Les Crises Les Crises
20.juillet.202020.7.2020 // Les Crises

Diffusion par aérosol du SARS-CoV-2 : une menace plus grande que l’OMS ne le supposait

Merci 380
J'envoie

Source : The Conversation

Lorsqu’une personne tousse, parle ou simplement respire, elle projette de minuscules gouttelettes dans l’air ambiant. Les plus petites d’entre elles sont capables d’y flotter des heures durant. Or, de solides preuves scientifiques indiquent que ces gouttelettes peuvent contenir des coronavirus vivants, si la personne qui les a émises est infectée.

Jusqu’à la semaine dernière néanmoins, le risque lié à ces aérosols n’était pas pris en compte dans les recommandations officielles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette vision des choses n’a changé que sous la pression des scientifiques : le 6 juillet dernier, plus de 200 d’entre eux ont publié une lettre ouverte mettant en garde contre la transmission du Covid-19 par aérosol et invitant l’OMS à reconnaître ce risque. La réponse de l’organisation ne s’est pas fait attendre : dans l’après-midi du jeudi 9 juillet, elle a procédé à une mise à jour dans laquelle elle reconnaît, quoi qu’avec quelque hésitation, l’existence d’un nombre croissant de preuves accréditant la possibilité d’une dissémination de la maladie par voie aérienne.

En tant que professeurs spécialisés dans l’étude de la dynamique des fluides et des aérosols, nous pensons qu’il est important que les gens comprennent les risques liés à ce mode de diffusion, et ce qu’ils peuvent faire pour s’en protéger.

Lire l’article complet sur The Conversation

Qu’est-ce qu’un aérosol et comment se propage-t-il ?

Les aérosols sont constitués de particules en suspension dans l’air. Lorsque l’être humain respire, parle, chante, tousse ou éternue, il émet des gouttelettes qui se mélangent à l’air ambiant, formant un « aérosol respiratoire ». Étant donné que les grosses gouttelettes tombent rapidement au sol, lesdits aérosols respiratoires sont souvent décrits comme étant composés de très petites gouttelettes de moins de 5 microns de diamètre, soit environ un dixième de la largeur d’un cheveu humain.

Bien que la toux soit le mécanisme qui génère la plus grande quantité de gouttelettes, des recherches ont montré que deux à trois minutes de conversation peuvent en produire autant qu’une quinte de toux.

Les gouttelettes de moins de 5 microns peuvent rester en suspension dans l’air pendant de nombreuses minutes, voire pendant des heures, car l’effet de la résistance de l’air sur elles est beaucoup plus important que celui de la gravité. Qui plus est, les gouttelettes de plus petit diamètre pénètrent plus efficacement et plus profondément dans le système pulmonaire, ce qui augmente le risque d’infection.

Les recommandations de l’OMS suggèrent que l’ARN viral présent dans de petites gouttelettes n’est, dans la plupart des cas, pas viable. Cependant, des recherches préliminaires menées sur le virus SARS-CoV-2 ont montré que celui-ci reste viable pendant 3 heures dans les aérosols.

Les masques protègent-ils de la transmission par aérosol ?

Les masques sont absolument nécessaires pour se protéger et protéger les autres contre la transmission par aérosol. Leur fonction est double.

Tout d’abord, ils filtrent l’air expiré, capturant les gouttelettes respiratoires et réduisant ainsi le risque d’exposition des personnes alentour. Cette fonction est particulièrement importante, car les masques sont très efficaces pour capturer les plus grosses des gouttelettes, qui sont les plus susceptibles de transporter de plus grandes quantités de virus. Cela évite que de telles gouttelettes n’affectent directement les autres, ou qu’elles ne s’évaporent peu à peu en gouttelettes plus petites qui pourraient circuler dans l’air.

La seconde fonction de ce type de protection est de réduire la vitesse du souffle d’air produit par les éternuements, la toux ou la parole. La diminution de la vélocité de l’air expulsé réduit la distance sur laquelle les gouttelettes auraient initialement pu être transportées dans l’environnement de la personne.

Rester à 2 mètres est suffisant pour être en sécurité ?

NDLR : en France, la recommandation en matière de distanciation physique est 1 mètre, basée sur les recommandations de l’OMS

La recommandation de maintenir une distanciation physique de 2 mètres (6 pieds) s’appuie sur une étude de W.F. Wells qui a montré qu’une goutte d’eau expulsée par un individu tombe sur le sol ou s’évapore à une distance d’environ 2 mètres. L’étude n’a cependant pas tenu compte de l’évaporation et du fait le noyau d’une gouttelette chargée de virus reste dans l’air, ce qui signifie que le risque d’infection demeure.

Par conséquent, si le fait de se tenir à 2 mètres de ses voisins constitue bien un moyen de limiter l’exposition, ce n’est peut-être pas suffisant dans toutes les situations, en particulier dans les pièces fermées et mal ventilées.

En intérieur, comment se protéger des aérosols ?

Les stratégies visant à atténuer le risque d’infection par aérosols sont similaires aux stratégies visant à rester au sec lorsqu’il pleut. Plus vous restez longtemps sous la pluie, et plus il pleut fort, plus vous serez mouillé. De même, plus vous êtes exposé à des gouttelettes infectieuses, et plus vous passez de temps dans un tel environnement, plus le risque d’infection est élevé. Atténuer ce risque revient donc à diminuer à la fois la concentration en aérosols et la durée d’exposition. Comment faire ?

Une ventilation accrue permet de diminuer les concentrations en aérosols. Il faut cependant éviter de faire recirculer le même air, à moins que celui-ci ne puisse être filtré efficacement avant d’être réutilisé. Dans la mesure du possible, ouvrez les portes et les fenêtres pour augmenter le flux d’air frais.

Autre possibilité, complémentaire, pour réduire les concentrations en aérosols à l’intérieur : diminuer le nombre de sources d’émission – autrement dit le nombre de personnes. Mais en définitive, le moyen le plus efficace pour limiter le risque d’infection est de passer le moins de temps possible dans des lieux mal ventilés et surpeuplés.

Source : The Conversation

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

kasper // 20.07.2020 à 11h52

On l’a explique 100 fois, la 101eme ne coûtera pas plus cher. L’objectif du masque chirurgical n’est pas de protéger le porteur, mais son entourage.

108 réactions et commentaires

  • gracques // 20.07.2020 à 07h11

    Mesures simples et de bon sens qui ne devraient pas’poser de problèmes ‘metaphysiques’ de mise en oeuvre.

      +7

    Alerter
    • PacoB // 20.07.2020 à 07h36

      Par contre le faire sans nuire à la croissante « verte » et infinie des grosses bourses risquent d’être autrement problématiques.
      lire https://www.liberation.fr/france/2020/07/17/un-virus-qui-festoie_1794511 et signer https://www.change.org/p/dr-olivier-v%C3%A9ran-petition-pour-le-port-obligatoire-de-masque-en-lieu-clos?utm_content=cl_sharecopy_23420819_fr-FR:4&recruiter=73123266&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=petition_dashboard est un petit début pour commencer à tordre le bras des laquais des milliardaires.

        +2

      Alerter
      • Fernet Branca // 20.07.2020 à 14h11

        Le Figaro titre «  » Italie, Espagne, Grèce : catastrophe industrielle pour le tourisme européen  » . Les Chinois se roulent par terre.

          +3

        Alerter
    • bm607 // 20.07.2020 à 11h26

      Ils sont gentils sur ce site mais par exemple pour l’étude Cowling, B. et al. (2010), la seconde sur leur liste, que je viens de regarder, ils indiquent :
      « None of the studies reviewed showed a benefit from wearing a mask, in either HCW or community members in households (H). See summary Tables 1 and 2 therein. »
      Aucune des études examinées n’a montré d’avantage à porter un masque, que ce soit chez les travailleurs de la santé ou les membres de la collectivité dans les ménages (H). Voir les tableaux sommaires 1 et 2.

      Or je lis le résumé et je trouve :
      « There is some evidence to support the wearing of masks or respirators during illness to protect others, and public health emphasis on mask wearing during illness may help to reduce influenza virus transmission. »
      « Il existe des preuves pour appuyer le port de masques ou de respirateurs pendant la maladie pour protéger les autres, et l’accent mis par la santé publique sur le port de masques pendant la maladie peut aider à réduire la transmission du virus de la grippe. »

      Après certes, il y a « There are fewer data to support the use of masks or respirators to prevent becoming infected. », il y a peu de données concernant le fait d’être protégté contre l’infection.

      Quant à la 4ème étude elle ne fait que comparer l’efficacité de 2 types de masques.

      Etc… Bref. Ca semble un peu orienté, disons qu’ils choisissent les parties de conclusion qui les intéressent, sur ce site.

        +23

      Alerter
    • kasper // 20.07.2020 à 11h52

      On l’a explique 100 fois, la 101eme ne coûtera pas plus cher. L’objectif du masque chirurgical n’est pas de protéger le porteur, mais son entourage.

        +11

      Alerter
      • herve_02 // 20.07.2020 à 14h23

        Alors moi j’aimerais bien qu’on m’explique 1 seul fois :

        Donc le virus (plus exactement les virions) passent dans un seul sens ? comment cela peut arriver ?

        Ensuite, il y a une différence entre les études en laboratoires et les études IRL. Que l’on décide, parce que cela ne coûte pas grand chose de tous porter un masque, pourquoi pas. Mais dire que l’on SAIT que cela protège est de mon point de vue, un acte de foi et pas une affirmations scientifique. On peut dire, on pense que cela protège.

        En plus on SAIT que la grande majorité (totalité) des infections respiratoires aiguës sont manu-portées, c’est à dire par les mains et pas par la respiration. Maintenant que l’on décide de mettre un masque, pourquoi pas.

        MAIS si on veut vraiment éviter des morts, il faut éradiquer la pauvreté et le chômage.

        Mais sur ce cas particulier, les-crises à décidé d’embarqué dans le train des mainstreams, écartant tout ce qui ne rentre pas dans les clous.

        ps : comment mettre un masque à une personne qui n’est pas porteuse va protéger son entourage, ça c’est le mystère de la science moderne.
        ps2 : Lorsque la personne rentre chez elle, si elle enlève son masque, elle va contaminer toute sa famille ?
        ps3 : doit-on porter le masque 24/24 ? Puisque si c’est pour protéger les autres, il faut les protéger tout le temps ou alors on a le droit de ne pas protéger sa famille ?

          +18

        Alerter
        • Kasper // 20.07.2020 à 15h18

          Ca y en a pas dur: quand on parle, éternue ou tousse, on éjecte le virus dans l’air avec ses postillons. Ces postillons sont gros, on les voit à l’oeil nu. Ce sont ces postillons qui restent collés dans masque, avec le virus. Ca n’est pas parfait mais ca en retient une bonne partie.

          A l’inverse, le virus déjà dans l’air sous forme d’aérosol est trop petit et passe a travers le masque. Ou entre par les yeux. Ou se retrouve sur vos doigts si vous touchez la ou on a postilloné…

          Les masques marchent. Si les chirurgiens portent un masque au bloc opératoire, ca n’est pas pour faire beau. Les vociférations de quelques paumés par l’esprit de 68 qui essayent de faire passer leur flemme ou leur égoïsme pour une sauvegarde des libertés individuelles ne change rien aux faits.

          Les infections respiratoires ne sont pas uniquement manuportées, l’article ci dessus le dit justement.

          Les masques ne vous privent pas d’oxygène. Si les chirurgiens, qui peuvent les porter jusqu’à plusieurs heures d’affilée, tournaient de l’oeil au milieu des opérations ca se saurait.

          Ps: le problème c’est qu’on ne peut pas savoir avec certitude qui est porteur. On ne teste pas systématiquement, il y a les asymptomatiques et jusqu’à 10 jours d’incubation.

          Ps2: si la personne est porteuse, à priori oui.

          Ps3: c’est votre problème à vous et votre famille. Voyez ca entre vous. C’est pas mes oignons ce que vous faites chez vous.

            +12

          Alerter
          • herve_02 // 20.07.2020 à 17h28

             » Les vociférations de quelques paumés par l’esprit de 68 qui essayent de faire passer leur flemme ou leur égoïsme … »

            C’est tellement méprisant. On croirait un petit scientifique à la petite semaine qui veut faire une démonstration d’un truc qu’ils semble avoir compris, mais qui n’a jamais fait de vraie science dans la vie.

            Donc si je comprends bien vous donnez comme comparaison un chirurgien (et toute une équipe médicale) qui est collé à une personne qui a le bide ouvert (et donc plus aucune barrières contre une l’infection) et 2 personnes qui se promènent dans la rue. déjà je vois le niveau.

            Ensuite ce qui dit l’article c’est qu’on pense qu’il y a une possible transmission par voie aérienne .. le tout accrédité par des professeurs… de…. dynamique des fluides. De mon point de vue, je préférerais des micro-biologiste ou des épidémiologiste mais laissons cela de coté.

            Vous savez les probabilités… il y a chaque semaine des gens qui gagnent au loto. Il y a des milliers de preuves qu’on gagne au loto. Pourtant, je ne sais pas si je dois éduquer mes enfants à jouer au loto. parce qu’il y a également des millions de cas ou on ne gagne pas. Pour le dire plus simplement : il y a peut être des transmissions aériennes (la probabilité ne peut pas être nulle puis pas anaérobie), mais est-ce que c’est une problème de santé publique ?

            Est-ce que l’on a actuellement, la preuve d’une contamination aéroportée qui a conduit une personne en soin intensif ? C’est cela qui pourrait poser la question sanitaire du port du masque.

              +13

            Alerter
          • fanfan // 20.07.2020 à 19h44

            La métagénomique est un procédé qui consiste à étudier le contenu d’un milieu naturel donné à partir des génomes qu’on y trouve. Dans un article paru dans le numéro d’août 2012 du Journal of Virology (http://jvi.asm.org/content/86/15/8221.abstract), une équipe sud-coréenne a fait une analyse métagénomique de l’atmosphère au niveau du sol. Sachant que les conditions extérieures (température, humidité, luminosité, exploitation du terrain par l’homme) peuvent influer sur les virus, ils ont travaillé sur trois sites : un quartier résidentiel de Séoul, une forêt et un complexe industriel. Leur expérimentation consistait à capturer, dans un piège constitué d’une sorte de filtre liquide, tous les éléments inférieurs au micromètre, à les nettoyer, à en extraire l’ADN et à comparer les séquences obtenues avec des banques de données virales. Résultat : dans un mètre cube d’air, on trouve entre 1,7 et 40 millions de virus et pour les bactéries entre 860 000 et 11 millions d’individus par mètre cube selon la saison de la collecte.

              +2

            Alerter
          • fanfan // 20.07.2020 à 19h49

            L’atmosphère est un réservoir de virus.
            Plus de la moitié des séquences génétiques analysées ne figuraient dans aucune base de données, l’essentiel étant des virus à simple branche d’ADN, comme les Geminiviridae.

            Au repos, un adulte pompe en moyenne 10 litres d’air par minute (cela peut être bien supérieur lors d’un effort avec, par exemple, 50 litres lors d’un footing).
            Si l’on reprend les chiffres de l’étude, on s’aperçoit qu’à chaque minute qui passe, entre 17 000 et 400 000 virus pénètrent dans nos poumons.
            Faut-il pour autant cesser de respirer !

              +4

            Alerter
          • Kasper // 20.07.2020 à 23h06

            @herve_02: pas les gens qui se croisent dans la rue, le risque est surtout pour les gens qui interagissent en milieu clos. C’est justement pour ca que l’obligation porte sur les lieux clos.

            Pour le mépris, ma foi désolé mais au bout de plusieurs mois à expliquer encore et encore des évidences à des gens qui sont pourtant sensés être de grandes personnes, ca use la foi en l’humanité.

              +3

            Alerter
          • Kasper // 20.07.2020 à 23h29

            @fanfan oui nous inhallons des milliards de virus/bactéries a chaque respiration, simplement la plupart sont sans danger, inadaptés à l’homme (comme l’était le Sars cov 2 avant mutation). Mais tout les virus ne se valent pas (à moins qu’il y ait des volontaires pour le démontrer en s’innoculant le VIH ou ebola…). En période ou un virus dangereux en circulation est identifié, on peut se montrer prudent.

              +3

            Alerter
        • Maldoror // 21.07.2020 à 01h40

          Si les médias mainstream disent que la pluie mouille tu vas soutenir l’inverse par principe aussi ? Et publier un article sur ce sujet empêche de publier d’autres articles sur la pauvreté et le chômage ? On n’est pas au courant de qui est porteur ou non et on peut le devenir du jour au lendemain sans le savoir surtout si tout le monde ne porte pas de masque. Il y a des asymptomatiques et on ne sait pas encore tout du virus. Le masque est obligatoire dans les lieux publics clos afin de ralentir la propagation du virus dans l’ensemble de la population. Ta famille est protégée par le fait que tout le monde porte un masque dans les lieux publics clos. [modéré]

            +4

          Alerter
  • Manuuk // 20.07.2020 à 07h29

    Je ne pense pas que les gens soient opposés à mettre un masque. La plupart des personnes ont respecté le confinement. c’est juste un problème que cette manière rentre dans nos habitudes.

    Mais se laver les mains est encore plus important. Je vois un nombre de personnes masquées rentrer dans les magasins sans se laver les mains !

    Alors on insiste !

      +9

    Alerter
    • Az // 20.07.2020 à 09h54

      Vous voulez dire « sans se désinfecter les mains ».
      Dans la bibliothèque de ma ville, les toilettes sont condamnés depuis la réouverture après le confinement. Plus de possibilité de de se laver les mains en entrant, donc.
      En revanche le personnel de la médiathèque insiste lourdement à l’entrée pour que chacun se désinfecte les mains.
      A tel point que je me suis demandée si la ville n’avait pas un stock de gel hydroalcoolique à écouler avant qu’il ne se périme.

        +6

      Alerter
      • Mathias // 20.07.2020 à 21h18

        Je crois que si on disait à tous les bibliothécaires de pousser les visiteurs à se laver les mains dans le but d’écouler des stocks de désinfectant, il y en aurait probablement quelques qui en parleraient…

          +1

        Alerter
  • Brian64 // 20.07.2020 à 07h36

    Excellent article, cependant je ne comprends pas bien ce passage

    « La recommandation de maintenir une distanciation physique de 2 mètres (6 pieds) s’appuie sur une étude de W.F. Wells qui a montré qu’une goutte d’eau expulsée par un individu tombe sur le sol ou s’évapore à une distance d’environ 2 mètres. L’étude n’a cependant pas tenu compte de l’évaporation et du fait le noyau d’une gouttelette chargée de virus reste dans l’air, ce qui signifie que le risque d’infection demeure.« 

      +3

    Alerter
    • MS // 20.07.2020 à 07h45

      Je me suis posé la même question
      Je suppose que cela veut dire que si la gouttelette s’évapore, le virus peut rester en suspension à l’état de microparticule sèche dans l’air.

        +5

      Alerter
      • anne // 22.07.2020 à 13h27

        La gouttelette peut subir des transformations ( s’assecher, donc réduire de taille ) en fonction des conditions climatiques etc… donc le modéle basique, il me semble, ne tenait compte que des grosses gouttelettes qui tombaient  » rapidement  » par terre ou sur les surfaces ( contamination par les mains ).. mais ne prenait pas en compte les gouttelettes plus petites, formées aprés évaporation ( peuvent rester dans l’air un certain temps, etre transportées plus loin si climatisation ) et pouvant contenir du virus  » vivant » .
        Dans le cas d’une épidémie à Legionella pneumophilla, en angleterre, on a retrouvé des gens contaminés à 7 km de la tour aéro-réfrigérente contaminée ( étaient pris en compte le sens du vent, le brouillard, l’humidité relative etc.. )
        la distance de sécurité sans masque est classiquement de 2 métres, ( à moduler en fonction du vent etc.. ).

          +2

        Alerter
  • MS // 20.07.2020 à 07h55

    Cet article est intéressant à un autre titre : il donne sans doute une explication plus probable qu’une contamination par contact via les boutons de l’ascenseur du cas B1.1 dans l’article d’hier :
    https://www.les-crises.fr/covid-19-un-asymptomatique-a-lorigine-dun-foyer-de-71-contaminations-en-chine/#comments

      +3

    Alerter
    • Papagateau // 20.07.2020 à 19h26

      Distanciation : pour certains mais pas pour les autres.

      Il faut croire que le virus qui rentre dans les avions et les TGV n’est pas le même que dans les bus. Car, contrairement au bus, tout les sièges de ces moyens de transport pour vacanciers étaient occupés. Juste l’épaisseur de l’accoudoir entre 2 personnes. La SNCF sait parler au gouvernement.
      Un reportage à la télé pour expliquer ce miracle ?
      Témoignage d’un collègue de son voyage en Bretagne , il y a 10 jours.

        +9

      Alerter
    • Mathias // 20.07.2020 à 21h20

      C’est pour ça que les gens intelligents se désinfectent les mains après avoir utilisé des distributeurs de billets, des pompes à carburant, avoir giflé le gosse du voisin, avoir pressé les boutons d’un ascenseur, …

        +6

      Alerter
      • Kasper // 21.07.2020 à 01h13

        Soyez sympa avec le gosse du voisin: désinfectez vous les mains AVANT de le gifler 😂

          +5

        Alerter
  • Phil-A // 20.07.2020 à 08h35

    Faut rappeler qu’aucune etude ne prouve que les masques sont utiles ?

      +29

    Alerter
    • MS // 20.07.2020 à 08h57

      Les preuves de l’utilité du masque sont nombreuses et si vous dites cela ce ne peut être que parce que vous ne les avez pas lues.
      Ce genre de déclaration est irresponsable.

        +29

      Alerter
      • Brian64 // 20.07.2020 à 10h44

        Vous avez des sources qui montrent les masques sont utiles ?

          +14

        Alerter
        • jp // 20.07.2020 à 11h24

          Nous sommes en 2020: La transmission aérienne de particules contaminantes a été prouvée par Carl Flügge (1847-1923) et sa première application a été le masque chirurgical de Mickulitz en 1897 universellement utilisé dans tous les blocs opératoires du monde. En 1918 les soignants de la Grippe « espagnole » portaient des masques.

            +24

          Alerter
        • Rémi // 20.07.2020 à 13h07

          Franchement le simple bon sens montre que es masques doivent avoir une action. Probablement partielle, mais si on veu en venir á bout il v bien falloir se bouger un peu. Par contre des masque chirurgicaux changé toutes les quatres heures là je penses que logistiquement c’est ingérable.

            +5

          Alerter
          • herve_02 // 20.07.2020 à 14h30

            Donc, si j’ai tout compris. La doctrine rend efficace que ce qui est gérable.

            Pour @JP, il y a une grande différence entre le personnel de soin qui met un masque parce que très très proche (ils touchent) des malades et 2 personnes dans la rue qui se croisent sur un trottoir.

            Je crois que confondre les 2 est problématique. D’autant plus problématique que cela ne pose aucun soucis d’aller dans les salles d’attente des cabinets médicaux. alors oui depuis quelques mois il y a les masques, mais avant (et dans quelques temps) il n’y a pas de masques.

            Si on suit la logique, dorénavant, il faudra TOUJOURS porter un masque en public, parce qu’il n’y a pas que le covid, il y a une foultitude de virus en circulation…

            ps : la découverte médicale qui a sauvé le plus de vie, est le lavage de mains des médecins. Qui ‘ un médecin qui se lave les mains, à chaque fois entre 2 consultations ?

              +12

            Alerter
            • jp // 21.07.2020 à 14h13

              @hervé_02, avez vous fréquenté un bloc? Il est Très très difficile d’obtenir un bloc opératoire stérile, malgré toutes les mesures prises. Habituellement il n’y a au plus que deux personnes qui touchent la zône opératoire mais il y a d’autres intervenants (au minimum 2: anesthésiste et panseuse). TOUS portent des masques !!! C’est le minimum côté contamination respiratoire. Et ce n’est rien à côté des unités stériles !
              Dans les années 40 on a prouvé qu’en opérant à ventre ouvert au travers d’une petite chambre stérile collée à la peau la cicatrisation était beaucoup plus rapide que dans ambiance opératoire habituelle. (A noter que l’eau stérile utilisée au bloc pour se laver les mains avant de mettre les gants, n’est en fait pas aussi strictement stérile qu’on pourrait le penser !!!!)

                +3

              Alerter
      • fanfan // 20.07.2020 à 11h08

        Vos sources ??? >>> Virus et microbes (infiniment petits) passent au travers des « mailles » des masques !
        >>> Dans un mètre cube d’air, on trouve entre 1,7 et 40 millions de virus ! Pour les bactéries, la fourchette est plus basse : entre 860 000 et 11 millions d’individus par mètre cube.
        >>> Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la largeur des fourchettes n’est pas liée aux sites de collecte mais aux saisons auxquelles les relevés ont été effectués. Le nombre de virus présents dans l’atmosphère monte pendant l’hiver, avec un pic en janvier, pour ensuite chuter au printemps et a fortiori l’été.

          +7

        Alerter
        • Mathias // 20.07.2020 à 21h28

          Les microbes et bactéries sont généralement dans des gouttelettes qui sont nettement plus grandes, Fanfan. Si on bloque la gouttelette, alors on bloque aussi ce qu’elle contient. Le problème, c’est les aérosols, qui sont minuscules, et qui peuvent a priori aussi servir de vecteurs de transmission.
          Pour faire une image que tout le monde peut comprendre… Un filet grossier, avec des mailles de deux ou trois centimètres de diamètre, laisse passer des pépins de pommes. Mais vu que la plupart des pépins de pomme qui tombent d’un arbre sont à l’intérieur de pommes, qui elles sont arrêtées par le filet, alors on peut dire qu’en règle générale, les pépins de pomme qui tombent d’un arbre ne traverseraient pas un filet.

          Ah, et pour les citadins… c’est fréquent de poser des filets ou des bâches sous les arbres fruitiers afin de récupérer les fruits qui en tombent 🙂

            +8

          Alerter
      • RC // 21.07.2020 à 03h22

        Le masque est d’abord utile au gouvernement qui fait ainsi accepter le port d’une muselière (réétudiez la technique manipulatoire du « pied dans la porte »….) à des citoyens réduits à l’état de moutons et de pétochards.
        Il est utile aux vendeurs de masques qui font du chiffre d’affaires (triplement du prix de la boîte depuis janvier…).
        Et puis il est utile pour faire discrètement des grimaces à nos interlocuteurs (notamment les agents de la force gouvernementale prêts à dégainer leur calibre « 135 e »…)

          +10

        Alerter
        • Brian64 // 24.07.2020 à 05h59

          Jusqu’où on va aller pour justifier de refuser le port du masque? Bientôt vous nous direz que porter un masque médical c’est être la Crampe de Pulp Fiction !

            +1

          Alerter
    • Jean-Do // 20.07.2020 à 08h59

      FAUX : déjà celle-ci le prouve à suffisance mais vous en trouverez bien d’autres pour peu que vous sortiez de votre bulle de confirmation.

        +6

      Alerter
    • Kasper // 20.07.2020 à 09h27

      C’est un peu du même niveau que de préférer sortir pied nu dans la rue tant qu’on a pas vu une étude qui prouve que les chaussures évitent d’avoir mal aux pieds…

        +23

      Alerter
      • lecrabe // 23.07.2020 à 21h19

        Et il y a peu de chances qu’on en trouve, car si les chaussures évitent certes de se faire mal en butant dans un caillou ou en marchant sur une épine, elles n’évitent certainement pas d’avoir « mal aux pieds ».
        Bien au contraire, elles entraînent une rigidité du pied, chevauchement des orteils, troubles de postures, maux de dos, de nuque,…

          +1

        Alerter
    • bob // 20.07.2020 à 10h44

      COVIDINFOS.net
      Le chercheur et ancien professeur de l’université d’Ottawa Denis G. Rancourt a publié une longue étude qui analyse les résultats des plus importantes recherches consacrées à l’efficacité des masques dans la prévention des maladies de type grippal ou respiratoire. Conclusion : « aucune étude ne montre les avantages d’une politique générale de port de masques en public. » https://covidinfos.net/covid19/il-ny-a-aucun-benefice-a-porter-un-masque-affirme-une-nouvelle-etude-sur-le-sujet/883/

        +15

      Alerter
      • kasper // 20.07.2020 à 12h05

        il y a quand meme un paradoxe a dire d’une part que les masques ne retiennent pas le virus, mais que d’autre part ils deviennent un nid a pathogene favorisant la contamination. C’est soit l’un soit l’autre: si le masque se couvre de virus, c’est qu’il en retient une partie et donc qu’il reduit le risque de contamination de l’entourage.

        Toutes les etudes citees semblent s’interesser au benefice du masque pour le porteur. Mais ca on le sait deja, Il est quasi nul.

        On l’a explique 101 fois, la 102eme ne coûtera pas plus cher. L’objectif du masque chirurgical n’est pas de protéger le porteur, mais son entourage.

          +14

        Alerter
      • Mathias // 22.07.2020 à 11h53

        C’est un physicien, pas un médecin. Il a publié ça sans co-auteurs, donc il n’a trouvé personne qui partage son avis. Et c’est pas un travail scientifique, mais un rapport technique. C’est faiblard.

          +3

        Alerter
  • Pier // 20.07.2020 à 08h42

    Ce sont des études en laboratoire. Si vraiment le covid pouvait être transmis à deux mètres de distance par quelqu’un qui parle, on aurait atteint depuis longtemps l’immunité collective !

    Je pense que si on veut atteindre le risque zéro, il faut arrêter tout contact social, y compris avec les membres de sa famille et s’enfermer dans une chambre stérile comme les personnes sans défenses immunitaires. Et cesser de manger aussi, on ne sait pas avec ce virus si fourbe qu’il se maintient en vie pendant des heures voire des jours voire des années sur certaines surfaces.

    Bon, j’exagère un peu mais j’en ai marre de ce délire hygiéniste. Qu’on protège les personnes vulnérables et qu’on laisse vivre les autres. Et pitié, ne me sortez pas que des jeunes en meurent aussi : oui c’est vrai mais un nombre infinitésimal. Certainement pas plus que de maladies orphelines ou de piqures d’insectes.

      +53

    Alerter
    • MS // 20.07.2020 à 09h02

      Si j’ai bien compris vos revendiquez de sortir sans masque et de faire la fête quitte à ce que cela implique que votre grand-mère reste chez elle, confinée et solitaire…
      …sans commentaire !!

        +18

      Alerter
      • FredT. // 20.07.2020 à 09h28

        Pas sur que de confiner pendant des mois les anciens soit gage de longue vie en bonne santé . Réfléchissez aux paramètres de saisonnalité des épidémies ( durée du jour et exposition au soleil, carence en vitamine D etc….. )

          +9

        Alerter
        • RC // 21.07.2020 à 03h57

          La seule vraie solution intelligente est de confiner les porteurs avérés (donc, il faut tester un peu plus que les ridicules prescriptions des technocrates des ARS) et il faut soigner ces gens-là PRÉCOCEMENT et non attendre une dramatique admission en réanimation (*).
          La médecine de ville n’est, hélas, toujours pas associée aux mesures sanitaires qui ne parlent que des hôpitaux. Les technocrates qui nous gouvernent n’ont pas tiré les leçons du Dien Bien Phú sanitaire et du massacre des trente-mille morts de la « guerre » perdue par ces généraux de pacotille. Ils n’ont d’attention que pour les injonctions répétées de Bruxelles de démanteler tous les services publics…

          *) Pas besoin d’avoir fait l’ENA pour savoir qu’une simple bronchite banale non traitée peut dégénérer méchamment. Donc, à plus forte raison un SARS-CoV 2…

            +6

          Alerter
      • Az // 20.07.2020 à 10h07

        @MS, le monde est plein de virus et de danger divers; ça vous fend le coeur que la grand’mère de Pier meure, j’en suis navré. Malheureusement, elle finira quand meme un jour par mourir.
        Personnellement, je suis comme André Comte Sponville, j’ai infiniment plus peur de la maladie d’Alzheimer que du nouveau coronavirus. A la limite, si le coronavirus pouvait me sauver d’Alzeihmer et d’une fin de vie interminable en Ehpad, je lui en serait très reconnaissant !!
        https://www.franceculture.fr/emissions/les-chemins-de-la-philosophie/les-philosophes-face-a-la-maladie-14-montaigne-la-sante-est-elle-le-bien-supreme

          +27

        Alerter
      • Pier // 20.07.2020 à 10h35

        J’adore votre façon de penser pas du tout binaire. Je suis contre le port généralisé du masque, donc je suis un salop qui veut la solitude et la mort des vieux…
        Protéger les personnes vulnérables, c’est leur donner des vrais masques qui protègent leur porteur, pas obliger toute la population active à porter des masques plus ou moins sales, plus ou moins mal mis.
        Et sinon pour l’anecdote je croise peu de grands-mère octogénaires sur les lieux de fête parisien. La mienne peut continuer à se promener dans son parc que je porte un masque ou non.

          +17

        Alerter
      • tachyon // 20.07.2020 à 10h41

         » …de sortir sans masque … »
        Ben oui, dehors, au grand air sans masque mais avec la grand-mère
        Quant à « .. sans commentaire… » C’EST UN COMMENTAIRE … culpabilisant ???

          +4

        Alerter
      • Tzevtkoff // 20.07.2020 à 12h07

        La même grand mère que tu allais mettre vite fait dans une maison de repos ?

          +2

        Alerter
      • chris68 // 20.07.2020 à 15h21

        Ma mere ( 87a ) n’a pas besoin besoin d’ètre poussée pour ne pas sortir .

          +0

        Alerter
    • Kallas // 20.07.2020 à 09h36

      Ne vous fatigué pas… Les gens sont dans une hystérie de peur… On ne peut pas raisonner avec eux. Merci pour votre trait d’humour, il ma fait du bien.

      Dans mon payé, sur 10 morts dû au covide c’est 9 qui on 71 ans ou plus (avec complication chronique déjà présente !). Quand au dixième c’est pour les 81ans +.

      Et si vous avez le malheur de dire que ce ne sont que des vieux qui meurs, on vous taxe de facho et autre débilité à la mode.

      Mais bon, la peur c’est vendeur.

      Prenez votre mal en patience, et faite comme moi. Respecter la peur des autres, en vous pliant à ces nouvelles interaction sociale, mais ne la subissez pas.

        +33

      Alerter
      • red2 // 20.07.2020 à 11h35

        Hystérie de peur? Ce n’est pas plutot vous qui êtes hystérique à considerer que porter un masque en milieu clos est un effort incroyable ? Mettre un pauvre masque, se laver les mains et ne pas se claquer la bise, n’empêche pas de vivre! On n’est pas sorti de l’auberge…

          +14

        Alerter
        • kallas // 20.07.2020 à 14h08

          Je me cite pour que vous compreniez ce que je dis :

          « Respecter la peur des autres, en vous pliant à ces nouvelles interaction sociale, mais ne la subissez pas. »

          Ce qui est obligatoire est obligatoire. Je ne fais pas dans la désobéissance civil. Mais céder à cette hystérie collective, très peu pour moi. Regarder ne serais ce que les commentaire ci dessous. OMG on n’a pas de vaccins, c’est pas soignable, on va tous mourir……

          Et pourtant pas de cadavre dans les rues…. Des hôpitaux sous chargé qui on reporter des opérations à plus tard parce que olalala le grand covid est là. Et…. rien, en plein milieu du confinement on démontais les infrastructure spécialement mise en place. Les hôpitaux militaire spécialement affecté non même pas eut a traiter de patient du covid. Et encore je suis dans une région « touché » certaine autre région n’on simplement rien eux du tous.

          Petit fait rigolo, j’ai connu 2 personnes qui l’on effectivement eu, ce covid. Tous comme moi il on une bonne hygiène de vie (oui nos mamans nous on appris quelques trucs élémentaires…). Ca été 5 jours de souffrance avec des douleurs inconnu aux poumons et…. fini.

          Waaaaaaaaaahhhh, alors oui je parle d’hystérie de la peur.

            +16

          Alerter
      • Inox // 20.07.2020 à 12h07

        Mais il n’est pas question de morts uniquement ou de peur… On a pas de traitement efficace encore contre ce virus, et il est dangereux. Avec plus de 600000 morts dans le monde au bout de 6 mois, difficile de dire le contraire.

        Le but est de ne pas se retrouver avec les réanimations saturées.

        Donc tous les moyens sont bons pour limiter la propagation. Meme si tendre vers une immunité collective est inevitable, Il faut il y aller doucement sans faire n’importe quoi.

        A lire certains commentaires, je suis bien content que l’Etat l’impose un minima, avec une belle amende pour les plus obtus et egoistes.

          +14

        Alerter
        • Ninkasi // 20.07.2020 à 12h36

          Obtus et égoïste ? Je n’ai pas été confiné de par mon métier (métier de bouche alimentaire) moi et mon équipe avons mis en place la distanciation physique nos locaux le permettant , mais nous n’avons jamais porté de masque et n’obligions pas notre clientèle a le porter (75% environ ne portait pas de masque, ce matin encore. ) .Je n’ai pas eu la visite de la « brigade covid  »
          https://www.sciencesetavenir.fr/sante/comment-vont-fonctionner-les-brigades-sanitaires-anti-coronavirus_144043 et pourtant 400 clients passent chaques jours dans mon établissement.
          Ce qui est certain, c’est que la peur est mauvaise conseillère. Ne cédons pas à la peur.
          D’autres part l’ancienne porte parole du gouvernement avait pour une fois raison le port du masque est un geste plus technique qu’il n’y paraît.
          https://youtu.be/hF_h5ssHl60

            +8

          Alerter
          • Inox // 20.07.2020 à 12h59

            Et bien c’est un tort de ne pas respecter le port du masque. Je pourrai à la limite le comprendre dans les departements ou le virus circule très peu actuellement. Et vous ne verrez pas beaucoup de «brigades anti-virus», c’est impossible de surveiller des millions d’habitants. Faut faire appel au bon sens des gens, mais c’est clairement pas gagné non plus…

            Je dirai meme que ça va rentrer dans nos moeurs au bout d’un certain temps. Porter un masque quand on est malade, ça se fait dans de nombreux pays depuis des décennies. Nous sommes plutot arriérés (obtus et egoistes, j’en rajoute une couche) à ce niveau la.

            Et oui, un masque ça ne se met pas n’importe comment non plus. Allez, un petit effort…

              +9

            Alerter
            • Ninkasi // 20.07.2020 à 13h10

              Depuis ce matin mon épouse et le personnel de vente porte un masque simplement par peur de la délation (certaine personne bien intentionné nous ont déjà menacé).
              Pour en revenir au port du masque, le Japon ou le port du masque est encré dans les mœurs a proportionnellement plus de mort de la grippe saisonnière que nous français. A méditer

                +13

              Alerter
            • Kasper // 21.07.2020 à 01h03

              Covid 19, France: test uniquement sur symptômes, pas de masques, confinement général et punitif: 30000 morts.

              Covid 19, Japon: test uniquement sur symptômes, masques partout, appel au confinement volontaire: 1000 morts, pour une population double, plus densément répartie et plus âgée.

              A méditer.

                +5

              Alerter
            • RC // 21.07.2020 à 04h21

              La réponse « masque » est la réponse facile et visible qui dispense les autorités de mettre en place de vraies mesures (détection généralisée et traitements précoces et adaptés) pour TOUS les cas positifs.
              En plus, c’est démagogique et hypocrite car une quantité considérable de gens n’ont que des masques « grand public » (rien que cette dénomination misérable en dit long sur le mépris dans lequel les seigneurs de la Macronie tiennent les gueux !). Or ces masques n’ont aucune efficacité de filtrage si leur porteur est vraiment atteint par le virus.
              C’est également faire porter l’intégralité de la responsabilité de l’épidémie sur les citoyens et d’absoudre par avance les autorités sanitaires qui ont fait la démonstration de leurs carences gravissimes et ne semblent pas prêtes à faire mieux (écoutez les auto-satisfecit de Macron et de sa bande..).
              La réponse est forcément médicale mais quand on passe le plus clair de son temps à lâcher les chiens sur Raoult et à ouvrir les parapluies, on ne peut pas s’occuper d’organiser un plan de bataille intelligent, courageux et efficace.

                +7

              Alerter
            • Ninkasi // 21.07.2020 à 04h29

              @kasper Japon pas de confinement généralisé mise en place d’un dépistage massif, séparation des gens infectés des gens sains et pas tous mélangés a leur domicile ,rien a voir avec le masque.

                +4

              Alerter
            • Kasper // 21.07.2020 à 04h56

              @Ninkasi: Vous confondez sans doute avec la Coree et Taiwan…

              Il n’y a aucun dépistage massif au Japon, officiellement pour éviter un afflux massif de gens voulant se faire tester chez les médecins, officieusement sans doute Parce qu’au début ils espéraient encore sauver leurs JO en glissant la pandémie sous le tapis. Aucune isolation des cas positifs avant qu’ils se présentent à l’hôpital avec des symptômes.

              Je le sais, j’y habite 😉

                +3

              Alerter
            • Ninkasi // 21.07.2020 à 05h25

              @ kasper
              Effectivement je me suis mélangés les pinceaux ( si je mélange Coréen et japonais je ne vais pas me faire que des amis 🤗) Au temps pour moi 😉.

                +2

              Alerter
        • kallas // 20.07.2020 à 14h20

          Pss de traitement efficace, si… vous avez votre système immunitaire et votre hygiène de vie…. Si vous n’avez pas plus de 71ans, et/ou que vous ne présentez pas de maladie chronique aux poumons… Bin…. vous allez en guérir…. dur comme nouvelle je sais. Pas facile à assimiler.

          600k morts, c’est terrible, mais alors, pourquoi autoriser la mal bouffe ou la cigarette ou même d’avoir une voiture. Tous ceci fais des millions de morts mais ce n’est pas grave. Ce n est pas un pathogène extrêmement mortel et médiatiser qui va tous nous tuer.

          A quand le vaccins obligatoire ? qui tuera surement bien plus que le covid. Puisqu’il est développé par des gens qui disent ouvertement vouloir dépeupler la planète.

          Et c’est vrai temps, qu’à faire il faut éditer des loi pour condamner les gens qui ne respecte pas l’hygiène la plus élémentaire. Tiens il faudrait des lois aussi pour que les gens arrête d’éduquer leur enfants des plus mauvaise façon. Il faudrait des lois qui nous rassure avec plus de sécurité et surtout que ce vilain voisins qui OSE toucher avec ses mains sale le panneau de l’ascenseur et qui nous contamine tous. D’ailleurs ce voisin, je suis sur qu’il se lave jamais les mains !!!!!

          Je me re cite pour être sur que vous compreniez :

          Respecter la peur des autres, en vous pliant à ces nouvelles interaction sociale, mais ne la subissez pas.

          La peur est votre ennemis à tous, récupérer vos cerveaux que diable ! Les chiffres sont là en plus, les études arrives, on comprends mieux comme il se transmet etc.

            +15

          Alerter
          • Inox // 20.07.2020 à 15h35

            Mais je vous rassure… J’ai un cerveau et aucune peur pour moi même. Si ça se trouve, je l’ai déjà eu ce virus.

            Par contre, mes parents, ou même le peu de grands parents qu’ils me restent, désolé, mais je ne prends strictement aucun risque. (et par extension, tous ceux qui ont plus de 60 ans disons) Question de bon sens élémentaire.

            J’ai envi de dire comme vous: « Récupérez vos cerveaux que diable ! », et ne sous estimez pas la dangerosité de ce virus. Pensez aux personnes vulnérables.

            Si le port d’un masque peut éviter une deuxième vague et éviter la saturation des postes de réanimation, alors portons le !

              +10

            Alerter
            • Kallas // 20.07.2020 à 15h49

              Vous savez ce que j’entends quand je parle à ses personnes vulnérable. Qui soit dit en passant on toute plus de 70ans.

              « -On doit bien mourir de quelques chose jeune homme. Moi j’ai assez vécu. »

              Au final n’es ce pas de l’égoïsme de vouloir garder ses grand parents et parents plus longtemps que nécessaire ?

              Allez, je vous taquine, nous sommes d’accord sur le fait que :

              -La peur est mauvaise car elle rends hystérique et simplet
              -Suivre les directives de l’état es tous ce que on peu faire à minima

              Une belle journée, profité de sortir avec vos grand parents et vos parents que vous aimez temps. Sa serais bête que la vie devienne un enfer à cause de l’ennemis invisible et qu’il ne puisse simplement pas profité de l’amour de leurs enfants. L’amour ce n’est pas refuser de les voir, de les toucher, et de passer du temps avec eux. Non ça c’est ce que l’on fait dans la majeur parti des cas en les mettant en home au lieu de les prendre chez nous et de leur rendre tous les efforts qu ils on fait avec nous quand on était bébé…

              Drôle de monde, beaucoup de contre sens =D et trop de social warrior

                +3

              Alerter
        • Tanguy // 20.07.2020 à 14h57

          La faim tue 750 000 personnes chaque mois ! Et c’est un problème « facile » à résoudre si l’on en croit l’ONU. Pouvez-vous expliquer le pourquoi de cette focalisation sur un virus qui ne tue plus en France depuis le 01/05 si l’on en croit l’insee ?

          D’autres chiffres intéressants : les morts causés pas le diabète (34 000 personnes annuellement en France, soit beaucoup plus que le COVID cette année et causés principalement par la malbouffe), le cancer (157 400 morts en France chaque année, morts aussi largement causés par l’environnement et les pratiques industrielles et agricoles),… Choisis ton combat, camarade 🙂

            +21

          Alerter
          • Kallas // 20.07.2020 à 15h36

            Il faut masquer l’effondrement économique qui s’amorce depuis quelques années, alors on brandi un truc pour en masquer un autre. Hop hop, tu vois rien.

            Merci pour le chiffre de la faim dans le monde. Je l’avais oublié (eh oui on en parle partout c’est bien connu).

            Merci camarade XD

              +8

            Alerter
          • Inox // 20.07.2020 à 15h55

            « Pouvez-vous expliquer le pourquoi de cette focalisation sur un virus qui ne tue plus en France depuis le 01/05 si l’on en croit l’insee »

            C’est extrêment simple. Il n’y a pas que la France dans le monde. Et le virus est encore très actif dans plusieurs pays. Donc ça peut revenir très vite. Sauf si on ferme complètement nos frontières, ce qui est impossible.
            Ça revient doucement en France d’ailleurs, et l’Etat veut limiter le risque de revoir notre système de santé saturé. Et je suis on ne peut plus d’accord. Personnellement, je préfère porter un masque maintenant et ne pas revivre un confinement.

            Encore une fois, le principal danger est de revoir notre système de santé saturé !

            Pour le reste je comprends pas trop votre raisonnement. La faim fait malheureusement 750000 morts par mois donc on minimise les 600000 morts (pour l’instant) du coronavirus ?
            Il ne faut pas choisir son combat, mais essayer de tout combattre non?

              +5

            Alerter
            • herve_02 // 20.07.2020 à 17h09

              « mais essayer de tout combattre non? »

              ouiiii et donc qu’est-ce qui est fait pour la faim dans le monde ? juste pour que je puisse comprendre ?

              « Donc ça peut revenir très vite ». … cela peut aussi se terminer demain matin sans que l’on ne fasse rien.

              Attention, je ne dis pas que l’on ne doit rien faire. petite remarque ils ont abroger le décret anti chloroquine et il est sorti des produits dangereux (on peut donc se le procurer en pharmacie sans ordonnance.) et moi qui croyait qu’on allait mourir si on en prenait, ben à partir de maintenant, on n’en meuit plus.

              ah si on a une AMM pour le remdesivir.
              une étude sur 8 personnes :
              – 20 % ont réduit de 1 jour les symptômes (5 vs4)
              – 20 % ont développé une insuffisance rénale
              – on a du arrêter le traitement pour 6 d’entre elle.

              mais lui, on craint rien à le bouffer… c’est la science magique.

                +5

              Alerter
      • chris68 // 20.07.2020 à 15h24

        He oui c’est connu , être vieux c’est plus dangereux que d’être jeune , surtout au niveau mortalité .

          +6

        Alerter
    • Amaethon // 20.07.2020 à 11h50

      Il est possible que nous n’obtenions jamais l’immunité collective si l’on en croit l’étude du King’s College de Londres.
      https://www.latribune.fr/economie/international/covid-19-l-immunite-pourrait-disparaitre-en-quelques-mois-suggere-une-etude-852732.html
      Ce qui impacte aussi la mise au point d’un vaccin. Sauf à se faire revacciner tous les 2 ou 3 mois.

        +1

      Alerter
      • Mathias // 20.07.2020 à 21h38

        Il est possible que le vaccin dure plus longtemps, s’il est basé sur d’autres propriétés du coronavirus que ce que notre corps détecte par défaut. Mais même si sa protection n’est que temporaire, si on a la possibilité de vacciner toute la population* plus ou moins en même temps, alors on atteindra l’immunité collective qui nous débarrassera de cette pandémie.

        *: population qui peut être vaccinée, donc pas les seniors, ou les personnes souffrant de certaines maladies

          +0

        Alerter
        • herve_02 // 22.07.2020 à 19h34

          Il faut être un malade mental pour vacciner l’entièreté d’une population avec un produit dont on n’a aucun recul. On ne le fait (faisait) pas pour des produits avec 10 ans de recul, parce qu’on considère qu’il n’y a pas assez de recul alors un truc sortie à la rache ™ en 6 mois, il faut être sacrément dérangé.

          Imaginons que dans 5 ans on s’aperçoivent d’une explosions de cancer ou de maladie auto-immune ? ce sera une coïncidence bien entendu.

          Ce qui manque en france c’est une _vraie_ culture scientifique, une culture qui connaît les tenants et aboutissants, les problématiques à court, moyen, long terme, qui a compris que le corps humain c’est pas juste un moteur que l’on a fabriqué et donc que l’on connaît parfaitement. c’est pas non plus un agrégat d’organes qui fonctionne de manière indépendante et surtout que les labos pharmaceutiques font du fric et pas de la santé publique. Que le discours ambiant est de la propagande souvent simpliste et parfois mensongère pour de bonnes ou de mauvaise raisons.

          Qui peut dire que dans les 300 morts subites du nourrisson (entre 0 et 1 an) il n’y a aucun rapport avec les vaccinations à 4,6,12 mois ) ? On nous fait peur avec la rougeole et les 3 morts en 10 ans, mais on ne se penche pas sur ces 2500 morts en 10 ans ?

          Pourquoi ?

          Lorsqu’il y aura assez de recul sur toutes ces questions, on pourra parler véritablement, sinon on fait juste du bruit avec la bouche.

            +1

          Alerter
          • jean-pierre.georges-pichot // 29.07.2020 à 22h03

            Je pense que nous pourrons lire des choses sur les ‘graves défaillances méthodologiques’ dans la validation du vaccin concocté par Gilead et consorts….. Mais en attendant le vaccin obligatoire, il faudra porter le masque obligatoire. Faut-il prier pour que ça aille vite, pour que ça aille lentement, ou pour que ça pète?

              +1

            Alerter
  • John M. // 20.07.2020 à 08h55

    Le masque est-il la bonne stratégie ? Ne faudrait-il pas laisser les jeunes et les personnes en bonne santé faire circuler le virus pendant l’été pour développer une immunité dans la population en vue d’un éventuel retour du virus en hiver ?
    Car en ce moment le virus est moins présent (entre 1 et 2% de positifs parmi les tests contre 5 à 6 % en début d’année) et moins virulent (moins d’hospitalisation et de décès).

      +20

    Alerter
    • fanfan // 20.07.2020 à 11h44

      De plus, les tests ne sont pas discriminants ! Taux de faux positifs ? Anticorps d’autres coronavirus, du rhume, de la grippe ou du Sras 2003 ou… ?

        +5

      Alerter
    • RC // 21.07.2020 à 04h59

      Désolé de vous contredire, John, cette stratégie est stupide. L’immunité semble peu durable et comme il n’y a toujours (idéologiquement) pas de traitement précoce (sauf à Marseille et quelques autres rares lieux), le risque est d’avoir à nouveau une saturation des réanimations et des morts inutiles. Tous ceux qui ont tenté cette politique de l’immunité collective s’en sont mordu les doigts.

      La seule stratégie valable est de tester, isoler et soigner !! C’est banal et tout con en apparence mais c’est ce que nos crânes d’oeufs des autorités politico-sanitaires ne semblent toujours pas décidés à mettre en place. Ils préfèrent nous endormir avec la perspective d’un vaccin (aux effets médicaux très hypothétiques et illusoires, mais aux effets financiers très concrets et très substantiels…).

      Au lieu de se préparer au retour viral qu’ils nous promettent à longueur de communication, ils continuent de fermer des lits d’hôpitaux et poursuivent la politique de démantèlement du système de santé comme le réclame Bruxelles (consultez les Gopé, c’est édifiant, tout autant que terrifiant !).
      [modéré]

        +2

      Alerter
      • Brian64 // 24.07.2020 à 07h24

        Il y a pas de traitement efficace contre le COVID, à Marseille ou autre part.

          +0

        Alerter
      • jean-pierre.georges-pichot // 29.07.2020 à 22h15

        Je ne suis pas en réaction contre votre point de vue en général, mais je trouve le mot ‘stupide’ injustifié. La réflexion sur l’immunité de groupe me semble devoir être laissée ouverte. D’ailleurs, si la présentation officielle de la situation actuelle est juste (ce que je ne crois qu’à moitié), nous serions en présence d’une extension asymptomatique de la contamination : et si c’était vrai, ce serait probablement une bonne affaire. Beaucoup d’épidémies du même genre que le covid se terminent comme cela : pas de disparition du virus, mais baisse conjointe de la léthalité et de la contagiosité, qui le rend inoffensif. On ne peut pas exclure, à suivre leur politique, que ce soit en réalité le pari fait par les autorités. Après, ils pourront toujours dire que c’est grâce aux masques et au confinement !

          +0

        Alerter
  • FredT. // 20.07.2020 à 09h01

    30 contaminés dans un EHPAD dans les vosges , seul un malade est dans un état grave . Le virus a clairement perdu sa virulence . Ca se voit aussi clairement en comparant les courbes des contaminations et de mortalité aux USA . Pourquoi on ne nous le dit pas ?
    Le Professeur Montagnier nous avait expliqué le mécanisme qui mènerait à cette situation, mais il est de bon ton de dire que Montagnier est dingo.

    https://www.vosgesmatin.fr/sante/2020/07/19/covid-19-les-visites-sont-suspendues-a-l-hopital-du-val-du-madon-a-mattaincourt

      +66

    Alerter
    • Ovni de Mars // 20.07.2020 à 10h23

      Les USA sont pourtant en voie de rejoindre le taux de morts par millions d’habitants de la France et leur courbe du nombre de morts par jour même si elle semble avoir pour l’instant une pente descendante, n’est pas spécialement en cloche. A Chili et au Brésil, c’est bien pire

        +5

      Alerter
    • Drenghel // 20.07.2020 à 10h33

      Source de cette déclaration de Montagnier ?

      Je précise aussi que même les « dingos » peuvent avoir raison de temps en temps, c’est absolument pas incompatible.

        +3

      Alerter
    • Vincent Lambert // 20.07.2020 à 11h51

      Lisez bien l’article : les 30 contaminations ont été constatées dans une Maison d’Accueil Spécialisée (autrement dit, un lieu de résidence pour malades mentaux) proche de l’EHPAD. Les visites ont été suspendues à l’EHPAD – où, je le répète, aucune contamination n’a été constatée – par mesure de « précaution ».
      Par ailleurs, la personne hospitalisée ne l’a pas été à cause du virus mais parce que son hypertension sévère la rendait plus vulnérable encore.

        +10

      Alerter
  • MS // 20.07.2020 à 09h07

    Ben non…
    c’est juste qu’on a maintenant compris que la gravité de la maladie dépend de la dose inhalée et qu’on isole les pensionnaires des EHPAD beaucoup plus efficacement .
    Quant aux Etats-Unis, la population a enfin compris l’efficacité des mesures de prévention.

      +4

    Alerter
    • FredT. // 20.07.2020 à 09h10

      Hé ben non ! Si il y a 30 contaminés dans un petit EHPAD c’est justement qu’il n’y a pas d’isolement efficient ! Et pourtant il n’y a pas de cas graves !
      Quant aux usas, ce ne sont pas les gestes barrières qui font baisser la mortalité vu que ce sonbt des mesures préventives pour faire baisser les contaminations .

        +18

      Alerter
  • Vic29 // 20.07.2020 à 09h12

    Bonjour
    Nous ne devons plus avoir peur de l’uniforme kaki, mais des blouses blanches.
    La domination de la science sur l’humanité.
    Milton Milgram la très bien démontrer
    http://Www.psychologie-sociale.com , ou voir ou revoir
    I comme icare.
    Perso je reste dans mon jardin la ville est devenue zombie land

      +25

    Alerter
  • Ignotus // 20.07.2020 à 09h14

    C’est quoi « un masque »?
    Celui ou le corps est entièrement couvert avec une réserve d’oxygène dans le dos ou celui fait par grand-mère en dentelle de Calais?
    Cet article est tellement imprécis et flou qu’il va mettre encore plus de confusion dans le tête des gens

      +3

    Alerter
  • Inox // 20.07.2020 à 09h51

    «…qui a montré qu’une goutte d’eau expulsée par un individu tombe sur le sol ou s’évapore à une distance d’environ 2 mètres.»

    J’ai toujours eu un doute avec ça. Que ce soit un ou deux mètres. Car il se passe quoi dans le cas d’un leger vent, ou courant d’air. Si quelqu’un éternue et que vous etes dans le vent… A mon humble avis, ça peut aller bien plus loin que deux mètres. Du moins ça me parait logique. Idem si vous êtes dans le vent de deux personnes en pleine conversation du coup. Et du vent, il y en a souvent…

      +3

    Alerter
    • FredT. // 20.07.2020 à 10h07

      Et à mon avis l’hygrométrie de l’air doit beaucoup jouer . Si vous avez une hygro de 60% , ça ne va pas s’évaporer .

        +5

      Alerter
      • Inox // 20.07.2020 à 10h33

        Oui, le taux d’humidité de l’air joue un role énorme aussi. C’est certain. Ainsi, humidité + courant d’air = bien plus de deux mètres.

          +4

        Alerter
    • chris68 // 20.07.2020 à 15h30

      Lol on vois que vous n’êtes pas ingénieur . On n’arrête pas de se battre contre les « laborantins » qui soit vous disent  » Si si c’est possible  » ou  » non ca ne marchera jamais  » . Bon ok on ne sait pas expliquer pourquoi mais on démontre jour après jour l’inverse .

        +1

      Alerter
      • Karine // 21.07.2020 à 23h42

        euh, moi je suis ingénieur, et pourtant je n’ai pas compris votre remarque?

          +1

        Alerter
        • herve_02 // 22.07.2020 à 19h43

          Facile : il y a une énorme différence entre la théorie dans un laboratoire, avec une protocole optimisé pour obtenir et/ou étudier un phénomène et le reproduire dans une réalité non contrôlée.

          Ainsi, oui peut être qu’en laboratoire on peut détecter l’arn dans un gouttelette (comment a-t’elle été fabriquée ? à quel dosage de virus ? quelle substrat ? quel propulseur ? a-t-on mis en culture pour voir si c’est contaminant ? combien de fois a-t-on renouvelé l’expérience ?) Mais est-ce que cela veut dire que c’est une problème de santé publique ? Il faudrait en calculer les probabilités.

          Par exemple, chaque semaine il y a des millionnaires au loto. Doit-on tous jouer pour devenir millionnaires ? (il y a des preuves qu’on peut devenir millionnaires en jouant au loto) a vos grilles.

            +0

          Alerter
  • Drenghel // 20.07.2020 à 10h27

    J’ai du mal à comprendre l’utilisation de l’adjectif « solide » par l’auteur original de l’article, l’étude est non randomisé, et c’en est qu’une.

    Elle est néanmoins intéressante, hein. Juste je serais curieux.

      +1

    Alerter
  • Ninkasi // 20.07.2020 à 11h56

    https://www.contrepoints.org/?p=375554
    Voici un article très intéressant concernant le port du masque .

      +1

    Alerter
    • fanfan // 21.07.2020 à 00h50

      Très intéressant en effet.
      OMS avant le 10 juin : « Quand utiliser un masque ? Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne présumée infectée par le 2019 nCoV. Portez un masque si vous toussez ou éternuez. Le masque n’est efficace que s’il est associé à un lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Si vous portez un masque, il est important que vous sachiez l’utiliser et l’éliminer correctement. »
      Le 10 juin, l’OMS vient de changer ses recommandations. « Elle se base sur un travail qu’elle a financé, paru dans le Lancet (!), le 1er juin, concernant les milieux de soins et communautaires (avec des masques ad-hoc agréés). Mais on ne comprend pas bien la méthodologie, puisque pour cette revue et méta-analyse, sur 20 013 études étudiées (?!) réalisés sur 6 continents, 19 834 sont exclues pour en retenir 179 en revue systématique et parmi celles-ci, 44 pour la méta-analyse… »

        +0

      Alerter
  • Maxime // 20.07.2020 à 12h20

    Les malades de la covid meurent plus de leurs comorbidités que du virus lui-même: diabète, hypertension, maladies cardiovasculaires, etc. Et on connait très bien les causes de ces maladies: malbouffe, pollution, manque de sport, stress.

    Porter un masque pourquoi pas, mais si c’est simplement pour permettre aux autres de continuer à polluer, à bouffer de la merde qui fout en l’air l’environnement et à rouler en SUV pour faire 100 mètres, désolé mais ce sera sans moi!

      +8

    Alerter
    • patoche // 20.07.2020 à 13h32

      Vous oubliez le facteur génétique.
      Quant aux bouffeurs de merde la plupart du temps ils n’ont pas les moyens de manger autrement.

        +3

      Alerter
    • Maldoror // 21.07.2020 à 01h13

      Donc arrêtons de protéger les autres y compris les plus fragiles en attendant de régler les autres problèmes. Vachement intelligent.

        +2

      Alerter
    • Karine // 21.07.2020 à 23h50

      on peut manger très sainement et se retrouver obèse à 50 ans:
      problème de thyroide : + 10kg
      travail sur écran, sport impossible car horaires serrés pour les enfants
      impact apnée du sommeil : +10kg

      je me débarrasse des gamins ou du boulot, pour ne plus peser sur la société comme personne à risque?
      je suis d’accord, il faut s’attaquer aux causes de comorbidités, mais vos explications me semblent caricaturales

        +0

      Alerter
  • LowCost // 20.07.2020 à 12h45

    Admettons l’utilité du port du masque, au moins lors de la phase ascendante de l’épidémie. Mettons de février à mai, au moment ou nos chers gouvernants nous disaient que le masque était inutile voir dangereux.
    Maintenant que la présence et la virulence du virus est très diminué, les mêmes le rendent obligatoire.

    Si un masque devient indispensable pour une maladie pulmonaire hivernale… en plein mois de juillet, une question se pose : Quels seront les facteurs permettant qu’on l’enlève ?

    Si il est obligatoire dans le cas le moins défavorable, attendez à ce qu’il reste obligatoire jusqu’en 2022 au minimum, afin surtout de cacher la foret de l’état d’urgence sanitaire perpétuel, quelques années après l’état d’urgence terroriste passant dans le droit commun.

    Apres l’épisode gilets jaunes + réforme des retraites, nous ne somme pas prêt d’avoir à nouveau le droit de manifester.

    Mais heureusement, les moutons seront bien gardés jusqu’aux prochaines élections.

      +28

    Alerter
  • MOITOI // 20.07.2020 à 13h37

    Des vraies solutions : ne plus parler, ne plus chanter,, et surtout ne plus respirer ! Ne communiquer que par geste ou par Internet…Ne sortir de chez soi que dans une situation extrême, dûment argumentée et autorisée par les autorités officielles et compétentes bien sûr! Ne communiquer que par Internet, n’acheter que par Amazon, apprentissage de la langue des signes obligatoire, ne sortir qu’avec des masques à gaz, intégration dès la naissance (c’est plus facile)que les mères sont dangereuses et que les bébés sont dangereux pour leurs mères, avec toutes ces gouttelettes dégoûtantes pleines de virus qui sortent des nez et des bouches, ne plus voir de sourires ça leur donnerait trop confiance ds la vie…La sexualité est aussi actuellement extrêmement dangereuse…
    Tout le monde sait que notre système immunitaire est mal foutu, que seuls les scientifiques qui savent tout sont capables de nous protéger. Comment l’humanité a pu survivre depuis si longtemps? Un vrai mystère !…..Votre obsession sécuritaire avec ce virus est inquiétante de la part de quelqu’un qui semble par ailleurs intelligent. Auriez-vous autant peur de la vie ?Ou bien auriez-vous des intérêts avec les labos pharmaceutiques ?Pourquoi ne publiez-vous pas des études venant de soignants et scientifiques ayant un autre point de vue que vous?. Le choix est grand! Ce serait du vrai journalisme…Cordialement.

      +25

    Alerter
    • kelkun // 21.07.2020 à 00h22

      Oui. par ici comme pour d’autres affaires passées, ça rampe sous et ça lèche l’autorisé, ça récite.
      Par un euro de ma part, donc. Et la diffusion de la grande prudence voire plus.
      La voie de la libération pour les peuples via la vérité par les faits est ailleurs qu’ici, malgrès les apparences superficielles et ponctuelles.

        +1

      Alerter
  • Fernet Branca // 20.07.2020 à 14h29

    Au jour d’aujourd’hui on est mort comme disait un ancien directeur commercial que j’ai connu. Il essaie de survivre au diabète de nos jours et il a une une femme qui est morte d’une crise d’asthme à 35 ans.

      +0

    Alerter
  • bili // 21.07.2020 à 06h17

    Je suis inquiet pour ma femme: elle refuse d enlever son masque chirurgical à la maison depuis qu il est devenue obligatoire en lieu clos ! Et elle à peur de prendre une prune de 135 euros si elle le retire. Quand je lui dis qu il y à pas de policé à la maison, sont côté parano reviens et me dis que via les webcams, telephones, montre connectée et autres objets connectés on est surveillé et elle risque de recevoir un pv automatisé !
    Elle l enlève que pour dodo et manger aidé mois svp.

      +8

    Alerter
  • David R // 21.07.2020 à 10h15

    On progresse, les spécialistes de ces sujets qui disent que le masque est inefficace en espace clos précisément à cause de la présence du virus dans les aérosols étaient jusqu’à maintenant considéré comme de dangereux théoriciens du complot. Ils ne seront désormais considéré que comme des demi-théoriciens du complots puisque la moitié de leur thèse est admise par l’église OMS à savoir que ce sont les aérosols qui diffusent le virus plus que les gouttelettes. Par contre on est pas prêt d’avoir des explications sur le miracle de la filtration des aérosols intimement lié à l’air que l’on respire par des masques n’ayant pas des mailles assez fines pour filtrer ces aérosols. Pas non plus d’explications sur le débit d’air passant entre les limites du masque et la peau (à cette échelle même une ride du visage est le canyon du Colorado). Quant au mauvais ajustement du masque, inutile de préciser qu’il fournis des autoroutes à aérosol. Ceci étant dis, effectivement le masque ne peut aller que dans le bon sens, toute la question est de savoir de combien. Les études qui ce sont penché sur cette question ne voie aucune efficacité du masque à éviter le contamination. Les études « officiel » validé par le clergé médicale et largement cité dans l’espace médiatique, s’attache toute à montrer l’efficacité du masque à limiter l’effet des gouttelettes… qui ne sont pas le vecteur principal de contamination.

      +7

    Alerter
  • riton // 22.07.2020 à 10h09

    A propos d’aérosol, les idiots qui passent au Karcher tous les matins les trottoirs devant la gare Saint-Lazare (par exemple) ça rentre dans le débat ?

      +1

    Alerter
  • BC // 28.07.2020 à 22h00

    Mais comment croire encore l’OMS après tant d’erreurs, dégâts, omissions, mensonges et soupçons de corruption ?
    Mais comment croire encore des études sans se poser des questions après le LANCET Gate entre autres ?
    L’expérience ne sert à rien.
    Dommage.
    Bientôt ils nous diront que respirer est dangereux pour la santé et que nous devons vivre sous des scaphandres et nous écouterons…

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications