Les Crises Les Crises
4.mai.20194.5.2019 // Les Crises

Gilets jaunes : Les blessés qui dérangent

Merci 786
J'envoie

Source : LVSL, Youtube, 27-02-2019

Ils ont perdu un œil, une main, un bout de visage, ou leurs dents. En une fraction de seconde, leur vie a été bouleversée, parfois brisée parce qu’ils marchaient pacifiquement au sein ou aux abords d’une manifestation. Ils sont plus de 2000 selon les chiffres officiels à avoir été blessés par les forces de l’ordre pendant les manifestations des gilets jaunes. Nous sommes allés à la rencontre d’une trentaine de ces blessés graves à travers la France au cours des dernières semaines.

Réalisé par Salomé Saqué, Louis Scocard et Antoine Dez.

Cagnottes des blessés présents dans la vidéo :

Vanessa : https://www.leetchi.com/c/pour-ness-v…

Axel: https://www.leetchi.com/c/soutiens-ax…

Franck: https://www.leetchi.com/c/franck-bles…

Jérôme : https://www.paypal.com/pools/c/8bugzZ…

Source : LVSL, Youtube, 27-02-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Catherine // 04.05.2019 à 08h18

Nous sommes invités régulièrement à admirer la police, son sang froid, sa fonction de protection, à la remercier etc. Autohypnose collective comme d’habitude.
On nous dit qu’ils sont là pour maintenir l’ordre, donc lorsqu’ils sont confrontés au désordre. Dès lors pourquoi faut-il s’étonner et se scandaliser lorsqu’ils sont confrontés à l’adversite à la “violeeennncce”. Je considère qu’ils ont choisi leur métier et qu’ils ne doivent pas s’attendre à devoir maintenir l’ordre à condition que cet ordre ne soit pas menacé.
Ceci étant dit, j’ai observé dans les mots et les actes beaucoup de violence de la part de ces profesionnels.
Quelquefois il m’est arrivé de penser qu’ils y prenaient plaisir comme on prend plaisir dans un club de tir ou sur un tatami.
Quelquefois j’ai observé de leur part une violence gratuite, sans discernement, jusqu’à avoir le sentiment d’actes de défoulement personnel.
Je pense que l’on met en avant les plus aptes à ces attitudes.
Quant aux ordres, ils ont parfois scandaleux quand on empêche un itinéraire déclaré ou que l’on dissout avant l’heure.
En tout cas ce que nous devons retenir c’est que l’on nous baratine avec le droit fonnnndamentaaal à manifester mais que ce droit devient extrêment dangereux à exercer.
Dès lors, cela signifie que ce droit , non seulement n’est pas protégé, mais que nous sommes dissuadés de l’exercer. C’est très grave.
Toutes mes amicales pensées aux blessés et mutilés.

41 réactions et commentaires

  • Vercoquin // 04.05.2019 à 07h11

    Ce qui m’a vraiment interrogé depuis les premières manifs de novembre,
    – C’est de voir le nombre de gilets jaunes pacifistes innocents, blessés par des tirs de LBD ou de grenades de désencerclement ou de coups de matraques.
    – C’est aussi les saccages commis par les “black blocks” devant les caméras, en toute impunité. Plus mobiles, et plus expérimentés, ils savent ne pas se faire prendre.
    Le gouvernement nous dit alors: “c’est une situation inédite !”. Là, je considère que le gouvernement ment !
    On a déjà vu les vandales se livrer à des saccages bien avant novembre 2018, sans que le gouvernement n’ait réussi à résoudre le problème récurrent pourtant des fins de manif livrées aux violences de l’ultra gauche ou de l’ultra droite ou d’autres extrêmes.
    Sans remonter à mai 68, souvenons nous du 1er mai 2017, des nombreuses manifs à Nantes à propos de Notre Dame des Landes jusqu’à fin 2017. De l’inédit ?
    Le 13 mai 2013 le PSG fête sa coupe de France au Trocadéro 39 interpellations, 32 blessés. Encore de l’inédit ?

    Manifestement maman, le gouvernement ment.
    (ce gouvernement, et les précédents).
    Il est incapable de blocker les vrais responsables.
    Ce film sera-t-il diffusé sur les chaînes d’état ?
    – bin non, pourquoi ?

    Compassion envers les blessés du reportage.

      +50

    Alerter
    • ima // 04.05.2019 à 09h47

      Vercoquin, d’accord avec vous, mais ne jamais sous-estimé son adversaire.
      “Il est incapable de blocker les vrais responsables.” Je modifie la phrase: “il ne veut pas blocker les vrais responsables”.

      Pareils malfaisants, c’est du pain béni pour le pouvoir, ça lui permet de dénigrer les Gilets Jaunes au titre de l’amalgame, grâce à des médias aux ordres et de taper sur ces mêmes Gilets Jaunes pour les dégoûter de revendiquer une vie décente.
      La dernière”séance” aux Champs-Elysées avec les flics l’arme au pied laissant casser les vitrines et piller les magasins me semblent claires sur la volonté du gouvernement de ne surtout pas intervenir.
      Depuis Vidocq, on connait les moeurs nauséabondes établies entre police et malfrats à leur service quand le besoin s’en fait sentir !

        +46

      Alerter
      • Serge F. // 04.05.2019 à 18h31

        Ecoutez Christophe Castaner avouer que laisser casser est une stratégie :

        https://twitter.com/retraitman/status/1108784861484068864

        « J’ai décidé, effectivement, de changer cette stratégie qui consistait à tenir à distance, à bloquer et à les laisser casser sur des rues, sur des espaces, sur les places publiques, et j’ai assumé mes responsabilités. » Christophe Castaner, mars 2019

        Imaginez l’aubaine pour les médias grand public en quête de faits divers marquants. C’est bon pour l’audiance et ça permet sans scrupule de casser du sucre sur le dos des Gilets jaunes quand le mépris de classe ne demande qu’à s’exprimer.

          +9

        Alerter
    • delor // 04.05.2019 à 12h28

      Vous êtes surpris que “le gouvernement ment”. Voyez ce qu’a fait M. Castener, ministre de l’intérieur, ce 1er mai 2019, pour la soi-disant attaque de la Pitié Salpêtrière par des soi-disant hordes de manifestants.

        +15

      Alerter
    • Guy Montag // 04.05.2019 à 23h18

      Quand vous dites ,gilets jaunes pacifistes et innocents,cela m’interpelle.Encore plus lorsque vous mentionnez dans votre phrase suivante, “le black-bloc”. Sous-entendez-vous que leurs blessures sont révoltantes car ,eux,ne sont pas des casseurs de VITRINES,ou de vilains anarchistes?Rappelez-vous que peu importe que vous soyez innocent ou coupable d’un quelconque méfait,le tir de LBD40 au dessus des épaules est ILLÉGAL.

        +6

      Alerter
      • Pol ux // 05.05.2019 à 09h38

        Le LBD40 n’est supposé être utilisé que contre la liberté d’expression et la démocratie.
        Il n’y a qu’un seul vote possible et valable lors des prochaines élections. Les extrêmes sont des leurres. Un seul petit parti propose une fracture radicale d’avec le système en place. Cherchez bien, il est “interdit d’antenne”.

          +1

        Alerter
    • Haricophile // 05.05.2019 à 16h22

      On a aussi vu des gens suivre certains des “badblock” et les voir sortir des talky-walky et rejoindre les rangs de la police.

      On a aussi vu grâce au Canard Enchaîné que si les anciens “LBD” étaient agréés pour la police, les nouveaux beaucoup plus puissants sont considéré comme des armes de guerres selon les classifications internationales.

      On a aussi vu un Benalla…

        +3

      Alerter
    • Haricophile // 05.05.2019 à 16h23

      On a aussi vu des gens suivre certains des “badblock” et les voir sortir des talky-walky et rejoindre les rangs de la police.

      On a aussi vu grâce au Canard Enchaîné que si les anciens “LBD” étaient agréés pour la police (pas pour tirer dans la tête non plus!), les nouveaux beaucoup plus puissants sont considéré comme des armes de guerres selon les classifications internationales.

      On a aussi vu un Benalla…

        +2

      Alerter
  • Julien // 04.05.2019 à 07h31

    Ce qui m’étonne toujours, comme le faisait remarquer M. Xavier Raufer lors de l’émission “interdit d’interdire : la police fait-elle un usage excessif de la force ?” ; c’est le 2 poids 2 mesures entre les moyens déployés et la répression (violence, arrestations) dont les gilets jaunes sont victimes d’une part, et le laisser-faire dans les banlieues depuis tant d’années d’autre part.

    Même si Raufer est classé à l’extrême droite, les exemples qu’il donne sont nombreux et factuels.

    Enfin ce qui est étonnant, c’est plutôt que ce 2 poids 2 mesures ne semble pas choquer beaucoup de monde…

    Mais je dois être complotiste…

      +35

    Alerter
    • lecrabe // 04.05.2019 à 08h37

      Je pense surtout que c’est faux, comme si les banlieues n’étaient depuis des années le lieu d’expérimentation de la violence policière comme réponse à la misère sociale

        +21

      Alerter
    • dgrfv // 04.05.2019 à 11h57

      Ce qui se joue avec les banlieues, c’est une ligne de démarcation avec une frontière à ne pas franchir (pour la police dans un sens et les habitants des quartiers dans l’autre sens). Il y a toujours des escarmouches à la frontière mais les choses sont claires pour tous les acteurs. Côté ordre, c’est la bac qui est chargée de surveiller la frontière avec une garantie implicite d’immunité.
      A l’intérieur de ces “banlieues”, ce sont les bandes qui font la loi (pour la plus grande joie des politiques).

        +19

      Alerter
  • Catherine // 04.05.2019 à 08h18

    Nous sommes invités régulièrement à admirer la police, son sang froid, sa fonction de protection, à la remercier etc. Autohypnose collective comme d’habitude.
    On nous dit qu’ils sont là pour maintenir l’ordre, donc lorsqu’ils sont confrontés au désordre. Dès lors pourquoi faut-il s’étonner et se scandaliser lorsqu’ils sont confrontés à l’adversite à la “violeeennncce”. Je considère qu’ils ont choisi leur métier et qu’ils ne doivent pas s’attendre à devoir maintenir l’ordre à condition que cet ordre ne soit pas menacé.
    Ceci étant dit, j’ai observé dans les mots et les actes beaucoup de violence de la part de ces profesionnels.
    Quelquefois il m’est arrivé de penser qu’ils y prenaient plaisir comme on prend plaisir dans un club de tir ou sur un tatami.
    Quelquefois j’ai observé de leur part une violence gratuite, sans discernement, jusqu’à avoir le sentiment d’actes de défoulement personnel.
    Je pense que l’on met en avant les plus aptes à ces attitudes.
    Quant aux ordres, ils ont parfois scandaleux quand on empêche un itinéraire déclaré ou que l’on dissout avant l’heure.
    En tout cas ce que nous devons retenir c’est que l’on nous baratine avec le droit fonnnndamentaaal à manifester mais que ce droit devient extrêment dangereux à exercer.
    Dès lors, cela signifie que ce droit , non seulement n’est pas protégé, mais que nous sommes dissuadés de l’exercer. C’est très grave.
    Toutes mes amicales pensées aux blessés et mutilés.

      +63

    Alerter
    • Pierre9459 // 04.05.2019 à 09h11

      Vous avez parfaitement raison et j’ajoute juste une chose pour ceux qui doutent que pas mal de flics prennent leur pied: allez dans une manif à Paris ou dans une grande ville et faites juste une chose: observez les ! Et vous constaterez les défoulements, les PROVOCATIONS, l’acharnement mais surtout des actes d’agression absolument gratuits sur des personnes qui ne font rien d’autre que d’être là !
      Suis-je manipulé en affirmant que j’ai , après avoir vu tout ça beaucoup moins de compassion quand j’apprends qu’un flic s’est flingué ?

        +37

      Alerter
      • gotoul // 04.05.2019 à 09h50

        Bon ça n’engage que moi, mais je pense que les policiers qui se suicident ne font pas partie de ceux que vous décrivez.

          +28

        Alerter
        • delor // 04.05.2019 à 12h31

          “Ne font PLUS partie …” ! Ce serait plus juste de dire cela comme cela !

            +9

          Alerter
        • Suzanne // 04.05.2019 à 12h57

          Complètement d’accord avec gotoul : ce ne sont certainement pas les mêmes !! Je suis atterrée de ce nombre de suicides des FDO, mais ça ne m’étonne hélas pas du tout. Imaginez donc ce que doivent être toutes ces actions du métier quand on est policier : alors qu’on aimerait faire la chasse aux délinquants, protéger le peuple et la république, on se retrouve à faire la chasse au peuple et à protéger le Fouquet’s et les banques. Tout ça avec une hiérarchie impitoyable au service du pouvoir et qui essaie de vous dresser à devenir une terreur (et qui y parvient très bien). Mesurez la dissonance cognitive, ça doit être absolument insupportable et désespérant, pas d’issue (car pour faire quoi si on démissionne, il n’y a pas de boulot en France, se retrouver au chômage, ostracisé, méprisé, rejeté? Et ma famille, comment elle mange?), la détestation en face, les collègues sauvages qui font n’importe quoi. Dans toutes ces vidéos scandaleuses de répression policière violente, je vois toujours des policiers qui, contrairement aux autres, essaient de faire les choses calmement, sinon avec bienveillance, ou aussi des policiers dont le visage est blanc de peur. Imaginez la peur, l’image de soi, c’est terrifiant. Il faudra que les autorités rendent compte de ces suicides, absolument.

            +23

          Alerter
        • Serge F. // 05.05.2019 à 00h22

          Ce que vous dites est bien possible. D’ailleurs, il faut savoir que des policiers et des gendarmes sont scandalisés par ce que font certains de leurs collègues. C’est par exemple le cas du collectif PCP :

          https://twitter.com/collectifPCP/status/1123988932193071104

          Lisez ce terrible article du syndicat de policiers Vigi au sujet de la mort de Maggy Biskupski :

          https://vigimi.fr/f/actualites-fr/entry/les-assassins-de-notre-collegue-maggy-biskupski-ont-agi-en-toute-impunite-et-courent-toujours

            +2

          Alerter
      • Guy Montag // 04.05.2019 à 23h48

        Je te rejoins sur l’absence d’empathie concernant cette vague de suicides qui les touche particulièrement, depuis le début de l’année.Choisir un métier de répression.Déjà,tout un concept(Pompier aurait été un choix plus admirable,mais bon).Les voir,Acte après Acte,jubiler,extatiques dans le déchaînement de leur violence me donne la nausée.Il est certes plus facile d’expulser sa frustration à coups de matraque sur des manifestants que de se rebeller contre une hierarchie opprimante ou encore contre un état qui,par exemple, leur doit 5 ans d’heures supplémentaires .Aucun honneur ,aucune dignité ne les habitent.Et si cela était le cas,ils seraient certainement plus nombreux à appliquer l’Article 17 de leur fable de déontologie : *Le subordonné est tenu de se conformer aux instructions de l’autorité, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public*.

          +5

        Alerter
  • Catalina // 04.05.2019 à 08h53

    J’espère qu’il y a un réel soutien de la part de la majorité de la population. Sinon, j’ai très peur de dérives de plus en plus graves.
    Si le peuple est soudé, toutes ces personnes n’auront pas été mutilées pour rien.
    J’espère qu’en chaque foyer, la conscience – que des gens ont été mutilés pour toujours uniquement parce qu”ils voulaient faire entendre le malaise du peuple – émergera.
    Il est inadmissible qu’un gouvernement mutile une partie du peuple pour la faire taire et pire, l’empêcher de s’exprimer par des voies légales telles que la manifestation.

      +41

    Alerter
    • RGT // 04.05.2019 à 09h52

      Pour TOUS les gouvernements les “civils”, surtout s’ils sont de simples “gueux” ne sont que de la chair à canon destinés uniquement à se faire massacrer dans les tranchées ou dans les défilés.

      Avec le mouvement des gilets jaunes cette notion a atteint son paroxysme et la seule possibilité qui reste pour ces crapules consiste à nous “offrir” une bonne guerre dans laquelle les pires “agitateurs” seront envoyés au front sans espoir de retour.

      La prochaine “mobilisation générale” aura lieu quand ?
      Et contre qui ?
      La Grande Bretagne qui a “trahi” les élites €uroïnomanes ?
      Les suisses qui ont refusé de “tendre la main à la Grande Fraternité” ?
      Ou bien les russes et les chinois qui refusent de suivre le diktat de nos grandes élites si magnanimes ?

      Pour l’instant, les “ennemis intérieurs” sont les gilets jaunes qu’il faut exterminer jusqu’au dernier à l’aide des “Sections Spéciales” de la Sainte République.
      Quand on voit les “bienfaits” de ces “défenseurs de l’état” durant le dernier conflit mondial on se demande bien pourquoi les manifestants n’ont pas repris le slogan évocateur des étudiants de mai 68…

      Depuis les débuts de la “socialisation” les humains sont en guerre. Ce qu’ils ignorent, c’est qu’ils ne sont pas en guerre contre des “ennemis sanguinaires” mais contre le pire ennemi à la fois intérieur et extérieur : Leurs “gouvernements légitimes” et leurs “élites”, qu’ils soient monarchiques ou “démocratiques”, ce qui revient au même dans le fond.

        +11

      Alerter
  • Owen // 04.05.2019 à 09h02

    Ted Turner a créé la CNN en 1980, avec le concept de l’info 24 heures/24 et le flot continu d’images, à la place de la messe quotidienne du JT avec le prêtre cathodique. Il espérait que cette chaîne pourrait mettre fin aux guerres, car tout le monde verrait les images en direct. C’est en effet l’apparition des images de la guerre du Viet-Nam sur les écrans tévés, qui a mis fin à celle-ci. S’il y a eu le génocide juif, c’est parce qu’on ne savait pas : il n’y avait pas les images en direct.

    Eh ben non. Voir et savoir ne suffit pas (ce que même “1984” n’avait pas envisagé) : c’est dire, qui fait ce qui est vrai. Ici, le président de la république décide qu’il n’y a pas de violences, alors le SAV médiatique ne présente que les destructions faites par les GJ et les vidéos des violences policières sont visibles, accessibles à tous, mais elles sont orphelines. C’est l’étrangeté: l’Internet fournit son flot d’images que souhaitait Turner, tout le monde connaît le DAVDUF et personne ne conteste les preuves accablantes, cette vidéo présente les témoignages glaçants des blessés, mais “Le Media” n’a pas le tampon “mainstream”: on en reste à “il n’y a pas de violences policières”.
    L’IGPN est saisi”, donc le problème est vaporisé. Lenquêtestencours” : ce qui noie tous les réflexes qui viennent après les violences, les réactions médiatiques, politiques, la saisie judiciaire de l’accusation.

    Celui qui tient le langage tient le pouvoir.

      +26

    Alerter
    • Louis St.O // 04.05.2019 à 13h14

      « Celui qui tient le langage tient le pouvoir.»

      NON, Celui qui tient le pouvoir tient le langage.

        +11

      Alerter
  • obermeyer // 04.05.2019 à 09h05

    S’il y a un juriste parmi les lecteurs : serait il possible , dans ce cas , d’envisager une action de groupe qui représenterait les 2000 blessés contre le gouvernement ( ou plutôt contre Castaner , celui qui donne les ordres ) ? Sinon , même sans avoir été blessé , on est quand même massivement gazé et je doute que ça soit bon pour notre appareil respiratoire . Honte à ce gouvernement , honte aux députés ( sauf insoumis ) qui votent la répression , honte aux flics qui outrepassent leurs prérogatives et qui feraient bien mieux de poser casque à terre ou de se mettre en congés maladie , honte à la plupart des médias qui minimisent la violence des forces de l’ordre et ne montrent que des casseurs pour ostraciser le mouvement .

      +27

    Alerter
    • Guy Montag // 04.05.2019 à 23h59

      La justice?Vraiment? 220 enquêtes,depuis le début du mouvement,confiées à l’IGPN…220,toujours en cours.Crois moi,aucun ne sera condamné sous ce gouvernement.

        +1

      Alerter
  • politzer // 04.05.2019 à 10h00

    Quand les voyous de banlieue mettent le feu à un dépôt de bus à 1 million la pièce et dévastent un quartier, quand à chaque premier de l an ils incendient des milliers de voitures particulières handicapant leur propriétaires qui en ont besoin pour se rendre au travail, malgré sa réticence à le faire, le pouvoir laisse quand même filtrer quelques rares images ou commentaires brièvement, pour que sa mansuétude à leur égard ( immigrationisme exige!) ne soit pas trop flagrant.
    Mais quand les ouvriers en lutte contre ce pouvoir (épargné par les citoyens – premier acte communautaire de masse anti français- issus de l’immigration et absent des manifestations) manifestent leur mécontentement dans la rue, ils sont impitoyablement et férocement réprimés pour que la terreur policière leur fasse comprendre que leur sort ne changera pas !

      +18

    Alerter
  • Philvar // 04.05.2019 à 10h29

    Nous retrouvons ici la police du vel’hiv ; cela devrait finir en acusation de crime contre l’humanité pour les responsables et les exécutants !

      +21

    Alerter
  • Touriste // 04.05.2019 à 11h01

    Bonjour,

    Ce genre de documentaire est nécessaire. C’est indéniable. Malheureusement il fait, involontairement, le jeu de Monarc, de ses Zamis et mécèneZ (les Zélites), car il inspire dégout et colère envers les exactions décrites mais aussi frayeur (but recherché par les donneurs d’ordres et leurs sicaires).
    Cependant, preuve est faite une nouvelle fois que voter pour les mignons de Monarc et ses amis (ou faux adversaires) politiques c’est voter pour la souffrance, la misère et la mort.

    Churchill offrait à ses compatriotes du sang, du labeur, des larmes et de la sueur pour finalement obtenir la victoire sur leurs ennemis.
    Monarc offre du sang et des larmes pour soumettre le peuple et promet sueur et labeur pour enrichir les Zélites.

      +7

    Alerter
  • Daniel // 04.05.2019 à 11h24

    Prenez le temps de regarder : SOIRÉE SPÉCIALE 1ER MAI – GILETS JAUNES, SYNDICATS ET LIBERTÉ DE LA PRESSE
    https://www.youtube.com/watch?v=hTuHospbi0I
    Un focus est fait sur le traitement des journalistes par les forces de l’ordre. Un journaliste du journal “La Croix” qu’on ne soupçonnera pas d’extrémisme affirme que certains manifestants dont Jérome Rodriguez ont été ciblés sciemment à partir d’ordres tenus secrets. Il y a trop de cas pour que l’on puisse encore aujourd’hui soutenir la thèse d’erreurs, de manque de formation. Les armes utilisées sont très précises et le projectile arrive exactement à l’endroit visé. Un Castener qui soutient qu’il n’a pas connaissance qu’un policier aurait attaqué un manisfestant assure en tenant ce discours l’impunité à ceux qui se défoulent sur des personnes sans défense.

      +27

    Alerter
    • Babeuf // 05.05.2019 à 09h38

      Entièrement d’accord avec vous. il suffit de regarder nombre de vidéos où l’on voit des FDO, pointer délibérément à hauteur de visages, leur LBD. Moi-même les a vus dans cette posture place d’Italie. C’est inqualifiable d’ignominie.

      Babeuf

        +4

      Alerter
  • brochard // 04.05.2019 à 11h37

    Existe-t-il encore un tribunal pénal international à La Haye ? Qu’Est-ce qu’ils attendent ces …? !

      +10

    Alerter
  • brochard // 04.05.2019 à 11h42

    Existe-t-il encore un tribunal pénal international à La Haye ?

      +1

    Alerter
  • Louis Robert // 04.05.2019 à 12h59

    « Gilets jaunes : Les blessés qui dérangent »?

    *

    Mais non, ce qui dérange, précisément, c’est que tant de victimes, toutes ces victimes, citoyens français, NE DÉRANGENT PAS LE MOINS DU MONDE en france!!!… Voilà bien ce qui demeure monstrueux.

      +13

    Alerter
  • Louis St.O // 04.05.2019 à 13h31

    Ne croyez pas que tout çà soit dû au hasard
    Ils ont peur d’une révolution. Une révolution ne peut réussir que si la police et l’armée sont avec nous ou éventuellement neutre.
    En mettant la police face aux manifestations et en leur donnant le feu vert dans les violences, ils savent que automatiquement les manifestations vont haïr la police et réciproquement.
    Donc le but de Macron et du gouvernement c’est bien de faire en sorte qu’entre la police et le peuple il n’y ait pas la possibilité de pactiser et ils ont réussi.
    Ils ont même essayé de le faire avec l’armée.

      +19

    Alerter
  • Philvar // 04.05.2019 à 23h25

    Ce soir samedi 05/05 rien ou presque sur les GJ ! Le couvercle du cercueil se referme

      +2

    Alerter
  • Stifler // 05.05.2019 à 01h42

    J’ai l’impression d’être le seul de mon entourage à comprendre que nous avons basculé dans une nouvelle forme de dictature.
    200 blessés à la tête ? Au delà de l’absence de formation, il s’agit surtout de faire la lumière sur les consignes qui ont été données aux policiers. Desormais on peut oublier les manifs : l’eborgnement de populations contestataires a sa jurisprudence. Et les média qui servent la soupe. Plus aucun contre pouvoir. L’opposition qui dort. Mais où sont nos représentants ?
    Au Secours, réveillez moi.

      +7

    Alerter
    • Louis Robert // 05.05.2019 à 13h19

      1. Après plus de six mois de cette barbarie-spectacle devenue lassante d’être toujours du même modèle, je crois que tous ont compris, qui ne sont pas comateux.

      2. Chacun est son propre et unique représentant à qui il suffit d’être solidairement dans la rue jusqu’à ce que massivement nous, citoyens, mettions un terme à cet abus du Pouvoir… qui nous domine comme il le fait uniquement que parce que, par servitude volontaire, nous le laissons nous dominer ainsi. Lâcheté des assis et des couchés.

        +0

      Alerter
  • Larousse // 05.05.2019 à 19h29

    un intervenant Gilbert le Pape a bien traduit : LREM veut dire La Répression en Marche, faites le savoir au maximum autour de vous. Merci d’avance.
    Je suis désespérée.
    Un autre interlocteur a aussi écrit que le président Macron a réussi à couper la Police de la Population des travailleurs et gens modestes “des gueux” selon LREM.
    La Police devrait réfléchir à 3 ou 4 fois sur ce qui se passe… surtout que les 20 millions d’heures supp; soit un chiffre de 274 millions d’e, ne seront jamais payées intégralement (ou alors ce sera contre toute la Fonction publique et entraînera un tel dégoût général que l’effondrement de l’appareil d’Etat passera par l’état de nécrose .)

      +2

    Alerter
  • 5cents // 09.05.2019 à 04h40

    Espéront que la population aura l’impression d’éborgner un concitoyen avec son crayon si il coche LREM à l’avenir.
    J’ai plutôt l’impression que vu la pyramide des âges en France, beaucoup de français sont contents que l’ordre soit rétabli.
    Si on ne force pas les gens à travailler dans des conditions misérable qui va payer les retraites par répartition et qui va payer les dividendes aux fonds de retraites par capitalisation.

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications