Les Crises Les Crises
9.juin.20229.6.2022 // par Olivier Berruyer

La hausse des prix s’accélère … Pourquoi c’est vraiment effrayant !

Merci 155
J'envoie

Source : Le Média, Youtube

C’est un sujet sur lequel nous sommes revenus à plusieurs reprises à l’antenne du Média. Et pour cause : c’est pour un grand nombre d’entre vous qui nous écoutez, une question de survie. La hausse vertigineuse des prix. L’inflation. Quelle est sa véritable ampleur aujourd’hui, après trois mois de guerre en Ukraine ? Les statistiques officielles surestiment-elles ou sous-estiment-elles le phénomène ?

Pour en saisir la portée, dans une perspective large et sur le temps long, nous avons fait appel à Olivier Berruyer. Olivier Berruyer est statisticien, et fondateur de Elucid, un média sur abonnement spécialisé notamment dans l’analyse, l’exploitation et la mise en graphique de données chiffrées.

Source : Le Média, Youtube, 31-05-2022

Nous vous proposons cet article afin d'élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que nous approuvions la vision développée ici. Dans tous les cas, notre responsabilité s'arrête aux propos que nous reportons ici. [Lire plus]Nous ne sommes nullement engagés par les propos que l'auteur aurait pu tenir par ailleurs - et encore moins par ceux qu'il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de nous signaler par le formulaire de contact toute information concernant l'auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Commentaire recommandé

Maximytch // 09.06.2022 à 10h28

Le ministère de la vérité fonctionne à plein régime et mettre la poussière sous le tapis va être de plus en plus difficile.
Ukraine, Inflation, Crise énergétique, Stade de France, immigration, insécurité, progressisme … les mensonges du capital sont légion.
La république Bananière de France est en train de vaciller. Après les législatives, macron (cet homme ne mérite pas de majuscule) va vouloir passer en force les directives de Bruxelles au service des intérêts étrangers.
Nous approchons du moment de vérité, la révolte générale ou la dictature.

20 réactions et commentaires

  • Lev // 09.06.2022 à 08h29

    Débat très intéressant en cours sur FCculture sur les causes et les conséquences d’une inflation qui a débuté dès 2020
    Chiffres Insee 2021
    https://www.insee.fr/fr/statistiques/5418780

      +1

    Alerter
  • Myrkur34 // 09.06.2022 à 09h03

    Hep, concernant les chiffres de l’inflation français de l’Insee…5.4% sur les 12 derniers mois donc d’avril 2021 à avril 2022.
    Il y a un truc qui m’échappe, la bouteille d’huile de tournesol d’1 litre (référence magasin) 2,90€ en novembre décembre 2021. Et aujourd’hui, quand j’en trouve une au prix le plus bas, elle vient de Roumanie à 3.93€, le roumain c’est un peu compliqué comme langue même si elle est romane. Heureusement, il y avait une belle photo de tournesol sur la bouteille :o) et les fameuses terres noires d’Ukraine doivent un peu dépasser sur l’est de la Roumanie, mais simple supposition de ma part. Donc faîtes le calcul vous-vous même. Environ 35 % d’augmentation entre décembre 21 et début juin 2022. Purée le lissage que nous fait l’Insee, c’est du grand art …:o)

      +6

    Alerter
    • Maximytch // 09.06.2022 à 10h28

      Le ministère de la vérité fonctionne à plein régime et mettre la poussière sous le tapis va être de plus en plus difficile.
      Ukraine, Inflation, Crise énergétique, Stade de France, immigration, insécurité, progressisme … les mensonges du capital sont légion.
      La république Bananière de France est en train de vaciller. Après les législatives, macron (cet homme ne mérite pas de majuscule) va vouloir passer en force les directives de Bruxelles au service des intérêts étrangers.
      Nous approchons du moment de vérité, la révolte générale ou la dictature.

        +30

      Alerter
    • Groumpf ! // 11.06.2022 à 17h46

      Enfumage à tout les étages concernant l’huile de tournesol ! !
      La France produit 300% de sesz besoin,et elle est le seul pays à parler de « pénurie » là dessus,donc on se fout du monde.

      La filière Oléoprotéagineux française est tenue d’une main de fer par l’ex Sofiprotéol,devenue depuis Avril.
      Initiée par JP Sabin,auquel succéda le trés regrettable Xavier Beulin,elle fit fortune en obligeant par la loi le consommateur à passer un %d’huile de colza et de tournesol dans son diesel….
      Las,avec la mise au ban des voitures diesel,vinrent es années de vaches maigres !
      Aggravées par la facilitation de l’import d’huile de palme en France,qui finit de dévaster cette filière !

      Cette guerre en Ukraine et la tension qui vient sur le petrole,en particulier le pétrole russe qui est d’aprés les pros le pétrole de réference pour faire du gazole, vient à point nommé pour sauver cette filière moribonde.

      Plus d’huile de tournesol et de colza ds le diesel,à des prix records,ça permet de faire fortune,et ça a le mérite de provoquer des tensions sur les huiles alimentaires,et dc là aussi de se goinfrer ! ! !

      Pastèques sur le gateau,certes Beulin n’est plus,mais avec des spécimens comme Lauvergeon au tour de table,les coups foireux sont la norme ! !

      Je vous laisse réfléchir là dessus,et suis disponible pour vous éclairer sur cette fameuse filière.

        +6

      Alerter
      • vert-de-taire // 14.06.2022 à 18h09

        C’est pas dans l’huile c’est dans tous les domaines:
        ceci a un nom capitalisme.
        La prédation légale.
        Et on vote pour cette saloperie qui nous pourrit la vie depuis 200 ans.

        On ne peut pas se plaindre d’en crever.
        Et nous avons été prévenus par de rares opposants
        à chaque élection.

        Donc nos choix sont clairs : accepter de se faire pourrir la vie par des mafieux.

          +1

        Alerter
  • Hiro Masamune // 09.06.2022 à 10h26

    L’inflation elle a commencé bien avant. Mais comme on mesure « le panier de la ménagère » hors tout ça n’avait pas encore « ruisselé ». On a commencé à voir qu’on marchait sur la tête quand les banques centrales on affichés des taux négatifs. Même les marchés de dette avait compris qu’il y avait trop de liquide dans le système et que ça se finirait sur les prix.
    Ajoute à ça quelques chocs exogènes genre une tension géopolitique sur l’énergie et … paf les prix. T’as qu’à voir la tronche des PMI Allemands… enfin ils étaient pas non plus forcés de se tirer des balles dans le pied à la MG3 aussi… ha ben si c’est l’UE qu’à dit. Schade …

      +7

    Alerter
    • 6422amri // 09.06.2022 à 14h15

      L’inflation sur les prix de l’énergie a commencé dès la fin de 2019. Elle est le résultat de la formation du cartel OPEP+, auquel participe la Russie et qui a limité les quantités produites pour faire monter les prix.

      Le deuxième élément est la désorganisation des chaînes d’approvisionnement qui fonctionnent à flux tendus à cause de la pandémie (dont les effets sur ce système vont mettre du temps a disparaître).

      Les allemands ont fait une suite d’erreurs stratégiques sur l’énergie. Démanteler leur filière nucléaire, installer des sources d’énergie qui ne fonctionnent pas pour une société industrielle, dépendre d’un seul fournisseur pour le gaz. Angela Merkel dans un entretien cette semaine a déclaré qu’elle savait que Poutine haissait l’Europe et voulait en détruire ses institutions et souhaitait son démantèlement, mais ne pensait pas qu’il irait jusqu’à la guerre.

      Toutes ces décisions n’ont rien à voir avec Bruxelles.

      Je ne vois pas la tronche des PMI allemandes mais l’énergie ne représente qu’une très modeste part dans les prix de revient des produits manufacturés par l’Allemagne, à l’exception de secteurs comme l’aciérie par exemple. Pour les coûts du transport, tout le monde, sauf les USA et les pays producteurs de pétrole sont à la même enseigne.

        +5

      Alerter
      • ouvrierpcf // 09.06.2022 à 18h19

        L’inflation des régimes capitalistes ou d économies occidentales provoquées par la Russie ?une théorie aberrante inconsistante et partisane Rien sur les parités Euro / dollar ? Le cours du Brent est il etabl à Moscou ? 6422 amri ?

          +12

        Alerter
        • Nastassia // 12.06.2022 à 01h46

          Sauf que la Russie est devenue aussi un régime capitaliste depuis déjà un joli moment. Le Socialisme, là-bas, c’est fini !

            +3

          Alerter
      • Fabrice // 09.06.2022 à 19h56

        Donc le fait d’imprimer des billets sans fin n’aurait pas d’impact sur la hausse des prix par la dépréciation de la valeur de l’euro du fait de la BCE franchement c’est nouveau il faudra expliquer aux pays qui ont fait ça depuis des années que leur crises économiques sont le fait de la Russie.

        allez faisons honneur à un billet d’Olivier Berruyer sur la masse monétaire et le risque d’hyperinflation avant la guerre en Ukraine :

        https://elucid.media/economie/zone-euro-planche-billets-risque-hyperinflation/

        mais je peux vous en trouver d’autres sur le sujet, après ajoutez les décisions de sanctions sans en réfléchir l’efficience avant et l’impacte alors que les USA eux pas fou l’ont fait de manière à préserver leurs intérêts donne à réfléchir sur la compétence de certains pompiers pyromanes qui dirigent l’UE et de ceux qui suivent sans réagir illustrant le terme « qui est le plus fou : le fou ou celui qui suit le fou ? » on se rappellera du rétropédalage pitoyable de Le Maire et son fameux « livrer une guerre économique et financière totale à la Russie ».

          +12

        Alerter
      • vert-de-taire // 14.06.2022 à 18h14

        Pas QUE
        le pétrole devient difficile à « produire » au sens couteux.
        C’est donc la parfaite logique du profit qui détermine la politique des producteurs.
        Si pas de profit pas de pétrole (ou autre).

        La logique capitaliste atteint ses limites civilisationnelles…
        dit autrement plus de ressources rentables (payables)
        plus de capitalisme.
        Et comme c’est (devenu) la cheville ouvrière (si si) de notre civilisation
        on bascule.
        logique simple, effets cata.

          +0

        Alerter
      • vert-de-taire // 14.06.2022 à 18h20

        *** Les allemands ont fait une suite d’erreurs stratégiques sur l’énergie. ***
        L’erreur EST de tenter de concilier une logique de besoins avec une logique de profits.
        Une croyance bien répandue qui marche qd tout va bien (ressources, paix, monnaie stable au sens prévisible, couts en baisse perpétuelle ou assez stables, …)
        Mais quand la ressource se tarit : travail, mines, monnaie, rendements …
        Alors c’est la cata.
        Et les capitalistes sont démunis : voir les crises cataclysmiques comme les guerres mondiales et les massacres pour mater les miséreux qui crèvent de faim…
        bref : nous sommes des imbéciles à accepter cette soumission folle.

          +0

        Alerter
  • Myrkur34 // 09.06.2022 à 12h20

    Bruno le Maire courroucé tout rouge contre Léa Salamé , en lui donnant du » Léa je suis un acteur politique, vous êtes une commentatrice » , vers 2m15s pour comprendre l’ensemble… Autrement dit, « T’es une rien du tout, laisse parler les cadors et continue de pédaler dans la semoule »

    L’interview politique à la française, dés que l’on malmène à peine, les politiciens français et françaises.

    https://www.youtube.com/watch?v=9_8etum0zbI

      +5

    Alerter
    • 6422amri // 09.06.2022 à 14h23

      Les animateurs et animatrices de ces distractions télévisuelles sont des comédiens, choisis non pour leurs compétences mais pour leur agréable allure. Ceci se nomme la société du spectacle.

      L’animatrice ou l’animateur dispose d’une liste de questions, en général rédigées à l’avance, par son équipe et dans certains cas communiqués aux participants.

      Bruno le Maire n’est pas le seul à malmener les animateurs de ces émissions (je n’utilise pas le terme journaliste).

      Dans ce cas l’animatrice lui parle de la fébrilité de son camp…est-ce le premier sujet de l’heure ?

        +5

      Alerter
  • placide // 09.06.2022 à 19h11

    Le meilleur historique et synthèse de la situation à ma connaissance : https://youtu.be/YbfBTf5ZjBo

      +2

    Alerter
  • Orhan // 10.06.2022 à 07h54

    Pourquoi le lien n’est pas fait entre les confinements successifs, l’arrêt des économies mondiales et les mesures massives de soutiens décidés notamment par l’état français, et cette inflation ?

    Pourquoi, quand on sait qu’ici, les crises et berruyer nous disaient que « TINA » (there is no alternative). Alors qu’il s’agissait bien d’un choix.

    Et le choix a ete fait : ce sont les travailleurs qui paieront et c’est pas près de se terminer.

      +5

    Alerter
  • RGT // 11.06.2022 à 10h50

    Dans le désastre à venir seuls les « moins que rien » et les « classes moyennes déchues » « mangeront cher » pendant que les oligarques et leurs « petits soldats » à la tête des états continueront leur « business » sans être affectés, en voyant même leurs profits augmenter…

    N’oubliez JAMAIS que pendant la « crise » récente causée par covid-19 (covid qui s’est propagé sur la planète entière suite à la quête de profits infinie des oligarques) les conditions de vie des plus démunis et des « petits » se sont dégradées au delà du « raisonnable » mais que les fortunes des oligarques ont continué de croître (et ont même « explosé les performances »), ce qui peu sembler « étrange » au premier abord.

    Les crises actuelles (à répétition depuis les années 90 et qui ont vu les fortunes croître au détriment des « gueux » qui n’ont rien demandé) ne sont qu’un prétexte pour permettre de tondre d’encore plus près les moutons jusqu’à ce qu’ils en crèvent.

    La devise des oligarques et des « élites » (qui peuvent eux-mêmes augmenter leurs propres rémunérations au détriment de celles des « insignifiants » est simplement « Pile je gagne, face tu perds… Et fermes ta gueule ».

    Et si vous espérez changer pacifiquement quoi que ce soit en participant à des « élections libres » vous vous tirez une balle dans le pied.

    Le seul moyen de s’en sortit consiste à employer la même violence à l’encontre de ces crapules que celle qu’ils utilisent à l’encontre de la population.
    Comme ils sont moins nombreux le problème devrait être facilement réglé, mais il faut d’abord commencer par oublier la « moralité » qu’ils nous ont forcé à accepter et qui les protège.

    Dans la nature il arrive parfois (plus souvent qu’on le croit) qu’un lion se fasse « dézinguer » par une proie qui lui « était due » simplement parce qu’elle a décidé de ne pas se laisser faire.

    Cette proie est-elle un criminel ou se contente-t-elle simplement de préserver sa propre existence ?

    Il en va de même pour les prédateurs humains qui peuvent un jour se heurter à des proies humaines qui ne veulent pas se faire occire.

    C’est bien pour ça que la première chose qui est enseignée aux humains est le « respect de l’autorité » (la soumission plutôt) et le fait que le crime contre une « élite » est le pire que puisse commettre un humain…

      +6

    Alerter
    • Grd-mère Michelle // 11.06.2022 à 12h56

      Oui…sauf que, peu nombreux, ils sont assurés d’être protégés par l’armée et autres « forces de l’ordre » armées (voir la répression des Gilets Jaunes). C’est le crime contre celles-ci qui est surtout puni(même quand il se s’agit que d’un petit délit).
      Ils arrivent même à mettre la justice (seul contre-pouvoir) de leur côté (voir la justice britannique contre J.Assange…entre autre!)
      La morale, comme chantait Léo, « c’est toujours la morale des autres »(ces autres-là que vous appelez, à juste titre, des crapules/des malhonnêtes… mais attention, l’insulte est punissable!)

      Pour ce qui est du « …respect de l’autorité…première chose enseignée aux humains… », il faut d’abord remettre en cause l’autorité parentale… ce qui devrait être possible, vu que celle des parents qui estiment que « le bien » de leurs filles mineures passe par le fait de cacher leurs cheveux, ou leur corps dénudé à la piscine, est déjà niée.
      De mon point de vue de simple citoyenne révoltée que cette question tracasse depuis 60 ans, il me semble que, dans nos « États de Droit », la seule possibilité de reprendre notre destin en mains serait de faire changer les lois…
      « C’est pas les immigrés, c’est pas les étrangers, c’est la loi qu’il faut changer », chantent mes ami-e-s sans-papier, à qui manque le sacro-saint permis de séjour qui leur permettrait juste d’exister sur nos (?) terres fertiles.
      « La lutte pour les droits civiques la plus importante au 21eme siècle est celle des personnes sans-papier » Angela Davis

        +1

      Alerter
    • vert-de-taire // 14.06.2022 à 18h26

      MERCI
      Excellent.

      Quand ?

        +0

      Alerter
  • max // 12.06.2022 à 10h09

    J’ai commencé au bas de l’échelle et je continue au bas de l’échelle a 1.500€/mois.
    Je m’en sors mais vivre chichement est mon lot et je mets de ce fait un peu d’argent par mois.
    Chaque poste est pesé et sous-pesé, niveau vêtements je mets des bleus, ils durent longtemps.
    Evidement pas de voiture et par la force des choses je suis minimaliste.
    Quand j’habitais Lyon, je passais pour un pauvre maintenant que j’habite Briançon je passe pour quelqu’un d’aisé car dans cette bourgade les locaux sont souvent des RSA.
    C’est terrible de voir plus pauvre que soit.

      +5

    Alerter
  • Afficher tous les commentaires

Les commentaires sont fermés.

Et recevez nos publications