Les Crises Les Crises
2.novembre.20202.11.2020 // Les Crises

Interdit d’interdire – Et si on faisait le bilan de Trump ?

Merci 85
J'envoie

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire

Frédéric Taddeï reçoit :

– Jean-Luc Hees, journaliste

– Nicolas Goetzmann, responsable de la recherche et de la stratégie macroéconomique à la Financière de la Cité

– Didier Combeau, politologue spécialiste des Etats-Unis, chercheur associé à l’Institut des Amériques

– Edouard Husson, historien

Source : Russia Today France, Interdit d’interdire, 28-10-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

RGT // 02.11.2020 à 10h07

De toutes façons, que ce soit Trump ou Biden qui soit « élu » dans ce système bipartiste de pacotille (comme de partout dans les « pays civilisés ») rien ne changera dans les faits hormis la comm’ présidentielle.

Ce pays est depuis sa création totalement corrompu jusqu’à la moelle (comme toutes les « grandes démocraties) et les seuls sinistres individus qui peuvent prétendre à accéder au « Mandat Suprême » sont tous totalement totalement soumis à l’oligarchie et aux « élites » autoproclamées.

TOUS les « présidents » sont TOUS pieds et poings liés et n’ont qu’une marge de manœuvre plus que réduite et doivent pratiquer la génuflexion acharnée devant les vrais détenteurs du pouvoir sous peine de se retrouver démis de leurs fonctions (voire assassinés, Kennedy n’étant pas le premier ne l’oublions pas).

Et il en va de même pour tous les pays membres de la « communauté internationale » dont les populations ne sont que de la chair à canon sacrifiable à volonté pour préserver les intérêts des « élites ».

Je ne suis pas fan de Trump, loin de là, mais quand on se contente de le comparer OBJECTIVEMENT à ses « concurrents » il n’est ni mieux ni pire, juste dans la moyenne.

Les seules victimes de toutes ces « Grand-Messes électorales » sont toujours les peuples qui s’étripent pour des « idéaux » et des « valeurs » totalement mensongers afin que le système de « ruissellement » vers le haut ne s’arrête surtout pas.

Comme je le prétends si souvent, un « dirigeant démocratique » se doit, s’il veut finir sa vie dans des conditions décentes, se plier aux injonctions des oligarques.

Demain, quelque soit le résultat, c’est encore le peuple américain qui sera la principale victime de cette supercherie.

Et n’oubliez jamais que les « alternatives » proposées par les « petits candidats » ne sont qu’une autre fumisterie permettant de donner l’illusion de la « liberté de choix ».

En cas de victoire d’un candidat « incorrect », tous les moyens seront bons pour supprimer le résultat de cette élection, allant de l’annulation des résultats pour cause de « fraude » à la dictature sanglante en passant par l’assassinat des « élus écœurants ».

L’histoire regorge d’exemples concernant ces pratiques.

15 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 02.11.2020 à 09h08

    Une chose est sûre, c’est le racisme de Trump. Il a nommé les pires néocons: Bolton, « nous mentons, nous trichons, nous volons » Pompeo, Haspel. Il a fait assassiner Soleimani. C’est le toutou de Bibi. Il a dénoncé plusieurs traités importants pour la paix.

      +14

    Alerter
    • Lélie // 02.11.2020 à 14h44

      c’est pour cela qui est le seul Président qui a mis fin à la guerre, sous Obama il y avait plus de néocons et plus de traque sur les lanceurs d’alerte !!

        +18

      Alerter
      • LibEgaFra // 03.11.2020 à 10h39

        « c’est pour cela qui est le seul Président qui a mis fin à la guerre, »

        Quelle guerre?

        Le bombardement de la Syrie sans l’autorisation du parlement dont Hollande avait rêvé et qu’Obama avait refusé?

        « sous Obama il y avait plus de néocons »

        Les néocons sont surtout républicains. Plus faucon que Bolton et Pompeo, c’est actuellement impossible, à condition bien sûr de laisser de côté des types comme Adelson.

        Trump a déclaré la guerre économique ou l’a poursuivie contre l’Iran, la Chine et la Russie.

        Et surtout il n’a rien fait contre l’État profond.

          +2

        Alerter
  • LibEgaFra // 02.11.2020 à 09h14

    « c’est la nation la plus démocratique du monde » 12’30’ ‘

    PLR! Peu importe qui est élu, la politique extérieure d’agression, les laboratoires militaires biologiques, la militarisation de l’espace, la course aux armements, les guerres, la politique anti-chinoise et anti-russe tout cela ne va pas changer, quel que soit l’élu.

      +23

    Alerter
  • LibEgaFra // 02.11.2020 à 09h31

    « Nous aimons tous ici les Etats-Unis. »

    Voilà bien le problème. Le vassal aime son maître. Lui baise les pieds.

    « La Chine Etat néo-totalitaire. »

    Est qualifié de totalitaire tout Etat souverain qui résiste à l’impérialisme yankee.

    Pourquoi Pierre Conesa n’a-t-il pas été invité, par exemple?

      +14

    Alerter
  • Traroth // 02.11.2020 à 09h34

    Ça fait un moment que je n’avais pas regardé de débat politique, et je dois dire que je suis consterné. Mais quel débat de balourds ! Entre Hees qui balance du Hitler dès sa première réponse à un autre débatteur, Husson qui dit clairement estimer que le succès d’un président se mesure aux promesses qu’il tient, sans se rendre compte qu’il faut bien sûr examiner les conséquences sur le pays de la réalisation de ses promesses, qui sont quand même la finalité de l’action publique et qui permettent de se rendre compte de la validité de l’analyse initiale, ou qui prétend que Trump a été élu démocratiquement alors que pas du tout, et qui se réjouit du fait que Trump ait démarré un conflit larvé avec la Chine (j’espère au moins qu’on l’enverra en première ligne si on en arrive à la guerre…), qui prend Ronald Reagan comme référence pour savoir si Trump est un bon président. Il y en a même un qui ressort la « destinée manifeste » étasunienne ! C’est ça le niveau de l’analyse politique en France en 2020 ???

      +23

    Alerter
  • RGT // 02.11.2020 à 10h07

    De toutes façons, que ce soit Trump ou Biden qui soit « élu » dans ce système bipartiste de pacotille (comme de partout dans les « pays civilisés ») rien ne changera dans les faits hormis la comm’ présidentielle.

    Ce pays est depuis sa création totalement corrompu jusqu’à la moelle (comme toutes les « grandes démocraties) et les seuls sinistres individus qui peuvent prétendre à accéder au « Mandat Suprême » sont tous totalement totalement soumis à l’oligarchie et aux « élites » autoproclamées.

    TOUS les « présidents » sont TOUS pieds et poings liés et n’ont qu’une marge de manœuvre plus que réduite et doivent pratiquer la génuflexion acharnée devant les vrais détenteurs du pouvoir sous peine de se retrouver démis de leurs fonctions (voire assassinés, Kennedy n’étant pas le premier ne l’oublions pas).

    Et il en va de même pour tous les pays membres de la « communauté internationale » dont les populations ne sont que de la chair à canon sacrifiable à volonté pour préserver les intérêts des « élites ».

    Je ne suis pas fan de Trump, loin de là, mais quand on se contente de le comparer OBJECTIVEMENT à ses « concurrents » il n’est ni mieux ni pire, juste dans la moyenne.

    Les seules victimes de toutes ces « Grand-Messes électorales » sont toujours les peuples qui s’étripent pour des « idéaux » et des « valeurs » totalement mensongers afin que le système de « ruissellement » vers le haut ne s’arrête surtout pas.

    Comme je le prétends si souvent, un « dirigeant démocratique » se doit, s’il veut finir sa vie dans des conditions décentes, se plier aux injonctions des oligarques.

    Demain, quelque soit le résultat, c’est encore le peuple américain qui sera la principale victime de cette supercherie.

    Et n’oubliez jamais que les « alternatives » proposées par les « petits candidats » ne sont qu’une autre fumisterie permettant de donner l’illusion de la « liberté de choix ».

    En cas de victoire d’un candidat « incorrect », tous les moyens seront bons pour supprimer le résultat de cette élection, allant de l’annulation des résultats pour cause de « fraude » à la dictature sanglante en passant par l’assassinat des « élus écœurants ».

    L’histoire regorge d’exemples concernant ces pratiques.

      +24

    Alerter
    • LibEgaFra // 03.11.2020 à 10h41

      Bravo pour vos commentaires d’une manière générale, toujours substantiels et bien écrits, et pour ce dernier commentaire en particulier!

      « voire assassinés, Kennedy »

      JFK ne voulait pas de pax americana (lire son discours de juin 1963). Cela lui a été fatal. Le discours d’intronisation de Trump suivait la même voie, mais cela s’est révélé être du vent. A comparer avec son dernier discours devant l’ONU.

        +1

      Alerter
      • RGT // 05.11.2020 à 10h40

        JFK n’était pas non plus un enfant de cœur, loin de là.
        Sinon il ne serait jamais parvenu à se faire élire.

        Il trimballait aussi pas mal de casseroles bruyantes accompagnées d’odeurs nauséabondes.

        Nous pouvons simplement affirmer qu’il était le « moins pire » des présidents US de ces 60 dernières années.

        Et plus le temps passe, plus les relents émanant de la maison blanche s’avèrent insupportables, avec un accroissement permanent qui semble illimité.

          +0

        Alerter
  • Bob Roberts // 02.11.2020 à 13h34

    Il n’a pas détruit le Cambodge, ni le Vietnam, ni l’Irak… Il n’a pas lancé de bombe atomique sur des populations… C’est déjà très mal parti pour être « le plus mauvais président des Etats-Unis ».

      +23

    Alerter
    • LibEgaFra // 03.11.2020 à 10h49

      Pas le plus mauvais, certes, mais le plus décevant. Voir mon commentaire de 10h41.

        +1

      Alerter
  • Mathias // 02.11.2020 à 13h53

    J’ai mal compris, ou « quelqu’un » a affirmé que vu qu’il est juif, il a le droit de comparer Trump à Hitler ?

      +6

    Alerter
  • yann // 03.11.2020 à 13h44

    je suis halluciné par les arguments de Mr Hees : comparer Trump à Hitler, parler, de comparer l’élégance de Reagan et la grossièreté de Trump et le reste à l’avenant : « je pense que ça fait du bien à l’Amérique quand le locataire de la maison blanche est élégant(…) »
    Et cet homme là a présidé radio France ?
    En fait ça ne m’étonne pas mais ça m’inquiète.
    Nous avons besoin en France d’une véritable réflexion sur les journalistes et sur les médias.
    Au passage merci pour ce site (les crises), même si je ne suis pas d’accord avec tout ce qui y est dit, je salue le travail :

      +5

    Alerter
  • RV // 03.11.2020 à 18h08

    Quatre ans de résistance citoyenne et ouvrière face à Donald Trump
    http://www.politicoboy.fr/politique-usa/resistance-citoyenne-face-a-donald-trump/
    …/… Quel que soit le résultat des élections présidentielles de 2020, le mouvement de résistance populaire qui s’est mis en place face à Donald Trump constitue un motif d’admiration et d’espoir pour la suite des évènements. Malgré les multiples faillites des médias américains et des cadres et élites du Parti démocrate, la rue et les syndicats ont su se mobiliser dans des proportions historiques pour limiter les marges de manœuvre du président Trump et réduire ses chances de réélection. …/…

      +0

    Alerter
  • scc // 03.11.2020 à 19h15

    En politique étrangère, Trump à tenu parole dans tous les domaines où j’espérais qu’il échoue (retrait du JCPOA, des traités internationaux, sanctions partout et pour tous, etc.) et a échoué partout où je trouvais son programme bénéfique (détente avec la Russie, fin de l’ingérence étrangère, retrait des troupes au Moyen Orient, etc.).

      +1

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications