Les Crises Les Crises
30.mars.202030.3.2020 // Les Crises

Quand la ciclosporine était présentée comme un remède miracle contre le sida en 1985

Merci 188
J'envoie

ource : France Inter, Lorélie Carrive, 27-03-2020

L’histoire de la médecine est jalonnée d’annonces tonitruantes et d’espoirs déçus. Ce fut notamment le cas dans la lutte contre le sida, avec l’affaire de la ciclosporine. Un épisode dont nous ferions bien de tirer toutes les leçons, estiment certains, à l’heure où la communauté médicale se déchire sur la chloroquine.

La chloroquine est-elle un remède efficace face au coronavirus ? Depuis que l’infectiologue marseillais Didier Raoult vante les mérites de son dérivé, l’hydroxychloroquine, comme traitement du Covid-19, la question déchaîne les passions, au-delà de la seule communauté scientifique. Si certains veulent voir dans le médicament une raison d’espérer, d’autres rappellent à quel point l’histoire médicale a été jalonnée de déconvenues, à la hauteur des annonces fracassantes qui les ont parfois précédées.

« L’emballement médiatique pour une stratégie thérapeutique a existé dans l’histoire du sida. Parfois pour le meilleur, parfois pour le pire », souligne l’association Aides, qui appelle à raison garder. Elle cite notamment l’affaire dite de la « ciclosporine », en 1985. Une référence qui revient régulièrement sous la plume de médecins :

Des résultats « extraordinaires »… rapidement démentis

Un peu de contexte : on est à l’automne 1985, au coeur de ce qu’on appellera par la suite « les années sida ». Dans le monde entier, des chercheurs sont en quête d’un traitement ou d’un vaccin pour endiguer l’épidémie.

Le 29 octobre, le pneumologue Philippe Even, le cancérologue Jean-Marie Andrieu et l’immunologiste Alain Venet organisent, avec le ministère des Affaires sociales, une conférence de presse à l’hôpital Laennec de Paris. Dans un amphithéâtre plein à craquer, ils annoncent avoir obtenu des résultats « extraordinaires » dans le traitement du sida, en utilisant de la ciclosporine, un agent immunosuppresseur habituellement utilisé lors des greffes d’organe.

Alors qu’ils ne font pas partie des chercheurs travaillant officiellement sur la maladie, les trois professeurs ont mené une expérimentation sur deux patients, chez qui ils expliquent avoir observé une brusque et nette augmentation du nombre des lymphocytes T4, dont l’abaissement du taux dans le sang caractérise le déficit immunitaire.

« Compte tenu de la force de notre hypothèse, on a pensé que, éthiquement, on ne pouvait pas continuer à garder un secret pour marcher selon les lois de la déontologie scientifique habituelle », se justifient-ils. À en croire Philippe Even, le traitement représente une « amélioration spectaculaire » pour les malades, leur « permettant une vie quotidienne normale ».

Dans un communiqué, le ministère des affaires sociales évoque un « espoir de progrès indéniable ». « Sida, nouveau succès français », titre alors le journal France Soir.

Comme le rappelle sur Twitter « Le Doc », médecin spécialisé en imagerie médicale, les trois hommes s’appuient sur une thèse selon laquelle la ciclosporine pourrait être utile in vitro. Aucun test n’a été effectué sur des animaux, comme le prévoit le protocole.

Espoir déçu

Mais très vite, c’est la douche froide. Les deux patients traités meurent. L’espoir né de l’emballement général retombe avec fracas. « Ils pensaient avoir la solution », analyse Le Doc, joint par France Inter et préférant s’exprimer sous couvert d’anonymat. « On était à une époque où l’influence de la science dans la pratique médicale était moins importante. Les médecins s’appuyaient davantage sur l’expérience, la transmission… Et puis comme chez tout être humain, il y a une part d’orgueil, de vanité ».

Toutes les leçons de ce qui est devenu l’affaire de la ciclosporine ont-elles été tirées ? « Je pense que du côté du pouvoir, on a été vacciné. Sur la chloroquine par exemple, Olivier Véran est d’une grande prudence », note-t-il. La ferveur générée par les annonces du docteur Raoult connaîtra-t-elle le même sort ? Rien ne permet de l’affirmer aujourd’hui : seul l’essai clinique européen de grande ampleur qui vient d’être lancé permettra d’y voir un peu plus clair. Patience est mère de toutes les vertus.

Source : France Inter, Lorélie Carrive, 27-03-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Séraphim // 30.03.2020 à 07h12

Comparaison n’est pas raison. Augmentation temporaire du taux de T4 contre disparition du virus, ce n’est pas la même chose. Traitement pendant 5 jours de 2 patients contre expérimentation sur désormais des centaines de patients non plus. Tout s’est joué en quelques jours: le 1er patient meurt avant la conférence de presse, le second 19 jours plus tard…Indépendamment de toute statistique qui n’est pas la panacée, le principe même d’augmentation des T4 était voué à l’échec puisqu’il se faisait au prix d’une désactivation immunitaire de ceux-ci! Les deux situations ne sont comparables sur aucun plan. Sauf peut-être « l’espoir ». Les associations de malades ont alors souligné que le « faux espoir » n’est d’ailleurs pas « un épouvantail à éviter coûte que coûte » car il a un effet positif sur la psychologie des malades

178 réactions et commentaires

  • Séraphim // 30.03.2020 à 07h12

    Comparaison n’est pas raison. Augmentation temporaire du taux de T4 contre disparition du virus, ce n’est pas la même chose. Traitement pendant 5 jours de 2 patients contre expérimentation sur désormais des centaines de patients non plus. Tout s’est joué en quelques jours: le 1er patient meurt avant la conférence de presse, le second 19 jours plus tard…Indépendamment de toute statistique qui n’est pas la panacée, le principe même d’augmentation des T4 était voué à l’échec puisqu’il se faisait au prix d’une désactivation immunitaire de ceux-ci! Les deux situations ne sont comparables sur aucun plan. Sauf peut-être « l’espoir ». Les associations de malades ont alors souligné que le « faux espoir » n’est d’ailleurs pas « un épouvantail à éviter coûte que coûte » car il a un effet positif sur la psychologie des malades

      +85

    Alerter
    • Ovni de Mars // 30.03.2020 à 10h03

      Il ne s’agit pas de comparer 2 traitements médicaux mais 2 emballements médiatiques et sociétaux à 2 époques différentes

      Il me semble que l’objet de l’article (et des autres) n’est PAS de dire que la chloroquine n’est pas efficace contre le coronavirus mais de dire qu’il faut accueillir avec PRUDENCE toute annonce miraculeuse tout en espérant bien entendu que cette annonce corresponde à une vraie avancée qui nous sortira de la pandémie.

      Sociologiquement, j’ai l’impression qu’un « sauveur » réel ou mythomane apparaît souvent en période de crise

      PERSONNE n’empêche le professeur Raoult de continuer ses traitements médicaux surtout s’ils semblent à première vue sauver des malades et surtout que ce professeur semble savoir bien résister aux pressions de Paris. Je peux donc comprendre que s’il a la certitude que son traitement est efficace, il fasse tout ce qu’il peux pour en faire la publicité

        +53

      Alerter
      • Marc // 30.03.2020 à 12h52

        « Les deux emballements mediatiques » sont incomparables, ces chercheurs des annes 80 n’ont pas été insultés dans la majorité des médias ni n’ont reçu des menaces de mort avant que les résultats ne se précisent…
        Encore un article manipulatoire, un de plus…

          +36

        Alerter
        • Karim Wilmotte // 30.03.2020 à 14h36

          Et ceux qui avaient appelés à la retenue il y a 35 ans n’ont pas non plus été menacés de mort, non?
          Appeler à vérifier les résultats et à rester prudent, c’est manipulatoire? Mazette!

            +4

          Alerter
        • Arno // 30.03.2020 à 19h32

          La différence entre ces deux histoires c’est qu’à l’époque ça n’a tué personne, alors que Raoult a déjà 3 morts sur son absence de conscience. Tous ceux qui ont lu en détail le déroulé de ses tests auront compris*, les autres veulent surtout éviter de d’être passé pour des couillons en suivant un charlatan qui n’a qu’une occupation: se proclamer numéro un mondial du virus.
          * patients négatifs un jour puis repositifs le lendemain – Patients disparus comme par magie du test.
          Les chercheurs allemands et anglais ont déjà dénoncé de longue date les falsifications de Raoult.
          cf. https://threadreaderapp.com/thread/1242889208651448322.html

            +2

          Alerter
          • ñux // 30.03.2020 à 20h00

            Je ne comprends pas: pourquoi les journalistes ne parlent pas de cette affaire de falsifications et préfèrent parler des problèmes méthodologiques? .. Il n’y aurait donc aucun patient dont l’état s’est amélioré après le traitement de Raoult? Et en plus, non seulement le traitement ne fonctionnerait pas, mais il tuerait (du cou peut-être volontairement?) des patients?

              +0

            Alerter
      • Chris // 30.03.2020 à 14h56

        https://www.unz.com/proberts/are-the-nevada-governor-and-president-of-france-in-the-pay-of-big-pharma/
        « Cette question est invitée par les informations selon lesquelles ils empêchent l’utilisation des médicaments antipaludiques chloroquine et hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints de coronavirus. Selon les experts, les médicaments antipaludiques sont efficaces s’ils sont utilisés suffisamment tôt dans l’infection. Mais les médicaments sont bon marché et ne génèrent aucun profit.
        Mardi, les hôpitaux de New York ont ​​obtenu la permission fédérale de donner aux patients désespérément malades un cocktail d’hydroxychloroquine et d’azithromycine sur la base de «soins de compassion».
        Mais le plus grand expert mondial, Didier Raoult, dit qu’il est trop tard pour administrer les antipaludéens au dernier stade de l’infection.
        Un autre papier plus explicatif et complet dans sa chronologie :
        https://www.paulcraigroberts.org/2020/03/27/coronavirus-profiteers-are-worse-than-war-profiteers/
        Google translation… Bonne lecture

          +1

        Alerter
        • Arno // 30.03.2020 à 19h45

          Pour des médicaments bon marché (5,35 euros la boite pour un traitement), multipliés par une quantité astronomique*, devinez qui va se faire un pognon de dingue: Sanofi, fabricant de la plaquénine, tant vantée par son VRP, j’ai nommé Didier Raoult qui est très largement « sponsorisé » , lui et son IHU, par ce géant de la chimie. Alors pour un porte-drapeau de la lutte contre le système, laissez-moi rigoler.

          * Si vous partez du principe qu’il faut en donner à tous les futurs infectés (60 à 80% des populations selon les gouvernements de tous les pays occidentaux qui n’ont pas protégé leurs populations correctement), ça fait au bas mot 60% de 450 millions d’européens et de 350 millions de yankees, soit 480 millions de boites à 5 euros. Et puis il restera même pour les reste du globe si ils peuvent payer.

            +1

          Alerter
          • Jean-François91 // 30.03.2020 à 23h49

            Sauf que
            les deux médicaments utilisés à l’IHU ne sont plus sous brevet. Pas besoin de Sanofi pour les fabriquer. N’importe quel labo dans le monde peut les fabriquer. Cela a déjà été écrit ici-même, maintes fois.

              +4

            Alerter
            • Bubo Bubo // 31.03.2020 à 00h25

              Il faut quand même des accréditations, un labo peut pas lancer la prod de générique comme ça en une semaine (on vient de le voir avec les masques, c’est compliqué, alors pour un médoc…) et puis, la loi de l’offre et de la demande, les prix vont monter (être multipliés par 5 ou 10)

              En plus, les gros labos qui commercialisent l’HCQ (que Sanofi pour la France actuellement) ne vont pas laisser les petits profiter du gâteau.

              Bref, si l’utilisation d’HCQ est généralisée, on parle d’un marché de plusieurs milliards (voir dizaine de milliard si les prix montent) à se partager entre quelques labos (dont Sanofi qui est très bien placé)

                +2

              Alerter
          • kiva // 31.03.2020 à 01h41

              +0

            Alerter
  • jerome56 // 30.03.2020 à 07h34

    Il y a un article sur RT france comme quoi l’agence russe de biomédecine a lancé un protocole de traitement combinant la méfloquine (anti-paludéen de la famille des quinoléines, dont fait partie l’hydroxychloroquine),associée à un macrolide (famille d’antibiotiques dont fait partie l’azythromycine) et à une penicilline de synthèse . Ils se sont basés sur les travaux menés en chine et en france (à marseille donc) sur le potentiel des anti-paludéens.
    Aprés on peut supposer que c’est de la méchante propagande russe. OB qui connait RT et qui a été plusieurs fois interwievé par eux a peut-être un avis sur leur impartialité.

      +37

    Alerter
    • expatate // 30.03.2020 à 08h20

      Bonjour,
      La Serbie, petit pays de 7,5 millions d’habitants, dont le gouvernement est conseillé notamment par des experts chinois, s’est lancée dans les tests à grande échelle, l’isolement strict des personnes positives (aménagement des halles d’expositions en hôpitaux de campagne – 3000 lits à Belgrade aménagés ainsi en quelques jours), et le traitement à l’hydroxychloroquine et aux antibiotiques (c’est selon le président serbe le traitement le plus utilisé par les médecins dans le pays). La Serbie va se mettre rapidement à produire cette molécule. La distanciation sociale est plus stricte que dans de nombreux pays d’Europe, avec un couvre-feu déjà en place de 17h à 5h en semaine et de 15h à 5h le weekend (initialement de 20h à 5h). Sur la table un couvre-feu intégral (24h/24h) pour les semaines cruciales qui arrivent.
      Malgré des moyens beaucoup plus faible que la France (merci les sanctions et les bombardements de l’OTAN), je me sens plus rassuré d’être dans ce pays qu’en France. Merci néanmoins à la France et aux équipes du docteur Raoult. Merci à tous les médecins et à tous les infirmiers, merci aux personnes derrière la logistique et la propreté dans les hôpitaux. Merci aux caissières. Merci aux chauffeurs routiers. Merci aux éboueurs.

        +60

      Alerter
      • Fritz // 30.03.2020 à 09h24

        Vous avez cité les héros des métiers indispensables à une vie décente. Bravo. Et honte à la France qui est rentrée dans l’OTAN pour bombarder la Serbie, son amie, au nom du « droit d’ingérence humanitaire ». Je me rappelle encore les discours haineux de Chirac.
        Un pays aussi veule mérite d’être dévasté par le coronavirus, et pourtant les Serbes aiment encore la France.

          +40

        Alerter
        • Albert-Nord // 30.03.2020 à 13h12

          Je suis un peu étonné par la hargne de O.B pour Raoult, mais O.B fait un travail critique utile et nécessaire.
          La dispute est nécessaire, l’expérimentation est tout autant nécessaire et l’espoir de traitements valides ou invalidés est absolument nécessaire.
          L’immunodéficience par toxicomanie souvent observée ds le cadre du sida sur des populations en marge et ou par l’âge et la pauvreté dans d’autres virus émergents est à prendre en compte.
          Les politiques de la capote (V.I.H) ou du confinement (du Sras au Covid) sont de bonnes politiques.
          Elles permettent au vieux comme « aux marges » et aux pauvres de survivre en plus grand nombre.
          La volonté de trouver un remède « coûte que coûte » pour ces maladies nouvelles par des scientifiques devrait nous faire hurler de joie même si cela n’aboutie pas.
          Je suis pédé, vieux, pauvre et toxico et je soutiens toutes les recherches, tous les tâtonnements et toutes les possibles erreurs car je sais que la recherche est dans un combat permanent.

            +3

          Alerter
          • Albert-Nord // 30.03.2020 à 13h26

            Lire « les recherches » au lieu de « ‘la recherche ».

              +0

            Alerter
      • moshedayan // 30.03.2020 à 09h47

        expatate, Possible que Serbie et Russie s’en sortent mieux qu’à l’Ouest ou en Slovaquie même, si on suit les « directives de l’UE ». Le confinement n’est pas une mauvaise chose, s’il n’excède pas 3 semaines en attendant d’avoir suffisamment de tests et de masques pour couvrir au moins 70 à 75% de la population d’un pays ou de vastes zones régionales touchées. C’est possible en Russie, comme pour la région de Moscou, la Serbie ou la Slovaquie. (Moscou a mis une quarantaine pour 3 semaines apparemment, parce mes amis m’ont dit que les jeunes générations ne respectaient pas du tout les règles de distance dans les lieux publics.
        Pour le reste, l’Italie et votre pays, voient leurs économies très atteintes ? Vous avez décidé 3-4 semaines… ? Attendons les résultats. Je ne serai pas étonné si l’on apprend qu’au-delà une surmortalité « autre Corona » soit apparue, notamment chez les vieux isolés, les malades qui s’abstiennent de voir leurs médecins par peur… et des effets de dépression économique sur au moins 6 mois. La Slovaquie n’a pas les moyens de faire plus de 3 semaines, si les dirigeants sont intelligents – ce sont les masques, une prophylaxie classique plus l’usage de thérapies d’essais qui l’aidera à passer cette crise et pas un « con fini ment » de l’UE … Votre pays ne fait pas le choix de distribuer suffisamment de masques à 75% de la population et encore moins de la tester à ce niveau… dont acte

          +9

        Alerter
        • moshedayan // 30.03.2020 à 15h59

          Après avoir vu Interdit d’Interdire, à la 42’mn Gaël Giraud, économiste, mon avis : il a tout compris. Il faut tester massivement et avoir des masques, je précise pour la population étudiante et active, en plus des précautions générales…Or, d’après certains de vos médias, quelques dirigeants Français préfèrent attendre pour avoir des tests « français » -sans urgence ce serait très bien mais votre économiste le dit : un confinement trop long serait catastrophique pour votre pays… dont acte… Quant au débat Jorion / Giraud : O / 3 pas photo !

            +1

          Alerter
          • tepavac // 30.03.2020 à 19h06

            Après quelques semaines, nous pouvons déjà constater que l’approche du dépistage systématique est plus prometteuse que le confinement.
            La Corée du sud, l’Allemagne, les pays nordiques en général ont beaucoup moins de décès par rapport au nombre d’infectés.

            Le taux de décès pointe sur les 2% par rapport au contaminés.

            L’intérêt semble provenir du fait que ceux qui pratiquent le dépistage systématique parviennent à mieux circonscrire la propagation du virus et à prendre en charge médicale, plus rapidement les malades, c’est à dire avant que leur cas s’aggrave et qu’on ne puisse plus les sauver.
            https://www.franceinter.fr/depistages-massifs-ou-au-cas-par-cas-face-au-coronavirus-quelles-strategies-adoptees-par-les-pays-touches

            Concernant le future remède contre le coronavirus, on peut rappeler qu’après des décennie de recherche nous ne sommes toujours pas capable de créer un remède contre la grippe.
            34.000 personnes sont décédées sur 35 millions d’infectés aux états unis pour la période hivernale 2018/2019.
            Ce taux de létalité, 0,1% est partout identique à quelques dixièmes près. C’est le taux incompressible de létalité dû à l’âge, la comorbidité et les insuffisances physiques des personnes.

            Au vu de toutes les informations que nous avons ingurgité depuis des semaines sur l’épidémie et toutes ses implications, il est raisonnable de penser, qu’une décision politique générale à été prise dans le sens de l’immunité de groupe et c’est pourquoi les choses sont en l’état.
            C’est ce qui expliquerait l’impréparation générale face à l’épidémie

              +2

            Alerter
    • Emile // 30.03.2020 à 09h43

      J’ai vu passer l’info mais c’est bien vague à l’heure actuelle. La Russie a peu de malades. Sur quoi s’est-elle basée pour mettre au point ce traitement ? Combien de personnes soignées ? Je n’ai trouvé aucun chiffre ni aucun papier.

        +2

      Alerter
      • Nicolas // 30.03.2020 à 10h37

        La Russie comme l’Italie testent plusieurs médicaments, sans l’obsession fanatique qui en France anime les raoultiens…
        Ça ne vous titille pas, qu’on fasse des essais sans comparaisons? Le jus de betterave bio, l’huile de foie de pangolin, et le massage quotidien de la prostate sont 3 remèdes qui permettent un taux de guérisons d’environ 98% contre Covid. C’est énorme, 98 % ! Sans méthode scientifique, on ne peut pas savoir quelle méthode est plus efficace…

          +14

        Alerter
        • jerome56 // 30.03.2020 à 11h15

          L’article de RT ne précise pas s’il s’agit d’essais ou d’un protocole de traitement généralisé aux malades du covid 19, c’est à dire après validation de la phase de tests. C’est pourtant ce que je crois comprendre à la lecture de l’article .

            +1

          Alerter
    • Nicolas // 30.03.2020 à 10h35

      Vous remarquerez que dans les autres pays qui testent la chloroquine, il n’y a pas un emballement médiatique dément à son sujet, et 3, 4 ou 5 autres médicaments sont testés simultanément. Il suffit de lire les décrets russes, italiens etc pour constater qu’il n’y a, en Europe, qu’en France qu’on perd la boule avec cette histoire. Comme disent les Allemands, ils serait temps de remettre l’église au centre du village…

        +28

      Alerter
      • moshedayan // 30.03.2020 à 11h05

        Exact, vous dites vrai, en Russie ni engouement, ni dispute, ni opposition sur la chloroqune, tous les essais possibles de médicaments seuls ou combinés, sont entamés dans au moins une dizaine de laboratoires, dont dans la grande ville scientifique de Novossibirsk… -(et mes amis russes sont pessimistes sur ce point – s’ils trouvent les premiers, l’Occident s’empressera d’hurler au complot – c’est parce que Poutine et ses « 12 salopards » sont les plus expérimentés dans la Guerre bactériologique…) donc la Russie n’a plus aucune illusion sur cette crise qui touche Moscou aussi…
        ps m En attendant dans quelques villes, les popes orthodoxes circulent en camions-plateformes et aspergent d’Eau bénite les passants et les voitures, si si c’est vrai !!! (vous pouvez chercher vidéos)

          +8

        Alerter
      • Loxosceles // 30.03.2020 à 12h58

        Peut-être parce que c’est en France qu’il y a ce fameux conflit d’intérêt lié au ministère de la santé. Fond du problème dont j’entends bien peu parler, comparativement à la guéguerre manichéenne pro/anti Raoult.

          +12

        Alerter
    • Marc // 30.03.2020 à 12h58

      RT a publié un article d’opinion pour « éviter  » de s’emballer trop vite sur des traitements pas encore validés par la sacro sainte communauté scientifique…
      Mais en bonne porte parole du mouvement conspirationniste, quasiment la seule du paysage médiatique professionnel, RT a aussi publié des articles favorables à Raoult.

        +1

      Alerter
  • vic29 // 30.03.2020 à 07h55

    J’ai l’impression qu’un pitbull a planté ses crocs sur sa proie et ne veut plus lâcher prise!!!!
    Pourquoi??

      +43

    Alerter
    • jammrek // 30.03.2020 à 09h49

      Pourquoi ?
      Parce que c’est la raison même de ce site. Pour les bobard médiatique à la mode du jour vous n’avez qu’à regarder la télé.

        +6

      Alerter
      • Albert-Nord // 30.03.2020 à 12h08

        Je suis un peu étonné par la hargne de O.B pour Raoult, mais O.B fait un travail critique utile et nécessaire.
        La dispute est nécessaire, l’expérimentation est tout autant nécessaire et l’espoir de traitements valides ou invalidés est absolument nécessaire.
        L’immunodéficience par toxicomanie souvent observée ds le cadre du sida sur des populations en marge et ou par l’âge et la pauvreté dans d’autres virus émergents est à prendre en compte.
        Les politiques de la capote (V.I.H) ou du confinement (du Sras au Covid) sont de bonnes politiques.
        Elles permettent au vieux comme « aux marges » et aux pauvres de survivre en plus grand nombre.
        La volonté de trouver un remède « coûte que coûte » pour ces maladies nouvelles par des scientifiques devrait nous faire hurler de joie même si cela n’aboutie pas.
        Je suis pédé, vieux, pauvre et toxico et je soutiens toutes les recherches, tous les tâtonnements et toutes les possibles erreurs car je sais que la recherche est dans un combat permanent.

          +8

        Alerter
        • Marc // 30.03.2020 à 13h01

          Il faut néanmoins reconnaitre que le combat actuel souffre de nombreuses ramifications politico-financieres, qu’il serait courageux de la part d’OB de mettre ici en lumière

            +11

          Alerter
    • mektoub // 30.03.2020 à 11h48

      parceque c’est fascinant de regarder ce bon docteur Raoult tripoter sa bague à tête de mort …

        +3

      Alerter
  • Dbon // 30.03.2020 à 08h04

    On s’enfonce ! On s’enfonce ! Qu’est-ce qu’il va trouver encore OB pour justifier sa guerre , dont tout le monde s’en fout d’ailleurs, contre Raoult?
    Ca devient pathétique.

      +67

    Alerter
  • Bellot // 30.03.2020 à 08h10

    Article de circonstance!
    J’en profite pour exprimer tout mon soutien à l’équipe des Crises dont Olivier qui sont, il me semble, totalement incompris dans le travail de rationalisation et d’éclairage qu’ils tentent de faire notamment sur les expériences du Pr Raoult mais pas que. En tout les cas, de mon point de vue, je ne vois pas de traitement différencié entre celles-ci et tout les autres sujets abordés ici. Il peut y avoir des expressions avec lesquelles je ne suis pas toujours d’accord mais l’essentiel et comme le disait un commentateur, ce qui importe, c’est le fond. Merci de tout cœur!

      +36

    Alerter
    • Séraphim // 30.03.2020 à 09h03

      Relativisation n’est pas rationalisation! Ce qui est rationnel c’est une démarche motivée par le sens (Cf. René Thom, médaille Fields). Dans le cas de la ciclosporine il y avait une amorce de rationnel (oui, même pour 2 patients!) à cause du rôle crucial des T4 dans le Sida. Toutefois, cette rationalité était très parcellaire parce que ce qu’il fallait c’était des T4 utiles en quelque sorte. Dans le cas de l’hydroxychloroquine son action putative sur les cellules et en particulier sur leur acidification de cette partie de la cellule où précisément le virus se reproduit, cela était parfaitement rationnel. L’étude aussi est rationnelle. Entièrement. Maintenant si vous voulez dire que l’espoir est irrationnel vous vous exposez à enfoncer des portes ouvertes…Quant à saborder l’espoir en agitant des dénominateurs par ci, des taux par là, dont tout le monde pour l’instant se moque, si vous trouvez que c’est rationnel, bravo!

        +27

      Alerter
      • Karim Wilmotte // 30.03.2020 à 14h49

        Sauf que 24, avec un mort sorti de l’étude, ce n’est pas une démonstration rationnelle valide.

        Si vous divisez la population française en tranche aléatoire de 24 personnes, vous aurez un beau paquet de tranche « bizarre ». Donc, on n’extrapole pas l’ensemble de la population (un sondage avec 24 personnes, vous pouvez le jetez à la poubelle) 24 cas.

        Les doses administrés sont sérieuses, les méthodes de comparaisons foireuses, la communication dithyrambique (« fin de partie pour le corona, etc »). Et tout cela, cela vient de Raoult. Et l’hystérie vient des gens qui s’y accrochent comme à un sauveur.

        Il faut faire des études, avec des méthodes rigoureuses, afin d’identifier les tenants et les aboutissants.
        Si vous atteignez 1% de décès avec le protocole Raoult, ça vous fera une belle jambe d’avoir évitez 1% de décès causés par le virus.
        Si vous parvenez à réduire la létalité ou les séquelles de 50%, mais qu’un protocole arrive à 95%, il vaut mieux identifier l’autre protocole le plus rapidement.

        Sur les Crises, et que ca plaise ou non, il y a bien une hystérie. Et elle est EXCLUSIVEMENT le fait des pro-Raoult.

          +1

        Alerter
        • kiva // 30.03.2020 à 15h17

          Il y a encore des gens qui nous balancent encore ce type de sophisme ?
          hydroxychloroquine et azithromycine sont les 2 médicaments les plus connus de l’histoire de la médecine. On a un recul clinique de 70 ans pour le premier et 40 ans pour le second sur plus d’un MILLIARD de personnes. Les effets secondaires sont connus et risibles.
          Bref continuez à colporter les débilités des médias, en passant tous les traitements alternatifs comme ceux testés dans Discovery eux ont des effets secondaires ubuesques mais ça apparemment ça ne pose aucun problème…

            +17

          Alerter
        • fanfan // 30.03.2020 à 18h05

          Autres articles :
          « Clinical and microbiological effect of a combination of hydroxychloroquine and azithromycin in 80 COVID-19 patients with at least a six-day follow up: an observational study »
          Running title: Hydroxychloroquine-Azithromycin and COVID-19
          https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/COVID-IHU-2-1.pdf

          La saison 2019-2020 a été jusqu’ici marquée par une baisse de la mortalité liée à des infections respiratoires virales dans la région de Marseille (Giraud-Gatineau et al, 2020).
          https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/Ms_Raoult_RespiViruses_Deaths_Mar2020_vD.pdf

          Les enfants représentent une faible part des diagnostics de SARS-COV-2 et leur charge virale n’est pas plus élevée que celle des adultes
          https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/Ms_Raoult_SARS-CoV-2_Age_Mar2020_vL.pdf

            +2

          Alerter
        • fanfan // 30.03.2020 à 18h11

          SARS-CoV-2: fear versus data
          Available online 19 March 2020.
          https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857920300972
          Highlights :
          • Comparison of incidence and mortality rates of four common coronaviruses circulating in France with those of SARS-COV-2 in OECD countries.
          • As of 2 March 2020, 90 307 patients had tested positive for SARS-CoV-2 worldwide, with 3086 deaths (mortality rate 3.4%).
          • As of 2 March 2020, among OECD countries, 7476 patients had tested positive for SARS-CoV-2, with 96 deaths (mortality rate 1.3%)
          • As of 2 March 2020, in France, 191 people had tested positive for SARS-CoV-2, with three deaths (mortality rate 1.6%).
          •In OECD countries. the mortality rate for SARS-CoV-2 (1.3%) is not significantly different from that for common coronaviruses identified at the study hospital in France (0.8%; P=0.11).
          •The problem of SARS-CoV-2 is probably overestimated, as 2.6 million people die of respiratory infections each year compared with less than 4000 deaths for SARS-CoV-2 at the time of writing.
          ———-
          Four common human coronaviruses (HKU1, NL63, OC43 and E229) cause 10–20% of respiratory infections worldwide and are present in all continents.
          La plupart des coronavirus courants comme le 229E, NL63, OC43, et le HKU1 n’entraînent que des symptômes bénins et leur guérison est spontanée.
          Avec « 2019-nCoV » ce sont maintenant 7 coronavirus qui se transmettent à l’être humain

            +2

          Alerter
  • FLYING BLUE // 30.03.2020 à 08h17

    comparer les deux ne me semble vraiment pas sérieux, et participe quelque part de ce « BIAIS » que j’évoquais l’autre jour au sujet de l’article « 471 » et de ce qui s’apparente à une enquête complètement « à charge »…

    On pourrait aussi chercher des molécules données précocement et où ce fût une réussite…. on aurait aussi pu préciser que cet antipaludéen a été délivré à environ 1 milliard d’individus depuis 70 ans, des personnes en parfaite santé, y compris des enfants en bas âge dont j’étais… sans JAMAIS d’effets secondaires à moins de dépasser gravement les doses prescrites et avec un medoc délivré sans aucune ordonnance….

    On pourrait aussi dire que les essais russes semblent donner raison à ce cocktail car eux aussi utilisent désormais un antipaludéen avec le même type d’antibiotique…. on bien encore citer ce médecin de Dakar qui le fait lui aussi avec chloroquine et n’a, à ce jour, aucun décès…

    C’est cela le BIAIS : un parti pris initial qui ‘incite à ne sélectionner que les infos qui vont dans un seul sens (quitte à tordre les faits pour faire ressembler un dangereux immunosuppresseur à une simple nivaquine), tout en occultant plein d’autres informations fondamentales qui militent pour un usage IMMÉDIAT de la chloroquine à très grande échelle, comme Douste-Blazy l’a encore réclamé hier…

    Mais l’Etat a excessivement peur de se faire à nouveau taper sur les doigts du fait de l’absence de stock (300000 ridicules doses) et de ses non décisions mortifères.. et préfère donc gagner du temps, peut être au prix la vie de bcp de monde…

      +53

    Alerter
    • FLYING BLUE // 30.03.2020 à 08h17

      SUITE :

      il est un temps où la prise de décision doit se fait vite, quitte à faire le « pari de Pascal » quand on sait que cette molécule n’est pas dangereuse, CONTRAIREMENT à la propagande actuelle.

      Sortez vite de ce « mauvais trip »… vous avez vraiment perdu le recul qui était le votre … et c’est fort dommage.
      L’émotion dans doute ?

        +42

      Alerter
      • Evilash // 31.03.2020 à 03h21

        Elle est dangereuse, comme toute molécule ! Et ce n’est pas parce-que des milliard de doses ont été absorbées contre le Paludisme que les effets avec le Covid19 sont sans dangers. Ce n’est pas si vieux pourtant le Mediator, une molécule qui fonctionnait parfaitement sur les diabétiques type 2 en surcharges pondérale parce-que bien étudiée et validée et le nombre de morts qu’il y a eu après son détournement pour surcharge pondérale seulement sans vrai test. Les gens ont la mémoire courte on dirait ! Personne ne dit que Raoult a tort, les sceptiques disent juste que le problème est que son étude est mauvaise et ne prouve rien en l’état, si elle avait été menée de manière correcte et s’il n’avait pas fait le malin plus l’emballement des charognards médiatiques, on aurait pu conclure différemment mais là ce n’est pas le cas et tout le monde a perdu un temps précieux, Raoult le premier. Cela lui aurait coûté quoi de faire un travail sérieux, 1 semaine de plus ? 10 jours ? Alors que la polémique en a fait perdre bien plus (sans compter le fait que nous n’étions pas encore dans le dur de l’épidémie). Pas besoin de protocoles à rallonge alors que nous sommes en pleine épidémie, les scientifiques le savent, mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire le minimum : test en double aveugle + aléatoire. Pour un scientifique cela est une faute et celui qui l’a commise c’est pour le moment Raoult ! Même s’il a raison pour la molécule (ou pas), tout le temps perdu est de sa faute pour s’être comporté comme un gamin.

          +0

        Alerter
        • kiva // 31.03.2020 à 11h50

          Toujours le même mythe du double aveugle randomisé (aléatoire). Toujours les mêmes personnes qui ne se renseignent pas sur les méthodologies des essais cliniques qui sont d’ailleurs pour la plupart non randomisés.
          Et bien vous serez content d’apprendre que l’essai Discovery qui avait été annoncé par ses investigateurs comme « l’anti Raoult » en étant randomisé et double aveugle… « Loin des buzz » vient de tourner casaque et sera en définitive ouvert (ils ont donc fait sauter la moitié du protocole en virant le double aveugle)
          https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/covid-19-demarrage-essai-clinique-discovery
          Et comme c’est parti même la partie randomisée va probablement sauter aussi.

          Vous fantasmez une méthodologie d’essai clinique unique alors que l’on traite des humains et que plus un protocole limite les biais plus il est complexe à mettre en place. Ici les pointillistes font l’amère expérience de la vraie recherche médicale : La recherche empirique dans une situation d’information partielle.
          Et c’est d’ailleurs pour cela que l’essai Solidarity de l’OMS est de base non randomisé et ouvert (ni aléatoire, ni de double aveugle). Tout simplement parce que, contrairement à vous et beaucoup, ces gens connaissent la réalité du terrain de la recherche médicale et ne fantasment pas une méthodologie inapplicable (pas pour rien que la plupart des essais cliniques ne sont pas randomisés).
          Les seules personnes qui perdent du temps c’est vous et tout ceux qui ont tenté de faire gober cette usine à gaz de randomisé double aveugle. Résultat plus aucun essai n’est randomisé à la fin.

            +2

          Alerter
    • FLYING BLUE // 30.03.2020 à 08h34

      ~~ VIDÉO 2 intéressante : CHABRIERE

      http://cristalain.over-blog.fr/2020/03/le-coup-de-gueule-du-professeur-perronne-pr-eric-chabriere-collaborateur-du-pr-didier-raoult-sur-le-remede-de-la-chloroquine-contre

      ~~ Professeur PERRONE (au sujet de la pénurie du medoc ; usines préemptées au Maroc et en Algérie, usine en liquidation en France) :

      https://twitter.com/AlexLeroy90/status/1243905453475627008?s=09

      ~~ DAKAR :
      Invité Afrique – Chloroquine: Pr. Moussa Seydi (Sénégal) note une «baisse rapide de la charge virale» https://t.co/dqsspRPvT9 https://t.co/K8BZ346Mg7

      ~~ dernière déclaration de Douste-Blazy

      ~~ déclaration PDG de Novartis au sujet de chloroquine

      etc… etc….

      A mettre en lien pour que vos articles cessent d’être exclusivement ‘à charge’… c’est fondamental

        +29

      Alerter
    • Karim Wilmotte // 30.03.2020 à 14h56

      « ans JAMAIS d’effets secondaires à moins de dépasser gravement les doses prescrites et avec un medoc délivré sans aucune ordonnance…. »

      Ce que vous dites est factuellement faux. Par ailleurs, la dose ici est largement supérieure. Et les personnes qui le recevaient n’étaient pas infecté par SRAS-CoV-2.

        +0

      Alerter
      • FLYING BLUE // 30.03.2020 à 15h42

        Avec un tel raisonnement, il eût fallu interdire la prise de Nivaquine pendant 70 ans à toute personne grippée …. or, 70 ans et 1 milliard de personnes l’ont reçu…

        Vous dites que les doses sont différentes !?
        pas tant que cela : 1 a 2 comprimés de Nivaquine par jour et jusqu’à 6 le premier jour (600mg) (pour tout le monde, y compris les enfants de 8 ans !) chez les particuliers, les militaires (la boite était sur chaque table, en libre service !) tandis qu’ici c’est 3C = 500mg par jour d’hydrochloroquine = plaquenil (bcp moins forte que la chloroquine = nivaquine)…. donc STOP l’enfumage

          +5

        Alerter
    • wilouby // 30.03.2020 à 17h39

      « délivré » à 1 milliard d’individus depuis 70 ans (…) « Diminue » drastiquement (…) vue les sommes pharaoniques en jeu et l’absence de données chiffré scientifique, ces deux points seulement m’inciteraient peut-être à un peu plus de patience, non?

        +0

      Alerter
    • fanfan // 30.03.2020 à 18h29
      • fanfan // 30.03.2020 à 18h33

        En ce moment, aux USA, Bloomberg est en première ligne de front dans la lutte contre la chloroquine/hydroxychloroquine, traitement proposé par Donald Trump pour son pays à la suite des annonces du professeur Raoult. A 12 euros par traitement, est-il trop bon marché par rapport aux autres antiviraux proposés contre le Covid-19, par exemple le Kaletra (109 € pour le traitement complet), l’Interféron bêta (692,25 €) ou encore le Remdesivir, antiviral expérimental dont le laboratoire producteur Gilead pourra fixer le prix à sa convenance… et dont Bloomberg fait la promotion ?
        On pourra rappeler que Gilead commercialisait son traitement de l’hépatite C, le sofosbuvir, à 40 000 euros…

          +3

        Alerter
  • Pegaz // 30.03.2020 à 08h33

    Comparaison n’est pas raison
    Le mode de transmission. Le rythme de contagiosité. Le délai entre contagion et possible décès.

    L’urgence pour le VIH a été le dépistage. L’urgence pour le COVID-19 est sa contagiosité.(normalement le dépistage mais on fait avec ce qu’on a)

      +8

    Alerter
  • iamnotfromtokyo // 30.03.2020 à 08h37

    Comme disait un specialiste, mieux vaut des espoirs déçus que de vrais morts…

      +17

    Alerter
    • Karim Wilmotte // 30.03.2020 à 14h56

      Et quand les espoirs déçus se changent en mort?

        +3

      Alerter
      • tepavac // 30.03.2020 à 15h30

        Ils sont où vos morts par le protocole Raoult ?
        Avez-vous une étude qui démontre que le protocole établi par le Pr Raoult à tué des personnes ?
        Parce qu si vous l’avez, il faut immédiatement la faire parvenir au bureau du procureur et déposer plainte pour empoisonnement.
        Si vous ne le faite pas vous vous rendez complice de meurtre par empoisonnement !

        Mais si vous n’avez rien de tout cela, alors cessez d’agiter un épouvantail virtuel et de créer des polémiques inutiles en ces temps douloureux pour nombre de personnes !
        Dernière remarque, Pourquoi faîtes-vous cela ?

          +10

        Alerter
        • Le Minotaure // 30.03.2020 à 16h22

          Le délire total orchestré par Raoult autours de la chlorodrine est la cause des morts par automédication.

          Pour le reste son étude c’est néant. Groupes de tests ridiculement faibles ou sans groupes contrôles, groupes de patients non représentatifs, patients exclus du protocole en cours de traitement et envoyés en réanimation et j’en passe. Et en plus ses résultats sont quasi équivalents à ceux de la population non traitée.

          Donc oui il faut des études sérieuses pour évaluer les coûts et bénéfices d’un médicament donné à des patients qui, rappelons le, survivent sans traitement dans 98% des cas.

            +1

          Alerter
          • tepavac // 30.03.2020 à 17h13

            J’entends bien, mais le délire ce n’est pas lui qui l’a orchestré, c’est comme toujours la recherche de l’audience par les médias.

            Ensuite vous ne pouvez pas rendre responsable Raoult pour l’usage inconsidéré qui est fait par ces médicaments, qui ne sont pas ses médicaments.

            Pas plus qu’il ait affirmé d’une façon quelconque que sont protocole soignait les cas où la pathologie était trop avancé. Son remède est simple, prévention des risques par les dépistages et traitement du virus avant que la pathologie entraine un stade irréversible.

            C’est la méthodologie même utilisée par Pasteur, même si le principe actif est différent.

            Maintenant concernant son efficacité, je suis comme vous je n’en sais rien, j’attends d’avoir le résultat des chiffres sur Marseille sur deux mois, pour les comparer avec ceux des autres régions.

              +8

            Alerter
            • Le Minotaure // 30.03.2020 à 19h36

              Alors bien sur que les médias jouent dessus mais justement Raoult a joué à fond sur cette caisse de résonnance. On a rarement vu un médecin aussi présent dans les médias. Et je passe sur son livre qui sort opportunément fin mars.

                +1

              Alerter
  • alan // 30.03.2020 à 08h37

    Encore un article que je qualifierais de divertissant avec un objectif que l’on connaît bien maintenant, mais qui relate des faits qui ne sont pas du tout représentatifs de la situation telle qu’elle existe au sujet de la chloroquine.

      +29

    Alerter
  • MarieAnne // 30.03.2020 à 08h38

    Et si on essayait de s’arrêter de penser sida et de se concentrer sur le corona ?

    Et si… Olivier Berruyer s’intéressait à la carte des contaminations publiée par l’Insee qui montre clairement que Marseille est moins touchée ?

      +26

    Alerter
    • MarieAnne // 30.03.2020 à 08h40
      • LBSSO // 30.03.2020 à 09h05

        La preuve ? Attention !

        Les données (remontée administrative du nombre de décès ) pour le département des Bouches du Rhône sont je cite : « En raison de problèmes spécifiques dans ce dép.,les données sont arrêtées au 11 mars 2020 » d’où le nombre faible de décès puisqu’il manque le nombre non compatbilisé de décès du 12 au 15 mars.
        Un graphique c’est bien , le tableau brut des données c’est mieux.Il est disponible pourtant dans le lien que vous indiquez.Il suffit de télécharger le fichier.zip proposé.

          +6

        Alerter
      • Rots // 30.03.2020 à 09h27

        En Dordogne 32 cas, zero mort. Traitement à base de magret. Mortalité 0%

          +24

        Alerter
    • Séraphim // 30.03.2020 à 09h09

      Oui, il pourrait aussi s’intéresser aux travaux du Professeur Michael Levitt, prix Nobel de Chimie 2005, qui dit depuis le début que les courbes de progression de la maladie sont éclairantes à partir du moment où on examine non la vitesse de propagation mais son accélération. Il en déduit que l’épidémie sera beaucoup moins mortifère que les prédictions Ref. https://www.latimes.com/science/story/2020-03-22/coronavirus-outbreak-nobel-laureate
      Ca resterait Berruyer contre Nobel, faut oser, mais au moins ça serait chiffres contre chiffres et non chiffres contre molécule et traitement!!

        +7

      Alerter
      • Séraphim // 30.03.2020 à 09h24

        Lequel professeur prédisait correctement dès le 1er février que le Virus contaminerait en Chine 80000 personnes (réel à ce jour 2 mois plus tard, 82451) et tuerait 3250 personnes (réel à ce jour 3311). Loin des 300000 morts pour la France du Monde &Co! Donc chapeau! Voilà au moins une enquête mathématique qui vaut le coup. Et qui rassure (ça c’est peut-être moins bien…)

          +11

        Alerter
        • Le Minotaure // 30.03.2020 à 16h59

          Alors si le professeur a vraiment dit que le virus contaminerait 80 000 en Chine il s’est complètement planté, puisque tout le monde admet que les personnes testées ne représentent qu’une petite partie des contaminés. Idem pour le nombre de morts, qui ne prend en compte en Chine (comme en France ou en Italie) que les décès hospitaliers, avec en plus des soupçons de manipulation. Et par ailleurs il est beaucoup trop tôt pour dire que la Chine est sortie des ronces. Elle a (apparemment) contrôlé le virus à ce stade, mais elle n’est absolument pas à l’abri d’une nouvelle propagation par l’étranger.

            +1

          Alerter
  • Philippe30 // 30.03.2020 à 08h51

    Donc comme la ciclosporine n’a pas été efficace contre le sida alors il faut en déduire que la Chloroquine n’est pas efficace contre le coronavirus…..

    C’est une façon de voir qui manque singulièrement d’analyse et présente le biais du parti pris ….

    J’attendais une présentation des faits plus neutre et moins orienté mainstream par les site des crises.

    L’ensemble des articles que j’ai voir depuis le coronavirus sur les sites des crises me semblent aller dans la négation des travaux du docteur Raoult pour cela nous disposons allégrement de l’information officielle.

    La problématique entre l’état et certains de ces ministres , anciens ministres et conseillers d’état avec le docteur Raoult devrait être plus en avant sur un site à vocation de recherche d’information.

    Forte déception de ma part quand au traitement éditorial récurent de la chloroquine sur les crises.

      +43

    Alerter
    • Karim Wilmotte // 30.03.2020 à 14h59

      « C’est une façon de voir qui manque singulièrement d’analyse et présente le biais du parti pris …. »

      C’est surtout une démonstration que vous avez une vision manichéenne du monde. Selon vous, s’il faut rester prudent concernant la Chloroquine, c’est qu’on est contre la chloroquine. C’est ridicule.

        +0

      Alerter
      • Séraphim // 31.03.2020 à 04h11

        C’est à qui de « rester prudent »? Aux commentateurs d’opinion ou aux médecins traitants? Si certains, assurés de leur haute connaissance en validation médicale sur la base médecine = expérience de labo, ne veulent pas de ce médicament toxique et inefficace, libre à eux, qu’ils le refusent! Nul en France n’est contraint au traitement ! En revanche pourquoi batailler et discourir continuement pour empêcher les AUTRES d’y avoir accès, pour empêcher les médecins d’y recourir? Cette méthode policière, ouvertement fondée sur la délation et l’incitation à la délation (voir articles précédents), en plus d’être de sinistre mémoire, est un vrai vice français! Cela a quand même une incidence incroyable: l’union des urgentistes en veut, l’union des médecins généralistes en veut, mais le Conseil d’Etat dont les membres sont énarques et les commissions sont chargées de contentieux et d’administration et de travaux publics (pas de section Santé), sous la pression médiatique, pas celle de Raoult, c’est sûr mais plutôt celle du Monde, du NYT, de Bloomberg, de Cymès et de ce site parmi d’autres, ne veulent pas permettre aux généralistes d’ordonner ce médicament inoffensif. Chacun chez soi et les cochons seront bien gardés. La médecine aux médecins! Ah maintenant que le consensus se fait, le consensus n’est plus le critère! Deux poids deux mesures, bravo! On appelle la police et l’Etat à la rescousse

          +0

        Alerter
    • Le Minotaure // 30.03.2020 à 17h01

      « Donc comme la ciclosporine n’a pas été efficace contre le sida alors il faut en déduire que la Chloroquine n’est pas efficace contre le coronavirus….. »

      Sérieusement on peut se passer de ce genre de sophisme ? Non l’exemple de la ciclosporine indique seulement qu’il faut se méfier des emballements médiatiques et des études menées à la hâte hors protocole au nom de l’urgence.

        +0

      Alerter
  • JEAN DUCHENE // 30.03.2020 à 08h59

    pourquoi de toute évidence Les crises traitent-ils ce sujet en priorité, alors qu’il y a bien des questions plus urgentes à discuter: économiques par exemple. ?

      +27

    Alerter
    • Julien // 30.03.2020 à 10h03

      Parceque je pense que le rédacteur de ces articles est hypocondriaque et qu’écrire en permanence sur ce virus qui fait faire dans la culotte à tous les hypocondriaques est une sorte de thérapie. Je vois pas autre chose. Car effectivement économiquement et politiquement il n’y a jamais eu tant de choses à traiter et où a dénoncer. mais il semblerai que les crises souhaitent se faire l’écho de la junte médiatique afin de continuer à exister à leur yeux …

        +35

      Alerter
  • Jean-Michel // 30.03.2020 à 09h05

    Ce qui m’attire sur votre site, c’est la qualité constante de son contenu. Mais avec ce témoignage (anonyme) de ‘Le_Doc’, je suis plutôt déçu. Cette comparaison n’est pas légitime. Et elle ressemble un peu à un appel à la raison face aux « délires » d’un éminent scientifique présenté un peu partout aujourd’hui comme un « docteur Maboule ». SVP, Les Crises, ne participez pas à la curée, ne tombez pas dans les travers de l’establishment médiatique, de la presse dite « de qualité », qui organise le lynchage du professeur Raoul, n’informe pas du tout sur le traitement proposé par ce dernier (dépistage massif et traitement), et présente aujourd’hui la chloroquine comme un médicament extrêmement dangereux. En outre, cette presse ne dit pas que le professeur Raoult n’est pas le seul à souligner l’efficacité de la chloroquine. Les scientifiques chinois et coréens arrivent aux même conclusions. Voici trois liens youtube importants à ce sujet : professeur Kim Woo-joo (Corée) (https://www.youtube.com/watch?v=gAk7aX5hksU), professeur Zhong Nanshan (Chine) (http://french.china.org.cn/foreign/txt/2020-03/13/content_75810310.htm, professeur Eric Chabrière (https://www.youtube.com/watch?v=sU7q-yNiJYg).

      +28

    Alerter
  • Sharivan // 30.03.2020 à 09h10

    Merci OB de ne pas céder à la facilité. Votre esprit critique est précisément ce pourquoi je viens lire vos articles tous les matins depuis longtemps. Les faits sont têtus.
    CONTINUEZ !!!

      +16

    Alerter
  • Eric83 // 30.03.2020 à 09h15

    J’attends votre réponse.

    @LES CRISES

    Bonjour OB,

    je profite de votre post pour vous questionner directement car vos charges multiples contre le Pr Raoult et ses travaux créent un lourd clivage parmi vos lecteurs et soulèvent pour moi – comme certainement pour d’autres – des questions auxquelles je souhaiterais des réponses claires.

    Je rappelle que je suis lecteur/commentateur assidu depuis de nombreuses années et que j’ai participé pendant un certain temps à proposer des articles pour votre « revue de presse ».
    A ce titre, j’ai ‘été sollicité il y a une dizaine de jours par votre équipe pour participer à l’alimentation d’une base de données concernant la crise du Covid19 et j’ai accepté avec enthousiasme.

    Je comprends que sollicitiez sans arrêt de l’aide pour faire vivre votre blog mais en retour, nous sommes en droit d’attendre un certaine transparence de votre part lorsque cela est nécessaire comme dans le cas présent.

    Dans le contexte actuel, il est plus que troublant que le simple mot « vacsin » soit blacklisté de votre blog car si on l’écrit avec la bonne orthographe, le commentaire est censuré immédiatement !?

    Aussi, comment justifiez-vous cette censure d’un mot aussi banal que « vacsin » ?
    Ensuite, au regard de cette censure aussi sidérante qu’improbable, pouvez-vous nous assurer que ce n’est pas un/des potentiels conflits d’intérêts qui motivent vos billets à charge contre le Pr Raoult et ses travaux ?

    Merci d’avance.

      +44

    Alerter
    • Remy // 30.03.2020 à 10h22

      Bonjour Eric83,

      Pour info. Moi aussi des messages disparaissent… et sur le même sujet…

      Bonne journée

        +7

      Alerter
    • ilicitano // 30.03.2020 à 13h20

      Bonjour Eric83

      Vous n’aurez pas de réponse de OB.
      La classe dirigeante , les oligarques, les journalistes ont compris que l’opinion et le conditionnement ne se font plus par les médias traditionnels mais directement par les réseaux sociaux .
      Le mouvement des gilets jaunes en est l’exemple le plus récent.
      Il leur faut maintenant des relais hors médias traditionnels.

        +13

      Alerter
      • Eric83 // 30.03.2020 à 13h51

        J’attends néanmoins toujours sa réponse.

        Persister à ne pas répondre à de simples questions légitimes laisserais à penser que OB a de potentiels et/ou réels conflits d’intérêts avec le Pr Raoult et ses travaux.

        Persister à ne pas répondre pourrait donc gravement nuire à l’intégrité, la réputation et la crédibilité dont il se réclame, jusque devant les tribunaux.

          +17

        Alerter
        • Séraphim // 30.03.2020 à 14h06

          C’est un peu ça le danger. Une situation comparable à celle du berger Guillot criant au loup (https://recitatio.blogspot.com/2009/12/les-bergers-ou-le-menteur-puni-richer.html). La perte de crédibilité risque, elle, d’être contagieuse, et de contaminer les autres sujets, Ukraine, Biden etc.

            +6

          Alerter
          • red2 // 30.03.2020 à 15h32

            Il n’y aura pas de perte de credibilité car OB a raison mettre en garde contre cet emballement basé sur peu de preuves solides. Et que ses articles appellent juste à rester raisonnnable! Vous imaginez la pression mise sur les décideurs du fait de cet emballement ? C’est dans ce genre de situation qu’on commet des erreurs irréparables. Que notre classe dirigeante ne soit pas à la hauteur d’une crise de cette ampleur, c’est clair, mais cela ne veut pas dire qu’il faut l’encourager à faire encore plus n’importe quoi… dans leur situation catastrophique, il pourrait justement être encouragé à tenter le tout pour le tout avec la chloroquine. Or dans une situation pareille il faut garder la tete froide et essayer d’être raisonnable. Et etre raisonnable c’est sur ce sujet ne pas s’emballer et en rester aux faits.

              +2

            Alerter
            • Eric83 // 30.03.2020 à 15h53

              @ red2

              Vous n’avez manifestement pas lu attentivement mon commentaire.

              Je pose simplement des questions précises à OB qui appellent de sa part, et uniquement de la sienne, des réponses précises.

                +7

              Alerter
            • red2 // 30.03.2020 à 17h07

              @Eric83

              C’était juste pour signaler que si lecteurs assidus de ce blog s’agacent, certains autres trouvent responsable la position du propriétaire des lieux…

                +0

              Alerter
  • Remy // 30.03.2020 à 09h17

    Combien d’articles encore sur Raoult??? je pense que l’on a compris le point de vue « Des Crises »… vous faites le jeu du Buzz que vous dénoncez dans un autre article…
    On va finir par penser qu’il y a une raison particulière à faire autant d’articles sur Raoult…. Si c’est un scandale nous le verrons bien (ça nous ferra moins de marseillais!! je plaisante bien sûr). Pour l’instant pas de mort avéré et des dizaines de pays utilisent ou vont utiliser cette molécule pour traiter leur concitoyens… Sont-ils devenu fou aussi? Ont-ils attrapé une Raoultite aïgue? bref…

    A quand une enquête et un suivi sur les masques, du gel, des réanimateurs???? parce que là on est sûr qu’il y a déjà des victimes… Combien de masques livrés réellement et pas commandés? A qui? Quand?…

      +39

    Alerter
    • Eric83 // 30.03.2020 à 09h45

      « Le régulateur du médicament aux Etats-Unis (FDA) autorise désormais la chloroquine et l’hydroxychloroquine, uniquement à l’hôpital, pour lutter contre le coronavirus. Dans un communiqué publié dimanche 29 mars, le département de la Santé a indiqué que la FDA donnait son feu vert pour que ces traitements soient « distribués et prescrits par des médecins aux patients adolescents et adultes hospitalisés atteints du Covid-19, de manière adaptée, quand un essai clinique n’est pas disponible ou faisable ». »

      https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-les-etats-unis-autorisent-la-chloroquine-a-l-hopital_3891215.html

        +10

      Alerter
        • FLYING BLUE // 30.03.2020 à 10h21

          et ils ont préempté (tout comme l’Algérie) toute la production du l’usine locale, et réquisitionné la totalité de leur stock…
          tandis que nous, semble t-il, la seule usine capable d’en produire est en liquidation judiciaire tandis qu’elle attend toujours un feu vert gouvernemental pour lancer une production…. feu vert qui, à ce que j’ai compris, n’arrive toujours pas…

          donc si on compare les 300000 doses actuelles chez Sanofi à un hypothétique besoin de 20 millions… on est assez mal barré.. et ceci risque de devenir un 3e SCANDALE sanitaire français….

          Ah les joies de la mondialisation de la production.
          .. et les joies du déni gouvernemental qui ne commande pas… et préfère attendre que les autres pays preemptent…

            +19

          Alerter
  • reset // 30.03.2020 à 09h18

    Ca dévient une maladie de trouver tout et son contraires
    La ciclosporine 200 balles les 100mg

    Molécules de merde de la big pharma de la grande époque ou on réinventent une molécule ultra précise dans le corps humain mais surtout ultra toxique passant les fraudes aux études dirigé par les plus grands connards.

      +7

    Alerter
  • Eric83 // 30.03.2020 à 09h43

    Il y en a qui s’enfoncent de jour en jour en tentant maintenant de comparer des choses incomparables.

    Pendant ce temps là, il y a des scientifiques et/ou des médecins, qui savent de quoi ils parlent, eux.

    J’invite chacun à écouter l’intervention de Philippe Douste-Blazy, ex-ministre, mais avant tout cardiologue.

    « Si vous ne donnez de la #chloroquine qu’aux formes uniquement sévères, vous n’aurez jamais d’efficacité. Est-ce que c’est ça le but [du décret du gouvernement] ? J’espère que non [mais…] ! »

    https://twitter.com/i/status/1243541961530839046

      +21

    Alerter
    • Le Minotaure // 30.03.2020 à 17h04

      Et accessoirement membre du conseil d’administration de l’IHU de Marseille.

        +1

      Alerter
  • Emile // 30.03.2020 à 09h49

    Concernant la non expérimentation animale, je me rappelle d’un chercheur au CNRS dont je n’arrive pas à retrouver le nom qui disait qu’aucun animal n’était un modèle pour un autre. Il prenait notamment l’exemple du VIH: Au début on se demandait s’il se transmettait par le sang. On a testé sur des singes, ne sachant pas à l’époque qu’ils étaient naturellement immunisés. Voyant qu’ils n’étaient pas malades, on en a déduit que le VIH ne se transmettait pas par le sang. On connaît la suite….

      +3

    Alerter
  • jules Vallés // 30.03.2020 à 09h59

    Allez, encore un petit effort, et un article retentissant sur tous les Dr Diafoirus depuis la nuit des temps, qui ont préconisé les saignées, clystère et autres bouillons de bave de crapaud et de toiles d’araignées contre la peste bubonique, la lèpre, le cancer…j’en passe et des meilleurs
    ça commence à ressembler à de l’acharnement, non ?

      +24

    Alerter
  • Masson // 30.03.2020 à 10h03

    Le Monde a édité samedi un article à charge contre Raoult . Dans le sous-titre figure « antisemitisme » . Conspiracy Watch par la plume de Rudy Reischtag y est cité…
    C’est ti pas une belle référence ça ?
    Une certitude : si la presse en vient à dégainer ces cartes là, c’est que Raoult dérange .
    Quelle utilité pour les-crises de jouer la même partition que la presse mainstream…?
    Se refaire la cerise auprès d’elle peut-être…
    Comme lors d’une grande enquête sur un énorme événement du début du millénaire ?

      +34

    Alerter
    • Anouchka // 30.03.2020 à 11h42

      Quelques modestes pistes de réflexion pour le site Les Crises sur ce thème : pourquoi Raoult dérange?

      – Il accorde foi aux études qui montrent que la banquise ne diminue plus dans l’Antarctique depuis les années 90
      -Il montre que le système administratif français bloque la recherche sur de nouveau antibiotiques qui pourraient contribuer à régler le problème de la résistances de certaines bactéries
      – Il montre que le système administratif français ET la logique de marché appliquée à la santé empêche de produire des vieux médicaments qui ont fait leur preuve au profit de nouveaux médicaments sur lesquels on a aucun recul
      -Il s’attaque à la mathématisation des science, notamment en médecine. Il s’attaque tout particulièrement aux statistiques qui font trop souvent, à tord, office de preuve. (Question connexe: le métier d’actuaire en assurances est-il principalement basé sur des études statistiques?)
      – Il n’est pas contre la prise en compte des résultats obtenus par les médecines alternatives ( une hérésie pour l’ordre des médecin, un ordre créé par Vichy et qui est particulièrement tatillon sur ce sujet)
      -….

        +23

      Alerter
    • Bernard // 30.03.2020 à 12h12

      Oui, ça me fait penser à l’enquête sur le 11 septembre pour bien montrer qu’on n’est pas complotiste à Les crises. J’y ai appris des choses, sauf que cette enquête est partielle. Elle démonte certaines théories mais ne démontrent en rien la théorie « officielle » et ne répond pas, loin de là, aux interrogations significatives restantes. Il aurait donc fallu, non seulement démonter les théories scabreuses, mais aussi continuer d’alerter sur les pb de la théorie officielle et toutes les questions sans réponses qui ne sont pourtant pas des pailles. Il y avait un biais « anti-complitiste », comme ici il y a un biais anti-raoult.

        +10

      Alerter
    • Lusituationniste // 30.03.2020 à 12h26

      Surement cet article : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/03/28/comment-didier-raoult-est-devenu-la-nouvelle-egerie-des-complotistes_6034761_4408996.html
      En fait, c’est étonnant : http://didierraoult.com/ Demandez à sa femme ! https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/qui-est-didier-raoult-le-professeur-marseillais-dont-les-recherches-inspirent-donald-trump_445246
      https://www.amazon.fr/natacha-raoult-ca%C3%AFn/e/B01AMLI58U « Natacha Raoult-Caïn, psychiatre, née de parents psychanalystes, est issue d’une famille immigrée juive lituanienne du coté maternel, du comtat venaissin du coté paternel. Elle a publié deux romans de nature autobiographique, l’un conte les derniers jours de la vie d’une vieille grand mère juive russe passés auprès de sa petite fille, lui livrant les légendes de son monde ashkénaze, plein de survie, de magie, de mystères, l’autre est une plongée tendre mais brutale dans la vie d’une clinique psychiatrique marseillaise, une comédie satirique et déjantée sur la psychiatrie et ses protagonistes. »

        +4

      Alerter
    • Lusituationniste // 30.03.2020 à 12h35

      Curieux, je vous ai répondu avec des éléments factuels et suppression ! Bravo !

        +2

      Alerter
      • Lusituationniste // 30.03.2020 à 12h49

        Je réessaie : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/03/28/comment-didier-raoult-est-devenu-la-nouvelle-egerie-des-complotistes_6034761_4408996.html
        Par Damien Leloup et Lucie Soullier Publié le 28 mars 2020 à 10h00, mis à jour hier à 05h57. Ils s’y sont mis à deux !
        « Plutôt que de se plonger dans les détails des réserves médicales portant sur le protocole de soin suivi par M. Raoult – dont les premiers résultats sont loin de faire l’unanimité dans la communauté scientifique –, une explication toute trouvée a surgi dans les espaces de discussion en ligne les plus radicaux : celle d’un complot de l’industrie pharmaceutique, le plus souvent avec une forte connotation antisémite. »
        Signalons que la femme de Didier Raoult (https://www.amazon.fr/natacha-raoult-ca%C3%AFn/e/B01AMLI58U) est « Natacha Raoult-Caïn, psychiatre, née de parents psychanalystes, est issue d’une famille immigrée juive lituanienne du coté maternel, du comtat venaissin du coté paternel. »

          +4

        Alerter
      • Lusituationniste // 30.03.2020 à 13h08

        Mon commentaire est revenu : merci de l’avoir (re)mis en ligne !

          +3

        Alerter
  • Berrio // 30.03.2020 à 10h04

    L’emballement médiatique concerne d’abord cette maladie virale. Comparé aux bilans annuels précédents, celui de cette année ( même en cumulant avec le bilan des Ehpad) sera semble-t-il modeste ou moyen.
    S’agit-il de tenter de masquer l’état misérable dans lequel est plongé notre système de santé ?
    S’agit-il d’une magnifique opération de communication ?
    En tout cas, nos valeureu.se.x soldat.e.s d soignant.e.s peuvent en profiter 60 heures par semaine. Première victoire de Makro. Dans un silence assourdissant.

      +6

    Alerter
    • Karim Wilmotte // 30.03.2020 à 15h04

      Une grande opération mondiale pour masquer la situation du système de santé français!

        +1

      Alerter
    • Le Minotaure // 30.03.2020 à 17h07

      Comparé aux bilans annuels de quoi ? J’espère que vous ne faîtes pas référence aux 8000 (ou 10 000 selon) morts de la grippe ?

        +0

      Alerter
  • Betula // 30.03.2020 à 10h06

    Puisque vous comparez VIH et Coronavirus et leurs traitements respectifs, puis-je souligner deux éléments:
    1) Le suivi du traitement des patients VIH + se fait par la remontée des CD4+ et … la charge virale!
    2) Le suivi de l’impact du traitement préconisé par le Pr Raoult (Hydroxychloroquine + Azithromycine) se fait par … la charge virale!

    Qu’il me soit permis en plus de pointer l’énorme contradiction entre le discours des « experts » officiels sur la mise en avant de la toxicité cardiaque de l’hydroxychloroquine et ce qu’écrivait un article de la célèbre Revue de Médecine Interne, Volume 37, Issue 3, March 2016, Pages 209-211 sous la plume de Y. Zerbib and al. : « L ’hydroxychloroquine (HCQ) est souvent utilisé dans le traitement de pathologies inflammatoires systémiques. Les complications cardiaques des antipaludéens de synthèses sont peu fréquentes et surtout liées à une exposition chronique. »
    On accuse son chien de la rage, et plus encore son collègue, quand on veut le l’abattre!

      +19

    Alerter
  • Biologiste // 30.03.2020 à 10h08

    Bonjour, je suis biologiste et je dirige un laboratoire dans le domaine de la biomédecine et je comprend que cela laisse le public perplexe voire méfiant que l’on puisse critiquer un chercheur qui a eu naguère le prix de l’INSERM et voit dans cette affaire une querelle d’experts. Or tout bon chercheur peut se tromper, le débat entre chercheurs est sain et fait avancer la science, à condition de savoir de quoi on parle. Tout résutat doit être reproductible dans d’autres laboratoires. En matière de déontologie, il y a un certain nombres de règles à respecter, par exemple accepter les critiques au lieu de dire « je suis seul contre tous », « je suis en avance sur mon temps »; ou bien dire qu’on se fiche des essais cliniques. Ce n’est pas parce qu’on est dans l’urgence qu’on doit faire n’importe quoi, au contraire, on ne doit pas confondre rapidité et précipitation. Soigner en médecine moderne ce n’est expérimenter en cuisine. On n’est pas au 17e siècle ni dans une série américaine. On peut avoir une bonne intuition mais ensuite il faut la prouver par des études fiables et surtout ce n’est pas aux réseaux sociaux de décider de la politique de santé. La communauté scientifique et médicale ne souhaite qu’un chose, limiter le nombre de morts et c’est un effort collaboratif, non celui d’une personne qui croit pouvoir jouer cavalier seul.

      +10

    Alerter
    • Séraphim // 30.03.2020 à 11h18

      Non. Tout résultat médical n’a pas à être reproduit « dans d’autres laboratoires ». Parce que les patients ne sont pas (pas tous!) des rats! Les cas non traités accessibles à la comparaison sont…l’écrasante majorité des contaminés, ceux à qui en particulier on dit « restez chez vous, ça va passer ». Prendre des groupes pour placebo comparatif en hôpital aujourd’hui ne relèverait d’aucune démarche scientifique (si ce n’est du genre Dr. Mengele) digne de ce nom.

        +16

      Alerter
      • Biologiste // 30.03.2020 à 11h27

        Vous ne comprenez pas ce qu’est un essai clinique, ni une démarche scientifique. Ce n’est pas grave, ceux qui savent sont en train de les faire loin de Youtube et en dépit de la pression des réseaux sociaux. Ce n’est pas moi qui le dit mais un grand prix Nobel de médecine français qui en connait un rayon en terme de maladies virales.

          +4

        Alerter
        • Séraphim // 30.03.2020 à 11h34

          Je ne connais sûrement pas grand-chose en biologie. Disons que je me fonde sur mes propres travaux de recherche en biophysique sur les mystères de la perméabilité des membranes cellulaires, dans le laboratoire du professeur François Jacob, prix Nobel de médecine ayant travaillé sur les échanges génétiques entre bactéries et virus, et sous sa supervision. Oh ce n’est pas un passeport en virologie, mais ça m’autorise quand même à corriger les inepties

            +13

          Alerter
          • Biologiste // 30.03.2020 à 11h44

            si vous avez travaillé à Pasteur, vous ne pouvez donc ne pas entendre ce qui dit Françoise Barré-Sinoussi. Maintenant si vous mettez sa crédibilité en doute, je n’ai rien de plus à vous dire

              +3

            Alerter
        • Tonneau // 30.03.2020 à 14h32

          Que pensez-vous de l’essai Discovery qui est lancé? Selon la page de l’INSERM, cet essai emploiera une distribution randomisée des patients mais ne sera *pas* effectué en double aveugle:

          https://presse.inserm.fr/lancement-dun-essai-clinique-europeen-contre-le-covid-19/38737/

          Cet essai clinique est-il donc « scientifique »?

            +2

          Alerter
      • Chris // 30.03.2020 à 15h01

        Le problème de l’étude de Raoult c’est qu’il obtient des résultats similaires avec traitement que sans traitement . 80% de guérison c’est le taux de guérison spontanée et il obtient le même avec traitement . Il ne montre pas ( Encore ? ) avec sa méthode qu’il diminue le taux de cas graves

          +1

        Alerter
    • François Marquet // 30.03.2020 à 11h22

      Pas l’impression que D Raoult soit seul à Méditerranée Infection
      pour l’’ancien Directeur de l’Inserm , il faut penser plus à l’urgence qu’à la méthode
      https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/medicament/chloroquine-faut-il-lutiliser-contre-le-covid-19-le-oui-mais-dun-biologiste

        +2

      Alerter
    • Pavin // 30.03.2020 à 11h24

      Effectivement, je pense que l’on perd un peu de vue le cœur de la « polémique Raoult », c’est-à-dire son rejet assumé, dans cette affaire-là du moins, de la méthodologie scientifique au nom de l’urgence. Quelques points qui me semblent important de rappeler :
      – La robustesse, et donc la force d’une étude, réside grandement dans la qualité de son protocole (double aveugle, groupe de contrôle, taille et randomisation de l’échantillon…). De ce point de vue méthodologique, les deux études de Raoult n’ont hélas qu’une très faible valeur scientifique (je vous invite à lire leurs protocoles expérimentaux). C’est pourquoi ses résultats font débat chez les spécialistes !
      – Si le Dr Raoult veut sauver un maximum de vies, qu’il s’applique à réaliser des études robustes (ce n’est pas beaucoup plus compliquer à réaliser surtout pour un labo comme le sien) afin de démontrer au plus vite l’intérêt de son traitement. Cela pourrait trancher le débat médical et accélérait la généralisation de son protocole aux malades (ce qui devrait être a priori son objectif premier).
      – Au passage, il n’est pas nécessaire d’être un expert en virologie pour juger de la forme d’une étude scientifique !

        +7

      Alerter
    • MJ // 30.03.2020 à 11h28

      Donc si je comprends bien on a une possibilité de remède qui ne coute quasi rien, dont les effets tant positifs que négatifs sont connus de longue date, mais pas sur le covid 19.
      on a une équipe à Marseille qui nonobstant le fait qu’elle est spécialisée dans les maladies infectieuses et particulièrement à corona qui applique ce protocole et semble obtenir des résultats positifs.
      A ce stade le bilan de situation est au pire neutre, au mieux le protocole fonctionne.
      je rappelle ça ne coute rien, c’est facile à mettre en oeuvre.
      et il est décidé d’attendre de longues semaines les résultats d’un test clinique.
      Est ce qu’on ne pourrait pas déployer, et si ça marche tant mieux?
      et pendant ce temps là on continue les tests car il est toujours possible de trouver un meilleur remède.
      Notre bon Président l’a répété , nous sommes en guerre. et en guerre on est hors protocole.

        +11

      Alerter
  • Biologiste // 30.03.2020 à 10h13

    Rappelons aussi le cas de Peter Duesberg. un bon exemple de scientifique qui était persuadé d’avoir raison contre le reste de la communauté scientifique. C’était un bon scientifique jusqu’à que le sida arrive. Seul contre la communauté scientifique il était certain que le sida n’était pas causé par un virus. Extrait de sa fiche wikipédia
    « Duesberg, opposé à la théorie de l’origine virale du sida, conteste la responsabilité du VIH dans le développement de cette maladie. Il suppose que les différentes affections regroupées sous le nom de sida sont dues à la consommation sur une longue durée de drogues ou d’AZT (ce dernier étant prescrit à l’origine contre le sida), à la malnutrition et à d’autres pratiques qui affaiblissent le système immunitaire. Depuis que Duesberg a exposé son hypothèse en 1987, les savants ont mis en cause sa pertinence. Une méta-analyse de l’hypothèse de Duesberg a été publiée en 1994 dans la revue Science. Ses conclusions sont que le biologiste américain a écarté tous les arguments susceptibles de le contredire. La communauté scientifique considère aujourd’hui que les preuves que le VIH est à l’origine du sida sont concluantes et rejette les théories comme celle de Duesberg, jugées négationnistes, fondées essentiellement sur des arguments sans valeur scientifique et relevant de la théorie du complot. »
    Ce sont pour ses travaux sur le virus du sida que la française Barré-Sinoussi a obtenu le prix Nobel avec d’autres chercheurs. Elle aussi s’est exprimée dans le débat sur la chloroquine, mais elle a été peu relayée sur les réseaux sociaux.

      +2

    Alerter
    • tepavac // 30.03.2020 à 16h22

      « Ce sont pour ses travaux sur le virus du sida que la française Barré-Sinoussi a obtenu le prix Nobel avec d’autres chercheurs. Elle aussi s’est exprimée dans le débat sur la chloroquine, mais elle a été peu relayée sur les réseaux sociaux. »

      Elle est peu relayée parce qu’elle ne dit rien, ni dans un sens ni dans l’autre.
      C’est une personne pragmatique et éclairée, à juste titre elle dit seulement qu’il ne faut pas créer de faux espoir. Elle ajoute, qu’elle n’a aucune conviction concernant le protocole de Raoult.

      Elle est loin des accusations d’empoisonnement proférées par nombres de lobbyistes.

      Nous pouvons néanmoins remarquer, que les « chercheurs », opposants à Raoult, ne font pas d’études sur son protocole, ne serait-ce que pour en démontrer soit l’inutilité soit les contre-indications et pouvant justifier leur opposition à ce remède.
      La raison semble en être simple, travaillant pour des groupes concurrents ils ne travaillent que sur des solutions dont le groupe serait détenteur du brevet.

      Nous avons ici quelques experts sur ces questions, biologistes, virologues, bactériologues et autres sommités de la science infuse, pourraient-ils nous en dire plus, sur leur méthodes de travail dans leur laboratoires de recherche ?

        +3

      Alerter
  • Françoise // 30.03.2020 à 10h36

    Je rajouterai à tous ces commentaires un excellent article que je viens de lire. Analyse sérieuse, non partisane, émise par des personnes n’ayant aucun lien ni affinités avec ce monstre de Raoult.
    OB, par pitié, relève un peu le niveau, sinon ton bateau va finir par couler.
    https://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/soin-de-la-verite-et-verite-du-soin-les-distinguer-sans-les-opposer-a-propos-de-la-chloroquine-covid19/?fbclid=IwAR0EP9NlEpG1buLTkG4NyZP-VcidsBoOebeSWwtBD5rgNlW1lY-2GXJjRmI

      +18

    Alerter
    • Anouchka // 30.03.2020 à 12h05

      Merci pour ce lien très intéressant.
      Je retiens tout particulièrement cette phrase qui va alimenter ma réflexion personnelle :
      « la médecine n’est pas une science, c’est une technique – une action méthodique sur la réalité dont l’objet est le soin – accompagnée de science et autant que possible, pilotée et conseillée scientifiquement « 

        +3

      Alerter
    • Anouchka // 30.03.2020 à 12h13

      Et également cette phrase qui fait écho au commentaire de séraphin plus haut à 11h18

      « certains semblent dire : « expérimentons en gants blancs pendant des semaines, si pendant ce temps on a dix mille morts dans d’atroces souffrances, cela ne doit pas perturber la sérénité du protocole scientifique ». « 

        +6

      Alerter
  • bekovitch // 30.03.2020 à 10h40

     » La première patiente à en avoir bénéficié était une femme de 28 ans, le 9 mars 1980. La ciclosporine fut autorisée en 1983 par la Food and Drug Administration (FDA).  » source:wikipedia.
    très jeune molécule, avec peu de recul dessus, ce qui n’est pas le cas ici.
    je sais pas si la chloroquine + association d’antibiotique marche, je suis pas médecin mais essayons de rester objectif et de comparer ce qui peut l’être, sur le même critères.

      +3

    Alerter
  • Guillaume81 // 30.03.2020 à 11h04

    Il y eut aussi la tuberculine en 1890 qui valut à l’immense Robert Koch une sévère déconvenue. A voir en ce moment un superbe documentaire sur Arte sur la rivalité entre les deux géants Pasteur et Koch.

      +1

    Alerter
    • tepavac // 30.03.2020 à 16h30

      Oui et heureusement qu’à cette époque ils n’étaient pas encadrés par nos réglementations, sinon nous en serions encore à clamcer de tuberculose.

        +3

      Alerter
  • François Marquet // 30.03.2020 à 11h16

    https://www.lequotidiendumedecin.fr/actus-medicales/medicament/chloroquine-faut-il-lutiliser-contre-le-covid-19-le-oui-mais-dun-biologiste
    La cyclosporine est évoquée à la fin de l’interview, pour l’ancien directeur de l’inserm, rien à voir avec le cas de l’hydroxychloroquine

      +3

    Alerter
    • Biologiste // 30.03.2020 à 12h16

      merci pour cet article que je vais diffuser largement ! « assurer le même niveau d’exigence malgré l’urgence d’une pandémie qui a déjà tué quelque 30 000 personnes dans le monde » « Plus les résultats seront significatifs et méthodologiquement robustes, plus le niveau de preuves sera élevé et plus on rendra service aux gens ». Voilà…

        +1

      Alerter
      • LBSSO // 30.03.2020 à 12h50

        Bonjour @Biologiste,
        merci d intervenir dans ce débat avec votre rigueur et votre expérience.Trois questions se posent et alimentent la suspicion.Pour quelles raisons scientifiques :
        – « la chloroquine » n’a été introduite que tardivement dans les essais cliniques en cours ?
        – le traitement proposé par le Pr Raoult (  » chloroquine »+antibiotique) n est pas repris dans le protocole ( d’après ce que sait le français moyen que je suis ) ?
        – donner la  » chloroquine » qu’ aux cas les plus graves dans ces essais ? Y a-t-il à votre connaissance un protocole élargi ?

        Il me semble que tant que des réponses à ces questions ne sont pas clairement apportées le débat continuera d ‘osciller entre arguments d’autorité et invectives .

          +4

        Alerter
        • Biologiste // 30.03.2020 à 14h42

          Bonjour @LBSSO vos questions sont légitimes.
          1. Quand on lit le communiqué de l’OMS concernant les essais cliniques, l’hydroxychloroquine a été rajoutée à la dernière minute dans la liste des molécules à tester en raison, je cite, de l’intérêt médiatique que cette molécule suscite acuuellement. L’unique référence scientifique citée est l’étude in vitro sur les cellules de singes.
          2. Je ne sais pas mais le fait que la combinaison des deux molécles n’ait été testée que sur 6 patients au moment où les décisions ont été prises par la WHO a sûrement joué. Cela n’exclut pas que d’autres équipes ou laboratoires pharmaceutiques réalisent des essais cliniques avec ces deux molécules à l’avenir
          3. Il faudrait chercher les protocoles des essais cliniques en cours pour savoir quels sont les critères d’admission des patients. Pour ce qui est de la directive en France, si on ne préconise pas le traitement aux cas peu graves c’est que beaucoup s’en sortent sans traitement si on se fie aux statistiques. Les exposer à un médicament qui pourrait avoir des effets secondaires néfastes est risqué (voir l’ article du Point d’aujourd’hui). Certains ont remarqué que les chiffres de guérison/décès du Covid-19 chez les patients de la 2e étude de Raoult sont comparables aux chiffres globaux même si personnellement je ne comparerais pas deux échantillons aux tailles aussi différentes.

            +2

          Alerter
          • LBSSO // 30.03.2020 à 16h48

            Merci

            https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/covid-19-demarrage-essai-clinique-discovery
            Je ne sais pas si vous connaissez cette vidéo de présentation de l’essai.Au cas où :
            quels types de malades sont inclus à 14mn20 et à 8mn25 pour la stratification de ceux-ci.

              +1

            Alerter
          • fanfan // 30.03.2020 à 19h00

            Breakthrough : Chloroquine phosphate has shown apparent efficacy in treatment of COVID-19 associated pneumonia in clinical studies », Jianjun Gao, Zhenxue Tian, Xu Yang, February 19 2020, Advanced Publication, BioScience Trends.
            PMID: 32074550 DOI: 10.5582/bst.2020.01047
            La première évaluation dans les essais cliniques de la Chloroquine, qui inclut l’analyse des résultats de plus de 100 patients, montre que la Chloroquine est supérieur au traitement contrôle. Elle permet d’éviter l’aggravation de la pneumonie, d’améliorer les résultats des examens radiologiques, elle entraîne une élimination du virus et elle diminue la durée de la maladie.
            Aucun effet secondaire n’est observé. Compte tenu de l’efficacité in vitro, les auteurs cherchaient à obtenir une concentration de 1,1 mmol/ml, soit 0,3mg/l. Une posologie de trois comprimés de Plaquenil (OH Chloroquine) 600mg/j permet d’obtenir une concentration de 1mg/l, soit 3 fois la dose nécessaire pour avoir cette concentration.
            Après analyse de ces résultats, un comité chinois incluant des experts du gouvernement, des autorités de régulations et les principaux investigateurs des essais cliniques, a conclu que la Chloroquine avait une activité clinique contre le virus. Le médicament fera partie de la prochaine version des guidelines pour la prévention, le diagnostic et le traitement des pneumonies causées par ce virus qui est publié par la Commission de Santé Publique de la République de Chine.
            https://www.jstage.jst.go.jp/article/bst/14/1/14_2020.01047/_pdf/-char/en

              +4

            Alerter
      • kiva // 30.03.2020 à 14h38

        Vous parlez de cette usine à gaz Discovery qui après 1 semaine de lancement a vu ses investigateurs venir pleurer dans Libération car ils n’arrivaient pas à constituer leur panel ?

        Et oui un essai clinique en double aveugle randomisé a d’énormes contraintes que la littérature médicale a depuis longtemps décryptée…
        3 jours pour réussir à inclure 57 sujets sur les 800 français prévus (sur 3200 européens) donc l’essai va mette mini 2 à 3 semaines pour constituer les « bras » pour chaque traitement testé. Il faut rajouter les 15 jours de durée de traitement pour chaque sujet, et c’est seulement là qu’on pourra collecter les données. Une fois cela fait il faudra plusieurs jours pour en sortir une préanalyse. En gros on aura quelque chose dans 2 mois….soit à la fin de l’épidémie dans le meilleur des cas.

        L’erreur fondamentale de OB et d’autres c’est de fantasmer UNE méthodologie unique, UNE seule démarche scientifique en médecine. La réalité c’est qu’il y a pléthore de méthodologies en essai clinique allant de l’étude randomisée à celle non randomisée. Et la plupart d’ailleurs ne respectent pas le fameux protocole randomisé en double aveugle. De toutes ces méthodologies, toute valable et utilisée, c’est le degré de biais plus ou moins important qui peut être critiqué (mais aucune étude n’est exempt de biais même la supposée plus solide). Celle qui a le moins de biais potentiel est aussi celle qui a le plus de contraintes, hors sujet si les débuts de résultats arrivent après la fin de l’épidémie…

          +13

        Alerter
        • Tonneau // 30.03.2020 à 14h57

          Excellent commentaire, peut-être le plus éclairant de tout le site (les commentaires du mal-nommé Gloubiboulga sont excellents eux aussi) sur les aspects scientifiques de la controverse. On devrait le faire lire aux ânes bâtés (de France Culture, par exemple) qui dissertent sur « la » méthode scientifique ou « la Science » avec un grand S. Combien savent-ils que la recherche biomédicale « scientifique » actuelle a un palmarès lamentable en termes de réplicabilité? Et au fait, comme je l’ai fait remarquer plus haut, l’essai « Discovery » (tout un programme!) ne sera apparemment même pas effectué en double aveugle!

            +8

          Alerter
    • Berrio // 30.03.2020 à 12h19

      @ Rots
      Donc on écarte du test le traitement proposé par le Dr Raoult en testant l’hydroxychloroquine seule et pour des cas pour lesquels elle n’est pas adaptée, dixit Raoult

        +8

      Alerter
      • Rots // 30.03.2020 à 13h02

        Alors disons que Discovery essaie de trouver des solutions pour les patients gravement atteints, ce qui en l’occurrence nous intéresse en premier lieu vu que :

        – le virus s’est largement répandu, on a perdu cette bataille…
        – nous n’avons pas de tests en nb suffisant
        – nous n’avons pas de moyen de protection en nombre suffisant
        – nous ne pouvons pas mettre toute la population sous chloroquine +/- azithro puisque de l’aveu même de Raoult, il ne sait pas si c’est utile

          +1

        Alerter
        • Berrio // 30.03.2020 à 15h45

          Très bonne idée, laissons galoper le virus, ne tentons pas de protéger les hommes : ce qu’il nous faut ce sont des malades à pathologies lourdes aux soins aléatoires mais coûteux, donc juteux.
          CQFD de Discovery

            +4

          Alerter
          • Rots // 30.03.2020 à 16h10

            Je vous rappelle que c’est parce qu’on a écouté des experts comme Raoult qu’on se retrouve avec une pandémie hors de tout contrôle et notamment un conseil scientifique désigné le 11/03/2020 qui a permis la tenue des élections municipales le 15/03/2020, conseil dont Raoult faisait partie.

            Et donc oui, il faut trouver des traitements efficaces pour les malades en réa.

              +1

            Alerter
            • Berrio // 30.03.2020 à 16h32

              C’est bien ça, Discovery s’intéresse aux cas lourds dont Raoult dit qu’ils ne sont pas de sa compétence !
              Il préférait éviter qu’on en arrive à beaucoup de cas lourds, les labos les espèrent !

                +7

              Alerter
    • Françoise // 30.03.2020 à 12h35

      Sauf que, dans l’étude en question, Discovery (un nom qui fait rêver) l n’y a pas l’association des deux molécules prescrites à Marseille.

        +5

      Alerter
  • Francois85350 // 30.03.2020 à 11h32

    Olivier,
    Idée de prochain article:
    « 1355: Quand l’ail était recommandé contre la peste noire… »
    C’est un peu triste…fait 3 grandes respirations….
    François

      +12

    Alerter
  • Françoise // 30.03.2020 à 11h33

    Et si on se dirigeait vers un véritable scandale d’Etat ? Le liberté de prescrire étant bafouée… A quand un billet d’OB sur les conflits d’intérêt et le poids de l’industrie pharmaceutique en France ? Je n’en ai pas vu passer…
    https://www.caducee.net/actualite-medicale/14824/encadrement-des-prescriptions-du-traitement-a-la-chloroquine-du-pr-raoult-un-scandale-d-etat.html

      +9

    Alerter
    • Danielle // 30.03.2020 à 12h31

      C’est bien vrai, Françoise, et il y a d’autres problèmes sociétaux qui sont joyeusement planqués derrière le coronavirus et la débile polémique franchouillarde.

        +6

      Alerter
    • Armiansk // 30.03.2020 à 18h47

      «Pour l’instant, les cas graves sont ceux qui ne sont ni détectés, ni traités et qui arrivent avec une insuffisance respiratoire très grave. Ils vont directement en réanimation et ils vont mourir là-bas.» (Pr Raoult)
      Merci d’avoir fait remonter cette source. On comprend mieux le compteur de décès.

        +4

      Alerter
  • François Marquet // 30.03.2020 à 11h44

    Petite info et humour (très) noir
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-selon-le-directeur-de-novartis-l-hydroxychloroquine-est-le-plus-grand-espoir-6794669
    Le salut viendra peut-être des labos pharmaceutiques, le covid 19 tuant surtout les seniors qui sont leurs meilleurs clients. Ils vont essayer de les garder en vie, même s’il faut mettre en avant un générique!

      +4

    Alerter
  • Alexis Milant // 30.03.2020 à 11h46

    S’il s’avère que cette crise est le résultat d’une hystérie collective mondiale, vous pourrez alors, monsieur Berruyer, vous servir de vos propres publications pour en analyser les causes et conséquences.
    Que vous ayez raison ou non, de surpris à amusé, je suis aujourd’hui très agacé par votre comportement.
    Ce genre de publication nous en dis plus sur votre psychologie que sur le sujet même de l’article.

    Alexis Milant un lecteur des crises depuis plus de 7 ans.

    https://www.youtube.com/watch?v=7nAT4NW3iCI Une nouvelle pièce au dossier de l’accusation ?

      +13

    Alerter
    • FLYING BLUE // 30.03.2020 à 15h57

      Je partage à la fois votre ancienneté sur le site… et votre profond agacement…

      J’ai visionné OB sur une chaîne d’info il y a qqs semaines… (j’ai oublié laquelle) et le ton affolé dont il avait usé , surtout la teciture inhabituelle, .. ne m’avait dit rien de bon… du moins rien de bon pour analyser de façon froide et posée…. ce qui est d’habitude sa marque de fabrique… ;(

        +7

      Alerter
  • Fathi06 // 30.03.2020 à 12h03

    Comparaison n’est pas raison.
    Ce qui est dommage c’est de ne parler que du traitement qui souffre de méthode scientifique.
    Mais vous oubliez la démarche de dépistage systématique (comme pour le VIH sic).
    Le confinement et le soin aux patients.
    Voilà la démarche que propose Raoult et ses équipes.
    Mais le gouvernement n’ayant rien anticipé.
    Pas de test
    Pas de masques
    Pas traitement médical même compasionnel.
    Du coup il réfute cette démarche globale faute de préparation.
    Le changement aura lieu dans deux semaines.
    Lorsque les masques seront livrés de chine.
    Les réactifs nécessaires livrés…
    On pourra à ce moment là dire que les études européennes ont prouvé que l’hydroxychloroquine et Azithromycine sont effectivement efficace..
    Car ils seront disponibles.
    Aujourd’hui le scandale est la.
    L’absence de matériels et d’équipements qui sont nécessaires.

      +12

    Alerter
  • Denis // 30.03.2020 à 12h11

    On s’enfonce!

    Pour les personnes qui veulent un autre point de vue:
    https://youtu.be/TxuBFyqCaOk
    On comprend mieux après visionnage.
    Bon confinement! 🙂

      +3

    Alerter
    • Goubliboulga // 30.03.2020 à 19h27

      Cet exposé éclaire la situation actuelle dans les pays occidentaux, mais aussi l’avenir.

        +1

      Alerter
  • Lusituationniste // 30.03.2020 à 12h31

    Question à OB à partir du site https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/03/28/comment-didier-raoult-est-devenu-la-nouvelle-egerie-des-complotistes_6034761_4408996.html : « Dans son analyse du texte pour le site Conspiracy Watch, l’historienne Valérie Igounet explique que le député européen RN « use ici d’une rhétorique conspirationniste bien connue consistant à souligner des coïncidences prétendument troublantes ». Et omet de mentionner les réserves scientifiques sur le protocole utilisé par le docteur Raoult, ainsi que certains faits avérés, notamment que le classement de la chloroquine en substance vénéneuse n’a rien à voir avec la pandémie – la décision datait d’il y a plus d’un an. L’ancien député prend, en revanche, le soin de préciser que l’ex-époux de l’ancienne ministre de la santé, Agnès Buzyn, est l’un des fils de Simone Veil. »
    Quant a été prise cette décision de classer la chloroquine comme vénéneuse ? A-t-on des éléments sur cette prise de décision et du pourquoi de cette décision ?

      +3

    Alerter
    • anvier // 30.03.2020 à 12h39

      Lé décision a été prise le 13 janvier. Elle était dans l’air depuis le mois de novembre ou décembre si je me souviens bien.

        +0

      Alerter
  • Danielle // 30.03.2020 à 12h34

    Et puis vous pouvez aller faire un tour sur « trouble fait » sur youtube, c’est mesuré et plutôt bien documenté pour les non professionnels de la santé et en plus, des passages avec de l’humour (noir)

      +4

    Alerter
  • bili // 30.03.2020 à 12h37

    Article intéressant, pour le visionnage du soir 3 de 1985 , j ai noté l expression « marée jaune  » qui aujourd’hui passerai mal lol

      +2

    Alerter
  • Lusituationniste // 30.03.2020 à 13h00

    https://www.la-croix.com/Monde/Materiel-medecins-desinformation-soft-power-russe-temps-coronavirus-2020-03-25-1301086058 :
    « Mi-mars, l’UE a dit voir une «campagne de désinformation» sur le Covid-19, dont la source est «soit en Russie, soit peut être imputée à des entités identifiées comme pro-Kremlin». Un mois plus tôt, des responsables américains avaient dit à l’AFP avoir identifié des milliers de comptes liés à la Russie sur Twitter, Facebook et Instagram, agissant de la même manière. Chaque fois, Moscou a dénoncé des accusations «fausses», «gratuites», «infondées». »
    Les méchants trolls russes à l’oeuvre : https://www.01net.com/actualites/coronavirus-une-campagne-de-desinformation-russe-agiterait-le-web-1882272.html Un article à mourir de rire…Je crois que la Russie ou les trolls russes n’ont pas besoin de désinformer sur l’action de l’UE. Elle est assez grande pour se tirer une balle dans le pied toute seule !

      +9

    Alerter
    • Goubliboulga // 30.03.2020 à 19h20

      Ce sont donc bien les trolls russes qui ont seriné à l’oreille de nos gouvernants qu’il s’agissait juste d’une petite grippounette sans aucun danger. On tient enfin l’explication de leur passivité, voire de leurs incitations à la prise de risque, comme la sortie au théâtre du 7 mars ou le vote du 15 mars.

        +3

      Alerter
  • Jean-Michel // 30.03.2020 à 14h04

    Le professeur Raoult n’est pas le seul à souligner l’efficacité de la chloroquine. Le professeur Coréen Kim Woo-joo (https://www.youtube.com/watch?v=gAk7aX5hksU), l’un des experts impliqués dans la lutte contre le Covid-19, ou encore le professeur Zhong Nanshan (Chine) (http://french.china.org.cn/foreign/txt/2020-03/13/content_75810310.htm,, chef du groupe d’experts de haut niveau de la Commission nationale de la santé et membre de l’Académie chinoise d’ingénierie, abondent dans le même sens via les études effectuées dans leur pays (deux pays qui maîtrisent la crise). Mais bien sûr pour beaucoup de gens, ce ne sont « que » des experts asiatiques (parce que cette forme de racisme est bien présente aussi). Et cela vaut la peine aussi de visionner l’interview du professeur Eric Chabrière (https://www.youtube.com/watch?v=sU7q-yNiJYg), l’un des collaborateurs du Professeur Raoult. Il remet les choses à leur place, de manière claire, brillante, explique en détail en quoi consiste le traitement préconisé par le professeur Raoult et démonte tous les clichés et les hallucinants mensonges répandus à propos de l’utilisation de la chloroquine.

      +4

    Alerter
  • Denis // 30.03.2020 à 14h11

    Pour décompresser, puisque nous sommes désormais sur un site
    comique:
    https://youtu.be/7ceFOzXwFiU

    Souriez! C’est bon pour la santé. 🙂

      +8

    Alerter
  • gege // 30.03.2020 à 14h16

    je n’ai pas lu le commentaire car je sens très fortement qu’il fait un amalgame : berruyer ne fait pas confiance à raoult ,je lui ai envoyé un lien de radio quebec qui parle d’une autre manière de voir les choses .
    je vais voir s’il parle de l’anti thèse …………

      +0

    Alerter
  • FLYING BLUE // 30.03.2020 à 16h04

    LA DERNIÈRE TROUVAILLE: « des cas de déficience cardiaque » nous explique « le point » avec moults renforts Kohn Benditesques….

    bizarre que malgré le milliard de bien portants l’ayant utilisé depuis 70 ans dans le monde … et SANS ordonnance, n’ont pas permi de révéler cela… !?

    Si ça se trouve, même taux de soucis cardiaque chez ceux n’en ayant pas pris… et à ce compte là, s’i on applique à la lettre les recommandations stupéfiantes du gvt (i.e. ne donner chloroquine qu’à ceux en réanimation…à l’encontre des préconisations de Raoult car plus de charge virale) on va finir par conclure que ‘c’est un MÉDICAMENT 100% MORTEL’…

    En même temps, dans un pays où ‘100% des gagnants ont joué au loto’,… plus rien ne m’étonne…
    ça sent l’enfumage et une enquête sera nécessaire…

      +5

    Alerter
  • Bruno // 30.03.2020 à 17h20

    Dr. Vladimir Zelenko has now treated 699 coronavirus patients with 100% success using Hydroxychloroquine Sulfate, Zinc and Z-Pak

    le lien ne passe pas sur ce site c’est publié par techstartups

      +2

    Alerter
  • anvier // 30.03.2020 à 19h18

    Les ravages de la connerie académicarde française et de sa zététique à géométrie variable dénoncés dans cette vidéo mise en ligne le 23 mars.
    https://www.youtube.com/watch?v=SgxGQ7-3u-I&fbclid=IwAR0dAk07Whtu97iunr8q9K4f433D4oH65gTGlFEFLe0PVs1oZdwLHUWE37s

      +1

    Alerter
    • Armiansk // 31.03.2020 à 14h44

      Il est peu probable que vous arriviez à convaincre vos contempteurs en produisant une vidéo d’Idriss Aberkane, dont l’étoile a pâli depuis les mensonges de son CV.
      Il sera plus efficace de faire vôtres les arguments que vous lui trouvez pertinents et les étayer vous-mêmes. Voulez-vous les exposez ici ?

        +1

      Alerter
  • Clode // 31.03.2020 à 00h47

    Comparaison n’est pas raison …mais quand il s’agit d’argent ?
    Quelle que soit le problème, il est toujours intéressant de suivre les flux financiers

    L’arrêté paru au JO autorise l’association de l’Hydroxychloroquine associé à 2 anti VIH : le Lopinavir et le Retronavir.
    Lopinavir : 185 € la boite
    Ritonavir : 47 € la boite
    PROTOCOLE = 200€

    Préconisation IHU Marseille
    Plaquenil : 5 €
    Azytromycine : 7 €
    PROTOCOLE = 12 €
    A prendre au début de l’infection

      +2

    Alerter
  • Clode // 31.03.2020 à 00h50

    Comparaison n’est pas raison mais lorsqu’il s’agit d’argent?
    Il est toujours très interessant de suivre les flux financiers :
    L’arrêté paru au JO autorise l’association de l’Hydroxychloroquine associé à 2 anti VIH : le Lopinavir et le Retronavir.
    Lopinavir : 185 € la boite
    Ritonavir : 47 € la boite
    PROTOCOLE = 200€

    Préconisation IHU Marseille
    Plaquenil : 5 €
    Azytromycine : 7 €
    PROTOCOLE = 12 €
    (A prendre au début de l’infection)

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications