Les Crises Les Crises
6.juin.20206.6.2020 // Les Crises

Covid-19 : un prétexte honteux pour continuer l’austérité en Europe – Le Média

Merci 242
J'envoie

Source : YouTube – Henri Sterdyniak

Source : YouTube – Henri Sterdyniak

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Anfer // 06.06.2020 à 12h09

L’austérité est consubstantielle à l’idéologie orthodoxe.

Pour eux, si vous donnez de la monnaie à l’état, vous en donnerez forcément moins au secteur privée, et seul le secteur privé produit des richesses de façon optimal.
En plus de la croyance que seule l’épargne finance l’économie.

Donc, leur conclusion est toujours, qu’il faut un état minimal en équilibre budgétaire qui draine le moins de monnaie possible, et une épargne maximale pour augmenter la création de richesses, c’est à dire ne pas taxer les plus riches qui épargnent beaucoup.

Tant que vous êtes sur ce mode de raisonnement, il n y aura aucun changements.

8 réactions et commentaires

  • yann // 06.06.2020 à 07h31

    Je suis pas sur d’avoir bien compris…
    Les bruits de baffe répétés (Ex. à 2:30), ça veut dire qu’il faut s’indigner ou rigoler ?

      +2

    Alerter
  • Océan de sagesse // 06.06.2020 à 07h37

    L’austérité est nécessaire , que je préfère appeler frugalité et discipline,nous ne pouvons plus continuer a bafrer comme des cochons, mais bien sur il faut commencer par les plus nantis , ces prédateurs !!

      +1

    Alerter
    • Alligator427 // 06.06.2020 à 16h59

      L’austérité n’est pas la sobriété heureuse (https://www.youtube.com/watch?v=K-ZsEWtNOrw) que vous appelez de vos vœux.

      C’est même exactement l’inverse puisque l’austérité est l’autre nom du néo-libéralisme qui consiste à privatiser les bénéfices et à socialiser les pertes. Faire payer au au plus grand nombre l’opulence d’une infime minorité.

      Et puisque j’en suis aux broutilles lexicales, le terme de « prédateur » ne me convient pas non plus réellement, le terme plus précis est celui de parasites (https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/parasite/58023)

        +13

      Alerter
  • Berrio // 06.06.2020 à 07h41

    Que penser d’un économiste qui fait se succéder la crise économique à la crise sanitaire ?
    Les stocks de voitures invendues ne dateraient que de 2020 ?
    La baisse du brut ne daterait que de mars 2020 ?
    La solution : de la sobriété et de la solidarité ?
    Solidarité avec le Medef et madame Nottat ?
    Sobriété dans le redéploiement des services publics dans tous les pays ?

      +18

    Alerter
  • florian lebaroudeur // 06.06.2020 à 08h31

    Ce que révèle cet crise sur l’Europe, c’est qu’il n’y a aucun mouvement de convergence vers un peuple européen unifié. Bien au contraire, le « toujours plus d’Europe » exacerbe les divergences entre les nations qui s’accentuent au fur et à mesure que l’Allemagne en tant que 1ére puissance économique du continent impose son propre modèle inapproprié à ses voisins dont leurs modèles économiques, sociaux et anthropologiques respectifs différent.
    L’Europe est en réalité un mille feuille conceptuelle que ne doit son union apparente qu’a la prospérité économique d’après guerre qui a laisser croire à une génération qualifié mais amnésique historiquement et culturellement qu’ils avaient entre leur main le remède qu’il manquait pour réaliser le vieux rêve d’unification que leurs homologues du passé avaient tenté en vain.
    Ce qu’ils ne perçoivent pas, c’est que l’économie de marché est une construction dogmatique rendue vivante et dopé par les circonstances politiques, scientifiques et énergétiques de ses 3 derniers siècles et qu’elle ne serait se substituer à notre véritable condition humaine et son extrême dépendance à des forces beaucoup plus structurantes positives comme négatives et à laquelle on ne peut naturellement pas échappée et s’en extraire, n’en déplaise aux promoteurs déphasés du progressisme, de l’émancipation socio-économique et de l’homme augmenté

      +19

    Alerter
  • Cara2019 // 06.06.2020 à 12h04

    Bizarre, d’ou sort-il ses chiffres…. Sapir a des chiffres totalement différents????

      +1

    Alerter
  • Anfer // 06.06.2020 à 12h09

    L’austérité est consubstantielle à l’idéologie orthodoxe.

    Pour eux, si vous donnez de la monnaie à l’état, vous en donnerez forcément moins au secteur privée, et seul le secteur privé produit des richesses de façon optimal.
    En plus de la croyance que seule l’épargne finance l’économie.

    Donc, leur conclusion est toujours, qu’il faut un état minimal en équilibre budgétaire qui draine le moins de monnaie possible, et une épargne maximale pour augmenter la création de richesses, c’est à dire ne pas taxer les plus riches qui épargnent beaucoup.

    Tant que vous êtes sur ce mode de raisonnement, il n y aura aucun changements.

      +6

    Alerter
  • Julien // 06.06.2020 à 12h26

    Prétexte pour museler les populations occidentales qui commençaient sérieusement à inquiéter les oligarques et hommes de pouvoir. Prétexte pour tracer la population. Prétexte pour vendre du « pharmaceutique » à profusion en comptant sur la peur des gens. Prétexte pour mentir aux peuples, pour faire du gros business, et accessoirement redorer son blason. Prétexte pour couper tout contact physique et social, indispensable à « une bonne santé » Par contre, mise en lumière de toute la pourriture que constitue notre « monde moderne » et augmentation des cas de névrose psychose rendant la division dans la société encore plus grande.

      +11

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications