Les Crises Les Crises
3.novembre.20183.11.2018 // Les Crises

Envoyé spécial. Les révoltés du Linky

Merci 397
J'envoie

Source : France Télévision, Envoyé spécial, 14-06-2018

Des milliers de Français refusent l’arrivée de ce nouveau compteur dans leur foyer, et certains affirment même vivre un enfer depuis son installation. Tous craignent que cet appareil “intelligent” ne collecte toutes leurs données personnelles…

C’est l’histoire d’un simple compteur électrique qui met le feu aux poudres : Linky. Des milliers de Français refusent catégoriquement l’arrivée de ce nouveau compteur dans leur foyer, et certains affirment même vivre un enfer depuis son installation.

Chez Jean-Daniel et Laurence, impossible d’utiliser en même temps deux appareils ménagers sans tout faire disjoncter ! Delphine a vu le montant de ses factures d’électricité exploser sans raison, un comble pour cet appareil censé l’aider à faire des économies d’énergie.

Des compteurs qui disjonctent, des factures qui explosent…

Quant à Denise, elle a carrément été agressée par un technicien qui voulait le lui poser de force. Tous craignent surtout que cet appareil intelligent ne collecte toutes leurs données personnelles : Linky serait-il un espion dans la maison ? A quoi sert vraiment ce drôle de compteur ?

Un reportage d’Alice Gauvin, James de Caupenne et Sébastien Séga

Source : France Télévision, Envoyé spécial, 14-06-2018

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

nulnestpropheteensonpays // 03.11.2018 à 08h32

il y a un cote très positif au compteur linky , c’est qu’une population habituellement acquise a l’autorité se rend compte finalement qu’ils ne sont que du bétail style vache a lait , il y a risque a réveillé la rébellion

227 réactions et commentaires

  • charles // 03.11.2018 à 07h59

    au vu du rapport qui vient de sortir sur la dangerosité des ondes radios c’est dommage d’en rester à ces thèses simili complotiste d’un agent espion dans la maison.

    Il y a des véritables problèmes dont on pourrait discuter et débattre avec l’outil télévisuel.

    Mais non on en reste encore au ras des pâquerettes, mode lent du bulbe, ignare volontaire de la réalité, accroc aux mensonges et belles histoires.

    C’est gênant de participer à ce projet de société.

     26

    Alerter
    • Siblius // 03.11.2018 à 09h46

      Bonjour, je suis passé à côté: de quel rapport s’agit-il?

       14

      Alerter
    • Vladimir K // 10.11.2018 à 03h02

      Je ne sais pas de quoi parle ce rapport, mais j’ai été moyennement surpris de ce qui a été dit dans le reportage : que le compteur n’émettait que peu d’ondes.

      Si le compteur n’émet pas beaucoup d’onde en lui même, il fait passer des informations par des câbles qui ne sont pas prévus pour (sans blindage pour limiter leur rayonnement). Ainsi, c’est tout le réseau électrique de votre maison, chaque fil qui va rayonner.

      C’est beau la technologie.

       1

      Alerter
  • nulnestpropheteensonpays // 03.11.2018 à 08h32

    il y a un cote très positif au compteur linky , c’est qu’une population habituellement acquise a l’autorité se rend compte finalement qu’ils ne sont que du bétail style vache a lait , il y a risque a réveillé la rébellion

     53

    Alerter
    • JBB // 03.11.2018 à 21h42

      Oui on se rend compte que la concurrence a parfois du bon face à un monopole étatique.

       1

      Alerter
      • Maxhno // 04.11.2018 à 07h00

        C’est sur, il est préférable de laisser le secteur privé s’occuper de nos affaires pendant que nous nous perdons dans des polémiques débiles.
        Quand un expert en éléctronique découvre une antenne Rfid qui n’a aucune raison d’être dans l’enceinte connectée ECHO d’Amazon sans que cela n’inquiète grand monde, alors que celui-ci a été sommé de ne pas publier son analyse du Linky qui apparemment est plutôt positive.(4’55)
        https://www.youtube.com/watch?v=TZzq6AlgQcs

         14

        Alerter
  • Pierre D // 03.11.2018 à 08h36

    A l’heure ou chacun s’expose sur les réseaux sociaux avec fébrilité, l’accusation d’intrusion peut faire sourire… même si là, elle est obligatoire.

    Il est vrai que la servitude volontaire est préférable, puisqu’elle est volontaire.

    Il y a le précédent de la chasse d’eau de l’ORTF, qui mesurait l’audimat (et l’état des prostates) pendant la page de publicité.

     16

    Alerter
    • Olivier1973 // 03.11.2018 à 09h07

      “A l’heure ou chacun s’expose sur les réseaux sociaux avec fébrilité, l’accusation d’intrusion peut faire sourire… même si là, elle est obligatoire.”

      Chacun? Certainement pas. Oui, chacun est libre de renoncer à sa liberté. Comme un dernier acte. Un sacrifice en quelque sorte.

       12

      Alerter
      • Pierre D // 04.11.2018 à 08h10

        @Olivier1973,
        Dois-je en conclus qu’en intervenant ici, vous faites partie de ceux qui renoncent à leur liberté, comme moi?

         1

        Alerter
    • Patrick // 03.11.2018 à 21h31

      “Il y a le précédent de la chasse d’eau de l’ORTF, qui mesurait l’audimat (et l’état des prostates) pendant la page de publicité.”

      Pas d’intrusion la-dedans, seulement le constat par des moyens détournés que pendant les pages de pub il n’y avait pas grand monde devant l’écran 🙂

       2

      Alerter
      • Pierre D // 04.11.2018 à 08h14

        @Patrick

        La chasse d’eau, c’est ça les mégadonnées (ou les big datas) rien d’autre… tous le reste est du fantasme.

        Qui voulez vous que ça intéresse que vous Patrick vous allumiez tel jour votre TV à telle heure?… à part la NSA et vous.

         1

        Alerter
  • Wuwei // 03.11.2018 à 08h48

    Je fais parti d’un comité anti-linky et ce que je trouve notamment intéressant dans cette dynamique est que cela fédère des personnes de tous bords politiques et de différents milieux sociaux. Mais ce qui est essentiel c’est que l’on peut voir ré émerger l’expression de la citoyenneté au delà d’élections dont de plus en plus savent qu’elles ne résoudront rien leurs problèmes . Si un autre monde est possible il sera le fait de la reappropriation au quotidien de la politique par les citoyens et non par une délégation permanente du pouvoir.

     48

    Alerter
    • Odjo // 05.11.2018 à 03h58

      Chez moi ici en Californie l équivalent du linky sert à facturer l électricité selon un barème des heures de pointe 17 h à 20 h beaucoup plus cher
      et l’été de 17 h à 24 h . A ces dites heures la nécessité, pour l’agence d’électricité publique dans ma ville, d’acheter alors l’énergie à des producteurs privé. Il me semble qu’en France il existe aussi des heures de pointe.
      Ici la peur de quelques clients est surtout d’ordre magnétique ou de fliquer .

       5

      Alerter
      • jdautz // 05.11.2018 à 12h26

        Complètement d’accord, le côté espionnage est très marginal au vu du problème généralisé : Caméra de surveillances se généralisant sur les lieux publics avec reconnaissance faciale, “boitiers” dans les magasins, smartphones et objets connectés (ceux de vos voisins aussi…), véhicules, rfid divers, jouets, bases de données a différents usages…

        Par contre la possibilité de taxer en “optimisant la collecte”… genre le TGV qui se prend pour un avion qui a remplacé le tarif constant du service public d’autrefois (en est-ce encore un ?) et qui facture le même trajet de 35€ à 180€…

        D’un autre côté avec un appareil comme ça et dans un esprit vraiment service public, on pourrait concevoir un réseau beaucoup plus décentralisé et prenant en compte la variabilité des sources d’énergie renouvelables pour piloter finement la consommation des appareils.

         3

        Alerter
  • jacques // 03.11.2018 à 08h56

    Le coté qui n’est jamais évoqué c’est le piratage de ces compteurs demain peut être une partie de la population sera à la merci de pirates informatiques qui pourront couper les compteurs en demandant une rançon à EDF,ou un état pour faire pression sur le gouvernement français.

     28

    Alerter
    • Ives // 03.11.2018 à 10h09

      je me pose les mêmes questions après la lecture de Black Out de Marc Elsberg. Surtout qu’apparemment le scénario du livre est jugé crédible. Un pas de plus vers la non-résilience de nos systèmes??

       9

      Alerter
    • Gaby // 03.11.2018 à 16h05

      Linky pourrait aussi permettre un rationnement de l’électricité à distance en cas de crises ? (A vrai dire je ne sais pas si ce compteur le permet techniquement, je me pose la question.)

       6

      Alerter
      • Pat1148 // 05.11.2018 à 21h22

        Techniquement oui, c est possible afin d éviter un écoulement du réseau. Mais c est déjà realisable sur le réseau haute et moyenne tension. Ici on pourrait le faire à l échelle d un quartier par exemple.

         0

        Alerter
        • pemile // 05.11.2018 à 21h32

          Plutôt qu’un délestage d’une zone, il est aussi possible de faire de l’écrêtement de puissance, baisser à distance les puissances de 3kva (6 à 3, 9 à 6, 12 à 9), cela a été testé dans mon coin de bretagne.

           1

          Alerter
  • Olivier1973 // 03.11.2018 à 09h00

    Si le linky permet à quelqu’un de savoir quand je suis dans mon logement et quand je n’y suis pas, voire dans quelle pièce je me trouve, c’est une intrusion inadmissible dans ma vie privée. Big Brother en rêve, linky le réalise peu ou prou.

    Les économies d’électricité je sais comment les réaliser: sur chaque appareil il y a un commutateur et je sais m’en servir sans avoir besoin d’un assistant qui enregistre ce geste.

    Conclusion: non merci!

     43

    Alerter
    • fais-gafa-tes-donnees // 03.11.2018 à 10h54

      Et celui qui peut jeter “un coup d’oeil” (par intrusion dans les systèmes de données, ou en payant quelqu’un pour y avoir accès…),… peut décider s’il peut venir cambrioler une maison,… ou si ce n’est pas le moment…
      il y aura des scandales, qui exploseront, quand les gens s’apercevront que ces données (dont bien peu savent où elles seront stoquées,…) ont servi à informer des réseaux de cambrioleurs …..
      Les voleurs seront les premiers à rechercher ces données… et à les obtenir,…. contrairement aux messages soit disant rassurant de la protection des données….
      toutes les entreprises se font voler leur données, … et elles ne le voient pas : une copie de données, contrairement à des pommes sur un étalage, c’est très difficile de voir qu’il manque quelque chose…

      La seule solution valable : que ces compteurs suivent un standard et protocole de communication, et que chacun puisse choisir son fabricant, son hébergeur de données (et pourquoi pas chez soi, sur une machine faite pour cela), et ce qu’il donne à EDF comme information.

      heureusement qu’il n’y a pas qu’un seul fabricant et modèle de téléphone mobile !
      imposé, pour pouvoir utiliser les réseaux de téléphone.
      pourquoi est ce qu’il y aurait qu’une seule machine pour donner l’accès au réseau électrique ???

      les opérateurs télécom savent vous envoyer la facture,… et ils n’ont pas besoin de vous imposer un téléphone plutôt qu’un autre, … ni d’imposer un modèle unique de téléphone.

       11

      Alerter
      • yoyo // 03.11.2018 à 21h40

        Sérieusement , un cambrioleur aujourd’hui il peut ce contenter de naviguer sur facedebouc pour trouver ses victimes.
        Heureuses de fournir leur données a la planète entière et ce prendre en photos sur leur lieu de vacances loin de leur logement vide .
        Pourquoi s’emmerder a pirater un compteur dans ce cas ?
        Votre comparaison avec le téléphone est plutôt maladroite …
        combien vous connaissez de système d’exploitation de mobile , autre que celui d’apple et de google android ?
        Alors vous pouvez avoir des centaines de fabricants de téléphones … mais tous fonctionnent de la même manière ( surtout en pompant vos données personnelles pour les transmettre au constructeur et a Apple ou Google )

         5

        Alerter
      • JBB // 03.11.2018 à 21h49

        Il n’y a qu’un seul compteur car la distribution d’électricité en France est un service public assurée par une entreprise publique Enedis. Donc vous n’avez pas le choix.

         2

        Alerter
        • Chokk // 04.11.2018 à 17h52

          Contrairement au transport, il n’y a pas monopole sur la distribution d’électricité. GEG ou Electricité de Strasbourg par exemple sont des concurrents d’Enedis.

           2

          Alerter
          • Neptunus // 05.11.2018 à 00h04

            Certes, mais quel que soit l’endroit où vous habitez, vous avez le choix du fournisseur mais pas celui du distributeur : GEG ne distribue qu’à Grenoble ; Électricité de Strasbourg qu’à Strasbourg.

             1

            Alerter
          • Alex // 05.11.2018 à 05h03

            Et Électricité de Strasbourg est une filiale d’EDF, tout comme ENEDIS…

             0

            Alerter
      • Paul // 04.11.2018 à 12h34

        Il y a aussi plusieurs marques de LINKY : sagemecom, Landis et gyr, itron….

         0

        Alerter
    • Mirli // 03.11.2018 à 10h56

      Je ne comprends pas , pourquoi dit on que linky est un compteur intelligent , déjà par mesure d économie je branche mon lave linge et lave vaisselle en heures creuses ,je chauffe modérément je ne vois pas quelles sortes d économies ce compteur peut m apporter

       12

      Alerter
      • Roronoa // 03.11.2018 à 17h21

        Vous utilisez votre lave linge et lave vaisselle en heures creuses, mais avez-vous la double tarification ?
        Si ce n’est pas le cas, cela ne sert strictement à rien 😉, il n’y a aucune économie réalisée

         3

        Alerter
    • Dieselito // 03.11.2018 à 12h48

      “Si le linky permet à quelqu’un de savoir quand je suis dans mon logement et quand je n’y suis pas, voire dans quelle pièce je me trouve, c’est une intrusion inadmissible dans ma vie privée”
      C’est déja le cas avec votre smartphone….. C’est d’ailleurs remarquable cette analogie entre smartmeter et smartphone.

       6

      Alerter
      • JBB // 03.11.2018 à 21h51

        Votre box internet sait aussi qui est dans la maison si votre WiFi est actif.

         3

        Alerter
      • Pat1148 // 05.11.2018 à 21h27

        Ce n est qu’ un envoi de données par jour, et pas en temps réel. Alors pour un cambriolage , la vaste blague…le gars aura plus vite fait de parcourir les réseaux sociaux comme disait yoyo…

         1

        Alerter
    • RGT // 03.11.2018 à 15h07

      Il suffira ensuite seulement de déconnecter un client “subversif” du réseau si par malheur il s’aventure sur “les-crises” ou sur “RT”.
      Pour le protéger des “fèces niouzeus” et éviter qu’il ne soit manipulé par Poutine ou Kim-Jong Hun en personne.

      Sans compter les “visiteurs” qui pourraient être informé de vos habitudes de présence dans votre logement.
      En temps réel.

      À mon avis, cette éventualité a été évoquée mais balayée d’un revers de main en prétendant que les installations sont sûres par un énarque dont la verve n’a d’équivalent que son incompétence.

      Quand on se contente de constater le niveau de fuites dont sont victimes les services spéciaux pourtant très protégés en matière de sécurité on ne peut que rester dubitatif devant les “risques nuls” de fuites de données.

      Je suis certain que certains hackers ont déjà piraté les systèmes et qu’ils commencent à vendre les données à des clients “intéressés”.

      Si un jour vous recevez une “visite courtoise” en votre absence, pas besoin d’aller chercher bien loin comment ces visiteurs ont eu vent de l’absence de toute présence à proximité de votre habitation.

      Et sans même à avoir à monter une “planque” longue et fastidieuse pour arriver à connaître les habitudes de tout le voisinage, comme dans le vieux polars des années 60.

      Je ne suis ni sur Fèce-bouc, ni sur Touiteur, ni abonné à aucun autre “réseau social”.
      Et je ne tiens pas à être inscrit de force dans ces “machins” pour mettre à nu ma vie privée.

      Et s’ils imposent par la LOI d’être obligé d’être inscrit sur tous ces espions, Linky compris, je me contenterai simplement de résilier TOUS mes abonnements et tenterai de produire moi-même l’énergie dont j’ai besoin.

      Je rejoindrai alors le côté obscur de Tarnac et serai considéré comme un “dangereux terroriste”.

       20

      Alerter
  • Olivier1973 // 03.11.2018 à 09h11

    Changer de fournisseur est-il une possibilité pour éviter la pose du compteur linky?

     2

    Alerter
    • vert-de-taire // 03.11.2018 à 11h16

      Mais c’est le distributeur qui fait cela pas un producteur !
      c’est ENEDIS/EdF qui décide.

      cf (au hasard)
      http://refus.linky.gazpar.free.fr/
      https://linky.mysmartcab.fr/

       3

      Alerter
      • RGT // 04.11.2018 à 12h45

        Pour l’instant, à Grenoble, le réseau est géré par une régie municipale (héritage de la seconde guerre mondiale, comme le CNR).
        Il y a quelques semaines, un technicien est intervenu chez ma mère pour changer son compteur électrique (âgé de plus de 60 ans) qui commençait à être bruyant.

        Il l’a remplacé par un modèle TOUT NEUF et 100% éléctromécanique !!!
        Je lui ai demandé si GEG pensait migrer les abonnements vers le Linky et il m’a répondu, offensé : “Surtout pas, non seulement les compteurs électroniques ne sont pas fiables et nécessitent d’être changés tous les 10 ans mais de plus nous ne souhaitons pas aller espionner la consommation de nos clients !!!”.

        Tout est dit : Le Linky est surtout une affaire de fric et d’obsolescence programmée.
        Bien sûr payée par le client car le coût exorbitant de ce “machin” est bien sûr supporté par le client final.
        Les “compteurs préhistoriques” sont largement plus fiables et plus précis mais comme ils “vivent” trop longtemps ils ne rapportent rien à l’industrie.
        De plus, leur coût de fabrication est largement inférieur à celui d’un compteur “ultra-moderne” protégé par de nombreux brevets “innovateurs”.

        Je pose juste une petite question aux lecteurs : Pourriez-vous m’indiquer si vous passez une partie importante de votre temps à surveiller votre consommation ?
        Toutes les personnes que j’ai consulté se sont contentées de me répondre qu’ils ne savaient même pas à quoi ressemblait un compteur électrique.
        Ils se contentent de pester quand ils constatent que le coût du KWh grimpe à chaque facture mais ne regardent pas leur consommation si elle reste stable d’une année sur l’autre.

        Pendant qu’ils sont dans “l’optimisation énergétique”, nos chers (très chers) énarques pourraient aussi nous imposer des dispositifs permettant de mesurer en temps réel la consommation énergétique de nos organismes.

        En cas de sur-consommation ils pourraient mettre en place un dispositif qui limiterait l’apport en glucose pour “limiter notre consommation afin de préserver l’environnement”.

        Tout est bon pour racler les fonds de tiroirs et faire “tourner l’économie”.

        Le Linky, c’est combien de points de PIB ?

        Au final il est nul car ce “machin” va pomper du fric qui aurait été bien plus judicieusement utilisé.

         8

        Alerter
        • Neptunus // 04.11.2018 à 13h16

          Le technicien qui a remplacé le compteur de votre mère était probablement hostile au Linky. GEG, comme tout distributeur d’électricité en France, doit équiper toutes les installations qu’il dessert, de compteurs communicants avant 2024. La loi de transition énergétique ne s’applique pas qu’à Enedis.

          GEG n’est d’ailleurs pas en reste pour ce qui concerne les smartgrids (voir https://groupe.geg.fr/78-innover.htm). Les dates de déploiement de compteurs communicants à Grenoble n’est peut-être pas encore connue mais je suis persuadé que celui-ci aura bien lieu.

           1

          Alerter
  • Bardamu // 03.11.2018 à 09h13

    Le côté intrusion supposée dans la vie fait oublier la vraie fonction de linky. La possibilité de modifier à distance la puissance que vous pouvez demander, voire l’ilotage complet, la facturation souple qui permettra de facturer différemment les usages, genre tipp pour la recharge de votre véhicule électrique.
    Car Enedis est conscient qu’il va y avoir des tensions, sans jeu de mots, sur le réseau.
    Il est présenté aux gens quelques bénéfices (je sais avec mon smartphone que quand j’allume le chauffage électrique, je consomme beaucoup, sans blague!) qui autoriseraient soit disant des économies et qui n’amuseront les gogos que quelques jours, pour faire passer la pilule.
    Et ça le reportage n’en parle pas.
    Il est juste question de coupures dues à la plus grande précision de mesure de puissance et qui ne sont pas trop penalisantes.

     8

    Alerter
    • Siblius // 03.11.2018 à 09h57

      Le reportage aborde le sujet vers 26’30, mais ce point est vite traité en effet. La fin du reportage est plus intéressante que le début…

       1

      Alerter
    • astelan // 03.11.2018 à 14h53

      Oui, ce qui me chiffonne à propos du linky c’est le concept “smart grid”.
      Difficile de s’opposer à cet avantage me direz vous : optimisation de la production électrique là ou il y en a besoin, économie d’énergie, écologie, etc…
      Mais je ne peux m’empêcher de me dire que ça aboutira a une segmentisation des abonnements :
      – celui des pauvres qui accepteront en échange d’un prix moins cher de subir un délestage ponctuel au profit “d’autres zones”
      – celui des riches qui en sera plus cher mais plus stable
      – Et rêvons un peu : un petit moyen de coercition contre un réfractaire à une mesure, ou quelqu’un en litige. vous pourrir la vie par délestage (appelés “effacement” si j’ai bien compris).

       18

      Alerter
    • Leterrible // 03.11.2018 à 14h57

      Il ne fait AUCUN doute que ce type de compteur permet un rêve de prédation : l’INDIVIDUALISATION du client , pour le meilleur ( ce qui est présenté et promu)…et pour le PIRE…. la fixation d’un prix “à la tête du client” (on vous laisse imaginer tous les “critères” possibles..) n’est plus une fiction .. et , cerise sur le gâteau, la révolte d’une masse-clientèle (redoutée) n’est plus possible..

       12

      Alerter
    • yoyo // 03.11.2018 à 21h53

      Quand vous commencez a faire mumuse avec un portable pour voir ce que le linky raconte … et bien c’est que vous avez activé et accepté la transmission de certaines données via le compteur … qui ne le sont pas a l’installation .

      Après l’installation du compteur EDF , enedis vous pousse a utiliser les fonctionnalités du compteur . puisque sans votre accord explicite , de base après installation , rien d’autre que la conso journalière ne peut être transmis.

       1

      Alerter
    • BOURDEAUX // 07.11.2018 à 09h16

      “juste question de coupures dues à la plus grande précision de mesure de puissance” …Il se trouve que c’est très pénible ! Mon tableau électrique ne joue plus son rôle depuis que j’ai ce compteur linky, car quand ça saute, ce n’est plus UN disjoncteur qui coupe, ce n’est même plus le tableau qui coupe au général, c’est carrément le compteur ! Perso, quand ça m’arrive comme l’hiver dernier, mon compteur se trouvant à 500 m de ma maison, je dois me farcir de faire le tour du pâté de maison pour remettre le jus. Et quand je râle chez mon fournisseur, on me répond que je dois changer d’abonnement et demander plus de puissance, pour régler un problème que je n’avais pas avant linky…

       0

      Alerter
      • Ankou // 07.11.2018 à 11h59

        CQFD
        Bienvenue au club!

        Les solutions ne sont pas nombreuses pour éviter cet aller et retour au compteur
        – déplacer le compteur chez vous
        – mettre un délesteur
        – changer d’abonnement

        Dans tous les cas, à service égal, Linky vous coûtera plus cher.

         0

        Alerter
      • Neptunus // 07.11.2018 à 14h37

        Bonjour Bourdeaux,

        Avez-vous noté la puissance maximale soutirée (affichée sur le compteur), après l’avoir réarmé ? Voir la documentation…
        https://espace-client-particuliers.enedis.fr/documents/18080/0/Affichages+du+compteur+communiquant/
        Votre expérience serait bienvenue.

         0

        Alerter
  • Michel LEMOINE // 03.11.2018 à 09h35

    J’ai un compteur Linky et je ne constate aucune anomalie. Je ne vois d’ailleurs pas comment techniquement un compteur pourrait avoir un effet sur ce qui se trouve en aval. Je suppose qu’il fonctionne par induction et donc mesure le courant induit. La séparation avec le courant consommé est ainsi assurée. La transmission des données est encore extérieure à tout cela.

     17

    Alerter
    • Siblius // 03.11.2018 à 10h01

      Le compteur envoie du CPL en amont (pour communiquer les relevés, si j’ai bien compris, ou alors pour le suivi de la consommation par enedis?), mais aussi en aval (car pas de filtre). Donc il y a bien un changement…

       5

      Alerter
      • Michel LEMOINE // 03.11.2018 à 10h27

        La liaison cpl ne dure que quelques secondes. Il n’y a pas d’ondes électromagnétiques. Cette technologie est antérieure au compteur Linky. A ma connaissance les réseaux cpl ne posent pas de problèmes particuliers alors qu’ils fonctionnent en continu.

         9

        Alerter
        • vert-de-taire // 03.11.2018 à 10h55

          Alors oui que quelques secondes mais avec quelle période ?
          La facture est tous les 2 mois donc l’envoi est tous les 2 mois ?
          Non, cette information est non disponible, entre la minute et 10 minutes il semble.
          Donc une émission de quelques secondes toutes les x minutes. Presque rien donc..
          Ensuite pas d’onde électromagnétiques : une farce. Tout conducteur de courant NON blindé rayonne !
          Et puis c’est oublier une toute petite chose, chaque compteur est prêt à recevoir un module enfichable qui sera un émetteur/récepteur radio. Ce module sera évidement bientôt obligatoire, voire nécessaire, afin de gérer l’installation.
          Donc pas d’onde est archi FAUX.

          Pas de problème avec le CPL ?
          Si les études sont faites comme d’habitude je n’en doute pas une seconde.
          On a vu cela pour les OGM, pour le tabac, pour l’amiante, pour les antennes/téléphones, pour les pesticides, pour le nucléaire, pour les particules fines, …

          Bref tout va très bien, tant que les veaux ne font que beugler.

           25

          Alerter
          • Benoit // 04.11.2018 à 07h53

            Tout est une question d’echelle.
            Affirmer qu’il n’y a pas d’onde est certes faux.
            Mais celles si sont tellement faibles en comparaison d’autre appareils quelles en deviennent négligeables.
            Pour rappel : tout appareil électrique émet des ondes : la télé, chargeur, …
            Se faire des pâtes avec des plaques à induction c’est du 56 v/m contre 0,25 pour le compteur (et l’onde sur le CPL c’est encore moins)

            C’est comme tenir de l’uranium dans la main (un smartphone) et manger une banane (linky) et se dire « oh la banane émet beaucoup de radioactivité ». C’est vrai, mais il semblerait logique de commencer par lâcher l’uranium.

            On arrive en réalité sur le terrain de l’homéopathie, c’est à dire que le cerveau crée une action par la croyance, mais à l’inverse de l’effet placebo, c’est l’effet nocebo pour le linky.

            Scientifiquement parlant :
            – l’impact sur la santé est celui des ondes électromagnétiques
            – les ondes électromagnétiques se mesure facilement.

            Si il y a un consensus scientifique faux cela pourrait être :
            « les ondes ne sont pas nocives pour la santé »
            Affirmer: « le linky émet trop » est facilement réfutable, les outils de mesure existent.

            Et si finalement : les ondes électromagnétiques sont dangereuses , alors le linky est un mini problème au milieu d’enorme, GSM, DECT, Wifi … qui révèlerait alors de scandale de santé publique.

            Les ondes du linky c’est une goutte d’eau qui fait peu être déborder le vase. Dans ce cas vidons le vase, au lieux de bloquer la goutte.

             16

            Alerter
        • Dieselito // 03.11.2018 à 12h58

          Michel Lemoigne a abandonné le poste radio des ses ancềtres ou sa vieille chaîne Hifi:écoutez radio-Linky ou radio-Gazpar

          – en GO (grandes ondes-LW) harmoniques violentes entre 260 et 270kHz et sur 280kHz
          – en Mo (moyennes ondes-MW) harmoniques violentes entre 530Khz et 560kHz
          toutes dignes des brouillages allemands au temps de radio-londres….

           2

          Alerter
        • Ankou // 07.11.2018 à 12h04

          La liaison avec Votre compteur fonctionne effectivement quelques secondes, mais comme il peut y avoir plusieurs dizaines de compteurs groupés (on parle de 50), et que si la liaison n’est pas trouvée il scrute de nouveau.

          Bref! Je ne sais pas exactement, mais la liaison ne doit pas être loin d’être quasi permanente.

          Si une personne est informée sur ce sujet, merci d’avance de nous donner un lien

           0

          Alerter
          • Neptunus // 07.11.2018 à 14h49

            Dans son rapport, le CSTB(*) parle de 4 à 6 trames de 140 ms toutes les minutes. Admettons 10 trames toutes les minutes. Cela nous fait 1400 ms soit 1,4 seconde. Rapportée à la minute, cela ne fait guère que 2% du temps.
            (*) https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2015SA0210Ra-Anx1.pdf

            Ceux qui propagent la phobie des ondes – et qui rendent des gens malades -, vont vous parler de 15000 émissions par jour. Oui, et alors ? 15000 émissions de 140 ms chacune à travers un système qui rayonne très peu par rapport à d’autres (Wifi, DECT, GPRS…). La belle affaire !

             0

            Alerter
            • Ankou // 07.11.2018 à 15h05

              @Neptunus

              Sur ce point précis des ondes, je suis complètement de votre avis.
              Vous ne m’avez jamais vu critiquer directement cet aspect du Linky
              D’ailleurs chez moi, et c’est bien un des paramètres, j’ai tout plein de CPL

              Par contre ce que d’aucuns omettent de dire c’est la pollution elle bien présente et bien plus importante des concentrateurs de type cahors, pollution qui est liée au CPL balançant du GPRS G3
              Avec un million installés à terme?

              Inutilement

               0

              Alerter
    • vert-de-taire // 03.11.2018 à 10h56

      Depuis quand un exemple unique permet de déduire une généralité ?

       4

      Alerter
    • Jean // 03.11.2018 à 11h08

      => Je ne vois d’ailleurs pas comment techniquement un compteur pourrait avoir un effet sur ce qui se trouve en aval.

      Le problème semble être liée au manque de formation des techniciens : https://lesmoutonsenrages.fr/2018/10/03/linky-un-ancien-installateur-raconte-on-nous-demandait-de-mentir-au-client

      Privilégier la rentabilité à cours terme en faisant supporter les couts induits par cette politique par la collectivité, un classique de la privatisation et du néolibéralisme.

       7

      Alerter
  • vert-de-taire // 03.11.2018 à 10h33

    EdF m’a dit qu’ENEDIS allait poser un Linky.
    Tiens pourquoi EdF et pas ENEDIS ?
    TOUS les arguments passés dans le courriel pour le faire sont textuellement les suivants (c’est moi qui numérote) :


    1 Des démarches toujours plus faciles
    Par exemple, vous pouvez changer la puissance de votre contrat à distance, sans le déplacement d’un technicien d’Enedis.

    2 Une facturation au plus juste
    Fini les estimations, votre facture est calculée avec le relevé de votre consommation.

    3 Un accompagnement d’EDF toujours plus personnalisé
    Suivi de votre budget, réduction de votre consommation, vous pouvez retrouver tous nos conseils pour réaliser des économies d’énergie sur edf.fr et l’appli EDF & MOI.

    Avouez que cela est plus que faible !
    C’est utile puisqu’on le fait.

    1 – Je pourrai changer de puissance plus facilement, une démarche vraiment utile n’est-ce pas.

    2 – Une facture ‘au plus juste’ : Il ne s’agit pas, j’espère, de dire que les factures d’avant étaient fausses, mais de dire que le producteur (EdF(fr), Engie/GRDF(fr+lux/leaks), Uniper/E.ON(al), Butagaz/DCC-Energie(irl), CDiscount/Casino/Rallye/Euris/Jean-Charles Naouri, Direct Energie/Total(fr+), Eni(it),Mint energie/Budget Telecom(fr),.. Enercoop(fr),Leclerc(fr), ..) sera toujours payé en fonction de la consommation réelle et non plus estimée .. donc les mois d’hiver à forte consommation je paye plus etc Donc factures variables alors que partout (exemple impôts) on tente de LISSER les montants pour éviter les surprises. Une fonction qui SERT surtout le producteur pas le client.

    3 – Un accompagnement d’EDF toujours plus personnalisé
    Que vient faire EDF ici ? C’est le producteur qui parle ou le distributeur (ENEDIS) gérant des compteurs, ou est-ce bien EdF vrai dictateur de l’électricité en France ?
    – Quel accompagnement ? Je suis un enfant ? Un argumentaire pour attardés mentaux.
    – Suivi de votre budget : c’est déjà fait dans les factures tous les 2 mois !
    – réduction de votre consommation ; Ah ? Ce compteur consomme moins ? Non il consomme PLUS mais c’est très peu. Donc réduire ma consommation par quel moyen ? Personne ne le dit, c’est juste un faux slogan de plus, aussi débile que l’ « énergie est notre avenir », cette phrase qui n’a AUCUN SENS, pourtant répétée comme dans les pires sectes esclavagistes.

    Une fois de plus on cherche vainement une bonne raison pour l’utilisateur d’accepter ce diktat.

    Dans son mail (un peu plus tard) ENEDIS prévient qu’une société viendra changer le compteur et MIRACLE, c’est gratuit, rien à faire ..

    Gratuit ? Depuis quand une société travaille gratuitement. ENEDIS/EdF nous fait croire que changer 30 millions de compteurs EST GRATUIT ? Une tromperie de salopards en bande organisée. On parle (Cour des comptes nationale) d’au moins 5 MILLIARDS d’€. EdF est en grave déficit …
    Donc EdF/ENEDIS nous change nos compteurs (en parfait état de marche) pour gagner de l’argent.
    Et qui en profitera ?
    Le client ?
    Impensable, du jamais vu depuis ce salopard de Ford qui doublait les salaires de ses ouvriers ; les comptes EdF sont si abscons, le fonctionnement d’EdF placé sous secret défense, qu’il est IMPOSSIBLE à personne, ni aux députés, ni à la cour des comptes de savoir ce qu’il s’y passe !

    En résumé :
    – une opération commerciale faite sur le dos des utilisateurs et grâce à de vastes ambiguïtés (droit public ou privé on ne sait plus – comme SNCF mais contrairement à GDF entièrement gobé avec délice par ENGIE – on se demande comment cela est possible, .. etc ),
    – une opération obligatoire – par décret – qui va servir à des marchands de pub (et accessoirement à des barbouzes) à nous tondre un peu plus raz.

    – le seul gain mesurable pourrait être de réduire le coût annuel d’envoyer un préposé relever visuellement le compteur. Mon facteur passe tous les jours, des livreurs parfois, mais il faut gagner des centimes en évitant un déplacement par an ! Foutaises mais arguments fréquent !

    – quand on sait le vrai coût du nucléaire et ses « écarts » hallucinants (les escroqueries avérées Uramin, EPR en Finlande, EPR Flamanville et autres guerres, ..), quand on sait la concurrence (déloyale car AUSSI subventionnées) des énergies renouvelables scandaleuses, on comprend la fuite en avant EdF/AREVA/ORANO/++ devant rechercher tous moyens de renflouer ce gouffre insondable et hors de tout contrôle public.

     47

    Alerter
    • P. Lacroix // 03.11.2018 à 11h31

      Bonjour
      Pour moi, c’ est bien l’ économique qui pose problème!
      Je ne suis pas compétent sur la partie technique ( ondes électromagnétiques, …. ), mais comme bien décrit par vert-de- taire, quid du financement de ces nouveaux compteurs, remplaçant des appareils qui fonctionnent très bien ! Relevé à distance pour réduire les coûts ! Il y a rarement quelqu’ un à la maison, depuis des décennies, lors du passage pour le relevé, l’ agent laisse une carte dans la boîte à lettre. Nous la renvoyons après avoir relevé l’ index. On pourrait même le faire en dématérialisé si on aimait ça !
      Toujours pas de linky à la maison!
      Qui les fabrique et les vend? La communication à outrance sur les effets des ondes pour cacher le fait économique ?

       9

      Alerter
      • Chris // 03.11.2018 à 13h03

        Linky me rappelle le scandaleux dossier des vaccins (chargés de métaux) obligatoires à administrer aux nourrissons.
        Les ex-entreprises d’état, privatisées, doivent faire du fric, coute que coute et notre système néolibéral, piloté par une Commission Européenne et Parlement croupion lobbysés à l’extrême, leur offre le cadre juridique pour le réaliser.
        Depuis 2008, le prix de l’électricité dans l’UE a augmenté de plus de 30%. Savoir que depuis sa financiarisation, le kW d’électricité passe en une dizaine de mains sur les marchés (Bourse) avant d’être livré chez vous :
        https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/6849834/8-27052015-AP-FR.pdf/8006bd69-43c5-40b8-8088-e66867947d5a
        https://www.usinenouvelle.com/article/5-chiffres-pour-comprendre-la-liberalisation-du-marche-francais-de-l-energie.N560808
        Le problème n’est pas tant les distributeurs qui veulent leur part, mais les producteurs…
        Du pur racket.

         16

        Alerter
      • vert-de-taire // 03.11.2018 à 13h24

        qui fabrique et comment, on peut trouver, appel d’offre obligatoire …
        Plus difficile est de savoir quels modèles sont plus dangereux que d’autres vus les accidents avérés.
        Plus difficile est de savoir comment ça marche, les spécifications, le fonctionnement, les tests, les sécurités, donc la prise de risque que chacun de nous prend sans n’y rien pouvoir en cas de piratage.

        Dès lors que EdF/ENEDIS peut piloter chacun de ces appareils, un pirate pourra en faire autant tôt ou tard. Et nous faire chanter gentiment sans que EdF/ENEDIS n’y puisse rien.

        Scénario : EdF/ENEDIS ou la/les sociétés privées en charge de cette gestion se fond pirater ; rien d’ésotérique, le ministère de l’intérieur sous-traite au privé les écoutes téléphoniques, il sous-traite toute l’informatique, alors EdF/ENEDIS … Dans les heures qui suivent des millions de particuliers/entreprises(les petites) sont menacés de coupure sous peine de paiement dans les 24heures …

        Pire, des terroristes (payés ou non par des pays ‘amis’) paralysent la France en coupant massivement des compteurs =>déséquilibre catastrophique du réseau => mise à très mal de la production électrique qui ne supporte pas du tout les brutalités … => accident voire catastrophe nucléaire ..
        Peut-être exagère-je ? Pas certain du tout, hélas, c’est fragile ces très gros systèmes.

         8

        Alerter
        • pemile // 03.11.2018 à 22h33

          “Peut-être exagère-je ? Pas certain du tout, hélas, c’est fragile ces très gros systèmes.”

          Oui, la sécurité des Opérateurs d’Importance Vitale (OIV) est analysé par la commission de la Défense dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire (LPM 2019-2025) et supervisée par l’ANSSI

           0

          Alerter
    • Secret 01 // 03.11.2018 à 13h05

      Cher mr,
      Je connais bien le sujet je travail pour un prestataire service client edf . Quelques précisions.
      1 vous pourrais changer de puissance plus facilement. Oui. Des personnes qui font cette demande, a qui ont annonce parfois un delais de plusieurs semaines faute de disponibilité d enedis et par qui ont ce fait insulté parceque ” j ai demandé aujourd’hui, alors je veux aujourd’hui” sa existe

      2 vos factures actuelle sont estimé fonction de la saison notamment et sont donc deja plus lourde en hiver qu en été. Vous voulez étaler vos dépenses? S’avez vous que la mensualisation existe depuis plusieurs dizaines d année…

      3 des perssonnes qui s intéresse uniquement au montant de leur facture final sans surveiller leur consommation et qui après s etonne c est loin d etre rare. Linky permet de visualiser ses consomations mois par mois voir jours par jours sur internet .c est un moyen suplementaire d eviter les mauvaises surprises. Sans prendre les gens pour des enfants, a chacun de se prendre par la main. Parceque entendre certain raler sur leur facture hivernal, et a la question a quel température avez vous chauffer? ” ben 25 pourquoi? ” ou ” je sais pas” au bout d un moment sa fait rire.

      Precision je paie mes factures comme tous le monde mon salaire ne provient ni d edf ni enedis. Linky n est sans doute pas parfait mais ce n est pas non plus le diable

      Cordialement

       7

      Alerter
      • jp // 03.11.2018 à 23h02

        ” Parce que entendre certain raler sur leur facture hivernal, ”
        Oui, je râle parce que je paie d’avance une consommation estimée supérieure en hiver alors que mon chauffage est collectif (chauffage urbain).
        Le gag est que j’ai un compteur “intelligent” relevable à distance, pas linky, (ce n’est pas mon choix évidemment), depuis donc 10 ans EDF devrait s’être aperçu que je ne consomme donc pas plus en hiver qu’en été.!

         3

        Alerter
      • Chris fromhell // 04.11.2018 à 05h40

        Quid des porteurs de pace maker à qui les ondes pourraient être fatales ??
        Je suppose que ceux la tout le monde s’en fout !!

         2

        Alerter
        • Neptunus // 04.11.2018 à 17h21

          Bien sûr que non !
          https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2011SA0211Ra.pdf

          À noter au passage que la puissance des émissions radioélectriques du CPL basse fréquence de Linky est sans commune mesure avec celle d’autres sources telles que Wifi, téléphones portables et sans fil, etc.

           2

          Alerter
          • Ankou // 04.11.2018 à 17h45

            Certes, vous avez raison, mais le problème n’est pas là.
            Ce sont les lobbies qui mettent ça en avant.

            C’est que pour ceux qui sont équipés en interne de systèmes sophistiqués en CPL de différentes fréquences, il existe un risque non négligeable de dysfonctionnement que Enedis refuse de prendre en charge.

            Pourquoi ne pas avoir utilisé la fibre optique comme support de l’information? Complètement neutre et bien plus performante?
            Ce compteur date du 20ème siècle 🙂

             0

            Alerter
            • Neptunus // 05.11.2018 à 00h12

              ” Pourquoi ne pas avoir utilisé la fibre optique comme support de l’information “.

              Vous connaissez le coût de déploiement de la fibre ? Et la vitesse avec laquelle elle se déploie ? Déjà que les anti-Linky dénoncent le coût du déploiement en cours. Que n’auraient-ils pas dit si la fibre optique avait été utilisée pour les compteurs !

               0

              Alerter
            • Ankou // 07.11.2018 à 12h14

              @Neptunus

              L’argument du délai pour la fibre ne tient pas.
              Elle se déploie très rapidement aujourd’hui
              Et le coût devient marginal car elle ne serait pas déployée uniquement pour le Linky. Mais bien d’autres usages!
              Elle est neutre de plus
              Et quid du coût du million voire plus de concentrateurs type Cahors dans les postes BT?

              Le Linky est une pompe à fric, désolé de dire ça crument.
              Et chapeauté par des lobbies qui ne veulent pas le bien des clients.

              Dommage! Le principe d’un compteur connecté est excellent, je suis un fervent partisan.
              Mais le Linky est mauvais

               1

              Alerter
            • pemile // 07.11.2018 à 12h50

              Ankou “elle ne serait pas déployée uniquement pour le Linky. Mais bien d’autres usages!”

              Financer la fibre jusqu’à chaque domicile dans ma campagne, vous rêvez !

              Et partager cette connexion rendrait l’architecture bien plus vulnérable, votre proposition aurait aussi pu être mise en place sur les connexions adsl existantes, mais le choix d’utiliser les lignes électriques pour un réseau isolé est un élément de sécurité.

               0

              Alerter
            • Ankou // 07.11.2018 à 13h40

              Les dernières données que je possède, mais ça ne doit pas être à jour:

              – part des foyers à moyen terme non simplement et directement accessibles par la fibre: moins de 10% (c’est certainement beaucoup moins, la dernière partie peut être prise en charge simplement via satellite)
              – part des foyers qui n’auront pas le linky au même terme: environ 15%

              Il y aura donc à terme plus de connectés fibre que de foyers connectés Linky

              Concernant la fiabilité (je ne sais pas trop au niveau sécurité, mais c’est moins bon que la fibre), la fiabilité des réseaux cuivre électrique ou téléphone est bien moins bonne que la fibre.
              Je peux vous dire, par expérience, que le simple basculement J/N avec impulsion 175Hz fonctionne imparfaitement.
              J’ai été obligé de mettre une led alimentée par contact sec compteur, reportée à l’intérieur pour prouver qu’il y a souvent des dysfonctionnements.
              J’ai d’ailleurs obtenu récemment un dédommagement de la part de mon fournisseur pour non déclenchement de nuit.

               1

              Alerter
    • Georges // 03.11.2018 à 13h42

      @vert-de-terre

      Merci bien pour le temps passé à rédiger ces arguments.

      C’est très clair.

      @Michel LEMOINE. Vous défendez le linky tout simplement en niant les risques, puis en les minimisant lorsque quelqu’un vous reprend. Mais pour défendre un changement pour lequel les arguments pour sont de l’enfumage comme le montre @vert-de-terre, il faut des arguments très solides et réfuter objectivement les arguments contre. Le raisonnement du style “je ne vois pas réellement d’inconvénient alors pourquoi pas” mène à des dérives dangereuses et au final à gober n’importe quoi.

      Je préfère appliquer un principe de précaution “je ne vois pas réellement d’avantage alors mieux vaut ne rien faire d’autant plus que ça fonctionne bien”. Et en plus “je vois que leurs arguments sont tordus, c’est qu’on essaie de me prendre pour un imbécile, il y a quelque chose à cacher”.
      ———————
      Le seul argument technique, fallacieux lui aussi, pour le linky est le suivant : en affinant la prévision de la demande, on pourrait diminuer la puissance nationale de production car on pourrait ainsi diminuer la sur-capacité de production nécessaire pour pallier les pics de demande. C’est fallacieux car au niveau des transformateurs locaux abaissant la tension à 220volts, l’information est déjà disponible. C’est fallacieux également car c’est non chiffré.
      Pour qu’il y ait un gain (c’est à dire détailler au niveau de chaque utilisateur plutôt qu’au niveau du transformateur local), il faudrait effectivement créer un méga-fichier qui détaillerait le comportement moyen de chaque compteur afin de faire des prévisions. Et je ne pense pas que la consommation de la machinerie pour détailler le comportement de chaque compteur réussirait à faire faire de vraies économies.
      Ça ne consomme rien ? Impossible physiquement, toute modification d’un état consomme de l’énergie et donc tout transport d’information consomme obligatoirement (ils veulent dire que ça consomme très peu, mais il faut qu’ils arrêtent de jouer les spécialistes et de tordre les lois de la physique).
      __________________
      Il y a le problème de la liberté comme si bien repris, ne pas confondre le choix de chacun d’aller ou pas sur les réseaux sociaux avec le choix de chacun d’avoir ou pas une vie privée non étalée.

      Il pourrait être fait une réduction sur l’abonnement à toutes les personnes acceptant le compteur linky.
      Lors des déménagements ou aménagements, les nouveaux locataires auraient le droit de demander un ancien compteur si un linky était déjà installé.

      Quel gain pour la société (pas celle du linky, mais nous citoyens) ?
      ————
      En fait il y a beaucoup de recherches sur les “big-datas” et tout ce qui peut rentrer dans des “big-datas” fait le régal des politiques malades.
      Ça les fascine.
      Mieux prévoir ou mieux contrôler, car si on contrôle bien, on prévoit beaucoup mieux !!!
      Alors le linky pourrait être tout simplement un essai grandeur nature de “big-datas”, les développements dans d’autres domaines suivraient.

      Avec toujours les pseudo-garanties : ne vous en faîtes pas, il y a la CNIL. On est tout à fait rassurés. (problème des ondes non abordé…..etc….).

       9

      Alerter
    • pemile // 03.11.2018 à 22h41

      “Avouez que cela est plus que faible !”

      Vous oubliez :
      Que ce compteur est bidirectionnel et permet de ne plus installer un deuxième compteur pour les installations de photovoltaique chez les particuliers.
      Il permet aussi de créer des auto-consommations collectives (fourniture entre particuliers)
      Il permet aussi de piloter la demande, ce qui devient indispensable dès que la part des énergies renouvelables intermittentes devient majoritaire.

       2

      Alerter
  • un citoyen // 03.11.2018 à 10h42

    Merci beaucoup pour cette info, dans le même cas que vert-de-taire et certainement de pleins de français où cette pose n’a pas été encore faite, je l’apprends juste où au moment où je reçois une lettre d’EDF m’avertissant que ce compteur sera installé chez moi -et par Enedis- (Pfiou …).

     0

    Alerter
  • FLORENT // 03.11.2018 à 10h59

    Sur tout le reportage seule les 5 dernières minutes sont vraiment interessantes. Il est très dommage que l’esprit et l’énergie des gens soient orientés vers ce non problème.

    UE/euro, le réchauffement climatique, la demande exponentielle d’énergie et de matériaux, le consumérisme comme religion, la circulation des capitaux, des marchandises et des gens (immigration + tourisme de masse) sont des problèmes bien supérieur à l’installation d’un compteur qui doit permettre à Enedis de supprimer des postes d’agent statutaire des IEG.

    Soyons en conscient et intéressons nous aux vrais sujets !

     12

    Alerter
  • Stanley // 03.11.2018 à 11h03

    Pour moi toute resistance n’apportera rien !! Derriere de projet “Linky”se trouve un client redoutable ,il s’appele L’Etat ,il est partiellement administrateur et l’actionnaire !!! Et le benefice de quelques centaines de millons d’euros est en jeu……La securite de citoyens, la santé ,la performance de produit , le coût de compteur etc devient secondaire !!

     6

    Alerter
  • Michel LEMOINE // 03.11.2018 à 11h34

    Il n’y a pas qu’en France que ce type de compteur est utilisé. Il faut se demander pourquoi ils y posent des problèmes qu’on ne rencontre pas ailleurs.

     2

    Alerter
    • Malthus // 03.11.2018 à 12h52

      En Suisse à Genève, ce type de compteur n’est pas utilisé et chaque mois je reçois par courriel un message m’indiquant que je peux aller sur le site du fournisseur d’électricité pour annoncer le chiffre affiché sur le compteur. Puis je peux consulter ma consommation mois par mois et comparer avec l’année précédente. Le compteur est contrôlé par un agent une fois par année et en cas d’absence, c’est à moi de fournir la donnée affichée par le compteur (par la poste, par internet ou par téléphone). Cela fait plusieurs années que l’agent n’a pas eu accès à mon compteur (il passe toujours pendant les vacances de février…). Une confiance qui n’existe pas en France, malheureusement.

       10

      Alerter
    • Stanley // 03.11.2018 à 15h54

      Bcp des pays ont refusé Linky, même en Europe(ex.Allemagne )

       3

      Alerter
      • Michel LEMOINE // 03.11.2018 à 17h13

        4 pays ont refusé le Linky. L’Allemagne le réserve aux gros consommateurs. Ce pays est très frileux sur les investissements publics. C’est une politique à très court terme qui finira par lui coûter très cher.
        12 pays ont le Linky et ne rencontrent aucun problème que je sache.

         4

        Alerter
        • Stanislas // 03.11.2018 à 18h44

          Michel Lemoine

          EDF le dit, son CPL G3 est une technologie qui n’existe pas ailleurs, d’ailleurs grâce à la plateforme numérique Linky en constitution, EDF compte bien concurrencer trois autres standards mondiaux :

          – prime alliance
          – meters and more
          – home plug;

          Il y a des problèmes en France suite aux poses mais ils ne sont pas relayés par les médias. EDF laisse 150 millions de publicité dans la presse, ça aie à la compréhension

          Vous pouvez trouver l’enquète Que choisir qui fait état qu’un ménage sur 4 ont un dysfonctionnement.

          Lors de l’essai Indre et Loire, le syndicat SIEL avait aussi fait une enquètes et des problèmes assez nombreux étaient apparus. Mais ENEDIS et le CRE avaient conclu que tout allait bien

          Ce n’est pas parce que les infos ne sont pas relayés que ça n’existe pas..

           8

          Alerter
          • Neptunus // 04.11.2018 à 11h36

            ” L’enquête de Que Choisir qui fait état qu’un ménage sur 4 ont un dysfonctionnement “. Une enquête, oui. Pas un sondage. Il va de soi que les personnes ayant rencontré un problème, étaient plus enclines à répondre au questionnaire de Que Choisir que l’immense majorité des gens qui n’en n’ont pas rencontré.

            De plus, Que Choisir reconnait avoir du écarter 70% des réponses à son questionnaire car provenant de personnes n’ayant pas de compteur Linky !! C’est écrit en hau et à droite de la deuxième page du dossier. N’y aurait-il pas eu tentative de fraude de la part des anti-Linky ?

            Que Choisir n’indique pas dans son dossier, sur quelle base 70% des questionnaires ont été rejetés. Ils n’ont pas non plus répondu à mes demandes d’explications. Suite à ces incertitudes, on peut douter fortement de la valeur de leur enquête. Dommage, je pensais que l’UFC était plus rigoureuse dans ses études.

             1

            Alerter
            • Stanislas // 04.11.2018 à 15h51

              neptunus

              Vous relevez cette enquête mais pas celle du SIEL suite à l’expérimentation, faite en 2011 en Indre et Loire ; et pourtant, des problèmes sont apparus aussi. A l’époque il s’agissait d’un compteur déjà obsolète CPL G1.

              Que choisir est plutôt favorable à la plateforme numérique Linky, en restant dans son rôle de comparateur de tarifs.
              Son expert énergie, Mr Mouchnino, invité des rapports d’informations de l’assemblée nationale trouve aussi très bien ce déploiement et le traitement des données qui peut en être fait grâce à l’ERL. . (N° 4157)..

              Si Que Choisir n’explique pas son enquète, il est difficile d’en vouloir à des personnes ayant rencontré des problèmes de ne pas le faire savoir, dans la mesure où la presse locale les relaie très mal, voire pas du tout ; comme il est aussi difficile d’en vouloir à des personnes qui n’ont pas encore de compteur de vouloir s’exprimer sur des canaux à l’écoute, puisque tout le monde a fermé le micro (état, assemblées nationales, entreprises privées comme ENEDIS… et les élus locaux responsables sont baillonnés devant les tribunaux administratifs..

              Que choisir” a aussi des forums, et il y en a un peu partout, qui font état des difficultés que rencontrent nombre de ménages qui se sont fait poser un Linky, allez y faire un tour, ça vaut n’importe quelle enquête, fut elle “arrangée”

              La revue a pondu une étude sur la concurrence sclérosée de l’électricité, c’est le moins qu’on pourra dire. Elle est très intéressante même si elle révèle quelques biais de raisonnements dûs en particulier à l’angle de réflexion adopté.
              A mon avis (j’ai de quoi argumenter) les prix de l’électricité n’ont pas fini d’augmenter, d’autant plus que la plateforme numérique assurera en silence les hausses car quelques groupes en position oligopolistiques qu’on voit se détacher clairement (ENGIE, TOTAL, EDF, Leclerc, ENI…..) quand ils auront absorbé les bricoleurs locaux…

              https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-concurrence-sclerosee-sur-la-production-d-electricite-un-surcout-de-2-4-milliards-d-euros-pour-les-consommateurs-n53613/

              On en reviendra tous, trop tard, si ça tourne à la farce tragique, car il n’aura échappé à personne que s’il fallait remplacer les Linky par d’autres, ce serait encore le consortium EDF qui aurait la main pour imposer un futur système à la con d’asservissement de la fourniture d’électricité.

              Il faut lire l’article de Canard PC Hardware de 2018 qui fait état de discussions de ENEDIS à propos d’une norme IEC 61000-2-2 mal fagotée qui pourrait être celle qui fait suspecté certaines lampes d’être hantées.. (plus son hacking assez simple)..

              Il faut lire la note de conjoncture de l’OIE (observatoire de l’industrie électrique) novembre 2017 qui fait un état de la recrudescence du piratage dans les secteurs de l’energie..

              Ah ces gaulois réfractaires technophobes !!!
              les gens ont parfois raison d’avoir peur de la plateforme numérique LInky, pour ne nombreuses raisons..

               2

              Alerter
            • Neptunus // 04.11.2018 à 17h39

              @ Stanislas
              Vous parlez du rapport d’enquête du SIEIL de 2011. Ne s’agissait-il pas d’une étude sur l’expérimentation préalable faite sur les compteurs ? Une expérimentation n’est-elle pas faite pour analyser les problèmes et y remédier lors de la phase opérationnelle ?

              Moi, je vous parle d’une enquête récente (2017), réalisée par Que Choisir sur les compteurs d’aujourd’hui, n’ayant aucun caractère scientifique. Le manque de transparence de l’UFC sur celle-ci n’en est qu’un des aspects.

              La presse locale relaie mal les problèmes rencontrés par les gens ? Vous rigolez ! Entrez le mot Linky dans Google actualité pour voir.
              https://www.google.fr/search?q=linky&safe=off&source=lnms&tbm=nws&sa=X

              Bien sûr que le coût de l’électricité va augmenter. Mais ce n’est certainement pas à cause de Linky. Depuis des décennies, on nous rabâche le fait que si notre électricité est deux fois moins chère qu’en Allemagne, c’est grâce au nucléaire. Sauf que nous n’en payons pas le prix ! Le contribuable paie aussi cette filière et bien plus que celle des énergies renouvelables.

               2

              Alerter
        • Ankou // 04.11.2018 à 17h33

          “C’est une politique à très court terme qui finira par lui coûter très cher.”
          Je connais bien le milieu industriel allemand, c’est pas du tout le genre à ne pas être frileux dans ce domaine.
          Je pense que le Linky coûte et va coûter une petite fortune aux clients français.
          De façon indolore car étendue dans le temps, et ne touchant pas au coût direct de l’énergie

           0

          Alerter
    • Ankou // 04.11.2018 à 17h38

      Tout simplement parce qu’il est complètement dépassé techniquement et qu’il est basé sur un deal gagnant/perdant.
      Pour bénéficier d’un petit avantage, il faut acheter le kit déporté! et que pour ceux limites doivent prendre un abonnement supérieur.
      Les lobbies ont bien œuvré!

      Mon assurance m’a confirmé ne pas prendre en charge un incident suite à dysfonctionnement Linky, et Enedis refuse de le faire, il s’en fiche complètement.

       0

      Alerter
      • Neptunus // 05.11.2018 à 00h18

        Je vois de l’incohérence dans votre propos. Si j’ai bien compris d’autres messages que vous avez postés, vous refusez le compteur. Ci-dessus, je lis que Enedis refuse de prendre en charge un incident suite à un dysfonctionnement de Linky. Vous avez un compteur ou vous n’en avez pas ? Et si vous en avez un qui a occasionné un dysfonctionnement; le leur avez-vous signalé ? Ce serait bien que vous partagiez votre expérience.

         1

        Alerter
        • Ankou // 05.11.2018 à 06h35

          ” suite à un dysfonctionnement éventuel de Linky” désolé, il fallait rajouter éventuel
          En fait c’est une question posée à Enedis.
          Avant d’accepter l’installation de ce compteur, complètement dépassé, je maintiens, et pompe à fric pour fournisseur et distributeur, et après contact de mon assurance, je demandais des garanties.
          Enedis refuse de le les donner. réponse: si après installation du compteur vous avez des problèmes chez vous, débrouillez-vous.

          J’ai aussi demandé la notice complète et détaillée du compteur, refusé par Enedis

          Tout ce que je peux lire ici ou là dans ce forum nécessite un kit déporté, qui est payant. Ce n’est pas assez indiqué.

          Quid de l’augmentation de l’abonnement liée au disjoncteur intégré? soit facture augmentée

          etc, etc…. Les etc va toujours dans le mauvais sens, celui perdant pour le client et gagnant pour le fournisseur, sous couvert de: “celui qui n’est pas connecté est has been”

          Dans ces conditions, j’ai effectivement refusé l’installation du Linky

          Mais attention, ne vous méprenez pas, je suis d’accord avec le principe, mais avec un autre compteur.
          Quoi que vous disiez, la seule solution pour apaiser ceux qui ont peur des ondes (chez moi il y en a tout plein), et ceux qui ont peur du hacking, c’est de choisir un mode de transmission différent, par la fibre optique. C’est connu, mais l’enjeu financier avec les coûts de développement importants prime sur la technique.

          Ne pas oublier les millions d’émetteurs installés dans les postes BT, qui eux vous en mettent plein la tête, bien plus nocif que les quelques kHz du CPL du Linky.

          Linky est une solution gagnant/perdant, c’est inacceptable

           0

          Alerter
          • pemile // 05.11.2018 à 09h21

            Ankou “Quid de l’augmentation de l’abonnement liée au disjoncteur intégré? soit facture augmentée”

            C’est faux, pas de changement sur la puissance du disjoncteur intégré

            “choisir un mode de transmission différent, par la fibre optique”

            De la fibre optique pour transmettre quelques centaines d’octets de relevé d’index !!!

             0

            Alerter
            • Ankou // 05.11.2018 à 13h25

              Quand on dit que c’est faux, on argumente, enfin c’est ce que je ferais.
              Mais bien entendu je maintiens, persiste et signe, sauf démonstration contraire.

              Et alors? La transmission par CPL ne satisfait personne, est source de conflits, est dépassée (technologie du 20ème siècle) et le circuit entre le client et le gestionnaire de comptage est très compliqué

               0

              Alerter
            • pemile // 05.11.2018 à 13h42

              Ankou “Mais bien entendu je maintiens, persiste et signe, sauf démonstration contraire.”

              Et vous même, c’est sur la base de quelle information ce ‘maintiens, persiste et signe” ? :-))

              Voir chapitre 7 de https://www.enedis.fr/sites/default/files/Enedis-NOI-CPT_54E.pdf

              Pour info, c’est de plus très facile à vérifier par toute personne équipée d’un linky, soit +12 millions de foyers !

               1

              Alerter
            • Ankou // 05.11.2018 à 14h55

              Pas le temps de lire ces 38 pages dont un des objectifs est d’enfumer les clients.

              Des cas pratiques, par contre, je vous en trouve à la pelle, des gens qui étaient limite et qui doivent souscrire à l’abonnement supérieur et même un autre qui se suffisait de la base, mais qui disjoncte en permanence à cause du cos phi du moteur de la pompe de son puits

              Il a demandé à payer la même chose, refus bien entendu.

              Donc il a le même service, mais plus cher avec Linksy

               0

              Alerter
            • pemile // 05.11.2018 à 15h38

              Ankou “qui disjoncte en permanence à cause du cos phi du moteur de la pompe de son puits”

              Mais bien sûr ! :-))

              Ancien disjoncteur ou linky, c’est toujours sur la puissance apparente que ça disjoncte et avec la même marge de dépassement.

              “Pas le temps de lire ces 38 pages dont un des objectifs est d’enfumer les clients.”

              :-))
              Bis repetita, c’est très facile à vérifier par les 12 millions de foyers déjà équipés, dont le mien, équipé depuis plus d’un an ?

              Vous avez un linky, vous avez fait le test ?

               0

              Alerter
            • Ankou // 05.11.2018 à 16h40

              Libre à vous de contester les faits.

              Les faits sont incontournables.

              Dommage que mon ami ait été obligé de souscrire un abonnement supérieur, je suis certain que vous auriez pu l’aider et lui éviter ces disjonctions permanentes et finalement cette dépense superflue

              Mieux que 2 électriciens dépêchés sur place et un technicien Enedis ayant tous les 3 donné le même diagnostic?

              Non, je ne suis pas équipé de ce compteur qui ne m’apporte rien, et susceptible de m’apporter pas mal de problèmes. (le compteur est sur une propriété privée)

               0

              Alerter
            • Ankou // 07.11.2018 à 19h03

              @ pemile // 05.11.2018 à 13h42

              Je viens de lire en partie, et vais relire à tête reposée.
              C’est bien pour l’instant la confirmation de ce que je disais, le Linky déclenche sur la puissance apparente (je ne sais pas comment n’ayant pas accès à la spec du compteur) donc à un courant apparent.
              Il y a donc alignement sur l’abonnement, alors que les anciens compteurs déclenchaient sur l’actif et permettaient ainsi un dépassement que n’autorise plus le Linky. CQFD.

              C’est ce que je traduis de votre document. Je vais relire attentivement tous les chapitres.
              Merci de me l’avoir envoyé.

               0

              Alerter
            • Neptunus // 07.11.2018 à 22h33

              @ Ankou
              Relisez surtout la section 7 – qui commence à la page 29 -, et surtout son graphique. Vous noterez que l’échelle sur l’axe des ordonnées est le carré de la puissance apparente relative. “Relative” car celle-ci doit être multipliée par la puissance nominale de votre abonnement.

              La ligne noire horizontale correspond au seuil de déclenchement de la coupure. Elle se situe à 1,69 (carré de 1,3). Cela signifie qu’une réponse normalisée à un échelon de 1,3 fois la puissance de coupure ne coupe pas le courant, quelle que soit sa durée. Ainsi, votre abonnement à 12 kVA, vous permet de soutirer une puissance apparente de 15,6 kVA.

              Attention à ne pas confondre “puissance de coupure” qui est aussi la puissance nominale de votre abonnement et la puissance qui génère la coupure. Cette dernière dépend de l’intensité et de la durée comme l’explique le graphique.

               0

              Alerter
          • Neptunus // 05.11.2018 à 16h55

            @ Ankou >

            Jetez un œil au rapport du sénateur Poniatowski (du 15 décembre 2010). Il y est dit que, dès le début de l’expérimentation des compteurs Linky, il a été observé que 2% des disjoncteurs de compteurs monophasés – et 13% de compteurs triphasés -, étaient déplombés !!

            Pourquoi pensez-vous ? Eh bien parce que le réglage du disjoncteur avait été modifié sans que le distributeur n’en soit informé. Bien entendu, je ne doute pas que vous allez contester ces chiffres.

             0

            Alerter
            • Ankou // 05.11.2018 à 17h15

              Je ne conteste rien.
              Je dis simplement que
              ce compteur n’apporte rien à coût égal au client
              qu’à service égal la facture peut être plus élevée
              que des événements aléatoires et non encore maitrisés interviennent en aval
              que Enedis refuse de garantir le bon fonctionnement en aval d’une installation existante complexe
              que Enedis refuse de prendre en charge ce que les assurances refusent
              qu’il est inacceptable de voir quelques millions de concentrateurs balancer des ondes inutilement dans une atmosphère déjà saturée
              que etc, etc

              Je dis ça et pourtant je suis un fervent défenseur d’un nouveau compteur, oui (j’ai été bétatesteur pour EDF il y a quelques années) mais pas ce modèle complètement dépassé dont le cahier des charges n’était centré que sur les fournisseur et distributeur et pas du tout vers le client.

              Mais il y a trop d’intérêts financiers en jeu.

               0

              Alerter
  • Myrtille 2210 // 03.11.2018 à 11h38

    Les questions que je me pose…. pourquoi changer un compteur qui fonctionne ??? Quelles sont les véritables raisons ??? Quels avantages vais je en tirer ??? Toutes les raisons données par Enedis ne m intéressent pas. Mes valeurs de consommation sont déjà relevées dans que j’ ai besoin d être présente. J avoue que le installation de ce nouveau compteur ne me plaît pas du tout. En plus j’ ai lu que les installateurs ne sont pas forcément des gens compétents et parfois ils prennent feu ou sautent sans arrêt. Je suis très perplexe.

     9

    Alerter
  • Dollyk // 03.11.2018 à 11h48

    Ce p…. de compteur n’est pas pour la santé dangereux
    Les qrg sont inoffensives et émises tellement peux de temps…
    à côté la Tour et tous les TX devraient être arrêtés 🗯
    Mais ou il est HYPER DANGEREUX c’est pour votre compte bancaire
    Factures farfelues
    Contestations difficiles
    Limitation bientôt à 10 w près de votre puissance
    Souscripteur d’ou Obligation de passer de 6. à 9kw
    Et là ça coûte
    Suivi de vos consolations
    Et pour les jours fastes et les coûteux là ,,,
    Peut il bruler ? Sans doutes comme tout appareil
    Électrique mal prouvé mais …
    Pose par des incapables ? Oui connections mal serrées d’ou Échauffement d’ou Feu !
    En résumé le refuser
    Le risque de le faire payer dans 3 ans
    De toutes facons de suite sur ses factures
    Le wikiki dehors

    73’s

     3

    Alerter
  • MarcDacier // 03.11.2018 à 11h49

    Formidable document!
    Une question, est ce que le phrase finale du documentaire est exacte à savoir que le gouvernement français impose que 100 % de la population soit équipé en 2024 ?

    Si c’est le cas c’est un abus de pouvoir caractérisé!

     3

    Alerter
  • Louis17 // 03.11.2018 à 11h51

    Je signale un Arrêté municipale du maire de Bovel (53) contre le Linky décrivant toutes les infractions à différents codes de Loi :

    https://docs.google.com/document/d/1W1nO-4lW8rtPnjjyX7cTLAHlgS2R8HF3jpkO_xfWHyo/edit

    https://stoplinkyblc.blogspot.com/

     9

    Alerter
  • mirandol // 03.11.2018 à 12h05

    Il est évident qu’il s’agit d’une opération commerciale favorisant ENEDIS (cf. Le rapport de la Cour des Comptes du 7 février 2018 indique que le bénéfice pour le consommateur est marginal au regard du gain pour ENEDIS) . Le Comité de Régulation (et d’autres instances) évoque la directive européenne du 13 juillet 2009 (2009/72/CE) or cette directive d’une trentaine de pages n’a trait qu’à la dissociation producteur/fournisseur avec pour objectif un gain pour le consommateur . Or le “gain” souhaité par la directive n’est pas évident (c’est ce que souligne la Cour des Comptes) . Je précise que la pose du Linky n’est pas obligatoire quoi qu’en disent certains : la lettre de Nicolas Hulot au maire de 09350 LOUBAUT (14 novembre 2017) le mentionne “Toutefois (écrit-il) ,la refus de remplacement d’un compteur par un particulier est possible “. Cette lettre est disponible sur le net et on peut la produire aux missi dominici d’ENEDIS/EDF en cas d’intimidation voire d’intrusion (car en l’espèce la forme est aussi sujette à caution que le fond).

     3

    Alerter
  • jc // 03.11.2018 à 12h44

    le système à courant porteur influence la domotique à courant porteur, par exemple les volets qui bougent à n’importe quelle heure !
    pas de filtre prévu coté sortie du compteur !!! pensé par qui?

     5

    Alerter
  • petitjean // 03.11.2018 à 12h49

    EDF c’est à dire l’état, a dépensé 4 milliards d’euros, pour faire fabriquer, en Chine, cet appareil et l’installer chez nous
    EDF n’a pas dépensé 4 milliards, avec l’accord de l’état actionnaire, pour rien
    Il y a un seul objectif qui permettra la rentabilité de cette dépense (on n’ose parler d’investissement) : facturer le KWh à la tête du client !!
    Et au nom de “la protection de la planète”, ils moduleront les prix à leur guise !!

    Ce compteur fait entrer la police à notre domicile : dormez brave gens……

     6

    Alerter
    • Tictac // 03.11.2018 à 15h47

      D’ou vous sortez que les compteurs sont fabriqués en Chine?

       1

      Alerter
  • madmaz // 03.11.2018 à 14h16

    Linky : ce sujet mériterait dès maintenant et dans le futur quelques sujets de thèses, en sociologie entre autre. J’ai une formation électronique, électrotechnique puis informatique. Des conférences anti linky je m’en suis farci des tonnes sur youtube.
    Que dire : pitoyable pour quiconque à quelques bases techniques (pour démonter les arguments) et un peu de bon sens (par rapport à des sujets BIEN PLUS IMPORTANTS sur les thèmes de la surveillance ou des risques sanitaires auxquels la population fait réellement face).
    Qu’un quidam moyen puisse être anti linky, pourquoi pas (moi je n’aime pas les cardons). C’est un passe temps, un combat contre des moulins à vent sans risque. Mais alors qu’il n’ai pas de téléphone portable, pas d’internet et enfin pas d’électricité (la plupart des appareils électriques émettront des ondes électromagnétiques aussi puissantes que le cpl) chez lui. Là, ok. Il serait cohérent dans sa démarche. Même chose pour le côté surveillance (ha ha, j’imagine les RG en train de se poser la question quant à savoir si un suspect sous surveillance utiliserait la raclette ou le four sur thermostat 7 ..).
    Et cela pousse certains à un tel niveau d’hystérie qu’ils en arrivent à frapper des installateurs (avec dépôt de plainte contre eux ensuite; j’en connais un (anti linky) personnellement dans ce cas).
    Par contre, une chose que l’on pourra reconnaitre à Enerdis, c’est qu’eux aussi sont pitoyables au niveau communication. Ils pourraient faire une vidéo, un document, pour répondre point par point aux arguments des anti linky, Tellement facile, mais rien face aux dizaines de vidéos pseudo scientifiques anti linky (où on mélange danger réel des ondes électromagnétiques (mais des smartphones ou lignes haute tension) avec les émissions proches de 0 du CPL; et les restes des arguments à l’avenant)
    Je remets ce lien vers un pdf qui date sur le sujet
    https://www.cpchardware.com/download/hw28_linky.pdf
    Au fait, j’ai un compteur linky, et merci, je vais bien. Et cela me permet entre autre de surveiller précisément ma consommation, et détecter des appareils énergivores (après si on préfère bouffer du kilowatt sans se poser de question, why not…. c’est peut être ca un démarche écologique).

    PS : après avoir vu ce documentaire, j’ai des doutes. Mon linky me fait peur …
    https://www.youtube.com/watch?v=8BajEOy4jh0

     8

    Alerter
    • un citoyen // 03.11.2018 à 16h21

      Pour le dernier lien … votre avis vous appartient mais je n’aime pas cette forme car cela extrémise le pour et le contre.
      Perso, mon compteur actuel (bien qu’il ne m’appartienne pas) va très bien et je comprends mal son remplacement par autre chose qui ne m’apportera rien de plus. Je sais très bien quels sont les appareils qui consomment le plus, de plus mon compteur l’indique tout aussi bien par un petit écran qui affiche les infos nécessaires et une diode qui clignote à une fréquence en fonction de la consommation en cours.
      Recycler un appareil qui ne fonctionne plus, je conçois et j’approuve (sauf si la conception de l’objet a été faite pour qu’il flanche rapidement). Mais recycler un appareil qui fonctionne alors que les ressources vont devenir de plus en plus limitées et que le recyclage a un taux de réussite partiel, quelle idée …

       9

      Alerter
    • BrunO // 03.11.2018 à 20h09

      Moi j’avais un compteur qui marchait bien. Maintenant quand je mets four et lave vaisselle le Linky disjoncte (ma maison est alimentée en triphasé) , il faut que je sorte , le soir , sous la pluie parfois, pour aller réarmer. À vue de nez ma consommation aurait augmenté d’env. 20%, alors qu’on est deux de moins….
      Je pourrais moi aussi faire l’ingénieur en expliquant que ce n’est pas possible, seulement les faits sont là.

       7

      Alerter
      • yoyo // 03.11.2018 à 22h59

        Je ne suis pas ingénieur , mais je vous dirais que c’est tout a fait possible !

        D’abord puisque vous êtes alimenté en triphasé , le linky est peut être plus sensible que les anciens compteurs au déséquilibre entre phases ce qui peut le faire disjoncter .

        Ensuite pour l’augmentation de facture , et bien on parle assez peu du courant lui même .
        Pas du courant alternatif … mais du courant actif et du réactif , le kw et le kvar .
        Et EDF n’aime pas le courant réactif … consommé chez tous le monde , de la lampe fluocompact en passant par la plaque a induction .
        Un courant réactif que les vieux compteur ne voyait pas , contrairement au linky il me semble … ça peut être un élément de réponse .

         1

        Alerter
        • Neptunus // 04.11.2018 à 11h58

          Il n’y a rien de changé avec Linky pour ce qui concerne la facturation. Nous sommes toujours facturés sur la base de la puissance active : nos factures font état de notre consommation en kWh.

          La coupure du courant (enclenchée par le disjoncteur avant la pose du compteur Linky), a toujours été basée sur la puissance apparente (somme vectorielle de la puissance active et de la puissance réactive). Les compteurs Linky sont réglés pour avoir la même tolérance que les disjoncteurs… en bon état de fonctionnement. Ce n’est pas parce que vous avez un abonnement à 6 kVA que votre compteur Linky va couper le courant suite à une puissance apparente supérieure à 6000 VA. La coupure se fait en fonction du niveau de surpuissance et de sa durée dans le temps.

          Le compteur Linky est réglé en fonction de la puissance souscrite dans l’abonnement. Il arrive que le disjoncteur était réglé, par erreur, sur une puissance plus élevée que celle de l’abonnement.

          De nombreux usagers disent que leur compteur électromécanique marche parfaitement et qu’il est inutile de le changer. Qu’en savent-ils ? Lorsque des hausses de consommation sont relevées après l’installation du Linky, celui-ci est très vite montré du doigt. Les personnes concernées ne mettent pas en doute un compteur dont la technologie date de plusieurs dizaines d’années. C’est comme si vous mettiez un doute la balance électronique certifiée d’un commerçant car, arrivé chez vous, vous ne mesurez pas le même poids avec votre balance Roberval.

          Non, je ne travaille pas pour Enedis ou n’importe quel acteur du marché de l’électricité.

           0

          Alerter
          • un citoyen // 04.11.2018 à 15h20

            C’est une hypothèse. Quelles preuves, ou à défaut quelles informations, avez-vous afin de justifier que la cause serait une imprécision importante des futurs anciens compteurs pour expliquer des changements aussi importants dans les nouvelles factures que viennent de constater plusieurs concitoyens ?
            (note : pour ma part, mon compteur date de moins de 10 ans et non de plusieurs dizaines d’années)

             0

            Alerter
            • Neptunus // 04.11.2018 à 16h59

              Votre compteur a moins de dix ans. Il s’agit donc d’un compteur électronique. Il s’agissait donc déjà d’une évolution technologique par rapport au compteur électromécanique. Le fait est que la transition énergétique (moins de carbone et de nucléaire, plus de renouvelables) requiert une distribution plus intelligente de l’électricité. Ceci entraîne la nécessité d’avoir des compteurs communicants.

              On peut lire dans la presse qu’il existe/existait des méthodes frauduleuses pour ralentir la roue dentée de ces anciens compteurs. C’est dire qu’ils pouvaient être imprécis.

              Les augmentations constatées sur les factures ne sont pas toujours dues à des défauts constatés sur les anciens compteurs. Elles peuvent être dues aussi à une erreur de relevé sur l’ancien compteur au moment de son remplacement. Voir ce cas-ci :
              https://www.lesinfosdupaysgallo.com/2018/09/14/serent-une-facture-edf-de-20-000-euros-un-bug-de-linky/

              Dans de rares cas, il a pu se produire une erreur de programmation du compteur Linky. C’est ce qui, semble-t-il, est arrivé à ce consommateur.
              https://actu.fr/bretagne/broons_22020/pres-dinan-voit-factures-edf-exploser-apres-linstallation-son-compteur-linky_18574416.html

               1

              Alerter
            • Leterrible // 04.11.2018 à 17h59

              @Neptunus(04/11 à 16h59) écrit :
              …” Le fait est que la transition énergétique (moins de carbone et de nucléaire, plus de renouvelables) requiert une distribution plus intelligente de l’électricité. Ceci entraîne la nécessité d’avoir des compteurs communicants. “…

              Neptunus voudrait-il détailler ce qu’il entend par “distribution plus intelligente de l’électricité”..??
              Voudrait-il en conséquence détailler brièvement POURQUOI (et donc quelles sont les caractéristiques incluses dans les compteurs communicants..) ceci entraine la NÉCESSITÉ d’avoir des compteurs communicants..??
              Merci pour votre précision..dont j’espère qu’elle ne va pas “faiblir” pour ces questions.

               1

              Alerter
            • un citoyen // 04.11.2018 à 18h49

              Neptunus ; Merci de m’avoir répondu.
              Leterrible : je rajoute : Si la transition écologique explique le choix des compteurs communicants, est ce que c’est seulement la transition écologique qui en serait la raison (avec tous les intérêts commerciaux en jeux) ?
              Quoi qu’en en pense, je trouve que la piste apportée par Neptunus est intéressante et mérite d’être creusée.

               0

              Alerter
            • Neptunus // 04.11.2018 à 21h35

              @ Leterrible et Un citoyen >
              Les énergies nouvelles (solaire et éolien) sont intermittentes et les sites de production sont disséminés un peu partout sur le territoire.

              Les centrales nucléaires produisent de l’électricité en permanence. EDF a donc mis en place, il y a quelques dizaines d’années, un tarif HP/HC (et un tarif EJP) afin d’inciter les usagers à consommer plus lorsque la demande est faible (la nuit, par exemple). Avec les énergies renouvelables, le prix de l’électricité pourra varier en fonction de l’offre (jour ensoleillé/nuageux, vent faible/fort) et des fournisseurs (selon leur mode de production)… et plus seulement en fonction de la demande.

              Les usagers vont être incités à choisir des abonnements et des fournisseurs qui sont en adéquation avec leurs habitudes, s’ils veulent faire des économies(*)… à la manière des abonnements téléphoniques soirs et weekend de la téléphonie mobile. Je ne sais pas si ça existe encore. Imaginons un cas extrême où je paierai trois fois moins cher mon électricité lorsqu’il y a du vent en Bretagne, que lorsqu’il n’y en a pas.

              Les signaux tarifaires seront transmis au compteur… mais pas nécessairement à heures fixes comme les signaux HP/HC d’aujourd’hui. Grâce au compteur, je pourrai alors recharger la batterie de ma voiture lorsque le prix de l’électricité sera bas. Ou, au contraire, accepter de ne pas chauffer certaines pièces de mon habitation – ou seulement réduire leur température de 1 ou 2 degrés -, lorsque son prix sera élevé. Je pourrai même, dans ce cas, utiliser l’énergie stockée dans la batterie de ma voiture pour d’autres usages si je n’en ai pas besoin à court terme.

              Et c’est sans compter l’autoconsommation de l’électricité produite par mes panneaux photovoltaïques.

              (*) Il ne faut pas se leurrer. Le prix de l’électricité va augmenter dans les années qui viennent. Mais le fait de consommer intelligemment réduira la facture.

               0

              Alerter
            • un citoyen // 04.11.2018 à 22h42

              Neptunus : Ok, voilà qui est clair et qui peut être une idée globale de ce projet.

              Cependant, il se peut que cela ne se passe pas comme le souhaitent les adhérents pour ce but escompté (baisse des prix). Par exemple, certains groupes se sont accaparés (ou comptent le faire) de barrages hydrauliques et donc pourront vendre leur électricité lorsqu’ils le souhaiteront (https://www.liberation.fr/france/2018/03/12/barrages-un-coup-de-prive-dans-l-eau_1635665)
              Et peut-être que la R&D peut aussi progresser en permettant de stocker plus facilement l’électricité dans un futur proche.
              Autrement dit, le risque serait de se retrouver comme à la bourse (un fournisseur pouvant stocker attendrait le bon moment pour vendre au plus cher).

              Et sans compter que les -gros- fournisseurs d’électricité peuvent aussi s’accorder pour faire grimper les prix.
              Voilà pour mes craintes.

               1

              Alerter
            • pemile // 04.11.2018 à 23h03

              Neptunus “et plus seulement en fonction de la demande. ”

              Passer du nucléaire aux énergies renouvelables intermittentes c’est passer d’un modèle qui équilibre la production sur la demande à un équilibre de la demande sur la production.

               1

              Alerter
            • Neptunus // 04.11.2018 à 23h48

              @ un citoyen >

              Je déplore, comme vous, la libéralisation du secteur de l’énergie, tout comme je déplore celles du réseau postal, du transport aérien et ferroviaire, des télécommunications… Je suis pro-européen mais ce n’est pas de cette Europe que je voulais.

              Ce que vous dites est inquiétant et peut se produire. La privatisation des barrages, qui est scandaleuse, permettra effectivement la spéculation.

              Mais quel rapport avec Linky ? De toutes manières, nous subiront la loi du marché(*). Linky nous permettra peut-être d’amortir un peu notre facture énergétique qui ne peut que croître pour plusieurs autres raisons que les spéculations futures : le nucléaire coûte plus cher que ce qu’on nous a laissé entendre et nous avons pris du retard dans le développement des énergies renouvelables et le stockage.

              (*) Certes, le prix des telecoms a baissé depuis leur libéralisation. Mais cette baisse a été principalement due plus à la technologie et à un acteur – je pense à Free – ; pas à la soit disant concurrence que se livraient les trois autres opérateurs. En sera-t-il de même pour l’énergie et le transport ferroviaire ? J’ai des doutes. Pour le moment, le transport aérien bénéficie, lui aussi, de baisses de tarif mais à quel prix (droit du travail bafoué par Ryanair) ? Qu’en sera-t-il dans les années à venir ?

               1

              Alerter
            • un citoyen // 05.11.2018 à 00h21

              Neptunus : Le rapport avec linky? Ben, voyez ce que l’on a fait avec la monnaie (produits financiers, monnaie virtuelle, …). Si tout ce que l’on a débattu est avéré on pourra peut-être par exemple voir dans un futur proche des services vendus aux clients pour qu’ils n’aient pas à réfléchir sur les moments (à cause des fluctuations sur le marché) où ils doivent mettre leur lave-linge en marche, alimenter sa voiture électrique, …, Le tout grâce à Linky qui peut communiquer vers l’extérieur et commander les appareils (du moins ceux qui seront équipés d’un wifi) dans les logements.

              Je sais, ce que je dis peut sembler dingue, mais j’ai tout d’un coup du mal à fuir ces idées.
              (et sur ce… bonne nuit 🙂 )

               0

              Alerter
            • un citoyen // 06.11.2018 à 00h13

              Je reprends mon dernier message pour être plus clair dans une idée que je cherchais à développer (mais dans un moment où j’avais envie d’aller me coucher) :
              – Si il n’y avait pas de spéculation, un client pourrait deviner intuitivement à quel moment il peut faire fonctionner ses appareils dans le but de réduire sa facture le plus possible. Le hic se limitera alors à un changement des habitudes.
              – Si une spéculation est présente, cela sera plus compliqué car il y aura des achats/ventes ‘non naturels’ imprévisibles. Cela risquera pour le consommateur de se tromper dans ses prévisions dans l’utilisation de l’électricité, et de se retrouver dans la même situation qu’un boursier pour prévoir à l’avance l’évolution d’une action dans la journée. Dans ce cas, les clients auront besoin d’être guidés (mais un service est rarement gratuit …) et seront incité probablement à souscrire une offre de programmation automatique de leurs appareils en fonction du cours de l’électricité.

              C’est ce dernier point que j’essaie d’analyser. Pour cela, cela nous conduit à estimer l’importance de cette spéculation.
              Pour les barrages, l’UE a demandé à la France d’en privatiser 150 (‘pour une libre concurrence et non faussée’).
              Il faut regarder aussi les autres domaines où on peut stocker l’énergie (la biomasse par exemple, le charbon est quant à lui prévu pour disparaître). Et aussi le fait qu’il y a des entreprises qui ne produisent pas mais qui stockent l’énergie. Je m’arrête alors sur cette piste car cela mériterait une étude approfondie que je ne peux pas faire tout seul, connaissant peu ou mal ce domaine.
              Parallèlement à ça, il faut aussi regarder la part de production stockable appartenant à l’Etat, puisque ce dernier pourra réguler le prix de l’électricité avec ce qu’il possède (ce qui serait rassurant mais y avait-il besoin de laisser une partie de la production stockable à de grands groupes, qui est une épine non négligeable …).

               0

              Alerter
        • calal // 04.11.2018 à 13h07

          si je vous comprends bien :
          avant j’utilisais un appareil qui consommait 10kw et 2 kvar.mon compteur ne comptais que les 10kw et je ne payais que ces 10.Avec linky, mon appareil consomme toujours 10+2 mais linky compte effectivement 10+2 et je paie les 12?

           0

          Alerter
          • Neptunus // 04.11.2018 à 13h33

            Non, ceci est faux. C’est de la propagande anti-Linky. Je sais de quoi je parle, cela fait plus de 18 mois que j’ai un compteur Linky. Seules les factures des très gros consommateurs (industriels) sont basées sur la puissance apparente (somme vectorielle et non arithmétique de la puissance active et de la puissance réactive), afin de les inciter à s’équiper de dispositifs compensateurs.

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Puissance_en_r%C3%A9gime_alternatif
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Compensation_de_puissance_r%C3%A9active

             0

            Alerter
            • un citoyen // 04.11.2018 à 15h32

              C’est juste mais avouez qu’il y a de quoi s’interroger sans que ce soit nécessairement de la propagande anti-linky.

               0

              Alerter
            • calal // 04.11.2018 à 15h59

              votre facture a t elle augmente?

               1

              Alerter
            • Neptunus // 04.11.2018 à 16h17

              @ un citoyen > Certes, il est légitime de s’interroger. C’est même salutaire. Mais il faut savoir chercher l’information là où elle est la plus sûre et ne pas prendre au pied de la lettre se qui se dit sur les réseaux sociaux. Et comme disent les décodeurs du journal Le Monde à propos du présent site : ” Attention, soyez prudents et croisez avec d’autres sources. Si possible, remontez à la source de l’information “.

              @ calal > Non. Comme pour la très grande majorité des personnes chez qui Linky a été installé, ni ma consommation, ni mes factures n’ont augmenté. Et mon compteur n’a jamais coupé le courant en raison d’une surpuissance. Je peux d’ailleurs lire sur mon compteur la puissance maximale soutirée au cours d’une journée et voir si je suis loin de la puissance de coupure ou pas.

               0

              Alerter
            • un citoyen // 04.11.2018 à 17h26

              Neptunus : Pardonnez-moi dans ce cas une remarque supplémentaire :
              Rien à redire sur le conseil des décodeurs, mais encore faudrait-il qu’il donne une pastille orange à tous les sites, y compris sur le leurs pour donner au moins l’exemple. Une source est rarement objective et toujours liée à des représentations de son auteur, donc oui il faut douter, chercher, croiser, analyser, comparer, étudier, raisonner, se méfier de son propre avis, etc. mais sur TOUT (*) et pas seulement là où on veut nous le montrer.
              (un ancien lecteur du monde)

              (*) Bon, sans entrer dans la paranoïa, y a des limites.

               0

              Alerter
            • Leterrible // 04.11.2018 à 19h36

              @Neptunus(04/11 à 16h17) en réponse à “un citoyen”écrit :
              … ” Mais il faut savoir chercher l’information là où elle est la plus sûre et ne pas prendre au pied de la lettre se qui se dit sur les réseaux sociaux. Et comme disent les décodeurs du journal Le Monde à propos du présent site : ” Attention, soyez prudents et croisez avec d’autres sources. Si possible, remontez à la source de l’information “. “…

              Justement, justement , ça tombe bien..les infos(disons jusqu’à nouvel ordre les “affirmations”) communiquées par Neptunus, justement, sur ce site “douteux”(j’exagère..c’est pas exactement ça..mais quand même..!!..selon Samuel) , faut-il les prendre, ces infos de Neptunus, avec des pincettes??

              Par exemple, dans la même réponse vous associez “calal” , à qui vous affirmez :
              …” Je peux d’ailleurs lire sur mon compteur la puissance maximale soutirée au cours d’une journée et voir si je suis loin de la puissance de coupure ou pas. ”
              On peut logiquement vous croire sur ce plan, mais je serais intéressé de savoir si le paquet “linky” permettrait d’ IMPOSER ( au pire risque de coupure. au mieux SURFACTURATION) les périodes journalières de “sagesse” de consommation..
              Ex. : Les(futurs?) millions de voitures électriques rentrent au bercail et les mêmes millions de prises électriques de recharge sont enfichées entre 18 et 20h…et dans la même période horaires les millions de cuisinières électriques se mettent à chauffer dans la préparation des repas…merde, y a pas d’vent ce soir-là( ou bien y en a trop, ce qui revient au même, éoliennes en stop automatique..) , il a fait nuageux toute la journée.. etc..etc.. On se comprend j’espère, situations “gênantes” mais loin d’être exceptionnelles… voyez-vous comme moi l’intérêt du “linky” communicant..? en gros ON REPORTE LE “CHOIX” AU CLIENT..magnifique liberté du consommateur final INDIVIDUALISÉ..
              Devriez penser (mieux, créer) une sorte de F.A.Q. DE TOTALE CONFIANCE avec tous ces problèmes “résolus” en faveur du ‘linky” (tiens, la “source” de vos infos garanties 100% pur porc, pouvez-vous nous la communiquer, vous qui…” Non, je ne travaille pas pour Enedis ou n’importe quel acteur du marché de l’électricité “…. Comprenez que ça nous intéresse ce puits de vérité incontestable..)

               0

              Alerter
            • Neptunus // 04.11.2018 à 22h06

              @ Leterrible >

              Il faut savoir ce que l’on veut. Je vois certains opposants au compteur – Stéphane Lhomme en particulier -, qui veulent sortir du nucléaire sans s’en donner les moyens. Et de plus, sans proposer d’alternative : on sait ce qu’il ne veut pas, mais on ne sait pas ce qu’il veut.

              Oui, il va falloir consommer différemment si l’on veut sortir – ne serait-ce que partiellement – du nucléaire… ou du moins, tant qu’on ne saura pas stocker l’énergie en grande quantité lorsqu’elle est abondante : le pompage-turbinage a ses limites. Il faudrait d’ailleurs peut-être financer la recherche et le développement des technologie de stockage, plutôt que d’investir à perte dans les EPR, qui ne sont qu’une fuite en avant de la filière nucléaire.

              Il est sûr que nous ne devrons pas commencer à recharger notre voiture en rentrant au bercail. Mais, de toutes manières, le prix de l’électricité, dans le cas de figure que vous énoncez, sera là pour nous en dissuader.

              Au passage, les usagers qui n’auront pas de compteur communicant paieront plus cher leur électricité puisqu’ils ne pourront pas bénéficier des offres à prix variables.

              Pour les sources, voyez ce site pour l’intérêt des smartgrids dont Linky fait partie :
              http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=definition-smart-grids

              Pour faire la part des choses, je conseille les questions/réponses des décodeurs du journal Le Monde :
              https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/10/27/linky-en-questions-explorez-toutes-les-reponses-a-vos-interrogations-sur-le-compteur-connecte_5375503_4355770.html

               0

              Alerter
            • Leterrible // 04.11.2018 à 23h07

              @Neptunus (04/11 à 21h35 et 22h06)
              Merci pour la clarté et la concision de vos deux réponses.
              Rien de ce que vous détaillez ne me surprend, et j’espère que le lecteur passant y trouvera aussi son compte.
              Un marché (livré au privé) incontournable peuplé de clients individualisés captifs.
              Un rêve pour certains, un cauchemar pour les autres.
              “Alea jacta est” . “Vae victis!”

               1

              Alerter
            • pemile // 04.11.2018 à 23h09

              LeTerrible “Ex. : Les(futurs?) millions de voitures électriques rentrent au bercail et les mêmes millions de prises électriques de recharge sont enfichées entre 18 et 20h”

              Bonne exemple du pourquoi du Linky qui sera capable de séquencer les charges tout au long de la nuit !

               1

              Alerter
    • Link i // 03.11.2018 à 21h04

      Excellente analyse Madmaz. Etonné d’ ailleurs, que ce sujet passe sur les Crises; M’enfin … Et sinon, oui, Enedis est vraiment nul sur sa com.
      Mais bon, pour moi le fond n ‘est pas sur ces risibles fantasmes, mais bien sur la stratégie économique derrière tout çà, qui consiste surtout à faire des économies sur les postes de “releveurs” ! Ni plus , ni moins …

       3

      Alerter
      • Madmaz // 04.11.2018 à 19h35

        Effectivement, d’accord avec vous sur l’aspect économies sur les releveurs de compteurs. Étrangement on entend très très très rarement ce “bon” argument chez les anti linky.

         0

        Alerter
  • Jack01 // 03.11.2018 à 14h52

    Les “ceusse” qui ont peur que leur données soit disant personelles soient divulguees par Linky, dépêchez vous de mettre à la poubelle, internet, Facebook, instagram, votre TV, vos Box et autres, car il y a longtemps que BigBrother par ces biais ont toutes vos donnees …
    La crédulité n’à pas de frontieres…

     8

    Alerter
  • leyack // 03.11.2018 à 14h57

    Si tous les petits moutons que nous somment coupaient leur alimentation électrique tous en même temps pendant un voir plusieurs jours , il en serait fini d ERDF et tout ces acolites qui accuseraient des pertes de grande ampleur , mais voilà , chacun râle de son côté , agit de son côté , et cette pseudo grogne individuelle fait bien rigoler les décideurs de notre pays , alors ils continuent de plus belle a nous presser , nous voler , nous étouffer le tout en total impunité .
    Lol

     4

    Alerter
    • Link i // 03.11.2018 à 20h57

      Sauf qu’ Enedis (et non plus erdf) s ‘en fout …. parce que ce n’ est pas lui qui te vend l’ électricité, mais ton fournisseur.
      Enedis est le gestionnaire de réseau qui exploite le réseau électrique, qui du reste ne lui appartient pas (propriété des concédants – collectivités locales) afin que les fournisseurs, dont le tien, puissent y faire transiter l’ Energie que tu leur achète.

       2

      Alerter
      • Jack01 // 04.11.2018 à 12h54

        Ben oui! Les réseaux appartient aux collectivités locales via leurs syndicats d’electricite… et quand elles s’opposent elles le font à elles memes, mais sont bien contentes de récupérer les taxes sur vos consommations

         0

        Alerter
    • JBB // 04.11.2018 à 00h31

      Aux vues des commentaires il semble effectivement que les Gaulois soient quelque peu réfractaires au changement. En même temps, si Enedis avait dit : Linky est optionnel et vous donne une ristourne de 10% sur l’ abonnement, Il n’y aurait pas de polémique.

       5

      Alerter
    • Jack01 // 04.11.2018 à 12h49

      Et il serait alors impossible d’utiliser votre ordinateur pour écrire ce post. “Pas de bras, pas de chocolat”!

       0

      Alerter
  • GDR7-1963 // 03.11.2018 à 15h53

    Pour ma part etant locataire ayant recu des courriers qui tous les deux sont partis a la poubelle “”croyant a des Publicités””
    Oui j ai horreur des publicités !!!
    qu un jour ouvrant le tableau que vois je un truc jaune !
    Et me suis dit ba on a meme pas ete prevenu d une pose de compteur … n y courrier recommandé d eux et n y prevenu par societé logement …

     2

    Alerter
  • Vltava // 03.11.2018 à 16h16

    https://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/35396/a-qui-signaler-les-effets-indesirables-de-linky.php
    A qui signaler les effets indésirables de Linky ?
    Le 23/07/2018 par Carole Girard-Oppici,

     1

    Alerter
    • Neptunus // 04.11.2018 à 17h08

      Les avocats n’ont aucune obligation de résultat… et souvent un manque de connaissances scientifiques. Lisez les deux commentaires écrits par boisneau au dessous de l’article pour plus d’objectivité. Certains avocats, tout comme les vendeurs de filtres anti-CPL, font du business grâce à l’effet nocebo généré par les ondes électromagnétiques.

       0

      Alerter
  • rolland // 03.11.2018 à 16h20

    Voici un documentaire qui a reçu qq récompenses ( avec sous titres en français à activer ) et qui rentre vraiment dans les détails de ce qu’est ce compteur et ce qui se cache derrière, bien à vous.
    https://www.youtube.com/watch?v=8ZTiT9ZSg3Q

     3

    Alerter
  • canineleader // 03.11.2018 à 16h41

    Je peux vous donner une bonne raison pour expliquer la célérité des fournisseurs d’électricité: Enedis leur donne 600 euros pour chaque compteur installé. Il s’agit d’une information fournie directement par Enedis:j’ai gardé le courrier envoyé!

     1

    Alerter
    • Pat1148 // 05.11.2018 à 21h01

      Et vous y croyez. ..? 600 euros x 35 millions de compteurs je vous laisse le calcul…. plus de 4 fois le coût total du projet

       0

      Alerter
  • Stanislas // 03.11.2018 à 17h10

    On considère généralement le compteur (appareil de télémesure automatique et communicant) bidirectionnel et interopérable comme un point de départ alors qu’en fait il est un point d’arrivée qui sera dirigé par des groupes privés

    Sur la vidéo on entend “EDF ou/et ENEDIS “entreprise publique” ce qui faux, ce sont des entreprises privées “à mission de service public”. Et ça change tout

    Si le compteur est considéré comme un point d’arrivée, nous assistons alors au déploiement d’une plateforme numérique de contrôle et de l’optimisation du centime de fourniture du kwh (sur les charges, les prix de fourniture et les taxes)..

    Les prétextes de ce déploiement peuvent même prêter à sourire (jaune) dès lors qu’on connait un peu le marché de l’électricité.

    Les deux utilisations de ce “compteur” : l’effacement diffus et la tarification horo-saisonnière calquée sur le marché EPEX qui ne sont pas évoqués ou peu dans les médias, mais des rapports, études de cabinets internationaux mandatés par la CRE, ENEDIS ou EDF existent.

    Curieusement certains points importants ne sont jamais évoqués comme les perturbations radio du CPL G3 et la possibilité de brouiller assez facilement les signaux, la mise aux déchêts de 50 000 tonnes des anciens compteurs qui fonctionnent …

    On oublie aussi l’aspect “politique” du déploiement. Jusqu’à maintenant quand une hausse de l’électricité était décidée, elle était relayée dans les médias ; demain grâce à Linky un prix pourra être incrémenté toutes les heures silencieusement.

    Les plus intéressés des lecteurs devraient se pencher sur le marché de l’électricité mis en concurrence et interconnectés en Europe, pris en main par des groupes internationaux. C’est passionnant, je peux vous l’assurer.

     11

    Alerter
    • calal // 04.11.2018 à 13h13

      sans compter la speculation financiere: nos banques ont des difficultes,des millions d’euros ou de dollars a placer pour speculer c’est a dire se positionner en intermediaire entre le producteur,le distributeur et le consommateur pour croquer une part du gateau.
      et on les connait,ils ont un sacre appetit…ENRON nous voila…

       0

      Alerter
  • Anti linky // 03.11.2018 à 22h08

    Avec le linky il y a un côté malsain
    Aussi Enedis a toujours raison Ils n’ont rien à faire de leurs clients quand il y a un problème c’est toujours l’abonne qui a tort
    Recommandé téléphone toutes les réclamations reste infructueuse si un technicien ce déplace c’est toujours à vos frais
    Un cas a signalé un abonné avec compteur électronique sur la période décembre 2016 à février 2017 il a payé Une facture de 793 euros alors qu’il chauffe au bois cuisine au gaz
    Il a eu beau râler expliquer toutes les discutions sont restés sans réponses
    De plus éclairé par LED
    ENEDIS à fait la sourde oreille
    Dans l’histoire C’est toujours l’abonné qui a tort
    Alors avec le linky les abus et problèmes ne font que commencer et en plus c’est cautionner par l’etat

     2

    Alerter
    • chb // 04.11.2018 à 18h07

      Les augmentations de factures sont apparemment assez nombreuses, selon la presse depuis plusieurs mois. Perso, je connais 3 personnes qui ont de l’ordre de 50 % en plus à payer depuis l’installation d’un compteur Linky, sans avoir modifié leurs habitudes de consommation électrique.
      Décortiquant l’aspect scientifique de ce désagréable constat, la vidéo https://videos2.next-up.org/Linky_Abonnements_Comparatifs.html compare les deux systèmes de mesure :
      – en watts, c’est-à-dire kWh sur le vieux compteur bleu,
      – en VA sur le jaune Linky ; ça s’appelle “puissance apparente”.
      Pour un cos-phi donné (voyez l’explication technique, que je ne maîtrise pas, ça dépend apparemment du type d’appareil branché), la conso nouvelle mode est supérieure de 45 % à l’ancienne manière.
      Du coup, de mon côté, je ne souhaite pas ce nouveau machin chez moi… et je préfèrerais que la fourniture d’énergie électrique redevienne un service public. Cela ne résoudrait pas forcément la “sourde oreille” aux problèmes des usagers, mais leur laisserait un espoir de se faire moins arnaquer !

       3

      Alerter
      • Neptunus // 05.11.2018 à 00h21

        Totale désinformation : les nouveaux compteurs, tout comme les anciens, ne comptabilisent que la consommation liée à la puissance active, pas à la puissance apparente.

         1

        Alerter
        • chb // 06.11.2018 à 01h19

          OK, mais comment expliquer que des consommateurs réguliers voient la facture grimper, si ce n’est par une modification du type de comptabilisation ?
          L’expérience menée par next-up est-elle un montage malhonnête ?

           0

          Alerter
          • Neptunus // 06.11.2018 à 10h22

            Comme expliqué ailleurs, il peut y avoir plusieurs raisons : ancien compteur défaillant, erreur dans le relevé de son index au moment de son remplacement… Les cas sont peu nombreux mais ils font le buzz.

             0

            Alerter
  • yoyo // 03.11.2018 à 22h37

    Première étape , installations des compteurs
    Deuxième étape , lobbying et pressions sur les fabricants de matériel fonctionnant a l’électricité pour adopter le cpl g3
    Troisième étape , edf peut vous vendre un service supplémentaire , le contrôle a distance de vos appareils

    Une piste pour savoir pourquoi edf insiste avec le linky et comment ils comptent gagner de l’argent avec … en créant un nouveau service ou besoin facturable.

     2

    Alerter
  • pemile // 03.11.2018 à 22h46

    Dans le reportage, l’exemple du couple qui utilise son ballon d’eau chaude 1 jour sur 2 en alternance avec le lave linge alors qu’ils ont un abonnement à 6kVA ne pose question à personne ?

    Avec un Linky ils ont la possibilité de connaitre en temps réel la consommation de chacun des appareils pour voir lequel déconne, car il est évident qu’il y a un problème de surconsommation, non ?

     0

    Alerter
    • yoyo // 03.11.2018 à 23h17

      Un ballon et une machine a laver avec une résistance de 3000w chacun c’est plutôt courant , et ça fait déjà vos 6000w au compteur .
      Dans tous les cas ce qui est certain … c’est qu’une résistance électrique ne ce mettra pas a “déconner” et a consommer deux fois plus que ce qu’elle peut faire … elle cramerait avant , tout comme les câbles qui l’alimente .

       4

      Alerter
      • pemile // 04.11.2018 à 11h50

        “Un ballon et une machine a laver avec une résistance de 3000w chacun c’est plutôt courant , et ça fait déjà vos 6000w au compteur”

        Il est dommage que le reportage n’ait pas utilisé l’affichage du linky pour contrôler ces consommations et ait laissé ce couple 1 jours sur 2 sans eau chaude !

         0

        Alerter
        • yoyo // 05.11.2018 à 19h51

          En fait pas 36 solutions pour ce couple , soit changer de contrat et passer a 9kw .
          Soit changer de matériel ballon ou machine a laver .

          Mais il en reste une dernière que peu de personnes connaissent , c’est d’alimenter directement la machine a laver en eau chaude ( l’eau chaude du ballon ) , avec un robinet mitigeur pour choisir la température .

          L’effet c’est que la résistance de la machine a laver ne va pas démarrer pour chauffer l’eau , donc ça ne sautera pas .

           0

          Alerter
          • pemile // 05.11.2018 à 21h27

            Un abonnement de 6kva laisse une marge jusqu’à 7.3kva, cela me semble toujours énorme pour un chauffe eau et un lave linge !
            Sinon, il y a aussi le solution d’installer un délesteur pour suspendre le chauffe eau lorsque le lave linge est en marche.

             0

            Alerter
            • Ankou // 06.11.2018 à 12h47

              @pemile
              Vous semblez bien au courant de la chose. Donc un conseil. Merci de corriger mes erreurs.

              Les anciens compteurs mesuraient l’intensité active, traduit en puissance active en kW et en énergie active en kWh. Mais l’abonnement était en kVA (on disait par erreur en kW), donc en puissance apparente. Le disjoncteur fonctionnait avec les A actifs. Vous pouviez donc tirer du réactif avec un abonnement plus bas. cf nouvelles lampes à déphasage, alimentations à découpage, moteurs, etc
              J’ai contrôlé ces informations avec mon vieux compteur électronique, donc je pense qu’elles sont exactes.

              Je n’ai pas le nouveau compteur Linky, et Enedis refuse de me communiquer la notice technique détaillée.
              L’abonnement n’a pas changé, donc toujours en VA. Maintenant il semble que le disjoncteur intégré fonctionne aussi en puissance apparente. Ce qui voudrait dire que tout appel en réactif ferait disjoncter prématurément, sauf à avoir un délesteur bien calibré (ce que j’ai de toute façon chez moi, même avec l’ancien compteur, pour me caler avec un abonnement inférieur).
              Par expérience chez un voisin, qui a le Linky le pauvre a souvent des disjonction. (avant non!). Une information intéressante, c’est toujours le disjoncteur du Linky qui saute, jamais celui toujours en place. Ce qui signifie qu’avec le Linky il ne peut pas tirer pour un abonnement donné autant qu’avec l’ancien compteur.

              Avez-vous une spécification technique détaillée du Linky?
              Merci d’avance.

               1

              Alerter
            • pemile // 06.11.2018 à 14h35

              “Avez-vous une spécification technique détaillée du Linky?”

              Non, je suppose et espère que les docs techniques détaillées sont gérées au niveau secret défense (voir OIV et LPM plus haut)

              Sinon, je vous ai donné hier (13h42) le lien vers le document Enedis qui détaille l’étalonnage (marges et durées avant coupure) du disjoncteur intégré et vous m’avez répondu “Pas le temps de lire” :-/

               0

              Alerter
            • Ankou // 06.11.2018 à 14h58

              Merci, je l’ai copié, je vais le lire attentivement.

              Pour l’instant, sauf erreur après cette lecture, je maintiens que toutes choses égales par ailleurs le disjoncteur du Linky déclenche plus tôt que le disjoncteur de ligne. Donc dans certains cas limites (plus nombreux qu’on ne pense), il faut que le client souscrive un abonnement supérieur pour le même service.

              Quel intérêt pour le Client?

               0

              Alerter
            • pemile // 06.11.2018 à 15h44

              Ankou “le disjoncteur du Linky déclenche plus tôt que le disjoncteur de ligne”

              Le but initial c’est de pouvoir augmenter la puissance à distance sans intervention d’un technicien, avec donc l’obligation de configurer le disjoncteur principal à une puissance plus élevé. Un abonnement 6kVA “pré-configuré” avec un disjoncteur à 9kVA.

               0

              Alerter
            • Ankou // 06.11.2018 à 18h27

              @pemile
              Ce n’est pas du tout ma question. Ne faites pas l’ignorant que vous n’êtes pas.
              Dans le cas de chez mon ami, disjoncteur de ligne et disjoncteur Linky sont tous les 2 réglés sur 6kVA.
              Dans cette configuration, seul le disjoncteur Linky fonctionne (très souvent), jamais l’autre.

              Je reste persuadé, sans preuve car je n’ai pas de Linky sous la main pour tester, qu’il y a bien le décalage de 10% dont vous parlez.

              Et que dans le cas où le client se trouve dans cette marge supérieure d’abonnement, on le force soit à changer d’abonnement 9kVA dans ce cas, soit à mettre à délesteur.

              Dans les 2 hypothèses, c’est surcoût pour le client pour le même service.
              Tout en supportant des désagréments supplémentaires.

              Les seuls gagnants sont fournisseur et producteur.
              Inacceptable 🙂

               0

              Alerter
            • Neptunus // 07.11.2018 à 00h10

              @ Ankou >

              Vous écrivez qu’avec les anciens compteurs, “le disjoncteur fonctionnait avec les A actifs”. C’est faux. Renseignez-vous. Le disjoncteur, comme le compteur Linky coupent le courant sur la base de la puissance apparente, pas de la puissance active… et ceci avec une tolérance comparable, comme l’explique le document dont Pemile vous a fourni le lien.

              La seule différence, c’est que le disjoncteur est réglé en fonction d’un ampérage alors que le Linky coupe le courant en fonction de la puissance. Mais je peux vous l’assurer – certains internautes l’ont testé -, avec un abonnement à 6 kVA, le Linky ne coupe pas le courant avant 7800 VA en continu. À 230 volts, cela correspond à un ampérage de 33,9 ampères, soit une tolérance de 13% supérieure à la valeur nominale pour un abonnement à 6 kVA.

              Le compteur Linky affiche la valeur max de la puissance apparente soutirée au cours de la journée. Si celui-ci coupe le courant, il devrait être facile de lire cette valeur pour vérifier quel niveau elle a atteint. Vous devriez demander à votre voisin. Ceci nous éclairerait.

              L’organe de coupure agit sur la base de la puissance apparente mais notre consommation se fait toujours sur la base de la puissance active. Il n’y a rien eu de changé avec les compteurs électroniques installés depuis les années 80, rien de changé non plus avec Linky.

               0

              Alerter
            • Ankou // 07.11.2018 à 07h22

              Désolé, mais voyez le cas donné, deux faits incontournables,
              Avec un ancien compteur sur 6kVA, aucune disjonction, jamais
              Avec un nouveau compteur Linky, calé sur le même abonnement, disjonctions permanentes.

              Pourquoi?

              J’ai l’explication officielle de Enedis, confirmée par 2 électriciens dans un des 2 cas, c’est lié au fonctionnement d’une pompe de relevage d’un puits. Enedis a confirmé que le client était obligé de souscrire un abonnement supérieur sauf à avoir des disjonctions permanentes. C’est contraire à votre démo?

              Pour être certain, il me faudrait un Linky en test, ou a minima avoir une spec détaillée de l’appareil, ce que Enedis refuse de donner. Pourquoi?

              Effectivement, avec mon compteur, comme déjà dit, je peux tirer plus de 60A actifs, ce qui fait 13.8kW, sans disjonction.
              Je n’ai pas de Linky sous la main, mais des expériences précédentes je pourrais déduire ne pas pouvoir tirer plus de 12000VA avec le Linky. (abonnement 12kVA). De toute façon, j’ai un délesteur (près de 30kW installés)

               1

              Alerter
            • Neptunus // 07.11.2018 à 14h56

              @ Ankou > J’attends toujours que vous nous donniez la puissance soutirée lorsque le compteur Linky coupe le courant. Cette puissance maximale est affichée sur le compteur. Demandez à vote voisin de vous la communiquer.

               0

              Alerter
            • Ankou // 07.11.2018 à 15h08

              Désolé, mais mon voisin voit rouge quand on lui parle de Linky
              Surtout que ça lui coûte plus cher d’abonnement

              Et j’ai peur qu’il sorte la carabine.

              Question, comme je n’ai pas cet appareil: lors d’une coupure (disjonction) le Linky garde en mémoire la situation précise lors de la coupure? Merci.

               0

              Alerter
            • Neptunus // 07.11.2018 à 15h18

              Je suppose que oui, le compteur conserve la valeur max soutirée. Sinon, il n’y aurait aucun intérêt. Chez moi et la très grande majorité des gens chez qui le compteur a été installé (15 millions ?), celui-ci ne coupe pas le courant. J’ai un abonnement 9 kVA. En 20 mois, je n’ai jamais dépassé 8740 kVA.

              Et comme je vous vois encore parler de puissance active pour le disjoncteur… je rappelle ici que le disjoncteur ne sait pas distinguer la puissance active. Il s’enclenche lorsque la puissance apparente dépasse un certain seuil.

              Une supposition pour votre voisin : comme de nombreux usagers, son disjoncteur était réglé à une puissance supérieure à celle de son contrat. Mais il ne vous le dira pas.

               0

              Alerter
            • Ankou // 07.11.2018 à 15h49

              @Neptunus

              sauf erreur, merci de me corriger, vous dites qu’un “disjoncteur s’enclenche lorsque la puissance apparente dépasse un certain seuil”

              Vous êtes certain? Pas moi, mais je pinaille peut-être
              Pour moi, un disjoncteur de branchement est un appareil qui fait d’abord la liaison entre le privé et le public.
              En amont c’est Enedis
              En aval c’est l’abonné
              Pour cette raison il est plombé

              Je passe le fait qu’il soit à plus ou moins de 30m de la limite de propriété.
              Je ne parle pas non plus de la fonction différentielle.

              Pour sa partie thermique, il se déclenche quand le courant est excessif, je dis bien l’intensité du courant, et dépasse le calibre, par effet Joule. Pas de puissance à ce niveau, il mesure bien un courant et il est calibré pour un courant watté. (type bilame)
              Pour un disjoncteur de branchement classique, pour un abonnement de 12kVA, il est sur un calibre 60A, ce qui permet non pas 12kW, mais 15% de plus soit 13800W.
              Bien entendu si il était calibré pour 52A, on ne pourrait tirer plus de 12000W.

              Les éléments très partiels dont je dispose pour tester, théoriques aussi bien que pratiques, montrent que le déclenchement du Linky se ferait dans ce cas pour une puissance appelée inférieure à 13800W, sans savoir laquelle.

               0

              Alerter
            • Neptunus // 07.11.2018 à 15h31

              Correction : J’ai écrit plus haut 8740 kVA. Il fallait lire, bien entendu, 8740 VA.

               0

              Alerter
            • Neptunus // 07.11.2018 à 18h47

              Heureusement que le disjoncteur se déclenche lorsque la puissance apparente et non la puissance active dépasse un certain seuil !! Il est là, avant tout pour protéger votre installation électrique. Vos câbles électriques véhiculent non seulement la puissance active mais aussi la puissance réactive. Cette dernière ne vous est pas utile mais, sauf erreur de ma part, elle contribue quand même à échauffer vos câbles…

              Vous n’arrêtez pas de dire, sans preuve, qu’à service égal la facture peut être plus élevée avec Linky, en raison des coupures plus fréquentes lors des pics de surpuissance. En haut de la page 30 du document d’Enedis dont Pemile a donné le lien, vous pouvez lire :

              « Les paramètres retenus dans le compteur Linky ont été définis en cohérence avec les courbes de protection thermique des disjoncteurs : à réglage de puissance équivalent, l’organe de coupure doit permettre au client de disposer d’une puissance au moins équivalente à celle autorisée par un disjoncteur moyen en bon état de fonctionnement. »

              https://www.enedis.fr/sites/default/files/Enedis-NOI-CPT_54E.pdf

              Maintenant, vous pouvez toujours contester ce document, écrire que les compteurs Linky ne respectent pas les spécifications d’Enedis, etc… mais prouvez-le !

               0

              Alerter
            • Ankou // 07.11.2018 à 19h30

              @Neptunus

              Je répète: je suis en plein accord avec le document de Enedis qui dit que le Linky déclenche sur une puissance apparente (le terme n’est pas correct, il faudrait dire courant apparent).
              Je ne conteste pas.

              Avec l’ancien compteur, le disjoncteur déclenchait sur un courant affiché watté, par exemple 60A dans mon cas, ce qui faisait pour un abonnement de 12kVA 13800W.

              Avec le Linky, je ne pourrais tirer que l’abonnement soit 12000W dans le meilleur des cas.

              Bien entendu il y a surchauffe, même si il faut considérer le déphasage de 90°, aucune liaison avec le compteur.

              Mais j’insiste, je demande à éplucher la spec détaillée du Linky, les différents rapports ne sont pas à destination des spécialistes, mais c’est du marketing, pour calmer les foules, en disant au bas peuple ne vous inquiétez pas, nous travaillons pour vous! 🙂

               0

              Alerter
            • Neptunus // 07.11.2018 à 21h24

              Non, non et non. Votre abonnement à 12 kVA (valeur nominale) réglé au moyen du disjoncteur à 60 A, permet de soutirer en moyenne à 230 volts (il s’agit d’une statistique établie par Enedis), 60 x 230 x 1,13 = 15600 VA avant que celui-ci ne s’enclenche. Volt-Ampères => il s’agit bien d’une puissance apparente !! Linky n’a en rien modifié ce fait.

              Résumé :
              – avec l’ancien compteur : le comptage s’effectue sur la base de la puissance active et le disjoncteur qui lui est associé coupe le courant sur la base de la puissance apparente.
              – avec le compteur Linky : le comptage s’effectue toujours sur la base de la puissance active et le compteur coupe le courant sur la base de la puissance apparente… comme le disjoncteur.

              Vous ne trouverez aucun site sérieux vous affirmant le contraire. Dans le document d’Enedis, il est écrit : ” … à réglage de puissance équivalent, l’organe de coupure doit permettre au client de disposer d’une puissance au moins équivalente à celle autorisée par un disjoncteur moyen en bon état de fonctionnement “.

              Des internautes l’ont vérifié. Ils ne se sont pas contentés des ” mon voisin m’a dit que “. Ils ont regardé sur le compteur quelle était la puissance max qu’il pouvait délivrer.

              Une dernière chose, je crois avoir compris que sur les installations triphasées, le Linky analyse le dépassement sur chaque phase avant de couper le courant alors que le disjoncteur ne s’enclenchait que pour un dépassement global (à vérifier). Ceci pourrait expliquer que certaines installations mal équilibrées “disjonctent” depuis que le Linky est installé.

               0

              Alerter
            • Ankou // 08.11.2018 à 07h04

              Je suis certain que ce vous dites est inexact concernant l’ancienne installation. Par expérience
              Je ne peux pas tirer plus de 13800W (environ) testé. Au delà, ça disjoncte. Pendant le test, le délesteur était supprimé.
              Avec délesteur, c’est difficile, car j’évite la disjonction, mais je limite à 60A.
              C’est quoi ce 1.13? Je ne parle pas de tolérance, bien entendu, qui n’a rien à voir avec le sujet.

              Je parle disjonction, vous parlez comptage, c’est lié mais pas le sujet.

              Je ne possède pas de Linky, donc ne peut rien affirmer.
              Seulement quelques faits autour de moi montrent clairement que le linky disjoncte toujours avant le disjoncteur de branchement, et de façon récurrente, impliquant un changement d’abonnement.
              Après ce changement, il n’y a plus de disjonction, CQFD

              Le reste, c’est du blabla.

               0

              Alerter
            • Neptunus // 08.11.2018 à 10h35

              Oui, tant que vous ne nous aurez pas donné la puissance max affichée sur les compteurs Linky qui disjonctent, ce sera du bla bla.

               0

              Alerter
            • Ankou // 08.11.2018 à 14h06

              @Neptunus
              Je ne peux plus vous la donner, je vous l’ai dit, car mon ami a été obligé à cause du Linky de changer d’abonnement 🙁
              Comme il n’est pas du tout au fait de l’informatique, qu’il n’a pas internet chez lui, pour lui le Linky=perte sèche, mais il n’est pas le seul.

              Je pèse mes mots, ce compteur, c’est limite de l’arnaque.
              Comme si la France, sans le sou dans les caisses, avec près de 10 millions de pauvres, avait besoin de perdre plus de 10 milliards dans cette affaire!
              Milliards payés bien entendu par les clients!
              Quand j’entends notre maire dire que le client ne paiera pas, il y a un peu d’abus, non? Ce sont les actionnaires qui vont payer? ou la CTA?

              Le ROI de cette affaire tend vers l’infini.

              Les allemands pourtant bien plus riches ont été moins sots, pour être poli!

               0

              Alerter
            • Neptunus // 08.11.2018 à 10h39

              En attendant, jetez un œil à cet article.
              Il vous éclairera peut-être.
              http://leblogdedoczaius.over-blog.com/2017/12/linky-et-son-disjoncteur.html

               0

              Alerter
            • jpduf // 08.11.2018 à 11h11

              Enfin un qui parle du cos phi (rien à voir avec LFI…) !

              https://lespiedsalaterre.org/effet-linky-explication-de-laugmentation-tarifaire/

              Reste l’incontournable et fondamentale équation : production=consommation à tout instant t
              Quand il existe maintenant des millions de petits producteurs d’électricité intermittente et nombre de distributeurs (ah le bon temps d’EDF unique producteur-distributeur qui disposait de toutes les commandes !), faites donc fonctionner la plaque électrique dans ce capharnaüm sans collecter toute les données nécessaires à la réalisation d’un modèle prédictif (en fonction des lieux, des jours, des heures, de la météo, etc.) permettant de maintenir l’équilibre instantané sur le réseau…

              Appel aux petits génies de la bricole électromécanique qui vont nous sauver de la numérisation !

               0

              Alerter
            • Ankou // 08.11.2018 à 18h38

              @Neptunus

              Merci, merci, mille fois merci pour cet article.
              Je suis bien entendu 100% d’accord avec l’aspect technique, c’est exactement ce que je dis, et en plus il décrit quasiment ma configuration interne, gestionnaire d’énergie, délesteur, pilotage individuel et par zone, à distance. Il a oublié la double ligne téléphonique, les TV en CPL avec des fréquences qui se baladent partout.
              Et le fonctionnement décrit avec l’ancien compteur est celui que j’ai testé.
              Les 52A, les 30% (qui peuvent être 20 ou 25, tout ça correspond à mes mesures.

              En résumé aujourd’hui je peux tirer sans disjonction environ 14000W pour un abonnement 12kVA.
              Avec le Linky, impossible, finis les dépassements, vous paierez suivant l’abonnement.

              Où je ne suis pas tout à fait d’accord, c’est l’exploitation faite de ces résultats.
              Il dit clairement que nous escroquions de fait EDF qui permettait ainsi de dépasser en permanence l’abonnement souscrit, et que le Linky allait remédier à cette situation.
              Sur ce point bien entendu je ne suis pas d’accord.
              Il eut fallu que Enedis réduise le prix des abonnements afin de s’aligner sur le niveau supérieur: un 6 au prix du 9 etc, etc.
              Ce qui n’est pas le cas.

              Et sur ce point on nous ment.

              A service égal, on paie plus cher avec le Linky. Ce blogueur dit que c’est normal, moi pas.

              Par ailleurs, cet article ne traite pas de nombreux autres problèmes liés au Linky, c’est marrant tous dans le même sens, jamais au bénéfice du client, toujours du fournisseur et/ou du producteur.

              Par exemple, si le client veut profiter des bénéfices du compteur intelligent, il y en a bien entendu, c’est pas gratuit (alors que le médiateur de l’énergie avait proposé la gratuité). Il faut acheter l’afficheur déporté qui se connecte à la sortie informatique du Linky. Inacceptable.
              Il n’a jamais abordé la coexistence possible de multiplex CPL dans la maison, et la possible garantie apportée par Enedis.
              Il ne parle pas de la nocivité du million de concentrateurs Cahors, qu’il est très facile de pirater. (je ne parle pas des ondes, j’en ai plein chez moi, et le WiFi est bien plus nocif que le CPL du Linky)
              Il ne parle pas de la garantie assurantielle apportée par le fournisseur de l’appareil. C’est quand même fou qu’on nous impose un matériel en criant: on s’en fout, si problème vous vous démerdez on ne prend pas en charge.
              Il ne parle pas non plus des fournisseurs qui sous couvert d’ignorance forcent les clients à ouvrir grand les portes des démarcheurs divers et avariés pour proposer des solutions toujours payantes, dont le ROI est proche de l’infini.

              En résumé, c’est le meilleur article technique sur le sujet du disjoncteur qui me soit passé entre les mains.
              Pourquoi les médias ne relaient pas cette information?

              Merci encore

               0

              Alerter
            • Neptunus // 08.11.2018 à 12h07

              @ jpduf

              La page dont vous donnez le lien raconte des sottises. Si le Linky comptabilisait notre consommation sur la base de la puissance apparente, nous ne verrions pas des kWh sur nos factures !! Il n’y a que les gros consommateurs (industriels) qui paient la puissance réactive.

              Vous et d’autres, confondez la puissance apparente qui sert à couper le courant en cas de surpuissance et la puissance active qui sert à la facturation. En résumé, pour la facturation, on s’en fout du cos(phi) !

               0

              Alerter
            • Neptunus // 09.11.2018 à 11h22

              @ Ankou

              Si je vous ai donné le lien vers cette page, c’est que Doc Zaïus décrit bien ce qui se passait avec le disjoncteur de branchement (AGCP)… qui, je le rappelle, coupe le courant sur la base de la puissance apparente.

              Doc Zaïs parle d’une tolérance comprise entre 20% et 40% de dépassement avant coupure non temporisée et une moyenne de 30%. Vous dites ne pas pouvoir tirer plus de 14 kVA avec votre abonnement à 12 kVA. Votre disjoncteur a donc une tolérance de 16,7%.

              Doc Zaïs écrit ensuite que EDF – il veut dire Enedis -, n’a pas souhaité dissiper le flou concernant la tolérance qui a été programmée dans le compteur. « Ce qui ouvre la porte à toutes les suppositions, y compris les plus folles », dit-il. C’est un fait que Enedis n’a pas communiqué là-dessus, auprès des abonnés.

              C’est le document, dont Pemile vous a donné le lien, qui fournit la réponse. Doc Zaïus ne l’avait, semble-t-il, pas trouvé. Suite à l’expérimentation des années 2010-2011, il a été décidé de programmer une marge de 30% dans les compteurs Linky, par rapport à la puissance dite « de coupure » – autrement dit, la puissance de l’abonnement.

              Les 30% se déduisent du graphique qui, je le reconnais, a pour échelle des ordonnées le carré de la puissance et non la puissance elle-même. Ceci ne facilite pas sa lecture. Mais dans la légende du graphique de la page 29, on lit bien que, pour le carré de la puissance, le seuil est égal au carré de 1,3 fois la puissance de coupure.

              « Les paramètres retenus dans le compteur Linky ont été définis en cohérence avec les courbes de protection thermique des disjoncteurs : à réglage de puissance équivalent, l’organe de coupure doit permettre au client de disposer d’une puissance au moins équivalente à celle autorisée par un disjoncteur moyen en bon état de fonctionnement » dit le document.

              Doc Zaïus vous parle d’une moyenne de 30% pour la tolérance des disjoncteurs et, si vous analysez correctement le document d’Enedis, vous remarquez que c’est le paramétrage retenu pour le compteur. CQFD.

              Si ça se trouve, vous pourriez soutirer plus de puissance avec le compteur Linky (30%), qu’avec votre disjoncteur actuel (16,7%).

               0

              Alerter
            • Ankou // 09.11.2018 à 14h50

              « Les paramètres retenus dans le compteur Linky ont été définis en cohérence avec les courbes de protection thermique des disjoncteurs : à réglage de puissance équivalent, l’organe de coupure doit permettre au client de disposer d’une puissance au moins équivalente à celle autorisée par un disjoncteur moyen en bon état de fonctionnement » dit le document.

              Doit permettre, devrait permettre, ce n’est en fait pas la réalité, c’est contraire aux faits relevés sur le terrain, et aux interventions Enedis qui clairement dit à certains clients: vous devez changer d’abonnement mon cher monsieur, finis les dépassements récurrents et les bénéfices indus liés au comptage et la disjonction séparés.

              “Si ça se trouve, vous pourriez soutirer plus de puissance avec le compteur Linky (30%), qu’avec votre disjoncteur actuel (16,7%).”

              Vous plaisantez mon cher monsieur? Elle est bien bonne! 🙂
              Si, oui, si une fois le Linky installé, Enedis se fiche bien si le si va dans le mauvais sens.
              Je vous ai donné la réalité, avec l’ancien compteur. Avec les doit, devrait et autres si ……..

              Je stoppe.
              Je suis partisan d’un vrai compteur connecté, avec une solution gagnant/gagnant entre client et fournisseur
              Ce n’est strictement pas le cas avec le Linky
              Il n’apporte rien au client s’il ne paye pas plus cher.
              Il est complètement dépassé
              Il nécessite (j’ai eu connaissance de ce chiffre par un ami d’EDF quand j’étais encore dans l’active) pour les 10% environ qui sont en limite d’abonnement de passer à l’abonnement supérieur.
              Enedis refuse de garantir les conséquences en aval de ce compteur sur l’équipement existant.
              etc, etc
              Tout bénéfice pour eux, des fifrelins pour les clients, ça ne peut pas marcher!

              Les Allemands sont bien plus intelligents que nous! Pas de ce type d’appareil pour les particuliers
              Je les connais bien, ils doivent se marrer! je vois mes amis se dire, quels c ces français, ils sont fauchés, en quasi faillite, et engagent près de 10 milliards pour un truc qui date du 20ème siècle.

              Bonne chance!

               0

              Alerter
            • Neptunus // 09.11.2018 à 15h17

              [modéré]
              ” Enedis qui clairement dit à certains clients: vous devez changer d’abonnement… ”
              Ben oui. Il n’y a pas de raison qu’ils ne le fassent pas s’ils consommaient au delà de la tolérance accordée par les disjoncteurs réglés selon leur contrat d’abonnement, avant l’installation des nouveaux compteurs. Je vous rappelle que lors de l’expérimentation à Lyon et en Indre-et-Loire, il a été noté que 2% des disjoncteurs de particuliers étaient déplombés. Je ne dis pas que le réglage de tous ces disjoncteurs avaient été augmenté de manière frauduleuse mais on peut se poser des questions. Et puis, plutôt que de changer d’abonnement, ils peuvent aussi installer des délesteurs et changer un peu leurs habitudes.
              [modéré]
              ” Les Allemands sont bien plus intelligents que nous! Pas de ce type d’appareil pour les particuliers ”
              Je connais aussi très bien les allemands. Contrairement à ce que l’on peut lire sur les sites de collectifs anti-Linky, l’Allemagne n’a pas renoncé aux compteurs communicants. Elle l’a seulement exigé pour toute nouvelle installations et pour les anciennes consommant plus de 6000 kWh par an. En France, cela représenterait pas moins de 30% des foyers ce qui est loin d’être négligeable.

              Mais de toutes manières, c’est une question de priorité. Il arrivera un moment où tous les foyers allemands seront équipés eux aussi. Le problème en Allemagne, c’est qu’il y a 800 distributeurs. Étant donné qu’ils sont tous indépendants, cela leur coûte plus cher de mettre en œuvre un système de collecte des informations de consommation (par unité installé) qu’à Enedis. C’est une question de facteur d’échelle.

              Je crois savoir qu’en France, les petits distributeurs n’ont pas encore commencé à remplacer leurs compteurs. Ils devront cependant le faire car la loi le leur impose.

               0

              Alerter
            • pemile // 09.11.2018 à 16h08

              Ankou “Vous plaisantez mon cher monsieur? Elle est bien bonne!”

              Cette marge de 30% est très facilement testable chez les 12 millions de personnes équipées, non ?

              Et elle a été testée par beaucoups, renseignez vous, vos dénis à base de préjugés deviennent vraiment lassant

               0

              Alerter
  • METZGER // 03.11.2018 à 23h57

    J’aime beaucoup ce sujet Dadaïste, qui devrait figurer dans la rubrique : Avrilologie.
    Mais nous sommes en octobre ( oups, novembre ) et on devrait plutôt parler de marronnier.
    Les perturbations du Linky arrivent dans un monde déjà dépeuplé par les cancers du cerveau provoqué par les portables et les effets ravageurs de nos fours à mico-ondes. Sans compter le génocide massif autour des antennes de la 4G, les effets destructeurs des vibrations des éoliennes, Et en plus on a remplacé la Toussaint et le jour des morts par une citrouille ! Déjà minuit ? J’ai été linkellisé à l’insu de mon plein gré ! Vade retro, etc….
    Madmaz, je suis pas d’accord avec toi : les cardons c’est excellent avec une sauce béchamel !

     0

    Alerter
  • electricien de métier // 04.11.2018 à 00h32

    Que de baratin creux!
    Une réalité: si vous voulez des générateurs disséminés partout sur le réseau national(panneaux photo et éolienes), il y a obligation de savoir où en est le réseau d’u coté et de l’autre, question de stabilité du réseau.
    A part ça le soi-disant viol de la privacité de gugusses pour beaucoup connectés et suivis par leurs téléphones(et comptes facebook et autres réseaux soi-disants sociaux): c’est une blague?
    ErdF a lancé ça aussi pour gagner des ronds sur les déplacements du personnel , on le sait, et alors?
    Bref: où est le problème?
    Ha oui les onnndes: gag. Vendez vos portables, débranchez vos box WiFi et autres générateurs de champs électromagnétiques, vous gagneriez en crédibilité(et le net en tranquilité!)

     4

    Alerter
  • Rationnel // 04.11.2018 à 05h58

    Sur le fond, il y a surtout que ENEDIS (ex ERDF, ex EDF) a laissé vieillir le parc de compteurs (beaucoup ont 30, 40 ans voir plus), et diminué les contrôles des comptages (compteurs, disjoncteurs, etc..).
    La consommation non facturée a donc fortement augmentée.. ensuite lorsque Linky remet la situation à niveau (conso et puissance facturée) il va de soi que certains ne soient pas chauds pour y passer !

     1

    Alerter
  • Stanislas // 04.11.2018 à 06h18

    J’aime assez l’explication d’ENEDIS SA pour justifier le Linky à travers des arguments comme :
    – l’équilibre offre-demande :
    sachant que la production française est de 529 Twh alors que la consommation brute est de 481 Twh. EDF SA est exportatrice nette d’électricité toute l’année..

    – l’autoconsommation : il y a aujourd’hui 350 000 points autoconsommateurs. soit 1% des points totaux et la plupart ne couvrent pas leur besoin.. et vu le coût de l’investissement

    Sachant que
    – 70% des ménages ont un contrat de 6KVA,
    – que la consommation résidentielle moyenne (segment client des particuliers) est de 4 000 kWh,
    – que 18 % de la population est en précarité énergétique (source ONPE)
    – que plus de 68% de la population déclare faire attention à sa conso électrique
    – que 20 à 30 % de la population n’a pas internet

    et que l’argument qui tourne en boucle est que le LInky va permettre de faire des économies, c’est comme dire à quelqu’un qu’il va se faire les muscles d’haltérophiles avec des patchs électriques sur le corps en dormant..

    En réalité, l’étude initiale qui justifie le déploiement (sans le renouvellement du compteur dans 15-20 ans) est bien dans la tentative de gagner du fric sur les charges. même si la balance est tout juste équililbrée (source capgémini)
    Les gains

    – 5 000 emplois supprimés en relevage
    – allègement sérieux des services commerciaux ( et délocalisation des plateformes téléphoniques ?)
    – investissement évités : comme le renforcement des lignes par exemple…
    – diminution des frais d’intervention (coupure à distance, changement de puissance à distance) …bonjour si vous augmentez la puissance
    – et gains sur les fraudes..

    Il y a des points importants à comprendre puisque cette opération est uniquement financière

    suite ci dessous

     8

    Alerter
  • Stanislas // 04.11.2018 à 06h40

    Opération financière

    1° il est probable que les prix réglementés disparaissent dès le TURPE 6, soit 2021, exactement comme viennent de disparaitre les tarifs réglementés du gaz récemment.

    Le secteur résidentiel (nous tous, soit 32 millions de compteurs) représente 150 TWh de consommation.

    1 centime d’augmentation sur la fourniture, c’est donc une augmentation de 1,5 milliard de chiffre d’affaire

    La fourniture d’électricité représente 36% de la facture totale. Si vous augmentez le prix de la fourniture, vous augmentez donc simultanément les taxes proportionnelles comme la TVA par exemple et pour faire simple..

    Les concurrents sont censés être créatifs dans la tarification :
    1° après retraitement des stats des prix (source CRE) depuis 2013, s’il existe bien des différences de prix entre concurrents de l’ordre de 10 %, aucun prix n’a baissé entre 2013 et 2017..
    – ne pas oublier que la fourniture c’est 36% de la facture (donc 10 % de 36%)…

    Si vous voulez le meilleur prix, il faudra donc changer de fournisseur tous les ans

    Avoir bien en mémoire qu’actuellement c’est la course à la taille critique dans un marché fermé. Autrement dit, chaque concurrent cherche à prendre un max de clientèle, soit pour se faire racheter, soit pour avoir une envergure significative sur le marché.

    ex : Direct Energie, vient de se faire absorber par TOTAL

    Autrement dit, il est probable que la “créativité tarifaire” consiste rapidement à trouver comment prendre du pognon de dingue grâce à un boitier rempli de capteur qui permettra de changer le prix à volonté (toutes les impulsions d’une heure, à distance, sans bruit …

    Restera donc le plaisir pour une minorité d’entre nous de regarder sa courbe de charge à l’écran, par appareil, grâce à l’achat de l’ERL que vous pouvez brancher sur le compteur,

    Aaaaaaah pouvoir regarder les jolies formes de sa conso tous les jours ou mettre au pied son frigo à distance grâce à une appli….

     9

    Alerter
  • Cycliste // 04.11.2018 à 06h53

    Si des milliers de foyers refusent la pose de ce compteur et déposent une seule pétition à l’assemblée nationale pour dire non au dictact des puissants alors ils seront obligé de faire marche arrière.

     1

    Alerter
    • L // 04.11.2018 à 07h45

      Regarder mon commentaire ci dessous on peut pas le refuser ils nous l’impose

       1

      Alerter
      • un citoyen // 04.11.2018 à 13h44

        On ne peut pas le refuser mais il serait possible de le faire installer que lorsque toutes les conditions légales sont réunies : https://www.artemisia-lawyers.com/fran%C3%A7ais/publications-et-interventions/compteurs-linky/ (voir les modèles de lettres à envoyer).
        Des sites de défense comme celui-ci, il y en a d’autres. Ceci-dit, d’après ce que je lis dans les commentaires de Stanislas, il serait possible de contrôler par internet la transmission d’infos venant du compteur linky. Donc à voir et à bien lire ou à discuter si on souhaite y avoir recours.

        Personnellement, je ne m’y opposerais pas car, sans ce compteur, les relevés non effectués à distance seront probablement facturés à nos soins.
        Ceci dit, il y a deux choses que je vais faire :
        – Tracer un cercle en rouge sur le sol de 1m de rayon tout autour du compteur, y compris derrière le mur où sera le compteur, à cause de la pollution électro-magnétique engendrée en plus de l’existante (bien que je n’ai pas de portable et de wifi). Je n’ai pas la preuve que les ondes soient nocives mais il n’y a pas de preuve qu’elles ne le soient pas et surtout dans la zone proche de la source.
        – Passer de l’énergie électrique au bois en ce qui concerne le chauffage (=> beaucoup moins de recettes pour les producteurs en électricité + moins de déchets radioactifs par le fait que la majorité de l’électricité est nucléaire -bien que plus de rejets de CO2 à la place-).

         0

        Alerter
        • Ankou // 04.11.2018 à 16h20

          “Personnellement, je ne m’y opposerais pas car, sans ce compteur, les relevés non effectués à distance seront probablement facturés à nos soins.”

          1 ce n’est pas demain la veille!
          2 je préfère payer et avoir une installation interne qui fonctionne
          3 je ne suis pas certain que le CC n’accepte la chose

           0

          Alerter
  • L // 04.11.2018 à 07h42

    Pour ma pars ? Enedis m’a imposer ce compteur sans me. Faire part des choses, je reçois le courrier comme quoi ils doivent ve ir me changer le compteur, j’appelle expliquant que je travail tous les matins en semaine, l’opératrice m’envoie chier comme la dernière des sous merde que l’installation est OBLIGATOIRE, qu’ils ne les posent que le matin et bossent rarement en week-end, je lui répond que si c’est obligatoire qu’il trouvent un créneau je suis déjà contre ce changement surtout que mon appart est neuf en prime j’en vois pas l’intérêt, elle se remet à me hurler dessus et me trouve un créneau samedi 20 octobre, personne ne m’a encore parler du Linky que je ne veux pas et c’est catégorique, arrivé ce jour là, un jeune déboule chez moi limite à peine bonjour, ne sait pas comment est l’armoire EDF et j’en passe, il repart. Comme il est venu sans me faire signer quoi que ce soit…. J’ouvre m’a boîte à compteur le Linky poser en force (choses qu’ils avaient prévus des le départ… ) sans mon consentement ou quoi que ce soit… J’ai chercher à les contacter dans la foulée pour gueuler plus personne ne répond comme par hasard… Je n’en voulais pas de leurs merde ai téléphone je leurs avait dit si c’est le Linky je n’en veut pas on m’a. Dit que ça ne l’été pas…

     1

    Alerter
  • Un-scientifique // 04.11.2018 à 08h09

    Bêtise quand tu nous tiens!
    Encore une poignée de marginaux qui refuse le progrès.
    La maison de mes parents n’est habité que de temps en temps par mon frère. La dernière fois, il est parti en laissant une lumière allumée. Grâce à Linky, j’ai pu le voir. J’ai prévu de monter rapidement. Quand je suis en vacance, ce dispositif me permet de voir si le congelateur fonctionne bien.
    La transmission Linky fonctionne en CPL. C’est le rayonnement électromagnétique le plus faible. Bien plus faible que le wifi ou un téléphone sans fil.
    Les données ne sont donnée que si on le désire. Et autre chose que les données de site internet ou n° de téléphone ! Pourtant personne ne râle de savoir ce qu’on font les fournisseurs de téléphonie!

     0

    Alerter
    • Stanislas // 04.11.2018 à 09h43

      ” La maison de mes parents n’est habité que de temps en temps par mon frère. La dernière fois, il est parti en laissant une lumière allumée. Grâce à Linky, j’ai pu le voir. …”

      Pas étonnant que pour certains, une vulgaire boite puisse passer pour intelligente…Sur ce simple exemple on remarque qu’une vision déficiente quand on regarde une ampoule allumée devient parfaitement opérationnelle en regardant un compteur…..

      ” Les données ne sont donnée que si on le désire”

      Ca c’est sûr, ENEDIS dit qu’il faut aller ouvrir son compte sur internet, mais ne cache pas que seuls 2% des ménages ayant eu Linky se sont inscrits à ce jour. (11 millions de compteurs installés)
      Or la CNIL et la “RGPD ‘européenne” sont très clairs à ce sujet, pour recueillir les données il faut un accord clair et net du consommateur.

      On suppose donc que ENEDIS, ou plutôt une filiale juridiquement indépendante, qui devra traiter les données ne le fera pas, pour cause de non consentement massif sur le compte internet d’ENEDIS
      Si peu que cette filiale juridiquement indépendante de ENEDIS SA installe une filiale en Angleterre ou dans un autre pays hors Europe, la CNIL pourra toujours envoyer des avertissements….

      Y en auraient ils comme “un scientifique” qui pensent encore que le traitement de données d’une plateforme numérique peut être arrêtée à la frontière par des douaniers comme un transport de fonds dans une diligence..

       5

      Alerter
    • Ankou // 04.11.2018 à 16h17

      Ne faites pas d’un cas très particulier, marginal devrais-je dire, un cas général!

       2

      Alerter
  • Gege // 04.11.2018 à 09h39

    Bonjour, hier samedi après-midi vers 15h je suis sur mon ordinateur et mon épouse se repose devant la télévision, une coupure de courant surgit,je vais voir mon disjoncteur est normal,je décide d’aller voir mon compteur extérieur et là surprise un homme est en train de changer mon compteur ,je l’interpelle et je lui demande de quel droit il coupe le courant sans prévenir les gens.il me répond qu’il à sonné il n’y avait personne ,je lui dit que c’est un menteur nous étions chez nous et même mon voisin soi – disant pas là nom plus(FAUX) il n’a sonné chez personne.le lui demande de me donner sa carte professionnel il refuse il tel à un supérieur et ne veut pas me le passer( la société SCOPLEC qui est chargée de changer les compteur et qui m’avait envoyé un courrier. )
    De là il range ces outils et me dit qu’il ne me remet pas le courant, je lui dit que mon épouse à un appareil surveillance cardiaque il n’en tient pas compte et s’en va en roulant sur l’ancien compteur. de suite je téléphone à INEDIS urgence qui dans le quart d’heure sont sur place pour constater les faits, un technicien INEDIS arrive 10 minutes après et s’aperçoit que le travail est très mal fait et reprend le chantier du début vers 18h15 le courant est rétabli,,le responsable du chantier me fait part que malheureusement ce n’est pas là première fois que cela ce passe comme çà. Je les remercie du sérieux de leur intervention et de la rapidité du travail des services d’INEDIS l’ARBRESLE.je met en garde les personnes qui aurait à faire à cette SOCIÉTÉ

     3

    Alerter
  • Danou // 04.11.2018 à 11h48

    Mon compteur EDF associe a un Disjoncteur sont places en dehors de ma propriete dans un coffret EDF.
    Lors d’une disjonction a ce niveau je suis dans l’obligation de sortir dans la rue et pour se faire d’ouvrir mon portail electrique qui bien evidemment est incapable de s’ouvrir !!!
    Son deverrouillage mecanique est aleatoire puisqu’il est tres ancien, et je ne dispose pas d’un acces pieton, dommage !
    Alors il ne me reste plus qu’a appeler avec mon portable un voisin s’il est disponible !!!
    Aussi JE M’OPPOSE FERMEMENT A LA POSE D’UN LINKY qui semble vouloir disjoncter frequemment !!!!!!
    Il serait GRAND TEMPS QUE LES CONSOMMATEURS – PAYEURS SOIENT ENFIN ECOUTES,
    MERCI.

     0

    Alerter
  • Mj blin // 04.11.2018 à 13h56

    Au moins trois ministres s’ils servent à quelqueu chose devraîent demander une expertise valable sur les disfonctionnemens et risques signalés : incendie , radiations nocives, disjoncteurs et atteinte à la vie privée etc

     1

    Alerter
  • Ankou // 04.11.2018 à 16h06

    Ahhhhhhh, ce Linky!
    Et tous ces commentaires!

    Ce compteur est dépassé, complètement dépassé, il ne sert à rien pour le client, à rien du tout, sauf à payer ou être sans le sou pour pouvoir se faire installer gratuitement le visu déporté.

    Il est susceptible de mettre la pagaille dans les réseaux CPL internes de la maison, sans garantie de réparation du fournisseur.

    Et les assureurs ne prennent pas en charge les incidents liés aux ondes électro, le fournisseur refusant de prendre la place de l’assureur.

    Enfin avec la fibre optique comme véhicule de l’information, toutes ces ondes même non directement nocives (elles sont indirectement entre les transfos de distri et les centraux via 4G) ne servent à rien. Il faut supprimer le CPL de transfert de l’info, mais les lobbies sont sur le coup, il y a trop à gagner, ils ne vont pas lâcher le morceau!
    Les allemands sont plus honnêtes.

    Seul le fournisseur (car il va vous facturer des services dont vous n’avez pas besoin) et le producteur via les augmentations d’abonnement et l’optimisation du réseau sont gagnants, pas le client.

    C’est une solution gagnant/perdant et devinez qui est le perdant 🙂

    Bref! à fuir

     2

    Alerter
  • Stanislas // 04.11.2018 à 20h00

    Cette réponse est pour NEPTUNUS (plus haut)

    L’expérimentation faite en Indre et Loire a été jugée sans problème par ENEDIS et la CRE (commission de régulation de l’énergie) , c’est le SIEL qui a révélé les problèmes plus tard dans son investigation auprès des ménages par consultation téléphoniques.
    Alors votre argument “sur l’analyse des problèmes ” qui sont toujours les mêmes 6 ans après .. excusez du peu..

    Concernant l’enquète Que Choisir, votre “caractère scientifique” est assez incongru dans le contexte, d’autant je le répète que Que Choisir est plutôt pro Linky ce qui me fait penser exactement l’inverse de vous..

    La plate forme Linky que vous défendez n’a pas non plus de “caractère scientifique” , en fait c’est même un pari compte tenu des études et expérimentations en cours lancées par ENEDIS en ce moment même dans un programme qu’on trouve sur internet..

    Une thèse de l’université de Grenoble de 2016 (le doctorant est d’ailleurs chez ENEDIS) montre bien les inconvénients du CPL G3..
    La revue Canard PC Hardware (tenue par des techniciens tout de même) évoque même assez rigolard la possibilité pour un groupe anti LInky de mettre en place de petits dispositifs de brouillage vu la faiblesse du signal CPL..

    On n’a pas fini de rire (très jaune) , tout ça parce que EDF a essayé de gagner de l’argent avec un système de communication pas trop cher…

    Les hausses de prix vont être importantes parce que pendant les 2000 à 2500 heures d’hiver, selon les conditions météo, les prix du marché EPEX peuvent passer du simple ou triple une ou deux heures. Je parle bien d’une hausse de prix de réaction à la spéculation et dans la mesure où les prix réglementés vont disparaitre dès 2021 ; ce qui n’a strictement rien à voir avec les coûts des différentes énergies..

    Linky n’est responsable de rien, ce serait même l’idiot utile de l’ubérisation de la fourniture d’électricité, le robot qui dira oui à tout…
    Les anti sont très peu nombreux finalement, quand ceux qui s’en fichent se rendront compte de l’ampleur du braquage. !!! Un peu comme ceux qui luttent aujourd’hui contre Uber ou Deliveroo alors qu’ils se rendent compte qu’ils se font exploiter..

    Avec les plateformes numériques, c’est toujours le même principe, c’est celui qui est du bon côte du manche qui fait exactement ce qu’il veut..quand il le veut et sans avoir à rendre de compte puisque l”‘état est aux abonnés absents..

     0

    Alerter
    • Neptunus // 04.11.2018 à 22h22

      @ Stanislas > Pour répondre à votre premier paragraphe…

      Le rapport du SIEIL date de juillet 2011. Selon la Cour des Comptes, l’expérimentation, qui a eu lieu à Lyon et en Indre-et-Loire, « a permis de finaliser les caractéristiques techniques des compteurs et l’organisation de leur pose, déterminées par un arrêté pris en 2012 ».

      Merci de nous donner les références de documents antérieurs à juillet 2011, indiquant que l’expérimentation avait été jugée sans problème par Enedis et la CRE.

       0

      Alerter
      • Stanislas // 05.11.2018 à 04h55

        Neptunus

        Tiens, vous avez la même réaction que les cadres d’ENEDIS, à l’oral ils peinent beaucoup plus qu’à l’écrit. Répondre exhaustivement à vos méthodes de communication nécessite du temps qu’on ne trouve pas à l’écrit.

        ” Merci de nous donner les références de documents antérieurs à juillet 2011, indiquant que l’expérimentation avait été jugée sans problème par Enedis et la CRE…..

        Vous inversez le problème…

        Le problème réside dans le fait que le SIEIL a émis son rapport d’enquête en AVRIL 2011 il fait de 45 pages, en indiquant très en détail les problèmes rencontrés lors de la pose et l’utilisation de lInky..
        Enquète qui s’est déroulée en mars 2011 (interrogations de 1 500 ménages)..

        Il est d’ailleurs probable que cette expérimentation n’entrait pas dans le cadre du déploiement qui voit ENEDIS toucher des primes pour le respect des délais de déploiement, ce que la cour des comptes dénonce également. Il faut donc tenir compte d’un soin plus particulier apporté dans la pose à cette époque (avec explications et tout le toutim)..

        En juillet suivant, c’est à dire ultérieurement au dossier d’enquète du SIEIL, ERDF sortait son dossier de presse “le compteur LINKY d’ERDF une expérimentation réussie.” Ce qui laissait déjà présager la teneur des méthodes d’ENEDIS sourd, aveugle, muet dans les opérations de pose primées largement comme le souligne aussi le rapport de la cour des comptes.
        Signalons en passons qu’ENEDIS utilise des sous traitants juridiquement indépendants, ce qui pose la question de la responsabilité d’ENEDIS lorsqu’il y a des pépins. Puisque vous semblez être un cadre d’ENEDIS, un de vos collègues à qui un maire lui demandait de noter par courrier la responsabilité de la société anonyme, lors des problèmes éventuels crées par des poses défectueuses s’est vu répondre “non je ne vous l’écrirai pas ”

        Parce que nous parlons de la pose, mais rarement de la suite des évènements, lorsque par exemple la décision sera prise d’effacer momentanément un secteur complet ..

         0

        Alerter
        • Neptunus // 05.11.2018 à 08h58

          Vous ne devez pas expérimenter beaucoup. Une expérimentation est réussie lorsqu’elle est riche d’enseignements ; pas en raison du nombre de problèmes constatés !

           0

          Alerter
    • pemile // 04.11.2018 à 23h17

      Stanislas ” la possibilité pour un groupe anti LInky de mettre en place de petits dispositifs de brouillage vu la faiblesse du signal CPL.. ”

      Les linky sont monitorés (ping), tout brouillage de la communication avec le linky sera considéré comme une coupure de ligne, point.

      Dans les régions équipées de linky, les coupures sont automatiquement détectées et ne nécessitent plus d’appeler pour prévenir Enedis, le centre de supervision connait en temps réel l’étendu de la zone en dérangement.

       1

      Alerter
      • Stanislas // 05.11.2018 à 05h01

        Vous devriez en parler à Canard PC Hardware dont les journalistes semblent bien connaitre le problème puisqu’ils sont, je pense, des électroniciens et qu’ils ont contacté ENEDIS pour leur faire connaitre leurs découvertes..

        D’ailleurs sans poser le détail, ils décrivent comment ils sont pu hacker le Linky dans un article de 2018. C’est dans le même article qu’ils notent les problèmes avec la norme IEC 61000-2-2 qui éclaire un peu mieux les problèmes de lampes qui s’allument et s’éteignent toutes seules..

        Bah pas grave, les gens n’ont qu’à pas acheter de la camelote pas normée comme ENEDIS le souhaiterait

         0

        Alerter
        • Stanislas // 05.11.2018 à 05h29

          Le médiateur national de l’énergie qui n’est pas forcément à considérer comme un anti Linky relève un de ces problèmes que nous aurons à vivre dans les prochaines années, puisque la fourniture de l’énergie va être sous asservissement total, ne l’oublions pas.
          Peut être ENEDIS n’est il pas informé ?

          https://www.youtube.com/watch?v=QUDuA8UYUKQ

          Intervention du médiateur (entre 6 et 7 mns) je cite

          « ……Il y aura des problèmes liés au fait que le compteur LINKY sera tombé en panne on s’en sera pas rendu compte 
          – qu’il sera tombé en panne et tous les voisins sont pas en panne, mais tous les voisins seront en panne aussi, parce que ce que j’ai découvert récemment c’est qu’il faut qu’une grappe de compteurs fonctionne en commun, c’est l’expression qu’utilisent les techniciens, il faut qu’ils s’excitent mutuellement, et donc s’il y en a un qui n’excite plus les autres, ça fonctionne plus. »

          fin de citation

           0

          Alerter
          • Neptunus // 05.11.2018 à 09h02

            Encore de la désinformation. La grappe fonctionne très bien en l’absence d’un compteur. La preuve, je lis mes données quotidiennes sur le site d’Enedis depuis un an et demi alors que mon voisin d’en face refuse l’installation du compteur.

             0

            Alerter
            • pemile // 05.11.2018 à 09h15

              Neptunus “Encore de la désinformation”

              Pas vraiment, c’est juste un problème technique possible (voir ci dessous) qui de toute façon sera immédiatement détecté

               0

              Alerter
            • Neptunus // 05.11.2018 à 10h14

              Oui, je sais bien Pemile. Je connais un peu la technologie qui fait que les Linky relaient l’information des uns et des autres jusqu’au concentrateur. Mais ce n’est pas parce qu’un compteur est en panne que l’information ne circule plus. Il y a de la redondance.

              Et comme vous le dites, la panne est détectée par le système. C’est d’ailleurs pour cela qu’il y a régulièrement des pings.

               0

              Alerter
        • pemile // 05.11.2018 à 09h11

          Stanislas “comment ils sont pu hacker le Linky”

          Non, forcer le relais avec un aimant sera détecté

          “il faut qu’une grappe de compteurs fonctionne en commun, c’est l’expression qu’utilisent les techniciens, il faut qu’ils s’excitent mutuellement, et donc s’il y en a un qui n’excite plus les autres, ça fonctionne plus. ”

          C’est juste une technologie de type bus partagé, si un compteur bloque le bus (et donc empêche les autres compteurs de communiquer) cela sera aussi détecté.

          Les compteurs “s’excitent mutuellement” serait l’expression qu’utilisent les techniciens ???

           0

          Alerter
  • Stanislas // 05.11.2018 à 06h42

    Pour sortir un peu de l’individuel..

    Bizarrement il y a un tas d’autres aspects concernant cette affaire de mise sous plateforme numérique de la fourniture d’électricité qui ne sont jamais évoqués
    Il n’échappera pas aux personnes intéressées par la géopolitique et la politique économique deux points plus particuliers à développer.

    1 un réseau numérique complet à l’échelle du pays, de fourniture d’électricité sera entre les mains d’entreprises privées qui pourront alors disposer des commandes pour effectuer toute mesure permettant de faire du fric sans contrainte, à notre détriment, dans un marché connecté sur les pays voisins… (examiner le comportement à propos des autoroutes, des aéroports déjà privatisés et les PPP …).

    Rappelons que la France est exportatrice nette d’électricité à tous moments de l’année (hors quelques jours de très grands froids) Pour le vérifier, il suffit de suivre les flux commerciaux import export du site de RTE. Deux exemples parmi d’autres qui illustrent..

    https://www.connaissancedesenergies.org/pourquoi-la-france-importe-t-elle-de-l-electricite-alors-que-sa-production-est-excedentaire-120207

    http://energie.lexpansion.com/energies-renouvelables/quand-l-allemagne-importe-son-electricite-de-france_a-33-8329.html

    EDF, ENGIE possèdent des filiales dans les pays voisins, une revente à soi même selon certaines conditions organisées est probable. Vaut mieux pas effaroucher les consommateurs de suite.
    Exemple EDF international a des filiales en Grande Bretagne, en Belgique, en Allemagne, aux Pays Bas, en Suisse.
    Si, comme l’a souligné un interlocuteur plus haut, l’électricité coûte “moins cher “en France, tout n’est pas perdu, si EDF se vend à soi-même l’électricité produite en France et payée plus chère par le consommateur du pays voisin. Des opérations d’effacements diffus de quelques minutes sur certaines mailles du réseau pour revente à soi-même ne sont pas exclues..

    Vu sous cet angle, il vaut mieux vite accepter de payer notre électricité au prix le plus élevé, pour être sûr de ne pas la voir revendue ailleurs 😀

    2° la mission de service public ne concerne que EDF SA et ses filiales RTE SA et ENEDIS SA qui ont à gérer les infrastructures françaises. Les autres entreprises privées ne sont pas contraintes à l’exercice et pourront donner des ordres de tarification et d’effacement de leurs clients pour les raisons qu’ils voudront.
    Les dernières informations font état d’une réflexion sur une nouvelle scission d’EDF à nouveau …attendons donc..

    Il faut insister sur le fait que tout le monde évoque le « compteur Linky » ce qui permet de contenir cette affaire au niveau individuel et fait passer l’anti pour un gaulois réfractaire, alors que la réalité de l’opération est une plateforme numérique de contrôle de la fourniture d’électricité sur la population française.

     3

    Alerter
  • mirandol // 05.11.2018 à 10h27

    Finalement les arguments (savamment techniques ) s’équilibrent dans un sens ou dans l’autre ( sauf que personne n’a démontré jusqu’ici que le Linky est source d’économie) .

    Mais ce qui paraît rédhibitoire est le comportement d’EDF/ENEDIS du fait accompli sans pédagogie véritable (ainsi que celui des sous-traitants qui tendent à forcer les portes ) .

    Par ailleurs , à ceux qui invoquent le “tout connecté ” qui existe déjà (mobiles, TV etc …) on ne peut que rappeler que ce “déjà connecté ” est librement accepté alors que le Linky est imposé .

     1

    Alerter
    • jdautz // 05.11.2018 à 13h04

      C’est “librement accepté” sauf que tu n’as pas vraiment le choix, ou alors ta vie devient vraiment très très compliquée. Comme pour le smartphone, la voiture dans pas mal de lieux, les supermarchés, les démarches qui se font uniquement par internet, la carte bleue, le compte bancaire…

      On pourrait vivre très bien sans tout ça, mais pas dans cette société organisée de cette manière.

       0

      Alerter
    • Ankou // 05.11.2018 à 14h50

      “Par ailleurs , à ceux qui invoquent le “tout connecté ” qui existe déjà (mobiles, TV etc …) on ne peut que rappeler que ce “déjà connecté ” est librement accepté alors que le Linky est imposé .”

      Tout à fait exact, c’est un autre argument
      Avec un mobile, je me connecte, mais c’est moi qui décide et normal que j’assume si dysfonctionnement.

      Avec le Linky, ce n’est pas mon choix, donc Enedis doit assumer si pb, mais il refuse bien entendu!

       1

      Alerter
  • devals // 05.11.2018 à 10h30

    Finalement les arguments (savamment techniques ) s’équilibrent dans un sens ou dans l’autre ( sauf que personne n’a démontré jusqu’ici que le Linky est source d’économie) .

    Mais ce qui paraît rédhibitoire est le comportement d’EDF/ENEDIS du fait accompli sans pédagogie véritable (ainsi que celui des sous-traitants qui tendent à forcer les portes ) .

    Par ailleurs , à ceux qui invoquent le “tout connecté ” qui existe déjà (mobiles, TV etc …) on ne peut que rappeler que ce “déjà connecté ” est librement accepté alors que le Linky est imposé .

     0

    Alerter
  • jpduf // 05.11.2018 à 10h54

    Pour une approche dépassionnée non complotiste de l’outil Linky voir :

    http://leblogdedoczaius.over-blog.com/2017/12/linky-la-tic-et-le-gestionnaire-d-energie.html

    Mais, évidemment, il faut aborder le dossier sous l’angle rationnel de la connaissance, à l’écart des affects.
    Autant dire que mon conseil est voué aux oubliettes.
    Salutatous !

     5

    Alerter
  • kinimodo // 05.11.2018 à 16h29

    Sur ce reportage, on peut voir à l’image à de nombreuses reprises que le compteur linky est installé directement sur le panneau bois de l’ancien compteur. Je n’ai pas pu remettre la main sur la norme de référence exacte mais j’avais lu que dans ce cas de figure, une plaque anti-feu doit être apposée avant d’installer le linky. Si le compteur est étudié pour être auto-extinguible mais que le support ne l’est pas, c’est un sérieux problème qui peut conduire à des drames en cas d’incendie.

     0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications