Les Crises Les Crises
10.avril.201910.4.2019 // Les Crises

Interdit d’interdire : «Dérive autoritaire» du gouvernement ou pas ?

Merci 170
J'envoie

Source : Interdit d’interdire, Russia Today France, 06-02-2019

Frédéric #Taddeï reçoit Guillaume Bigot, chef d’entreprise, Juan Branco, avocat, Stéphane Rozès, enseignant et Yves Lefebvre, secrétaire général UNITÉ SGP Police FO.

Source : Interdit d’interdire, Russia Today France, 06-02-2019

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Larousse // 10.04.2019 à 15h33

Le discours du syndicaliste disant que la Police française, les CRS et la Gendarmerie nationale sont appréciés dans le monde entier comme l’une des meilleures au monde, la meilleure, la plus expérimentée, blablabla…
n’est absolument plus tenable aujourd’hui !
et “que fait-on sans LBD40, sans grenade… ?” phrase serinée par les syndicats de la police, laisse entendre qu’en France c’est différent de l’Allemagne, de l’Angleterre… avec cette question : c’est ailleurs ou en France qu’on a les plus c . . s ? (manifestants ou policiers – choisissez) .
Ce genre donc de réflexion est insupportable !

9 réactions et commentaires

  • Chris // 10.04.2019 à 13h27

    Vidéo de peu d’intérêt.
    Je relève juste l’intervention de Rozes à minute 40 qui met en cause les exigences de la politique européenne (GOPE) soutenue par Merkel.

    Par contre, je trouve intéressante la vidéo de Juan Branco sur les blackblocks, lesquels se sont invités dans les manifestions Gilets jaunes : “on assiste à la naissance d’une nouvelle force sociale” :
    https://www.youtube.com/watch?v=_ffBuv_Ydfo

      +2

    Alerter
    • Chris // 10.04.2019 à 13h29

      Quant à la question posée : dérive autoritaire du Gouvernement ou pas ?
      Sans hésitation : oui dérive autoritaire par absence de réponse politique.

        +7

      Alerter
  • calal // 10.04.2019 à 14h28

    video interessante: chacun donne un point de vue modere, non complotiste. a priori,on attend les resultats des elections europeennes pour que la situation se debloque.
    Le gouvernement va faire des promesses pour acheter des voix. les francais se sont abstenus lors des dernieres legislatives,l’addition leur a ete presentee: 2 premieres annees de la macronie et les gilets jaunes.
    Tout le monde est prevenu des enjeux des europeennes prochaines:les francais vont devoir faire un choix et l’assumer.

      +1

    Alerter
    • Calal // 10.04.2019 à 15h00

      Comme d’hab,on aurait aime voir un débat de cette tenue sur les chaines télés grand public françaises.
      Peut être que la suppression de la redevance pourrait y contribuer .ou peut être que non.on verra bien.

        +1

      Alerter
  • Larousse // 10.04.2019 à 15h33

    Le discours du syndicaliste disant que la Police française, les CRS et la Gendarmerie nationale sont appréciés dans le monde entier comme l’une des meilleures au monde, la meilleure, la plus expérimentée, blablabla…
    n’est absolument plus tenable aujourd’hui !
    et “que fait-on sans LBD40, sans grenade… ?” phrase serinée par les syndicats de la police, laisse entendre qu’en France c’est différent de l’Allemagne, de l’Angleterre… avec cette question : c’est ailleurs ou en France qu’on a les plus c . . s ? (manifestants ou policiers – choisissez) .
    Ce genre donc de réflexion est insupportable !

      +10

    Alerter
    • David510 // 11.04.2019 à 04h02

      Je comprends votre réflexion. Je voudrais juste apporter une nuance, celle de la volonté politique. On peut comparer les manifestations de type Mariage pour tous et gilets jaunes ; et les autres plus à gauche, Nuits debout, etc: Dans ces dernières, les forces de l’ordre ont été remarquablement patientes et aucune bavure n’a été déplorée ; alors que, dans les premières, les démonstrations de force ont été plus nombreuses et violentes. En ce sens, on voit bien que ce n’est pas l’outil (i.e. la police, la gendarmerie, etc ainsi que leurs matériels) qui est en cause mais plutôt la doctrine de son utilisation.

      De nombreux policiers se sont insurgé contre les ordres de leur hiérarchie. Aussi, sans aucun complotisme de ma part, je suis sûr que, quand on verra le bout de ce mouvement des gilets jaunes, on pourra s’intéresser à la chaine de commandement et il n’est pas improbable que l’on se retrouve de nouveau face à un scandale d’Etat.

      On peut blâmer un marteau quand on se donne un coup sur le doigt mais c’est quand même la main qui le tient qui est responsable.

        +2

      Alerter
      • Phil Defair // 11.04.2019 à 13h55

        Je suis et je comprends votre raisonnement. À ceci près qu’à l’inverse du marteau, un CRS est normalement doté d’un cerveau. Donc capable de retenue à défaut de libre arbitre.
        Hors, innombrables sont les violence gratuites et provocations des forces de l’ordre à l’encontre des manifestants gilets jaunes. Y compris sur des passants, des journalistes, des soignants.
        L’effet de meute et le sentiment d’impunité n’opère malheureusement pas que chez les voyous. Les forces de l’ordre, dans leur généralité, ont un comportement indigne, à de trop rares exceptions près. Il est tout de même à noter que la gendarmerie mobile est plus respectueuse des règles. Ceci est certainement dû à leur formation militaire, où l’honneur a encore droit de citer.

          +3

        Alerter
        • Calal // 11.04.2019 à 14h35

          Les forces de l’ordre ont,comme beaucoup d’entre nous,un problème de légitimité a résoudre.qui est légitime? Macron ou les gilets jaunes? Seul des élections avec un bon taux de participation lèveront les zones de flou,ces zones ou les loups prospèrent…

            +1

          Alerter
  • David510 // 11.04.2019 à 04h13

    Je comprends votre réflexion. Je voudrais juste apporter une nuance, celle de la volonté politique. On peut comparer les manifestations de type Mariage pour tous et gilets jaunes ; et les autres plus à gauche, Nuits debout, etc: Dans ces dernières, les forces de l’ordre ont été remarquablement patientes et aucune bavure n’a été déplorée ; alors que, dans les premières, les démonstrations de force ont été plus nombreuses et violentes. En ce sens, on voit bien que ce n’est pas l’outil (i.e. la police, la gendarmerie, etc ainsi que leurs matériels) qui est en cause mais plutôt la doctrine de son utilisation.

    De nombreux policiers se sont insurgé contre les ordres de leur hiérarchie. Aussi, sans aucun complotisme de ma part, je suis sûr que, quand on verra le bout de ce mouvement des gilets jaunes, on pourra s’intéresser à la chaine de commandement et il n’est pas improbable que l’on se retrouve de nouveau face à un scandale d’Etat.

    On peut blâmer un marteau quand on se donne un coup sur le doigt mais c’est quand même la main qui le tient qui est responsable.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications