Les Crises Les Crises
13.juin.202013.6.2020 // Les Crises

Interdit d’interdire – Les Leçons du Coronavirus par Marcel Gauchet

Merci 58
J'envoie

Source :Russia Today France, Interdit d’interdire

Frédéric Taddeï reçoit le philosophe Marcel Gauchet.

Source :Russia Today France, Interdit d’interdire

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

38 réactions et commentaires

  • LibEgaFra // 13.06.2020 à 07h22

    Le virus a fonctionné comme un formidable révélateur.

    1. Le libéralisme et la privatisation des services publics ont montré leurs effets catastrophiques;

    2. La nature dictatoriale du pouvoir s’est manifestée clairement;

    3. Le bon peuple est prêt à se jeter dans les bras d’un sauveur pourvu qu’il ait l’air (l’air seulement) de s’opposer au pouvoir;

    4. Les chiens de garde sont fidèles au poste. Gauchet y compris avec son « avènement d’une démocratie » inexistante;

    5. La destruction d’un nombre d’emplois et d’entreprises certain est tout bénéfice pour la monopolisation de l’économie.

      +31

    Alerter
  • Alfred // 13.06.2020 à 08h48

    « Il y a un avantage à cette situation : à mon avis elle ne se reproduira plus telle qu’elle fût d’une manière aussi particulièrement stupide en France. » La logique voudrait qu’il n’en soit pas autrement. L’observation et la mémoire nous rappellent qu’hélas rien n’est moins sur. Par quelle opération du saint esprit la malédiction qui veut que chaque nouvelle génération de responsables politiques soit pire que les précédentes serait elle rompue? Par la « conscientisation » du peuple qui s’affranchirait de la furieuse propagande des médias installés? Avec la grandissante reprise en main d’internet et des médias sociaux la fenêtre de tir se raccourcit de jour en jour. Sans même compter les manœuvres dilatoires et les feux d’artifices de diversion. J’ai plutôt l’impression que ça ne va pas le faire et qu’apparait à l’horizon un sauveur fait du même carton que macron (peint comme cela sera utile) qui nous asservira encore davantage.
    (« L’humanité avance à petit pas, expérience après expérience… ». Ha bon. on est tombé déjà deux fois dans exactement le même piège pourtant. et on nous reprépare le même une troisième fois « incognito » sous notre nez. Quelle blague)

      +7

    Alerter
  • Max // 13.06.2020 à 08h51

    Pourtant c’est bien la peur qui nous a sauvés. Avant le confinement, personne n’avait « peur », et tout le monde se balladait dans les parcs, allait au théâtre, malgré les injonctions à la prudence et à la distanciation qui étaient de toute façon noyées dans un flot de stupidité et de contradictions.
    Puis vient le confinement : tout-à-coup, chacun prend conscience que l’épidémie n’est pas une farce. Tout le monde se met à faire attention, à fabriquer des masques, à ne presque plus côtoyer de gens. Et l’épidémie régresse. Le comportement des gens à la sortie du confinement est étonnamment plus prudent que celui d’avant. C’est ce qui nous a évité jusqu’ici d’avoir une deuxième vague.

    Donc non, la peur n’est pas le problème mais bien le but, pour que les gens soient prudents et que l’épidémie régresse. C’est contre-intuitif, surtout quand on est habitué aux mouvements de paniques dans l’économie ou la finance, où la peur est autoréalisatrice et doit être combattue à tout prix, mais c’est la réalité quand on est face à une épidémie.

      +14

    Alerter
    • fanfan // 13.06.2020 à 09h11

      Sauver de quoi ? Le taux de mortalité du Coronavirus est voisin, voir inférieur à celui de la grippe. Selon les études basées sur des preuves (EBM), le virus est bénin, 99% des malades guérissent et 85% sont atteints d’une forme bénigne (sans compter les formes asymptomatiques qui selon le BMJ atteignent près de 80 à 85% de la population). Presque tous les pays du monde ont répondu au covid-19 à l’aide d’une mesure, jusqu’alors inconnue en médecine et qui constitue une première dans l’histoire de l’humanité : le confinement appelé aussi verrouillage…

        +25

      Alerter
    • fanfan // 13.06.2020 à 09h38

      L’explosion des hospitalisations et des cas graves est-elle due à la nature particulière de la maladie ou au fait que la médecine de ville a été placée sur la touche alors qu’elle assurait le plus gros des prises en charge dans les épidémies précédentes ? Les deux tiers des pics épidémiques sont intervenus en une semaine (12-19 avril). Le confinement général de la population ne semble pas avoir entravé cette diffusion. Un dépistage plus systématique et la mise à l’écart des personnes à risque auraient sans doute produit de meilleurs résultats, cf. l’Allemagne. Les départements qui ont subi la plus forte prévalence sont situés sur les principaux axes de communication du pays et les zones d’échanges les plus intenses.

        +21

      Alerter
      • fanfan // 13.06.2020 à 16h35

        La France n’a pas opté officiellement pour une prise en charge précoce du SARS-CoV-2 en médecine ambulatoire. Pourtant depuis le mois de mars des médecins généralistes ont proposé des thérapies contre le Covid-19 à base d’azithromycine, de macrolides ou de tétracyclines (doxycycline par exemple). Ces antibiotiques sont bien connus et la littérature médicale donne matière pour étayer ces propositions empiriques et raisonnées. La question de la possibilité pour la France de prendre la voie de l’approche thérapeutique précoce en médecine de ville est abordée. Différentes tensions, en terme de disponibilité et de dispensation, dans le circuit du médicament semblent avoir été constatées. Des modes de communication par lesquels les médecins peuvent tenter de faire passer l’information sont rappelés. Des déclarations et des prises de positions d’avocats sont mentionnées. Enfin, l’action collective récente et novatrice « Le droit de soigner et d’être soigné » est présentée.
        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-avait-elle-les-moyens-d-224985

          +11

        Alerter
    • Owen // 13.06.2020 à 10h23

      Échange intéressant entre catherine et Max.
      La peur est nécessaire et efficace pour changer soudainement ses comportements et les mobiliser contre la menace. Le piège est de ne pas maîtriser qui fait l’analyse de la menace déterminant les comportements adoptés.

      Je rejoins Alfred sur l’expérience: elle est le moyen d’analyse la plus éclairante, mais elle n’est pas suffisante pour changer l’inertie d’un système, ni pour débusquer les acteurs qui en profitent sans y contribuer.

        +3

      Alerter
    • catherine // 13.06.2020 à 10h46

      Max, amicalement dit, vous représentez par vos propos le conditionnement auquel nous pouvons être exposés avec succès, je dirai un succès assuré, lorsque ce conditionnement a pour support principal la peur (de mourir).

      C’est un réflexe biologique de survie.

      Toute la question est : cette peur est-elle justifiée ?

      Et pour un responsable la question est : le bien que j’impose peut-il être pire que le mal ?

        +10

      Alerter
    • Charly // 13.06.2020 à 22h05

      Non.

      C’aurait été la peste noire qui courait dans les rues, il n’y aurait pas eu besoin de lois pour nous confiner. Les gens se seraient terrés d’eux-mêmes au point que le gouvernement aurait été obligé de réquisitionner les travailleurs indispensables.

      Les gens n’ont pas eu peur dans l’ensemble. Le nombre d’amendes pour violation du confinement en témoigne : c’est bien qu’ils sont sortis au lieu de rester chez eux. S’il y avait eu la peste noire, aller faire les courses aurait été prolématique, personne n’aurait voulu mettre le nez dehors. Livraison à domicile pour tout le monde.

      Ce dont les gens ont eu peur, c’est du gendarme.

        +2

      Alerter
  • fanfan // 13.06.2020 à 09h27

    « L’OMS est en fait financée à 80% par les laboratoires pharmaceutiques, les banques, l’industrie de l’armement, les compagnies pétrolières, l’industrie de l’alcool, etc. tandis que Bill Gates participe de plus en plus au financement de l’OMS par l’intermédiaire de sa fondation, ce qui rend l’organisation très dépendante […] et que les faits s’accumulent : fausse alerte sur la grippe H1N1 sous la pression des lobbies pharmaceutiques, complaisance inquiétante vis-à-vis du glyphosate que l’OMS a déclaré sûr malgré les victimes de l’herbicide, aveuglement sur les conséquences de la pollution due aux compagnies pétrolières en Afrique, minimisation du bilan humain des catastrophes nucléaires (en raison de l’accord que l’OMS a signé avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ! ) de Tchernobyl à Fukushima […]… « L’OMS doit faire l’objet d’une réforme radicale. Le confinement est véritablement l’escroquerie sanitaire du XXIe siècle, une enquête doit être menée à ce sujet et les responsables de l’OMS et de l’Imperial College de Londres doivent être interrogés et, si nécessaire, jugés.[…] » : https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3600511
    De plus, où sont la logique et la cohérence lorsque certains pays européens exigent des preuves pour l’hydroxychloroquine-azithromycine et non pour le confinement?

      +23

    Alerter
  • fanfan // 13.06.2020 à 09h57

    A compter de la mi-mars 2020, prenant appui sur la loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19 (loi du 23 mars 2020), c’est un véritable Etat d’exception sanitaire qui a été mis place. Totalement inédit, celui-ci a conduit à des mesures très contraignantes, supprimant la plupart des libertés civiles et publiques, mettant à l’arrêt des pans entiers de l’économie, obligeant à un confinement généralisé. Jamais, en temps de paix civile, de telles mesures n’avaient été adoptées, certains commentateurs allant jusqu’à parler de « dictature sanitaire », cf. Alain Maufinet, Katia Lambert, Plotin Samsa, Yoann Laurent-Rouault, « Coronavirus, la dictature sanitaire », JDH Editions, 2020 (https://jdheditions.fr/produit/coronavirus-la-dictature-sanitaire/)

      +10

    Alerter
  • fanfan // 13.06.2020 à 10h11

    Les autorités ont mis sur la touche la médecine de ville, interdit aux médecins de prescrire certains médicaments et aux pharmaciens de les délivrer ; elles ont levé le secret médical et obligé les médecins à transmettre à l’administration le nom des patients atteints de covid-19. Elles ont édicté une réglementation « sanitaire » tatillonne. Elles ont mis l’économie quasiment à l’arrêt et obéré pour longtemps l’équilibre de l’assurance maladie et de l’assurance chômage …
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-france-avait-elle-les-moyens-d-224985

      +23

    Alerter
    • Consolo // 13.06.2020 à 12h10

      Parfaitement résumé. Malheureusement ce n’est pas audible quand on a oublié les malades au profit de la « science »… Une vérité qu’on va noyer dans le « racisme »..

        +8

      Alerter
  • fanfan // 13.06.2020 à 10h28

    Le coronavirus fait peur… on finit par se dire que les citoyens pourraient en avoir marre… « Marre d’avoir peur du Covid-19″… et se poser comme question : urgence sanitaire ou ordre public ? (https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/marre-d-avoir-peur-du-covid-19-224478)

      +9

    Alerter
  • tepavac // 13.06.2020 à 10h29

    Une vieille vidéo réapparait, tout y dit, sans langue de bois, tout y passe. On comprend mieux pourquoi il est devenu l’homme à abattre…

    https://www.youtube.com/watch?v=H7p5TfbT-ms

      +11

    Alerter
    • fanfan // 13.06.2020 à 10h58

      Le nouveau monde microbien – Pr Didier Raoult
      https://www.youtube.com/watch?v=HN6On69Xya4

      Bioterrorisme 03, Rapport de Mission Pr. D. Raoult (2003)
      https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/bioterrorisme03.pdf

      Endiguer les infections nosocomiales grâce à une technologie innovante
      https://www.youtube.com/watch?v=-Caah_GmzoQ

        +6

      Alerter
    • fanfan // 13.06.2020 à 11h49

      Surmortalité lors des principales épidémies depuis 1945 :
      (A) Dates (B) Surmortalité (en nombre décès) (C) Surmortalité (pour 10 000 habitants ; en nombre de décès)
      déc. 1948-fév.1949 62 272 15,0
      janv.-mars 1951 30 332 7,2
      janv.-mars 1953 41 010 9,6
      fév.-mars 1956 16 072 3,7
      janv.-fév. 1960 24 527 5,4
      fév.-avril 1962 29 628 6,4
      déc. 1962-mars 1963 41 048 8,6
      fév.-mars 1965 21 821 4,5
      déc. 1969-janv. 1970 (grippe de Hong Kong) 31 882 6,3
      août-03 (canicule) 16 089 2,7
      janv.-mars 2015 25 636 4,0
      déc. 2016-fév. 2017 23 613 3,6
      déc. 2017-avril 2018 27 818 4,3
      mars-mai 2020 (covid-19 / SPF) 28 802 4,4 (données provisoire)
      mars-mai 2020 (covid-19 / INSEE) 22 271 3,4 (données provisoire)

        +7

      Alerter
    • Neverness // 15.06.2020 à 19h11

      Très édifiant lien!
      Merci. Plus j’écoute Ce professeur médecin moins je supporte les critiques idiotes qui s’attachent à ses interventions énergiques et prémonitoires.
      Cela pose la question des politiques si loin du « terrain » qui n’écoutent que « peu » les vrais experts !

        +0

      Alerter
  • Renaud // 13.06.2020 à 10h33

    Ce qui est dit dans cette vidéo de la minute 22 à la minute 25 et 30 secondes me fait penser immédiatement au projet fabien. Le projet de la Société Fabienne fondée en 1883, les fondateurs étant : Bernard Shaw, le couple Webb professeurs et Eleanore Marx fille de Karl. La Société fabienne aura été la matrice du parti travailliste britannique. Plus tard en 1931, la Société fabienne s’étendit beaucoup à travers le monde par le Commonwailth et à présent nombre d’écoles, d’universités, de fondations, d’instituts, etc. portant des noms très divers véhiculent la doctrine fabienne qu’on peut rappeler ainsi : atteindre le socialisme mondialisé (car mondialiste) avec les moyens du capitalisme (non moins mondialisé car mondialiste aussi). Nous y serions presque en plein?
    Depuis plusieurs décennies de diffusion ‘fabianiste’ (politique et l’enseignement, tellement de cadres sortent de ce même moule dans le monde) on dirait que nous nous approchons près de ce but? Très bien rapportées ici dans cet entretien, les attitudes de tous, la société et les dirigeants ont formé un « biotope rêvé » et révélé par la crise sanitaire, un tremplin pour ce système socialo-capitalistique.

      +3

    Alerter
  • fanfan // 13.06.2020 à 10h51

    Tests sérologiques – Le média : « Tests Covid-19 : révélations sur un nouveau scandale sanitaire (David Mendels, invité de Denis Robert : https://www.youtube.com/watch?v=vrjmY_ffgAg)
    En principe, les fabricants qui franchissent le cap des tests de sensibilité (à 95% pour les faux positif) et de spécificité (à 98% pour les faux négatif) sont certifiés.
    Or, le Ministère de la santé a homologué une liste de 23 tests le 20 mai dernier, dont la plupart, selon les propres termes, du physicien sont « tout pourris ». Entendez par là qu’ils peuvent diagnostiquer des personnes saines comme étant malades du Covid. Et plus grave, des personnes malades, saines. Sur les 11 tests sur lesquels a travaillé David Mendels, un seul a franchi la barre de la fiabilité selon les critères établis par la haute autorité de santé (HAS) en matière de spécificité et de sensibilité. Pourtant dans la liste finale, la plupart y compris les pires, ont été homologués par le Ministère.
    « Je ne suis qu’un scientifique donc je ne sais pas s’il y a malveillance ou incompétence derrière cela » explique, sidéré, le docteur en physique « Mais quand les résultats se perdent à plusieurs niveaux comme c’est le cas ici, on est en droit de se poser la question de ceux qui contrôlent les contrôleurs. Et on est également en droit de nous demander si tout s’est passé de la sorte pour la gestion de la crise du Covid ? »

      +12

    Alerter
  • Bonaparte // 13.06.2020 à 12h05

    Merci Catherine pour cette analyse lucide de la situation et des êtres.

      +1

    Alerter
  • LibEgaFra // 13.06.2020 à 12h11

    Raoult a dit, Raoult a dit…

    Bravo, les moutons on trouvé un berger. Un « maître », comme vous dites.

    Amen!

    La peur est le début de la sagesse, la peur est salutaire, la peur est une réaction raisonnée face à une menace. Ce qui est mauvais pour la santé, c’est le stress, la peur panique et irraisonnée.

    « Les gens qui aiment le pouvoir et qui du jour au lendemain en ont découvert les délices en sortant soudain de l’ombre pour les lumières de [youtube et des réseaux sociaux] où ils devenaient des vedettes pédantes quitte à dire tout et n’importe quoi, »

    Parfaite analyse!

    Ici personne ne connaissait Raoult avant janvier.

    « L’humanité avance à petit pas, expérience après expérience… »

    Encore un acte de foi. Comme avec la der des ders. On sait ce que cela a donné.

      +6

    Alerter
    • catherine // 13.06.2020 à 15h10

      « La peur est le début de la sagesse, la peur est salutaire, la peur est une réaction raisonnée face à une menace. Ce qui est mauvais pour la santé, c’est le stress, la peur panique et irraisonnée. »

      Si vous pensez que la peur est une réaction « raisonnée » et que c’est le début de la sagesse, je pense sincèrement que vous faîtes fausse route.

      La peur, plus ou moins intense, plus ou moins panique, est le résultat d’une information reçue, plus ou moins massive plus ou moins intense et traitée par le système nerveux dit AUTONOME, (c’est à dire qu’il ne demande pas l’avis de votre raison), à partir de vos conditionnements, de vos apprentissage, de vos expériences passées, de vos mémoires.

      Dans un deuxième temps bien sûr et c’est souhaitable, vous pouvez raisonner cette peur… ou pas.

      La peur qui ne soit pas un stress qui sollicite votre système orthosympathique, je connais pas.

        +12

      Alerter
      • LibEgaFra // 14.06.2020 à 12h09

        « Si vous pensez que la peur est une réaction « raisonnée » et que c’est le début de la sagesse, je pense sincèrement que vous faîtes fausse route. »

        C’est intéressant que vous parliez de route. C’est bien parce trop de chauffards n’ont pas peur sur les routes qu’ils ne respectent pas le code de la route. Chaque fois que je prends le volant sur autoroute je constate un nombre incroyable de cas de non respect de ce code: distances de sécurité, vitesses excessives, dépassement par la droite, téléphone au volant… On connaît le résultat: plus de 3000 morts chaque années sur les routes françaises.

        Vous avez tort sur un point. Toute information n’est pas reçue par le SNA d’abord, mais par les organes des sens et donc par le système nerveux somatique. A vous de décider grâce à votre cortex (ou SNC) comment traiter cette information.

          +0

        Alerter
        • LibEgaFra // 14.06.2020 à 12h33

          « ils ne respectent pas le code de la route. »

          Pas plus tard que cette nuit sur un programme de nuit, un reportage sur les chauffards.

          Exemple 1: cinq jeunes de 18 à 20 ans assassinés par un chauffard qui n’a pas respecté la limitation de vitesse.

          Exemple 2 : un jeune assassiné et un autre handicapé à vie par un chauffard multi-récidiviste franchissant une ligne continue avant un dos d’âne.

            +0

          Alerter
      • LibEgaFra // 14.06.2020 à 12h20

        « La peur qui ne soit pas un stress qui sollicite votre système orthosympathique, je connais pas. »

        C’est bien le problème, si vous me permettez, et si vous laissez vos émotions prendre le dessus. Cela me rappelle un vol en avion. Une tempête soufflait sur le nord de l’Europe. En provenance du Sud, la première moitié du vol se passe sans problème. Puis l’avion a été passablement chahuté, trous d’air et la suite. Une bonne partie des gens se sont mis à pousser des cris et à manifester leur peur panique irraisonnée. Pourquoi? C’était totalement inutile. Dire que des gens paient dans des parcs d’attraction pour se faire secouer pareillement. Là, c’était bonus. Bref, une expérience intéressante. Pour moi c’était un vol avec correspondance et je n’ai pas hésité une seconde à monter dans l’avion suivant alors que la tempête soufflait encore.

        Le problème est que la peur est souvent communicative et peut entraîner des réactions émotives de foule, réactions qui vont diamétralement à l’opposé du but recherché.

        Je ne suis pas surpris que vous soyez pro-Raoult. Les manipulateurs jouent sur les émotions des gens.

          +2

        Alerter
      • Christel // 14.06.2020 à 21h24

        Catherine, je ne saurais trop vous inviter d’en passer par la lecture de « l’erreur de Descartes: la raison des émotions » du neurologue Antonio Damasio, classique du genre, avant de mésuser d’arguments pseudo-neuroscientifiques pour invalider globalement le rôle des émotions dans les comportements « intelligents » et finalisés.

          +0

        Alerter
  • LibEgaFra // 13.06.2020 à 12h29

    « Le premier à le faire fut l’atypique Raoult qui rappelait que la France avait battu retraite alors que les faits ne le justifiaient pas. Un simple fait de panique, une déraison. »

    Allons bon, rien de moins qu’une réécriture de l’histoire. Confondre stupidité avec panique, c’est grave.

    Sans parler du fait que la France n’était pas seule. Donc les Anglais non plus n’auraient pas dû rembarquer à Dunkerque…

    « Pasteur aurait exprimé un repenti à la fin de ses jours : » le microbe n’est rien, le terrain est tout «  »

    Affirmation stupide dans le cas de la rage, maladie soignée par la « médecine d’école ».

    Moi, ce qui me fait peur, c’est le degré d’inculture de certaines personnes qui en font des proies faciles pour d’habiles manipulateurs. Peur parfaitement raisonnée qui ne me cause aucun stress.

      +5

    Alerter
    • fanfan // 13.06.2020 à 16h12

      Quelles sont les causes de la Défaite de 1940 ? Le grand historien Marc Bloch écrivait en avril 1944 : « Le jour viendra […] et peut-être bientôt où il sera possible de faire la lumière sur les intrigues menées chez nous de 1933 à 1939 en faveur de l’Axe Rome-Berlin pour lui livrer la domination de l’Europe en détruisant de nos propres mains tout l’édifice de nos alliances et de nos amitiés. »
      Annie Lacroix-Riz analyse l’histoire des années 1930 pour éclairer les causes de la défaite de 1940. Selon elle, les Français n’ont pas été simplement vaincus en cinq jours par une Wehrmacht invincible ; le haut patronat les a sacrifiés à son plan de « réforme de l’État » copié sur les voisins fascistes et à son obsession d’accord avec le Reich. Cette affirmation incroyable paraît moins audacieuse à la lecture des archives, françaises et étrangères, relatives à une décennie d’actions des élites : militaires ; politiciens ; journalistes ; hommes d’affaires surtout, qui régnaient sur tous les autres, avec à leur tête la Banque de France et le Comité des Forges.

        +15

      Alerter
      • fanfan // 13.06.2020 à 16h13

        L’autonomie des politiciens ou des journalistes relève ainsi du mythe, celle des militaires aussi. C’est bien la France des grands intérêts économiques et financiers qui dicta le choix de l’Allemagne comme partenaire privilégié dès les années 1920 et sabota l’alliance russe de revers qui avait évité la défaite en 1914. Aujourd’hui, l’accès aux archives éclaire les causes intérieures et extérieures de la Défaite et permet « l’instruction du procès de la vaste entreprise de trahison » que réclamait Marc Bloch.
        https://www.armand-colin.com/le-choix-de-la-defaite-9782200354916

          +8

        Alerter
        • LibEgaFra // 14.06.2020 à 12h42

          J’abonde dans votre sens.

          C’est le général Butler qui disait que vous croyez mourir pour la patrie, vous mourez pour les industriels! La guerre est un racket. L’actualité lui donne raison tous les jours.

          De nos jours cela se manifeste par des cérémonies aux Invalides de soldats morts pour l’impérialisme français en « opérations extérieures », alors que pour les soignants, aucune cérémonie pour ceux qui sont morts en service, au service du peuple, eux.

            +0

          Alerter
  • tepavac // 13.06.2020 à 13h29

    Scandale après scandale avec à la clef la promotion surmédiatisée du cov comme du racisme nous rappelle la violence tout aussi médiatique des élections de 2016 où l’Europe entière des médias était entrainée dans une lutte pour un candidat à l’autre bout du monde.
    Qu’est-ce qui justifie ou peut justifier une telle situation politique et médiatique ? où les uns gouvernent en dépit du bon sens, et les autres exagèrent et amplifient tous les propos et les polémiques. Pour ne rien arranger à cette situation, au USA, quelque heures après que des actes d’accusations étaient lancé contre la clique de comploteurs où s’agglutine politique, fbi, cia et autres, explose médiatiquement le racisme et vient masquer l’un des plus grand scandale de la démocratie.
    https://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&pto=aue&rurl=translate.google.com&sl=auto&sp=nmt4&tl=fr&u=https://thehill.com/homenews/senate/501096-gop-votes-give-graham-broad-subpoena-power-obama-era-probe&usg=ALkJrhiRd21_Cqp2q9ghAtYW2vJma0qLMQ

    Au train ou vont les choses, le chaos s’installe et se répand dans toutes les couches de la population. Suivant les sentiments des uns et des autres, chacun à droit à sa dose de menace sur ce qu’il croit être le plus important; la santé, le climat, la justice, l’identité génétique, la souveraineté, le genre, l’identité culturelle,l’écologie, la paix… A quand le rassemblement de toutes les peurs…

      +6

    Alerter
  • marc // 13.06.2020 à 13h35

    « Il y a un avantage à cette situation : à mon avis elle ne se reproduira plus telle qu’elle fût d’une manière aussi particulièrement stupide en France. »

    je ne vois pas pourquoi! à part si bien sûr si la pandémie est identique…
    mais dans une situation similaire « qu’on n’a jamais connu », les mêmes types de personnes au pouvoir reproduiront leurs incohérences en se cachant derrière les conseils d’un comité scientifique lui-même incohérent car dépassé par le caractère inédit de la crise… et sous de fortes pressions venant d’un peu partout

      +2

    Alerter
  • Brigitte // 14.06.2020 à 07h35

    On attend toujours les leçons…oh et puis les donneurs de leçons ne les suivent pas eux-même en général.
    Equation à plusieurs inconnues: monde d’avant = monde d’après moins le pire à venir.
    j’aime bien son constat « la France se croyait un pays d’exception et puis s’est rendue compte qu’elle faisait partie des pays du sud » à cause bien sur de la mortalité du covid-19. Oui on peut le dire sauf que la GB a eu plus de morts que les pays du sud (+ 12000 que nous). Est-ce la GB l’exception qui confirme la règle nord-sud?
    La GB voulait faire comme la Suède mais résultats: plus de 42 000 morts en GB et à peine 5000 en Suède. D’où vient cette différence?
    La polémique pour ou contre le confinement est stérile. Si la Suède n’a que partiellement confiné c’est qu’elle n’en a pas eu besoin. Il y a certainement d’autres raisons qui expliquent cette différence de prévalence. Les souches virales? le polymorphisme génétique des populations? la démographie? l’état sanitaire de la population (obésité, diabète, etc..)? Seule une étude pourrait démêler tout ça.
    Un chose sure en tout cas, c’est que certains pays ont utilisé le covid-19 pour se faire de la pub, dont la Suède. Monde spectacle jusque dans la nécrologie.

      +2

    Alerter
  • Brigitte // 14.06.2020 à 07h53

    Je voulais commenter aussi son sentiment que « les gens ont été marqués en profondeur par cette crise et qu’il y aura des conséquences, pas immédiates mais lors d’évènements futurs ». Conséquences politiques sans doute car sur le plan culturel et économique, il admet que rien ne changera. Les gens continueront à faire le tour de la terre en avion, à s’endetter pour acheter le dernier gadget technologique à la mode, à manger de la nourriture de mauvaise qualité et à saturer les urgences le dimanche pour un bobo au doigt. Bref l’individualisme roi va vite retrouver son trône.
    Si les gens se sont confinés, ce n’est pas pour protéger leurs voisins mais pour se protéger eux-mêmes, ce qui est bien normal. Il n’y a pas eu là d’exemple de solidarité collective mais de peur collective.
    Oui je pense que politiquement, il y aura un après. D’ailleurs, nous en aurons un test prochainement avec le deuxième acte des élections municipales. A mon avis, taux de participation historiquement faible à prévoir….

      +1

    Alerter
  • LibEgaFra // 14.06.2020 à 12h51

    « La peur est toxique pour le terrain. »

    Non, il y a un bon et un mauvais stress. Il suffit de penser à l’effet placebo.

      +0

    Alerter
  • Mona Redmoor // 14.06.2020 à 18h18

    Abasourdi par « l’impartialité » comme il l’autoproclame de Gauchet ! Crise mal gérée, pas assez modernes les français, pays du sud, ça va être galère, Macron petite erreur de com mais plutôt sympa. Et Taddei qui lui tient le crachoir et rattrape même les glaviots comme mesure barrière sûrement ! Briefés pendant le confinement, rectifiés un peu plus !? Ouf Marcel nous dit grâce à de la sécurité et le numérique tout va repartir. D’accord sur une chose: la hulotterie du bobiovert ex ministre ex présentateur de télé.

      +0

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications