Les Crises Les Crises
31.juillet.201431.7.2014 // Les Crises

Édito (orgasmique) du Monde : “Grâce à Poutine, l’Europe se fâche… et existe”

Merci 0
J'envoie

Grâce à ce nouvel édito made in OTAN du Monde, on sait enfin à quoi sert l’UE : déclencher des guerres !

Edito, LE MONDE | 31.07.2014 à 12h23

Vladimir Poutine a réalisé une performance peu commune : le président russe a poussé l’Europe à prendre une décision forte en politique étrangère. Il est ainsi à l’origine d’une sorte de première dans l’histoire de l’Union européenne (UE). Il a fait bouger Bruxelles, laissant entrevoir la possibilité qu’a l’UE d’être, si elle le veut, un acteur sur la scène internationale.
L’occasion, c’est l’Ukraine. L’Europe s’est efforcée ces derniers mois d’obtenir du Kremlin qu’il cesse d’entretenir la guerre dans ce pays. En vain. Elle a jugé qu’il était temps de passer à des sanctions économiques crédibles. Elle les a votées mardi 29 juillet.

Celles-ci sont sans précédent par leur vigueur. L’UE ferme ses marchés financiers à la Russie – la mesure vise les entreprises et banques d’Etat russes, très grosses consommatrices de prêts bancaires européens. L’UE interdit de nouvelles ventes d’armes et matériels militaires à Moscou – les « anciennes », et notamment la livraison d’un navire français de type Mistral, échappent à cet embargo. Enfin, l’Union limite considérablement les exportations de technologies de pointe dans les domaines de l’exploitation pétrolière et gazière.

LE MÉPRIS DE POUTINE

Longtemps, il n’y a pas eu de majorité au sein des Vingt-Huit pour prendre contre la Russie des mesures aussi sévères. Celle-ci est un partenaire commercial important pour l’Allemagne et l’Italie ; par oligarques interposés, elle est source de gros revenus pour la City de Londres ; elle est aussi, depuis Nicolas Sarkozy, un client pour les chantiers navals militaires français ; enfin, elle approvisionne en gaz une bonne partie de l’Europe de l’Est.

Et longtemps, Vladimir Poutine, qui cache mal son mépris pour ces Européens « décadents », a cru les Vingt-Huit incapables de devenir des acteurs sérieux dans la crise ukrainienne. Contre les Etats-Unis, il a joué, habilement, avec les divisions européennes, s’emparant impunément d’une partie de l’Ukraine, la Crimée.

Qu’est-ce qui a changé ? Qu’est-ce qui a bien pu unir les Vingt-Huit dans un geste de colère à l’encontre du Kremlin ? Réponse : Vladimir Poutine. Il n’y a encore qu’un faisceau d’indices pointant en direction des séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine. Mais la mort de 298 personnes dans le drame du vol MH 17 de la Malaysia Airlines – vraisemblablement détruit par un missile – a été l’occasion d’une prise de conscience. C’est bien M. Poutine qui entretient la guerre dans l’est de l’Ukraine. C’est la Russie qui alimente les séparatistes en armes lourdes – et qui n’a pas fait un geste pour favoriser une enquête indépendante sur le terrain du crash.

Tout change si le Kremlin impose aux séparatistes de désarmer et de négocier. Mais M. Poutine peut-il changer, lui ? L’Europe doit garder la porte ouverte à la négociation, sur l’Ukraine et sur une normalisation de ses relations avec la Russie. Mais sans se faire trop d’illusions.

Source : Le Monde

135 réactions et commentaires

  • lollygris // 31.07.2014 à 21h49

    Ce n’est plus de la désinformation, mais une manipulation orchestrée de l’opinion. En fait, ce qui est amusant, si on peut encore le dire, c’est qu’on parle de lâcheté européenne, d’incapacité d’agir, et que Vladimir Poutine nous méprise. Mais l’Europe est courageuse, elle sait prendre des décisions. Nos toilettes sont les plus sûres du monde, normes ISO obligent. Et que dire de toutes nos sanctions? L’Europe est forte. Évidemment en Russie, on se préoccupe moins de connaître les normes ISO pour faire son petit caca matinal, on consacre l’argent à des choses comme le développement de nouvelles technologies, la robotique (la ville verte, ça vous parle?!), et l’espace. Quant aux armes, hmm… Vous connaissez les performances des engins blindés russes? De leurs hélicoptères de combat? De leur artillerie? Oh, l’Europe est forte, mais la Russie aussi. Comme les eaux calmes, elle parle peu, mais n’en pense pas moins. Venez, venez soldats américains, allemands, français, et venez goûter de la Kalach. Ce n’est pas quelques gamins que vous aurez en face de vous, ou des armées de misère. Mais une armée jeune, forte et composée de véritables patriotes. On va déguster sévère. Tous des cons!

      +0

    Alerter
    • chris // 01.08.2014 à 07h57

      J’ai servi 7 ans dans la légion étrangère et des gens de l’est j’en ai connu. Je peux vous dire que les russes et bien, ils ne sont pas comme nous. En tant que français je n’ai jamais pu comprendre les russes, la seule chose que je sais c’est qu’il sont sympa mais il ne faut pas les embêter sinon tu peux avoir de gros problèmes. Ce sont des durs, ont sera tous morts, mais eux ils peuvent survivre des années en mangeant des graines de tournesol.

        +0

      Alerter
      • Thomas // 01.08.2014 à 09h00

        Bonaparte, Adolphe et Barack n’ont pas compris cela, c’est pourtant simple.

        Rien qu’à les entendre chanter…

          +0

        Alerter
      • Norton // 01.08.2014 à 11h50

        Au regard de l’Histoire commune de nos deux nations,j’ai beaucoup de mal à croire que l’on trouve beaucoup de militaires Français pour accepter de participer à une guerre contre la Fédération de Russie…
        Je suppose que nos États Majors,-qui ne prouvent pas,pour l’instant,leur attachement à éradiquer de notre gouvernement ceux qui plongent notre pays dans une complicité criminelle avec une puissance extérieure et qui trahissent l’esprit de notre constitution,-seraient encore cappables de faire preuve d’un peu d’honneur,pour refuser de combattre contre l’armée Russe…

          +0

        Alerter
      • Slavyanka // 01.08.2014 à 13h48

        C’est vrai que les russes sont de nature rustiques et aguerris ce qui est un gros avantage dans certaines situations. Après des années de vie en Europe, dans le confort, j’ai gardé cette qualité malgré tout, je pense que c’est inné. Et c’est vrai aussi que quand on embête l’ours russe, flegmatique et pacifique par ailleurs, il peut frapper fort.

          +0

        Alerter
    • David D // 01.08.2014 à 13h05

      Au-delà du fait de croire ou non à ce qu’ils disent, il y a un autre aspect inquiétant. Ils publient en leur nom un discours et une position, ils doivent donc avoir une certaine force d’inertie qui les porte, ça va leur être très dur de se raviser ensuite. Notre tête ne s’appuie pas uniquement sur ce que nous croyons la vérité, elle s’appuie sur ce que nous voulons, désirons être la vérité, sur aussi ce que nous avons déjà construit comme argumentation soumise au regard d’autrui.
      Enfin, il est clair que des pions ont été placés dans les différents journaux, que ces pions soient les auteurs des articles ou ceux qui décident de la direction des contenus. Pions placés par des gens riches et intellectuellement extrêmement médiocres comme BHL par exemple.

        +0

      Alerter
    • Rensk // 01.08.2014 à 16h31

      Bonjours, question technologie vous oubliez le SU – 30 MKI…
      Les pilotes de l’aviation de guerre indienne ont gagné dès 2004, lors des manœuvres conjointes avec les Etats-Unis, Cope India à bord des SU-30 90% des combats contre les Américains à bord des F-15. Toujours encore en 2008 = En 2008 après la diffusion des résultats des manœuvres américano-franco-indiennes Red Flag la revue britannique Flight a qualifié le SU-30 MKI de meilleur chasseur dépassant l’avion américain de cinquième génération, le F-22.

        +0

      Alerter
  • languedoc 30 // 31.07.2014 à 21h49

    C’est rien comparé aux articles de Marie Jégo, P.Smolar et cie. J’ai résilié mon abonnement au Monde il y a deux jours, je n’en pouvais plus.Je n’ai même plus le courage de commenté celui-ci.

      +0

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 31.07.2014 à 21h58

      Idem pour moi. Jusqu’à présent, j’allais volontiers jeter un œil sur leur site, histoire de savoir ce qu’ils racontent, mais depuis la découverte de cet édito, je suis écœuré au sens propre du mot. Plus du tout envie de savoir. Sentiment bien réel de répulsion.

        +0

      Alerter
      • Vallois // 31.07.2014 à 22h18

        J’avoue que j’ai banni les URL *.lemonde.fr et *.liberation.fr. Un accident de clic est si vite arrivé et l’idée que je puisse augmenter leurs stats de connexion me dégoûte.

          +0

        Alerter
    • douarn // 31.07.2014 à 23h26

      Pardonnez moi, mais peut être ne devriez vous pas vous abstenir de consulter les “info” de ces torchons. Il me semble que c’est toujours bon d’avoir un oeil critique et éveillé sur la propagande mainstream, même si elle vous (me) débecte.

        +0

      Alerter
      • Crapaud Rouge // 01.08.2014 à 01h30

        Exact, c’est pour connaître la propagande “mainstream” que je le consultais, mais ce n’est plus utile désormais parce qu’elle ne changera pas d’une virgule. Cet édito marque un tournant : le dialogue n’est plus possible, parce que les US posent une condition impossible à satisfaire : que les rebelles déposent les armes tout en restant sous le feu de l’ennemi. Ils ont dressé un mur qui ne disparaitra pas avant plusieurs décennies, un mur pour une Russie pestiférée comme l’ex-URSS. (Note: on va commencer à comprendre que Depardieu ne s’est pas barré en Russie que pour des raisons fiscales…)

          +0

        Alerter
      • Bertrand Dunogier // 01.08.2014 à 08h44

        Keep your friends close, keep your foes closer..,

        100% d’accord. Ne pas savoir ce qui se dit ne sert pas à grand chose. Le savoir permet au contraire d’adapter son discours, et d’appréhender les échanges… réinformatifs.

          +1

        Alerter
      • VladP // 01.08.2014 à 09h37

        Pour ça, il reste “le figaro.fr”. Ils sont presque autant fondus que les autres mais au moins, les commentaires en lignes ne sont pas trop censurés.
        Le figaro appartiens au groupe Dassault, et donc on sait à quoi on peut s’attendre en le lisant.
        Il semble même qu’il soit “un peu” moins extrême dans la manipulation de l’info que “Le Monde” par exemple, et encore une fois, le ton des commentaires des lecteurs est plutôt libre.
        C’est pas comme l’Huma., ex journal ayant affiché une conscience sociale par le passé et qui, désormais, cire les bottes de la droite la plus extrémiste.

          +0

        Alerter
    • thierry bruno // 03.08.2014 à 13h51

      J’ai essayé de lire Le Monde du jour de cet éditorial mais je n’ai pu finir un seul article. Ce journal est absolument creux. Il n’y a aucune réflexion, aucune analyse qui tienne debout. C’est le vide absolu. Même Libération est plus intéressant à lire (c’est peu dire). Tous les “journalistes” du Monde ont-ils subi une lobotomie ?

        +0

      Alerter
  • V_Parlier // 31.07.2014 à 21h50

    Ils sont comme d’habitude, mais cette fois avec une conclusion échappatoire, histoire de dire: Même si tout ce qu’on vous raconte s’avère être n’importe quoi, on a quand même dit qu’on pouvait négocier… Bref, agressifs mais finalement dégonflés, histoire de se dégager de toute responsabilité.

      +0

    Alerter
  • Jub // 31.07.2014 à 21h50

    Oh, l’Europe est rutilante et plastronne, de façon un peu neuneuh tout de même et n’as pas si fière allure.
    Avec ce dessin on la croirait au garde à vous devant son supérieur, attendant qu’il le félicite en lui tapotant la joue.
    Quant à Poutine indépendamment de ce qu’il est, dictateur ou pas, en cette occasion juste lui rappeler le proverbe allemand, beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneur.

      +0

    Alerter
    • harvest02 // 01.08.2014 à 01h58

      Poutine est un individu que je détestais ardemment il y a seulement six mois.
      Et bien si Le Monde prétend qu’il a réussi à unir l’UE contre lui, l’UE et ses médias peuvent se féliciter de m’avoir rendu ce type bien plus sympathique qu’il ne le mérite sans doute. Et quelque chose me dit que je loin d’être le seul.

        +0

      Alerter
      • Agnès // 01.08.2014 à 08h19

        Je vous le confirme, nous sommes au moins deux. Cela dit, sympathique n’est pas le mot qui convient, je n’oublie pas la sale guerre de Tchétchénie, l’assassinat d’Anna Politkovskaia, et ce pauvre comptable torturé et tué dans sa cellule pour avoir dénoncé un oligarque proche du pouvoir, son nom m’échappe ce qui me navre. Mais je suis admirative devant une force de caractère peu commune et le sang froid et l’intelligence dont il fait preuve. La comparaison avec nos propres dirigeants est désolante.

        Pour finir, j’ai résilié mon abonnement au Monde il y a deux ans et au Nouvel Obs il y a un an. Je le regrette presque, j’aurais aimé pouvoir me désabonner une deuxième fois !

          +0

        Alerter
        • Slavyanka // 01.08.2014 à 14h01

          N’allez pas trop vite en parlant de “la sale guerre de Tchétchénie, l’assassinat d’Anna Politkovskaia”…
          Vous ne pouvez pas attribuer tous les torts à Poutine. Ce n’est pas lui qui a assassiné cette journaliste qui était soit dit en passant profondément russophobe. Récemment, un procès a eu lieu et les coupables étaient condamnés dans cette affaire.
          Quant à la guerre en Tchétchénie, c’est compliqué et il faut bien connaître l’histoire russe et celle du peuple tchétchène, mais j’ai cru comprendre qu’elle était néssesaire et inévitable. Par ailleurs, tout va très bien en Tchétchénie actuellement, c’est la paix et le calme, Grozny a été complètement reconstruit et est devenu une belle ville très moderne.

            +0

          Alerter
          • ALBIN // 01.08.2014 à 15h49

            “Quant à la guerre en Tchétchénie, ……elle était nécesaire et inévitable…….. c’est la paix et le calme, Grozny a été complètement reconstruit et est devenu une belle ville très moderne.”

            Exactement ce qui va arriver pour l’Europe ! Vivement que cela advienne !

            Après cette IIIème guerre mondiale, guerre atomique voulue par les USA puisque ce serait une “fenêtre” à ne pas manquer….guerre consentie aussi par les européens (tous des veaux)….
            Que la vie sera belle dans les ruines de Paris et dans le désert irradié de tous les pays européens…..On pourra payer en dollars partout des produits US vu qu’il n’y aura plus que ces produits dans le monde !

            Question: Serez-vous là pour bénéficier de cette paix ? Avez vous un hébergement entre-temps en Amérique Latine ?

              +0

            Alerter
          • Rensk // 01.08.2014 à 16h49

            Le 28.07.14 Des sanctions anti-russes de l’UE et une réaction inattendue de la Tchétchénie…
            Le président de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov a annoncé avoir établi sa propre liste de sanctions comprenant le président des Etats-Unis Barack Obama, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, le président du Conseil de l’Europe Herman van Rompuy, la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et le président du Parlement européen Martin Schulz. Ramzan Kadyrov a ordonné de geler leurs comptes bancaires et leurs actifs, ainsi que de les interdire d’entrée en Tchétchénie.

              +0

            Alerter
        • ErJiEff // 01.08.2014 à 21h36

          je n’oublie pas la sale guerre de Tchétchénie…
          Elle a été initiée par Eltsine, non ?

          Et qu’on arrête de pointer Poutin, quand le vrai sujet est largement au dessus de l’homme ; l’Occident tente de détruire essentiellement le gigantesque programme de rétablissement de la Russie qui, avec la Chine, est le principal obstacle à la perpétuation de l’hégémonie US sur le Monde.

          Et à propos du Monde…
          Ce journal vit, comme la chaîne arte, une métamorphose le faisant passer de l’état d’informateur à celui de propagandiste, et c’est bien triste.
          D’autant plus triste que la prise de contrôle semble avoir été également effective rue Saint Honoré, à la rédaction de Canard.

          Ne nous reste que la Toile : continuez vous êtes salvateur, Olivier.
          Le lire ne sert plus à rien, ils sont serviles au point d’être devenus totalement prévisibles.

            +0

          Alerter
      • Jaakline // 01.08.2014 à 13h59

        c’est le cas aussi des Russes: parmi ceux qui ne votaient pas Poutine, beaucoup se sont ralliés, en regardant simplement les faits!! de Moscou ou de la province russe..Ils ont tout de même une guerre sur leur très proche “étranger” et 500.000 réfugiés dans 350 villes!

          +0

        Alerter
  • Kiwixar // 31.07.2014 à 21h52

    Il y a un glissement sémantique intéressant dans l’article : Poutine a droit a son prénom (Vladimir) 3 fois en début d’article (sur 6 fois cité).
    On va peut-être avoir droit à la suite du processus de démonisation par les merdias : l’appeler par son prénom, comme Saddam en son temps.

    Vladimir Poutine, qui cache mal son mépris pour ces Européens « décadents »

    Tiens, on n’a pas eu le droit au qualificatif soviétique de “vipères lubriques”, c’est déjà un progrès…

      +0

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 31.07.2014 à 21h53

    C’est bien pire que de la désinformation. Saluer comme une grande première cette décision qui ferait enfin exister l’Europe politique, c’est applaudir un pas de plus vers la guerre, quelque soient les torts de Poutine. C’est de l’inconscience pure et simple, la preuve indubitable que les auteurs de ce texte ne réfléchissent plus.

      +0

    Alerter
    • V_Parlier // 31.07.2014 à 23h36

      Mais bientôt les journalistes du Monde nous sortiront peut-être des trucs comme çà: http://www.youtube.com/watch?v=fGCNKNFy5Do .

        +0

      Alerter
      • sempervivens // 01.08.2014 à 08h54

        Une horreur cette vidéo ! C’est en voyant celà et les députés du PPE photographiés en compagnie du nazi Parubiy, que l’on saisit à quel point les élites européennes sont complices d’un génocide silencieux.

          +0

        Alerter
        • V_Parlier // 01.08.2014 à 09h57

          Et oui, on ne peut pas croire qu’à ce niveau ils ne se soient pas documentés. Donc oui, c’est grave car c’est intentionnel.

            +0

          Alerter
      • barre-de-rire // 01.08.2014 à 10h01

        j’adore le mec qui se pose en lumière et dit ” ces gens la y servent à rien faut les tuer ”

        dans mon raisonnement, celui qui vient à s’interroger de l’utilité de sa propre existence et de la juger supérieure à celle d’autrui, il beaucoup de temps libre et ne doit pas forcement servir à grand chose non plus.

        y a pas d’utilité à l’existence puisque nous sommes que le fruit de la concrétisation d’un amour entre 2 êtres, on demande pas à venir au monde, par nature on a pas de but. chacun mène son existence tel qu’il le veut dans la mesure où il le peut.

        se placer en décideur et choisir de prioriser une lignée ou d’en éteindre une autre ça porte un nom…

          +0

        Alerter
    • Spipou // 01.08.2014 à 00h33

      Ce n’est pas de la désinformation, mais à ce point-là, je ne sait même plus s’il existe un mot dans le dictionnaire.

      J’hésite entre paranoïa, delirium tremens (ils vont être bien embêtés, au Monde, quand il y aura un embargo sur la vodka russe – ils pourront toujours se rattraper sur la Wybirowa polonaise, remarquez), dissonance cognitive, ou carrément autisme profond… Je propose qu’on se cotise sur ce blog pour leur offrir un psychiâtre.

        +0

      Alerter
    • Rensk // 01.08.2014 à 17h01

      Le commentaires dans le journal sont édifiant des dégâts causé par la propagande et le mensonge, les germains sont bien plus critique que les français “va-t-en-guerre” (235 réponses)

        +0

      Alerter
  • Arkhamian // 31.07.2014 à 21h58

    La bonne question, la vraie question est posée (mais évidemment la réponse est stupide): “qu’est-ce qui a bien pu pousser les 28 à parler d’une seule voix?”

      +0

    Alerter
    • Spipou // 01.08.2014 à 00h47

      Surtout que c’est au maximum 27 ! Si on cherche un peu sur internet, on voit bien que Merkel fait tout ce qu’elle peut pour s’entendre directement avec Poutine pour éteindre l’incendie (voir entre autres l’article de The Independant donné ci-dessous par Caroline Porteu dans son commentaire. Merci, Caroline !).

      Espérons qu’elle réussisse, mais face à la bande Kerry – Clinton, elle a du boulot !

        +0

      Alerter
      • Crapaud Rouge // 01.08.2014 à 01h34

        Elle nous les brise, la Merkel ! C’est pas elle qui a dit que ces sanctions étaient “inévitables” ? On lui a foutu un couteau sous la gorge pour dire ça ? Pourquoi n’a-t-elle pas dit qu’elles étaient “regrettables” ? Elle manque de vocabulaire ?

          +0

        Alerter
      • Crapaud Rouge // 01.08.2014 à 01h57

        Il n’y a plus beaucoup à attendre avant que Poutine ne se fasse traiter de “Munichois” par les nationalistes russes. Et ils auront raison. A force de vouloir éviter la guerre, face à un adversaire aussi déterminé à la provoquer que ne l’était Hitler, il aura quand même la guerre. Il n’a plus qu’une solution : prendre les devants en reconnaissant les deux Républiques autoproclamées, prendre leur défense et exiger des US qu’ils fassent reculer les Kievens hors de leurs territoires. Quand les fameuses hordes de chars “soviétiques”, (réputées si “dangereuses”), occuperont réellement les deux Républiques, quand elles auront réduit en poussière les unités ukrainiennes qui n’auront pas eu le temps de fuir, l’Occident sera au pied du mur. Et je vous fiche mon billet qu’il fera moins le malin.

          +0

        Alerter
    • barre-de-rire // 01.08.2014 à 10h15

      – menaces
      – corruption
      – suggestions des intérêts & stabilité économique ( menaces )

      quand on va dans cette direction et qu’on emmène un pays derrière soi on le fait pour être en bonne position une fois le problème réglé. c’est tellement simple et évident qu’on le met pas en 1° sur la liste car on va chercher loin par habitude. la réalité c’est simplement qu’on se regroupe d’un coté pour démembrer de l’autre coté pour absorber et piller par palier à des couts attractifs permettant le maintien du système tel qu’on le connait car on ne SAIT PAS faire autrement. car cela implique qu’il faut admettre ses limites et bien entendu accepter de mettre sur la table le concept de décroissance, qui est une insulte suprême au capitalisme dans bien des gouvernements de la planète. la raison pour laquelle on en est la c’est que la contraction globale est amorcé depuis 2012 et ils l’ont caché, la elle apparait, il faut lui trouver un déflecteur.

      junker : ” pas d’absorption dans les 5 prochaines années “…. héhéhé…

        +0

      Alerter
  • FloMaQ // 31.07.2014 à 22h03

    Est-ce normal que la Pologne la Hongrie, la Tchéquie, la Slovaquie, la Roumanie, la Croatie, etc. ne figurent sur aucune des 2 cartes ? Pas plus que la Corse, la Sardaigne et la Sicile, d’ailleurs ?
    C’est quoi, cette géographie ?
    Ceci dit l’article du Monde est très peu documenté, en effet. Il ne vaut guère mieux que ces cartes, indigentes.

    Si Poutine méprisait tant l’Europe, pourquoi aurait-il conclut autant de contrats avec elle ?
    Et pourquoi la Russie aurait-elle émis le texte de protestation traduit hier sur ce blog ?
    A t’on seulement relevé ou commenté ce texte dans les médias européens ?

    M. Fedorovski devrait écrire dans le Monde…

    ,

      +0

    Alerter
  • Donat // 31.07.2014 à 22h10

    L’Occident arme directement ou indirectement les rebelles de la Syrie! C’est normal.

      +0

    Alerter
  • Sandrine // 31.07.2014 à 22h12

    Il faut bien sauver la face et faire croire à la masse que tout est sous contrôle !! Il y en a malheureusement suffisamment pour le croire !

      +0

    Alerter
  • Alex78 // 31.07.2014 à 22h13

    Ca fait un moment que je fréquente les crises.fr. C’est une vraie bouffée d’oxygène contre cette propagande. Merci à Olivier et à tous ceux qui oeuvrent avec lui.

    Sur cet article, je ne peux qu’être profondément honteux d’être Européen. Pas un mot sur ces civils d’origine russe qui se font massacrer par les ukrainiens.

    Je connais un peu ce qu’est un russe et je peux vous dire que nous sommes des filllettes à côté d’eux.

    Nous choisissons très mal notre ennemie. Et la tournure que prends les évenements ne présage rien de bon.

      +0

    Alerter
    • lvzor // 01.08.2014 à 13h06

      Je ne doute pas que Sarkozy, Hollande, Valls et les autres de ce bord savent pertinemment que les US ont pour objectif l’aneantissement de leur plus gros concurrent potentiel : l’Europe. Après quoi ils se sentiront le droit de faire «justice«en bombardant la Russie. Mais seulement après…

        +0

      Alerter
  • le Belge // 31.07.2014 à 22h14

    Ici un article du Président du Centre d’analyse systémique et de prévision russe, Rostislav Itschenko.
    Qui reprend les efforts faits par la Russie depuis le début de la crise ukrainienne pour aider l’UE à ne pas sombrer économiquement et à prendre quelques distances des USA.

    http://bendeko.blogspot.com/2014/07/analyse-poutine-essaye-de-convaincre-lue.html

      +0

    Alerter
  • Nerouiev // 31.07.2014 à 22h16

    Le Monde agit exactement comme Obama et Kerry, pouvant s’autoriser à donner la Vérité à laquelle tout un chacun se doit de croire et accepter. On est presque dans la révélation, le religieux.
    Mais on doit bien pouvoir demander au journal d’apporter des preuves de ce qu’il annonce comme une vérité acquise et indiscutable. Comment faire pour que ce soit une réplique vue par tous ? Un journal ce n’est pas un forum et c’est cette direction unique sans réponse qui fait sa force ; dans une assemblée, de peur de paraître ridicules plus de 90% des gens n’osent pas remettre en doute la parole d’une autorité, que ce soit un journal de renom ou une personne. Pour les 10% restants quelques mots bien préparés à l’avance suffisent pour leur clouer le bec.

      +0

    Alerter
  • lon // 31.07.2014 à 22h19

    Tiens ça me rappelle un autre chef-d’oeuvre dans le genre :

    http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2008/08/leurope-par-lp.html

    6 ans déjà . L’Europe des “petits pas ” ?

    ” L’idée viendra du Français Jean Monnet, un européen convaincu. Selon lui, la seule solution est l’unité de l’Europe. Il propose un processus « à petits pas », basé sur une collaboration franco-allemande.”
    http://www.strasbourg-europe.eu/la-construction-europeenne,14837,fr.html

    lol…mais bon , on ne peut pas reprocher à nos zélites politico-médiatiques de ne pas avoir de la suite dans les idées .

    Aux zarmes, Européens, formez vos bataillons. l’UE a besoin de sa guerre pour s’accomplir, comme la guerre de Sécession à une autre époque, et elle se fera à l’Est ( Ach mein Führer, je marche, je marche….
    http://www.youtube.com/watch?v=aN3KC6pBdd8 a

      +0

    Alerter
    • Orni Thorinque // 01.08.2014 à 18h13

      Ah ben! De toute façon la soldatesque Russe est immensément conne.

      Vlatipa (du verbe vlatiper) qu’ils font des selfies géolocalisés en Ukraine .
      Oui da .

      “”La passion des soldats russes pour les réseaux sociaux met Moscou dans l’embarras: un militaire russe a posté sur Instagram deux photos affichées comme géolocalisées en Ukraine, et d’autres ont multiplié les commentaires sur internet laissant entendre que leurs unités seraient intervenues contre l’Ukraine en dépit des dénégations officielles…””

      Ces mêmes ignares se gargarisent sur” les réseaux sociaux” de travailler sur des missiles sol-air russes “Bouk”
      Ben tiens .

      “”Dans la légende d’une autre de ses photos, cette fois-ci géolocalisée à Volochino, le soldat Sotkine raconte avoir passé la journée “assis, à travailler sur le ‘Bouk’, à écouter de la musique””””

      http://www.rtbf.be/info/monde/detail_des-soldats-russes-publient-des-selfies-en-ukraine-puis-crient-au-piratage?id=8326607

      Beurk! En Belgique cela ne vaut pas mieux niveau presse .

      La colère me gagne …

        +0

      Alerter
      • R.C. // 02.08.2014 à 01h26

        Vos informations sont incomplètes, Orni Thorinque. Les soldats russes – bien évidemment basés en Ukraine, au cœur du Donbass – mangent des poneys et tuent des chatons. Rien que pour le plaisir. Kerry détient les preuves, géolocalisées et sous-signées…

        R.C. chercheur de contrepèteries au CNRS

          +0

        Alerter
  • Elon // 31.07.2014 à 22h21

    Quel aveu de la part de la part d’éditocrates au service des oligarchies européistes néo-libérales ! Il fallait donc à l’UE un Poutine ou plutôt un beau conflit à sa charge à pour qu’elle existe. Autrement dit s’il n’existait pas, l’UE (et les USA) l’aurait inventé. On n’est pas loin de la vérité. Ah, les beaux discours d’antan sur l’Europe de la PPPPaix et de l’AMMMitié entre les PPPPeuples! Quant au reste, propaganda …. propaganda. L’avant-dernier paragraphe est anthologique dans le genre : comment passer du soupçon infondé faute de preuve à l’accusation. Immonde.

      +0

    Alerter
    • VladP // 01.08.2014 à 10h01

      Et vous noterez au passage que, sur la 2ème carte, la Suisse est “intégrée” dans l’Europe face à la Russie démantelée… Sans doute “de gré ou de force…”
      Encore un vœux pieu de plus! Je me demande bien où ils ont pris qu’on allait voter pour une intégration à l’Europe et à l’OTAN!
      On est petit: On a juste la même population que la Novorussia: 7 000 000 d’hab. Mais chez nous, l’armée de milice ne compte pas seulement 3 à 5000 pékins…

        +0

      Alerter
      • chios // 01.08.2014 à 12h41

        The Swiss wake up on their national day to find they’re being asked to vote a 2nd time on EU relations. 1st time gave the “wrong” result.

        Le jour de leur fête nationale, les suisses en se réveillant, entendent qu’on leur demande de revoter sur la question des relations avec l’Europe, leur premier vote ayant donné un résultat “wrong”

        Je laisse les puristes de la langue française se prononcer sur la traduction de ce mot dans ce contexte particulier.

        Source twitter, donc à confirmer.

          +0

        Alerter
        • VladP // 01.08.2014 à 13h01

          ça, pour entendre, on entend! Mais si on doit revoter, on ne fera pas d’erreur!
          En tous cas, pour ma part et pour tous ceux avec qui j’en ai parlé, plus le temps passe,lus on voit comment évolue la situation en Europe, et plus il est exclu qu’on vote dans le sens de “plus d’intégration”.
          Tous ceux que je connais et qui ont fait l’erreur de voter pour l’entrée de la Suisse dans l’Europe la 1ère fois sont, maintenant, décidés à ne pas la répéter, et je suis du nombre!

            +0

          Alerter
        • Rensk // 01.08.2014 à 17h29

          Disons autrement les choses… Nous avons déjà voté “Wrong” concernant les minarets, la libre circulation, les salaires et bonus abusifs… Et vu la réaction de l’UE concernant la démocratie qu’elle n’accepte nul part… Nous allons déjà voter pour où contre Ecopop (qui est bien plus sévère pour les étrangers et frontaliers) bien avant de devoir revoter sur ce que nous avons voté ce 9 février… car pour revoter il faut compter plus de deux ans (en allant plus vite que son ombre)… La règle du jeux voulant, de par les lois, que nous allions “chi va piano va sano”

            +0

          Alerter
  • Elon // 31.07.2014 à 22h24

    Le Monde est-il un encore journal ? C’est devenu un organe.

      +0

    Alerter
  • Bruno // 31.07.2014 à 22h26

    Rien à voir, mais à quand un article sur le défaut argentin ?

      +0

    Alerter
  • nourredine // 31.07.2014 à 22h37

    Moi, je pense qu’il faut lire entre les lignes.
    On voit tres bien les manipulations de tous les medias en Europe contre Poutine et tout ce qui s’asocie a la Russie, c’est parce que les dettes Europeennes ne pourront jamais etre payees, tous ces neoconservateurs vont vers l’echec total et donc ils n’ont qu’au recours de la guerre pour sauver leur face, c’est bien malheureux, mais on y va pour la 3eme guerre mondiale car de partout il y a des feux qui ne s’eteignent pas, les zionistes de netanyaou font du terorisme a Gaza et toue les medias europeens se la ferme, les usa eux font de l’hypocrisie la plus totale obama semble s#interesser des morts civils ,mais de l’autre cote il garantie des ventes d’armes a ce cingle de netanyou qui avait jure de ne jamais faire la paix avec les palestiniens car dans une des guerres precedentes son frere a etait tue et maintenant il fait que de se venger.
    La chose qui ne fallait pas faire c’est de s’attaquer a l’economie par la finance contre la Russie car c’est un faux pretexte car toutes les banques sont en accord mondial et se pretent l’unes l’autres donc ce n’est pas que les finances Russe qui vont morflees c’est aussi beaucoup la city de londres car il y a de nombreux riches oligarchs russe et plus depuis que Chypre a eu son bail-in, les gros poids lourds eux ont reussi a transferer leur pognon a londres car la city contrairement aux autres banques ne dort jamais, c’est du 24/24-366/365.
    Comme certains grands l’ont dit, si c’est le nucleaire qu’ils vont utiliser et bien bonjour pour un tout autre monde sans la plupart de nous.

      +0

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 01.08.2014 à 09h20

      je pense qu’il faut lire entre les lignes. (…) c’est parce que les dettes Europeennes ne pourront jamais etre payees” : mais qu’importe les motifs !!! De toute façon, ils ne se donnent pas la peine de nous convaincre que “Poutine” est vraiment un agresseur. Il n’y a pas à “lire entre les lignes” !!! Cet édito enterre tout espoir de dialogue. Vous n’avez pas lu la chute ? “Tout change si le Kremlin impose aux séparatistes de désarmer et de négocier.” C’est clairement une condition impossible, et ils le savent.

        +0

      Alerter
  • Darrache // 31.07.2014 à 22h44

    Excusez moi de sourire, mais ce qui m’amuse, ce sont les commentaires des lecteurs du Monde. Le Monde a le lectorat, et de loin le plus atlantiste et eurobéat(évidemment). Or, je suis stupéfait de constater qu’hormis les habituels trolls, le ton des commentateurs est rageur, goguenard, moqueur. Très peu d’assentiment dans son propre lectorat d’abonné. ça et le fait qu’on ai encore eu aucun sondage annonçant triomphalement que les Français sont à 74% en colère contre le méchant Poutine, alors qu’il doit bien s’en faire(fabriquer?) un ou deux par jour sur le sujet, me rend optimiste quant à l’esprit critique de mes compatriotes. Continuez Olivier, vous êtes de salubrité publique. Je crois qu’il faudrait faire un observatoire des cinglés. Archiver soigneusement toutes les saloperies écrites ou dites ici ou là pour les ressortir en temps utile. Si ce travail de salubrité avait été fait pour le Kosovo ou la Libye, on pourrait vraiment aujourd’hui mettre le nez de certains dans leur m….

      +0

    Alerter
    • Spipou // 01.08.2014 à 00h41

      C’est pour ça que je ne parlerais pas de manipulation, mais plutôt de maladie mentale.

      La manipulation suppose un minimum de finesse pour faire adhérer le lecteur ou l’auditeur à ses vues.

        +0

      Alerter
    • Crapaud Rouge // 01.08.2014 à 09h24

      me rend optimiste quant à l’esprit critique de mes compatriotes” : vous avez raison, mais ça ne change rien. Ils n’ont que faire de l’opinion publique. Si ce n’était pas le cas, ils auraient depuis longtemps fait de gros efforts pour se montrer convaincants. Au contraire, depuis le début, toute la presse ne retentit que d’articles “fast food”, des brèves qui ne font que jeter l’anathème sans jamais donner d’infos substantielles. (Ou seulement quelques unes, celles qui les arrangent, bien sûr.)

        +0

      Alerter
    • barre-de-rire // 01.08.2014 à 10h25

      je pense qu’on comprendra ce que je vais dire et aussi ne pas m’en vouloir outre mesure mais la plupart des lecteurs de toute cette presse vieillissante c’est des connards de bobo parisiens pour la plupart. paris a une haute estime d’elle même et paris est un pays dans le pays, je dirais que paris est à la France ce que le vaticane est à l’Italie. ils se basent sur eux-même pour définir le cahier des charges pour le reste du pays mais en fait c’est tout le pays qui supporte paris à bout de bras.
      le savoir et le garder à l’esprit permet de soulager le poids de la colère quand on lit ce type de presse, puisque toute les rédactions… sont à paris…

        +0

      Alerter
      • Crapaud Rouge // 01.08.2014 à 19h04

        la plupart des lecteurs de toute cette presse vieillissante c’est des connards de bobo parisiens pour la plupart” : 100% d’accord ! Pour ces “connards”, la Russie n’a pas changé d’un poil après la chute du Mur. Faut dire que leur anti-soviétisme viscéral était moralement très confortable. A cause du Goulag, c’était facile de se croire du bon côté, mais c’est devenu beaucoup plus difficile. Rien ni personne n’étant tout noir ni tout blanc, il faut apprendre à faire la part des choses, reconnaître que l’on peut se tromper, admettre que l’on a pu être coupable (colonialisme par exemple), etc. Tout cela exige un effort intellectuel dont ils sont incapables.

          +0

        Alerter
    • Doctorix // 01.08.2014 à 11h42

      Dans le prochain Nuremberg, des journalistes seront condamnés pour complicité de crime contre l’humanité.
      Voilà des gens qui, s’ils faisaient leur travail, pourraient éviter des guerres, et qui par vénalité acceptent de mentir pour les provoquer.
      Ce ne sont ni plus ni moins que des prostitués.

        +0

      Alerter
    • ALBIN // 01.08.2014 à 16h03

      Aucune utilité !
      Qui se souvient de la 1ère page du torchon “La M*rde” : “La liberté règne à …….” , capitale du Cambodge lors de l’entrée des troupes rouges dans la ville ?
      Mais oui, la liberté ensuite a consisté à “génocider” tout un peuple.
      Vous ne saisissez la comparaison avec le Donbass ?

        +0

      Alerter
  • Le diable // 31.07.2014 à 22h52

    Bonsoir à toutes & à tous,

    vu à 22:40 :

    http://ukraina.ru/news/20140731/1010024689.html

    Reprise : ça fait +ieurs jours que l’ALD annonce que Kiev prévoit une attaque terroriste
    sous faux drapeau pour accuser l’ALD.
    L’ALD a déjà demandé aux Ukrainiens de se préparer à une attaque terroriste
    de grand ampleur.

    L’ALD affirme que Kiev est en train de déplacer des lanceurs de missiles
    dans le secteur de Kramatorsk. Selon l’ALD, l’objectif de ces tirs de missiles
    serait des installations industrielles de chlore et d’ammoniac en Ukraine.

    L’ALD affirme disposer de nombreuses fuites venant de Kiev parce qu’en Ukraine,
    nombreux sont ceux qui anticipent la chute du régime et qui se cherchent
    un avenir après la guerre.

    Cordialement,

    le diable.

      +0

    Alerter
  • caroline Porteu // 31.07.2014 à 23h08

    Une très belle analyse qui ne dit pas exactement la même chose :

    Déjà en guerre, les Etats-Unis n’attendent que l’occasion pour passer à l’étape supérieure

    Que peut-on dire d’un pays qui accumule ses troupes autour des frontières d’un autre pays, lui portant tous les coups bas qui lui sont possibles, le provoquant dans tous les domaines pour le pousser à réagir en situation de faiblesse, allant même jusqu’à créer des casus belli ? Ce pays est, de manière évidente, en état de guerre.

    Si les Etats-Unis ne sont pas encore dans une phase d’offensive militaire, c’est qu’il leur faut d’abord mener et gagner une autre guerre qui est déjà en cours : mettre l’Europe dans l’impossibilité de refuser la guerre contre la Russie. Sans l’Europe, les Etats-Unis sont dans l’incapacité d’entretenir quelque guerre que ce soit, et encore moins la gagner. En fait, les américains aimeraient faire ce qu’ils ont toujours fait : amener l’Europe à faire la guerre pour eux.

    Si, pour les Etats-Unis, le seul objectif est la guerre elle-même, aussi longue et aussi destructrice que possible, il faut bien trouver aux européens des raisons solides pour la faire. Déjà, ils ont réussi à impliquer l’Europe dans tous les chaos qu’ils avaient créés de toute pièce, réussissant même à faire créer certains de ces chaos chez les européens et par les européens eux-mêmes, comme en Ukraine. L’Ukraine est un piège, non pas pour pousser la Russie à déclencher un conflit, mais pour emmener tout le monde dans une conflagration globale, et peu importe qui fera le premier pas.

    De ce point de vue, ils sont en train de progresser vers la réussite de leur projet. A coups de durcissements et d’escalades sur le terrain dans le sud-est de l’Ukraine empêchant volontairement l’incendie de s’éteindre, de manœuvres type false flag, de sanctions « innocentes » qu’ils obligent les pays européens à suivre, chacune rendant difficile tout retour en arrière, nous nous dirigeons lentement, mais sûrement, vers une situation qui ne pourra déboucher que sur des actions militaires de grande envergure.

    Des actions militaires, il y en a déjà, et elles ne sont pas seulement le fait de l’armée ukrainienne. Cette armée de façade n’effectue aucune opération qui ne soit décidée, planifiée et gérée par les conseillers américains. Quel que soit le sort futur de l’armée ukrainienne, gagnante ou perdante, tôt ou tard l’OTAN pointera officiellement son nez pour la renforcer. Cela aussi se fera progressivement, de la petite aide technique et la formation, qui a déjà commencé, jusqu’au déploiement des ogives nucléaires. Pour le nucléaire, la préparation psychologique des européens a déjà commencé avec la demande, la semaine dernière, des députés du parti nationaliste Svoboda de restituer à l’Ukraine son statut de puissance nucléaire. On se doute, bien sûr, d’où émane cette demande.

    Le problème n’est plus de savoir comment réagira la Russie, mais ce que feront les européens, qui seront, dans cette circonstance, utilisés exactement comme le furent les djihadistes ailleurs, c’est-à-dire comme des soldats de l’empire. Bon gré, mal gré, ils seront amenés, de manière soft et progressive, à une situation où la seule issue naturelle et logique sera de se battre pour défendre leur existence mise délibérément en danger, danger dont les origines auront été largement brouillées et remaniées par un système médiatique déjà bien rodé en la matière.

    Ce que nous voyons aujourd’hui a déjà été réalisé à maintes reprises durant ces cent dernières années. Et nous sommes, à chaque fois, surpris de revivre des évènements qui ont pourtant été vécus par nos pères et nos grands-pères, comme s’il s’agissait de nouveautés incroyables. Les mêmes entités qui plongèrent l’Europe dans des guerres meurtrières au siècle dernier sont de nouveau à l’œuvre. Ce sont les mêmes qui, de Londres, en 1939, poussèrent l’Allemagne dans une situation de non-retour et fermèrent la dernière porte de sortie à Hitler en faisant volontairement capoter les négociations menées sous l’égide de l’Italie, trompant ainsi tout le monde, y compris l’allié français dirigé alors par le suiveur français de l’époque, Edouard Daladier, exacte réplique du toutou actuel, François Hollande. Grandeur passée oblige, la France est toujours le pays qui, en fin de compte, finit par légitimer toutes les guerres de massacre en leur donnant la couverture universaliste dont son histoire se réclame. On comprend alors la fureur des Etats-Unis à propos des positions françaises sur l’Irak en 2003.

    Hier à Londres, aujourd’hui à Washington, les décideurs sont les mêmes, l’un et l’autre endroit n’étant que des lieux d’application de leurs décisions. Les invasions, les annexions, ne les intéressent pas le moins du monde, surtout si l’invasion est impossible comme dans le cas d’une terre aussi vaste que la Russie. Cela ne les empêche pourtant pas de l’encourager. Pas plus que ne les intéressent des notions comme : qui va gagner, qui va perdre, qui va s’en sortir, etc. Quels que soient les vainqueurs ou les vaincus dans une guerre, eux en sortiront gagnants. Pour eux, l’humanité serait comme une masse de fourmis composée d’équipes de destruction et d’équipes de reconstruction. Tirant profit de l’une et de l’autre, leur tendance logique est d’encourager la destruction pour ne pas mettre au chômage ceux qui sont chargés de reconstruire.

    L’Europe, une fois de plus, est le candidat idéal pour une future reconstruction après destruction. Même si la Russie arrivait à se dérober, comme ce fut le cas en 1939 avec le pacte de non-agression germano-soviétique, l’Europe aura du mal à échapper au destin qui lui est réservé. Les nazis sont déjà en place, il ne restera plus qu’à les armer, comme ceux d’Allemagne naguère. Cela prendra juste un peu plus de temps.

    Avic

    http://bit.ly/1qO4bPN

      +0

    Alerter
    • DDT // 02.08.2014 à 10h07

      On ne peut qu’être d’accord avec vous concernant l’idée que l’escalade vers l’inéluctable est déjà belle et bien amorcée par les fous dangereux aux manettes dans l’état fantoche américain dirigé en sous-mains par l’état profond (cf. Peter Dale Scott) et effectivement la destruction créatrice chère à Schumpeter est une manière de renouveler le “stock” (humain et matériel) pour poursuivre le processus mortifère de capitalisme global. Voir à ce titre les différentes interventions de Michel Chossudovsky et de Michel Collon. Dans son intervention faite à l’occasion du reportage mainstream consécutif à la crise de 2007-2008 (avec les trois guignols Arditi, Orsenna et Cohen (pas le gros l’autre, en 2011), Collon montre bien quelle est la suite logique du processus, la 3ème Guerre mondiale. Les dernières minutes sont limpides et prémonitoires.

      http://m.youtube.com/watch?v=TUcMse5hxKc

      Effectivement, comme l’écrit Doctorix avec une rage bien compréhensible que je partage parfaitement, il faudra, le moment venu, organiser un Nuremberg des journalopes coupables pour crime de Haute-Trahison, et pas seulement, pas seulement eux et bien au-delà, en quelque sorte. C’est sybillin, mais tout deviendra clair. Éradication totale des parasites anti-humanistes. Le destin de l’Humanité est entre nos mains.

        +0

      Alerter
  • Macarel // 31.07.2014 à 23h10

    Ayant lamentablement échoué à faire aimer leur Europe antidémocratique du tout marché et, de la “concurrence libre et non faussée” aux peuples de l’UE, et le rêve de prospérité lié à l’euro s’étant évanoui, les européistes en reviennent aux bonnes vieilles méthodes bien éprouvées, pour réaliser leur rêve d’unification européenne : la guerre contre un ennemi commun.
    Et tout comme la caste militariste prussienne a uni les peuples allemands contre la France de Napoléon III et annexé l’Alsace et la Lorraine, ils se proposent d’unir les peuples de l’UE, en faisant la guerre à la Russie de Poutine, et au passage en annexant l’Ukraine, la Crimée, la Transnistrie, et pourquoi pas la Biélorussie ou encore l’enclave de Kaliningrad.
    Evidemment les masquent tombent de façon spectaculaire, et leur slogan “L’Europe c’est la paix”, n’apparaît plus que comme une sinistre farce. Combien de millions de morts européens (et je compte les russes dans les européens) sont-ils disposés à sacrifier pour satisfaire leur démence, et leur désir de puissance ? Afin de créer une “Grande Nation” européenne, eux qui exècrent la nation, lorsqu’il s’agit des nations historique, la Russie en particulier.
    Et ce n’est pas les USA qui vont les retenir, car ils appliquent la même recette pour maintenir l’unité de leur “Grande Nation” américaine : être toujours en guerre contre un ennemi, que l’on se fabrique au besoin.
    Ces gens sont dangereux, car emportés par la folie des grandeurs , il serait temps que les peuples d’Europe s’en rendent compte, avant qu’il ne soit trop tard.

      +0

    Alerter
    • LutterPourLaPaix // 31.07.2014 à 23h26

      Le peuple profond, le vrai ne lit pas le Monde.
      De plus il a une très piètre opinion de ses politiciens et de l’Europe en général.
      Parce que le peuple en bave de plus en plus…Et dans le fond l’international il s’en fout.
      Je pense que rien que le titre de cet article d’opinion suffit à faire rouler de rire n’importe quel pékin moyen (et j’en fais partie). Pour les journalistes en revanche on sent bien que c’est la méthode Coué : oui c’est ça l’Europe …j’y crois, je vous assure !

        +0

      Alerter
    • Kopenhague // 01.08.2014 à 09h53

      Oui, construire l’unité des pays européens grace à un ennemi commun.
      C’est ce qu’avait dit E Guigou lors d’un débat avec J Sapir et E Todd :” nous avons une formidable union de l’Europe contre l’ annexion de la Crimée par la Russie”

        +0

      Alerter
  • lyonnais // 31.07.2014 à 23h15

    Ce n’est pas directement lié à l’actualité mais ce site est savoureux, surtout les pages concernant les vénérables pères fondateurs de l’Europe :

    http://www.dessousdebruxell.es/

    et puis n’oublions jamais ce que pe,sait Mendès-France de l’Europe qui nous protège :

    “Le projet de marché commun tel qu’il nous est présenté est basé sur le libéralisme classique du XXème siècle selon lequel la concurrence pure et simple règle tous les problèmes. L’abdication d’une démocratie peut prendre deux formes, soit elle recourt à une dictature interne par la remise de tous les pouvoirs à un homme providentiel, soit à la délégation de ses pouvoirs à une autorité extérieure, laquelle au nom de la technique exercera en réalité la puissance politique, car au nom d’une saine économie on en vient aisément à dicter une politique monétaire, budgétaire, sociale, finalement une politique au sens le plus large du mot, nationale et internationale.”
    Pierre MENDES FRANCE – Discours prononcé à l’Assemblée Nationale, le 18 janvier 1957

      +0

    Alerter
  • Le diable // 31.07.2014 à 23h17

    Bonsoir Purefrancophone,

    La politique du “Monde” est au clair depuis longtemps.

    Exemple : le livre “Le Monde, un contre-pouvoir ?” de Jean-Paul Gouteux (dispo pour… 5 €) :

    http://www.amazon.fr/pouvoir-D%C3%A9sinformation-manipulation-g%C3%A9nocide-rwandais/dp/2844050875?tag=reducom4-21

    Ce livre date déjà de 1999 (il a donc déjà QUINZE ans).

    Il PROUVE que le journal “Le Monde” (y compris avec des échanges de courrier entre Le Monde et JP Gouteux) a camouflé le génocide rwandais.

    (D’autres ouvrages, nombreux, confirment, y compris “La France au Rwanda – l’inavouable”, de Patrick de Saint-Exupéry – Le Figaro ! -> attention interdit aux moins de 18 ans ! Même ceux qui ont survécu à la lecture de Primo Lévy n’ont pas tenu en lisant Saint-Exupéry).

    Souvenez-vous. 1994 : le “Monde” parlait de “conflit inter-ethnique”… pas de génocide.

    Si “Le Monde” a tu un génocide qui a fait un petit million de morts, alors…

    Cordialement,

    le diable.

      +0

    Alerter
    • Le diable // 01.08.2014 à 01h34

      Bonsoir Vincent,

      “Cf mon lien vidéo dans les premiers commentaires”.

      je dois être un peu bigleux : je ne trouve pas le “lien vidéo” auquel vous faites presque énigmatiquement référence… Se trouve-t-il dans le présent fil ?

      Merci d’avance.

      Cordialement,

      le diable.

        +0

      Alerter
      • harvest02 // 01.08.2014 à 02h05

        Il est au tout début de ce fil;
        rappel : http://www.youtube.com/watch?v=fGCNKNFy5Do

          +0

        Alerter
        • Le diable // 01.08.2014 à 17h01

          Bonjour Harvest02,

          Merci beaucoup !

          Le plus drôle est qu’en attendant la réponse de Vincent Parlier,
          j’ai posté la même vidéo avec la même traduction…

          Cordialement,

          le diable

            +0

          Alerter
        • Papagateau // 01.08.2014 à 18h07

          Une minute et dix secondes chrono pour prouver qu’on parle ouvertement de faire un génocide dans l’Est Ukrainien à la télé ukrainienne.
          Les journaux français ne VEULENT rien voir.

            +0

          Alerter
  • theuric // 31.07.2014 à 23h17

    Je voudrais savoir, le petit dessin mis avec l’article, est-il un rajout du cru de Monsieur Berruyer ou une caricature provenant des pages de ce journal?
    En ce dernier cas, elle me semble bien singulière.
    Ce qu’elle suggère, en effet, c’est qu’avant il y avait l’U.R.S.S. et que, d’une certaine façon, l’U.E. est décrite comme la remplaçant.
    Cela voudrait-il dire que l’Union-Européenne et l’Union-des-Républiques-Socialistes-Soviétiques seraient la même chose?
    Ah, inconscient, inconscient, quand tu nous tiens…
    Lapsus linguae révélateur ou acte manqué…?

      +0

    Alerter
    • Louis // 31.07.2014 à 23h33

      L’image ne provient pas du Monde. J’ai lu l’article ce matin.

      Mais de toute façon, on assiste effectivement au match retour de la Guerre Froide.

      Après l’effondrement de l’URSS, l’effondrement du bloc OTAN, malade de ne pouvoir exister sans guerre et malade comme l’URSS de ses élites déconnectées de la réalité de la vie des gens qu’ils gouvernent.

        +0

      Alerter
      • chios // 01.08.2014 à 11h23

        l’article de Bukovsky, que Olivier avait demandé de traduire il y a quelques jours, était prémonitoire.

        Malheureusement, il semble maintenant embrigadé dans la mouvance UKIP, ce qui n’est peut-être pas la
        ligne du site.

          +0

        Alerter
  • THORVALD // 31.07.2014 à 23h34

    Pitoyable de nullité ! De la grande désinformation ! De l’approximation historique empreinte de hamburger mania …Et la France à la remorque …Allez une petite intervention française comme en Syrie enfin presque …juste une suggestion de qui déjà ?

      +0

    Alerter
  • anne jordan // 31.07.2014 à 23h37

    Quid de l’info sur les missiles tirés d’Ukraine vers la Russie ?
    info CNN , de ce matin .

      +0

    Alerter
  • theuric // 31.07.2014 à 23h40

    Il me semble que cet éditorialiste oublie un petit peu trop vite le B.A.BA de la politique tel que Monsieur Machiavel, il y a juste quelque siècles, nous l’avait présenté.
    il faut que la puissance dominante soit réellement puissance pour pouvoir dominer le peuple.
    De l’énergie monte en Europe, c’est vrai, mais pas celle qu’il croit, il s’agit plutôt de celle provenant des assiettes vides et du temps de cerveau libéré pour la publicité.
    En réalité, ces événement ukrainien ont permis à une portion de la population ayant un certain bagage intellectuel de se retrouver dans le camp du rejet de l’U.E. en un effet transcendant les générations.
    Sinon, ce site n’aurait pas autant de lecteurs.
    Ressentir, c’est bien, comprendre ce qui a été ressenti, c’est une autre paire de manche.

      +0

    Alerter
  • caroline Porteu // 31.07.2014 à 23h49

    Si L’article de The Independant dit vrai , l’auteur de l’édito du Monde va avoir du mal à reparaitre à la rédaction :

    Land for gas: Merkel and Putin discussed secret deal could end Ukraine crisis

    La traduction suivante n’est pas mot à mot .. c’est une synthèse ..

    Ne parlons plus de l’Union européenne. Un plan de paix est en cours de négociation entre l’Allemagne et la Russie et c’est un journal britannique, The Independent, qui le révèle aujoud’hui 31 juillet 2014. Comme un symbole.

    L’objectif est la stabilisation des frontières de l’Ukraine et la relance économique du pays notamment via un accord énergétique avec la Russie.

    Principaux dispositifs prévus par la négociation :

    * La communauté internationale reconnaitrait l’indépendance de la Crimée et son rattachement à la Russie.

    * Les régions de l’Est de l’Ukraine auraient un statut d’autonomie renforcé.

    * Le président ukrainien s’engagerait à renoncer à une adhésion à l’OTAN. En retour, la Russie ne s’opposerait pas à de nouvelles relations commerciales de l’Ukraine avec l’Union européenne.

    * La Russie offrirait à l’Ukraine un nouveau contrat avantageux à long terme avec le fournisseur de gaz Gazprom (c’est impératif pour éviter la ruine du pays à très brève échéance).

    * La Russie s’engagerait à donner une compensation financière d’un milliard de dollars pour la perte du loyer payé à l’Ukraine avant l’indépendance de la Crimée pour le stationnement des troupes russes en Crimée et dans le port de Sébastopol.

    Ces négociations ont été interrompues suite à l’affaire de l’avion MH17 abattu en Ukraine orientale, qui ont rompu les discussions avec le président ukrainien. Les négociations devraient redémarrer après l’enquête. [Un accident dont on voit donc qu’il n’était ni dans l’intérêt de l’Allemagne ni dans celui de la Russie.]

    Il est peu probable que les États-Unis et le Royaume-Uni acceptent ce plan pour le moment. Les Allemands ont intérêt à ce qu’il réussisse car la Russie est leur grand partenaire commercial et qu’il n’est pas dans leur intérêt de maintenir une situation de tension.

    Les plus grandes entreprises allemandes ont des intérêts importants en Russie, l’un des plus grands marchés automobiles d’Europe et nombre de PME allemandes se développement dans le pays. La Russie est le troisième partenaire commercial de l’UE avec un commerce transfrontalier de 460 milliards $ en 2013.

      +0

    Alerter
    • caroline Porteu // 31.07.2014 à 23h51

      Pardon oublié de mentionner le lien de l’article du The Independant sur l’accord secret allemagne/russie
      http://www.independent.co.uk/news/world/europe/land-for-gas-secret-german-deal-could-end-ukraine-crisis-9638764.html

        +0

      Alerter
      • Hélène-Barbara // 01.08.2014 à 01h01

        je reprends un bout : “More controversially, if Ms Merkel’s deal were to be acceptable to the Russians, the international community would need to recognise Crimea’s independence and its annexation by Russia, a move that some members of the United Nations might find difficult to stomach”.
        La question est : soit Merkel agit en concertation avec l’approbation Onusienne (comme dans “selon l’approbation de Washington”), soit elle la joue solo. Si elle la joue solo, on peut s’interroger tout court sur la solidité du lien allemand avec l’Union européenne.
        J’avoue être assez troublée par le comportement de Merkel, qui d’une part se joint à la prononciation de sanctions contre la Russie, d’autre part ébauche le rapprochement que vous signalez ici, et – de manière encore plus confidentielle, comme vous nous en rappelez également la rumeur – : ne s’interdit pas un intérêt pour les BRICS.
        L’Allemagne est une pièce stratégique de l’Europe. Elle est également liée à la Russie. L’examen de conscience le plus déterminant quant à la situation actuelle dépend des mouvements de Merkel.
        Selon vous, aura t’elle le cran dont nous manquons ?

          +0

        Alerter
        • Spipou // 01.08.2014 à 01h31

          Le cran, je pense, mais aura-t-elle la puissance suffisante pour calmer tous les autres ? N’oublions pas qu’en face, il y a les Etats-Unis !

          Et puis ce n’est pas Hollande qui va pouvoir l’aider ! Peut-être l’Espagne et l’Italie ?

            +0

          Alerter
          • Hélène-Barbara // 01.08.2014 à 02h45

            Justement. Je doute que l’Allemagne ait la volonté d’être une puissance refluant celle des USA à l’intérieur d’un bloc comme l’U.E. Sauf si cette alliance est fructueuse et garante d’une cessation d’instabilité qu’elle devrait financer, ou prometteuse d’un allègement de pertes pour elle.
            L’Allemagne se considère comme une puissance à part entière. Et regarde les intérêts qui vont dans le sens des siens. Sa loyauté est pragmatique avant d’être idéologique, car elle en a les moyens. Ses moyens lui confèrent également une certaine patience, celle de l’observation et des résultats obtenus. C’est à dire, qu’à un moment, soit la confiance demeure, soit elle s’épuise.

            Dans l’immédiat, à force de parler de la Russie, des sanctions infligées de concert par les USA et l’U.E., vous noterez qu’on ne prend pas le pouls de l’U.E. tout court.
            L’Europe, on en est où ?

            Ce que l’Allemagne décidera, dans son soutien ou non auprès de la Russie, sera un indicateur du futur européen. Des accords. Des traités. Auxquels sont suspendus les projets américains.

              +0

            Alerter
          • Rensk // 01.08.2014 à 17h54

            L’Espagne est actuellement justement attaquée, comme l’Argentine, par le même fond vautour !
            C’est peut-être la raison des réflexions des germains…
            Qu’a vendu la France a ces même fonds ?

              +0

            Alerter
        • caroline Porteu // 01.08.2014 à 08h46

          Je ne sais pas . Ce double jeu m’étonne aussi , car quelque part , il ne ressemble ni au personnage , ni au pays qu’elle incarne . Cela dit , l’Allemagne est au premier rang dans ce conflit potentiel , et elle essaie peut etre aussi de donner du temps au temps , en particulier pour son système financier .. d’autres rumeurs prétendant que la Deutsche Bank est en grandes difficultés .

            +0

          Alerter
        • Crapaud Rouge // 01.08.2014 à 09h40

          troublée par le comportement de Merkel, qui d’une part se joint à la prononciation de sanctions contre la Russie, d’autre part ébauche le rapprochement que vous signalez ici” : depuis le début on ne sait pas quel jeu elle joue. Ses déclarations publiques, (“officielles”), vont toutes dans le sens des US, à peine sont-elles entrecoupées d’appels au dialogue. Je soupçonne que ses “plans secrets” sont destinés à calmer et faire patienter son opposition interne.

            +0

          Alerter
      • Crapaud Rouge // 01.08.2014 à 19h12

        La précision de ce plan suggère qu’il n’est pas bidon, même s’il est secret. La compensation de 1 milliard pour la perte de la location de la base de Sébastopol me semble très significatif à cet égard. Quoiqu’il en soit, un plan B est le seul et dernier espoir d’enrayer l’engrenage infernal. Il pourrait jouer le même rôle que le démantèlement des armes chimiques de Bachard el Assad.

          +0

        Alerter
    • Nerouiev // 01.08.2014 à 09h25

      Ce plan serait enfin digne de relations internationales normales de paix. Mais on s’éloigne de la politique profonde de Washington pour qui la dominance par les conflits et les chaos est une source de profit par massacres interposés. Malgré toutes les sophistications possibles et imaginables leur armée, loin du peuple, est tellement peu courageuse qu’ils préfèrent instruire et armer les autres ; et ils se prennent des vestes un peu partout. Un peuple qui se bat aura toujours raison des jeux vidéos.

        +0

      Alerter
    • chios // 01.08.2014 à 12h02

      Cet article de Independent ne “dit pas vrai”

      Je ne comprends pas comment vous pouvez y croire. Question “rumeurs”, je veux dire, ou “fiabilité”.

      Ce sont les brits qui sont les maîtres de la propagande.
      Un coup de ‘facts on the ground”, on sème la confusion et puis on continue du côté du “story-telling” façon USA.

      Le Guardian aussi est maître dans cet art.

      Ici, ce n’est même pas de cela qu’il s’agit

      Pensez, Caroline, est ce un bon deal pour les russes?
      Cela veut dire abandonner tous les habitants d’Ukraine qui “se sentent russes” ou ont des affinités culturelles ou plus pragmatiquement économiques, avec l” empire russe”

      Comme vous le dites:
      ” Les régions de l’Est de l’Ukraine auraient un statut d’autonomie renforcé.”
      Ce qu’il leur faut, c’est un fédéralisme, et qu’ils puissent poursuivre le commerce avec la Russie, sinon, ce sera comme l’Allemagne de l’Est,(on ferme tout, et on revend pour une bouchée de pain, et tout le monde au chômage). Et on peut dire, “ces gens sont inutiles, le mieux c’est de les tuer”.
      (Voir sur ce site.)

        +0

      Alerter
  • Michel Roissy // 31.07.2014 à 23h54

    il y a 25 ans, le groupe “Jalon” avait sorti des pastiches de journaux : “le Figagaro”, “le Cafard Acharné”… et “Le Monstre”… était-ce prémonitoire ?

    Ils auraient pu aussi l’appeler ” l’Immonde”

      +0

    Alerter
  • Raskolnikov // 31.07.2014 à 23h58

    Je n’ai jamais vu un éditorial aussi bassement servile :
    L’édito dit “qu’il n’y a encore qu’un faisceau de présomptions” mais que l’UE est passée à des “sanctions économiques crédibles”. Quelle honte pour l’UE !
    Cet édito se félicite donc que l’UE sanctionne sans preuves. Il se félicite que l’UE prévienne servilement les exigences états-uniennes ?
    Et Le Monde appelle cela “exister” ?
    Précéder servilement les desiderata des néocons, c’est “exister” ?
    Quelqu’un peut-il m’expliquer comment se comporter de manière servile et indigne (sans preuves), c’est exister ?
    Il aurait plutôt fallu titrer : l’Europe se fâche… et se déshonore.

    Ce commentaire aurait plus sa place dans le courrier des lecteurs du Monde, mais je ne suis pas abonné.
    Si un lecteur abonné pouvait bien le recopier dans les commentaires du site du Monde, cela me permettrait d’avoir des réponses, car je vois beaucoup d’aberrations et de contradictions dans cet édito.

      +0

    Alerter
  • Omiya // 31.07.2014 à 23h58

    Exaltée par son audace d’avoir suivi la voix de son maître dans les sanctions contre la Russie, l’UE invite les autres pays du monde à se joindre à ce divin moment de toute puissance en prenant également des sanctions contre la Russie (source : http://en.ria.ru/politics/20140731/191541919/EU-to-Urge-Other-States-to-Join-Economic-Sanctions-Against.html)

      +0

    Alerter
  • le Belge // 01.08.2014 à 00h08

    Voici la traduction d’un article du Président du Centre d’analyse systémique et de prévision russe, Rostislav Itschenko.
    Qui reprend les efforts faits par la Russie depuis le début de la crise ukrainienne pour aider l’UE à ne pas sombrer économiquement et à prendre quelques distances des USA.

    http://bendeko.blogspot.com/2014/07/analyse-poutine-essaye-de-convaincre-lue.html

      +0

    Alerter
  • anne jordan // 01.08.2014 à 00h17

    dernière livraison de ” Junge Freiheit ” ( jeune liberté )
    un édito affirmant qu’il y avait un plan secret entre Merkel et Poutine , pour régler le conflit ukrainien .
    Ce plan a été désactivé après le crash du MH17 .
    http://jungefreiheit.de/politik/ausland/2014/merkel-und-putin-sollen-an-geheimen-ukraine-friedenplan-arbeiten/
    traduction demain si demande .

      +0

    Alerter
  • Osperato // 01.08.2014 à 00h26

    Je ne sais pas si cette infographie a été publiée ici :

    – Exercices de l’Otan en Ukraine en 2014 –
    http://fr.ria.ru/infographie/20140723/201917095.html

      +0

    Alerter
  • milanmcs // 01.08.2014 à 00h53

    en lisant l article je m apercois surtout que l auteur glorifie une pseudo unité europeenne retrouvée sans etre conscient qu il decrit le fait que c est l Europe qui est perdante economiquement et non la Russie :
    “UE ferme ses marchés financiers à la Russie (donc aux capitaux russes)…, les entreprises et banques d’Etat russes, très grosses consommatrices de prêts bancaires européens ( ce sont les banques europeennes qui sont lesés dans ce cas , les russes pourront toujours empreinter ailleurs si besoin est)…,….L’UE interdit de nouvelles ventes d’armes et matériels militaires à Moscou (les vendeurs europeens vont donc etre les premiers lesés)…,….l’Union limite considérablement les exportations de technologies de pointe dans les domaines de l’exploitation pétrolière et gazière(ces exportations sont facturées tout de meme , donc encore moins de benefices europeens ?)…,…
    Rassurez moi svp, l auteur de l article etait alcoolisé ou naturellement stupide !?

      +0

    Alerter
    • Papagateau // 02.08.2014 à 11h13

      Certes, le texte est un peu forcé mais la Russie est dans une position particulière:
      – c’est un pays dont l’industrie est complète (c’est un vrai pays industriel).
      – mais c’est en même temps un pays indépendant en matières première, y compris pétrole (grâce à l’immense Sibérie).

      Par conséquence la Russie peut parfaitement vivre en autarcie.
      Donc finalement tout embargo fait au moins autant de mal à UE qu’à la Russie.

      Dernière remarque:
      Une usine occidentale en Russie utilise plus de pièces d’importation qu’une usine 100% russe.
      Les américains demande en fait un embargo sur les usines occidentales en Russie.
      C’est de bonne guerre, et c’est les européens qui sont idiots.

        +0

      Alerter
  • perceval78 // 01.08.2014 à 01h05

    je me demande serieusement si ils ne sont pas inspiré d’un article de l’ecfr daté du 16 juin , ou on trouve entre autres une phrase “nucleante” cad psychologiquement structurante :

    “Et l’Europe possède encore une arme de destruction massive qui lui donne un effet de levier sur la Russie: l’accès à son secteur financier. L’UE doit travailler sur la façon d’améliorer cette arme et l’utiliser comme un moyen de dissuasion.”

    Nous voici donc avec un nouveau concept : l’E-Arme de destruction massive
    =
    http://www.ecfr.eu/content/entry/commentary_ten_global_consequences_of_ukraine272
    =

      +0

    Alerter
  • perceval78 // 01.08.2014 à 01h24

    l’UE a fait un pas énorme c’est ce que semble penser également zbigniew Brezinski, quand au fait de savoir si Mr Poutine, je ne sais pas pourquoi je sens des spins doctors derrière, qu’on retrouve aussi sur twitter

    Zbigniew Brzezinski @zbig · 9h
    Europe is finally standing up to Russia. Better late than never….

    James Cameron ?@CameronJJJ Jul 29 (attention c’est pas le vrai cameron)
    Putin calculated that he can have Rus prosperity & his current course. Even if he doesn’t change, it is incumbent on us to make him choose.

    Followed by The Hill
    Shawn Pasternak ?@ShawnCP92 Jul 29
    Zebras can’t change their stripes, once a KGB agent always a KGB agent and so on
    http://www.foxnews.com/world/2014/07/29/former-cia-spy-putin-using-soviet-tactics-to-confuse-us/

    je pense que vous aurez vu le jeu de mots : stripes (stars & stripes)

      +0

    Alerter
    • chios // 01.08.2014 à 11h37

      Ou bien,

      Europe is finally standing up to United States

      Est- ce que ça commencerait par les Pays-Bas…

      DE Telegraaf en couverture

      Les Ukrainiens mentent

      Sont-ils nos amis?

      A propos de la continuation des tirs dans la zone du crash, alors que des observateurs internationaux attendent…et ne peuvent accéder au site qu’ en prenant de gros risques…

      Cependant, prudence…
      Ruse pour pouvoir introduire des troupes otanesques?

        +0

      Alerter
  • perceval78 // 01.08.2014 à 01h26

    Par contre de facon assez incompréhensible Mr Orban veut construire un état : Illibérale
    =
    http://www.bloomberg.com/news/2014-07-28/orban-says-he-seeks-to-end-liberal-democracy-in-hungary.html
    =

      +0

    Alerter
  • harvest02 // 01.08.2014 à 01h44

    Un symptôme qui ne trompe pas (parmi une foule d’autres): le petit coup de lèche à Sarkozy rappelé comme bienfaiteur de notre industrie navale. Et d’aucuns les prétendent encore un journal de gauche ! On a peine à croire qu’ils aient pu, même dans des temps reculés, présenter ne serait-ce qu’un échantillon de pensée de gauche. Le Monde, à l’instar du Figaro, n’a plus qu’un seul rôle désormais: Emballer le poisson, et encore, le pas trop frais.

      +0

    Alerter
    • C Balogh // 01.08.2014 à 08h52

      Sarko, celui qui a poussé la France à se bourrer de produits dérivés financiers toxiques!!!!

      “Par ailleurs, M. Sarkozy, qui a décidément la mémoire sélective, a aussi oublié que son Département des Hauts-de-Seine a contracté 131,3 millions d’emprunts classés « toxiques », dont 44 millions restent à rembourser. Il en a pourtant signé certains lui-même.”

      =http://www.claudebartolone.net/2012/04/26/quand-nicolas-sarkozy-signait-des-emprunts-toxiques/=

      Et plus tard::

        +0

      Alerter
  • citoyen du monde // 01.08.2014 à 01h45

    Comment le Monde est-il arrivé a ce niveau depuis Hubert Beuve-Méry son fondateur ? Journal mondialement connu et reconnu ; une institution qui est née sous l’impulsion du Général. Quelqu’un a t-il une explication à cette monstrueuse mutation ? J’ai la nette conviction que symbole a été récupéré pour être détruit. J’ai personnellement lâché le monde du moment de Colombani, début du déclin de ce journal.
    lien vers une vidéo qui résume l’historique.

    http://www.ina.fr/video/CAB94102242

      +0

    Alerter
    • La Gaule // 01.08.2014 à 04h59

      Le Monde n’a pas été exactement fondé par le Général de Gaulle, lequel voulait simplement donner une grande voix de presse à la nouvelle république.
      Ce fut Georges Bidault président du CNR qui coopta Beuve-Mery pour réaliser le projet. Le but était de refaire “Le Temps”, austère journal des élites sous la troisième république et qui sombra dans la collaboration.
      Il faut tout de même rappeler le passé d’Hubert Beuve-Mery qui fut un vichyste bon teint avant de devenir une voix de la résistance. Il fut sans doute l’élément le plus représentatif de la fameuse Ecole d’Uriage, laquelle était destinée à fournir les futurs de cadre du Régime de Vichy.
      D’un élitisme à l’autre, tel est peut-être la formule qui résume l’évolution que vous déplorez à propos de ce journal (dont la lecture je le répète m’a toujours assommé, mais je n’ai pas la chance d’appartenir à l’élite).
      Les élites françaises ayant largué depuis belle lurette l’élitisme républicain pour la république des oligarchies transnationales, il était logique que Colombani devienne le lointain successeur de Beuve-Mery et ce journal ce qu’il est aujourd’hui.

        +0

      Alerter
  • Hélène-Barbara // 01.08.2014 à 01h53

    Lorsqu’on manque d’argument(s) pour fédérer un groupe autour d’une perspective profitable à tous, on désigne alors un élément de chaos en pointant des ramifications susceptibles d’atteindre chacun des membres. Le groupe se reconstitue par la somme des individualités craignant l’isolement.

    Perso, j’ai connu ça en entreprise, et ma conclusion est qu’il n’existe rien de tel qu’un conflit pour rapprocher des gens qui n’avaient rien en commun.

    En dehors de toutes les saloperies proférées par les médias, reprenant l’officiel politique comme quoi la Russie a assassiné 300 passagers d’un avion (j’aimerais bien entendre la voix emmerdée des différents diplomates s’entretenant avec les Russes), voici donc que Poutine offre l’occasion au meilleur de l’Europe d’affirmer sa force !
    Mais bordel, quelle tristesse et quelle honte d’être ainsi valorisés au prix des morts, et au prix du rabais orchestré de tout un pays.

      +0

    Alerter
  • casper // 01.08.2014 à 03h02

    Allons,on ne dit plus “d’extrême droite”, ni même “nazi”. On dit “un peu plus a droite que les autres” 😉

      +0

    Alerter
  • Jean-Paul Malvolti // 01.08.2014 à 05h31

    Lorsque j’achète Le Monde, je paie, je sors du magasin ; le journal est plié ; en marchant, je jette un coup d’œil aux titres, au dessin, s’il y en a ; toujours en marchant, je regarde en diagonale le thème de l’édito et je remets le journal plié sous le bras jusqu’à la maison.
    Hier, je me suis arrêté pour lire l’édito.
    Lorsque j’ai repris ma marche, je me suis dit que je m’étais peut-être trompé de journal.
    Et bien, non…………….

      +0

    Alerter
  • chris // 01.08.2014 à 08h03

    Qu’ils fassent la guerre à la Russie ! Oui allons y ! Finissons en ! Ils pensent franchement pouvoir gagner face à la Russie ???
    Personne ne voudra se battre en occident, déjà en Ukraine les gens refusent d’aller à l’est affronter les séparatistes ! Alors se battre contre la Russie, ils ont perdu la raison ?
    Pour ma part je me battrai au coté de la Russie.

      +0

    Alerter
    • Slavyanka // 01.08.2014 à 14h05

      Alors on sera au moins deux ! 🙂

        +0

      Alerter
    • VladP // 01.08.2014 à 14h09

      Il faut bien voir que depuis la fin du service militaire obligatoire, la France n’a plus qu’une armée de métier. Et le propre d’une armée de métier, c’est de justifier sont salaire en allant se battre n’importe où et pour n’importe quelle cause sans poser de questions, du moment qu’ils sont payés.
      Des mercenaires, quoi (…peut-être êtes vous marins sans le savoir?…).

        +0

      Alerter
      • tap // 06.08.2014 à 21h50

        Comme me disait mon adjudant en 2000, le service militaire est seulement suspendu. Il est évident qu’en cas de conflit majeur il serait instantanément remis en place.

          +0

        Alerter
    • tepavac // 01.08.2014 à 18h53

      he bien je ne m’attendais pas à lire ce type de réaction sur ce site.
      C’est affligeant de constater que ceux-la mêmes qui dénoncent le mode opérationel des chicago-boys et du plan brzesinski, en arrivent à agir éxactement dans le cadre voulu par ces derniers.

      Je comprend que scruter la toile pendant des jours puisse nous éffrayer,
      mais c’est justement dans ces situations de crises extrêmes qu’il faut garder la tête froide et ne pas se laisser entrainer dans le traquenard que notre énnemi à préparé, c’est à dire de faire la guerre.

      il n’y a pas de bon coté dans la guerre, elle peut toujours être évité et si elle ne l’est pas, alors c’est un échec de notre intélligence à percevoir un monde meilleur.

      Utilisez cette énergie pour découvrir les horizons de ce monde meilleurs, ne vous laissez jamais entrainer dans une lutte contre vos semblable. Seuls les esprits faibles succombent à cet instinct animal et si vous le voyez autour de vous, alors aidez le à reprendre confiance en ses convictions et en ses rêves.

      Dormez un peu, d’autres sont là pour veiller, demain vous aurez plus de force pour aborder ces dures journées qui nous attendent tous

      bien amicalement

        +0

      Alerter
  • spinoza // 01.08.2014 à 09h22

    Que voila une propagande qui rappelle Der sturmer et volkischer beobachter.
    Vivement la guerre, tous a Moscou, après les succès de Libye, Irak, Syrie, etc.
    Mais la, c’est une autre histoire pour la fange des salons de saint germain des pres, il n’y aura plus d’après, ni pour eux, ni pour quiconque.

      +0

    Alerter
  • Nerouiev // 01.08.2014 à 09h27

    Ce texte est extrêmement vicieux car il commence à captiver le lecteur par un parler juste et sincère pour au final lui asséner une énorme mensonge non vérifié.

      +0

    Alerter
  • Ardéchoix // 01.08.2014 à 09h40

    Je comprends plus, il y quelques années j’achetais Pif gadget en supplément j’avais des pois sauteurs, maintenant j’achète Le monde, j’ai un sac à vomi.

      +0

    Alerter
  • Mat // 01.08.2014 à 09h47

    C’est complètement ouf…
    Bon je crois que je vais écrire à mon député. Je n’ai encore jamais fait ça de ma vie, mais là je commence vraiment à être inquiet…

      +0

    Alerter
  • theuric // 01.08.2014 à 10h01

    Tout cela est parfaitement logique, normal, non, logique, oui.
    Le problème d’un dogme se trouve lorsque celui-ci ne rend plus compte de la réalité, il faut dès lors réussir à prouver mordicus la validité de celui-ci.
    Le délire du temps vient simplement de là.
    Faire entrer une pièce en bois carrée dans un trou rond nécessite l’emploi du maillet en détruisant la pièce et le trou.
    Bien qu’il puisse y avoir le principe de réalité, je ne pense pas que nous puissions parler d’un principe de plaisir.
    Là, je propose que nous y rajoutions quelque chose comme principe de conformisme, principe doctrinaire ou, plutôt, principe de conformité.
    Je pense que ce dernier est plus parlant.
    Bon, ben, maintenant, il va falloir définir ce que peut être un principe de conformité.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications