Je vous propose aujourd’hui le débat assez virulent qui a eu lieu lors de ma participation aux Experts du 13/01/2015.

Les invités étaient Léonidas Kalogeropoulos, président directeur général de Médiation & Arguments, et Jean-Pierre Petit, président de Cahiers Verts de l’économie.

Le débat était cette fois présenté par Stéphane Soumier.

Cela a été – je trouve – un vrai beau moment de débat, à chacun de se faire son opinion dès lors…

197 réponses à [BFM] Débat virulent sur l’actualité (Charlie, Économie, …)

  1. rakosky Le 19 janvier 2015 à 00h38
    Afficher/Masquer

    pas mal Olivier,il est marrant Cacquantpoulos avec son aveu sublime qui commence par Valmy et se finit par la bonne occase de faire passer la Loi Macron
    Tout était dit,j’ai zappé après


    • rakosky Le 19 janvier 2015 à 01h03
      Afficher/Masquer

      cacquarantopoulos,une première réponse,les unions régionales cgt,fo,,sud,fsu et solidaires appellent à manifester le 26 Janvier contre la Loi Macron et ça ne fait que commencer
      Ceux qui comptaient sur l’Union nationale vont devoir réviser leurs plans


      • papy Le 19 janvier 2015 à 13h35
        Afficher/Masquer

        Sauf qu’il est interdit de manifester … vous vous souvenez, le plan vigipirate !!! 🙂


    • Vallois Le 19 janvier 2015 à 09h15
      Afficher/Masquer

      Leonidas, il a le prénom du roi de Sparte qui a contré l’empire perse aux Thermopyles, mais là c’est l’anti-Leonidas.

      Un discours creux et convenu qu’on entends depuis une éternité, Il surjoue son rôle, celui d’un commissaire politique qui porte la voix de son maître.


      • Van Le 19 janvier 2015 à 14h04
        Afficher/Masquer

        oui en plus popoulos il a l’air bourré il parle avec les bras et tout 🙂 , ca me fait penser a une autruche qui bat des ailes pour voler .
        Ps ca fait plaisir de revoir olivier berruyer en bonne santé apres l’épidémie de charlitite des jour passés .


      • Wilmotte Karim Le 19 janvier 2015 à 20h05
        Afficher/Masquer

        Les Thermopyles, c’est une défaite.
        Les victoire, c’est Marathon et surtout, Salamine.


    • ErJiEff Le 19 janvier 2015 à 09h32
      Afficher/Masquer

      là ou il est pas mal non plus le Kalogeropoulos, c’est quand il juge normal que nous soyons submergés par l’émotion après que “la semaine où il y a eu 17 morts […]”

      Il ne lui vient pas à l’idée qu’au Moyen-Orient c’est tous les jours depuis 75 ans qu’ils comptent des centaines de morts et que ça leur fait une très très grosse émotion qu’ils expriment par une très très grosse colère et une très très grande haine ?

      Et là aussi, la loi Macron a eu raison de ma raison et sujet à une forte émotion, je zappe…


      • K Le 20 janvier 2015 à 02h18
        Afficher/Masquer

        J’ai du mal à comprendre ce qu’il y a d’anormal à être ému par nos 17 morts. Sous prétexte qu’il y a plus de morts ailleurs dans le monde, nous devrions être indifférents à nos 17?
        Un peu comme si, à la suite du décès d’un membre de votre famille, je vous disais que votre émotion n’a pas raison d’être car il y a beaucoup d’autres personnes qui meurent ailleurs…


        • fred89 Le 20 janvier 2015 à 10h42
          Afficher/Masquer

          @K
          Si je peux me permettre, je vais tenter de répondre à votre question.
          Votre raisonnement est bon si les victimes de Charlie hebdo sont des proches des gens émus
          ou s’ils cultivent l’adage pourtant plus Moyen-Oriental qu’occidental qui dit : Moi contre mon frère, mon frère et moi contre mon cousin, mon cousin, mon frère et moi contre l’étranger
          ou encore s’ils sont émus de la même façon pour toutes les victimes du monde entier, ce qui me parait moi évident, n’ayant jamais vu de manifestation d’ampleur dénonçant les crimes de masse en Ukraine, en Irak, en Syrie, en Libye, en Palestine etc…
          Il y en a d’autres (comme moi) pour qui, leurs proches mis à part, l’émotion sera graduellement proportionnelle à l’injustice de la mort qui frappe les êtres humains.
          Ce qui permet de comprendre dans ce cas précis (Charlie Hebdo) les raisons de la colère et de la haine des assassins (la responsabilité de la France dans la mort de centaines (de milliers?) de civils innocents et la destruction de pays musulmans) et de ne pas sombrer dans l’émotivité collective qu’a suscité l’attentat de Charlie Hebdo, même si nous déplorons qu’il ait eu lieu.


          • K Le 20 janvier 2015 à 12h16
            Afficher/Masquer

            C’est normal d’être plus concerné par les morts parmi ses proches que par les morts de son village.
            C’est normal d’être plus concerné par les morts dans son village que par les morts à l’autre bout de la France.
            C’est normal d’être plus concerné par les morts de son pays que ceux de l’autre bout du monde.
            Ce raisonnement n’a rien de raciste, c’est juste l’expression de la fraternité.


            • Xavier Le 20 janvier 2015 à 15h39
              Afficher/Masquer

              Tout d’abord personne n’a dit ici qu’il n’était pas “normal” d’être ému par ce qui s’est passé. Et je pense même qu’une majorité de ceux qui ne se sentent pas Charlie ici l’ont été tout autant que ceux qui ont marché dimanche.
              Simplement, beaucoup d’entre nous ne se sont pas laissé dominer par l’évènement et ont laissé leur cerveau sur “On”.


            • K Le 20 janvier 2015 à 17h52
              Afficher/Masquer

              Si, le commentateur a qui je répondais ne trouvais pas ça “normal”.
              On peut garder son esprit critique (je ne suis pas non plus allé manifester) tout en respectant les morts


          • fred89 Le 20 janvier 2015 à 23h13
            Afficher/Masquer

            @K
            Si vous en avez déduit que je trouvais quelque chose (quoi? d’ailleurs) anormal, c’est que vous n’avez rien compris à mon commentaire.
            Tant pis! J’aurai quand même essayé.


            • K Le 21 janvier 2015 à 01h45
              Afficher/Masquer

              Je me referais au commentaire d’ErJiEff, pas au votre.
              Vous n’êtes pas le centre du monde.


            • fred89 Le 21 janvier 2015 à 10h32
              Afficher/Masquer

              Désobligeant(e) par nature ou troll par intérêt?


    • adjg Le 19 janvier 2015 à 14h11
      Afficher/Masquer

      C’est clair la messe est dite!! j’avais commencé à lire La stratégie du choc de Naomi Klein avant les attentats, j’ai l’impression de vivre en direct ce qu’elle décrit dans son bouquin à lire absolument!!


      • Xavier Le 20 janvier 2015 à 15h42
        Afficher/Masquer

        + 1

        Pour les fainéants, il y a le documentaire tiré du bouquin sur YT.


  2. CImballi Le 19 janvier 2015 à 00h58
    Afficher/Masquer

    Personnellement je préfère beaucoup plus ce style de débat que les “discussions sympathiques” des autres Les Experts. Là on “sent” les convictions de chacun.


    • Xavier Le 20 janvier 2015 à 15h43
      Afficher/Masquer

      Rendez-nous Droit de réponse !


  3. Jonathan Fayard Le 19 janvier 2015 à 01h20
    Afficher/Masquer

    L’armée pour civiliser les sauvages, euh… jeunes issue de l’immigration dans nos bidonvilles, euh… banlieues et nos colonies, euh… DOM TOM…. Ah c’est dur de bien manier la langue française.

    Secteur privé + képis= bonheur
    Magnifique.


    • christophe Le 19 janvier 2015 à 08h31
      Afficher/Masquer

      le complexe militaro-industriel est partout : chez BFM et bientôt dans l’Enseignement 🙂


    • jave Le 19 janvier 2015 à 13h46
      Afficher/Masquer

      Kalogeropoulos fait froid dans le dos, particulièrement l’instant ‘képis dans les écoles pour donner une colonne vertébrale’ qui me fait penser à un ‘alignement des conatus à coup de gégène’.
      Belle répartie d’Olivier à cette occasion.


      • Carabistouille Le 19 janvier 2015 à 13h57
        Afficher/Masquer

        Comme le dit justement Jorion, le fachisme est le stade ultime du capitalisme.


        • georges dubuis Le 20 janvier 2015 à 00h01
          Afficher/Masquer

          De quel fachisme s’agit il carabistouille, du verbe fâcher ou du point godloose ?


        • Xavier Le 20 janvier 2015 à 15h47
          Afficher/Masquer

          Lire les “Écrits corsaires” de Pasolini.
          Il avait déjà tout dit.


    • Alae Le 19 janvier 2015 à 15h45
      Afficher/Masquer

      @Jonathan Fayard
      Je dirais même plus : Secteur privé + képis= république bananière.


  4. georges dubuis Le 19 janvier 2015 à 01h59
    Afficher/Masquer

    Un observatoire du terrorisme américain déclare officiellement 18000 morts, est elle est bonne celle là, c’est eux qui comptent, comme les agences de notations, ils n’ont jamais tuer personne, tout le puritanisme en action !!! Un commentaire Olivier ?
    Est ce que ces gens là envisagent de privatiser les écoles difficiles, voir même le gouvernement ?
    Le pilote est donc la banque, what else comme dirait George !


  5. fred89 Le 19 janvier 2015 à 02h06
    Afficher/Masquer

    Il va se faire beaucoup de mal le sieur Kalogeropoulos quand il finira par réaliser (et fatalement il finira par le faire), que le système politique en France est totalement verrouillé par 40 années de carriérisme politicien qu’une manifestation, fut elle de plus de 3 millions de Français, ne fera pas voler en éclat.


    • Adrien Le 19 janvier 2015 à 07h01
      Afficher/Masquer

      Il est génial sur la fin, vers la minute 39, il m’a fait beaucoup rire !! Je ne crois pas du tout en son esprit d’entreprise, mais je pense qu’il aurait fait un excellent acteur.

      Le suivi du débat est par contre contre lamentablement gâché par la publicité qui revient toutes les 5 minutes 🙁 Y’a t’il une alternative à Dailymotion ou Google pour stocker en lignes ses vidéos ?


      • Bruno Le 19 janvier 2015 à 08h28
        Afficher/Masquer

        Oui, le podcast!


      • Wilmotte Karim Le 19 janvier 2015 à 20h07
        Afficher/Masquer

        Viméo?


  6. DUGUESGLIN Le 19 janvier 2015 à 02h41
    Afficher/Masquer

    On retrouve toujours dans les discours, “manifestation pour l’affirmations des valeurs”.
    Oui mais lesquelles? Elles ne sont jamais énumérées clairement. De sorte que chacun se croit représenté dans l’idée qu’il se fait personnellement des valeurs.
    Dans ces conditions on ne sait pas si l’unité est aussi certaine qu’on veut le faire croire.
    Et puis pourquoi choisir un symbole, “charlie” qui n’est pas représentatif de tous les français et de la France dans son ensemble.
    La France n’est pas que Charlie, elle vaut plus. Charlie, humour graveleux, ne donne pas forcément une bonne image des français.


    • FifiBrind_acier Le 19 janvier 2015 à 07h53
      Afficher/Masquer

      Duguesclin,
      Les valeurs me semblent très claires:
      “Liberté d’expression totale pour Charlie Hebdo, les médias presstitués et le gouvernement.
      Les autres: fermez-la!”

      Ce n’est pas ce que vous comprenez?


      • jmdest62 Le 19 janvier 2015 à 08h37
        Afficher/Masquer

        @ FIFI-brind’acier

        Vous connaissez , sans doute , la phrase de Coluche ( l’un de nos plus grands philosophes ) :
        ” La liberté d’expression : pour la droite c’est ‘Ferme ta gueule’ , pour la gauche c’est ‘Cause toujours’ ”

        voilà voilà

        @+


        • Eric Le 19 janvier 2015 à 13h42
          Afficher/Masquer

          Boukovski, à ne pas confondre avec Bukowski je crois, celui qui picolait sévèrement 🙂


        • Ray Le 19 janvier 2015 à 14h08
          Afficher/Masquer

          @ FifiBrind_acier
          Merci pour ces liens….
          Lesquels permettront peut être , (pour certains) de mieux comprendre l’état
          d’esprit et l’attitude de Poutine envers la ” bullshit ” ambiante…..


        • theuric Le 19 janvier 2015 à 15h49
          Afficher/Masquer

          Il y a deux psychanalyse, la première émancipatrice, la seconde adaptatrice.
          La première affirme que chaque être humain a le devoir de comprendre ses contraintes intérieurs pour s’en libérer, c’est le processus d’individualisation de Jung mais Adler n’en est pas en reste non plus, qui pensait l’ensemble des complexes d’infériorités;
          La seconde, moderne, d’une école américaine sans réel nom et qui n’a rien à voir avec ce que fut l’école de Palo Alto, ne consiste qu’à considérer que chaque être humain doit s’adapter aux contraintes sociales en considérant comme déviance toute forme excentricité et la norme comme centrale.
          Et Freud dans tout cela?
          Très bonne question, lui qui affirmait qu’avec l’avancée de la science, un traitement médicamenteux suffirait pour calmer toute souffrance psychique.
          Suivez le guide.


          • Milsabor Le 19 janvier 2015 à 18h14
            Afficher/Masquer

            Theuric
            Il n’y a qu’une seule psychanalyse : la « talking cure » basée sur l’interprétation du transfert à la recherche de l’élaboration des conflits inconscients.
            Les psychothérapies adaptatives sont basées sur un travail conscient visant à corriger les pensées sensées causales des comportements-problèmes. Ce sont les psychothérapies cognitivo-comportementales relevant de la suggestion, un peu comme l’hypnose.
            Il est abusif de désigner les TCC : psychanalyse, qu’elles ne sont pas. Elles sont même le contraire de la psychanalyse. Pourtant on trouve dans l’annuaire une pléthore de thérapeutes qui se prévalent de la qualité de psychanalystes, mais quand on les interroge on se rend compte tout de suite qu’il s’agit de cognitivo-comportalistes.


          • georges dubuis Le 19 janvier 2015 à 23h49
            Afficher/Masquer

            Theuric
            Le racisme EST complexe, de supériorité où d’infériorité et il est très facile d’en créer là où il n’y en a pas, fabriquer du communautarisme de toutes sortes. Je suis bi, m’a avouer une jeune fille en marge de la LMPTous, avez vous peur de moi ? C’était comme du gaz hilarant mais elle était sérieuse comme un pape, ah les rencontres du 3eme type, faut il encore les faire, faut sortir, c’est tout.


          • theuric Le 20 janvier 2015 à 16h24
            Afficher/Masquer

            Non, il n’y a pas qu’une seule psychanalyse, d’autant plus que celles-ci évoluent avec la et les sociétés.
            Il est toutefois important de souligner que les notions de pouvoirs n’y furent que peu étudiées bien que mes premières réflexions là-dessus viennent d’une personne passant, il y a longtemps, à la télé expliquant que le complexe d’œdipe avait pour centre la structuration des relations de pouvoir entre les parents et l’enfant.
            La métaphysique psychanalytique de Jung, la communiste (ce qu’il était) étude du complexe d’infériorité pouvant prendre la forme d’un complexe de supériorité par compensation (la réflexion sur les compensations sont passionnantes) d’Adler sont deux exemples d’études divergentes de l’âme humaine.
            Il est toutefois à soulever qu’aucun système n’est en soit, pour l’individu, bon ou mauvais, hormis ceux qui sont destructeurs et/ou dévoyés, tout comme aucune société n’est, pour l’individu, en soit bonne ou mauvaise.
            En revanche il est des systèmes de pensée et des sociétés qui ne permettent qu’à une minorité d’individu de profondément s’épanouir pleinement (quelque soit sa place sociale) et il en est d’autre où cet épanouissement en profondeur est partagé par le plus grand nombre.
            Ne le disons pas trop fort mais la guerre ou faire parti des pires des sectes peut permettre à certains d’entre-nous de s’épanouir pleinement.
            Il est toutefois une limite où, quand elle est atteinte, détruit inéluctablement tous les êtres humains.
            Ce qui cause le plus de préjudice à tout système de pensée c’est son dévoiement, celui de notre époque est celui de l’argent, il y en eut d’autres et, dans le futur, il y en aura d’autres.
            Mais quoi qu’il en soit tout dévoiement a, pour seule et unique cause le pouvoir, c’est à dire la possibilité d’agir sur ses semblables par la domination.
            Il est à remarquer que nombre d’animaux grégaire sont emprunt de relations de pouvoirs, avec une complexité accrue suivant leur niveau d’intelligence.
            Mais l’intelligence humaine a besoin, pour s’exprimer pleinement, de ne pas être assujettie de quelque façon que ce soit.
            Ce qui pose un réel problème dans les sociétés complexe comme la nôtre et qui questionne, nécessairement, le Bouddhisme lamaïste.


        • Lamonette Le 19 janvier 2015 à 16h10
          Afficher/Masquer

          Sans vouloir déprimer personne (…), depuis 2013, en sommes au DSM V….
          Etabli par une assoc de psychiatres américains aux ramifications amusantes.

          Ne le lisez pas ! Ce serait folie.

          En revanche, comme c’est un peu ma partie, regardez tous aussi avec circonspection les psychologues.

          Si les choses vont réellement mal, choisissez un psychiatre de plus de 60 piges, il saura faire gaffe à ces soit disant traitements révolutionnaires…


          • Alae Le 19 janvier 2015 à 16h39
            Afficher/Masquer

            “Si les choses vont réellement mal, choisissez un psychiatre de plus de 60 piges, il saura faire gaffe à ces soit disant traitements révolutionnaires…”

            +1000.

            Fallait pas solder Freud et/ou adapter l’enseignement de la psycho/psychiatrie aux diktats du post-modernisme.


        • DUGUESGLIN Le 19 janvier 2015 à 20h53
          Afficher/Masquer

          Il faut vraiment le lire pour le croire. Réagirons-nous?


          • Lamonette Le 19 janvier 2015 à 22h33
            Afficher/Masquer

            Et encore, la version IV est presque gentillette…

            Vous me paraissez construit, cher DUGUESGLIN, pour ne même pas avoir envie de savoir ce qui se passe dans l’épisode 5.

            En revanche, pour tous les autres frappés normaux que nous sommes tous, vérifiez l’âge et le qualificatif de tous ceux à qui, un jour, vous sentiriez le besoin de confier votre vie.

            Faut faire gaffe, c’est fou le nombre de personne qui tentent de voler…


        • Xavier Le 20 janvier 2015 à 16h01
          Afficher/Masquer

          Il semblerai vu les derniers évènements que les “cause toujours” soient devenus des “ferme ta gueule”…


      • Lamonette Le 19 janvier 2015 à 17h04
        Afficher/Masquer

        A Alae.
        Pardon, mille fois pardons, je ne veux pas mener un débat sur Freud et alli, bref, la psychanalyse.J’avais d’ailleurs bien fait attention à ne pas citer le terme.

        Depuis que je suis jeune, et cela fait une très grande poignée d’années maintenant, j’ai tjs trouvé cela absurde ( re pardon).

        Et surtout, j’ai vu des personnes réellement malades transformées par de vieilles molécules, bien prescrites.


    • Krystyna Hawrot Le 21 janvier 2015 à 15h41
      Afficher/Masquer

      Très bonne expression! C’est quoi la France dont vous rêvez?

      – construire les 3 millions de HLM que nos concitoyens attendent depuis 20 ans (3 à 5 millions de mal logés selon la Fondation Abbé Pierre) ou rendre accessible les logements du privé aux gens normaux qui sont en CDD entrecoupés de chômage

      – du boulot pour tout le monde . Rappatriez les usine de Chines et des pays de l’Est (et laissons les pays de l’Est reconstruire leur usines pour eux sans leur imposer Carrefour, la Soc Gen, Legrand, etc).

      – Investir massivement dans l’enseignement avec des VRAIs contrats. Il y a 15 ans j’ai travaillé comme enseignante précaire, payée 6 mois plus tard pour 3 mois de travail, c’est peu dire payée au lance pierre, c’était quasiment du boulot gratuit! Les mômes le sentent que vous n’etes rien dans la société et vous ne pouvez avoir aucune autorité sur eux!!!

      – donc embauche massive d’enseignants non précaires avec réforme des absurdes concours qui font que vous pouvez avoir le CAPES en sortant de la fac avec deux ou trois ans de préparation payé par vos parent, mais pas à 35 ou 40 ans car c’est tellement éloigné de la vie professionnelle que votre expérience professionnelle ne sert à rien. petite digression: je me suis inscrite au CAPES en 2013 quand soit disant Hollande voulait embaucher 60 000 profs; Je n’ai jamais recu ma convocation et je n’ai donc pas pu me présenter au concours. Et je n’ai pas les moyens de faire un procès pour lutter contre la discrimination dont j’ai été victime.

      – Réforme totale du RSA- RMI et de l’ASS fin e droits. Arrêter d’exiger des gens qu’ils soient 3 mois sans revenus pour toucher le RSA une fois qu’ils n’ont plus d’ASSEDIC. C’est de la folie. C’est pour cela que nombreux sont qui ne payent plus de loyer pendant 3 mois et commence la procédure d’expulsion. Le RSA doit être relavorisé de 200 euros en région parisienne, et des formations doivent être mise en place IMMEDIATEMENT pour les gens: mois cela fait 1 an que je me bas à Pôle Emploi pour avoir droit à une formation de 3 semaines en étant au RSA!!!

      – Il faut une vrai politique d’insertion et d’inclusion totale qui reconnait les talents et compétences de chacun/e tout en lui donnant les possibilités d’exercer sa responsabilité dans la société; Mais cela nous ne pouvons pas l’avoir avec 5 à 7 millions de chômeurs! Il faut sortir du capitalisme d’aujourd’hui!!!

      Et si l’UE nous empéche, on sort de l’UE. C’est cela mes valeurs de la France.

      Dernière remarque: finalement quand on y regarde, le terrorisme est consubstantiel du capitalisme. Depuis l’invention de la dynamite et la possibilité matérielle de poser des bombes dans des centres ville, l’histoire du capitalisme est jalonnée de luttes terroristes: les anarchistes de Narodnaya Vola inaugurent ce type de lutte (sans autre issue que le renforcement du système comme les critiquaient les marxistes) en 1881 avec l’assassinat du tsar Alexandre II, puis vient le terrorisme de droite, le terrorisme nationalistes dans les Balkans (les groupes VMRO en Macédoine, le célèbre Gavrilo Princip de la Main Noire serbe…), puis le terrorisme fasciste, puis en France dans les années 40, 50 et 60 à nouveau le terrorisme de l’extrême droite (assassinat de Ferhad Hached en Tunisie colonisée, l’OAS bien sur…)
      Dans les années 70 on repart dans le terrorisme de gauche (Groupe Bader Meinhof, les Brigades Rouges en Italie), et nationaliste – OLP. Et années 80 et 90 rebelote terrorisme de droite nationaliste (Hamas etc) et religieux (FIS GIA).

      Actuellement c’est toujours le terrorisme de droite qui accompagne le développement du capitalisme. Est ce que cela ne vaudrait pas le coup d’analyser dialectiquement le lien entre le développement du capitalisme et le terrorisme comme outil politique??? Avec le rôle des différentes polices et Etats dedans (voir l’OAS etc qui était le coeur de l’Etat français en même temps. L’absence d’enquête sur l”assassinat de Ferhat Hached).


  7. boduos Le 19 janvier 2015 à 03h20
    Afficher/Masquer

    débat très pédagogique que je marque-page et dans lequel Olivier et J.P .Petit prennent la hauteur nécessaire pour poser les équations.
    Olivier insiste sur le modèle social français forcement impacté par la pyramide des ages ,autant de réalités dont fait fi Kalogeropoulos qui préfère les envolées lyriques de la doxa idéaliste.
    Valmy ,ça avait un sens , les coalisés avaient mis leur vie au bout des fusils et leur réunion ne se résumait pas à une marche de bobos et de gogos organisée par le pouvoir avec le battage médiatique dans chaque bulletin d’information .
    les partis politiquement corrects furent obligés de rivaliser dans leur mobilisation de défendre la liberté d’expression et son contraire dans leur surenchère de bâillonner les internautes.
    il fallait en être , éviter de parler des vrais causes et contenir la reflexion dans un slogan”je suis charlie” .
    il faudrait interroger les ressortissants français qui bossent dans les pays islamiques …ce qu’ils pensent des 7 millions de tirage de charlie bobo


    • Bruno Le 19 janvier 2015 à 05h07
      Afficher/Masquer

      Je suis l’un d’entre eux.

      On rase les murs. Surtout lorsque l’on va a l’institut islamique du coin pour prendre ses cours d’arabe ! Heureusement que 99,99% des musulmans de cette Terre sont tout a fait relaxes.

      Et on se dit : quand est-ce que ce cirque CharlieHebdotesque va enfin se terminer ?


      • FifiBrind_acier Le 19 janvier 2015 à 07h58
        Afficher/Masquer

        En parlant de l’ Institut du monde arabe de Paris, dont j’apprécie beaucoup l’architecture, c’est quoi cette énorme bouse posée devant?

        C’est de l’art? Ou un dérivé caca- boudin de Charlie Hebdo?
        J’espère que ce ne sont pas nos impôts qui ont payé cette horreur?


    • Xavier Le 20 janvier 2015 à 16h07
      Afficher/Masquer

      Valmy et ses moulins c’est pour le folflore.
      La menace extérieure a été largement exagérée pour justifier une levée en masse et éviter que le peuple s’occupe de réclamer des vraies réformes.
      La bourgeoisie veillait au grain…

      Conseil de lecture : La Révolution française de Soboul et relire Guillemin aussi…


  8. jp Le 19 janvier 2015 à 07h16
    Afficher/Masquer

    au sujet de la répartition de moyens allouées à l’école :

    Ecole: les moyens attribués renforcent les inégalités
    LE MONDE | 12.04.2012

    “Un rapport d’observations provisoires de la Cour des comptes que Le Monde s’est procuré montre pour la première fois l’injustice de la répartition des moyens d’enseignement sur le territoire. Quelque 93 pages d’un travail inédit dévoilent ligne après ligne comment l’Etat donne plus à ceux qui ont déjà plus et moins à ceux qui cumulent tous les risques de réussir moins bien. Un favoritisme qui s’est aggravé ces dernières années.”
    Avec une carte par académie

    http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/04/12/ecole-les-moyens-attribues-renforcent-les-inegalites_1684433_1473688.html


    • FifiBrind_acier Le 19 janvier 2015 à 11h02
      Afficher/Masquer

      jp,
      Vous ne connaissez pas les bons conseils de l’ OCDE aux gouvernements, en 1996?

      ” Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. (…)
      Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais pas à la baisse graduelle de la qualité de l’enseignement”.”

      Je vous laisse apprécier l’ensemble des déclarations, car certains n’ont pas compris que la privatisation est dans les tuyaux depuis 1996…
      http://www.sudeducation.org/OCDE-extraits-choisis.html


      • anne jordan Le 19 janvier 2015 à 14h29
        Afficher/Masquer

        mais sans négliger l’ “employabilité ” ! ( néologisme révélateur de Geneviève Fioraso .)


      • Gaïa Le 19 janvier 2015 à 19h13
        Afficher/Masquer

        Et pendant ce temps là…

        Les 1 % les plus riches posséderont plus de la moitié de la richesse mondiale en 2016.

        Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde dépassera en 2016 celui des 99% restants, a affirmé Oxfam lundi à l’approche du forum économique mondial de Davos, en appelant à “réécrire les règles” pour corriger ces inégalités “vertigineuses”. Etude à l’appui, l’organisation non-gouvernementale a informé que “la part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches était passée de 44% en 2009 à 48% en 2014, et dépasserait les 50 % en 2016”.

        http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/01/19/les-plus-riches-moitie-richesse-mondiale-2016_n_6499632.html?utm_hp_ref=canada-quebec

        Mais nous les 99% faut pas abuser et trop demander quoi.


        • izarn Le 20 janvier 2015 à 00h25
          Afficher/Masquer

          Si la richesse est calculee selon les cours de bourse, en cas de crise, ca risque de faire mal. Notons aussi que cette richesse est basee sur la planche a billet, donc potentiellement du vide des le prochain krak…


    • Gaïa Le 19 janvier 2015 à 11h25
      Afficher/Masquer

      Ces petits experts libéraux ne cessent de nous matraquer de leur marseillaise sur l’inefficience des dépenses publiques et leur coût énorme alors qu’ils n’interrogent nullement ce que nous ont coûté et nous coûtent encore le secteur financier et le secteur privé à qui nous avons donné de nos poches des milliards de cadeaux fiscaux sans beaucoup de résultats au niveau de l’emploi, qui sont restés libres d’opérer leurs évasions fiscales à leur guise, avec la complicité de fonctionnaires et de politiciens les pratiquant. Il faut parler plus dur avec ces sonneurs de messe. D’abord évaluons l’efficience du secteur privé, exemple la gestion honteuse de l’eau dans ce secteur . Evaluer la dépense publique, très bien : scandaleusement, elle n’a pas augmenté bien que la France ait un taux de natalité supérieur aux autres pays d’Europe et que par ailleurs sa population vit plus longtemps comme partout. Leonidas kalogeropoulos a trouvé toutes les solutions à nos problèmes et nous appelle à un grand élan national pour Charlie et l’Entreprise privée. C’est-y pas beau le patriotisme post Charlie!


  9. FifiBrind_acier Le 19 janvier 2015 à 07h49
    Afficher/Masquer

    Une excellent article sur la psychologie des russes par Dimitri Orlov, qui vient compléter le lien sur la fin de Southstream: ” Comprendre les aspects particuliers du caractère russe”.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2015/01/18/comprendre-aspects-particuliers-du-caractere-russe/


    • Renaud 2 Le 19 janvier 2015 à 09h00
      Afficher/Masquer

      Je reproduis le dernier paragraphe :
      “Et c’est alors que vient la surprise, dont on n’a d’ailleurs pas assez parlé. La Russie vient d’offrir un marché à l’UE. Si l’UE refuse d’adhérer au Partenariat Transatlantique pour le Commerce et l’Investissement avec les Etats-Unis (traité qui, de plus, est économiquement néfaste pour l’Europe), elle peut alors rejoindre l’Union Douanière avec la Russie. Pourquoi vous infliger de vous geler alors qu’on pourrait geler Washington à la place ? Ceci est le dédommagement que la Russie accepterait pour le comportement hostile de l’Europe en ce qui concerne l’Ukraine et les sanctions. De la part d’un état douanier, c’est une offre extrêmement généreuse. Elle sous-entend beaucoup de choses : la reconnaissance que l’Europe n’est pas une menace militaire pour la Russie, ni même économiquement d’ailleurs ; le fait que les états européens sont tous mignons, petits et gentils, et qu’ils fabriquent d’excellentes saucisses et du bon fromage ; la reconnaissance du fait que la mouture actuelle de politiciens est incapable et inféodée à Washington, et qu’ils ont besoin d’une grande claque pour comprendre où se situent les véritables intérêts de leurs nations. L’Europe acceptera-t-elle cette offre, ou acceptera-t-elle la Galicie comme nouveau membre, pour geler avec elle ?”
      Est-ce que quelqu’un a plus d’infos sur ce marché ? Il y a bien ce lien mais c’est en allemand : http://www.derfflinger.de/politik/botschafter-empfiehlt-eu-partnerschaft-mit-eurasischer-union-statt-ttip.html.
      Merci


      • anne jordan Le 19 janvier 2015 à 15h29
        Afficher/Masquer

        Merci , @renaud2 !
        l’article en allemand n’apprend pas beaucoup plus , le voici :
        “Vladimir Chizhov , ambassadeur de Russie au près de l’U.E , a conseillé à celle ci de rompre les négociations sur le TTIP et de mettre en palce une union commerciale avec l’Union Eurasiatique.
        ” Trouvez vous raisonnable de mettre autant d’énergie politique dans une zone de libre échange avec les USA , alors qu’il ya dans votre voisinage immédiat un partenaire bien plus naturel ? Par ailleurs , il n’y a pas de poulets au chlore chez nous ! ”
        Avant tout au regard de l’approvisionnement énergétique , un partenariat U.E/ U.Eurasiatique de longue haleine serait judicieux.
        Plus loin , Chizhov ajoute : “Nous suggérons de mettre en place le plus vite possible des contacts officiels entre l’U.E et U.eurasiatique ; la chancelière s’était exprimée à ce sujet n, il n’y apas si longtemps .Les sanctions contre la Russie ne sont pas un obstacle dans ce domaine. Une bonne compréhension humaine nous conseille d’envisager un espace économique commun à toute l’Eurasie . ”
        Dans cette construction l’Arménie , l’Azerbaïdjan , la Biélorussie ,la Géorgie , la Moldavie et l’Ukraine doivent aussi jouer un rôle . ” Nous pourrions imaginer une zone de libre échange qui concernerait tous les pays intéressés dans cette zone ” a ajouté l’ambassadeur .
        Chizhov s’est montré confiant face à l'” observateur ” ( ? ) de l’U.E , au sujet des sanctions , de la baisse du prix du pétrole ou de celle du rouble , qui ne devraient pas mettre en péril le projet eurasiatique : ” La Russie a été prévoyante et a bâti de substantielles réserves pour résister à la pression extérieure . ”


        • Renaud 2 Le 19 janvier 2015 à 15h56
          Afficher/Masquer

          Merci beaucoup Anne pour la traduction (comme quoi, 7 ans à avoir des cours d’allemand à l’école, ça ne sert pas à grand-chose si on ne pratique pas un peu de temps en temps).


        • reneegate Le 19 janvier 2015 à 16h35
          Afficher/Masquer

          ajoutez à tout cela (TTIP vs CEEA) la perte du contrat rafale en Inde (30M) du à la défaillance de livraison des Mistrals (4M), c’est un bon test de motivation de notre président Young Leader de la FAF en 1998 à vouloir absolument renvoyer l’ascenseur et jusqu’à quel prix il le fera.


    • Ray Le 19 janvier 2015 à 11h36
      Afficher/Masquer

      @ – FifiBrind_acier Bonjour .

      Merci pour le lien……Apres en avoir lu le contenu, je suis réconforté, mes réfections étaient
      donc bonnes..


  10. Patrick Luder Le 19 janvier 2015 à 07h56
    Afficher/Masquer

    Le terrorisme à gagné une bataille, nous sommes sous la terreur, bon OK, 1/0.
    Mais quelles sont les éléments qui créent le terrorisme, et quels sont ses buts ?
    On ne peut pas apporter de réponses sans comprendre ces moteurs …


    • Carabistouille Le 19 janvier 2015 à 07h59
      Afficher/Masquer

      Personnellement, je ne suis pas dans la terreur. Mais plutôt dans la colère.


    • Xavier Le 20 janvier 2015 à 16h24
      Afficher/Masquer

      Les moteurs sont fabriqués en Arabie Saoudite et au Qatar. Sous licence américaine…


  11. FifiBrind_acier Le 19 janvier 2015 à 08h08
    Afficher/Masquer

    Patrick et Carabistouille

    Suivez la piste des financements… , votre Google préféré vous renseignera:
    Qui finance les rebelles syriens? EEIL devenu Daesh? qui a créé Al-Qaïda? qui est derrière Boko Haram? etc.

    Vous pouvez varier les questions à votre Google préféré…
    Qui arme …? Qui entraîne ..? Où se passe les entraînements…? Que bombarde exactement la Coalition?
    Vous risquez d’avoir des surprises…


    • Carabistouille Le 19 janvier 2015 à 08h32
      Afficher/Masquer

      Arrêtez un peu avec cette musique lancinante. Ces trois mecs ne viennent ni d’Irak ni de Syrie. Ils viennent d’Aulnays sous bois et on tué avec des kalash qu’on trouve par milliers dans les zup de France et avec des balles de contrebande bosniaques vieilles de 30 ans. Arrêtez de nous gonfler avec votre vision monocentrée.


      • FifiBrind_acier Le 19 janvier 2015 à 10h23
        Afficher/Masquer

        carabistouille,
        Ils sont passés par le Yémen, la Syrie, ils sont revendiqués par Al-Qaïda. J’invente?
        Qui a créé Al-Qaïda, c’est moi?

        Sinon, quand vous aurez le temps, vous pourrez nous expliquer pourquoi les gouvernements successifs ont accepté que l’ Arabie Saoudite, berceau du wahhabisme, le pire courant de l’ Islam, finance les mosquées et les imams?

        L’obscurantisme a son pendant dans l’ignorance.
        – La carte de la balkanisation du Moyen Orient a été publiée dans le New York Times.

        – “La théorie du choc des civilisations ” d’Huntington est en vente libre depuis 1993.

        – “Le grand échiquier de Bzrézinski” est aussi en vente libre.


      • achriline Le 19 janvier 2015 à 16h23
        Afficher/Masquer

        Je tiens à préciser que mon commentaire ne se rapporte qu’à l’épisode Charlie Hebdo et non à celle du magasin casher. Affaires qui ne sont d’ailleurs peut-être pas liées.

        La justice française est basée sur la présomption d’innocence et pour condamner quelqu’un il faut des preuves. Or concernant la tuerie de CH il n’y a aucune preuve si ce n’est cette fameuse carte d’identité oubliée dans la voiture (un peu gros … cf passeport du 11/9). Personne n’a parlé de ce qu’a révélé C. Fourest sur France 2 à savoir qu’une des collaboratrices de CH qui a été menacée par un des tueurs répétait en boucle : ” … il avait de très beau yeux bleus”. Est-ce que ce n’était pas un argument à prendre en compte aussi.
        https://www.youtube.com/watch?v=7aaXoIHxa-Q
        Imaginez à quoi se résumerait cette affaire si l’on avait respecté le principe de la présomption d’innocence.
        Comme dans une autre affaire pas si lointaine, les “principaux témoins” ayant été éliminés on ne saura jamais la vérité. Pourtant un procès aurait pu révéler bien des choses.

        Merci de réfléchir avant de m’agresser.


        • Subotai Le 20 janvier 2015 à 00h46
          Afficher/Masquer

          A la guerre, on tue, on ne fait pas de procès.
          La France en guerre connait parfaitement ses ennemis et pourquoi ils se battent, c’est pour ça qu’elle ne fait pas de prisonniers.


  12. ISTINA Le 19 janvier 2015 à 08h21
    Afficher/Masquer

    A mon âge quasi canonique, souffrez que mes préoccupations, débordent un tantinet,
    par rapport à certains sujets trop légèrement abordés.

    Pour les vieux “” qu’ont de l’âge “” ? objectif étudié par moi, finir mon existence en Maison de Retraite afin d’y finir ma vie le peu de temps dont je dispose , car il est malaisé de de faire appel pour aide de ci, de là, aux enfants, petits enfants et bientôt les arrières petits enfants.
    A entendre nos Politiques, ils s’en préoccupent de la vieillesse ?
    Où et quand ? ma retraite n’y suffisant pas, la Loi se dégage pécunièrement sur les
    Enfants. Ce problème est devenu celui de la majorité des vieux mais voilà, ma Retraite entière n’y suffit pas et de loin.
    La seule solution il me semble ? continuer à vivoter dans 2 Pièces, à 535 Euros mensuels.
    Par contre, quid des soins gratuits à 100% pour les transhumans qui s’imposent en France
    aux frais des Français ? qui a décidé de cette gratuité ? les millions distribués aux
    Associations ? alors que les particuliers eux, en auraient de toute urgence besoins ?
    Puis qu’il est dit que: poser Problème, c ‘est le résoudre; alors attendons la “”résolvation”” !


    • Eric Le 19 janvier 2015 à 10h54
      Afficher/Masquer

      Je ne voudrais pas vous assommer un peu plus mais dans la mesure où de plus en plus ” d’enfants ” sont de moins en moins en mesure de s’aider eux-mêmes, aider leurs propres parents risque d’être de plus en plus difficile, et même inenvisageable. Les inégalités vont évidemment aller en se creusant de plus bel. Bon courage à vous en tous les cas.


    • chios Le 19 janvier 2015 à 18h33
      Afficher/Masquer

      J’ai été fort intéressée par cette conférence d’Emmanuel Todd.
      Il s’agit du vieillissement.
      Plus de vieux que de jeunes, et ce que cela veut dire, au niveau du poids électoral dans notre société, et donc de son orientation…
      https://www.youtube.com/watch?v=x-Mn5DLuFuE


  13. colargol Le 19 janvier 2015 à 08h36
    Afficher/Masquer

    L.Kalogeropoulos commence le débat en sanctifiant la république unie à propos de Charlie Hebdo pour ensuite condamner le “dogme de l’égalité” ….La devise de la république n’est elle pas Liberté Egalité Fraternité. Ces gens là ne sont républicain que quand cela les arrange….


  14. Un naïf Le 19 janvier 2015 à 08h46
    Afficher/Masquer

    Pour Philippe Val, Snowden est un « traître à la démocratie »

    Alors, vous êtes toujours Charlie ?

    http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/10/philippe-val-snowden-est-traitre-a-democratie-252075


  15. Nerouiev Le 19 janvier 2015 à 09h16
    Afficher/Masquer

    Y a-t-il une explication psychologique au fait que quelqu’un, en s’exprimant, écarte les bras en s’appuyant sur la table ?


    • step Le 19 janvier 2015 à 13h11
      Afficher/Masquer

      langage corporel, vouloir passer pour plus grand qu’on est réellement. Parade physique pour impressionner, ou compenser un manque de fond…


  16. bourdeaux Le 19 janvier 2015 à 09h18
    Afficher/Masquer

    “On n’arrive plus à trouver des profs”…Ca c’est certain ! Moi j’arrive assez bien à comprendre pourquoi : ma conjointe fait profession de remplaçante en maths, en collège et lycée, elle a un diplôme d’ingénieur, salaire : 1600 € brut pour environ 30 h de cours hebdo…C’est sûr qu’à ce tarif-là, elle a pas bien envie d’aller bosser dans des établissements où elle va donner des cours et, en échange recevoir des coups !


  17. Eriste Le 19 janvier 2015 à 09h22
    Afficher/Masquer

    Simplement pour réagir sur les dépences publiques et plus particulièrement des dépenses militaires, il ne faut pas oublier que ce n’est pas parce que les militaires n’ont pas le droit de manifester qu’il y a eu moins de dépence dans ce domaine, c’est surtout lié aux livres blancs (http://www.livreblancdefenseetsecurite.gouv.fr/) qui sont sortis sous Sarkosy, et qui ont refondu l’armée française dans un moule beaucoup plus technologique, avec la suppression et/ou le déplacement de millier d’hommes militaires du pays à d’autres endroits, ou tout simplement vers la porte de sortie. Connaissant pas mal de militaires, les dernières années n’ont pas été facile! Et puis, n’oublions pas que nous avons aussi du mal à payer nos militaires (http://www.lexpress.fr/actualite/societe/armee-les-chiffres-fous-du-logiciel-de-paiement-louvois_1302924.html), pas vraiment une bonne chose dans le contexte actuel, surtout quand c’est du à une mauvaise gestion logicielle.

    Concernant l’éducation, c’est fort qu’à notre époque nous devons croire que les professeurs règlerons les problèmes dans les ZEPs! Je viens de ZEP, j’ai fais mon BEP dans un de ces établissements. Comment les jeunes peuvent-ils adhérer à un système qui fait tout pour les culpabiliser et les foutres dans la merde? Les financements pour le milieu professionnel en France est en chute libre, il n’y qu’a regarder la différence de matériel entre un lycée publique “normal” (BAC) et un lycée publique professionnel en ZEP (BACP, BEP/CAP). Ne pas oublier aussi que les meilleurs professeurs ne sont pas des personnes sortant avec un doctorat en poche, mais bien des personnes qui ont du vécu. Une personne sortant de l’école et allant enseigner dans une ZEP, ça ne fera qu’une personne déprimé de plus, drogué au Xanax et finissant au chomage.

    Avant de vouloir éduquer les jeunes, éduquons nos politiques, qu’ils arritent de se comporter comme des singes au parlement, qu’ils arrêtent de mentir et de jouer avec notre argent, qu’ils arretent de se remplir les poches sur le dos du contribuable, qu’ils ouvrent “la libre entreprise” pour les intérêts particuliers, sans aider le pauvre quidam qui est dans la rue, crevant la dalle et le froid. La solution ne viendra pas des politiques, mais la solution ne viendra encore moins des entreprises qui ne pensent que profits et réduction de couts! Ces dernières seront les premières à déporter tout le travail à l’étranger pour satisfaire les caisses des investisseurs. L’unique solution doit venir du peuple lui même, espérons que nous y arriverons par un raz-le-bol généralisé, vers un mouvement constructif et local.

    Pendant que j’y suis, une petite note sur le papier cul “Charlie Hebdo”. C’est marrant de voir comment on arrive à détourner une manifestation d’environ 3million de personne, pour justifier si vous êtes républicains, démocrates ou je ne sais quoi. On a pas tous le temps d’aller manifester pour des irresponsables qui jouent avec le feu, et encore moins la volonté de donner du soutient à des dictateurs en puissances qui sont absolument contre toute liberté d’expression – sauf quand ça va dans leur sens. La dernière semaine a été totalement improductive sur ce blog, ne parler que de CH alors que ça bouge dans le monde entier. Il n’y a pas qu’en France ou il y a des attentats.


  18. BA Le 19 janvier 2015 à 09h33
    Afficher/Masquer

    Lundi 19 janvier 2015 :

    Un journal chinois s’offusque de la Une du mensuel satirique français Fluide Glacial.

    Un journal de la presse officielle chinoise a dénoncé lundi l’indécence de la dernière couverture du magazine satirique français Fluide Glacial évoquant le péril jaune, dans un contexte de critiques sur la liberté d’expression et le mouvement Je suis Charlie.

    Dans son dernier numéro, Fluide Glacial a publié en première page un dessin titré « Péril jaune, et si c’était déjà trop tard ? », où un Français caricatural conduit dans une rue de Paris un pousse-pousse, dans lequel sont assis un Chinois et une jolie blonde visiblement charmée.

    Peut-être que ce magazine cherche à attirer l’attention du monde entier, en suivant l’exemple de Charlie Hebdo, a jugé le quotidien Global Times.

    Quelle indécence !, a poursuivi ce journal, proche du Parti communiste chinois, dans un éditorial intitulé La vogue de la liberté d’expression risque d’aggraver les conflits.

    Depuis l’éclosion du mouvement Je suis Charlie, en réaction à l’attentat ayant décimé la rédaction de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, la presse chinoise a la dent dure pour la conception française de la liberté d’expression, en dépeignant une France en proie à des conflits culturels et religieux croissants.

    On ne peut désormais que conseiller à la société française d’arrêter de représenter l’image du prophète, a insisté lundi le Global Times.

    (Dépêche AFP du lundi 19 janvier 2015)

    http://www.fluideglacial.com/lebeaujournal/_jpg/_home/464.jpg


    • Xavier Le 20 janvier 2015 à 16h32
      Afficher/Masquer

      Vous aurez également noté chers amis que CH n’a jamais fait de caricatures liées à l’homosexualité, au lobby LGBT etc…


  19. Rose du sud Le 19 janvier 2015 à 09h34
    Afficher/Masquer

    Puisque la LIBERTE d’expression se trouve dans le dessin de caricature, je puis me permettre de voir ce que représente la gestuelle de monsieur Kalogéropoulos:
    Il occupe toute la place avec ses grands bras, puis il se rengorge, se redresse pour finir par mettre ses propres mais sous le nez de ce pauvre monsieur, il est vrai Petit.qui parle
    Puis pour défendre l’armée et tout ce qui est privé, il se fâche rouge, furieux mais je ne l’entendais plus!
    Comique, un comédien comme la nouvelle chérie de Hollande!
    Et on nous dira que vie privée ne nous regarde pas!


  20. mollo Le 19 janvier 2015 à 09h36
    Afficher/Masquer

    Salut,

    Je vous signale l’une des dernières interventions radiophoniques de Bernard Maris sur RTS2/ Babylone.

    http://www.rts.ch/espace-2/programmes/babylone/6377283-babylone-du-08-01-2015.html


  21. Eric Le 19 janvier 2015 à 09h56
    Afficher/Masquer

    J’avais déjà vu cette émission en podcast sur l’appli BFM Business. Je me jette toujours dessus comme un mort de faim tellement c’est croustillant, sans attendre que ces vidéos soient mises en ligne ici. Le meilleur moment a été du fait de l’hôte de ces lieux, quand il rappelle aux autres que il y a un problème et que ce problème a pour nom Hollande (je cite de mémoire). Il y a à ce moment-là un silence et le temps est comme suspendu. Ne manquait plus qu’un éclat de rire général, qu’évidemment les circonstances rendaient difficilement envisageable.


  22. papy Le 19 janvier 2015 à 10h03
    Afficher/Masquer

    Ce que pensais hollande de la gestion de Tarmac par la droite en 2009 …
    Un moment de clairvoyance très cocasse ! 🙂

    http://latelelibre.fr/reportages/pour-hollande-le-gouvernement-invente-des-terroristes/


  23. reneegate Le 19 janvier 2015 à 10h22
    Afficher/Masquer

    Sans vous blesser, ni minimiser l’influence que peuvent avoir vos interventions sur cette cryptochaine (dans le sens de codée), c’est Stéphane Soumier qui en est la vedette. Il prouve ici qu’un organisateur de débat intelligent et compétent permet à ceux qui en ont les moyens de s’exprimer pleinement. La où Doze vous fatiguait (on le serrait tous à moins) Soumier titille avec des aiguillons puisés dans son Michelet (Doze est très Michelin). Un présentateur à BFM qui fait référence aux valises de Dumouriez, chapeau.
    Ce qui est consternant, c’est de voir un Léonidas Kalogeropoulos aussi primesautier et convaincu des bien faits du libre marché (et le touti quanti qui va avec libre concurrence……) 20 ans après les premiers échecs d’une telle politique et au moment de la consécration de cet échec (déflation). Pour ce type de personnage, public est synonyme de burqua.
    Votre calme et votre profonde conviction que toute solution pérenne et intelligente passe par le partage et l’équité fait de vous une singularité dans ce cosmos médiatique. C’est aussi un grand plaisir pour tous ceux qui sont tombés dans la même tambouille tout petit et ont donc forcément “liberté-égalité-fraternité” dans la peau.


    • Xavier Le 20 janvier 2015 à 16h43
      Afficher/Masquer

      Rastapopoulos et Ethic : tout un programme.

      Entreprises de tailles humaines indépendantes et de croissance ?
      Comme une boulangerie qui vient d’ouvrir quoi !

      http://www.ethic.fr/content/bureau-national

      Rien que le nom de leurs boites est à se rouler par terre :

      “Médiation & Arguments” (ya du boulot pour Rastapopoulos…)

      “Amplitude Communication / Amplitude Déplacements”

      Et Amplitude/Emmerdements non ?


    • georges dubuis Le 19 janvier 2015 à 22h53
      Afficher/Masquer

      Vous vous rappelez Fifi de l’expression “l’imagination au pouvoir”, le débarquement c’était il y a 47 ans, c’est peu de temps finalement.


  24. bats0 Le 19 janvier 2015 à 10h52
    Afficher/Masquer

    Bonjour,
    Merci Olivier pour cette excellent débat, très animé, passionné, et constructif, car chacun apporte sa pierre à l’édifice sans pour autant détruire celle de son adversaire.
    Je trouve Olivier que vous êtes de plus en plus affuté pour passer vos idées après avoir caressé dans le sens du poil l’intervenant adverse.
    C’est pour ma part un des meilleurs débat que j’ai pu voir dans cette émission.


    • bats0 Le 19 janvier 2015 à 11h35
      Afficher/Masquer

      Par contre je vais boycotter Dailymotion, car une pub toutes les 5 minutes c’est tout à fait indigeste; s’il ne savent pas vendre leur espace publicitaire, qu’ils fassent appel à des professionnels (un forfait de pub trop bon marché finit par induire sur la qualité du support et donc de son audience).


      • reneegate Le 19 janvier 2015 à 12h31
        Afficher/Masquer

        extension firefox adblock plus


  25. Alae Le 19 janvier 2015 à 11h10
    Afficher/Masquer

    Caliméropoulos, encore un Assurancetourix du néolibéralisme… c’est comme les charançons, ces bestioles-là, il y en a partout.

    Quand au Petit, sur l’organisation militaire de l’Europe dont “la France assurerait la protection”, il nage en plein rêve éveillé. La France n’arrive déjà même pas à fourguer ses armes ou équipements à ses potes de l’Otan…


    • Xavier Le 20 janvier 2015 à 16h47
      Afficher/Masquer

      “Caliméropoulos, encore un Assurancetourix du néolibéralisme… c’est comme les charançons, ces bestioles-là, il y en a partout. ”

      XD


  26. Vallois Le 19 janvier 2015 à 11h39
    Afficher/Masquer

    Est-ce que le conflit est sur l’agenda mondialiste après la toute synchronicité sur le mariage gay dans le bloc occidental… le choix des mots que j’expose ici n’est pas francais mais cela montre qui possède l’espace cognitif et la main sur le calendrier.

    Une synchronicité toute identique sur les musulmans avant et après Charlie… Rappelez-vous les manifestations en Allemagne, et maintenant un fort débat sur les musulmans, le port du voile, le doigt pointé sur les musulmans tous suspectés de 5ème colonne en UK ?
    Bizarre, pourquoi maintenant et pas après les attentats beaucoup plus meurtriers à Madrid (en 2004 – 191 morts) et Londres (2005 – 56 morts) ?


  27. Nerouiev Le 19 janvier 2015 à 11h42
    Afficher/Masquer

    Merci d’avoir ressorti ce mot “anomie” que j’ai ignoré jusqu’à cette année. Il est on ne peut plus pertinent et traduit bien ce manque d’enthousiasme et cette perte d’identité de notre pays. L’Europe y est certainement pour beaucoup quand elle détruit toutes les identités culturelles et fait l’apologie de tout ce qui était contre nature, pas besoin de les énumérer. Être obligé de penser Allemagne quand on parle d’Europe jusqu’à l’hymne qui n’est autre que du grand Beethoven, appliquer les ordres étasuniens, réintégrer l’Otan et rétrograder en démocratie surtout avec Sarkozy, etc. comment peut-on retrouver un sens profond à défendre et à transmettre ?
    Platon déjà en parlait quelques siècles avant notre ère :
    « … Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leur parole, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au-dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne, alors c’est là en toute beauté et en toute jeunesse le début de la tyrannie … »


    • Rose du sud Le 19 janvier 2015 à 13h04
      Afficher/Masquer

      Alorq Dieu le père leur manque bien! Nous sommes d’accord, ils sont les enfants de l


      • Rose du sud Le 19 janvier 2015 à 13h08
        Afficher/Masquer

        Alors Dieu le Père leur manque bien!
        Nous sommes d’accord, ils sont les enfants de la vague soi-disant révolutionnaire de l’autre slogan que je voyais inscrit partout en 1978:
        “Il est interdit d’interdire”
        Suite; ” nous sommes Charlie” mais Charlie quoi ??
        Que la grosse libido sous la ceinture est bien le signe d’une cervelle d’oiseau!


        • Ray Le 19 janvier 2015 à 14h33
          Afficher/Masquer

          @ – Rose du sud, bonjour.
          Ne serions nous pas le produit d’une évolution ?
          Je vous propose de lire; Les Dragons d’Eden ( The Dragons of Eden )
          de Carl Sagan, sans oublié les innombrables références ayant permis l’élaboration de son travail .


          • DUGUESGLIN Le 19 janvier 2015 à 16h50
            Afficher/Masquer

            C’est possible. Mais le produit de cette évolution concerne combien d’humains sur terre?
            Le monde dit “occidental” ne comprend le monde qu’au travers de lui-même, et ne représente pas toute l’humanité. De plus à l’intérieur même de ce monde dit à tort “occidental” il y a encore des humains qui dénoncent “l’anomie” citée par Nerouiev.
            Il se peut que cette évolution soit la décadence et peut-être la disparition de la vraie culture “occidentale” au nom d’une pseudo “nouvelle civilisation, (dite occidentale) qui veut rompre avec ses racines, et ne s’inscrit plus comme une grande culture et n’a plus rien de cohérent à offrir.


        • georges dubuis Le 20 janvier 2015 à 00h10
          Afficher/Masquer

          Charlie Chienlit et çà ne sent pas la rose.


  28. Oplosoch Le 19 janvier 2015 à 11h59
    Afficher/Masquer

    Soumier à l’air de mieux respecter vos positions, ne montre ni ironie,ni sarcasme quand il se tourne vers vous… demande à ce que vous puissiez finir vos phrases…

    Toujours interressant de voir (un peu) les arguments de BFM, des intégristes du marché, des manipulations et mensonges économiques, et d’entrevoir les attentats à venir contre notre mode de vie…


  29. lemoine001 Le 19 janvier 2015 à 12h01
    Afficher/Masquer

    « La nation c’est aussi des facteurs économiques et la liberté d’entreprendre ». Je trouve cela savoureux ! Un sommet dans le prêche papelard sur la « nation ». Cette nation dans la bouche du nommé Léonidas n’est rien d’autre que les gens comme lui. Elle ignore d’emblée ceux que leur situation de prolétaire prive de « la liberté d’entreprendre ».

    Le « On », au nom duquel parle ce monsieur, est un mot comme « truc » ou « machin » qui permet de dire sans avoir à dire. Il permet à la fois de se présenter comme le prototype même de l’humanité, (potentiellement comme ce qui se fait le mieux en matière d’humanité), tout en rejetant sans le dire hors du « on » c’est-à-dire hors de la nation ou de l’humanité commune, une partie qui n’aura même pas été désignée.

    Je doute que monsieur Léonidas ne soit pas assez fin pour ne pas comprendre que des caricatures qui visent l’ensemble des musulmans (et non des terroristes) désignent ces non-désignés. Elles disent en clair que les musulmans sont ceux qu’il s’abstient doucereusement de désigner. Elles ont pour effet de placer ces non désignés hors de la nation, surtout quand leur diffusion dans le monde entier devient une grande cause nationale. Ces caricatures ne peuvent manquer de provoquer dans la population visée un réflexe de repli identitaire (naturel pour tout groupe social qui se voit attaqué, vilipendé et rejeté). Ce réflexe communautaire complète l’invitation au repli identitaire adressé aux « français de souche » par le FN et divise les couches populaires au grand profit des chantres de « la liberté d’entreprendre ».


  30. Horzabky Le 19 janvier 2015 à 12h12
    Afficher/Masquer

    Léonidas Kalogeropoulos avait par moments la voix larmoyante, lorsqu’il laissait la passion le submerger. Un truc pour déstabiliser l’adversaire ? Il faudra s’en rappeler : lorsqu’il est conscient que ses arguments sont un peu faibles, il fait de la commedia d’ell arte.


  31. soreneros Le 19 janvier 2015 à 12h29
    Afficher/Masquer

    Excellente la citation finale !
    “Les gens exigent la liberté d’expression pour compenser la liberté de pensée qu’ils préfèrent éviter.” Sören Kierkegaard.

    On pourrait la paraphraser à l’in(dé)fini :
    – Les gens exigent la liberté de croissance pour compenser la liberté de penser quelle croissance qu’ils préfèrent éviter.
    – Les gens exigent la liberté d’entreprendre pour compenser la liberté de penser quoi entreprendre qu’ils préfèrent éviter.
    – Les gens exigent la liberté de consommer pour compenser la liberté de penser quoi consommer qu’ils préfèrent éviter.
    – Les gens exigent la liberté de pouvoir d’achat pour compenser la liberté de penser quoi acheter qu’ils préfèrent éviter.
    – Les gens exigent la liberté de moyens pour compenser la liberté de penser quel moyen pour quel fin qu’ils préfèrent éviter.
    – Les gens exigent une liberté d’action politique pour compenser la liberté de penser quel politique qu’ils préfèrent éviter
    etc. à vous de compléter.

    A ce petit jeu, “Les gens” peuvent être ceux d’une caste, d’une classe, d’un lobby, d’une communauté, …
    L’idée qui reste c’est toujours la revendication d’une liberté d’action (l’expression étant l’action de la pensée) au détriment de la nécessité de penser l’action, ce qui conduit à une simple agitation. Comme dans l’affaire des caricatures, on revendique le droit d’en faire, qu’importe si le message est inexistant ou se réduit à l’insulte.

    La structure de la phrase de SK est la suivante :
    Les gens exigent une liberté d’action X pour compenser la liberté de penser l’action X qu’ils préfèrent éviter.


    • theuric Le 19 janvier 2015 à 13h47
      Afficher/Masquer

      En vrai, la véritable liberté est de comprendre ses propres contraintes.
      Mais ce mouvement vers l’émancipation pose inéluctablement la question de l’obéissance, de quelque nature qu’elle soit.
      Or, comment faire fonctionner une société complexe où chacun des acteurs remettrait en question, voire en cause, la notion d’échelle hiérarchique?
      La nôtre, de société, et elle est loin d’être la seule, se résume, à quelques exceptions près, au rabâchage, quand il nous faudrait appréhender notre avenir en rendant compte d’une modernité n’ayant pas trouvé le sens à ses immenses mutations et, en cela, nous n’en sommes qu’au début.
      Je le dis et le répète, nous sommes au-devant de forces psychiques extrêmement puissantes où à l’identité se conjugue le double désir de passé et de futur.
      Sans compter l’ennui, puissante force sociale créatrice et destructrice.
      Paradoxe:
      Nous nous devons réexaminer le savoir des anciens en une nouvelle renaissance et, dans le même temps, rendre compte de l’intense dynamisme nous projetant vers un futur inconnu.


  32. theuric Le 19 janvier 2015 à 13h26
    Afficher/Masquer

    Serait-ce ça qui commande l’économie du pays, eux qui ne comprennent réellement rien à rien?
    Quand à Monsieur Kalogéropoulos, il nous a montré ici ce que je prévoyais depuis longtemps, l’affolement de notre classe dirigeante.
    Messieurs-mesdames, une minute de silence pour les descendants décatis de la bourgeoisie cultivée d’antan, elle meurt sous nos yeux.
    Quand à dans un an, comme vous le disiez, Monsieur Berruyer…
    Déjà qu’aujourd’hui les banques suisses, italiennes, grecques sont plus que mal en point, alors, dans un an, dans quel état sera l’économie française, européenne, mondiale?
    Ça irait mieux aux U.S.A.?
    Voyez-vous, monsieur Berruyer, c’est cela qui me fait le plus frémir, ces personnes croient ce qu’ils disent!
    Je vous avoue préférer avoir affaire à des menteurs, parce que eux, au moins, connaissent la vérité mais veulent simplement la cacher!
    Allez, il va nous falloir chasser toute cette classe dirigeante éreintée, elle qui parle de Valmy et se conduit en aristocrate.
    Pour finir, je suis plutôt proche de votre position en ce qui concerne les derniers événements.
    Plutôt que de se laisser aller à une hystérie collective, pensons à la complexité de ce double attentat, dans toute sa complexité, que ce soit l’attentat lui-même que de ses suites.
    Là où surgit mon désaccord ce situe dans l’appréciation que vous avez de Monsieur Hollande, j’ai déjà ici écrit pourquoi.
    Ce défilé, bien qu’absurde, était d’une essentielle nécessité pour faire retomber une pression sociétale qui, sinon, aurait pu nous entrainer dans tous les débordements.
    Mais quoi qu’il en soit la société est dorénavant clivée et rien ni personne n’y peut désormais plus rien.
    Il sera bientôt extrêmement difficile de calmer la population, des forces inconsciente incroyablement puissantes sont aujourd’hui en jeu, en mouvement et je l’ai dit, rien ni personne ne peut refréner cela, tout au plus est-il possible de canaliser cette énergie, cette violence potentielle.
    Ce qu’il s’est passé tantôt est une atteinte symbolique et non pas physique, et cela est pire, bien pire.
    Les musulmans l’ont très bien compris qui se cachent ou changent de vêtures.
    C’est pourquoi vos contradicteurs n’écoutaient pas ce que vous disiez: ils en étaient incapables.
    Vous avez supprimé mon commentaire où j’y étudiais la violence (tout comme vous pouvez supprimer celui-là, c’est surtout à vous que je m’adresse), pourtant il s’agit bien de cela et il aurait été heureux que le plus grand nombre comprenne ce qui les anime.
    N’oubliez pas, Monsieur, trois choses:
    -L’étrange attraction des peuples pour leur inconscient social et dès lors pour leur histoire retombée dans l’oubli!
    -La violence, quelle qu’elle soit, est toujours la résultantes d’une disharmonie sociale;
    -La violence est une énergie et, comme toute énergie, elle prend toujours le chemin de la plus faible résistance; elle peut se transformer, rester potentielle mais restera toujours égale à elle-même tant qu’elle ne se sera pas épanchée.


    • step Le 19 janvier 2015 à 14h20
      Afficher/Masquer

      “Ce défilé, bien qu’absurde, était d’une essentielle nécessité pour faire retomber une pression sociétale qui, sinon, aurait pu nous entrainer dans tous les débordements.”

      très bonne remarque qui appelle 2 commentaires:
      1) je comme d’autres n’a pas de “pression à évacuer” donc je ne vois pas l’intérêt d’y participer.
      2) rien n’empêche ceux qui ont une “pression à évacuer” de le faire, et effectivement la manifestation est plus souhaitable que d’aller bruler un lieu de prière musulman.

      ceci dit si ‘il y a 4M de personnes qui ont visiblement un problème de valve, je suis passablement inquiet des élections à venir.


      • theuric Le 19 janvier 2015 à 14h51
        Afficher/Masquer

        C’est pourquoi nous devons rester conscient de cette dynamique.
        Une telle puissance peut facilement dépasser l’esprit le plus indépendant.
        Ceci n’est pas une neutralité mais, au contraire, une conscience aiguë des événements et c’est de cette conscience que nous manquons le plus.
        N’oublions pas qu’au lendemain de la mort de Jaurès, tous ses compagnons signèrent l’union sacrée.
        Ce n’étaient pas des traitres à sa pensée mais furent tout simplement pris dans le tourbillon émotionnel de l’époque.
        Je vous en conjure, tous, restez conscient!


      • theuric Le 19 janvier 2015 à 19h55
        Afficher/Masquer

        Cette pression, mot qui fut une erreur, remplaçons-le par tension, cette tension ne peut s’exprimer dans un vote et, quoi qu’il en soit, la ruine prochaine de l’économie-monde battra les cartes de façon telle que je doute que ce parti ne survive.
        Comprenez bien que cela dépasse largement les limites de notre société.
        C’est de l’ensemble de l’humanité dont il s’agit.
        Maintenant, bien que je n’en aie rien dit auparavant je l’avais pressenti, Paris se trouve au centre des enjeux mondiaux, bien malgré lui, sans que nous l’ayons voulu.
        Ce sera comme cela pour de très nombreuses décennies, c’est pourquoi nous nous devons à des élans de sagesse et de conscience, surtout de conscience.
        Pourquoi?
        Les canaux de Panama et de Suez, tout simplement, toujours ces fichus canaux.
        Notre proche est ne s’y est pas trompé, les cibles étaient mauvaises, certes, mais nous commencerons bientôt à saisir que nous entrons dans une ronde où nous sommes au beau milieu du cercle.
        Le jeu ne fait que commencer, les acteurs étaient depuis longtemps en place et le rideau s’est levé sur une étrange affaire, meurtrière, c’est vrai, mais étrange.
        Sous peu nous devrons tout reconstruire et au plus vite, vite et bien, très vite et très bien.
        Ce à quoi nous allons nous confronté nécessitera une démocratie exemplaire, Machiavel nous avait, en son époque, prévenu: seule une république, ce qui aujourd’hui est démocratie, permet de supporter les violents soubresauts de l’histoire.
        L’œil de ce cyclone portera les vents les plus puissants et nous y serons placés, nous y sommes déjà.


        • Carabistouille Le 19 janvier 2015 à 20h05
          Afficher/Masquer

          Pouvez vous me dire dans quel ouvrage Machiavel a bien pu dire que la république était le seul régime capable de supporter les soubresauts de l’Histoire.
          ça m’étonnerait que ce soit dans “Le Prince” car j’ai lu ce livre plusieurs fois et je n’y ai rien vu de tel. ça m’aurait échappé? Etrange, ce livre était destiné à l’usage personnel de Lorenzo le Magnifique. Je ne savais pas que le grand Médicis était un démocrate.
          Quant aux républiques, à l’époque, c’était Gênes et Venise, absolument rien de démocrate.
          Quel exemple de république avait dont Niccolo en tête?
          Merci de me renseigner.
          Vous êtes si érudit.


          • theuric Le 20 janvier 2015 à 14h04
            Afficher/Masquer

            Je ne sais plus si c’est dans “Le prince” ou dans “L’art de la Guerre” que Machiavel montrait que les républiques assuraient une meilleurs défense de leur patrie parce que l’armée était celle du peuple qui défendait ses propres lois.
            Armée du peuple qui, en revanche, faisait montre de faiblesse lors de guerres de conquête, contrairement aux armées de métier.
            Il est à remarquer la faible idée qu’il avait pour les armées de mercenaires qui, à l’occasion, pouvaient se retourner contre ceux qui les avaient engagé en prenant le pouvoir ou en trahissant ses employeurs pour les meilleurs troupe, se révélaient faire perdre des batailles ou la guerre pour celle des plus médiocre ou pouvait ravager, à l’époque, une région du royaume lorsque cette guerre s’achevait.
            Engager des mercenaires était pour lui l’un des signes manifeste de faiblesse d’un état.
            Il en donnait deux exemples: Venise et Florence.
            Quand à moi je rajouterais qu’à notre époque une grande entreprise ou une banque qui externalise certains de ses services ou la fabrication de ses produit fait appel à du mercenariat économique en montrant les mêmes signes de faiblesse et en s’exposant aux mêmes risques: bien que nous n’en ayons rarement entendu parlé, n’y a-t-il pas eu de ces grandes entreprises ou banques qui subirent quelques traitrises de ce mercenariat économique?
            Ainsi l’emploi par l’armée U.S. de mercenaires fut pour moi l’un des signes évidents de la faiblesse criante de l’état étasunien.


  33. Scorpionbleu75 Le 19 janvier 2015 à 13h32
    Afficher/Masquer

    Ouf ! Bon débat dites-vous ?
    Je l’ai trouvé démago et banal. Des analyses usées qui tournent en rond et qui sont idéologiques.

    Sur la question économique :
    La relation Allemagne/France qui nous oppresse et broie notre industrie , la question de la sortie de l’euro qui est la question clé, n’a si je ne m’abuse pas été évoquée.
    Quelles mesures contre les paradis fiscaux qui enflent toujours ? Quelles mesures pour limiter à la source les revenus des fortunes qui détiennent à présent 50% des richesses du Monde. 1% contre 99% est dépassé.
    Que faire avec ses entreprises autour des nouvelles technologies, des applications qui gagent des fortunes avec une poignée de travailleurs ? Le monde du travail est à reconsidérer .

    Ecole :
    Si on parle valeurs, je dirai exigence, retour à la méritocratie, mesures d’adaptation.
    Le nivellement par le bas, n’est pas une une solution !

    • La question cruciale de l’orientation n’a même pas été évoquée et c’est dommage. C’est un serpent de mer qui comme la formation professionnelle continue “fait manger beaucoup d’élus et autres” et n’avance pas d’un pouce depuis 1971….et, pourtant !

    • Concernant les échecs scolaires ou d’intégration des jeunes en difficulté, la religion anti-raciste a tout faussé. Confusion, compassion, discrimination positive….

    – Une exigeante claire doit être mise en place pour tous.
    • Que faisons nous contre les jeunes dealers dans les classes des banlieues, contre la prostitution précoce, le vol, les dégradations d’immeubles et de l’espace public ? le mépris et la violence sur des profs ?
    • Ωue faisons nous contre l’abus d’alcool chez tous les jeunes ?
    • Ωue faisons nous au sujet des programmes mortifères (débiles, violents, pornographiques, racistes y compris contre les blancs) des télévisions publiques ou privés, les jeux vidéos de certains films, qui imprègnent tous les jeunes ?

    • Egalité des Droits, je suis d’accord et pas de discrimination positive. Chacun doit être amener à prendre ses responsabilités, en tenant compte de sa réalité, y compris les immigrés, les pauvres etc. dans leur engagement à l’école pour eux ou leurs enfants, la non détérioration des logements. Rien ne l’excuse ! Des immigrés, il y en a toujours eu.

    • Vous ne dites pas un mot des jeunes super diplômés, qui ont travaillé pour y arriver et à qui on n’offre que des stages à répétition à 300€ ou des salaires ridicules avec des horaires sans limite, et des emplois uniquement dans les cabinets de conseil financiers, des banques d’affaires ou autres ! Y compris pour les ingénieurs.
    Ces jeunes à présent s’exilent en masse et souvent rament pour s’adapter, mais ils recherchent des pays où l’énergie et le goût de la vie dominent. Une perte évidente pour notre société.

    •Vous ne parlez pas non plus des jeunes qui appartiennent aux classes moyennes qui errent et tombent en déprime, car les parents en perte de repères font trop de pression pour la réussite et eux ne voient plus aucun sens à leur avenir.

    • Vous ne parlez pas des jeunes Normaliens, affectés sans préparation (qui craquent) pour leur premier emploi dans les banlieues et qui se font agressés, par des jeunes révoltés qui les méprisent les insultes car les profs gagnent une misère et qui de leurs côtés ne tentent pas grand’chose.

    • Vous me gênez beaucoup avec cette non considération pour Louis Legrand ou Henri IV, selon vous, les bons élèves doivent être pénalisés dans leurs conditions de scolarisation pour compenser les lycées où des médiateurs paumés, des jeunes en échec ne font rien et cassent tout ? Sont-ils responsables du non courage des politiques depuis les années 70 ?

    Ce sont des Etablissement publics et ils ne doivent pas être attaqués ainsi, car c’est une issue pour les jeunes des classes moyennes, comme Normale Sup ou Polytechnique et qui n’ont pas comme les riches toutes les écoles privées à leur service ou accès aux Ecoles américaines. Le nivellement par le bas, n’est pas une une solution !

    • Louis Legrand, Henri IV, les profs sont souvent des vieux croutons, car les jeunes normaliens inventifs sont envoyés en banlieue. Les collégiens et les lycéens de ces établissements travaillent beaucoup (c’est le secret) et il y a parmi eux, des enfants du quartier, enfants de concierge ou d’épicier. S’ils bossent, ils s’en sortent comme les autres et souvent mieux.

    • √ous ne parlez pas non plus de toutes ces tentatives de nouvelles écoles, d’internat qui se sont montés à l’instigation de politiques de Gauche comme de droite, où sont embauchés des planqués qui n’ont pas de qualification et les jeunes entrés là n’ont aucun suivi pendant et après…

    • La formation des profs, des travailleurs sociaux, des assistantes sociales doit être révisée. Histoire et géographie mondiale, les religions, les traditions. La situation économique et politique dans le monde. Actuellement, trop d’idéologie, de compassion pour l’immigré qui a remplacé le travailleur pour la Gauche. Ils doivent acquérir un recul, sortir de la culpabilité et avoir une exigence pour tous.

    On perçoit Olivier que vous n’avez aucune expérience de l’Administration d’Etat et des modalités de mise en place des mesures sociale et du traitement de masse. Vous n’avez non plus aucune expérience du terrain avec les jeunes immigrés ou les jeunes diplômés.


    • Lamonette Le 19 janvier 2015 à 15h03
      Afficher/Masquer

      Zêtes colère. Et moi aussi. J’éructe, je fulmine, la bave me monte à la commissure des lèvres… car rien ne sera fait, on recommence avec les antiennes entendues depuis 20 ans: plus de pognons, plus de prof devant les gamins, le coup de peinture dans les ghettos etc…

      Mais, punaise, réveillons nous et fissa car ce que je ne cesse de dire, le gros retour de boomerang de la violence, c’est pour maintenant. Et CH n’est qu’une manifestation de cette poussée.

      On a quasiment plus aucun tissu économique, des pans entiers de l’éco dépendent des niches fiscales et cadeaux , on va se taper le QE européen et toutes ces bouffonneries.La déflagration éco, elle est pour demain aussi.
      Les règles les plus incompréhensibles s’alignent dernière les plus connes etc…

      En revanche, flute, n’attendons pas de solutions globales toutes prêtes, il n’y en a pas.

      Monsieur BERRUYER, sur les propos duquel j’avais déjà souligné mon désaccord sur l’histoire du plus de pognon, a en revanche raison: à 8 ans, les choses sont quasiment jouées.

      Alors oui, on est parti pour de sacrés coups de boutoir dans la tronche, on va tous morfler extrêmement durement mais si il y a une chose qu’il faut faire immédiatement, qui doit tous nous réunir, c’est renverser la table de l’éducation nationale.

      La maternelle doit cesser de faire garderie, on doit arrêter ces activités à la noix pour commencer dès la moyenne section un apprentissage, à la cool, mais rigoureux, sans feuilles volantes photocopiées etc de l’écriture cursive et de la lecture.
      Combien de générations avant nous arrivaient en CP en ayant largement dégrossi cette aventure-ci?!
      Peut-on se souvenir de la calligraphie parfaite de nos aînés, de leurs grammaire et ortho irréprochables? Et ils n’étaient pas 18 dans les classes!

      Quand je vois le temps consacré en primaire à des bouffonneries comme l’initiation à l’informatique ( je vous mets au défi de faire ouvrir à votre gniard un nouveau doc, taper trois conneries et les lui faire enregistrer…super instructif), la découverte de l’environnement ou l’initiation aux sciences ( alors là….un commentaire gigantesque n’y suffirait pas… l’intuition des grands phénomènes par des expériences merdiques sur feuilles volantes….), c’est du temps perdu.

      A la poubelle!

      Et le collège unique, parlons-en…Des millions consacrés à traîner de classes en classes des gosses qui s’en foutent alors que la seule chose utile serait de prévoir à tout instant, la faculté pour ceux qui partent en enseignement pro, de revenir dans l’autre circuit.

      Oui mais voilà, l’enseignement pro, le manuel, c’est sale, ce n’est pas noble: on fait des programmes pour sous-doués, condamnant ipso facto les gosses à devenir de simples pions. Or, des pions, il est possible qu’on n’en ait vraiment plus besoin en France d’ici moins de 10 ans….
      D’ailleurs, dénombrons un peu le nombre de métiers manuels qu’on a laissé dépérir: de la dentellière au ferblantier…et les machines sont parties en Chine d’ailleurs.

      Ensuite les profs, c’est sur qu’avec des principaux de collège incapables de sortir la grosse artillerie pour soutenir un prof par peur de représailles des parents etc…, je me demande comment ils font pour tenir…( enfin si, je sais).
      Moi, ce n’est pas compliqué, je suis devenue à mon corps défendant, la championne de la LRAR pour exiger, puisqu’on ne m’en prévient pas, qu’à tout retard de mes gosses, ils filent en colle avec un truc à faire, genre punition quoi….Pas de panique, on ne me répond pas…

      Et ensuite, c’est le grand lessivage des profs. Qu’ils connaissent leur matière semblerait logique mais c’est de moins en moins le cas, manque de vocations, on recrute ce que l’on peut et de toutes les façons, ce n’est pas suffisant.

      Enseigner, c’est un sacerdoce et la conscience que rien ne se passe sans rabâcher et fermeté bienveillante.

      Et les programmes? Qui a eu cette “insigne chance” d’ouvrir un bouquin au collège ( pour l’instant je ne connais que du CE à la 5ème)? Entre la progression qui est assez space et la présentation du manuel, je me tire des balles toutes les deux secondes….

      Alors non, pas d’ordi, sauf si on leur apprend ( mais apprendre, cad par cœur au début, rabâcher, s’entrainer) un langage de programmation mais c’est trop pointu et trop rapidement obsolète.
      Pas de tablette!!!!! Punaise, on n’a pas assez de pb avec çà à gérer!!!!

      Pas d’enseignement d’une heure obligatoire et misérable de morale civique où on apprend le parcours législatif à un gosse de CM1.C’est à chaque minute que cette éducation, la vraie, est faite.

      Pas d’enseignement du fait religieux à l’école, je suis désolée, ça , c’est la dernière crispation en vogue. Ils vont faire comment les profs? Et pourquoi pas des cours de claquettes.

      Quant au livret sur la radicalisation, c’est simple, je crois que c’est lui qui me radicalise…..
      N’était-ce pas le même ministre qui validait les sorties de gousses accompagnées de mères voilées?! Comme le précédent ministre, d’ailleurs.

      Et pour les ZEP , REP ( punaise, je me rends compte que j’ai déjà écrit mille fois sur le sujet), qu’on laisse faire les profs qui y sont et qui à quelques merdes prêt ( qu’on doit pouvoir virer) ont au moins, chevillés au corps, cette volonté de les pousser plus loin.

      J’en viens, d’une ZEP du 19 arrondissement de Paris, on y a passé 10 ans par absence d’autres solutions, foutu les gosses en école publique, par conviction.

      Mes gosses savent qu’ils ont appris moins que moi ( et je suis une piètre cf) il y a 30 ans.

      Mais en ZEP ou ailleurs, plus personne ne leur explique, si ce n’est nous le soir, fatigués nous-même par une journée de travail, qu’il n’y a rien de plus fantastique que de voir qu’on a appris un truc, qu’on progresse.

      Il faut des devoirs le soir, il faut des permanences ( zut, les mères sont rares à pouvoir se passer de travailler) où d’autres mères , par volontariat et à tour de rôle les font bosser.

      Faut arrêter ce gâchis immédiatement.

      Pour le reste , de toutes les façons, c’est trop tard.

      Alors, Charlie ou pas, ça, c’est l’unique urgence.


      • theuric Le 20 janvier 2015 à 17h30
        Afficher/Masquer

        Je rajouterais une chose qui, parce que symbolique, me semble important: débaptiser le “ministère de l’éducation national” et plutôt qu’éducation y mettre le mot instruction par exemple.
        Si je puis me permettre cette provocation: on éduque un chien mais l’instruit-on de quoi que ce soit?


        • georges dubuis Le 20 janvier 2015 à 21h59
          Afficher/Masquer

          Ah Theuric
          Jamais éduquer où instruit mon chien, il me suit……… comme charlie . Il aime le jeu et éventuellement moi.


    • bourdeaux Le 19 janvier 2015 à 16h00
      Afficher/Masquer

      ??? Je ne vois pas où vous entendez Berruyer prêcher pour un nivellement par le bas….A mon point de vue, il a quand même dit l’ESSENTIEL sur la question, à savoir que tout se joue en primaire et que c’est là qu’il faut “réinventer”. Je vous rejoins sur la critique de la religion anti-raciste qui a tout faussé, car en effet, c’est au titre d’un prétendu anti-racisme que fut repoussé le projet d’aménager des parcours adaptés aux enfants d’immigrés en primaire. Hors, il est pourtant évident qu’un gamin dont la langue maternelle n’est pas le français n’a pas les même chances qu’un autre d’arriver au collège en maîtrisant bien son écrit et sa lecture. Comme toute idéologie, celle de l’anti-racisme a débouché sur des résultats exactement contraires à ceux qu’elle prétendait poursuivre : en repoussant les discriminations “bienveillantes”, elle a dynamité l’égalité des chances et aggravé le racisme.


      • Scorpionbleu75 Le 19 janvier 2015 à 16h47
        Afficher/Masquer

        Nous sommes d’accord sur plusieurs points.

        Quant au “nivellement par le bas” j’ai noté dans les interventions d’OB, une demande de faire assumer aux deux grands collèges-lycées du 5ème, des conditions de scolarisation difficiles
        (saturation des classes) pour que les moyens récupérés aillent dans des classes à problème.

        Je suis opposée à ce type de fonctionnement.
        Il reste préférable de soutenir ce qui marche et de proposer, après analyse, des solutions pour les autres.


      • Lamonette Le 20 janvier 2015 à 00h40
        Afficher/Masquer

        Allez , j’ose, c’est à cela qu’on reK les C….

        Je n’arrive réellement pas à croire aux classes spé immigrés, ce que je crois comprendre dans le terme ré inventer.

        Collez devant un gosse un prof à la fois strict ( pas de B en cours, punaise), exigeant et humain et c’est une vague à laquelle rien ne résistera…sous réserve d’un programme débarrassé de plusieurs bêtises. Le gosse n’a qu’une envie, dans ces moments-là, s’attacher à qq’un, partagé qu’il est entre plusieurs vies.

        Cela s’est produit avant nous et je souhaite que cela se produise encore maintenant.


        • bourdeaux Le 20 janvier 2015 à 08h29
          Afficher/Masquer

          Réponse du C…: Si vous imaginez qu’un gamin dont la langue maternelle n’est pas le français, qui n’entend donc pas parler français en dehors de l’école, a les mêmes chances que les autres de maitriser l’écrit et la lecture en fin de primaire, vous avez à mon point de vue, les deux pieds dans cette idéologie anti-raciste dont je parle plus haut.


          • Lamonette Le 22 janvier 2015 à 08h53
            Afficher/Masquer

            Je ne m’explique pas la violence de votre réponse et encore moins en quoi j’aurais affublé quiconque, sauf moi, du doux qualificatif de con.
            Quant à ma supposée incompréhension causée par ma supposée idéologie anti raciste, je préfère ne pas répondre.
            J’observe simplement qu’avant, les patois étaient légions et que les gosses ont néanmoins appris à écrire et à lire un français plus que correct que les milieux auj dits favorisés envieraient pour leurs gniards ( en prépa littéraire, le pluriel d’un nom se termine en ent ou le pluriel dans la conjugaison par un s).
            J’ajoute que l’éduc nationale les récupère dès 3 ans, 2,5ans dans certains lieux ( campagne).
            Je rajoute que les gosses, petits, n’ont qu’une envie , c’est de ressembler aux autres….Et avec cela, je dis donc que les classes doivent demeurer mixtes..
            En revanche, débarrassons les profs de ces programmes stupides, donnons leur la possibilité de faire des devoirs, organisons les perm du soir car là, on déguste sérieux…


            • Lamonette Le 22 janvier 2015 à 09h29
              Afficher/Masquer

              Je me réponds à moi-même mais faut-il être fou pour avoir oublié ce que pouvait être l’école….
              Mon grand père maternel et j’ai juste 43 piges, a tenté de m’apprendre son patois ( qui a certes morflé) mais causait un français irréprochable, avait un champ lexical qu’envierait bcp de parents pour leurs gosses auj.
              Quant à mon grand-père paternel, qui avait un caractère bcp plus effacé, avait ces même qualités matinées déjà de langues étrangères.
              La seule table à renverser, c’est celle-ci, celle de l’éduc nat. Pour tout le reste, c’est foutu. Pensons à ceux qui survivront peut-être au prochain grand B.


  34. Louis Robert Le 19 janvier 2015 à 13h38
    Afficher/Masquer

    Comme elle est enviable, cette magnifique “union nationale” autour des Porochenko, Netanyahou, Rajoy et compagnie, reflétée dans le sillage du Charles de Gaulle. La liberté d’entreprendre et l’éducation par l’armée, y’a qu’ca d’vrai! — Et vive une nation musclée, à la colonne vertébrale puissante! Vive la nation “de vrais hommes”!


    • EVELYNE31 Le 19 janvier 2015 à 15h29
      Afficher/Masquer

      Regardons ce qui s’est passé en décembre 2014 en Espagne :
      Loi “Bâillon” au service de l’austérité néolibérale
      http://www.latinreporters.com/espagnepol14122014jtfr.html

      Le gouvernement espagnol n’y va pas de main morte…
      Je crains que ces mesures ne se généralisent en France et dans toute l’Europe.
      Nous serons bâillonnés, pieds et mains liés. Pffft, plus d’opposition et pas de révolution à craindre.


      • Louis Robert Le 19 janvier 2015 à 19h48
        Afficher/Masquer

        Je crois me rappeler qu’en France, il est désormais interdit de manifester en faveur des Palestiniens, même suite aux crimes extrêmes commis impunément par Israël, notamment à Gaza. Rageur, le monde entier s’indigne… et nous restons bien confortablement chez nous.

        Sans nul doute, le processus de déshumanisation et de répression est bien engagé en France. Les multiples arrestations et condamnations expéditives de ces derniers jours, auxquelles s’ajouteront toutes celles qui ne tarderont pas, confirmeront le tout. Or nous n’avons encore rien vu. Patience, malgré l’œuvre délétère de ce que Paul Craig Roberts appelle notre “pressetitution” médiatique, la vérité se fera jour, aveuglante de réalisme.


  35. step Le 19 janvier 2015 à 14h12
    Afficher/Masquer

    on en encore eu droit au 57%, au libéralisme sociétal (forcément hà bon ?) marchant main dans la main avec l’économie. Mon dieu, il n’y a pas qu’en politique qu’on a un syndicat de sortants….

    Juste un rappel sur la notion de liberté. La liberté est limité par la liberté des autres. C’est vrai en société c’est censé être aussi le cas en économie. Or en économie il n’y a pas de décisions sans conséquences, et pour moi il y une liberté qui n’est pas négociable c’est celle de pouvoir vivre. La mondialisation si tant est qu’elle ait été décidé à divisé le travail en enlevant ici (et olivier le dit à sa façon) tous les emplois non qualifiés de notre zone géographique. Et on s’imaginait quoi ? qu’on allait faire une nation de cadres et que tout irait bien ? Et le “titin du village” comme on les appelait affectueusement chez moi, celui qui de toute façon ne peut pas faire d’étude, on fait quoi ? on le laisse crever ? Avant de baver sur la liberté d’entreprendre qui concerne au mieux 10% de la population, ils devraient se poser la question d’une liberté qui concerne 3, voir 4 fois plus de monde: Celle de pouvoir vivre modestement d’un travail modeste à la hauteur de ses moyens. Organiser le darwinisme social en se plaignant de l’absence de liberté entrepreneuriale, tout en se plaignant des conséquences de la violence sociale que l’on crée quand elle se transforme en violence tout court, j’ai envie de dire moi aussi : marre d’être pris pour des pigeons !


    • fred89 Le 19 janvier 2015 à 16h06
      Afficher/Masquer

      La liberté d’entreprendre est un point essentiel de toute économie, même si, chez nous, elle ne concernait que 10% de la population.
      Une PME, c’est de 10 à 250 emplois pour ceux qui ne peuvent entreprendre, titin du village compris.
      Il faudrait favoriser la liberté d’entreprendre pour ceux qui s’engagent à rester en France ou qui se lancent dans des entreprises de services qu’on ne peut délocaliser, mais ça s’appelle du protectionnisme et c’est interdit par l’U.E.


  36. papy Le 19 janvier 2015 à 14h27
    Afficher/Masquer

    Hors sujet, mais pas tant que ça …
    Un gars comme Hollande pourrait-il organiser un false-flag ?
    La bienséance veut que l’on réponde non ! Sauf que …

    http://pasidupes.blogspot.fr/2014/03/affaire-des-irlandais-de-vincennes.html

    Si en 1983, des personnes avaient suggéré ce genre de faits, auraient-ils été traités de complotistes …


  37. Macarel Le 19 janvier 2015 à 14h28
    Afficher/Masquer

    La Paix soit avec vous, Shalom, Salam, et surtout Fraternité

    Donc, commençons par nous respecter, les uns, les autres, si nous voulons éviter que la vie
    en société ne devienne un enfer. Je suis agnostique, je ne sais pas si l’Enfer, ou le Paradis existent dans l’au delà. Mais, je sais, de par l’histoire, que l’enfer a existé, et existe encore malheureusement, pour certains peuples malheureux sur Terre, ici bas. Et que cet enfer là, c’est chaque fois des hommes qui l’ont créé, ou l’ont laissé se créer.
    Il est de notre responsabilité suprême, de ne pas laisser se recréer les conditions de tels enfers, ou de faire en sorte que ceux qui existent encore disparaissent.
    Ce n’est pas Dieu que nous devons craindre, mais nous mêmes, car nous sommes responsables devant notre conscience, du bien, ou du mal que nous faisons autour de nous, chacun de nous.
    Quant à la laïcité elle ne peut se réduire à la revendication du droit au blasphème, la laïcité ce doit être un principe de respect de l’autre dans ses convictions privées, et un moyen de vivre en bonne intelligence en société, tout en étant différents. La différence, est un facteur d’enrichissement, s’il y a respect mutuel.


    • theuric Le 19 janvier 2015 à 16h09
      Afficher/Masquer

      Il fut une époque où les recherches américaines en psychologies étaient puissances et fécondités.
      Ainsi un professeur fit l’expérience de séparer une classe de jeunes en deux groupes distinct.
      Ces deux groupes commencèrent à être agressifs l’un l’autre.
      Seule la compréhension de ce que nous sommes en Soi et de la, des sociétés dont nous sommes issus, famille comprise, qui nous permettra, collectivement et individuellement, de réduire les risques devant lesquels nous sommes.


  38. Macarel Le 19 janvier 2015 à 15h49
    Afficher/Masquer

    Une des choses qui m’ont frappé, dans toute cette histoire charliesque, c’est que tout d’un coup, la France présentée sur les plans économiques et sociaux, comme attardée, moisie, rance, frileuse, s’est retrouvée, par les mêmes, propulsée comme phare de l’esprit des Lumières dans le monde.
    Tout à coup, Paris, l’espace d’un instant, a été intronisée capitale du Monde.
    Alors que d’habitude, nous sommes sur le plan économique et social, présentés comme les canards boiteux de la classe libérale, que l’on nous rebat les oreilles de : “c’est mieux chez les américains, chez les anglais, ou maintenant chez les allemands, en attendant les chinois.”
    Qu’il est inexorable que nous nous alignions sur ce qui se fait ailleurs -c’est à dire vers le bas-, réformes de structure, etc…
    Tout d’un coups ce sont “nos valeurs” qui doivent s’imposer au monde, c’est nous qui devons tirer le reste du monde “vers le haut”.
    Conclusion : sur les plans économiques et sociaux c’est le reste du monde qui doit nous imposer ses valeurs “du type moins disant”, mais sur le plan sociétal c’est nous qui devons imposer “nos valeurs universelles” et “notre humour” au reste du monde, afin qu’il puisse, enfin, accéder aux finesses de l’esprit de Voltaire, ou goûter la paillardise des écrits d’un Rabelais, ou plus banalement les caricatures de CH.


    • theuric Le 19 janvier 2015 à 16h11
      Afficher/Masquer

      Nous sommes dans l’antre de l’hystérie et non pas dans la maison de la réflexion.


    • DUGUESGLIN Le 19 janvier 2015 à 17h52
      Afficher/Masquer

      Macarel, je comprends ce que vous dites. Mais si comme vous le dites c’est le reste du monde qui nous impose ses valeurs, c’est justement parce que nous avons abandonné les nôtres.
      Nos valeurs dites “universelles” sont constamment évoquées mais en même temps mises à la poubelle.
      Le passé, notre héritage culturel jusqu’à la famille qui nous permettent de progresser sont démolies.
      Nos ancêtres étaient des méchants esclavagistes, l’héritage des “lumières” de l’antiquité et de notre culture sont jetés à la poubelle au nom d’une illusion de progrès.
      mais qu’en on est rien on n’a rien à comprendre ni à échanger. Si nous savons d’où nous venons, nous sommes beaucoup plus ouverts. Pour comprendre les cultures du monde il faut avoir soi-même une culture.
      De sorte que sur le plan de la politique étrangère nous n’existons plus.
      Nous faisons du “sociétal”, au détriment de al société que détruisons.
      Les valeurs ne sont plus que des mots dans lesquels chacun comprend ce qui l’arrange.
      Il n’y a plus de liens entre le peuple et les politiques qui ne sont plus représentatifs.
      La famille est démolie, et remplacée par la famille recomposée, mais surtout décomposée. L’enfant est un droit, et l’état supprime progressivement le rôle des parents et s’y substitue.
      Le résultat c’est que les jeunes paumés sont prêts à se tourner vers ceux qui leur proposent des valeurs, même si elles sont désastreuses, puisque potentiellement extrémistes.
      Quand on a plus rien à offrir qu’une image décadente, les cultures fortes s’imposent. Logique non?
      Et si de surcroît on tente de rappeler les valeurs des droits de l’homme et de l’héritage chrétien, alors là c’est l’insulte suprême à ceux qui se prétendent progressistes et deviennent agressifs..
      Je pense à Caroline Fourest par exemple.
      Les repères disparaissent nous ne savons plus qui nous sommes et nous refusons toutes contraintes pour en créer des biens pires.
      La société du “j’ai droit à .” mais je n’ai rien à donner en échange. Quand au respect de l’autre on peut toujours rêver. On tue facilement.
      Les musulmans considèrent notre monde comme un monde décadent et ils font des adeptes puisque l’Islam propose quelque chose. Et nous rien d’autre qu’une nouvelle civilisation qui se prétend à tort progressiste, où nous sommes tous objets où même l’enfant devient un objet.
      Il est quasi interdit de se revendiquer d’une religion. Mais à tout prendre je préfère le “aimez vous les uns les autres” des chrétiens, même si certains ont dévoyé cette vision à des fins de domination. Nous sommes tous égaux devant Dieu et devant la République.


      • sandrine Le 19 janvier 2015 à 22h14
        Afficher/Masquer

        Pour résumer je dirais :

        “Une nation est comme un enfant, elle a besoin de limites pour s’épanouir”


  39. philippe MARCEAU Le 19 janvier 2015 à 16h16
    Afficher/Masquer

    Merci pour ce débat très enrichissant. Je suis Philippe et c’est très bien. J’espère que notre liberté ira jusqu’à une réelle enquête et une réelle information sur ces évenements. De qui étaient-ils réellement, qui les a “commandité”, et à qui profite ces crimes.
    Merci pour votre site et vos multiples articles.


  40. Sam Le 19 janvier 2015 à 16h17
    Afficher/Masquer

    Non seulement ils s’en rendent compte, mais ils jouent là dessus, pour nous priver de notre liberté, il faut faire exploser l’insécurité, c’est toujours le même mode d’emploi, rien ne change, et hélas le peuple ne change pas non plus, toujours aussi largué sur la méthodologie de nos élites.

    Il suffit de voir les lois pondues par Obama, et donc, pour que l’on ait les mêmes, il faut instaurer un climat d’insécurité, notre 11 Septembre comme certains l’ont dit à la télé (comparaison qui n’a rien d’anodine) pour légitimer les lois liberticides, elles ont déjà commencé à être votées dans le plus grand silence, même avant la tuerie de chez Charlie Hebdo, dingue ce qu’ils peuvent être prévoyant nos politiciens, on sent qu’ils veulent prendre soin de nous.


  41. Ludo Le 19 janvier 2015 à 16h41
    Afficher/Masquer

    Bonjour,

    une petite question un peu hs, en attendant un article sur l’euro/CHF. Mais sachant qu’il y a plein de passionnés/experts ici, j’en profite 🙂

    L’euro étant passé à 1-1 avec le CHF, est-ce que au niveau du cours de l’or cela c’est adapté ?

    Je m’explique : Est-il possible de se faire plus de bénéfice en échangeant des CHF contre des euro pour ensuite acheter de l’or qu’en achetant directement de l’or avec des CHF ?

    Je sais pas si je suis clair, mais c’est une question que je me pose, ne connaissant pas vraiment les mécanismes économiques. J’ai beau regarder des vidéos sur le sujets, je suis un peu largué des fois 🙂


    • FifiBrind_acier Le 19 janvier 2015 à 20h37
      Afficher/Masquer

      Ludo,
      Essaye de voir sur le site de Charles Sannat ” Le Contrarien matin”, ces questions, c’est son job.


    • Mélissa Le 20 janvier 2015 à 00h25
      Afficher/Masquer

      @Ludo,

      Les bénéfices,c’est fini ! Demain on passe à la caisse…


  42. Valérie Le 19 janvier 2015 à 16h45
    Afficher/Masquer

    Oui, pénible d’entendre encore et toujours le dogme du “poids de la dépense publique en France”, et Olivier de devoir répéter encore et toujours ce qui se cache derrière par rapport aux autres pays…y a-t-il eu un seul débat chez les Experts où vous n’avez pas dû le rappeler, Olivier ? 😉

    Au-delà du “plus de fraternité, plus d’égalité”, c’est bien le problème d’un projet de société motivant dans un pays sans croissance. Nos contradicteurs du débat du jour semblent croire au retour de la croissance si plus de liberté d’entreprendre et de libéralisme (en gros), mais ils ont tort, au moins à moyen terme. Il faut redonner de l’espoir, un espoir collectif, mais ce ne sera pas celui d’une société globalement (et individuellement) de plus en plus riche. A mettre en face-à-face avec une des actualités du jour, 1% de la population mondiale possédera bientôt 50% des richesses…


  43. 1Direct Le 19 janvier 2015 à 17h12
    Afficher/Masquer

    Kalogeropoulos! Ou l’art de tourner en rond?

    ” – L’Èté il fait de plus en plus chaud, l’hiver il fait froid.”
    – Kalogeropoulos:
    ” Il faut libéraliser … Il faut mettre les entreprises … il faut la loi Macron ! …”.
    – “OK. Mais le réchauffement climatique c’est …”
    -Kalogeropoulos:
    ” Il faut libéraliser … Il faut mettre les entreprises … il faut la loi Macron ! …”.
    – ” Demain le jour va t’il se lever ? ”
    – Kalogeropoulos:
    ” Il faut libéraliser … Il faut mettre les entreprises … il faut la loi Macron ! …”.

    Ce monsieur doit se prendre pour un comique.
    Si, si!
    Seulement il n’a appris qu’une chose: Le comique de répétition.

    Désolé Olivier. Je te plains
    Être en face d’un débatteur comme celui là ce n’est vraiment pas drôle.
    C’est même triste à en pleurer!

    Ah si, une chose est certaine:
    Il veut la loi Macron.
    Ca on l’a compris. Même trop.


  44. Andrea Le 19 janvier 2015 à 17h17
    Afficher/Masquer

    C’est rigolo de voir ces Messieurs (et merci à Olivier d’être là!) d’essayer de tourner la tragédie Charlie Hebdo dans une direction néo-libérale!

    Et de lier cela à une politique économique ‘de droite’, du classique marché libre, privatization, etc.

    On voit que l’exploitation et la récup c’est une branche pour tout le monde, je trouve cela indécent. Leurs arguments sont incohérents et plutot vide de sens. Je suppose qu’ils le savent très bien eux-mêmes, car une attaque terroriste traitée comme elle l’a été en France, même dans leur bouches, qui doit donc appuyer que certains aspects, comme le resserrement de la nation, l’émotion qui provoque un re-saissisement, etc. ne mène qu’à:

    Plus d’Etat.

    Le pole sécuritaire bien sur (police, gendarmerie, services secrets, équipement, surveillance, écoutes, présence sur le terrain, prisons encore et encore, experts bidons, chercheurs, informatique, etc. etc.) mais également des dépenses éducatives et sociales (fichage de moufflets, contrôles, programmes de re-insertion, de travail non-payé, meilleurs profs plus sensibles, progammes tous azimuts, investissment dans des écoles blafardes, etc. etc.)

    Ce dernier point est évoqué par Olivier, c’est une réponse traditionnelle, des gamins qui tournent mal, -i- ont étés abandonnés par le système. Ce qui est strictement juste, mais c’est une réponse de la gôche bien-pensante, y’a du blé à trouver – des postes, du travail, etc.

    Avant que la foudre commentatrice me cible, j’explique, ce nest pas des Nièmes pansements compensatoires éducatifs qui toucheront ou changeront le système à la base, et jamais empècheront des détraqués de fusiller des innocents ou des ennemis de circonstance… ou alors on met 50% des gens en prison et l’autre moitié pour les garder dedans, cad. PIB zero, tout le monde crève.

    Le problème du ‘terrorisme islamique’ en France, ou ailleurs en Europe, provient de choix politiques de très haut niveaux: OTAN, atlanticisme, adoption de codes, postures, alliances, directement avec/aux cotés de les USA, par coercition, soumission, choix délibére par des oligarches (capitaines de l’industrie, ha ha), autre. C’est vrai même si on considère que ces attaques sont ‘false flag.’

    Selon certains, les morts par le ‘terrorisme islamique’ est mineur… p. ex. l’attentat récent le plus meurtier en Europe, 2011, déjà complètement éliminé de la mémoire, c’était Breivik (Norvège, proche de 80 morts et bcp d’estropiés, handicapés, etc.), bon il était Islamophobe, de droite, et fanatique du clash des civilizations.

    Naviguer entre la politique de la France post-Chirac-tout en haut, vers tout en bas, le quotidien d’un ado paumé qui finit par exploser – est horriblement difficile.


  45. Grim Le 19 janvier 2015 à 17h21
    Afficher/Masquer

    Et allez un petit coup de propositions de lois liberticides et une loi inefficace, c’est élégant de surfer sur des morts…

    Je me demande ce que pensait L.K de gens comme Maris 😀


  46. Carabistouille Le 19 janvier 2015 à 17h23
    Afficher/Masquer

    Olivier,

    ça y est, le déconomètre à plein tube. L’ineffable Attali propose tout simplement de mettre en place Minority Report.
    Un système de surveillance des metadonnées qui ne “devrait pas poser de problèmes aux honnêtes gens” mais permettrait de repérer les déviants avant même qu’ils pensent passer à l’action.
    AU SECOURS!!!!!!
    http://blogs.lexpress.fr/attali/2015/01/19/la-bce-et-le-terrorisme/


    • Old Ohm Le 19 janvier 2015 à 20h37
      Afficher/Masquer

      Attila l’imbitable, que dis-je, l’intouchable. Ne vous approchez pas de lui: c’est la Peste, le choléra, la lèpre, l’ébola, la grippe,….tout cela dans un même esprit réuni.
      J’argumente pas, en effet, le mépris à son égard est déjà faire acte de générosité coupable.


      • Lamonette Le 20 janvier 2015 à 00h52
        Afficher/Masquer

        Entre vous et l’Ardéchoix, je m’amuse bien.

        Et c’est effectivement comme cela qu’on résiste encore un peu.


    • georges dubuis Le 19 janvier 2015 à 23h31
      Afficher/Masquer

      N’est ce pas l’ultime projet de Mastercard se débarrasser du liquide ?


  47. Julie Le 19 janvier 2015 à 17h24
    Afficher/Masquer

    Une question et des remerciements:

    MERCI d’avoir recommandé l’excellent bouquin co-signé par J. Julliard et J.-C. Michéa, La Gauche et le Peuple.

    Question: j’ai entendu ce matin au journal de France Culture que cette envolée du Franc suisse représentait une catastrophe pour beaucoup de communes et de régions françaises car les emprunts toxiques qu’elles ont contractés “sont indexés sur le FS”. Pourquoi?


    • FifiBrind_acier Le 19 janvier 2015 à 20h45
      Afficher/Masquer

      Julie,
      Emprunts toxiques de Dexia, certains étaient indexés sur le franc suisse.

      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/03/13/tout-comprendre-des-emprunts-toxiques-en-10-questions_4381222_4355770.html


      • Yannix Le 19 janvier 2015 à 22h00
        Afficher/Masquer

        Amusant,

        Au final, c’est toujours au peuple de payer pour leurs co***

        Quant on en sera tous au niveau “Dickens”, immanquablement il se passera quelque chose. Quelque chose que bien sûr, leur morale réprouve, mais qui nous réjouira, nous, les prolétaires.

        Suffit que le niveau de la mer** leur monte suffisamment au cou jusqu’à les étouffer.

        Regardez déjà comme ils pleurnichent parce que leurs soldes ne sont pas assez fructueuse cette année… Parait que c’est à cause du “terrorisme”. Mais lorsqu’ils nous auront ruinés et que l’on aura plus un fifrelin pour CONSOMMER leur sale marchandise, qui sera terrorisé ?


  48. coinfinger Le 19 janvier 2015 à 17h34
    Afficher/Masquer

    Celà m’est extrémemement désagréable de le penser mais çà s’impose à moi . Il y a un avant et un aprés Charlie . Ce qui a suivi le cerceuil , y compris dans la tombe , ce sont les maigres espoirs que j’avais encore dans la ‘Nation’ .
    Pour moi maintenant , il est clair que les usurpateurs ont pris le haut du pavé , et que désormais régnent les Sophistes . Le langage est devenu complétement frelaté , des mots comme nation , solidarité , travail, liberté , expression , humour , propérité , croissance , emploi , etc …signifient maintenant le contraire .
    Dernier clou dans le cercueil : c’est définitif . Notre oligarchie , aprés l’Anglaise , peut étre bientot l’Allemande et la Japonaise , a rejoint celle des US , et le reste s’en suit . Reste , non pas le peuple , y’en a plus c’est de la plébe , mais les entre deux qui ont quelque talent ( ou méme quelque fortune quoique sans excés) et ne se résignent pas à devenir des bouffons comme les autres . A ceux là , je pense va s’imposer trois objectifs : maintenir la flamme , autant que possible . Se preserver , autant que possible . Attendre qu’à l’Est , le soleil se léve . Nous entrons dans la nuit , c’est le crépuscule .


    • theuric Le 19 janvier 2015 à 19h18
      Afficher/Masquer

      La nuit est déjà là en portant sa pénombre.
      Du jour de demain de ses destins funestes.
      Saurons-nous être assez sage pour résister aux ombres
      Qui nous accableront de leurs terribles gestes?

      L’obscurité nous sied en nos temps de ténèbres,
      Nous bayons d’unisson d’un dur éveil mâtin
      Avant que le soleil ne lève sur le verbe
      Ses rougeurs nappées de ses fins plis satins.

      La fin rappelle les débuts en nommant l’inédit
      De biens beaux mots claqués aux sommets des discrets:
      Voyez les temps durs avancer en édits
      D’un avènement de tous nos droits concrets!

      Mais de tout cela nous ignorons la sente
      Qui nous fera passer du berceau à la vie,
      Seulement nos enfants en auront la rente
      Et pour nous tous la seule tragédie.


  49. 1Direct Le 19 janvier 2015 à 18h27
    Afficher/Masquer

    Juste une remarque.
    J’ai bien “aimé” quand le Sieur Kalogeropoulos dit en résumé et en clair que quelque soit l’homme élu par les français, qu’il soit de droite ou de gauche, ça ne change rien (“La loi Macron je vous dis” 🙂 )

    Doit on comprendre que le vote ça ne sert à rien.
    Doit on comprendre que ce sont les “experts” et comparses de la bande des autocrates Libéraux qui décident, qui dirigent le pays.

    Que voter ne sert à rien ça nous l’avions compris et constaté.
    Pour le reste si nous avions un doute …


    • dupontg Le 19 janvier 2015 à 20h41
      Afficher/Masquer

      ne pas voter ne sert non plus à rien…
      les slovaques ont voté avec une participation de 13% aux europeennes..
      leur vote a quand meme ete pris en compte comme si tout allait bien..


      • 1Direct Le 20 janvier 2015 à 13h13
        Afficher/Masquer

        @Dupontg

        Je ne dis pas qu’il ne faille pas voter mais que, dans les faits (voir notre récente histoire … et ce n’est pas fini), cela ne sert plus à grand chose.
        Sauf, peut-être, à mettre sur la plus haute marche du podium le meilleur “acteur” (qui a dit menteur?).

        Vous avez raison. Le système de vote fait que même s’il n’y a que 10 votants le fait d’en avoir 6 le candidat est élus.
        Le vote blanc, tel qu’il est, n’est qu’un nonos lancé au peuple.
        Le vrai vote blanc serait qu’il soit en capacité de faire refaire les éléctions. Voire de renvoyer les candidats présents “hors jeu”.
        J’exagère lorsque j’écris 10 votants mais en proportion nous allons arriver à avoir des élus avec moins de 20% de participation.


        • fred89 Le 21 janvier 2015 à 01h06
          Afficher/Masquer

          @1Direct
          Si le vote blanc était comptabilisé, il aurait au moins l’avantage de montrer aux yeux de tous que notre président Hollande n’a été élu qu’avec 38% de votes favorables et même certainement moins, car nombre d’abstentionnistes sachant leur vote validé, se seraient déplacés pour voter blanc.
          François Hollande élu avec, disons, 25% des voix, la classe politique aurait bien du mal à parler d’une adhésion majoritaire au programme du PS. 🙂
          Sinon sachant:
          que seule l’Union Européenne peut légiférer et adopter des actes contraignants qui représentent aujourd’hui environ 80/85% du domaine de l’exécutif,
          que l’Assemblée Nationale est priée de valider les décisions de Bruxelles sous peine de recommencer le vote jusqu’à qu’il soit bon,
          effectivement voter au plan national n’a pas plus de valeur que de voter pour Miss France.
          Le seul et dernier vote utile qu’il nous reste serait peut-être un vote massif pour les partis anti-européens aux législatives européennes afin d’y avoir une force politique en mesure de contrer les lois défavorables aux peuples et soumises par la commission, et encore là, j’ai des doutes aussi.



Charte de modérations des commentaires