aussi sur ce que disent les scientifiques hein. Si les mecs disent que oui bah on peut faire le 1er tour mais en se lavant les mains, et bien il a décidé de le faire car s’il ne l’avait pas fait il se serrait passé quoi? On aurait dit que c’était un dictateur qui ne voulait pas de ce vote, croyez-bien qu’il aurait reçu des torrent de critiques sur ce point bien précis.

            Si les scientifiques ne sont pas capables de savoir la gravité de ce qui va nous tomber dessus,ils doivent être tenus pour responsables et traduits devant les tribunaux avec macron et sa clique de dégénérés dingos. Trop facile de dire que macron seul et sa clique est responsable, non non. Autrement faut pas se prétendre scientifique en charge du pays sur le plan bactériologique.

              +4

            Alerter
            • Kiwixar // 31.03.2020 à 03h32

              Les scientifiques ne sont pas en charge du pays. Ils ont un rôle informatif, consultatif. Comme un actuaire qui calcule les risques en indiquant les précautions d’usage. Ce sont les décideurs qui (1) doivent correctement choisir les personnes pour les conseiller (2) chercher les avis divergents (3) décider en fonction des probablités et de leurs conséquences.

              La Team Macron était bien contente qu’une épidémie se pointe pour ramener les Gilets Jaunes à la maison, et tant pis si ça allait écrémer un peu les retraités (« qui coûtent un pognon de dingue »)…

              Ce serait intéressant d’étudier de quand date la dernière commande gouvernementale de LBD et gaz lacrymo, et la première commande de masques et équipements pour les soignants.

                +16

              Alerter
        • Azuki // 31.03.2020 à 01h47

          J’ai lu et c’est quand même un discours de lavette diplomatique qui dit en forçant le traît : «c’est dangereux et stupide, mais nous sommes de pauvres merdes qui ne sommes en aucun cas habilités à nous substituer à la décision éclairé de sa sublime altesse concernant des décisions aussi importante pour sa royauté»

          Je commence a comprendre ce que dit https://prochetmoyen-orient.ch/ sur la diplomatie Française actuelle : Dire qu’ils sont nuls c’est encore trop les flatter. Prendre ce rapport pour une «approbation des scientifiques» c’est vraiment un manque total de discernement, une incompétence politique, une nullité diplomatique accompagné d’une suffisance qui les fait croire sortis de la cuisse de Jupiter. Maintenant je ne suis plus qu’impatient d’une seule chose : Quand est-ce que notre roi Micron défilera nu sur les Champs Élysées ?

            +10

          Alerter
    • Anouchka // 30.03.2020 à 18h14

      Oui Honte au conseil scientifique.
      Mais il n’ont peut-etre quand meme pas eu toutes les informations.
      Il semblerait que la Chine ait décidément effectivement menti sur ses chiffres. Ce seraient autour de 100 000 (et non pas 3000)
      https://www.franceculture.fr/geopolitique/la-solidarite-mondiale-comme-seul-antidote-possible-au-covid-19 ( c’est vers la 4e minute)

      Vu comme ça effectivement, ça change beaucoup de choses et on peut comprendre l’acharnement d’OB.

        +3

      Alerter
      • Myrkur34 // 30.03.2020 à 19h18

        Apparemment certains internautes chinois commencent à compter les urnes funéraires et arrivent dans ces eaux là.
        Quant à tous ces soignants chinois faisant coucou à la caméra en un geste identique parfaitement millimétré, c’est beau et vrai comme de la peinture soviétique officielle.

          +1

        Alerter
        • Azuki // 31.03.2020 à 02h05

          Je me méfie beaucoup «des internautes chinois» et encore plus des O(N?)G mais c’est certain que 3000 c’est pas crédible, c’est forcément beaucoup plus sans faire de statistiques poussées. Je crois aussi que peu importe le chiffre exact, dans ces cas il ne faut pas trop se presser, avec le temps et les recoupements on saura.

          P.S. On peut aussi parler de la manière de compter chez nous pour penser que de toute manière nous n’avons pas de leçon a donner aux Chinois, en tout cas pas avant d’avoir balayé devant notre porte, avec au moins un camion-balais gros modèle vu ce qui est accumulé devant.

            +8

          Alerter
          • Myrkur34 // 31.03.2020 à 10h48

            Entendu hier, 8 centres de crémation à Wuhan, et un camion de livraison dans l’un de ces centres a livré 6500 urnes.

            On pourrait critiquer aussi la lenteur de la réaction chinoise par rapport au premier cas, l’étouffement/mise au pas des médecins lanceur d’alerte, le fait d’avoir étouffé l’ampleur de cette épidémie chez eux en minimisant le nombre de morts réels ce qui a entraîné pour une part l’immobilisme de nos énarques patentés.
            Et je vous signale qu’il est toujours courant d’acheter des animaux sauvages vivants !!, dans les marchés chinois et cela malgré les autres épidémies sanitaires du début du 21 siècle. Pour le transfert de bactéries et virus entre espèces, il n’y a pas mieux .
            Saura t’on le vrai chiffre un jour ? C’est loin d’être sûr vu le corsetage de la parole dans ce pays.

              +0

            Alerter
            • Philippe, le belge // 31.03.2020 à 16h40

              Très fort! Vous êtes en train de justifier la propagande anti-chinoise (anti-communiste en réalité) occidentale actuelle en utilisant la propagande anti-chinoise occidentale d’il y a deux mois!
              Pour la première, je vous renvoie à mon commentaire juste ici plus bas en rajoutant que, pour les gens comme vous, les autorités autoritaires chinoises sont bien entendu capables du « corsetage de la parole dans (tout le) pays » mais incapables de contrôler efficacement leurs frontières contre le retour du virus.
              Pour la deuxième, je vous renvoie à la ligne du temps développée ici par Nathan Rich (ce « vendu à la Chine » que je vous laisse critiquer à votre guise) https://www.youtube.com/watch?v=kO5EXjFKE7U
              Quant à la pratique d’acheter des animaux sauvages vivants (sic), en Chine mais aussi dans de nombreux autres pays, ce n’est probablement pas pire que notre pratique de l’élevage industriel en batteries comme expliqué ici: https://www.youtube.com/watch?v=G20cooZOiYE

                +0

              Alerter
          • Philippe, le belge // 31.03.2020 à 15h40

            Je me méfie tout comme vous  » «des internautes chinois» et encore plus des O(N?)G  » mais aussi de nos médias et je vois aussi qu’au nombre de victimes par nombre d’habitants, la Chine n’est en rien un cas exceptionnel, d’autres pays faisant même (presqu’)aussi bien, voire mieux, à tous les niveaux d’avancement de l’épidémie.
            La vitesse et la fermeté de la réaction chinoise, alliée à l’organisation efficace des dizaines de millions de membres du PCC, et la discipline, même éventuellement forcée, de la population (typique de cette région d’Asie) ont été décisives, en plus du fait qu’étant le pays d’où est partie l’épidémie, ils ont pu concentrer tous leurs efforts et moyens sur le foyer principal et quasi unique de celle-ci sans avoir à gérer dans un premier temps les cas importés de façon incontrôlée!
            Ce dernier point est aussi à prendre en compte dans le jugement qu’on peut (doit) apporter sur la gestion de crise de nos gouvernements (à leur charge) et de nos organisations sanitaires ( à leur décharge).
            La propagande anti-chinoise est en train de se répandre à grande vitesse pour masquer la gabegie de nos dirigeants.

              +0

            Alerter
            • Myrkur34 // 31.03.2020 à 19h22

              Arrêtez donc d’encenser à tout bout de champ les régimes russes et chinois qui sont tenus par des clans privés ou semi-publics . Ce n’est pas parce qu’ils s’opposent aux States qu’ils sont blanc comme neige , loin de là.
              J’aimerais bien que ces pays fassent la nique aux usa ou même à la cee néolibérale mais avec une nouvelle approche que celle que l’on peut trouver dans l’histoire récente ou ancienne. Parce que si c’est juste pour dire à la fin, c’est notre camp qui a gagné, cela ne m’intéresse pas.
              Vous me parlez de propagande moi je vous parle de déduction, juste un fait, l’Espagne ou l’Italie population comparable à la région de Wuhan, moins de morts dans un ratio de 2 à 3. [modéré] Vous pensez vraiment que d’essayer de connaître la vérité sur les vrais chiffres en Chine va oblitérer la responsabilité de nos peintres carriéristes ?

                +0

              Alerter
      • tepavac // 30.03.2020 à 19h58

        IL est certain que si les réseaux sociaux ne s’étaient pas indignés contre la théorie de « l’immunisation de groupe » le désastre aurait été total avec pour conséquence une hécatombe de retraité, de mal portants dans les fours crématoriums.
        En cause , une saturation des services hospitalier et de soin.
        L’économie aurait-elle été sauvée ?

        Pas certain, car nombre de personnes disparues n’auraient pu être remplacées dans des secteurs très technique, scientifiques ou de management.

        Mais bon, pas de quoi se réjouir maintenant que le virus est disséminé sur la planète entière.

          +6

        Alerter
        • eric // 30.03.2020 à 22h38

          Suite:

          On va arriver en France au sommet de la vague bientôt, on ne va pas avoir à mon avis, prédiction au doigt mouillé, plus de morts que la grippe de l’année dernière. Et à mon avis peut-être même beaucoup moins. Nous verrons. Mais même cela ferait 2 ou 3 fois la grippe classique, ce n’est pas une hécatombe, qui signifierait des millions de morts ou à tout le moins 500.000 morts.

          Je répéte: une fois le confinement terminé, toi, moi OB et les autres avons toute les chances un jour, sauf rester confiné chez soit, d’être en contact avec le virus car il y a plein de gens qui ont ce virus, qui sont confinés, mais qui vont être prochaineemnt relâchés dans la nature à la fin du confinement et qui vont de nouveau relancer un cycle de contamination.

          Le but du confinement n’est PAS d’empêcher la population d’être atteinte par ce virus, c’est impossible, il est juste d’aplanir la courbe. Autrement dit plutôt que d’avoir, je balance un chiffre au pif, 1 million de patients à l’hôpital en 1 mois, d’en avoir toujours 1 million mais réparti sur 4.

            +0

          Alerter
      • anarkopsykotik // 30.03.2020 à 21h30

        Et celui qui compte les urnes funéraires en additionnant la mortalité normale et celle du covid arrivent au bon résultat… La propagande ne s’arrête jamais.

          +13

        Alerter
        • Bernard Samson // 30.03.2020 à 23h10

          Non seulement ne s’arrête pas, mais s’emballe. Tous les médias bien propres sur eux (en commençant par les radios d’état) au mieux ont « des doutes » sur les chiffres donnés par les autorités chinoises. En faisant semblant de croire qu’en période d’épidémie, on ne meurt QUE de l’épidémie.
          J’ai déjà remarqué que la profession est fâchée avec les mathématiques, même élémentaires, mais cette unanimité dans l’erreur interroge : bêtise crasse, ou incompétence crasse?

            +6

          Alerter
          • Kiwixar // 31.03.2020 à 03h39

            Wuhan, 11 millions d’habitants, mortalité normale de 7,7/1000 donc 14.000 morts normaux en 2 mois. Plus 3500 morts dus au covid-19. Forcément, quand toutes les familles viennent chercher leurs morts en même temps, ça fait des urnes, et des files d’attente.

            Mais les m*rdias s’émeuvent : « tiens, je compte 5000 urnes sur la photo, ils mentent ». Sans doute, mais j’aimerais voir des arguments moins fallacieux. Par exemple, sur les crematoriums, 24/7, etc.

              +9

            Alerter
        • Logique // 31.03.2020 à 02h14

          Et pourquoi s’arrêter à 100.000? Je propose 200.000, ou 500.000 ou un million tant qu’on y est. La paille et la poutre, parce que:
          1) La Chine a été le premier pays à lancer l’alerte et à trouver le virus;
          2) Le premier pays à avoir jugulé chez elle l’épidémie en prenant les mesures qui s’imposaient.

          Ce que n’ont pas été capables de faire ni les USA (dès septembre 2019), ni l’Italie (dès octobre 2019):

          https://www.cdc.gov/flu/about/burden/preliminary-in-season-estimates.htm

          https://youtu.be/RhoWUOayD6I

          A bon entendeur!

            +10

          Alerter
      • Jean-François91 // 30.03.2020 à 23h42

        Dans la communauté scientifique mondiale, très tôt la situations était très clairement perçue dès le 25 février (on suppose qu’un « Conseil scientifique » est informé avant de conseiller) :

        « 25 février, Science est formel, la pandémie l’a emporté : « Le coronavirus semble impossible à arrêter. Que doit faire le monde maintenant ? »[…]sur le plan scientifique, les experts du monde entier sont d’accord que la situation est déjà celle d’une pandémie[…] »
        Toute la chronologie est là :
        https://laviedesidees.fr/Savoir-et-prevoir.html

          +3

        Alerter
  • Fritz // 30.03.2020 à 17h29

    Ce n’est pas un membre du conseil scientifique de Macron, mais un élu local : Patrick Molinoz, maire de Venarey-les-Laumes en Auxois, et vice-président de l’Association des maires de France (AMF), qui a insisté pour que soit reportée la désignation des maires après le premier tour.
    https://www.infos-dijon.com/news/bourgogne-franche-comte/bourgogne-franche-comte/municipales-patrick-molinoz-conteste-l-installation-des-conseils-municipaux-en-periode-de-confinement.html

      +3

    Alerter
    • barbe // 30.03.2020 à 19h08

      C’est pas loin d’Alesia si je ne m’abuse…
      N’y aurait-il qu’un pas de la Gaule à De Gaulle…

        +2

      Alerter
      • Fritz // 30.03.2020 à 19h18

        Vous avez raison : l’Auxois, ou pagus Alisiensis, tire son nom d’Alesia (Alisiia dans l’inscription de Martialis). Les combats se sont déroulés dans la plaine des Laumes.

          +2

        Alerter
  • tchoo // 30.03.2020 à 18h06

    Ne cherchez pas ils sont tous coupables, tous ceux qui ont voulu ou laisser ces élections se déroule.
    et ce ne sont pas les cris de vierges effarouchées de certains la veille au soir qui peut les exonérer

      +5

    Alerter
  • Balthazar // 30.03.2020 à 18h11

    Comment, des personnes âgées qui ont passé leur campagne municipale à rencontrer des gens, serrer des mains…et qui meurent par dizaines de milliers, laissant le peuple sans dirigeant, peuple qui commence à brouter l’herbe tellement la fabrique à crétins en a fait des bêtes à manger du foin. Mais où va t on ?
    J’attends avec angoisse les émeutes de la faim, ca va en faire des morts ça aussi (le fameux  » pas de bras, pas de chocolat  »). Peut-être plus.

      +5

    Alerter
  • Sylv // 30.03.2020 à 19h19

    Que le Conseil scientifique porte une responsabilité par le fait qu’il n’ait pas pris la dimension de la crise en cours à ce moment, c’est certain. Mais il n’est que Conseil (de qualité ou pas).
    C’était une décision politique, une décision de décideurs, de gens aux manettes qui devait alors prévaloir. Une décision qui n’a pas été prise pour des raisons probablement électoraliste, par les influences connues de certains politiciens et par l’incapacité du gamin président a affirmer à cet endroit son choix qui semble t il était à l’origine de reporter les élections.
    Y’a pas eu de pilote dans l’avion, et ça a perduré un bon bout de temps, et je me demande si cela ne perdure pas encore.
    Pour preuve, on nous parle de confinement prévisionnel jusqu’au 15 avril, alors que l’on parle de pic de la crise ce week-end prochain 4,5 avril.
    Et puis une fois le confinement levé, des tests massifs seront ils effectués auprès de la population.???

      +6

    Alerter
    • TB // 30.03.2020 à 23h53

      Oui, l’arrêt du confinement le 15 avril, c’est clairement un mensonge. Les médecins parlaient dès le début d’aller au moins jusqu’à fin avril — et on aura beaucoup, beaucoup de chance si ce n’est pas plus. Je ne comprend pas cette communication insincère du gouvernement. Les gens (nous tous) peuvent comprendre qu’on leur dise franchement une vérité pénible. Mais nous faire le coup de « c’est juste quinze jours », puis deux semaines plus tard « ah bah non, juste encore quinze jours », cela n’aide pas à prendre au sérieux l’équipe dirigeante.

        +3

      Alerter
      • Azuki // 31.03.2020 à 02h13

        Par une indiscrétion policière plusieurs jours avant (de seconde main, pas la peine de perquisitionner, je ne sais pas qui est la source) , le nombre de départ était 45 jours minimum.

        Donc oui, mensonge délibéré pour ne pas affoler la populace n’est-ce pas. Mais bon, quand on voit le comportement irrationnel de certains, je ne lui en voudrait pas sur ce point, mais seulement sur ce point. Faut dire que c’est pas comme si on éduquait «les masses» a se comporter intelligemment.

          +0

        Alerter
        • Logique // 31.03.2020 à 02h18

          Le mensonge est partout. D’abord sur les chiffres, car ne sont comptés que les décès en hôpital.
          Sur la durée, au minimum jusqu’à fin juin et pas de réouverture des écoles avant l’été. Et le bac sera purement et simplement annulé. Imaginez les copies farcies de virus…

            +2

          Alerter
        • fanfan // 31.03.2020 à 12h03

          Blanquer envisage une réouverture des écoles le 4 mai.

            +0

          Alerter
  • Alfred // 30.03.2020 à 22h18

    Dans quelques semaines : coronavirus le lourd tribut payé par les soignants.
    Ça va faire encore plus mal car le trou laissé va être encore plus difficile à combler pour la société (désolé de le dire). Les élus c’est une chose. Le dernier toubib qui faisait les visites à domicile c’est autre chose.
    Les conséquences seront lourdes.

      +6

    Alerter
    • Azuki // 31.03.2020 à 02h15

      Oui, mais les médecins ça se forme. Les élites c’est de naissance.

      Bon, d’accord, je sors, pas la peine de taper 😉

        +5

      Alerter
  • Narm // 30.03.2020 à 22h54

    destruction des services publiques
    pandémie
    destruction des intermédiaires institutionnels (élus)
    sur un site officiel : https://www.vie-publique.fr/fiches/269872-un-gouvernement-mondial-est-il-envisageable
    « Cette résistance des États et du local est un défi majeur au projet de gouvernement mondial. »
    regardez cet article de 2009
    https://www.casimages.com/i/200330100049838357.jpg.html
    « c’est d’ailleurs par l’hopital qu’a commencé en France au XVIIe siecle la mise en place d’un véritable état. »

      +1

    Alerter
    • Azuki // 31.03.2020 à 02h17

      Euhhhh… perso : Atali comme référence…. euh…. comment dire ça sans te vexer….

        +1

      Alerter
  • Logique // 31.03.2020 à 02h30

    Pour les USA, vous pouvez ajouter entre 24000 et 62000 décès de plus dus à la « grippe » depuis octobre 2019. Et entre 38 et 54 millions de personnes qui ont été touchées par la « grippe ».

    https://www.cdc.gov/flu/about/burden/preliminary-in-season-estimates.htm

      +0

    Alerter
  • jean-pierre Georges-pichot // 31.03.2020 à 07h59

    Je ne voudrais pas avoir l’air de faire le malin, mais tout de même…. aspirer au gouvernement des autres, commander à une police qui colle des amendes pour non-respect d’un confinement imbécile, alors qu’on n’est pas capable d’évaluer les dangers pour soi-même et de dire ‘non’ à des consignes suicidaires dès lors qu’elles tombent de plus haut, cela n’incite pas à la compassion. Les électeurs, qui se sont abstenus en masse d’aller faire la queue pour acclamer des élus inconscients, ignorants, mais dont l’inintelligence renforce la volonté, et qui nous conduisent tranquillement à l’abattoir en ne faisant rien devant la crise écologique, sont moins cons en moyenne que leurs supposés représentants, d’autant plus autoritaires et brutaux qu’ils sont mal élus. Cela s’applique bien entendu d’autant plus fortement que l’on considère des mal-élus plus haut placés. En tête Macron et ses 15% de fans au premier tour des présidentielles truquées de la dernière fois.

      +3

    Alerter
  • serge // 31.03.2020 à 16h28

    Une manière, peu élégante de fait, de nettoyer les élus de terrain. Ne pas oublier que la France, dans le cadre des critères de Maastricht, est constituée de 22 métropoles. Point barre. Donc, de réduction de transferts de finances de l’Etat aux collectivités à la réduction des communes par le biais des monstres d’intercommunalités, ce petit virus ajoute une touche exotique à la liquidation de la décentralisation et des compétences de terrain. RIP…

      +0

    Alerter
  • Phil // 31.03.2020 à 21h19

    Dans un autre article j’e viens juste d’écrire que sans chiffre difficile de ce faire une idée.
    En regardant le chiffre des contaminés de 52129 sur une population de 66 millions d’habitants, on a 0,015% de chance de finir à l’hôpital. Comme on a affaire à des vieux comme moi, on peut doubler, 0,03%.
    Trois maires sur 40 communes en Seine Saint Denis ça fait 7,5%, 250 fois plus de risques en serrant des mains. 2-3 fois plus ça peut passer pour un écart statistique, pas 250.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications