Les Crises Les Crises
16.novembre.201916.11.2019 // Les Crises

[Forum de Paris sur la Paix] Interventions de Serguei Lavrov

Merci 89
J'envoie

Discours de Sergueï Lavrov au Forum de la paix de Paris

Source : Russia Today, Youtube, 12-11-2019

Le ministre russe des Affaires étrangères de la Russie Sergueï Lavrov prononce un discours dans le cadre [édité] du Forum de la paix de Paris, qui se déroule ce 12 novembre à Paris. Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus à ce forum qui ambitionne d’être un relais d’actions concrètes sur des défis tels que le changement climatique, les inégalités économiques ou encore les fausses informations.

Source : Russia Today, Youtube, 12-11-2019


Rencontre de Sergueï Lavrov avec des journalistes et blogueurs dans le cadre du Forum sur la paix

[Édité : à l’occasion de sa venue au Forum sur la paix], Sergueï Lavrov a organisé une rencontre sous un format mini-conférence de presse avec principalement des journalistes et blogueurs. Les-Crises, en tant que plus important blog français de géopolitique, traitant régulièrement de ce pays, a été invité à y participer.

Voici un petit compte rendu des points que j’ai trouvés les plus intéressants.


Coup de griffe à la résolution européenne sur la Seconde guerre mondiale, il a dénoncé la volonté de certains d’effacer de la mémoire le rôle de l’URSS dans la défaite du fascisme et de faire oublier les millions de citoyens soviétiques tués pendant la guerre, en effaçant de l’Histoire les conséquences de la politique de pacification occidentale face à Hitler. Ce qui pour lui est le but principal du concept d'”égalité des totalitarismes”, afin de tenter de priver rétrospectivement la Russie du rôle qui lui a été attribué de co-architecte et de garant de l’ordre mondial d’après-guerre, puis à lui coller l’étiquette de “puissance révisionniste” menaçant la prospérité du monde dit “libre”.

Il a regretté la réticence des pays qui se sont proclamés vainqueurs de la Guerre froide à prendre en compte les intérêts légitimes de tous les autres pays.

Pour lui, l’Occident a du mal à se résigner à la disparition actuelle et inéluctable de sa domination sur les affaires mondiales. De nouveaux centres de croissance économique et d’influence politique sont apparus et se renforcent. Il convient d’en tenir compte pour trouver des solutions durables aux problèmes mondiaux – qu’il n’est possible de résoudre que sur la base de la Charte de l’Onu, c’est-à-dire par l’équilibre des intérêts de tous les États.

Au niveau de l’antiterrorisme, il dénonce le fait que certains pays mettent à l’abri des terroristes, quand ils ne coopèrent pas avec eux sur le terrain, comme en Afghanistan, en Libye et en Syrie. Et comme l’ont montré les récents débats sur la situation à Idleb en Syrie, les États-Unis cherchent à imposer cette logique aux membres du Conseil de sécurité des Nations unies.

Il a critiqué les initiatives visant à réguler le journalisme en occident, au motif que cela restreindra la liberté des médias.

Il a aussi fait part d’une grande inquiétude sur la stabilité stratégique. Dénonçant le torpillage par Washington du Traité ABM suivi du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaires (FNI), il s’inquiète beaucoup des risques de démantèlement de l’architecture d’accords de contrôle des armes nucléaires et balistiques. Il s’inquiète aussi de l’absence de réponse claire des autorités américaines à sa proposition de s’entendre sur la prolongation du Traité de réduction des armes stratégiques (START-3) après son expiration en février 2021. Il dénonce Washington qui a commencé la réalisation de plans de déploiement d’armes dans l’espace, en rejetant la proposition d’un moratoire universel sur une telle activité.

Il plaide pour la mise en place d’une architecture polycentrique de l’ordre mondial, et félicite Emmanuel Macron pour ses efforts allant dans ce sens.

————————————————————–

Au final, on reste assez impressionné par la grande maîtrise des dossiers par ce ministre de 69 ans, en poste depuis 16 ans, et sa vision stratégique, en particulier quant au grave sujet des armes nucléaires – hantise des années 1960, sujet oublié des années 2010.

Enfin, je termine par deux points de déception.

Le premier concerne l’Ukraine : s’il a bien exposé sa déception quant au non-respect par l’Occident de ses promesses orales faites à Gorbatchev de ne pas étendre l’Otan à l’Est après la réunification allemande, et s’il espère que les avancées réalisées grâce au nouveau Président Zelensky vont se poursuivre, il continue à mentir quant à l’absence de soutien apporté par la Russie aux autonomistes de l’Est (Edit : ce qui ne veut pas dire des interventions militaires directes massives non plus…). Espérons que cette zone obtiendra rapidement une vraie autonomie afin que l’Ukraine retrouve le contrôle de sa frontière orientale.

Second point, pas de grande avancée sur l’affaire Skripal, la Russie niant toujours toute implication. Ayant été interpellé sur Twitter, j’en profite pour vous faire part de cette information. Bien sûr, les informations en provenance de Londres quant au mode opératoire de l’empoisonnement au Novitchok posent de lourdes questions, comme on l’a vu sur ce blog (sans apporter de conclusion définitive). Mais il reste que la police a bien trouvé du Novitchok dans la chambre d’hôtel des deux suspects russes. Dès lors, comment les Skripal ont été empoisonnés a moins d’importance – souhaitons que la justice trouve cependant toute la vérité.

Ce que je peux partager avec vous est, non pas la Vérité, mais de forts soupçons : c’est mon opinion actuelle. Ils sont issus de deux sources de grande fiabilité à qui j’ai parlé ces 2 derniers mois. Pour elles, il est clair que :

  1. ce sont bien les deux membres des services secrets militaires russes (GRU) qui ont tenté d’empoisonner Skripal ;
  2. au motif que c’était un traître très important (en juillet 1995, le MI6 l’a recruté quand il était au GRU ; il a ensuite révélé au compte-gouttes l’identité et les numéros de téléphone de 300 agents russes – ces informations se monnayaient cash, parfois jusqu’à 6 700 euros). La coopération se poursuit pendant presque dix ans ), et qu’en plus il reprenait du service ;
  3. mais que le gouvernement russe n’a pas donné son accord à cette opération, décidée par le GRU pour sanctionner un de ses anciens agents.

Ceci n’est donc que mon opinion (je n’ai aucune preuve), susceptible de changer si de nouvelles preuves apparaissaient ; mais cela me semble très probable, car ce scénario est de loin le plus logique et plausible – un gouvernement ne pouvant accepter une telle opération à l’arme chimique en Angleterre. Et Lavrov, comme le reste du gouvernement, ment probablement sur ce point pour ne pas perdre la face – comme cela est arrivé chez nous avec le Rainbow Warrior… Espérons qu’au fil du temps la vérité apparaîtra.

En attendant, nous continuerons avec plaisir à vous informer.

Et nous rappelons ce conseil valable pour les Russes – et tous les autres citoyens :

Eh oui, tous les gouvernements mentent… J’appelle donc les Russes à se méfier grandement des déclarations de leur gouvernement, qui leur ment régulièrement.

MAIS j’appelle également les Américains à se méfier grandement des déclarations de leur gouvernement, qui leur ment régulièrement. Et de même pour les Français.

Il faut simplement que les citoyens soient vigilants, et exigent de leur gouvernement qu’il prouve ses dires systématiquement. Et il faut raison garder, et accepter ces dires quand ils auront été prouvés de façon raisonnable.

Olivier Berruyer


Bonus : Maccarthysme 2.0

Au passage, cette mini-conférence de presse n’ayant rien eu de secret, ayant été photographiée et twittée par le Ministère russe, voici des nouvelles du maccarthysme en France :

Penser à demander à Thierry Meyssan, il doit aussi avoir de belles théories…

En fait, Conspiracy Watch, c’est un Panamza, qui a un peu mieux réussi, car ayant un meilleur pays pour son obsession, et des méthodes un peu moins sales.

Un peu.

Commentaire recommandé

Je me marre // 16.11.2019 à 08h59

On donne des gages à qui quand on annonce que le gouvernement russe ment “régulièrement” à l’instar du gouvernement yankee? Que je sache le gouvernement russe n’a jamais brandi une fiole d’anthrax devant les représentants du monde entier…

Quant à la tirade sur l’affaire Skripal, les bras m’en tombent!

Aucune preuve des faits allégués… on donne des gages à qui? A conspiracy watch et rudy?

Quelles est la source de ce revirement à 180°?

43 réactions et commentaires

  • M.Smith // 16.11.2019 à 08h02

    Les grands esprits se rencontrent, sur le mensonge :
    https://m.youtube.com/watch?v=SUYiugTpu8g

    Mais si tous les gouverne-mentent, certains le font plus que d’autres, la France est dans le peloton de tête. La Russie est heureusement en bas du classement.

      +24

    Alerter
  • Je me marre // 16.11.2019 à 08h59

    On donne des gages à qui quand on annonce que le gouvernement russe ment “régulièrement” à l’instar du gouvernement yankee? Que je sache le gouvernement russe n’a jamais brandi une fiole d’anthrax devant les représentants du monde entier…

    Quant à la tirade sur l’affaire Skripal, les bras m’en tombent!

    Aucune preuve des faits allégués… on donne des gages à qui? A conspiracy watch et rudy?

    Quelles est la source de ce revirement à 180°?

      +54

    Alerter
    • medmed // 16.11.2019 à 13h57

      D’ailleurs a propos des Skripal que sont-ils devenu ? Ils sont tombé dans un trou noir ?

      “Le 23 mai 2018, l’agence Reuters publie une vidéo où, en un endroit de Londres non porté à la connaissance du public, Ioulia Skripal, mise en contact avec Reuters par la Metropolitan Police, lit un texte préparé où elle déclare avoir l’intention de soigner son père jusqu’à ce qu’il soit complètement guéri, puis, « à long terme », de retourner en Russie; elle remercie l’Ambassade russe de ses offres de service, mais ne désire pas en profiter. Après avoir parlé devant la caméra, elle refuse de répondre à des questions. L’ambassade russe estime avoir des raisons de penser qu’Ioulia Skripal est retenue contre son gré par les autorités britanniques et qu’elle fait des déclarations sous la contrainte”
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Empoisonnement_de_Sergue%C3%AF_et_Ioulia_Skripal

        +22

      Alerter
  • Catalina // 16.11.2019 à 09h31

    “. Mais il reste que la police a bien trouvé du Novitchok dans la chambre d’hôtel des deux suspects russes.” où est la preuve, le rapport de police ? de plus, vu l’extrème dangerosité du Novichok, il est étonnant que les polciers qui l’auraient trouvé ne soit pas morts…..
    [modéré] Votre lien Olivier n’apporte pas de preuve, juste les allégations des anglais, et on sait bien que la langue fourchue est ici dans sa spécialité, bref. J’aurai une opinion devant des preuves, pas devant des blalablas qui n’apportent rien.

      +34

    Alerter
    • lairderien // 16.11.2019 à 10h23

      J’ai enfin compris cette affaire Skripal. Les services secrets russes ont fait exprès de monter une opération totalement foireuse qui n’a même pas tué sa cible, de façon à accréditer l’idée qu’ils sont totalement incapables et que leurs agents sont de véritables pieds nickelés, se promenant partout pour être certain d’être identifiés, en plus de laisser des traces dans tous les coins.
      C’est très fort, car maintenant plus personne ne dira que les russes sont des maitres-espions. 😉

        +40

      Alerter
      • Les-crises // 16.11.2019 à 10h35

        C’est vrai que l’opération du Rainbow Warrior approuvée, elle, à montré la Grande efficacité des services secrets français – ils ont quand même réussi à tuer une personne

          +4

        Alerter
        • françois marquet // 16.11.2019 à 12h58

          Le Rainbow Warrior, c’était le bon déroulement des essais nucléaires français à Mururoa qui était en jeu. Quel était pour les russes l’intérêt de tuer Skripal qu’ils avaient relâché auparavant?

            +18

          Alerter
          • Les-crises // 16.11.2019 à 14h56

            300 espions vendus. Ça doit énerver les espions en question…

              +3

            Alerter
      • Les-crises // 16.11.2019 à 15h02

        Comme je vous l’ai dit, ce n’était pas une opération approuvée, pas étonnant que ça ait foiré.

        Si vous vendez 300 agents secrets français aux Russes, je vous souhaite bonne chance pour votre avenir…

          +5

        Alerter
        • Vladimir K // 16.11.2019 à 19h26

          ça énerve tellement qu’ils ont attendu plus de 15 ans avant de réagir.

          Et puis exécuter une opération non approuvée, en Russie, sous le “régime Poutine”, il faut être inconscient. [Modéré]

            +22

          Alerter
        • Roy82 // 17.11.2019 à 10h53

          La version anglaise ne tient pas la route. Même artisanale une arme de type sarin tue en quelques minutes (cf. le métro de Tokyo). C’est beaucoup plus rapide avec une qualité militaire. Là on a 2 personnes toujours vivantes plusieurs heures après avoir été contaminées. Pas cohérent. Pourriez-vous collecter des avis auprès de spécialistes reconnus des armes chimiques ?
          PS quand on se rappelle le discours des autorités britanniques au moment de l’affaire, on a du mal à faire le lien avec les actuels soupçons d’infiltration massive de l’appareil d’état anglais par les russes.

            +4

          Alerter
  • Fritz // 16.11.2019 à 09h32

    Merci pour cette vidéo comme pour votre analyse, M. Berruyer. Et je ne vois pas pourquoi certains inquisiteurs dénoncent votre présence à ce forum de la Paix… C’est refuser d’inviter certains médias comme RT, ou certains observateurs perspicaces, qui devrait susciter la polémique. Mais laissons Rudy Torquemada à ses démons, il voit partout un complot russe.

    Je regrette seulement que ce forum réuni à Paris n’ait pas eu le français comme langue de communication.

      +16

    Alerter
  • Gilles // 16.11.2019 à 11h53

    Vous avez dit : Bizarre !! J’ai dit Bizarre !! Comme c’est bizarre !!
    Le gouvernement russe a immédiatement été déclaré responsable par « la communauté internationale ». Le secrétaire aux Affaires étrangères, Boris Johnson, a assuré à la population britannique que «la responsabilité de Moscou était incontestable». Des diplomates russes ont été expulsés de pays du monde entier, y compris de l’Australie , par solidarité avec le Royaume-Uni. Ce fut la plus grande expulsion collective de diplomates russes de l’histoire.
    Deux mois après son assassinat effroyable, Sergei Skripal sortait de l’hôpital.
    Pour récapituler, un ex-espion retraité et stratégiquement sans importance depuis des années aurait été empoisonné par le Kremlin avec Novichok, un mot effrayant qui fait référence à un groupe d’agents neurotoxiques extrêmement meurtriers et à action rapide qui bloque les muscles du corps et le système respiratoire dans les 30 secondes à deux minutes . Sauf dans le cas de Sergei Skripal et de sa fille Yulia : il s’est en effet écoulé plusieurs heures avec une promenade, un repas et des bières entre les deux.
    Le poison a été placé dans la valise de Yulia Skripal . En fait non, ils se sont trompés, c’était les bouches d’aération de leur voiture . Attendez, non, ça ne marche pas non plus. Peut-être que cela a été administré via un drone miniature armé ! Attendez, non, c’était la poignée de la porte de la voiture de la famille . En fait, c’était la porte d’entrée de la maison . Nous sommes absolument sûrs. Soit ça, soit les céréales russes préférées de Sergei Skripal .
    Ils ont reçu 100 grammes de Novichok . Attendez, non, c’est ridicule, on se rétracte . Ok, peut-être que nous n’avons aucune idée de ce qui s’est passé. Oh, leurs animaux de compagnie n’étaient absolument pas affectés par le poison.
    Johnson a affirmé que le laboratoire de Porton Down lui avait assuré «Il n’ya pas de doute» que la Russie était à l’origine de l’empoisonnement? Porton Down n’a rien dit de tel et ce n’était pas son travail de faire une telle évaluation. Johnson a menti, et le Foreign Office et les principaux médias britanniques ont tenté de le dissimuler. Et à présent, Sergei et Yulia Skripal, victimes d’un empoisonnement par des assassins hautement qualifiés utilisant l’agent neurotoxique le plus mortel jamais créé, se portent bien.

    https://www.smh.com.au/world/europe/nerve-toxin-used-on-ex-spy-was-planted-in-daughter-s-suitcase-20180316-p4z4nn.html
    https://www.theguardian.com/uk-news/2018/mar/18/ex-russian-spy-may-have-been-poisoned-by-cars-ventilation-says-us-media
    https://www.dailystar.co.uk/news/latest-news/russia-uk-sergei-skripal-russian-18890193
    https://www.dailystar.co.uk/news/latest-news/russia-uk-sergei-skripal-russian-18890193
    http://archive.is/itp5x
    https://www.dailymail.co.uk/news/article-5566707/Russian-nerve-agent-spy-poisoned-favourite-breakfast.html?ITO=1490&ns_mchannel=rss&ns_campaign=1490
    https://www.theguardian.com/uk-news/2018/may/04/skripals-poisoned-by-novichok-in-liquid-form-watchdog-says

      +40

    Alerter
    • weilan // 16.11.2019 à 13h56

      “Et à présent,Sergei et Yulia Skripal se portent bien”.

      Je ne demande qu’à vous croire, mais selon de nombreuses sources, père et fille ne sont plus réapparus.

        +4

      Alerter
      • Les-crises // 16.11.2019 à 14h55
        • Catalina // 17.11.2019 à 02h37

          un miracle, un, pour la fifille, un deuxième pour le père, décidément en pays angliche, les miracles sont légions.
          ;o)
          PS : faites que thatcher soit vraiment morte, mon dieu, s’il-vous-plaît,
          Réponse; trop tard, le mal est bien fait.

            +5

          Alerter
          • LibEgaFra // 23.11.2019 à 07h40

            J’apprends de très bonne source que Sergueï Skripal est mort.

              +1

            Alerter
    • Les-crises // 16.11.2019 à 15h00

      J’ai écrit noir sur blanc que l’enquête anglais posait aussi question…

      J’en profite simplement pour vous adonner des informations importantes sur l’origine.

      Après, croyez bien ce que vous voulez, c’est votre entière liberté.

        +3

      Alerter
      • Subotai // 16.11.2019 à 18h15

        Ton hypothèse, cohérente et logique tient la route.
        Le classique de la vengeance “personnelle”.
        Elle explique aussi le ramdam des “autorités occidentales” devant un truc qui aurait pu passer inaperçu et être étouffé sans problème. Il ne s’agissait probablement pas de cracher sur la Russie comme 1er objectif, mais surtout de masquer des trucs récents, pas nets avec Skripal.

          +4

        Alerter
    • Gilles // 17.11.2019 à 11h32

      autre grande manipulation et/ou Comment incriminer Assad pour l’attaque chimique de la Douma !!

      https://www.counterpunch.org/2019/11/15/the-opcw-and-douma-chemical-weapons-watchdog-accused-of-evidence-tampering-by-its-own-inspectors/

        +5

      Alerter
  • Masson // 16.11.2019 à 12h10

    @Olivier
    Que vous fassiez confiance à 2 sources fiables , pourquoi pas…?
    Mais parmi les 3 arguments , utiliser 2 liens en leur faveur qui mènent à des articles du New York Times et de Paris Match… comment dire…en terme de fiabilité , cela ne vous ressemble pas

      +14

    Alerter
    • Vladimir K // 16.11.2019 à 14h53

      Des sources fiables, dans le renseignement, ça n’existe pas !

      Vous n’êtes pas obligés de me croire, mais vous pouvez tout de même y réfléchir.

        +3

      Alerter
    • Les-crises // 16.11.2019 à 14h58

      Car ce sont de simples faits… Les faits sont à 80 % dans la presse mainstream, mais parfois simplement pas mis en avant. Comme je l’ai toujours dit.

        +2

      Alerter
  • françois marquet // 16.11.2019 à 12h49

    N’importe quel agent anglais aurait pu mettre des traces de Novichok dans la chambre des agents russes, n’oublions pas que la substance est présente à Porton Down. Lesquels agents auraient pu être sur place tenter de démêler cette affaire, qui pue notablement.
    Ne pas oublier Integrity Initiative, Institute of Statecraft et autres propagandes gouvernementales britanniques avérées.
    Les-crises étaient naguère prudents: https://www.les-crises.fr/les-lacunes-dans-le-recit-skripal-officiel-par-craig-murray/
    Quand au soutien de la Russie aux fédéralistes? autonomistes? séparatistes? du Donbass il a toujours été officieux, sous forme de renseignement militaire, de bienveillance envers les combattants volontaires, et de fourniture de matériel (“voentorg”). Il ne faut pas être naif, la russie ne veut pas de l’Otan sur sa frontière. Lavrov ment-il quand il dit que la Russie ne soutient pas les séparatistes? Non c’est un diplomate, et il parle de position officielle. La Russie ne soutient pas officiellement le séparatisme en Ukraine, mais une autonomie des républiques autoproclamées issue des accords de Minsk. Mais Poutine a été clair lors de nombreuses interviews: laissera-il massacrer les Ukrainiens russophones du Donbass? non, et la ligne rouge russe était tracée dès 2014: le parlement russe avait autorisé le président à envoyer des troupes en Ukraine.
    Et concernant le Donbass et la doctrine R2P (Responsability to Protect, https://fr.wikipedia.org/wiki/Responsabilit%C3%A9_de_prot%C3%A9ger) si souvent brandie par les occidentaux, peux-t-on blâmer les russes?

      +28

    Alerter
  • moshedayan // 16.11.2019 à 12h50

    A l’heure où les affaires peuvent ou pourraient évoluer favorablement vers une paix dans l’Est de l’Ukraine, grâce à la reconnaissance d’un “régionalisme” qui, forcément s’étendra aux Carpates tôt ou tard, le site Les-Crises donne ici une “ré-orientation” éditoriale de ses publications sur la Russie et la question ukrainienne. Ré-orientation qui, si elle se confirme, s’inscrit alors parfaitement dans la ligne “occidentale” de l’OTAN qui trouve avantageux le maintien de zones de tensions, d’un climat “guerre froide”. Le sentiment d’une “victoire russe” trop forte inquiète-t-il certains ? en Occident ? Le terme “victoire russe” est d’ailleurs complètement erronée. L’Ukraine n’a rien gagné de son rapprochement avec l’Occident; elle fait partie du “monde russe” au sens large et souple. En Slovaquie, on l’a compris et on a rien gagné à suivre stupidement les sanctions de l’UE. Enfin , personnellement, s’il faut une vraie critique de la diplomatie russe : on peut émettre celle-ci = Lavrov aurait mieux fait de rester chez lui plutôt que de donner un écho à la diplomatie française et un certain crédit à votre président . Ce forum est de la “poudre aux yeux” inutile. L’Est européen et la Russie n’ont rien à gagner d’un rapprochement avec la France – depuis la Yougoslavie, voire depuis Louis XIV…

      +15

    Alerter
    • Les-crises // 16.11.2019 à 14h57

      “Les-Crises donne ici une “ré-orientation” éditoriale de ses publications ”

      Il faut se calmer, je vous donne simplement de nouvelles informations 😉

      Attendez un peu svp

        +4

      Alerter
  • Vladimir K // 16.11.2019 à 14h59

    – Pourquoi le GRU aurait-il attendu 15 ans pour assassiner Skripal ?
    – Pourquoi le GRU aurait-il préféré assassiner Skripal en priorité, alors que d’autres traîtres qui on bien plus nuit au pays sont soit en vie, soit sont morts de leur belle mort ?
    – Pourquoi le GRU aurait-il pris le risque d’utiliser un poison identifiable, difficile à transporter et dangereux pour tout un quartier, plutôt que d’utiliser des méthodes plus conventionnelles qu’ils maîtrisent très bien ?
    – Pourquoi la direction aurait-elle pris le risque d’une telle opération sans en avertir le président, sachant qu’au final, ça peut se terminer dans une prison à la frontière Nord-Coréenne ?
    – Pourquoi la présidence aurait autorisé une opération aussi risquée pour un bénéfice quasi-nul ?

    On a beau le tourner dans tous les sens, votre argumentaire ne tient pas debout.

      +18

    Alerter
    • medmed // 16.11.2019 à 21h13

      C’est d’autant plus incompréhensible que la Russie était la cible d’attaques récurrentes de l’occident a travers les sanctions, la crises Ukrainienne, la Syrie, MH17, etc.. C’était pas le moment de monter une opération aussi hasardeuse dans un pays truffés de caméras ..
      Même le scénario d’agents incontrôlés ne colle pas avec la méthode débile employée. Faudrait aussi qu’on m’explique les deux nouvelles victimes quelques mois plus tard sans liens avec les Skripal . L’une des victime dit avoir trouvé un flacon de parfum sur la voie public. Très sceptique sur ce nouveau scenario. C’est un peu trop gros pour moi..
      Que des espions laissent autant d’indice derrière eux, est un non sens total.. On se débarrasse pas d’un produit aussi toxique (qui porte une signature) sur la voie public. Ils ont juste oublié de mettre le nom et adresse sur le flacon.

        +16

      Alerter
    • Les-crises // 17.11.2019 à 01h17

      “votre argumentaire ne tient pas debout.”

      n’hésitez pas à proposer un scénario alternatif qui tiendra parfaitement debout – on vous écoute 😉

        +0

      Alerter
  • Parousnik // 16.11.2019 à 15h07

    Forum de la paix organisé par un pays impliqué dans plusieurs guerres illégales, en Syrie, en Libye, en Irak au Yémen ? Étrange que S. Lavrov participe à ce genre de fantaisie ? Qu’à bien pu promettre Macron à V. Poutine.

      +13

    Alerter
    • Catalina // 17.11.2019 à 02h48

      macron n’a rien promis, juste, Poutine lui a dit “allez gamin, arrête de flipper devant le caid us, je te protégerai”, du coup, le gamin, il est désemparé mais il sait où est son intérêt, sortir de l’emprise du caid qui le terrorise et comme tout seul il a pas les co****es; et que Vald propose de prêter les siennes (ça arrive presque pas dans le monde normal mais là on est en “politique”), il saute desssus; tous les veules et pauvres types font comme ça, donc macron fait comme ça.

        +4

      Alerter
  • Dominique65 // 16.11.2019 à 17h23

    Bonjour Olivier.
    Chacun a sa propre vérité sur l’affaire Skripal. Mais je pense qu’on ne peut douter que depuis leur empoisonnement, ils ont été enlevés par le gouvernement du Royaume-Uni, qu’on ne sait pas où ils sont séquestrés et que personne, ni les journalistes (qui s’en foutent, on dirait), ni la famille, ni la diplomatie de leur pays n’a pu s’entretenir avec eux. Et ce fait devrait bien plus faire tourner les interrogations vers le RU que vers la Russie.
    Cordialement.

      +23

    Alerter
  • Kaki // 16.11.2019 à 21h52

    Pour l histoire skripal, Vrai ou pas vrai, je m en fous, je suis convaincu que la Russie ne veut juste sa part du gâteau et en aucun cas réformer l ordre mondial actuel. Je pense à de Gaulle qui disait ” confiance en personne, on sanctuarise le territoire, on a notre propre agenda. Je ne pense guerre que les russes soient des alliés fiables. Pas plus que le reste d ailleurs, j ai confiance aux français ( pas à nos politiques, rassurez vous)

      +1

    Alerter
    • Catalina // 17.11.2019 à 02h53

      Bonsoir,
      “Je ne pense guerre que les russes soient des alliés fiables”
      OK, depuis 1991 dîtes-moi où et quand la Russie a trahi un allié ? et dîtes-moi où les usa par exemple, n’en ont pas trahi ( ça ira plus vite que les pages de listes de leurs trahisons)

        +6

      Alerter
    • medmed // 17.11.2019 à 09h38

      De quoi vous parlez , de quel gateau ?
      La Russie est le plus grand pays du monde avec le plus de ressources naturelles. Ils ont besoin de personne..
      Les russes veulent juste qu’on leur foutent la paix . C’est si difficile a comprendre ?
      L’ere Elstine leur a montré que les occidentaux n’étaient en Russie que pour piller le pays. L’Ukraine a fini de les convaincre que les USA et l’Union Européenne étaient inamicales et très agressifs avec eux. Ce sont eux les agressés et ont leur reproche de se défendre. La propagande occidentale est très forte pour salir un pays, un homme, un mouvement.

        +16

      Alerter
    • moshedayan // 17.11.2019 à 18h25

      Kaki,
      vous pensez en soi de façon réaliste. Les Russes sont pragmatiques, s’ils ne trahissent pas c’est qu’ils obtiennent alors des garanties extrêmement solides et avantageuses.
      Or, voilà mon hypothèse ; quelles seraient ces garanties ou avantages indéniables – à l’heure actuelle ? Poutine ne les évoque pas, mais bien d’autres politiques le font : neutralité totale des Pays Baltes -donc sorties de l’OTAN, avec partenariats économiques conséquents dans les zones portuaires (en échange les produits baltes -et seulement baltes avec une quasi absence de tarifs douaniers -zone de libre échange, retrait des missiles (PBO américains) en Roumanie, partenariat renforcé avec la Moldavie… pour la Pologne, la Russie saura attendre (elle misera sur le miracle économique “russo-balte” pour convaincre)…
      Votre pays ne validera jamais un tel scénario (comme en 1939 d’ailleurs) donc pas d’alliance… Moscou le sait parfaitement.

        +2

      Alerter
  • Pegaz // 17.11.2019 à 20h33

    Via Google :
    Logement de Skripal : Impasse résidentielle Christie Miller Road. (Selon Michelin, à 2,3km du)
    Restaurant Zizzi : 1/3 Castle St, Salisbury SP1 1TT, Royaume-Uni. (à environ 250m le )
    Square proche du Bischop Mill : 7 The Maltings, Salisbury SP1 1BD, Royaume-Uni

    Le 28 mars, l’enquête de police conclut que l’agent neurotoxique était présent sur la porte d’entrée du domicile de Sergueï Skripal, avec une concentration plus élevée sur la poignée de porte.

    @ParisMatch – Les Skripal ont déjeuner aux restaurant Zizzi 13h30 (Une fois n’est pas coutume, Skripal se fait remarquer. Il réclame à plusieurs reprises d’être servi. Enfin, le plat arrive. Au moment de régler la note, le Russe obtient 20 % de réduction pour le retard @ParisMatch). Puis il passe au Bischop Mill. @wikipedia réf 13-14-15 – À 16 h 15 le 4 mars 2018, appel aux services d’urgences britanniques. (Si c’est par la poignée de porte cela fait environ 3h qu’ils l’ont touchées) !

    @lexpress « Affaire Skripal: en remontant la piste des suspects » Un peu après 13 heures, Alexander Petrov et Ruslan Bochirov remontent Fisherton Street, vers la gare de Salisbury, où ils sont filmés avant de prendre le train vers Londres à 13h50. !!!

      +4

    Alerter
  • Lysbeth Levy // 18.11.2019 à 01h23

    Et les pro-Otan qui s’agitent pour une réunion dont ils se sentent “exclus”. Stéphanie Lamy, Rudy Reichstadt, Bruno Tertrais vite, tentent de culpabiliser les lecteurs du site Les Crises (S. Lamy nie la position positive du blog dans les médias) . Dommage que ces gens là aient rendu “visible” le nom de “Calinou”, de Thinkerview, a se demander si il n’ y pas la peur de concurrence ou de la jalousie (??) Au vu du “passé” de cette dame, pas trop étonnée qu’elle tente, avec ces collègues cyberwarriors (ou cyberuprising proche de l’Otan) de discréditer deux sites “indépendants” ou alternatifs, et non alignés sur la doxa, qu’eux servent tous les jours. Décidemment la Russie rends malades certaines personnes, la comédie continue, ils sont “les méchants” de toute éternité. Et dire que les peuples eux veulent la paix tout simplement, vivre tranquille, échanger, commercer et non guerroyer. Est-ce trop demander ??

      +4

    Alerter
  • wo01O0 // 20.11.2019 à 17h28

    70 ans d’histoire de la Russie et sa manière de l’assumer en image : https://www.youtube.com/watch?v=M7ujR3LEzYw

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications