Les Crises Les Crises
20.février.201520.2.2015 // Les Crises

France 24, la semaine de l’éco, 13 février

Merci 0
J'envoie

J’étais vendredi dernier chez France 24. Stéphanie Antoine m’a invité dans son émission La semaine de l’éco.

Avec Natacha Valla, Directrice adjointe du CEPII (et ancienne directrice de Goldamn Sachs France)

et Guntram Wolff, Directeur de l’institut Bruegel (europhile)

1ère partie : Grèce – UE : un compromis probable ?

Une réunion des ministres des Finances de la zone euro est prévue le 16 février. Il faudrait que les discussions entre Athènes et Bruxelles sur la dette grecque aient abouti avant cette date. Comment concilier d’un côté la volonté des Grecs de sortir de l’austérité et de l’autre les engagements européens ?

2e partie : Russie-Ukraine : un accord fragile ?

En Europe, la prudence est de mise après l’accord de Minsk sur la sortie de crise ukrainienne. En Russie comme en Ukraine, les économies souffrent. Le FMI propose un nouveau prêt à Kiev : 15,5 milliards d’euros sur quatre ans. Du côté de Moscou, le rouble a perdu la moitié de sa valeur face au dollar en un an et le Kremlin prépare un plan de sauvetage des ses banques.

En bonus, Jean-Marc Daniel sur la théorie des jeux (vu que “L’Europe la chance” n’a pas eu l’air de comprendre…):

Bonne vision !

Commentaire recommandé

Yann // 20.02.2015 à 05h20

Oui, surtout, le plus irritant à mon sens, c’est sa manière d’interrompre à tout bout de champs les intervenants, elle anime le débat, elle n’est pas là pour faire le débat.
C’est une évolution assez dramatique des usages à la télévision depuis quelques années, où les animateurs de tv pensent avoir des choses plus intéressantes à dire sur des sujets difficiles que les personnes qu’elles ont invités.

34 réactions et commentaires

  • goy // 20.02.2015 à 03h48

    Que la Russie devienne un paradis fiscal.

      +2

    Alerter
  • VladimirK // 20.02.2015 à 03h50

    Patrimoine de Petro Poroshenko :
    2006 : 505M USD
    2007 : 756M USD
    2008 : 1.12G USD

    2014 : 1.6G USD

    Activité de Petro Poroshenko :
    2006 : député, président de la commission des banques et des finances.
    2007 : Président du conseil de la banque nationale d’Ukraine
    2009 : Ministre des affaires étrangères
    2014 : Président d’Ukraine (et accessoirement, propriétaire de médias, d’entreprises fournissant l’armée ukrainienne…)

    Donc pour répondre à la question d’Olivier… je pense que oui, on peut lui faire confiance.

      +33

    Alerter
  • Van // 20.02.2015 à 04h07

    excellent olivier berruyer comme d’habitude , l’animation du débat par la journaliste est très moyenne , présentation des invites digne d’un stagiaire , elle répète les mêmes questions a tout le monde ,et feuillette ses antisèches sans arrêt , sans parler des remarques inutiles exemple “ le gouvernement grec très soutenu par sa population ! “ c’est évident qu’un parti politique arrive au gouvernement par un soutien populaire 🙂 , bref on regretterait presque le JT .

      +15

    Alerter
    • Yann // 20.02.2015 à 05h20

      Oui, surtout, le plus irritant à mon sens, c’est sa manière d’interrompre à tout bout de champs les intervenants, elle anime le débat, elle n’est pas là pour faire le débat.
      C’est une évolution assez dramatique des usages à la télévision depuis quelques années, où les animateurs de tv pensent avoir des choses plus intéressantes à dire sur des sujets difficiles que les personnes qu’elles ont invités.

        +52

      Alerter
      • Surya // 21.02.2015 à 15h14

        C’est bien pour ça qu’elle est sur France 24…

          +1

        Alerter
    • step // 20.02.2015 à 13h06

      “’un parti politique arrive au gouvernement par un soutien populaire 🙂 ” comme en france :p).

        +0

      Alerter
  • Feuille de Mars // 20.02.2015 à 04h14

    Pas très intéressant : le temps de parole n’était pas respecté, pour 20 secondes de paroles un tant soit peu sages de OB, on doit se farcir d’interminables minutes de propagande :

    -La Grèce prend en otage la pauvre petite europe fragile qui n’a jamais affamé personne.
    -Heureusement, la vaillante UE est arrivée au secours pour durcir le ton et faire reculer les méchants grecs qui menacent la magnificence, la générosité et la magie des umbermensch européistes.
    -autrement l’économie européenne est au beau-fixe ! C’est sûr, ils insistent même.
    -Par contre, la Russie est au bord du gouffre, elle est en enfer, on le sait…les présentatrices esquissent des sourires assez malsains quand elles parlent de ça. Très éloquent.

    La seule TV à qui je fais confiance aujourd’hui, c’est Russia Today.

      +29

    Alerter
    • Kiwixar // 20.02.2015 à 07h24

      “La seule TV à qui je fais confiance aujourd’hui, c’est Russia Today.”

      Beaucoup beaucoup de monde dans le même cas :
      http://www.dedefensa.org/article-chronique_du_19_courant_les_antisyst_me_parlent_aux_antisyst_me_19_02_2015.html

      “Il a également un formidable effet de masse, un succès absolument colossal, avec notamment les chiffres de RT qui en font actuellement sans nul doute le premier réseau mondial d’information multimédia, notamment en termes d’audience internationale.”

      Je me suis aperçu d’un truc, RT ne parle quasiment pas de sport (flagrant quand on compare aux autres chaînes d’info). Rien que ça, ça fait plus sérieux : ils souhaitent aborder les vrais problèmes (guerres, économie, finance, etc).

        +44

      Alerter
      • ulule // 20.02.2015 à 11h16

        Notre réponse à l’appel à l’« ostracisme » contre RT du journal « The Economist »
        8 févr. 2015 – Lors d’une table ronde à la Conférence sur la sécurité de Munich, le rédacteur en chef de « the Economist » Edward Lucas a calomnié les standards journalistiques de RT et appelé à l’« ostracisme » contre nos employés. Voici notre réponse…
        http://francais.rt.com/opinions/279-reponse-rt-lappel-journal-economist

          +8

        Alerter
        • Feuille de Mars // 20.02.2015 à 14h10

          Je me souviens que pas mal de médias mainstream (pour une fois, pas français) pavoisaient parce qu’une journaliste de RT était partie en claquant la porte et qu’elle était allé se plaindre que cette chaîne défendait trop les intérêts russes…elle l’a fait sur le plateau de la BBC ou de CNN, je ne sais plus, pour moi ces chaînes se ressemblent toutes. Elle est allé se plaindre de la propagande russe sur une chaîne de propagande occidentale ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! ^^

            +3

          Alerter
      • arthur78 // 20.02.2015 à 18h25

        il devrait car comme ca on pourrait expliquer comment guingamp a battu kiev … autant debaltsevo j ai compris …roudourou c est inexplicable …

          +0

        Alerter
  • chris // 20.02.2015 à 05h16

    Bravo Mr Berruyer, je trouve que vous avez été très bon !!! Vous êtes resté calme, posé, malgré la rhétorique grotesque des intervenants et de la “journaliste” à propos de la Russie. De toute façon vous ne pouvez pas par manque de temps entamer un débat contradictoire tant leurs discours est verrouiller !
    Le plus important est de vous faire connaitre, ainsi que votre site ! Il faudrait aussi dire à la jounaliste qu’elle ne vous présente pas comme un “blogger” mais comme un économiste !!!
    Ils ont tous des titres ronflants sauf vous, manière de vous rabaissez sans doute !!
    Un blogger, demain un blogger qui tient un site controversé, puis un blogger qui tient un site conspirationniste !!!

      +41

    Alerter
    • Van // 20.02.2015 à 07h11

      je pense que c’est plus de l’incompétence qu’une volonté de déconsidérer une personne , d’ailleurs c’est drôle elle découvre que son invite en duplexe est directeur 🙂 ( ça se voit quelle travaille bien ses émissions ) , on peut pas lui en vouloir c’est qu’une journaliste son travaille peut se résumer a lire des fiches et faire semblant de comprendre .
      ce qui a cette époque peut sonner comme péjoratif n’est pas le mots blogueur mais journaliste qui devient pour tous synonyme de menteur ou de manipulateur , mais il ne faut pas généraliser non plus .

      Ps temps de parole 🙂 je sais c’est petit :
      olivier berruyer 3minute 53 ( 24 % )
      Guntram Wolff 6minute 21 ( 39 % )
      Natacha Valla 5minute 54 ( 36% ) ” alias la morale banquaire “

        +17

      Alerter
    • LBSSO // 20.02.2015 à 08h08

      Bonjour Chris,
      Je nuance votre avis si vous le permettez.
      Oui Olivier a été bon sur le fond, il connaît “ses dossiers”.
      Mais sur la forme ,il laisse bien penser ,malgré lui, à ceux qui ne le connaissent pas qu’il est “un simple blogueur”
      Lire mon post détaillé plus bas si vous le souhaitez.

        +4

      Alerter
      • chris // 20.02.2015 à 16h33

        Je trouve votre analyse très intéressante LBSSO. Il y a matière à discuter sur l’image que donne Mr Berruyer dans son attitude, cependant j’ai eu plaisir a le voir, alors que le gars en duplex (Guntram Wolff) m’a irrité au plus haut point, son attitude suffisante, sa voix aussi !

          +4

        Alerter
  • LBSSO // 20.02.2015 à 07h10

    Bonjour,

    “Un Arrêt sur Images ” pour Olivier :difficile l’exercice télévisé !

    Olivier sur l’argumentaire, qu’il a déployé en quelques minutes , est très bon.
    Mais ,comme nous vivons dans une société de l’image, les propos sont aussi soutenus par une attitude. Regardez la différence de gestuelle entre Olivier et Natacha Valla :

    Exemples :

    -Des mains sous la table quand l’on s’exprime peuvent laisser penser que l’on dissimule(Olivier ,jamais NV)

    -Le corps légèrement en avant , de NV, associé à une tête qui opine et à un léger sourire veulent traduire un esprit d’ouverture. Alors que le buste légèrement en arrière d’Olivier exprime une position défensive.

    Les meilleurs moments (du point de vue de la gestuelle) sont quand Olivier passe les mains au dessus de la table ,sourire , et buste en avant, regard tourné vers son interlocuteur..Pour moi cela n’a pas grande importance car je préfère une attitude globale qui exprime quelque chose à celle sous contrôle et aseptisée ,mais pour ceux qui découvrent Olivier…
    Ca forme Goldamn Sachs !

    ps: très intéressant la mise en scène du plateau mais c’est un autre sujet.

      +15

    Alerter
  • Suzanne // 20.02.2015 à 08h35

    LBSSO :
    Mouais bon, ça me gonfle tout ça, moi, ras le bol de la société de l’image, le jour où Olivier prendra un conseiller en communication, je sens que je ne viendrai plus ici.

    Sinon, Olivier parle *vraiment* et je trouve que ça suffit :
    Les mains sous la table, ça veut seulement dire qu’on ne se prend pas pour Dieu et qu’on ne joue pas.
    Le buste en arrière, position défensive : évidemment qu’Olivier a une position défensive !! Il est dans l’équivalent de la fosse aux lions, comment ne pas avoir de position défensive? S’il ne l’avait pas, ce serait de l’hypocrisie.

    Moi j’en suis arrivée à un point où je ne peux plus supporter, mais plus du tout, tout ce qui est préfabriqué. Et où trois secondes de vraie communication valent deux heures de mensonge prémâché.

    Olivier ne plaît pas à ceux qui le découvrent? Pas grave, de toute façon qui se fait des illusions, ici? Vous ne croyez tout de même pas que la vraie information va réussir à passer, non?

    Le discours des gens comme Olivier (Béchade, Sapir etc. etc.), c’est exactement comme disait la phrase qui ouvrait jadis le site “poèmes contre la guerre” à l’époque Bush et compagnie : c’est pour que les gens qui manipulent sachent qu’on sait qu’ils nous manipulent. Qu’on n’est pas dupes.

    Ce discours est en fait destiné à l’après, pour la reconstruction. Pour comment nous allons imposer nos futures démocraties.

      +22

    Alerter
    • coinfinger // 20.02.2015 à 11h14

      Plutot que de gestuelle , il faudrait parler ici , d’image de la gestuelle . Dans le réel , la vie , il est important que le geste , soit en rapport avec le ressenti .
      Si celà devient une maniére de manipuler , c’est trés mauvais pour la personne elle méme et se traduit par quelques déboires .
      Les observations décrites sur Olivier jouent au contraire en sa faveur , pour le téléspectateur , car elle sont sincéres et traduisent bien sa situation sur le plateau qui ne lui est pas favorable .
      Les mains sous la table , ne traduisent pas ici le mensonge , mais le controle qu’il s’impose en position d’adversité .

        +2

      Alerter
    • LBSSO // 20.02.2015 à 21h55

      Bonsoir Suzanne,

      vous écrivez:

      -“Vous ne croyez tout de même pas que la vraie information va réussir à passer, non?”.

      Mais bien sûr que oui j’y crois et j’espère que nombre de contributeurs directs ou indirects à ce blog sont de cet avis. Sinon quel intérêt de poster ?Se dire que l’on fait parti des 10% les plus intelligents en regardant son nombril et son écran ?Très peu pour moi. Je crois profondément à l’intérêt de ce blog non pour me persuader que j’ai raison mais pour faire progresser un vrai débat(voir le post plus bas sur “match”, ” terrain” et “dispute”)

      -“Le buste en arrière, position défensive : évidemment qu’Olivier a une position défensive !! Il est dans l’équivalent de la fosse aux lions, comment ne pas avoir de position défensive?”

      Je ne me place par sur le plan que vous évoquez même si je le comprends très bien.
      Je parle d’une attitude corporelle “défensive” . Vous confondez avec ses opinions qui ne sont pas partagées par les media et qui placent Olivier (et beaucoup d’entre nous) en position défensive.
      Mais pourquoi ici dans ce débat une attitude gestuelle “défensive” alors qu’en face de lui les “débateurs” n’ont pas de gestes offensifs comme un regard droit ,un doigt pointé…Le contraste avec l’attitude de NV n’est pas en sa faveur d’Olivier.

      -pour faire simple quand je veux ,lors d’un repas par exemple ,convaincre tel ou tel ,je ne parle pas les mains sous la table. Et je n’ai pas l’impression de manipuler les convives ou de trahir ce que je suis !

      -Dans ce type de format d’émission n’oubliez par qu’il s’agit d’un “match ” avec des compétiteurs (des gladiateurs ?) ,d’un spectacle (“fosse aux lions” selon vous) dont nous ne sommes qu’un spectateur rendu passif par un journaliste ,autoproclamé “arbitre”.

      Enfin vous avez raison de défendre OB, car ce qu’il réalise avec son équipe le vaut . Mais croyez en ma sincérité: même si j’ai hésité à poster j’ai ,au final, pensé que cela pouvait être utile. Mais chacun en fait librement ce qu’il veut, cela va sans dire mais va mieux en l’écrivant.

        +0

      Alerter
  • DLG // 20.02.2015 à 10h00

    Plus de 360 Mrds de dollars en stock à l’heure actuelle, les réserves de taux de change russes se sont clairement évaporées… Moi je serais un de ses clients, je me méfierai…

    http://fr.sputniknews.com/economie/20150219/1014805805.html#ixzz3SCrNSquS

      +0

    Alerter
    • Gaïa // 20.02.2015 à 22h06

      La Douma d’État, chambre basse du parlement de Russie, a ratifié aujourd’hui l’accord sur la création d’une banque de développement financée par les BRICS qui sera dotée d’un capital de 100 milliards de dollars. Ceci afin de concurrencer le Fond monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM).

      http://francais.rt.com/lemonde/644-russie-ratifie-laccord-sur-creation

      D’autre part Poutine a déclaré: ”Personne ne doit se faire d’illusions concernant la possibilité d’influencer la Russie et d’atteindre la supériorité militaire sur elle, nous aurons toujours une réponse adéquate à ces tentatives. Nos soldats et nos officiers ont prouvé leurs capacités à agir collectivement, professionnellement, avec courage et détermination pour accomplir les missions les plus difficiles et inhabituelles, comme cela doit être le cas d’une armée moderne et opérationnelle qui préserve ses traditions et son sens du devoir”.

      http://francais.rt.com/lemonde/646-vladimir-poutine-nous-aurons

      Si les Européens et les USA pensent affaiblir la Russie, ils démontrent leur ignorance encore une fois. L’économie russe se porte bien mieux que celle de la France par exemple et a nettement plus d’avenir. Quant à nos bellicistes, ils se ruinent dans des guerres sans fin et n’apportent aucune solution aux graves problèmes internationaux. Leur image est nettement plus négative que celle de la Russie aux yeux de pas mal de populations du globe.

        +3

      Alerter
  • Gribouille // 20.02.2015 à 10h04

    Au niveau des paradis fiscaux, je tiens à rendre hommage à Olivier pour avoir évoquer l’idée de rétribuer l’achat d’informations concernant la fraude fiscale. Y en a un peu marre d’entendre dire que la lutte contre l’évasion fiscale n’est possible qu’au niveau supra national. 1) Qui dit accord au niveau international implique un consensus qui aboutit au plus petit dénominateur commun, donc à une inefficacité de fait qui aboutit en Europe à une évasion fiscale légale, 2) C’est une excuse pour ne rien faire au niveau national puisqu’on suppose d’emblée que ce sera inefficace.
    L’idée d’acheter des informateurs que l’on paierait pour informer les administrations fiscales peut être mise en oeuvre au niveau national sans aucun accord préalable. Ce sera d’autant plus efficace que toute organisation a besoin de l’humain pour fonctionner. Et ces être humains sont tous susceptibles de trahir un jour ou l’autre l’organisation qui les emploie pour de l’argent, et ou par ressentiment. Si on offre à ces personnes un asile pour les protéger des poursuites judiciaires. Et si on donne les moyens à l’administration de traiter les dossiers. C’est une arme absolue aux mains des Etats qui se donneraient la peine de la mettre en oeuvre.

      +8

    Alerter
    • makhno // 20.02.2015 à 11h23

      Très bonne idée mais cela sous entends que le gouvernement dans son ensemble veut vraiment s’attaquer au problème.

      Malheureusement quand vous entendez Rebsamen qui veut contrôler façon stasi les vilains chômeurs voleurs. Le choix du gouvernement est fait, ils se battront pour les 600 millions de fraude de ces salauds de pauvre chômeur, mais surtout pas au 60 milliards de fraude fiscale.

      Quand un parti qui se dit “socilaiste” préferre attaquer ceux qui essayent de survivre, à ceux qui se gavent, la messe est dite.

        +13

      Alerter
      • Günter Schlüter // 20.02.2015 à 15h04

        Je ne connais pas les chiffres français.
        Mais en Allemagne, le préjudice causé par les fraudeurs aux soutiens sociaux était de 0,42 euro par habitant par an. Le préjudice causé par les fraudeurs à l’imposition de 1200 euros par habitant par an, estimation prudente selon les organismes impliqués (chiffres de 2013, mais qui ne devraient guère avoir notablement changés en 2014)).
        Maintenant la question à 10 balles: Qui, croyez-vous donc, sont brocardés dans les médias allemands?

          +5

        Alerter
  • JacquesJacques // 20.02.2015 à 11h22

    Olivier s’en tient aux faits qu’il a analysés et évalués. Il présente des options solides de bon sens en face de discours standards intellectuels peu réfléchis dans les circonstances économiques et géopolitiques présentes. Il n’est pas – bien sûr – un simple blogger, il est plus qu’un simple économiste. Il a une éthique et une conscience posées sur le respect des humains. J’espère qu’il va parvenir prochainement à se faire respecter en tant qu’homme plus qu’en économiste pour – par exemple – corriger les mots qu’on emploie pour le présenter. Qu’il fasse un simple travail avec un spécialiste de la communication respectueuse, il en a à l’évidence les moyens.

      +4

    Alerter
  • Clive // 20.02.2015 à 11h46

    Les stats du match:

    Le terrain France 24:
    “la voix de la France”, financement public, bleu, banal, praticable.

    L’arbitre Stephanie Antoine (SA):
    Salariée des propriétaires du terrain, prévisible, téléblonde, consulte son conducteur en permanence, place des éléments de langage, soucieuse de cadrer les débats.

    Les équipes:

    Guntram Wolff (GW)
    think tank BRUEGEL “non-profit”, fiers d’être ” established in Brussels in 2005, with the support of Européan governments and leading corporations” mais attention, “Bruegel is indépendant and non-doctrinal” “Bruegel” publie des comptes folkloriques, en 2013: 3,8 millions de revenus, dont 3,3 de subventions publiques et corporations et 0,5 de “other”… la France verse 200 000 euros de subventions au truc, le ticket semble être à 50 000 pour les multinationales. joueur type, limite caricature.

    Natacha Valla (NV)
    ex Goldmann Sachs (non mentionné en direct), charmante mais qui sur-estime son sourire, CEPII nième think tank dont le site omet de révéler ses financements.

    Stephanie Antoine, supporter, aussi.

    contre:

    Olivier Berruyer (OB)
    juste blogger même pas financé par les contribuables.

    Durée du match: 25 mn
    Temps de parole:
    GW: 7 mn 37 s
    NV: 6 mn 53 s
    OB: 4 mn 15 s

    interventions relevantes de SA:
    GW: 4
    NV: 16
    OB: 7

    Interruptions opposantes de SA
    GW: 0
    NV: 0
    OB: 4

    actions limite:
    – NA se trompe systématiquement dans l’adresse du site de OB (parler dans le poste, un métier…)
    – sur l’Ukraine F24 cite et montre Tusk, Poroshenko, Merkel, Hollande…et c’est tout, vous n’aurez pas d’alternative.

    Pro système (F24+SA+GW+NV): 20 mn 45
    Anti (modérément): 4 mn 15

    Résultat:
    Bayern de Munich/FC Bron
    5-0

      +9

    Alerter
    • arthur78 // 20.02.2015 à 18h30

      quel mepris pour le FC Bron.vous devriez avoir honte.

        +0

      Alerter
    • LBSSO // 20.02.2015 à 19h18

      Bonsoir Clive,

      je vous remercie pour votre comptage en effet très significatif.
      Je voudrais toutefois, vous faire touchez du doigt ,qu’à votre insu (je vous écrit cela soyez en sûr avec tout le respect possible) vous tombez dans un piège que vous et d’autres dénonçaient: celui de la forme de l’émission.

      -j’écris à la fin de mon post plus haut en ps que “la mise en scène de l’émission est très intéressante mais que c’est un autre débat”.
      Vous utiliser les mots “matchs” et “terrain”.
      Un match sur un terrain de football est il un débat ? Non, c’est un spectacle. On prend deux ou trois personnes d’avis différents et on secoue. Pourquoi croyez vous qu’Olivier est invité ?J attends ce genre d’émission un débat pas un “match”.

      -Qui est l’arbitre ?
      Les journalistes face à l’évolution de la société sont “coincés” entre des experts et internet (site qui les courcircuitent).Une des solutions pour eux et de se positionner en arbitre (ce qui constitue un holdup sociétal).Regarder dans l’émission comment est organisé le plateau, les plans larges, les plans de coupe, le rythme (c’est pour cette raison que l’arbitre coupe la parole comme dans un match quand il siffle ou avertit),etc.. …Les invités ne s’adressent pas la parole ,ils parlent au journaliste. Où est le débat? C’est bien un match .

      – on peut également analyser les images qui défilent en arrière plan mais je fais court.

      -enfin puisque vous reprenez la symbolique du football, vous savez que dans ce sport, ce n’est pas l’équipe qui possède le ballon le plus longtemps qui gagne obligatoirement. La qualité ,la technique compte . Olivier même si ,comme vous le souligner à juste titre a son temps de parole amputé, peut améliorer son langage corporel sans tomber dans la manipulation et sans trahir sa personnalité , pour compenser le handicap du temps de parole qui lui est accordé.

      Merci, reprenant ce vieux mot français pour cette… dispute.

        +1

      Alerter
  • LS // 20.02.2015 à 12h03

    Complètement en phase avec LBSSO, même si je trouve Olivier bien meilleur aujourd’hui que lors de ses premières interventions TV.
    Malheureusement, aujourd’hui, l’image est plus importante que jamais dans le débat politique.
    On ne changera pas ce fait.
    Qu’on pense ce que l’on veut du bonhomme, que je trouve honnête, je me suis fait la même remarque en regardant les débats de François Asselineau, mauvais sur un plateau TV si on le compare, par exemple, à Jean-Luc Mélenchon.

      +2

    Alerter
  • Grégory // 20.02.2015 à 12h52

    Ce qui va vraiment se passer à mon avis : l’Allemagne ne va pas beaucoup bouger parce que l’Allemagne ne bouge jamais beaucoup que sous la contrainte et qu’il n’y aura pas de contrainte. Syriza le sait comme tous les gens qui doivent durablement composer avec des Allemands et, ayant néanmoins tenu un discours, est donc allé en toute conscience au point de rupture.

    Bien sûr qu’ils savent que rupture il y aura vraisemblablement. Bien sûr qu’ils sont absolument préparés, psychologiquement, à sortie + défaut. “Ah mais ils disent le contraire!”. Bien sûr. Ca ne coute pas cher et comme pour l’Allemagne le seul véritable enjeu de la discussion c’est de prétendre que la rupture se sera faite en dépit de leur meilleure volonté, du seul fait de la partie opposée.

    A ce jeu la bien sûr les grecs prennent peu de risque et l’Allemagne a peu d’espoirs. ce sera majoritairement imputé à l’Allemagne contre les européens et aux banquiers contre les peuples. Pas sûrque ça est des conséquences celà dit : jusque là ça n’en a eu aucune.

      +0

    Alerter
  • Michel LONCIN // 20.02.2015 à 14h22

    Je ne puis que vous FELICITER Monsieur Berruyer, d’avoir le COURAGE de paraître à ce PIEGE que constitue les … “invitations” de France24 (je garderai, jusqu’à ma mort, le … “débat” qui vous a opposé, le 24 juillet dernier, à l’INSIPIDE député “socialiste” Le Floch, relativement au DRAME du MH 17 !!!) !!!
    S’agissant du présent … “débat” (sans cesse interrompu grossièrement par la “journaliste-présentatrice” Stéphanie Antoine, vous, le “blogueur” ECONOMISTE, étiez “pris en otage par “Herr” Guntram Wolff (lequel, parlant du “peut-on faire confiance à Poutine”, semblait vraiment l’amplificateur de “la Voix de sa Maîtresse”, FRAU Merkel, et Mme Natacha Valla, Directrice adjointe du CEPII et – SIGNIFICATIVEMENT ! – ancienne directrice de Goldamn Sachs France … d’où, l’espèce de transe où elle entrait dans son insistance à souligner la pseudo CATASTROPHE économique de la Russie (ce n’est VRAIMENT PAS l’avis d’économistes aussi averti qu’un Jacques SAPIR ou que vous) !!!

    BRAVO à Clive pour ses statistiques !!! Elles devraient être connues OFFICIELLEMENT de manière à démontrer la … “NEUTRALITE” et “l’OBJECTIVITE” de France 24 !!! De fait, on prête la parole à Tusk, Porochenko, Merkel, Hollande … Quant à Poutine … ainsi qu’on le lui a signifier en janvier 2014 à Bruxelles … qu’il aille “SE FAIRE FOUTRE” !!!

      +8

    Alerter
  • georges dubuis // 20.02.2015 à 21h31

    Quand à la 3eme vidéo que j’ai visionné 3 fois :
    je me suis dit, Varoufakis, un geek for the greek !

      +0

    Alerter
  • Andrea // 20.02.2015 à 22h33

    Olivier B., quelle patience, rationalité.

    Comment se fait-il qu’en Europe, en France, le débat, le formattage, les questions, sont posées par les médias, p. ex. par des jeunes femmes souvent ignorantes, elles interrogent comme des capos mi-sadiques des personnes qui en connaissent 100x plus qu’elles, c’est normal, tout le monde se soumet? Qui a le pouvoir?

    Quant a FATCA, Olivier, on peut admirer les USA pour leur chasse à des conribuables indélicats, qui fraudent, etc.

    Mais l’esprit FATCA revient à taxer des personnes non en fonction de leur domicile, mais de leurs origines, de leur nationalité, voir de leur passé.

    Des non-citoyens USA (francais entre autre) y sont soumis également, il suffit d’avoir eu une ‘green card’ (permis de séjour, activités ou avoirs dans le pays, etc.) d’avoir habité pendant x temps les US, ou d’être marié avec un citoyen US.

    Le pire c’est les enfants de citoyens USA qui ont grandi ailleurs, qui n’ont pas un passeport US (quoiqu’ils y auraient droit si demande, en principe, par filiation parentale, mère ou père, à prouver bien sur), et qui ignorent complètement qu’ils peuvent être soumis à FATCA (ils sont p. ex. Espagnols domicilés en Espagne) dès leur 18 ans.

    C’est un cauchemar total pr. bcp de familles, et surtout d’enfants et d’époux. Il faut savoir également que renoncer à sa citoyenneté US n’est pas facile, mais bon cela peut se faire, mais pas pour échapper à l’impot. (Les riches payent une taxe de sortie, les classes moyennes ne peuvent pas.) De toute manière, même si plus citoyen, la taxation peut continuer. Pendant 10 ans … Evidamment il y a des accords bilatéraux, et bcp ne sont pas concernés, d’autres sont sous le radar, inconsciemment, etc.

    Mon propos ici est qu’une legislation type FATCA ne vise pas spécialement les riches, c’est un gros problème pour plein de gens ordinaires. Ceci dit les riches de toute manière ont des ‘trusts’ etc. au Delaware, des comptes offshore à Singapour, etc. et ne sont pas touchés.

    Et, le plus important, cela remet en question le principe de payer des impots là ou on habite, et oblige de payer en fonction d’une appartenance ‘nationale’, de ‘communauté.’

    A ma connaissance, les seuls pays, apart les US, qui pratiquent ce système sont la Lybie (du temps de Kadafi), et l’Ethiopie, mais là jamais appliqué, sur papier uniquement.

      +0

    Alerter
  • HOSSAIN // 21.02.2015 à 14h43

    Natacha valla, remplacent de Mario Dragi comme chef économiste de Goldman Sachs Europe. Et elle fait son innocente “il faut faire des réforme, le pays est arriéré, etc…” Comme si elle et son organisation ont pas niquer tout les petit pays européens. Et mettre l’europ si possible a feu à sang. Merci pétasse

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications