Les Crises Les Crises
5.août.20145.8.2014 // Les Crises

Débat Europe 1 sur la crise avec la Russie

Merci 0
J'envoie

J’étais invité le 31 juillet à un débat sur la Russie sur Europe 1 :

Sanctions contre la Russie : quel prix pour la France ?

– Galia Ackerman, historienne et journaliste (née en Russie) [OB : proche de Caroline Fourest]

– Olivier Berruyer, économiste, actuaire (rédacteur du site les-crises.fr)

– Yves Bourdillon, journaliste au service international des Echos

160 réactions et commentaires

  • Hellebora // 05.08.2014 à 00h33

    Même motif, même punition demain midi sur France Inter avec changement de cavaliers… Et possibilité de laisser nos questions et commentaires dès maintenant :

    http://www.franceinter.fr/emission-le-debat-de-midi-crimee-les-sanctions-envers-la-russie-sont-elles-
    efficaces

      +0

    Alerter
  • Xavier // 05.08.2014 à 00h35

    @ Olivier Berruyer : Galia Ackerman est surtout proche, très proche d’un certain BHL.
    Elle intervient régulièrement sur le blog “La Règle du Jeu” de BHL et a fait partie du petit groupe qui a accompagné le philosophe en carton (mais à la parole d’acier) pour une tournée des popotes à Kiev au mois de février.
    Ci-dessous les reportages de la groupie.
    Les photos, le texte, c’est du lourd…

    http://laregledujeu.org/le-maidan-lettres-de-kiev/2014/03/11/le-maidan-et-les-nouveaux-philosophes/
    http://laregledujeu.org/le-maidan-lettres-de-kiev/2014/02/21/choses-vues-au-maidan/

      +0

    Alerter
    • Eric // 05.08.2014 à 04h47

      “Aussi bien le discours de Bernard que celui de Glucksmann furent applaudis et acclamés par la foule. Des gens nous ont dit après qu’ils ont pleuré en écoutant Bernard.”
      C’est une des réactions possibles (avec les oreilles qui saignent) à l’écoute d’un discours de BHL.

      Blague à part c’est assez affligeant d’entendre dire que les observateurs internationaux ont dénoncé les conditions du référendum en Crimée quand on se rappelle qu’ils ont surtout refusé d’y assister.
      Circulez, on est occupé à réécrire l’histoire.

        +0

      Alerter
      • Slavyanka // 06.08.2014 à 00h53

        Moi j’ai vécu pendant 16 ans en Crimée, j’ai tous mes amis et ma famille là-bas.
        Tout le monde est très heureux d’avoir rejoint la Russie ! Les gens affichaient les drapeaux de la Fédération de Russie, faisaient la fête dans la rue et pleuraient de joie lorsque la décision fut prise de réintégrer la Mère Patrie. Ils n’ont qu’une seule crainte maintenant c’est de se retrouver à nouveau dans l’Ukraine mais de toute façon c’est impossible car pour cela, il faudrait ouvrir les hostilités contre le Russes.
        http://f-picture.net/lfp/s54.radikal.ru/i143/1408/29/5d1b3e269b01.jpg/htm

          +1

        Alerter
    • Ray // 05.08.2014 à 09h00

      En effet, cette personne n’a rien de l’observateur neutre…

        +0

      Alerter
  • Hellebora // 05.08.2014 à 00h37

    “Berlin presse Berne d’appliquer les sanctions de l’UE”. “L’Allemagne aimerait que la Suisse se joigne aux sanctions prises par l’Union européenne contre la Russie dans le cadre du dossier ukrainien.” Pour le moment la Suisse tient bon “mais si la Russie est coresponsable du tir de missile contre le vol MH17 de Malaysia Airlines, la position de la Suisse sur les sanctions pourrait changer” a déclaré le ministre helvétique de l’Economie, Johann Schneider-Ammann. (in La Tribune de Genève) :
    http://www.tdg.ch/suisse/Berlin-presse-Berne-d-appliquer-les-sanctions-de-lUE/story/30019139?utm_medium=twitter&utm_source=twitterfeed

      +0

    Alerter
    • Xavier // 05.08.2014 à 00h55

      La Suisse dirige actuellement l’OSCE dont une mission d’observateurs, proposée par la Russie et que l’organisation internationale a accepté, vient de partir pour observer les mouvements à la frontière russo-ukrainienne et sur les checkpoints autour de Donetsk entre autre.

      http://www.osce.org/cio/121760

        +0

      Alerter
      • madake // 05.08.2014 à 10h29

        verdad
        masegosa3883@free.fr
        Commentaire.

        Qasiment toutes les Républiques Démocratiques créées par STALINE?
        Sont passées à l’Ouest car l’ U.E les a attirées à l’aide de subventions;
        Une grande partie a été incorporée à l’O.T.A.N sous les ordres des
        Capitalistes soumis à OBAHMA. La Russie semble gtotalement isolée !
        l’U.E imite le Grand Frère Obahma qui cherche querelles multiples à
        la Russie qui elle, pacifiste avait dissout le Pacte de Varsowie.
        Obahama semble l’ignorer, le Nazisme et son Parti frère, sont Morts!

        Pourtant l’U.E. qui, ajuste ses pas, sur ceux du fauteur de Guerre Obahama ,nous disent tous les Politiciens, l’U.E avait été créée pour :,
        supprimer tous risques de Guerres en Europe; l’U.E, emboîtant docilement ses pas
        sur ceux du fauteur de Guerre qui fait fureur, Menaces sur menaces de sanctions

        Que cherchez-vous Camarades Européens ? cherchez-vous la Guerre Nucléraire alors
        que vous ne possédez d’ aucune infracstrutures de protections Nucléaires ???????
        Quant aux mensonges d’Obahma ? vous connaissez comment furent saccagés,
        la Serbie qui ne voulait pas de l’oléoduc Américain, l’IRAK que les Américains transformèrent avec l’Afghanistan en Cimetières pour les soldats U.S.A, au point
        que Messire Obahma fut contraint d’en retirer ses armées.,
        la Libye où régnait la Paix, sur Sites pétroliers transformée en champs de Ruines,
        à cause de ses refus d’Oléoduc Américain.
        Depuis, Ohbama refuse le rôle de Gendarme International et a refilé le sale boulot à
        notre Président qui donne conseils à tous vents !!!!!!!

        Camarades et Frères Européens , tenez-vous à tous prix à être atomisés à la
        place des USA qui eux, sous l’oriflamme d’Obahma donnent l’impression de viser
        à vous placer en esclavage ou vous avez le choix, être atomisés.
        Et surtout cette saleté de Pacte Transatlantique pour neutraliser Poutine,
        sera si vous le signez {{{ Votre champs de ruines économiques.
        Il vaut mieux prévenir que guérir, c’est tellement mieux.
        Je ne suis en aucune façons concerné par ce qui vous pend au nez Camarades;
        Je pense en premier à mes enfants et petits enfants car, j’en suis à 92 Ans fort
        Hypothéqués.
        Salutations inquiétées.
        V ERDAD

          +0

        Alerter
        • Slavyanka // 06.08.2014 à 01h03

          Chapeau à ce monsieur de 92 ans qui reste étonnamment lucide à son âge fort avancé, hélas bien plus que la plupart des français beaucoup plus jeunes et vigoureux que lui dont l’avenir pourrait être compromis par des sombres projets des impérialistes europo-israelo-américains !

            +0

          Alerter
    • LutterPourLaPaix // 05.08.2014 à 00h55

      Et si l’on démontre que c’est les Ukies ou les US, elle fait quoi la Suisse ?

        +0

      Alerter
      • Chris // 05.08.2014 à 01h13

        Je crois que la Suisse a une idée bien précise de qui a fait le coup… et prudente n’en dit pas plus.

          +0

        Alerter
        • Thalie54 // 05.08.2014 à 07h21

          Je crois que vous avez raison. Sa position au sein de l’OSCE lui permet d’avoir certains renseignements… et… Prudente est le prénom de la Suisse.

            +0

          Alerter
      • Yaplus // 05.08.2014 à 01h25

        Rien.
        Mais elle sera dans une position bien moins embarrassante que les pays européens qui auront déjà pris des sanctions contre la Russie au nom du cas MH17.

          +0

        Alerter
        • perceval78 // 05.08.2014 à 10h24

          Logiquement, s’il se trouve que la responsabilité de la Russie est absoute dans l’affaire du MH17, elle serait en droit de demander des dédommagements.

            +0

          Alerter
          • perceval78 // 05.08.2014 à 10h27

            Quoique quand on regarde bien ce qu’il en est dit, l’UE ne sanctionne pas la Russie pour le MH17, ni pour la crimée d’ailleurs, mais pour les actions de la Russie déstabilisant la situation dans l’est de l’Ukraine
            =
            http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_Data/docs/pressdata/FR/foraff/144206.pdf
            =

              +0

            Alerter
            • perceval78 // 05.08.2014 à 10h36

              C’est dommage parce que d’après Andrei Parubiy les premiers résultats des experts internationaux montre bien que le MH17 c’est les Russes, les sources ???

              @AndriyParubiy · Jul 24 traduction libre avec google translate
              Les résultats préliminaires d’experts internationaux confirment notre thèse que # MH17 abattu troupes russes de bras russes

              @AndriyParubiy · Jul 30 traduction libre avec google translate
              Ces sanctions – une étape importante vers la formation d’une coalition des antyputin.

                +0

              Alerter
      • languedoc 30 // 05.08.2014 à 15h00

        Rien. Que voulez-vous que la Suisse fasse contre l’Empire?

          +0

        Alerter
    • samuel // 05.08.2014 à 02h27

      “Berlin presse Berne d’appliquer les sanctions de l’UE”.

      ils sont forts.

        +0

      Alerter
      • perceval78 // 05.08.2014 à 10h42

        Tribune de Genève ?@tdgch 13h
        Berlin presse Berne d’appliquer les sanctions de l’UE: L’Allemagne aimerait que la Suisse se joigne aux… http://bit.ly/1tONDal #Monde

        francois schaller ?@hes112012 Jul 30 Rédacteur en chef de L’Agefi
        Les sanctions économiques en général ne sont pas défendables. La Suisse doit s’aligner mais protester: http://ow.ly/zIVoG

          +0

        Alerter
    • Thalie54 // 05.08.2014 à 07h19

      La neutralité suisse est inscrite dans sa constitution. Le Conseil fédéral est élu pour appliquer la constitution. Si ce dernier décidait d’appliquer des sanctions pour suivre simplement l’Europe, il devrait rendre des comptes au peuple. En lisant les commentaires des internautes, l’écrasante majorité des suisses souhaite que la constitution soit respectée. De plus, ils sont d’accord avec leurs politiques : pas question de se précipiter tant que les responsables du crash du M17 ne sont pas désignés sur la base de preuves solides.
      La retenue et la circonspection sont inscrits dans les gènes suisses. Il serait bien que d’autres en prennent de la graine.

        +0

      Alerter
    • raloul // 05.08.2014 à 09h45

      Bonjour!

      Voilà un lien vers la page du parlementaire suisse qui préside la commission de politique étrangère du conseil national (chambre basse du parlement):
      http://www.carlosommaruga.ch/conflit-ukrainien-la-suisse-ne-reprendra-pas-les-sanctions-contre-la-russie/

      Petit extrait:
      Carlo Sommaruga: “«Dans le dossier ukrainien, nous ne pouvons nous associer ni aux Etats-Unis ni à l’Union européenne. Les premiers ont des intérêts géostratégiques et militaires, la seconde a un intérêt politique à intégrer l’Ukraine dans son giron. La Suisse, elle, doit faire respecter le droit international, les droits de l’homme et la démocratie.» Il estime que le Conseil fédéral doit en revanche prendre des mesures strictes pour que notre pays ne serve pas de plaque tournante afin de contourner les sanctions. Et d’ajouter: «Si en revanche, le Conseil fédéral a des éléments qui prouvent que la Russie a livré des armes en Ukraine, alors il faudrait prendre des sanctions.» A propos d’armes, le Conseil fédéral a interdit toute exportation de ce type vers l’Ukraine depuis février et vers la Russie depuis mars.”

      A part quelques vendus excités pro-néo-cons américains de la droite ultralibérale suisse, personne n’assumerait de se mettre à dos la Russie sans argument crédible. Pas (encore tout à fait) fous.

      Je trouve que la Suisse ne se détache pas encore assez des cinglés qui gouvernent l’UE et les U.S. Ca viendra peut-être quand ces crétins parviendront vraiment à déclencher une guerre…

        +0

      Alerter
      • VladP // 05.08.2014 à 19h45

        Bonsoir,
        Il suffit de regarder la position de la Suisse sur la carte pour comprendre la prudence.
        Nous nous retrouvons comme la Suisse s’est déjà trouvée durant la dernière guerre:
        La Suisse isolée, au milieu d’une pré-dictature fasciste européenne.
        Du reste, le Conseil Fédéral ne s’y trompe pas: il recommence à poser, dans ses postulats de base, la notion de l’indépendance alimentaire suisse.
        L’agriculture suisse a, comme devoir depuis la dernière guerre, d’assurer l’autosuffisance du pays du point de vue de la production agricole.
        Cette obligation, qui est marquée dans la constitution suisse etait quelque peu tombée en désuétude ces 10-15 dernières années.
        Mais dernièrement, j’ai lu quelque part que cela redevenait un sujet d’actualité discuté au Conseil Fédéral. Allez savoir pourquoi…

          +0

        Alerter
    • languedoc 30 // 05.08.2014 à 17h53

      C’est fait, elle n’a pas tenue longtemps. Aujourd’hui à 16 h 40 la Suisse a étendue les sanctions en ajoutant à sa liste, 26 citoyens russes et ukrainiens et 18 entreprises. Elle avait pourtant dit quelques heures auparavant, par la voix de son ministre de l’Economie, qu’elle ne devrait pas suivre les européens. Ce n’est pas la peine de nous illusionner, il n’y a pas un seul pays en Europe capable de résister à Washington, c’est malheureux, mais c’est comme ça,

        +0

      Alerter
      • VladP // 05.08.2014 à 19h51

        Hélas, pour la petite Suisse, il ne s’agit pas seulement de résister aux US, mais aux US ET à l’UE.
        ça fait beaucoup…
        La potion magique, c’est dans les bandes dessinées…

          +0

        Alerter
    • Cassandre // 07.08.2014 à 03h04

      Economiesuisse, qui est la fédération des entrepreneurs suisses, donc le patronat suisse, se dit favorable aux sanctions contre la Russie.

      http://www.letemps.ch/Page/Uuid/3056017a-1aee-11e4-9c88-1cf3650bdf92/D%C3%A9bat_national_%C3%A0_propos_des_sanctions_contre_la_Russie

      D’autre part, la Suisse a déjà établi des listes noires contre les pro-russes (87 personnes et 20 organisations).

      http://www.letemps.ch/Page/Uuid/91a41aee-1c73-11e4-8b39-5bee34cf2558/La_Suisse_%C3%A9largit_sa_liste_noire_contre_les_pro-russes

      J’ai lu un peu les commentaires sur les journaux suisses, et j’ai pu constater qu’une grande majorité des personnes sont contre les sanctions et veulent que la Suisse reste neutre et indépendante dans cette affaire.

        +0

      Alerter
  • Alexandre // 05.08.2014 à 01h07

    J’ai écouté les interventions de M. Berruyer, j’ai passé en diagonale les autres. Marre d’entendre les mêmes mensonges, les mêmes histoires, la même propagande. Mieux pour la santé mentale.

      +0

    Alerter
  • Janna // 05.08.2014 à 01h21

    Bravo et merci Olivier , pour votre courage, car il faut être courageux en ce moment pour aller
    contre la propagande médiatique russophobe. Merci pour votre travail exceptionnel .
    P.S.:Galia Ackerman à été insupportable . Que peut-elle savoir sur la Russie d’aujourd’hui si
    elle a vécu en France depuis 1984?

      +0

    Alerter
    • Janna // 05.08.2014 à 01h58

      http://rusoch.fr/lang/ru/mond/kandidaty-v-prezidenty-ukrainy-priexali-vo-franciyu.html

      Rencontre à Paris Porochenko et Galina Ackerman, à la veille des élections en Ukraine ,
      un livre sur Femen….
      Et dans la transmission à la radio, elle a représenté les intérêts de l’Ukraine, pas la Russie.

        +0

      Alerter
      • ANNA // 05.08.2014 à 10h27

        Janna,

        Galia Ackermann a été fortement imppliquée dans le soutien a Victor Youchenko sur Maidan pendant la première “révolution orange”. Quand aujourd’hui on connait les “résultats” de cette pseudo révolution, je dis, que Galia Ackermann devrait se faire toute discrète, mais non, cette bonne femme persiste a faire du mal aux ukrainiens avec sa propagande anti-russe. En plus elle a placé sa fille – Elena Volochine, comme correspondante de i-télé a Moscou, avec la même haine de son pays de naissance. D’ailleurs avoir plus de 60 ans et vouloir continuer s’appeler ” Galia” au lieux de “Galina”, cela en dit beaucoup sur son comportement névrotique anti-russe.

          +1

        Alerter
        • VladP // 05.08.2014 à 20h02

          Anna, je suis désolé du fait que la Suisse ait cédé à plus d’un titre: en tant que Suisse et selon mes origines russes…
          Mais si toute l’Europe se couche, je ne vois pas ce que la Suisse peut faire…
          Bien sûr, elle apporte une morale nécessaire en géopolitique, mais d’un autre côté, elle peut difficilement “brûler ses vaisseaux déjà maintenant en provoquant l’affrontement avec l’UE alors qu’on n’est pas encore au coeur du conflit.
          Ce sera toujours bien assez tôt, quand le moment sera venu de faire front…

            +0

          Alerter
          • sam // 05.08.2014 à 20h43

            “elle apporte une morale nécessaire en géopolitique”
            La Suisse une morale en géopolitique ?? Quelle blague !

              +0

            Alerter
    • Ray // 05.08.2014 à 09h04

      Oui, mais on nous dit qu’elle est née en Russie. Ce qui lui donne une autorité évidente.
      Non ?

        +0

      Alerter
  • Derdesders // 05.08.2014 à 01h31

    Bonsoir,

    Je suis dubitatif, le sujet “Sanctions contre la Russie : quel prix pour la France ?” a été traité de manière à noyer le poisson.
    Le coup estimé ne prend en compte que le retour directe des sanctions infligées, la dépendance de la France au gaz Russe et largement minimisée, rien sur notre dépendance électrique hivernale Allemande qui elle risque de souffrir en cas de rupture d’approvisionnement ….
    Vraiment, faut il rire ou pleurer quand le bouffon de service nous dit que Bruxelles à donnée à chaque pays sa fiche de perte potentielle ‘secrète’ qui, cela va de soit ne prend pas en compte les éventuelles représailles Russe qu’il affirme (presque) hypothétiques (?)(!)
    Il semblerait que les veaux se réveillent ….
    voir ce sondage “Pensez-vous que les USA sont coupables d’ingérence en Ukraine ?” https://docs.google.com/forms/d/1eM9w-ip7hblLm5BIkzARqHh6CZ1MqAWBVjazjO8tWHA/viewform?fbzx=-3919514104311654253

    Ou directement les premiers résultats https://docs.google.com/forms/d/1eM9w-ip7hblLm5BIkzARqHh6CZ1MqAWBVjazjO8tWHA/viewanalytics?usp=form_confirm

    Cordialement

      +0

    Alerter
    • Ardéchoix // 05.08.2014 à 10h58

      @Derdesders
      l’Europe a fait parvenir une petite fiche à chaque pays pour annoncer ce que cela va leur couter de sanctionner la Russie, mais les autres pays ne pourront pas savoir ce qu’il y a sur la fiche du voisin.
      Info Radio Moquette ” on vient de retrouver les 50kgs de cocaïne à Bruxelles “

        +0

      Alerter
    • douarn // 05.08.2014 à 11h39

      Bonjour

      D’une part Obama affirme qu’il peut fournir du gaz naturel (http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/26/01003-20140326ARTFIG00307-obama-pret-a-livrer-du-gaz-a-l-ue-pour-casser-l-emprise-russe.php) et suite à l’écoute des intervenants pro-sanctions peu diserts sur l’effet des sanction, j’ai fait un petit calcul de coin de table.

      Données:
      Exportation Russe vers E27: 1,5e11Nm3/an (http://www.senat.fr/rap/r06-307/r06-30714.html)
      Taux conversion: 1m3 GNL donne 580 Nm3 de gaz nat (http://www.connaissancedesenergies.org)
      Perte en transport : 0,15%/j, temps de traversée : 10j en moyenne, talon : 4% (a verifier)
      Il y a 360 méthaniers en circulation en 2010 dont 300 ont une capacité de 160 000 m3
      http://www.total.com/fr/energies-savoir-faire/petrole-gaz/negoce-transport/metiers/transport-stockage/transport-maritime

      Donc pour palier un boycott du gaz russe importé par pipeline il faudrait accueillir en Europe le déchargement de 4,7 methaniers de 160 000 m3 en moyenne par jour en provenance des USA. Cela mobiliserait donc 93 méthaniers (compte tenu d’un aller-retour de 20 j en moyenne) pour cette seule opération soit le quart de la flotte mondiale. Cela obligerait probablement aussi à effectuer de gros investissements dans les stations européennes de regazéification. Bref cela ne me semble pas raisonnable et pour le coup me rend perplexe quant aux possibilité d’importer du gaz USA. A moins que ces tensions ne soient l’élément déclencheur à la mise en oeuvre du gaz de schiste en Europe….

      PS1 : merci de me corriger si besoin
      PS2 : la liquefaction consomme 12% du gaz nat traité afin de le refroidir jusqu’à -161°C

        +1

      Alerter
      • Damien D // 05.08.2014 à 15h10

        Il manque aussi le terminal métanier côté US, non? Pour remplir les bateaux… J’ai lu (je ne sais plus où) qu’il faudrait 5 Md$ et autant d’années pour le construire.

        De toute façon le “miracle” du gaz de schiste américain est déjà en train de se briser – c’est la plus grosse “bulle” en cours (voir les nombreux articles de Zerohedge à ce sujet) en particulier voir le filon de Monterey dont les estimations de gaz récupérable ont été divisées par 25:

        http://www.theguardian.com/environment/earth-insight/2014/may/22/two-thirds-write-down-us-shale-oil-gas-explodes-fracking-myth

        Bref l’UE ne PEUT PAS se passer du gaz russe (et surtout pas l’Allemagne) On aura la guerre avant que le robinet soit fermé (ou en même temps, disons)

          +0

        Alerter
        • douarn // 05.08.2014 à 22h50

          Oui il est très probable que les investissements à réaliser du côté station de liquéfaction soient aussi colossaux.

          Si on part du principe qu’en cas de boycot du gaz russe, les spécialistes US savent qu’il est impossible de fournir du gaz naturel à l’Europe tant pour des raisons de disponibilité en transport, que pour des raisons de ressources disponibles, de coût et de temps matériel à réaliser les investissements nécessaires, on peut imaginer que cette annonce d’Obama, visait :
          – au premier chef, à faciliter l’adhésion des européens aux trains de sanctions contre la Russie ;
          – collatéralement, à contribuer à faire remonter et maintenir les cours du gaz naturel dangereusement bas aux USA pour la rentabilité des opérateurs de l’extraction du gaz de schiste.

          En guise d’illustration de ce dernier point, les liens suivants montrent que les cours USA du gaz naturel ont augmenté à partir de janvier 2014 et se sont maintenu à un plateau pendant tout le printemps 2014 bien au delà des niveaux observés en hiver 2013.
          http://quotes.ino.com/charting/index.html?s=NYMEX_NG.U14.E&v=dmax&t=l&a=50&w=7
          http://quotes.ino.com/charting/index.html?s=NYMEX_NG.U14.E&v=d12&t=l&a=50&w=1

            +0

          Alerter
        • douarn // 08.08.2014 à 00h57

          Projet d’unité de liquéfaction du gaz naturel sur le terminal méthanier de Hackberry (Louisiane)
          GDF Suez, Mitsubishi Corporation/Nippon Yusen, Mitsui et la société américaine Sempra Energy participent au projet Cameron LNG. En 2018, l’installation devrait produire 1,2e7 (12 millions) de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an soit l’équivalent de 1,5e10 (15 milliards) Nm3 de gaz naturel par an après regazéification (densité = 451kg/m3 GNL et 1m3GNL = 580 Nm3 de gaz naturel) pour un coût total de développement estimé à environ 10 milliards de dollars. Pour rappelle, l’E27 importe 1,5e11 (150 milliards) Nm3 par an de gaz naturel de Russie.

          http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20140807trib000843514/gaz-liquefie-gdf-suez-investira-dans-le-terminal-americain-cameron-nlg.html

            +0

          Alerter
  • miclav // 05.08.2014 à 01h40

    Olivier, quelle est votre recette, le yoga, le haschich, un truc à mordre planqué dans une joue?

    Votre calme force le respect!

    Bravo!

      +0

    Alerter
    • samuel // 05.08.2014 à 01h48

      J’aurai plutôt misé sur le Guronsan, mais depuis le temps que la crise Ukrainienne dure, il y aurait eût un contre-coup.
      NB: il est de bon ton de dire que les étudiants sont des fainéants, mais passé les premières années, les ventes de ce boostant pré-partielle devrait pourtant démontrer l’inverse.

        +0

      Alerter
    • perceval78 // 05.08.2014 à 14h15

      Pour ceux qui n’ont pas le temps de lire, vous pouvez essayer la version audio,
      1h30 quand même,le soir de préférence, risque d’endormissement, vous vous allongez , a l’inspiration vous allez chercher l’inspiration très haut dans les nuages, a l’expiration vous expulsez toutes les énergies négatives emmagasinées dans la journée…
      =
      http://www.dailymotion.com/video/xrxru4_discours-de-politique-ge-ne-rale-de-jean-marc-ayrault_news
      =

        +0

      Alerter
  • bluerider // 05.08.2014 à 01h41

    “Vladimir Poutine est illisible” c’est tout ce que j’ai retenu de la glose stupide des autres invités. Il n’y a pas plus rationnelles et pertinentes que les interventions de Poutine dans les médias. Poutine définit toujours la ligne russe dans chacune de ses interventions. Mais à la différence des autres couillons de l’OTAN-USA, il ne s’ingére pas dans leur propre vision politique, et ne juge pas de façon négative. Il est bien plus professionnel que nos merdeux d’ici secondés par des story tellers qui moulinent le vocabulaire en faisant rendre au français son jus le plus insipide, ce qui rend le travail des journalistes juste un peu plus exigeant et subtil. Nos journalistes n’ont plus l’habitude de travailler… ils suivent trop la voix de leurs maitres. De la même façon, il ne prépare pas ni ne filtre les questions. Elkabbach a été impressionné par son interview de Poutine. Rien d’écrit, rien de préparé, rien de censuré comme à l’Elysée ou à la Maison Blanche, où parfois la censure est telle et les postures intenables que la minable Yen Psakis s’emmêle les pinceaux au delà du ridicule.

    Vladimir Poutine est LIMPIDE. “Montrez que vous respectez la souveraineté des peuples et l’Histoire s’écrira sans faire de morts”. Si le rattachement historique de la Crimée à la Russie cause problème, eh bien que les observateurs du réferendum ne s’en prennent qu’à eux. Poutine avait invité TOUS ceux qui voulaient. Qui respecte le peuple de Crimée? Poutine, ou ceux qui ont tourné le dos à ce référendum et décliné l’invitation (qui leur aurait fait boire le calice jusqu’à la lie) ? J’ai juste honte de nos dirigeants.

      +1

    Alerter
    • languedoc 30 // 05.08.2014 à 15h35

      C’est un homme politique qui est nettement au-dessus du lot à l’heure actuelle. Ils sont entrain de le lui faire payer.

        +0

      Alerter
  • LA ROQUE // 05.08.2014 à 02h04

    Poutine a enfreint une règle: celle de la fixation des frontières Européennes depuis 1974 et rien que cela autorise de punir la Russie d’après G.Ackerman. Et lorsque Bush disait qu il n ‘édenterait pas l’OTAN suite à la chute du mur de Berlin alors qu ‘il se trouve aujourd’hui aux portes de la Russie cela mérite quoi ?
    Sans oublier que le referendum était en faveur du rattachement à la Russie, mais les avis des peuples cela fait longtemps que l ‘on ne s’en occupe pas. Même en Europe de l’ouest n’est ce pas.
    Lorsque les Américains envoient des mercenaires Américains; la société militaire privée Greystone Limited (une filiale d’Academi, ex Blackwater ) sur le sol Ukrainien cela mérite quoi ?
    Lorsque les Américains ont fait une guerre illégitimes en Irak en s’appuyant sur des mensonges cela mérite quoi Mme Ackerman ?

      +1

    Alerter
    • Alain // 05.08.2014 à 05h49

      Il faut avouer que l’Europe et les USA ne se permettrait pas de modifier les frontières européennes; l’ex-Yougoslavie n’est donc plus en Europe

      Quand aux annexions, j’attends toujours une quelconque condamnation de celles de Jérusalem est et du Golan

        +1

      Alerter
    • rémy // 05.08.2014 à 06h01

      le camps de la liberté n’est certainement pas celui de bruxelles de washington et de berlin ,

      nouvel axe d’une dictature qui s’installe !

        +0

      Alerter
    • VAILLANT GERARD // 05.08.2014 à 08h18

      Sans parler de l’implantation d’un Guantanamo en Pologne.

        +0

      Alerter
      • LA ROQUE // 05.08.2014 à 09h41

        Sans parler de la livraison de munitions des Américains à Israël ( Obama prix Nobel de la paix je rappelle ) alors qu’au vu du nombre de morts ce n’est plus de l’ autodéfense mais nous assistons au massacre d’un peuple.
        Sans parler que l ‘armée Américaine intervient ou bon lui semble avec des drones .
        Je vous laisse imaginer un instant si c’était Poutine qui agissait de la sorte…
        Bien sur que Poutine n’est pas un ange mais c’est pénible d’ entendre ce…journalisme avec leurs visions manichéennes!

          +1

        Alerter
        • C Balogh // 05.08.2014 à 16h39

          Bonjour La Roque,
          Dans le langage de “l’élite” Le Prix Nobel de la Paix” veut dire “Prix Nobel de la mort”, le prochain gagnant est en Israel.
          Quand vous entendez “ces gens là”, pensez exactement l’inverse de ce qu’ils racontent , vous saurez à peu près ce qu’ils disent.
          Google traduction marche pas encore pour ça(;O))
          en revanche, je vois qu’il n’y a pas besoin de chercher usa, la traduction se fait seule, pas pour les autres langues.
          Là aussi, les ricains nous ont imposé leur langue.
          BOYCOT
          L’espéranto est une langue universelle, qui contrairement à l’anglais respecte toutes les langues.

            +0

          Alerter
          • Crapaud Rouge // 05.08.2014 à 17h49

            le prochain gagnant est en Israel.” : non, c’est le dernier gagnant qui s’y trouve, mais il se trouve aussi à 5 pieds sous terre : Yitzhak Rabin, prix Nobel de la paix en 1994, assassiné par un concitoyen extrémiste en 95. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Yitzhak_Rabin) J’en parle pour que l’on mesure le changement qui s’est produit dans les “mentalités”, depuis cette époque. Yitzhak Rabin est sans doute critiquable, (comme n’importe qui peut l’être), mais au moins l’on peut croire qu’il avait fait le maximum pour la paix. A cette époque, donc, les actes et les jugements étaient encore sincères, exception faite des coups tordus réservés aux “services secrets”. Aujourd’hui, les mensonges, l’hypocrisie, la mauvaise foi, le mépris de la vérité, les inventions pures et simples, et même les coups tordus, (opérations sous fausse bannière), se retrouvent dans toutes les déclarations des personnes publiques, ou sont tacitement cautionnés par ceux et celles qui taisent. Et pas seulement à propos de l’Ukraine ! C’est vrai de tous les sujets graves. Pour les politiques et les merdias, la vérité a cessé d’être l’enjeu normal du débat. Ils parlent seulement pour montrer qu’ils ne sont pas à court d’inspiration, histoire de tenir le crachoir pour occuper “l’espace médiatique”.

            Note : à ma connaissance, les Israéliens ont très vite oublié Yitzhak Rabin. Ils l’ont inhumé avec les honneurs que bien sûr il méritait, et puis basta. Le champ était libre pour bastonner les Palestiniens.

              +1

            Alerter
        • ty89 // 05.08.2014 à 18h51

          Et l’UE a aussi eu sont prix Nobel de la paix ^^

            +0

          Alerter
  • Hellebora // 05.08.2014 à 02h06

    Galia Ackerman, elle est vraiment “à la ramasse”; pourquoi les journalistes qui cherchent leurs intervenants continuent-ils à la sortir de sa maison de repos, on se demande…
    Olivier, vous avez été très incisif et percutant, je trouve. Et l’avantage d’un échange radio comme celui-ci, c’est que les participants s’interrompent moins qu’à la télé. C’est + satisfaisant pour tt le monde.

    J’ai mentionné aujourd’hui le 13 heures de F Inter; voici l’intervention de Rony Brauman à propos de Gaza : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=947036
    Sic (de 8’13 à 8’58) : “L’Europe arrive à s’unir pour prononcer des sanctions contre la Russie alors même que celle-ci n’est que TRÈS indirectement impliquée – c’est la moins qu’on puisse dire – dans la tragédie qui a affecté l’avion de la Malaysian Airlines, ce tir de missile qui n’est pas le fait des Russes, eh bien ce sont les Russes qui, semble t-il, en paient le prix… alors pourquoi pouvons-nous décréter des sanctions dans de telles circonstances alors même que aucune relation de cause à effet n’est démontrée et ne pouvons-nous pas décréter des sanctions contre Israël, par ex.suspendre l’accord d’association entre l’Europe et Israël alors même qu’Israël viole toutes les règles, les lois et les principes d’humanité fondamentaux ??”

    Toujours le deux poids, deux mesures et la malhonnêteté foncière des états…

      +1

    Alerter
    • languedoc 30 // 05.08.2014 à 15h46

      Israel est dans le camps occidental, donc, tout lui est permis.

        +0

      Alerter
    • madake // 05.08.2014 à 18h09

      Ouah, peu effondré par le niveau du débat sur franceinter…
      Certains intervenants étaient pétris de certitudes:
      “vous avez raison sur ça, mais vous avez tort sur….”
      Comme il est facile de dire n’importe quoi sur une antenne nationale, des affirmations, qui vont de soi, pourquoi en douter?
      Avec quelle facilité on évacue le sujet du jour pour laisser la place au suivant…
      J’attends le jour où un témoin direct participera à cette farce, il ne pourra que péter un plomb devant une telle suffisance intellectuelle.
      Peut être que le vernis craquera alors.

      “On voit…”
      “On s’autorise à penser..” oui, et comme disait Coluche.
      C’est du journalisme ça! En d’autres temps, on aurait dit :
      “J’ai vu…”
      Le réveil sera douloureux.

        +0

      Alerter
  • LutterPourLaPaix // 05.08.2014 à 02h09

    Débat révélateur sur l’hystérie qui s’est emparée des journalistes.
    Ils ont l’air tout contents de “faire mal” à la Russie sans que l’on arrive vraiment à comprendre pourquoi.

    Puis les journalistes cherchent quand même à savoir si on pourrait nous être affecté par des sanctions en retour (sans qu’aucune réponse ne soit vraiment donnée dans le débat). La seule réponse donnée est stupéfiante : les entreprises s’en remettront.C’est vraiment léger ! On dirait que l’ économie est à ce point florissante qu’on peut passer outre. Ils ont fumé ou quoi ? L’ensemble a l’air très creux.

    Je note un mélange d’ignorance sur la Russie (compensée pensent-ils par un duplex de Moscou qui ne nous apprend rien), d’angélisme face aux US et de mauvaise foi. J’avoue que l’ignorance sur la Russie que je perçois à travers le débat et le sentiment de supériorité qui s’exprime chez les journalistes me rassurent quand à l’issue du bras de fer avec la Russie. L’occident et ses journalistes décidément ne font pas le poids.

    Ils se mettent même à plusieurs à un moment du débat pour empêcher Olivier de parler…l’intolérance est devenue habituelle chez eux.

    On peut relever que Galia Ackerman qui semble régler ses comptes avec le gouvernement russe dit à la fin que c’est aux Ukrainien de choisir. Et les Ukrainien de l’Est ? Eux ils ont droit à quoi ? Aux bombes des Ukies avec la bénédiction des US + UE ? L’expression favorite de Galia Ackerman est : la boite de pandore. Utilisée à tort et à travers.

    La conclusion du débat par le journaliste est que Vladimir Poutine est “illisible”. Sous entendu brouillon ? J’adore ! C’est un véritable aveu involontaire d’incompétence par le journaliste lui-même.

      +1

    Alerter
    • Ardéchoix // 05.08.2014 à 11h04

      @LutterPourLaPaix
      Un chiffre sur le commerce extérieur avec la Russie donné pendant le débat :
      usa/russie : 29 milliards
      eu/russie :406 milliards soit 14 fois plus.

        +0

      Alerter
      • madake // 05.08.2014 à 18h11

        C’est bien évident que l’impact des sanctions sur les USA, pfffff!

        C’est bien de réclamer, sous des prétextes fantasques, des sanctions qui impactent les autres…

          +0

        Alerter
    • Andrea // 05.08.2014 à 16h34

      Débat révélateur sur l’hystérie qui s’est emparée des journalistes.
 Ils ont l’air tout contents de “faire mal” à la Russie sans que l’on arrive vraiment à comprendre pourquoi. – LutterPourLaPaix

      Effectivement. Bien sur il y a toujours un phénomène d’emballement, de suivisme. On publie / dit des trucs pcq c’est devenu ‘une histoire’, le public s’y intérèsse, on reprend ce que disent d’autres, on cherche du neuf, on prend position .. Les médias, de nos jours, c’est ca.

      Pour des histoires personnelles. Je pense à Mady McCann (petite disparue au Portugal en 2003) qui est restée à la une en Angleterre pendant des *années.* Il n’y avait pas de faits tangibles. On a accusé les Portuguais, les parents, etc. etc. – jusqu’à une crise entre les gouvernements, et des démarches en justice qui durent encore aujourd’hui. Cela a même couté un poste…à son père…Bon tout cela était triste et absolument lamentable.

      On voit aussi, bien sur, pour des sujets un peu difficile, de l’ignorance, des raccourcis, des louanges et des blames injustifiés (p.ex. les finances de l’Argentine, des sujets scientifiques, etc.)

      Mais de voir le même type de démarche médiatique dans le cas de l’Ukraine-Russie – avec un seul fautif, mais fautif pour des *multiples* faits – c’est véritablement terrifiant. On a de la peine à le croire et à comprendre comment cela fonctionne, on veut decrypter et on n’y arrive pas, il doit y avoir des phénomènes ou événements derrière qu’on ne capte pas.

      Et même si Olivier est invité et parle super bien, bravo et merci, on peut aussi interpréter qu’il est là uniquement pour que les autres puissent apporter des contre-arguments, ce qu’ils ne pourraient pas faire s’ils étaient ‘parmi’. Bon, les médias sont à la botte…mais…comment?

      L’occurence la plus ressemblante c’était le 9 sept. Coupables immédiats de l’acte proximal (avions etc. – terroristes islamistes, etc.), sans preuves, etc. Emballement mondial illico presto. Toutefois, un groupe plus large, un pays, n’était pas incriminé. L’invasion de l’Afghanistan avait été planifiée et homologuée (par les internationaux) avant le 9/11, et l’invasion de l’Iraq était basée sur la vieille histoire des armes de destruction massive.

      Certes, le public USA a été manipulé avec des soi-disants liens (très tenus, en fait non-existants) entre des ‘terroristes’ et Saddam Hussein, ainsi que la présence de Bin Laden en Afgh – 9/11 n’était pas la clé de ces deux invasions. Elle a servi a former le sentiment outragé et belliqueux du public USA, et a fait taire l’opposition, mais c’est tout. Des Democrates dissidents ont essayé d’incriminer l’Arabie Saoudite, voir la nationalité de certains ‘terroristes’ (donc selon un script similaire) mais sans surprise, cela n’a rien donné (en dehors de la justice qui continue..)

      Pour conclure, le lynchage actuel représente un pas en avant, il est NEUF.

        +1

      Alerter
    • Slavyanka // 06.08.2014 à 01h38

      Cet adjectif m’a enchantée aussi ! ILLISIBLE Poutine, on ne peut pas lire dans son âme comme dans un livre ouvert, c’est pour cela que l’on se permet de le dénigrer à tort et à travers. C’est un vrai aveu d’impuissance du journalisme vendu au Système !
      En ce qui concerne Poutine, le déchainement de haine contre lui continue dans les journaux anglo-saxons. Voici un article en anglais et en russe dans lequel
      http://www.americanthinker.com/2014/08/how_to_solve_the_putin_problem.html
      http://inosmi.ru/world/20140805/222150350.html?utm_source=fb1

      “Si Poutine est trop têtu pour se rendre compte que sa carrière est finie et on ne pourrait le sortir du Kremlin que les pieds devant avec un trou dans la nuque, cela conviendrait aussi.
      Nous ne sommes pas contre l’humour noir… Par exemple, lorsque la prochaine fois quand Poutine sera sur le chemin de retour pour Moscou après une visite à ses amis cubains, vénézuéliens ou iraniens, son avion pourrait bien être abattu par quelques rebelles douteux qui auraient en leur possession de façon inexpliquée un missile “sol-air”.”

      La c’est un appel au meurtre à peine déguisé ! J’ai lu des commentaires des Russes dégoutés et révoltés pas cet article ignoble dire que la Russie devrait exprimer sa protestation officielle contre ce genre d’ignominie !

        +1

      Alerter
      • C Balogh // 06.08.2014 à 09h25

        Bonjour, Slavyanka
        C’est en effet abject.
        Il doit y avoir en Angleterre la même chose qu’ici, un CSA?
        Quelqu’un parlant anglais voudrait-il chercher et s’il trouve, préparer une contestation en anglais?
        Nous pourrions tous l’envoyer.
        Un grain de sable…..

          +1

        Alerter
  • samuel // 05.08.2014 à 02h14

    C’est quand même fascinant qu’un pays comme la France (qui ce dit universaliste) ne soit pas capable de ce projeter en Crimé comme ci cela était un DOM-TOM.
    Imaginons qu’en Guyane (là où il y a le seul lanceur quasi-Européen, mais avec une bonne proportion Française), un état concurrent (au hasard la Chine) finançait des indépendantistes, pour affaiblir Kourou (et par conséquent promouvoir leurs lanceurs).
    Et par la suite d’une guerre civile (je ne parle pas d’un attentat dans les préfectures, on a l’habitude avec la Corse, mais de deux populations qui s’affrontent) il serait advenu que l’opinion internationale exprime que les intérêts de la France témoigne d’un fascisme dont le sujet serait son président.
    (bon Hollande n’a pas cette envergure, mais il peut quand même ce méfier de ces banques universelles qui risquent de donner une piètre image de sa gouvernance)
    L’empathie, on n’est pas Russe, on n’est pas Slave, mais on n’enlève pas la dernière possession des gens sous prétexte que Badiou dit que le peuple n’existe pas.
    Badiou a surement des pleins de qualités, mais comme dirait Brassens:
    “Dans presque tous les camps on en voit qui supplantent
    Bientôt Mathusalem dans la longévité
    J’en conclus qu’ils doivent se dire, en aparté
    “Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
    D’accord, mais de mort lente”.

      +1

    Alerter
  • Celine // 05.08.2014 à 02h28

    moi le truc que j’ai préféré c’est quand le gars dit en gros : ” Poutine n’a pas clairement accusé Kiev donc il reconnait sa responsabilité ” Des vrais arguments de cours de recréation de CM2 🙂

      +1

    Alerter
    • YpLee // 05.08.2014 à 09h06

      oui moi aussi ça m’a frappé …

      La Russie n’accuse pas un autre pays sans preuve, le b.a.ba de la diplomatie, donc elle est coupable ?!?! wtf ?

        +0

      Alerter
      • LA ROQUE // 05.08.2014 à 09h52

        La Russie aurait peur de s’allier avec la Chine car c’est un plus grand pays .
        Euh pourquoi ??? Le marché transatlantique il est négocié actuellement avec qui; l’Islande peut être…
        Si demain il venait l ‘idée à la chine de franchir les frontières Russes pour une raison X ou Y, partenaire commerciale ou pas elle le ferait.

          +0

        Alerter
    • madake // 05.08.2014 à 18h16

      C’est là que l’on voit la différence culturelle entre les générations d’avant, vous savez, les journalistes qui allaient sur le terrain et argumentaient avec des faits, et ceux qui pontifient dans le confort intellectuel.
      Le verbe et les implications de la parole n’ont pas le même poids.

        +0

      Alerter
      • C Balogh // 06.08.2014 à 09h28

        Bonjour,
        Ben, oui, forcément, l’info est devenue exclusivement un produit à vendre.
        Alors les commerciaux(les journalopes) font du travail de démarchage à domicile.
        BEURK!

          +0

        Alerter
  • perceval78 // 05.08.2014 à 02h35

    Personnellement je pense que Galia Ackerman a une forme de sincérité, elle est convaincu que les Russes dont des méchants, bon ben voila elle le pensera jusqu’à la fin des ses jours.

    Plus intéressant Yves Bourdillon car il présente des faits qu’on peut argumenter

    19.30 avion descendu très probablement par les séparatistes car Vladimir Poutine n’a pas dit que c’était l’armée ukrainienne

    Donc si je comprends bien comme Poutine ne dit pas que c’est l’armée ukrainienne c’est donc la preuve que c’est les séparatistes, peut être que simplement Poutine n’en sait rien.

    19.30 suite le kremlin continu de fournir des armes lourdes a des gens qui ont descendu un avion de ligne, certainement par erreur

    dans la phrase précédente ils avaient “très probablement” maintenant “ils ont”

    Précision : certainement par erreur … sur quoi s’appuie t’on pour dire ça .

    La on touche le vrai problème du journalisme actuel, des avis pas plus valides que ceux du quidam lambda sur un marché , des preuves , on veut des preuves et des faits …

      +0

    Alerter
    • perceval78 // 05.08.2014 à 03h08

      20.30 on a pas de moyens commerciaux ou diplomatiques considérables car Israel a une approche de sa sécurité totalement indifférente …
      la réalité c’est qu’on ne sanctionne pas car on a pas envie de sanctionner .

      voir par ex le rapport de la commission sur les exportations d’armes anglaises
      =
      http://www.publications.parliament.uk/pa/cm201314/cmselect/cmquad/205/205.pdf cf p 36
      =
      L’occident meurt de ces valeurs soi disant universelles qui sont appliquées de façon totalement assymétriques.

        +0

      Alerter
      • perceval78 // 05.08.2014 à 03h25

        Pour ce qui est du referendum en Crimée, Francois Heisbourg fait de la pub pour un réferendum en sibérie

        François Heisbourg ?@FHeisbourg Aug 2

        What does Putin make of this? @SoniaSandler: @2111015 @andersostlund “Support Siberia’s right to self-determination” pic.twitter.com/zUp4XhCV2E

          +0

        Alerter
        • rémy // 05.08.2014 à 06h12

          pourquoi ne pas demander un référendum en france , sur la politique étrangère de françois hollande , vis a vis de la russie ?

          l’enjeu est notre implication dans une troisième guerre mondiale , pour le seul profit des saxons et anglos-saxons , et de leurs multi-nationales dont exxon .

          les français ont peut être leur mot à dire ?

            +0

          Alerter
          • perceval78 // 05.08.2014 à 08h19

            il faut poser une question claire @remy ex:faut il sortir de l’otan

              +0

            Alerter
          • C Balogh // 05.08.2014 à 09h06

            En France, je crois que le peuple ne peut pas demander de référendum…..

            “En France existent notamment parmi divers types de référendum :

            au plan national, un référendum législatif à l’initiative du président de la République française, sur proposition, soit du gouvernement, soit du Parlement (depuis 1958) ;
            au plan local, un référendum d’initiative locale (depuis 2003).

            La loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 prévoit un référendum d’initiative partagée (organisé à l’initiative d’un cinquième des membres du Parlement, soutenus par un dixième des électeurs inscrits).”
            Ouais…..
            Ben, on n’est pas près d’avoir un référendum et puis souvenez-vous 2005!
            Ils s’en moquent ROYALEMENT de ce que pense le peuple….
            Je crois que la seule alternative est de demander le départ de scooter 1er et de son gouvernement.Je ne sais pas si dans notre constitution il y a un protocole pour se faire.

              +0

            Alerter
            • C Balogh // 05.08.2014 à 09h13

              Article 68 : Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

              La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l’autre qui se prononce dans les quinze jours.

              La Haute Cour est présidée par le président de l’Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d’un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d’effet immédiat.
              http://popups.ulg.ac.be/1374-3864/index.php?id=539#tocto1n5

                +0

              Alerter
            • C Balogh // 05.08.2014 à 09h20

              Il me semble que Hollande est dans le cas de figure, il défend les intérêts ricains au détriment des intérêts français.Cet homme doit être jugé.Il le sera je l’espère à la fin de son mandat mais il faut encore le supporter, lui et ses sbires jusqu’à 2017.Quel carnage va t-il encore faire sur notre économie pendant ce temps-là?
              Il me semble urgent de les arrêter avant ce terme parce que il n’y aura en France bientôt plus que des chômeurs si on les laisse faire.
              Je ne suis pas fière que mon pays ait vendu Alstom aux ricains qui orchestrent la destruction de l’Amazonie et le génocide des peuples.(Barrage de Belo Monte)mais guère étonnée.

                +0

              Alerter
            • LA ROQUE // 05.08.2014 à 09h59

              Une chose est sur c’est l histoire qui le jugera et ce ne serra certainement pas élogieux…

                +0

              Alerter
          • chios // 05.08.2014 à 09h27

            Je crois qu’il serait plus utile d’Exiger,( je ne sais comment), un referendum sur ce traité transatlantique.
            Ce serait un dérivatif efficace.
            D’après ce que j’entends dans mon entourage, ce traité, tout le mone est violemment contre, ce qui n’est pas le cas de l’Ukraine.

            Et je ne peux m’empêcher de croire que ces deux éléments sont fortement liés.

              +0

            Alerter
            • C Balogh // 05.08.2014 à 09h42

              Bonjour,
              Et bien, environ 250 arrestations à Bruxelles pour ceux qui manifestaient contre le Grand Marché Transatlantique…..
              C’est tout dire.

              -https://www.youtube.com/watch?v=7bFVaggp3oc-
              Le droit de manisfeter existe-til encore?

                +0

              Alerter
          • Bigtof // 05.08.2014 à 09h37

            La dernière fois qu’on a voté pour un référendum, à ma connaissance, les dirigeants se sont assis sur le résultat…

              +0

            Alerter
      • Thalie54 // 05.08.2014 à 07h28

        “L’occident meurt de ses valeurs…” Quelles valeurs ? L’occident n’a plus de valeur si ce n’est celle de l’argent.

          +0

        Alerter
        • perceval78 // 05.08.2014 à 08h20

          en tout cas @thalie54 l’UE a des valeurs tel que définit par
          =
          http://europa.eu/scadplus/constitution/objectives_fr.htm#VALUES
          =
          LES VALEURS DE L’UNION

          L’Union se fonde sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, d’État de droit ainsi que de respect des droits de l’homme, y compris les droits des personnes appartenant à des minorités. Ces valeurs, qui sont énoncées dans l’article I-2, sont communes aux États membres. De plus, les sociétés des États membres sont caractérisées par le pluralisme, la non-discrimination, la tolérance, la justice, la solidarité et l’égalité entre les femmes et les hommes. Ces valeurs jouent un rôle important, notamment dans deux cas concrets. Premièrement, le respect de ces valeurs est une condition préalable pour toute adhésion d’un nouvel État membre à l’Union selon la procédure énoncée à l’article I-58. Deuxièmement, le non-respect de ces valeurs peut mener à la suspension des droits d’appartenance d’un État membre à l’Union (article I-59).

          Par rapport aux traités existants, la Constitution a inclus de nouvelles valeurs, notamment la dignité humaine, l’égalité, le droits des minorités ainsi que la caractérisation des sociétés des États membres énoncée plus haut.

            +0

          Alerter
          • perceval78 // 05.08.2014 à 08h22

            il y a également des valeurs promus vers l’exterieur

            la paix ;
            la sécurité ;
            le développement durable de la planète ;
            la solidarité et le respect mutuel entre les peuples ;
            le commerce libre et équitable ;
            l’élimination de la pauvreté ;
            la protection des droits de l’homme (en particulier ceux de l’enfant) ;
            le développement du droit international (le respect des principes de la charte des Nations unies).

              +0

            Alerter
            • perceval78 // 05.08.2014 à 08h24

              il y a également :

              LES OBJECTIFS DE L’UNION
              LES PRINCIPES FONDAMENTAUX
              LES DROITS FONDAMENTAUX

                +0

              Alerter
            • perceval78 // 05.08.2014 à 08h26

              et il a surtout la petite phrase que j’adore en bas de page

              Ces fiches n’engagent pas juridiquement la Commission européenne, ne prétendent pas à l’exhaustivité et n’ont pas de valeur interprétative du texte de la Constitution.

                +0

              Alerter
            • Thalie54 // 05.08.2014 à 10h27

              Oui, oui, Perceval78, sur le papier, je connais ces valeurs et les apprécie. Le problème, c’est que de quelque côté que je regarde….. elles ne sont pas appliquées.
              Cela reste donc de la théorie et ne peut pas être considéré comme des “valeurs”.

                +0

              Alerter
    • languedoc 30 // 05.08.2014 à 16h07

      Si j’ai bien compris, il est tout a fait anormal que les russes n’accusent pas sans preuves, d’habitude c’est le contraire. C’est louche, s’ils ne le font pas c’est qu’ils sont, soit coupables, soit complices. Comment voulez-vous vous exprimer face à ces tarés? Probablement que Poutine, dorénavant, va agir et très peu s’exprimer, à quoi bon?

        +0

      Alerter
  • Hellebora // 05.08.2014 à 02h36

    Je crois qu’effectivement ils ne connaissent quasiment rien à la question (sauf ceux qui se sont rendus sur place… et encore, pas toujours); ils se contentent de survoler le sujet après avoir glané dépêches et articles. Leurs questions sont prêtes d’avance et ils rebondissent rarement de manière pertinente sur ce qui est dit. C comme çà. Et le coup de Poutine “imprévisible”, on nous la fait 1 fois sur 2.
    J’ai regretté que l’accent n’ai pas pu être mis sur l’implication des US (financière, militaire etc. cf. la déclaration de Nuland) en Ukraine alors que systématiquement le reproche c’est-la-faute-à-Poutine-et-à-la-Russie est balancé dans ce genre de discussions

      +0

    Alerter
  • wesson // 05.08.2014 à 03h16

    Après avoir écouté cette émission, cela confirme parfaitement le fait qu’un débat à un contre tous prends instantanément la forme d’une arène de jacassins, dans laquelle il est impossible de faire ressortir quoique ce soit d’intelligent ou d’un peu construit.

    C’est d’ailleurs organiquement le défaut de ce genre d’émission. On vous noie sous un déluge de fausses évidences et d’arguments d’autorités, décernés en tapis de bombe et au rythme de une toute les 3 secondes. Il faudrait consacrer une bonne minute à chacune pour la démonter, mais dès que ça dépasses 10 secondes dans la réponse, on te coupe avec une autre salve d’ânerie.

    Je ne crois pas que participer à ce genre de débat apporte quoique ce soit. S’y rendre, c’est le cautionner. Pour ma part, je serai plus pour les laisser patauger dans leur médiocrité.

      +0

    Alerter
    • LA ROQUE // 05.08.2014 à 10h18

      Vous remarquerez que Olivier est toujours seul dans les débats face à au moins de personnes d’avis opposé et que ce n’est jamais l’inverse.
      C’est également le même scenario dans l ‘émission “c dans l’air” à propos des “débats” sur l ‘économie,
      vous avez trois personnes, libéral voir ultra-libéral et une seule personne qui est plus pour le “socialisme” au sens de Jaurès bien évidement, et encore ce n’est pas toujours le cas.
      Déjà l honnêteté journalistique devrait être d ‘équilibrer les débats !
      J’espère que Olivier n est pas la seule personne censée dans notre pays 😉

        +0

      Alerter
    • madake // 05.08.2014 à 18h27

      c’est ce qui amène à bannir les radios et la TV,
      les journalistes pétris de suffisance intellectuelle, qui déjà m’insupportaient quand je tombais douloureusement sur “energie”, je crois je restais interdit lorsqu’un sujet quelconque était abordé,
      les animateurs avaient des idées sur tout, et ne se posaient de fait aucune question.
      Cette maladie est manifestement hautement contagieuse, car elle s’est répandue partout.
      Voilà l’Ebola médiatique!

        +0

      Alerter
  • Albert Berlin // 05.08.2014 à 03h19

    Dix minutes que j’écoute et on ne parle toujours pas du bien-fondé ou non de ces sanctions. Ces sanctions seraient “naturelles” (à cause de l’avion abattu bien sûr…)

      +0

    Alerter
  • JLV // 05.08.2014 à 04h35

    Pour ceux qui ont oublié ce qu’était une guerre nucléaire, voici les témoignages de ceux qui l’ont vécu.
    http://www.youtube.com/watch?v=4F1rrB8xw08&feature=youtu.be a

      +0

    Alerter
  • Albert Berlin // 05.08.2014 à 05h19

    Je n’ai rien appris, confirmation de l’unanimisme d’une classe journalistique énervante (oui, oui, on a bien compris ce que vous vouliez dire de conclure le présentateur quand OB veur revenir sur la Crimée, etc.)

      +0

    Alerter
    • Alexandria // 05.08.2014 à 09h48

      « On a bien compris !… » C’est la répartie basique dans tout débat ou interview, quand la réponse complète risquerait d’écorner les certitudes assenées de la propagande.

        +0

      Alerter
  • Serge // 05.08.2014 à 07h22

    Merci Olivier d’avoir fait entendre une voix dissonante ,une fois n’est pas coutume,sur une radio de grande écoute,ce malgré que vous n’avez pu exprimer pleinement et suffisamment votre point de vue .
    J’ai particulièrement apprécié le sophisme de madame Akerman,rendant responsable la Russie de Poutine de son propre encerclement par l’OTAN;
    En gros ,Poutine pas gentil,il se rebifffe contre l’encerclement de la Russie ,et paf qu’est-ce qu’il récolte :l’encerclement .Bien fait,il n’avait qu’à se laisser encercler !
    Je note qu’encore une fois ,nos chers médias ,quand ils invitent un(e) “spécialiste” de la Russie pour nous affranchir,nous qui sommes des benêts ignorants…C’est forcément quelqu’un qui a une haine viscérale de la Russie ..non non ,il n’y en a pas d’autres …je ne sais pas moi,pas forcément un russophile ,mais simplement quelqu’un de pondéré .Non non,ça n’existe pas,je vous le dis !
    En tout cas,ce qui ressort bien de cet échange,et c’est à peine voilé,c’est qu’ils aimeraient bien la Russie,si elle était affaiblie ,réduite à l’état d’un petit pays .
    On voit bien en filigrane,que l’objectif est d’évincer Poutine du pouvoir ,en faisant pression sur les élites russes ,notamment les oligarques .Ils n’ont toujours pas digéré qu’un chef d’état couillu ait pu émerger pour sauver la Russie du désastre “Elsiniesque” .
    Je ne suis jamais allé en Russie ,mais à priori ,je ne pense pas que Poutine ,malgré tous les défauts qu’on peut lui trouver ,soit en passe d’être si isolé .
    Quand je vois par exemple que le maestro Guergiev qui se produit beaucoup à l’étranger,est un proche ,tout comme mon patineur favori, l’ex tsar de la glace ,Plushenko ,je me dis ..tout de même ! 🙂

      +0

    Alerter
    • V_Parlier // 05.08.2014 à 09h12

      Quand je pense que j’ai oublié Ackerman dans la vidéo “Les experts ont parlé”… Ca c’est vraiment une faute sévère !

        +0

      Alerter
  • RobinHood // 05.08.2014 à 08h33

    Débat inutile et déprimant qui le sera bien davantage sans ton intervention Olivier. Chapeau bas!
    Je ne sais pas où ils ont trouvé cette correspondante en direct de Moscou (si je me rappelle bien), une grosse blague: manifestement pro-européenne, ce qui fait avancer le beaucoup avancer le débat … et surtout qui ne parle pas de ce qui s’y passe réellement, des 500.000 réfugiés qu’il faut absorber, qui doivent trouver un toît, un travail etc … tout cela bien sûr il ne faut pas en parler!

      +0

    Alerter
  • C Balogh // 05.08.2014 à 08h59

    Un dégoût profond pour ces soi-disants experts, mais j’ai déjà vomi…….
    Et le cirque qui continue, je savais que les medias prostitués avaient un pouvoir de conditionnement énorme mais quand même pas à ce point là.
    Incroyable, aujourd”hui, on ne cherche même pas à savoir qui est coupable, on désigne d’office la Russie qui s’est permis de ne pas suivre les caprices des usa pour la Syrie et qui a accueilli Snowden, comme d’ailleurs tout pays respectant ces citoyens et la liberté de l’information aurait dù faire….
    lES USA sont véritablement une dictature des riches sur TOUS les peuples, sauf bien-sûr pour les dictatures déjà en place:Arabie Saoudite, Qatar, Israel…..
    Il faut trouver le moyen de jeter les usa hors de notre Europe, déjà, interdire le financement des partis par les puissants ricians, je ne vois pas pourquoi ces gens financent NOTRE ELECTION, une ingérence de plus mais chez eux, l’ingérence, la spoliation sont devenus une manière”normale”(oups) de vivre.
    Il est toutefois clair que notre gouvernement est devenu l’ennemi des français, au moins, maintenant c’est clair, notre gouvernement nous déteste, pourtant, son train de vie de monarque devrait le satisfaire vu qu’il est bien supérieur à ce que nous devrions payer au regard des “réussites” de l’état.
    Qu’a fait notre gouvernement de correct pour le peuple depuis qu’il loge en 10 étoiles????
    Donnez une seule chose de positif pour le peuple que normal 1er ait mis en oeuvre????
    Je crains bien qu’il n’y ait rien.C’est un peu comme les Lepen depuis 10 ans au parlement, ils ne présentent presque rien mais ils sont rémunérés comme des barons….

      +0

    Alerter
  • Zoungloubs // 05.08.2014 à 09h45

    Débat intéressant. Votre point de vue est toujours le bienvenu. Par contre, vu les interlocuteurs et le sujet: pour le débat sur la Crimée ce n’était pas le lieu. J’ai envie de dire que ce n’est plus la question.

      +0

    Alerter
  • douarn // 05.08.2014 à 09h48

    Sachant qu’Obama affirme qu’il peut fournir du gaz naturel (http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/26/01003-20140326ARTFIG00307-obama-pret-a-livrer-du-gaz-a-l-ue-pour-casser-l-emprise-russe.php?pagination=9) et suite à l’écoute des intervenants pro-sanctions, j’ai fait un calcul de coin de table que j’aimerai soumettre à un spécialiste s’il y en a un de passage pour validation.

    Données:
    Exportation Russe vers E27: 1,5e11Nm3/an (http://www.senat.fr/rap/r06-307/r06-30714.html)
    Taux conversion: 1m3 GNL donne 580 Nm3 de gaz nat (http://www.connaissancedesenergies.org)
    Perte en transport : 0,15%/j, temps de traversée : 10j en moyenne, talon : 4% (a verifier)
    Il y a 360 méthaniers en circulation en 2010 dont 300 ont une capacité de 160 000 m3
    http://www.total.com/fr/energies-savoir-faire/petrole-gaz/negoce-transport/metiers/transport-stockage/transport-maritime

    Donc pour palier un boycott du gaz russe importé par pipeline il faudrait accueillir en Europe le déchargement de 4,7 methaniers de 160 000 m3 en moyenne par jour. Cela mobiliserait donc 93 méthaniers (compte tenu d’un aller-retour de 20 j en moyenne) pour cette seule opération soit le quart de la flotte mondiale. Cela obligerait probablement aussi à effectuer de gros investissements dans les stations européennes de regazéification. Bref cela ne me semble pas raisonnable.

    PS1 : Merci de me corriger si besoin
    PS2 : la liquefaction consomme 12% du gaz nat traité afin de le refroidir jusqu’à -161°C

      +0

    Alerter
  • C Balogh // 05.08.2014 à 10h04

    Si l’Histoire est équitable, à la place de son nom, il y aura un blanc, tout comme la manière dont il préside.

      +0

    Alerter
  • C Balogh // 05.08.2014 à 10h13

    La France va officiellement disparaître selon François Hollande.(déclaration du 14 janvier 2014)

    -https://www.youtube.com/watch?v=zGw3eYUAo1s-

      +0

    Alerter
    • V_Parlier // 05.08.2014 à 17h54

      Finalement, les euro-régions, c’est du séparatisme! Pourquoi ne remercie-t-on donc pas les séparatistes ukrainiens d’anticiper l’entrée dans l’UE? …

        +0

      Alerter
  • C Balogh // 05.08.2014 à 10h23

    Nous sommes tous manipulés Une journaliste le dénonce !

    -https://www.youtube.com/watch?v=rq4dn0AGlxM-

      +0

    Alerter
  • Janna // 05.08.2014 à 10h42

    Je suis d’accord avec ANNA . 85% des russes comprennent parfaitement bien leur président et le sort de l’Ukraine .
    Les sanctions contre la Russie font sauter la popularité de Poutine .
    La haine de l’Europe et des USA envers Poutine, les russes la perçoivent comme la haine envers tous les Russes.

      +0

    Alerter
  • laurent Jolivet // 05.08.2014 à 10h43

    La seule possibilités des USA de sortir de leurs problèmes économiques, monétaires est la guerre
    Poutine et les BRICS sont en voie de monter une structure qui s’oppose au roi dollar.
    Alors pour la Fed, il faut un conflit majeur de destabilisation de la Russie.
    Hollande, Merkel et Cameron vont à la soupe des USA, ce sont de petits hommes politiques, c’est consternant, minable.

    La guerre est pour bientôt

      +0

    Alerter
    • LA ROQUE // 05.08.2014 à 12h32

      C’est exactement le point clé.
      ” le train de vie des Américains et non négociable” disait Bush.

        +0

      Alerter
  • Louve Bleue // 05.08.2014 à 11h38

    Je crois que je ne vais pas écouter jusqu’au bout. C’est insupportable d’écouter ce qui apparait comme des délires quand on est pas d’accord avec les axiomes de base. En fait les journalistes, les philosophes (ou soi-disants philosophes) les politiciens nous bourrent le crâne avec une rhétorique en oubliant à l’insu de leur plein gré les axiomes de base . Comme si ceux-là étaient des vérités révélées et que l’on a pas le droit de remettre en question sous peine decrime de lèse-majesté. C’est ABJECT !!!!!!!!!!!!

      +0

    Alerter
  • C Balogh // 05.08.2014 à 11h49

    9 706 961 km²
    République populaire de Chine, Superficie

    17 098 242 km²
    Russie, Superficie
    Je ne sais pas où Yves Bourdillon a trouvé que la Russie était 8 fois plus petite que la Chine et ce serait à cause de ça que Poutine aurait peur de la Chine?ou que la Chine est 8 fois plus grande que la Russie.
    MOUARFFFFF
    Mais c’est dans la même veine que le reste:du grand n’importe quoi!!
    ça commence à m’agacer grave d’avoir à supporter ces ignares dans les merdias.
    Un journalistequi affirme sur une chaîne à grande audience que la Russie a peur de la Chine parce qu’elle est 8 fois plus grande??
    Honteux de faire passer des ignorants comme ça à l’antenne!

    29.08

      +0

    Alerter
    • Mano // 05.08.2014 à 12h05

      Chine : 1 milliard 350 millions d’habitants.

      Russie : 143 millions 700 mille habitants.

      Sources Wikipedia.

      La Chine est donc 9 fois ( et non 8 fois) plus grosse que la Russie en terme de population, donc Yves Bourdillon s’est effectivement trompé.

        +0

      Alerter
      • languedoc 30 // 05.08.2014 à 16h41

        Russie : 146 millions d’habitants Crimée comprise.

          +0

        Alerter
        • C Balogh // 06.08.2014 à 10h13

          Bonjour,

          J’ai appuyé sur ce détail parce que Diable s’y trouve.
          Le monsieur se prévaut de culture et doit être précis et peut-être trouver d’autres arguments, parce que la comparaison, si elle était faite avec tous les pays, serait en faveur de la Chine.

            +0

          Alerter
        • Mano // 06.08.2014 à 12h12

          “Russie : 146 millions d’habitants Crimée comprise.”

          Pourquoi pas, mais allez dire ça aux gens de Wikipedia pour qu’ils modifient leur texte : “Sa population est estimée à presque 143,7 millions d’habitants en 2014”

          Et puis cela change quoi? 1350 / 146 = 9.25 en faveur de la Chine.

            +0

          Alerter
  • pierre9459 // 05.08.2014 à 11h58

    Salut

    Bon …moi j’ai zappé au bout de 10minutes
    Ras le bol d’entendre ces ordures nous matraquer sans cesse que Poutine c’est le grand méchant bla bla bla….
    En attendant, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, ce n’est pas la Russie qui fout le feu partout sur la planète !!!!
    Je suis en train de devenir anti américain grave !!!!!

      +0

    Alerter
  • Thalie54 // 05.08.2014 à 12h23

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1229696-ukraine-la-punition-du-donbass-par-kiev-ou-l-erreur-de-l-europe-vis-a-vis-de-la-russie.html
    D’habitude, les psychiatre nous noient (ou noient leur propre incompréhension) dans un discours abscons.
    Mais là, divine surprise, c’est clair et logique.

      +0

    Alerter
  • Joanna // 05.08.2014 à 12h30

    Je reviens sur ce que disait Wesson plus haut :
    « Je ne crois pas que participer à ce genre de débat apporte quoique ce soit. S’y rendre, c’est le cautionner. Pour ma part, je serai plus pour les laisser patauger dans leur médiocrité».

    Au premier abord je n’étais pas loin de penser comme lui … et finalement non.
    Il me parait au contraire excellent de pouvoir utiliser les bien maigres espaces qui restent sur les medias mainstream pour apporter la contradiction aux représentants de « l’empire ».
    Car les auditeurs ne sont pas forcément tous abrutis par la propagande, il va bien y en avoir quelques-uns assez ouverts ou curieux pour avoir envie d’en savoir plus et qui, ayant découvert Olivier Berruyer, vont découvrir ce site, ce qui devrait les faire plus que réfléchir un peu.

    Alors si la propagande mensongère a intoxiqué au moins 85 % (hypothèse) de ceux qui s’intéressent au sujet, il ne peut qu’être bon de regagner du terrain car les nouveaux « convertis » pourront faire des petits en en parlant autour d’eux.
    Tout ceci ne sera qu’un petit ruisseau. Mais c’est avec eux qu’on finit par faire de plus grandes rivières.

    Car il est vital de contrer ceux qui ont retenu et mis en pratique cette citation d’un certain Adolf H. : « un mensonge répété 10 fois reste un mensonge, répété 10 000 fois il devient une réalité ».
    Aussi n’oublions pas que G. Orwell qui disait « Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire » et puis ne désespérons pas car « quand le mensonge prend l’ascenseur , la vérité prend l’escalier , elle met plus de temps mais elle finit toujours par arriver ».

      +0

    Alerter
  • Michel Roissy // 05.08.2014 à 12h37

    Je n’écoutais plus la radio depuis bien longtemps… excellente raison de persister !

    Je n’écoute plus les infos télévisuelles depuis quelques semaines… et je vais persister !

    Je ne lis plus de journaux depuis des mois… et je vais persister !

    Il ne me restait qu’un abonnement à Télérama mais j’ai appris qu’il appartenait au groupe ‘Le Monde” et je viens de le résilier.

    Avec un blog comme celui ci (et quelques autres) on peut facilement se passer de tous ces mérdias et j’espère qu’un manque d’audience croissant précipitera leur chute (on peut toujours rêver non ?)

      +0

    Alerter
  • Olposoch // 05.08.2014 à 13h03

    Jacques Sapir a lui aussi été invité sur france 24 pour un débat avec un pro-Kiev (qui ne manqua pas de se donner le label ‘indépendant’ et de traiter JS de ‘voix de Moscou’…)

    1 contre 1 pour une fois mais en temps de parole retour au 1 contre 3…

    Sans surprise Le pro-Kiev égrenna les fausses preuves largement démontées depuis, mais ‘tout le monde sait bien que’…

    JS a laissé passer beaucoup de choses, mais se situait à un autre niveau.

    Et quand vint la conclusion, le présentateur demanda au pro-Kiev quelles pourraient être les motivations et les intérêts de la Russie/Poutine à aggraver la situation, celui-ci benoîtement avouait que cela restait un mystère pour lui… aucune idée…(peut-être sous-entendu ‘c’est pathologique’, ou ‘c’est plus fort qu’eux’) mais pas d’argument ni d’explication vraie de ‘l’agressivité’ de la Russie…

      +0

    Alerter
    • Olposoch // 05.08.2014 à 13h11
      • ty89 // 05.08.2014 à 19h56

        “1 contre 1 pour une fois mais en temps de parole retour au 1 contre 3…”

        Bof je viens de chronométrer ça donne :
        05:53 pour Sapir
        06:29 pour l’autre

        Pour la conclusion c’est parfaitement en accord avec le débat d’europe1. Poutin est “illisible” et “imprévisible” pour europe1 et il est “incompréhensible” sur france24.
        A croire qu’ “ils” leurs ont préparé des petites fiches avec les réponses a donner quand la question du mobile de la Russie est abordée.

          +0

        Alerter
  • Ardèchoix // 05.08.2014 à 13h17

    Hors sujet encore que : tiré du livre “la plus belle histoire des plantes”Jean-Marie Pelt
    De l’ère primaire, il ne nous reste presque rien. Animaux, insectes et plantes sont devenus petits ou ont disparu. Il semble qu’une très grande taille constitue, en termes d’évolution, une fragilité.

      +0

    Alerter
  • Louis // 05.08.2014 à 13h42

    J’ai beaucoup aimé à quel point les participants au débat montrent leur désintérêt pour la recherche du coupable du MH17 et pour un compte rendu objectif des événements de Crimée.

    – Un sondage américain a montré 90% de soutient à Poutine et à la Russie.
    – Non mais ça ne veut rien dire.
    – Au référendum le peuple a voté majoritairement oui pour le rattachement de la province.
    – Avec un revolver sur la tempe !
    – Y a 60% de russes en Crimée, vous savez ça n’a rien d’étonnant.
    – On ne va pas refaire l’histoire !

    Honnêtement à 33 minutes je me serais levé et j’aurais expliqué poliment que je me retirais de l’émission. Mauvaise foi, diffamation, blabla vide de consistance … aucun intérêt. Le type qui parlait des relations économiques de la Russie a été incapable de parler des BRICS. Impressionnant de nullité !

      +0

    Alerter
  • Hellebora // 05.08.2014 à 13h50

    Sans vouloir squatter les échanges sur l’émission à laquelle OB a participé, je reviens sur le Débat de midi, today sur F Inter : “Crimée, les sanctions envers la Russie sont-elles efficaces ?”
    Les inepties et les mensonges d’ Antoine Arjakovsky valaient leur pesant de cacahuètes (!), le journaliste Anthony Bellanger s’y est montré abject de suffisance et d’ignorance, en revanche Thomas Chauvineau a mené honnêtement le débat et Dimitri de Kochko a réussi à faire passer un autre point de vue que celui des merdias et des pro-atlantistes… Je reviendrai sur ce qui s’y est dit (il y a de quoi) mais dans l’immédiat, 1 question : j’y ai entendu que la Suisse avait rejoint le cortège des pays qui adoptent des sanctions contre la Russie… Qqn saurait si c’est vérifié ?

    Pour qui voudrait écouter, l’émission ne démarre que vers 12h20-25 :
    http://www.franceinter.fr/emission-le-debat-de-midi-crimee-les-sanctions-envers-la-russie-sont-elles-efficaces

      +0

    Alerter
    • raloul // 05.08.2014 à 15h23

      Bonjour!

      Non, comme le précise un lien que j’avais mis ci-dessus, la Suisse n’appliquera pas les sanctions des tarés qui gouvernent l’UE toutou et les U.S. maî-maître.

      Par contre, elle interdira de servir d’intermédiaire pour contourner les sanctions de l’Empire. Nuance qui permet d’assurer la neutralité nécessaire à son rôle à la tête de l’OSCE (même si à titre personnel je suis scandalisé que la Suisse soit si partiale et “pro-occidentale” dans sa présidence, mais bon nous sommes encerclés par l’UE…). Voici pour compléter le lien direct vers l’administration suisse et les textes légaux concernant ces sanctions de nos chers voisins et de leurs dirigeants bien-aimés:
      http://www.seco.admin.ch/themen/00513/00620/00622/05405/index.html?lang=fr

      Je n’ai pas écouté toute l’émission, mais celle ou celui qui a affirmé ceci se trompe manifestement. Bon, vu l’ampleur de la propagande actuelle, ce n’est qu’une goutte dans un océan d’insanité.

        +0

      Alerter
    • C Balogh // 05.08.2014 à 16h58

      France iNTER: SANCTIONS pour le comportement des usa, qui on est bien d’accord, n’est pas plus convenable aujourd’hui, qu’hier!
      où sont les sanctions contre les usa pour avoir menti au monde entier sur les armes chimiques en Irak?
      OU?

        +0

      Alerter
      • C Balogh // 05.08.2014 à 17h00

        précision, sur FI, ils parlent des sanctions pour le comportement non convenable de la Russie, on attend toujours de savoir quel est ce comportement sanctionné???

          +0

        Alerter
    • C Balogh // 05.08.2014 à 17h05

      Antoine Arjakovsky devrait être emmené en vacances en Ukraine!!
      Quel menteur!!
      Meme le gars du bistro du coin en sait plus que lui sur l(Ukraine.
      Cet homme incite à la haine, je vais le dénoncer au CSA, si nous sommes plusieurs, nous aurons un impact.

        +0

      Alerter
      • C Balogh // 05.08.2014 à 17h09

        Il faut porter plainte contre Arjakovsky, je viens d’écrire au CSA.
        Le mec est en Ukraine???je n’y crois pas une seconde.

          +0

        Alerter
  • ANNA // 05.08.2014 à 15h33

    Reportage assez honnête du CNN sur les civils de Donetzk :
    http://russian.rt.com/inotv/2014-08-05/CNN-ZHiteli-Donecka-vidyat-v

      +0

    Alerter
  • J-P64 // 05.08.2014 à 15h52

    Toujours bon à consulter pour se détendre : le discours de Hollande, au nom du Ps en 2008, quand il défendait la motion de censure socialiste contre l’intégration à l’Otan :

    (Lire surtout le deuxième chapitre : 2/- Le refus de la réintégration de la France dans l’OTAN)

    Monsieur le Premier ministre,

    L’opposition ne manquait pas de raisons pour mettre en cause aujourd’hui la responsabilité de votre gouvernement. Les Français nous avaient précédé d’une certaine façon à l’occasion des élections municipales et cantonales. Et leurs motivations rejoignaient les nôtres.

    L’échec de votre politique économique, l’erreur du paquet fiscal, la dérive préoccupante des déficits, le plan de rigueur dont vous n’osez même pas prononcer le nom, la réforme de l’Etat aussi improvisée qu’injuste et surtout les manquements répétés à votre engagement de campagne sur le pouvoir d’achat… Autant de sujets qui expliquent, 1 an après votre accession à la direction du pays, la perte de confiance qui s’est installée chez nos concitoyens et les profondes inquiétudes qu’ils nourrissent à l’égard de votre politique.

    Et pourtant, nous avons voulu placer notre débat de censure sur les graves décisions que le Président de la République vient de prendre à l’occasion du sommet de l’OTAN à Bucarest , aussi bien sur l’engagement de nos forces en Afghanistan que sur le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

    Chacun au-delà de sa sensibilité politique, ne peut nier l’importance de ces choix , les changements d’orientation qu’ils annoncent. Chacun mesure leur portée sur notre politique étrangère et sur notre stratégie de défense.

    Il ne s’agit pas d’une inflexion ou d’une accélération, et encore moins d’une affaire de circonstance. Il s’agit bien d’une double rupture : rupture dans l’usage de nos forces en Afghanistan ; rupture dans le consensus sur l’OTAN établi dans notre pays depuis 1966.

    Dans toute démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages auraient été rendus après un vaste débat public et un vote solennel du Parlement.

    Au lieu de cela, c’est à Londres , devant le Parlement britannique, que le Chef de l’Etat a révélé l’envoi de renforts en Afghanistan et c’est à Bucarest que Nicolas Sarkozy a confirmé la réintégration de notre pays dans les structures militaires de l’OTAN.

    Certes, vous avez daigné mardi dernier –sous la pression de l’opposition mais aussi du Président de cette Assemblée- organiser une information du Parlement. (Vous avez condescendu à y prendre vous-mêmes la parole, après avoir songé à n’y envoyer que votre Ministre de la Défense). Mais, vous avez refusé de conclure ce débat par un vote, alors que rien dans la Constitution ne vous interdisait de le faire. Cette désinvolture à l’égard du Parlement pourrait justifier à elle seule la motion de censure. Mais elle présente aujourd’hui un autre sens. Celui de la clarté .

    Elle permettra de savoir qui, au sein de cette Assemblée, approuve ou désapprouve le changement dans l’engagement de nos forces en Afghanistan et le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

    Au terme de ce débat, des responsabilités auront été prises. Chacun, quel que soit son vote, aura à en répondre. Et pas seulement pour les prochains jours, mais pour les prochaines années. Car les décisions qui sont en cause auront des prolongements, sur l’utilisation et la sécurité de nos soldats et, plus largement, sur la place de la France dans le monde.

    Le vote en faveur de cette motion de censure affirmera une conception commune de la France , fondée sur sa responsabilité internationale dans le règlement des conflits internationaux, sur la solidarité à l’égard de ses alliés, mais aussi sur l’indépendance de ses choix.

    C’est cette conception qui a permis, au-delà des majorités politiques ou des Présidents successifs, de rassembler les Français sur les grandes orientations de notre politique étrangère et qui a permis à notre pays d’être respectés par la communauté internationale. Et c’est cette conception qui nous paraît mise en cause par les décisions du Président de la République.

    Le vote de la motion de censure exprimera donc un double refus :

    1/ – Le refus d’un changement de nature de notre engagement en Afghanistan.

    Au lendemain des attentats du 11 septembre, cet engagement reposait sur le droit de légitime défense collective reconnu par la Charte des Nations Unies. Et c’était alors de notre devoir d’être aux côtés de nos amis américains pour punir le régime qui avait fait de l’Afghanistan une base arrière à Al Qaïda.

    Ensuite, notre engagement a pris la forme d’une participation à une force internationale pour stabiliser Kaboul et encadrer l’armée Afghane. Depuis 2003, cette force est sous commandement de l’OTAN et évolue à côté de l’opération américaine contre le terrorisme.

    Le bilan de 7 ans de présence en Afghanistan est sombre :

    • Le pouvoir de l’autorité centrale se met péniblement en place.

    • Les Talibans contrôlent une large part du territoire, y compris proche de Kaboul.

    • La culture de la drogue n’a jamais été aussi florissante.

    L’opération présente toutes les caractéristiques de l’enlisement : les occidentaux qui comptaient 17 000 hommes en 2003 en mobilisent désormais 60 000, sans démontrer plus d’efficacité. Les pertes sont en hausse continue (200 morts en 2007) et les Talibans ont reconquis une part du soutien de la population. D’autant plus facilement que le volet militaire de l’intervention s’est affranchi des structures locales et que son volet civil a été progressivement réduit (7 millions de dollars/jour alors que le conflit coûte 100 millions de dollars/jour aux alliés). Selon un rapport publié par l’ONU en 2007, l’indice de pauvreté de l’Afghanistan est l’un des pires au monde (30% de la population ne mange pas à sa faim, 70% n’a pas accès à l’eau potable).

    Et, c’est dans ce contexte que le Chef de l’Etat accepte, sous la pression américaine, de renoncer à une promesse de campagne -n’annonçait-il pas entre les deux tours que la présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne semble pas décisive !- puis d’envoyer un renfort militaire dont on ne sait d’ailleurs ni l’ampleur -vous avez dit, Monsieur le Premier ministre, quelques centaines, votre Ministre un millier, le Président un bataillon- ni la localisation –à Kaboul ou plus à l’Est- pas davantage la mission –même si pour la première fois est admis le contact direct. Pas plus que la durée –on parle, à l’OTAN, d’un calendrier de 5 ans !

    Et bien, Monsieur le Premier ministre, si nous sommes conscients de la nécessité de stabiliser l’Afghanistan et de lutter contre le terrorisme, permettez-nous de fixer des conditions à toute intervention supplémentaire de nos armées , avec les risques qui y sont liés, dans cette région du monde :

    • Evaluation des résultats de l’intervention après 7 ans de présence de la force internationale ;

    • Clarification des missions : encadrement de l’armée afghane, sécurisation de l’Etat. Bref, distinguer l’opération de stabilisation de l’opération anti-terroriste qui est celle voulue par les Américains ;

    • Amplification du soutien au développement : routes, écoles, hôpitaux ;

    • Afghanisation progressive de la gestion du pays

    Or, aucune redéfinition de la stratégie n’a été apportée lors du sommet de Bucarest . Au contraire, il a même été décidé d’un engagement à long terme fondé sur le tout militaire.

    Or, cette politique a échoué. Elle crée plus de terrorisme qu’elle n’en détruit. Et elle exige de rajouter toujours davantage de troupes, au prétexte que nous n’avons pas « le droit de perdre la guerre » face au terrorisme.

    C’est donc le double risque de l’enlisement et de l’engrenage qu’il faut prévenir aujourd’hui. Non pas pour nous retirer d’Afghanistan, mais pour permettre -par une clarification de la mission, des objectifs et des ressources militaires comme civiles à mobiliser- d’aider ce pays à accéder enfin à la stabilité.

    La menace d’être durablement embourbé n’est pas virtuelle . La coalition n’est pas la première à tenter de contrôler le territoire Afghan. « Il est facile d’entrer en Afghanistan. Plus difficile d’en partir ». Notre préoccupation doit être la sécurité de nos soldats et la réussite de leur mission. Or, elles sont en cause dès lors que la stratégie déployée n’est pas la bonne et que nous perdons notre autonomie de décision.

    L’envoi de renforts en Afghanistan dans ce contexte est une décision politique plus que militaire. Elle s’inscrit dans un processus : celui du retour de la France dans l’organisation militaire de l’OTAN .

    Evoquée par le Chef de l’Etat devant le Congrès américain, engagée à Bucarest, la réintégration de la structure de commandement de l’OTAN est désormais programmée pour la fin de l’année et sera scellée lors du prochain sommet de l’OTAN. Elle exige que la représentation nationale s’en empare. Ce ne peut être le choix d’un seul, car il s’agit rien de moins que de l’indépendance de la France.

    2/- Le refus de la réintégration de la France dans l’OTAN

    Pourquoi mettre fin aujourd’hui à un choix stratégique décidé en 1966 par le Général De Gaulle et maintenu par tous les Présidents de la République ?

    Quel contexte international oblige à une telle précipitation à rompre un consensus intérieur et une spécificité internationale ? Quels motifs justifient une telle confiance dans l’évolution de l’OTAN, dans la politique américaine, alors que le Président Bush est en fin de mandat et que nul ne sait quelle sera la ligne de conduite de son successeur ?

    On nous dit que ce serait en échange de l’acceptation d’un pilier européen au sein de l’OTAN, sans qu’aucune preuve ne nous soit apportée, sauf quelques mots dans un communiqué.

    Cette décision est à la fois fâcheuse et inopportune.

    Elle est d’abord fâcheuse pour les intérêts de la France dont le statut d’allié singulier des Etats-Unis est un marqueur de sa politique internationale.

    Votre Ministre de la Défense évoque, pour minimiser le retour, une décision de pur « symbole », au prétexte que la France est présente aujourd’hui dans l’ensemble des commandements sauf deux et en est le 3 ème contributeur financier. C’est oublier qu’il y a des symboles qui fondent une politique et lui donnent son autorité. Et qu’il s’agit moins de participer à un comité de plus que de préserver la spécificité de la France sur la scène internationale. Pas seulement de la France, mais aussi de l’Europe.

    Car, si notre pays renonçait ainsi à son autonomie de jugement au sein de l’Alliance, c’est l’ensemble de l’Europe qui se trouvera en situation d’alignement sur les Etats-Unis.

    C’est en ce sens que l’argument sur la contrepartie offerte en termes de reconnaissance de l’Europe de la Défense au sein de l’OTAN ne tient pas. C’est un jeu de dupes. Les Etats-Unis ne peuvent donner aucune garantie tout simplement parce que cette construction ne leur appartient pas. La politique européenne de sécurité et de défense dépend d’abord de la capacité des européens eux-mêmes et les pays qui la bloquent aujourd’hui sont justement ceux qui veulent qu’elle s’aligne sur les Etats-Unis. Ce sera désormais chose faite dans l’OTAN. En d’autres termes, il y aura bien une défense de l’Europe, mais pas une Europe autonome de la défense.

    Ce retour vers l’OTAN est non seulement contraire à nos intérêts et il est aussi contradictoire avec la stabilité du monde. Car, la décision du Président de la République intervient au moment où l’OTAN change d’identité. C’est en ce sens qu’elle est inopportune.

    L’Alliance connaît, sous l’influence américaine, un double élargissement :

    • Géographique d’abord , puisqu’elle s’étend jusqu’aux confins de la Russie, sans exclure d’aller au-delà de l’Europe et qu’elle conduit des opérations hors de sa zone naturelle –comme c’est le cas en Afghanistan.

    • Politique ensuite , car l’OTAN est dans une fuite en avant dans les missions qui l’éloignent de ce qu’elle est -une alliance militaire- pour devenir l’organisation politique de l’occident. « Une ligue des démocraties » selon la formule de Mac Cain, dépositaire des valeurs du bien et poursuivant le mal dans une nouvelle illustration de la guerre des civilisations.

    L’OTAN devient le bras armé d’un bloc occidental dont la mission principale est de défendre partout ses valeurs. Une sorte de substitut à l’ONU permettant aux Etats-Unis de ne pas agir seuls.

    Cette dérive avait été, jusque-là, rejetée par la France hostile à l’idée d’un gendarme d’un monde occidental bien pensant . Elle est aujourd’hui acceptée par le Chef de l’Etat lorsqu’il lie, dans son discours de Washington, l’avenir de nos valeurs à celui de l’Alliance.

    Or, la France est bien plus qu’un pays occidental . C’est un pays européen et un pays original. Et si notre pays reste l’ami et l’allié des Etats-Unis, ami ne veut pas dire soumis ; et allié ne veut pas dire aligné.

    Aucune question n’est taboue sur l’OTAN comme sur l’engagement de nos forces . Dans un monde qui change, qui fait face à des menaces nouvelles, il faut savoir bouger, évoluer, être mobile. Mais un système d’alliances n’a de sens que par rapport au message politique qu’il porte, au rôle qu’il joue, au pouvoir qu’il institue.

    Or, le Président vient de prendre, au nom de la France, deux décisions majeures sans avoir mis au clair sa stratégie et défini ses moyens correspondants. Et le risque, c’est que nous perdions sur tous les tableaux. La France en sortira minorée, l’Europe empêchée, l’Alliance Atlantique empêtrée .

    Voilà pourquoi le Parlement devait être saisi de ces choix . Pour les approuver ou pour les rejeter. En tout cas, pour alerter les Français.

    Nous allons perdre en indépendance ce que nous ne gagnerons pas en sécurité. Nous allons être entraînés sur des terrains et des opérations où nous ne voulons pas aller. Nous allons donner un autre cours à la construction européenne qui ne sera qu’un pilier du monde occidental au lieu de constituer une capacité autonome de décision.

    Il n’appartient pas au Président de la République de décider seul de notre politique étrangère et de défense. Le domaine réservé ne peut être un domaine exclusif . Et l’on ne peut pas apprendre en regardant la télévision la création d’une base navale permanente à Abu Dhabi.

    Je souhaite que cette motion de censure soit un exercice de vérité sur l’envoi sans condition de renforts en Afghanistan et sur l’intégration sans restriction à l’OTAN. En la votant, vous exprimerez un double refus, mais une même conception de l’indépendance de la France.

    Intervention de Francois Hollande
    Motion de censure
    Assemblée nationale
    mardi 8 avril 2008

      +0

    Alerter
    • C Balogh // 05.08.2014 à 17h27

      Bonjour J-P64,
      Vous êtes sûr que c’est scooter qui a dit ce texte?Parce que si c’est bien lui, il doit être bi-polaire ou schysophrène, pourtant, cette maladie se déclare entre l’adolescence et 25, je n’ai jamais entendu de cas exceptionnel comme celui-ci.

      CECI:”L’échec de votre politique économique, l’erreur du paquet fiscal, la dérive préoccupante des déficits, le plan de rigueur dont vous n’osez même pas prononcer le nom, la réforme de l’Etat aussi improvisée qu’injuste et surtout les manquements répétés à votre engagement de campagne sur le pouvoir d’achat… Autant de sujets qui expliquent, 1 an après votre accession à la direction du pays, la perte de confiance qui s’est installée chez nos concitoyens et les profondes inquiétudes qu’ils nourrissent à l’égard de votre politique.”

      Dingue, on pourrait exactement lui dire la même chose aujourd’hui…..
      Tu sais “normal, ” la perte de confiance de la majorité des français à ton égard est totale, jamais président français n’aura si peu été apprécié de son peuple.
      J’espère que tu seras le dernier de la caste et qu’enfin, une France souveraine renaitra des cendres sous lesquelles toi et Narko nous ont enterrés.

        +0

      Alerter
  • Zevengeur // 05.08.2014 à 15h53

    La question qui se pose est de savoir pourquoi Olivier semble commencer à être de plus en plus invité dans les médias mainstream.
    Une réponse naïve serait de supposer que puisqu’il obtient une audience importante sur le blog, les médias font preuve d’ouverture et de pluralsme.

    Le plus vraisemblable est sans doute d’estimer que puisqu’il jouit en effet d’une audience importante il faut le discréditer, c’est pourquoi on lui met en face de 3 à 5 détracteurs.

    Mais c’est sans compter sur sa capacité à défendre avec une grande rigueur et forces arguments son point de vue sur des sujets qu’il maitrise parfaitement !

    Et lorsque l’on voit les manches que l’on lui oppose, il n’y a pas trop de soucis à se faire pour l’instant…

      +0

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 05.08.2014 à 22h18

      on lui met en face de 3 à 5 détracteurs” : qui plus est dans un format trop court. De toute façon, il y a un “effet de minorité” : celui qui est seul à exprimer une opinion contraire à celle de la majorité laisse l’impression d’être l’hurluberlu de service, le marginal invité par charité. L’auditeur lambda, qui écoute l’émission parce qu’il aime l’émission, est d’emblée du côté de la majorité. Il écoute gentiment le marginal est se dit : “Bon, c’est pas mal ce qu’il raconte, m’enfin, si c’était sérieux ça se saurait…”

        +0

      Alerter
  • C Balogh // 05.08.2014 à 17h18

    On aura pas de souci à se faire, ces journaleux ne sont même pas informés, ils lisent l’AFP, et c’est tout.Je suis persuadée que sur ce blog on en sait plus sur l’Ukraine que tous ces pseudos-experts invités dans les merdias(et sans doute payés avec les subventions de l’état, ce qui revient à dire avec mon et votre argent) qui décidemment sentent plus mauvais que les pets de mon vieux chien, et je vous assure que c’est tout dire.
    ;O)

      +1

    Alerter
  • Atchoum // 05.08.2014 à 17h39

    Quand l,Allemagne a fait son refrérendum pour le rattachement de la DDR a la RFA: le referendum a ete tenu uniquement en allemagne de l´est.

      +0

    Alerter
  • Papagateau // 05.08.2014 à 17h54

    Ça paraissait équilibré au départ : il y avait 3 intervenants, donc à priori un tiers du temps de parole pour le minoritaire (donc OB).
    Cependant on a vu très vite qu’il y avait 2 intervenants de plus au titre des 2 journalistes en poste en Russie et aux USA.
    Donc finalement 1/5e du temps de parole.
    Puis pour finir, et ce n’est pas rien, l’animateur donnait la parole à la folle affabulatrice juste après OB, ce qui empêchait OB de corriger le moindre morceau des rafales de mensonge de la dite folle. Comment reprendre 10 mensonges quand 3 intervenants sont passés par dessus, et que l’animateur vous invite à répondre à un nouvelle question ?
    Je ne crois pas au hasard en la matière, Olivier était à 1 contre 5.
    J’en viens à comprendre la technique des politiciens qu’on a l’impression de voir répondre à côté de la question : c’est la seule façon de faire passer son message lorsqu´on est tombé dans traquenard.

      +1

    Alerter
  • Wilmotte Karim // 05.08.2014 à 18h39

    J’écoute ce débat…

    Vers la 8′-10′, j’entends (c’est comme cela que je le comprend) une dame qui espère que les oligarques s’appuient sur 20% de la population pour faire un coup d’état en Russie?
    Cette dame dit tout de même que des “gens raisonnables” pourraient faire un coup d’état. Selon moi, c’est bien un soutien/appel de ses vœux à un coup d’état.

    Est-ce que j’ai bien entendu et compris?
    Est-ce qu’il s’agit de la ligne éditoriale de Europe1?
    Est-ce qu’il s’agit de la position de la République Française?

    Est-ce qu’Europe1 soutient un coup d’état en France mené par les syndicats pour renverser Flamby?

      +0

    Alerter
    • Michel Roissy // 05.08.2014 à 19h09

      tiens, je viens de lire une petite info (à confirmer, c’était sur Bing, les infos Microsoft- ça me fait penser qu’il faut que je désinstalle cette m…. ainsi que Windaube 8 et que je passe à Linux :

      après la BNP la justice (je l’écrit avec un “j” minuscule, c’est tout ce que ça vaut) amère loque s’attaque au Crédit Agricole…

      Hum Hum, Scooterman 1er n’a pas dû être encore assez fayot…

      Il va encore menacer de boycotter TAFTA… j’en pouffe d’avance !

        +0

      Alerter
    • Louis Robert // 05.08.2014 à 19h30

      J’ai eu aussi la nette impression qu’à un moment donné, “renverser” était devenu… renversant.

        +0

      Alerter
  • Louis Robert // 05.08.2014 à 19h21

    Vraiment pitoyable ce soi-disant “débat” où l’animateur laisse n’importe qui affirmer n’importe quoi sans l’étayer sur rien… et où en fin de compte on ne débat véritablement de rien!

    Cet exemple devrait servir à illustrer ce qu’un débat n’est pas et ne saurait être.

    De nombreux penseurs et artistes éminents, Noam Chomsky, Chris Hedges etc. ont déclaré publiquement qu’ils refusaient systématiquement, désormais– et pour cause — de participer à des rencontres où il est impossible, selon le cas, soit de présenter convenablement son propre point de vue, soit de débattre d’une question d’une manière significative, de préférence rationnelle… Il est en effet des contextes imposés où penser ne se posant même pas, rien ne saurait y faire avancer le débat. Une personne respectable doit éviter d’en être et d’y dilapider un temps trop précieux pour qu’elle le perde. Tous ne le savent que trop: elle a mieux à faire.

      +0

    Alerter
  • David D // 05.08.2014 à 20h02

    Il y a sans doute un arrière-plan qui amène l’opinion publique à se représenter l’Amérique comme ouverture rock, cinéma, etc., etc., tandis qu’un russe c’est un personnage rustre autoritaire et violent. La Russie doit investir dans les produits de consommation, le cinéma de masse et la musique à succès.
    Autre point. La Russie souffre définitivement on dirait de son image d’extension impériale passée. Les baltes et les polonais leur ont échappé, maintenant ce serait le tour des ukrainiens. Il serait d’ailleurs bon d’étudier avec une succession de cartes à l’appui l’histoire des déplacements de frontières entre Pologne, Ukraine et Russie, ou bien reprendre l’histoire de la différenciation entre ukrainiens et russes. Pour ce qui est de la Crimée, elle était grecque ou tatare avant d’être russe, pas ukrainienne, comme le laisse entendre la manipulatrice dans cette émission. Et évidemment il faut ajouter au fait qu’un peuple a le droit de disposer de lui-même que cela intervient après une déstabilisation du pays menaçant pour eux, les russes d’Ukraine.

    Maintenant, suite à l’écoute de ce lien radiophonique, j’insiste aussi sur deux autres points.
    L’Ukraine a fait partie de l’URSS et la dissolution de l’URSS a concerné directement la Russie et l’Ukraine.
    Les américains et propagandistes occidentaux soutiennent qu’il est anormal que les russes n’interviennent pas dans le cas ukrainien, pendant que les américains s’attribuent tous les droits.
    Poser d’emblée que la Russie et l’Ukraine sont deux pays nettement distincts, c’est faire fi de l’histoire soviétique.

    Enfin, dernier point, les américains et propagandistes occidentaux ne cessent d’accuser la Russie d’avoir déstabilisé l’Ukraine. Mais, il faut donner des faits à ce sujet, les copains du régime douteux ukrainien en parlent comme d’une affaire entendue. Il faut des faits. Pour ce qui est de l’est de l’Ukraine, il faut qu’ils précisent leurs accusations. Pour la Crimée, certes Poutine a réussi ce coup superbe de la réintégrer dans le giron russe. Et c’est bien fait! Mais la Crimée n’est pas l’événement déclencheur de la guerre civile en Ukraine. C’est en amont qu’il y a eu des perturbateurs. Et il faut ajouter, en liaison avec le point précédent que si les perturbateurs sont d’une part les propagandistes américains et de l’autre les putschistes ukrainiens, en quoi est-il anormal que les russes se soucient d’une population qui leur est proche, par le passé soviétique commun, et plus fortement encore par le fait d’être russe ?
    Ces remarques de bon sens ne sont pas faites et si elles l’étaient elles seraient gommées par un raisonnement par-dessus la jambe qui affirme comme un impératif catégorique absolu que la Russie n’a pas à se mêler des russes en-dehors de ses frontières, de sa position géostratégique à trente kilomètres de ses frontières, et ainsi de suite…
    Les gens sont là après la lecture des journaux : “ouah, t’as vu Poutine, ce qu’il ose…”
    Ce qu’il ose, c’est intervenir sur la zone d’influence exclusive de l’Amérique, zone dont l’Ukraine fait partie de facto.

      +1

    Alerter
    • Michel Roissy // 05.08.2014 à 23h21

      “Poser d’emblée que la Russie et l’Ukraine sont deux pays nettement distincts, c’est faire fi de l’histoire soviétique.”

      Vous faites souvent référence à l’histoire soviétique mais je voudrais quand même rappeler qu’une grande partie de l’Ukraine fait partie en fait de l’Histoire russe. La Russie est née vers le Xème siècle, on l’appelait alors le Rus et sa capitale était Kiev, considérée depuis comme la mère des villes russes. (un de ses Grands Princes, Iaroslav le sage a même donné sa fille Anne en mariage à un de nos rois de France, Henri 1er, Senlis en garde le souvenir,

      Juste un petit rappel historique pré-communisme pour dire que les racines russes plongent plus loin dans l’histoire.

      Quant à la Crimée, elle a été conquise sur l’empire ottoman par Catherine II et concédée à la Russie par le traité de Iasi. Il a fallu attendre 1957 pour que la Crimée soit “offerte” par Khrouchtchev à l’Ukraine, ce qui prêtait peu à conséquence à l’époque car l’Ukraine était une République socialiste faisant partie de l’URSS. Le problème est survenu en 1991 lors de l’indépendance de l’Ukraine car en Crimée il y a Sébastopol, le seul port militaire russe sur la Mer Noire (donc accès à la Méditerranée, mais aussi seul port militaire russe hors gel l’hiver.

      Un accord a concédé l’usage du port de Sébastopol à la Russie, accord qui n’a cessé d’être remis en cause par la “pseudo révolution orange” puis par les américano-nazis en place maintenant.

        +1

      Alerter
  • Sumbawa // 05.08.2014 à 20h55

    Olivier, rester dans les débats 1vs1. les débats à 5 vs 1 , c’est pas la peine, on fera semblant de vous donner la parole, ou on vous la coupera.

    dès le début, je commence à rigoler : “Les banques chinoises y regarderont à 2 fois …pour préserver leur relation avec les États Unis”

    1 – Le système bancaire est Chine est entièrement sous contrôle du gouvernement.
    2 – La Chine a 4000 milliards de monnaie de singe dans leur coffre et seront ravis de les refiler à la Russie.( la Russie qui est déjà 3ème détenteur de dollars avec 900 milliards)

    Et vers la fin : on commence à nous citer le Kazahkstan qui se tourne vers l’occident.
    Le Kazakhstan se tourne plutôt vers la Chine pour contrer l’influence russe. Mais comme le Kazahkstan est le 2eme pays pivot pour le contrôle de l’Eurasie, les journalistes commencent à préparer le terrain….

      +0

    Alerter
  • Crapaud Rouge // 05.08.2014 à 21h17

    Je n’ai écouté que 13 minutes. Ce genre de débat m’ennuie profondément : tout savoir sur “les sanctions” et leurs conséquences, mais rien sur leurs motivations ==> débat alibi ==> poubelle.

      +0

    Alerter
    • Crapaud Rouge // 05.08.2014 à 22h11

      Finalement j’ai écouté la suite. OB a été très bien. Il a dit ce qu’il fallait, avec précision et concision. Mais combien d’auditeurs “pro-US” auront eu la puce à l’oreille en l’écoutant ?

        +0

      Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications