Les Crises Les Crises
30.octobre.202030.10.2020 // Les Crises

L’Avenir de la Défense européenne face à l’OTAN en crise – avec Alain Juillet

Merci 83
J'envoie

Source : Russia Today France, La Source

Dans ce nouvel épisode de La Source, Alain Juillet analyse la question de l’avenir de la défense européenne face à l’OTAN en crise. L’ancien haut responsable de l’intelligence économique revient d’abord sur l’histoire de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord, depuis sa création en 1949 face à la menace soviétique jusqu’à la récente opposition en méditerranée orientale entre deux membres, la France et la Turquie.

Ce rappel historique permet à Alain Juillet de constater que «l’Alliance Atlantique s’est investie dans des guerres qui n’étaient pas toujours réellement en ligne avec ses objectifs statutaires».

En parallèle, le projet d’une défense européenne déjà envisagée dès 1950 face à l’hégémonie américaine au sein de l’OTAN n’a jamais abouti, malgré l’insistance de la France et sa volonté de «mettre sur pied une défense européenne commune plus ambitieuse avec des moyens militaires permanents sous sa bannière».

Alain Juillet, «dans un monde où les conflits militaires régionaux ou locaux se multiplient et où les dépenses militaires atteignent des sommets avec des croissances moyennes de 5%», il dresse le constat suivant : «Aucun des pays européens n’ayant seul la capacité de se défendre et d’être ultra performant dans les cinq espaces du combat moderne, c’est à l’Europe d’être en capacité d’assumer la responsabilité de leur propre sécurité et d’agir de manière autonome quand c’est nécessaire».

Une affirmation d’autant plus vraie, selon lui, puisque «l’Amérique s’éloigne et l’OTAN est en crise en ayant perdu progressivement sa fiabilité». Pour Alain Juillet, ces difficultés à créer une défense européenne face à l’OTAN sont également liées à l’industrie d’armement. Des pays membres préférant s’armer auprès des États-Unis en échange de certaines contreparties et ne voyant pas d’intérêt au développement d’une industrie de défense. Dans son analyse Alain Juillet conclut qu’aujourd’hui « l’OTAN est incapable de régler ses conflits internes et est même devenue un frein politique à l’unité européenne et un ferment de déresponsabilisation ».

Source : Russia Today France, La Source, 13-10-2020

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

sergeat // 30.10.2020 à 09h17

Bonne analyse de l’incapacité de l’Europe à se développer hors nos maîtres les US.Pour rappel seuls trois pays actuellement sont capables d’avoir toutes les technologies pour avoir une défense indépendante,les USA,la Russie,la France (sous marins nucléaire,porte avions,missiles,avions multiroles,satellites d’observations,radars….) mais l’Europe de la défense conçut par Macron tend à transférer nos technologies à l’Allemagne,exemple:le SCAF(système de combat aérien du futur) projet de plusieurs dizaines de milliards principalement France et l’Allemagne toute dépense supérieur à 20 millions d’euros doit être approuver par le parlement de Karlsruhe,déjà MTU(allemand qui n’a pas la technologie) veut avoir la prépondérance sur Safran (français qui a la technologie)pour les réacteurs….même chose pour le futur char de combat franco-allemand…sans parler du fait (comme disent les militaires) que lorsque il y a un boulon allemand sur du matériel français ils ont le droit de refuser nos exportations.
L’Europe,l’Europe,l’Europe ….comme chante Macron est une fumisterie, »on n’a pas d’amis mais que des intérêts » exemple le deuxième missilier du monde est MDBA franco-anglais.

11 réactions et commentaires

  • sergeat // 30.10.2020 à 09h17

    Bonne analyse de l’incapacité de l’Europe à se développer hors nos maîtres les US.Pour rappel seuls trois pays actuellement sont capables d’avoir toutes les technologies pour avoir une défense indépendante,les USA,la Russie,la France (sous marins nucléaire,porte avions,missiles,avions multiroles,satellites d’observations,radars….) mais l’Europe de la défense conçut par Macron tend à transférer nos technologies à l’Allemagne,exemple:le SCAF(système de combat aérien du futur) projet de plusieurs dizaines de milliards principalement France et l’Allemagne toute dépense supérieur à 20 millions d’euros doit être approuver par le parlement de Karlsruhe,déjà MTU(allemand qui n’a pas la technologie) veut avoir la prépondérance sur Safran (français qui a la technologie)pour les réacteurs….même chose pour le futur char de combat franco-allemand…sans parler du fait (comme disent les militaires) que lorsque il y a un boulon allemand sur du matériel français ils ont le droit de refuser nos exportations.
    L’Europe,l’Europe,l’Europe ….comme chante Macron est une fumisterie, »on n’a pas d’amis mais que des intérêts » exemple le deuxième missilier du monde est MDBA franco-anglais.

      +16

    Alerter
  • mariefpe // 30.10.2020 à 09h53

    Concevoir un avenir seulement par la maîtrise d’armes distribuant la mort, par un jeu d’alliances et d’influences, me paraît si vain, à l’heure du… réchauffement climatique par exemple. N’a-t-on pas d’autres urgences? Le monde bascule aujourd’hui par l’intermédiaire de fanatiques armés de … couteaux!

      +3

    Alerter
    • utopiste // 30.10.2020 à 15h05

      Hélas, précisément à cause du réchauffement climatique, c’est trop tard pour un avenir paisible. Reste à limiter les dégâts et donc à pouvoir nous faire respecter de nos concurrents, car dans le monde capitaliste et consumériste actuel nous n’avons que des « concurrents ».

        +2

      Alerter
  • fox23 // 30.10.2020 à 13h58

    L’est bien gentil m’sieu Juillet, mais un peu à côté de la plaque quand même !

    En fait, selon lui, il faut que la défense de l’Europe soit européenne, mais en oubliant de préciser qui sera le décideur. Au jour où il publie son message, l’Allemagne donc les Etats-Unis dont ils redeviennent les meilleurs cireurs de chaussures de notre sous-continent, bien qu’en bagarre avec les Polonais et certains pays Baltes.
    Où est la différence avec l’OTAN ?
    Retour en Gaullisme, la défense,c’est l’affaire de la Nation, point barre le reste c’est nouvelle tentative de nous faire prendre les vessies pour des lanternes et disparaître dans un conglomérat où d’autres prendront pour nous des décisions engageant y compris la survie de la planète.

      +8

    Alerter
    • utopiste // 30.10.2020 à 15h16

      Monsieur Juillet a ses lunes et ses intérêts. Comme pour tous les autres, il faut peser ses paroles et les comparer au réel et à la raison. Monsieur Juillet, et bien d’autres « élites » françaises, n’ont toujours pas compris que le mot « Union » dans Union Européenne n’est qu’accessoire par rapport au mot « Concurrence » qui est le fondement des traités de la dite union. S’il veut une défense européenne, il doit travailler à l’imposer et non à la proposer.

        +2

      Alerter
      • jnnt // 30.10.2020 à 21h37

        Voire. « Union européenne », c’est largement un oxymore, pour parler cuistre, dans la mesure où elle est constitués de pays historiquement ennemis de la France et/ou inféodés à l’Allemagne et/ou aux USA. L’Union européenne, ça signifie « Tous contre la France ! » et on subventionne ce machin ! La Grande Nation n’y a pas d’amis, et même tout le contraire. C’est aussi simple que ça.

          +2

        Alerter
  • 78 ans // 30.10.2020 à 14h39

    Parlons de ce dont bien à tort nous ne parlons pas.

    La défense européenne passe UNIQUEMENT, donc NÉCESSAIREMENT par la PAIX européenne.

    Or la PAIX européenne n’a aucun avenir sérieux, durable, en empruntant et en demeurant sur la voie de l’Empire, qui est celle des conflits permanents, de la provocation incessante et de la guerre hors limites perpétuelle avec la Russie et la Chine, ainsi que des interventions injustifiées, subversives, prédatrices et destructrices notamment en Afrique, en Asie de l’Ouest, ainsi que dans de si nombreux pays un peu partout dans le monde.

    La PAIX européenne est possible, souhaitable, réalisable.

    La PAIX européenne exige seulement l’établissement et le respect par l’Europe d’une coexistence pacifique négociée et convenue avec toutes lesdites parties, comme entre gens rationnels… et surtout civilisés, requis de poursuivre une communauté de destin pour l’humanité dans un monde de tous, par tous et pour tous.

    Si elle veut croire en l’avenir, voilà à quoi l’Europe doit consacrer toutes ses forces, ce qu’elle n’a même pas commencé à faire, à tout le moins en en parlant, on de peut plus modeste début s’il en est.

    L’égocentrisme, le narcissisme, le fanatisme, l’arrogance, le mépris et les multiples xéno-russo-sino-islamo-etc.-phobies qui ont cours en Europe depuis si longtemps ne sont que culs-de-sac. Comme on le voit chaque jour davantage, décadents, confinés, terrorisés, mortellement attaqués, sous couvre-feu, sans fin on y souffre et on y crève.

    Discrète, la vie nous suggère de vivre… en laissant vivre, EN PAIX!

      +4

    Alerter
    • utopiste // 30.10.2020 à 15h22

      L’égocentrisme, le narcissisme, le fanatisme, l’arrogance, le mépris et les multiples phobies qui ont cours en Europe depuis si longtemps servent toujours le même but : Détourner l’attention des populations de leurs véritables problèmes.

        +7

      Alerter
  • tchoo // 30.10.2020 à 19h59

    Pour exister les pays européens devraient être d’accord sur quelque chose en matière de politique extérieure, internationale et tout et tout
    Or ils ne sont d’accord sur rien
    Le peuple européen n’existe Pas, l’ennemie commun encore moins
    Et tant mieux
    Plus vote se machin mourra , plus nous avons de chance de créer autre chose

      +4

    Alerter
  • Grd-mère Michelle // 01.11.2020 à 16h12

    Heu… De qui, de quoi, les pays de l’UE ont-ils besoin de se défendre?
    Quels sont les dangers qui menacent leur intégrité, leur santé, leur prospérité, ainsi que celles de chacun-e de leurs citoyen-ne-s?
    J’en vois d’innombrables, mais aucun qu’aucune force armée serait en mesure de conjurer… à moins qu’elle soit transformée en force de protection civile et de prévention des catastrophes annoncées.
    Pour une Europe unie dans la diversité, autonome et DÉSARMÉE!

      +0

    Alerter
  • Pierre // 02.11.2020 à 12h08

    Il y a qqs temps, j’avais vu une interview d’un ancien gradé de l’armé Française, il disait que la solution pour une Défense Européenne serait de reprendre l’OTAN à notre compte. En gros virer les Américains de l’OTAN ou du moins les rendre minoritaires….

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications