Les Crises Les Crises
10.mai.202010.5.2020 // Les Crises

Covid-19 : Oui, la lenteur de l’État français a tué

Merci 959
J'envoie

Source : Le Média, YouTube

« Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement ». C’est ainsi que s’exprimait Edouard Philippe, samedi 28 mars, dans une allocution télévisée. Cependant, une analyse comparative des réactions de dizaines de pays face à la pandémie permet d’établir que le gouvernement français fait partie de ceux ayant agi au stade le plus avancé de l’épidémie, et demeure en retard en terme de politique de tests.

Données et simulations à l’appui, Le Média montre comment le gouvernement a tardé à mettre en place le confinement, et que des milliers de victimes seraient encore en vie si des mesures plus précoces avaient été prises.

Source : Le Média, YouTube

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Perret // 10.05.2020 à 08h41

Comptez sur le gouvernement pour fabriquer une seconde vague, au moins dans les médias. Elle est nécessaire pour maintenir les privations de liberté.
L’épidémie se termine mais elle ne se terminera pas.
N’est-il pas savoureux que les masques, « inutiles voire dangereux » quand l’épidémie était à son sommet deviennent « nécessaires voire obligatoires » lorsque l’épidémie s’en va ?

54 réactions et commentaires

  • 5cent // 10.05.2020 à 07h35

    Prudent il a dit qu’il ne laisserait personne le dire, pas qu’il n’y a pas eu de retard.

      +18

    Alerter
    • Claude MAURIER // 10.05.2020 à 08h46

      Oui et la différence d’expression est subtile

        +6

      Alerter
      • Fritz // 10.05.2020 à 08h57

        Avec le ton martial en plus : « Je ne laisserai personne dire, garde à vous, screu gneu gneu ».
        Ben si, Edouard. Je le dis : « les décisions de confinement ont été prises trop tard en France », et je ne m’appelle pas Personne. Je ne suis pas Ulysse.

          +9

        Alerter
        • Jean-Pierre Georges-Pichot // 10.05.2020 à 10h07

          Pas d’accord avec cet angle chronométrique simpliste. Il faut faire une analyse plus fine du mal-fonctionnement des mesures prises par ce pouvoir. Une politique essentiellement mal pensée. Des erreurs de rythme, certes, mais surtout d’étendue et de nature. Regardez la dynamique d’expansion du virus : c’est celle du trafic aérien. Or, on ferme les bistrots en Auvergne et pas les aéroports. Les plages mais pas le métro. Etc… Nous sommes devant un gouvernement qui fait face à une réalité : concept qui lui échappe, car la politique moderne est purement langagière et n’opère que sur des objets virtuels : la monnaie et l’opinion, les deux pseudo-réalités de la société démocratique et économico-centrée.

            +28

          Alerter
  • Ronron // 10.05.2020 à 07h54

    Il préfère distribuer des bâillons plutôt que des masques.
    Dans une certaine mesure, un bâillon bloque aussi les postillons.

    Cependant, même avec ce choix, va-t-il en commander suffisamment?
    Enfin, si un seul bâillon est produit, il pourra toujours le donner à Sibeth.
    , ce sera toujours un progrès… 😉

      +24

    Alerter
  • Vic29 // 10.05.2020 à 07h56

    Bonjour

    Beaucoup d’incertitudes et d’hypothèses dans ce reportage , le média ne démontre absolument rien. Quand à la deuxième vague aucune preuves qu’elle arrive.
    Le confinement n’etait pas la solution, sauf pour les malades .
    Par contre il est vrai que ce gouvernement fantoche à du sang sur les mains et que malheureusement grâce à l’immunité ils vont s’en sortir blanc comme neige

      +12

    Alerter
    • Alligator427 // 10.05.2020 à 09h29

      « Le confinement n’etait pas la solution, sauf pour les malades . »

      La solution à quoi exactement ? Pour empêcher l’épidémie de se propager ?

      Ben si, et en absence de masques, de tests et de mise à l’isolement des séropositifs il n’y avait pas d’autres solutions. Vous pouvez être sûr c’est que Macron & Co n’ont pas perdu 10% de PIB et renoncé à leur réforme des retraites, à la privatisation d’ADP etc. juste parce qu’ils manquaient d’esprit d’à-propos pour lutter contre la pandémie.

      C’est juste qu’il n’y avait pas d’autres solutions :
      • pour freiner la pandémie
      • et ainsi ne pas faire exploser les Urgences

        +7

      Alerter
      • vic29 // 10.05.2020 à 12h21

        beaucoup de scientifiques , médecins et philosophes , pensent que le confinement est une décision moyenageuse , il peut même s’avérer plus dangereux ( dépression, désocialisation , perte de l’économie pour les travailleurs précaires ) évidemment si vous avez une maison à la campagne une famille unie, il fait beau ,le confinement revient à des vacances .visiblement certains confinés ne veulent même plus sortir le 11 ils sont bien comme des oiseaux en cage qui vont bientôt se faire plumer . pour les plus démunis c’est différent , mais bon on ne va pas s’emmerder avec les pauvres! et je persiste, la solution :
        1) test
        2) écarté le malade
        3) laisser vivre les citoyens en personnes responsables,
        des pays l’on fait et avec moins de mort que chez nous
        ps : tous les ans les hôpitaux à la même saison sont de toute manière saturés , ou sont passé les lits ?

          +7

        Alerter
      • Alligator427 // 10.05.2020 à 18h54

        Moi : « en absence de masques, de tests et de mise à l’isolement des séropositifs il n’y avait pas d’autres solutions. »
        Vous : « tests + écarter les malades »

        On dit la même chose et on n’a rien inventé puisque c’est l’OMS qui le répète depuis février.

          +2

        Alerter
  • sergeat // 10.05.2020 à 08h21

    Ce gouvernement me fait malheureusement penser à un mélange de stalinisme et d’hitlérisme dans son action sur le covid 19 avec leur Lyssenko défendant les « big-pharma(:gilead….) contre une bi-thérapie simple,suivi des procureurs Vichinsky médiatiques (médecins de salons sur BFM,LCI,….) et amplifié par la porte parole macroniste Sibeth Goebbels..
    D’ailleurs ce décalage avec la réalité continue avec la réécriture de l’histoire de la deuxième guerre mondiale.

      +25

    Alerter
    • Barachin // 10.05.2020 à 09h33

      Humm … joli combo complotisme bigpharma + révisionnisme.

      Bravo, une pensée solidement étayée par des faits qui vous vaut les félicitations du jury.

        +2

      Alerter
    • Jean-Pierre Georges-Pichot // 10.05.2020 à 10h13

      Vous ne pouvez pas comparer Sibeth avec Goebbels. Goebbels était une pointure ! Sibeth est rigolote, mais elle n’est rien du tout. Elle va disparaître sans laisser de trace. Dans un premier temps, on la regrettera, puis on l’oubliera. Alors que l’on édite encore le journal de Goebbels, sur lequel les historiens se penchent avec passion. Madame Goebbels est encore plus remarquable, avec sa fin à la Médée. Je ne vois pas Sibeth faire ou dire quoi que ce soit de mémorable.

        +12

      Alerter
      • Narm // 10.05.2020 à 11h29

        on l’aura toujours en mémoire avec ses conneries (pas drôles finalement) de « je ne sais pas mettre de masque »

        et comme j’ai réentendu, quand on passera au stade 3 ça sera plus cool…..

        c’est ce qu’elle a sur la conscience qu’elle portera. Elle ne s’est peut être pas encore rendu compte mais c’est elle qui a été l’Arme.

          +5

        Alerter
    • ouvrierpcf // 10.05.2020 à 20h52

      un mélange de stalinisme et d’ hitlérisme au lendemain du 8 mai ?il nous faut reviser les cours REICHTAG 1933 la bataille de Stalingrad 1943 les espèces d’enfoirés libertaires nous font leur morale à 2 balles

        +2

      Alerter
  • Perret // 10.05.2020 à 08h41

    Comptez sur le gouvernement pour fabriquer une seconde vague, au moins dans les médias. Elle est nécessaire pour maintenir les privations de liberté.
    L’épidémie se termine mais elle ne se terminera pas.
    N’est-il pas savoureux que les masques, « inutiles voire dangereux » quand l’épidémie était à son sommet deviennent « nécessaires voire obligatoires » lorsque l’épidémie s’en va ?

      +35

    Alerter
    • Claude MAURIER // 10.05.2020 à 08h48

      Oui, deuxième temps : mini vaguelettes locales montées en épingle telles des étendards. Cela a déjà commencé.

        +11

      Alerter
      • Fritz // 10.05.2020 à 08h59

        Ça s’appelle : le gouvernement par la trouille. Gardons notre calme, déjouons leur manœuvre.

          +13

        Alerter
    • Véro // 10.05.2020 à 09h22

      Obligatoires dans les transports en commun sous peine d’amende !
      Le grand écart est presque parfait (en principe se masquer le visage est sanctionnable, sauf pour raison de sante mais il faut pouvoir le justifier).

        +8

      Alerter
      • Narm // 10.05.2020 à 11h33

        ça ça me fait marer

        c’est le pied de nez

        sortez masqué

          +3

        Alerter
    • EugenieGrandet // 10.05.2020 à 22h57

      Les français qui ne respectent pas les gestes barrière (50.% à vue de nez) vont s’en charger tout seul. Le gouvernement n’a pas besoin de fabriquer quoi que ce soit.

      La deuxième vague va se venir toute seule (réunion de plus de 10 personnes, pas de port de masque, hygiène approximative pour ne pas dire bise et serrage de mains ni distance entre personnes.)

        +1

      Alerter
  • J // 10.05.2020 à 09h14

    Rien que le maintien du premier tour des municipales à la veille du confinement (et pour rien puisque le second tour est reporté), ça va être dur à justifier.

      +9

    Alerter
  • catherine // 10.05.2020 à 09h36

    Dans les avis du conseil scientifique du 12, 14 et 16 mars, rien n’apparaît en terme de préconisation d’une stratégie médicale.

    En réalité c’est qu’il n’y avait aucun traitement normé à disposition autre que des traitements symptomatiques type paracétamol, chaque soignant étant livré à lui-même, la réa étant la norme lorsque les choses tournaient mal.

    Interdire d’ aller chez son médecin et faire faire le diagnostic au téléphone par des médecins du 15 ( à mon avis ce fut une grave erreur de couper les patients de leur médecin habituel) dans une ambiance déjà devenue paniquante, a foutu un bazar monstre.

    Pendant ce temps là Raoult donnait déjà le résultat de ses premières observations après avoir effectué des milliers de PCR. Seul l’IHU méditerranée pouvait le faire, structure que Raoult des années avant avait souhaité voir multipliée par sept en France.

    Et les conclusions était : »diagnostiquons, isolons, traitons « .
    Conclusions scandaleuses…

      +31

    Alerter
    • Narm // 10.05.2020 à 11h37

      ouai,
      bazar organisé

      ma mère agé a vomi
      elle avait 38 de fièvre, l’ambulancier a écrit « suspiscion covid » ( ils ont une prime ? )
      finalement, on se demande s’ils vont la soigner

        +3

      Alerter
    • Alligator427 // 10.05.2020 à 21h08

      « diagnostiquons, isolons, traitons »‘
      Sauvons le soldat Raoult ! Oublions toutes les c… qu’il a pu raconté et qu’il raconte encore…
      … euh sauf que ce sont les recommandations de l’OMS depuis février, puis de certains parlementaires d’opposition (https://www.youtube.com/watch?v=eC9bY0EhIbg)

      Le professeur Tournesol de Marseille s’est probablement mis dans une m… noire en déclarant il y a trois mois : « Coronavirus fin de partie ». Il pensait avoir un traitement efficace mais avec le temps il s’avère qu’avec ou sans traitement à la Chloroquine, le taux de guérison est inchangé à 80%.

      Mais visiblement il insiste, et je crains qu’on ai affaire au même genre de personnes que nos Macron & Philippe, des gens incapables de reconnaître leurs erreurs.

        +3

      Alerter
  • Barachin // 10.05.2020 à 09h37

    « N’est-il pas savoureux »

    La même « saveur » est à prévoir dans les prochains mois : vous serez susceptible d’avoir une amende ou vous ne pourrez pas accéder à certains lieux si vous ne vous êtes pas fait testé.

    Oui, oui, comme pour les masques : ce qui est inutile aujourd’hui sera obligatoire et punissable demain. En revanche le mensonge et l’irresponsabilité bénéficient toujours de l’impunité médiatique et judiciaire.

      +18

    Alerter
  • Jean-Pierre Georges-Pichot // 10.05.2020 à 10h29

    Effet boomerang : certains trouvent admirable de judiciariser le commandement pour ses erreurs, certes grossières. C’est qu’ils n’ont pas compris que c’était par la même logique que l’on justifie la répression des infractions commises à l’encontre des mesures prises par le commandement. Si vous vous promenez dans les bois à Lamalou-les-Bains, vous êtes coupable d’homicide par imprudence sur les malades à Roubaix : ça vous excite ? Alors en voiture pour un petit tour dans le Kafka-parc, puisque nous avons fait le tour de la maison Ubu.

      +6

    Alerter
    • Barachin // 10.05.2020 à 11h31

      « certains trouvent admirable de judiciariser le commandement »

      Ce n’est pas « admirable » (jugement de valeur) mais la norme dans une République.

      Faut peut-être revenir aux principes fondamentaux pour éviter les confusions.

      • les responsables politiques sont nos représentants
      • s’ils font des erreurs, c’est notre faute collective (de les avoir mis à cette place) et on ne doit pas recommencer (c’est à dire on doit les éjecter à l’élection suivante)
      • si c’est plus grave, s’ils commettent des crimes ou délits (ici c’est le cas, mensonges répétés, mise en danger des personnes âgées, du personnel soignant, …), cela relève de la responsabilité pénale

      Et il est hors de question que ces représentants se défaussent
      • sur l’administration qui globalement n’a fait qu’appliquer leurs ordres
      • ou sur leur légitimité électorale

      La Justice doit passer, précisément pour déterminer quelles ont été les décisions ou non décisions coupables.

      Si la Justice ne s’en mêle pas nos « représentants » se sentiront légitimes pour continuer à nous voler nos vies, nos salaires et nos congés. Il faut les arrêter, les enfermer et les empêcher de nuire à nouveau.

        +7

      Alerter
      • LibEgaFra // 10.05.2020 à 11h43

         » les responsables politiques sont nos représentants »

        En aucune façon. La seule façon de représenter le peuple est d’avoir des élections à la proportionnelle: Allemagne, Suisse, etc. Quand moins d’un quart des votants envoie plus de 50% de députés au parlement, c’est une dictature de la minorité et nous savons qui cette dictature représente. Le système est pourri et encore plus depuis la décision de Jospin.

          +14

        Alerter
      • Barachin // 10.05.2020 à 13h18

        « En aucune façon. »

        Ben si. Cela s’appelle la démocratie représentative. Le mode de scrutin peut améliorer la représentativité mais cela ne change pas le principe en lui-même.

        Maintenant vous pouvez évidemment utiliser ce forum pour exprimer votre opinion politique mais merci de ne pas brouiller les registres entre principe et opinion.

          +1

        Alerter
        • Wakizashi // 10.05.2020 à 14h28

          La démocratie représentative est un oxymore.

            +4

          Alerter
        • Alligator427 // 10.05.2020 à 19h01

          ‘La démocratie représentative est un oxymore. »

          Non, c’est une forme particulière d’organisation de la démocratie qui consiste à se choisir des représentants et qui est bien pratique pour les grandes communautés humaines où la démocratie directe n’est pas possible pour d’évidentes raisons pratiques.

          C’est l’absence de contrôle sur ses représentants qui produit des démocraties représentatives défaillantes.

          Si vous êtes adepte de Chouard, voyez ce qu’il en dit lui-même : pas d’opposition de principe à la représentation:
          • le mode de désignation privilégié pour la meilleure représentativité est le tirage au sort
          • et le contrôle se fait en amont (constitution citoyenne) et en aval (ric)

            +3

          Alerter
          • Logique // 10.05.2020 à 19h29

            « Non, c’est une forme particulière d’organisation de la démocratie qui consiste à se choisir des représentants »

            Plus de 75% du peuple français n’est représenté que par beaucoup moins que 50% des députés qui n’ont AUCUN pouvoir (cf. 49.3). Ce n’est pas une représentation du peuple français, mais seulement d’une minorité qui détient tous les pouvoirs sans séparation des pouvoirs. Le parlement fonctionne comme une chambre d’enregistrement, il n’élabore pas les lois, il avalise les yeux fermés ce qui est imposé par le gouvernement et en fait de gouvernement par un seul homme au mépris de la constitution.

            Je vous propose d’aller prendre des leçons de démocratie en Suisse.

            « les grandes communautés humaines où la démocratie directe n’est pas possible pour d’évidentes raisons pratiques. »

            Ce n’est pas possible uniquement pour les empires et les tyrannies. Il faudrait une révolution pour que la France se transforme en Etat fédéral comme l’Allemagne ou la Suisse. Les préfets représentent un pouvoir inadmissible face aux démocraties locales. Les maires, les conseils départementaux et régionaux sont élus, pas les préfets. Cherchez l’erreur.

              +4

            Alerter
          • Alligator427 // 10.05.2020 à 20h08

            La qualité de la représentativité ne change pas le principe d’être représenté.

            La modification du Code électoral pourrait assez facilement améliorer la situation : reconnaissance pleine et entière du vote blanc, avec éviction des candidats en cas d’abstention majoritaire, et bien sûr possibilité de référendum révocatoire sur chaque mandat.

            Ce n’est pas le principe de la représentativité qui est en cause, c’est sa mise en pratique. Donc ne pas jeter l’enfant avec l’eau du bain : la démocratie représentative n’a pas à l’échelle d’une nation de plusieurs dizaines millions de citoyens de solution de remplacement.

            « Je vous propose d’aller prendre des leçons de démocratie en Suisse. »
            Mouais… ce n’est pas du tout la même échelle et on est très loin de la « perfection ». Une vidéo assez simple sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=GyoW77ZervA

              +2

            Alerter
          • Wakizashi // 11.05.2020 à 09h57

            « la démocratie directe n’est pas possible pour d’évidentes raisons pratiques. »

            Pas si évidentes que ça. Oui j’apprécie le travail de Chouard, et il est vrai que le tirage au sort est une forme de représentation. Mais on ne peut pas assimiler élection et tirage au sort sous la bannière « démocratie représentative », pour la simple raison que les élections ne sont pas démocratiques. C’était le sens de ma réponse à Barachin, qui parlait de nos responsables politiques, lesquels sont élus.

            D’autre part, quand on parle de démocratie directe, on évoque aussi le fait que le peuple vote lui-même ses propres lois (le tirage au sort concerne principalement l’exécutif, les chambres de contrôle et la l’assemblée constituante). Or dans un monde doté d’internet, c’est parfaitement imaginable grâce à un Parlement virtuel. Et puis la démocratie commence par le local, où 90% des décisions concernant les gens sont prises, et où le problème du grand nombre ne se pose pas.

            Bien-sûr ça ne se fait pas en un claquement de doigts, ça suppose une éducation populaire de fond pour des votes éclairés, donc des médias indépendants, etc. etc., mais c’est ça que l’on nomme « démocratie directe ». Libre à quiconque de ne pas en vouloir, mais se contenter de dire que ce n’est pas possible est faux.

            Après, je doute fort de voir ça de notre vivant… et je doute que des institutions, aussi bonnes soient-elles, aient le pouvoir de palier le niveau bas de la conscience collective humaine. Or c’est bien le problème de fond : si tu veux changer le monde, change-toi toi-même.

              +1

            Alerter
    • anatole27 // 10.05.2020 à 13h21

      Quoique qu’il y aurait beaucoup à dire sur Lamalou-les-Bains …

      http://www.linternaute.com/actualite/delinquance/lamalou-les-bains/ville-34126/autre-crime

        +1

      Alerter
  • Narm // 10.05.2020 à 11h14

    « Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement »
    ah si le corona pouvait plutôt s’attaquer aux connards (Co

    Le confinement a beaucoup freiné la diffusion mais ça n’est pas ça le problème.

    Les manquements sont la désinformation et la manipulation. Le monde entier le sait.
    Au premier rang la menteuse porte parole du gouverne-ment.

    La non commande de stock et la DIFFUSION de masque , 19 médecins de terrains décédé directement et d’autres à l’hôpital
    ça s’appelle crime contre l’humanité dans les ehpads laissées à l’abandon sciemment

      +10

    Alerter
  • LibEgaFra // 10.05.2020 à 11h36

    « Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision s’agissant du confinement ».

    Ah oui? Et bien, moi je le dis. Maintenant il va faire quoi? Me répondre? M’embastiller? Me prouver le contraire, ce qui est impossible? Selon la constitution, c’est le premier ministre et son gouvernement qui décide de la politique de la nation. Or lui, il n’a pas eu son mot à dire, seul le monarque a décidé. Autant pour le « collaborateur ».

      +6

    Alerter
  • Arcousan09 // 10.05.2020 à 12h22

    Il est génial cet état français
    Après avoir maltraité les personnes âgées en les enfermant dans leur QHS des EHPAD …. les faire mourir du syndrome de glissement au prétexte fallacieux de les  » protéger »
    Après maltraiter les plus jeunes en leur imposant des comportements aux antipodes de leur comportement naturel toujours au prétexte fallacieux de les « protéger »
    Après nous interdire toute relation humaine de cordialité de convivialité toujours pour nous « protéger »
    Voilà un excellent exemple donné par notre ministre de l’intérieur
    Faites ce que je dis pas ce que je fais …..

    https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/visite-usine-masques-annoeullin-christophe-castaner-oublie-gestes-barrieres-1825816.html

      +7

    Alerter
  • Bientôt 78 ans // 10.05.2020 à 12h25

    Lenteur?

    Bien au contraire. Débâcle et effondrement furent immédiats,

    Désormais nous savons: lorsque ce régime agit, c’est qu’il est assurément trop tard! Il ne reste plus alors qu’à détourner savamment l’attention du désastre. On cache tout et on regarde partout ailleurs. Cela console, semble-t-il…

      +4

    Alerter
  • anatole27 // 10.05.2020 à 13h44

    On ne peut pas tout mettre sur le dos du gouvernement,
    Didier Raoult et l’IHU Marseille ont contribué à cette indolence face au virus
    Que disait il le 9 Mars

    https://www.youtube.com/watch?v=pb8Q1yr2cjo

    00:58 Raoult
    moi je ne fais pas de prédiction parce que c’est pas ma nature , il y a des gens pour ça mais
    globalement la chance qu’il y ait une augmentation visible au niveau du monde
    au niveau de la france de la mortalité liées aux infections respiratoires
    incluant ce coronavirus est proche de zéro

    02:59 Yanis Roussel
    et ce que l’on constate c’est que dans les pays développés la mortalité de du coronavirus chinois n’est pas particulièrement différente de la mortalité des coronavirus qui circule habituellement et qui sont très répandus en europe

    03:10 Raoult
    et dans la réflexion collective qui est en train de se mener
    nous laisse tous pensé quand les gens veulent bien prendre un peu de recul que
    la mortalité va probablement être du même niveau que la mortalité de la grippe

      +1

    Alerter
    • anatole27 // 10.05.2020 à 13h49

      On remarquera une fois de plus que Didier Raoult est un GRAND SPECIALISTE du GINGLE :

      moi je ne fais pas de prédiction MAIS …

      On notera également que Yanis Roussel n’ a aucune compétence spécifique en Virologie

      https://www.linkedin.com/in/yanis-roussel-213432110/

        +0

      Alerter
    • catherine // 10.05.2020 à 14h41

      Et il a déjà raison.

      Si vous ne connaissez pas les chiffres dont il parle, il est encore de vous y intéresser.

      Je sais c’est dur à admettre et pourtant…

      Il serait temps de sortir de la caverne de Platon !

        +6

      Alerter
      • anatole27 // 10.05.2020 à 16h36

        Ah bon , vous ne parlez pas ou ne comprenez pas le Français ?

          +1

        Alerter
      • Logique // 10.05.2020 à 19h33

        « Et il a déjà raison. »

        Euh, en quoi a-t-il raison? Pourriez-vous préciser.

        A-t-il préconisé le confinement face à l’absence de masques, de tests et face à la saturation des hôpitaux dans certaines régions?

          +1

        Alerter
        • catherine // 10.05.2020 à 23h06

          Je vous conseille de re-visionner toutes ses communications depuis les premières, c’est rétrospectivement vraiment intéressant.

          Confinement non c’est pas son truc, d’ailleurs l’OMS a dit qu’elle n’avait jamais appelé au confinement.

          On s’est pas gêné d’affirmer des cas de COVID sans test, et bien il ne fallait pas se gêner non plus pour les isoler ET LES TRAITER.

          Vous avez aimé le confinement ? Vous n’avez pas fini de vous mordre les doigts de l’avoir aimé, pour vous rassurer d’une épidémie banale (voir les chiffres du tableau en bas de page ) :

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole

          Ses conséquences vont être d’une ampleur dont vous n’avez pas idée.

            +3

          Alerter
          • Alligator427 // 10.05.2020 à 23h52

            « Confinement non c’est pas son truc, d’ailleurs l’OMS a dit qu’elle n’avait jamais appelé au confinement. »

            Woah, c’est du concentré !

            ›› « c’est pas son truc » … ce serait donc une histoire d’opinion personnelle et non pas d’un savoir issu d’une commune réflexion

            ›› « d’ailleurs » … sauvons le soldat Raoult, il dit tout pareil que l’OMS… euh, à 1 détail près qui s’appelle la Chrloroquine

            ›› « l’OMS a dit qu’elle n’avait jamais appelé au confinement » … Les solutions prônées par l’OMS sont le port de masques, les tests et l’isolement des séropositifs. Si les pays ont décidé le confinement c’est qu’ils n’avaient pas les moyens (ou pas la volonté) de mettre en place ces recommandations.

              +1

            Alerter
    • Jean-Pierre Georges-Pichot // 11.05.2020 à 17h20

      Encore une fois, nul ne peut sérieusement donner des chiffres de mortalité due à cette épidémie à l’heure actuelle. Seule est probante la surmortalité, qui ne peut être mise en évidence qu’avec plusieurs mois, et même je pense au moins une année pleine de recul. Ceci parce que l’on ne meurt pas d’une maladie infectieuse comme on meurt dans un accident d’avion. La notion de terrain est capitale, et donc la bestiole agressive qui achève tel ou tel n’est que rarement seule responsable de la mort. Cela se traduit par le fait, plus simplement, que beaucoup de décès sont des décès anticipés mais qui auraient eu lieu dans un certain délai plus ou moins long : et c’est de cela que seule la statistique en période longue peut rendre compte. Autrement dit encore : les chiffres anormalement élevés de mars-avril peuvent avoir pour contrepartie des chiffres anormalement bas en juillet-août : ce qui relativisera l’effet COVID sur la mortalité.

        +1

      Alerter
    • Jean-Pierre Georges-Pichot // 11.05.2020 à 17h38

      Sur la mortalité COVID, encore : vous avez remarqué le retournement communicationnel qui a consisté à inclure les morts en EHPAD après les avoir d’abord comptabilisés à part. La doctrine première se fondait sur l’idée très cynique que les très vieux étaient des victimes ‘normales’, à propos desquels on pouvait se faire une raison. Les autres étaient les victimes dont il fallait considérer le nombre autrement car leur mort faisait problème. La doctrine seconde a consisté à confondre les deux chiffres. Pourquoi chacune de ces doctrines, et pourquoi ce retournement ? J’ai mon idée. Le fondement rationnel de la première doctrine, c’est que les très vieux n’apparaîtront que peu dans la surmortalité finale en raison de leur basse espérance de vie résiduelle. L’autre chiffre donne une idée plus juste de la dangerosité de la maladie. Il est objectivement plus grave de perdre des jeunes vies. Mais la conséquence qu’on en a tiré, c’est qu’on pouvait bien laisser les très vieux mourir seuls et sans soins : et c’est le seul véritable énorme scandale de toute cette séquence. La raison du passage à la seconde doctrine, c’est que devant l’énormité du chiffre, il devenait gênant de le donner à part. Vous avez remarqué que pour l’instant, le scandale a été efficacement éteint.

        +0

      Alerter
  • Incognitototo // 10.05.2020 à 16h31

    On n’a pas de doute sur le fait que tous les discours officiels visent et viseront à s’autodédouaner de toute responsabilité… mais, pas de bol, à moins d’être un mouton, on sait déjà tous que c’est de l’intox. C’est bien cependant que cette vidéo d’analyses factuelles de « Le Média » nous le confirme,

    D’ailleurs, les réactions sont quasi unanimes pour souligner l’impéritie de l’État dans cette crise. Une qui sort du lot est celle de Vincent Lindon (ancien soutien putatif de Macron) ; même si on a le droit de ne pas être d’accord sur tout, c’est lucide, émouvant, et terrible au niveau des constats : https://www.youtube.com/watch?v=EdZBZUN2t-4&feature=youtu.be

      +2

    Alerter
  • Brigitte // 10.05.2020 à 17h22

    Le gouvernement a lancé le déconfinement trop tôt? Beaucoup de français l’ont précédé. J’ai l’impression qu’ils confondent déconfinement et fin de l’épidémie. Ce contre sens est fort regrettable et ils risquent de s’en mordre les doigts et le masque avec!
    La communication du gvt n’a pas été à la hauteur bien sur. L’idée simpliste de la France à deux couleurs, rouge et vert, est stupide. Même si cela rend compte d’une certaine réalité sur la circulation du virus, c’est donner le feu vert au relâchement et aux comportements à risque. Pour garder la métaphore routière, je roule et vois le feu vert au loin donc j’accélère pour passer mais avant d’arriver au feu, il passe à l’orange et je ne peux plus ralentir donc au final, je passe au rouge et …….c’est l’accident.
    Le succès de ce déconfinement dépend avant tout du comportement des français. Il ne faut pas croire que le gvt sera au rdv, une fois de plus. Donc il y a de quoi s’inquiéter. Dès ce soir, l’apéro-déconf va aller bon train….qui va trinquer au final?

      +2

    Alerter
    • Logique // 10.05.2020 à 19h42

      J’apprécie beaucoup vos commentaires, Brigitte.

      Ce qui pourrait se passer, nous en avons déjà eu un avant-goût avec ces obsèques en Dordogne. Quelle version croire? Celle qui dit qu’ils se sont embrassés parmi, ou celle qui dit que les mesures barrières ont été respectées? Si c’est ce dernier cas qui est la réalité, craignos!

        +2

      Alerter
      • Brigitte // 11.05.2020 à 08h30

        Le virus est là et en plus il doit être daltonien. Cet avant-goût en Dordogne, un département vert dans tous les sens du terme, arrive à point nommé. J’espère qu’il va servir d’alerte. Je crois plutôt la version des embrassades, les gens se sentant relâchés et libérés depuis au moins une semaine déjà.
        Le gvt a oublié de promulguer le décret sur l’état d’urgence donc jusqu’à ce soir, les gens pourront circuler librement partout en France. C’est du cousu main, comme les masques. D’ailleurs la mascarade va continuer, ne nous y trompons pas. Quelques tests par ci par là, pour les médias, mais sur le terrain,…. allez chez votre médecin avec quelques symptômes, vous aurez le temps de transmettre le virus et de guérir avant de voir une seringue ou un écouvillon!

          +2

        Alerter
    • Jean-Pierre Georges-Pichot // 11.05.2020 à 17h01

      J’ai à plusieurs reprises défendu l’idée que la sévérité de l’épidémie n’était pas homogène et que les autorités avaient tort de ne pas en tenir compte, mais je ne vous donne pas tort quant aux effets psychologiques dangereux de cette carte en rouge et vert soudainement introduite. Nous sommes d’ailleurs devant la même erreur de pensée que pour la volte-face du début : aux urnes le dimanche, et reclus le mardi, qui est une constante de la forme de gouvernement technocratique-autoritaire : le tout ou rien. On simplifie ce qui est complexe à la fois par incompétence et par mépris du public, que l’on ne croit pas capable de comprendre. Ici, nous sommes en face d’un cas de ‘qui trop embrasse mal étreint’. Parce que la politique de confinement a été brutale et aveugle, on finit par devoir y mettre fin en catastrophe. Souvenez-vous qu’au début, on parlait de phases 1, 2 , 3 , concepts épidémiologiques pertinents pour définir des mesures de police sanitaire. La notion a disparu du débat puisqu’on confinait partout pareil. Or certaines région sont restées aux stades 1 ou 2. On aurait donc pu gérer la crise à un moindre coût pour le pays, de façon moins chaotique, moins intolérable et mieux acceptée, donc plus soutenable. Mais le gouvernement, et celui-ci en particulier, méprise les Français. C’est un problème.

        +2

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications